Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté"

Transcription

1 Résumé Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Juin 2011 Raphaël DAVID INSA de Strasbourg - Spécialité Génie Electrique, Option Energie Projet de Fin d Etudes du 31 janvier au 17 juin 2011 Réseau Ferré de France-Direction Régionale Bourgogne Franche-Comté La City - 2, rue Gabriel Plançon Besançon Cedex Tuteurs RFF : Monsieur Antoine LATOUCHE, chef du service commercial et gestion du réseau Monsieur Fabrice CHARLET, chargé de maintenance Tuteur INSA de Strasbourg : Docteur Guy STURTZER, Maître de conférences en Génie Electrique Résumé : En Bourgogne Franche Comté, le réseau ferré, constitué de lignes anciennes comme de plus récentes, se trouve confronté à un large panel de problématiques de maintenance de ses installations de traction électrique. Ce projet fait le point sur la consistance du réseau régional et sur les différents besoins de maintenance rencontrés par les établissements. Ces besoins sont retranscrits dans le cadre de la politique nationale de maintenance. Enfin, ce projet revient sur une ligne particulière dont les besoins de maintenance sont forts : La Bresse. Si le projet est régional, ses conclusions sont le reflet d une problématique nationale. Abstract : In Bourgogne and Franche Comte, the rail network, consisting of old and new lines, is facing a wide range of issues of maintenance of its electric installations. This project provides a view on the consistency of the regional network and the various maintenance needs met by establishments. These needs are transcribed in the context of national policy for maintenance. Finally, this project returns on a particular line which maintenance needs are high: The Bresse line. If the project is regional, its conclusions reflect a national problem. 1 / 6

2 I. Contexte Depuis la création de l établissement public Réseau Ferré de France (RFF) en 1997, celui ci gère l ensemble du patrimoine et des infrastructures du réseau ferré national. La maintenance, qui regroupe l entretien courant et le renouvellement, est déléguée à la SNCF Infra, qui possède les connaissances techniques et des moyens opérationnels importants. Si l entretien courant est fixé dans la convention de gestion, RFF reste toutefois décisionnaire sur les opérations de renouvellement et sur la stratégie de développement de son réseau. Une bonne connaissance du réseau et de son état est donc fondamentale pour garantir une maîtrise parfaite de la maintenance et des coûts. Ce projet mené entre janvier et juin 2011 a pour but de faire le point sur les Installations Fixes de Traction Electrique (IFTE) de Bourgogne Franche Comté. II. Consistance du réseau Le réseau régional comporte environ 1460 km de voies électrifiées (sur 3000 km) dont 530 km en 1500V. RFF a souhaité établir une base de données recensant les différents constituants du système caténaire afin d avoir une vue globale sur les IFTE. La première partie du projet a permis de recenser les différentes sources de données et les lacunes de celles ci dans le système d information RFF. ARMEN et RESEAU sont les 2 sources de données principales qui permettent de localiser et recenser les IFTE. Le recoupement d e ces informations a permis de créer un e base de données locale qui peut être mise à jour par importation des données depuis ARMEN ou RESEAU. Cette base locale permettra au chargé de maintenance d effectuer des requêtes et recoupements de données selon ses besoins. Par exemple, une liste des sous stations et poste de mise en parallèle (PMP) d une ligne a ainsi pu être facilement établie. Toutefois, ces bases de données présentent quelques lacunes : Des champs ne sont pas complétés par les établissements, comme la puissance des sous stations L état des composants n y est pas renseigné Contrairement aux attentes initiales, ces bases n ont donc pas pu être complétées par l état et les besoins de maintenance puisque ces informations n existent pas sous forme d une base de données de l état des composants. D après cette base de données, une carte a été établie par le cartographe régional. 2 / 6

3 3 / 6

4 III. Problématiques de maintenance régionale La carte fait clairement apparaître que les lignes classiques sont électrifiées en 1500V en Bourgogne et en 25000V en Franche Comté. Les problématiques de maintenance rencontrées sont alors différentes. 5 domaines sont à prendre en considération dans la maintenance caténaire : Les fils de contact : ceux ci s usent très vite en 1500V. Pour réduire l usure globale, la section cuivre doit être suffisante. En région, des renforcements de section sont demandés sur la ligne (ligne Paris Lyon Méditerranée ou PLM) côté nord, ainsi que sur la et sur une grande partie de la (Ligne de la Bresse). Des remises en état de 5 PMP sur PLM sont demandées. Pour réduire l usure locale, le plan de contact doit être parfait en évitant les points durs. Des allègements de bras de rappel et des connexions ont été étudiés. La campagne de remplacement, commencée sur PLM nord, est loin d être terminé. Les poteau x : L âge élevé d es poteaux sur l es lignes 1500V (jusqu à 60ans) nécessitent des opérations de régénération. 1) Les poteaux peints nécessitent des remises en peinture régulières demandés par la SNCF (périodicité à fixer définitivement et à financer). 2) Le siège RFF demande à la région une étude sur les poteaux béton fixant définitivement une politique et une date butoir de remplacement. 3) Les dés béton à la base des poteaux sont à régénérer sur PLM nord et sur la Ces composants influent fortement sur la durée de vie du poteau. L armement caténaire est constitué d un grand nombre de composants aux durées de vies différentes qui fixent le fil aux poteaux. Des référentiels et des moyens de mesure permettant la cotation de ces pièces doivent être établis. En région, les établissements demandent principalement 3 maintenances amélioratives en 1500V : l allègement des bras de rappel et des connexions pour limiter les points durs, et les sectionnements mécaniques du porteur auxiliaire, ceci en vue de limiter l effet «accent circonflexe» et donc les usures localisées du fil de contact. Le circuit de retour traction (rail et conducteurs) permet le retour du courant de traction vers la sous station. On relève des sous dimensionnements créant des chutes de tension et des problèmes avec les circuits de voie en 1500V. Sur PLM et la Bresse, des renforcements sont à prévoir pour remise aux normes. Les Equipements d Alimentation des Lignes Electriques (EALE) permettent la fourniture et la protection de l énergie électrique. Diverses régénérations sont 4 / 6

5 prévues pour fiabiliser le matériel. De nombreux composants obsolètes posent des problèmes d approvisionnement en pièces de rechange. Les PMP hors service depuis des années de PLM doivent être réparés. Des maintenances amélioratives sont demandées sur plusieurs lignes : sur , des améliorations des sections de séparation sont à étudier. Enfin des demandes de commandes d interrupteurs à distance et remplacements de sectionneurs par des interrupteurs sont à étudier afin de diminuer les temps de consignation et ainsi d augmenter les temps effectifs de travail des équipes et donc augmenter la production. Les causes diverses : une amélioration générale et une maîtrise des interventions sur IFTE en région s accompagne des moyens financiers mais également opérationnels. Les établissements font part de temps d intervention (1h50) trop courts et des distances d acheminement de trains de travaux trop longues (50km). Ces plages travaux trop courtes ne sont pas compatibles avec la massification et la coactivité des chantiers voie et caténaire notamment, faute de plages plus importantes, des interventions plus ciblées par activité seraient plus efficaces. Enfin, des accès supplémentaires pour les engins légers d intervention type «4 axes» sont à ajouter dans le but de réduire les temps d acheminement. IV. Etude de la Bresse La ligne de la Bresse ( ) est en sous dimensionnement IFTE global. Cette ligne 1500V dimensionnée à l économie est un frein au développement prévu du trafic sur cette zone. Des restrictions de capacité y ont déjà lieu (espacement des trains pour limiter la consommation). Des études sont en cours d une part par la SNCF pour lever les restrictions de capacité. Des renforcements de la section cuivre et du circuit de retour traction ainsi que des améliorations du plan de contact sont préconisées. D autre part, des bureaux d études travaillent à l augmentation de vitesse et du trafic en vue de reports de trafics et d augmentation futures. Leurs premières conclusions sont attendues en Juin Ce projet de Fin d Etudes a permis de vérifier la nécessité de réaliser ces opérations. D après mes simulations prenant en compte les positions des sous stations, la section cuivre, les PMP, la déclivité, l espacement des trafics et le tonnage remorqué, les résultats font apparaître que les chutes de tension sont très importantes en milieu des secteurs. Si le trafic espacé ne pose aucun problème, des conditions de trafic dégradées avec espacements réduits des trains et redémarrages fréquents peuvent conduire à des disjonctions répétées (simulations effectuées avec pics de courant). Les secteurs entre Navilly et Frontenaud sont les plus sensibles en raison des déclivités entre 8 et 12. L ajout de PMP entre Navilly et Mervans semble à prioriser. Il est également à noter que des essais d un nouveau procédé innovant sont en cours dans le sud ouest de la France. Il s agit du 2 X 1500V, système nécessitant 2 groupes redresseurs en sous stations et des postes d injection (avec hacheur) en ligne. Le courant est véhiculé jusqu aux trains sous 2 tensions différentes qui limitent les chutes de tension et les effets sur le circuit de retour traction. Si les résultats s avèrent probants, il sera certainement intéressant d associer ce système moins coûteux sur la Bresse. 5 / 6

6 V. Conclusion En plus de l entretien courant, de nombreuses actions doivent être entreprises en renouvellement afin d éviter des dégradations irréversibles. Ces actions nécessitent des moyens de décisions pour donner une ligne d action fixe dans le temps. De par la diversité de ses lignes, la Bourgogne Franche Comté présente un large panel de problématiques en IFTE, représentatives du réseau national. La Bourgogne Franche Comté, déjà précurseur dans le projet d émergence, annonce sa volonté de réaliser les études sur la maintenance caténaire (comme les réfections de poteaux) dont les conclusions pourront être reprises comme ligne d action nationale. 6 / 6

DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE

DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE PARIS

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE SUITE AU PROCES VERBAL DE SYNTHESE ETABLIE PAR LA COMMISSION D ENQUETE A L ISSUE DE L ENQUETE PUBLIQUE DU PROJET REMIS LE 25 JUILLET

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) LES SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS Philippe GRANDSERT SNCF Direction de l Ingénierie La

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Audit sur l état des infrastructures du réseau ferré national français

Audit sur l état des infrastructures du réseau ferré national français Audit sur l état des infrastructures du réseau ferré national français Assemblée annuelle EFTRC European Federation of Railway Trackworks Contractors Montreux, le 16 juin 2006 Contexte de l audit RFF et

Plus en détail

PREMIER VOYAGE SUR LA LGV RHIN-RHÔNE

PREMIER VOYAGE SUR LA LGV RHIN-RHÔNE PREMIER VOYAGE SUR LA LGV RHIN-RHÔNE SOMMAIRE LaLigneàGrandeVitesseRhin Rhône p.3 Desphasesdetestsavantmiseenservicedelalignep.5 Uneramed essaiévénementielle p.10 LaLGVRhin Rhôneenchiffresp.11 LesgrandesdatesdelaLGVRhin

Plus en détail

Travaux sur l'infrastructure en mode secteurchantier d'une ligne fermée pour travaux en l'absence de voie contiguë circulée

Travaux sur l'infrastructure en mode secteurchantier d'une ligne fermée pour travaux en l'absence de voie contiguë circulée Travaux sur l'infrastructure en mode secteurchantier d'une ligne fermée pour travaux en l'absence de voie contiguë circulée Règle d'exploitation particulière Version 01 du 06-01-2012 Applicable à partir

Plus en détail

REMPLACEMENT DE FILS DE CONTACT D UNE CATÉNAIRE

REMPLACEMENT DE FILS DE CONTACT D UNE CATÉNAIRE REMPLACEMENT DE FILS DE CONTACT D UNE CATÉNAIRE Ligne Paris-Lyon-Marseille Dossier de presse Marseille, Le 17 février 2015 SOMMAIRE La modernisation et l entretien du réseau, nos priorités...3 Les principaux

Plus en détail

SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS

SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS Philippe GRANDSERT Adjoint au Chef de Division Ouvrages en Terre - Hydraulique Direction de l Ingénierie PARIS - Département Études de Lignes (Tel: 01

Plus en détail

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire François Ramond SNCF Innovation & Recherche Journée industrielle GDR RO MACS SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation du système ferroviaire français,

Plus en détail

COPIE. Référentiel Infrastructure Document d'application. Livret technique - Mission de Représentant Sécurité Opérationnelle (RSO)

COPIE. Référentiel Infrastructure Document d'application. Livret technique - Mission de Représentant Sécurité Opérationnelle (RSO) Référentiel Infrastructure Document d'application Livret technique - Mission de Représentant Sécurité Opérationnelle (RSO) Édition du 24-11-2014 Version 01 du 24-11-2014 Applicable dès réception IN07911

Plus en détail

Project No. 518423 LLP 1 2011 1 ES LEONARDO LMP

Project No. 518423 LLP 1 2011 1 ES LEONARDO LMP Project No. 518423 LLP 1 2011 1 ES LEONARDO LMP FORMATION POUR LES ELECTROMECANICIENS SPECIALISES DANS LA MAINTENANCE DES PRINCIPAUX COMPOSANTS DE VEHICULES ELECTRIQUES: BATTERIES, MOTEURS ELECTRIQUES,

Plus en détail

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité?

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité? Les granulats représentent le second poste de consommation en ressources naturelles Répartition de la production (%) Observatoire Régional des Matériaux de Construction - 2004 Exemples 1 logement : de

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

ECONOMIE d ENERGIE. SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI. juin-09 Siemens Transportation Systems Copyright notice

ECONOMIE d ENERGIE. SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI. juin-09 Siemens Transportation Systems Copyright notice METRO AUTOMATIQUE et ECONOMIE d ENERGIE SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI 1 Contexte t et enjeux Même si le transport ferroviaire, le métro sont des moyens de transport dont l efficacité énergétique n est

Plus en détail

Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER. en Rhône-Alpes

Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER. en Rhône-Alpes Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER en Rhône-Alpes 1 2 La politique régionale des gares Etat avancement politique gare mars 2009 16 La politique régionale des gares comprend trois axes d interventions

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Déploiement des tenues multirisques SNCF Infra 2014

Déploiement des tenues multirisques SNCF Infra 2014 Nom de l entité déposante : Ex Nihilo Nom de l agence conseil ou de l annonceur : Ex Nihilo pour SNCF Infra Déploiement des tenues multirisques SNCF Infra 2014 CATÉGORIE : Marketing opérationnel Résumé

Plus en détail

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Guillaume Carrouet To cite this version: Guillaume Carrouet. Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux

Plus en détail

Process de certification CEM des ASI forte puissance

Process de certification CEM des ASI forte puissance Process de certification CEM des ASI forte puissance Méthodologie appliquée au laboratoire CEM de All content in this presentation is protected 2008 American Power Conversion Corporation Agenda Les produits

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Vu le décret n 2003-194 du 7 mars 2003 modifié relatif à l utilisation du réseau ferré national ;

Vu le décret n 2003-194 du 7 mars 2003 modifié relatif à l utilisation du réseau ferré national ; Avis n 2015-015 du 5 mai 2015 portant sur la fixation des redevances relatives aux prestations régulées fournies par SNCF Réseau sur les installations d'alimentation électrique pour l horaire de service

Plus en détail

Un nouveau poste urbain HTA/ BT de distribution publique intégré à son environnement

Un nouveau poste urbain HTA/ BT de distribution publique intégré à son environnement Un nouveau poste urbain HTA/ BT de distribution publique intégré à son environnement Mots clés M11 Postes urbains, Distribution publiques, Environnement. Par V. Murin 1, P. Lauzevis 2 1 EDF R&D, Laboratoires

Plus en détail

lgv est européenne - 2 ème phase

lgv est européenne - 2 ème phase Grande Vitesse Maître d œuvre lgv est européenne - 2 ème phase france ingénierie environnementale et durable tracé et voie ouvrages d art aériens structures souterraines génie civil signalisation énergie

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FINANCEMENT DES ETUDES PRELIMINAIRES

CONVENTION RELATIVE AU FINANCEMENT DES ETUDES PRELIMINAIRES CONVENTION RELATIVE AU FINANCEMENT DES ETUDES PRELIMINAIRES DES TRAVAUX CONNEXES NECESSAIRES A LA REALISATION DE L OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT DE LA LIGNE DE BORDEAUX SETE DU KM 3+200 - DOUBLEMENT DU PONT

Plus en détail

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE RECHERCHE CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE Conduire un camion toupie équipé d une pompe à béton pour livrer le béton sur les chantiers. Assurer l entretien du matériel. Au contact du client, ce poste demande

Plus en détail

Ligne Paris Granville

Ligne Paris Granville Ligne Paris Granville Travaux entre Dreux et Surdon 11/06/2015 Frédéric Davanture Ingénieur Consultant Table des matières 1. Introduction... 3 2. Travaux prévus en Dreux et Surdon... 3 2.1. Description

Plus en détail

2 eme CIRCULATION DU TRAIN LE PLUS LONG D EUROPE (1500 MÈTRES) : UNE AVANCÉE MAJEURE AU SERVICE DU FRET FERROVIAIRE

2 eme CIRCULATION DU TRAIN LE PLUS LONG D EUROPE (1500 MÈTRES) : UNE AVANCÉE MAJEURE AU SERVICE DU FRET FERROVIAIRE 2 eme CIRCULATION DU TRAIN LE PLUS LONG D EUROPE (1500 MÈTRES) : UNE AVANCÉE MAJEURE AU SERVICE DU FRET FERROVIAIRE SNCF ET RFF EXPÉRIMENTENT AVEC L APPUI DE 14 PARTENAIRES LES PREMIERS TRAINS LONGS D

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle

Certificat de Qualification Professionnelle Dispositif jeunes grille d évaluation ACTIVITÉS RÉALISÉES EN ENTREPRISE Certificat de Qualification Professionnelle Opérateur Spécialiste Service Rapide juin 2009 informations générales Identification

Plus en détail

Comité de suivi départemental Rennes, le 17 mai 2013. Présentation des principales procédures à venir. Réunion du 22 septembre 2010

Comité de suivi départemental Rennes, le 17 mai 2013. Présentation des principales procédures à venir. Réunion du 22 septembre 2010 Comité de suivi départemental Rennes, le 17 mai 2013 Présentation des principales procédures à venir Réunion du 22 septembre 2010 Ordre du jour Rappel général Point sur l avancement opérationnel des travaux

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains

Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains Référentiels EPSF Recommandation Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains Sécurité des circulations RC A-B 7a n 7 Applicable sur : RFN Version n 1 du 30 octobre

Plus en détail

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014 MOBILITE ET PATRIMOINE Déplacements doux Strasbourg 05 27 novembre 2014 Ville et Communauté urbaine de Strasbourg Ville de Strasbourg: 264 000 habitants Communauté urbaine: 28 communes (306 km²) 456 000

Plus en détail

Cartographie des données de maintenance ferroviaire : vers un SIG MAINTENANCE

Cartographie des données de maintenance ferroviaire : vers un SIG MAINTENANCE 1 Cartographie des données de maintenance ferroviaire : vers un SIG MAINTENANCE Cartographie des données de maintenance ferroviaire 1 Le contexte 2 La démarche 3 - Démonstration Vers un SIG MAINTENANCE

Plus en détail

Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité

Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité Président : René Amalberti, Conseiller santé MACSF, président du groupe opérationnel du Prédit «Qualité et sécurité des systèmes de transport»

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

Fournir des équipements et outils numériques aux industries à cycles longs

Fournir des équipements et outils numériques aux industries à cycles longs Fournir des équipements et outils numériques aux industries à cycles longs Quels opportunités et risques amène la digitalisation? Ralf Gathmann, PDG CORYS Introduction À propos de nous CORYS acteur mondial

Plus en détail

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté XI-09 Perspectives de développement en Franche-Comté Perspectives de développement en Franche-Comté Franche-Comté : bleue et verte Riche d un patrimoine naturel et culturel d exception, la Franche-Comté

Plus en détail

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Solutions didactiques Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Présentation Objectifs Le développement grandissant des réseaux de distribution électrique nécessite la formation

Plus en détail

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique:

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique: PMCF ONDULEURS Nous avons connu et pratiqué pour la plupart d entre nous les locomotives à courant continu avec la mise en vitesse en éliminant des résistances qui étaient en fonte ou en tôle. On utilisait

Plus en détail

DU TRAIN DE L EST À LA LIGNE MASCOUCHE

DU TRAIN DE L EST À LA LIGNE MASCOUCHE DU TRAIN DE L EST À LA LIGNE MASCOUCHE 4 juin 2014 AU MENU 1 Le projet 2 Le point sur les travaux L avancement du projet Les objectifs 2014 4 Vers la mise en exploitation La période d essais MES La préparation

Plus en détail

RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES UNAF

RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES UNAF RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 Participaient à la réunion : Représentants des Associations : ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION. Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne.

DOSSIER D INFORMATION. Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne. DOSSIER D INFORMATION Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne. Dol-de-Bretagne Le 24 septembre 2014 SOMMAIRE 1- Le Poste de commande à Distance (PCD). B Le poste de commande

Plus en détail

Funiculaires.... à l innovation. De la tradition

Funiculaires.... à l innovation. De la tradition Funiculaires... à l innovation. De la tradition 2 3 Funiculaires Un confort optimal sur rails Client de Doppelmayr/Garaventa, vous bénéficiez des technologies les plus modernes en termes de remontées mécaniques.

Plus en détail

PRESENTATION DE L OPERATION NATIONALE DE DIAGNOSTIC DU SYSTEME CATENAIRE PANTOGRAPHE

PRESENTATION DE L OPERATION NATIONALE DE DIAGNOSTIC DU SYSTEME CATENAIRE PANTOGRAPHE PRESENTATION DE L OPERATION NATIONALE DE DIAGNOSTIC DU SYSTEME CATENAIRE PANTOGRAPHE - Dossier de presse - 10 Septembre 2008 CONTACTS Jean-Paul Boulet tél : 01 53 25 63 21 jean-paul.boulet@sncf.fr Marion

Plus en détail

La très grande vitesse Actualité et perspectives

La très grande vitesse Actualité et perspectives La très grande vitesse Actualité et perspectives Laurent BARON Directeur Matériels Grande Vitesse Juin 2007 TRANSPORT L expérience d Alstom Des records techniques majeurs Mai 1990 : 515.3 km/h Juin 2001

Plus en détail

INNOVATION LA SNCF TESTE DES DRONES POUR INSPECTER LES OUVRAGES D ART

INNOVATION LA SNCF TESTE DES DRONES POUR INSPECTER LES OUVRAGES D ART INNOVATION LA SNCF TESTE DES DRONES POUR INSPECTER LES OUVRAGES D ART INNOVATION LA SNCF TESTE DES DRONES POUR INSPECTER LES OUVRAGES D ART Le 5 novembre, SNCF a procédé à des tests de drones pour inspecter

Plus en détail

Transp or t s. Québec

Transp or t s. Québec Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées La gestion des infrastructures : un incontournable vers la gestion des actifs Guy Tremblay Service des chaussées Direction du laboratoire des

Plus en détail

NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC

NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC Débat public sur la ligne nouvelle Languedoc Roussillon LA PROBLEMATIQUE DES GARES NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC Gabriel JOURDAN Maître de conférences en urbanisme / urbaniste qualifié OPQU gabriel.jourdan@upmf-grenoble.fr

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE

CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE conclue entre Monsieur le Préfet de L Essonne et Monsieur José RAMOS,

Plus en détail

Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés

Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés a RFI : Progiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO) ou d'enterprise Asset Management

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation

Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation DOSSIER D INFORMATION Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation Challans, le 18 avril 2014 Sommaire 1. Le contexte et les objectifs page 3 A. Les caractéristiques

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Essais de frein applicables aux trains

Essais de frein applicables aux trains Référentiels EPSF Recommandation Sécurité des circulations RC A-B 7a n 2 Applicable sur : RFN Version n 1 du 30 octobre 2007 Applicable dès publication II Objet...3 Chapitre 1 - Principes généraux...4

Plus en détail

STE FOURNEAU DE MARTHE ET MATHIEU A L'ATTENTION DE M. COLLIN 101 RUE HENRI DUNANT 92700 COLOMBES. Paris, le 23 novembre 2010.

STE FOURNEAU DE MARTHE ET MATHIEU A L'ATTENTION DE M. COLLIN 101 RUE HENRI DUNANT 92700 COLOMBES. Paris, le 23 novembre 2010. MATHIEU STE FOURNEAU DE MARTHE ET A L'ATTENTION DE M. COLLIN 101 RUE HENRI DUNANT 92700 COLOMBES Paris, le 23 novembre 2010 Monsieur, Suite à votre entretien avec Monsieur Sitruk, nous vous prions de bien

Plus en détail

Séance d information concernant la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC

Séance d information concernant la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Séance d information concernant la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Lignes de contact Présentation des nouveaux domaines spécifiques Urs Wili, Furrer+Frey AG, Berne Pierre-André

Plus en détail

REPERER ET IDENTIFIER LES COMPOSANTS PNEUMATIQUES

REPERER ET IDENTIFIER LES COMPOSANTS PNEUMATIQUES MI-IV-202B REPERER ET IDENTIFIER LES COMPOSANTS PNEUMATIQUES MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveau IV 2006 CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04

Plus en détail

Exploitation à agent seul, EAS

Exploitation à agent seul, EAS Document technique Matériel Moyen Moyen acceptable acceptable de de conformité conformité Exploitation à agent seul, EAS SAM S 010 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 1 du 04/07/2012 Applicable

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Simulateur de transitoires sur réseau électrique automobile selon ISO 7637-1

Simulateur de transitoires sur réseau électrique automobile selon ISO 7637-1 Simulateur de transitoires sur réseau électrique automobile selon ISO 7637-1 Ir H. COPPENS d EECKENBRUGGE PIERRARD Virton Ing. S. GEORGES PIERRARD - Virton Le travail consiste en la réalisation d un générateur

Plus en détail

Orléans, le 14 décembre 2004. Monsieur le Directeur du Centre d'etudes Commissariat à l'energie Atomique de Saclay 91191 GIF SUR YVETTE CEDEX

Orléans, le 14 décembre 2004. Monsieur le Directeur du Centre d'etudes Commissariat à l'energie Atomique de Saclay 91191 GIF SUR YVETTE CEDEX DIRECTION REGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT D'ILE-DE-FRANCE Division d'orléans DEP-DSNR-Orl/ChM/MCL/1807/04 L:\CLAS_SIT\SACLAY\INB35\07vds04\INS_2004_CEASAC_0016.doc Orléans,

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

Présentation de l entreprisel. Illustration du guide SOBANE Risques électriques. Type d activitd. activités. Entreprise secteur métalliquem

Présentation de l entreprisel. Illustration du guide SOBANE Risques électriques. Type d activitd. activités. Entreprise secteur métalliquem Présentation de l entreprisel Illustration du guide SOBNE Risques électriques Dominique dant Conseiller en Prévention Entreprise secteur métalliquem Construction métalliquem Portillons non gardiennés s

Plus en détail

4/3. Le mécanisme de financement : examen du FEM-5 et besoins pour le FEM-6. A. Examen des orientations pour le mécanisme de financement

4/3. Le mécanisme de financement : examen du FEM-5 et besoins pour le FEM-6. A. Examen des orientations pour le mécanisme de financement CDB Distr. GÉNÉRALE UNEP/CBD/WG-RI/REC/4/3 21 juin 2012 GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL À COMPOSITION NON LIMITÉE SUR L EXAMEN DE L APPLICATION DE LA CONVENTION Quatrième réunion Montréal, 7-11 mai 2012 Point

Plus en détail

OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire

OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire 7-9, Impasse Saint-Jean 33 800 BORDEAUX 47 rue de Charenton - 75012 PARIS RCS PARIS 519 784 441 1/ LOCALISATION

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement V I L L E D E MARSEILLE DELEGATION GENERALE VILLE DURABLE ET EXPANSION DIRECTION DE LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne Comité de Pilotage Bordeaux, le 31 mai 2010 Comité de Pilotage

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015 Tramway : des terminus «partiels» pour transporter plus de passagers L ouverture des premières extensions de lignes de tramway s accompagne de la mise en service, échelonnée

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 ANNEE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition La mention complémentaire Maintenance

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

LANCEMENT DES TRAVAUX DOSSIER DE PRESSE

LANCEMENT DES TRAVAUX DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DES TRAVAUX 10 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Renaissance de la ligne ferroviaire Belfort Delle : lancement des travaux en gare de Delle Delle, le 10 septembre 2015 Un

Plus en détail

VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN

VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN MERCREDI 26 MARS 2014 1 LE PROGRAMME DE FIABILITE ILE- DE- FRANCE 2014-2020 Chaque

Plus en détail

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui EXPLOITANT : REFERENTIEL : PLATEFORME : Loi N 2013/010 du 24/07/2013 ; Arrêté N 1545/MINT ; Arrêté N 1538/MINT Annexe 14 volume 1 de l OACI, section 9.2 ; Doc 9137 partie 1, PANS AGA. VERIFIE PAR : PERIODE

Plus en détail

Quelques options. Un cas d école. Atelier citoyen " enjeux des transports dans la vallée du Rhône et vers l'espagne "

Quelques options. Un cas d école. Atelier citoyen  enjeux des transports dans la vallée du Rhône et vers l'espagne Et si les camions prenaient le train? Aire de marché d un terminal Pertinence de la théorie spatiale Patrick Niérat (Inrets-Splot) Le transport combiné entre le rail et la route est la solution qu il faut

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise S3.1 LA CAGE D'ESCALIER Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 page 1 / 20 FICHE CONTRAT Capacités Prénom : THEME : INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES Fonctions Organisation Réalisation

Plus en détail

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT 1 / COTITA - 23/05/2013 Plan de la présentation I. Principes de gestion de la végétation II. III. Optimisation

Plus en détail

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL POURQUOI CHOISIR COLO-D? COLO-D RÉINVENTE L OFFRE DE COLOCATION FLEXIBLE ET ÉCONOMIQUE NOUVEL ÉCOSYSTÈME RÉPLICATION SYNCHRONE QUALITÉ ET ROBUSTESSE DES

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1 Référence : GUI004 Version : V1 Applicable au : 21/12/2007 GUIDE D APPLICATION Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national Usage externe GUI-004-V1 du 21/12/2007 Sommaire 1. Objet... 3 2.

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Audit du projet de réouverture des lignes de Nantes à Saint- Gilles Croix de Vie et à Pornic

Audit du projet de réouverture des lignes de Nantes à Saint- Gilles Croix de Vie et à Pornic Audit du projet de réouverture des lignes de Nantes à Saint- Gilles Croix de Vie et à Pornic Du 23 au 25 juin 2015 1 Les objectifs de l Audit La réouverture des lignes de Nantes à Saint Gilles Croix de

Plus en détail

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable nos domaines d intervention Nous intervenons en assistance à maîtrise d ouvrage ou exécution Aménagement du territoire/urbanisme Intégration et

Plus en détail

PONT-ROUTE DU LYONNAIS PK 571+550

PONT-ROUTE DU LYONNAIS PK 571+550 CONVENTION RELATIVE AU FINANCEMENT DES ETUDES PRELIMINAIRES DES TRAVAUX CONNEXES NÉCESSAIRES À LA REALISATION DE L OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT DE LA LIGNE PARIS - BORDEAUX PONT-ROUTE DU LYONNAIS PK 571+550

Plus en détail

Les systèmes de freinage pneumatiques sur les véhicules lourds

Les systèmes de freinage pneumatiques sur les véhicules lourds Les systèmes de freinage pneumatiques sur les véhicules lourds Actuellement, et encore pour quelques années, les questionnaires d examen de théorie complémentaire posent des questions sur les 2 systèmes

Plus en détail

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Etudes complémentaires suite au débat public Rapports Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Juin 2008 LGV PACA Etude de faisabilité sommaire pour le raccordement et l alimentation

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

DOSSIER 6 EXERCICES 1

DOSSIER 6 EXERCICES 1 DOSSIER 6 EXERCICES 1 1. Le secteur de la construction 2. Les spécialités des Travaux Publics 3. Les métiers des Travaux Publics 4. Tribunal : le projet de tramway 5. Jeu de rôles : la déviation du village

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail