Bienvenue dans la maison des céréales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bienvenue dans la maison des céréales"

Transcription

1 Bienvenue dans la maison des céréales Papier, médicaments, emballages, dentifrice, gel douche, lessives, peinture, matériaux de construction, vêtements, pneu leur point commun? Ils contiennent tous des céréales! Les céréales se retrouvent aujourd hui dans la fabrication de nombreux produits et objets du quotidien. Apprécié pour ses nombreuses propriétés (liantes, adhésives, gélifiantes ), l amidon extrait des grains des céréales offre chaque jour davantage de potentialités. Aujourd hui, on utilise principalement le grain, mais demain, la tige, le son et la paille des céréales seront utilisés, permettant une valorisation de la plante entière. Chaleur, électricité ou bioéthanol, les céréales servent aussi à produire de l énergie.

2 Chimie du végétal La chimie du végétal contribue au respect de l environnement. En effet, les ressources végétales participent à la lutte contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Le carbone végétal issu des céréales permet de fabriquer pratiquement tous les produits qui proviennent du pétrole. 7 % de la matière première utilisée par l industrie chimique est d origine végétale.

3 D où vient l amidon? L amidon est présent dans les céréales comme le blé, le maïs, l orge, le riz Grâce à la photosynthèse, les plantes utilisent le carbone de l atmosphère pour fabriquer du glucose (sucre) nécessaire à leur croissance. Les molécules de glucose s associent entre-elles pour former l amidon. L amidon peut ainsi être comparé à un collier de perles dont chaque perle est une molécule de glucose. Connu depuis l Antiquité pour ses propriétés sucrantes, liantes et épaississantes en cuisine, l amidon entre aujourd hui dans la composition de nombreux produits non alimentaires : papier, carton, pharmacie, bioplastique, cosmétique, textile. Le blé contient près de 55 % d amidon, le maïs environ 63 %. Le premier débouché non-alimentaire de l amidon est l industrie papetière : il entre dans la fabrication du papier et du carton ondulé.

4 Bioplastiques Face à la pollution et à l épuisement prévisible des ressources fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel), les produits issus de la chimie du végétal constituent une alternative renouvelable à la plupart des produits de la pétrochimie. Les bioplastiques issus des céréales permettent la fabrication de nombreux produits comme les sacs, les emballages, les assiettes, les gobelets et couverts jetables et les objets en plastique, biodégradables en quelques semaines. En France, la consommation moyenne annuelle est de 250 sacs plastique par habitant. Le recours au bioplastique, en substitution des plastiques issus du pétrole, contribue à diminuer d au moins 30 % l émission de gaz à effet de serre dans l atmosphère.

5 Biodégradable Un bioplastique est un plastique renouvelable (car d origine végétale) et biodégradable. On qualifie de biodégradable, un matériau qui peut être décomposé par des micro-organismes (bactéries, champignons et algues) présents dans le milieu naturel. Le seuil de biodégradabilité demandé de 90% doit être atteint en 6 mois au maximum. La matière organique est ensuite recyclée en gaz carbonique, en eau et en éléments utilisés par les plantes pour leur croissance. Un sac plastique issu de l industrie pétrochimique peut mettre jusqu à 400 ans pour se dégrader. Les sacs en bioplastique d origine végétale se décomposent en 4 à 12 semaines selon les conditions du milieu. Une alternative? Les sacs en bioplastique à base de céréales.

6 Des céréales dans la salle de bains Entrant dans la composition de nombreux produits cosmétiques et d hygiène du corps, l amidon de blé et de maïs est utilisé pour ses propriétés très variées. Grâce à l amidon : Le gel douche mousse Les crèmes pour le visage et le corps sont onctueuses Le stick déodorant est transparent Le maquillage tient plus longtemps Les couches-culottes et les serviettes hygiéniques absorbent Grâce à l amidon qu il contient, le dentifrice ne durcit pas, et ce, même si le bouchon est mal refermé!

7 Des céréales dans l armoire à pharmacie L amidon entre dans la composition de nombreux médicaments sous sa forme native ou transformée comme le sorbitol, le sirop de glucose ou le maltitol, en tant qu excipient, liant, dragéifiant ou même principe actif. Le glucose extrait des céréales intervient dans la fabrication des antibiotiques, des vitamines et des vaccins comme substrat de fermentation. L alcool obtenu par la fermentation des sucres des céréales sert aussi en pharmacie pour les alcools désinfectants. C est le glucose issu des céréales qui sert à alimenter les malades sous perfusion.

8 Des céréales dans la chambre Jouets, vêtements, couvertures, couettes et taies d oreillers peuvent être fabriqués avec de l amidon de céréales. En effet, l amidon, natif ou transformé, peut remplacer la plupart des dérivés du pétrole qui entrent dans la fabrication de textiles. Des fibres sont également fabriquées à partir du sirop de glucose, présentant des grandes qualités d élasticité, de séchage et de résistance aux tâches. Des vêtements jetables pour le jardinage, les laboratoires sont réalisés à partir de l amidon de céréales. Ces textiles d origine agricole sont totalement compostables.

9 Des céréales dans le bureau Le papier est le premier débouché des utilisations non-alimentaires des produits à base d amidon. L amidon entre dans la fabrication du papier et du carton pour : Assurer la cohésion interne de la feuille et améliorer sa résistance. Renforcer la cohésion superficielle des fibres et permettre l impression-écriture (surfaçage). Masquer les irrégularités de surface et éviter les effets "buvards" du papier par la technique du couchage. Les céréales entrent aussi dans la composition des stylos biodégradables en bioplastique.

10 Des céréales pour nettoyer Si l amidon est présent dans de nombreux produits cosmétiques et d hygiène, les lessives et produits d entretien de la maison peuvent eux aussi contenir de l amidon. Dans les lessives, l amidon et ses dérivés entrent dans la composition : d agents de blanchiment d anti-calcaire de tensioactifs Certaines enzymes, produites à partir de composés d amidon, permettent la dissolution des salissures graisseuses.

11 Des céréales pour construire Du sol au plafond, on retrouve des céréales partout dans la maison. Apprécié pour ses qualités de régulateur de séchage dans le béton et le ciment, l amidon entre dans la composition des carrelages et des matériaux d isolation de la maison tels que les plaques de plâtre. Dans les pots de peinture, les amidons de blé et de maïs sont utilisés comme gélifiants et stabilisateurs d émulsion. Même sur le toit, on retrouve des céréales! Du sirop de glucose, un dérivé d amidon, est incorporé dans la fabrication des tuiles afin qu elles ne se fendent pas durant leur cuisson. Le papier peint qui tapisse nos intérieurs tient bien sur les murs grâce à l amidon contenu dans la colle.

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques De la Seine au 7ième continent Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques Fiches pédagogiques documentaires : - Histoire du plastique - Fabrication du plastique - Familles de plastiques et

Plus en détail

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe. Pourquoi trier? Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre,

Plus en détail

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN L impact du plastique sur l environnement et la santé Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN Sommaire Introduction I. Petite histoire

Plus en détail

Ministère de la Famille, de l Education, du Social, de la Santé et du Travail LE PLASTIQUE

Ministère de la Famille, de l Education, du Social, de la Santé et du Travail LE PLASTIQUE LE PLASTIQUE Le plastique ou Comment reconnaître les contenants et les utiliser correctement Souvent utilisés comme contenant, les récipients et emballages alimentaires en plastique à usage unique ou non,

Plus en détail

La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production

La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production Le Centre de Recherche L excellence de la recherche, la performance du développement e-mail : research-feluy@total.com Total Petrochemicals Research

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Sciences Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Sciences Maîtrise de la langue 1 ACTIVITÉ Domaines Sciences Maîtrise de la langue Objectif général Découvrir la notion d énergie. Objectif spécifique Travailler le lexique. Compétences Trouver le sens d un mot d après le contexte. Utiliser

Plus en détail

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques Le 12.01.2011 Sommaire I. Introduction II. Fabrication des matières plastiques 1. Les matières premières 2. Le raffinage du pétrole 3. Le vapocraquage III. Polymérisation 1. Les thermodurcissables 2. Les

Plus en détail

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable À la maison - Des achats responsables J'évite le jetable Eviter le papier essuie-tout et les lingettes à usage unique. Même si les lingettes de nettoyage ménager permettent de faire des économies d'eau

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Vincent Colard Chargé de mission environnement ELIPSO 1 Les chiffres clés de l industrie de l emballage plastique et souple -

Plus en détail

AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA

AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA Technologies CORONA et PLASMA Des solutions adaptées pour l amélioration

Plus en détail

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels Intérieur Produits intérieurs naturels Maîtres d ouvrage Climat intérieur optimal Avec les produits intérieurs naturels de Sto Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

26 JUIN 14 Hebdomadaire OJD : 3172

26 JUIN 14 Hebdomadaire OJD : 3172 44 AVENUE MARCE BERTHELOT BP 2608 Page 1/7 Chimie verte La montée en puissance des bioplastiques ae l'amiuon dè maïs ou de la fécule de pomme de ter re f il est possible de fabriquer du bioplastique. Encore

Plus en détail

«À vous de jouer!» GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets

«À vous de jouer!» GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets «À vous de jouer!» COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE REDON 66 RUE DES DOUVES CS 40264-35605 REDON CEDEX tél. 02 99 72 13 84 www.cc-pays-redon.fr Édito

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES GESTION DES DÉCHETS DIRECTIVES MUNICIPALES

COMMUNE D AVENCHES GESTION DES DÉCHETS DIRECTIVES MUNICIPALES COMMUNE D AVENCHES GESTION DES DÉCHETS DIRECTIVES MUNICIPALES Avenches, le 30 juin 2012 RECOMMANDATIONS A la poubelle, je peux jeter : Barquettes alimentaires de viande, poisson, etc. Mouchoirs en papier

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Procédure d obtention des autorisations préalables

Procédure d obtention des autorisations préalables Procédure d obtention des autorisations préalables Avis aux opérateurs économiques Il est porté à la connaissance des opérateurs économiques que la fabrication et ou l importation des produits toxiques

Plus en détail

RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES

RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE CHALONS EN CHAMPAGNE DECEMBRE 2007 RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES Après avoir rappelé quelques données actuelles concernant l émergence des

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr Rubrique : Ressources & jeux en ligne La série des guides Milgraines pour apprendre

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Sylvie DUFOUR DREAL Midi-Pyrénées 1 décembre 2015 Les 8 chapitres de la loi : Objectifs : Définir les objectifs communs, renforcer

Plus en détail

Mémo. Un doute? N hésitez pas : Jetez les déchets dans le sac noir ou contactez-nous du lundi au vendredi 8h30-12h et 13h30-17h30 sauf vendredi 17h

Mémo. Un doute? N hésitez pas : Jetez les déchets dans le sac noir ou contactez-nous du lundi au vendredi 8h30-12h et 13h30-17h30 sauf vendredi 17h Mémo papier & carton verre plastique métal & alu Un doute? N hésitez pas : Jetez les déchets dans le sac noir ou contactez-nous du lundi au vendredi 8h30-12h et 13h30-17h30 sauf vendredi 17h Je sors mes

Plus en détail

Le plastique aujourd'hui

Le plastique aujourd'hui Le recyclage du Réduction des matières Le aujourd'hui Bios Fabrication du Le recyclage du Après le tri effectué par les habitants, les bouteilles sont envoyées dans un centre de tri où elles sont triées

Plus en détail

Le recyclage de la matière dans l environnement

Le recyclage de la matière dans l environnement Chapitre Le recyclage de la matière dans l environnement S interroger avant d aborder le chapitre a a à d En deux ou trois ans, dans une forêt de feuillus, la litière de feuilles mortes et de brindilles

Plus en détail

Le tri : tous acteurs!

Le tri : tous acteurs! Le tri : tous acteurs! GUID D TRI Avec : Le héros : vous Le méchant : l erreur de tri Réalisation : SICOVAD P R V N T I O N A l achat - Préférer des grands conditionnements. - Privilégier les éco-recharges

Plus en détail

L inspecteur Techno mène l enquête!

L inspecteur Techno mène l enquête! L inspecteur Techno mène l enquête! Le carnet d enquête une visite proactive de l exposition MicroZoo Guide des enseignants du 3 e cycle du primaire 531, boul. des Prairies Téléphone : (450) 686-5641 Laval

Plus en détail

Le TRI, à Saint-Maurice. un geste simple pour tous! TRI COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CHARENTON - SAINT MAURICE

Le TRI, à Saint-Maurice. un geste simple pour tous! TRI COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CHARENTON - SAINT MAURICE Le TRI, à Saint-Maurice un geste simple pour tous! TRI du COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CHARENTON - SAINT MAURICE VERSION 7:Mise en page 1 29/03/2010 16:30 Page 28 Depuis plusieurs années, le volume de nos déchets

Plus en détail

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque Classe : CM1-CM2 Ecole Saint Claude Thème du projet : Les Energies Prise de conscience des énergies consommées dans un contexte de développement durable. 1. Les élèves ont compris par le biais de lecture

Plus en détail

sans être un super-héros!

sans être un super-héros! ou comment protéger la planète sans être un super-héros! Dans nos gestes de tous les jours, nous utilisons des ressources naturelles (énergie, eau, bois, matières premières ) pour nous déplacer, nous chauffer,

Plus en détail

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides les déchets solides Contenu Services de déchets solides... 1 Services de collecte... 1 Services de réacheminement... 1 Services d élimination des déchets... 1 Programme Nettoyons le Grand Sudbury et services

Plus en détail

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14 SOMMAIRE Efficacité Energétique Page 2 à 4 Mortier Ecobrique Chanvre Page 5 Brique de Chanvre Page 6 à 10 Fiche Technique Page 11 à 14 1 Le chanvre : un intérêt environnemental Le chanvre présente un excellent

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Collège (4 ème, 3 ème )

Collège (4 ème, 3 ème ) Collège (4 ème, 3 ème ) ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un

Plus en détail

éco-activités DÉCOUVREZ LES Programme du 1 er semestre 2016 Question environnement? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr 25,1 % 45,1 % 50 % 75 %

éco-activités DÉCOUVREZ LES Programme du 1 er semestre 2016 Question environnement? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % DÉCOUVREZ LES éco-activités Programme du 1 er semestre 2016 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Question environnement? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr PRÉCURSEUR, POUR VOUS SERVIR VENEZ DÉCOUVRIR, ÉCHANGER,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 31 octobre 2012 QUAND NOS DÉCHETS DEVIENNENT DES SACS. avec

COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 31 octobre 2012 QUAND NOS DÉCHETS DEVIENNENT DES SACS. avec COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 31 octobre 2012 QUAND NOS DÉCHETS DEVIENNENT DES SACS avec Soucieux de mettre en place des solutions respectueuses de l environnement pour la collecte et le traitement des

Plus en détail

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan M. VANDERMARLIÈRE, sciences physiques M. SERRET, technologie Résumé : Nous sommes un groupe de quinze élèves de

Plus en détail

Le TRI, à Charenton. un geste simple pour tous! CHARENTON - SAINT MAURICE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Le TRI, à Charenton. un geste simple pour tous! CHARENTON - SAINT MAURICE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Le TRI, à Charenton un geste simple pour tous! dutri COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CHARENTON - SAINT MAURICE Depuis plusieurs années, le volume de nos déchets ne cesse d augmenter (plus de 1 kg par jour et par

Plus en détail

Les énergies. Les énergies et le socle commun Pilier 3 : principaux éléments de culture scientifique et technologique Connaissances.

Les énergies. Les énergies et le socle commun Pilier 3 : principaux éléments de culture scientifique et technologique Connaissances. Les énergies Les énergies et le socle commun Pilier 3 : principaux éléments de culture scientifique et technologique Connaissances Exemples simples de sources d énergie (fossile ou renouvelable) Besoins

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante avant réalisation de travaux

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante avant réalisation de travaux Cabinet thierry plançonneau TECHNIQUE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION route du gué aux biches 61600 Saint Michel des Andaines Compagnie d assurance : L AUXILIAIRE N de police : 047 954070 Date de validité

Plus en détail

Description du contenu de la mallette

Description du contenu de la mallette La chimie végétale Description du contenu de la mallette Objectifs, limites Le réchauffement climatique, la fin annoncée des réserves de pétrole, les pollutions tenaces voici le tableau peu reluisant de

Plus en détail

Votre maison est-elle respectueuse de l environnement?

Votre maison est-elle respectueuse de l environnement? Votre maison est-elle respectueuse de l environnement? La maison passive avec Les Solutions Pour Construire de Dow La maison passive isolée avec Les Solutions Pour Construire de Dow Un résultat extraordinaire

Plus en détail

DU BON TRI GUIDE PRATIQUE. Bien trier, c est bien recycler! emballages recyclables. verre. papier. Pays de

DU BON TRI GUIDE PRATIQUE. Bien trier, c est bien recycler! emballages recyclables. verre. papier. Pays de GUIDE PRATIQUE DU BON TRI Bois Communauté de Communes du Pays de Pont-Château - Saint Gildas des LAIT emballages recyclables verre Bien trier, c est bien recycler! LAIT LAI T papier LAIT Pays de Pont-Château

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Introduction. La formulation

Introduction. La formulation Recette et procédé de fabrication à froid d une pâte protéinée pour l élevage de reines d abeilles et la conduite des nuclei Egalement pour soutenir la ponte en cas de disette en pollen (par Daniel Petit,

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

La gare, au cœur d une mobilité durable

La gare, au cœur d une mobilité durable CORRIgé fiche élève collège EXERCICE ECJS La gare, au cœur d une mobilité durable SÉANCE 1 - L éco-conception au service de l environnement EXERCICE SCIENCES J'APPROFONDIS J OBSERVE??? Observez la vidéo

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

La serre de VeRT-SeRRe. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.)

La serre de VeRT-SeRRe. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) La serre de VeRT-SeRRe CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011 Il est important de savoir Capsule théorique L objectif de cette capsule est de donner au personnel enseignant

Plus en détail

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée :

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Objectifs : Recueil des conceptions et des connaissances initiales des élèves sur l énergie. Identifier différentes sources d énergie. Définir une énergie Comprendre leur nécessité pour chauffer, éclairer,

Plus en détail

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique Chambre Chambre Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois Des jeux en plastique Chambre Chambre J achète plutôt des vêtements : Pour mes jouets électriques j utilise

Plus en détail

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique Bilan/synthèse Destruction de l objet technique 1. Le cycle de vie d un produit Il existe deux façons de représenter le cycle de vie d un produit : Le cycle de vie industriel (point de vue général) Le

Plus en détail

JUSQU À 80 % DE RÉFRACTION DES RAYONS SOLAIRES POUR UN GAIN DE 4 C À L INTÉRIEUR DE L HABITAT

JUSQU À 80 % DE RÉFRACTION DES RAYONS SOLAIRES POUR UN GAIN DE 4 C À L INTÉRIEUR DE L HABITAT CLIMATECOOLER, TRAITEMENT THERMIQUE DE TOITURE JUSQU À 80 % DE RÉFRACTION DES RAYONS SOLAIRES POUR UN GAIN DE 4 C À L INTÉRIEUR DE L HABITAT La toiture joue un rôle primordial dans la bonne santé d une

Plus en détail

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants

Plus en détail

CANN ELEC. ou l électricité verte

CANN ELEC. ou l électricité verte CANN ELEC ou l électricité verte Denis Pouzet (CIRAD), Caroline Lejars (CIRAD), Roland Guichard (IRIS Ingénierie) Contacts : denis.pouzet@cirad.fr caroline.lejars@cirad.fr iris.ing@neuf.fr présentation

Plus en détail

Le recyclage. rentable

Le recyclage. rentable Le recyclage rentable Sommaire La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 2... La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 3... Le tri industriel

Plus en détail

CITES EN CHAMPAGNE ACTEUR MAJEUR DE L'ENVIRONNEMENT

CITES EN CHAMPAGNE ACTEUR MAJEUR DE L'ENVIRONNEMENT CITES EN CHAMPAGNE ACTEUR MAJEUR DE L'ENVIRONNEMENT Cités en Champagne est engagée dans une démarche de protection de l'environnement et de planification de ses actions environnementales depuis juin 1998,

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Guide pratique du tri

Guide pratique du tri Guide pratique du tri Quels sont vos équipements à votre domicile, au coin de votre rue ou dans les déchèteries, il existe plusieurs types d équipements. Emballages à recycler Bouteilles, flacons, bidons

Plus en détail

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT 1 sujet à traiter parmi ceux-là : - La maîtrise de la fécondité - Mode de vie et alimentation - Mode de vie et exposition au soleil - Des pratiques

Plus en détail

PRODUITS POUR LE CARRELEUR SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ DANS LES LOCAUX HUMIDES RÉSIDENTIELS

PRODUITS POUR LE CARRELEUR SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ DANS LES LOCAUX HUMIDES RÉSIDENTIELS SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ DANS LES LOCAUX HUMIDES RÉSIDENTIELS EXIGENCES NORMATIVES ACTUELLES EN MATIÈRE D ÉTANCHÉITÉ DANS LES SALLES D EAU DES DOUCHES SANS SEUIL À GRANDS DÉBITS D EAU SONT LA TENDANCE DU

Plus en détail

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus.

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. 1 Des sujets tellement communs qu on croit bien les connaître. 2 Les plastiques, qu en savons-nous? 3 Les plastiques au quotidien 4 Saviez-vous

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

Qu est-ce que la biomasse

Qu est-ce que la biomasse Introduction Exploitation de la biomasse forestière Photo Colloque biomasse énergie Canada Qu est-ce que la biomasse Serge Degueil La biomasse est l ensemble des matières organiques non fossiles, issues

Plus en détail

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction SOMMAIRE Efficacité Energétique à5 Page 2 Mortier Ecobrique Chanvre Page 6 Brique de Chanvre à 11 Page 7 Fiche Technique Page 12 à 15

Plus en détail

Guide du tri. Communauté de Communes des Portes du Morvan. Ensemble pour économiser, trions mieux

Guide du tri. Communauté de Communes des Portes du Morvan. Ensemble pour économiser, trions mieux Guide du tri Communauté de Communes des Portes du Morvan Ensemble pour économiser, trions mieux s. Bazoche laux. Dun-les-places. Empury. Lormes. M Brassy. Cha arigny -l'egli GUIDE_TRI_FLASH.pdf 1 se. Pou

Plus en détail

Nos choix alimentaires à nous de jouer!

Nos choix alimentaires à nous de jouer! Nos choix alimentaires à nous de jouer! Activité 15 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

SPECIALITE ENVIRONNEMENT HYGIENE Durée 1 heure 30 - Coefficient 2

SPECIALITE ENVIRONNEMENT HYGIENE Durée 1 heure 30 - Coefficient 2 Fonction Publique Territoriale EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE MERCREDI 18 JANVIER 2012 EPREUVE : Une épreuve écrite à caractère professionnel, portant sur la spécialité

Plus en détail

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Son objectif : diminuer les nuisances causées par les activités du chantier : bruit, pollutions des milieux naturels, consommation

Plus en détail

Fiche 08 : Les récifs coralliens

Fiche 08 : Les récifs coralliens CD-rom Biodiversité A / Description de l animation Le corail est une colonie d animaux (les polypes) qui vivent grâce à la présence d un végétal (une algue) dans leurs tissus. Cette collaboration entre

Plus en détail

Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité. Projet Ecole primaire d Ilkurot

Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité. Projet Ecole primaire d Ilkurot Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité Projet Ecole primaire d Ilkurot Rapport d activité! Description et étapes du projet! Évolution du projet en images! Récapitulatif des dépenses et origine

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Où? o Une caisse dans chaque bureau o Une caisse auprès de chaque photocopieuse/imprimante

Où? o Une caisse dans chaque bureau o Une caisse auprès de chaque photocopieuse/imprimante Imprimez moins souvent, en recto verso et/ou deux pages par feuille ; Besoin de brouillon? Utiliser des versos vierges de vos vieux documents ; Limitez l impression des mails et documents électroniques

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE CAZÈRES

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE CAZÈRES GUIDE DU TRI Ensemble agissons pour l environnement RECYCLAGE TRI ET RECYCLAGE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE CAZÈRES RECYCLAGE PLASTIQUE Bouteilles et flacons en plastique à déposer dans les colonnes

Plus en détail

«Fêtes réussies sans déchets»

«Fêtes réussies sans déchets» Les Rendez Vous Fêtes réussies sans déchets du Développement Durable à Houdemont Le Guide «Fêtes réussies sans déchets» Protéger la planète Nos modes de vie ont une incidence forte sur la quantité de déchets

Plus en détail

Descriptif de construction

Descriptif de construction Descriptif de construction Il s agit d un batiment de type rez + 2 étages de 79 m2 au sol qui développe une surface totale d environ 254 m2 soit 230 m2 sur 3 niveaux ainsi qu une terrasse de 24 m2. L accès

Plus en détail

POLITIQUE CLIMATIQUE?

POLITIQUE CLIMATIQUE? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES: L exemple de la politique climatique permettra d analyser les instruments dont disposent les pouvoirs publics pour mener des politiques environnementales. En lien avec le programme

Plus en détail

Guide du tri. L e saviez-vous?

Guide du tri. L e saviez-vous? L e saviez-vous? QUE SIGNIFIE LE POINT VERT? Il ne signifie pas que l emballage est recyclable. Il indique que l industriel ayant fabriqué le produit participe financièrement au programme de valorisation

Plus en détail

Précieux naturellement

Précieux naturellement Précieux naturellement Le plastique naturel 1 2 3 4 Conservation de la valeur lors du transport et dans le bâtiment La possibilité de développer un matériau qui s'adapterait de manière quasi naturelle

Plus en détail

Choisir le bio pour la beauté, l hygiène et le bien-être, c est une question de santé

Choisir le bio pour la beauté, l hygiène et le bien-être, c est une question de santé Choisir le bio pour la beauté, l hygiène et le bien-être, c est une question de santé Les études se succèdent, le débat anime les consommateurs, les marques et les institutionnels : de très nombreux produits

Plus en détail

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014 LIVRET ENVIRONNEMENT Décembre 2014 QU EST-CE QUE L ISO 14001? La norme sert à gérer les impacts sur l environnement. Elle peut être utilisée par tout organisme. L ISO permet d anticiper la conformité à

Plus en détail

BIOPLASTIQUES LES. végétaux biodégradables. Avec le soutien d Intercéréales

BIOPLASTIQUES LES. végétaux biodégradables. Avec le soutien d Intercéréales LES BIOPLASTIQUES 4, place d Estienne d Orves 75009 PARIS Tél : 01 48 78 51 00 Fax : 01 40 16 11 32 E-mail : infoclub@bioplastiques.org www.bioplastiques.org Avec le soutien d Intercéréales 23-25, avenue

Plus en détail

Equilibres microbiens dans les Elevages

Equilibres microbiens dans les Elevages Equilibres microbiens dans les Elevages Tech&Bio Juin 2012 Gilles GROSMOND - Vétérinaire HIPPOLAB La vie sur la terre Apparition de l UNIVERS 13,7 Ga Apparition de la TERRE 5 Ga Apparition de la VIE Autoduplication

Plus en détail

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Bretagnenonaugazdeschiste Posté par bretagnenonaugazdeschiste le 6 novembre 2012 mercredi 10 octobre 2012 Entretien chef de projet

Plus en détail

POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France

POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France LES POLES DE COMPÉTITIVITÉ Le Pôle IAR Territoires: Situé dans le Nord Est de la France,

Plus en détail

Les graines germées, c est la vie! LA GERMINATION, QU EST-CE-QUE C EST? En synthèse :

Les graines germées, c est la vie! LA GERMINATION, QU EST-CE-QUE C EST? En synthèse : GERM LINE SAS - Les Grivelles - 18600 Sancoins - France Tél. 02 4874 6390 - Fax. 02 4874 6380 - Courriel: contact@germline.fr - www.germline.fr LA GERMINATION, QU EST-CE-QUE C EST? La germination est un

Plus en détail

Précautions préalables à la mise en terre. Mode

Précautions préalables à la mise en terre. Mode Les plants forestiers 1 préalables à la mise en terre par Pascal Balleux 2 et Philippe Van Lerberghe 3 La reprise et la croissance d un plant forestier sont bonnes à condition de veiller à la qualité des

Plus en détail

L isolation éco-biologique

L isolation éco-biologique L isolation éco-biologique thermique Les animaux à sang froid s adaptent à la température du milieu ; les mammifères, eux, ont besoin de maintenir une température interne constante. Pour introduire une

Plus en détail

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Les roches calcaires : Les calcaires sont des roches sédimentaires, facilement solubles dans l eau. Lorsque la roche

Plus en détail

Brique de lait, dans le sac bleu tu te plais!

Brique de lait, dans le sac bleu tu te plais! Brique de lait, dans le sac bleu tu te plais! La brique de lait est un Carton à boissons : Tout est bon dans le contenant à jus, pourvu qu il aille à la poubelle Les contenants à jus ne sont pas des bouteilles

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur

Diagnostic Energie GES du secteur Constr. Électrique&électronique Diagnostic Energie GES du secteur industriel Répartition sur par secteur la des Communauté effectifs de l'industrie Constr. navale d Agglomération du Bocage Bressuirais

Plus en détail