Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie"

Transcription

1 Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques techniques de l habitat. Comme le présente le schéma ci-dessus, différentes zones doivent être isolées. Le toit est la partie de l habitat où les déperditions sont les plus importantes. En effet, près d un tiers de l énergie peut s échapper par la toiture. Ensuite il est indispensable de traiter les murs, le renouvellement de l air et les fuites qui sont également des zones susceptibles d avoir une mauvaise isolation. Enfin les fenêtres, planchers bas et ponts thermiques ne doivent pas être négligés puisqu ils représentent chacun des déperditions de 5 à 15%. Le terme d enveloppe revient souvent lorsqu on parle d isolation. On peut définir l enveloppe d un bâtiment comme l élément de construction qui sépare le volume chauffé de l environnement extérieur. Elle se compose des façades (murs et fenêtres), de la toiture, des dalles et des murs du sous-sol. Les performances isolantes de cette enveloppe permettront de conserver la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. Une bonne isolation rend le bâtiment étanche à la chaleur, mais aussi à l humidité : il faut tenir compte

2 de la ventilation pour ne pas dégrader le logement. Différentes solutions peuvent être envisagées en fonction du type d isolation.. DPE (Diagnostic de Performance Energétique) Le DPE doit être réalisé dans tous les logements d'habitation, exceptés ceux destinés à être occupés moins de 4 mois par an. Il est obligatoire depuis le 1 er juillet Il renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son impact en termes d'émission de gaz à effet de serre. Il s'inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d'énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Le contenu et les modalités d'établissement du DPE sont réglementés. Le DPE décrit le bâtiment ou le logement (surface, orientation, murs, fenêtres, matériaux, etc.), ainsi que ses équipements de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation. Il indique, suivant les cas, soit la quantité d'énergie effectivement consommée (sur la base de factures), soit la consommation d'énergie estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement. Il incite donc à l éco-performance des bâtiments. 2. Caractéristiques techniques Un matériau isolant est caractérisé par deux valeurs : Epaisseur du matériau R= λ λ du matériau Le coefficient de conductivité thermique (lambda) qui exprime sa faculté à conduire la chaleur. Plus est petit, plus le matériau est isolant (les matériaux isolants courants ont des compris entre 0,035 et 0,050), La résistance thermique R. Exprimée en m².k / W, elle s obtient par le rapport de l épaisseur (en mètres) sur la conductivité thermique du matériau considéré. La résistance thermique d un matériau isolant est d autant plus élevée que son épaisseur est grande et que son coefficient de conductivité (lambda) est faible. Pour une épaisseur donnée, plus R est grande, plus la paroi est isolante. Pour choisir un produit isolant, consultez l étiquette du produit sur laquelle figure sa résistance thermique R.

3 3. Éligibilité de l opération Afin de bénéficier des aides liées aux Certificats d Economie d Energie (CEE) et des aides publiques, le bâtiment concerné doit avoir plus de deux ans il est dit «existant». Pour être éligible à ces aides, l isolation doit également répondre à une résistance thermique minimale. C est l installateur qui doit certifier que la quantité d isolant posée permet d atteindre le R requis. Il est également nécessaire que le matériau choisi bénéficie d une certification qui atteste ses qualités techniques, voir logos ci-dessous. R matériau 1 R matériau 2 Les certifications reconnues : R paroi Pour faciliter le financement des travaux importants, il est possible de cumuler la prime CEE, l éco-prêt et le crédit d impôt "développement durable" Les produits certifiés sont reconnaissables par l apposition de la marque sur les emballages. Les documentations des fabricants reprennent ces éléments et les explicitent pour offrir à l utilisateur toutes les informations nécessaires pour un choix adapté à leurs besoins. La certification ACERMI des isolants complète le marquage CE de ces produits qui est obligatoire depuis mars Toutes les caractéristiques déclarées sont certifiées : il s agit à minima de la résistance thermique avec la conductivité thermique, du comportement à l eau, du comportement mécanique (et, selon les cas, de la réaction au feu). Pour choisir le produit isolant selon son application dans l ouvrage, la certification ACERMI comporte les niveaux de caractéristiques selon les normes européennes ou selon le classement ISOLE qui donne l aptitude à l emploi du produit.

4 4. Les fausses idées reçues sur l isolation «L isolation n est utile qu en hiver» Le principe de l isolation est d étanchéifier aux transferts thermiques intérieurs ou extérieurs. C'est-à-dire que l isolant garde la chaleur en hiver et l empêche d entrer en été. «L isolation n est pas écologique et elle est dangereuse pour la santé» Les produits servant de liant entre les fibres de certains matériaux isolants pouvaient être nocifs. Aujourd hui beaucoup d isolants naturels se sont développés. Afin de se renseigner sur les qualités écologiques des isolants il est intéressant de connaître «l énergie grise*» des matériaux, de savoir si les matières premières sont d origine renouvelable et de savoir comment est gérée la production de ces matières premières. «Les murs épais n ont pas besoin d isolation» L épaisseur d un mur ne constitue en aucun cas un indicateur pertinent vis-à-vis de l isolation, leur rôle premier n étant pas d isoler. En effet, un mur de 50cm est moins isolant que 10cm de matériau d isolation performant. En revanche des murs épais vont assurer une bonne inertie thermique à l habitation ; la maison restera fraîche plus longtemps en été et inversement en hiver. «Plus la densité de l isolant est grande, meilleures sont ses performances» La densité de l isolation à un effet sur les propriétés mécaniques de l isolant. L'effet de la densité sur les propriétés d'un produit varie d'un matériau isolant à un autre, même au sein d'un groupe de matériaux tel que la laine minérale par exemple. Il est plus intéressant de comparer des produits selon leur résistance thermique (R). Sources : Guide ADEME Isolation thermique, Guide des matériaux isolants ADEME région Lorraine

5 Laine minérale, laine de roche, laine de verre Types d isolation Conductivité (en W/m. C) Conditionnement Energie grise (en kwh/m 3 ) Prix ( /m²) 0,039 Rouleaux, panneaux et vrac 150 à à 12 Polystyrène expansé 0,035 Panneaux à 12 Polystyrène extrudé 0,028 Panneaux à 25 Polyuréthane 0,04 Panneaux NC NC Chanvre 0,039 Rouleaux, panneaux et vrac à 20 Cellulose 0,039 Panneaux et vrac 6 25 *L énergie grise, exprimée en kwh/m 3, correspond à l énergie nécessaire à la production, la transformation, la distribution, l usage et la fin de vie du produit. Les matériaux d origine renouvelable, tel que la cellulose ou les fibres textiles, sont donc mieux classés que le polystyrène par exemple. En effet les matières premières de ces isolants sont renouvelables. De plus ils ne nécessitent pas beaucoup d énergie lors de leur transformation. Liège expansé 0,042 Panneaux Fibre de bois souple 0,04 à 0,05 Panneaux 100 à à 28 Fibre textile 0,039 Rouleaux et panneaux à 38 Le conditionnement de l isolation correspond à certains types de travaux. Le vrac par exemple n est pas adapté pour l isolation des toitsterrasse ou des combles habitables

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

ISOLER VOTRE TOIT DURABLEMENT : PAR L extérieur, C EST SIMPLE & EFFICaCE

ISOLER VOTRE TOIT DURABLEMENT : PAR L extérieur, C EST SIMPLE & EFFICaCE ISOLER VOTRE TOIT DURABLEMENT : PAR L extérieur, C EST SIMPLE & EFFICaCE Une toiture bien isolée, c est une maison durablement protégée. Le SAVieZ-VOUS? 30% des déperditions de chaleur se font par le toit

Plus en détail

Isolation, principes et grandes lignes directrices

Isolation, principes et grandes lignes directrices Isolation, principes et grandes lignes directrices La réduction de la quantité d énergie utilisée à partir de ressources fossiles est le facteur le plus important de la promotion de la démarche de développement

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Calculs et bilan des déperditions thermiques

Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculer les déperditions thermiques c'est déterminer la quantité de chaleur à fournir pour le chauffage d'une pièce à température donnée. Cette chaleur fournie

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE ÉCO - RENOVATION 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... Nouvelles

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic

Plus en détail

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 1) TVA à 5,5 % La réduction des consommations d énergie au niveau national constitue toujours une priorité pour les pouvoirs publics. À ce titre, depuis le 1er janvier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. L isolation permet d apporter un meilleur confort de vie et de faire des économies d énergies IL y a deux

Plus en détail

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu Notre maison témoin dans la région de Durbuy La société Waléco est une jeune SPRL dont l'objet est de vous accompagner dans vos projets d isolation, que ce soit pour des constructions neuves ou anciennes.

Plus en détail

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie?

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? I) Énergie et puissance : rappels : L énergie E est la capacité d un système à produire du, de la ou de la. L unité légale d énergie est le joule (J), on mesure

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 collaborateurs externes 2 3 4 Source: astronomes.com 5 6 Source:

Plus en détail

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Un air plus sain à l intérieur du bâtiment Une régulation naturelle de l humidité de l air Un confort thermique en continu été comme hiver Des matériaux recyclables

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Page 1 of 6 Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Une mesure du Grenelle de l'environnement en faveur des travaux d'économie d'énergie : jusqu'à 30 000 de travaux. Le 26 février 2009, Jean-Louis

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

Pourquoi isoler votre logement?

Pourquoi isoler votre logement? Pourquoi isoler votre logement? L isolation thermique de votre habitation est un enjeu crucial, un point clé à tous égards. Economies d énergie, économies financières, confort, hygiène Quel que soit le

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE)

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE) Conférence débat sur la rénovation énergétique des bâtiments publics Saint-Pourçain/Sioule 13 octobre 2009 La réglementation thermique en vigueur L expérience de la Direction Départementale de l Équipement

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Avec ACTIS, optez pour la maison économe.

Avec ACTIS, optez pour la maison économe. Avec ACTIS, optez pour la maison économe. solutions ACTIS : ATTEINDRE LA CLASSE B DU DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DEVIENT POSSIBLE. Isolants minces multicouches réflecteurs Isolants en fibres

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour une meilleure

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé

Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé Le territoire : La communauté d agglomération regroupe 5 communes : Calais, Coulogne, Coquelles,

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS)

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS) Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation 1. Isolants à base de plastiques alvéolaires Polystyrène expansé (EPS) λ 0.032 à 0.038 Wm.K ρ 7 à 30 Kgm 3 c 1450 Jkg.K μ 20 à 100 (sans unité). Non

Plus en détail

A B C D E F G ISOLATION DES COMBLES

A B C D E F G ISOLATION DES COMBLES A B C D E F G ISOLATION DES COMBLES ISOLATION DES COMBLES Une question de bon sens! L isolation thermique a deux effets majeurs sur votre habitation. D une part, elle permet de réduire fortement vos consommations

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire ÉCONOMISER SON ÉNERGIE 5 UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE RÉNOVER OU CONSTRUIRE PERFORMANT L énergie est de plus en plus chère et la

Plus en détail

Isolants et éco habitat

Isolants et éco habitat Isolants et éco habitat Un bon isolant est jugé sur sa résistance thermique, sa réaction au feu, ses comportements mécaniques, son comportement à l eau, ses performances acoustiques et phoniques. Vous

Plus en détail

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015 Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables mars 2015 Préambule : Certains guides et fiches non imprimés sont disponibles uniquement en ligne. L ensemble des guides et fiches (imprimés

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques

Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques www.class1.dk Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques 1. INTRODUCTION La crise économique a amené la municipalité d Egedal à limiter

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 AVRIL N 722 LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be 10 et 11 septembre 2011 10h 1 Atelier g logement passif 15 kwh par m2/an Transforma)on d un atelier en logement à Bruxelles

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Dispositif limité à 2 prêts Isolaris par foyer, séparés d au moins 6 mois

Dispositif limité à 2 prêts Isolaris par foyer, séparés d au moins 6 mois Vous êtes un particulier propriétaire individuel, propriétaire bailleur, copropriétaire (hors bailleurs sociaux), résidant en maison individuelle, appartement ou immeuble, situé sur le territoire de la

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

Justification globale

Justification globale Logiciel Lesosai v.5.7 (build 356) Education (exp: 28.8.26) Logiciel appartenant à Cours de Nicolas Morel BFE/ENFK-Zert.-Nr.742 imprimé le: 26.6.28 16:2:26 page 1 de 29 Projet: La Méreune Emplacement du

Plus en détail

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture!

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! COMMUNIQUE DE PRESSE www.voseconomiesdenergie.fr Rénovez, Economisez! CHAUFFAGE ISOLATION Confort thermique & Economies d énergie Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! Les professionnels

Plus en détail

La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique

La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique RT 2012 La Réglementation 3 Indices RT2012 Bbio: indice d impact de la conception bioclimatique. < à valeur Bbio

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro

L éco-prêt à taux zéro VERSION ACTUALISÉE L éco-prêt à taux zéro Avertissement Ce document de présentation de l éco-prêt à taux zéro est destiné aux entreprises et ne saurait être une plaquette commerciale à distribuer à des

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

Vu la directive 2002/91/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ;

Vu la directive 2002/91/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ; J.O n 114 du 17 mai 2007 page 9525 texte n 30 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural

Plus en détail

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

1 La conception bioclimatique

1 La conception bioclimatique Nos performances écologiques 1 La conception bioclimatique Une maison ioclimatique est intelligemment implantée bien orientées Objectif : utiliser passivement l énergie solaire pour bénéficier d apports

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

Bâtiments livrés sans équipement de chauffage ou refroidissement

Bâtiments livrés sans équipement de chauffage ou refroidissement Fiche d application : Bâtiments livrés sans équipement de chauffage ou refroidissement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 25 Janvier 2013 1 Préambule Cette fiche d application

Plus en détail

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010 Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver (EN) Puisque bon nombre de villes canadiennes font face à des degrés de gel variables au mois de décembre, les chutes de neige abondantes, les grands

Plus en détail