Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL"

Transcription

1 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

2 Les droits de donation Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet, elle peut le faire soit par le biais des différentes formes de donations, soit par un testament. Les droits de donation sont exigibles dès lors qu'il y a une mutation à titre gratuit. Cependant, il existe à la fois des abattements mais aussi des réductions de droits. Mais doit-on payer des droits de donation entre époux? Entre partenaires liés par un PACS? Peut-on être exonéré de droits de donation? Comment sont-ils calculés? Quels sont les taux applicables en matière de droits de donation? Cette fiche pratique établit une synthèse sur les droits de donation. Elle vous permettra de déterminer si vous pouvez bénéficier d'un abattement ou de calculer, le cas échéant, le montant des droits de donation que vous devrez payer. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à télécharger gratuitement les fiches pratiques intitulées les différents types de donations ainsi que les droits de succession, sur notre site. Ce dossier est à jour de loi la de finances rectificative pour 2014 qui entraîne une réforme de la fiscalité et du patrimoine. 1. Le champ d'application des droits de donation Les règles de territorialité applicables en matière de droits de donation Le principe est que toutes les donations sont susceptibles d'être soumises aux droits de donation, qu'il s'agisse de donations simples ou de donations-partages. Pour obtenir plus d'informations, nous vous invitons à télécharger gratuitement la fiche pratique intitulée Les différents types de donations, sur notre site. L'article 750 ter du Code Général des impôts, précise que «sont soumis aux droits de mutation à titre gratuit : Les biens meubles et immeubles situés en France ou hors de France, et notamment les fonds publics, parts d'intérêts, créances et généralement toutes les valeurs mobilières françaises ou étrangères de quelque nature qu'elles soient, lorsque le donateur ou le défunt a son domicile fiscal en France au sens de l'article 4B, Les biens meubles et immeubles, que ces derniers soient possédés directement ou indirectement, situés en France, et notamment les fonds publics français, parts d'intérêts, créances et valeurs mobilières françaises, lorsque le donateur ou le défunt n'a pas son domicile fiscal en France. Les biens meubles et immeubles situés en France ou hors de France, et notamment les fonds publics, parts d'intérêts, créances et généralement toutes les valeurs mobilières françaises ou étrangères de quelque nature qu'elles soient, reçus par l'héritier, le donataire ou le légataire qui a son domicile fiscal en France au sens de l'article 4 B. toutefois, cette disposition ne s'applique que lorsque l'héritier, le donataire ou le légataire a eu son domicile fiscal en France pendant au moins dix ans précédant celle au cours de laquelle il reçoit les biens.» Page 1 / 13

3 Si le donateur est domicilié fiscalement en France, alors tous les biens meubles et immeubles qu'il donne et qui sont situés en France ou à l'étranger seront soumis à des droits de donation en France. Peu importe que l'acte de donation ait été ou non passé en France. Si le donateur est domicilié fiscalement hors de France, il convient de faire une distinction : Lorsque le donateur n'a pas son domicile fiscal en France mais que les biens donnés sont situés sur le territoire français, dans ce cas, la donation pourra donner lieu au paiement de droits de mutation à titre gratuit. (dans ce cas, sont visées les donations à un donataire situé hors de France) Lorsque le donataire est domicilié en France au jour de la donation et l'a été pendant au moins dix ans, et que les biens donnés sont situés sur le territoire français, alors la donation donnera lieu au paiement de droits de mutation à titre gratuit. RAPPEL : Les personnes domiciliées fiscalement en France au sens de l'article 4B du Code Général des impôts sont les suivantes : - les personnes qui ont en France leur foyer. Cela recouvre les personnes qui ont en France leur conjoint, ou leurs enfants. Il s'agit du lieu où vit le contribuable ou sa famille. Par exemple, une personne travaille toute la semaine à l'étranger mais sa femme et ses enfants vivent en France et sont scolarisés en France, alors cette personne sera considérée comme ayant son foyer fiscal en France. - les personnes ayant en France le lieu de leur séjour principal. Ce critère est rempli lorsque la personne passe en France, plus de 183 jours au cours d'une même année civile, c'est-à-dire entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année correspondant aux revenus imposés. - Si la personne exerce, en France, une activité professionnelle alors elle sera considérée comme ayant son foyer fiscal en France. Cette activité peut être salarié ou non. Cependant, si la personne peut justifier que cette activité est exercée à titre accessoire alors ce critère ne sera pas retenu. L'activité à titre accessoire s'entend d'une activité qui est exercée à coté d'une activité principale, la personne y consacre finalement moins de temps. Ce peut être par exemple la vente de produits le week-end alors que la semaine, cette personne exerce la profession de secrétaire. - Sont aussi considéré comme ayant leur domicile fiscal en France, et donc imposables à l'impôt sur le revenu, les personnes ayant en France le centre de leurs intérêts économiques. Ce peut être le lieu de ses principaux investissements ou encore la source principale de ses revenus. Dès lors qu'un des 4 critères énoncés ci-dessus est rempli, alors la personne est considérée comme étant domiciliée en France Les exonérations de droits de donation La loi prévoit un certain nombre d'exonérations en matière de droits de donation. Ces exonérations sont sensiblement les mêmes que celles applicables en matière de droits de succession, à l'exception de celles en faveur du conjoint ou du partenaire et des frères et soeurs. Cependant, d'autres exonérations sont quant à elles spécifiques aux droits de donation. Il convient de préciser que nous n'exposerons pas dans cette partie, toutes les exonérations de droits de Page 2 / 13

4 donation, mais seulement les principales. Pour obtenir plus d'informations sur les exonérations de droits de succession, nous vous invitons à télécharger gratuitement la fiche pratique intitulée les droits de succession, sur notre site. Les exonérations de droits de donation en matière de transmissions d'entreprises : Les donations de parts ou actions de sociétés ayant fait l'objet d'un engagement collectif de conservation des titres, sont exonérées de droits de mutation à titre gratuit à concurrence des ¾ de leur valeur. En effet, l'article 787 B du Code général des impôts dispose que «sont exonérées de droits de mutation à titre gratuit, à concurrence de 75% de leur valeur, les parts ou les actions d'une société ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale transmises par décès ou entre vifs si les conditions sont réunies». Cette exonération s'applique sous des conditions restrictives : - les parts ou actions doivent faire l'objet d'un engagement collectif de conservation d'une durée minimale de deux ans en cours au jour de la donation. Cet engagement de conservation doit avoir été pris par le donateur pour lui et ses ayants cause à titre gratuit. - l'engagement collectif de conservation doit porter sur au moins 20% des droits financiers et des droits de vote attachés aux titres émis par la société s'ils sont admis à la négociation sur un marché réglementé. Cependant, l'engagement doit porter sur au moins 34% des droits financiers et des droits de vote lorsque les titres émis par la société ne sont pas admis à la négociation sur un marché règlementé. Cependant, afin de vous informer sur toutes les conditions nécessaires à l'exonération des droits de donation pour transmission d'entreprise, nous vous invitons à vous reporter àl'article 787 B du Code général des impôts, que vous pourrez trouver sur le site : legifrance.gouv.fr Les bois et forêts : Leurs transmissions à titre gratuit peuvent être exonérées, sous certaines conditions, à concurrence des ¾ de leur valeur. En effet, il convient de réunir deux conditions afin de bénéficier de cette exonération : - l'acte constatant la donation doit être appuyé d'un certificat délivré sans frais par le directeur départemental de l'agriculture et de la forêt attestant que les bois et forets sont susceptibles de présenter une des garanties de gestion durable prévues à l'article L 8 du code forestier, - l'acte constatant la donation doit comporter l'engagement par le donataire, pris pour lui et ses ayants cause, soit d'appliquer pendant 30 ans aux bois et forets objets de la donation l'une des garanties de gestion durable prévues à l'article L 8 du code forestier, soit de présenter dans le délai de 3 ans à compter de la donation et d'appliquer jusqu'à l'expiration du délai de 30 ans une telle garantie. Si ces conditions sont remplies, la donation sera exonérée à hauteur des ¾ de sa valeur pour le calcul des droits de mutation à titre gratuit. Page 3 / 13

5 Les dons en espèces, exonérés dans la limite de euros par bénéficiaire, ne pouvaient être fait qu'une fois dans la vie au profit des enfants, des petits-enfants, des arrière-petits-enfants ou, à défaut d'une telle descendance, au profit des neveux et nièces ou, en cas de décès de ces derniers, de celui des petits-neveux et des petites-nièces. De plus, à la date de la donation le donateur devait avoir moins de 65 ans, cet âge étant fixé à moins de 80 ans lorsqu'il s'agit de gratifier des petits-enfants, des arrière-petits-enfants, des petits-neveux ou des petites-nièces. Avec la réforme de la fiscalité et du patrimoine de juillet 2013, il sera possible tous les dix ans de renouveler ce don. Ensuite, l'âge limite pour effectuer ces dons sera uniformisé et porté à 80 ans. Ainsi, un père ou une mère pourront avant 59 ans et jusqu'à 79 ans transmettre un montant total d'espèces de euros. Le plafond de euros est applicable aux donations consenties par un même donateur à un même donataire. De plus, les dons doivent être déclarés ou enregistrés par le donataire au service des impôts du lieu de son domicile dans le délai d'un mois qui suit la date du don. Exonération en faveur des dons familiaux pour création ou reprise d'entreprise : L'article 790 A bis du Code Général des impôts précise que «les dons de sommes d'argent consentis en pleine propriété à un enfant, un petit-enfant, un arrière-petit-enfant ou à défaut d'une telle descendance, un neveu ou une nièce, sont exonérés de droits de mutation à titre gratuit dans la limite de euros si les conditions suivantes sont réunies : - les sommes doivent être affectées avant la fin de la 2ème année suivant la date du transfert, soit à la souscription au capital initial d'une petite ou moyenne entreprise, soit à l'acquisition de biens meubles ou immeubles affectés à l'exploitation d'une entreprise individuelle, - le donataire doit exercer sont activité professionnelle principale dans la société ou l'entreprise pendant une période de 5 ans à compter de l'affectation des sommes données, - l'activité de la société ou de l'entreprise doit être industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale pendant la période de 5 ans. Si toutes ces conditions sont réunies, il sera alors possible de bénéficier d'une exonération dans la limite de euros. Crédit d'impôt en faveur des donations faites au profit de certains organismes ou oeuvres d'intérêt général : Selon les dispositions prévues à l'article 200 du CGI, les dons et versements effectués au profit d'oeuvres ou d'organismes d'intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l'environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises ouvrent droit à une réduction d'impôt égale à 66% ou 75% du montant des sommes versées retenues dans la limite de 20% du revenu imposable. Toutefois, lorsque les dons sont effectués au profit d'un organisme sans but lucratif qui procède à la fourniture gratuite de repas à des personnes en difficulté, qui contribue à favoriser leur logement ou qui procède, à titre principal, à la fourniture de soins médicaux à des personnes en difficulté, le taux de la Page 4 / 13

6 réduction d'impôt est porté à 75% dans la limite d'un plafond de versement fixé à 510 euros pour l'imposition des revenus de Pour les dons réalisés à compter du 1er janvier 2010, le plafond de versements ouvrant droit à la réduction d'impôt de 75% s'élève à 513 euros, c'est-à-dire au plafond de 2009 majoré dans la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème 2009 (0,4%). Remarque pour les dons manuels : Les dons manuels ne donnent pas toujours lieu au paiement de droits de mutation à titre gratuit. En effet, les dons manuels sont soumis aux droits de donation que dans les cas suivants : - si le donataire a déclaré le don dans un acte soumis à l'enregistrement, lorsque le don fait l'objet d'une reconnaissance judiciaire ou lorsque le don est révélé à l'administration fiscale par le donataire soit de manière spontanée soit en réponse à une question de l'administration, - à l'occasion d'une donation postérieure constatée par un acte et intervenue entre le même donateur et le même donataire. Il en sera de même lors du décès du donateur, si le donataire fait partie des héritiers. 2. Le calcul des droits de donation L'évaluation de la base taxable Les règles d'évaluation des biens pour le calcul des droits de donation sont les mêmes que celles applicables en matière de droits de succession, à quelques exceptions près. Pour obtenir plus d'informations concernant l'évaluation des biens taxables, nous vous invitons à télécharger gratuitement la fiche pratique intitulée les droits de succession, sur notre site. Afin de déterminer le montant des droits de donation, il y a un préalable important : l'évaluation des biens donnés. Il s'agit d'une évaluation estimative faite par le redevable. La valeur retenue est alors la valeur vénale réelle du bien au jour de la donation. La valeur vénale peut être définie comme le prix normal fixé par le jeu de l'offre et de la demande. Il s'agit du prix auquel le bien pourrait se vendre au jour de la donation. Elle dépend de nombreux facteurs comme l'environnement économique, le type de bien, l'ancienneté de ce dernier. Pour les immeubles : ils sont estimés à la valeur vénale au jour de la donation. Cependant, contrairement au domaine des successions, il n'est pas procédé à un abattement de 20% pour la résidence principale. Pour l'évaluation des meubles corporels : ce sont les meubles meublants tels que les tableaux, tapisseries, pendules, lits. Ils devront être estimé à leur valeur réelle. De plus, le forfait de 5% prévu pour l'évaluation des meubles meublant n'est pas applicable en matière de donation. Page 5 / 13

7 Pour l'évaluation des titres de sociétés : il est nécessaire ici de distinguer entre les titres des sociétés cotées et ceux des sociétés non-cotées. Les titres des sociétés cotées : Ils sont évalués d'après le cours moyen de la bourse au jour de la donation. En matière de donation, il n'est pas possible d'opter pour une évaluation selon la moyenne des 30 derniers cours. Les titres de sociétés non-cotées : Les titres doivent faire l'objet d'une déclaration détaillée et estimative. En général, la valeur retenue est la valeur mathématique des titres. Les bijoux, pierreries, objets d'art et de collection : la valeur imposable ne peut être inférieure à 60% de l'évaluation faite dans les contrats ou conventions d'assurances contre le vol ou contre l'incendie en cours à la date de la donation et conclus par le donateur, son conjoint ou ses auteurs depuis moins de 10 ans Les cas de déduction du passif grevant les biens donnés La loi permet, dans certains cas, de déduire le passif grevant certains biens donnés. L'article 776 bis du Code général des impôts précise que les dettes qui ont été contractées par le donateur pour l'acquisition ou dans l'intérêt des biens objets de la donation, qui sont mises à la charge du donataire dans l'acte de donation, et dont la prise en charge par le donataire est notifiée au créancier, sont déduites pour la liquidation des droits de mutation à titre gratuit, lorsque la donation porte sur : - la totalité ou une quote-part indivise des biens meubles et immeubles corporels et incorporels affectés à l'exploitation d'une entreprise individuelle ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale, sous réserve que la dette n'ait pas été contractée par le donateur auprès soit du donataire ou du conjoint de ce dernier, soit de son conjoint ou de ses ascendants, soit de ses frères, soeurs ou descendants, soit de ses ascendants ou de leurs frères et soeurs, - des biens autres que ceux mentionnés précédemment, sous réserve que la dette soit contractée auprès d'un établissement de crédit Cela veut dire que la dette grevant le bien peut être déduite de l'évaluation faite du bien donné et donc ne pas être soumise aux droits de mutation à titre gratuit Les abattements applicables à la base taxable Certains abattements prévus en matière de droits de succession sont aussi applicables pour le calcul des droits de donation. Il s'agit des abattements en ligne directe, de l'abattement entre frères et soeurs, en faveur des neveux et nièces et l'abattement en faveur des personnes handicapées. Cependant, d'autres abattements sont quant à eux spécifiques aux droits de donation. Page 6 / 13

8 Les abattements en ligne directe : c'est-à-dire ceux au profit des enfants, parents ou grands-parents. Ils bénéficient d'un abattement de euros chacun pour les donations effectuées en Les abattements entre frères et soeurs : l'article 779 IV du Code général des impôts précise que «pour la perception des droits de mutation à titre gratuit, il est effectué en cas de donation, un abattement de euros». Les frères et soeurs du donateur bénéficient d'un abattement de euros pour le calcul des droits de mutation à titre gratuit pour les donations effectuées en Les abattements en faveur des neveux et nièces : ils bénéficient d'un abattement au titre des droits de mutation à titre gratuit pour les donations effectuées au cours de l'année 2011 de euros. Si les neveux ou nièces venant à la succession de leur oncle ou de leur tante par représentation de leur auteur peuvent bénéficier, en se le partageant, de l'abattement de leur auteur, ils ne sont ni autorisés à cumuler l'abattement ou la fraction de l'abattement de leur représenté avec leur abattement personnel, ni à substituer leur abattement à celui de leur représenté lorsqu'il est plus favorable. Abattement en faveur des handicapés : les personnes handicapées physique ou mentale bénéficient d'un abattement fixé pour 2010 à qui pourra s'ajouter aux autres abattements dont elles pourraient bénéficier en tant qu'enfant, frère ou soeur. Abattement pour donation entre époux ou partenaires d'un PACS : l'article 790 E du Code général des impôts précise que «pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement sur la part du conjoint du donateur.». L'article 790 F du Code général des impôts précise quant à lui que «pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement sur la part du partenaire lié au donateur par un pacte civil de solidarité.» Les donations effectuées entre époux, ou entre partenaires liés par un PACS donnent droit à un abattement de en Abattement pour donation aux petits-enfants : l'article 790 B du Code général des impôtsprécise que «pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de euros sur la part de chacun des petits-enfants. Les petits-enfants décédés du donateur sont, pour l'application de l'abattement, représentés par leurs descendants donataires dans les conditions prévues par le code civil en matière de représentation successorale.» Les grands-parents peuvent donc donner à leurs petits-enfants. Chacun des petits-enfants disposera d'un abattement de euros pour le calcul des droits de mutation à titre gratuit pour les donations effectuées au cours de l'année De plus, dans le cas où un des petits-enfants est décédé, alors l'abattement pourra s'appliquer à une donation effectuée aux arrière-petits-enfants du donateur. Important : cet abattement se cumule avec celui des dons de sommes d'argent faits par un donateur de moins de 65 ans. Abattement pour donation aux arrière-petits-enfants : les donations consenties par des arrière-grandsparents à leurs arrière-petits-enfants au cours de l'année 2011 bénéficient d'un abattement de euros pour le calcul des droits de mutation à titre gratuit (article 790 D du Code général des impôts). Important : cet abattement se cumul avec celui des dons de sommes d'argent faits par un donateur de moins de 65 ans. Page 7 / 13

9 Abattement pour donation d'entreprise aux salariés : l'article 790 A du Code général des impôts pose les conditions d'un tel abattement. En effet, il est précisé que «pour la liquidation des droits de mutation à titre gratuit, en cas de donation en pleine propriété de fonds artisanaux, de fonds de commerce, de fonds agricoles ou de clientèles d'une entreprise individuelle ou de parts ou actions d'une société, il est appliqué, sur option du donataire, un abattement de euros sur la valeur du fonds ou de la clientèle ou sur la fraction de la valeur des titres représentative du fonds ou de la clientèle, sur les conditions suivantes sont remplies» : - l'entreprise ou la société doit exercer une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale, - la donation doit être consentie aux personnes titulaires d'un contrat de travail à durée indéterminée depuis au moins 2 ans et qui exercent leur fonction à temps plein ou d'un contrat d'apprentissage en cours au jour de la transmission, conclu avec l'entreprise dont le fonds de commerce ou la clientèle est transmis ou avec la société dont les parts ou actions sont transmises, - lorsque le fonds ou la clientèle a été acquis à titre onéreux, il doit avoir été détenu pendant plus de 2 ans par le donateur ou la société, - lorsque la transmission porte sur des parts ou actions acquises à titre onéreux, celles-ci doivent avoir été détenues depuis plus de 2 ans par le donateur, - les donataires poursuivent à titre d'activité professionnelle unique et de manière effective et continue pendant les 5 années qui suivent la date de la transmission, l'exploitation du fonds ou de la clientèle transmis ou l'activité de la société dont les parts ou actions sont transmises et dont l'un d'eux assure, pendant la même période, la direction effective de l'entreprise. Cet abattement peut se cumuler avec les abattements pour donation en ligne directe ou entre époux ou partenaires de PACS. Important : si l'entreprise donnée est mise en liquidation judiciaire au cours des 5 années suivants la donation, cela n'entraine pas la remise en cause de l'abattement. Le montant de ces abattements est revalorisé chaque année. Remarque : Les abattements sont renouvelés par tranche de 10 ans. Selon l'article 784 du Code Général des Impôts, pour les donations passées durant les 10 dernières années précédant 2012, il est appliqué un abattement sur la valeur des biens ayant fait l'objet de la donation, à hauteur de : - 10% si la donation est passée depuis plus de 6 ans et mois de 7 ans, - 20% si la donation est passée depuis 7 ans et moins de 8 ans, - 30% si la donation est passée depuis 8 ans et moins de 9 ans, - 40% si la donation est passée depuis 9 ans et moins de dix ans ou depuis 10 ans Les barèmes applicables en matière de droits de donation Une fois que les abattements sur la base taxable ont été appliqués, il convient de calculer le montant des droits de mutation à titre gratuit par le biais d'un barème. Page 8 / 13

10 Les droits de donation sont calculés selon un tarif qui dépend du lien de parenté unissant le donateur et le donataire. Voici les tarifs applicables à compter du 1er janvier 2011 (ces tarifs sont réactualisés chaque année) : Tableau des tarifs applicables pour les donations en ligne directe : Montant taxable après abattement Taux Moins de % Entre et % Entre et % Entre et % Entre et % Entre et % Supérieur à % Tableau des tarifs applicables en matière de donations entre frères et soeurs : Montant taxable après abattement Taux Inférieur à % Supérieur à % Page 9 / 13

11 Tableau des tarifs applicables en matière de donations dévolues à d'autres personnes et à des personnes non parentes : Montant taxable après abattement Ta Succession entres parents jusqu'au 4ème degré inclus 55 Succession entre parents au-delà du 4ème degré ou entre personnes non parentes 60 Tableau des tarifs des donations effectuées entre époux et entre partenaires de PACS : Montant taxable après abattement Taux applicable sur la fra Fraction n'excédant pas % Fraction comprise entre et % Fraction comprise entre et % Fraction comprise entre et % Fraction comprise entre et % Fraction comprise entre et % Au-delà de % Remarque : ces tableaux de tarifs, sont des barèmes de calcul progressif. En effet, le calcul se fait par tranche. Exemple : le montant de la donation entre des époux faite en 2011 après applications des abattements est de Page 10 / 13

12 Pour calculer le montant des droits de mutation à titre gratuit, il convient de procéder de la manière suivante : Pour la fraction n'excédant pas : x 5% = 403,3 Pour la première tranche le montant calculé est de 403,6 Pour la fraction comprise entre et : ( ) x 10% = 786 Pour cette tranche, le montant calculé est de 786 Pour la fraction comprise entre et : Ici, comme dans notre exemple le montant après abattement, de la donation est de euros alors cela veut dire qu'il s'agit de la dernière tranche dans laquelle il va falloir calculer le montant des droits. On va substituer la limite supérieure de la tranche par le montant de la donation. ( ) x 15% = 2110,20 Dans cette tranche le montant calculé est de 2.110,20. Le total est donc de 403, ,20 = 3.299,8 de droits de donation Les réductions de droits de donation Une fois que le barème a été appliqué, il convient de vérifier si une réduction de droits de donation est applicable. Il s'agit donc de la 3ème et dernière étape dans le calcul des droits de donation. - Réduction pour charges de famille Il y a tout d'abord la réduction pour charges de famille (article 780 du Code général des impôts) : si le bénéficiaire de la donation a, au moment de celle-ci, au moins 3 enfants, alors il bénéficie sur le montant des droits de donation à payer, d'une réduction : de 610 par enfant à partir du 3ème si la transmission se fait en ligne directe et les donations entre époux ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité de 305 par enfant à partir du 3ème pour les autres transmissions. - Réduction en faveur des mutilés de guerre Il existe aussi une réduction des droits en faveur des mutilés de guerre. En effet, les mutilés de guerre Page 11 / 13

13 frappés d'une invalidité de 50% au moins bénéficient d'une réduction de droits de Les réduction liée à l'âge du donateur ont été supprimées avec la réforme de la fiscalité et du patrimoine de juillet Le paiement des droits de donation Les droits de donation sont normalement payés par le donataire donc la personne qui reçoit la donation. Cependant, le donateur a la possibilité de prendre en charge les droits de donation. Cela ne donnera pas lieu à une perception complémentaire de droits. En effet, le montant payé par le donateur ne sera pas ajouté à la base applicable au barème des droits de mutation à titre gratuit. Le paiement des droits de donation doit être fait de manière globale. En effet, si en matière de succession, un fractionnement des paiements est possible, en matière de droits de donation, cela est impossible. Il existe toutefois une exception concernant les droits de donation pour transmissions d'entreprises. Il est alors possible de payer de manière fractionnée les droits de donation. Les moyens de paiement des droits de donation sont quant à eux les mêmes que ceux qui peuvent être utilisés en matière de paiement de droits de succession. Ce paiement se fait normalement en numéraire mais l'etat admet le paiement des droits de succession par la remise : - D'oeuvres d'art, livres, objets de collection - La remise de certains immeubles bâtis ou non, - De bois et forêts - De titres de sociétés cotées Remarque importante concernant les donations graduelles et résiduelles : Pour obtenir des informations concernant les donations graduelles et résiduelles, nous vous invitons à télécharger gratuitement la fiche pratique intitulée les différents types de donations, sur notre site. L'article 784 C du Code général des Impôts dispose que «dans le cas de libéralités graduelles ou résiduelles telles que visées aux articles 1048 à 1061 du code civil, lors de la transmission, le légataire ou le donataire institué en premier est redevable des droits de mutation à titre gratuit sur l'actif transmis dans les conditions de droit commun. Le légataire ou donataire institué en second n'est redevable d'aucun droit. Au décès du premier légataire ou donataire, l'actif transmis est taxé d'après le degré de parenté existant entre le donateur et le second donataire. Le régime fiscal applicable et la valeur imposable des biens transmis au second donataire sont déterminés en se plaçant à la date du décès du premier gratifié. Page 12 / 13

14 Les droits acquittés par le premier donataire sont imputés sur les droits dus sur les mêmes biens par le second donataire.» Cela veut donc dire que le premier gratifié, donc le premier bénéficiaire de la donation va devoir payer les droits de mutation à titre gratuit normaux. Le second bénéficiaire n'aura pas à payer de droits de donation au moment de celle-ci. Cependant, lors du décès du premier bénéficiaire, le second bénéficiaire va recueillir le bien transmis. Il devra alors payer des droits de donation en fonction de son lien de parenté avec le donateur initial. Cependant, les droits de donation que devra payer le second bénéficiaire seront diminués de ceux qui ont déjà été payés par le premier gratifié lors de la donation. Nos conseils : Les donations sont un bon moyen d'organiser sa succession. En effet, elles peuvent permettre d'éviter les conflits lors de l'ouverture de la succession future. De plus, l'etat, ces dernières années a très largement encouragé aux donations en proposant des abattements de droits très importants comme par exemple pour les donations entre parents et enfants. Mais faire une donation n'est pas un acte anodin. La donation est un acte définitif et irrémédiable, sur lequel on ne peut, en principe, pas revenir. Il convient donc pour le donateur de prendre conseil auprès de son notaire mais aussi de veiller à ne pas se dépouiller de tout son patrimoine. La révocation d'une donation est encadrée par l'alinéa de l'article 957 du code civil. Il précise que la demande en révocation pour cause d'ingratitude devra être formée dans l'année, à compter du jour du délit imputé par le donateur au donataire, ou du jour que le délit aura pu être connu par le donateur. Dans un arrêt en date du 1er février 2012, (N de Pourvoi : ) la première chambre civile de la Cour de cassation a précisé que ce délai de prescription de l'action en révocation de donation pour cause d'ingratitude n'est susceptible ni de suspension, ni d'interruption. Page 13 / 13 Powered by TCPDF (

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Base juridique

Plus en détail

Thème : L évolution de la fiscalité des successions

Thème : L évolution de la fiscalité des successions Le 1 er août 2012 Thème : L évolution de la fiscalité des successions Mon cher Confrère, Comme vous le savez, le projet de loi de finances rectificative pour 2012 a été adopté le 31 juillet. Sauf censure

Plus en détail

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession et de

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS Les droits de succession Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet,

Plus en détail

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse en matière de droits de succession? Parole d'expert Publié le 24.01.2014 : http://www.agefiactifs.com/droit-et-fiscalite/article/comment-optimiser-lesdroits-de-succession-en-france

Plus en détail

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- NOR : ENR9401447DL DELIBERATION N 94-141 AT DU 2 DECEMBRE 1994 ------------------------------------------------------------ portant modification

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP Le régime fiscal des sociétés de personnes Introduction L'imposition des bénéfices des sociétés peut être faite de deux manières : soit

Plus en détail

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Les droits de mutation à titre gratuit sont perçus en tenant compte de la situation personnelle du redevable et des liens de parenté qu il a avec le défunt

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. DONATIONS-PARTAGES CONSENTIES A DES DESCENDANTS DE DEGRES DIFFERENTS (DONATIONS-PARTAGES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-07 N 125 du 3 DÉCEMBRE 2007 MUTATIONS A TITRE GRATUIT- SUCCESSIONS - DONATIONS - ASSURANCE-VIE (ARTICLES 8,9 ET 10 DE LA LOI N 2007-1223

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500 31 Pacte fiscal Présentation du régime d exonération partielle... 2500 L engagement collectif de conservation Titres pouvant faire l objet d un pacte... 2501 Personnes physiques ou morales signataires

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-06 N 126 du 27 JUILLET 2006 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS PASSIF ASSIETTE DU DROIT DE DONATION. (C.G.I., art. 776 bis et L.P.F., art.

Plus en détail

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L.

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L. Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas sont regroupés sous un 1 ; 2 Dans le premier alinéa, après les mots : «sa souscription au

Plus en détail

Transmission d entreprise : comment optimiser les dispositifs existants?

Transmission d entreprise : comment optimiser les dispositifs existants? Transmission d entreprise : comment optimiser les dispositifs existants? La transmission d entreprise bénéficie d un cadre fiscal favorable dans la mesure où sous réserve de la conclusion préalable d un

Plus en détail

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

ENR Mutations à titre gratuit Successions - Tarifs et liquidation des droits - Abattements sur la part nette revenant à chaque ayant droit

ENR Mutations à titre gratuit Successions - Tarifs et liquidation des droits - Abattements sur la part nette revenant à chaque ayant droit Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ENR-DMTG-10-50-20-20120912 DGFIP ENR Mutations à titre gratuit Successions

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES La réduction d'impôt liée aux dons faits au profit d'organismes ou de partis politiques Introduction

Plus en détail

TRANSMETTRE DE SON VIVANT

TRANSMETTRE DE SON VIVANT TRANSMETTRE DE SON VIVANT Quel que soit le montant de votre patrimoine, préparer votre succession permet de transmettre vos biens dans des conditions optimales, car étudiées auparavant (ce qui est particulièrement

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394]

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394] SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE Références du document 4H1394 Date du document 01/03/95 D. MODALITÉS D'APPLICATION 72Le dispositif

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-9-04 N 66 du 9 AVRIL 2004 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT AU TITRE DES DONS AUX ŒUVRES VERSES PAR LES PARTICULIERS. COMMENTAIRE DE

Plus en détail

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 La Transmission Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 Ce qui a changé... et les conséquences pour nous tous Droits du

Plus en détail

LES SUCCESSIONS PREPAREES

LES SUCCESSIONS PREPAREES LES SUCCESSIONS PREPAREES Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Les définitions sont extraites

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES CRÉDITS D'IMPÔTS EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (ACHAT CHAUDIÈRE, ISOLATION, POMPE CHALEUR, ETC)

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES CRÉDITS D'IMPÔTS EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (ACHAT CHAUDIÈRE, ISOLATION, POMPE CHALEUR, ETC) Fiche Pratique Édition MyAvocat 2016 LES CRÉDITS D'IMPÔTS EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (ACHAT CHAUDIÈRE, ISOLATION, POMPE CHALEUR, ETC) Fiche Pratique Édition MyAvocat 2016 Crédits d'impôts pour

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI Conférence PNI Mars 2014 Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN La défiscalisation immobilière : loi Robien Introduction La Loi de Robien, dispositif de défiscalisation immobilière mis en place en 2003, accordait certains avantages fiscaux

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION?

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? La fiscalité de la cession varie fortement selon qu il s agisse d une entreprise individuelle ou d une société, qu elle s effectue à titre onéreux ou à titre

Plus en détail

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT PATRIMONIAL Depuis la loi du 3 décembre 2001, entrée en vigueur le 1er juillet 2002, le conjoint survivant prime les frères

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S Flash 0904 du 4 février 2009 NOUVEAU DISPOSITIF DE RÉDUCTION D IMPÔT SUR LE REVENU POUR INVESTISSEMENT LOCATIF APPELÉ DISPOSITIF «SCELLIER»

Plus en détail

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire FICHE I LE ROLE ET LA COMPETENCE D UN NOTAIRE FRANÇAIS DANS LE REGLEMENT D UNE SUCCESSION EN FRANCE Résumé : Cette fiche vous explique les démarches à accomplir après le décès d une personne proche, vous

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION La donation permet à une personne de léguer de son vivant une partie de son patrimoine. C'est un acte de générosité qui permet au légataire

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONTION: TRIFS DE BSE Les droits de succession et de donation diffèrent par Région.. LES DROITS DE SUCCESSION ET DROITS DE DONTION EN REGION DE BRUXELLES-CPITLE 1. DROITS

Plus en détail

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation Tableau comparatif des régimes des associations loi 1901, des associations et fondations reconnues d utilité publique, des fonds de dotation et des fonds d entreprise Dispositions fiscales Dons manuels

Plus en détail

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR www.notaires.paris-idf.fr L ENTREPRENEUR Le notaire a toujours été le conseil privilégié de l entrepreneur. Il apporte une aide à tous les stades de la vie de l entreprise :

Plus en détail

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-6-07 N 121 du 22 NOVEMBRE 2007 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. ASSIETTE. TARIFS ET LIQUIDATION DES DROITS. DONATIONS. REGIMES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

MECENAT. Pour les Entreprises : Association PROMOZIK 174 rue Edouard Vaillant, 37000 TOURS Tél. : 02.47.44.93.25 / 06.11.76.53.21 www.promozik.

MECENAT. Pour les Entreprises : Association PROMOZIK 174 rue Edouard Vaillant, 37000 TOURS Tél. : 02.47.44.93.25 / 06.11.76.53.21 www.promozik. MECENAT La loi du 1er août 2003, relative au mécénat, aux associations et aux fondations, permet désormais d encourager plus systématiquement les initiatives privées, qu il s agisse de celles des entreprises

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité.

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité. F O N D A T I O N M É D E C I N S S A N S F R O N T I È R E S DISPOSITIONS FISCALES 2016 ISF & Impôt sur le revenu Donnez de l impact à votre générosité. La parole au trésorier Chaque année, vous êtes

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

DON. Le bien qui fait l objet du don peut être de nature diverse : billets de banques, chèques, meubles, titres au porteur, etc.

DON. Le bien qui fait l objet du don peut être de nature diverse : billets de banques, chèques, meubles, titres au porteur, etc. DON DEFINITION Toute association régulièrement déclarée peut recevoir un don dit «manuel» (c est- à- dire effectué «de la main à la main» entre un particulier et l association), sans qu il soit nécessaire

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents»

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» Dominique Boyer & François Derème Version du 22 mars 2011 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Veille Juridique et Fiscale. Mars 2012

Veille Juridique et Fiscale. Mars 2012 Veille Juridique et Fiscale Mars 2012 Sommaire Sommaire...2 1. Adoption de la Loi de Finances Rectificative pour 2012... 3 2. Une plus-value de cession de parts doit tenir compte de la plus-value exonérée

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122]

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122] CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES Références du document 5F1122 Date du document 10/02/99 SOUS-SECTION 2 Indemnisation du chômage Aide à la création d'entreprises par les chômeurs

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 TAXE D'HABITATION : MODALITÉS DE CALCUL, EXONÉRATIONS ET DÉGRÈVEMENTS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 TAXE D'HABITATION : MODALITÉS DE CALCUL, EXONÉRATIONS ET DÉGRÈVEMENTS TAXE D'HABITATION : MODALITÉS DE CALCUL, EXONÉRATIONS ET DÉGRÈVEMENTS La taxe d'habitation Introduction La taxe d'habitation est un impôt direct ce qui implique qu'elle est payée et supportée par la même

Plus en détail

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Les donations La donation est un acte de transfert gratuit de tout ou partie de la propriété d un bien.

Plus en détail

Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92. Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J

Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92. Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92 Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J Mutations à titre gratuit. Successions. Biens à déclarer.

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

ENR - Mutations à titre gratuit - Donations - Conditions d'exigibilité du droit de donation - Cas particuliers - Donations non réalisées par acte

ENR - Mutations à titre gratuit - Donations - Conditions d'exigibilité du droit de donation - Cas particuliers - Donations non réalisées par acte Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ENR-DMTG-20-10-20-10-20140128 DGFIP ENR - Mutations à titre gratuit - Donations

Plus en détail

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES Soit un couple de 50 ans avec deux enfants (en commun) : Monsieur possède : Un immeuble de rapport «de famille» (reçu par

Plus en détail

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO Financement des travaux d amélioration de la performance énergétique dans les logements anciens L article 99 de

Plus en détail

FISCALITE / INTERET D EMPRUNT

FISCALITE / INTERET D EMPRUNT Agence Départementale pour l Information sur le Logement des Bouchesdu-Rhône 7, cours Jean Ballard 13001 Marseille 04 96 11 12 00 FLASH INFO LOGEMENT ADIL 13 FIL / 11-09 - 07 FISCALITE / INTERET D EMPRUNT

Plus en détail

BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de

BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de mutation par décès Présomptions légales de propriété - Biens

Plus en détail

Rencontre des groupements français et suisse. Paris, les 29 & 30 mai 2015. Maison de l Amérique Latine

Rencontre des groupements français et suisse. Paris, les 29 & 30 mai 2015. Maison de l Amérique Latine Rencontre des groupements français et suisse Paris, les 29 & 30 mai 2015 Maison de l Amérique Latine SESSION 2 Fiscalité des successions PLAN I. Introduction II. III. IV. Les successions en France (aspects

Plus en détail

LE STATUT FISCAL DE L ORDRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy

LE STATUT FISCAL DE L ORDRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy LE STATUT FISCAL DE L ORDRE Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy Session de formation Tours Les 4, 5 et 6 juin 2015 I) FONCTIONS ET ACTIVITES

Plus en détail

Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise

Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise Les produits d assurance vie luxembourgeois Produits d assurance-vie luxembourgeois pour un résident fiscal français. Quels avantages? 2 Le contrat d assurance

Plus en détail

Transmettre au moindre coût fiscal

Transmettre au moindre coût fiscal Transmettre au moindre coût fiscal 1 Anticipation et Organisation seront les maître-mots Maître Stéphanie GAILLARD-SEROUGNE, Notaire à PARIS 2 SOMMAIRE I. Optimiser en anticipant : les donations et l assurance-vie

Plus en détail

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu :

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu : BODI - Texte DGI n 2003/54 - Note commune n 35/2003 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 22 et 23 de la loi n 2002-101 du 17 décembre 2002, portant loi de finances pour l'année 2003 relatives

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10]

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] Références du document 13L-13-10 Date du document 11/01/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 13 L-13-10 N 2 DU 11 JANVIER 2011 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS

Plus en détail

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER UCANSS PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale, représentée par son

Plus en détail

La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal

La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal Xavier Rohmer, Avocat Associé, August & Debouzy 1) CGI, article 201,1. Lors de la clôture des Assises de l entrepreneuriat, le 29

Plus en détail

Décision n 2010 44 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2010 44 QPC. Dossier documentaire Décision n 2010 44 QPC Articles 885 A, 885 E et 885 U du Code général des impôts Impôt de Solidarité sur la fortune Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2010 Sommaire I. Dispositions

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

ISF (2) : calcul de l'impôt

ISF (2) : calcul de l'impôt - 1 - ISF (2) : calcul de l'impôt Résumé : L'impôt de solidarité sur la fortune est dû par les personnes physiques dont le patrimoine excède le seuil de 732 000 euros. Nous verrons comment sont évalués

Plus en détail

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-280-40-20150812 DGFIP IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX Entreprise individuelle ou société? Introduction Vous souhaitez créer votre entreprise ou développer

Plus en détail

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Modifié par Décret n 2011-520 du 13 mai 2011 - art. 1 I. Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4

Plus en détail

LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE

LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE 1 Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Si vous rencontrez

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE LA RÉDUCTION D'IMPÔT LIEE AUX DONS FAITS AU PROFIT D'UN ORGANISME D'UTILITÉ PUBLIQUE, D'INTERET GENERAL OU A UN PARTI POLITIQUE

FICHE DE SYNTHESE LA RÉDUCTION D'IMPÔT LIEE AUX DONS FAITS AU PROFIT D'UN ORGANISME D'UTILITÉ PUBLIQUE, D'INTERET GENERAL OU A UN PARTI POLITIQUE documentissime www.modele lettre contrat.fr FICHE DE SYNTHESE LA RÉDUCTION D'IMPÔT LIEE AUX DONS FAITS AU PROFIT D'UN ORGANISME D'UTILITÉ PUBLIQUE, D'INTERET GENERAL OU A UN PARTI POLITIQUE ϖ INTRODUCTION

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

1 - Le mécanisme du rappel fiscal par des exemples

1 - Le mécanisme du rappel fiscal par des exemples RAPPEL FISCAL ET RAPPORT CIVIL OU Que se passe-t-il lors du décès du DONATEUR après une DONATION? SYNDICAT DES FORESTIERS PRIVES DU LIMOUSIN Texte : Philippe Dubeau (Notaire honoraire) Mise en page : CRPF

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB 4N24]

CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB 4N24] CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB Références du document 4N24 Date du document 30/08/97 Annotations CHAPITRE 4 Lié au BOI 5F-1-09 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS

Plus en détail

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions L'an, Le, Par-devant M e, notaire à, A reçu le présent acte authentique de cession de créance à la requête des personnes

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

Personnes et familles. Vie familiale, vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie familiale, vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Vie familiale, vie à deux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux Le pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat permettant à deux personnes (les partenaires), de

Plus en détail

TRANSMISSION DU FONCIER

TRANSMISSION DU FONCIER TRANSMISSION DU FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER : QUELLES PERSPECTIVES? Etienne BEGUIN NTF 19 juin 2013 INTRODUCTION La transmission du patrimoine : Le patrimoine, c est l héritage du père (des parents).

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#12 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION Entre les soussignés : - - M (indiquer identité et adresse) - M (indiquer identité et adresse) Il est établi, ainsi qu il suit, les statuts de la société en participation

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE

LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE www.apce.com Quel est le nombre d'associés requis? Elle se compose uniquement de l'entrepreneur individuel (Celui-ci peut, bien évidemment, embaucher des salariés).

Plus en détail

I. Les droits de succession ou de mutation par décès

I. Les droits de succession ou de mutation par décès Table des matières I. Les droits de succession ou de mutation par décès CHAPITRE 1 Généralités : Droits de succession ou de mutation par décès dus en Belgique ou à l étranger... 7 I. Droits de succession

Plus en détail

RPPM Plus-values sur biens meubles incorporels Prix d acquisition en cas de cession de titres dont la propriété est démembrée

RPPM Plus-values sur biens meubles incorporels Prix d acquisition en cas de cession de titres dont la propriété est démembrée Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RPPM-PVBMI-20-10-20-60-20120912 DGFIP RPPM Plus-values sur biens meubles

Plus en détail

IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt

IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt 1 Sont successivement examinés : - le fait générateur du crédit d'impôt ; - le mode d'imputation

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 CESSION DE PARTS SOCIALES 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 Lors de la cession d une S.N.C, le remboursement aux cédants, par un acte séparé le jour même de la cession de parts sociales, de la totalité

Plus en détail

Code général des impôts

Code général des impôts Page 1 sur 5 Code général des impôts Livre premier : Assiette et liquidation de l'impôt Première Partie : Impôts d'état Titre premier : Impôts directs et taxes assimilées Chapitre premier : Impôt sur le

Plus en détail

FIP ixo Développement N 9

FIP ixo Développement N 9 FIP ixo Développement N 9 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Fonds d Investissement

Plus en détail

2009 ET LA FISCALITE. SARL Olivier PIETRI Consultant tieppopietri@wanadoo.fr 06.73.86.31.11

2009 ET LA FISCALITE. SARL Olivier PIETRI Consultant tieppopietri@wanadoo.fr 06.73.86.31.11 2009 ET LA FISCALITE SARL Olivier PIETRI Consultant tieppopietri@wanadoo.fr 06.73.86.31.11 MESURES 2009 ET JURISPRUDENCE QUELQUES DECISIONS DE JURISPRUDENCE LMNP - BOUVARD LOI POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Plus en détail

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 L'âge légal Les changements n'ont pas impacté l'âge légal de départ à la retraite, qui reste toujours fixé à 60 ans. Toutefois, une remise en cause de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 8 M-1-08 N 54 du 21 MAI 2008 PLUS-VALUES IMMOBILIERES DES PARTICULIERS. AMENAGEMENTS DES DISPOSITIONS APPLICABLES EN CAS DE PARTAGE

Plus en détail

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement :

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Destination de l aide au logement Article 1 : La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Prêts au affiliés actifs et retraités La construction d'un pavillon individuel ou l'achat

Plus en détail