Cadre de formation de la profession enseignante

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre de formation de la profession enseignante"

Transcription

1 Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la profession enseignante par le biais du perfectionnement professionnel continu. Le Cadre de formation de la profession enseignante décrit les possibilités de perfectionnement qui s offrent aux membres, c est-à-dire les programmes de formation initiale et de perfectionnement professionnel agréés, ainsi qu une vaste gamme d autres activités de formation. 23

2 Origine des fondements de l exercice professionnel Le perfectionnement professionnel revêt différentes formes. Après avoir terminé leur formation à l enseignement, les membres peuvent suivre des cours et des programmes inscrits au Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner, pris en application de la Loi sur l Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario. Ces cours et programmes sont agréés par l Ordre et offerts par des fournisseurs approuvés. Lorsqu un membre réussit l un de ces cours ou programmes, une mention à cet effet est inscrite sur sa carte de compétence. Il n y a pas que les programmes et cours menant à des qualifications additionnelles qui permettent aux membres de se perfectionner. Le présent cadre décrit d autres possibilités de perfectionnement professionnel. Les pédagogues peuvent notamment participer à des activités de formation ou les animer, faire du mentorat auprès de leurs collègues, se joindre à des réseaux professionnels, participer à des activités de recherche et lire des ouvrages et articles spécialisés. La formation est au cœur du professionnalisme des enseignantes et enseignants. Outre les programmes de perfectionnement professionnel agréés, les membres de l Ordre continuent à se perfectionner de diverses façons pour améliorer leur enseignement et pour favoriser l apprentissage des élèves. Toutes ces possibilités de formation, conçues pour améliorer l exercice de la profession et le rendement de l élève, font partie intégrante du cadre de formation. Les pédagogues participent aux activités de formation offertes par leurs employeurs, le ministère de l Éducation, les facultés d éducation, les associations professionnelles d intérêt pédagogique, les fédérations d enseignantes et d enseignants, et les organismes professionnels. En participant à des activités de formation de ce genre, les membres de l Ordre démontrent leur engagement par rapport au perfectionnement professionnel. En élaborant le Cadre de formation de la profession enseignante, l Ordre répond à son mandat légiféré de «prévoir la formation continue des membres». Le cadre de formation permet également au public de savoir comment les membres prennent en charge leur formation. 24 F O N D E M E N T S D E L E X E R C I C E P R O F E S S I O N N E L

3 Cadre de formation : reconnaît l engagement de l enseignante ou de l enseignant à poursuivre sa formation met en valeur une gamme d options pour améliorer l exercice de la profession et le rendement de l élève répertorie les programmes et activités de formation agréés ou reconnus par l Ordre aide l enseignante ou l enseignant à dresser une liste de ses expériences de formation et de ses réalisations, à les regrouper, à y réfléchir et à les célébrer confirme auprès de la profession et du public que les membres de l Ordre ont la possibilité de poursuivre leur formation tout au long de leur carrière. Principes soutenant le cadre de formation : Le but de la formation est l amélioration continue de l exercice de la profession. La formation du personnel enseignant est directement liée à celle de l élève. Le cadre de formation favorise les activités de formation qui se fondent sur les besoins du système, sur les besoins en matière de croissance et sur les besoins des élèves en matière de formation. Le cadre encourage aussi l enseignante ou l enseignant à répertorier ses forces et ses intérêts personnels et à les exploiter dans le cadre de sa formation. Une formation à l enseignement fondée sur les normes permet l intégration de tous les volets de cette formation. Tout programme et toute activité de formation agréés par l Ordre doivent être conçus pour appuyer les Normes d exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante. Une formation efficace se fonde sur des principes d apprentissage. Le cadre de formation tient compte des priorités personnelles et professionnelles de chaque personne. Le cadre comprend des activités de formation variées, adaptées et accessibles pour les membres de l Ordre. L enseignante ou l enseignant fait une analyse réflexive de sa formation. La formation la vie durant est un apprentissage continu pris en charge par les membres de l Ordre et analysé régulièrement. C A D R E D E F O R M AT I O N 25

4 Qualifications requises pour enseigner Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Le Règlement 184/97 sur les qualifications requises pour enseigner, pris en application de la Loi sur l Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario, précise les programmes reconnus officiellement par l Ordre. Programmes menant à une qualification en vertu du Règlement 184/97 sur les qualifications requises pour enseigner Cours menant à une qualification de base additionnelle Programme de formation à l enseignement de l Ontario (qualifications de base) Cours menant à la qualification de spécialiste en études supérieures Règlement 184/97, Qualifications requises pour enseigner Ces programmes de formation professionnelle sont agréés par l Ordre. Programme menant à la qualification de directrice ou de directeur d école Programme menant à la qualification d agente ou d agent de supervision Cours menant à une qualification additionnelle Autres possibilités de croissance et de perfectionnement professionnels Le défi pour les membres de l Ordre est de maintenir et d élargir leurs connaissances et compétences professionnelles dans un milieu en évolution constante. Les pédagogues participent à des activités de formation variées. Les possibilités décrites ci-après reflètent la complexité de la profession enseignante. 26 F O N D E M E N T S D E L E X E R C I C E P R O F E S S I O N N E L

5 Les activités de perfectionnement et de croissance professionnelle comprennent notamment : Programmes universitaires Ne sont inscrits sur la carte de compétence que les diplômes universitaires. s inscrire à un programme ou à un cours offert par une université, un collège ou un autre établissement ou organisme qui ne mène pas toujours à un diplôme universitaire. Ce programme pourrait être un préalable à l inscription à un programme du Règlement 184/97. Activités de recherche faire enquête sur l exercice de l enseignement planifier et mener une recherche visant à améliorer l enseignement et l apprentissage travailler en collaboration pour rehausser les connaissances en enseignement et apprentissage explorer des moyens d accéder à la recherche en éducation et de l utiliser. Réseaux professionnels former un partenariat avec le secteur privé, un collège ou une université participer à un comité (matière) ou aux travaux d une fédération ou d autres organismes professionnels participer à un comité scolaire participer à un comité communautaire scolaire ou au conseil d école. Contribution professionnelle présenter ou organiser une conférence, un atelier ou un séminaire, ou d y participer contribuer à une publication professionnelle. Mentorat et réseautage devenir enseignante ou enseignant associé faire du mentorat apprendre avec des collègues par planification coopérative et par résolution de problèmes former un groupe d étude. Activités professionnelles se monter un portfolio professionnel organiser des occasions d observer des pratiques exemplaires rester au courant des changements en lisant des ouvrages et revues spécialisés partager des idées et des ressources avec ses collègues participer à la rédaction ou à l évaluation d un curriculum. Apprentissage par l exercice créer et mettre en œuvre du matériel pédagogique participer à une recherche scolaire collective mettre en œuvre une nouvelle stratégie d enseignement ou d évaluation mener une recherche-action et en publier les résultats mener de nouvelles initiatives seul ou avec des collègues. Intégration de la technologie accroître ses connaissances des ordinateurs, des télécommunications, de la vidéoconférence, des cédéroms ou des vidéodisques se joindre à un serveur de liste intégrer la technologie à son enseignement s inscrire à un programme de formation à distance. Tout membre de l Ordre peut aussi choisir de déterminer des options de formation autres que celles mentionnées aux présentes. C A D R E D E F O R M AT I O N 27

6 28 F O N D E M E N T S D E L E X E R C I C E P R O F E S S I O N N E L

7 Les communautés d apprentissage favorisent la formation. Le cadre favorise la collaboration. Il appuie l engagement continu par rapport à l amélioration et à l actualisation de l enseignement comme responsabilité individuelle et collective. Les principes énoncés dans le Cadre de formation de la profession enseignante guident les activités de consultation et de recherche de l Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario. Ils servent à l élaboration, à la mise en œuvre et à la révision des normes d exercice, des normes de déontologie et du cadre de formation. Ils orientent également l agrément des programmes de formation à l enseignement et de perfectionnement professionnel des enseignants. Conclusion Ensemble, les normes d exercice, les normes de déontologie et le cadre de formation définissent les Fondements de la profession enseignante sur lesquels reposent les programmes de formation professionnelle agréés. Ces énoncés devraient être considérés comme trois éléments d une même famille, chacun dérivant son efficacité de sa relation avec les deux autres. Ils visent essentiellement à orienter le personnel enseignant dans l exercice de sa profession afin de favoriser plus efficacement l apprentissage des élèves. Le recueil procure un modèle de pratique professionnelle exemplaire pour toutes les enseignantes et tous les enseignants de l Ontario. C O N C L U S I O N 29

Ligne directrice du cours menant à la qualification de spécialiste en études supérieures en biologie

Ligne directrice du cours menant à la qualification de spécialiste en études supérieures en biologie Ontario College of Teachers Ligne directrice du cours menant à la qualification de spécialiste en études supérieures en biologie Annexe E Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Avril 2003

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Table des matières Cadre de formation de la profession enseignante... 1 Normes d exercice, normes

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Version révisée 2012. Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Fondements de l exercice professionnel INTRODUCTION 1

Version révisée 2012. Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Fondements de l exercice professionnel INTRODUCTION 1 Version révisée 2012 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Fondements de l exercice professionnel INTRODUCTION 1 Table des matières 3 Fondements de l exercice professionnel 4 Professionnalisme

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle

Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle Informatique, 1 re partie Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Juillet 2010 This document is available in

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005 MISSION L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Le financement : un défi

Le financement : un défi Mars 2015 Bulletin sur le rapport nal Conclusions générales Ce bulletin souligne les rétroactions recueillies lors des consultations ainsi que les conclusions et recommandations du rapport final. Recherche

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

ÉLARGISSEZ VOS POSSIBILITÉS. EXPLOREZ VOS HORIZONS. EXPLOITEZ VOTRE POTENTIEL.

ÉLARGISSEZ VOS POSSIBILITÉS. EXPLOREZ VOS HORIZONS. EXPLOITEZ VOTRE POTENTIEL. ÉLARGISSEZ VOS POSSIBILITÉS. EXPLOREZ VOS HORIZONS. EXPLOITEZ VOTRE POTENTIEL. DEVENEZ UN CPA ÉCOLE DE GESTION CPA ATLANTIQUE Le titre de «comptable professionnel agréé» (CPA) représente le niveau le plus

Plus en détail

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire 2012 www.contactnorth.ca www.contactnord.ca Le 9 mars 2012, M. Glen Murray, ministre de la Formation et

Plus en détail

Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques. Aperçu

Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques. Aperçu Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques Aperçu Le présent document offre un aperçu du texte sur Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques, 3e édition,

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO

MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO Le jeudi 17 novembre 2005 Meilleur départ Mise à jour et prochaines étapes OBJET Fournir une mise à jour sur les éléments

Plus en détail

GUIDE DU CHEF DE PROJET

GUIDE DU CHEF DE PROJET 1 GUIDE DU CHEF DE PROJET Le programme ontarien Action communautaire Enfants en santé («Enfants en santé») est un programme communautaire dans le cadre duquel des partenaires de différents secteurs (p.

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience RÉSOLUTION 183-03 Date d adoption : 23 septembre 2003 En vigueur : 23 septembre 2003 À réviser avant : DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS Éducation coopérative 1. Expérience d apprentissage pratique

Plus en détail

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ PROGRAMME DE FORMATION PERMANENTE ET DE PARTICIPATION POUR MÉDIATEURS AGRÉÉS ET BREVETÉS Programme de formation permanente et de participation (FPP) pour médiateurs agréés et brevetés Directives, catégories

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle Spécialiste en études supérieures en Français langue seconde

Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle Spécialiste en études supérieures en Français langue seconde Ligne directrice du cours menant à la qualification additionnelle Spécialiste en études supérieures en Français langue seconde Annexe E Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Décembre

Plus en détail

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision :

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : POLITIQUE 802 Page 1 de 5 Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : 1.0 OBJET Cette politique définit les normes minimales pour la

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

DE LA MAJEURE LES COMPOSANTES DE LA MAJEURE

DE LA MAJEURE LES COMPOSANTES DE LA MAJEURE Introduction LES COMPOSNTES DE L MJEURE 1 LES COMPOSNTES DE L MJEURE 1.1 Les cinq composantes de la majeure 1-3 1.2 Ensemble des crédits requis 1-5 1.3 Certifications et formations reconnues par le secteur

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME CANADA DERNIÈRE RÉVISION AOÛT 2015 Table des matières INTRODUCTION...1 À PROPOS DES PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME... 1 OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE... 1 PRA ACTIVITÉ 1

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL Présenté à : l Ordre des infirmières et infirmiers de l Abitibi- Témiscamingue le 8 juin 2010 Sylvie Berthiaume, directrice-conseil Direction des affaires

Plus en détail

Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2012/2013 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93

Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2012/2013 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93 Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2012/2013 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93 Le conseil d administration (CA) favorise et adopte

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

L agent financier en tant que conseiller stratégique Présentation de l IGF 25 novembre 2015

L agent financier en tant que conseiller stratégique Présentation de l IGF 25 novembre 2015 L agent financier en tant que conseiller stratégique Présentation de l IGF 25 novembre 2015 Préparé par : Présenté par : Bureau du contrôleur général (BCG) Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT)

Plus en détail

U NITÉ 4: RECHERCHE ET

U NITÉ 4: RECHERCHE ET U NIT 4: RECHERCHE ET CONSERVATION D EMPLOI Plan d évaluation n RAG K : Trouver ou créer du travail et le conserver 73 Atteinte des résultats d apprentissage n RAG K : Trouver ou créer du travail et le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en L AFMC est reconnaissante de l occasion qui lui est donnée de rencontrer les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition

Plus en détail

STRATÉGIE ONTARIENNE EN MATIÈRE DE LEADERSHIP. Évaluation du rendement des directions d école et des directions adjointes

STRATÉGIE ONTARIENNE EN MATIÈRE DE LEADERSHIP. Évaluation du rendement des directions d école et des directions adjointes STRATÉGIE ONTARIENNE EN MATIÈRE DE LEADERSHIP Évaluation du rendement des directions d école et des directions adjointes GUIDE DES EXIGENCES ET DES MODALITÉS 2013 La Fonction publique de l Ontario s efforce

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Représentants régionaux des conseils scolaires et autres intervenants. 20, 21, 22 mai Provincial Réunion Majeure haute spécialisation

Représentants régionaux des conseils scolaires et autres intervenants. 20, 21, 22 mai Provincial Réunion Majeure haute spécialisation ANNEXE C PP : Contribution de la division au perfectionnement professionnel en (en date de mars 2008). LRÉ/18 combinés, Éducation de l enfance en difficulté, DPPÉED 28 mars 2008. Horaire / Avril-août 2008

Plus en détail

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Guide concernant les sympathisants Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Sympathisants introduction Le Parti libéral du Canada ouvre ses portes à tous les Canadiens qui désirent créer des liens et s engager

Plus en détail

Mentorat pour les leaders scolaires nouvellement nommés

Mentorat pour les leaders scolaires nouvellement nommés Mentorat pour les leaders scolaires nouvellement nommés Août 2009 Table des matières Avant propos... 5 Objectifs du guide... 6 Module 1 Définition du mentorat... 7 Module 2 Compétences de base essentielles

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS

ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS Annexe 1 ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS Les ministres des gouvernements fédéral et provinciaux/territoriaux responsables du Sport, de l Activité physique et des

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Politique d attribution des dons reçus par la fondation

Politique d attribution des dons reçus par la fondation Politique d attribution des dons reçus par la fondation 1. Objectifs de la politique Conformément à sa mission, la Fondation du Cégep André-Laurendeau entend : Soutenir et développer les services spécifiques

Plus en détail

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports Politique sur la vision pour 2030 de l enseignement supérieur Mars 2014 Préface L enseignement supérieur joue

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa LE POSTE Alors que l Université d Ottawa se dirige vers de nouveaux horizons prometteurs, nous sommes à la recherche d un directeur

Plus en détail

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien O r d r e d e s e r g o t h é r a p e u t e s d e l O n t a r i o Sept 2004 Introduction La position de l Ordre sur le personnel de soutien L Ordre

Plus en détail

Résumé de la recherche

Résumé de la recherche Résumé de la recherche Évaluation du développement et de l apprentissage des élèves des établissements proposant le Programme primaire du Baccalauréat International Ce résumé a été élaboré par le service

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

Orientation et formation au cheminement de carrière

Orientation et formation au cheminement de carrière Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 9 e et 10 e année R É V I S É Orientation et formation au cheminement de carrière 2 0 0 6 Table des matières Introduction........................................................

Plus en détail

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE)

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) Demande d admission APERÇU DU COURS Le nouveau cours d une journée de l IAS intitulé «La surveillance des risques pour l entreprise» permettra aux administrateurs

Plus en détail

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille Silvie Delorme Dès sa création en 1969, la Corporation accorde une importance majeure à la formation continue. Gage d une profession

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 L Institut canadien des évaluateurs (ICE) soumet les recommandations

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication Ottawa Foyers Partage 44, rue Eccles, bureau 50 Ottawa (Ontario) K1R 6S4 613-744-3562 (tél.) 613-288-0043 (téléc.) Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Administration des médicaments pour les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés dans les foyers de soins. Lignes directrices

Administration des médicaments pour les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés dans les foyers de soins. Lignes directrices Administration des médicaments pour les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés dans les foyers de soins Lignes directrices Apprové par: Association des infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Profil du secteur des affaires. Les professions dans le secteur des affaires. Formation en apprentissage. Professions dans le secteur des affaires

Profil du secteur des affaires. Les professions dans le secteur des affaires. Formation en apprentissage. Professions dans le secteur des affaires Introduction Affaires Affaires Profil du secteur des affaires En 2006, plus du tiers de la main d œuvre canadienne, soit environ 14,5 millions de personnes, travaillaient dans le domaine des affaires et

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

Description de tâches

Description de tâches Identification Description de tâches Titre d emploi : Nom du titulaire du poste : Directeur-adjoint ou directrice-adjointe des installations À engager Nom et titre du gestionnaire : Madame Lise Bergeron,

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

La gestion des risques au Canada

La gestion des risques au Canada La gestion des risques au Canada Préparation au climat de 2100 Fredericton (Nouveau-Brunswick) Le 17 novembre 2012 gestion des risques réseaux outils stratégies mesures 1 stratégies cadre stratégique Cadre

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL 6 décembre 2004 Révisé automne 2007 Adopté le 8 novembre 2007 par le Comité régional de coordination des stages TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Recrutement et Maintien/Fidélisation Un Cadre d Actions

Recrutement et Maintien/Fidélisation Un Cadre d Actions Recrutement et Maintien/Fidélisation Un Cadre d Actions 1. PRÉAMBULE 1.1 L'accès aux services de santé pour tous est un droit humain fondamental. Ce droit est un élément essentiel du modèle social européen.

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

utils de perfectionnement

utils de perfectionnement O Préambule utils de perfectionnement Les inhalothérapeutes travaillant dans les établissements de santé et services sociaux ont le devoir de dispenser des soins de qualité. Il est de leur responsabilité,

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1. Poste: AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int Titre

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Réalisé par M. Gaétan Lehouillier, Consultant en ressources humaines Groupe Conseil Progesco inc. 18 avril 2007 Ce projet a été réalisé dans le

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Lignes directrices sur les services aux élèves ayant un handicap sensoriel

Lignes directrices sur les services aux élèves ayant un handicap sensoriel Lignes directrices sur les services aux élèves ayant un handicap sensoriel Lignes directrices sur les services aux élèves ayant un handicap sensoriel Table des matières i Introduction 3 Mission de l éducation

Plus en détail