Ensemble d habitations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ensemble d habitations"

Transcription

1 Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX ème siècle, Colline Saint-Denis, sous forme d opération groupée. Cinquante sept lots environ, se répartissent selon deux ou trois fronts parallèles et concentriques autour d une placette centrale commune, sans doute en point haut du relief, constituant un îlot urbain bien différencié. Les unités d habitations, pour la plupart groupées par deux, constituent une maison-double de plain-pied, dont les qualités restent caractéristiques d une démarche, d une conception et d une production architecturale propre à cette époque. Ces modules allient à un minimalisme des formes, la qualité des matériaux, le dessin et la composition des façades, le soin des détails, l intégration de la nature -le soleil, la végétation- l économie de la construction, la gestion du chantier. Réponse à la fois rationnelle et créative en matière d habitat, ces maisons témoignent avec poésie d une alliance remarquable entre une architecture de murs traditionnels et les principes alors innovants de la construction préfabriquée. Une architecture singulière Principes «remarquables» L implantation dans la parcelle : Pour la plupart ces maisons sont groupées par unité de deux habitations mitoyennes et symétriques. Petite annexe et garage, implantés sur la limite latérale opposée, en retrait de la maison, définissent une petite allée latérale reliant l espace avant et la rue, avec le jardin plus vaste à l arrière. Certaines parcelles de formes particulières -plus étroites ou trapézoïdales- induisent la construction des annexes au cœur du jardin occupant parfois l espace de façon envahissante. e& S E I N E M A R N E P a t r i m o i n r é h a b i l i t a t i o n F I C H E S C O N S E I L S

2 La volumétrie générale Ces maisons, de plain-pied, présentent une volumétrie géométrique minimaliste, de facture «moderne». La toiture très légèrement inclinée vers l arrière et protégée par l acrotère, apparaît plate en forme de terrasse. Chaque module se développe ainsi selon un principe de parallélépipèdes rythmés par les plans verticaux des murs de pierres meulières. L écriture architecturale d une grande sobriété traduit ici l alliance singulière de la construction traditionnelle et contemporaine. Les éléments de composition architecturale Chaque unité d habitation s organise entre deux murs latéraux de pierres meulières, pignon et refend mitoyen, dont la nature même matérialise leur fonction de structure. Ceux-ci enserrent et soutiennent le volume défini par les façades de parement (principale côté rue et secondaire côté jardin) et recouvert d une simple toiture très légèrement inclinée en appentis, vers l arrière, côté jardin. Côté rue, un espace extérieur ou terrasse s inserre en creux au cœur du module définissant ainsi une petite aile latérale de part et d autre : en correspondance une pergola intégrée à la couverture, restitue l intégrité du volume. Une large baie vitrée, à cinq vantaux, dessinés avec rigueur s ouvre en retrait. A l arrière, côté jardin, la façade présente une composition moins élaborée et sobrement fonctionnelle. Chaque unité reproduit ainsi, selon un même principe d architecture, différents éléments caractéristiques : Maison de plain-pied Volumétrie sobre en appentis couverte d une toiture légère -profilés légers tôle ou similaire- très faiblement inclinée vers le jardin. Murs latéraux -pignon et refend- de pierres meulières apparentes largement jointoyées, ne comportant qu une seule ouverture respectueuse de son intégrité. Un redent en faîte accompagne la déclinaison de la couverture, pour la dissimuler. Pergola intégrée à la couverture protégeant la terrasse et la façade principale de la maison. Espace extérieur s insérant en creux, au centre du module, pour définir une terrasse protégée en façade principale. Façade principale dessinée selon cinq panneaux largement ouverts en retrait sur la petite terrasse de ciment ou de cailloux créant ainsi un espace de transition relativement protégé côté rue. Parements de façades enduits. Teinte légèrement ocrée. Encadrement de baies saillant et blanc cassé plus clair que l enduit et se dessinant avec précision sur le pignon de pierres. Ouvertures plus hautes que larges. Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Seine-et-Marne 27, rue du Marché COULOMMIERS - Tél. : fax : Sylvie BOULLEY-DUPARC, architecte

3 Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e LA RESTAURATION Les façades U n e d é m a r c h e d e p r o j e t Restauration & extension Quelques repères La volumétrie de ces maisons reste l une de leurs caractéristiques fondamentales. De même, la composition de leurs façades, le vocabulaire et les matériaux utilisés signent une démarche architecturale dans laquelle tout ravalement, modification de baies, extension et création de véranda doit s inscrire. Ainsi chaque projet devra être entrepris avec soin, selon certaines règles simples. Il ne s agit pas de figer l ensemble en son état initial mais de conjuguer avec respect, évolution et appropriation «douce» de ce lieu empreint d une qualité architecturale non dénuée de poésie. Les extensions, ainsi que les nouvelles constructions, s inscriront dans la continuité selon une écriture sobre et contemporaine. Les murs latéraux de pierres apparentes : Ces murs pignons délimitent et marquent avec force chaque unité. Ils seront essentiellement maintenus, éventuellement nettoyés ou ragréés selon un appareillage à l identique jointoyé avec enduit à pierre vue. Il est nécessaire, d éviter : Les enduits uniformes de ciment ou de chaux recouvrant entièrement l appareillage La création de baies nouvelles contribuant à affaiblir la nature de cette architecture de mur plein Les annexes accolées à ces murs Les façades principales et secondaires Les différentes façades d une maison respecteront une unité d aspect en correspondance avec l architecture initiale selon les textures et teintes présentes en harmonie avec l environnement. Chaque élément de composition et les matériaux choisis seront mis en oeuvre avec soin et garantiront une bonne tenue dans le temps. L appareillage de meulière des pignons est un élément «remarquable» et pourra être nettoyé et entretenu mais non enduit. Pignon à l appareillage d origine e& S E I N E M A R N E P a t r i m o i n r é h a b i l i t a t i o n Pignon enduit, uniforme et dénaturé F I C H E S C O N S E I L S

4 Ainsi les enduits, les modénatures et les baies s ordonnancent et se composent selon quelques règles rigoureuses de formes et de proportions qu il s agit d observer selon les façades. Le ravalement : Il semble important de le prendre en compte et de le maintenir. Les choix seront établis au regard de l environnement immédiat, au sein de l ensemble du groupement selon des nuances douces proposées sur la palette de couleurs. Restitution de l enduit uniforme lissé, par ravalement complet, finition ou nettoyage. La couleur est un élément déjà existant à l origine du projet. Les matériaux traditionnels étrangers à l architecture de la maison, comme la brique par exemple, restent à éviter. La palette des enduits uniformes Ces teintes sont proposées à titre indicatif pour orienter le choix subtil de leurs nuances. Les modénatures : Celles-ci soulignent les baies et leurs lignes participent au dessin de chaque façade. Elles seront préservées et leur profil éventuellement restitué à l identique. Les différentes ouvertures : Le dessin et les proportions des ouvertures initiales participent à la géométrie de la façade comme à l architecture de la maison. Ceux-ci seront donc préservés. Les ouvertures nouvelles seront créées selon la composition initiale de chacune des façades. Ainsi le rythme initial de la grande baie vitrée sera maintenu ou restitué par un vitrage divisé en cinq panneaux selon l original. L absence de lignes verticales de grandes baies coulissantes dénature l esprit de la façade. Les menuiseries en serrurerie alu ou éventuellement bois seront choisies pour la finesse de leur montant. Les teintes de gris, gris bleuté, vert et brun apportent une certaine qualité, selon la palette proposée.

5 La palette des menuiseries Les ouvertures traditionnelles restent étrangères au vocabulaire architectural de la façade. Elles dénaturent le rythme et l originalité de la composition, portant atteinte à l architecture de la maison. Les persiennes métalliques peintes, parfois en bois, d une couleur choisie dans la palette, doivent être conservées, de préférence aux volets traditionnels étrangers au vocabulaire architectural et trop présents dans l ensemble de la maison. Quant aux volets roulant, leur coffret ne restera pas apparent sur la façade. Privilégier une disposition intérieure qui ne modifie pas le dessin et proportions de la baie. La pergola : Celle-ci participe de la perception de composition générale de la façade principale. Elle reste par définition un élément léger. Sa couverture sera étudiée et traitée selon des éléments transparents afin de ne pas l alourdir. Ainsi la tôle ondulée peut être avantageusement remplacée par des bacs transparents nervurés plus plats et longilignes.

6 Profil de la maison Les toitures Celles-ci respecteront l élévation et la composition des façades comme la géométrie des volumes. Elles resteront de facture sobre, dans la continuité des formes existantes. La toiture initiale légèrement inclinée sera conservée ou restituée en son esprit. Toiture à un pan de faible pente, de facture contemporaine ; elle sera en zinc, bac alu ou acier prélaqué, verre ou cuivre et éventuellement shingle de qualité lorsque la couverture n est pas directement apparente. Brun, gris anthracite ou similaire. Toiture plate intégrée à l acrotère éventuellement végétalisée. Certains éléments rapportés comme l auvent charpenté ne sont pas adaptés ici. Leur écriture traditionnelle reste étrangère à l architecture de la maison. Nota Bene : La transformation complète et radicale des volumétries, par la création d une toiture traditionnelle à deux pans de 35 à 45 efface l architecture comme le style de ces maisons sous une construction «pavillonnaire» d une toute autre essence architecturale. Un tel détournement porte atteinte à la singularité de ce patrimoine comme à «l esprit du lieu». Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Seine-et-Marne 27, rue du Marché COULOMMIERS - Tél. : fax : Sylvie BOULLEY-DUPARC, architecte

7 LES EXTENSIONS L extension et la fermeture de la pergola : Différentes solutions peuvent être envisagées selon quelques principes de référence proposés ici. Soit une verrière verticale d une écriture sobre et contemporaine (schémas). Celle-ci viendra clore l intégralité de l espace extérieur défini par la pergola : selon une structure métallique fine et légère peinte ou aluminium de couleur à section étroite. La structure gris, gris bleuté ou blanc cassé, respectera le rythme vertical de la baie initiale, soit 5 panneaux. L imposte sera vitrée ou opaque, profilé métal gris, gris bleuté, type bac alu, acier nervuré ou zinc patiné gris. L allège sera vitrée ou opaque, profilé ou maçonnerie avec enduit lisse et clair dans la continuité de la façade existante. Principes de verrière Le rythme initial de la baie détermine la conception de la grande baie verticale comme de la verrière. Soit une véranda traditionnelle transparente et sobre. De moindre hauteur, elle sera conçue pour s inscrire avec cohérence dans la composition de ces façades singulières. La structure fine et légère en acier ou aluminium de teinte claire, gris ou gris bleuté, s adaptera aux dimensions existantes et comportera une toiture vitrée, opaque ou métallique (bac ou zinc). Le bois peut être éventuellement être admis s il répond aux aspects de finesse et de légèreté. Principe de véranda Le rythme vertical de la baie initiale sera également respecté et dessiné selon des panneaux entièrement vitrés sans y apporter de ruptures induites par les impostes ou allèges qui réduisent encore la hauteur totale et alourdissent la composition.

8 La conception des extensions : Celles-ci seront de préférence créées à l arrière de la maison et peuvent s articuler au volume existant par une liaison souple et transparente, type «véranda» ou pergola. Il reste souhaitable de ne pas les accoler au corps de la maison en façade avant (où seule la véranda reste éventuellement envisageable) ainsi que sur les côtés latéraux. Ces extensions seront traitées dans la continuité de la maison existante, ou associées à celle-ci par une articulation plus légère de gabarit similaire. Quelques schémas de principe Articulation légère La hauteur des constructions nouvelles ne pourra excéder 3,90 m au sommet de l acrotère soit la hauteur maximum des bâtiments à l origine du projet de lotissement. La hauteur totale des annexes isolées ne pourra excéder 3,50m. Profil de base

9 Le choix des matériaux respectera la nature initiale des enduits et appareillage de pierres. Les appareillages de briques sont ainsi étrangers à l architecture présente et ne s insèrent pas dans une continuité. Les enduits traités à l identique de l existant s associeront à des appareillages de pierre de même nature que ceux des murs pignons et selon la palette annexée. Légende Bâti existant Limite de secteur Extension possible de type 1 Extension possible annexes PLU de Lagny sur Marne Secteur UGh Echelle 1/1000 ème Les constructions nouvelles s implanteront dans les zones d implantation définies au schéma graphique annexé en fin du règlement de la zone du PLU de Lagny sur Marne.

10 Le jardin Les clôtures : Elles dessinent l espace de la rue et s inscrivent dans une continuité de hauteur, de lignes, de matériaux et de couleurs qu il s agit de respecter. Chaque élément reste essentiel : piliers, murets, portails, matériaux et couleur. Chaque jardin est en correspondance intime avec la maison comme avec l espace public. Piliers de pierres meulières apparentes «largement jointoyées» à l identique des murs pignons : les appareillages de pierres «étrangers» restent à éviter. Muret de soubassement enduit ou de pierres meulière, selon sa hauteur, surmonté d une simple grille ou d un grillage. Portail métallique peint de couleur foncée, vert foncé ou noir dont le dessin traduira celui des portails d origines. Haie vive ou champêtre, taillée ou libre en limite de propriété. L ensemble -matériau, couleurs, végétal- sera maintenu avec soin, nettoyé, éventuellement ragréé ou restitué selon état La conception de la clôture comme son entretien respectera l esprit du lieu. Le végétal : Il participe également à la qualité du cheminement urbain. Différents éléments forts marquent le «paysage» de la parcelle dans son environnement : la pergola, le jardin, les haies de clôtures. Le choix des essences végétales sera ainsi envisagé avec soin selon l ambiance du lieu, pour leurs hauteurs persistances et couleur au cours des saisons. Leur entretien reste primordial. Nota Bene : Observer, comprendre la démarche architecturale singulière à l origine des ses maisons comme du quartier permettent de bien intégrer la qualité essentielle de ce patrimoine pour l inscrire dans un processus «d évolution douce». Ainsi la mise en valeur de chacune des unités, reste un atout pour le propriétaire comme pour la collectivité.

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

STYLE En pleine forme!

STYLE En pleine forme! STYLE En pleine forme! Même s il existe des modèles types dans tous les styles, la véranda est de plus en souvent «unique» en ce sens qu elle doit s adapter à la forme et aux dimensions de l habitation

Plus en détail

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations :

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations : 5. FACADES COMMERCIALES. REGLES Généralités : Les devantures A. Obligations : Les prescriptions sur les devantures, vitrines stores et bannes s'appliquent aux constructions anciennes et neuves dans le

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS 1 Le règlement de la ZPPAUP comprend, hormis des prescriptions, des recommandations concernant l implantation des constructions, leur aspect extérieur et aménagement de leurs abords

Plus en détail

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45 Travaux de rénovation Pour vous aider à faire les meilleurs choix Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres

Plus en détail

Comprendre le contexte de votre projet. Comprendre votre façade d immeuble. Composer votre projet. Quelques conseils pratiques importants

Comprendre le contexte de votre projet. Comprendre votre façade d immeuble. Composer votre projet. Quelques conseils pratiques importants Comprendre le contexte de votre projet Comprendre votre façade d immeuble Composer votre projet Quelques conseils pratiques importants Choisir vos couleurs : Gamme des tonalités commerciales Les façades

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

DeS DeVaNtUreS. Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain

DeS DeVaNtUreS. Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain charte DeS DeVaNtUreS commerciales www.dax.fr Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain Editorial La ville de Dax possède un patrimoine architectural de qualité

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

La Charte. Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures...

La Charte. Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures... La Charte de devantures commerciales Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures... Le sommaire page 3. page 4. page

Plus en détail

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local.

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local. CAHIER DES CHARGES REGIONAL "Insertion paysagère des bâtiments d élevage" en Franche-Comté L insertion paysagère des bâtiments d élevage Cette action s'inscrit dans un programme global visant à l'amélioration

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 31 LOGEMENTS 852 Avenue de Dunkerque 59160 Lomme

CONSTRUCTION DE 31 LOGEMENTS 852 Avenue de Dunkerque 59160 Lomme CONSTRUCTION DE 31 LOGEMENTS 852 Avenue de Dunkerque 59160 Lomme Réunion Publique du 20 Décembre 2013 Intervenants: Gildas ROBIC, Directeur Général Adjoint Habitat David Ponchel, Responsable Développement

Plus en détail

RÉGLEMENT ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER C O M M U N E D E L A R E O L E DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

RÉGLEMENT ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER C O M M U N E D E L A R E O L E DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Avril 2008 DEPARTEMENT DE LA GIRONDE C O M M U N E D E L A R E O L E ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER RÉGLEMENT Délibération du Conseil Municipal Enquête publique Avis

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme?

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Objectifs : prise en compte de l insatisfaction et de l attente des usagers réduire le nombre d autorisations simplifier les

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Extrait règlement (pièce écrite)

Extrait règlement (pièce écrite) Modification n 2 du Plan Local d Urbanisme de NEUVY-en-MAUGES (PLU approuvé le 5 septembre 2006 Modification n 1 approuvée le 4 mai 2010) PIECE N 4 Extrait règlement (pièce écrite) du MAI 2012 Vu pour

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Menuiseries du bâtiment

Menuiseries du bâtiment D. Mugniery C. Pruvost Menuiseries du bâtiment Portes et fenêtres Volets Parquets Escaliers Revêtements muraux Agencement Graphisme de couverture : Maud Warg Maquette intérieure : Maud Warg Mise en pages

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

Vous songez NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE

Vous songez NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE Technologues Vous songez RÉNOVER? Si vous songez à modifier vos revêtements extérieurs ou à ajouter des couleurs pour donner une meilleure apparence à votre

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Menuiseries Aluminium 2014-2015 Sommaire Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5 Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7 Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Gamme Galicia Premium Chassis

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 SOMMAIRE Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2 Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 Chapitre 3 : Dispositions applicables à la zone UC... 18 Chapitre 4 : Dispositions

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

isolation thermique Fenetres, Portes, Volets bois, Volets roulants Portails, Portes de garage Baies vitrees fenetres de toit

isolation thermique Fenetres, Portes, Volets bois, Volets roulants Portails, Portes de garage Baies vitrees fenetres de toit Nous intervenons sur tous les aspects de votre confort intérieur : isolation thermique et phonique, menuiseries extérieures, menuiseries intérieures, autant d aménagements qui vous permettront de profiter

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) ABRI D AUTO PERMANENT (CAR-PORT) Construction accessoire reliée à un bâtiment principal formée d'un toit appuyé sur des piliers, dont un des côtés est mitoyen au bâtiment

Plus en détail

Vous avez de la personnalité... ...votre clôture aussi. La clôture à votre image INDUSTRIES BIEN PROTÉGER, MIEUX ENTOURER

Vous avez de la personnalité... ...votre clôture aussi. La clôture à votre image INDUSTRIES BIEN PROTÉGER, MIEUX ENTOURER Vous avez de la personnalité......votre clôture aussi La clôture à votre image INDUSTRIES BIEN PROTÉGER, MIEUX ENTOURER Trendy Style Aujourd hui, le design sort de la maison et s invite au jardin! Les

Plus en détail

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce Charte de qualité des devantures commerciales du Centre Ancien de Sisteron FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce SOMMAIRE La Zone des abords de monuments historiques

Plus en détail

Modification n 5 du Plan local d'urbanisme de Gennevilliers CAHIER DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES CENTRE ANCIEN DE GENNEVILLIERS

Modification n 5 du Plan local d'urbanisme de Gennevilliers CAHIER DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES CENTRE ANCIEN DE GENNEVILLIERS DIRECTION GENERALE DE L AMENAGEMENT DE L URBANISME ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DIRECTION DU DROIT DES SOLS Modification n 5 du Plan local d'urbanisme de Gennevilliers CAHIER DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES

Plus en détail

Porte De Garage MADE BY RYTERNA

Porte De Garage MADE BY RYTERNA Porte De Garage MADE BY RYTERNA Sommaire TL&R40 LIGNÉ 10 TL&R40 MONOLIGNE 12 TL&R40 PLEIN 14 TL&R40 CASSETTE 16 TL&R40 PLEIN LISSE 18 TL&R40 PLEIN LISSE PLUS 20 TL&R40 MICROLIGNE 22 TL&R40 MACROLIGNE 24

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

LE TOIT. Les formes de toits

LE TOIT. Les formes de toits Les formes de toits Le toit ou la toiture : ensemble des parois inclinées et/ou horizontales (dans le cas d une toiture-terrasse) qui couvrent une construction. Le toit comprend les éléments qui composent

Plus en détail

Fiche d application Thermique. Ventilation naturelle de confort thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération

Fiche d application Thermique. Ventilation naturelle de confort thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.1 Fiche d application Thermique Ventilation naturelle de confort thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES Toute nouvelle construction venant s'inscrire dans le paysage naturel ou urbain de ST LAURENT DU PONT doit s'y intégrer en évitant toute agressivité et en respectant

Plus en détail

VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD

VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD C est une zone à usage dominant d'habitat, peu dense et comportant des constructions en ordre discontinu dans un cadre verdoyant. I - NATURE DE L'OCCUPATION

Plus en détail

Bazicourt. Construire à

Bazicourt. Construire à Construire à Bazicourt Pour que notre commune conserve son identité architecturale, ce document devrait vous apporter une aide précieuse pour l amélioration ou la rénovation des constructions existantes

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE 24/10/2005 LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE FICHE CONSEIL Le département du Rhône forme la limite nord des régions aux toitures à faible pente, celles-ci étant couvertes de tuiles de terre cuite appelées

Plus en détail

FENÊTRES & BAIES ALUMINIUM. Vos ouvertures grandeur nature

FENÊTRES & BAIES ALUMINIUM. Vos ouvertures grandeur nature FENÊTRES & BAIES ALUMINIUM Vos ouvertures grandeur nature Donnez libre cours à vos envies Choisir une fenêtre ou une baie vitrée, c est un peu montrer qui l on est sans rien dévoiler de son intimité. Formes

Plus en détail

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE CROS SERGE Architecte DPLG 12 Rue Gabriel FAURE 09100 PAMIERS Tél. : 05.61.67.01.84 Fax.: 05.61.67.52.29 Dossier n 2012VERN CANTINE VERNIOLLE Extension du restaurant scolaire LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

c.a.u.e. de la manche collection découverte Caractéristiques et conseils pour l apprécier et le respecter

c.a.u.e. de la manche collection découverte Caractéristiques et conseils pour l apprécier et le respecter collection découverte c.a.u.e. de la manche du Cotentin Caractéristiques et conseils pour l apprécier et le respecter Une identité architecturale particulière De grands volumes bâtis Les dimensions des

Plus en détail

ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS - PALETTES DES COULEURS DU BÂTI. Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS

ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS - PALETTES DES COULEURS DU BÂTI. Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS Sommaire L analyse colorée : quelques principes p 3 Les constructions d écriture Emprunt Louis XIII p 4 Les constructions d écriture Napoléon III

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE Un constructeur de proximité Nos agences près de chez vous 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE ZA de Manébos 56 600 LANESTER 26 Rue du capitaine Jude 56 000 VANNES 46 Rue Barré 56 400 AURAY 02 98 96 07 04

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

Salon PAYSALIA 2015. Règles d architecture

Salon PAYSALIA 2015. Règles d architecture Salon PAYSALIA 2015 Règles d architecture Sommaire Paragraphe 1 Paragraphe 2 Informations générales - dont les obligations de l exposant et/ou de son standiste sur la gestion des déchets Les règles particulières

Plus en détail

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz 200 3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz Se développant sur 3,991 km, la ligne des Vollandes relie Les Eaux- Vives à Annemasse en France par Moillesulaz (carte nationale 1/100000). 201 Bâtiment des voyageurs

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE EXTENSION UNE RÉNOVATION UNE CONSTRUCTION? MAISON COMTEMPORAINE MAISON TRADITIONNELLE Qu il s agisse

Plus en détail

CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE...

CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE... VOYAGE D ÉTUDE - visites de projets architecturaux mercredi 24 juin 2009 organisé par la Communauté de Communes de Mens et le Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

Charte. & enseignes commerciales. DES devantures. Attirer la clientèle! Valoriser ma ville! Embellir mon commerce. Réussir ma devanture

Charte. & enseignes commerciales. DES devantures. Attirer la clientèle! Valoriser ma ville! Embellir mon commerce. Réussir ma devanture Charte DES devantures & enseignes commerciales Embellir mon commerce Attirer la clientèle! Réussir ma devanture Valoriser ma ville! 3 Édito 4 5 6 12 16 18 20 24 Qu est-ce qu une devanture? Qu est-ce qu

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Extérieur faubourg & Intérieur jardin

Extérieur faubourg & Intérieur jardin Extérieur faubourg & Intérieur jardin benjaminfleury Arch tecturbaniste 8 Logements 10 rue Berthier - Pantin Avril 2014 (@) atelier@benjaminfleury.com (http) /// www.benjaminfleury.com 214 rue Etienne

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Définition de la maison C est l abri qui permet aux humains de vivre décemment. Elle se compose de 4 murs et d un toit qui nous apparaissent ainsi : -

Plus en détail

Nous vous présentons: Ghislenghien

Nous vous présentons: Ghislenghien Nous vous présentons: Ghislenghien 7 terrains pour des maisons 3 façades BIK MAISONS - BELIM BOUWTEAM p/a Bergensesteenweg 704A 1600 Sint-Pieters-Leeuw T +32 (0)2 334 05 11 F +32 (0)2 378 27 08 TVA BE

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

1 FICHE CONSEIL CHOISIR LES DIFFÉRENTES COULEURS QUI COMPOSENT LE BÂTI. Les qualités. Attention

1 FICHE CONSEIL CHOISIR LES DIFFÉRENTES COULEURS QUI COMPOSENT LE BÂTI. Les qualités. Attention CHOISIR LES DIFFÉRENTES COULEURS QUI COMPOSENT LE BÂTI 1 FICHE CONSEIL La démarche Le bâti ancien a été construit à l aide des matériaux de provenance ou d extraction locale qui ont déterminé les couleurs

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

JOURS. Concrétisez votre projet pour 80 /mois ANNIVERSAIRE LES

JOURS. Concrétisez votre projet pour 80 /mois ANNIVERSAIRE LES LES JOURS ANNIVERSAIRE Concrétisez votre projet 80 /mois voir conditions page 11 & profitez aussi de 200 c offerts par tranche de 2 000 e d achat (2) Découvrez vite notre nouveau site : monsieurstore.com

Plus en détail

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 Pour des raisons esthétiques mais aussi pour d évidentes nécessités acoustiques consistant à éviter les résonances indésirables, le métal est rarement utilisé

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l?

1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l? 1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l? Ferdinand Fillod est né à la fin du XIXème siècle, en 1891 à Saint-Amour dans le Jura. Après avoir suivi une formation de chaudronnier, Fillod s

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter. Masse

Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter. Masse Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter Masse Exercices de projets longs menés individuellement, en parallèle des exercices effectués en Travaux Dirigés. Lancement

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

Maison (chalet) dit chalet Le Troll

Maison (chalet) dit chalet Le Troll Maison (chalet) dit chalet Le Troll rue des Chenus les Chenus Saint-Bon-Tarentaise Dossier IA73000014 réalisé en 1994 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

FINE & LÉGÈRE Texto / /

FINE & LÉGÈRE Texto / / 2 Finesse, lignes épurées et sobriété esthétique caractérisent le nouveau concept de cloison Texto. Innovante et performante, Texto est simple et rapide à mettre en oeuvre. Elle offre de multiples finitions

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Rénover sa maison... sur les territoires de Limagne Bords d Allier et des Coteaux de Randan

Rénover sa maison... sur les territoires de Limagne Bords d Allier et des Coteaux de Randan ... sur les territoires de Limagne Bords d Allier et des Coteaux de Randan 2 Les territoires de Limagne sont aujourd hui soumis à des pressions grandissantes : l arrivée de nouveaux habitants, souhaitable

Plus en détail

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU )

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) La zone AU couvre les espaces non équipés par les réseaux de viabilisation, que la commune souhaite réserver au développement de l urbanisation

Plus en détail

Fabricant Installateur depuis 1981. Fenêtres I Portes I Portails I Volets I Vérandas. Le savoir-faire du sur-mesure. www.arc-en-ciel.

Fabricant Installateur depuis 1981. Fenêtres I Portes I Portails I Volets I Vérandas. Le savoir-faire du sur-mesure. www.arc-en-ciel. Fabricant Installateur depuis 1981 Fenêtres I Portes I Portails I Volets I Vérandas Le savoir-faire du sur-mesure www.arc-en-ciel.fr L Arc en Ciel, le savoir-faire du sur-mesure Sommaire FENÊTRES ET PORTES

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine)

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) R èglement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Chapitre I du Titre VIII Livre V du Code de l Environnement élaboré par

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

La cité-jardin du Domaine de Neuville-en-Condroz Stratégies d intervention sur un lotissement existant

La cité-jardin du Domaine de Neuville-en-Condroz Stratégies d intervention sur un lotissement existant Les Cahiers nouveaux N 82 Août 2012 49 Julie Renaux Université de Liège LEMA 01 Chercheuse Jacques Teller Université de Liège LEMA Directeur 49-54 La cité-jardin du Domaine de Neuville-en-Condroz Stratégies

Plus en détail

Est-elle vulnérable en cas de feu de forêt? Je le vérifie...

Est-elle vulnérable en cas de feu de forêt? Je le vérifie... Ma maison est proche d un (ou dans un) massif forestier. Est-elle vulnérable en cas de feu de forêt? Je le vérifie... PRÉFET DES BOUCHES-DU-RHÔNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Face

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE ANNEXE DU REGLEMENT LITTERAL Patrimoine Bâti d Intérêt Local Commune de Cesson- Sévigné Plan Local d Urbanisme Arrêt du projet de Révision n 2 par DCM du

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

usine de petit matériel électrique

usine de petit matériel électrique Usine de petit matériel électrique dite Lampes Visseaux, puis Claude, Paz et Visseaux, puis I.T.T. puis G.T.E., actuellement Sylvania Lighting International France (S.L.I. France) 22 rue Berjon Lyon 9e

Plus en détail