Le petit train de La Mure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le petit train de La Mure"

Transcription

1 Le petit train de La Mure Lundi 5 Mai, les CM1 et CM2 de Notre Dame de Vaulx ont pris le petit train de La Mure. Tout au long du voyage en train, il y a plein d'histoires mystérieuses, mais nous verrons ça après. Le matin, nous sommes partis à 9h30 pour prendre le car qui nous a emmené à la gare de Saint Georges de Commiers. Quand nous sommes arrivés, nous avons attendu un p'tit peu, puis un monsieur, Pascal, nous a amenés au wagon ou nous devions nous installer. Il y avait plein d'autres classes, aussi pour fêter le centenaire de l'électrification. Dix minutes après nous étions partis. La première chose incroyable que nous avons vue c'était un tunnel qui faisait un demi-tour et oui un demi-tour, on ne s'en rendait pas compte mais c'était la réalité. Au bout de cinq minutes, il y avait le barrage de Notre Dame de Commiers et il est recouvert de pierres. Ce barrage, c'est un robinet géant qui ne sert pas à fabriquer de l'électricité. Après nous avons aperçu le bout de la langue du dragon, mais en fait qui est le dragon? Pourquoi y en avait-il un? Et bien déjà le dragon, c'est le Drac, (en patois, les habitants l'appelaient Dracou) et puis un jour exceptionnel, des hommes ont enfermé le dragon, vous savez où? Eh bien, ils l'ont mis dans une cage et vous savez ce qu'est sa cage? C'est le barrage de Monteynard, et ce barrage il aide le dragon à faire de l'électricité, l'or blanc. Le train s'est lors arrêté sur un viaduc, et là, Pascal nous a appris deux choses: la première, c'est que, avant, le Mont Aiguille s'appelait le Mont Inaccessible jusqu'à ce qu'un militaire et ses dix hommes réussissent à le gravir en La deuxième, c'est que du train à l'eau du barrage, il y a 150 mètres et de l'eau au fond du Drac, il y a encore 150 mètres donc du train au fond du Drac c'est comme s'il y avait un immeuble de 100 étages. Puis nous avons vu le château de la Motte les Bains, il est très grand, avant, il y avait une source d'eau chaude et maintenant elle a disparu avec la montée de l'eau du barrage de Monteynard. Un moment après, nous nous sommes arrêtés à la gare de la Motte les Bains pour demander s'il n'y avait pas un autre train qui descendait, pour savoir si la voie était libre. Avant, on ne faisait pas comme ça, il y avait les bâtons-pilote. Le train qui descendait donnait son bâton à celui qui montait et le train qui montait le donnait à celui qui descendait. Après nous sommes passés sur le viaduc de Vaulx, ce viaduc passe sur un ruisseau particulier car avant on y trouvait de l'or, l'or jaune. Nous avons continué notre voyage sur deux viaducs nommés Loulla, il y en a un petit et un grand. On est passé ensuite dans la Motte d'aveillans où nous avons vu de vieux wagons et la Mine Image. Avant, il y avait une mine d'anthracite, le charbon, l'or noir. Un peu plus loin il y avait le tunnel de la Festinière, dedans nous avons vu une animation de lutins qui creusaient et cherchaient des étoiles d'or. Puis, un peu après, nous sommes passé devant le puits du Villaret, Arrivés en gare de La Mure. nous avons mangés et nous sommes tous passés dans une très ancienne locomotive à vapeur, Lulu, elle vient de Bretagne. Après nous sommes allés visiter le musée du petit train, on a dansé le Rigodon avec Jean-Paul, puis nous sommes allés voir une exposition sur l'alpage du Sénépy avec son berger. Juste avant de revenir à l'école, nous sommes montés dans de vieux wagons de marchandises et des voitures de voyageurs. La journée était vraiment superbe!!! Caroline et toute la classe

2 Présentation A 20 km au Sud de Grenoble, le Chemin de Fer de La Mure relie St Georges de Commiers à La Mure d'isère. Sur son parcours de 30 km il traverse une région très montagneuse et s'élève depuis la plaine du Drac vers un haut plateau de montagne, grâce à 143 ouvrages d'art. Réalisée entre 1882 et 1886, sa construction représenta une performance, et il fallut même faire appel aux canons de l'armée Française pour "purger" certaines zones inaccessibles. Inauguré en 1888, il assura pendant 100 ans le transport de l'anthracite (une variété de charbon) des Houillères du Dauphiné. Le tronçon St Georges-La Mure ne constituait en fait que le début d'un ligne devant relier Grenoble à Gap (120 km), d'où le nom de SGLM-G (St Georges de Commiers à La Mure et Gap). Ce projet ne fut jamais achevé, mais la ligne connut un développement maximum de 60 km. Sur cette ligne fut réalisée en 1903 une "première" technologique majeure, à savoir les premiers essais au monde de traction électrique sous courant continu haute tension. En 1912, l'ensemble du trafic est assuré par des machines électriques livrées par l'industrie Suisse (Ateliers René THURY, à Genève). Depuis 1988, le SGLM est devenu un Chemin de Fer touristique, qui transporte à la belle saison près de visiteurs dans un matériel roulant historique. Ses machines électriques "SECHERON" emmènent les voyageurs à la vitesse de 30 km/h. Construction et trajet Le SGLM fut construit à l'origine pour faciliter le transport de l'anthracite produite par les mines de La Mure, situées à 1000 m d'altitude sur le plateau Matheysin et dans une région d'accès difficile. Il fallut donc recourir à la voie métrique, seule à même de permettre un tracé permettant de vaincre une dénivellation de près de 700 m sans coût excessif. C'est à la fin de l'été 1882 que la construction de la ligne commença, sous la direction de Monsieur Rivoire-Vicat, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées. Malgré les difficultés énormes auxquelles étaient confrontés les hommes, les travaux d'infrastructure comme les ouvrages d'art furent terminés avant la fin Sur certaines parties, le tracé demanda beaucoup d'ingéniosité, ainsi le 23 mai 1885, 103 obus furent tirés sur la paroi abrupte depuis la rive opposée du Drac afin de permettre le passage de la voie ferrée! La pose de la voie fut entièrement achevée en Partant de la gare de Saint-Georges-de-Commiers (alt 315 m), la ligne s'élève vers le nord et franchit successivement 18 tunnels et 9 viaducs et ponts majeurs. La voie s'agrippe véritablement à la montagne par des ouvrages d'arts continus, suspendue à plus de 300 mètres au-dessus des gorges du Drac, noyées depuis 1962 par la retenue du barrage de Monteynard-Avignonet. Son point culminant est franchi à 1071 m, dans un tunnel de 1000 m. La longueur cumulée des tunnels est de 4257 m, soit près de 15% de la ligne! Le point terminal du trajet actuel est la gare de La Mure-Ville (alt. 881 m). Le SGLM est donc un véritable chemin de fer de montagne, et sa ligne compte 133 courbes (soit 51 % du tracé). Sa pente continue est de 2,75 %. La distance parcourue par la voie entre les gares de Saint-Georges-de-Commiers et de La Mure est exactement de 30096,17 mètres, contre 16 km à vol d'oiseau!

3 Les viaducs et principaux ponts de la section St Georges-La Mure Nom des ouvrages PK (tête) Longueur Hauteur Arches Viaduc du Pivon Viaduc de la Clapisse Viaduc de la Rivoire Viaduc de Vaulx Viaduc de Loulla aval Viaduc de Loulla amont Pont de Valley Pont des Brondes Pont de la Rivoire Parmi les ouvrages remarquables, citons les viaducs superposés de Loulla, le viaduc de Vaulx, et, sur la section aujourd'hui déclassée le viaduc de La Roizonne, à son époque le plus haut d'europe (120 m). Les 18 tunnels de la section St Georges-La Mure Noms des tunnels PK (tête) Longueur Rampe Courbe Ravinson 0,8 383,15 24,4 100 Mollard 4,8 89,02 25,3 100 Pré-Béron 5,45 254,73 22,5 100 Commiers 6,5 129,46 22,5 100 Bessat 7,2 88,74 22,5 100 Pierre Villaire 9,25 88,53 22,5 100 Ripeaux 9,8 438,23 22,5 100 Challanches I 11,7 152,80 24, Challanches II 11,95 298,60 24, Serguignier 13,1 309,51 25,0 200 Brondes 13,5 401,47 25,0 150 Rivoire 14,4 50,43 26,8 droit Gravaison 14,7 85,42 26,8 100 Raux 15,65 29,61 27,5 droit Tuilerie 18,95 135,84 25,0 100 Loulla 19,6 36,06 25,0 droit Combefolle 22,0 214,13 22,5 100 La Festinière 23,9 1071,035 22,6 droit Les bâtiments de la ligne sont du type P.L.M. Loin des constructions habituellement rencontrées sur les chemins de fer secondaires, il s'agit là de beaux bâtiments avec marquises, dont les quais sont bordés de pierre taillées. Les principales gares de la ligne sont celles de Saint Georges de

4 Commiers (commune au SGLM et à la SNCF), Notre-dame de Commiers, La Motte-les-bains,La Motte d'aveillans et La Mure-Ville. L'électrification Dès 1902, la ligne était saturée: malgré le nombre croissant de wagons, il lui était impossible de dépasser le seuil de 17 allers et retours quotidiens (entre 4 heures et 21 heures). Il était impératif d'accroître la puissance des locomotives, et seule la traction électrique permettait d'atteindre 500 CV, afin d'augmenter le tonnage des trains. En 1903, la traction électrique fut expérimentée sur une portion de ligne de 6,635 kilomètres entre les gares de La Motte-les-Bains et La Motte d'aveillans. Le SGLM fut ainsi le premier chemin de fer au monde électrifié en courant continu sous haute tension. L'alimentation du tronçon est réalisée depuis la centrale hydroélectrique d' Avignonet, construite sur le Drac entre 1899 et Deux génératrices furent installées à la centrale d'avignonet. Le courant continu était transporté à la sous-station de La Motte-les- Bains. Afin de limiter les variations de tension en ligne, une importante batterie d'accumulateurs est installée en 1911 à La Motte-les-Bains. En complément, les extrémités de la ligne sont équipés de groupes survolteurs-dévolteurs. La sous-station à commutatrices de la Motteles-Bains est renforcée en 1932 par une sous-station à redresseurs à vapeur de mercure (installée au-dessus du tunnel des Ripeaux). L'écartement des poteaux ne dépasse pas 35 mètres en ligne droite, et 26 mètres en courbe. A partir de 1905, on utilisera des poteaux en béton armé afin de stabiliser au mieux les lignes de contact. Beaucoup de ces poteaux sont toujours là, faisant certainement de la caténaire du SGLM la plus ancienne du monde! Depuis les années 1950, l'installation a été transformée en ligne de contact unique, sous une tension de 2400 V continu. Le SGLM est donc à ce jour l'un des derniers réseaux au monde utilisant cette tension. En 1985, la sous-station des Ripeaux est mise hors service, alors que l'on modernise celle de La Motte-les-Bains (diodes au silicium). La sous-station de La Motte-les-Bains constitue donc aujourd'hui un véritable musée de l'histoire de la traction électrique, puisque s'y côtoient commutatrices, redresseurs à vapeur de mercure, et redresseurs silicium. L'exploitation Une originalité : le système du bâton-pilote Il s'agit là d'une technique de réglementation des circulations dont le but est d'éviter la collision de deux trains qui se seraient engagés sur une même section de voie unique entre deux gares. A chaque section de ligne est associé un bâton-pilote en bois avec une plaque en cuivre portant le nom des deux gares qui l'encadrent. Lorsque le chef de train en possède le bâton, il peut alors engager son convoi sur la section gravée sur la plaque du bâton. Lorsque le train parvient à la section suivante, le chef de train rend le bâton-pilote qu'il possédait au chef de gare afin que celui-ci lui confie le bâton-pilote suivant, permettant ainsi l'engagement sur la section suivante. Un train ne peut s'engager sur une section que muni du bâton-pilote; seuls les cas suivants autorisent une dérogation : lorsque plusieurs trains se succèdent sur une même section, seul le dernier train détiendra le bâton-pilote ; les premiers disposent en quelque sorte d'un "laissez-passer", si un train doit stationner dans une gare, il lui est impossible de transmettre le bâton-pilote à la gare suivante

5 ; une autorisation de laissez-passer sans bâton-pilote est donnée au train qui s'engage en sens inverse. Ce système, pour rustique qu'il paraisse de prime abord, est d'une fiabilité exemplaire ; on ne déplore en plus d'un siècle d'exploitation qu'un seul accident grave en ligne, et encore fut-il le fait d'un conducteur engageant son train sans bâton-pilote! Aujourd'hui encore, la sécurité des circulations du SGLM est assurée par le régime du bâton-pilote. Durant les mois de juin, juillet et août, le graphique de circulation montre trois à quatre allers et retours quotidiens au départ de chaque gare d'extrémité; les trains se croisent alors à La Motte-les-Bains où les mécaniciens s'échangent leurs bâtons-pilotes, et signent respectivement une autorisation de laissez-passer. Tout le trafic est maintenant contrôlé par radio. Les mécaniciens communiquent par radio avec un dispatcher situé au bureau de contrôle de district.

6

7 Le petit train de La Mure Questionnaire réalisé à partir d un site Internet Présentation : - Combien y a-t-il d ouvrages d art sur le parcours? - Pourquoi ce train a-t-il été réalisé? - En quelle année a-t-il été réalisé? - Quelle est la vitesse du train? - En quelle année la ligne fut-elle électrifiée? - Dans quel pays sont fabriquées les machines électriques servant à la traction des trains? - A partir de quelle année le train ne transporte-t-il plus de charbon? - Comment s appelle le viaduc situé entre les tunnels des Ripeaux et des Sallanches? (voir carte) - Pourquoi le train allait-il jusqu à Notre Dame de Vaulx? (voir carte) Construction et trajet : - Quelle est la dénivellation parcourue par le train? - Combien y a-t-il de tunnels sur le parcours? - Combien y a-t-il de viaducs sur le parcours? - Quelle est la longueur cumulée de tous les tunnels? - Quel est le point culminant de la ligne? - Quelle est la longueur exacte de la ligne? - Quelle est la longueur du viaduc de Vaulx? - Quel est le tunnel le plus long? - Combien voit-on d arches sur la photo du viaduc de Vaulx? - Comment s appelle le barrage construit sous le parcours? L électrification : - Pourquoi a t on électrifié la ligne? - Où était fabriqué l électricité nécessaire à la traction des trains? - En quoi sont fabriqués les poteaux à partir de 1905? - Quel est l écartement des poteaux en ligne droite, en courbe? L exploitation : - Qu est ce qu un bâton-pilote? - A quoi sert-il? - Pendant l été, où les bâtons pilotes sont ils échangés? A réaliser en 30 minutes maximum. Toutes les réponses sont dans les textes des pages Présentation, Construction et trajet, L électrification et l exploitation. Il n est pas nécessaire d aller sur d autres pages pour lire d autres textes. Par contre, les réponses à trois questions sont dans des pages accessibles à partir de «liens». Bon travail.

8

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «On dirait un rat qui court dans la campagne!», s exclama un industriel anglais venu admirer le petit train Zaman. (1) Cette

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011 L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car Par Kornelia et Michel, juin 2011 Anduze, train des Cévennes Train à vapeur ou vieille diesel, payant, billet valable la journée indépendamment des changements

Plus en détail

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz 200 3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz Se développant sur 3,991 km, la ligne des Vollandes relie Les Eaux- Vives à Annemasse en France par Moillesulaz (carte nationale 1/100000). 201 Bâtiment des voyageurs

Plus en détail

Rapport final d'enquête partiel fourni ultérieurement. le Service d'enquête sur les accidents des transports publics

Rapport final d'enquête partiel fourni ultérieurement. le Service d'enquête sur les accidents des transports publics Unfalluntersuchungsstelle Bahnen und Schiffe UUS Service d enquête sur les accidents des transports publics SEA Servizio d inchiesta sugli infortuni dei trasporti pubblici SII Investigation bureau for

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015!

L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015! LETTRE D INFORMATION JANVIER 2015 Sommaire : page 1 : agenda et PROMO DU MOIS pages 2 à 6 : librairie page 7 : frais d envoi L équipe rédactionnelle du PFT vous souhaite une excellente année 2015! RÉTROTRAIN

Plus en détail

lgv est européenne - 2 ème phase

lgv est européenne - 2 ème phase Grande Vitesse Maître d œuvre lgv est européenne - 2 ème phase france ingénierie environnementale et durable tracé et voie ouvrages d art aériens structures souterraines génie civil signalisation énergie

Plus en détail

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Résumé Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Juin 2011 Raphaël DAVID INSA de Strasbourg - Spécialité Génie Electrique, Option

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015 1/5 Direction des transports et des grands équipements Service des Transports Régionaux INTERVENANTS : CONSEIL RÉGIONAL : Jean-Yves PETIT, Vice-président délégué aux transports et à l éco-mobilité Nathalie

Plus en détail

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle Sentiers pédestres Nous avons la chance d avoir sur notre territoire, la présence du sentier national. Ce sentier qui traverse tout le Canada a été initié par Douglas Campbell de Calgary en 1971. Au Québec,

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Les voitures DEV Inox courtes

Les voitures DEV Inox courtes Les voitures DEV Inox courtes Ce deuxième pack consacré aux voitures DEV inox (voir notre pack précédent) illustre les premières voitures de cette série. D abord construites en acier ordinaire ou «DEV

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Courtyard by Marriott Paris Neuilly 58 Boulevard Victor Hugo 92200 FRANCE www.marriott.com/parcy Sommaire *Merci de noter que tous les tarifs indiqués

Plus en détail

Visite de Paris. Le Paris historique. Nom :... Prénom :... Classe :...

Visite de Paris. Le Paris historique. Nom :... Prénom :... Classe :... Visite de Paris Le Paris historique Nom :... Prénom :... Classe :... Classes de quatrième Jeudi 3 décembre 2009 1 Programme de la journée et sommaire Matin : Rendez-vous à la gare d'angoulême à 6h30 IMPERATIVEMENT

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide TRAVAUX D ÉTÉ 2015 Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide UN «GUIDE PRATIQUE» POUR PRÉPARER VOS DÉPLACEMENTS DE L ÉTÉ Pour faire face aux travaux prévus sur les lignes A et C du

Plus en détail

Symboles de nos cartes

Symboles de nos cartes 2011 Cartes nationales de la Suisse Symboles de nos cartes Supplément illustré de la légende des signes conventionnels des cartes nationales (CN) de la Suisse Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération

Plus en détail

CHAPITRE. Le mouvement en une dimension CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Le mouvement en une dimension CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Le mouvement en une dimension CORRIGÉ DES EXERCICES Exercices. Le mouvement rectiligne uniforme SECTION. 5. Le graphique suivant représente la vitesse d une cycliste en fonction du temps. Quelle

Plus en détail

Paris La Mer Trouville environ, en voiture à pédale

Paris La Mer Trouville environ, en voiture à pédale Paris La Mer Trouville environ, en voiture à pédale Aventure proposée par la Boussole affolée Départ du 12 e arrondissement le samedi 10 août 2013 à 10 heures. Résumé de la proposition de parcours : Proposition

Plus en détail

Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI

Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI La gamme d'élévateurs verticaux à course réduite eni est conçue pour déjouer les dénivellations d'un étage. Le modèle

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

EISENMANN. Logistique des boissons

EISENMANN. Logistique des boissons EISENMANN Logistique des boissons Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement des surfaces, de l automatisation

Plus en détail

Système DOF1 DISPOSITIF D'OUVERTURE ET DE FERMETURE DES FAÇADES DE QUAI LIGNE 1

Système DOF1 DISPOSITIF D'OUVERTURE ET DE FERMETURE DES FAÇADES DE QUAI LIGNE 1 Système DOF1 DISPOSITIF D'OUVERTURE ET DE FERMETURE DES FAÇADES DE QUAI LIGNE 1 Client : RATP Equipements : Ligne 1 du métro Parisien 26 stations équipées 52 trains équipés Normes : 61508, EN50126, EN50128,

Plus en détail

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Une ville en terrasses donnant sur le Lac Léman Lausanne, le chef-lieu du canton de Vaud, est caractérisée par sa situation sur

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Hôtel de voyageurs le Flaine

Hôtel de voyageurs le Flaine Hôtel de voyageurs le Flaine Flaine Forum Arâches-la-Frasse Dossier IA74000908 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix Le «pousse au cul» Piège de 1 ère catégorie essentiellement destiné aux geais, très efficace et très facile à fabriquer. Les armatures sont en fer à béton de Ø 6 mm. Les parois sont réalisées avec du «grillage

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Séance 2 : Comment faire pour le déplacer sans le toucher?

Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Séance 2 : Comment faire pour le déplacer sans le toucher? Défi des chercheurs 2012/ 2013 GS/ CP Classe de Soraya NACRY Ecole ROIZY Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Je vous mets au défi de construire un engin qui se déplacera sans le toucher et sans électricité

Plus en détail

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 La rubrique des Safety Officers Les signes à connaître Le

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES 1 VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES 2 VACANCES ET VOYAGES Avoir, prendre des vacances ["les vacances" = toujours au pluriel] Nous aurons des vacances dans deux semaines. Les vacances de la Toussaint,

Plus en détail

Domaine National de Saint-Cloud

Domaine National de Saint-Cloud Fiche Balade Situé à l'ouest de Paris, le domaine national de Saint-Cloud ouvre chaque jour au public ses 460 hectares d'espaces préservés offrant des panoramas exceptionnels sur la capitale. Vous y trouverez

Plus en détail

La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris

La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris La vérité sur la ligne de chemin de fer de Beauvais à Paris Aux Origines Au commencement était le développement du chemin de fer. La logique d une ligne de Paris à Lille aurait été qu elle passe par les

Plus en détail

Du côté des antennes du Monte Tesoro

Du côté des antennes du Monte Tesoro Du côté des antennes du Monte Tesoro Cette promenade va nous mener de Brembilla à Costa Valle Imagna, cela en passant par Laxolo Berbenno et Ponte Giurino, localité de laquelle la pente sera raide pour

Plus en détail

Le Viaduc de la Méaugon

Le Viaduc de la Méaugon Le Viaduc de la Méaugon Travail réalisé par les CM2 de l école de La Villette de Ploufragan pendant l année scolaire 2009-2010 dans le cadre du dispositif «Retour aux sources d Archives» Présentation du

Plus en détail

www.rallyesolaire.eu

www.rallyesolaire.eu Règlement du Rallye Solaire Européen Phébus version 2010.1 Les inscriptions : www.rallyesolaire.eu Les formalités d'inscription seront sur www.rallyesolaire.eu. Date limite des inscriptions : un mois avant

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL Casisa Anthony TSSI DOSSIER PERSONNEL Année scolaire 2012-2013 La voiture solaire I) Planification 1) Introduction Dans le cadre du Projet Pluridisciplinaire Encadré en classe de Terminale SSI, nous avons

Plus en détail

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS OBJECTIFS a. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de se stationner près d une porte d entrée. b. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de repérer facilement les places

Plus en détail

Normes techniques d'accessibilité

Normes techniques d'accessibilité Normes techniques d'accessibilité Informations tirées du site de la CRIPH (Cellule de Recrutement et d Insertion des Personnes Handicapées) La notion d accessibilité intègre plusieurs composantes : l accès

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

Elfenland Règles du jeu

Elfenland Règles du jeu Home > Elfenland > Règles de base Choisir un jeu Elfenland Règles du jeu Idée du jeu Dans le Pays des Elfes, les jeunes elfes doivent passer une épreuve très particulière avant de pouvoir pénétrer dans

Plus en détail

«Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable

«Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable «Électrification de la ligne ferroviaire Paris-Caen-Cherbourg» Bilan «LOTI» Avis du Conseil Général de l'environnement et du Développement durable 31 aout 2009 Résumé L'électrification des 314 km de la

Plus en détail

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte www.ign.fr > Espace éducatif > Les fiches thématiques > Lecture de la carte S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte Il s'agit d'effectuer une correspondance entre le lieu où l'on se trouve

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure.

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Nous mesurons et testons pour vous. Sommaire. Technique de mesure et de diagnostic 4 3 Diagnostic de l infrastructure 6 Roulement dynamique

Plus en détail

ÉTUDE REFONDATRICE DES CHEMINS DE FER DE LA PROVENCE. Pour la constitution d'un réseau à la mesure d'un aménagement durable du territoire régional

ÉTUDE REFONDATRICE DES CHEMINS DE FER DE LA PROVENCE. Pour la constitution d'un réseau à la mesure d'un aménagement durable du territoire régional Groupe interdisciplinaire de réflexion sur les traversées sud-alpines et l aménagement du territoire maralpin (GIR Maralpin) ÉTUDE REFONDATRICE DES CHEMINS DE FER DE LA PROVENCE Pour la constitution d'un

Plus en détail

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIERE ------------- EXTRAITS. Première partie : GENERALITES

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIERE ------------- EXTRAITS. Première partie : GENERALITES INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIERE ------------- EXTRAITS Première partie : GENERALITES Article 9-2. Balises. H. Balises J10 Les balises J10 ont pour objet d'indiquer aux usagers

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

UN TRAM POUR LUXEMBOURG

UN TRAM POUR LUXEMBOURG UN TRAM POUR LUXEMBOURG Pourquoi le tram? Une nécessité : Flux de travailleurs frontaliers 3 Une nécessité : Effet entonnoir 4 L impact sur l environnement Comparaison des modes de transport Faible consommation

Plus en détail

LE BAL Théâtre de poche de l association Itinéraires Singuliers

LE BAL Théâtre de poche de l association Itinéraires Singuliers LE BAL Théâtre de poche de l association Itinéraires Singuliers CONTACT LOCATION : Association Itinéraires Singuliers 7 allée de Saint Nazaire - 21000 Dijon 03 80 41 37 84 / direction@itinerairessinguliers.com

Plus en détail

La zone "Centre" exclue de la Grande Vitesse et de l'aménagement du Territoire

La zone Centre exclue de la Grande Vitesse et de l'aménagement du Territoire Comité de Défense de la gare de Saint Sébastien et autres Services Publics Parchimbaud 23160 SAINT SEBASTIEN http://codegass.free.fr Association loi 1901 Contexte Lors du CIADT du 18/12/2003, le gouvernement

Plus en détail

Pour un trolleybus moderne dans l agglomération grenobloise

Pour un trolleybus moderne dans l agglomération grenobloise Pour un trolleybus moderne dans janvier 2005 Page 1 Sommaire Les avantages du trolleybus par rapport à l autobus Le trolleybus, un moyen de transport performant Le trolleybus est un moyen de transport

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

Network storage solutions

Network storage solutions Network storage solutions Vous avez de sérieux problème de stockage? Vous voulez rendre disponibles, en temps réel, de grandes quantités de données? Votre système d archivage ne répond plus à l exigence

Plus en détail

CH-3961 Chandolin, Les Pontis

CH-3961 Chandolin, Les Pontis A VENDRE : RESTAURANT CH-3961 Chandolin, Les Pontis CHF 927'000.- Descriptif Très joli café-restaurant typique et chaleureux avec chambre d'hôtes, surface totale 189 m2 + 120 m2 (nouvel espace aménageable),

Plus en détail

Photo : archbould.com. Faits éclairants à propos de l électricité

Photo : archbould.com. Faits éclairants à propos de l électricité Photo : archbould.com Faits éclairants à propos de l électricité Comment produit-on l électricité? Il est difficile d imaginer notre maison sans électricité. Il n y aurait pas de télévision, d ordinateur

Plus en détail

Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015. Les énergies dans les moyens de transport. La chaîne des énergies

Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015. Les énergies dans les moyens de transport. La chaîne des énergies Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015 Les énergies dans les moyens de transport La chaîne des énergies Objectifs : C 3.1 Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

Situations d apprentissage. Mat-2101-3

Situations d apprentissage. Mat-2101-3 Situations d apprentissage Mat-2101-3 Un vendredi au chalet (Activités 1, 2 et 3) Le taxi (Activités 1 et 2) Un entrepôt «sans dessus dessous» (Activités 1, 2, 3 et 4) France Dugal Diane Garneau Commission

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Gestes et réglages méconnus Quelques infos pour commencer Cette lettre traite des gestes et réglages méconnus. D autres lettres sont entièrement dédiées à : - La courbe de chauffe - La régulation de chauffage

Plus en détail

Domaine National de Saint-Cloud

Domaine National de Saint-Cloud Fiche Balade Situé à l'ouest de Paris, le domaine national de Saint-Cloud ouvre chaque jour au public ses 460 hectares d'espaces préservés offrant des panoramas exceptionnels sur la capitale. Vous y trouverez

Plus en détail

LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 12 DECEMBRE 2014 1

LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 12 DECEMBRE 2014 1 LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 1 L EXPLOITATION DU SITE DES ARDOINES DEPUIS LE MOIS DE SEPTEMBRE 2 POINT D ÉTAPE SUR LA RECONSTRUCTION DU POSTE DE VITRY 3 UNE RECONSTRUCTION LONGUE MAIS OPTIMISÉE

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

Le transport en commun, une vision décentralisée

Le transport en commun, une vision décentralisée Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre de la consultation sur le Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Your Power Energie de traction

Your Power Energie de traction Your Power Energie de traction Table de matière 1. Qu est-ce que l énergie de traction? 3 1.1 Du producteur au train 1.2 Avantages 1.3 Energie, tension ou courant 1.4 Transport et distribution 1.5 Fourniture

Plus en détail

MISSION PORT-AU-PRINCE III

MISSION PORT-AU-PRINCE III MISSION PORT-AU-PRINCE III (HAÏTI AOÛT 2011) CRECHE «NOTRE DAME DE LA NATIVITE» 8bis, rue Delva quartier FONTAMARA n 27 Rappel : Georges et son équipe sont rentrés d'haïti fin mars 2010 où ils ont travaillé

Plus en détail

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Présentation de l outil Présentation de l outil Vous êtes : 1 enseignant au collège. 2 enseignant au lycée. 3 les deux. 4 aucune des réponses précédentes.

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Rencontres techniques de l AMF 5 février 2015 Antoine Cretin-Maitenaz DHUP Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Le décret du 5

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Règlement n o 5.2 concernant les normes de comportement sur le réseau de trains de banlieue

Règlement n o 5.2 concernant les normes de comportement sur le réseau de trains de banlieue Règlement n o 5.2 concernant les normes de comportement sur le réseau de trains de banlieue ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 27 MAI 1998 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 98-CA(AMT)-101 Règlement n o

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

Exploitation à agent seul, EAS

Exploitation à agent seul, EAS Document technique Matériel Moyen Moyen acceptable acceptable de de conformité conformité Exploitation à agent seul, EAS SAM S 010 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 1 du 04/07/2012 Applicable

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013 1 Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés 27 juin 2013 1 2 CHEMPARC Nouvelle Stratégie Industrielle pour le Bassin de Lacq adoptée en

Plus en détail

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres.

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres. LA LETTRE AUX ÉLUS RÉUNION D INFORMATION SUITE À L INCENDIE DU POSTE D AIGUILLAGE DES ARDOINES Cette lettre fait suite à la rencontre du 29 Juillet dernier, où SNCF et RFF ont souhaité informer les élus

Plus en détail

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs (Arrêté du 1 août 2006 modifié par l'arrêté du 30 novembre 2007) Direction Départementale de l'équipement des Hautes-Alpes - SAUL/HG - 05/11/09

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU Annexe A.1 Glossaire 1. Définitions Accord-cadre Area Direction Asset Management-Infrabel Area Direction Traffic Management & Services-Infrabel Bureau Organisation du Trafic-Infrabel

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 Objet : LR 900 : Comité des usagers n 1 Participants : Usagers : Ø Madame MOKBEL Ø Monsieur

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Chapitre 7 - Relativité du mouvement

Chapitre 7 - Relativité du mouvement Un bus roule lentement dans une ville. Alain (A) est assis dans le bus, Brigitte (B) marche dans l'allée vers l'arrière du bus pour faire des signes à Claude (C) qui est au bord de la route. Brigitte marche

Plus en détail

PREFECTURE DE LA DROME

PREFECTURE DE LA DROME PREFECTURE DE LA DROME ARRETE N 08-2335 Réglementant les points feux durant la période réputée sévère, pris en application de l article 4 de l arrêté permanent n 08-0011 du 2 janvier 2008 Le Préfet de

Plus en détail

Le jour et ses divisions

Le jour et ses divisions Le jour et ses divisions Le cadran de l horloge. Le cadran de l horloge est divisé en 12 heures, marquées par des nombres. Il est aussi divisé en 60 minutes, marquées par des petits traits. L heure (h)

Plus en détail