Accessibilité des ERP existants : le diagnostic. Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accessibilité des ERP existants : le diagnostic. Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité»"

Transcription

1 Accessibilité des ERP existants : le diagnostic Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité»

2 I- Une loi pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées

3 La loi n Grands principes Accès à tout pour tous Tous handicaps Tous les domaines de la vie sont concernés : vie citoyenne, vie dans la cité et déplacements, logement, scolarisation, emploi et formation, culture, loisirs, accès aux soins, etc. 3

4 La loi n Contenu 101 articles 6 titres : dispositions générales prévention, recherche et accès aux soins compensation et ressources accessibilité accueil et information des personnes handicapées, évaluation de leurs besoins et reconnaissance de leurs droits citoyenneté et participation à la vie sociale 4

5 La loi n Titre IV : accessibilité 36 articles 3 chapitres : scolarité, enseignement supérieur et enseignement professionnel emploi, travail adapté et travail protégé cadre bâti, transports et nouvelles technologies 5

6 La loi n Titre IV, chapitre III : cadre bâti, transports et nouvelles technologies 14 articles (41 à 54) 6

7 La loi n Titre IV, chapitre III : cadre bâti cadre bâti ( bâtiments d habitation / établissement et installations recevant du public) art. 46 Commission communale d accessibilité 7

8 Les fondamentaux de la loi Droit à compensation des conséquences du handicap Prise en compte de tous les handicaps La traduction de ces enjeux dans la partie réglementaire «cadre bâti» est «bornée» par les limites du champ d application du code de la construction et de l habitation. 8

9 Le sens des mots «Déficience physique» regroupe les trois formes de déficiences : motrice, visuelle, auditive. «Mobilité réduite» (position du Parlement européen ), regroupe toutes les formes de handicaps, les personnes de petite taille, les personnes âgées, les personnes «valides» mais encombrées par quelque chose, etc. «Motricité réduite» caractérise une personne ayant une déficience motrice mais capable de se déplacer sans l aide d un fauteuil roulant. 9

10 Le sens des mots «L indépendance» caractérise la possibilité-capacité de réaliser des actes sans avoir besoin d aide. «L autonomie» caractérise la possibilité-capacité de gérer les solutions à ses besoins. Un individu ne peut exiger l une ou l autre que dans les limites de ses capacités qu il se doit de connaître. 10

11 Situation de handicap L environnement urbain : bâtiments, voirie, aménagements, équipements, etc. Les usagers Requiert des actions se déplacer, atteindre des objets lire des textes, entendre des messages comprendre une signalisation se repérer, s orienter Disposent d'aptitudes motrices-ambulatoires, de préhension visuelles, auditives cognitives, de communication capacité cardio-respiratoire Si non correspondance Situation handicapante Pénibilité difficulté et/ou danger Impossibilité exclusion, mise à l'écart 11

12 La réglementation «cadre bâti» Prise en compte des handicaps Moteur Visuel Auditif Mental, intellectuel le mal le non le mal le non le mal le non les «mal marchant» les personnes en fauteuil roulant les malvoyant les nonvoyant les malentendant les nonentendant personnes autonomes et indépendantes dans l environnement urbain 12

13 Arrêté BHC neufs La réglementation «cadre bâti» Conditions d application de l arrêté Caractérisation technique de l accessibilité 13

14 La réglementation «cadre bâti» Arrêté BHC existant Conditions d application au neuf Caractérisation technique de l accessibilité Conditions d application à l existant avec ou sans travaux 14

15 La réglementation «cadre bâti» Vision d ensemble «cadre bâti» Travaux sur BHC existants Caractérisation technique de l accessibilité BHC neufs homogénéité MI neuves Travaux sur ERP existants + mise aux normes ERP neufs CTA CTA 15

16 Approche fonctionnelle du bâtiment : Structure des textes «cadre bâti» cheminements extérieurs stationnement accès au bâtiment parties communes intérieures (circulations horizontales et verticales, revêtement de parois, portes et sas) équipements intérieurs et extérieurs qualités générales du bâtiment (éclairage) spécificités logement (intérieur des logements, locaux collectifs, celliers et caves) / spécificités ERP (accueil, équipements mobiles, sorties ) etc. 16

17 Structure des textes «cadre bâti» Approche en termes de performances et d usage : repérage et guidage atteinte et usage caractéristiques dimensionnelles sécurité d usage etc. 17

18 II- Une loi des obligations de mise aux normes de l existant

19 Obligations découlant de la loi n Réalisation de diagnostics 11 février 2008 : diagnostic des transports publics terrestres de voyageurs. 21 décembre 2009 : état des lieux et programme d'actions voirie et aménagements des espaces publics. 1 er janvier 2011 : diagnostic des ERP des catégories 1, 2, 3, 4 (en sécurité incendie). 19

20 Obligations découlant de la loi n Réalisation de travaux tous ERP 1 er janvier 2015 : Mise en accessibilité des ERP IOP existants. 20

21 Obligations découlant de la loi n Réalisation de travaux pour certains bâtiments de l Etat Préfectures : 31 décembre 2007 : l ensemble des prestations doivent être délivrées aux personnes handicapées dans une partie accessible du bâtiment 31 décembre 2010 : toutes les parties du bâtiment où sont délivrées les prestations offertes au public doivent être accessibles Enseignement supérieur : 31 décembre 2010 : les parties classées ERP doivent être accessibles 21

22 Obligations découlant de la loi n L enjeu de la chaîne de déplacement Article 45 : La chaîne de déplacement qui comprend le cadre bâti, la voirie, les aménagements des espaces publics, les systèmes de transport et leur intermodalité est organisée pour permettre son accessibilité dans sa totalité aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. 22

23 Obligations découlant de la loi n L enjeu de la chaîne de déplacement Les diagnostics ne peuvent échapper à cet objectif. Un diagnostic élément par élément ne fera pas apparaître un dysfonctionnement éventuel de la chaîne de déplacement. Une approche globale s impose qui élargit nos modes d intervention traditionnels. 23

24 en résumé Objet Obligation de faire à l'initiative de Délai Transports publics terrestres Schéma directeur accessibilité AOT ١١.٠٢.٢٠٠٨ Voirie, espaces publics ERP : Plan de mise en accessibilité - diagnostic - mise aux normes maire ou président EPCI propriétaire ou gestionnaire ٢٢.٠٩.٢٠٠٩ ٠١.٠١.٢٠١١ ١١.٠٢.٢٠١٥ Préfectures Enseignement supérieur (parties ERP) - mise aux normes "partielle" - mise aux normes "complète" propriétaire ou gestionnaire - mise aux normes propriétaire ou gestionnaire ٣١.١٢.٢٠٠٧ ٣١.١٢.٢٠١٠ ٣١.١٢.٢٠١٠ 24

25 III- L esprit du diagnostic d accessibilité 25

26 Position du RST Rappel de la «commande» art. R du CCH : diagnostic des conditions d accessibilité analyse de la situation de l établissement au regard des obligations réglementaires / description des travaux nécessaires / évaluation du coût des travaux. 26

27 Position du RST Analyse de la «commande» Trois savoir-faire différents : capacité de faire un constat, d analyser «ce qui ne va pas» au regard d un référentiel réglementaire capacité de concevoir des solutions capacité de dire combien cela va coûter 27

28 Position du RST La notion d accessibilité art. R : «Est considéré comme accessible aux personnes handicapées tout bâtiment ou aménagement permettant.de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçu» 28

29 Position du RST L accessibilité d un ERP C est un service offert au public dans un bâtiment ouvert au public. La finalité de l accessibilité d un ERP reste de permettre à tout usager de bénéficier du service offert. Par exemple, on ne va pas à la mairie pour visiter le bâtiment comme on visiterait un château, on va y chercher un service précis, ou assister à un mariage ou une réunion, etc. 29

30 Position du RST «De la règle à l usage» (Dominique FERTE) des caractéristiques «métriques» du bâtiment à l obtention du service offert ; des personnes handicapées mais indépendantes et autonomes à l ensemble du «public» (personnes de petite taille, corpulentes, fatigables, âgées, chargées, etc. ; de l accessibilité réglementaire à la qualité d usage ; du bâtiment existant au meilleur compromis pour ressembler à une construction neuve. 30

31 Position du RST L intelligence du diagnostic (Laurent SABY) On contrôle ce qui est neuf on diagnostique ce qui existe On réalise un contrôle pour lister une série de conformités ou de non-conformités on fait un diagnostic pour avoir une compréhension globale, analyser et décider comment agir pour améliorer du mieux que l on peut l accessibilité. 31

32 Position du RST L intelligence du diagnostic le diagnostic porte sur un patrimoine souvent ancien voire très ancien et dont l usage a pu varier dans le temps ; la résolution pertinente d un constat d inaccessibilité n est pas nécessairement d ordre architectural ou technique mais peut être organisationnelle, voire comportementale ; les gestionnaires doivent nécessairement se prononcer avant d affiner la recherche de solutions et de coûts. 32

33 IV- La pratique du diagnostic d accessibilité 33

34 Position du RST Les «temps» du diagnostic un temps d approche ; un état des lieux ; une recherche de solutions d amélioration ; un chiffrage ; une programmation. et tout au long de ce processus, le respect des prérogatives du propriétaire-gestionnaire et de sa légitimité à décider de ce qu il fera pour améliorer la relation entre le service offert et l usager! 34

35 Position du RST Les contours du diagnostic Bâtiment avec des parties ouvertes au public et des parties non ouvertes au public. Est considéré comme «public» toute personne admise dans l établissement à quelque titre que ce soit, en plus du personnel. 35

36 Position du RST L amont du diagnostic Entretien préalable avec un représentant «qualifié» du gestionnaire Recueil d éléments utiles au travail de diagnostic - ce qui fait le caractère «ERP»? quel est public? que vient-il faire? combien de personnes en moyenne? - quels sont les services concernés? combien de bâtiments différents? - y a-t-il des évènements ou des moments particuliers dans l'année? - où se gare-t-on? peut-on arriver facilement par un moyen de transport en commun? si oui par quel itinéraire? - y a-t-il des projets de modification? - quel est le périmètre d'étude? - y a-t-il des personnes ou services qu'il ne faut pas manquer de rencontrer? 36

37 Position du RST L état des lieux Je suis usager «tous handicaps» mais autonome et indépendant et je viens chercher un service je déroule une logique d usage je respecte la légitimité du propriétaire-gestionnaire de décider de ce qu il fera et je lui demande de se positionner sur l état des lieux je rédige le rapport en conséquence 37

38 Position du RST Le rapport 6 parties - contexte d étude - entretien préalable - périmètre d étude - état des lieux - synthèse de l état des lieux - pour aller plus loin 38

39 Position du RST Le rapport Synthèse de l état des lieux : - un décideur manque souvent de temps ou d envie de tout lire il préfère généralement l introduction, le résumé, la synthèse, les conclusions - le diagnostiqueur doit s interroger sur ce qui l a le plus marqué dans ses constats le dire au destinataire du rapport 39

40 Position du RST La recherche de solutions - Résolution «pointilliste» constat par constat ou prise de recul pour apporter des solutions d ensemble au niveau du bâtiment, du site, du patrimoine, compétence de maîtrise d œuvre - Réponse trop rapide et/ou trop technique risque de «mauvais bricolage» - La réponse pertinente peut être : architecturale ou technique (plan incliné, abaisser un meuble ) / organisationnelle (changer d entrée, déplacer des services ) / voire peut-être même comportementale (changer une «façon de servir» du personnel) 40

41 Position du RST L estimation des coûts 1. Au stade du principe de solution ordre de grandeur «à un zéro près» 2. Au stade de la recherche plus précise de solutions à 10 ou 20 % près intègre tous les coûts induits 41

42 Position du RST Au-delà du diagnostic établissement d une programmation pluri-annuelle «portage» des conclusions devant les usagers (commission communale ou intercommunale d accessibilité)? sollicitation éventuelle de dérogations au respect intégral de la réglementation? rechercher des financements? etc. 42

Diagnostic d accessibilité des ERP

Diagnostic d accessibilité des ERP 1 Diagnostic d accessibilité des ERP Éléments de méthode Wilhémine Lecointre CETE de Lyon I- L esprit du diagnostic d accessibilité Diagnostic d accessibilité des ERP / CETE Lyon / 23.10.2008 2 3 Rappel

Plus en détail

Lorient le 11 octobre 2012

Lorient le 11 octobre 2012 ENJEUX et OBJECTIFS de la loi 2005-102 du 11 février 2005 «Egalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées Lorient le 11 octobre 2012 Présentation DDTM du Morbihan

Plus en détail

Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées

Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Plus en détail

DDTM du Morbihan. L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI. Le dispositif réglementaire

DDTM du Morbihan. L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI. Le dispositif réglementaire DDTM du Morbihan L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI Le dispositif réglementaire Un enjeu de société - Près de 12 millions de personnes (20 % de la population) souffrent d'un handicap, dont 6 millions déclarent

Plus en détail

L accessibilité pour les personnes en situation de handicap aux spectacles

L accessibilité pour les personnes en situation de handicap aux spectacles ENJEUX et OBJECTIFS de la loi 2005-102 du 11 février 2005 «Egalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées L accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Réglementation en matière Cliquez pour modifier les styles du texte d accessibilité du masque du cadre bâti, des espaces Deuxième publics niveau et de

Plus en détail

LOQACCE - CITÉ. Benoit Vinot. Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Page 1. Novembre 2008 LOQACCE-Cité

LOQACCE - CITÉ. Benoit Vinot. Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Page 1. Novembre 2008 LOQACCE-Cité LOQACCE - CITÉ Benoit Vinot Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Page 1 Plan Rappel sur l historique réglementaire depuis 30 ans LOQACCE - Cité Objectif Différentes versions Démarche de conception

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de CAHIER DES CHARGES pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de 1 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 dite «loi Handicap»,

Plus en détail

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports I. L Objet du document... 2 II. Les finalités du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports... 2 III. Les objectifs de la loi.... 3 IV. Les étapes

Plus en détail

Les clés de l'accessibilité

Les clés de l'accessibilité H Coordination Handicap Normandie Musée de l'horlogerie Les Papillons Blancs de l'agglomération rouennaise et du Pays de Caux Tourisme et Culture Les clés de l'accessibilité communication et formations

Plus en détail

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE MAIRIE DE BEAUFORT À l attention de Monsieur LE MAIRE RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE DATE : 05 DECEMBRE 2012 INDICE 02 PAGE : 2/13 MANDATAIRE : CABINET JEAN-MICHEL SIMON 7&9 chemin

Plus en détail

Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015

Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015 Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015 4 mars 2015 Informations - accessibilité ERP Ad AP 1 Loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances Un objectif : pouvoir être indépendants

Plus en détail

4 ème Rencontre des Entrepreneurs de la Communauté de Communes. Mise en accessibilité de votre commerce ou de votre entreprise. Vendredi 28 juin 2013

4 ème Rencontre des Entrepreneurs de la Communauté de Communes. Mise en accessibilité de votre commerce ou de votre entreprise. Vendredi 28 juin 2013 4 ème Rencontre des Entrepreneurs de la Communauté de Communes Mise en accessibilité de votre commerce ou de votre entreprise Vendredi 28 juin 2013 Point d actualité Sommaire La mise en accessibilité de

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE : xxxxx «COMMERCE»

MAITRE D OUVRAGE : xxxxx «COMMERCE» DIAGNOSTIC DES CONDITIONS D ACCESSIBILITE DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 éme CATEGORIE : COMMERCES MAITRE D OUVRAGE : xxxxx CONSULTATION POUR LA REALISATION D

Plus en détail

Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012

Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012 Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012 Département Commerce et Tourisme Chapitre 1 > Titre SOMMAIRE du chapitre. Préambule 1 Définition d un ERP et ses obligations

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

Schéma Directeur de mise en Accessibilité

Schéma Directeur de mise en Accessibilité Schéma Directeur de mise en Accessibilité Audits accessibilité des Etablissements Recevant du Public et des Installations Ouvertes au Public Communauté de Communes de DOL DE BRETAGNE Siége Social Maison

Plus en détail

LES 4 PILIERS DE LA LOI

LES 4 PILIERS DE LA LOI ACCESSIBILITE QUESTIONS / REPONSES Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées La loi a pour ambition de changer le regard

Plus en détail

Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées Direction départementale de l Equipement de l Allier Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées Réunion technique d échange Préfecture de l Allier jeudi 7 Février 2008 Personnes

Plus en détail

- Le Diagnostic accessibilité. - L atténuation des règles - Les dérogations

- Le Diagnostic accessibilité. - L atténuation des règles - Les dérogations ERP EXISTANTS - Le Diagnostic accessibilité - L atténuation des règles - Les dérogations Echéancier de mise en accessibilité pour les ERP et IOP existantes Avant 2015, en cas de travaux : Les parties crées

Plus en détail

Voirie et espaces publics

Voirie et espaces publics PREFET DE L'ALLIER 51, Boulevard Saint-Exupéry CS 30110-03403 YZEURE Cedex Site internet : http://www.allier.gouv.fr Téléphone 04 70 48 79 79 Télécopie 04 70 48 79 01 horaires d ouverture : 8h30-12h00

Plus en détail

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Evacuation des personnes en situation de handicap Le contexte Les modifications réglementaires: Les modifications du CCH La modification

Plus en détail

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe 1 Qu est ce qu un ERP Selon l article R123-2 du Code de la Construction et de l Habitation, les ERP Établissements recevant du public, sont tous les «bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes

Plus en détail

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHÉ Dans le cadre du comité de pilotage accessibilité mis en œuvre par la ville de Cherbourg-Octeville et de l

Plus en détail

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs,

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs, Direction du Patrimoine et de l Architecture Service Technique du Bâtiment Durable Section Réglementation et Développement 2015 DPA 14G ERP et IOP départementaux parisiens Demandes d approbation des agendas

Plus en détail

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments.

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments. DIAGNOSTIC «ACCESSIBILITE AUX HANDICAPES» afin de se mettre en conformité pour accueillir l ensemble de votre clientèle quelque soit son handicap au 1 er janvier 2015 Le diagnostic consiste à réaliser

Plus en détail

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés Intervention 25 novembre 2014 Annie LE HOUEROU Proposition de loi visant à faciliter le stationnement des personnes en situation de handicap titulaires de la carte de stationnement Madame la Présidente

Plus en détail

Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP)

Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP) Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP) COMMUNE DE CONGENIES La Bourse 30111 CONGENIES N d affaire Rapport version Date du rapport 000767301500021 1 03/06/2015

Plus en détail

MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS

MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS Journée thématique "Sport et Handicap" Andiiss Jeudi 04 juin 2009 ACCESMETRIE Accèsmétrie www.accesmetrie.fr Société exclusivement dédid diée e au

Plus en détail

Normes ACCESSIBILITÉ. Commerces, services, CHR. Guide pour un établissement accessible à tous

Normes ACCESSIBILITÉ. Commerces, services, CHR. Guide pour un établissement accessible à tous Normes ACCESSIBILITÉ Commerces, services, CHR Guide pour un établissement accessible à tous Mars 2015 L accessibilité La loi pour l égalité des droits et des chances du 11 février 2005 exprime le principe

Plus en détail

L accessibilité de la chaîne du déplacement

L accessibilité de la chaîne du déplacement L accessibilité de la chaîne du déplacement Comment progresser? Maryvonne Dejeammes 1 Quatre idées force de la loi du 12 février 2005 Prise en compte de tous les handicaps La chaîne du déplacement La concertation

Plus en détail

2005-2015. 1 million d établissement recevant du public : commerce, théâtres, cinémas, cabinets libéraux, mairies, établissements scolaires, etc

2005-2015. 1 million d établissement recevant du public : commerce, théâtres, cinémas, cabinets libéraux, mairies, établissements scolaires, etc 2005-2015 12 millions de français déclarent avoir un problème important de santé depuis au moins 6 mois et rencontrer des difficultés importantes dans leur activité quotidienne ou avoir un accident de

Plus en détail

Avis du Défenseur des droits n 13-01. Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ;

Avis du Défenseur des droits n 13-01. Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Avis du Défenseur des droits n 13-01 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Plus en détail

Guide de l achat public

Guide de l achat public Guide de l achat public Accessibilité des personnes handicapées Rôle du maître d ouvrage et réalisation d un diagnostic Groupe de travail Accessibilité GEM-Ascenseurs Juillet 2009 OBJET DU PRÉSENT GUIDE

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Constitution des dossiers d accessibilité Ad AP des ERP et IOP du territoire de la communauté de communes des Portes de l Ile de France MAITRE D OUVRAGE

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION

ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION Direction Départementale des Territoires de la Lozère, 04 avenue de la gare BP132, 48005 Mende cedex Tel

Plus en détail

La loi et le Label Tourisme et Handicap

La loi et le Label Tourisme et Handicap La loi et le Label Tourisme et Handicap La Loi du 11 février 2005 sur l égalité de droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Que dit cette loi?. Le principe de

Plus en détail

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne Autisme & TED Les propositions de formations à l IRTS Champagne-Ardenne L IRTS Champagne-Ardenne propose différentes possibilités pour se former à l accompagnement de la personne autiste : è une formation

Plus en détail

ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS

ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS PRESENTATION DES CANEVAS DES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES

Plus en détail

Accessibilité et bâtiments

Accessibilité et bâtiments Accessibilité et bâtiments existants (ERP) Les enjeux des agendas d accessibilité programmée (Ad AP) 2015 Conseil Régional de l Ordre des Architectes de VOTRE REGION COORDONNEES DU CROA : ADRESSE + TEL.

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi Les obligations issues de la loi du 11 février 2005 L accessibilité L emploi La loi Handicap L obligation d accessibilité 2 Qui est concerné? 1 Européen sur 10 est en situation de Handicap 1 Européen sur

Plus en détail

Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable»

Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable» Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable» AVIS DU CONSEIL DE DEVELOPPEMENT RELATIF A LA QUESTION DE L ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Présenté par

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Ajustements normatifs

Ajustements normatifs PREFET DE TARN-ET-GARONNE Direction départementale des territoires de Tarn-et-Garonne Ajustements normatifs Des textes d'application nouveaux ou à venir Les décrets Décret n 2014-1312 du 31 octobre 2014

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. d'application?

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. d'application? Cliquez pour modifier le style du titre du masque Outils pour numériques, data du et SIG Cliquez modifier open les styles texte du masque L'accessibilité aux personnes Deuxième niveau à mobilité réduite,

Plus en détail

La mise en accessibilité! de votre cabinet

La mise en accessibilité! de votre cabinet La mise en accessibilité de votre cabinet Obligation légale Au plus tard le 27 septembre 2015 Votre Cabinet Dentaire = Etablissement Recevant du Public ERP de 5 catégorie il doit intégrer l accessibilité

Plus en détail

Dérogations Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque

Dérogations Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque Direction Départementale des Territoires s Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque SOMMAIRE 3 s à l'accessibilité du cadre bâti s à l'accessibilité de la voirie et aux espaces publics s

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI

L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI Les ERP «ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC» Le nouveau dispositif réglementaire L ESPRIT DE LA LOI Nouvelle définition de la personne en situation de handicap Accessibilité

Plus en détail

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite.

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. PREFET DE LA GIRONDE Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des chances,

Plus en détail

DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005

DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005 DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005 Information 2011 commerçants artisans Enjeux quantitatifs, enjeux de société L enquête HID (Handicap Invalidité Dépendance) du ministère de la Santé pour 2004 Réalisée

Plus en détail

Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey

Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey Diagnostics accessibilité ERP - St Etienne de Crossey PLAN Accessibilité obligations réglementaires Application aux ERP existants Accessibilité exigences

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

LA LOI HANDICAP LE DISPOSITIF MIS EN PLACE

LA LOI HANDICAP LE DISPOSITIF MIS EN PLACE LA LOI HANDICAP La loi 2005,102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, fixe le principe d'une accessibilité généralisée,

Plus en détail

FORMATION VOYAGE D ETUDE

FORMATION VOYAGE D ETUDE COSMOS 2001 FORMATION VOYAGE D ETUDE LONDRES - LA PRESCRIPTION DEVELOPPEMENT DURABLE DU TERRITOIRE, DE LA VILLE ET DE L ARCHITECTURE COSMOS.2001 S.A.S. au capital de 37 000 Siège social Technopôle de l'aisne

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE Centre de Prestations Partagées Relations sociales et Conditions d Emploi (DRHG/CPP/RSC) C1 INTERNE Paris, le 22/06/2011 APPRÉCIATION INSTRUCTION N 013672 ÉVALUATION

Plus en détail

Perspectives 2016. Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Perspectives 2016. Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.developpement-durable.gouv.fr Perspectives 2016 Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.developpement-durable.gouv.fr Relance des communes non couvertes par le dispositif des Ad AP Au 01/03/2016 241 communes ont déposé

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public

Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public L accessibilité des bâtiments est l un des forts enjeux de la construction depuis

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION

PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION LIGNES DIRECTRICES Besoins spéciaux et processus de formation Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectifs...

Plus en détail

LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils

LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils Patrice Stern Patricia Tutoy LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils Cinquième édition Éditions d Organisation, 1995, 1997, 1998, 2001, 2003 ISBN : 2-7081-2899-X LES TYPES DE CONSULTANTS Le

Plus en détail

La zone de rencontre. Mai 2009. DREIF/PST/LREP - Patrick DEGRANGE

La zone de rencontre. Mai 2009. DREIF/PST/LREP - Patrick DEGRANGE La zone de rencontre La zone de rencontre un nouveau concept Le décret du 30 juillet 2008 introduit le concept de «zone de rencontre» dans le Code de la route. Il vient complèter et modifier les deux outils

Plus en détail

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Novembre 2004 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

Plan d action pour l intégration des personnes handicapées

Plan d action pour l intégration des personnes handicapées Plan d action pour l intégration des personnes handicapées 1 er avril 2012 Ce document a été préparé par le service de santé et mieux-être au travail d Héma-Québec. 1. INTRODUCTION Dans le cadre de la

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne Autisme & TED Les propositions de formations à l IRTS Champagne-Ardenne L IRTS Champagne-Ardenne propose différentes possibilités pour se former à l accompagnement de la personne autiste : è une formation

Plus en détail

Principaux enjeux de la loi du 11 février 2005. avant l échéance de 2015

Principaux enjeux de la loi du 11 février 2005. avant l échéance de 2015 Principaux enjeux de la loi du 11 février 2005 avant l échéance de 2015 Intervenant : François ALEMANY Chargé d opérations Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement Limousin

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

Politique de communication adaptée L accès aux documents et aux services offerts au public pour les personnes handicapées PO-C-7

Politique de communication adaptée L accès aux documents et aux services offerts au public pour les personnes handicapées PO-C-7 Politique de communication adaptée L accès aux documents et aux services offerts au public pour les personnes handicapées PO-C-7 Adoptée par le : Conseil d'administration 24 janvier 2013 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Programme. de formation DIRIGEANT ET GÉRANT D UNE SOCIÉTÉ DE SÉCURITÉ PRIVÉE. Public concerné. Effectif maximum. Pré-requis. Durée

Programme. de formation DIRIGEANT ET GÉRANT D UNE SOCIÉTÉ DE SÉCURITÉ PRIVÉE. Public concerné. Effectif maximum. Pré-requis. Durée Programme DIRIGEANT ET GÉRANT D UNE SOCIÉTÉ DE SÉCURITÉ PRIVÉE de formation Titre de niveau II (Arrêté du 19 novembre 2014 portant enregistrement au RNCP - JO du 29 novembre 2014). Public concerné Tous

Plus en détail

Comment se mettre aux normes pour les artisans - commerçants

Comment se mettre aux normes pour les artisans - commerçants Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Comment se mettre aux normes pour les artisans - commerçants Logo

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous PROCEDURE HERAULT TOURISME Mars 2012 Maison du Tourisme, av. des Moulins, 34184 Montpellier Cedex

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Cette fiche est consacrée au «Document Unique». Le Document Unique d évaluation des risques professionnels est : le premier outil de gestion des

Plus en détail

Référentiel d appréciation de l accessibilité d un lycée. Préambule. 1. L accessibilité raisonnée et l'échéance du 1 er janvier 2015

Référentiel d appréciation de l accessibilité d un lycée. Préambule. 1. L accessibilité raisonnée et l'échéance du 1 er janvier 2015 Référentiel d appréciation de l accessibilité d un lycée À l'issue des éléments découlant de l enquête effectuée en 2012 sur l accessibilité des lycées, la commission «Accessibilité» de l Observatoire

Plus en détail

Métallerie. & Accessibilité EN ERP, HABITATIONS & LIEUX DE TRAVAIL

Métallerie. & Accessibilité EN ERP, HABITATIONS & LIEUX DE TRAVAIL Métallerie & Accessibilité EN ERP, HABITATIONS & LIEUX DE TRAVAIL. 1. Les grands principes de l accessibilité 2. Une réglementation par types de bâtiments 3. Les obligations du métallier 4. Les enjeux

Plus en détail

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Service à la clientèle SQS Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Règles de transition Table des matières 1. Publication

Plus en détail

Commerçants, votre établissement sera-t-il accessible à tous à temps?

Commerçants, votre établissement sera-t-il accessible à tous à temps? Commerçants, votre établissement sera-t-il accessible à tous à temps? Quels sont les établissements concernés? Qu est-ce qu un ERP? Est considéré comme Établissement Recevant du Public, tout lieu public

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

Appel à projets de «Social Impact Bonds» Nouvelles solutions de financement pour des actions innovantes de prévention

Appel à projets de «Social Impact Bonds» Nouvelles solutions de financement pour des actions innovantes de prévention Appel à projets de «Social Impact Bonds» Nouvelles solutions de financement pour des actions innovantes de prévention Date de l ouverture de l appel à projets : XX XX 2016 Date de clôture de l appel à

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Direction des études

Direction des études Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Les ACMO : nomination, missions, règles, rôles, place, recrutement. L ACMO ET L EMPLOYEUR LES MISSIONS DE L

Plus en détail

Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY

Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY Restitution de la Mission Auray, le 10 mars 2010 Sommaire Rappel des Obligations réglementaires -La Loi du 11 février 2005 -Le

Plus en détail

N du dossier. Nature des travaux. Pétitionnaire. Intitulé de l'établissement. Description sommaire du projet

N du dossier. Nature des travaux. Pétitionnaire. Intitulé de l'établissement. Description sommaire du projet Dossier concernant l'accessibilité des personnes handicapées (physique, visuel, auditif, cognitif) dans les établissements recevant du public et les installations ouvertes au public Direction départementale

Plus en détail

Évaluation, données quantitatives et systèmes d'information

Évaluation, données quantitatives et systèmes d'information Évaluation, données quantitatives et systèmes d'information Principes généraux de la démarche d'évaluation De la mesure au jugement : considérations épistémologiques Les outils de l'évaluation Évaluation

Plus en détail

droits des personnes handicapées

droits des personnes handicapées Le Canada et la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées La Convention relative aux droits des personnes handicapées (la «Convention») a été élaborée dans le but de «promouvoir,

Plus en détail

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1568 PERSONNELS Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL Année : Nom de l agent : Nom de l évaluateur : Prénom : Prénom : Date de naissance : Corps - grade : Intitulé de la fonction : Intitulé de

Plus en détail