Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE"

Transcription

1 Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

2 Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La prévision des consommations énergétiques fait partie des charges difficilement prévisibles, et dont les fluctuations sont directement subies par les gestionnaires. Elles ne sont très souvent quantifiées et analysées qu au moment de la réception de la facture, rendant les prévisions très souvent difficiles et peu précises. Ces données peuvent revêtir par exemple un caractère public en pouvant servir à la constitution d un indice de transparence et de performances pour une entreprise, à la production d une donnée publique pour un bâtiment dédié au service public, ou d un levier de sensibilisation pour le personnel à l égard de leurs comportements. Les données de comptage, telles que la CNIL les a qualifiées, peuvent révéler par des analyses fines des courbes de charges, le comportement des personnes, que ce soit à leur domicile, ou sur leur lieu de travail. De manière incidente, le Groupe de l article 29 travaille lui aussi sur ces questions à l échelle européenne. A défaut de normalisation et de légalisation spécifique en la matière, la question de l exploitation des données relatives à la consommation d énergie reste encore incertaine, et pâtit d un défaut de visibilité de ses risques potentiels.

3 Présentation du Projet ADvICE Une double expérience de sensibilisation et d évaluation Le projet ADvICE: une expérience de sensibilisation Le comportement des utilisateurs fait partie des variables pouvant faire fluctuer significativement la consommation d un bâtiment. Les actions préconisées sont souvent simples mais nécessitent une sensibilisation et une valorisation de l utilisateur EFFIGENIE dispose d ores et déjà d expériences et d implantations de ses solutions de monitoring dans des bâtiments de la région. Pourtant, aucune étude d impact de leurs solutions n a encore été produite, en termes d acceptabilité sociale et légale des données produites et de leurs usages potentiels. Le projet ADvICE: une expérience d évaluation L acceptabilité de la collecte des données comportementales au service de l efficacité énergétique est un élément qui doit être évalué. Dans l impossibilité de qualifier de manière schématique la donnée elle-même, tantôt à usage privé, ou à usage ouvert, il est important de pouvoir évaluer à la fois la perception des individus, et les contours juridiques du statut de cette donnée en fonction de ses usages (publics, administratifs, à titre privé). ADvICE présente aussi l opportunité d évaluer les risques juridiques d une telle solution, eu égard aux questions de responsabilité des usagers, et de l apport de ce type d outils pour des partenariats du type C.P.E., entres autres formes d engagements contractuels liés aux économies et à la bonne gestion des énergies.

4 Présentation du Projet ADvICE Contexte, enjeux et objectifs Contexte La recommandation préventive du 18 janvier 2013 émise par la CNIL à l égard des compteurs dits intelligents «Linky» constitue une première donne en matière d encadrement du déploiement de ce type de solutions dans les foyers français. Cette position permet d envisager la collecte et le traitement de cette nouvelle typologie de données, de manière, en particulier les courbes de charges, qui ne doivent être collectées qu au titre de la nécessité de maintien du réseau, ou sur demande spécifique de l utilisateur. La solution d Effigénie permet d afficher l état énergétique d un bâtiment en temps réel, et d en faire une donnée potentiellement publique, librement consultable et exploitable, à la fois par les gestionnaires et les usagers d un bâtiment. Les données collectées ne se limitent pas seulement à la consommation électrique globale de l infrastructure, et la typologie retenue dans le cadre des compteurs résidentiels Linky est inopérante face aux imbrications liées à l exploitation d un bâtiment entier, a fortiori ouvert au public. Enjeux et Objectifs du projet ADvICE constitue une expérience permettant d approcher des solutions d appropriation des données énergétiques, et de définition de leur statut et usage futurs. Cela comprend des aspects aussi essentiels que la sécurité et l intégrité des données, le détournement de leur usage, et la licéité de leur traitement et de leur diffusion. L objectif du projet est double: - Evaluer l impact de la mise à disposition des données énergétiques au public, et évaluer le feedback de ces données sur leur comportement en tant qu usagers d un bâtiment. - Evaluer, au travers d un triptyque «Bâtiment / Usagers / Gestionnaires», la construction d un modèle de données publiques comme vecteur de diffusion de bonnes pratiques, dans le souci d un rapport anonyme à la consommation d énergies

5 Présentation du Projet ADvICE Résultats attendus et valorisation des résultats Les résultats attendus reposent sur l idée d une solution de suivi et de traçabilité des consommations énergétiques d un bâtiment, à la fois destiné aux gestionnaires et aux utilisateurs. Moyens mis en place: - Phase d information publique destinées aux personnes circulant dans le bâtiment, afin d évaluer le feedback et le seuil d acceptabilité de l intrusion des données techniques dans leur quotidien. - Esquisse des risques juridiques du traitement des données énergétiques et comportementales intégrées dans les politiques de sécurité des bâtiments. - Comprendre les attentes des gestionnaires et évaluer leur réceptivité à l hypothèse d intégrer le monitoring de la consommation d un bâtiment dans une approche générale de surveillance de l infrastructure. Cet aspect conditionne, dans cette typologie d usage, la définition d un environnement juridique strict, évitant toute atteinte aux droits des personnes circulant ou travaillant dans le bâtiment. (consultation de la CNIL). Stratégie de valorisation des résultats - Production d un état des lieux à destination des entreprises, des décideurs publics, des S.E.M. ( ), présentant le cadre d application et juridique d intégration de solutions de monitoring dans leurs infrastructures. - Publication des produits de l enquête (de par sa nature ADvICE a un caractère public dans l enceinte des bâtiments analysés), accompagnée de recommandations et de retours d expérience relevant de cas d usage déterminés. - Exploitation des retours du projet sur les partenaires institutionnels propre à Effigénie - Impact direct sur les parcours de formations individuelles et collectives (CERAPS)

6 Projet ADvICE Présentation des partenaires 1. Effigénie SAS Effigénie développe des solutions logicielles visant à optimiser les consommations énergétiques. Les solutions sont implémentées dans plusieurs sites sur la métropole lilloise (Ecole Centrale de Lille Bâtiment D, Centre de Formation Campus Pro à Hellemes). La société a été lauréate du concours national d aide à la création d entreprise de technologie innovante organisé par OSEO (2011) et le Ministère de la Recherche, récompensant le caractère innovant des solutions proposées et s inscrit dans le réseau régional d entrepreneuriat («Entreprendre Nord»). Soutenue et récompensée par «Lille Nord Innovation», Effigénie est aujourd hui accueillie au sein d Euratechnologies. La société est actuellement labellisée «Jeune Entreprise Innovante» et profite des avantages du Crédit d Impôt Recherche. Effigénie dispose d ores et déjà de deux produits permettant le monitoring énergétique des bâtiments (et d un produit de surveillance des températures d un bâtiment: ColdSafe) EFFIVISION est un outil de télésuivi et d analyse énergétique déployé dans les bâtiments à destination des gestionnaires, et des utilisateurs, afin de comprendre et d affiner leurs besoins en énergie. EFFIPILOTE sert en combinaison à la gestion active des ressources en centralisant les postes de planification d énergie pour des parcs de bâtiments, afin d optimiser les consommations et le confort dans un environnement de contrôle simplifié et unique.

7 Projet ADvICE Présentation des partenaires 2. Le CERAPS Un laboratoire de recherche académique reconnu pour ses publications Le Centre d'etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales est une Unité Mixte de Recherche de l'université de Lille 2 et du CNRS. C'est un laboratoire de la Maison Européenne des Sciences de l'homme et de la société (MESHS). Près d une vingtaine d ouvrages et plus d une centaine d articles et de chapitres publiés chaque année sur la période. Un des leaders sur un ensemble de thématiques fortes en nouvelles technologies. Combiner droit, sociologie et sciences politiques, à des niveaux et dans des domaines très diversifiés Adossé à des formations en science politique et en droit public, il constitue le plus important laboratoire CNRS de science politique et de droit public au nord de Paris. Par le volume de ses contrats, il représente la plus grosse UMR en SHS de la délégation CNRS Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Un laboratoire très dynamique du point de vue contractuel - 6 ITA (dont 2 CNRS et 4 Universitaires), 39 enseignants-chercheurs principalement en poste à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, à l Institut d études politiques de Lille et à l UFR STAPS, 9 chercheurs CNRS et une soixantaine de doctorants. Il est porteur de plus de 50 «contrats» de euros ou plus, dont 15 ANR, 1 contrat Européen PCRD7, 1 Marie Curie

8 Projet ADvICE Présentation des partenaires 2. Le CERAPS Equipe Droit Du Numérique Domaines d activités: - Vie Privée, Données Personnelles, Big Data - Privacy, Privacy by design - Security by design, Sécurité globale, Sécurité civile (identification des victimes, vidéosurveillance...), Sécurité des infrastructures critiques (Aéroports, gares...) - Habitats et Bâtiments Intelligents Compétences développées: - Faisabilité juridique - Acceptabilité sociale - Conseil et audit - Médiation CNIL - Ethique Projets de recherches: - En cours: A.N.R. TRIAGE, A.N.R. Biofence, A.N.R. Movement, F.U.I. 15 (B.P.I.) Virtualis, Programme cadre Cluster HBI Région Nord-Pas de Calais DRESSTIC / MESHS - Projet ADVICE - Réalisés: A.N.R. SAIMSI, A.N.R. Smartvision, A.N.R. Scarface, A.N.R. CanADA, A.C.I. Asphalès

9 Projet ADvICE Description de la méthodologie de recherche, d intervention et d évaluation Tâche 0: Définition du cahier des charges et des cas d usage d EFFIDISPLAY (T0) Cette tâche est destinée à définir en concertation avec les structures d accueil d EFFIDISPAY le cahier des charges d accès et de verbosité de la solution. EFFIDISPLAY est un logiciel combiné à une interface tactile permettant aux gestionnaires de bâtiments d afficher des indicateurs de performances énergétiques et de consommation à destination des visiteurs et utilisateurs d un bâtiment. Dans le cadre expérimental, EFFIDISPLAY permettra de récolter par voie de formulaires des données et questionnaires saisis par les utilisateurs volontaires via des formulaires d enquête anonymes intégrés à l application. Livrables: cahier des charges et planning affiné des sous-tâches du projet. Tâche 1: Développement et étude juridique de la solution (T0+1 à T0+6) Cette tâche permettra à Effigénie de développer sa solution, en concertation avec les partenaires du projet. Le CERAPS fournira les critères des formulaires, comme les conditions d arbitrage des informations collectées. En fonction des données collectées, la configuration du projet nécessitera une présentation par le CERAPS accompagné d EFFIGENIE du dispositif au service de la CNIL sur la base d un dossier juridique et technique présentant les spécifications, problématiques, risques et leviers posés par l outil. Livrables: Logiciel EFFIDISPLAY (Effigénie), formulaire de collecte des avis utilisateurs via l interface, consultation et dossier CNIL (Ceraps)

10 Projet ADvICE Description de la méthodologie de recherche, d intervention et d évaluation Tâche 2: Implantation des écrans de monitoring dans le point de passage prioritaire (EFFIGENIE) des bâtiments et enquêtes de terrain (CERAPS) (T0+6 à T0+9) En concertation avec les partenaires gestionnaires, et sur la base de l accord de la Cnil pour son déploiement public, l implantation et la configuration du monitoring relèveront de choix en fonction des stratégies et attentes propres à chacun. L étude d impact «utilisateurs» portera sur le dépouillement des données saisies par les utilisateurs volontaires. La perception des éléments tels que la sobriété énergétique, la sécurisation des lieux publics, ou les aspects relatifs au caractère intrusif des modes de collecte et de diffusion des données permettra de positionner le curseur utile en terme de protection de l utilisateur, et d alimenter la réflexion autour du régime de protection le plus vertueux autour de cette nouvelle typologie de données et de traitements (CERAPS). Livrable: Etude d impact «utilisateurs» Tâche 3 : Entretiens avec les gestionnaires et construction du Vade-mecum (T0+9 à T0+12) La mise à disposition de l outil est susceptible de permettre aux gestionnaires de proposer des usages nouveaux et d apporter des questions et problématiques nouvelles résultant de l apparition de données publiques en temps réel sur leurs infrastructures. Ces résultants sont importants afin de définir des cas d usages prospectifs et des potentielles liaisons du dispositif avec d autres outils de sécurisation ou de surveillance du bâtiment. Le regard du personnel est lui aussi primordial à évaluer afin d approcher les problèmes du caractère invasif ou non de ce type de solutions dans le quotidien des salariés. Le vade-mecum produit par le CERAPS sera aussi l occasion de lier l outil aux approches de gestion (comparaison des résultats de consommation avant et après l implantation), et d évaluer l intérêt de ce type de solutions au regard des besoins et/ou engagements (contractuels ou non) des gestionnaires en matière d économie d énergies. Livrables: Vade-mecum et rapport final du projet

11

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Sommaire Partie 1 : Méthodologie de la démarche Partie 2 : Vision prospective Partie 3 : Plan d action Partie 4 : Annexes

Plus en détail

APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0

APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0 APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0 Appel à participations SMARTHOME 3.0 2014 1 Sommaire SmartHome by CITC : Le projet...3 Troisième Edition, restez connectés!...4 A l initiative : Le CITC...5 Objectif

Plus en détail

Appel d offres. Cahier des Clauses Techniques Particulières

Appel d offres. Cahier des Clauses Techniques Particulières Appel d offres Choix d un cabinet de conseil pour l accompagnement au montage de projet «Recherche Hospitalo-Universitaire en Santé» (RHU) dans le cadre de l Appel à Projet ANR, Investissements d Avenir,

Plus en détail

Pôle Domotique et Santé de Guéret

Pôle Domotique et Santé de Guéret Pôle Domotique et Santé de Guéret Intervention du vendredi 13 novembre 2009 Bertrand Lapôtre Moliets et Maa Chef de projet Pôle Domotique et Santé de Guéret bertrand.lapotre@cc-gueret.fr Sommaire Généralités

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires

GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires Expérimentation Watt & Moi Intervenant : Thibaut Oustry, Agence Locale

Plus en détail

Dossier technique. Gestion active de l énergie - URBAWOOD. Gestion active de l énergie Le 19/09/2014. - contact@effigenie.com

Dossier technique. Gestion active de l énergie - URBAWOOD. Gestion active de l énergie Le 19/09/2014. - contact@effigenie.com Dossier technique Gestion active de l énergie - URBAWOOD Gestion active de l énergie Le 19/09/2014 - Effigénie SAS +33 (0) 3 51 08 11 63 165, avenue de bretagne www.effigenie.com 59000 Lille Tous droits

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Appel à Projets ERDF 2015 Ouvert aux Startups et PME

Appel à Projets ERDF 2015 Ouvert aux Startups et PME Dans le cadre de la démarche Nouvelle France Industrielle Réseaux Electriques Intelligents Appel à Projets ERDF 2015 Ouvert aux Startups et PME Ouvert aux Startups et PME innovantes Mardi 12 mai La Roche

Plus en détail

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL SOMMAIRE Décryptage du contexte réglementaire actuel et à venir Enjeux du comptage Principaux questionnements 1 Expérimentations

Plus en détail

Smart Metering et réseaux intelligents

Smart Metering et réseaux intelligents Smart Metering et réseaux intelligents Source : http://www.cleanthinking.de Réseaux intelligents & Smart Metering Les réseaux intelligents (ou «smart metering») sont des réseaux capables d ajuster la distribution

Plus en détail

Bring Your Own Device

Bring Your Own Device Bring Your Own Device Quels risques, quelles approches pour sécuriser? Chadi HANTOUCHE chadi.hantouche@solucom.fr Notre mission : Accompagner les grands comptes dans la maîtrise des risqueset la conduite

Plus en détail

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain»

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» [ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» Une aide financière et méthodologique CONVENTION Durée de l'action : jusqu'au

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT

CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT Ressources humaines CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT SOMMAIRE 1 OBJET 3 2 DESCRIPTION DE L INSERM 3 2.1 Généralités 3 2.2 Les

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION Présentation/Services/Références Octobre 2015 CONTACTS Christelle Robiteau 06 21 65 09 97 Stéphanie Silvestre 06 14 33 73 39 cesod@live.fr www.cesod.fr CESOD - Cabinet

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Le numérique : une ouverture sur la Cité

Le numérique : une ouverture sur la Cité Le numérique : une ouverture sur la Cité Le choix du numérique Les atouts de l UDS Une position politique affirmée La présence d une vice-présidence politique numérique mettant en lumière l importance

Plus en détail

LA SÉCURITÉ A UN NOM

LA SÉCURITÉ A UN NOM LA SÉCURITÉ A UN NOM UN RÉSEAU D AGENCES DE PROXIMITÉ 19 agences en Europe Surveillance ROISSY Prévention incendie REGENT SECURITY GENNEVILLIERS ST DENIS PARIS Télésurveillance LILLE COIGNIÈRES Sécurité

Plus en détail

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH Etude de plan marketing RH Contexte La société xxx souhaite mettre en place un plan de marketing RH avec pour objectifs : - une meilleure communication interne pour expliquer et aider les salariés à vivre

Plus en détail

Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012. Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL

Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012. Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012 Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL 1 Sommaire I. Introduction : Qu est ce qu une Donnée à Caractère

Plus en détail

HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES

HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES BUREAUX / L ( A PARTIR DE 40 M²) LABORATOIRE L CLASSE D ( A PARTIR DE 30 M²) Dans un bâtiment neuf de 700 m² R+ avec sous-sol Accès équipements techniques Ascenseur 630 kg

Plus en détail

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO I APPROCHE A - Contexte B - État des lieux de la recherche dans les pays de la zone II OBJECTIFS A Objectif général B Objectifs spécifiques

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Conception et préfiguration d un Service Public pour l Efficacité Energétique

Conception et préfiguration d un Service Public pour l Efficacité Energétique Programme de recherche «Lutte contre le changement climatique, Habitat et urbanisme» Conception et préfiguration d un Service Public pour l Efficacité Energétique Territoires de Lille métropole et de l

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 1 Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 2 Ø Présentation Ville de Mordelles Ø Présentation CYRISEA Ø Définitions Ø Intégration d une GTB : Ville de Mordelles. Ø Quels sont les enjeux d un tel

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique L irrésistible ascension du capitalisme académique 18-19 avril 2013 Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique Julien Barrier

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N C H S C T

C O N S U L T A T I O N C H S C T Département Pilotage des Cadres et des Hauts Potentiels Groupe C O N S U L T A T I O N C H S C T M I S E E N Œ UV R E D E R EV U E S D E C A R RI E R E C A D R ES Mise en œuvre de revues de carrière cadres

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Présentation de l étude multi clients réalisée par CODA Strategies Août 2012 CODA STRATEGIES 4 rue

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20

RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20 13 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 20 l Chiffres clés // 3 l Éditorial // 4 l Faire vivre la dimension sociale // 6 l Soutenir l économie locale // 8 MÉSOLIA HABITAT C EST * : l Accompagner les populations //

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie et management de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation ANNONCE EXTERNE Chef de projet Nouvelles Offres de Formation Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation Présentation de CentraleSupélec : Crée le 1 er janvier 2015,

Plus en détail

1. Critères d éligibilité au financement par le FUI des projets collaboratifs de R&D des pôles de compétitivité

1. Critères d éligibilité au financement par le FUI des projets collaboratifs de R&D des pôles de compétitivité FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 10 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets collaboratifs

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

Lancement d une grande enquête ménage déplacements

Lancement d une grande enquête ménage déplacements Lancement d une grande enquête ménage déplacements CONTEXTE DE L ENQUETE MENAGES Une «enquête ménage déplacements» est un recueil de données qui permet de disposer d'informations précises sur les pratiques

Plus en détail

Rechercher les moyens d améliorer les formations habilitées à délivrer le Diplôme National d Ingénieur

Rechercher les moyens d améliorer les formations habilitées à délivrer le Diplôme National d Ingénieur 1 2 GEFI : OBJECTIFS Rechercher les moyens d améliorer les formations habilitées à délivrer le Diplôme National d Ingénieur Proposer des mesures en vue d élever le niveau des formations, les capacités

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA POSTE Société Anonyme au capital de 3.400.000.000 euros, dont le siège social est situé 44 Boulevard de Vaugirard 75757 PARIS cedex 15, immatriculée au RCS Paris

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session MANAGEMENT ET STRATEGIES D ENTREPRISES Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum par Développer une démarche logique de planification de projet. Se perfectionner

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Introduction Etude de marché Les prévisions financières Idée géniale Etude de faisabilité Créer une entreprise Introduction Année 1 Année

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles

Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles À un moment où de nouveaux axes se créent à la MESHS (quinquennal 2015-2019) et où une restructuration du paysage institutionnel de la recherche

Plus en détail

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION ACTIVITÉS & CHIFFRES CLÉS 2012-2013 Qui sommes-nous? Né de la fusion du service Valorisation / SAIC et du service de la Recherche, la Direction de la

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

SEMINAIRE IST@INRA 10 avril 2013 MENDELEY : Un outil 2.0 pour gérer les publications de l UMR LAMETA. L. Garnier UMR LAMETA - Montpellier

SEMINAIRE IST@INRA 10 avril 2013 MENDELEY : Un outil 2.0 pour gérer les publications de l UMR LAMETA. L. Garnier UMR LAMETA - Montpellier SEMINAIRE IST@INRA 10 avril 2013 MENDELEY : Un outil 2.0 pour gérer les publications de l UMR LAMETA L. Garnier UMR LAMETA - Montpellier Outil 2.0 et recherche? L UMR LAMETA PLAN DE LA PRÉSENTATION Spécificités

Plus en détail

ARTICLE 1 : PRESENTATION DE LA STRUCTURE ET DU CONCOURS

ARTICLE 1 : PRESENTATION DE LA STRUCTURE ET DU CONCOURS Règlement du Concours «Jeunes Entrepreneurs Créateurs» Talence Innovation Sud Développement Sixième édition - Année 2015 (Clôture des inscriptions : 30 septembre 2015) ARTICLE 1 : PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Plus en détail

de la réflexion r choix d un d

de la réflexion r choix d un d www.effigen.com Les étapes clés de la réflexion r au choix d un d ERP avec la présence du chef de Projet Grégoire Besson sur le stand Effigen Les grandes étapes pour un avant-déploiement réussir Le quarté

Plus en détail

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay 7 octobre 2015 Conférence de presse de Michel BERSON

Plus en détail

RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies

RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies Les missions de RENATECH Coordonner les ressources technologiques de six grandes centrales afin d optimiser les investissements lourds nationaux

Plus en détail

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune.

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. 1 Description synthétique du projet Eco-Form Action : Dans le cadre de l appel à projets pour la mise

Plus en détail

Label sécurité ITrust : ITrust Security Metrics

Label sécurité ITrust : ITrust Security Metrics ITrust Security Metrics : le label sécurité d ITrust 26 Septembre 2011 Label sécurité ITrust : ITrust Security Metrics Objet : Ce document présente le label de sécurité ITrust et formalise les conditions

Plus en détail

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Communiqué de presse Paris, le 20 juin 2012 Investissements d Avenir LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Lancé à

Plus en détail

Sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande Président de la République. www.forum-fic.com. Gendarmerie nationale

Sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande Président de la République. www.forum-fic.com. Gendarmerie nationale Sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande Président de la République www.forum-fic.com Un événement co-financé par Un événement organisé par Gendarmerie nationale Le FIC en bref Le FIC en quelques

Plus en détail

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Agence de valorisation de la Recherche en Midi-Pyrénées 22 février 2008 1 Plan - L organisation de la Recherche Publique Française

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de CAHIER DES CHARGES pour l évaluation de l accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Sollis organise des sessions de formations en INTER et INTRA entreprise sur les métiers de l énergie. Elles contribuent à développer de nouvelles compétences, acquérir en peu de

Plus en détail

ETUDE 2003 DE LA SATISFACTION DU PERSONNEL DE L ONEM

ETUDE 2003 DE LA SATISFACTION DU PERSONNEL DE L ONEM ETUDE 2003 DE LA SATISFACTION DU PERSONNEL DE L ONEM 1 QUE SIGNIFIE CAF7? CAF: Common Assessment Framework un cadre d évaluation pour les services publics européens pour s auto-évaluer dans le domaine

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable Former des cadres à la conception et la gestion de projets sur le territoire Le master intégre les critères de durabilité

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Informations, positions de problèmes et propositions Bertrand Müller DR, CNRS, Centre Maurice Halbwachs Archiver les sciences humaines et sociales : positions

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Aménagement durable en Ile-de-France, outils pour l urbanisme opérationnel au service de la ville durable

Aménagement durable en Ile-de-France, outils pour l urbanisme opérationnel au service de la ville durable Aménagement durable en Ile-de-France, outils pour l urbanisme opérationnel au service de la ville durable Séminaire de cadrage 17 mai 2013 Déroulé du séminaire Séquence 1 Introduction de l après-midi ACCUEIL

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université

Plus en détail