Entreprendre Autrement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entreprendre Autrement"

Transcription

1 Intention de communication de Réseau Entreprendre Sur la duplication d entreprises sociales Mise à jour le 08/07/07 Présentée par Philippe Garcin, délégué régional au programme Entreprendre Autrement Réseau Entreprendre 1 rue Fleming Lyon Problématique À travers son équipe de délégués régionaux dédiés aux entrepreneurs qui mettent l économie au service du développement des personnes, le Réseau Entreprendre a constaté que les entrepreneurs sociaux sont très peu nombreux en France. Nous avons donc décidé de susciter des créations d entreprises à vocation sociale forte, par duplication d entreprises. «Pour créer des emplois pour les exclus, créons des employeurs sociaux». Méthode Certains chefs d entreprises à vocation sociale marquée (entreprises d insertion ou entreprises adaptées), nous ont fait part de leur souhait de faciliter la création d entreprises similaires à la leur sur d autres territoires. C est le principe de la duplication. Le programme Entreprendre Autrement, à travers ses Délégués Régionaux, a modélisé ce qui est transférable dans ces entreprises, recherché des territoires où le marché et la situation de l emploi permettent une création, mobilisé les partenaires locaux (administrations, syndicats professionnels, réseaux spécifiques, financeurs) autour des activités à dupliquer. Ensuite, nous recherchons des «entrepreneurs en puissance» qui, comme tout créateur, prennent la responsabilité du montage et de la création de ces entreprises, avec l objectif d en faire des PME créatrices de richesses et d emplois. Le porteur de chaque projet bénéficie, pour aller plus vite, de l appui de l entreprise modèle, de l accompagnement du Réseau Entreprendre et de ses partenaires locaux spécialisés, du suivi d un comité de pilotage qu il aura réuni autour de son projet. Enfin, des financements spécifiques facilitent l étude et le lancement de l entreprise. Résultats Lancé en juin 2006, ce programme permettra la duplication de 20 entreprises sociales nouvelles à fin 2007, en France. Article Philippe GARCIN 1/10

2 Mots clés Entrepreneur social, duplication, création, développement local, insertion, handicap Article Philippe GARCIN 2/10

3 Problématique À travers son équipe de délégués régionaux dédiés aux entrepreneurs qui mettent l économie au service du développement des personnes, le Réseau Entreprendre a constaté que les entrepreneurs sociaux sont très peu nombreux en France. Nous avons donc décidé de susciter des créations d entreprises à vocation sociale forte, par duplication d entreprises. «Pour créer des emplois pour les exclus, créons des employeurs sociaux». Méthode Certains chefs d entreprises à vocation sociale marquée (entreprises d insertion ou entreprises adaptées), nous ont fait part de leur souhait de faciliter la création d entreprises similaires à la leur sur d autres territoires. C est le principe de la duplication. Le programme Entreprendre Autrement, à travers ses Délégués Régionaux, a modélisé ce qui est transférable dans ces entreprises, recherché des territoires où le marché et la situation de l emploi permettent une création, mobilisé les partenaires locaux (administrations, syndicats professionnels, réseaux spécifiques, financeurs) autour des activités à dupliquer. Ensuite, nous recherchons des «entrepreneurs en puissance» qui, comme tout créateur, prennent la responsabilité du montage et de la création de ces entreprises, avec l objectif d en faire des PME créatrices de richesses et d emplois. Le porteur de chaque projet bénéficie, pour aller plus vite, de l appui de l entreprise modèle, de l accompagnement du Réseau Entreprendre et de ses partenaires locaux spécialisés, du suivi d un comité de pilotage qu il aura réuni autour de son projet. Enfin, des financements spécifiques facilitent l étude et le lancement de l entreprise. Résultats Lancé en juin 2006, ce programme permettra la duplication de 20 entreprises sociales nouvelles à fin 2007, en France. Mots clés Entrepreneur social, duplication, création, développement local, insertion, handicap Article Philippe GARCIN 3/10

4 Susciter l émergence de vocations d entrepreneurs sociaux grâce à la duplication d entreprises sociales Présentée par Philippe Garcin, délégué régional au programme Entreprendre Autrement Réseau Entreprendre 1 rue Fleming Lyon Contexte et histoire Le Réseau Entreprendre réunit depuis 20 ans des dirigeants d entreprises (environ en France, au sein de 35 associations locales) qui accompagnent bénévolement des entrepreneurs qui créent ou reprennent les futures PME du territoire (± 15 emplois à 3 ans). Sa vocation peut être résumée par la formule de son fondateur, André Mulliez : «pour créer des emplois, créons des employeurs». Fort du constat que les entrepreneurs sociaux créent deux fois plus d emplois que les autres, il a paru cohérent avec cette vocation, de leur proposer de renforcer le volet économique de leur projet, grâce à l accompagnement gratuit que propose le Réseau Entreprendre, savoir : un prêt d honneur et un accompagnement post-création par des dirigeants d entreprises aguerris, pendant 2 à 3 ans. Une équipe de 4 délégués régionaux a été constituée à cette fin autour d un programme de deux ans ( ). À l origine leur mission consistait à tisser des liens entre les associations locales et les acteurs de l économe sociale, d une part, et de repérer les projets d entreprises sociales pour leur proposer l accompagnement de Réseau Entreprendre. Rapidement il s est avéré que ces créations spontanées étaient trop peu nombreuses en France (par exemple en 2005, Rhône-Alpes a connu créations pures d entreprise, dont 11 entreprises sociales seulement. Sources : APCE et DRTEFP Rhône-Alpes). Au même moment (début 2006), certains dirigeants d entreprises d insertion proches du Réseau Entreprendre, nous ont fait part de leur intérêt pour transférer leur savoir faire à des entrepreneurs sociaux qui souhaiteraient créer une entreprise de même activité que la leur mais su un autre territoire. Leur motivation altruiste et désintéressée nous a incités à mettre notre savoir-faire d ingénierie de lancement d entreprises au service de ces futurs entrepreneurs. Nous avons donc décidé de susciter des créations d entreprises à vocation sociale forte. De ce constat de pénurie et de ces rencontres est née une expérimentation que nous appelons «duplication d entreprises à vocation sociale forte». Article Philippe GARCIN 4/10

5 En voici détaillée les cibles, la méthode et les résultats attendus. Objectifs visés par la duplication d entreprise à vocation sociale forte Discerner de nouveaux entrepreneurs sociaux La finalité de cette expérimentation reste en cohérence avec la vocation du Réseau Entreprendre : faire émerger des vocations de nouveaux entrepreneurs, qui veulent créer de l emploi grâce à la création de richesses économiques. Il s agit de repérer : Un homme, une femme, ayant la carrure d un entrepreneur mais n ayant jamais créé ou repris de PME Qui souhaite porter un projet économique pérenne (création ou reprise) Qui agit dans le monde concurrentiel : fiscalité normale, prix de marché Qui crée des emplois et de la richesse, par vocation humaniste de l entrepreneur des emplois dont la majorité est dédiée à des personnes loin de l emploi. Développer les emplois d insertion sur territoires en souffrance Les politiques publiques de l emploi regorgent d incitations et de bonnes volontés pour favoriser l emploi des personnes que les entreprises traditionnelles ne veulent pas embaucher. Notre expérience de terrain nous montre que leur mise en œuvre sur tel ou tel territoire, est conditionnée à l apparition d un homme ou d une femme que va s emparer de cette volonté politique et la transformer en réalité économique et sociale en créant une entreprise. La duplication s adresse donc à des territoires en souffrance, que nous pouvons caractériser par les traits suivants, qui représentent aussi les étapes préalables à une duplication : Existence d un consensus local (élus, services publics de l emploi, représentant des entreprises, services chargés du développement économique ) autour d une volonté de faire, en suscitant la création d une entreprise à vocation sociale (voir ci-après notre définition) Existence d un diagnostic territorial faisant apparaître les potentiels économiques et les tensions de recrutement et définissant des priorités d actions Engagement des acteurs publics et privés locaux sur un soutien à l initiative de duplication. Bénéficier du savoir-faire d entreprises sociales duplicables Pour Réseau Entreprendre, l entreprise à vocation sociale forte peut se définir comme une entreprise privée opérant sur le marché concurrentiel, ayant une viabilité économique et qui met au cœur de son projet la fragilité humaine et/ou le renforcement du lien social. Article Philippe GARCIN 5/10

6 Dans l idéal, toute entreprise devrait posséder cette vocation. Dans la pratique, les entreprises qui l expriment le plus fortement sont de trois natures : Entreprises d insertion : tremplin pour des personnes loin de l emploi, permettant l acquisition de savoir-faire et savoir-être nécessaires à leur embauche dans une entreprise classique Entreprises adaptées : ces entreprises s engagent à compter 80% de personnes handicapées dans leur effectif Entreprises insérantes : entreprise classique qui met l économie au service du développement des personnes, en se donnant comme priorité le recrutement de personnes loin de l emploi. De plus, pour être duplicable, elle doit : Exister depuis plus de 3 ans afin d avoir prouvé sa viabilité économique et opérer sur une zone de chalandise restreinte Être reconnue par les partenaires compétents, pour ses résultats au plan social Être basée sur une activité accessible à des personnes de bas niveau de qualification et des métiers en tension ou permettant d acquérir des compétences «vendables» à une entreprise classique Avoir la volonté, et la disponibilité, de transférer son savoir-faire à un entrepreneur, dans un esprit non mercantile mais déterminé par l intérêt général (développement de l offre d insertion en France). Méthode de duplication La duplication peut donc être initiée à la demande, soit d un entrepreneur souhaitant donner du sens à son métier de chef d entreprise mais n ayant pas d idée d activité, ou d un repreneur potentiel n ayant pas de fonds suffisants pour acquérir une entreprise d une entreprise sociale souhaitant déployer son offre d insertion sur de nouveaux territoires d un territoire en souffrance ayant la volonté de diversifier son tissu économique tout en travaillant sur l adéquation des savoir-faire des personnes avec les besoins des employeurs Notre expérimentation à débuté à la demande d entreprises sociales, c est cette méthode que nous détaillons ici. La duplication à la demande d un territoire est en balbutiement, notamment en Rhône- Alpes et Midi-Pyrénées. Modélisation de l entreprise Article Philippe GARCIN 6/10

7 Tout d abord, nous avons repéré des métiers en tension puis recherché une entreprise sociale active sur ces métiers. Nous qualifions cette entreprise «d entreprise modèle». Il s agit alors de distinguer ce qui est spécifique de ce qui est reproductible, dans l entreprise modèle, sur le plan du modèle économique, des aspects commerciaux (clientèles, zone de chalandise, méthodes et outils de vente ), des savoir-faire et moyens techniques, du projet social, des partenariats, des personnes recrutées, du parcours d insertion, caractéristiques des métiers et des débouchés professionnels auxquels l entreprise prépare ses salariés, des ratios économiques, des outils de gestion financière ou humaine Ensuite nous définissons avec le dirigeant le cadre de la duplication : motivations pour la duplication, niveau d interdépendance souhaité, moyens disponibles pour accompagner les duplications, nature des synergies au sein du futur réseau, facteurs clés de succès d une création, profil du porteur de projet Ces travaux sont conduits par entretiens face à face et synthétisés dans une «bible» de la duplication, qui sera remise aux candidats entrepreneurs, ainsi que dans un document de cadrage juridique des duplications. Repérage et mobilisation de territoires propices Les caractéristiques de la zone de chalandise, ainsi que les facteurs clés de succès de la duplication nous guident pour détecter des territoires où il sera possible de lancer une nouvelle entreprise sans déstabiliser l économie locale (sinon la duplication nuirait à l intérêt général) et sur lequel existent des tensions de recrutement (possibilités de «sorties positives» pour les personnes en insertion). Nous réunissons alors les acteurs locaux (voir ci-dessus «Développer les emplois d insertion sur territoires en souffrance») pour valider leur soutien au projet. Au premier chef, la DDTEFP et l ANPE sont des acteurs clé pour la réussite de la duplication. Discernement d un entrepreneur social Notre réseau a construit une véritable expertise dans la validation de nouveaux entrepreneurs. Dans un premier temps, nous rechercherons des candidats au sein de nombreux viviers, selon le profil requis. Une présélection permet de déterminer une «short-list» de candidats intéressants et intéressés auxquels nous remettons quelques informations sur l entreprise modèle. Ces candidats vont alors rencontrer individuellement plusieurs dirigeants d entreprises, adhérents du Réseau Entreprendre et des réseaux partenaires (UREI, FACE, entreprise modèle ). Il s agit pour ces dirigeants de coopter à l unanimité un homme ou une femme ayant les qualités et les Article Philippe GARCIN 7/10

8 compétences requises pour lancer et diriger la future entreprise, ainsi que des valeurs humanistes fortes. Le porteur de projet ainsi coopté par des pairs lancera l étude de faisabilité de la duplication. Étude de faisabilité : les particularités La première étape de l étude de faisabilité consiste dans un stage d immersion au sein de l entreprise modèle. Pendant une semaine, le porteur s imprégnera de la réalité quotidienne de l entreprise modèle tant auprès du dirigeant que sur les postes de travail, avec les personnes en insertion et les encadrants. La préparation de l étude sur le territoire débute par la constitution de deux comités de pilotage : l un regroupe les acteurs institutionnels, il permet de les impliquer autour du projet ; l autre est constitué de chefs d entreprises et porte l exigence méthodologique, ouvre des réseaux, enrichit la réflexion stratégique du porteur de projet qui lui rend des comptes sur son travail. Souvent, ce comité préfigure le conseil d administration de la future société. Il est souhaitable que le porteur de projet soit hébergé au sein d une entreprise sociale pendant l étude. Il s enrichit ainsi du quotidien de cette entreprise. Celle-ci peut aussi assumer son portage salarial : certains financements publics permettent, en effet, de salarier le porteur. Compte tenu de l expérience du l entreprise modèle, transférée au porteur tout au long de cette phase d étude, celui-ci aura pour principale préoccupation de rechercher des clients, un local, de futurs salariés. En ceci elle s apparente à une étude de lancement d entreprise. La partie théorique du travail d étude portera sur l évaluation de l adéquation des métiers auxquels l entreprise préparera ses salariés, avec ceux qui sont demandés par les employeurs locaux. Une fois déterminé le type de «public» que l entreprise recrutera avec de bonnes chances de réinsertion, le porteur de projet s attachera à rechercher les marchés qui lui permettront de proposer un parcours d insertion à ces personnes, en fonction de leur capacité à progresser en compétences. L entrepreneur social renverse ainsi la logique qui prévaut dans les entreprises : sa variable d ajustement n est pas l effectif, mais les activités. En d autres termes, sa priorité n est pas de recruter les meilleures personnes pour satisfaire ses clients, mais de rechercher des marchés qui permettront à ses salariés de progresser tout en satisfaisant ses clients! Le lancement de l entreprise L étude de faisabilité peut s achever par une présentation du projet à l association locale du Réseau Entreprendre, devant un comité d engagement constitué de chefs d entreprises, qui décideront à Article Philippe GARCIN 8/10

9 l unanimité encore d accompagner ou non le nouvel entrepreneur par un prêt d honneur et un accompagnement mensuel de 2 à 3 ans à la fois individuel et collectif. Cet accompagnement, gratuit, est effectué uniquement par des chefs d entreprises aguerris. C est la force de notre réseau. Les liens avec l entreprise modèle peuvent perdurer selon les termes des accords passés. En pratique, une communauté se crée et s enrichit autour de valeurs et d activités communes qui renforcent toutes les entreprises concernées. Résultats attendus La duplication accroit l offre d insertion et assure une meilleure couverture du territoire. En 2007, nous avons pour objectif de lancer au minimum 9 duplications en France, qui compteront chacune entre 30 et 40 emplois à 3 ans, soit 350 emplois créés. En 2009, plus de 400 personnes auront changé de vie grâce à un emploi d insertion dans ces entreprises. Le gain financier pour les pouvoirs publics est important quoique difficile à chiffrer précisément. La duplication permet de réduire de moitié le délai de création d une entreprise sociale, soit 9 à 12 mois. Elle contribue à révéler des talents d entrepreneur au sein d une population qui ne se lancerait pas sans ce concept. Le recrutement d un porteur génère au moins une autre vocation parmi les candidats non retenus. Ce dernier lancera une autre entreprise sociale, ailleurs ou plus tard. Une première expérience montre que l entreprise dupliquée a réalisé en 3 ans ce que le modèle avait réussit en 10 ans. Les activités dupliquées sont rarement délocalisables, elles enrichissent durablement le tissu économique et social local. Notre accompagnement permet de sécuriser le développement de l entreprise (85% de survie à 3 ans et 75% à 5 ans). Enfin, la promotion de l entrepreneuriat social contribue à réhabiliter l image de l entreprise auprès du public. Article Philippe GARCIN 9/10

10 Propositions d activités à dupliquer ou créer, pour diriger une entreprise à vocation sociale forte Contact en Rhône-Alpes, Auvergne et PACA : Philippe GARCIN Février 2007 Activités modélisées par Réseau Entreprendre (Accompagnement lourd) Activités validées par Réseau Entreprendre (Accompagnement léger) Activités repérées (Transfert de savoir faire) Activités porteuses (Sans modèle identifié à ce jour) Transport régional de marchandises Lyon, Marseille, Strasbourg, Garonord, Rouen Numérisation de documents Lens, Rennes, Strasbourg Entreprise générale (gros œuvre, second œuvre et services) Agglomérations > hab avec présence d un major du BTP (Vinci, Eiffage, Bouygues) dont Avignon, Lyon, Toulouse, Lens Secrétariat à distance, centre d appels Grandes agglomérations, zones tertiaires développées - dont Toulouse, Rennes, Grenoble Intérim d insertion pour des personnes handicapées Grandes et moyennes agglomérations - dont Lens, Chambéry Entreprise de construction (pavillons) Agglomérations de taille moyenne dont Pau, La Roche s/ Yon Nettoyage de véhicules, sans eau et à la main (franchise) Services à domicile (ménage, garde d enfants ) Collecte, tri et recyclage de papier Restaurant d insertion pour des personnes handicapées Transport de personnes (mobilité réduite ou salariées ) Maisons ossature bois Production de plaquettes pour chauffage bois Médiation urbaine Cultures biologiques Chaudronnerie, métallerie (métier en tension) Sous-traitance industrielle (métier en tension) Impression/Edition/Reprographie Externalisation d autres fonctions des grandes entreprises Reconditionnement d ordinateurs Bassins d emplois > hab - dt Pau Appui du programme EA Appui du programme EA Appui du programme EA Appui du programme EA Détection puis validation du porteur et du Détection puis validation du porteur Détection ou orientation du porteur Repérage des idées territoire Mémos Mise en relation pour Transfert de Savoir Diffusion de l information Mobilisation des partenaires Sensibilisation des partenaires Faire Accompagnement classique du Étude flash Pré-accompagnement Contacts Réseau Comité de pilotage Accompagnement classique du Réseau Accompagnement classique du Réseau Ingénierie financière Formations Accompagnement ante et post création Article Philippe GARCIN 10/10

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Nos solutions & prestations RH

Nos solutions & prestations RH Nos solutions & prestations RH 2 solutions RH Préparation Opérationnelle à l Emploi (POE) Contrat de Professionnalisation 2 prestations RH Pré-recrutement Recrutement 5 rue Condorcet - CS 20312-38093 Villefontaine

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT 1 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : CONSTRUCTYS, OPCA de la construction, HAUTE NORMANDIE 18 rue Amiral Cécille 76100 ROUEN Représenté par Martine GOETHEYN, Présidente Et : L ASSOCIATION REGIONALE DES

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique

Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique Dossier de candidature à l attention des porteurs de projet UN DISPOSITIF INNOVANT POUR ACCOMPAGNER L ENTREPRENEURIAT SOCIAL DES DIASPORAS

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs Couveuse d Activités et d Entreprises Sécuriser le parcours des créateurs Besoin d un appui au démarrage? Un créateur d entreprise, même s il a très bien préparé son projet, a en tête beaucoup de questions

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing CAHIER DES CHARGES Consultation d experts en Communication et en Webmarketing N 1 : Juin 2013 Date de publication : 11/06/2013 Date de clôture des candidatures : 25/06/2013 à 12h00 Le présent cahier des

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4)

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4) Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013 Epreuve de MGUC (U4) Analyse quantitative des résultats Moins de 8 8 note < 10 10 note < 12 12 note < 14 14 et plus Total Nombre 130 122

Plus en détail

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Conseil Ingénierie Orientation Appui projet RH SOMMAIRE Présentation du CIBC 74 p. 3 Le Bilan de compétences p.

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Une réponse à des attentes multiples Votre bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de votre temps de travail. Les

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents.

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents. PROSERVIA DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 PRÉAMBULE Depuis sa création, Proservia démontre par ses actions que la mise en œuvre d une véritable gestion des Ressources Humaines au sein d une SSII est compatible

Plus en détail

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire?

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPERATION

ACCORD-CADRE DE COOPERATION ACCORD-CADRE DE COOPERATION ENTRE Le Groupe AREVA 27-29 rue Le Peletier 75433 Paris cedex 09 Représenté par son Directeur des Ressources Humaines, Philippe VIVIEN Le ministère de l emploi, de la cohésion

Plus en détail

BENEFICIEZ D UN PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT INNOVANT ET EN PARTIE PRIS EN CHARGE PAR LA REGION RHONE-ALPES!

BENEFICIEZ D UN PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT INNOVANT ET EN PARTIE PRIS EN CHARGE PAR LA REGION RHONE-ALPES! DIRIGEANTS D ENTREPRISES PME / PMI FAITES DECOLLER VOTRE PRESENCE SUR LE WEB! BENEFICIEZ D UN PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT INNOVANT ET EN PARTIE PRIS EN CHARGE PAR LA REGION RHONE-ALPES! OPTIMISEZ VOTRE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes

Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes Objectifs : Prévenir la discrimination par la professionnalisation des acteurs Permettre l accès à la qualification et ainsi favoriser l accès à l emploi durable

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle L Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 Pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC Programme : «Développement économique, social et humain de groupes vulnérables, femmes,

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014 6-5 JUIN - mars 2013 7 - Mai 2014 Titre 1 - Accès aux droits Expérimentation d'une labellisation de Relais Caf La Convention d Objectifs de Gestion 2013-2017 fixe comme au objectif aux CAF d améliorer

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail