Dossier-Diagnostic LES SERVICES D APPUI À LA CRÉATION D ACTIVITÉS SUR LE MASSIF ALPIN ANALYSE ET RECOMMANDATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier-Diagnostic LES SERVICES D APPUI À LA CRÉATION D ACTIVITÉS SUR LE MASSIF ALPIN ANALYSE ET RECOMMANDATIONS"

Transcription

1 Association des Espaces Ruraux Emploi Formation et des Points Publics de Provence Alpes Côte d Azur AR EREF PP 7, Rue Bayard GAP Tél. : portable : fax : Dossier-Diagnostic LES SERVICES D APPUI À LA CRÉATION D ACTIVITÉS SUR LE MASSIF ALPIN ANALYSE ET RECOMMANDATIONS Juin

2 Table des sigles...3 Table des figures...5 Introduction...6 I. ELEMENTS DE CADRAGE Qu entend-on par création d activités en milieu rural? Qu entend-on par service d appui à la création d activités?...8 II. ORGANISATION ADMINISTRATIVE L organisation réglementaire Lois et directives :...13 La convention alpine...13 La LOADT de 1995 et la LOADDT de La loi sur le renforcement des capacités d intervention des régions ( )...14 Loi pour l Initiative Economique (loi Dutreil), du 1er août La directive BORLOO de Juin 2004 : Plan de Cohésion Sociale Contrat et schéma à l échelle régionale :...16 Le PASER...16 Les CPER...16 Le SIMA (Schéma Interrégional du Massif Alpin)...17 Le SRDE...18 Le Plan Régional pour l Emploi Les mesures financières incitatives Les partenaires institutionnels : qui décide, qui finance?...20 DRTEFP :...22 DDTEFP Les acteurs de terrain sur le massif...22 III. LA SITUATION DU MASSIF ALPIN Caractéristiques du développement économique en milieu montagnard Difficultés du porteur de projet en montagne dans son parcours de création...26 IV. FICHES D EXPERIENCES Fiche d'expérience 1 : Outils de traçabilité du porteur de projet, M.I.E.L Fiche d'expérience 2 : Guide IRIS, sur les démarches à suivre pour la création d activité en Auvergne Fiche d'expérience 3 : Couveuse d entreprise spécialisée dans les métiers d art DIAPAON Fiche d'expérience 4 : Coopérative d activité spécialisée dans les métiers du bâtiment, CABESTAN Fiche d'expérience 5 : Programme Objectif Valorisation, sur l anticipation de la reprise d entreprise Fiche d'expérience 6 : Association TERRE DE LIENS sur l accès au foncier Fiche d'expérience 7 : Réseau AVEC sur la commercialisation de produit fermiers Fiche d'expérience 8 : Dispositif Place aux Jeunes sur l insertion d un individu et de son projet de vie sur un territoire Lexique des dispositifs d appui et de portage d activité...46 Bibliographie...49 Sitographie...50 Carnet d Adresses des personnes rencontrées

3 TABLE DES SIGLES Sigles Nom complet ACCRE Aide aux Chômeurs en Création d Entreprise ADECOHD Association pour le Développement Economique de la Haute Durance ADIE Association pour le Droit à l Initiative Economique AFPA Association de Formation Professionnelle pour Adulte AFRAT Association pour le Formation des Ruraux aux Activités du tourisme ALE Agence Locale pour l Emploi ANPE Agence Nationale Pour l Emploi APCE Agence Pour la Création d Entreprises APEAS Agence Provençale de l Economie Alternative et Solidaire APPETI Accompagnateur de Porteurs de Projets et de Territoires Innovants CA Chambre d Agriculture CAE Coopérative d Activités et d Emploi CAPE Contrat d Appui au Projet d Entreprise CBE Comité de Bassin d Emploi CCI Chambre de Commerce et d Industrie CELAVAR Comité d Etude et de Liaison des Associations Agricoles et Rurales CFE Centre de Formalité des Entreprises CFPPA Centre de Formation Professionnelle Pour Adulte CIDF Centre d Information sur le Droit des Femme CIGALE Club d Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l Epargne CLEFE Club Locale d Epargne pour les Femmes qui Entreprennent CMA Chambre des Métiers et de l Artisanat COPEA Coopérative d Emploi et d Activités (réseau) CPER Contrat de Plan Etat Région CREFAD Centre de Recherche d Etude et de Formation à l Animation et au Développement CRESS Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire CRIT Centre de Recherche de l Innovation pour son Transfert CTEF Contrat Territoriale Emploi Formation DDTEFP Direction Départemental du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle DIACT Délégation Interministérielle pour l Aménagement et la Compétitivité territoriale DRAF Direction Régionale de l Agriculture et de la Forêt DRIRE Direction Régionale de l Industrie, de la Recherche et de l Environnement EDEN Encouragement au Développement d Entreprises Nouvelles EREF Espace Rural Emploi Formation ERI Entreprise Rurale Innovante (Dispositif ) ERIC Espace régional Internet Citoyen FGIF Fond de Garantie à l Initiative des Femmes FIR France Initiative Réseau FNADT Fond national à l Aménagement du territoire GREP Groupement de Recherche pour l Education et la Prospection IRIS Initiatives Régionales Innovations et Stratégies LOADDT Loi d Orientation à l Aménagement et au Développement Durable du Territoire MIEL Maison de l Initiative Economique Locale OREF Observatoire Régional pour l Emploi et la Formation PCE Prêt à la Création d Entreprise PFIL Plate-forme d Initiative Locale 3

4 Sigles PILES PLIE PRE RACINE RELIER SCI SCIC SCOP SRDE TPE ZRR PASER NAF APE MINEFI Nom complet Point d Initiative Locale d Economie Solidaire Plan Local pour l Insertion et l Emploi Plan Régional pour l Emploi Réseau d Accompagnement des Créations et Initiatives avec une Nouvelle Epargne Réseau d Expérimentation et de Liaisons des Initiatives en Espace Rural Société Civile Immobilière Société Coopérative d Intérêt Collectif Société Coopérative de Production Schéma Régional de Développement Economique Très Petite Entreprise Zone de Revitalisation Rurale Projet d Action Stratégique de l Etat en Région Nomenclature des Activités Françaises Activité Principale Exercée MINistère de l Economie, des Finances et de l Industrie 4

5 TABLE DES FIGURES Fig. 1 : Schéma de définition de la notion de création d activité p.11 Fig. 2 : Schéma de définition de la notion de dispositif d appui à la création d activité p.12 Fig.3 : Tableau des compétences de la région en matière de développement économique p.15 Fig.4 : D après quels critères s attribue l aide financière au porteur de projet p.19 Fig.5 : D où vient l aide financière pour le soutien à la création d activité? p.19 Fig.6 : Panorama des moyens financiers d aide à la création p.20 Fig. 7 : Schéma sur les acteurs institutionnels de l appui à la création p.21 Fig. 8 : Schéma sur les acteurs de terrain de l appui à la création p.23 5

6 INTRODUCTION Ce dossier est réalisé par l association régionale des EREF-PP par Mr Jean HORGUES-DEBAT et Melle Sara ZEIDLER, dans le cadre d une convention signée entre l état et la région PACA. Son élaboration s effectue à la demande du Comité Interrégional de Massif Alpin (CIMA) pour alimenter leur travail de rédaction de la convention interrégionale de massif. L objectif de ce dossier, qui n a pas la prétention d être exhaustif mais bien de proposer un outil de travail synthétique, est double : - Apporter une réflexion plus approfondie sur le thème de l accompagnement à la création d activité dans le cadre de l élaboration de la convention de massif, afin de plus justement prendre en compte les enjeux liés à la création de petites entreprises en milieu rural - Créer un outil d information et d aide à la décision à destination des agents de développement et des élus, afin de leur proposer un panorama précis et concis de ce domaine complexe Ce travail est une donc une synthèse de travaux déjà réalisés, étude alimentée par une recherche bibliographique et Internet dans un premier temps, puis par la rencontre d un certain nombre d acteurs professionnels. La participation à divers ateliers collectifs ou séminaires a permit d enrichir cette vision de l organisation de l appui à la création d activité. De plus, ce dossier s appuie sur les recherches menées dans le cadre du programme EQUAL DORA sur l accompagnement de cas atypiques de création d activité, projet de travail collaboratif soutenu par des financements européens. Les travaux de ce projet sont consultables sur le site suivant : Ce dossier est à la disposition de chacun, sur demande à l AREREF et sur engagement de citer la source dans le cas d une réutilisation de son contenu. Il est par ailleurs accessible librement sur le site de l association : D autre part ce dossier reste bien entendu en constante évolution, et tous commentaires ou compléments d information sont bienvenus, afin de parfaire son contenu. Pour ce faire, il suffit d envoyer un mail à l adresse suivante : 6

7 I. ELEMENTS DE CADRAGE 1. Qu entend-on par création d activités en milieu rural? La création d activités en milieu rural englobe toutes les activités qui entraînent la création d un ou plusieurs emplois. Cette appellation sous-entend divers secteurs générateurs d emplois : - Les collectivités locales, souvent les employeurs les plus importants en milieu rural (hôpital local, communauté de communes, maison de retraite publique,..). Cependant, ces institutions ne sont pas concernées par les systèmes d accompagnement développés ci-après. C est pourquoi nous n en parlerons pas ici. - la création d une entreprise (souvent une TPE :Très Petites Entreprises) L IRCE 1 apporte quelques précisions concernant l entreprise : Définie selon l'insee comme une "unité" produisant des biens ou services destinés à être vendus et jouissant d'une autonomie de décision, ne sont donc pas pris en compte ici: les organismes publics ou privés non marchands, les "unités" dont l'activité marchande est occasionnelle (associations, comités d'entreprises, certaines sociétés civiles ou immobilières,...) sauf lorsqu'elles emploient des salariés et entrent dans le champ ICS (Industrie-Commerce-Service) Une entreprise est immatriculée par un code NAF (anciennement code APE, Activité Principale Exercée) attribué à chaque entreprise par les services de l'insee en référence à la nomenclature des activités françaises (NAF). Il permet de déterminer l'activité principale exercée par l'entreprise. Ce code est attribué lors de l immatriculation de l entreprise dans un Centre de Formalité des Entreprises (CFE), compétence de plusieurs organismes (chambres consulaires, URSSAF,..). Certains territoires ruraux bénéficient et restent encore attractifs pour de grandes entreprises, alors que d autres en sont dépourvus. Le sujet même de ce dossier omet volontairement ces premiers circuits, que l on nommera traditionnels (PME/PMI), pour ne s attacher qu à la création de très petites entreprises (TPE) ou d activités sous d autres statuts juridiques, qui n engendrent que quelques emplois, la plupart du temps un ou deux seulement. Les TPE ne possèdent pas aujourd hui de définition juridique officielle. Elle se définissent comme des entreprises indépendantes comptant moins de 20 salariés (parfois 10), au régime fiscal et aux statuts multiples 2. Une majeure partie ne compte aucun travailleur salarié. La TPE peut être considérée comme étant l entreprise d une individualité, en ce sens que son chef est omniprésent dans les diverses fonctions à assumer 3. - la création d une activité autre, caractérisée par son statut (artiste libre par exemple), son rythme (saisonnalité), son caractère multiple (pluri-activité), etc. 1 Tiré du site Internet de l Institut Régionale pour la Création et le développement des Entreprises : 2 Tiré du site 3 Autoemploi et création d activités, la TPE. GREP, Pour N 171- Septembre

8 Le choix du statut d une activité correspond aux trois niveaux de reconnaissance obligatoire en France. Juridique : la forme officielle de l activité, son cadre. Il est dicté par le droit. Il existe un très grand nombre de formes, dont voici les quelques-unes les plus courantes : Entreprise individuelle Société (SA : société anonyme, SARL : SA à responsabilité limitée, NP : en nom propre, etc ) Coopératives (SCOP :société coopérative de production, etc ) Association Fiscal : la façon dont l entrepreneur paye ses impôts sur le bénéfice, paye ou non la TVA, la taxe professionnelle etc.. Social : la manière dont l entrepreneur paye ses cotisations obligatoires pour bénéficier d une protection sociale : indépendant, salarié,.. Les domaines d activités : L artisanat/ BTP/ Commerce Les services, le tourisme L agriculture L artisanat d art, le domaine artistique, Les temps forts de l entreprise qui nécessitent un accompagnement particulier 4 : - Création : Création "ex-nihilo" d'une unité économique jusqu'alors inexistante - Reprise/ transmission : Lorsqu'une unité reprend totalement ou partiellement l'activité d'une autre unité, les changements d'exploitant par rachat de parts ou d'actions n'en faisant pas partie. - Réactivation : Elle correspond à la reprise par une unité de son activité qui l'avait momentanément cessée 2. Qu entend-on par service d appui à la création d activités? La structure d information et d orientation : offre un accueil, des conseils, redirige vers les organismes adaptés, distribue des informations fournies par les organismes partenaires eux-mêmes. La structure d accompagnement et de suivi : accueille le créateur potentiel et le soutient dans ses démarches jusqu à l aboutissement du projet, propose des conseils techniques, lui procure des formations ponctuelles et ciblées L organisme de formation : propose aux créateurs futurs une formation, des outils et des connaissances pour l aider à mener à bien son projet. Les dispositifs de financement : peuvent dans certain cas soutenir des projets de création, sous forme de financement direct, de prêts préférentiels, d aides ponctuelles, d exonérations totales ou partielles, etc La structure d appui immobilier et technique : propose des moyens mutualiser afin de faciliter le démarrage de l activité : Elle offre différents services selon leur nature : La mutualisation de moyens matériels, comme la mise en commun des outils de bureautique, ou l hébergement du créateur dans des locaux collectifs La mutualisation de moyens humains, comme la mise en commun d un service de secrétariat 4 Tiré du site Internet de l Institut Régionale pour la Création et le développement des Entreprises : 8

9 La structure de test : porte pendant une période donnée le projet ou accueille sous couvert d une structure déjà établie le porteur de projet, afin de lui laisser une période pour tester la viabilité de son activité sans prendre un risque trop important. L offre d un statut à l activité puis éventuellement à l entrepreneur hébergé Organisme de recherche et mise en réseau, de mutualisation : souvent coordonné en réseau, s attache à créer des liens entre les dispositifs d accompagnement ou les créateurs d activités, approfondie les problématiques, recherche des solutions et les diffuse, se place comme organisme ressource sur ce thème. Conclusion partie I Un vocabulaire précis et complexe est rattaché à ce domaine. Les formes, les moyens, la démarche sont multiples pour arriver à l aboutissement, à la réalisation d un projet de création d activité. Les Schémas suivants synthétisent cette première partie : Figure 1. Définition de la création d activité Figure 2. définition de la notion d appui à la création d activité 9

10

11 Créateur potentiel Homme/ Femme Individuel/ Collectif Bénéficiaire de minima sociaux/ Salarié Handicapé Tranche d âge : < 26 ans > 50 ans CREATION D ACTIVITE Entreprise : TPE - Création - Reprise - Réactivation Economie sociale et solidaire - Association - Coopérative Activité annexe à une activité principale - Pluri-activité Autres statuts - Artiste libre - Auteur - Intermittent L activité se définit par : - Son statut social et fiscal (manière de payer ses cotisations sociales et ses impôts) - Sa forme juridique (entreprise individuelle, société, association, ) - Son domaine d activité (services, BTP, artisanat, commerce, tourisme, agriculture, ) 11

12 Classification des structures d appui Etat : Service déconcentré Service public d Etat/ Chambres consulaires Collectivité territoriale Territoire de projet ASSOCIATION ENTREPRISE Appui à la création d activité La structure d information et d orientation Accueille Informe Conseille Ré-oriente Sensibilisation Structure d accompagnement et de suivi Appui technique Suit et facilite les démarches Organisme de formation Procure formation Durée et contenu différents Espace de test Accompagnement phase de test du projet de vie, du marché, du produit. Statut provisoire pour l'activité à l'essai Moyens mutualisés La structure d appui immobilier et technique Met à disposition : - Outils bureautique LOCAUX - Savoir-faire humain Les dispositifs de financement Aide directe Prêt Garantie solidaire Exonération (totale ou partielle) Organisme de recherche et mise en réseau, de mutualisation Coordonne les actions Transmet l information Recherche des solutions Innove, mutualise les expériences Joue l interface entre terrain et décideurs Parcours du porteur de projet : les étapes à prendre en compte 1. Avant la création - Sensibiliser en amont l entrepreneur potentiel - Trouver l idée et la formaliser - Trouver l information, les acteurs ressource, établir une démarche d action 3. Une fois l activité créée - Avoir une personne ressource pour un suivi post-création - Gérer sa comptabilité, l évolution de son activité 2. Pendant la création - Se former - Faire une étude de marché, découvrir l environnement local - Monter son projet (objectif, statut, budget, organisation matérielle, ) - Financer le projet - Trouver un local, du foncier - Obtenir un statut (test, reprise ou création) 12

13 II. ORGANISATION ADMINISTRATIVE Le domaine du soutien à la création d activités sollicite l intervention de six ministères différents, de par les secteurs qu il touche : L emploi et la formation et la cohésion sociale Ministère de l Emploi, de la Cohésion Sociale et du Logement L aménagement du territoire Ministère de l Intérieur et de l Aménagement Du Territoire Délégation Interministérielle de l Aménagement et de la Compétitivité des Territoires L économie Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Ministère des petites et moyennes entreprises, de l artisanat et des professions libérales L agriculture Ministère de l agriculture Dans une approche sectorielle de la création d activité (tourisme, artisanat, ) chaque domaine bénéficie d aide ou de critères d attribution de l aide spécifiques. 1. L organisation réglementaire La convention alpine Lois et directives : A une échelle plus large, la convention alpine régit un certain nombre de grandes lignes directrices. Ratifiée par les 8 pays de l arc alpin, la Convention sur la protection des Alpes est une convention cadre visant la sauvegarde de l'écosystème naturel ainsi que la promotion du développement durable des Alpes, en protégeant les intérêts économiques et culturels des populations qui y habitent et des Pays adhérents. Elle soumet à ces pays des engagements concernant divers thèmes, dont celui du développement économique que voici : Axe 4. Espace économique 4.1. Développement régional La cohésion territoriale devra être renforcée pour relever les défis de la centralisation urbaine et de l exode rural Les potentiels endogènes devront être promus en vue d un développement régional autonome et d un développement rural intégré Filières économiques Les filières économiques à valeur ajoutée locale et régionale devront être préservées et renforcées Emploi Des formes mixtes de revenu devront être encouragées dans l arc alpin, surtout dans les zones à faible densité de population et offrant peu d opportunités de travail à plein temps

14 La LOADT de 1995 et la LOADDT de 1999 Elle précise les cadres et outils à disposition des acteurs de l aménagement du territoire. Elle définit notamment la mise en place concrète et les compétences des Pays, en tant que territoire de projet reconnu par l Etat, territoire qui s appuie sur le périmètre des bassins d emploi. Dans ce cadre, les chartes de pays identifient des enjeux principaux pour le développement du territoire délimité, en terme environnemental, social mais aussi économique. Les Conseils de Développement se chargent de la réflexion et de l accompagnement des projets de développement à mettre en place. Le Pays apparaît ainsi comme un des acteurs de terrain du développement économique, en agissant pour : - favoriser l'implantation d'entreprises (aménagement de zones d'activité, marketing territorial ) - inciter la création d'entreprises (pépinières, financement de proximité, actions de sensibilisation et d'accompagnement) - faciliter la transmission et la reprise d'entreprises - structurer le développement économique autour de pôles ou filières - renforcer l'employabilité de la main d'œuvre locale (adaptation de la formation, traitement du chômage, développement de l'emploi partagé ) - mettre en réseau les acteurs (publics et/ou privés) du développement économique - améliorer l'environnement général des entreprises (dessertes routières, téléphonie, collecte de déchets, garde d'enfants) Il travaille donc en complément des communautés de communes (loi Chevènement de 1999), qui, elles, assument deux compétences obligatoires dans ce domaine 6 : En matière de développement économique: - Gère l aménagement, l entretien et la gestion des zones d'activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique qui sont d'intérêt communautaire - Propose des actions de développement économique Et en matière d'aménagement de l'espace communautaire elle s occupe: - De schéma directeur et schéma de secteur - D action en faveur de l aménagement rural - - Des zones d'aménagement concerté d'intérêt communautaire La loi sur le renforcement des capacités d intervention des régions ( ) Elle confère aux régions des responsabilités plus larges, entre autre en matière de développement économique. 6 Selon la Loi N du 12 Juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale 14

15 Figure 3. : Tableau des compétences des régions en matière de développement économique Domaine Développement économique (domaine dans lequel la région joue un rôle de coordination) Aménagement du territoire et planification Éducation, formation professionnelle Compétences transférées avant la loi du 13 août Détermine le régime des aides directes et les attribue (primes régionales à l emploi, à la création d entreprise et prêts et avances à taux bonifiés) - Mise en œuvre et attribution des aides indirectes (garanties d emprunt aux entreprises, exonération de la taxe professionnelle) - Participation à l élaboration de la politique nationale d aménagement et de développement durable - Élaboration d un schéma régional d aménagement et de développement du territoire (SRADT) - Signature de contrats de plan État-région, notamment pour la mise en œuvre du SRADT - Élaboration d un schéma régional de transport - Organisation des services de transport routier non urbain des personnes et des transports ferroviaires de la région, sauf en Ile-de-France où le syndicat des transports d Ile-de-France (STIF) remplit ces fonctions - Construction, entretien, équipement et financement des lycées, établissements d éducation spéciale et lycées professionnels maritimes - Financement d une part significative des établissements universitaires - Élaboration du plan régional de développement des formations professionnelles - Adoption d un programme d apprentissage et de formation professionnelle continue Compétences transférées par la loi du 13 août Suppression de la distinction entre aides directes et indirectes aux entreprises, remplacée par la distinction entre aides économiques et aides à l immobilier - Le conseil régional définit le régime des aides économiques aux entreprises et décide de leur octroi - Élaboration d un schéma régional de développement économique à titre expérimental pour cinq ans - Élaboration d un schéma régional des infrastructures et des transports (anciennement schéma régional de transport) - Peuvent se porter candidates jusqu au 1er juillet 2006 pour l aménagement, l entretien et la gestion d aérodromes civils - Si elles le demandent avant le 1er janvier 2006, propriété, aménagement et gestion de tout port non autonome relevant de l État situé sur son territoire - Propriété du patrimoine immobilier des lycées, établissements d éducation spéciale et lycées professionnels maritimes - Responsabilité du recrutement et de la gestion des personnels techniciens, ouvriers et de service (TOS) des lycées - Définition et mise en œuvre de la politique régionale d apprentissage et de formation professionnelle des jeunes et des adultes - Adoption d un programme d apprentissage et de formation professionnelle continue désormais dans le cadre du plan régional de développement des formations professionnelles Source : Le Conseil Régional est donc coordinateur de l action économique locale et applique sa gouvernance en matière d attribution des aides locales. Il pilote ainsi les outils suivants : Contrat de Plan Etat Région (CPER ) Schéma Régional de Développement Economique (SRDE ) Plan Régional pour l Emploi (PRE) dont les CTEF (Contrat Territorial Emploi Formation) Le Conseil Général, quant à lui, soutien la création, le développement et la reprise d entreprises au travers de sa direction du développement économique avec un service économie, commerce et artisanat. Il a la responsabilité des dispositifs suivants : Prêts et prime Subventions aux zones d activités, atelier relais, hôtel d entreprise Aides et subventions à des organismes locaux ou à des projets spécifiques 15

16 Loi pour l Initiative Economique (loi Dutreil), du 1er août 2003 Cette loi est émise par le ministère de l économie, des finances et de l industrie et tend à faciliter les démarches autour de l entreprise en se fixant les objectifs suivants : - Faire de la création d entreprise un acte accessible à tous, simple et rapide - Faciliter la transition entre le statut de salarié et celui d entrepreneur - Financer l initiative économique - Accompagner socialement les projets - Faciliter le développement et la transmission des entreprises Elle permet notamment de donner un statut aux entrepreneurs à l essai (couveuse d entreprise) au travers du Contrat d Appui au Projet d Entreprise (CAPE 7 ). La directive BORLOO de Juin 2004 : Plan de Cohésion Sociale Entré en application dans le courant de l'année 2005, le Plan de Cohésion Sociale agit simultanément sur trois leviers fondamentaux : l emploi, le logement et l égalité des chances. Elle impulse notamment des actions pour le soutien à la création d entreprise: - une augmentation de la durée d exonération des cotisations sociales au profit des créateurs ou repreneurs d entreprises relevant du régime fiscal de la micro-entreprise, - l instauration d un crédit d impôt au profit des personnes apportant leur aide à certains créateurs ou repreneurs d entreprises dans la réalisation de leur projet - la mise en place des maisons de l emploi, structures d accompagnement et d information aux créateurs d activités. 1.2 Contrat et schéma à l échelle régionale : Textes généraux qui contiennent entre autres des directives sur ce secteur Le PASER Le Plan d Action Stratégique de l Etat en Région, finalisé en 2004, redéfinit les orientations des services déconcentrés de l Etat et les axes prioritaires à mettre en œuvre dans les années à venir. PACA L axe 2 sur la promotion de l activité économique met en avant la nécessité d analyser l évolution des zones d emploi et du développement des entreprises (action 4). L action 5 s attache plus particulièrement à l accès à l emploi. Le domaine des TPE n est pas mis en avant en tant que tel. Rhône-Alpes L axe 4 met l accent sur l importance d un développement rural soutenu, au travers de l agriculture mais aussi par l intermédiaire des secteurs du commerce et de l artisanat. La stratégie vise à travailler sur l environnement des entreprises, en particulier en milieu rural. Les CPER Les Contrats de Plan Etat Région, sous leur forme première, arrivent à échéance fin Ils se convertissent pour la période 2007/2013 en Contrats de Projet Etat Région. Sous leur ancienne forme, ils comprenaient deux volets : 7 Pour plus de précisions sur le CAPE : 16

17 Le volet régional autour de la mise en place de projets qui concourent au développement de l espace, sous forme d équipements structurants mais aussi d actions stratégiques. Le volet territorial qui soutient les territoires de projets (pays, PNR,...). Dans ce cadre, et comme sous-ensemble de ce contrat, une ancienne convention interrégionale du massif alpin est élaborée, fixant des objectifs communs de développement pour la massif, entre Rhône-Alpes et PACA. Cette convention est désormais remplacé par la nouvelle, en cours de conception (par le comité de massif alpin). En terme de soutien à la création d activités, par région, voici les axes prioritaires : Rhône Alpes L Axe IV sur le développement des entreprises et de l emploi, essentiellement sur les secteurs industriel et des PME/PMI, mais aussi sur les TPE et l ingénierie d accompagnement L axe V qui appuie fortement l égalité d accès à la formation et à l emploi Un axe VI sur l agriculture et la forêt dans lequel ressort le soutien à l installation agricole et à la reprise d exploitation L axe XIV sur l aménagement du territoire qui soutient les démarches pays et massif, avec la mise en place d une commission interrégionale du massif alpin (CIMA), dans laquelle les problématiques de création d activité en milieu rural sont prises en considération comme spécificités montagnardes. PACA L axe I sur le développement durable des territoires insiste sur l importance de bâtir des projets de territoire, notamment autour des problématiques économiques (Pays, PTE, démarche massif (CIMA)). Un soutien particulier est alloué au secteur de la TPE et les dispositifs qui les accompagnent (PFIL 8 par exemple) L axe II apporte un éclairage particulier sur la notion de cohésion sociale autour des problématiques d égalité dans l accès à l emploi ou encore de soutien à la création d activité et de nouveaux services. Le SIMA (Schéma Interrégional du Massif Alpin) Afin d organiser le développement dans sa globalité, le Comité Interrégional de Massif Alpin (CIMA) met en œuvre pour la période 2006/2013 un schéma interrégional à l échelle du massif français : région Rhône-Alpes et PACA. La première version est finalisée proposant un état des lieux puis des préconisations quant aux axes prioritaires pour l avenir des Alpes. Concernant le secteur économique, les problèmes de saisonnalité et de pluri-activité sont soulevés, problématiques qui se déclinent par ailleurs suivant les disparités territoriales du massif. Ainsi, les perspectives sont les suivantes : Continuer la réflexion débutée sur l adaptation des dispositifs de soutien à la création d activité afin de prendre en compte toutes les situations particulières Consolider et accompagner la diversification des activités Développer le tissu de TPE, en créant un environnement favorable, notamment en ce qui concerne la création de zones d activités et l élargissement du réseau haut débit. Soutenir le travail en réseau, la mutualisation de connaissance, l approfondissement d une «intelligence collective» 8 Plate Forme d Initiative Locale : structures de soutien financier (prêt d honneur) aux créateurs d entreprise 17

18 Ce schéma va être complété par une convention interrégionale précisant les axes de développement, les actions à mener et les objectifs à atteindre. Cette convention est en cours d élaboration, s appuyant d une part sur l ancienne convention (dans le cadre des CPER Rhône-Alpes et PACA) et sur de nouvelles études, comme ce dossier même. Textes concernant spécifiquement le secteur de l emploi et de l économie Le SRDE Le Schéma régional de Développement Economique est établit par les régions pour la période Celui de Rhône-Alpes est déjà élaboré et appliqué, pour PACA il est encore en cours de discussion. Il s agit là de développer la cohérence des initiatives de l Etat avec celles de la région en terme de développement économique durable et d emploi. Il s appuie sur la mise en place de plusieurs outils comme: - Le Plan Régional pour l Emploi - Le Contrat Territorial Emploi Formation (CTEF) - Des dispositifs pour la création et la transmission des entreprises (comme Idéclic en Rhône-Alpes par exemple) Ce schéma définit donc diverses mesures pour soutenir l emploi, la création d entreprises et d activités, ainsi que le développement industriel et la formation professionnelle. Le Plan Régional pour l Emploi Institué dans le cadre du SRDE, il impulse une concertation entre Etat et partenaires sociaux autour de la question de l emploi, domaine qui reste souvent la priorité des régions. Il se base sur 3 objectifs : - Faciliter l accès à l emploi durable pour des publics en difficulté, lutter contre la discrimination - Accompagner le développement et la compétitivité des entreprises - Associer l ensemble des acteurs 2. Les mesures financières incitatives Un grand nombre de mesures financières incitatives existent sur le massif. Un recensement exhaustif étant difficile à réaliser et peu intéressant, voici plutôt une classification de l aide suivant un certain nombre de paramètres. Ces paramètres se déclinent suivant : Le secteur et la nature de l activité La catégorie à laquelle appartient le porteur de projet La zone d application des mesures territoriales 18

19 Les tableaux suivants résument la manière dont est attribuée l aide, les critères à prendre en compte pour la distribution de ces aides : Figure 4. : D après quels critères s attribue l aide financière au porteur de projet? Le porteur de projet et son activité Qui Où Quoi Quel domaine Demandeur d emploi Bénéficiaire revenu de solidarité Jeune 26 ans Handicapé Zone PAT Territoire Rural de Développement Prioritaire Zone de Revitalisation Rurale Zone Franche Urbaine Femme Zone Objectif 2 Sans formation + de 50 ans Création d entreprise Artisanat/commerce Reprise d entreprise Réactivation d entreprise Création d autres structures juridiques Technologie/innovation Agriculture Filière bois Figure 5. : D où vient l aide financière D où vient l aide financière Aide publique Aide privée Europe : via des zonages, des programmes ou des PIC 9 - FSE - FEDER - FEOGA Etat : - DDTEFP - DRCA Région Département Commune Fondation, association de créateurs Entreprise privée Banque Financement solidaire Pour financer son projet, le créateur a plusieurs possibilités suivant les critères énoncés ci-dessus. Il doit alors s adresser à l interlocuteur correspondant, ce que le tableau suivant, réalisé par l APCE, récapitule : Figure 6. :Panorama des moyens de financement 9 Programme d Intérêt Communautaire 19

20 Types de financements Sources de financements Épargne personnelle (fond propre) Aides ou subventions à la personne Prêt d'honneur (sans garanties) et crédit solidaire - le créateur - ses associés - l Etat : dispositif d'avance remboursable EDEN (Encouragement au Développement des Entreprises Nouvelles) - les Collectivités locales - - les Fondations - les plates-formes d initiative locale (FIR ) - le Réseau Entreprendre - l ADIE - France-Active - les Collectivités locales - les autres organismes de prêts d'honneur ou de développement économique, fondations, certains employeurs... Prêt bancaire personnel - certaines banques commerciales Participation dans le capital Primes, subventions à l'entreprise Prêts à moyen/long terme à l'entreprise - Organismes de capital-risque - Clubs d'investisseurs, Cigales - Sociétés de reconversion - Investisseurs individuels - l Etat - les Collectivités locales - les Etablissements de crédit (banques) - les Sociétés de reconversion Un prêt sans garantie : le Prêt à la création d'entreprise (PCE ) Crédit-bail - Banques - Organismes spécialisés Source : APCE : A cela s ajoutent : - Les exonérations fiscales - Les exonérations sociales Par exemple, l'aide aux demandeurs d'emploi Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE) est une exonération de charges sociales pendant 1 an pour le créateur ou repreneur d entreprise. - Les aides concrète ou indirecte Le chéquier conseil permet aux créateurs de bénéficier de l accompagnement de consultant pour le montage de leur projet, grâce à une prise en charge du conseil régional d une partie du prix journée d un tel consultant. Le financement d un grand nombre d organismes d appui à la création est aussi une incitation indirecte à la création d activité, qu il ne faut pas négliger. 3. Les partenaires institutionnels : qui décide, qui finance? Figure 7. :Les acteurs institutionnels de l appui à la création 20

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Les porteurs de projet qui souhaitent être accompagnés dans leurs démarches peuvent se tourner vers un certain nombre d organismes :

Les porteurs de projet qui souhaitent être accompagnés dans leurs démarches peuvent se tourner vers un certain nombre d organismes : Les dispositifs d aide à la création d entreprise Mise à jour novembre 2008 Cette fiche pratique vise à recenser les différentes aides auxquelles peuvent prétendre les créateurs ou repreneurs d entreprise.

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

www.aldatu.org ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire

www.aldatu.org ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire Sommaire 1. Centre d Appui aux Entreprises ALDATU 1.1 Présentation 1.2 Structure 1.3 Carte d identité

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

Aides et Subventions

Aides et Subventions S SOSCOP CONSEIL EN AIDES ET SUBVENTIONS PUBLIQUES Aides et Subventions Conseil et assistance aux entreprises Sarl SOSCOP entreprise indépendante au capital de 7 000 RCS Nanterre 482 461 779 APE 7022Z

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Les formalités de création. Personnes physiques et sociétés assujeties à l inscription au répertoire des métiers

Les formalités de création. Personnes physiques et sociétés assujeties à l inscription au répertoire des métiers Les formalités de création Le créateur ou repreneur d entreprise doit effectuer ses démarches en un seul lieu auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont il relève. Le CFE compétent centralise

Plus en détail

Avant-propos...4 Réseau Créer ou Reprendre une Entreprise en Essonne (CREE)...6 Sommaire...9 LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE...

Avant-propos...4 Réseau Créer ou Reprendre une Entreprise en Essonne (CREE)...6 Sommaire...9 LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE... ANNEXES 181 TABLE des matières TABLE des matières Avant-propos...4 Réseau Créer ou Reprendre une Entreprise en Essonne (CREE)...6 Sommaire...9 LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE...11 L ELABORATION

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Fonds Social Européen 2015

Fonds Social Européen 2015 A PPEL À PROJETS ET C R ITÈRES DE SÉLECTION C r éation-reprise d entreprises Fonds Social Européen 2015 La Région Auvergne est autorité de gestion du FSE pour la période de programmation européenne 2014-2020.

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

Exonération partielle, pendant un an, des charges sociales portant sur la partie des revenus ou revenus ne dépassant pas 120% du SMIC

Exonération partielle, pendant un an, des charges sociales portant sur la partie des revenus ou revenus ne dépassant pas 120% du SMIC Principaux dispositifs d aides pour l entrepreneuriat en milieu rural en Haute Normandie (Liste non exhaustive pour tout complément se rapprocher des organismes concernés) Dispositif d aide Niveau Bénéficiaires

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS Enjeu 1 : Une meilleure prise en compte des données économiques du territoire au profit de la gestion locale de l emploi. Axes Objectifs Actions Poursuite

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

A P P E L À P R O J E T S. C r é a t i o n - r e p r i s e d e n t r e p r i s e s. Fonds Social Européen 2016

A P P E L À P R O J E T S. C r é a t i o n - r e p r i s e d e n t r e p r i s e s. Fonds Social Européen 2016 A P P E L À P R O J E T S C r é a t i o n - r e p r i s e d e n t r e p r i s e s Fonds Social Européen 2016 La Région Auvergne est autorité de gestion du FSE pour la période de programmation européenne

Plus en détail

2014, année clé pour l avenir. La mobilisation de nos équipes bénévoles et permanentes en synergies avec nos partenaires.

2014, année clé pour l avenir. La mobilisation de nos équipes bénévoles et permanentes en synergies avec nos partenaires. + Bernard Pieri croissance, ancrage territorial, dynamique partenariale 74 entreprises financées 147 emplois créés ou maintenus 2 permanences décentralisées en 2014 : - Barcelonnette - Saint André les

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

Appel à projets Télécentres et téléactivités

Appel à projets Télécentres et téléactivités Appel à projets Télécentres et téléactivités Ouvert en continu sur la période 2005-2007 1 janvier 2006 En croissance régulière, le télétravail concerne déjà 7% des salariés en France, contre 25 % dans

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE 14 novembre 2007 Le contexte La Région Guadeloupe a mis en place son Schéma Régional de Développement Economique (S.R.D.E). Ce schéma

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

www.mcte-angers.fr édition 2013 «La MCTE un lieu UNIQUE pour concrétiser votre PROJET!»

www.mcte-angers.fr édition 2013 «La MCTE un lieu UNIQUE pour concrétiser votre PROJET!» ANGERS Lesaides ducréateur Repreneur édition 2013 «La MCTE un lieu UNIQUE pour concrétiser votre PROJET!» www.mcte-angers.fr Maison de la Création et de la Transmission d Entreprises d Angers Centre Pierre

Plus en détail

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? :

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : «COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : MISE EN ŒUVRE DE MESURES SPECIFIQUES, SOUTIEN DE L INNOVATION, VALORISATION DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT, EXPLOITATION

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale

Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale Bases réglementaires communautaires Articles 52.b.i et 56 du Règlement CE 1698/2005 Régime XR 61/2007 relatif aux aides à l investissement

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE) Page 1 Axe 2 - Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur DIECCTE Dates agréments CLS 3 Juillet 2008 2

Plus en détail

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française Le réseau national Au service de l économie française Initiative Nièvre est l une des 230 plateformes qui constituent Initiative France, premier réseau associatif d appui et de financement des créateurs

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE)

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE) A C T I V I T E 2 0 0 8 Le mot du président «Le développement de nouveaux outils, la reconnaissance de nos capacités d'expertise et l'engagement de nos équipes, justifient la confiance que nous témoignent

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

DISPOSITIFS Accompagnement

DISPOSITIFS Accompagnement DISPOSITIFS Accompagnement JUILLET 2014 SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT FRANCE ACTIVE /fr/outils/sifa.php Type d'aide : Accompagnement ; Prêt Financement remboursable /// Nature : prêt participatif ou compte

Plus en détail

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT ************ Introduction : Pourquoi cette feuille de route régionale? La promotion et le développement des démarches de GPECT se trouvent au cœur

Plus en détail

Les aides à la création d entreprise

Les aides à la création d entreprise Les aides à la création d entreprise DELEGATION REGIONALE AUX DROITS DES FEMMES ET A L EGALITE Fonds social européen en Investit pour votre avenir ATELIER FEMMES CREATRICES D ACTIVITES Date 20 septembre

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Un accompagnement historique! * Création ou reprise d entreprises agricoles Voyage de presse installation-transmission - 4 avril

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020 UNION EUROPÉENNE PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020 APPEL À PROJETS DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MAYENNE «PLATEFORME

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2014 Le mot du président Vous trouverez à travers la lecture de notre rapport d activité

Plus en détail

Actions régionales expérimentales d accompagnement des mutations économiques pour les territoires, les filières ou les entreprises en Bretagne.

Actions régionales expérimentales d accompagnement des mutations économiques pour les territoires, les filières ou les entreprises en Bretagne. Actions régionales expérimentales d accompagnement des mutations économiques pour les territoires, les filières ou les entreprises en Bretagne. Préambule : L accompagnement des mutations économiques est

Plus en détail

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE de la FORMATION PROFESSIONNELLE et de l EDUCATION PERMANENTE S INSCRIT DANS LE CADRE DU DROIT A

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner!

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! Ce guide a été conçu par le réseau CréActeurs 04 avec le soutien du Conseil général des Alpes de Haute-Provence,

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements?

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 04/02/2015 Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 1 Intervenants: Gilles Fontanet- Caisse d Epargne Rhône-Alpes Naïma Riberolles- Pôle Aménagement

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Espaces de test pour des projets de création d'activités en milieu rural

Espaces de test pour des projets de création d'activités en milieu rural Document (provisoire) Espaces de test pour des projets de création d'activités en milieu rural Les grilles d'analyse ainsi que le recensement d'outils proposés dans ce document ne sont ni définitifs ni

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE SOMMAIRE I. Un financement, pour quels besoins? II. Les apports III. Les aides financières IV. Les prêts professionnels V. Les garanties VI. Le crédit à court terme

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS 1 Direction de l Action Economique Service ICE - Innovation et Compétitivité des Entreprises - Pôles de Compétitivité et Pôles

Plus en détail

Étape 3 Le créateur décide de se lancer. Bousculer les idées reçues

Étape 3 Le créateur décide de se lancer. Bousculer les idées reçues Étape 3 Le créateur décide de se lancer Bousculer les idées reçues La création d entreprise demeure une démarche complexe, en particulier dans les secteurs visés par ce guide. La pluriactivité qui s impose

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES»

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» Madame, Monsieur, Palais des Congrès du Futuroscope Jeudi

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

La politique des Contrats de Développement Durable Rhône- Alpes

La politique des Contrats de Développement Durable Rhône- Alpes La politique des Contrats de Développement Durable Rhône- Alpes DPT - CDRA 29/06/2009 La politique des CDDRA c est : Une politique volontaire, propre à la Région Rhône-Alpes, qui date de 1993, Une politique

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail