GW 102. GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GW 102. GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION"

Transcription

1 Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE SSIGA SGWA GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION Règlement concernant l octroi de l attestation d installateur agréé gaz aux personnes qui exécutent des installations de gaz naturel à usage domestique GW 102 SSIGE, Grütlistrasse 44, case postale 2110, 8027 Zurich Téléphone , fax ,

2 Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE SSIGA SGWA GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION Règlement concernant l octroi de l attestation d installateur agréé gaz aux personnes qui exécutent des installations de gaz naturel à usage domestique Copyright by SSIGE, Zurich Reproduction interdite GW 102 En vente à l administration de la SSIGE SSIGE, Grütlistrasse 44, case postale 2110, 8027 Zurich Téléphone , fax , 1

3 2

4 Avant-propos La formation et le perfectionnement des installateurs gaz sont fondamentales pour la sécurité des installations de gaz naturel à usage domestique, tant à l exécution qu à l entretien. Le présent règlement s applique aux installateurs professionnels. Il définit les exigences que doivent remplir les personnes qui exécutent des installations de gaz naturel à usage domestique. C est sur ce règlement que la commission de surveillance SSIGE s appuie pour l octroi de l attestation d installateur agréé gaz. Ladite attestation confirme que son titulaire dispose du bagage professionnel requis pour exécuter des installations de gaz naturel à usage domestique. La SSIGE tient un registre des installateurs agréés à l attention des distributeurs de gaz. Par souci de lisibilité, ce règlement est rédigé au masculin générique, mais s applique indifféremment 3

5 4

6 Table des matières Page 1 Dispositions générales Objet Champ d application Définitions 6 2 Exigences requises Généralités 6 3 Connaissances professionnelles Généralités Travaux d installation 7 4 Attestation d installateur agréé gaz Octroi Requête Réponse Attestation Validité Registre des installateurs agréés Emoluments Retrait 11 5 Opposition et recours 12 6 Commission de surveillance 12 7 Entrée en vigueur Dispositions transitoires Dispositions finales 12 5

7 1 Dispositions générales 1.1 Objet Le présent règlement précise les compétences professionnelles dont doit disposer l installateur professionnel et la procédure à suivre pour obtenir l attestation SSIGE d installateur agréé gaz. Cette attestation confirme que l installateur agréé dispose du bagage professionnel requis, à un moment donné et pour une période donnée. Le présent règlement s adresse aux distributeurs, aux exploitants de réseaux et aux entreprises d installateurs. 1.2 Champ d application Le présent règlement s applique aux installations de gaz naturel à usage domestique et régit les activités suivantes : exécution, modification, développement et entretien des installations, raccordement et remplacement des appareils Le présent règlement relève des Directives Gaz G1 et s applique exclusivement au gaz naturel et autres gaz assimilés. Il ne s applique pas aux gaz liquéfiés. 1.3 Définitions a) Raccordement : raccordement d un appareil à gaz ou d un organe à la conduite de gaz. b) Remplacement : remplacement d un appareil par un autre appareil comparable, sans modification de la conduite de gaz. c) Développement : ajout d éléments supplémentaires à des installations domestiques existantes. d) Modification : modification partielle d un réseau existant, nécessitant non pas une réévaluation totale, mais partielle. e) Exécution : création à neuf d un réseau domestique et, ultérieurement, son remplacement intégral. f) Entretien : travaux assurant la sécurité et le fonctionnement des installations (état conforme aux prescriptions). 2 Exigences requises 2.1 Généralités Toute personne souhaitant obtenir une attestation d installateur agréé gaz doit justifier des connaissances professionnelles requises. Elle doit concrètement : disposer d une formation professionnelle de base et d une formation professionnelle complémentaire adaptées à son domaine d activité ; suivre régulièrement des cours de formation continue et, si nécessaire, suivre des cours de remise à niveau L attestation est octroyée pour les activités suivantes : 6 travaux d installation (exécution, modification, développement, entretien) touchant aux installations de gaz naturel à usage domestique (conduites, robinetterie, appareils).

8 3 Connaissances professionnelles 3.1 Généralités Est réputée disposer des connaissances professionnelles requises toute personne qui : maîtrise les connaissances professionnelles nécessaires; dispose de la formation de base et de l expérience professionnelle nécessaire; se perfectionne dans le cadre de la formation continue. 3.2 Travaux d installation Connaissances professionnelles Est réputée disposer des connaissances professionnelles requises toute personne qui : a) Connaissance élémentaires sur le gaz naturel dispose des connaissances de base sur la distribution de gaz, les réseaux de distribution, les échelons de pression, les organes de mesure et de régulation, et sait en expliquer le fonctionnement; connaît les propriétés essentielles du gaz naturel et peut en expliquer les effets concrets sur les installations domestiques. b) Connaissance des appareils connaît le principe de construction et de fonctionnement des appareils; connaît le principe de construction et de fonctionnement des dispositifs de sécurité des appareils; connaît le fonctionnement des différents systèmes d évacuation des produits de combustion, les configurations possibles et les conditions liées aux appareils; sait comment dimensionner l arrivée d air et l évacuation d air des appareils courants, à l aide d un tableau de valeurs ou d une formule; sait comment utiliser les dispositifs d amenée d air et d évacuation des produits de combustion (mode de pose, choix des matériaux, prescriptions anti-incendie); connaît les mesures à prendre pour l évacuation des produits de combustion des appareils à condensation; sait mettre en service correctement un appareil et expliquer les contrôles liés à cette opération. c) Connaissance des installations à gaz connaît les systèmes de tuyauterie courants et est à même de les évaluer par rapport aux matériaux, aux types de raccords, aux directives de pose et aux prescriptions antiincendie; connaît tous les composants des installations domestiques, du branchement d immeuble aux appareils, et sait en expliquer la fonction; sait comment calculer la perte de charge résultant du raccordement d un appareil, de la vanne principale au dit raccordement. 7

9 d) Connaissance des prescriptions techniques connaît par cœur les prescriptions techniques de sécurité et sait comment évaluer la conformité des installations sur plans ou lors des contrôles de chantier; connaît les directives Gaz G1 et G3 et sait en expliquer l application à un professionnel; sait comment contrôler l exécution conforme des installations domestiques dans son ensemble, du branchement d immeuble à l évacuation des produits de combustion, en tenant compte des classes d incendie, des dispositifs de lutte contre l incendie, des mesures de protection prescrites par les directives et la réglementation anti-incendie; connaît les prescriptions touchant à la protection de l environnement (pertes d énergie, produits de combustion). e) Bases de physique connaît les bases de la mécanique des fluides et en maîtrise les calculs simples; connaît les propriétés physiques des gaz, p. ex. densité, état normal, etc., et sait comment calculer les relations d état simples à l aide de l équation des gaz parfaits; sait comment évaluer les caractéristiques des gaz combustibles à l aide des tableaux correspondants (pouvoir calorifique, combustion, équivalence); connaît la composition des gaz combustibles usuels; sait comment calculer le volume d air de combustion et le volume des produits de combustion; connaît les produits de combustion et leurs effets; sait évaluer la qualité de la combustion d après l apparence de la flamme. f) Règles de sécurité au travail connaît l importance de la sécurité au travail ainsi que les principales dispositions légales en la matière et sait appliquer celles-ci; est en mesure d identifier et d éliminer les dangers et les risques dans sa sphère de responsabilité; connaît les principales prescriptions et directives en matière de sécurité au travail et sait les appliquer correctement; sait comment utiliser les équipements de protection personnels Formation de base et expérience professionnelle Est réputée au bénéfice de la formation de base et de l expérience professionnelle requises toute personne qui a suivi une formation professionnelle dans la branche sanitaire et qui a acquis une expérience pratique suffisante et reconnue Formation continue Est réputée au bénéfice de la formation continue requise toute personne qui a suivi la forma tion continue fixée par la commission de surveillance durant la validité de son attestation. 8

10 4. Attestation d installateur agréé gaz 4.1 Octroi Toute personne en mesure de démontrer qu elle satisfait aux exigences stipulées au point 3.2 reçoit, à sa requête, une «attestation d installateur agréé gaz» Pièces justificatives Est réputée disposer des connaissances professionnelles requises toute personne qui peut justifier : du diplôme d installateur sanitaire ou de chauffagiste (certificat fédéral de capacité) ; d une expérience professionnelle de trois ans minimum ; des certificats pour les modules de formation continue suivants, conformément aux règlements d examen et aux directives pour le certificat fédéral de capacité (examen profes sionnel) et le diplôme fédéral (examen professionnel supérieur) d installateur sanitaire : connaissances professionnelles : Gaz 1 connaissances professionnelles : Gaz 2 connaissances professionnelles : Calcul professionnel 1 connaissances professionnelles : Calcul professionnel 2 ou qui est au bénéfice du diplôme fédéral (examen professionnel supérieur). Sont réputés équivalents : le diplôme d école supérieure (ES) en sanitaire ou en chauffage et le diplôme de technicien ET en installations ; le diplôme de haute école spécialisée (HES) en technique du bâtiment, orientation sanitaire ; le diplôme de formation SSIGE sur les directives techniques ; le diplôme de formation SSIGE pour installateurs agréés Autres équivalences La commission de surveillance compétente selon le point 6 décide des autres équivalences de diplômes. 4.2 Requête La requête doit être adressée à l Administration de la SSIGE et doit comporter les pièces suivantes : copie d une pièce d identité officielle ; copie du diplôme fédéral (examen professionnel supérieur), ou des diplômes des modules de formation continue indiqués sous le point 4.1.2, ou des cours suivis ; parcours professionnel (formation de base, formation continue, expérience professionnelle) ; formule de requête dûment remplie. 9

11 4.3 Réponse Les requérants dont le dossier répond aux exigences et ne nécessite aucune démarche supplémentaire et qui se sont acquitté de l émolument fixé au point 4.7 reçoivent leur attestation à l adresse privée dans un délai d un mois. Les requérants dont le dossier nécessite des démarches supplémentaires reçoivent également une réponse. 4.4 Attestation L attestation comporte les indications suivantes : numéro et type d attestation ; champ d application ; nom, prénom, date de naissance et domicile de l installateur agréé ; employeur et siège commercial ; date d établissement ; durée de validité ; pièces justifiant l acquisition des connaissances professionnelles ; nom et adresse de l émetteur de l attestation (SSIGE); timbre et signature de la commission de surveillance SSIGE. 4.5 Validité L attestation est valable pour cinq ans Prolongation L attestation est prolongée sur requête du titulaire, pour autant qu il soit en mesure de prouver : qu il continue d exercer une activité professionnelle dans le métier auquel l attestation se réfère ; qu il a suivi la formation continue requise A défaut des justificatifs requis en matière de connaissances professionnelles et de formation continue, l installateur doit au préalable suivre un cours de formation continue défini par la commission de surveillance. 4.6 Registre des installateurs agréés La SSIGE administre les attestations et tient un registre central des installateurs agréés à l attention des distributeurs et des exploitants de réseaux Les installateurs agréés sont tenus d annoncer à la SSIGE toute modification d adresse ou d employeur Le registre des installateurs agréés indique le nom, l adresse, la date de naissance, l employeur, son siège commercial et le numéro d attestation de chaque installateur agréé. Il peut être publié sur internet. 10

12 4.7 Emoluments La SSIGE peut prélever un émolument pour l examen de la requête, l octroi de l attestation, les modifications ultérieures de l attestation et l inscription au registre central Le requérant n a droit à aucun remboursement des émoluments en cas de refus d octroyer l attestation. 4.8 Retrait La SSIGE se réserve le droit d intenter une action juridique en cas d utilisation abusive de l attestation La SSIGE peut retirer l attestation à titre temporaire ou définitif si : a) les conditions d octroi ne sont pas ou plus remplies ; b) le titulaire enfreint gravement le présent règlement malgré tout avertissement ou exécute des installations non conformes. 11

13 5 Opposition et recours Toute opposition contre le non-octroi ou le retrait d une attestation doit être signifiée à la commission de surveillance dans les 15 jours après notification. A défaut d un accord, le requérant a 15 jours supplémentaires pour interjeter recours devant le Comité de la SSIGE. Le recours doit être déposé par écrit, avec motifs et proposition. 6 Commission de surveillance La surveillance est exercée par la commission SSIGE «Cours sur les directives installations domestiques». 7 Entrée en vigueur 7.1 Dispositions transitoires Les titulaires d une attestation générale d installation délivrée par un distributeur ou un exploitant de réseau et qui ont apporté les preuves de leurs connaissances professionnelles conformément au présent règlement peuvent, sur demande du distributeur ou de l exploitant de réseaux, recevoir l attestation sans présenter de dossier justificatif et être inscrits au registre central des installateurs agréés. 7.2 Dispositions finales Le présent règlement a été approuvé le 16 novembre 2006 par la Commission Formation professionelle, sur proposition de l Administration de la SSIGE, et entre en vigueur avec effet immédiat. 12

G204. G204 f Edition Mai 2007. Règlement

G204. G204 f Edition Mai 2007. Règlement Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE

Plus en détail

Notice technique. Séparation galvanique des réseaux d eau potable et des mises à terre. W 10 015 f Edition février 2011 INFORMATION

Notice technique. Séparation galvanique des réseaux d eau potable et des mises à terre. W 10 015 f Edition février 2011 INFORMATION Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE

Plus en détail

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes (OPer-Fl) du 28 juin 2005 (Etat le 13 février 2007) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie

Plus en détail

Requête (attestations GH1, WH1, WH2)

Requête (attestations GH1, WH1, WH2) Certification des personnes Requête (attestations GH1, WH1, WH2) pour l octroi de l attestation d installateur agréé (attestation des compétences professionnelles) aux personnes qui exécutent ou entretiennent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE En vigueur : 2014-2015 2015-06-23 Approbation : Directeur général PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP 1.

Plus en détail

Agrément des experts en prévoyance professionnelle

Agrément des experts en prévoyance professionnelle français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) D 01/2012 Agrément des experts

Plus en détail

Directive. Systèmes d alarme contre l intrusion et les hold-up. Partie 3 :

Directive. Systèmes d alarme contre l intrusion et les hold-up. Partie 3 : Directive Systèmes d alarme contre l intrusion et les hold-up Verband Schweizerischer Errichter von Sicherheitsanlagen Association Suisse des Constructeurs de Systèmes de Sécurité Associazione Svizzera

Plus en détail

REGLEMENT de l examen d admission MarKom

REGLEMENT de l examen d admission MarKom REGLEMENT de l examen d admission MarKom aux examens professionnels pour planificateurs/planificatrices en communication, spécialistes en marketing, spécialistes en relations publiques, rédacteurs publicitaires

Plus en détail

Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP

Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP Règlement et guide de formation interne à l Association Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP FRMPP Fédération romande des maîtres plâtriers - peintres FREPP - Fédération suisse

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie *

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * (Loi sur les professions de la psychologie, LPsy) 935.81 du 18 mars 2011 (Etat le 1 er septembre 2013) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

DECISION DEFINISSANT LES CONDITIONS D AGREMENTS TERMINAUX, DES INSTALLATIONS RADIOELECTRIQUES ET DES INSTALLATEURS DE CES EQUIPEMENTS

DECISION DEFINISSANT LES CONDITIONS D AGREMENTS TERMINAUX, DES INSTALLATIONS RADIOELECTRIQUES ET DES INSTALLATEURS DE CES EQUIPEMENTS DECISION DEFINISSANT LES CONDITIONS D AGREMENTS TERMINAUX, DES INSTALLATIONS RADIOELECTRIQUES ET DES INSTALLATEURS DE CES EQUIPEMENTS LE DIRECTEUR GENERAL DE L ARPT Vu la Loi N L/2005/018/AN du 08 septembre

Plus en détail

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés Le ministre de l'économie, des finances et de l industrie, la ministre de l écologie

Plus en détail

CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE).

CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE). CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE). Page 1 Sommaire Informations générales. Réglementation.. 3 Conditions pour obtenir une VAE 3 Conditions

Plus en détail

Communauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Centre de formation à la pyrotechnique (CFP) Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP)

Communauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Centre de formation à la pyrotechnique (CFP) Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP) ommunauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Bureau suisse de coordination pour feux d artifice (SKF) Association Suisse des Artificiers Professionnels (ASDAP) entre de formation à la pyrotechnique (FP)

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel d informaticienne / informaticien 1 du 10.02.2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art. 28, al. 2, de

Plus en détail

asa Directives relatives aux cours de perfectionnement OMCo Ordonnance sur les moniteurs de conduite

asa Directives relatives aux cours de perfectionnement OMCo Ordonnance sur les moniteurs de conduite Formation continue des moniteurs de conduite Weiterbildung Fahrlehrer Formazione continua dei maestri conducenti asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE

Plus en détail

Guide. pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation

Guide. pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Guide pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Introduction Cette brochure est destinée aux propriétaires et aux mandataires qui entreprennent une nouvelle construction ou

Plus en détail

Statuts PostFinance SA

Statuts PostFinance SA Statuts PostFinance SA Table des matières Section : 3 Raison de commerce, siège, durée, but, mandat de service universel 3 Section : 6 Capital-actions, actions, conversion, titrisation, registre des actions

Plus en détail

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE du 22

Plus en détail

Cours interentreprises

Cours interentreprises Cours interentreprises Sommaire Installatrice sanitaire CFC Installateur sanitaire CFC Décembre 2007 Copyright by suissetec Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et

Plus en détail

Safety in adventures Système de gestion

Safety in adventures Système de gestion Safety in adventures Système de gestion Mise en œuvre et procédure de certification Validé par le Conseil de fondation Berne, le 25 octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Le système de gestion de «Safety in

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression 12-A L article 8 de l Arrêté Modifié du 15 mars 2000 précise que le personnel chargé de la conduite des équipements sous pression doit

Plus en détail

VOUS ÊTES «NATUROPATHE»? Ceci vous concerne directement, car l OMNES travaille pour vous!

VOUS ÊTES «NATUROPATHE»? Ceci vous concerne directement, car l OMNES travaille pour vous! VOUS ÊTES «NATUROPATHE»? Ceci vous concerne directement, car l travaille pour vous! En qualité d association professionnelle, l regroupe les Naturopathes en exercice dans les diverses branches des médecines

Plus en détail

I. LA LETTRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITÉ

I. LA LETTRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITÉ ANNEXE I DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITE POUR L ENTRETIEN ET L ELEVAGE D ANIMAUX D ESPECES NON DOMESTIQUES (Art. L. 413-2 et Art. R. 413-4 du code de l environnement) Le dossier de demande de certificat

Plus en détail

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015 Arrêté du 7 mai 2015 relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n 2006-1279 du 19 octobre 2006 modifié

Plus en détail

Notice technique. Fontaines à eau. W 10 022 f Edition novembre 2013 INFORMATION

Notice technique. Fontaines à eau. W 10 022 f Edition novembre 2013 INFORMATION Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

Styliste ongulaire - Cours de base

Styliste ongulaire - Cours de base Styliste ongulaire - Cours de base La formation de Styliste ongulaire L enseignement s organise entre cours théoriques et entraînements pratiques sur supports et sur modèles. Cette formation de qualité

Plus en détail

Concordat sur les entreprises de sécurité

Concordat sur les entreprises de sécurité Concordat sur les entreprises de sécurité du 18 octobre 1996 Approuvé par le Département fédéral de justice et police le 17 décembre 1996 I. Généralités Art. 1 Parties Sont parties au concordat les cantons

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

Le congé individuel de formation (CIF-CDI)

Le congé individuel de formation (CIF-CDI) 07 Le congé individuel de formation (CIF-CDI) PAGE 1/5 Le CIF est un dispositif de formation mobilisable à l initiative du salarié en CDI ou en CDD qui remplit certaines conditions (ancienneté, délai entre

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9671) sur le réseau communautaire d'informatique médicale (e-toile) (K 3 07) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Objet

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 34 29 67 67 fluides-frigorigenes@socotec.com Sommaire Introduction A. Processus de délivrance de l attestation 1. Demande

Plus en détail

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise 412.105.7 du 5 mai 1987 (Etat le 5 décembre 2006) Le Département fédéral de l économie 1, vu l art. 50, al. 2, de la loi fédérale

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 Veuillez nous renvoyer ce questionnaire par poste ou par fax. AXA

Plus en détail

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise L habilitation est la reconnaissance par l employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

Plus en détail

NOR: DEVP1238562A. Version consolidée au 2 juillet 2014

NOR: DEVP1238562A. Version consolidée au 2 juillet 2014 Le 2 juillet 2014 Arrêté du 19 février 2013 encadrant la certification des prestataires en géoréférencement et en détection des réseaux et mettant à jour des fonctionnalités du téléservice «reseaux-et-canalisations.gouv.fr»

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

REFERENTIEL DE QUALIFICATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE REFERENTIEL DE QUALIFICATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Date de mise en application : 29/07/2015 1 Table des matières AVANT-PROPOS... 3 MODIFICATION PAR RAPPORT A LA PRÉCÉDENTE VERSION... 3 1) DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

l examen professionnel de Spécialiste en administration publique

l examen professionnel de Spécialiste en administration publique Organisation suisse d examen formation professionnelle supérieure en administration publique (Association FPS ap) REGLEMENT (Etat 16 juin 2014) concernant l examen professionnel de Spécialiste en administration

Plus en détail

CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques

CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques RÈGLEMENT concernant l'examen professionnel de technicien/technicienne de fouilles

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame la Conseillère d État, Monsieur le Conseiller d État, l assurance de notre haute considération.

Veuillez agréer, Madame la Conseillère d État, Monsieur le Conseiller d État, l assurance de notre haute considération. Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes OFROU CH-3003 Berne, OFROU Mühlestrasse 2, 3063 Ittigen Emplacement: Mühlestrasse

Plus en détail

CNAPS Délégation territoriale Sud Est 8 rue du Nord CS 40075 69 625 Villeurbanne Cedex

CNAPS Délégation territoriale Sud Est 8 rue du Nord CS 40075 69 625 Villeurbanne Cedex DEMANDE D AUTORISATION PRÉALABLE IMPORTANT Pour entrer en formation d agent de sécurité (CQP APS), il est obligatoire d obtenir une autorisation préalable délivrée par le conseil national des activités

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE Article 28 du Code des Marchés Publics OPÉRATION : MAINTENANCE ET VERIFICATION DES SYSTEMES D ALARMES INCENDIE, DESENFUMAGE ET

Plus en détail

Diploma of Advanced Studies HES-SO en Gestion et Direction d institutions éducatives, sociales et socio-sanitaires (DAS HES-SO GDIS)

Diploma of Advanced Studies HES-SO en Gestion et Direction d institutions éducatives, sociales et socio-sanitaires (DAS HES-SO GDIS) Formation continue HES-SO Domaines : Travail social ; Santé ; Economie & Services Requérant-e : Haute école de travail social de Genève (HETS-GE) 1er mars 2015 Diploma of Advanced Studies HES-SO en Gestion

Plus en détail

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement concernant l examen professionnel d agent de transports par route du 6 août 2001 Se fondant sur les articles 51 à 57 de la

Plus en détail

«Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs externes et notes de révision LBA

«Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs externes et notes de révision LBA OAR FIDUCIAIRE SUISSE Monbijoustrasse 20, CP 7956, 3001 Berne Tf 031 380 64 80, Fx 031 380 64 31 oar@fiduciairesuisse.ch www.oar-fiduciairesuisse.ch «Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs

Plus en détail

Statuts de Givaudan SA

Statuts de Givaudan SA Statuts de Givaudan SA Avril 2013 TABLE DES MATIÈRES Section 1 Raison Sociale, Siege et But... 3 Section 2 Capital... 4 Section 3 Organisation... 7 Section 4 Etablissement des Comptes et Emploi du Bénéfice...

Plus en détail

5342 BELGISCH STAATSBLAD 01.02.2006 MONITEUR BELGE

5342 BELGISCH STAATSBLAD 01.02.2006 MONITEUR BELGE 5342 BELGISCH STAATSBLAD 01.02.2006 MONITEUR BELGE MINISTERE DE LA REGION WALLONNE F. 2006 343 [C 2006/27007] 12 JANVIER 2006. Arrêté du Gouvernement wallon relatif à la vérification des déclarations des

Plus en détail

TITRE I - DES CONGES

TITRE I - DES CONGES REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES DECRET N 2004-812 Fixant le régime des congés, des permissions et des autorisations

Plus en détail

TITRE DE VOTRE PROJET

TITRE DE VOTRE PROJET TITRE DE VOTRE PROJET Merci de rédiger votre projet à l encre noire. En quelques mots, de quoi s agit-il? Expliquez les grandes lignes de votre projet Nombre de participants : Date de réalisation du projet

Plus en détail

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières Règlement d études Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes Article 1

Plus en détail

Règlement des sanctions SwissGAP Fruits, légumes et pommes de terre

Règlement des sanctions SwissGAP Fruits, légumes et pommes de terre SwissGAP Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Principes et responsabilités... 2 2 Domaine d application... 2 3 Types de sanctions... 2 4 Procédure en cas de non-respect des exigences

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de médiamaticienne/médiamaticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 novembre 2010 47121 Médiamaticienne CFC/Médiamaticien CFC Mediamatikerin

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES Règlement adopté par la Commission Permanente du 17 Mars 2014 Page 1 Préambule Selon l article L.6223-4

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 mai 2013 47417 Electricienne de réseau CFC/Electricien de réseau CFC Netzelektrikerin EFZ/Netzelektriker

Plus en détail

ANNEXE I PIECES CONSTITUTIVES D UNE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITE POUR LA VENTE OU LE TRANSIT D ANIMAUX D ESPECES NON DOMESTIQUES (cas général)

ANNEXE I PIECES CONSTITUTIVES D UNE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITE POUR LA VENTE OU LE TRANSIT D ANIMAUX D ESPECES NON DOMESTIQUES (cas général) ANNEXE I PIECES CONSTITUTIVES D UNE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITE POUR LA VENTE OU LE TRANSIT D ANIMAUX D ESPECES NON DOMESTIQUES (cas général) Le dossier de demande de certificat de capacité, adressé

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L'ÉTUDIANT

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L'ÉTUDIANT RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L'ÉTUDIANT ESTM, Route d Agouray, Km 5, BP. 3103 Toulal, Meknès 50 000 Tél : 035 46 70 84/86 - Fax : 035 46 70 83 - www.est-umi.ac.ma - email : estm@est-umi.ac.ma SOMMAIRE PRÉAMBULE...

Plus en détail

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers et à la délivrance des cartes professionnelle Le décret n 930-2011 du 1 er août 2011, publié au Journal Officiel du 4 août 2011, modifie

Plus en détail

Ordonnance sur le registre automatisé des véhicules et des détenteurs de véhicules

Ordonnance sur le registre automatisé des véhicules et des détenteurs de véhicules Ordonnance sur le registre automatisé des véhicules et des détenteurs de véhicules (Ordonnance sur le registre MOFIS) 741.56 du 3 septembre 2003 (Etat le 16 janvier 2007) Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification 1. Objet Le présent document définit les règles d instruction des demandes faites par des

Plus en détail

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire du 7 septembre 1993 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 45, lettre c, et 47 à 58 de la loi sanitaire du 14 décembre

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

Certified Project Management Associate IPMA Level D

Certified Project Management Associate IPMA Level D Level D Certified Project Management Associate Rédaction/Révision Contrôle Classification Version Classement électronique Secrétariat VZPM, Martha Muntwiler Direction VZPM VZPM, public Version 6.3.0 Released

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière.

ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière. Le 25 juillet 2013 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l autorisation d enseigner, à titre onéreux, la conduite des véhicules à moteur et la sécurité routière. NOR: EQUS0100017A Le ministre de l

Plus en détail

Règlement concernant les dépôts d actionnaire de Swiss Life

Règlement concernant les dépôts d actionnaire de Swiss Life Règlement concernant les dépôts d actionnaire de Swiss Life Règlement concernant les dépôts d actionnaire de Swiss Life 3 Sommaire 1. Autorisation, valeurs en dépôt 4 2. Ouverture du dépôt 4 3. Mandat

Plus en détail

Loi vétérinaire (LVét)

Loi vétérinaire (LVét) 25 janvier 2005 Loi vétérinaire (LVét) Etat au 1 er janvier 2011 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur les médicaments et les dispositifs médicaux (loi sur les

Plus en détail

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie 1. Un dispositif photovoltaïque à destination des particuliers Afin de répondre à la demande des particuliers souhaitant produire une partie de leur énergie électrique, les propriétaires titulaires d une

Plus en détail

TRADUCTEUR EN LANGUES AFRICAINES (M/F)

TRADUCTEUR EN LANGUES AFRICAINES (M/F) TRADUCTEUR EN LANGUES AFRICAINES (M/F) BRUXELLES MINISTERE DE LA DEFENSE AFG08004 Contexte de la fonction La Défense assure les missions suivantes: la défense du territoire, l organisation de missions

Plus en détail

SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010

SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010 SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010 1 DIRECTIVES SSIGE W3 ÉTABLISSEMENT D INSTALLATIONS D EAU DE BOISSON Jean-Jacques Hasler, Responsable du Contrôle des installations intérieures Eau et

Plus en détail

IV. RÈGLEMENT DE LA MAÎTRISE BILINGUE DE LA FACULTÉ DE DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE

IV. RÈGLEMENT DE LA MAÎTRISE BILINGUE DE LA FACULTÉ DE DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE IV. RÈGLEMENT DE LA MAÎTRISE BILINGUE DE LA FACULTÉ DE DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE du 5 juillet 2006 Adoptée par le Conseil de Faculté le 31 mai 2006 En vertu du 1 alinéa 2 de l Accord de coopération

Plus en détail

Règlement. concernant. l examen professionnel supérieur de chefs de cuisine/de production et cheffes de cuisine/de production

Règlement. concernant. l examen professionnel supérieur de chefs de cuisine/de production et cheffes de cuisine/de production Règlement concernant l examen professionnel supérieur de chefs de cuisine/de production et cheffes de cuisine/de production Edition 1998 I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art. 1. Organe responsable 1) Vu les articles

Plus en détail

0.142.114.169. Accord

0.142.114.169. Accord Traduction 1 0.142.114.169 Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong, République populaire de Chine relatif à la réadmission des personnes

Plus en détail

Convention de collaboration pour la constitution du réseau de conseil en PI

Convention de collaboration pour la constitution du réseau de conseil en PI Convention de collaboration pour la constitution du réseau de conseil en PI entre l Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI) et l'association des conseils suisses en brevets de profession

Plus en détail

CANDIDAT «PACES» EPREUVES DE SELECTION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS DE L AIN RENTREE DE SEPTEMBRE 2016

CANDIDAT «PACES» EPREUVES DE SELECTION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS DE L AIN RENTREE DE SEPTEMBRE 2016 INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS DU BUGEY IFSI / IFAS 180 Rue de la Forestière BP 36 01 110 HAUTEVILLE LOMPNES Tél. : 04.37.61.67.10 Fax : 04.37.61.67.11 Site : www.ifsihauteville.com Centre Hospitalier

Plus en détail

Règlement d usage des qualifications Qualibois module air et Qualibois module eau

Règlement d usage des qualifications Qualibois module air et Qualibois module eau Règlement d usage des qualifications Qualibois module air et Qualibois module eau DG- APP- 04 Révision 03 Octobre 2012 Rédigé par Vérifié par Approuvé par NOM Prénom PUAUD Teddy PUAUD Teddy Instance de

Plus en détail

Ordre de certification de la SSIGE pour appareils de ménage et de grande cuisine

Ordre de certification de la SSIGE pour appareils de ménage et de grande cuisine Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches SVGW Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux SSIGE Ordre de certification de la SSIGE pour appareils de ménage et de grande cuisine (Voir aussi

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1790 du 28 décembre 2015 relatif à certains fluides frigorigènes et aux gaz

Plus en détail

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PREFET DE LA MEUSE Arrêté n 2012-3204 Agrément n ANC-55-2012-002 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PORTANT AGREMENT DE LA SARL TVCC ASSAINISSEMENT DOMICILIEE A BRIXEY-AUX-CHANOINES

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté.

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté. Arrêté du 5 septembre 1989 relatif aux études préparatoires et au diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute NOR: SPSP8901766A publié au Journal Officiel du 8 septembre 1989 p 11397 Le ministre de la solidarité,

Plus en détail

Notice technique. Chauffe-eau instantanés (stations et modules de production d eau chaude sanitaire) Fonction. Avril 2016

Notice technique. Chauffe-eau instantanés (stations et modules de production d eau chaude sanitaire) Fonction. Avril 2016 Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment Associazione svizzera e del Liechtenstein della tecnica della costruzione Associaziun

Plus en détail

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions;

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions; Arrêté royal du 28 mars 2007 relatif à l agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d enlèvement au cours desquels de grandes quantités d amiante peuvent être libérées

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du [Version 0.7 du 6 avril 2010] Employée de commerce CFC/employé

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.220.10 du 1 er novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) 88600

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Ordonnance sur le système informatique de gestion des expériences sur animaux

Ordonnance sur le système informatique de gestion des expériences sur animaux Ordonnance sur le système informatique de gestion des expériences sur animaux (O-SIGEXPA) du 1 er septembre 2010 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 32, al. 1, de la loi du

Plus en détail

Service des eaux de la Commune d'ormont-dessous. REGLEMENT de distribution d eau

Service des eaux de la Commune d'ormont-dessous. REGLEMENT de distribution d eau Service des eaux de la Commune d'ormont-dessous REGLEMENT de distribution d eau I. Dispositions générales Base légale Art. 1.- La distribution de l eau fournie par la Commune d'ormont-dessous est régie

Plus en détail

Année 2015. Formation Personnel non enseignant. Formations en centre ou en semi-présentiel

Année 2015. Formation Personnel non enseignant. Formations en centre ou en semi-présentiel Année 2015 Formation Personnel non enseignant Formations en centre ou en semi-présentiel STAGES EN CENTRE SURVEILLANCE DE RECREATION ET CANTINE Rôle et responsabilités du surveillant Besoins nutritionnels

Plus en détail

DOSSIER INDIVIDUEL FORMATION CONTINUE Formation : DIPLOME UNIVERSITAIRE Spécialité : Perception, Action et Troubles des Apprentissages

DOSSIER INDIVIDUEL FORMATION CONTINUE Formation : DIPLOME UNIVERSITAIRE Spécialité : Perception, Action et Troubles des Apprentissages SERVICE COMMUN DE FORMATIONS CONTINUE ET PAR ALTERNANCE Université de BOURGOGNE DOSSIER INDIVIDUEL FORMATION CONTINUE Formation : DIPLOME UNIVERSITAIRE Spécialité : Perception, Action et Troubles des Apprentissages

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE AU JURY DE SELECTION A LA FORMATION AIDE-SOIGNANT CLASSIQUE

DOSSIER DE CANDIDATURE AU JURY DE SELECTION A LA FORMATION AIDE-SOIGNANT CLASSIQUE L ensemble de la formation se déroule sur 10 mois, de septembre à juillet soit : 1435 heures réparties en : 17 semaines d enseignement théorique = 595 heures 2 d enseignement pratique = 840 heures 3 semaines

Plus en détail

REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Sous réserve de l approbation par toutes les instances concernées. Le masculin est utilisé au

Plus en détail