Comparaison des politiques de remboursement de frais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparaison des politiques de remboursement de frais"

Transcription

1 Comparaison des politiques de remboursement de frais 354

2 Que ce soit sur la procédure d avance de frais, l assurance des véhicules, le recours à la location ou la valorisation des sur-temps, les dispositions de Steria apparaissent plus favorables que celles de Sopra L essentiel à retenir en 4 pages Theme Plus favorable Commentaires Sextant Procédure note de frais Steria La procédure est plus cadrée chez Steria et prévoit une procédure d avance de frais, ce qui n est pas le cas chez Sopra Assurance des véhicules Steria Steria propose une assurance auto-mission à ses salariés. Ainsi, les salariés autorisés à utiliser leur véhicule personnel sont automatiquement couverts en cas de sinistre. Sopra laisse aux salariés la responsabilité d effectuer les démarches auprès de leur assurance et cela, alors que le covoiturage peut être imposé Les modalités de prise en charge de l assurance chez Sopra ne sont pas clairement définies Nous rappelons que l article 60 de la convention collective stipule que la prise en charge de l assurance pour les trajets en lien avec le service est obligatoire. Recours à la location Steria La note de Sopra laisse au salarié la responsabilité du calcul de la différence de coût entre l utilisation du véhicule personnel et celle du véhicule de location, ce qui peut sembler surprenant. Valorisation des sur-temps de trajet Déplacements domicile établissement de rattachement Steria Equivalent Steria prévoit une indemnisation des temps de trajets excédant le temps normal de trajet «domicile-établissement» de rattachement, ce qui n est pas le cas chez Sopra Chez Steria, le salarié est autorisé à utiliser son véhicule personnel même lorsque les sites clients sont accessibles en transports en commun dès lors qu il existe un sur-temps de trajet exagéré. Chez Sopra, la décision revient au directeur d unité. La prise en charge de Sopra, tout comme celle de Steria, répond aux obligations légales, sans pour autant aller au-delà 355

3 Pour les domicile-site client, la prise en compte des sur-temps exagérés et le barème des IK sont globalement plus avantageux chez Steria. Le mode de calcul est parfois plus avantageux chez Sopra et parfois chez Steria selon le contexte Theme Détail Plus favorable Commentaires Sextant L essentiel à retenir en 4 pages Déplacements entre le domicile et le site client Remboursement des transports en commun Critères permettant l utilisation du véhicule personnel Mode de calcul du nombre de kilomètres à rembourser Barème IK Equivalent Les dispositions sont conformes à l application de la convention collective (article 50) Steria Steria ou Sopra selon contexte Steria ou Sopra selon contexte L acceptation du manager utilisée chez Sopra ne répond pas à des critères objectifs, et nous semble de nature à générer des différences de traitement. Les critères sont mieux définis chez Steria, et le cas des sur-temps de trajet exagérés est prévu Sur la base d une simulation, nous avons identifié qu un salarié pourrait être indemnisé à hauteur de 132 mensuels chez Steria, alors qu il ne percevrait rien chez Sopra Chez Sopra, l absence de remboursement pour se rendre en agglomération ne répond pas aux obligations légales, si la zone n est pas desservie par les transports en commun. Les prises en charge sont plus importantes chez Steria lorsque la nouvelle affectation oblige un salarié à utiliser son véhicule personnel alors qu il prenait avant les transports en commun En revanche, le plafonnement des frais au trajet entre l agence et le client est plus favorable que le décompte Steria lorsque le salarié n utilisait pas les transports en commun Pour les voitures, le barème d indemnités kilométriques de Steria est plus avantageux que celui de Sopra pour les déplacements relativement courts (moins de km annuels, soit en moyenne environ 23 km par jour, sur la base des kilomètres pris en charge par la société). La tendance s inverse pour les trajets plus longs, mais ceux-ci ne devraient pas représenter la majorité des déplacements. Pour les motos, le barème de Steria est significativement plus avantageux que celui de Sopra 356

4 Les remboursements de frais chez Sopra sont globalement moins favorables que chez Steria. Une application du statut de Sopra aux salariés de Steria pourrait, à notre sens, poser la question du respect de l égalité de traitement entre les salariés des deux sociétés IMPACT DE LA CESSION-ABSORPTION SUR LES USAGES EN VIGUEUR S AGISSANT DU REMBOURSEMENT DES FRAIS PROFESSIONNELS L usage correspond à une pratique habituellement suivie dans l entreprise, qui prend la forme d un avantage supplémentaire par rapport à la loi, la convention collective ou au contrat Le nouvel employeur est tenu de dénoncer les usages en vigueur dans l entité absorbée pour y mettre fin. Pour ce faire, il est nécessaire de : informer les institutions représentatives du personnel ; informer individuellement chaque salarié ; respecter un délai de prévenance suffisant. À l issue du délai de prévenance, l usage cesse de produire ses effets sans qu aucun avantage individuel acquis puisse être revendiqué Concernant les frais, l employeur ne peut fixer les conditions de prise en charge des frais professionnels en deçà de leur coût réel L essentiel à retenir en 4 pages Le régime de remboursement des frais professionnels au sein de Steria résulterait d usages qui seraient dénoncés entre le 17 octobre 2014 et avant le 1er janvier 2015 La Direction précise que les salariés continueront de bénéficier du régime Steria jusqu à l expiration du délai de préavis. À l issue de ce délai, c est le statut Sopra qui aura vocation à s appliquer. Dès lors, sauf à caractériser un manquement de la Société, les salariés ne pourront plus revendiquer le bénéfice du régime de remboursement des frais applicable au sein de la Société Steria. Cependant, les remboursements de frais chez Sopra sont plutôt moins avantageux chez Sopra que chez Steria ce qui soulève des questions Les frais engagés seront globalement moins bien remboursés. Comment expliquer qu ils soient moins importants après l intégration au sein de Sopra? La prise en charge des frais chez Sopra est-elle suffisante pour couvrir les frais réellement engagés? Et cela, d autant plus que les niveaux de rémunération des salariés de Sopra sont supérieurs à ceux de Steria CONCLUSION SEXTANT Les règles de remboursement chez Sopra sont globalement moins favorables que celles de Steria. Par ailleurs, les niveaux de rémunération des salariés de Sopra sont globalement supérieurs à ceux de Steria. Nous pouvons nous interroger sur le respect de l égalité de traitement entre les salariés de Sopra et Steria si le statut Sopra venait à s appliquer aux salariés de Steria. 357

5 L essentiel à retenir en 4 pages Plusieurs axes de négociation se dégagent de notre analyse PRÉCONISATION SEXTANT : AXES DE NÉGOCIATION OU DE TRAVAIL La rédaction d une note sur les frais de déplacement précise et assortie de critères objectifs afin d éviter les arbitrages de la direction. En effet, ces arbitrages au cas par cas sont susceptibles d entraîner des différences de traitement ; A minima, le maintien de la valorisation des sur-temps par le biais de primes. Les sur-temps de trajet pourraient aussi être comptabilisés dans le temps de travail ; La mise en place d une assurance auto-mission ; Une indemnisation des transports en commun entre le domicile et le site de rattachement allant au-delà de l obligation légale ; La possibilité d utiliser son véhicule personnel avec une prise en charge des indemnités kilométriques dès lors que le temps de trajet domicile-site client dépasse le temps de trajet domicile-établissement de rattachement ; La mise en place d une plateforme web visant à faciliter le covoiturage pour les salariés volontaires ; L alignement des barèmes d indemnités kilométriques sur le plus favorable ; La mise en place d une procédure pour les avances de frais ; La communication régulière aux IRP du taux de salariés couverts par un ordre de mission. 358

6 Le document élaboré par Sopra présente des imprécisions susceptibles, à notre sens, d entraîner des différences de traitements entre les salariés Le document présente des imprécisions À titre d exemple, nous ne savons pas sur quel outil sont calculées les indemnités kilométriques (google, mappy?), et les modalités de prise en charge de l assurance ne sont pas explicités Certaines imprécisions sont laissées à la décision du manager À titre d exemple, il est indiqué que «le collaborateur ne peut utiliser son véhicule personnel pour des déplacements qu avec l autorisation préalable de son directeur d entité», sans pour autant que les critères d acceptations ne soient davantage développés. Nous notons également certaines contradictions La note stipule que : Sopra Lorsque l utilisation du véhicule est acceptée, les frais remboursés concernent uniquement les déplacements professionnels hors trajet entre l agence et le client, si celui-ci est situé dans l agglomération Les déplacements inter-sites Sopra Group en région parisienne, les déplacements Paris intra-muros et les trajets pour se rendre chez le client en agglomération en province ne font pas l objet de remboursement d indemnités kilométriques Steria La note est à la fois plus structurée et plus précise À la lecture du document, la place laissée à l interprétation du lecteur est considérablement réduite. En conséquence, la politique appliquée dans le groupe devrait être beaucoup plus homogène que chez Sopra. L ÉGALITÉ DE TRAITEMENT Le principe d égalité de traitement interdit toute distinction entre salariés, quel qu en soit le motif, qui ne serait pas fondé sur des raisons objectives et vérifiables. CONCLUSION SEXTANT Une politique de remboursement de frais mal définie et laissant certains critères à l appréciation des managers nous semble de nature à induire des différences de traitements. Nous recommandons aux élus d être vigilants sur la formulation du document, afin qu un maximum de critères et d éléments soit précisément défini. 359

7 Les politiques de Steria et Sopra prévoient l envoi d un ordre de mission avant tout déplacement. Il nous semblerait intéressant de suivre la bonne application sur le terrain Sopra Steria Commentaire Sextant Ordre de mission Les ordres de mission, établis avant tout déplacement professionnel, précisent selon quelles modalités les frais sont remboursés Ceux-ci font mention de remboursement d indemnités kilométriques. Tous les salariés intervenant sur un site client ou sur un autre site Steria que celui de rattachement doivent bénéficier d un ordre de mission. Cette disposition est conforme à l application de l article 51 de la convention collective. Il nous semblerait intéressant de s assurer régulièrement de la bonne application de cette règle sur le terrain. Procédure note de frais La procédure n est pas présentée Le délai n est pas précisé Elle donne lieu à une validation managériale et de gestion Aucune précision n est apportée sur les avances de frais Réalisée à partir de l outil STEM Le délai est de trois mois Elle donne lieu à une validation managériale et de gestion Une procédure d avance de frais est prévue La procédure est plus cadrée chez Steria. ARTICLE 60 Avant l envoi d un salarié en déplacement, un ordre de mission sera normalement établi. Lorsque le salarié utilise pour les besoins du service un véhicule automobile, une motocyclette ou un cyclomoteur, les frais occasionnés sont à la charge de l employeur, à condition qu un accord écrit ait précédé cette utilisation. Cet accord peut être permanent. Le remboursement de ces frais tiendra compte de l amortissement du véhicule, des frais de garage, de réparations et d entretien, des frais d assurances et, éventuellement, des impôts et taxes sur le véhicule. Le salarié devra être possesseur des documents nécessaires à la conduite du véhicule utilisé, et être régulièrement couvert par une assurance garantissant sans limitation le risque de responsabilité civile «affaires déplacements professionnels» et notamment de responsabilité civile de son employeur, en cas d accident causé aux tiers du fait de l utilisation de ce véhicule pour les besoins du service. 360

8 Pour les déplacements domicile-établissement de rattachement, la prise en charge de Sopra, tout comme celle de Steria, répond aux obligations légales, sans pour autant aller au-delà Sopra Steria Commentaire Sextant Zones accessible aux transports en commun Zones non accessible aux transports en commun Prise en charge de 50% du coût des abonnements de transports en commun (tarifs 2 ème classe) Prise en charge de 50% du coût des abonnements de transports en commun ou de l abonnement vélo Les dispositions sont identiques. La prise en charge est conforme à l obligation légale, mais ne va pas au delà Aucune disposition Aucune disposition Les dispositions sont identiques. La prise en charge est conforme à l obligation légale, mais ne va pas au delà FRAIS DE TRANSPORT DOMICILE-LIEU DE TRAVAIL : LES AIDES PATRONALES L article 20 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 (n du 17 décembre 2008 JO du 18 décembre 2008) instaure une prise en charge par l employeur d une partie des frais de transport engagés par les salariés au titre des trajets réalisés entre leur domicile et leur lieu de travail. Prise en charge obligatoire des frais de transports collectifs ou d abonnement à un service public de location de vélos. Tous les employeurs, quelle que soit la localisation de l entreprise, doivent désormais obligatoirement prendre en charge une partie du prix des titres d abonnement souscrits par les salariés pour leurs déplacements entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail, accomplis au moyen de transports publics de personnes ou de services publics de location de vélos. La prise en charge obligatoire de l employeur est fixée à 50% du coût de l abonnement, sur la base des tarifs de 2ème classe. Prise en charge autorisée par l URSAFF : l employeur peut prendre en charge tout ou partie des frais de carburant engagés pour les déplacements des salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail. Sont concernés : Les salariés doivent être contraint d utiliser leur véhicule personnel, soit parce que le trajet domicile lieu de travail n est pas desservi par les transports en commun, soit parce que les horaires de travail particuliers des salariés ne leur permettent pas d utiliser les transports en commun. 361

9 Concernant les déplacements entre le domicile et le site client, les frais sont intégralement pris en charge dès lors que le salarié utilise les transports en commun Sopra Steria Commentaire Sextant Remboursem ents des transports en commun Critère : mode de transport à utiliser par défaut 100% des coûts supplémentaires pris en charges, si l achat d une carte d abonnement avec des zones supplémentaires est nécessaire Critère : mode de transport à utiliser par défaut 100% des coûts supplémentaires pris en charges, si l achat d une carte d abonnement avec des zones supplémentaires est nécessaire RAS Les disposition sont équivalentes et conformes à l application de la convention collective (article 50) ARTICLE 50 DE LA CCN SYNTEC Les déplacements hors lieu de travail habituel nécessités par le service ne doivent pas être pour le salarié l occasion d une charge supplémentaire ou d une diminution de salaire. 362

10 En revanche, les indemnités kilométriques des salariés de Sopra ne sont pas remboursées pour leurs déplacements domicile-site client lorsque le client est situé en agglomération Sopra Steria Commentaire Sextant Critères permettant l utilisation du véhicule Mode de calcul Acceptation du directeur de l entité Absence de transport en commun pour se rendre chez le client, horaires inadaptés et sur-temps de transport exagéré Il dépend de la localisation du site client Clients situés en dehors de l agglomération : déplacements entre le domicile du salarié et le client. Ces frais sont plafonnés au trajet entre l agence et le client. Clients situés dans l agglomération : uniquement les déplacements professionnels hors trajets entre l agence du collaborateur et le client Les déplacements inter-site Sopra en région parisienne, les déplacements Paris intra-muros et les trajets pour se rendre chez le client en agglomération en Province ne font pas l objet de remboursement d IK Attention : pour Sopra, l agglomération est en général constituée de la ville principale, éventuellement de la ville d implantation de l agence et de toutes les communes limitrophes à ces villes. L agglomération lyonnaise est ainsi constituée de Lyon, d Écully et de toutes les communes limitrophes à ces villes. Prise en charge de : Si le salarié utilisait les transport en commun : la totalité des IK du trajet déduction faite des 50% de la carte d abonnement aux transports en commun Si le salarié n utilisait pas les transports en commun auparavant : différence de coût entre le trajet domicile-lieu de la mission et le trajet domicile-établissement de rattachement Risque : l acceptation du manager utilisée chez Sopra ne répond pas à des critères objectifs et nous semble de nature à générer des différences de traitement. Bonne pratique : Steria prévoit le cas des sur-temps de trajet exagérés. Nous rappelons que les déplacements hors lieu de travail habituel nécessités par le service ne doivent pas être pour le salarié l occasion d une charge supplémentaire ou d une diminution de salaire. L absence de remboursement pour se rendre en agglomération ne répond pas à cette obligation, si la zone n est pas desservie par les transports en commun En revanche, le plafonnement des frais au trajet entre l agence et le client est plus favorable que le décompte Steria lorsque le salarié n utilisait pas les transports en commun 363

11 Ce qui peut entraîner des différences de prise en charge importantes entre Steria et Sopra : 132 mensuels sur la base d une simulation réalisée par Sextant soit 5,5% du salaire net moyen à Lyon Région lyonnaise : Exemple d un salarié habitant à Villeurbanne et affecté chez un client à Écully Exemple pris en compte : Un salarié habitant à Villeurbanne et se rendant chez un client à Écully Le site client est dans l agglomération de l agence, située à Lyon Distances : 5 km entre le domicile et l agence de rattachement 16 km entre le domicile et le site client Temps de trajet entre Villeurbanne et Écully : 24 mn en voiture 58 minutes en transports en commun Prise en charge des IK (voiture 4 CV) : À noter : Le salaire brut mensuel des salariés de Steria à Lyon est de bruts soit environ nets. Le montant de la prise en charge des indemnités kilométriques représente 5,5% du salaire net moyen. Sopra : aucune, le client est situé dans l agglomération IK = 0 Steria : nous pouvons estimer que le sur-temps de trajet nécessite l utilisation du véhicule personnel et non plus des transports en commun. Le salarié déclare tous les mois 16 km x 20 jours = 320 km desquels sera déduit son abonnement en transports IK estimé par mois : (abonnement transports) =

12 Et la prise en compte du changement de mode de transport rend le décompte de Steria plus favorable. En revanche, cela s inverse lorsque les salariés utilisaient déjà leur propre véhicule personnel Nord : Exemple d un salarié habitant à Roubaix et affecté chez un client à Lens Exemple pris en compte : Un salarié habitant à Roubaix et affecté chez un client à Lens Le site client n est pas dans l agglomération de l agence, située à La Madeleine, à proximité de Lille Distances : 14 km entre le domicile et l agence de rattachement (accessible en transports en commun) 49 km entre le domicile et le site client 42 km entre l agence et le site client Prise en charge des IK : À noter : La notice de Steria prend en compte le fait que certains salariés sont contraints de changer de mode de transport pour se rendre sur leur lieu de mission. Certains salariés qui utilisent les transports en commun pour aller se rendre dans leur établissement de rattachement ou leur précédent client devront utiliser le véhicule personnel pour une autre mission. Sopra : déplacement entre le domicile du salarié et le client. Ces frais sont plafonnés au trajet entre l agence et le client. Remboursement sur la base de 42 km Steria : différence entre le trajet domicile-lieu de la mission et le trajet domicile-établissement de rattachement Remboursement sur la base de = 35 km si le salarié utilisait déjà son véhicule Remboursement sur la base de 49 km abonnement si le salarié utilisait les transports 365

13 Pour les voitures, le barème d indemnités kilométriques de Steria est plus avantageux que celui de Sopra uniquement pour les déplacements relativement courts (moins de km annuels) Indemnités kilométriques pour les voitures ( ) Steria Sopra Exemples : Voitures (puissance fiscale) 3 cv et moins Jusqu à km De à km Au-delà de km Tous kilométrages 0,408 0,37 0,37 0,405 4 cv 0,491 0,37 0,37 0,41 5 cv 0,54 0,381 0,37 0,41 6 cv 0,565 0,40 0,38 0,42 7 cv et plus 0,592 0,42 0,399 0,44 Voiture hybride ou électrique ,47 Un salarié habite à proximité du site de son client. Il est contraint d utiliser son véhicule personnel 4 CV pour effectuer km par an au titre des trajets pour se rendre chez ce client : Steria : les IK seront de par an Sopra : les IK seront de par an Ce salarié est affecté chez un nouveau client et doit faire km par an. Steria : les IK seront de par an Sopra : les IK seront de par an CONCLUSION SEXTANT La politique de remboursement de Steria est plus avantageuse lorsque le salarié habite à une distance proche de son client (environ 18 km aller-retour). Pour les distances plus longues, le barème de Sopra est plus avantageux. 366

14 Pour les motos, le barème de Steria est significativement plus avantageux que celui de Sopra Indemnités kilométriques pour les motos ( ) Steria Sopra Exemples : Moins de 50 cc Jusqu à km A partir de km Jusqu à km Au-delà de km (2 000 km pour moins de 50 cc) 0,333 0,32 0,26 0,14 1 ou 2 cv 0,336 0,32 0,33 0,2 Un salarié habite à proximité du site de son client. Il est contraint d utiliser son véhicule personnel 4 CV pour effectuer km par an au titre des trajets pour se rendre chez ce client : Steria : les IK seront de par an Sopra : les IK seront de 800 par an Ce salarié est affecté chez un nouveau client et doit faire km par an. Steria : les IK seront de par an Sopra : les IK seront de par an 3 à 5 cv 0,398 0,32 0,39 0,23 Plus de 5 cv 0,515 0,32 0,41 0,28 CONCLUSION SEXTANT La politique de remboursement de Steria est plus avantageuse que celle de Sopra, quel que soit le kilométrage des véhicules et le nombre de chevaux fiscaux. 367

15 Steria propose une assurance auto-mission à ses salariés, alors que Sopra laisse aux salariés la responsabilité d effectuer les démarches auprès de leur assurance, et cela alors que le covoiturage peut être imposé Sopra Steria Commentaire Sextant Véhicule Le véhicule personnel est retenu si son utilisation est moins onéreuse qu un véhicule de location Covoiturage : dans tous les cas où il y a recours à l utilisation de véhicule personnel et lorsque plusieurs collaborateurs sont simultanément concernés par un même déplacement, le directeur de l unité peut décider des regroupements nécessaires Si le déplacement est de minimum 2 jours et que le trajet est supérieur à 80 km : le recours au véhicule de location est la règle Déplacement de moins de 2 jours : le recours au véhicule de location est recommandé La note de Sopra laisse au salarié la responsabilité du calcul de la différence de coût entre l utilisation du véhicule personnel et celle du véhicule de location, ce qui peut sembler surprenant. Le covoiturage ne devrait, à notre sens, ne se faire que sur la base du volontariat. En revanche, l entreprise pourrait mettre à la disposition des salarié des moyens pour faciliter le covoiturage (plate-forme web de réservation, etc.) Assurance L utilisation d un véhicule personnel pour les déplacements professionnels impose d être titulaire d un contrat d assurance pour cet usage incluant une clause de renonciation de l assureur à recours contre Sopra. Lorsque le salarié a souscrit un contrat d assurance et qu il fait moins de km dans l année, il perçoit une indemnité couvrant la différence entre les usages affaires et trajet. Les salariés autorisés à utiliser leur véhicule personnel à l occasion de mission et/ou de déplacements sont automatiquement couverts par une assurance auto-mission. Ainsi, les salariés autorisés à utiliser leur véhicule personnel sont automatiquement couverts en cas de sinistre. Les modalités de prise en charge de l assurance chez Sopra ne sont pas clairement définis Nous rappelons que l article 60 de la convention collective rappelle que la prise en charge de l assurance pour les trajets en lien avec le service est obligatoire Les dispositions prises par Steria apparaissent comme plus avantageuses 368

16 Chez Steria, les sur-temps de trajets sont valorisés Barèmes de prise en charge des sur-temps de trajet BONNE PRATIQUE STERIA Le salarié est autorisé à utiliser son véhicule personnel même lorsque les sites clients sont accessibles en transports en commun dès lors qu il existe un sur-temps exagéré Si cette pratique va dans le bon sens, la notion de sur-temps exagéré gagnerait à être objectivée afin d éviter les différences de traitement Les temps de trajets excédant le temps normal de trajet domicile-établissement de rattachement sont indemnisés Steria Durée de déplacement sur un trajet aller/retour Moins de 45 minutes De 45 à 90 minutes Plus de 90 minutes Indemnité journalière forfaitaire 1 brut 3 bruts 5 bruts CONCLUSION SEXTANT Si ces barèmes ont le mérite d exister, ils pourraient être valorisés davantage. 369

17 Pour les grands déplacements, une volonté de favoriser le train affichée dans les deux sociétés, mais plus affirmée dans les faits chez Sopra grands déplacements Avion Train Véhicule personnel Véhicule de location Steria Autorisé pour les déplacements de plus de 500 Km Billet de TGV systématiquement proposé si le temps de déplacement porte à porte est identique à 1H près Mode de déplacement préconisé Billets 2 nde classe Utilisation accordée après calcul du coût et accord conjoint du salarié et du supérieur hiérarchique Indemnisation selon le barème des frais kilométriques Recommandé dès que le déplacement est de minimum deux jours consécutifs et que le trajet concourt à un remboursement de plus de 80 km par jour Sopra Voyages en classe économique ou low cost Systématiquement utilisé pour les liaisons desservies par la SNCF dont la durée de trajet est : < 3H [3h 4H] si déplacement < 24H sauf autorisation de prendre l avion Réservations en 1 ère classe Autorisé à titre exceptionnel Frais plafonnés au trajet entre l agence et le client Indemnisation selon le barême des frais kilométriques Retenu si véhicule personnel écarté Sopra : les moyens de transport sont retenus en fonction : de l organisation du travail de la durée de la mission de leur coût de l éloignement du lieu de mission 370

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6 SOMMAIRE +... 1 SOMMAIRE... 2 OBJET... 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE REFERENCE... 3 PREAMBULE... 3 REGIME DES GRANDS DEPLACEMENTS... 5 REGIME DES PETITS DEPLACEMENTS... 5 Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS...

Plus en détail

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 les infos DAS - n 046 17 mars 2015 Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 L arrêté du 26 février 2015 (JO du 28 février 2015) fixe les barèmes fiscaux des indemnités kilométriques

Plus en détail

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT Mise à jour : 24/05/2007 Nbre de pages : 10 Nom du Responsable : Jacques REBEYRAT Visa : Fonction : Président Directeur Général SOMMAIRE OBJET 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE

Plus en détail

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 1. REVALORISATION DES SALAIRES 3 1.1. Revalorisation

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

Le remboursement des frais de transport domicile lieu de travail des salariés

Le remboursement des frais de transport domicile lieu de travail des salariés Le remboursement des frais de transport domicile lieu de travail des salariés En résumé A compter du 1 er janvier 2009 : Tous les employeurs de France (et non plus seulement les employeurs employant des

Plus en détail

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN ZOOM SUR L AIDE AU TRANSPORT DOMICILE - TRAVAIL Sources : - art. 20 de LFSS 2009 du 17 décembre 2008 ; - Décret n 2008-1501 du 30 décembre 2008 relatif au remboursement des frais de transport des salariés

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE BRETAGNE 6 COURS RAPHAEL BINET CS 94332 35043 RENNES CEDEX www.anfh.fr/bretagne Contact : Laurence BOUET Tél

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET

Plus en détail

les frais de déplacement des agents publics : du nouveau

les frais de déplacement des agents publics : du nouveau Le point sur... Dossier n 07/08 Février 2007 Frais de déplacement les frais de déplacement des agents publics : du nouveau Aujourd'hui pas moins de trois décrets fixent les conditions de remboursement

Plus en détail

DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique

DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique N 7/2011/SG/DAFJ DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique LE DIRECTEUR DE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE Vu, l article L.1415-1

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

Fiche solution. Aide au transport

Fiche solution. Aide au transport Aide au transport Loi n 2008-1130 du 17 décembre 2008 de financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Décret n 2008-1501 du 30 décembre 2008, J.O. du 31 décembre 2008 Loi n 82-1153 du 30 décembre 1982

Plus en détail

Ucanss Document de travail RPN du 16 juin 2015. Projet d'accord concernant les frais de déplacement

Ucanss Document de travail RPN du 16 juin 2015. Projet d'accord concernant les frais de déplacement Projet d'accord concernant les frais de déplacement PREAMBULE Le présent accord a pour objet de simplifier les dispositions relatives aux préciser les règles applicables en matière de frais de déplacement

Plus en détail

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 Version 4.00 du 16 juin 2011 1 Guide_Mission_V4.00 1. DISPOSITIONS COMMUNES La notion de missionnaire Est considéré comme missionnaire un agent en service, muni

Plus en détail

Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs

Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs CIRCULAIRE COMMUNE 2006-2 -DC Paris, le 16/03/2006 Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration

Plus en détail

Impôts 2015. Frais professionnels des salariés

Impôts 2015. Frais professionnels des salariés Impôts 2015 Frais professionnels des salariés Salariés Vos dépenses professionnelles sont prises en compte pour le calcul de votre impôt sur le revenu. Une déduction forfaitaire de 10 % est automatiquement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD DU 12 JUILLET 2012 RELATIF À LA

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Gestion des déplacements au sein des TERRAINS

Gestion des déplacements au sein des TERRAINS Direction Générale de l'enseigne La Poste Direction des Ressources Humaines Destinataires Toutes entités de l'enseigne Contact Jacques EYQUEM Tél : 01 55 44 27 46 Fax : E-mail : Correspondant local : Guichet

Plus en détail

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations FICHE CONSEIL Chemin d accès : METHODES/OUTILS/2.DEVELOPPER/FICHES CONSEIL/SOCIAL RH/DIVERS Page : 1/5 1. L arrêt maladie

Plus en détail

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE République française Polynésie française www.cgf.pf DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 Novembre 2011 à toutes

Plus en détail

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION Les conditions de remboursement et les pièces justificatives Délibération du 27/02/2009 L article 7 du décret n 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille. CA du 17 janvier 2012

Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille. CA du 17 janvier 2012 Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille CA du 17 janvier 2012 1 mars 12 les principes réglementaires - Les principes réglementaires applicables sont définis

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

Gestion des déplacements dans le cadre des Territoires d Attractivité et d Initiative

Gestion des déplacements dans le cadre des Territoires d Attractivité et d Initiative Direction Générale de La Poste Grand Public et du Développement Territorial Direction des Ressources Humaines Destinataires Toutes entités Grand Public Contact Jacques EYQUEM Tél : 01.55.44.27.46 Fax :

Plus en détail

Note. Émetteur(s) : Destinataire(s) : Copie(s) : Objet : Direction des Ressources Humaines. Collaborateurs Sopra Steria Group

Note. Émetteur(s) : Destinataire(s) : Copie(s) : Objet : Direction des Ressources Humaines. Collaborateurs Sopra Steria Group Note Émetteur(s) : Direction des Ressources Humaines Destinataire(s) : Collaborateurs Sopra Steria Group Copie(s) : Objet : Procédure de remboursement des frais de déplacement et de séjour professionnels

Plus en détail

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Définition Les heures supplémentaires sont toujours celles effectuées au-delà de la durée légale hebdomadaire de 35 heures ou d une durée considérée comme équivalente dans certaines

Plus en détail

RAPPEL DES OBLIGATIONS RELATIVES AU SECTEUR HORECA

RAPPEL DES OBLIGATIONS RELATIVES AU SECTEUR HORECA Décembre 2013 /1 RAPPEL DES OBLIGATIONS RELATIVES AU SECTEUR HORECA Madame, Monsieur, Afin de vous tenir parfaitement informés des obligations vous incombant, nous vous rappelons les principales règles

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION Les conditions de remboursement et les pièces justificatives Délibération du 21/12/2012 L article 7 du décret n 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les

Plus en détail

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations Objet : Information concernant l assurance «voyages officiels» des agents, experts et autres personnes voyageant à la charge des budgets de l Organisation PREAMBULE

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais DSG-DRH Juillet 2013 POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais Mise à jour juin 2013 DSG-DRH Juillet 2013 La présente note a pour objet d informer des règles en vigueur applicables aux Collaborateurs du Groupe

Plus en détail

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA 2 ENTRE, - Le Centre de gestion de la Fonction Publique

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009 L.I.R. n 104/1 Objet : Évaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 205 avril 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Nos bureaux seront fermés les lundi 21 avril, jeudi 1er mai, vendredi

Plus en détail

Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé.

Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé. Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé. Ce document doit être adapté en fonction de la configuration de votre expérimentation et des modalités validées par la direction. Préambule.

Plus en détail

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application COMMISSIONS PARITAIRES DES 14 et 28 janvier 2014 TELE TRAVAIL Constatant un développement anarchique de l application du télé travail dans le réseau Sécurité Sociale, la CFTC a été à l initiative de la

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 Les frais de transport : domicile - travail La prise en charge obligatoire : les frais de transports publics L employeur a l obligation de prendre en charge une partie du prix

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Il a été convenu ce qui suit : Entre les soussignés

Il a été convenu ce qui suit : Entre les soussignés Accord sur les frais professionnels et avantages divers au personnel Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS, 7 rue d'escures, représentée par adame

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises Par Patricia PENGOV GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises I. Mise en place d une obligation en matière de prévoyance

Plus en détail

Remboursement des frais professionnels

Remboursement des frais professionnels DIRECTION GENERALE Directeur des ressources humaines 19 rue Marius Grosso 69120 VAULX-EN-VELIN Tél. 04 72 07 42 00 - Fax 04 72 07 42 01 eric.hillenmeyer@ove.asso.fr - http://www.ove.asso.fr Remboursement

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Chapitre 1 : Champ d application et objet de l accord Le présent accord s applique à l ensemble

Plus en détail

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris Février 2008 Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris La fiscalité des frais professionnels Salon des Entrepreneurs 2008 119177.01 Stéphane Letranchant 1 1 Sommaire 1. Panorama et définition des

Plus en détail

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ 1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ Règles communes Art 11 Règles complémentaires à l étranger Art 12 ACOSS Circ. DSS/SDFSS/5B n o 2005/389 19 août 2005 Accords nationaux Mode de transport (art

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé A partir du 1 er janvier 2016, toutes les entreprises seront dans l'obligation de proposer une couverture santé minimale

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES DÉDUCTIBLES RAPPEL Pour être déductibles des recettes, les dépenses effectuées par les titulaires de revenus non commerciaux doivent répondre aux conditions suivantes : être nécessitées par l exercice

Plus en détail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail Les fiches pratiques de législation Prise en charge des frais de transport domicile-travail MODALITES DE PRISE EN CHARGE EN CAS D UTILISATION DES TRANSPORTS EN COMMUN (OBLIGATOIRE) Principe Abonnements

Plus en détail

PROCESSUS RESSOURCES HUMAINES

PROCESSUS RESSOURCES HUMAINES PROCESSUS RESSOURCES HUMAINES 27.04.2015 PROCÉDURE Conditions d Expatriation des Experts long terme 1. CHAMP D APPLICATION Cette Procédure concerne les Conditions d Expatriation des Experts engagés par

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Références MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Loi n 2008-1330 du 17décembre 2008 de financement de la sécurité sociale pour 2009 (notamment son article

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

1 Champ d application

1 Champ d application 1 Champ d application 1.1. Personnels concernés Le protocole d accord du 23 juillet 2015 concerne l ensemble des salariés des organismes du Régime général de Sécurité sociale relevant des conventions collectives

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV COMMENT CALCULER LE MONTANT DE L INDEMNITE DE LICENCIEMENT? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, reprenant les dispositions de l ANI du 11 janvier 2008,

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Comparaison des politiques de remboursement de frais

Comparaison des politiques de remboursement de frais Comparaison des politiques de remboursement de frais 353 Que ce soit sur la procédure d avance de frais, l assurance des véhicules, le recours à la location ou la valorisation des sur-temps, les dispositions

Plus en détail

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie signé le 23/03/07 par la CFDT, FO Oise, le SNECA et SUD Oise ACCORD N 4 ACCORD RELATIF A L INDEMNISATION DES FRAIS

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS 1. Principe de déplacement des administrateurs Il est souhaitable que tout administrateur puisse constater la réalité sur le terrain des missions ACF ainsi

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Entrée en vigueur le 1 er juillet 2009 Modifiée le 6 décembre 2010 Modifiée le 5 juin 2012 Modifiée le 23 juin 2015 Service

Plus en détail

JORF n 0304 du 31 décembre 2008. Texte n 119

JORF n 0304 du 31 décembre 2008. Texte n 119 Le 22 octobre 2010 JORF n 0304 du 31 décembre 2008 Texte n 119 DECRET Décret n 2008-1501 du 30 décembre 2008 relatif au remboursement des frais de transport des salariés NOR: MTST0829547D Le Premier ministre,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

LA FISCALITE RELATIVE AUX DEPLACEMENTS DOMICILE-LIEU LIEU DE TRAVAIL

LA FISCALITE RELATIVE AUX DEPLACEMENTS DOMICILE-LIEU LIEU DE TRAVAIL LA FISCALITE RELATIVE AUX DEPLACEMENTS DOMICILE-LIEU LIEU DE TRAVAIL Ministère des Finances 1 ROLE DE LA FISCALITE EN MATIERE DE MOBILITE Aiguiller la demande de mobilité de la voiture vers d autres modes

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, CGT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140 PARIS, le 11/10/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140 OBJET : Règles de déductibilité de l assiette des cotisations de Sécurité Sociale des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE

PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE Préambule Chapitre 1 La Définition et champ d application L objectif de cet accord consiste donc à permettre une égalité de traitement

Plus en détail

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations 9 juillet 2009 Conditions et champ A compter du 1 er juillet 2009, en cas de rupture du contrat

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014

Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014 REMUNERATION Note d'information n 14-01 du 06 janvier 2014 Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014 Références - Loi

Plus en détail

Directives de la Direction. Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service. Préambule

Directives de la Direction. Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service. Préambule Directives de la Direction Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service Préambule La Loi sur le personnel de l Etat de Vaud du 12 novembre 2001 s appliquant aux collaborateurs de l UNIL, de même

Plus en détail

Protocole d'accord relatif aux frais de déplacement

Protocole d'accord relatif aux frais de déplacement Protocole d'accord relatif aux frais de déplacement Entre d'une part, - l'union des caisses nationales de sécurité sociale, représentée par son directeur, Didier Malric, dûment mandaté à cet effet par

Plus en détail

La convention collective de branche de l aide à domicile

La convention collective de branche de l aide à domicile La convention collective de branche de l aide à domicile Demi journée d information 28 novembre 2011 Uriopss pacac 1 Le contexte 2 La BAD La branche de l'aide à domicile comprend à ce jour : Trois conventions

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

V - Conventions avec les Agences de voyages et autres prestataires de service. page 4

V - Conventions avec les Agences de voyages et autres prestataires de service. page 4 AGENCE COMPTABLE GUIDE PRATIQUE DE L AGENT EN MISSION APPLICABLE du 1 er janvier 2013 au 31 décembre 2014 TEXTE EN VIGUEUR : Décret 2006-781 du 3 juillet 2006 SOMMAIRE : I - Personnels concernés......

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

Activité partielle et Formation. Direccte de Franche Comté

Activité partielle et Formation. Direccte de Franche Comté Activité partielle et Formation Une mesure ancienne prévue par les partenaires sociaux dans un accord national interprofessionnel (ANI) du 21 février 1968, réactualisée par deux ANI du 13 Janvier et du

Plus en détail