Les maisons de services publics

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les maisons de services publics"

Transcription

1 Les maisons de services publics Les enjeux Les services publics dans leur ensemble, suivant des logiques de gestion et de performance, appliquent de plus en plus en œuvre des politiques de concentration et de spécialisation des tâches. Du fait de l'enclavement et de la faible densité démographique des zones de montagne, ces logiques de concentration conduisent à une inégalité de fait d'accès aux services pour les populations et les entreprises rurales. Ces difficultés freinent le redressement démographique de ces territoires qui ont du mal à attirer et à stabiliser de nouvelles populations L'expérience des EREF Points publics montre qu'une logique de mutualisation, de transversalité et de travail en réseau de proximité peut constituer une alternative fiable à la logique dominante de concentration spécialisation, et peut apporter une meilleure qualité globale des services par une modernisation de ceux ci. Les enjeux sont déjà bien identifiés dans les projets de territoire du massif mais les alternatives au repli des services par de nouvelles conceptions de la qualité des services demandent encore à être valorisée auprès des élus et des responsables administratifs. L'intérêt des MSP est assez bien perçu pour les territoires ruraux et les publics en difficulté mais demande à être valorisé aussi comme facteur d'économie de moyens, de temps et d'énergie des services eux-mêmes et de modernisation et évolution des modes de mise en œuvre des valeurs républicaines. Définition du champ des services publics Diagnostics locaux avec l'ardl, l'inerm, la DRTEFP, l'orm, l'insee, espace compétences, diagnostics des pays Travaux nationaux d'évaluation des MSP de la DATAR, de la DIRE, étude des cabinets quaternaire, RTC Manifeste des élus locaux pour des services publics de proximité équitables et performants Etude sur les MSP dans 23 pays européens Travaux de l'apemsp, rencontres nationales des maisons de services publics

2 La démarche de création d'une MSP La création d'une MSP est assez simple. Issues d'expérimentations diverses depuis 15 ans sous diverses appellations (Point public rural, EREF, plate-forme de service ) les MSP recensées par la DATAR sont estimées à 350, dont 24 dans le massif des alpes du sud et une dizaine en Rhône Alpes en plus des 5 sites de proximité. La loi sur les "droits des citoyens en relation avec leur administration", ainsi que la loi Voynet et les décrets d'application donnent un statut officiel à ce concept qui reprend, pour les intégrer mais en les allégeant, les cahiers des charges des premières expérimentations. Il suffit d'une convention de collaboration globale entre une collectivité locale et des services publics validée par le préfet de département pur créer une MSP. Cette convention désigne un maître d'œuvre pour gérer les moyens communs. Des aides à l'investissement et au démarrage peuvent être apportées par l'état (FNADT). Le conseil régional a participé en PACA et en Rhône Alpes et certains conseils généraux seulement. Soutenu au départ par les ministères du travail et de l'agriculture, avec une animation régionale de proximité, ces démarches ne sont plus portées que par la DATAR et certaines préfectures pour l'état. Les conseils régionaux, certains conseils généraux et surtout les élus locaux et les pays sont porteurs d'une volonté forte de développement et de création de MSP. (Pays ESU, 3V, Hautes Provence, Verdon, Barronies, Voconces Drôme provençal.) La démarche et les outils pour créer une MSP sont connus et disponibles : Diagnostic préalable, constitution d'un groupe porteur, élaboration d'une convention de partenariat, choix d'un ou de plusieurs lieux d'implantation Le soutien de bureaux d'étude ou d'associations nationales ou locales est possible. Si la création est aisée, trois risques doivent cependant être pris en compte : Le simple investissement dans des nouveaux centres administratifs proposants des bureaux juxtaposés sans réel décloisonnement et modernisation des services. La non prise en compte du fonctionnement, avec le volet financement et mode de travail. Enfin la mise en concurrence des territoires entre eux avec des projets non coordonnés et recentralisés. Remettre en place un comité de pilotage régional, avec les élus, l'état et les grands services publics pour impulser, coordonner, suivre et soutenir les projets de MSP au-delà de la bonne volonté ou des changements des personnes. Réfléchir l'implantation des MSP dans le cadre des projets de pays. Conformément à la loi. Expérimenter des MSP en étoile (projet du pays des 3V et celui ESU) Faire connaître les outils existants et apporter une aide au montage de dossier Agrandir et rendre accessibles certains EREF MSP

3 Récapitulatifs des textes Exemple de MSP et de conventions Guide du diagnostic préalable de la DATAR CHARTE des MSP de l'apemsp Présentation du CRDR, des sites de proximité et de l'areref. Le recrutement et la formation du personnel Le personnel des EREF MSP souvent recruté localement, est motivé, apprécié et efficace. Cependant les critères de recrutement, les formations de base, les fiches de poste sont assez disparates. Le personnel au début avait bénéficié de formation (accueil, informatique, diagnostic, organisation..) avec le CNFP, espace compétences et l'ardl. Depuis, il n'y a plus de formation organisée officiellement. Les nouveaux agents peuvent faire des stages chez certains partenaires du point public (ANPE, CCI..), mais ils se forment surtout sur le tas et par le travail en réseau. Leurs compétences ne sont pas de ce fait pas toujours complètes (T IC ou animation de groupe par exemple) ni reconnues. Même si l'on a pu constater une amélioration, le statut du personnel reste précaire (CEC et emploi jeune, contractuel) et lorsqu'il est stable, il ne correspond pas aux fonctions exercées inexistantes dans les grilles. Poursuivre le travail avec la plate-forme des métiers du développement local soutenu par la DATAR pour formaliser et faire reconnaître ce nouveau métier. Mettre en œuvre une démarche de validation des acquis de l'expérience d'une part et un programme régional de formation avec le CNFPT, espace compétences,.. : TIC, téléprocédures, animation, accueil.., le plus possible à distance pour tenir compte des problèmes de disponibilité. statut des personnels EREF Eléments pour un référentiel métier et un référentiel compétences Travaux de la plate forme des métiers du développement Formation action sur le diagnostic local partagé expérimentée sur 7 sites Formations sur l'approche de genre (2 sites) Formations sur les télé procédures Le fonctionnement partenarial en réseau L'expérience régionale et nationale permet de formaliser les éléments clés du bon fonctionnement d'une MSP. L'accueil, l'information et l'orientation à des horaires adaptées, dans un lieu repéré, de tout public centré sur la personne dans sa globalité est la base du travail

4 d'une MSP. Le relais est passé aux institutions spécialisées pour les traitements spécifiques (permanences, rendez-vous, téléphone ou visio). l'accompagnement, la médiation et des services annexes sont offerts pour faciliter les démarches des usagers (informatique, Internet, CV, auto documentation, formation) Par ailleurs un organisme gestionnaire gère les moyens collectifs et les financements (association ou collectivité locale, le plus souvent une EPCI) Ces fonctions de base sont de fait assurées. Seuls les problèmes de l'absence de certains services ou de limite d'intervention entre l'accueillant généraliste et le spécialiste se sont posés. Mais pour fonctionner et ne pas servir seulement de relais de premier accueil aux services partenaires, les MSP recommandent plusieurs autres niveaux de fonctionnement. Un comité de pilotage politique : c'est la réunion des décideurs et des partenaires qui donnent les orientations, affectent les moyens d'actions et suivent les résultats. Ces comités de pilotage ne se réunissent plus dans beaucoup d'endroits faute d'une autorité organisatrice désignée clairement. Cela risque de conduire les partenaires à considérer que la MSP est l'affaire exclusive de la collectivité locale. Un comité technique inter institutionnel : Celui-ci réunit régulièrement les partenaires techniques qui interviennent sur le territoire pour qu'ils se connaissent, s'informent mutuellement, se coordonnent autour de certains cas ou de certains projets. Lorsque ces comités techniques existent, la plus value du partenariat est évidente et appréciée des agents comme du public. Ce partenariat local de travail qui rompt avec la logique du guichet, peut déboucher ensuite sur les analyses communes sur le territoire et les publics bien connus des agents, qui peuvent le faire remonter aux élus et à leur hiérarchie en vue d'adapter les interventions futures. Cette compétence d'observation locale n'est cependant pas assez identifiée et reconnue par les responsables, y compris dans le cadre des pays et des conseils de développement. Enfin ce partenariat technique débouche sur des initiatives collectives ou des propositions de projets pour faire face aux difficultés constatées pour lesquelles il n'y avait pas de solution : stage de formation, initiation Internet, téléprocédures, CLSH, auto école itinérante, services création d'activité, chantier d'insertion, services aux personnes etc. Ces initiatives de développement locales existent bel et bien mais ne sont pas très connues, reconnues ou valorisées. Elles sont la preuve que le service public peut innover et s'adapter si les conditions du travail en partenariat sont réunies. Il faut pour cela une compétence d'animation, une légitimité politique et un accord de principes des partenaires. Le partenariat ne serait pas complet s'il n'intégrait pas à terme l'usager et le citoyen qui restent encore trop souvent assistés ou clients mais non acteurs à part entière. Des enquêtes de satisfaction clientèle sont menées régulièrement par certains services publics mais le plus souvent pour leur usage interne. Un travail a été mené sur les discriminations en milieu rural avec trois EREF. Des associations et des bénévoles interviennent par-ci par-là. Mais aucun travail systématique de

5 consultation et d'association des usagers n'a été constaté, même dans les conseils de développement. Enfin, l'expérience montre en fin que l'innovation dans les MSP tient au travail en réseau qui complète la relation fonctionnelle hiérarchique. Celui-ci demande une animation, des outils (tic : plate-forme de travail collaboratif et visio communication) et un accord des partenaires. Réactiver à partir du comité de pilotage régional (ou de massif), les comités de pilotage départementaux ou de pays Diffusion de la charte des MSP aux élus Incitation à la constitution des comités d'appui technique à partir de la valorisation du travail de ceux qui fonctionnent. Appui à l'animation et au fonctionnement du réseau régional et inter régional sur le massif avec les sites de proximité, le CRDR et l'ar EREF PP Intégration des techniciens et des usagers des territoires ruraux dans les conseils de développement et mise en œuvre d'enquêtes de satisfaction auprès du public. Soutien aux initiatives locales des MSP proposées dans les territoires de projet. Textes fondateurs des EREF Charte des MSP Rapport d'évaluation du cabinet quaternaire et autres rapports de la DATAR et de la DIRE Compte rendu d'activité des groupes d'appui techniques et des initiatives Rapport sur les discriminations en milieu rural Voir aussi la fiche TIC, la fiche création d'activité et celle sur service public pays Actions d'animation par visio, par extranet et par rencontres physiques de l'areref (comptes rendus d'activité) Le financement et la pérennisation Le financement et la pérennisation des EREF MSP inquiètent les agents et les élus locaux. Ces questions ne sont pas prévues dans la loi et il n'existe pas de ligne financière pour cela. Pourtant tous les EREF ont pu se maintenir hormis celui de Veynes qui a du fermer momentanément et ceux d'aspres et de Valréas qui sont en sommeil. Outre les aides au démarrage et les financements du FSE les premières années, les EREF s'appuient sur les financements de la collectivité locale lorsqu'elle en a les moyens et la volonté. Le fonctionnement profite encore beaucoup de contrats aidés qui vont progressivement disparaître. Certains EREF MSP bénéficient du financement de certains de leurs partenaires comme le conseil général, la CCI, EDF Ces cas intéressants restent cependant limités, les partenaires des points publics estimant que leur participation physique à la MSP est déjà lourde à supporter. Cet avis ne prend pas en compte les

6 économies de temps et d'argent réalisées grâce au point public : Moins d'accueil, de mauvaises orientations, de contentieux, moins de trous dans les rendez-vous, plus d'efficacité dans la mise en œuvre de mesures coordonnées. Ces gains ne sont pas évalués. Les services ne considèrent que les surcoûts, au détriment du principe élémentaire d'égalité d'accès aux services inscrit dans la constitution. Enfin, chaque EREF trouve des financements partiels sur projets sur le contrat de plan. Ces projets doivent être innovants et ciblés (TIC, emploi, saisonniers..) contrairement à la rédaction initiale du CPER et à l'esprit de mutualisation de départ. Cela contraint les agents à passer beaucoup de temps à faire des dossiers et les met aussi dans une position de précarité et d'habillage des actions difficile à assumer et nuisible à la motivation et à l'efficacité. En accord avec les élus régionaux, certains EREF ont pu bénéficier de crédit de fonctionnement dans le cadre des contrats montagne. La pérennisation des financements semble passer par l'inscription des projets dans les prochains contrats de pays. Les élus locaux ne veulent pas d'un transfert de charge intégral sur les collectivités locales. Les modalités de financement, identiques pour toutes les collectivités, pénalisent les plus petites et les plus pauvres. La pérennisation passe par la prise en compte du financement partenarial du fonctionnement, pluri annuel sur une base contractuelle, et tenant compte de la richesse fiscale du territoire. : Collectivités locales, conseil régional, conseil général et état Etudier la possibilité de créer un fonds mutualisé de financement des MSP alimenté par les grands organismes de services publics qui utilisent les MSP, au-delà de la négociation marchand de tapis site par site La poste, EDF GDF, la CDC, les ASSEDIC, l'anpe, la CPAM, la CRAM, la MSA, la CAF etc. et gérer par le comité de pilotage régional ou de massif. L'investissement dans ce fonds serait aussi de nature à renforcer l'investissement de terrain de ces mêmes organismes. Estimations financières du fonctionnement des études de la DIRE et de la DATAR Budget de quelques EREF PP CPER passé de PACA et de Rhône Alpes Fondation agir pour l'emploi. Fondations des grandes entreprises publiques.

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

Garantir à tous l'accès aux services : une offre en direction des publics cibles.

Garantir à tous l'accès aux services : une offre en direction des publics cibles. Transports et mobilité : enjeux, besoins et solutions. Issu de www.lien-plus.fr La mobilité en milieu rural et périurbain : Quels enjeux? La dispersion de l'habitat, les faibles densités, les difficultés

Plus en détail

VISITE DE MME LA MINISTRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

VISITE DE MME LA MINISTRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT PREFET DU CHER VISITE DE MME LA MINISTRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT LUNDI 11 FEVRIER 2013 A CHATEAUMEILLANT SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE 1/ RSP DE CHATEAUMEILLANT 2/ SIGNATURE DU CONTRAT

Plus en détail

LABEL ORIENTATION POUR TOUS

LABEL ORIENTATION POUR TOUS REGION AUVERGNE LABEL ORIENTATION POUR TOUS Raison sociale et adresse des organismes partenaires : Nom et coordonnées du responsable de la coordination : Date d'envoi du dossier : SERVICE PUBLIC DE L ORIENTATION

Plus en détail

PROJET SOCIAL ET CULTUREL

PROJET SOCIAL ET CULTUREL PROJET SOCIAL ET CULTUREL ALFA3A " Association pour le Logement, la Formation et l'animation - Accueillir, Associer, Accompagner ", organisme créé en 1971, est une association à vocation sociale et culturelle,

Plus en détail

SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4

SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4 O PAYS SISTERONAIS-BUËCH RAPPORT D ACTIVITE 2008 SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4 LES CONTRACTUALISATIONS : UNE STRATEGIE

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002 Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-direction : de l'administration de la Communauté Educative Mission : d'appui et de conseil auprès des autorités académiques Adresse : 1 ter,

Plus en détail

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions Jeudi 11 septembre 2008 FREHEL Kévin GABOREAU Mélina GENELOT Emilie LACLERGUE Alexia TOURNIS Sophie XIAO Peng Présenter: Pour: Une stratégie Une liste des priorités de services Un phasage pluriannuel des

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ SUR L'IMPLANTATION DE BORNES VISIO POUR L'ACCÈS AUX SERVICES AU PUBLIC EN RÉGION PACA

ÉTUDE DE FAISABILITÉ SUR L'IMPLANTATION DE BORNES VISIO POUR L'ACCÈS AUX SERVICES AU PUBLIC EN RÉGION PACA Association pour le Développement en REseau des Territoires et des Services 7 rue Bayard 05000 GAP adrets@adrets-asso.fr www.adrets-asso. fr ÉTUDE DE FAISABILITÉ SUR L'IMPLANTATION DE BORNES VISIO POUR

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les recteurs d'académie

Mesdames et Messieurs les recteurs d'académie Ministère de la cohésion sociale, de l'emploi et du logement Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des solidarités Ministère de l'agriculture

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION PORTEURS DE PROJET ICPE 1

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION PORTEURS DE PROJET ICPE 1 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION PORTEURS DE PROJET ICPE 1 Février 2014 1 Installations classées pour la protection de l'environnement. 1/6 SOMMAIRE INTRODUCTION Contexte Méthodologie de l'enquête

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL Localisation de l'opération Région : Pays de Loire Département : Maine et Loire Territoire

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Monsieur le Président explique que dans le cadre de l animation du Contrat Local Initiatives Climat, le Syndicat mixte,

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009 Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009 Date de rédaction de la fiche 17/06/2009 Projet présenté pour programmation Pôle de Ressources Numériques 2009 Maître d'ouvrage : Fiche-action :

Plus en détail

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Contribution Réseau Rural Français Groupe de travail «Politique d accueil et

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 18/04/2011 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DIPLOME D'ETAT DE CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE NOTICE D ACCOMPAGNEMENT 18/04/2011 Cette

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF Notice d accompagnement Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre livret de présentation des acquis de

Plus en détail

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 COMPTERENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 ORGANISEE PAR LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX DE LA COTED OR ANIMEE PAR LA SCOP ACCOLADES ACCUEIL : CAFE ET PETITS

Plus en détail

26. PERMETTRE AUX ENTREPRENEURS D'ALLER VERS UNE AUTONOMIE DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENTREPRISE

26. PERMETTRE AUX ENTREPRENEURS D'ALLER VERS UNE AUTONOMIE DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENTREPRISE 26. PERMETTRE AUX ENTREPRENEURS D'ALLER VERS UNE AUTONOMIE DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENTREPRISE Les entrepreneurs peuvent rencontrer des difficultés pour suivre et développer leurs activités (suivi

Plus en détail

Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux?

Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux? Association pour le Développement en REseau des Territoires et des Services Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux? 7 Rue Bayard 05000 GAP adrets@adrets-asso.fr

Plus en détail

Les Rencontres du "METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE"

Les Rencontres du METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE Les Rencontres du "METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE" Pôle "Moyen Pays" Jeudi 13 Juin 2002 PACTES TERRITORIAUX POUR L'EMPLOI (D.I.A.T)

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Pôle Développement Social Territorial

Pôle Développement Social Territorial Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes Tél. : 04 78 60 40 40 Fax : 04 78 60 40 61 Lyon, le Pôle Développement Social Territorial CAHIER DES CHARGES Réalisation

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

PREFECTURE DE LOT-ET-GARONNE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE DURAS CONVENTION LOCALE DE LABELLISATION RELAIS SERVICES PUBLICS DU PAYS DE DURAS

PREFECTURE DE LOT-ET-GARONNE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE DURAS CONVENTION LOCALE DE LABELLISATION RELAIS SERVICES PUBLICS DU PAYS DE DURAS PREFECTURE DE LOT-ET-GARONNE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE DURAS CONVENTION LOCALE DE LABELLISATION RELAIS SERVICES PUBLICS DU PAYS DE DURAS La Communauté de Communes du Pays de Duras et les partenaires

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE CAHIER DES CHARGES

DOCUMENT UNIQUE CAHIER DES CHARGES A C T I O N S D A P P U I A L A P R E V E N T I O N D E S R I S Q U E S PROFESSIONNELS POUR LES ENTREPRISES ARTISANALES DE PICARDIE AVEC A CCO MPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DU DOCUMENT UNIQUE CAHIER DES

Plus en détail

Certificat de qualification professionnelle Conseiller offres de services Sécurité sociale

Certificat de qualification professionnelle Conseiller offres de services Sécurité sociale Certificat de qualification professionnelle Conseiller offres de services Sécurité sociale CQP conseiller offres de service Sécurité sociale - CPNEFP 14 février 20123 1 Sommaire 1. Origine de la demande

Plus en détail

Compte rendu rencontre plates-formes de services

Compte rendu rencontre plates-formes de services Compte rendu rencontre plates-formes de services 4 mai 2007, Paris Claire Leroy, le 7 mai 2007. Véronique Klek, nouvelle chargée de mission TIC, éducation et innovation de l'arf, souhaite la bienvenue

Plus en détail

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Financement EUROPAID 21.03.01 282 Durée : 3 ans Début du projet

Plus en détail

Projet Européen Build Up Skills

Projet Européen Build Up Skills Une initiative de la Commission européenne: Le Consortium Build Up Skills France: Projet Européen Build Up Skills Une initiative de la Commission européenne portée par l'agence européenne EACI. Avec pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Conduire un projet d'espaces publics : Du problème au programme d'aménagement :

Conduire un projet d'espaces publics : Du problème au programme d'aménagement : Plan supports CNFPT Conduire un projet d'espaces publics : Est ce un projet? Loi Mop et responsabilités du MOA Du problème au programme d'aménagement : Études préalables Définitions des scénarios d'aménagement

Plus en détail

LA VISIO : UN OUTIL AU SERVICE DE LA PARTICIPATION

LA VISIO : UN OUTIL AU SERVICE DE LA PARTICIPATION LA VISIO : UN OUTIL AU SERVICE DE LA PARTICIPATION dans le cadre des Etats généraux de l ESS en PACA Organisée par : Adrets et conseil régional PACA Date & Lieu : le 12 avril 2011 toute la journée en mulitplex

Plus en détail

Dossier d'inscription

Dossier d'inscription URCPIE DE FRANCHE-COMTÉ Formation Animateur spécialiste en EDD* DEJEPS* Développement de projets territoires et réseaux un métier * EDD : Environnement et Développement Durable DEJEPS : Diplôme d'état

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020. 2.04 Développement des services dématérialisés des administrations

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020. 2.04 Développement des services dématérialisés des administrations Page 1 Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d investissement (art. 5 Règ. FEDER) Intitulé de l action Guichet unique / Rédacteur 2 AMÉLIORER L ACCÈS

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

Présentation du master Les cours du master Les débouchés

Présentation du master Les cours du master Les débouchés Page 1 Présentation du master Les cours du master Les débouchés Pour toutes précisions Responsable de la formation : Virginie De Luca Barrusse virginie.delucabarrusse@u-picardie.fr Responsables administratives

Plus en détail

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels informer animer accompagner Profil de poste et dictionnaire de compétences Animateur d un relais assistants maternels PRESENTATION DU PROFIL DE POSTE LE CONTEXTE Les Relais assistants maternels (Ram) ont

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉFET DE LA DRÔME ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME SOMMAIRE Objectif... 1 Conditions de réalisation... 1 Présentation des résultats... 2 Typologie des usagers

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Mondial des Métiers 2008 Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction

Enquête annuelle de satisfaction Pôle Pilotage de la Performance Enquête annuelle de satisfaction Réalisée dans le cadre du Label Marianne novembre 2013 1/13 Sommaire Présentation... p.1 Modalités p.2 Résultats Profil de l'usager......

Plus en détail

Valoriser les opportunités générées par les chantiers pour le développement du territoire

Valoriser les opportunités générées par les chantiers pour le développement du territoire QU'EST-CE GRAND QUE LA DEMARCHE CHANTIER? La démarche Grand Chantier est un ensemble de réflexions, de dispositifs et d'actions destinés à : préparer l'arrivée des chantiers sur le territoire, accompagner

Plus en détail

Cahier des charges pour l étude de faisabilité globale Région Rhône-Alpes - 2008. 1. Objectif de la prestation et définition des bénéficiaires

Cahier des charges pour l étude de faisabilité globale Région Rhône-Alpes - 2008. 1. Objectif de la prestation et définition des bénéficiaires Cahier des charges pour l étude de faisabilité globale Région Rhône-Alpes - 2008 Accueil et autodiagnostic projet Evaluation des compétences et actions de professionnalisation Accompagnement au projet,

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Janvier 2013. Charte "des bonnes pratiques" pour l'accueil des stagiaires de l'enseignement supérieur

Janvier 2013. Charte des bonnes pratiques pour l'accueil des stagiaires de l'enseignement supérieur Janvier 2013 Charte "des bonnes pratiques" pour l'accueil des stagiaires de l'enseignement supérieur Préambule Face à la professionnalisation des cursus et filières dans l enseignement supérieur, le stage

Plus en détail

Informations juridiques sur les stages

Informations juridiques sur les stages Mise à jour : 25/02/2011 Informations juridiques sur les stages Sommaire : Charte des stages étudiants en entreprise Obligation d intégration à un cursus pédagogique Etablissement obligatoire d une convention

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme En avril 2014, la Préfecture de la Somme a renouvelé son Label Marianne délivré par un organisme indépendant pour une durée de trois

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

RESSOURCER SES PRATIQUES EN EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE EVALUATION DU SEMINAIRE RESULTATS

RESSOURCER SES PRATIQUES EN EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE EVALUATION DU SEMINAIRE RESULTATS POLE DE COMPETENCES EN EDUCATION ET PROMO TION DE LA SANTE REGION BRETAGNE AIDES Délégation Grand-Ouest A NP A A Bretagne - Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie CIRDD Bretagne

Plus en détail

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE Des animations de qualité pour les enfants 10 Allée du Cortil La Vacherie 74230 THÔNES Téléphone : 04 50 63 10 64 Messagerie : ofaq@aliceadsl.com Formations continues

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 PRÉFET DE LA DRÔME ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 SOMMAIRE Introduction... 2 Modalités organisationnelles... 2 Représentativité

Plus en détail

Evaluation et marketing : réinterroger nos politiques publiques autrement que par les compétences

Evaluation et marketing : réinterroger nos politiques publiques autrement que par les compétences Evaluation et marketing : réinterroger nos politiques publiques autrement que par les compétences Atelier n 18 Benoit QUIGNON, Directeur général, Communauté urbaine de Lyon - Grand Lyon Jean-Gabriel MADINIER,

Plus en détail

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités 1 Direction générale de l action sociale Sous direction de l animation territoriale et locale Bureau action et synthèse territoriale Personne chargée du dossier : Martine Dhalluin Direction de la recherche,

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité «Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité Sommaire Des débats organisés avec les Conseils généraux Quelles suites à ces débats?

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT

POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT VOS CONTACTS : Mehdi ABDERRAHMANI Conseiller Formation mehdi.abderrahmani@cnfpt.fr Allison DEQUIDT Assistante de formation allison.dequidt@cnfpt.fr

Plus en détail

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS Enjeu 1 : Une meilleure prise en compte des données économiques du territoire au profit de la gestion locale de l emploi. Axes Objectifs Actions Poursuite

Plus en détail

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil»

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Filière et cadre d'emploi de référence : Filière sanitaire et sociale

Plus en détail

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 L'association ADAPEI 66, représentée par son Président en vertu de la délibération du conseil d'administration

Plus en détail

ANALYSES ET PROPOSITIONS. Loi votée le 31 Janvier 2008. Cette loi répond aux souhaits exprimés dans le Manifeste sur les points suivants :

ANALYSES ET PROPOSITIONS. Loi votée le 31 Janvier 2008. Cette loi répond aux souhaits exprimés dans le Manifeste sur les points suivants : MANIFESTE ALLIANCE VILLES EMPLOI Réforme de l organisation du service public de l emploi Les Maisons de l'emploi et les PLIE dans le cadre de la réforme du service public de l emploi ANALYSES ET PROPOSITIONS

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE NON TITULAIRES Note d'information N 2012-32 du 18 juin 2012 AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook. des services de l Etat dans l Yonne

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook. des services de l Etat dans l Yonne DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook des services de l Etat dans l Yonne Pourquoi un nouveau site? Le site Internet de la préfecture de l Yonne avait été développé

Plus en détail

Ni la Bourse, Ni la Vie. Interroger l'économie

Ni la Bourse, Ni la Vie. Interroger l'économie Ni la Bourse, Ni la Vie Interroger l'économie Titre du projet Présentation du porteur du projet «Ni la bourse, Ni la vie» Éducation Populaire et ESS : Regards Croisés UnderConstruction, association d'éducation

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE Cahier des charges Développeurs sectoriels l'union Européenne avec le Fonds Social Européen Page 1 SOMMAIRE I. Principes et objectifs

Plus en détail

Les agences comptables des lycées et collèges publics

Les agences comptables des lycées et collèges publics Les agences comptables des lycées et collèges publics Dans le rapport public annuel de 2008, les juridictions financières avaient souligné les défaillances de la gestion comptable des 2600 lycées et des

Plus en détail

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais»

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais» APPEL A PROPOSITIONS «ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS DANS LES ORGANISMES DE FORMATION PRIVES EN REGION NORD PAS DE CALAIS» Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri Réunion du comité de pilotage du 08.06.12 Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne Association L Effet Colibri 1 Présentation de la mission Le déroulement : Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014

Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014 Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014 Rappel des objectifs RAPPEL DES DEUX THEMATIQUES DE L INTER REGION SUD OUEST Mutations du travail social et chantiers

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de la communauté de communes

Organisation et fonctionnement de la communauté de communes CONSEIL COMMUNAUTAIRE 13 MAI 2008 BEUZEC CAP SIZUN ORDRE DU JOUR Organisation et fonctionnement de la communauté de communes Constitution des commissions, comités consultatifs, commissions consultatives

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Mallette du Dirigeant

Mallette du Dirigeant Mallette du Dirigeant Durée : Dates : Horaires : Lieu : Public : Tarif : Effectif : 3 jours (21 heures) de formation collective et 4h d individuel soit 25h au total. Jour 1 : 22 septembre 2014 (7h) Jour

Plus en détail

Evaluateur du projet : EQUATION-Management

Evaluateur du projet : EQUATION-Management Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive GUIDE DE MONTAGE CLUB DU 22/10/2005 ANNEXE E FICHE DU DOSSIER UNAFAM SUR LES STRUCTURES Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive Les personnes handicapées psychiques sont en situation d'extrême fragilité

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail