Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines. Projets pilotes EPI-CREM. immobiliers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines. Projets pilotes EPI-CREM. immobiliers"

Transcription

1 4 Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines Projets pilotes EPI-CREM immobiliers

2 Introduction Le projet EPI-CREM 1 vise de manière globale l amélioration de l efficacité énergétique et l utilisation rationnelle de l énergie des bâtiments publics de l état en Europe en intégrant les questions liées à l énergie dans les processus décisionnels de la gestion de patrimoines immobiliers. Dans cette optique, le projet EPI-CREM apporte une contribution aux processus existants, de gestion immobilière au bénéfice de l environnement en général. Il apporte au secteur de la gestion des bâtiments publics une valeur ajoutée en termes d arguments économiques et de durabilité. Bien que focalisé sur les bâtiments publics de l état, le projet s applique à tout patrimoine immobilier de bâtiments non résidentiels. Lancé en décembre 2007, le projet EPI-CREM s est achevé en juin 2010 et a été soutenu par le programme européen IEE (Intelligent Energy for Europe). 2 Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines immobiliers Points de départ Jusqu à présent, la majorité des organismes de gestion de patrimoine de bâtiments publics accordaient une modeste importance à l efficacité énergétique dans les décisions concernant la gestion immobilière. Les inspections et les informations techniques associées sont dans certains cas, ni exécutées dans leur intégralité, ni intégrées dans des plans de maintenance ou d investissement. Bien que la sensibilisation à l environnement soit de plus en plus une question d ordre social et organisationnel, la sensibilisation à l efficacité énergétique pour les organismes de gestion immobilière n est pas, en règle générale, un objectif majeur dans la prise de décisions. L une des raisons est le manque d outils qui faciliteraient la prise de décisions globale. Il s est alors avéré nécessaire d adopter une démarche globale qui permet une prise en compte intégrale à travers des indicateurs de performance homogènes, les données issues des différentes inspections. Ces données sont relatives aux performances techniques des bâtiments et leurs équipements, à leur fonctionnement opérationnel, à leur gestion et à leur maintenance ainsi qu aux aspects financiers d améliorations en lien avec les investissements et la gestion des actifs. Les inspections quant à elles, concernent la sécurité, la santé, l énergie, l environnement et la qualité (SHEEQ 2 aspects). Le projet EPI-CREM fournit aux maîtres d ouvrages et aux professionnels une approche, une méthode et une palette d outils pour la gestion de patrimoines immobiliers. L approche EPI-CREM et les outils correspondant ont été testés sur une série de bâtiments réels (projets pilotes). Ces projets pilotes sont présentés dans l actuelle brochure. Réalisation des projets pilotes 20 projets pilotes ont été réalisés dans les trois pays participant au projet EPI-CREM: Les Pays Bas, la France et l Autriche. L objectif principal de ces projets pilotes est de tester l approche et la méthode EPI-CREM ainsi que les outils en pratique avec des perspectives d amélioration sur la base d expériences réelles. Le deuxième objectif est de fournir aux maîtres d ouvrages et aux professionnels de la gestion de patrimoines immobiliers impliqués dans ces projets pilotes, un guide pratique sur comment renforcer l aspect énergétique dans le processus de gestion et enfin le troisième objectif est que ces projets pilotes constituent des exemples de démonstration de l approche et de la méthode EPI-CREM aux différents acteurs concernés. Ces projets pilotes ont été réalisés par les membres des équipes impliquées dans le projet EPI-CREM en étroite collaboration avec les maitres d ouvrages et les personnes des équipes de gestion immobilières de ces bâtiments. 1 Energy Performance Integration in Corporate Real Estate Management 2 SHEEQ: Security, Health, Energy, Environment, Quality

3 Présentation des projets pilotes Les projets pilotes réalisés présentent une grande diversité de part la catégorie des bâtiments, leur taille, leur ancienneté et leurs équipements techniques. Les tableaux ci dessous permettent une vision globale sur les bâtiments objets des projets pilotes par pays participant. Autriche 8 projets pilotes ont été réalisés en Autriche: deux bâtiments de bureaux, un hôpital, deux écoles primaires et trois gares ferroviaires, ce qui représente une surface totale nette de 4059 m ². Ces bâtiments utilisent principalement le gaz ou le fioul comme énergie de chauffage, un bâtiment est doté de capteurs solaires pour la production d eau chaude sanitaire. L utilisation pratique de la méthode EPI-CREM et du logiciel correspondant est une partie très importante du projet EPI-CREM parce qu elle a permis de pointer les parties de la méthode et des outils à améliorer pour rendre cette méthode prête à l utilisation en pratique et de manière large. Un des résultats importants de ces projets pilotes est la liste des recommandations pour Les résultats obtenus montrent que l idée d aborder le bâtiment à travers de larges perspectives telles que exprimées par l approche EPI-CREM est très pertinente: la vérification des 9 conditions préalables pour l intégration des aspects énergétiques à travers des questionnements sur la volonté, la capacité et les actions à réaliser est d une grande aide lors de l interview avec le maître d ouvrage ou lors de son propre questionnement. Différents aspects très importants sont abordés en amont, ils se retrouvent après dans l application pratique de la méthode EPI-CREM après obtention des résultats du logiciel d application. 4 l amélioration de la méthode. 5 8 projets pilotes en Autriche Nr. Localisation Catégorie du bâtiment / usage Surface m 2 Année de construction Année de rénovation Remarques 1 Klagenfurt Bureau m Klagenfurt Hôpital m St.Leonhard Ecole primaire 1.42 m Rénovation en passive house. 4 Sörg Ecole primaire 890 m Rénovation en passive house. 5 Stockerau Station de train (gare) 1.72 m Schärding Bureau 595 m Salzburg Station de train (gare) m Mattersburg Station de train (gare) 709 m

4 France 4 projets pilotes ont été réalisés en France, le premier est constitué de l ensemble des bâtiments de la faculté des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) faisant partie de l université de Nice Sophia Antipolis, les bâtiments de ce projet sont diversifiés quant à leur usage: amphithéâtres, salles de cours, gymnase, restaurant, bureaux d administration, halls d accueil. Les deuxième et troisième projets sont constitués de bâtiments de bureaux sur le site du CSTB à Sophia Antipolis et le quatrième projet est situé à Marne la Vallée à l est de Paris, il s agit d un des bâtiments de bureaux du CSTB. Le contexte actuel Français sur le développement durable et sur la préservation de l environnement à travers notamment les loi grenelle de l environnement met un accent fort sur les aspects d efficacité énergétique; de fait ces aspects énergétiques prennent une place prépondérante dans la gestion des patrimoines immobiliers pour les organismes tels que le CSTB qui est un organisme sous tutelle des ministères du logement et celui de l Ecologie de l Energie du Développement Durable et de la Mer et aussi pour les universités dont les bâtiments sont propriété de l état. Dans le cadre des projets pilotes, les responsables et les personnes impliquées dans la gestion immobilière de ces deux organisations ont été très impliqués pour la mise en œuvre pratique l approche. L approche, la méthode et les outils EPI-CREM ont été perçus comme apportant une forte contribution dans le processus de prises de décisions en gestion immobilière et pour une intégration effective des aspects liés à la performance énergétique à travers notamment les méthodes de classification des composants de bâtiments et à travers l analyse de la gestion des risques. Les points les plus importants issus des projets pilotes: L approche EPI-CREM permet une vision claire pour les organisations qui veulent mettre en place une politique d intégration de la performance énergétique dans le processus de gestion immobilière, la liste des 9 pré-conditions préalables est très pertinente. L approche du bas vers le haut basée sur la structuration en 4 niveaux: composant/fonction/ processus/system est très favorable aux questions de maintenance quotidienne et aussi au processus de maintenance dans son ensemble. Le modèle intégral des données permet une capitalisation des données et de différentes informations. La méthode de classification de la condition (fonctionnement) et celle de la classification énergétique sont très robustes à l échelle du composant constituent un outil intéressant pour les prises de décisions sur les actions de maintenance et de performance énergétique. La méthodologie de choix de scénarios d améliorations basée sur la gestion des risques et sur les approches du bas vers le haut et du haut vers le bas en combinaison avec les aspects SHEEQ (Safey, Health, Energy, Environment and Quality) est très attractive, elle permet une bonne analyse de programmation d actions d amélioration projets pilotes en France Nr. 1 Localisation Nice Catégorie du bâtiment / usage Sport / éducation Surface m 2 Année de construction 1995 Année de rénovation Remarques Le campus comprend six bâtiments avec des usages différents, certains bâtiments ne remplissent les besoins spécifiques lies aux activités propres à cette Unité de Formation, des adaptations sont nécessaires pour répondre à de nouvelles exigences. Une organisation nouvelle pour la gestion du patrimoine immobilier de l ensemble de l université a été lance récemment et elle progresse selon notamment le plan d objectives de l université: Eco campus. Des rénovations touchant aussi bien le bâti que les équipements ont été réalisées ces dernières années. L organisation du service de gestion de patrimoine immobilier a été revue et progresse selon le plan 40% de réduction des consommations..200 m 2 2 Sophia Antipolis m Sophia Antipolis Champs sur Marne 600 m La rénovation totale réalisée en 200 n a pas donné une attention particulière aux aspects énergétiques, L organisation du service de gestion de patrimoine immobilier a été revue et progresse selon le plan 40% de réduction des consommations.

5 Pays Bas 8 projets pilotes ont été réalisés aux Pays Bas. Rijksgebouwendienst et BuildDesk ont démarré ensemble avec un projet pilote pour tester le logiciel EPI-CREM sur le bâtiment de bureaux de BuildDesk à Arnhem. Après ce premier test, Rijksgebouwendienst et le Ministère de la défense ont mis à disposition deux bâtiments pour les deux projets pilotes. Ces trois projets pilotes ont focalise sur le test du logiciel EPI-CREM. La Municipalité de Rotterdam (OBR, Ontwikkelings Bedrijf Rotterdam) a aussi mis à disposition deux bâtiments: un petit musée et une école représentative du style des écoles d avant guerre. Dans ces projets pilotes et dans le dernier projet concernant le centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, l attention a plus porté sur les questions d organisation pour l intégration de la performance énergétique dans le processus de gestion immobilière. Les points les plus importants issus des projets pilotes: Trois bâtiments ont été récemment rénovés mais 8 la performance énergétique n a pas été réellement patrimoniale et les coûts sont sur du court terme; 9 considérée comme cible prioritaire dans le plan de rénovations; Le logiciel EPI-CREM nécessite un investissement en temps pour une première mise en place, mais une fois mis en place, les développements sont plus rapides; Le développement de la classification énergie qualité est un instrument très robuste qui permet de comparer les aspects énergétiques à ceux de la maintenance et des investissements; La méthode de vérification des pré-conditions pour l intégration de la performance énergétique dans le processus de gestion immobilière est très pratique pour une vision rapide sur les points d attention; Le Centre médical universitaire Radboud est un bon exemple pour une organisation qui a déjà renforcé la performance énergétique dans le processus de gestion immobilière. Le service de gestion immobilière et les utilisateurs font partie de la même organisation, ils ont coopéré ensemble sur les intérêts à long terme en incluant la performance énergétique. Dans le cas où la gestion immobilière d une organisation est confiée à un prestataire extérieur, les objectifs de gestion les possibilités d investissements dépendent fortement de la durée du contrat avec le prestataire. 8 projets pilotes aux Pays Bas Nr. Localisation Catégorie du bâtiment / usage Surface m 2 Année de construction Année de rénovation Remarques 1 Arnhem m / 2008 Rénovation sans attention particulière à la performance énergétique. Le maître d ouvrage est une société commerciale de gestion immobilière. 2 Arnhem m Den Haag m Rotterdam Musée 600 m Rénovation sans attention particulière à la performance énergétique. 5 Rotterdam Ecole m Rénovation sans attention particulière à la performance énergétique. 6 Doorn Campement m Soesterberg Sport m Nijmegen Hôpital m 2 gross Floor area Attention particulière à l organisation; campus avec différents bâtiments.

