Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon)"

Transcription

1 Module COSMI Master TRADD PFR Mina KAGAWA (Japon) Youssef MHIMRA (Maroc) Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon)

2 Aperçu général sur la ville de Kashiwa : La ville de Kashiwa est située à environ 30 Km de Tôkyô, d après le dernier recensement effectué en Mai 2009, la ville compte habitants étalés sur une surface de 115 Km² environ, ce qui donne une densité de 3450 hab/km². La population de Kashiwa connait un taux de croissance de l ordre de 1%, mis à part le cas particulier de 2005 (taux de croissance de 14% environ), année durant laquelle la ville fusionna (dans le sens administratif) avec d autres petites communes. année pop taux de croissance % * % % % % Grâce à son accessibilité à Tokyo, Kashiwa a évolué comme une ville satellite de Tokyo. Le 28 mars 2005, la ville fusionna avec de plusieurs communes. La particularité de cette ville est l accessibilité à Tokyo avec la ligne directe «Joban Expressway» et «National Highway Route 6». Avec cette ligne ferroviaire, on peut accéder à la station Ueno à Tokyo. En août 2005, une autre ligne «Tsukuba Express» a été mise en service, connectant ainsi la ville Tokyo et à une autre ville satellite. Dans cette ville, il y a des campus de l Université de Tokyo, une des plus grandes université du Japon. Les campus ont été déplacés du milieu de Tokyo pour des raisons de gestion d espace au centre de Tokyo. Kashiwa n est pas seulement une ville commerciale,

3 mais aussi une ville universitaire comme Oxford. Le point intéressant est la correspondance entre l urbanisme et les projets de transport. Pour attirer les nouveaux habitants comme les chercheurs et les étudiants, cette ville a essayé d offrir des bons services de transport. Dans la ville, le transport le plus populaire est le service d autobus. De plusieurs lignes desservent les différentes parties de la ville. En ce qui concerne l échange avec les autres villes dans la région, le transport ferroviaire est plus performant. Cependant en regardant les lignes, il y a des zones moins desservies par les transports collectifs.

4 Explications de la carte : 1 : Le trait plein en violet présente le train. La grosseur de trait signifie la fréquence de service. 2 : Le trait plein gris présente les lignes d autobus. Le verre présente l autobus public pour les personnes âgées. 3 : 1-7 Les autres traits en couleurs présente les autobus interurbains. 4 : La zone en rose présente les zones dans lesquelles le service d autobus n est pas suffisante. 5 pour les autres : les zones définies pour l urbanisme Principe du service des bus à la demande : Le système du bus à la demande ressemble au taxi à la demande : «On Demand Bus» est un bus qui passe aux arrêts existants, mais s arrête seulement dans le cas où des voyageurs le demandent moyennant le téléphone portable ou bien via internet. De tels systèmes existent bien dans le monde et plus particulièrement au Japon, cependant ils sont plutôt utilisés par les gens à mobilité réduite. Or les «On Demand Bus» japonais dans leur nouvelle conception sont utilisés pour divers motifs (travail, étude ). Le principal problème enregistré lors de la mise en place d un système de bus à la demande classique était que les téléphones (centres de réception) peuvent être occupés lorsque les passagers potentiels effectuent la réservation. L introduction de la réservation par internet a permis de pallier à ce problème tout en réduisant le coût de la réservation. Un autre problème, non moins considérable consistait en la fiabilité des bus à la demande traditionnels, chose qui s est fortement réduite moyennant l algorithme de calcul de trajet développé par l université de Tokyo. Les bus à la demande au Japon se distinguent par rapport aux taxis par le partage du trajet. En effet, les taxis sont utilisés pour transporter quatre voyageurs au maximum d une origine vers une destination sans arrêts secondaire. Les bus à la demandes permettent ces arrêts se réduit la distance parcourue et par contribue à la limitation des gaz polluants.

5 L investissement : La flotte : Les véhicules utilisés dans le service du bus à la demande sont de type minibus dont les caractéristiques sont résumées dans le tableau suivant : Dimensions (longueur x largeur x hauteur) en mm 6990 x 2080 x 3100 mm Moteur J05D (NICHYA MOTOR) Nombre de Places 36 (11 assises + 24 debout + Chauffeur) Prix du véhicule Le coût de l investissement : Le coût des véhicules est évalué à par véhicule. Le système informatique quant à lui sera pris en charge par une équipe dédiée au sein de l université de Tokyo. Les coûts mensuels dépendent des capacités des véhicules et sont résumées dans le tableau ciaprès :

6 Capacité (Nb de Nombre d heures en passagers) service 9 ou plus Aucun effet sur les coûts mensuels 8 ou moins Aucun effet sur les coûts mensuels Ces frais incluent également les coûts de maintenance Coût annuel du système embarqué par véhicule 2196,00 par véhicule 1054,68 par véhicule On considère par ailleurs un amortissement sur 10 ans. Les charges : Les charges liées aux véhicules : Elles sont de deux catégories : La petite maintenance qui consiste à quelques réparations et/ou changements mineurs (essuie-glaces, enjoliveurs, ). La maintenance lourde Les charges liées au personnel : Il s agit des salaires du personnel veillant au fonctionnement du service. Ces derniers sont répartis de la façon suivante : 6 chauffeurs assurant 7 heures de travail par jours chacun. 1 agent administratif chargé de la formation des nouveaux utilisateurs du service. A noter que les salaires sont prises égaux à la moyenne des salaires dans la ville de Kashiwa, cette moyenne ne diffère que sensiblement du salaire minimum garanti au Japon. Les recettes commerciales : Afin d estimer le nombre d utilisateurs des bus à la demande, on se base sur une étude faite par l université de Tokyo afin de tester le service des bus à la demande : en effet, pendant une période d essai de 96 jours le nombre d utilisateurs était de (2008). Ce qui donne un chiffre annuel de passagers. Par ailleurs nous avons supposé que le nombre d utilisateur connaissait le même taux de croissance que celui de la population de la ville de Kashiwa, à savoir 1% par an. Le tarif d utilisation est pris égal à 2,31. Le tableau qui suit résume les différents postes de coûts ainsi que les recettes commerciales pour la première année de mise en service.

7 Les dépenses en euros Les recettes en euro Investissement Les courses Nombre de voitures ,0 Nombre d utilisateurs par an Prix unitaire ,23 Amortissement 0,1 2,31 Tarif ,67 Recette Système central (amorti sur 10 ans également) Charges Nombre d employés 7 Charges liées aux ,23 emplois per an Coût de service 461,54 informatique par mois Location des 461,54 équipements par mois Total des dépenses ,8462 Total des recettes ,67 On plus du bilan financier de l entreprise, il paraît judicieux de s intéresser à l évolution annuelle de la valeur actuelle nette (free cash flow). Ceci nous aidera à déterminer la durée ou les recettes équilibrent les dépenses. Rappelons la formule de calcul de la valeur actuelle nette : Fi étant les bénéfices dégagés pendant l année i, I 0 l investissement initial pour le projet, et t le taux d actualisation qu on a pris égale à 4%. On voit bien que le projet est très déficitaire, les recettes dégagées ne permettent pas de compenser les coûts. Ceci nécessite de revoir le mode de financement utilisé et étudier d autres modes.

8 Evolution de la VAN VAN ( ) Série Années Vu que le projet reste non rentable même à long terme, il est intéressant de rechercher le nombre annuel d utilisateurs qui permet de dégager des recettes suffisantes pour compenser les coûts. En d autre terme on cherche le nombre de voyageur qui annule la VAN au bout d une durée déterminée (on a pris ici une durée de 5 ans). En utilisant la fonction solveur d Excel on obtient une valeur de l ordre de passagers par an. Autrement dit, il faut multiplier le nombre d utilisateur actuel par 3 (cf. courbe ci-après). Evolution de la VAN VAN ( ) Série Années Point mort : Les charges fixes comprennent l investissement et les charges centralisées, soit par voiture et par an :

9 , ,2 + = Noté CFv 3 3 Les charges variables sont liées à la consommation des véhicules : Nous les avons estimées à : Cette somme correspond à la consommation d un véhicule faisant un parcours de Km par an (4 l pour 100 Km, 1 par litre consommé). Donc les charges variables par an et par utilisateurs sont : / = 0,24 Notée CVu. Les recettes variables par utilisateurs sont ,67 / ,0 = 2,31 /Voyageur Noté CAu CFv D où le point mort par véhicule est n* = = CAu CVu 2,31 0, 24 Donc pour l ensemble du système le point mort est *3 = Ce qui est largement inférieur au nombre d utilisateurs observés. Conclusion Pour que le projet soit viable, deux horizons peuvent être explorés : - Penser à des modes de financement alternatifs dont les acteurs peuvent supporter des pertes pendant de longues années avant de voir des recettes. Ou bien considérer des aides publiques annuelles. - Déployer le projet sur une autre agglomération qui possède des potentialités (en termes de nombre de voyageurs) supérieures à celles de la ville de Kashiwa. Il est à noter par ailleurs qu une combinaison de ces deux alternatives ne peut être que bénéfique pour le projet. Sources des données : Les données On-Demand Bus, Tokyo university Graduate School of Frontier Sciences, Human Environmental Studies Majoir, Industrial Environment Studies Area, - consulté le 5 mais (En anglais). Dans ce site, il y a des donnés des coûts associés à l opération de On-Demand Bus que nous avons utilisés pour le calcul : le coût d administration, le coût des équipements et les frais de personnel. L essai d On demand bus à Kashiwa, - consulté le 5 mais ( En japonais) Dans ce site, il y a des informations sur les voyageurs pendant les essais. References : Community test of On-Demand Bus, Institute of Environmental Studies, Graduate School of Frontier Sciences, The University of Tokyo, Yamato Laboratory, Mobility management

10 research team, - consulté le 5 mai. (En anglais) Dans ce site, il y a des explications sur le systéme de On-Demand Bus. An evaluation of On-Demand Bus using simulation, Jyun HIRATKA, l Université de Tokyo, (En japonais) This paper addresses on designing a method for On-Demand Bus Evaluation using simulation. This study is carried out to for the case of Kashiwa City. On-Demand Bus is a new type of transportation system, running according to customer s reservation. The result shows the competitiveness of On-Demand Bus in compares to existing route bus for both customers and bus operator. Performance Measurement for Convenience using Simulation System', Jyun Hiratsuka,2005,http://www.nakl.t.u-tokyo.ac.jp/demandbus/en/dl/An_Evaluation_of_On- Demand_Bus_using_Simulation.pdf - consulté le 9 mai (En anglais) An example of integrated transport policy at local level: the city of Genoa, Vito M.CONTURSI, Brussels, 13 june consulté le 9 mais (En anglais)

PROJET DE FAISABILITE. Ville Commentaires Nombre d' habitants. ROUBAIX Bassin de vie 115000

PROJET DE FAISABILITE. Ville Commentaires Nombre d' habitants. ROUBAIX Bassin de vie 115000 PROJET DE FAISABILITE Pour la réalisation d'un centre de lavage haute pression pistes + Portique Ce projet sera implanté sur la commune de: ROUBAIX département 9 Définition de la zone de chalandise Ville

Plus en détail

Conception et Management des Services de Mobilité

Conception et Management des Services de Mobilité Conception et Management des Services de Mobilité Les taxis à la demande de Casablanca OUANANE Saïd et KEBIR Mohamed Master TRADD 2009/2008 Master TRADD 2009/2008 Page 1 1- Implantation territoriale :

Plus en détail

COSMI. CONNECT BY Hertz. Youngho RHEE Marcel LUZ E CALIL

COSMI. CONNECT BY Hertz. Youngho RHEE Marcel LUZ E CALIL COSMI CONNECT BY Hertz Youngho RHEE Marcel LUZ E CALIL Index 0. Introduction générale au système : «Connect by Hertz» (Rapport précédent) 1 0.1. Implantation territoriale 1 0.2. Principes du service 1

Plus en détail

Terminologie du transport public

Terminologie du transport public III. Terminologie du transport public Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains III-1 Fondements de la planification et de l analyse Cost Analysis Schedule

Plus en détail

II. Terminologie et Relations Fondamentales

II. Terminologie et Relations Fondamentales II. Terminologie et Relations Fondamentales Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains II-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL Alterauto est une marque du Groupe Alterna Développement Un groupe de l économie sociale et solidaire ALTERAUTO dossier de présentation Vous souhaitez

Plus en détail

DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC

DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC Namur, août 2012 Plan de l exposé 1. Le Groupe TEC 2. Les variables clé et les enjeux liés à l offre 3. Le réseau actuel 4. Défis et stratégies possibles 5. Opportunités

Plus en détail

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Juin 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Contacts Presse Direction de la Communication Lucile Chevallard, 01 71 18 00

Plus en détail

Auto partage Twizy WAY Bilan opérateur SHOYA NISHIKAWA IBTISSAM YASSINE

Auto partage Twizy WAY Bilan opérateur SHOYA NISHIKAWA IBTISSAM YASSINE Auto partage Twizy WAY Bilan opérateur SHOYA NISHIKAWA IBTISSAM YASSINE Table des matières I. Présentation du projet... 2 II. Problématiques et objectifs... 4 III. Bilan opérateur... 5 3.1 Structure d

Plus en détail

Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing

Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing Total Cost of Ownership, l instrument idéal pour déterminer le choix de voiture le plus avantageux TCO est utilisé pour Total Cost of Ownership,

Plus en détail

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites Suites numériques 4 1 Autres recettes pour calculer les limites La propriété suivante permet de calculer certaines limites comme on verra dans les exemples qui suivent. Propriété 1. Si u n l et fx) est

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

VIII. Analyse de la Performance

VIII. Analyse de la Performance VIII. Analyse de la Performance Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains VIII-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse des

Plus en détail

Modèle d affaire et point mort du système Liselec

Modèle d affaire et point mort du système Liselec Marie Gayrel Paris, 26 mai 2009 Fabien Leurent Modèle d affaire et point mort du système Liselec Depuis une dizaine d années, la Communauté d Agglomération de La Rochelle a mis en place un système de voitures

Plus en détail

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entreprises 2004/2005 C.M. : M. Godlewski FINANCE Décisions d investissement en avenir certain Critères de choix d investissement Le critère de la VAN

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

Projet de création d une entreprise de transport universitaire

Projet de création d une entreprise de transport universitaire [NOM DE LA SOCIETE] «Le transport que vous méritez» Projet de création d une entreprise de transport universitaire Encadré par : M. REGRAGUI Hamid Professeur : Mme. ALAMI Fatim- Zahra Elaboré par : LOTFALLAH

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES Objet de la séance 5: les séances précédentes

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

INCLUS. EXEMPLE! Je loue une voiture pendant 4 heures COMBIEN CA COUTE? POUR QUI? UNE VOITURE CAMBIO, POUR QUOI?

INCLUS. EXEMPLE! Je loue une voiture pendant 4 heures COMBIEN CA COUTE? POUR QUI? UNE VOITURE CAMBIO, POUR QUOI? www.cambio.be PR QUI? COMBIEN CA CTE? Le véhicule qui vous convient, quand vous en avez besoin. C est le confort d avoir une voiture à portée de main, sans avoir à vous soucier de rien! ACTIVATION 35 (coût

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

II Le budget d investissement : - elle engage l avenir de l entreprise. - elle a des effets difficilement réversibles

II Le budget d investissement : - elle engage l avenir de l entreprise. - elle a des effets difficilement réversibles II Le budget d investissement : Le budget d investissement est un élément constitutif du budget financier. Chacun des éléments du budget a un rôle précis dans l élaboration d une planification et d un

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 22 & 23 janvier 2008, Skhirat, Maroc UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 Marc le Tourneur, Directeur Général SOMMAIRE 1. L ORGANISATION DES DEPLACEMENTS

Plus en détail

LES TAXIS COLLECTIFS À TANGER

LES TAXIS COLLECTIFS À TANGER Qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx LES TAXIS COLLECTIFS À cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq TANGER wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui Quand

Plus en détail

Montagne et mobilité

Montagne et mobilité Section des Commission pour la protection du monde alpin Janvier 2 Montagne et mobilité. Pourquoi se préoccuper de la mobilité? a) D une manière générale Les transports ont un très grand impact sur notre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 3 nouveaux minibus électriques pour le réseau Alezan du Grand Tarbes

DOSSIER DE PRESSE. 3 nouveaux minibus électriques pour le réseau Alezan du Grand Tarbes DOSSIER DE PRESSE 3 nouveaux minibus électriques pour le réseau Alezan du Grand Tarbes Mai 2014 La navette centre-ville Chronologie Début octobre 2004 En octobre 2004 en véritables pionniers Le Grand Tarbes

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe.

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe. Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe Mars 2006 Autorité de Régulation des Communications électroniques

Plus en détail

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v 2/2013 1. Introduction. L un des freins récurrent à l achat d un Véhicule Electrique réside dans le fait que l investissement initial

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris

L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris L'Irizar i2e, l'autobus électrique d'irizar Group, a été présenté à Paris par la RATP (le plus grand Groupe

Plus en détail

LE POINT SUR Les avantages en nature

LE POINT SUR Les avantages en nature LE POINT SUR Les avantages en nature 1 Qu est-ce que l avantage en nature? Que sont les avantages en nature? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction»

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe»

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe 2007 Autorité de Régulation des Communications électroniques et

Plus en détail

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM DEMENAGEMENTS DE PARTICULIERS Etude de prix de revient actualisée aux conditions de juin 2015 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Dans le cadre de sa mission d intérêt général, le CNR étudie également les transports

Plus en détail

Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique

Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique Jesus Gonzalez-Feliu, LET Christian Ambrosini, LET Jean-Louis Routhier, LET Institut des Sciences de

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008 Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007 1 Le 1 septembre 2008 Définition du TRI Net Définition du Taux de Rendement Interne (TRI) Le TRI est le taux d actualisation qui annule

Plus en détail

26/11/2013 CE QUE L ON RECHERCHAIT VOITURE ÉLECTRIQUE MARCHÉ DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES UNE EXPÉRIENCE PRATIQUE. Utilisation comme seconde voiture

26/11/2013 CE QUE L ON RECHERCHAIT VOITURE ÉLECTRIQUE MARCHÉ DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES UNE EXPÉRIENCE PRATIQUE. Utilisation comme seconde voiture CE QUE L ON RECHERCHAIT Utilisation comme seconde voiture Trajets limités à Nandrin-Liège (15. km/an) Capacité 4 à 5 personnes Coffre limité La Jamais contente de l'ingénieurbelge Camille Jenatzy VOITURE

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

RETOUR SUR INVESTISSEMENT : UN EXEMPLE DE CALCUL DE RENTABILITÉ DU CENTRE DE RESSOURCES. Colloque Enrichir l alternance 21 janvier 2000

RETOUR SUR INVESTISSEMENT : UN EXEMPLE DE CALCUL DE RENTABILITÉ DU CENTRE DE RESSOURCES. Colloque Enrichir l alternance 21 janvier 2000 RETOUR SUR INVESTISSEMENT : UN EXEMPLE DE CALCUL DE RENTABILITÉ DU CENTRE DE RESSOURCES Colloque Enrichir l alternance 21 janvier 2000 CAS NUMÉRO 1 : CENTRE BÉNÉFICIAIRE LE CONTEXTE le centre de ressources

Plus en détail

La ville de Montpellier, 1000 ans d histoire et bientôt 4 lignes de Tram.

La ville de Montpellier, 1000 ans d histoire et bientôt 4 lignes de Tram. A LA UNE DANS CE NUMERO La ville de Montpellier, 1000 ans d histoire et bientôt 4 lignes de Tram. Une ville, une agglomération, des bus et déjà 2 lignes de Tramway. Bientôt, se seront en tout 4 lignes

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

L autobus électrique à recharge lente :

L autobus électrique à recharge lente : L autobus électrique à recharge lente : Résultats d essais et remarques prospectives Présenté par: Antoine Malo Conseiller Technique Entretien et ingénierie La STL en 2012 260 autobus 20 638 802 usagers

Plus en détail

Étudiant. 1er cycle 4359 21% 3.76 64% 22.7 3.3 2e cycle 1846 22% 2.61 76% 29.6 3.0

Étudiant. 1er cycle 4359 21% 3.76 64% 22.7 3.3 2e cycle 1846 22% 2.61 76% 29.6 3.0 INTRODUCTION Dans l'objectif de mieux connaître les habitudes de déplacement de ses étudiants et de son personnel, l'école Polytechnique de Montréal lançait à l automne 2011 la deuxième édition de l'enquête

Plus en détail

SCI IR_IS. Leçon N 3 : - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire. Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER

SCI IR_IS. Leçon N 3 : - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire. Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER 1 er décembre 2006 Module : SIMULATION Leçon N 3 : SCI IR_IS - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire Revenus fonciers Option

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche

Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche ANNEE 2014 Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche Préambule : Pour élaborer un budget prévisionnel, il convient de déterminer au préalable : - Le

Plus en détail

Le poids des infrastructures dans la question des transports

Le poids des infrastructures dans la question des transports Le poids des infrastructures dans la question des transports Les transports et leurs infrastructures entretiennent une relation dialectique complexe avec l urbanisme, l aménagement du territoire, les modes

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Les potentialités du systèmetransmilenio de bus en site propre de Bogotá en Colombie

Les potentialités du systèmetransmilenio de bus en site propre de Bogotá en Colombie Les potentialités du systèmetransmilenio de bus en site propre de Bogotá en Colombie Jean Paul LERIVEREND CGEA-Connex - France ABSTRACT : Transmilenio system consists of 41 km of reserved bus way with

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

15/02/2009. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts Les intérêts simples. Le calcul des intérêts Les intérêts simples

15/02/2009. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts Les intérêts simples. Le calcul des intérêts Les intérêts simples Le taux d intérêt Comparer ce qui est comparable 2 Chapitre 1 La valeur du temps Aide-mémoire - 2009 1 Deux sommes de même montant ne sont équivalentes que si elles sont considérées à une même date. Un

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

www.cambio.be Une voiture quand je veux

www.cambio.be Une voiture quand je veux www.cambio.be Une voiture quand je veux PR QUI? COMBIEN CA CTE? Le véhicule qui vous convient, quand vous en avez besoin. C est le confort d avoir une voiture à portée de main, sans avoir à vous soucier

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

VERSION DU 11 juin 2015

VERSION DU 11 juin 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE INFORMATION CO 2 DES PRESTATIONS DE TRANSPORT METHODOLOGIE GENERALE VERSION DU 11 juin 2015 1. METHODOLOGIE A. Comment est estimée l empreinte CO 2 de votre trajet? 1.

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

J.11 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.11 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE J.11 Suites données par la Société du Grand Paris à l avis du Commissaire

Plus en détail

Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen)

Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen) Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen) Problème 1 Partie A On peut remarquer que la définition de Da est très ambigüe : l expression «le moment ou le conducteur voit

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE BAC PRO LOGISTIQUE: GESTION QUANTITATIVE DOSSIER N 4: LES COUTS IXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE Objectif : Calcul et appréciation des différents coûts logistiques.(rappels) Dans l optique de la réalisation

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Transports urbains

Principales missions opérationnelles : Transports urbains I Réseau RTM Type de gestion : EPCI Intégration de 2 nouvelles missions en 2012 : Exploitation d un service de navette maritime ; Gestion de la gare routière Marseille St Charles Réseau Métro Bus Tram

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 Principe L'Assurance maladie peut prendre en charge les frais de transport des patients obligés de se déplacer pour recevoir

Plus en détail

La Technique de Prévision Budgétaire. Marrakech le 04 Octobre 2011

La Technique de Prévision Budgétaire. Marrakech le 04 Octobre 2011 La Technique de Prévision Budgétaire Marrakech le 04 Octobre 2011 Introduction La préparation du budget prévisionnel repose principalement sur l analyse rétrospective des comptes des derniers exercices

Plus en détail

Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur.

Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur. Cartes grises Les cartes grises sont les récépissés de déclarations de mise en circulation des véhicules automobiles et de tous autres véhicules à moteur. La délivrance des certificats d immatriculation

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM DEMENAGEMENTS DE PARTICULIERS Etude de prix de revient actualisée aux conditions de juin 2013 Dans le cadre de la mission d intérêt général qui lui a été confiée par le Ministère

Plus en détail

Les systèmes de bus rapide à haute capacité (BRT)

Les systèmes de bus rapide à haute capacité (BRT) Les systèmes de bus rapide à haute capacité (BRT) Les systèmes de transport léger en site propre les plus répandus actuellement sont les systèmes de bus rapide à haute capacité (Bus Rapid Transit BRT)

Plus en détail

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire ING-802 Analyse de Faisabilité Professeur : Ali Gharbi Automne 2006 Chargé de TP : Adnène Hajji Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire Problème no. 1 : Vous venez d acheter une œuvre d art. Le contrat stipule

Plus en détail

La mobilité électrique en toute liberté

La mobilité électrique en toute liberté La mobilité électrique en toute liberté Des solutions d autopartage en véhicules électriques Proxiway est la filiale de Transdev spécialisée dans l étude et la mise en œuvre de services d autopartage en

Plus en détail

Le stationnement en villes moyennes

Le stationnement en villes moyennes Le stationnement en villes moyennes Danièle VULLIET, Certu Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr I. Les enjeux du stationnement en villes moyennes

Plus en détail

Présentation de l application de gestion de location de voiture

Présentation de l application de gestion de location de voiture Présentation de l application de gestion de location de voiture L application de gestion de location de voiture est un logiciel permettant de gérer tous les taches effectuer dans une entreprise de location

Plus en détail

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE QU'EST-CE QU UN PLAN DE MOBILITÉ D'ENTREPRISE? Un plan de mobilité d entreprise offre aux employés un éventail de solutions

Plus en détail

Matinée conférence. La mobilité : l atout pour l inser tion et l emploi. Etat des lieux statistique. CESW - Liège - 6 juin 2012

Matinée conférence. La mobilité : l atout pour l inser tion et l emploi. Etat des lieux statistique. CESW - Liège - 6 juin 2012 Matinée conférence La mobilité : l atout pour l inser tion et l emploi Etat des lieux statistique CESW - Liège - 6 juin 2012 Les sources statistiques Les sources statistiques Les Enquêtes Socio Economiques

Plus en détail

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE)

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) A. LE CONTEXTE A.1. Le complexe public hospitalier Le Mater Misericordiae University Hospital (MMUH) et le Children s University Hospital

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

Comment calculer les effets redistributifs des services publics et sociaux pour un ménage-type?

Comment calculer les effets redistributifs des services publics et sociaux pour un ménage-type? Comment calculer les effets redistributifs des services publics et sociaux pour un -type? Par Fabienne FECHER, Françoise FORTEMPS (Institut des Sciences Humaines et Sociales, Université de Liège) & Barbara

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Semaine du développement durable

Semaine du développement durable j e u d i 5 a v r i l 2 0 0 7 dossier de presse Semaine du développement durable Avec 0, prenez le car et faites un geste pour l environnement! Promouvoir les transports collectifs : 2 Moins utiliser sa

Plus en détail

18/01/2013. Note d explication du modèle économique d une STEP GT STEP UFE

18/01/2013. Note d explication du modèle économique d une STEP GT STEP UFE Note d explication du modèle économique d une STEP GT STEP UFE Janvier 2013 1 Table des matières Note d explication du modèle économique d une STEP... 1 GT STEP UFE... 1 I. Détermination des hypothèses...

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail