Les aides. en faveur de la maîtrise de l énergie mobilisables par les particuliers... dans les Hauts-de-Seine CENTRE D'INFORMATIN SUR L'HABITAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les aides. en faveur de la maîtrise de l énergie mobilisables par les particuliers... dans les Hauts-de-Seine CENTRE D'INFORMATIN SUR L'HABITAT"

Transcription

1 Améliorer votre logement Les aides REALISATION GRAPHIQUE : ARZIMUT.COM en faveur de la maîtrise de l énergie mobilisables par les particuliers... dans les Hauts-de-Seine CENTRE D'INFORMATIN SUR L'HABITAT Adresses postales : 10/12, rue des Trois Fontanot Nanterre Tél Fax Courriel : Ligne administrative : Antenne locale : 16, rue des Quatre Cheminées Boulogne-Billancourt Tél Fax Courriel : 92 est une association agréée par l ANIL et conventionnée par le Ministère du logement

2 SOMMAIRE Introduction Tableau de synthèse des aides I. LES AIDES A LA DECISION A. Bilan thermique simplifie BTS- Dialogie B. Diagnostic de performance énergétique DPE C. Garantie de résultats solaire D. Les labels (HPE) II. Les aides à la réalisation de travaux A. Les subventions 1. Les subventions de l ANAH 2. Les subventions du Conseil Régional d Ile-de-France 3. Les subventions du Conseil général des Hauts-de-Seine 4. Les subventions de la communauté d agglomération des Hauts-de-bièvre 5. Les subventions de la communauté d Arc-de-seine B. Les prêts bonifiés 1. Livret de développement durable LDD 2. L Eco-prêt 3. La majoration du NPTZ C. L incitation fiscale 1. Le crédit d impôt pour travaux en faveur du développement durable 2. Le crédit d impôt des intérêts d emprunts contractés pour l acquisition ou la construction d une résidence principale neuve 3. L éco-conditionnalité des dispositifs «de Robien» et «Borloo» 4. l exonération des produits de la revente d électricité 5. La TVA à taux réduit 6. l exonération de la Taxe Foncière des propriétés bâties D. Dispositifs divers 1. Prix garantis du rachat d électricité 2. TVA à taux réduit sur les abonnements 3. Dérogation dépassement du COS III. Les certificats d énergie Iv. Les contacts utiles

3 TABLEAU DE SYNTHESE Propriétaire bailleur Propriétaire occupant Travaux d amélioration Production de logement neuf Divers - Fiche I C LES LABELS (H.P.E.) - Fiche I A BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE - Fiche I B DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (D.P.E.) - Fiche III LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C1 CREDIT D IMPÔT EN FAVEUR DES ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C6 Exonération facultative de taxe foncière sur les propriétés bâties des logements économes en énergie - Fiche II C5 TVA à 5,5% travaux en faveur des économies d énergie - Fiche II B2 Eco-prêt - Fiche II B1 LIVRET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Fiche II A1 Subvention ANAH - Fiche II A3 Subvention Conseil général 92 - Fiche II A4 Subvention Communauté des Hauts de bièvre - Fiche I A BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE - Fiche I B DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (D.P.E.) - Fiche III LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C1 CREDIT D IMPÔT EN FAVEUR DES ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C6 Exonération facultative de taxe foncière sur les propriétés bâties des logements économes en énergie - Fiche II C5 TVA à 5,5% travaux en faveur des économies d énergie - Fiche II B2 Eco-prêt - Fiche II B1 LIVRET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Fiche II A1 Subvention ANAH - Fiche II A2 Subvention Conseil régional IDF - Fiche II A3 Subvention Conseil général 92 - Fiche II A4 Subvention Communauté Arc-de-Seine - Fiche II A4 Subvention Communauté des Hauts de bièvre - Fiche III LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C1 CREDIT D IMPÔT EN FAVEUR DES ECONOMIES D ENERGIE - Fiche IIC3 «Eco-conditionnalité» des dispositifs d incitation à l investissement locatif - Fiche II C6 Exonération facultative de taxe foncière sur les propriétés bâties des logements économes en énergie - Fiche II B1 LIVRET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Fiche II A4 Subvention Communauté des Hauts de bièvre - Fiche I C LES LABELS (H.P.E.) - Fiche III LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C2 CREDIT D IMPÔT POUR LES INTERETS D EMPRUNTS - Fiche II C1 CREDIT D IMPÔT EN FAVEUR DES ECONOMIES D ENERGIE - Fiche II C6 Exonération facultative de taxe foncière sur les propriétés bâties des logements économes en énergie - Fiche II B1 LIVRET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Fiche II B3 Majoration du NPTZ pour les bâtiments économes en énergie - Fiche II A2 Subvention Conseil régional IDF - Fiche II C4 Exonération vente d électricité par un particulier - Fiche II D3 Dépassement du Coefficient d Occupation des Sols des bâtiments à haute performance énergétique - Fiche II D1 RACHAT DE L ELECTRICITE PRODUITE - Fiche II D2 TVA à 5,5% des abonnements des contrats de fourniture d énergie produite à partir de biomasse - Fiche II C4 Exonération vente d électricité par un particulier - Fiche II D3 Dépassement du Coefficient d Occupation des Sols des bâtiments à haute performance énergétique - Fiche II D1 RACHAT DE L ELECTRICITE PRODUITE - Fiche II D2 TVA à 5,5% des abonnements des contrats de fourniture d énergie produite à partir de biomasse - Fiche II A4 Subvention Communauté des Hauts de bièvre

4 INTRODUCTION «Le secteur du bâtiment, qui consomme plus de 40% de l énergie finale et contribue pour près du quart aux émissions nationales de gaz à effet de serre, représente le principal gisement d économies d énergie exploitable immédiatement (1)». Fort de ce constat, les pouvoirs publics, à l échelle nationale et locale, ont contribué à l instauration d une politique de l habitat durable par la mise en place de dispositifs et d actions visant à une meilleure maîtrise de la consommation d énergie et plus largement respectueux de l environnement. Loin d être achevé, ce processus, synonyme de changements profonds, s est même fortement accéléré sous l impulsion des lois issues du «Grenelle de l environnement» mais aussi de la loi «Liberté et responsabilités locales» qui a permis aux collectivités d investir le domaine de l habitat souvent dans une perspective favorable au développement durable. Naturellement, l Agence Départementale d Information sur le Logement des Hauts-de-Seine dont la mission est l information des particuliers et de ses partenaires a investi ce champ. Elle a en particulier développé, en raison des sollicitations et des interrogations des ménages, une certaine expertise sur les dispositifs d aide aux économies d énergie se rapportant au logement. De cette activité est né un constat : les interventions des pouvoirs publics sont nombreuses et puissantes mais obéissent à des logiques parfois difficilement compréhensibles du grand public entraînant mécaniquement une certaine méconnaissance de ces derniers. Pour contribuer à améliorer l appropriation des dispositifs publics des porteurs de projet, l ADIL92 a souhaité établir un document inventoriant les aides en faveur du développement durable centré sur la maîtrise de l énergie en direction des particuliers dans le domaine de l habitat à l image d autres ADIL. Cette initiative prend un sens particulier dans le département des Hauts-de-Seine dont le premier secteur en termes de consommation d énergie est celui du bâtiment : tertiaire et résidentiel. Le guide qui vous est présenté ci-après a essentiellement pour but de présenter l ensemble des aides mobilisables pour un ménage souhaitant engager sur son logement des travaux visant à le rendre plus performant d un point de vue énergétique ou devenir propriétaire d un logement économe. Ces projets peuvent par principe bénéficier des aides octroyées en matière d amélioration de l habitat ou favorisant la production de logement neuf. Considérant que ces dernières sont déjà largement diffusées et qu une présentation exhaustive risquerait d entrainer une certaine confusion à l opposé de notre objectif, nous nous limiterons à présenter les dispositifs spécifiques. Le guide se décline sous forme de fiches classées selon la nature des aides et leur type. Pour faciliter, l accès aux informations sur la base de la nature du projet : Travaux d amélioration, acquisition ou construction d un logement ou le profil du porteur de projet, un tableau synthétique à été réalisé.

5 Les fiches exposent le profil des aides, leurs principales caractéristiques et les modalités pratiques pour en bénéficier. Il s agit pour un particulier de disposer en un même document de repères fiables sur les différentes sources de financement dont il va pouvoir disposer. Cette première approche indispensable au lancement d une opération pourra dans la plus part des cas être bonifiée par un contact avec un conseiller-juriste de l ADIL sur les aspects juridiques, fiscaux et financiers et un conseiller en maîtrise de l énergie d un Espace Info-Energie. Ce travail exhaustif de recensement soulève la question de la mise à jour régulière des fiches sans laquelle notre démarche perdrait toute utilité. Pour la faciliter, nous avons choisi de ne pas publier le guide en version papier, mais de le diffuser exclusivement sous format électronique et d en permettre un libre accès sur le site Internet de l ADIL92 : rubrique «améliorer votre logement». Enfin, notons que le guide aborde la question des économies d énergie exclusivement sous l angle de l efficacité des bâtiments. Or, par ordre de priorité, le comportement des individus occupant un bâtiment revêt sans doute une importance plus grande encore. (1) loi Grenelle de l environnement II MODE D EMPLOI Les aides présentées pour la Revue dans le guide sont classées par nature : Aides à la décision, à la réalisation de travaux et les certificats d énergie. Chaque rubrique est ensuite scindée par type d aide puis le cas échéant par source de financement. Le sommaire ci-dessus vous permet d accéder directement à l article qui vous intéresse : placez le curseur de votre souris sur l intitulé de l article puis appuyez simultanément sur la touche «Ctrl» de votre clavier et le clic gauche de votre souris. Les signets (partie gauche de la fenêtre) offrent la même possibilité avec l avantage d être toujours accessibles. Pour voir les articles classés sous un thème, il vous suffit de «dérouler» le thème en cliquant sur le signe «+» qui précède son intitulé.

6 FICHE IC PRE DIAGNOSTIC / DIAGNOSTIC thermique- Immeubles Collectifs. Nature de l aide : Aide à la décision Cible : Gestionnaires immeubles collectifs Type : Travaux d amélioration et production de logement Financeur : ADEME Caractéristiques de l aide: L ADEME participe au financement d un prédiagnostic, ou d un diagnostic thermique qui correspondent respectivement à un bilan thermique rapide ou approfondi de l immeuble. Personnes concernées : gérant d immeuble, bailleur social, syndic de copropriété, gestionnaire de patrimoine bâti Logements concernés : Tout immeuble collectif. Caractéristiques de l aide : Prédiagnostic thermique : 70% du coût de l étude, plafonné à (3 800 s il inclut des préconisations d investissements). Diagnostic thermique : 50 % du coût de l étude, plafonné à Conditions : La structure et le contenu de ces diagnostics doivent être conformes aux cahiers des charges de l ADEME. Modalités pratiques: Pour un renseignement sur le pré diagnostic ou le diagnostic vous pouvez vous rapprochez de la Délégation régionale de l ADEME

7 FICHE IA BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Nature de l aide : Aide à la décision Cible : Particuliers Type : Travaux d amélioration Financeur : Multi-partenariales Mise à jour : Caractéristiques de l aide: Le Bilan Thermique Simplifié DIALOGIE est proposé gratuitement par le réseau des Espace INFO>ENERGIE. Il permet d identifier les solutions à envisager pour réduire les consommations d énergies et améliorer le confort d un logement. Le BTS ne saurait remplacer une étude thermique complète réalisée par un thermicien ou bureau d étude spécialisé, avec visite et relevé sur place. Il est réalisé à titre de conseil à partir d une méthode de calcul élaborée par l Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) spécifiquement pour cet usage. Il n a aucune valeur d expertise et ne peut être utilisé comme tel. Le Bilan Thermique Simplifié DIALOGIE ne peut pas être utilisé dans le cadre du «DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE» (DPE) exigé depuis le 1er novembre 2006 pour les nouvelles transactions immobilières (construction neuve, acquisition et location). Modalités pratiques: Pour bénéficier de cette prestation, vous devez vous rapprocher d un Espace INFO>ENERGIE cf. annexe liste des Espace INFO>ENERGIE et prendre rendez-vous avec un conseiller en maîtrise de l énergie.

8 FICHE I B DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (D.P.E.) Nature de l aide : Aide à la décision Cible : Tous publics Type : Travaux d amélioration Financeur : Voir fiche IIC1 crédit d impôt pour travaux en faveur du développement durable pour les DPE non obligatoires Mise à jour : Caractéristiques du dispositif : Le DPE a une valeur informative. Il renseigne l occupant sur le niveau de consommation énergétique du logement- en lui permettant d apprécier si ce niveau est bon ou mauvais grâce à «l étiquette énergie du logement», et d autre part à lui indiquer des recommandations permettant d améliorer ses performances et de maîtriser ses consommations. Il précisera : les consommations théoriques du logement en kwh d énergie primaire par m² et par an (khhep/m².an) les dépenses inhérentes à cette consommation en Euros par an. Les rejets de gaz à effet de serre correspondants à cette consommation en kilo équivalent «carbone» par m² et par an (kgéqco2/m².an). Le document récapitulatif du Diagnostic de Performance Energétique comprend 3 parties : la partie «diagnostic» la partie «étiquette énergie» la partie «recommandations» Le DPE obligatoire concerne : la vente de bâtiments existants depuis le 1er novembre 2006 et doit être annexé à toute promesse de vente ou, à défaut à l acte authentique de vente. Les logements neufs dont le permis de construire a été déposé postérieurement au 30 juin 2007, le DPE doit être remis au propriétaire au plus tard à la date de réception. Les logements loués depuis le 1er juillet 2007, il doit être annexé à tout nouveau contrat de location au frais du bailleur ou aux renouvellements de baux. Dans tous les cas, le DPE devra être établi depuis moins de 10 ans par un technicien qualifié. En dehors des situations où le DPE est obligatoire, son coût peut donner lieu à un crédit d impôt, voir fiche IIC1 crédit d impôt. Modalités pratiques : Vous vous adressez à un professionnel via le bouche à oreille ou les pages jaunes. Il doit être assuré en responsabilité professionnelle pour cette activité et n avoir aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité ou à son indépendance. Pour une information sur le DPE vous pouvez contacter l ADIL ou un Espace Info Energie voir la rubrique «Contacts».

9 FICHE ID Garantie de Résultats Solaire Nature de l aide : Aide à la décision Cible : Gestionnaires immeubles collectifs Type : Travaux d amélioration et production de logement Financeur : ADEME Caractéristiques de l aide : Vous pouvez bénéficier de la part de l ADEME : d une aide au pré diagnostic qui vous donnera les bases pour lancer une consultation, d une aide aux études de faisabilité, pour définir plus précisément votre projet, d un soutien aux investissements, pour mener à bien votre projet. Logements concernés : Tout immeuble collectif Aide au pré diagnostic : 70 % de son coût, plafonné à (3 800 s il inclut des préconisations d investissements). Aide aux études de faisabilité : 50 % de leur coût. Soutien aux investissements : plafonné à 350 HT par mètre carré de capteurs, dans la limite des règles d encadrement communautaire des aides publiques (40 % pour le secteur concurrentiel [règle de minimes pour les PME], 45 % dans les zones éligibles à la prime d aménagement du territoire, jusqu à 80 % pour les collectivités publiques et le logement social). Conditions : Le soutien aux investissements est accordé pour les projets ayant fait l objet à minima d un prédiagnostic thermique et montés dans le cadre d un contrat GRS (Garantie de Résultats Solaires). Les capteurs solaires doivent être certifiés selon les dispositions fiscales en vigueur. Modalités pratiques : Délégation régionale de l ADEME. Demander la liste des bureaux d études référencés.

10 FICHE I C LES LABELS (H.P.E.) Nature de l aide : Aide à la décision Cible : Production de logement neuf Personnes concernées : particulier Mise à jour : Un arrêté du 8 mai 2007 publié au JO du 15 mai 07 décrit le référentiel et les conditions d'attribution du label "Haute Performance Energétique". Prévu par la réglementation thermique RT 2005, ce label comporte cinq niveaux. Le label HPE 2005 correspond à une consommation conventionnelle d'énergie au moins inférieure de 10 % à la consommation de référence Cep-réf définie par la RT Le label HPE EnR 2005 ajoute à ces exigences une condition supplémentaire : plus de 50% de la consommation de chauffage assurée par un générateur utilisant la biomasse ou l'alimentation par un réseau de chaleur utilisant plus de 60% d'énergies renouvelables. Le label THPE 2005 (très haute performance énergétique) impose une consommation inférieure d'au moins 20% à la consommation de référence. Le label THPE EnR 2005 suppose un gain de 30% sur la consommation d'énergie et le recours aux énergies renouvelables pour la production d'eau chaude sanitaire, le chauffage ou la production d'électricité, selon six combinaisons détaillées par l'arrêté et utilisant biomasse, solaire thermique ou photovoltaïque, pompes à chaleur. Le label BBC 2005 (bâtiment Basse Consommation énergétique) pourra être attribué aux bâtiments de logements neufs consommant au maximum 50 kwh/m2.an (à moduler selon les zones climatiques et l'altitude d'un facteur 0,8 à 1,3) et aux bâtiments tertiaires affichant une consommation inférieure à 50% de la consommation conventionnelle de référence de la RT2005. Ce référentiel est calqué sur celui du tout nouveau label Effinergie inspiré des labels suisse Minergie et allemand Passivhaus.

11 FICHE II A1 Subvention ANAH Nature de l aide : Subvention Cible : Propriétaire occupant et propriétaire bailleur Type : Travaux d amélioration Financeur : ANAH Mise à jour : Caractéristiques de l aide : La subvention est attribuée par la Commission Locale d Amélioration de l Habitat CLAH qui apprécie l opportunité des travaux envisagés en fonction de l intérêt économique, social, environnemental ou technique du projet et des orientations générales. Les aides sont octroyées soit de façon diffuse soit dans le cadre d une procédure concertée entre l'etat, l'agence nationale de l'habitat (ANAH) et une ou plusieurs collectivités territoriales qui s'engagent à mobiliser des moyens pour améliorer l'habitat public et privé sur un secteur géographique précisément identifié et pour une durée déterminée. Ces procédures en fonction des besoins du territoire visé peuvent prendre la forme d une Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH ou d un Programme d Intérêt Général. Dans le département des Hauts-de-Seine les subventions de l ANAH sont instruites par le Conseil Général cf. contact. Bénéficiaires : Propriétaires occupants respectant des plafonds de ressources et s engageant à occuper à titre de résidence principale son logement pendant 6 ans. Bailleurs privés s engageant à louer son logement pendant une durée de 9 ans. En complément certaines aides à caractère social Logements concernés : Tout logement de plus de 15 ans n ayant pas bénéficié d une aide de l ANAH dans les 10 ans ou d un Prêt à Taux Zéro. Travaux concernés : Il s agit des travaux destinés à l amélioration de l habitat en matière de sécurité, de salubrité ou d équipement des immeubles et des logements, des travaux d accessibilité ou d adaptation de l immeuble et du logement aux personnes en situation de handicap. Ces travaux visent notamment le changement de fenêtres, des équipements de production d eau chaude et de chauffage et de ventilation.

12 Parallèlement, l ANAH subventionne les travaux en faveur du développement durable : Economies d énergie Economies d eau Isolation acoustique - Amélioration de l isolation thermique des parois opaques et des parois vitrées - Calorifugeage, équilibrage et régulation des installations de chauffage et de production d eau chaude - Installations des systèmes utilisant des énergies nouvelles, renouvelables ou sous-utilisées Mise en place de matériel le contrôle de dépenses d eau - Amélioration de l isolation acoustique des parois et matériels bruyants - Installation de climatisation des immeubles très exposés à la chaleur et au bruit Montant de la subvention : - Propriétaires occupants : 15 % du montant HT dans la limite d un plafond de travaux de En fonction de la nature des travaux, des ressources du bénéficiaire ou de la présence d une OPAH le montant de la subvention accordé peut être majoré. - Propriétaires bailleurs : 15 à 70% du montant des travaux HT en fonction de la nature de l engagement pris par le bailleur notamment en ce qui concerne le niveau du loyer pratiqué. En matière de travaux en faveur du développement durable, les subventions peuvent être majorées par l octroi de primes spécifiques : Fenêtres en OPAH ou PIG intégrant une dimension thermique ou acoustique Montant 80 Chaudière à condensation 900 Chaudière à bois 900 Chauffe eau solaire individuel 900 Système thermo- dynamique air/eau 900 Système thermo- dynamique géothermal 1800 Système solaire combiné 1800 Eco- primes propriétaires occupants Propriétaires disposant de revenus modeste, occupant un logement étiquette énergie F ou G du DPE et s engageant à réduire leur consommation conventionnelle d énergie de 30% Eco- primes propriétaires bailleurs Travaux réalisés sur des logements conventionnés social ou très social et permettant d obtenir après travaux une étiquette énergie C ou D du DPE

13 Modalités pratiques : Les demandes de subvention peuvent être réalisées directement auprès du Conseil général ou par l intermédiaire du PACT-ARIM qui se charge alors de l instruction du dossier. Dans le cas d un dispositif particulier du type Opération Programmée de l Habitat OPAH ou PIG Programme d Intérêt Général PIG, les demandes de subvention sont prises en charge par un opérateur. Pour un complément d information : ADIL 92 Conseil Général / Direction de l Habitat / Service Habitat privé / Tél : PACT-ARIM

14 FICHE II A2 Subvention Conseil régional IDF Nature de l aide : Subvention Cible : Propriétaire occupant Type : Travaux d amélioration ou production de logement neuf Financeur : Conseil Régional Mise à jour : Caractéristiques de l aide : Pour atteindre certains objectifs du plan énergie , la Région Ile de France propose une aide aux particuliers réalisant des travaux en matière d investissement pour la maîtrise de l énergie et le développement des énergies renouvelables. En parallèle à ce dispositif, la Région propose une aide au dépistage du plomb et en matière de réhabilitation des parties communes des copropriétés en difficultés. Logements concernés : Tout logement situé en Ile-de-France et destiné à être occupé à titre de résidence principale. Travaux concernés et montant de l aide : Aide forfaitaire sur la main d œuvre Chauffe-eau solaire individuel (CESI) 800 Système Solaire Combiné (SSC) 1300 Capteurs solaires photovoltaïques 1300 Pompe à chaleur géothermale sur nappe ou à capteurs verticaux ou horizontaux Toitures terrasses végétales /m² de toiture végétalisée Caractéristiques des installations : Matériel Enerplan et installateur Qualisol Installations solaires thermiques (appellation de l année en cours) Matériel EN ou NF EN et Installations solaires photovoltaïques l installateur QualiPV (appellation de l année en cours. Pompes à chaleur géothermales Matériel avec COP 3,3 cf. arrêtés 12/12/05 et 13/11/07

15 Modalités pratiques : Le propriétaire doit adresser un courrier à la Région, accompagné du devis de l installateur, du bordereau n 1, de l autorisation de travaux délivré par la mairie, et d un RIB. Tout ce dossier doit être envoyé au mois deux mois avant chaque commission permanente qui vote l attribution des aides. Si la subvention est accordée, et que la convention entre la Région et le particulier est signée, le particulier peut alors commencer les travaux. Il renvoie ensuite à la Région la facture de la main d œuvre, et une copie de la facture des fournitures. Le montant de la subvention est versé sur son compte bancaire quelques semaines plus tard. Contact : ADIL92 (rubrique ENVIRONNEMENT)

16 FICHE II A3 Subvention Conseil général 92 Nature de l aide : Subvention Cible : Propriétaire occupant et propriétaires bailleurs Type : Travaux d amélioration Financeur : Conseil général Mise à jour : Caractéristiques de l aide : Le département des Hauts-de-Seine est délégataire des aides à la pierre et notamment de celles attribuées par l ANAH cf. ANAH. En complément de ces aides, le Conseil général propose un dispositif propre notamment en faveur des économies d énergie. L aide est égale à 20% du coût HT de la main d œuvre des travaux d économie d énergie et du DPE dans la limite de 2000 par logement sous réserve que le logements après travaux présente une étiquette C «DPE» pour les logements individuels ou des performances thermiques supérieures à la réglementation pour les logements collectifs. Cumul possible avec les autres aides Bénéficiaires : - Propriétaires occupants respectant des plafonds de ressources. - Bailleurs privés s engageant à louer son logement pendant une durée de 9 ans à un loyer maîtrisé. Logements concernés : Tout logement situé dans les Hauts-de-Seine destiné à être occupé à titre de résidence principale. Modalités pratiques : Les aides délivrées par le Conseil Général des Hauts-de-Seine sont instruites par le PACT Arim cf. Contacts. Toutes les demandes devront donc être adressées à cet organisme, cela vaut également pour les demandes réalisées sur les territoires ayant mis en place un dispositif particulier : Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH ou Programme d Intérêt Général PIG par exemple. Pour tout complément d information, vous pouvez contacter le PACT ARIM 92 ou l ADIL92.

17 Modalités pratiques : Le propriétaire doit adresser un courrier à la Région, accompagné du devis de l installateur, du bordereau n 1, de l autorisation de travaux délivré par la mairie, et d un RIB. Tout ce dossier doit être envoyé au mois deux mois avant chaque commission permanente qui vote l attribution des aides. Si la subvention est accordée, et que la convention entre la Région et le particulier est signée, le particulier peut alors commencer les travaux. Il renvoie ensuite à la Région la facture de la main d œuvre, et une copie de la facture des fournitures. Le montant de la subvention est versé sur son compte bancaire quelques semaines plus tard. Contact : ADIL92 (rubrique ENVIRONNEMENT)

18 FICHE II A4 Subvention Communauté des Hauts de bièvre Nature de l aide : Subvention Cible : Propriétaire occupant ou propriétaire bailleur Type : Travaux d amélioration ou production de logement neuf Financeur : Communauté d agglomération des hauts-de-bièvre Communes concernées : Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis- Robinson, Sceaux, Verrières-le-Buisson (91) et Wissous (91) Mise à jour : Caractéristiques de l aide : La Communauté d agglomération des Hauts-de-Bièvre mène divers projets en faveur du développement durable, notamment à travers la définition de l Agenda 21 communautaire. L Agenda 21 communautaire a définit plusieurs actions pilotes pour impliquer les altobiévrois à la démarche de développement durable menée dans les Hauts-de-Bièvre à l image des aides financières aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux pour installer des dispositifs respectueux de l environnement. Bénéficiaires : Particuliers propriétaires occupant d une habitation ou bailleur dans le cadre d un bail d habitation conforme à la loi. Logements visés : Logement individuel localisé sur le territoire de la Communauté d'agglomération des Hautsde-Bièvre occupé à titre de résidence principale. Sont ainsi concernés les travaux : D installation de panneaux solaires photovoltaïques D installation de chauffe-eau solaires individuels De mise en conformité des réseaux d eaux pluviales et usées De récupération d eaux de pluie avec la création d un réseau intérieur De rétention des eaux de pluies 1. Aide à l installation de panneaux solaires photovoltaïques Finalité de l aide : Développer les dispositifs de production d énergies renouvelables chez les particuliers permettant : de limiter les émissions en gaz à effet de serre et par conséquent de lutter contre le réchauffement climatique sachant que par exemple 10 m² de panneaux installés permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre à raison de 250 kg/an de réduire la facture énergétique des particuliers.

19 Montant de l aide : Subvention sur le coût de la main d œuvre d installation du dispositif de 0,5 par Watt crête installé, plafonnée à 50% du coût HT de la main d œuvre sans pouvoir excéder La subvention de la Communauté d'agglomération pourra venir en complément d autres aides et, le cas échéant, ne pas être attribuée à son taux maximal en cas de cofinancements dépassant le coût de l opération. Le coût approximatif (valeur 2007) d une installation de moyenne puissance (15 m² de panneaux soit environ 1,5 kwc) est de TTC (dont pour la pose et le raccordement). Dispositifs éligibles : Les systèmes complets de panneaux solaires photovoltaïques reliés au réseau EDF. 2. Aide à l installation de chauffe-eaux solaires individuels Finalité de l aide : Développer les dispositifs de production d énergies renouvelables chez les particuliers permettant : de limiter les émissions en gaz à effet de serre et par conséquent de lutter contre le réchauffement climatique sachant par exemple qu un chauffe-eau solaire installé permet de réduire les émissions de CO2 de 184 kg par an par rapport à un chauffeeau électrique ou 420 kg par an par rapport à un chauffe-eau au gaz, de réduire la facture énergétique des particuliers. Destinataires de l aide : L aide s adresse aux particuliers propriétaires d une habitation individuelle localisée sur le territoire de la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre, occupée à titre de résidence principale ou louée dans le cadre d un bail d habitation conforme à la loi du 6 juillet Montant de l aide : Subvention sur le coût de la main d œuvre d installation du dispositif de 150 par m2 de capteurs thermiques posés, plafonnée à 50 % du coût HT de la main d œuvre sans pouvoir excéder 750. La subvention de la Communauté d'agglomération pourra venir en complément d autres aides et, le cas échéant, ne pas être attribuée à son taux maximal en cas de cofinancements dépassant le coût de l opération. Le coût (valeur 2007) d un dispositif de chauffe-eau solaire individuel dimensionné pour une famille de 4 personnes et permettant de répondre à 50% des besoins au minimum (exigeant 4 m² de capteurs plan, un ballon de 200 l avec résistance d appoint) est d environ TTC (dont pour l installation).

20 Dispositifs éligibles : Dispositif de chauffe-eau solaire individuel, comportant : des capteurs thermiques solaires vitrés, qui reçoivent et absorbent le rayonnement solaire et échauffent le liquide (eau + antigel), un ballon de stockage, des composants associés (échangeur, circulateur, régulation, tuyauterie). 3. Aide à la mise en conformité des réseaux d eaux pluviales / eaux usées Finalité de l aide : Favoriser, conformément au règlement d assainissement de la Communauté d agglomération, la mise en conformité des branchements aux réseaux d eaux pluviales et d eaux usées afin : - d améliorer le rendement des stations de traitement des eaux usées, - de supprimer les risques de surcharge du système par temps de pluie et donc de rejets de sécurité d eaux usées dans la nature, - de supprimer les pollutions du milieu naturel dues à une erreur de branchement des eaux usées sur le réseau d eaux pluviales. Destinataires de l aide : L aide s adresse aux particuliers propriétaires d une habitation individuelle reliée au réseau d assainissement de la Communauté d'agglomération et occupée à titre de résidence principale ou louée dans le cadre d un bail d habitation conforme à la loi. Montant de l aide : Subvention maximum de 30% du montant des travaux TTC plafonnée à La subvention de la Communauté d'agglomération pourra venir en complément d autres aides et, le cas échéant, ne pas être attribuée à son taux maximal en cas de cofinancements dépassant le coût de l opération. Selon les types de non conformités rencontrées, le coût des travaux à réaliser peut varier environ de à TTC (valeurs 2007). Travaux éligibles : L aide concerne les travaux de mise en conformité, c'est-à-dire en séparatif, des systèmes de collecte des eaux pluviales et de eaux usées d habitations de particuliers et leur raccordement à leurs réseaux de collecte respectifs situés sous le domaine public.

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT Guide des aides financières destinées aux propriétaires PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT Guide des aides financières Introduction Le présent guide

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté Habitat ancien Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis sur le territoire de Vitré Communauté Conseils 2015 J achète, je rénove, j investis Maison 130 m 2-7 pièces - 4 chambres Année : 1920

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : septembre 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Aides financières 2013

Aides financières 2013 L habitat Comprendre Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement

Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants Première partie : Contexte général et objectifs

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS DOSSIER 21 JANVIER N 1 FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT Loi de finances pour ATTENTION! Version actualisée le 23 janvier à la suite des dernières

Plus en détail

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant La Réglementation Thermique (RT) De quoi s agit-il? La réglementation thermique définit les niveaux obligatoires de performance énergétique à atteindre pour la globalité d un bâtiment, en termes de consommations

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Aides financières 2012

Aides financières 2012 L habitat Comprendre? Aides financières 2012 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

Immobilier. Des solutions économiques pour des projets écologiques. Economies d'énergie. Développement durable. cic.fr

Immobilier. Des solutions économiques pour des projets écologiques. Economies d'énergie. Développement durable. cic.fr Immobilier Des solutions économiques pour des projets écologiques Economies d'énergie Développement durable cic.fr SOMMAIRE 01 02 LES FINANCEMENTS pages A CHACUN SON PROJET pages Eco-Prêt à taux zéro Prêt

Plus en détail

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de la loi de finances 2012, des articles 200 quater, 200 quinquies,

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Résidentiel neuf le gaz naturel avec et les énergies renouvelables Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage du bâtiment Ce guide a été

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT SOMMAIRE 04 ENTREPRENDRE DES TRAVAUX, QUELS AVANTAGES? 06 QUELLES AIDES

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : janvier 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Aides financières 2015 Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Édition : mai 2015 Sommaire Introduction Des aides pour rénover votre logement....3 Des changements conséquents

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 Avec les chaudières fioul sol à condensation et Wingo FIOUL 600 HT DE REMISE POUR L ACHAT D UNE CHAUDIÈRE FIOUL SOL À CONDENSATION * FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement 11/2007 ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement Jusqu alors réservée aux cas de vente d un

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : mars 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant de

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture PRIME ÉNERGIE C4 POMPE À CHALEUR (PAC) Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en matière

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

rénovation énergétique en copropriété

rénovation énergétique en copropriété Économies d énergie, confort, revalorisation du patrimoine : rénovation énergétique en copropriété PLAN L HABITAT COLLECTIF SOMMAIRE Économies d énergie, confort, revalorisation du patrimoine : rénovation

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 41 DU 4 AVRIL 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-18-12 INSTRUCTION DU 2 AVRIL 2012 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES D EQUIPEMENT DE L HABITATION

Plus en détail

Qu est-ce qu un logement décent?

Qu est-ce qu un logement décent? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d évaluation Qu est-ce qu un logement décent? Que vous soyez propriétaire ou locataire Quelques éléments de réponse... Octobre

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

OUI OUI NON. Principalement circulateur de chauffage avec variateur de vitesse IEE 0,23 des logements individuels.

OUI OUI NON. Principalement circulateur de chauffage avec variateur de vitesse IEE 0,23 des logements individuels. PRIME ÉNERGIE E5 VARIATEUR DE FRÉQUENCE (dont circulateur de chauffage IEE 0,23) Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif

Plus en détail

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Quelles sont les aides financières dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation? Pour vos travaux de rénovation, vous bénéficiez, sous certaines conditions*,

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail