GICRESAIT PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE «EAUX SOUTERRAINES, UNE MANNE COMMUNE A PROTEGER»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GICRESAIT PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE «EAUX SOUTERRAINES, UNE MANNE COMMUNE A PROTEGER»"

Transcription

1 PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE GICRESAIT «EAUX SOUTERRAINES, UNE MANNE COMMUNE A PROTEGER» AU SERVICE DE LA GESTION DURABLE ET CONCERTEE DES RESSOURCES EN EAU DE L IULLEMEDEN ET DU TAOUDENI TANEZROUFT Termes de référence Décembre 2013

2 PRESENTATION GENERALE La région de l IULLEMEDEN, étendue au Taoudéni Tanezrouft, s étend sur 7 pays, à savoir l Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Nigeria. Elle a bénéficié du soutien de la Facilité Africaine de l Eau (FAE) et du Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) pour la réalisation d études techniques visant à évaluer le potentiel en eau et à définir les éléments de suivi de l ensemble des ressources en eau souterraines du Système Aquifère d Iullemeden (SAI), du Système Aquifère de Taoudéni/Tanezrouft (SAT) et du fleuve Niger, pour aider les pays dans l élaboration de leur schéma de développement futur en tenant compte de la vulnérabilité de ces systèmes au climat. Le projet trouve son origine dans la volonté des autorités en charge de l eau des pays concernés de la sous région d améliorer la connaissance sur le potentiel en eau et de soutenir la croissance économique. Le projet a en effet permis : l amélioration des connaissances des systèmes aquifères transfrontaliers des Systèmes Aquifères d Iullemeden et du Taoudéni Tanezrouft par la mise en évidence des interactions entre les eaux souterraines et le fleuve Niger l évaluation des ressources en eau; l analyse de la vulnérabilité de ces ressources liée au changement climatique et à la pollution organique. l élaboration des indicateurs de suivi de la vulnérabilité et du développement durable de ces ressources. Une bonne connaissance de la ressource en eau disponible au niveau de la sous région, et une gestion commune de cette ressource, à l image de celle du Système Aquifère du Sahara Septentrional (SASS), constituent une réponse apportée par l OSS et ses partenaires pour améliorer significativement la gestion concertée et durable des ressources en eau des systèmes aquifères transfrontaliers du SAI et du SAT et du Fleuve Niger. En ouvrant des perspectives favorables pour la mise en œuvre de projets de développement nationaux pour les décideurs, le projet devrait contribuer à : (i) améliorer les conditions de vie d accès à l eau de la population rurale et urbaine notamment celui des femmes dans l ensemble de la zone couverte par les systèmes aquifères des Iullemeden et du Taoudéni Tanezrouft dans les pays concernés; (ii) créer un environnement favorable aux investissements en matière de gestion intégrée et concertée des ressources en eau du SAI, du SAT et du fleuve Niger ; (iii) améliorer la qualité de l eau par la diminution des risques de pollution. C est dans ce contexte que l OSS se propose de réaliser le documentaire intitulé «Eaux souterraines, une manne à protéger», pour valoriser les résultats des études réalisées dans le cadre du projet, et particulièrement les découvertes sur la richesse des ressources en eau souterraines des aquifères partagés mais aussi la vulnérabilité de cette ressource au changement climatique en raison d une répartition inégale et des risques liés à sa gestion. Enfin, le film permettra de conclure à la nécessité

3 pour les Etats de faire face aux menaces de la pénurie d eau, à la sécheresse, aux impacts du changement climatique et à la désertification dans le cadre d une gestion concertée et durable des ressources hydriques. OBJECTIFS DE COMMUNICATION Le présent film documentaire a essentiellement pour objectifs de : Présenter le projet et ses résultats Servir d outil d information sur la disponibilité de la ressource en eau et les potentiels de développement pour les décideurs techniques et politiques des 3 grands bassins aquifères et du fleuve Niger Jouer le rôle de plaidoyer pour convaincre les partenaires techniques et financiers de la pertinence du projet et de la nécessité d aboutir à un cadre de gestion adéquat de cette ressource stratégique à l échelle régionale et à une meilleure connaissance de la ressource au plan national Sensibiliser les exploitants agricoles, les acteurs nationaux et le grand public à la nécessité de gérer la ressource de manière optimale afin de mieux la préserver. LES CIBLES Toutes les parties prenantes du projet GICRESAIT : partenaires financiers, décideurs, représentants de pays membres, organisations partenaires, usagers primaires de la ressource (ruraux et citadins) Les scientifiques et experts Les médias nationaux et internationaux LIEUX DE TOURNAGE Quatre Zones du projet :Niger ; Burkina Faso ; Mali ; Bénin ou Nigeria - Niger (Périmètre d irrigation par forages de Djiratawa dans le goulbi de Maradi, les sources, les forages artésiens, Site du barrage da Kandadji, etc ) ; - Burkina Faso (Interview au CCRE, sources, forages, etc ) ; - Mali (zones d irrigation par les eaux du fleuve, barrages de Sélingué et Markala, etc ; - Bénin (Bassin de Kandi : relation nappe fleuve, pollution, etc ) ; (ou Nigeria (bassin du Sokoto : irrigation à partir des barrages et des eaux souterraines)) DUREE DU FILM DOCUMENTAIRE ET LANGUES DUREE : 16 minutes LANGUE : FRANÇAIS ET SOUS TITRAGE ANGLAIS MOYENS DE DIFFUSION Médias locaux (télévision), ateliers nationaux et sous régionaux, festivals

4 TACHES DU (DE LA)CONSULTANT(E) Sur la base des éléments des présents Termes de référence (TDR), le (la)consultant(e) est appelé(e) à produire et réaliser un film documentaire sur la base du Synopsis fournien annexe, mais qui devra être amélioré selon les suggestions du (ou de la ) consultant(e). Le(la) consultant (e) travaillera en étroite collaboration avec l experte en communication chargée des projets et programmes de l OSS et en concertation avec l équipe du projet GICRESAIT. Il (elle) réalisera les tâches qui lui sont confiées en adoptant un processus itératif afin de tenir compte des remarques et propositions de l OSS. Le(a) consultant(e) est responsable de toutes les étapes de réalisation du travail demandé : Scénario L OSS mettra à la disposition du consultant les documents du projet qu il juge pertinents. Tournage Sur la base des éléments détaillés dans les présents TDR, le (la) consultant(e) procèdera au tournage dans les lieux prévus. Montage et mixage Le(la) consultant(e) est appelé(e) à réaliser le montage du film documentaire dont la durée a été fixée à 16 minutes. Présentation du film documentaire réalisé aux experts de l OSS dans le cadre d un séminaire interne Les résultats du travail seront présentés lors d un séminaire interne de l OSS. 1 PROFIL DEMANDE ET CONDITIONS A REMPLIR Le (la) consultant(e) à contracter pour le présent film documentaire doit disposer d une solide expérience dans les domaines de réalisation des films documentaires, de préférence en rapport avec l eau et l environnement. Il (elle) doit avoir une connaissance du contexte de la région ouest africaine et une bonne maîtrise des deux langues de travail de l OSS, l'anglais et le français. 2 LIVRABLES Au terme de sa prestation, le(la) consultant(e) doit livrer à l OSS les produits suivants : Le film monté sous format numérique compatible avec les différentes utilisations (site web, réseaux sociaux etc ) Les rush à haute résolution 3 DUREE DE LA PRESTATION La période de la prestation s étale sur quarante cinq jours. Du 10 janvier au 25 février 2014.

5 ANNEXE Synopsis FILM DOCUMENTAIRE «Eaux souterraines, une manne commune à protéger» PROJET GICRESAIT «Gestion Intégrée et Concertée des Ressources en Eau des Systèmes Aquifères d Iullemeden et du Taoudéni/Tanezrouft et du fleuve Niger» CONTEXTE La région de l IULLEMEDEN, étendue au Taoudéni Tanezrouft, s étend sur 7 pays, à savoir l Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Nigeria. Elle a bénéficié du soutien de la Facilité Africaine de l Eau (FAE) et du Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) pour la réalisation d études scientifiques et techniques visant à évaluer le potentiel en eau et à définir les éléments de suivi de l ensemble des ressources en eau souterraines du Système Aquifère d Iullemeden (SAI), du Système Aquifère de Taoudéni/Tanezrouft (SAT) et du fleuve Niger, pour aider les pays dans l élaboration de leur schéma de développement futur en tenant compte de la vulnérabilité de ces systèmes au climat. Le projet trouve son origine dans la volonté des autorités en charge de l eau des pays concernés de la sous région d améliorer la connaissance sur le potentiel en eau et de soutenir la croissance économique. Le projet a en effet permis : l amélioration des connaissances des systèmes aquifères transfrontaliers des Systèmes Aquifères d Iullemeden et du Taoudéni Tanezrouft par la mise en évidence des interactions entre les eaux souterraines et le fleuve Niger l évaluation des ressources en eau; l analyse de la vulnérabilité de ces ressources liées au changement climatique et à la pollution organique. L élaboration des indicateurs de suivi d indicateurs de la vulnérabilité et du développement durable de ces ressources. Une bonne connaissance de la ressource en eau disponible au niveau de la sous région, et une gestion commune de cette ressource, à l image du Système Aquifère du Sahara Septentrional (SASS), constituent une réponse apportée par l OSS et ses partenaires pour entre autres, réduire les effets néfastes liés au changement climatique, améliorer significativement la gestion concertée et durable des ressources en eau des systèmes

6 aquifères transfrontaliers du SAI et du SAT et du Fleuve Niger. En ouvrant des perspectives favorables pour la mise en œuvre de projets de développement nationaux pour les décideurs, le projet devrait contribuer à : (i) améliorer les Conditions de vie et d accès à l eau de la population et notamment celui des femmes dans l ensemble de la zone couverte par les systèmes aquifères des Iullemeden et du Taoudéni Tanezrouft (ii) créer un environnement favorable aux investissements en matière de gestion intégrée et concertée des ressources en eau du SAI, du SAT et du fleuve Niger ; (iii) améliorer la qualité de l eau par la diminution des risques de pollution. Pour soutenir ce plaidoyer, l OSS réalise un film documentaire sur les ressources en eau de la sous région et illustrera un exemple du paradoxe panafricain bien peu commun, celui d une situation de pénurie dans un contexte d abondance des ressources en eau souterraines qui sont insuffisamment mises en valeur. OBJECTIFS Le présent film documentaire a essentiellement pour objectifs de : Présenter le projet Servir d outil d information sur la disponibilité de la ressource en eau et les potentiels de développement pour les décideurs techniques et politiques des 3 grands bassins aquifères et du fleuve Niger. Jouer le rôle de plaidoyer pour convaincre les partenaires techniques et financiers de la pertinence du projet pour aboutir à un cadre de gestion adéquat de cette ressource stratégique à l échelle régionale et à une meilleure connaissance de la ressource au plan national. Sensibiliser les exploitants agricoles, les acteurs nationaux et le grand public sur la nécessité de gérer la ressource de manière optimale afin de mieux la préserver. CONTENU Les éléments visuels doivent servir de support à la présentation des principaux résultats mis en évidence notamment les relations hydrauliques entre les eaux souterraines et le fleuve Niger, et de montrer aux décideurs l opportunité/ la nécessité de mettre en place un cadre gestion commune et durable des ressources en eau souterraines pour faire face aux défis à venir liés à leur utilisation et à l atténuation des du changement climatique. - Introduction sur l initiative «GIRE Gestion Intégrée des Ressources en Eau» issue de la Conférence de Rio, dans le contexte ouest africain - En Décembre 2010, l'assemblée générale de l'organisation des Nations Unies (AGNU) a déclaré l'année 2013 «Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau» (A/RES/65/154) - Eléments visuels commentés centrés sur la situation des régions arides et semiarides du Continent africain les plus vulnérables aux extrêmes climatiques

7 - Eléments visuels commentés sur la disponibilité de la ressource et sur l impact du gaspillage de l eau (plutôt les forages artésiens non fermés ou maîtrisés depuis leur implantation) (absence de travaux de CES, retenues d eau ) - Eléments visuels commentés sur différents accès satisfaisants à l eau potable en axant davantage sur le rural (pour montrer des résultats tangibles) - Zoom commenté sur quelques nouveaux aménagements : panneau solaire, puits, ouvrages de retenue d eau, canalisations - Eléments visuels sur les partenaires du projet. - Intégrer des éléments visuels sur les ateliers organisés dans le cadre du projet (notamment les ateliers de renforcement des capacités) - Intégrer les éléments visuels des produits réalisés dans le cadre du projet : documents, cartes, photos etc Le projet est focalisé sur «la GIRE concertée Eaux souterraines partagées» pour permettre aux pays de mettre en œuvre leurs plans d action nationaux à moyen et à long termes étant donné que les ressources en eau du fleuve Niger (de plus en plus sollicité pour des barrages et prélèvements nouveaux) ne peuvent pas répondre de manière satisfaisante aux demandes en eau. INTERVENANTS - Les techniciens ayant participé au projet et ayant mis en évidence les interactions entre les différents systèmes hydrauliques (sur la base des connaissances harmonisées du SAI et du SAT et sur le fleuve Niger). - Les décideurs pour parler de la nécessité d approfondir la connaissance de la ressource pour les pays et de sa gestion concertée) - Les exploitants agricoles des zones à fort stress/pollution - Les exploitants ayant un accès satisfaisant à l eau - Les citadins (sentiments, témoignage, attentes en matière d eau) - Les associations œuvrant dans le domaine de l environnement (distribution de l eau ) - La Société civile (une représentante des associations des femmes et un représentant des associations de jeunesse des arrondissements) - Le Centre de Coordination des Ressources en Eau (CCRE) relevant de la CEDEAO mandaté exclusivement pour la GIRE, - L Autorité du Bassin du Niger (ABN) sur la nécessité de prendre en compte les Eaux souterraines partagées. REPARTITION DU TEMPS D INTERVENTION ¼ pour les zones à stress hydrique et pollution de l eau (zones vulnérables), ¼ pour les zones à fort potentiel en eau souterraine, fleuve Niger (interactions entre les

8 différents systèmes hydrauliques et le fleuve Niger) et les sources ¼ pour : - les décideurs :stratégie de gestion concertée de la ressource, mécanisme de concertation du SAT - les acteurs et techniciens du projet : les outils de gestion de la ressource en eau (Base de données régionale, Système d Information Géographique, Modélisation et Télédétection appliquée à la gestion des ressources en eau) et les résultats de l évaluation de la vulnérabilité et des impacts du changement climatique sur les ressources en eau de l ensemble SAI, SAT et fleuve Niger - les ateliers de renforcement des capacités, ateliers régionaux déjà réalisés ¼ pour les populations et les associations pour exprimer leur perception l apport des eaux souterraines à l adaptation aux effets du changement climatique (multiplication de points d eau, surcreusage de puits pour éviter les migrations vers le Sud à cause des sécheresses, etc ) et leurs attentes (accessibilité de l information, alertes ). DUREE DU FILM 13 minutes ZONE DE COUVERTURE Quatre Zones du projet : - Niger (Périmètre d irrigation par forages de Djiratawa dans le goulbi de Maradi, les sources, les forages artésiens, Site du barrage de Kandadji, etc ) ; - Burkina Faso (Interview au CCRE, sources, forages, etc ) ; - Mali (zones d irrigation par les eaux du fleuve, barrages de Sélingué et Markala, etc ; - Bénin (Bassin de Kandi : relation nappe fleuve, pollution, problématique transfrontalière etc ) ; - Ou Nigeria (bassin du Sokoto : irrigation à partir des barrages et des eaux souterraines)

PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE SYSTEME AQUIFERE DU SAHARA SEPTENTRIONAL SASS «L OR BLEU DU SAHARA» TERMES DE REFERENCE

PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE SYSTEME AQUIFERE DU SAHARA SEPTENTRIONAL SASS «L OR BLEU DU SAHARA» TERMES DE REFERENCE PRODUCTION ET REALISATION D UN FILM DOCUMENTAIRE SYSTEME AQUIFERE DU SAHARA SEPTENTRIONAL SASS «L OR BLEU DU SAHARA» TERMES DE REFERENCE NOVEMBRE 2013 1 PRESENTATION GENERALE Le Sahara regorge d'importantes

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES"

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES  HUB & SPOKES PRÉSENTATION TYPE D'UN CAS D'EXPÉRIENCE BURKINA FASO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES" Date de la soumission

Plus en détail

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST :

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST : MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWIAFRIQUE DE L OUEST : Projet GWIAfrique de l Ouest: BurkinaFaso, Ghana, Mali, Niger et Sénégal Expérience réussie de Gestion Intégrée des Ressources en

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC Mai 2014 TDR pour l élaboration d une politique et d un modèle de tarification pour la BIDC Page - 1 -

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

RAPPORT DE SITUATION

RAPPORT DE SITUATION Division de l Afrique Département de la coopération technique Agence internationale de l énergie atomique RAPPORT DE SITUATION Décembre 2013 Gestion intégrée et durable des systèmes aquifères et des bassins

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Secrétariat Exécutif NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE 1 FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN PLACE D UN CADRE DE CONCERTATION ENTRE LE BENIN, LE BURKINA FASO, LE MALI, LE NIGER, LE NIGERIA

Plus en détail

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet»

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» Cahier des charges Prestataires Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» 1. Le contexte : Pour la grande majorité des TPE/PME, la promotion sur un plan tant national qu international

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

à même d apprécier les avancées sur les principaux axes stratégiques des politiques suivies.

à même d apprécier les avancées sur les principaux axes stratégiques des politiques suivies. ATELIER REGIONAL DE RELANCE DES DISPOSITIFS NATIONAUX DE SUIVI EVALUATION DES POLITIQUES ET STRATEGIES DE SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE DE SEPT PAYS TEST Note conceptuelle I- Contexte et justification

Plus en détail

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 TdR Evaluation Finale Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 A- Introduction Nom du Projet : «Projet d appui à la

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action

Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action Pour l appropriation et la déclinaison du positionnement touristique du Pays du Bugey par ses acteurs touristiques Maître d ouvrage : Syndicat

Plus en détail

Projet de stage - Éco-stage 2013

Projet de stage - Éco-stage 2013 Nom de l'organisme : Organisme de bassin Versant Matapédia-Restigouche Domaine d intervention : Eau Période de stage: Automne 2013 (16 septembre 15 décembre) Poste occupé par le/la stagiaire : Soutien

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Date: 01/08/2014 Réf : IC 1-08/2014 INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Pays: Maroc Description de la mission:

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Actions d amélioration de la gestion de l eau

Actions d amélioration de la gestion de l eau Actions d amélioration de la gestion de l eau L eau est au coeur des défis que doit relever le développement à l échelle mondiale. Elle est le lien entre sécurité alimentaire, réduction de la pauvreté,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel

Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel 25 ème Journée du CILSS Burkina Faso Cap Vert Gambie Guinée Bissau Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Reflets 12 Septembre 2010

Plus en détail

Réunion restreinte du réseau de prévention des crises alimentaires

Réunion restreinte du réseau de prévention des crises alimentaires Réunion restreinte du réseau de prévention des crises alimentaires RESEAU DES SOCIETES, COMMISSARIATS, OFFICES CHARGES DE LA GESTION DES STOCKS DE SECURITE ALIMENTAIRE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour Ministère de l Equipement, de l Aménagement territorial et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la qualité de la Vie Termes de Références Recrutement d un Bureau d étude

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Renforcement des compétences pour la Promotion de l Egalité entre les sexes en Afrique et dans les pays d Asie de l ouest

Renforcement des compétences pour la Promotion de l Egalité entre les sexes en Afrique et dans les pays d Asie de l ouest Division de la Promotion de la Femme, Département des Affaires économiques et sociales et Centre africain pour le Genre et le Développement, Commission économique pour l Afrique Renforcement des compétences

Plus en détail

KASABATI. Programme Ethique

KASABATI. Programme Ethique + 226 50 35 25 27 / 50 35 29 79 Partenaire de Programme Ethique Contexte d intervention L association Kasabati a commencé à travailler en 2007 sur les questions éthiques posées par la recherche ou par

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

Ouverture de l appel : 15 Mars 2013 Clôture de l appel : 08 Avril 2013 AMI N 21/2013

Ouverture de l appel : 15 Mars 2013 Clôture de l appel : 08 Avril 2013 AMI N 21/2013 Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL EN PASTORALISME AU CENTRE REGIONAL AGRHYMET

ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL EN PASTORALISME AU CENTRE REGIONAL AGRHYMET Projet Régional d Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) Coordination Régionale TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010

EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010 EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010 I. Présentation d Enda Graf sahel 1.1 Bref exposé de l histoire d Enda Graf Sahel Créé en 1975 sous le nom de

Plus en détail

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e )

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) Pascale Grégoire et Laurène Michaud, académie de Grenoble Niveaux et thèmes de programme 5 e, adaptable à tout niveau. Problématique

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

L OSS FAIT DE LA GESTION CONCERTEE DES RESSOURCES EN

L OSS FAIT DE LA GESTION CONCERTEE DES RESSOURCES EN L OSS FAIT DE LA GESTION CONCERTEE DES RESSOURCES EN EAU PARTAGEES ET NON RENOUVELABLES UNE REALITE Créé en 1992, l Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a accordé dès le départ une importance particulière

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE assurer en permanence l alimentation en eau potable Analyse et gestion des risques de dysfonctionnement du réseau d eau potable Identification des scénarios

Plus en détail

Termes de références de l évaluation finale du projet «Intamenwa-Les indivisibles»

Termes de références de l évaluation finale du projet «Intamenwa-Les indivisibles» Termes de références de l évaluation finale du projet «Intamenwa-Les indivisibles» 1. Contexte de l étude 1.1. A propos de Search For Common Ground Search for Common Ground (SFCG) est une organisation

Plus en détail

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Activités principales Sous-activités Activités détaillées Etat de mise en oeuvre Analyse/Observations Résultat 1 : Le

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC Programme : «Développement économique, social et humain de groupes vulnérables, femmes,

Plus en détail

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Le concept Le projet EuroMed Justice III financé par l'ue avec un budget de 5 millions pour la période 2011-2014 entend poursuivre les succès

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------- Le Conseil des Collectivités Territoriales -------- LE PRESIDENT --------- APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES

Plus en détail

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO)

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Note de cadrage 3 Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Objet : Assises de la santé, groupe Promotion et éducation pour la santé faces

Plus en détail

Emploi des Jeunes et Migrations en Afrique de l Ouest (EJMAO) Atelier de restitution pays Salle de conférences du Centre National des Archives

Emploi des Jeunes et Migrations en Afrique de l Ouest (EJMAO) Atelier de restitution pays Salle de conférences du Centre National des Archives Emploi des Jeunes et Migrations en Afrique de l Ouest (EJMAO) Atelier de restitution pays Salle de conférences du Centre National des Archives Ouagadougou, le 15 mai 2014, 8h30 à 13h. Opérationnaliser

Plus en détail

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 BTS S.T.1 C.2 Le 29/01/10 MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 Le cas «CARRELAGES ET REVETEMENTS D ARTOIS» Durée : 1 heure 15 A partir des documents dont vous disposez, de vos connaissances et de votre

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES TERMES DE REFERENCE Consultation pour l intégration du genre dans les programmes de la Direction Générale des Collectivités

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com. Proposition de projet

Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com. Proposition de projet Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com Proposition de projet Plan de développement global communautaire (2016-2022) Fédération franco-

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION DES POINTS FOCAUX DE L ARTICLE 6 DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

ATELIER DE FORMATION DES POINTS FOCAUX DE L ARTICLE 6 DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. ATELIER DE FORMATION DES POINTS FOCAUX DE L ARTICLE 6 DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. Bonn, 19 au 21 juin 2012 THEME: «participation du public àla prise de décision

Plus en détail

Formulaire de candidature Prix Land for Life

Formulaire de candidature Prix Land for Life Formulaire de candidature Prix Land for Life Date limite de dépôt des candidatures : 15 mars 2014 Le Prix Land for Life récompense les meilleures réalisations dans le domaine de la gestion durable des

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Réalisation d un recensement fiscal et élaboration d une stratégie de recouvrement pour la Communauté rurale de Nguéniène Mars 2014 Ircod Alsace

Plus en détail

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC MAURITANIE NIGER SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE BURKINA FASO RWANDA TOGO BÉNIN CAMEROUN RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES PAYS MEMBRES DE LA FRANCOPHONIE?» Proposition du Secrétariat international des infirmières et infirmiers francophones (SIDIIEF)

Plus en détail

***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD)

***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD) MINISTERE DE LA CULTURE REPUBLIQUE DU MALI ***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD) B.P : E4473 Tél. : (223) 20.29. 94 23 Fax : (223) 20.29. 93.

Plus en détail

Termes de référence de l étude de faisabilité pour le projet d eau potable de Diawara

Termes de référence de l étude de faisabilité pour le projet d eau potable de Diawara 02mars 2009 PacepaS Gret/Semis Benoît Paldrup Termes de référence de l étude de faisabilité pour le projet d eau potable de Diawara Le présent document a pour objet de définir les modalités de réalisation

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

Plan d Action de la Région N-AMCOW pour le Reporting, le Suivi et l Evaluation de l Etat de l Eau (Note Conceptuelle)

Plan d Action de la Région N-AMCOW pour le Reporting, le Suivi et l Evaluation de l Etat de l Eau (Note Conceptuelle) Plan d Action de la Région N-AMCOW pour le Reporting, le Suivi et l Evaluation de l Etat de l Eau (Note Conceptuelle) Plan d Action de la Région N-AMCOW pour le Reporting, le Suivi et l Evaluation de l

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action NATIONS UNIES DOCUMENT DE TRAVAIL POUR LE DIALOGUE MINISTERIEL SUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EP Conférence ministérielle africaine sur l environnement Version non éditée Distr.: Générale

Plus en détail

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Chrétiens dans le Monde Rural Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Préambule Le concept d emploi type La fiche métier Animateur Permanent Fédéral décrit 5 grandes

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest RESEAU DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DES PRODUCTEURS AGRICOLES DE L AFRIQUE DE L OUEST (ROPPA) CELLULE D EXECUTION TECHNIQUE 09 BP 884 Ouagadougou 09 - Tél. : (226) 50 36 08 25 - Fax : (226) 50 36 26

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail