Une exigence de qualité urbaine. Identifier et restaurer sa façade. Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une exigence de qualité urbaine. Identifier et restaurer sa façade. Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art"

Transcription

1

2 Sommaire La ville qui fait changer la ville Une exigence de qualité urbaine... p. 4 à 5 Identifier et restaurer sa façade... p. 6 à 11 Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art... p. 12 à 21 Un nouveau règlement d occupation du domaine public... p. 22 à 23 Les aides financières de la collectivité... p. 24 à 25 Les procédures avant d entreprendre tous travaux... p. 26

3 Une exigence de qualité urbaine Agir pour un cœur de ville sécurisé, accessible et rénové, c est agir pour un espace urbain à taille humaine, attractif et propice à une vie commerçante redynamisée. Au-delà des travaux d aménagement réalisés par la commune, cette dynamique se construit autour des efforts partagés entre les différents acteurs qui font la ville. Commerçants, artisans, propriétaires, commune, chacun à son niveau est un levier d action, qui permet de créer des synergies au service d un cadre de vie et d un environnement commercial amélioré. Cette exigence de qualité urbaine est en effet l affaire de tous. C est pourquoi les initiatives des uns doivent rencontrer le soutien des autres. Tel est l objet de ce guide pratique, à destination des commerçants, artisans et propriétaires du centre-ville qui sont au cœur de la nouvelle dynamique commerciale de Cavaillon. Edité par la commune, en partenariat avec le CAUE de Vaucluse (Conseil d Architecture d Urbanisme et d Environnement), il présente les actions, les aides financières et les outils mis en place par la ville, notamment pour l aménagement des façades, devantures et terrasses commerciales de Cavaillon. Toujours dans l idée de tendre vers plus de qualité urbaine, il contient également des solutions et des préconisations faites par la ville sur le choix des matériaux à utiliser ou sur le respect des normes d occupation du domaine public. Aides techniques, administratives, financières, conseils : ce guide est conforme à l esprit de la démarche FISAC (Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce) initiée par la commune ces dernières années, afin d agir ensemble au service de Cavaillon et des Cavaillonnais. Mairie de Cavaillon Place Joseph Guis - BP Cavaillon Cedex Tél Directeur de la publication Jean-Claude BOUCHET Rédaction Services urbanisme et communication Ville de cavaillon Réalisation, maquette CAUE Vaucluse / Service communication Ville de Cavaillon Crédits photos Service communication CAUE Vaucluse Croquis CAUE Vaucluse, Ginger Environnement et Infrastructure, Cabinet Merlin Tirage exemplaires Impression Imprimerie Bertola Cavaillon Jean-Claude BOUCHET Député de Vaucluse Maire de Cavaillon

4 Une exigence de qualité urbaine La municipalité développe actuellement une démarche de réinvestissement du centre commerçant afin d améliorer l image de la ville. Pour cela un vaste projet est mis en œuvre, étape par étape il dessine le visage urbain de demain. Outre la modernité, il est impérieux de redonner de la qualité urbaine au cœur de ville. La municipalité a engagé un «projet phare», à savoir l aménagement du cours Gambetta et de ses espaces adjacents. Il s agit de redéfinir les usages, rendre disponibles de nouvelles terrasses, réduire l impact de l automobile, donner une nouvelle image du centre commerçant et offrir un lieu convivial. La volonté de requalifier le centre-ville ne s arrête pas à ce projet majeur, mais relève d une politique soutenue et d un projet cohérent et global pour assurer l attractivité de l ensemble de la ville. Le plan de requalification urbaine comporte: 4 La valorisation des entrées de ville, notamment avec un traitement paysager des giratoires. La mise en scène du pont sur la Durance (mise en couleur du pont et des mâts d éclairage public). La réfection du cours Bournissac et des trottoirs de la place du Clos. La mise en valeur du canal St Julien avec un nouveau cheminement depuis l impasse Ravel jusqu aux anciennes glacières, qui sera un élément de redécouverte de l eau dans la ville. Parallèlement à ce plan d actions, la minicipalité entend agir pour conforter d autres secteurs afin d élargir le pôle de centralité : Le pôle de la gare modernisé. La poursuite de l espace Bournissac / Verdun.

5 Tandis que le centre-ville voit son image et son périmètre redéfinis, il convient de mieux partager son espace de vie. Ainsi sont prévus : Un plan de circulation pour améliorer la fluidité, la sécurité et la perception des espaces publics ; Une politique du stationnement pour rendre le centre encore plus accessible ; De nouvelles pratiques (circuit touristique du vieux Cavaillon, amélioration de l accessibilité des personnes à mobilité réduite, jalonnement ) pour l ensemble des usagers : hiérarchiser, sécuriser et redécouvrir les plaisirs de la ville En contrepartie des investissements engagés pour embellir la ville, la municipalité attend des propriétaires, des commerçants, et des divers usagers, une volonté et une dynamique pour renforcer ce projet avec pour «leitmotiv», qualité, qualité et qualité Ce document est destiné à convaincre et «à s obliger à cette qualité» pour l ensemble des interventions privées qui façonnent jour après jour, projet après projet, détail après détail, l image et la réalité de la ville. Il s agit d un guide pratique où tout détail présente un intérêt : réfection d une devanture, remplacement d une enseigne, réfection d une façade, mobilier de terrasse, sont autant de projets particuliers qui, mis bout à bout, contribuent à une perception positive. Désormais, la ville, ses services et ses partenaires (architecte conseilller du CAUE, architecte des bâtiments de France, intervenants en montage des dossiers ) vont demander une réelle prise en compte d exigence patrimoniale, architecturale et esthétique. Cet outil pédagogique vous accompagne dans votre projet : Vous trouverez les conseils, les recommandations et les interdictions relevant des projets sur façades, devantures commerciales et enseignes, Vous trouverez les recommandations et prescriptions en matière d occupation du domaine public (terrasses, signalétique ), Vous trouverez quelles sont les formalités et démarches à accomplir avant tout commencement de travaux, Vous trouverez quelles sont les subventions mobilisables, Vous trouverez quels sont les services et les personnes à contacter. 5

6 Identifier et restaurer sa façade Le centre-ville de Cavaillon, tel qu il nous apparaît aujourd hui, forme un ensemble harmonieux de constructions malgré tout composites. Ceci est le fruit de la lente formation de la ville, au fil des siècles, à partir d un petit noyau originel situé sur la colline Saint-Jacques. S il ne reste que peu de traces des constructions les plus anciennes, un archéologue averti en retrouve le sens dans le tracé du parcellaire ou dans l emploi de certaines pierres de construction. Au fil du temps, de l évolution des techniques constructives (le vitrage, le mortier de béton, la tuile mécanique, etc) et du changement du mode d habiter (la généralisation des salles d eau, de l éclairage électrique et de l automobile, la disparition des petits métiers, etc) les immeubles ont évolué. Pour expliquer quelles sont les principales caractéristiques des façades du centre ville, nous avons retenu trois types d immeubles à titre d exemples : un immeuble de style régional traditionnel, un immeuble de style bourgeois néoclassique et enfin un immeuble moderne. 6 Il ne s agit pas ici de copier systématiquement ce que faisaient nos anciens, mais de comprendre les principes de composition de chaque façade afin de maintenir cette harmonie globale qui font l intérêt du centre-ville. Ainsi cette qualité d ensemble est le résultat de la qualité de chaque détail.

7 La lecture et la perception des espaces publics sont étroitement liés aux façades d immeubles et à leur qualité architecturale. Les façades sont rythmées horizontalement et verticalement par les baies, bandeaux, gouttières et chaînes latérales. Leur composition fait souvent apparaître du pied de façade à la toiture, une décroissance des hauteurs d étage et des ouvertures. Immeuble de style régional traditionnel Cette habitation se caractérise par sa modénature dépouillée (chaînes latérales et encadrements de baies peints). La génoise est traditionnellement à deux ou à trois rangs maçonnés. Les volets (contrevents) sont pleins, à lames de bois contrariées. Toiture de tuiles rondes Génoise Enduit lisse frotassé Gouttière en métal Encadrement peint Les pentures sont disposées à l intérieur du contrevent (invisibles lorsque les contrevents sont en position fermée). Contrevent en bois Fenêtre à petits bois et gros carreaux 7 Chaîne latérale peinte Imposte Penture en fer Porte en bois Plinthe Dauphin Détail de façade traditionnelle, encadrement peint et contrevent en bois peint. Alignement d immeubles traditionnels de style régional. Exemples

8 Immeuble bourgeois de style néoclassique Ce type d immeuble a été construit ou remodelé à partir de bases plus anciennes au XIXè siècle. Sur ce type de façade, les riches modénatures sont en pierre de taille. On trouve traditionnellement en partie haute de la façade, une corniche en pierre ou un débord de toiture soutenu par des consoles de pierre ou des chevrons de bois. Toiture de tuiles rondes Corniche en pierre Persienne en bois Enduit lisse frotassé Gouttière en métal Encadrement peint Cordon mouluré en pierre 8 Pilastre latéral en pierre Fenêtre à petits bois et gros carreaux Soubassement en faux appareil en bossage Imposte Appui de fenêtre mouluré en pierre Encadrement mouluré en pierre Porte en bois Plinthe Dauphin Exemples Façades d immeubles bourgeois de style néo-classique. Détail d une façade d immeuble bourgeois de style néo-classique.

9 Immeuble de style moderne Les immeubles modernes font référence à des constructions réalisées en béton armé. Les ouvertures sont plus larges que dans le bâti ancien et la modénature des façades est résolument sobre. On retrouve toujours une composition et un rythme de façade réguliers. Les bandeaux marquent les planchers et les différents niveaux qui composent les immeubles, les encadrements de baie et les soubassements contribuent à souligner la régularité des façades. Acrotère de toiture terrasse Gouttière en métal Volets en bois ou en métal se repliant dans le tableau Bandeau peint Balcon avec garde-corps 9 Appui de fenêtre en béton armé en saillie Soubassement Entrée de garage Logements collectifs contemporains. Logements collectifs récemment restaurés. Exemples

10 Les traitements extérieurs Les maçonneries des murs (pierre de taille ou moellons) sont traditionnellement hourdées au mortier de chaux naturelle. Les façades sont recouvertes d un enduit traditionnel en trois couches (gobetis, corps d enduit et finition lissée ou frotassée). La couche de finition de l enduit est soit teintée dans la masse par le sable ou un pigment, soit revêtue d un badigeon de lait de chaux coloré. Les éléments de modénature sont soulignés par un badigeon clair (bandeaux et cordons, encadrements de baie, corniches, chaînes et pilastres) La restauration des façades anciennes se fait par application d un mortier de chaux et éventuellement, d un badigeon de chaux teinté d ocre, d oxyde ou de terre naturelle ou calcinée. Le traitement des façades plus récentes, réalisées à l aide de mortier de ciment, se fait par application d un mortier de réparation adapté au support et d une peinture minérale microporeuse (à base de chaux ou de silicates), assurant une étanchéité à l eau mais pas à la vapeur d eau. Sur les façades en pierre de taille se forme avec le temps une patine appelée le calcin. Bien que le calcin soit le résultat d un processus de déstructuration interne fragilisant la pierre, sa conservation est essentielle, car cette pellicule de surface protège la pierre des agressions extérieures. Ainsi, le nettoyage de la pierre par abrasion comme le sablage ou le ponçage, ou la retaille avec des outils agressifs (chemin de fer, ponceuse, boucharde) sont à éviter absolument : les façades en pierre de taille doivent être nettoyées par pulvérisation d eau et brossage à la brosse douce, ou par micro-gommage de billes de verre. 0 La modénature La modénature des façades traditionnelles est constituée de petits éléments de maçonnerie en relief (surépaisseur de mortier, pierre de taille) ou en décor (décor peint), ainsi que de la ferronnerie. Débords de toit en génoise, en corniche, sur chevrons de bois ou consoles de pierre, Encadrements de baie, Appuis de baie, Chaînes d angle ou latéral et pilastres, Soubassements et plinthes, Bandeaux et cordons, Garde-corps de balcons et de fenêtres, Grilles d imposte et de fenêtres. Exemples Traitement éxtérieur type enduit lisse frotassé, encadrement peint et harmonie de couleurs. Traitement extérieur en pierre de taille.

11 La menuiserie Les fenêtres sont à dominante verticale, à deux vantaux de bois peint (traditionnellement en blanc crème ou gris clair). Elles peuvent être composées de grands ou de petits carreaux. Les volets traditionnels en bois sont des contrevents ou des persiennes à double lames pleines contrariées (verticales à l extérieur et horizontales à l intérieur). Ils doivent être peints en totalité (pentures métalliques de couleur identique au bois) dans un ton en harmonie avec la couleur de la façade. Les entrées d immeuble sont marquées par des portes ouvragées, réalisées en bois massif, et peuvent être surmontées d une imposte vitrée (pour faire entrer la lumière du jour). Il convient de les restaurer ; leur remplacement par des portes industrielles de dimensions non adaptées est proscrit. La ferronnerie Les ferronneries (garde-corps de balcon, grilles de fenêtres et d impostes) contribuent à la composition du bâti. Ce sont des éléments très décoratifs, et souvent de couleur sombre pour contraster avec les couleurs claires des menuiseries et des murs. Détail de modénatures et décorations. La couverture (toiture) La tuile canal (ou tuile ronde en terre cuite), posée sur deux couches (courant et couvert) est le matériau caractéristique des toitures. Elle s adapte facilement à la compléxité des charpentes en centre ancien, et supporte très bien les déformations au fil du temps. 11 Les eaux pluviales La récupération et l acheminement des eaux pluviales de la toiture vers le réseau commun, se font via des gouttières en zinc ou en acier galvanisé. Porte en bois ouvragée. P Ne sont pas autorisés : Les portes, gouttières et fenêtres en PVC, Les stores déroulants. Rappel Encadrement de baie ouvragé et balcon en ferronnerie.

12 Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art Les devantures commerciales contribuent au paysage de la rue au même titre que les façades, le mobilier urbain ou les sols. Elles ne doivent pas être un élément altèrant la qualité de l architecture des immeubles et du paysage urbain. Les devantures s adaptant à l évolution de l activité commerciale, elles reflètent les impératifs et la personnalité du commerce qu elles abritent. Pour que l intégration à la façade et au paysage de la rue s établisse harmonieusement, une attention particulière doit être apportée aux volumes, aux matériaux et aux couleurs employés. Respecter la composition de la façade qui accueille votre devanture Les ouvertures des devantures commerciales et les surfaces dédiées aux enseignes doivent respecter les trames verticales et horizontales de composition des façades. Le rez-de-chaussée ne doit pas dénaturer la composition architecturale de l immeuble, qui doit être lisible jusqu au pied de la façade. Eviter les discontinuités architecturales et les devantures de taille excessive. 2 Alignements horizontaux Alignements horizontaux Limite de construction Alignement des ouvertures Limite de construction Axe Axe Axe Axe Axe Limite de construction Limite de construction Limite de construction Rappel Les façades s organisent le long de la rue, selon les limites de chaque construction. Chaque façade est composée par le rythme vertical de ses baies (fenêtres, portes, porches et vitrines en rez-de-chaussée). Les lignes horizontales (appuis, seuils, balcons, arcs et linteaux) qui règlent les hauteurs des baies pour chacun des niveaux sont également des éléments de composition.

13 Des principes simples pour intégrer harmonieusement votre devanture commerciale Les lignes de composition des façades peuvent, sur certains bâtiments, être soulignées par des éléments de modénature (cordons peints ou moulurés, chaînes latérales, plinthes). Les vitrines devront être axées sur les tracés régulateurs des baies situées aux étages. Les piédroits des ouvertures devront être, dans la mesure du possible, alignés sur ceux des fenêtres du premier étage. Les éléments de devanture ne viendront pas empiéter sur les chaînes latérales existantes. La hauteur des devantures commerciales sera limitée au rez-de-chaussée et ne devra pas empiéter sur le premier étage. En cas d absence de bandeau entre le rez-dechaussée et le premier étage, l enseigne pourra être disposée sous le niveau d appui des fenêtres du premier étage. Les entrées non commerçantes ne doivent pas être intégrées aux devantures, sauf lorsque cette dernière fait l objet d un traitement englobant l ensemble du rez-de-chaussée ; dans ce cas le parement de maçonnerie entourant la devanture devra être homogène avec l ensemble de l immeuble. Bandeau Appui de fenêtre 13 Si le commerce occupe plusieurs bâtiments attenants, on aménagera une seule devanture commerciale pour chaque façade plutôt qu une seule et longue devanture continue qui effacerait la perception des différents immeubles. Linteau Plinthe Trumeau Chaîne latérale Alignement des piédroits Axe vertical Alignement des piédroits Limite de construction Limite de construction Enseigne disposée en alignement avec la vitrine et les ouvertures, sous le bandeau. La devanture commerciale englobe de façon uniforme tout le rez-dechaussée. Absence de bandeau, enseigne disposée sous les appuis de fenêtres. Exemples

14 Bien choisir sa devanture commerciale P Tout projet d aménagement ou de modification de devanture est soumis à déclaration préalable. Deux types de devantures peuvent être autorisés, la devanture (ou vitrine) en feuillure et la devanture en applique (ou en coffre). La vitrine en feuillure 4 La vitrine en feuillure est positionnée à l intérieur du percement de la baie, dans l épaisseur du mur, en retrait d au moins 20 cm par rapport au nu extérieur de la façade. La menuiserie est discrète et sobre (profilés fins) et réalisée avec une unité de matériaux nobles (bois, acier...). Dans le cas où la devanture commerciale s inscrit dans une ouverture ancienne comportant des modénatures intéressantes (porche ancien, tableau en pierre de taille ), il convient de privilégier un positionnement en feuillure de la vitrine. Nu extérieur de la façade Habitation Vitrine 20 cm mini Rue Commerce Schéma et coupe de principe d une devanture en feuillure. Exemples Devanture en feuillure, intégration harmonieuse dans l ouverture. Devanture en feuillure.

15 La devanture en applique (ou en coffre) Ce type de devanture fait son apparition dans les villes françaises au XIXe siècle. Les anciennes devantures de ce type sont rares dans le centre de Cavaillon. La devanture en applique est constituée d un coffrage en bois, généralement peint, qui est apposé sur la façade. Les anciennes devantures en applique, qui présentent un intérêt patrimonial, historique ou architectural, seront conservées et restaurées. La devanture en applique sera composée de bois massif. Elle ne devra pas présenter une saillie de plus de 20 cm par rapport au nu extérieur de la façade. Le dessin de ses panneaux sera soigné dans ses lignes et ses moulurations. 20 cm maxi Habitation 15 Rue Commerce Schéma et coupe de principe d une devanture en applique Devanture en applique qualitative, avec marquise (ancienne librairie). Devanture en applique, sobre, avec des dessins fins qualitatifs et casquette en métal. Exemples

16 L enseigne commerciale P Toute installation est soumise à autorisation. «Constitue une enseigne toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à l activité qui s y exerce» (article L581-3 du code de l environnement). Une enseigne peut être en bandeau (appliquée parallèlement à la façade) ou en drapeau (perpendiculaire à la façade). Elle doit être constituée de matériaux nobles, durables, et doit être maintenue en bon état. Enseigne en bandeau Une seule enseigne en bandeau est autorisée par devanture. 6 L enseigne bandeau ne doit pas dépasser la hauteur du plancher du premier étage, ou en l absence de bandeau entre le rez-dechaussée et le premier étage, le niveau de l appui de fenêtre du premier étage. Sa hauteur ne doit pas excéder 1/4 de la hauteur de la devanture. Privilégier les enseignes en lettres découpées, en relief ou peintes. Nu extérieur de la façade Habitation Les enseignes de type panneau, apposées sur la façade, peuvent être tolérées sous certaines conditions. Vitrine Rue Commerce Schéma et coupe de principe. Enseigne (h) doit être inférieure à 1/4de H Exemples Enseigne en bandeau, lettres en relief retroéclairées. Enseigne en bandeau, lettres découpées fixées directement sur la façade.

17 17 Enseigne en drapeau (ou potence) Une seule enseigne en drapeau est autorisée par devanture. Elle ne doit pas constituer une saillie supérieure à 1 mètre par rapport au mur sur lequel elle est apposée. L enseigne ne doit pas dépasser le niveau du plancher du premier étage, ou en l absence de bandeau entre le rez-de-chaussée et le premier étage, le niveau de l appui de fenêtre du premier étage. Non conforme Conforme P Ne sont pas autorisés : Les lettrages auto-collants sur caissons lumineux clairs, Les enseignes apposées sur balcon, garde-corps, marquise ou appuis de fenêtres, Les enseignes scellées au sol sur le domaine public. Enseigne en drapeau en métal. Enseigne en drapeau classique (panneau ou caisson). Enseigne en drapeau de type kakemono. Exemples

18 Les stores P Toute installation est soumise à déclaration préalable. Les stores ne doivent pas nuire à la lecture de la façade. Ils ne devront pas occasionner de coupure visuelle entre le rez-de-chaussée et les étages de l immeuble. Ils seront positionnés de façon harmonieuse et en cohérence avec les ouvertures et les lignes de composition de la façade. Peuvent être autorisés : Les stores amovibles et repliables en rez-de-chaussée, à l exception des stores en corbeille ou en capote. Les toiles de store unies, sans motif, ni rayure, ni feston. Les matériaux et couleurs sobres, en harmonie avec la façade. Dans le cas des terrasses, la teinte retenue doit être identique pour les différents éléments toilés de la devanture et de la terrasse (stores, parasols, etc.). Le nom ou la raison sociale du commerce, discrètement inscrit sur le lambrequin du store s il y en a un (uniquement en rez-dechaussée). Les petits stores discrets dans les ouvertures du premier étage. 8 Non conforme Conforme Rappel P Ne sont pas autorisés : Les stores fixes non rétractables. Les stores type en corbeille ou capote. Les inscriptions publicitaires sur les stores. L utilisation de matières plastiques et brillantes.

19 19 Les marquises P Toute installation est soumise à déclaration préalable. Les marquises sont des éléments architecturaux typiques de la ville de Cavaillon, notamment sur le secteur de la Place du Clos. Ces ouvrages en ferronnerie et en verre, de dimensions parfois conséquentes, sont caractéristiques de l architecture commerciale du début du XXè siècle. Il est important de conserver et de restaurer ces éléments de grande qualité. Privilégier le verre lors de la restauration d une marquise. Utiliser pour les ferronneries des couleurs en harmonie avec les teintes de la façade et de la devanture commerciale. Intégrer les éléments de gouttière lors de la restauration des marquises. Conserver les montants lors de la dépose des matériaux Coffrage bois Verre blanc Non conforme Conforme P Ne sont pas autorisés : Les coffrages en lambris, ou tout autre élément rajouté en sous-face qui provoque une dégradation de l unité architecturale de la façade. Marquise restaurée, harmonie des couleurs (ferronneries / devanture) et couverture en verre armé. Marquise, harmonie des couleurs et cohérence avec les éléments mitoyens. Exemples

20 0 Les dispositifs de fermeture P Toute installation est soumise à déclaration préalable. Les dispositifs de fermeture doivent s intégrer et s harmoniser à l architecture de l immeuble et doivent être invisibles en position ouverte. Ils doivent être pris en compte lors de la conception de la devanture. Ils seront situés en retrait de la vitrine pour conserver l animation des rues pendant les heures de fermeture. Sont à privilégier : Les vitrages anti-effraction, Les grilles en ferronnerie, Des volets en bois repliables et dissimulables dans les tableaux (dans le cas des devantures en applique). Les caissons et mécanismes d enroulement : Les systèmes et mécanismes d enroulement doivent être dissimulés à l intérieur de la devanture (encastrés dans le faux-plafond, à l intérieur du magasin) et ne présenter aucune saillie par rapport au nu extérieur de la façade. Les grilles déroulantes devront se situer derrière la vitrine. En cas d impossibilité technique, le dispositif peut être fixé à l extérieur, dans l ouverture de la vitrine, sans dépasser le nu extérieur de la façade. Il doit alors être habillé et peut être utilisé comme support pour l enseigne. Les luminaires P Toute installation est soumise à déclaration préalable. L éclairage de la devanture et de l enseigne : devra être faible, doux et uniforme, muni d une horloge permettant l extinction entre 1h et 6h. Dans le cas de lettres découpées, privilégier le rétroéclairage (lumière discrète entre la lettre découpée et la façade). Des spots discrets en façade peuvent être autorisés sous certaines conditions. Rue Nu extérieur Vitrine Commerce Mécanisme, caisson et store, derrière la vitrine, à l intérieur du commerce Coupe de principe d un mécanisme dissimulé derrière la vitrine. Luminaires encastrés dans le caisson de l enseigne bandeau. Rappel P Ne sont pas autorisés : Les éclairages en potence ou en bandeau. Les caisons lumineux en PVC de couleur claire. Les rideaux ou grilles amovibles positionnés à l extérieur de la vitrine. Les rideaux métalliques à lames pleines.

21 Les climatiseurs P Toute installation est soumise à déclaration préalable. Les climatiseurs ne doivent pas être vus de l espace public, ils doivent être dissimulés derrière des dispositifs de protection : grilles d occultation, grillages à treillis serrés, panneaux, persiennes. Nu extérieur Ils peuvent aussi être positionnés : en imposte ou en allège de la devanture, en allège d une fenêtre, derrière le volet en persienne condamné d une fenêtre. Bloc climatiseur derrière une grille d occultation Vitrine Grille d occultation P N est pas autorisée : La pose de climatiseur apparent en façade. Rue Commerce Exemple de disposition en imposte ou en allège. Les couleurs et matériaux P Toute pose de matériau sur une façade et/ou changement de couleur ou d aspect d une façade, est soumise à déclaration préalable. 21 Les couleurs ainsi que les matériaux jouent un rôle important dans l aspect définitif de la devanture commerciale. Choisir une unité de couleur pour les différents éléments de la devanture commerciale, en harmonie avec la façade. Privilégier l utilisation de matériaux nobles (bois, fer forgé, acier, pierre froide, céramique...). P L utilisation du PVC est à éviter dans le centre-ville de Cavaillon Le PVC (polychlorure de vinyle) est un matériau fragile, esthétiquement pauvre et salissant (incrustation de la poussière). Sa surface, très réfléchissante, ne permet pas une bonne lisibilité à long terme. Il est peu durable, non recyclable, et contient des métaux lourds (cadmium, plomb). Son coût est peu élevé à l achat, mais il s avère peu fiable sur du long terme. Rappel

22 Un nouveau règlement d occupation du domaine public La ville de Cavaillon s est récemment dotée d un «règlement général d occupation du domaine public» et d une «charte des terrasses de la ville de Cavaillon», disponibles et consultables en mairie. Toute activité commerciale qui souhaite utiliser la voie publique à d autres fins que sa destination normale, qui est de servir à la circulation publique, doit faire la demande, un mois avant le début de l exploitation, et obtenir une autorisation sous forme d arrêté du Maire (formulaire à télécharger sur le site de la ville : L autorisation temporaire d occupation du domaine public est délivrée pour l année civile en cours. Elle est précaire et révocable, et doit être renouvelée chaque année avant le 1er décembre pour l année suivante, et donne lieu à la perception d une redevance annuelle. Dans la zone FISAC, l application du règlement et de la charte des terrasses est immédiate dès la fin des travaux en cours et au fur et à mesure de l éxécution des tranches suivantes. Dans le reste de la commune, l application est immédiate pour toute nouvelle autorisation. 2 Les terrasses et étalages P Toute installation sur le domaine public est soumise à autorisation. L emprise au sol d une installation (terrasse ou étalage) sur le domaine public sera définie par arrêté. Sa longueur ne pourra excéder les limites latérales du commerce ou de l activité. L installation ne devra en aucun cas obstruer l accès aux diverses entrées. Pour permettre la libre circulation des personnes à mobilité réduite, des poussettes et des autres usagers, et conformément à la réglementation nationale, une bande minimale de 1,40 m de largeur sera laissée libre. Rappel P Ne sont pas autorisés : Les terrasses entièrement closes. Toute fixation ou ancrage au sol. Les étalages de hauteur supérieure à 1,20 m. Les installation sur la chaussée ou sur des places de stationnement.

23 Le mobilier P Toute installation sur le domaine public est soumise à autorisation. Dans un souci d esthétique et de cohérence au sein de la ville de Cavaillon, il est primordial que l ensemble des éléments constitutifs des terrasses (tables, chaises, parasols...) présentent une harmonie au regard du contexte urbain environnant. Le mobilier sera choisi au sein d une gamme de style classique ou contemporain, (se référer à la charte des terrasses de la ville de Cavaillon pour des exemples de mobilier). Privilégier les matériaux naturels tels que le bois, l aluminium, l osier, la toile ou la fonte. Respecter une harmonie de couleurs entre chaises / tables / parasols / stores / devanture / façade... (voir le nuancier dans la charte des terrasses de la ville de Cavaillon). La ville peut fournir et mettre en place une seule jardinière, à la demande de chaque commerçant. Un seul porte-menu est autorisé par restaurant. Il doit être placé dans le périmètre de l installation, contre la façade de l établissement. Le porte-menu ne pourra excéder 1,60 m en hauteur et 1 m en largeur. Seuls les parasols à pied unique central (ou déporté) sont autorisés. La couverture peut être carrée, rectangulaire ou circulaire. La hauteur totale du parasol ne pourra excéder 2,70 m. Un dégagement de 2 m de hauteur doit être laissé libre. Un seul chevalet (ou panneau sur pied) est autorisé par commerce. Il sera installé au droit du commerce. Sa surface ne pourra être supérieure à 0,5 m². 23 P Ne sont pas autorisés : Les matériaux non durables (PVC ou matière plastique). Le mobilier publicitaire. L installation de mobilier hors du périmètre défini dans l Arrêté. Rappel

24 Les aides financières de la collectivité Pour encourager les particuliers à entreprendre des travaux de ravalement de façades, de réfection de devantures commerciales, de remplacement ou de création d enseigne, de mise en discrétion de climatiseurs ou de rideaux métalliques, la commune a élargi par délibération du 25 juin 2012 le dispositif d aides en direction des propriétaires d immeubles et des commerçants. Afin de cibler les secteurs où il est nécessaire d améliorer la qualité urbaine (centre-ville, entrées de ville, hameau des Vignères), la commune a défini deux périmètres (voir plan) où les subventions municipales et FISAC / Etat peuvent être mobilisées. Les détails et modalités de ces aides vous seront communiqués au service Urbanisme de la ville, ainsi qu au service commerce. Pour y prétendre, il faut : 1. Constituer un dossier de demande de subvention ; 2. Se rapprocher du chargé de mission / Habitat et Développement ou du service Urbanisme ; 3. Une commission statuera sur la recevabilité de votre dossier et vous informera du montant de la subvention ; 4. La réalisation du projet devra être conforme aux prescriptions édictées ; 5. A partir de votre facture acquittée, vous percevrez la subvention octroyée par la commission. 4 Dans les périmètres présentés ci-après (plan page suivante), les aides concernent : Le ravalement des façades (enduits ou peinture) : 25 à 45 % du montant HT des travaux avec plafonnements. La création / réfection de devantures commerciales et / ou d enseignes : 30 à 60 % du montant HT des travaux avec plafonnements. Les aides à la mise en discrétion des climatiseurs et des rideaux métalliques (remplacement par vitrage anti-effraction). Façade et devanture commerciale avant la restauration. Exemples Façade et devanture commerciale après la restauration.

25 Périmètre d aides financières 25

26 Les procédures avant d entreprendre tous travaux Avant d entreprendre tous travaux ou toutes démarches administratives, vous pouvez consulter gratuitement l architecte conseiller du CAUE dans les locaux du service Urbanisme de la ville de Cavaillon. Il se tient à disposition, sur rendez-vous, pour vous conseiller en préalable au dépôt de votre dossier, en lien avec l architecte des bâtiments de France (ABF), sur toute question d architecture, de technique ou d ordre juridique. P Il est rappelé que tous les travaux liés à une façade, à des ouvertures, à une devanture commerciale ou encore à une enseigne, un climatiseur, une marquise, sont soumis à l obtention d une autorisation. Des règlements concernant l urbanisme, la publicité / enseignes / préenseignes, l occupation du domaine public, sont en vigueur et il y a lieu de les respecter. Ce document présente des principes à mettre en œuvre, mais il convient toutefois de se renseigner pour aller dans le détail de votre projet. 6 L accessibilité des commerces aux handicapés L article L de la loi n du 11 février 2005 prévoit que «Les établissements existants recevant du Public (ERP) doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties ouvertes au public». La mise aux normes est obligatoire : Pour tous nouveaux permis de construire (constructions neuves ou changements d affectation). Et avant le 1er janvier 2015 pour tous les autres ERP. Quelques règles : Penser accessibilité dès l entrée du magasin (portes coulissantes, rampe d accès...). Prévoir des couloirs de 80 cm de largeur minimale. Prévoir des aires de retournement (1,50 m de diamètre) pour les personnes en fauteuil roulant.

27 27 Cavaillon, en marche pour une image où qualité d hier et d aujourd hui doivent être réunies et être de mise Voici quelques réalisations réussies (de façades, de commerces, et de détails architecturaux ), la ville y a contribué financièrement et les particuliers ont pu agir dans ce souci d excellence. Ainsi, ce travail de partenariat entre les particuliers, l architecte conseiller du CAUE, l ABF, les services municipaux Commerces, Urbanisme ainsi que le bureau d Habitat et Développement, doit se poursuivre pour renforcer cette dynamique et donner encore plus d attractivité à notre ville.

28 Démarches administratives Le service urbanisme se tient à votre disposition pour toutes informations relatives aux diverses formalités et demandes de subvention et d autorisations (permis de construire, déclaration préalable, autorisation de voirie, obligation d affichage, déclaration d ouverture de chantier et déclaration attestant l achèvement et la conformité des travaux). Coordonnées du service urbanisme Rue Liffran Cavaillon Tél : Fax : Mail : L accueil du public se fait tous les matins de 8h30 à 12h. Ce document a été réalisé par le CAUE de Vaucluse

façades commerciales en centre ancien

façades commerciales en centre ancien façades commerciales en centre ancien 1 INTRODUCTION L aménagement et la conception des façades commerciales, ces fameuses «vitrines» inscrites désormais de manière indélébile dans l histoire de la ville,

Plus en détail

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Préambule Les enseignes doivent s intégrer aux caractéristiques des architectures commerciales sur

Plus en détail

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015 CYPRIM Réglementation publicitaire Elaboration du règlement local de publicité Ville de Juvisy-sur-Orge ---------------- Réunion publique du 24 novembre 2015 Présentation des règles 1 Publicité : 1. Règles

Plus en détail

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES LA RUE Les devantures des commerces participent à la cohérence de la rue, elles respectent : Les limites du parcellaire

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR LE RESPECT DE L ARCHITECTURE ET DE L ESPACE PUBLIC

GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR LE RESPECT DE L ARCHITECTURE ET DE L ESPACE PUBLIC GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR LE RESPECT DE L ARCHITECTURE ET DE L ESPACE PUBLIC Guide des enseignes Document à destination des commerçants, artisans, professions libérales, entreprises, administrations,

Plus en détail

LA CHARTE. des terrasses des cafés. et restaurants d Orléans. édition 2009

LA CHARTE. des terrasses des cafés. et restaurants d Orléans. édition 2009 V I L L E D O R L É A N S LA CHARTE des terrasses des cafés et restaurants d Orléans édition 2009 un grand projet ensemble embellissons notre ville Signée en juin 2003, la charte des terrasses des cafés

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION

REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION Règlement Local sur la Publicité, les Pré-enseignes et les Enseignes - VOLET ENSEIGNES - Arrêté Municipal N 158/2010 du 21/12/2010 2

Plus en détail

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce Charte de qualité des devantures commerciales du Centre Ancien de Sisteron FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce SOMMAIRE La Zone des abords de monuments historiques

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales Parc naturel régional du Vexin français Sommaire La devanture, facteur d attractivité d un commerce... p. 03 Connaître

Plus en détail

ANNEXES PRESCRIPTIONS

ANNEXES PRESCRIPTIONS 5e Décembre 2014 H a u t s - d e - s e i n e Modification n 3 Approbation Vu pour être annexé à la délibération du 16 février 2012 PLAN LOCAL D URBANISME ANNEXES PRESCRIPTIONS 1 - Règlement Communal de

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS. Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS. Septembre 1994.

DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS. Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS. Septembre 1994. DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS Septembre 1994 Septembre 1994 Ministère de l Equipement, des Transports et du Tourisme Ministère de

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES - OULLINS

CHARTE DES TERRASSES - OULLINS CHARTE DE QUALITE POUR LES TERRASSES DE LA VILLE D OULLINS LA BOITE David Vial Architecte _ 29 RUE MASSÉNA 69006 LYON T. 04 37 48 41 34 F. 04 88 04 95 19 _ WWW.LABOITE-ARCHI.FR D.VIAL@LABOITE-ARCHI.FR

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE V NOUVELLES CONSTRUCTIONS 1 Implantation 2 Clôtures 3 Hauteur 4 Façades Matériaux Ouvertures Réseaux, coffrets, divers Façades commerciales 5 Toitures Formes Couverture

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel g u i d e pr a t i q u e PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable Revaloriser l habitat traditionnel Sommaire Revaloriser l habitat traditionnel Accompagner vos projets... 3 Les types

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE 1.1 - IMMEUBLES en ZONES Ub Les règles applicables en matière d architecture et d aspect des constructions seront modulées en fonction de la nature des

Plus en détail

Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes

Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes arrêté le 03 juin 2003 et entré en vigueur le 20 juillet 2003 publié dans le journal «le Parisien Hauts-de-Seine» du 23-06-2003 publié

Plus en détail

Les ravalements au chemin de fer par grattage, ponçage ou bouchardage sont interdits.

Les ravalements au chemin de fer par grattage, ponçage ou bouchardage sont interdits. 5/ CAHIER DES CHARGES DE RESTAURATION DE FACADES Travaux potentiellement subventionnables 1 Chien assis et lucarne 2 Chéneau, gouttière, descente d'eau et dauphin 3 Corniche 4 Garde-corps 5 Volet 6 Porte

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

Ville D Auray GUIDE D APPLICATION DES ENSEIGNES EN ZPR0 ET DANS LA PARTIE DE LA ZPR1 SITUEE EN ZPPAUP

Ville D Auray GUIDE D APPLICATION DES ENSEIGNES EN ZPR0 ET DANS LA PARTIE DE LA ZPR1 SITUEE EN ZPPAUP Cyprim 24 bd Mourain du Patis 85300 Challans tél : 02.51.93.03.52 contact@cyprim.fr www.cyprim.fr Ville D Auray GUIDE D APPLICATION DES ENSEIGNES EN ZPR0 ET DANS LA PARTIE DE LA ZPR1 SITUEE EN ZPPAUP 0.

Plus en détail

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Commune de Charenton-le-Pont Val-de-Marne Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Titre VIII Livre V du Code de l Environnement Approuvé par Arrêté du Maire en date du 2 avril

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine VILLE DE Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Devantures commerciales 190 4. Devantures commerciales et enseignes Intégrer au mieux les devantures commerciales et enseignes en proposant

Plus en détail

Direction des Services Techniques et de l Aménagement

Direction des Services Techniques et de l Aménagement Direction des Services Techniques et de l Aménagement AIDE A LA RENOVATION DES FACADES CAHIER DES CHARGES Version avril 2015 Documents à rendre pour l instruction du dossier : Une déclaration préalable

Plus en détail

GUIDE DE RECOMMANDATIONS

GUIDE DE RECOMMANDATIONS GUIDE DE RECOMMANDATIONS DES ENSEIGNES Création - Conception - Autorisation Direction de l'urbanisme - Edition MAI 2014 SOMMAIRE Un guide pour quel public? La legislation applicable Où déposer votre dossier

Plus en détail

Les devantures commerciales

Les devantures commerciales Cahier technique N 4 Autres cahiers disponibles : N 1 - Les enseignes dans la Ville N 2 - Les menuiseries N 3 - Le ravalement des façades dans la Ville N 5 - Le permis de construire et les autres formalités

Plus en détail

DC 2-1-1 : Constitue une enseigne toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s y exerce.

DC 2-1-1 : Constitue une enseigne toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s y exerce. Commune de Colombes ( Hauts de Seine) Titre VIII Livre V du code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes DGST Service GESTION DU DOMAINE PUBLIC colombes règlement

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Règlement Local de Publicité. Commune de Montgeron. Charte «Devantures et Enseignes» Annexée au règlement. (Essonne)

Règlement Local de Publicité. Commune de Montgeron. Charte «Devantures et Enseignes» Annexée au règlement. (Essonne) Commune de Montgeron (Essonne) Règlement Local de Publicité Charte «Devantures et Enseignes» Annexée au règlement RLP approuvé par délibération du Conseil Municipal du DATE novembre 2015 Le Maire, Sylvie

Plus en détail

Respecter l architecture

Respecter l architecture Unité Territoriale de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes Service Territorial de l' Architecture et du Patrimoine de la Drôme Fiche conseil Enseignes et Devantures en centre

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Les enseignes dans la Ville

Les enseignes dans la Ville Cahier technique N 1 www.nancy.fr Autres cahiers techniques disponibles : N 2 - Les menuiseries et les vitrines dans la ville N 3 - Le ravalement des façades dans la Ville N 4 - Evolution des devantures

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE - ZPA. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE - ZPA. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE 54 XI. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE AUTORISEE Article 44 : Situation géographique Cette zone comprend des lieux ciblés hors agglomération (entrée

Plus en détail

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI Les constructions des maisons repérées comme éléments de patrimoine de ces quartiers s étalent, on l a vu, de la fin du XIXème siècle à la période d entre-deuxguerres.

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

LES PORTES ET LES FENÊTRES

LES PORTES ET LES FENÊTRES FICHE PATRIMOINE LES PORTES ET LES FENÊTRES Ce que tout propriétaire doit savoir en LES PORTES ET LES FENÊTRES PRÉSERVER LE CACHET DU PLATEAU Chaque immeuble, même le plus modeste, fait partie du patrimoine

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

C O M M U N E D E B R A S Règlement de l'opération Façades

C O M M U N E D E B R A S Règlement de l'opération Façades C O M M U N E D E B R A S Règlement de l'opération Façades Siège social et administration : 526 avenue de Lattre de Tassigny - 83000 TOULON - Tél. 04.94.22.65.85 - Fax. 04.94.22.65.86 Bureau de Draguignan

Plus en détail

Charte de qualité urbaine. www.ville-gaillac.fr

Charte de qualité urbaine. www.ville-gaillac.fr Charte de qualité urbaine CAHIER DE PRÉCONISATIONS www.ville-gaillac.fr SOMMAIRE Édito... Préambule... Le périmètre d application de la charte... Rappels règlementaires... 3 4 5 6 Le traitement des façades

Plus en détail

REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS

REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS 65 XII. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE AUTORISEE BIS Article 51 : Situation géographique Cette zone comprend des lieux ciblés hors agglomération

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI zinguerie menuiserie pierre de taille ferronnerie élément de décor soubassement Angers est reconnue bien au-delà de ses frontières pour la qualité de son

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

02 règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes

02 règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes 02 règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Le règlement de la publicité, des enseignes et pré-enseignes a été élaboré dans le cadre des dispositions du code de l Environnement,

Plus en détail

SOMMAIRE. Pour plus de compréhension, les textes écrits en vert correspondent au rappel de la règle (CCH. Règlement de publicité, PLU, )

SOMMAIRE. Pour plus de compréhension, les textes écrits en vert correspondent au rappel de la règle (CCH. Règlement de publicité, PLU, ) 1 SOMMAIRE POURQUOI L ELABORATION D UNE CHARTE QUALITÉ...P. 3 Valorisation du commerce et du patrimoine RAPPEL SUR QUELQUES ELEMENTS DU CADRE REGLEMENTAIRE...P. 4 QUELLES DEMARCHES A FAIRE...P. 5 Vous

Plus en détail

Cahier technique N 2. Les menuiseries dans la Ville

Cahier technique N 2. Les menuiseries dans la Ville Cahier technique N 2 Les menuiseries dans la Ville Les menuiseries L ensemble des pièces mobiles et fixes mises en œuvre pour clore une porte ou une fenêtre. Le patrimoine historique et architectural de

Plus en détail

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce,

Plus en détail

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE ANNEXE 2 COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE Règlement des modalités d'attribution des aides intercommunales complémentaires dans le cadre du Programme d'intérêt Général 2013/2017 Approuvé

Plus en détail

1 panneau mural rue de Gouvieux sur le mur du viaduc SNCF. 7 panneaux sur portatifs gare (emprise SNCF concédée)

1 panneau mural rue de Gouvieux sur le mur du viaduc SNCF. 7 panneaux sur portatifs gare (emprise SNCF concédée) PANNEAUX PUBLICITAIRES Seule la publicité non lumineuse est admise dans les conditions définies ci-dessous. Les dispositifs publicitaires muraux ou portatifs sont autorisés en nombre limité, à condition

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord KERG & EWEN A R C H I T E C T E S S. C. Objet PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE Commune ESCH-SUR-ALZETTE Parcelles 1630 15057 Section A d Esch-Nord Maître

Plus en détail

CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT

CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT Règlement d octroi de la prime d aide aux travaux de ravalement de façades et d isolation thermique par l extérieur (ITE) PREAMBULE Par délibération du 19 décembre

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013 Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville ETAT DES LIEUX Les faiblesses du centre-ville Changement des modes commerciaux - Agrandissement

Plus en détail

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES ARTICLE 1 (10.1.1) : ZONE DE CONSTRUCTIONS RESIDENTIELLES EN HABITAT COLLECTIF Zone réservée à des immeubles à appartements pouvant comprendre le cas échéant, à titre accessoire,

Plus en détail

Règlement local de publicité

Règlement local de publicité Commune de Rousset Règlement local de publicité Partie réglementaire Commune de Rousset (13790) Règlement Local de Publicité 1 CHAPITRE I. DISPOSITIONS COMMUNES ARTICLE 1.1 APPLICATION DU CONTEXTE LEGISLATIF

Plus en détail

Commune de MITRY MORY (Seine et Marne) Elaboration du règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes

Commune de MITRY MORY (Seine et Marne) Elaboration du règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Commune de MITRY MORY (Seine et Marne) Chapitre 1 er Titre VIII Livre V du code de l environnement Elaboration du règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes REGLEMENT (Voté le 02

Plus en détail

Règlement Local de la Publicité, des Enseignes et des Pré-Enseignes 2 - REGLEMENT ARRET : 11 JUILLET 2013 ENQUETE PUBLIQUE : APPROBATION :

Règlement Local de la Publicité, des Enseignes et des Pré-Enseignes 2 - REGLEMENT ARRET : 11 JUILLET 2013 ENQUETE PUBLIQUE : APPROBATION : Règlement Local de la Publicité, des Enseignes et des Pré-Enseignes 2 - REGLEMENT ARRET : 11 JUILLET 2013 ENQUETE PUBLIQUE : APPROBATION : SOMMAIRE DEFINITIONS TITRE I. PUBLICITE- PRE ENSEIGNES TITRE II.

Plus en détail

Commune de BUSSY-SAINT-GEORGES

Commune de BUSSY-SAINT-GEORGES Département de Seine-et-Marne Commune de BUSSY-SAINT-GEORGES Chapitre 1 er Titre VIII Livre V du code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes Elaboré par le

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

Les barrières et gardecorps

Les barrières et gardecorps GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Le mobilier urbain Les barrières et gardecorps Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

INDUSTRIES COLLECTIVITES & COMMERCES

INDUSTRIES COLLECTIVITES & COMMERCES www.decostory.fr INDUSTRIES COLLECTIVITES & COMMERCES edito 2 www.decostory.fr Décostory vous présente toute une gamme de produits destinés à l industrie, aux commerces et aux collectivités. Produits référencés

Plus en détail

PC4 - NOTICE DE PRESENTATION

PC4 - NOTICE DE PRESENTATION 3571 BIG PROPERTY PROJET DE REHABILITATION D UN ENSEMBLE IMMOBILIER 3, Place Raymond Mondon 57000 METZ PC4 - NOTICE DE PRESENTATION Le projet se situe au 3, Place Raymond Mondon à Metz, dans le quartier

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes

Plus en détail

INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE

INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE SECTEURS D ACTIVITES commerciales et de services Z PR 2 AVRIL 2009 INSTALLATION DES ENSEIGNES A SARREBOURG Carte de la Zone de Protection Restreinte (ZPR) 2

Plus en détail

L adoption du procès-verbal est reportée à la réunion du 16 mai 2012.

L adoption du procès-verbal est reportée à la réunion du 16 mai 2012. Procès-verbal de la réunion 12-08 du Comité consultatif pour la protection des biens culturels, tenue le 18 avril 2012 à 18 h 30, à la salle de conférence E-345, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

règles d architecture dans le Pilat Parc naturel régional du Pilat

règles d architecture dans le Pilat Parc naturel régional du Pilat Parc naturel régional du Pilat règles d architecture dans le Pilat L e projet du Parc naturel régional porte une attention particulière aux questions d architecture et d urbanisme. Il veille à une cohérence

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire Procès-verbal de la réunion 14-11 du conseil local du patrimoine, tenue le 8 octobre 2014 à 18 h, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

L ardoise. Couvertures en ardoises. rectangulaires. La perfection naturelle. Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade.

L ardoise. Couvertures en ardoises. rectangulaires. La perfection naturelle. Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade. L ardoise. La perfection naturelle. PIZARRAS LOUSAVAL Couvertures en ardoises PIZARRAS LOUSAVAL CAFERSA Poligono Industrial A Raña 32300 O Barco de Valdeorras (Ourense) L Espagne Tél. +34 988 321 609 Fax

Plus en détail

Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000!

Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000! Reconquête du centre ville : Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000! Le vendredi 5 février 2010, à partir de 9h00, 100ème réunion de la commission CARPP La reconquête du

Plus en détail

Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes

Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes Tables des matières CHAPITRE I TITRE 1 Article I 1 Article I 2 Article I 3 Article I -4 TITRE II Article I 5 DISPOSITIONS

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention Dénarurations ARCHITECTURE & TYPOLOGIE TOITURES MURS BAIES BASE BATI ANCIEN A T C TECHNIQUES & matériaux MATERIAUX Familles de PRODUITS DIAGNOSTICS et

Plus en détail

Le sec t eur sau ve g ar dé à Villeneuve lez Avignon

Le sec t eur sau ve g ar dé à Villeneuve lez Avignon Présentation Le sec t eur sau ve g ar dé à Villeneuve lez Avignon Qu est-ce que le secteur sauvegardé? Le secteur sauvegardé est un secteur urbain dans lequel s appliquent certaines règles d urbanisme

Plus en détail

LOTISSEMENT «LA BOULAYE»

LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Réalisation d un lotissement sur la Commune de S t J e a n P i e r r e F i x t e pour le Compte de la SAEDEL LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Règlement du lotissement PA10 Mai 2012 2- REGLEMENT DU LOTISSEMENT

Plus en détail

restauration de façade

restauration de façade restauration de façade Des règles simples pour une rénovation réussie Petit guide des règles à respecter dans le cadre de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Répartition typologique et fiches de recommandations techniques

Répartition typologique et fiches de recommandations techniques Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA Service Départemental de l Architecture et du Patrimoine des Alpes de Haute-Provence Étude typologique des façades aux abords de l église Sainte Victoire

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ Département de la Gironde Commune de Sainte Eulalie RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PIÈCE 1 : RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PARTIE ECRITE PROCEDURE PRESCRIPTION PROJET ARRETE APPROBATION ELABORATION RLP 30.06.2011

Plus en détail

PERMIS de CONSTRUIRE

PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS DE CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE (PCMI) Démarche à effectuer Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou vous agrandissez une maison. Vous

Plus en détail

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy,

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy, MAIRIE DE MASSONGY 74140 - HAUTE-SAVOIE page 2011/ ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE Le Maire de la commune de Massongy, VU le Code de l Environnement et notamment ses articles L. 581-1

Plus en détail

RÉGLEMENT DE L OPÉRATION DE. RAVALEMENT DES FACADES OBLIGATOIRE n 2. Ville de LILLEBONNE

RÉGLEMENT DE L OPÉRATION DE. RAVALEMENT DES FACADES OBLIGATOIRE n 2. Ville de LILLEBONNE RÉGLEMENT DE L OPÉRATION DE RAVALEMENT DES FACADES OBLIGATOIRE n 2 Ville de 16 Juillet 2015 Article 1 Objet de l opération de ravalement obligatoire des façades Les élus de la ville de, après avoir réalisé

Plus en détail

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs LA MAISON DE BOURG Un bourg est un gros village dense généralement situé à un carrefour de voies principales. La maison de bourg appartient à cet ensemble de maisons accolées et groupées le long des rues

Plus en détail

VILLE DES MUREAUX Réglementation de la publicité et des enseignes

VILLE DES MUREAUX Réglementation de la publicité et des enseignes VILLE DES MUREAUX Réglementation de la publicité et des enseignes Exposé des motifs : Le principe général de la réglementation locale repose sur trois considérations : L amélioration de la qualité de l

Plus en détail

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes Direction Départementale des Territoires de la Savoie Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes ( Loi du 12 juillet 2010 - Décret du 30 janvier 2012 ) Ce résumé des

Plus en détail

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor Partenariat entre les Conseils Régionaux de Saint Louis/Sénégal et Rhône Alpes/France en collaboration avec Le Syndicat d initiative de Saint Louis du Sénégal et Podor Rive Gauche Projet de réhabilitation

Plus en détail