6 Expériences des projets pilotes Recommendations Le logiciel EPI-CREM nécessite un investissement en temps pour une première mise en place, mais une fois mis en place, les développements sont plus rapides; Un programme de formation spécifique à l intention des utilisateurs du logiciel EPI-CREM doit être élaboré, il est essentiel pour un bon usage de l outil, un manuel d utilisation ainsi que des fonctions d aides sont autant d éléments qui optimiseraient l application pratique de la méthode EPI-CREM à travers son logiciel; Le développement de la classification énergie qualité est un instrument très robuste qui permet de comparer les aspects énergétiques à ceux de la maintenance et des investissements; La classification des composants (classification de la condition par rapport à la fonction à assurer et classification énergétique) est un point clé de la méthode EPI-CREM. Elle constitue une des bases pour les analyses de la gestion des risques. Il est 10 donc très important que ces classifications soient EPI-CREM; 11 faites selon des méthodes robustes. En conséquence, les inspecteurs et le personnel en charge de la maintenance doivent se former à ces méthodes pour leur appropriation de manière efficace; L idée d aborder le bâtiment à travers de larges perspectives telles que exprimées par l approche EPI-CREM est très pertinente: la vérification des 9 conditions préalables pour l intégration des aspects énergétiques à travers des questionnements sur la volonté, la capacité et les actions à réaliser est d une grande aide lors de l interview avec le maître d ouvrage ou lors de son propre questionnement. Différents aspects très importants sont abordés en amont, ils se retrouvent après dans l application pratique de la méthode EPI-CREM après obtention des résultats du logiciel d application; Chaque organisation doit analyser les bénéfices d une telle méthode en lien avec les moyens financiers, les moyens humains que requiert son application en pratique. Amélioration du logiciel d application en y intégrant des fonctions d aide, des bases de données sur les mesures énergétiques, sur les coûts des mesures d amélioration ainsi que le temps de retour sur investissement; Quelques points importants doivent être renforcés et nécessitent des développements complémentaires pour rendre la méthode plus robuste. Il s agit de la méthode de classification de la condition basée sur la durée de vie des composants, de la méthode de propagation des classification en partant des composants pour obtenir une classification au niveau des fonctions, au niveau du processus et au niveau du système (bâtiment) et enfin de la méthode d analyses basée sur la gestion des risques; Il est nécessaire de développer un programme de formation pour l utilisation du logiciel d application et plus généralement pour l appropriation de la méthode Les résultats du logiciels d application doivent être présents de manière claire et pour différents niveaux de lecture; il est nécessaire de concevoir un rapport de résultats dans ce sens; Il est recommandable de pouvoir connecter ou intégrer le logiciel EPI-CREM avec les logiciels déjà existants dans les organisations. Pour plus d informations, lire les brochures suivantes: Brochure d introduction donna tune vue d ensemble sur le projet EPI-CREM; Brochure à propos de l approche EPI-CREM d intégration de la performance énergétique et; Brochure à propos du la méthode et du logiciel EPI-CREM. L ensemble des résultats du projet EPI-CREM sont sur le site web:

7 Les coordonnées René Leeuw, Rijksgebouwendienst Tel: +1 (0) Olaf Ooijevaar, BuildDesk Tel: +1 (0) Rofaïda Lahrech, CSTB Tel: + (0) Susanne Geissler, Austrian Energy Agency Tel: +4 (0) Gerhard Moritz, Energie:bewusst Kärnten Tel: +4 (0) This project is supported by the Community s Intelligent Energy - Europe programme under the contract EIE/07/129/S Disclaimer The sole responsibility for the content of this webpage lies with the authors. It does not necessarily reflect the opinion of the European Communities. The authors and the European Commission are not responsible for any use that may be made of the information contained therein.

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen SOMMAIRE Indispensables dans votre boîte

Plus en détail

Les règles de conduite indispensables en matière de propriété intellectuelle pour bien préparer sa communication-salon

Les règles de conduite indispensables en matière de propriété intellectuelle pour bien préparer sa communication-salon Les règles de conduite indispensables en matière de propriété intellectuelle pour bien préparer sa communication-salon Fit4Fairs, Cyrille Dubois Training & News Services European IPR Helpdesk Road Map

Plus en détail

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013 Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie 29 novembre 2013 Pour le Grand LYON, une ville Intelligente c est. Une ville dans laquelle les nouvelles technologies

Plus en détail

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-2122 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-2122 rév. 2 Convention N 3018 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-2122 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By

Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By 04/ 2010 - LILLE Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By Qu est ce qu une SBLC? Une lettre de crédit Stand By est par nature, d abord et avant

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

Projet LEONARDO transfert d innovation. Co-building a good guidance 2013-2015. Concours international. «Steps to my future» Règlement

Projet LEONARDO transfert d innovation. Co-building a good guidance 2013-2015. Concours international. «Steps to my future» Règlement Projet LEONARDO transfert d innovation Co-building a good guidance 2013-2015 Concours international «Steps to my future» Règlement 1. introduction Les apprenant-es de chaque partenaire, en coopération

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB Marconi Résumé de la note explicative «CO 2 neutralité» Version du 16 avril 2009 STIB Société des Transport Intercommunaux de Bruxelles Direction générale

Plus en détail

Get your ticket to innovation!

Get your ticket to innovation! Get your ticket to innovation! Le : un service de support en propriété intellectuelle pour les PME Chambre de Commerce de Luxembourg 10 mars 2014 M. Cyrille Dubois /, CRP Henri Tudor Feuille de route Le

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Smart Metering et réseaux intelligents

Smart Metering et réseaux intelligents Smart Metering et réseaux intelligents Source : http://www.cleanthinking.de Réseaux intelligents & Smart Metering Les réseaux intelligents (ou «smart metering») sont des réseaux capables d ajuster la distribution

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux 3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux (111) Cette section présente une liste d actions recommandées qui devraient être mises en place par le gouvernement central

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels

Plus en détail

OpenOffice Base Gestionnaire de Base de Données

OpenOffice Base Gestionnaire de Base de Données OpenOffice Base OpenOffice Base Gestionnaire de Base de Données Version 2.3 / 2.4.1 Module d'introduction Document de présentation Contributions : Charles BURRIEL, Pauline CONSTANT, Frédéric PIRARD Jeffrey

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Management de l énergie janvier septembre 2013 f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i Avec le soutien de Office

Plus en détail

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe heta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe Un module pour la production de l ECS et du chauffage central Echangeur à plaques avec circulateur ECS primaire, une vanne trois voies,

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

Les difficultés rencontrées dans les projets de construction «verts» et comment les surmonter? Réunion #3 du 14 mai 2004

Les difficultés rencontrées dans les projets de construction «verts» et comment les surmonter? Réunion #3 du 14 mai 2004 Les difficultés rencontrées dans les projets de construction «verts» et comment les surmonter? Réunion #3 du 14 mai 2004 Ordre du jour 13h45-15h : Vincent Mertens (Ecover, Facility Manager et coordinateur

Plus en détail

De!Paris!à!Zurich!en!passant!par!Genève!!Retour!sur!trois!jours!D!

De!Paris!à!Zurich!en!passant!par!Genève!!Retour!sur!trois!jours!D! DeParisàZurichenpassantparGenève RetoursurtroisjoursD Du#02#au#04#mai#2012# Poursonpremiervoyaged étudeeneurope,lemastèrespécialisé«immobilier,bâtimentet Energie» proposa d étudier la Suisse. Un pays caractérisé

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

(3) Encourager dans le secteur l occupation par leurs propriétaires d habitations unifamiliales isolées.

(3) Encourager dans le secteur l occupation par leurs propriétaires d habitations unifamiliales isolées. 3.8 SOUTHEAST HILL 3.8.1 VISION 3.8.2 BUTS Aménager et maintenir un quartier stable et dynamique dans lequel les résidents jouissent d une qualité de vie qui comprend la sûreté, la sécurité, la vitalité,

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

[Présentation] Juillet 2005

[Présentation] Juillet 2005 [Présentation] Juillet 2005 Présentation générale Histoire Création en 1765 Situation Étudiants Personnels 6 Composantes Au centre de la Corse En 2005 : 4111 Population de 260.000 personnes 230 enseignants

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Votre Maison Contr. An Apps Driven IoT Hub (Gateway) Model : STACK Box. 2014 Cloud Media. All rights reserved.

Votre Maison Contr. An Apps Driven IoT Hub (Gateway) Model : STACK Box. 2014 Cloud Media. All rights reserved. Votre Maison Contr An Apps Driven IoT Hub (Gateway) Model : STACK Box 2014 Cloud Media. All rights reserved. es différentes s sont de plus en plus complexes thexuan.com/ios thexuan.com/android (50%) (

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

Projet de Loi de programmation sur la Transition énergétique. Tires II, III et IV : propositions de la Conférence des Présidents d Université PROJET

Projet de Loi de programmation sur la Transition énergétique. Tires II, III et IV : propositions de la Conférence des Présidents d Université PROJET Projet de Loi de programmation sur la Transition énergétique Ces propositions sont élaborées à partir du plan commenté du projet de loi en date du 10 décembre 2013 (http://www.developpement durable.gouv.fr/img/pdf/2013

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

European IPR Helpdesk

European IPR Helpdesk Get your ticket to innovation! MSCA Bridging Business & Research La gestion de la propriété intellectuelle () dans les actions MSCA Léa Montesse 17 mars 2015, Grenoble Feuille de route Introduction EU

Plus en détail

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS :

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS : Université Numérique Francophone des Sciences de la San té et du Sport APPEL A PROJETS 2015-2016 DES PROJETS UNF3S ET DES PROJETS D EXTENSION AU PROGRAMME INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL www.unf3s.org

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 14 - Relations Internationales - Coopération avec Aqabat Jabr - Bilan du premier programme de coopération relatif à la rénovation du réseau d eau -

Plus en détail

Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland. 7 9 December 2011. Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien

Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland. 7 9 December 2011. Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien UNCTAD Multi-year Expert Meeting on Transport and Trade Facilitation Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland 7 9 December 2011 Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S Il est courant pour les employeurs d octroyer à leurs employés des prêts préférentiels ou des subventions d intérêts. L économie

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-10-07 Corporations Canada 9th Floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365 avenue Laurier ouest Ottawa (Ontario)

Plus en détail

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar Revue des Energies Renouvelables Vol. 15 N 2 (2012) 357-364 Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar S. Sami-Mécheri 1*, D. Semmar 2 et

Plus en détail

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité Architecture et Société - TA 3 anglaise Architecture et durabilité Le secteur de la construction joue un rôle clé dans toute politique visant un développement durable pour le 21ème siècle. L environnement

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises.

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises. BECOME est une action collective complète et globale qui aide les entreprises de Poitou-Charentes à créer et commercialiser de nouveaux produits et services à forte valeur ajoutée écologique et économique.

Plus en détail

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Résumé Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Juin 2011 Raphaël DAVID INSA de Strasbourg - Spécialité Génie Electrique, Option

Plus en détail

Conseils sectoriels pour l emploi et les compétences à l'échelle de l Union européenne

Conseils sectoriels pour l emploi et les compétences à l'échelle de l Union européenne Conseils sectoriels pour l emploi et les compétences à l'échelle de l Union européenne Document de synthèse Client : Commission européenne, Direction générale Emploi, affaires sociales et égalité des chances

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

Enjeux du stockage de l énergie

Enjeux du stockage de l énergie Enjeux du stockage de l énergie S. PINCEMIN Doc/Ing Etudes & Recherche - Pôle Energies Renouvelables CleanTuesday -Nice 7 juin 2011 Plan de la présentation 1- Le CSTB en bref 2- Le contexte énergétique

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Conforme RT 2012 Découvrez la nouvelle offre «Vertuoz Habitat» de GDF SUEZ, une offre qui distingue et valorise votre

Plus en détail

Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen

Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen le 31 janvier 2007 La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires est favorable à la mobilité de

Plus en détail

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL Qu avons nous appris? SOMMAIRE : CHANGEMENTS À LA LOI sur le COURTAGE IMMOBILIER 1. Certificats : 2. Exemptions pour les courtiers immobiliers qui peuvent exécuter une transaction immobilière vendre /

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2010. Programme 315. «Programme exceptionnel d investissement public»

Nomenclature d exécution 2010. Programme 315. «Programme exceptionnel d investissement public» Nomenclature d exécution 2010 315 «exceptionnel d investissement public» Mission ministérielle : PR «Plan de relance de l économie» Ministère : 12 «Services du Premier ministre» (Version du 31/12/2010

Plus en détail

Order Binding Certain Agents of Her Majesty for the Purposes of Part 1 of the Personal Information Protection and Electronic Documents Act

Order Binding Certain Agents of Her Majesty for the Purposes of Part 1 of the Personal Information Protection and Electronic Documents Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Binding Certain Agents of Her Majesty for the Purposes of Part 1 of the Personal Information Protection and Electronic Documents Act Décret liant certains mandataires

Plus en détail

ANDRITZ Atro Vis hydrodynamique

ANDRITZ Atro Vis hydrodynamique ANDRITZ Atro Vis hydrodynamique www.andritz.com Vis hydrodynamique ANDRITZ Atro Effi caces, robustes et écologiques Vous êtes titulaire d un droit d usage d eau en tant que personne privée, entreprise

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

Rapport préliminaire de stage

Rapport préliminaire de stage M2 MIAGE-NTDP Rapport préliminaire de stage Stage en direction de projet Au sein de l incubateur Côte d Azur Pionnières Emira Bouhlel 29/05/2009 A l attention de M. Jean-Pierre Lips, responsable de stage,

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 ACTUALISATION ROADMAP esante 2013-2018 SESSION N 1 04/05/15 Projet A8 : Instauration d un instrument d évaluation uniforme (BelRAI) 1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 En 2013, l

Plus en détail

Comment rénover efficacement son parc immobilier?

Comment rénover efficacement son parc immobilier? Comment rénover efficacement son parc immobilier? Quel est l état énergétique de mon parc immobilier? Quels indicateurs actuels et futurs à prendre en compte? Quels objectifs de performance viser et à

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

Programme de partenariat Uniserv

Programme de partenariat Uniserv Programme de partenariat Uniserv La qualité des données par le leader du marché européen. Uniserv est le plus grand fournisseur européen de solutions de qualité des données. Le Data Management combinaison

Plus en détail