Biomasse : un monde d innovations à notre portée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Biomasse : un monde d innovations à notre portée"

Transcription

1 Biomasse : un monde d innovations à notre portée Source :

2 Innofibre oeuvre principalement dans les domaines suivants : Agricoles Recherche, Développement et Innnovations Forestiers Algues Microorganismes

3 Exemples d innovations en environnement

4 Exemples d innovations agricoles Bioéthanol 1ère génération (remplace carburant fossile) Stent fait de bioplastique à base de maïs (diminue réaction inflammatoire) Cornboard (résidu de culture de maïs) Combustible par torréfaction (résidus forestiers récupérés) Culture du lin (matériel composite) Matériaux composites (automobile) remplacent les plastiques Matériaux composites (aéronautique) remplacent les plastiques

5 Exemples d innovations agricoles (valorisation du chanvre) Isolation en béton de chanvre (propriétés isolantes supérieures) Vêtements et autres produits du textile en chanvre (remplace la culture intensive du coton) Huile de chanvre (produit dérivé) Pot d horticulture de chanvre et de maïs (remplace le plastique) Corde en chanvre

6 Exemples d innovations forestières (valorisation de la biomasse forestière) Huiles essentielles Sirop de bouleau Acide bétulinique (anti-tumoral, mélanome) Papier intelligent (antimicrobien) Extrait actif du thé du Labrador (forêt boréale) Extrait actif de l if (conifère - taxol) Taxol (anti-tumoral) utilisé dans le traitement des cancers de poumon, ovaire et sein

7 Exemples d innovations forestières et autres Gestion des matières résiduelles Compostage Lumière DEL (économie d énergie)

8 Exemples d innovations utilisant des algues Biodiesel (remplacer diesel) Bioéthanol 3e génération (remplacer carburant fossile) Oméga-3 dans les produits alimentaires (obtenu par des microalgues) Complément d oméga-3 (obtenu chez les microalgues) Pigment alimentaire (obtenu chez les microalgues) Cosmétique (algue) Pharmaceutique (reflux acide)

9 Exemples d innovations utilisant des microorganismes Bactéries Déinocoques Bioéthanol de 3e génération (remplacer les carburants fossiles) Conservation humide de la cellulose (biocarburant 2e génération) Bactéries Bacillus

10 Source des illustrations : automobile-2010-le-lin-le-chanvre-envahissent-les-vehicules-de-demain/ guats-une-ligne-verte-et-active-a-decouvrir a-froid-250-ml-pb-casa ml--abiessence-nos-huiles-essentielles-bio-de-a-a-z,378.html

11 Suite : http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/gerer/municipalites/charte.asp 32-

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution?

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? C est correct. La scie mécanique fonctionne au biocarburant. Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? Evelyne Thiffault David Paré Jacques Morissette Sébastien Dagnault Ressources naturelles

Plus en détail

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y ÉNERGIE y Vol vert Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile Marcos de Oliveira PUBLIÉ EN JUILLET 2013 L es comptes sont déjà faits. L aviation commerciale devra réduire de

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA

SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA SCHEMA VOLONTAIRE 2BSvs DESCRIPTION DU SCHEMA Note sur le statut de ce document Ce document de référence est une partie intégrante du schéma volontaire 2BSvs développé par le Consortium avec l appui technique

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Agriculture et Energies Renouvelables

Agriculture et Energies Renouvelables Agriculture et Energies Renouvelables 1 Cours ADAPR 24 février 2011 Sylvain Boéchat, AGRIDEA Contenu: Politique énergétique: contexte et outils Production d Energies Renouvelables o L énergie solaire:

Plus en détail

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Les carburants pour l aéronautique

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Les carburants pour l aéronautique Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Les carburants pour l aéronautique IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un organisme public

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Tout le monde est potentiellement

Tout le monde est potentiellement DOCUMENT DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Détection des cancers d origine professionnelle: quelques clés pour agir CANCERS PROFESSIONNELS Cette année, vous avez vu 10 nouveaux patients atteints de cancer

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles.

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. IAR Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. Agromatériaux, Biocarburants Avancés, Biomolécules, Ingrédients La ressource végétale au cœur des innovations

Plus en détail

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Version 1 du 06 février 2014 version initiale Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Ce guide a été élaboré en réponse au supplément 2BSvs-PRO-03 approuvé

Plus en détail

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1.

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1. Données de gestion de l Outil cartographique d inventaire de la biomasse Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Table of Contents 1 Aperçu...

Plus en détail

Les nouvelles filières de valorisation des bois

Les nouvelles filières de valorisation des bois www.fpinnovations.ca Les nouvelles filières de valorisation des bois Congrès 2010 OIFQ Retour sur notre futur Hervé Deschênes, Vice-président Québec, 22 septembre 2010 Plan de présentation Pourquoi parle-t-on

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN L'OZONE L'OZONE EST UN GAZ INCOLORE (À HAUTES CONCENTRATIONS, IL EST BLEUTÉ), D'ODEUR ACIDE, ODEUR ATYPIQUE QUI SE SENT APRÈS UN ORAGE ACCOMPAGNÉ D'ÉCLAIRS. LE SYMBOLE EST

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus Journées SFR condorcet Compiègne 8-9 juillet 2015 Projet Hydroseq : UMR FARE-CRRBM Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte Type d'activité Activité avec étude documentaire et utilisation de sites Internet Notions et contenus du programme de Terminale S Apport

Plus en détail

Série documentaire. Le monde du pétrole. Carburants du futur. Die Anfänge Die Welt des Erdöls, September 2006 5

Série documentaire. Le monde du pétrole. Carburants du futur. Die Anfänge Die Welt des Erdöls, September 2006 5 Série documentaire Le monde du pétrole Carburants du futur Die Anfänge Die Welt des Erdöls, September 2006 5 Quel carburant prendre à l avenir? Bioéthanol, gaz naturel, hydrogène, carburants synthétiques,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE APICULTURE

GUIDE PRATIQUE APICULTURE ID-SC-195- GUIDE PRATIQUE APICULTURE 16.06.2011 GUIDE PRATIQUE APICULTURE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art.14 du RCE 834/2007 Conversion = art. 38 RCE 889/2008

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé (B.O. n 2016 du 15 juin 1951, page 945) Vu le Dahir du 14 octobre 1914 (23 kaada 1332) sur la répression

Plus en détail

Dossier d information: Les biocarburants

Dossier d information: Les biocarburants Dossier d information: Les biocarburants en France Contexte : une forte diésélisation liée à une taxation plus élevée de l essence millions de tonnes 40,0 35,0 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 Immatriculations

Plus en détail

Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G

Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G Colloque Bilan Energie ANR Lyon 13 Janvier 2011 Direction Recherche Innovation de GDF SUEZ CRIGEN - Centre de Recherche sur le

Plus en détail

*Test sur 20 femmes présentant des taches de sénescence sur les 2 mains et sur le visage. Age moyen 59 ± 1 an. Test par colorimétrie.

*Test sur 20 femmes présentant des taches de sénescence sur les 2 mains et sur le visage. Age moyen 59 ± 1 an. Test par colorimétrie. WHITE RESOLUTION SOIN ÉCLAIRCISSANT ANTI-TÂCHES, ANTI-ÂGE AU WHITESPHERE TM PREMIUM ET IPARZINE -4A PERFORMANCE PRODUIT Ce soin est une formule ultra-active qui permet de lutter efficacement contre les

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET DE LA VALORISATION DE LA RECHERCHE

OUTILS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET DE LA VALORISATION DE LA RECHERCHE OUTILS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET DE LA VALORISATION DE LA RECHERCHE Un exemple de Projet PNRI Pr. Ahmed Noureddine HELAL 11 Mars 2015, Hôtel Monastir Center, Monastir Notre Projet

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique.

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique. 5/ Autres méthodes : 5.1. L énergie lumineuse pulsée : Procédé Pure Bright (brevet) : Environ 20 000 fois plus énergétique que la lumière solaire, la répétition (1 à 10) de flashes pulsés de lumière (450

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs 0193 exe TOTAL A5 contamination_mise en page 1 20/09/11 15:41 Page1 Se protéger contre la contamination par les micro-organismes Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Réunion de la formation Environnement du CNIS

Réunion de la formation Environnement du CNIS Réunion de la formation Environnement du CNIS «Travaux sur les Flux de matières et la productivité des ressources» Jeudi 7 juin 2007 Patrice GREGOIRE, Céline JAMET IFEN Page 1 Représentation des flux de

Plus en détail

Fédération Nationale des Distilleries Coopératives Viticoles

Fédération Nationale des Distilleries Coopératives Viticoles Fédération Nationale des Distilleries Coopératives Viticoles DOssIER analyse Du CYClE DE VIE Les distilleries coopératives viticoles et leurs fi liales, outils de développement durable les plus vertueux

Plus en détail

Sommaire Module 1. 2.1. Annexe 1 : Exemple d exercices pour l apprentissage basé sur les problèmes... 5

Sommaire Module 1. 2.1. Annexe 1 : Exemple d exercices pour l apprentissage basé sur les problèmes... 5 Module 1 Calcul et analyse de coût Sommaire Module 1 1. Module 1 : Calcul et analyse de coûts... 2 1.1. Objectifs... 2 1.2. Exécution... 2 1.3. Contenu... 3 1.4. Evaluation... 4 2. Annexes... 5 2.1. Annexe

Plus en détail

L'énergie sous toutes ses formes... Fiches thématiques Destiné tant aux enseignants qu'aux élèves, ce dossier se veut richement illustré et peut servir de point de départ à l'étude de l'un ou l'autre

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Remerciements. EFMA European Fertilizer Manufacturers Association Av E. Van Nieuwenhuyse, 4 B-1160 Brussels-Belgium www.efma.org

Remerciements. EFMA European Fertilizer Manufacturers Association Av E. Van Nieuwenhuyse, 4 B-1160 Brussels-Belgium www.efma.org Remerciements Ce dossier technique est pour une grande part la traduction de la brochure EFMA publiée en anglais Producing bioenergy and making the best of european land sous la direction de Christian

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Le chauffage à la biomasse, une question d économie? Chaque entreprise possède des caractéristiques qui lui sont propres. De fait, le

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE AUTOMOBILE

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE AUTOMOBILE DEPARTEMENT DE LA SECURITE ET DE L ENVIRONNEMENT DCPE 550 SERVICE DES EAUX, SOLS ET ASSAINISSEMENT DECEMBRE 2012 DIRECTIVE CANTONALE GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest

Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Profil Développement durable Etat: août 2012 1 Le fonds a été contrôlé par le Comité pour un développement durable et satisfait les critères d attribution du label

Plus en détail

92% d ingrédients biologiques * 21 tests cliniques INFINIMENT PURE, INFINIMENT BELLE, COLOR CARE.

92% d ingrédients biologiques * 21 tests cliniques INFINIMENT PURE, INFINIMENT BELLE, COLOR CARE. INFINIMENT PURE, INFINIMENT BELLE, COLOR CARE. *Moyenne de tous les composants du kit de coloration ÆQUO COLOR 92% d ingrédients biologiques * 21 tests cliniques ÆQUO, toute la philosophie de la marque

Plus en détail

TRAVAIL DE MATURITE. Après Fukushima. Peut-on remplacer le nucléaire par la biomasse en Suisse et dans quelle mesure?

TRAVAIL DE MATURITE. Après Fukushima. Peut-on remplacer le nucléaire par la biomasse en Suisse et dans quelle mesure? TRAVAIL DE MATURITE Après Fukushima Peut-on remplacer le nucléaire par la biomasse en Suisse et dans quelle mesure? Lucie Fiore Collège St-Michel 18/03/2013 Table des matières 0. Introduction...3 1. 1

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA La biomasse forestière Mention de source De haut en bas et de gauche à droite Page 1 J. Morissette (RNCan) Page 2 N.

Plus en détail

L Energie Positive. -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE

L Energie Positive. -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE L Energie Positive -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE Sommaire Edito 3 I- La nouvelle mobilité 4 II- O SiToiT, bouquet de solutions à Energie Positive 7 III - La Cité de l Energie Positive, l école des bons

Plus en détail

LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun)

LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun) LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun) Afin de faciliter l application du tarif extérieur commun (application des mêmes droits de douane quelque soit le point d entrée de la marchandise sur

Plus en détail

JORF n 0048 du 26 février 2011

JORF n 0048 du 26 février 2011 JORF n 0048 du 26 février 2011 ARRETE Arrêté du 23 décembre 2010 modifiant l'arrêté du 20 juillet 2009 relatif aux certificats d'aptitude professionnelle et aux brevets d'études professionnelles prévus

Plus en détail

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien :

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien : Comparaison avec quelques sources d'énergie : Toutes les énergies renouvelables ont pour origine l énergie solaire, mais elle est sous une forme de plus en plus dégradée et de moins en moins dense, par

Plus en détail

Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM

Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM Université de Technologie Formations de Master Nombre de places DOMAINES UTSEUS UTBM Affaires Industrielles Internationales MECANIQUE

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Mon psoriasis, mes vacances et moi

Mon psoriasis, mes vacances et moi Mon psoriasis, mes vacances et moi Conseils et astuces du Dr François Maccari pour des vacances réussies www.aplcp.org Informations 01 42 39 02 55 Stelara_Leaflet_voyage.indd 1 Editorial Les vacances Une

Plus en détail

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport Office fédéral de l énergie OFEN Perspectives énergétiques 235/25 Troisième rapport 1. Demande d énergie finale scénarios III et IV 2. Offre d électricité scénario III Forum du 26 avril 26 377863 1 Demande

Plus en détail

D1401 - Assistanat commercial

D1401 - Assistanat commercial Appellations Assistant / Assistante achat Assistant / Assistante administration des ventes Assistant / Assistante des ventes Assistant / Assistante export Assistant / Assistante import Collaborateur commercial

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S.

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S. Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles S. Guilbert Prof. Montpellier SupAgro, Chargé de mission INRA, DS

Plus en détail

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres Dessin technique 0 2 Electricité 1 Electricité électronique appliquée - laboratoire 15 Mécanique 1 Mécanique et mécanismes - applications 22,5 Technologie

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

Annexe 4. Activité économique et installations classées.

Annexe 4. Activité économique et installations classées. Annexe 4. Activité économique et installations classées. La nomenclature d'activités économique a été élaborée dans un cadre européen harmonisé, imposé par un Règlement (CEE) du Conseil (n 3037/90 du Conseil

Plus en détail

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE Journée d information sur les appels à propositions 2010 Théme 5 ENERGIE Lundi 29 Juin 2009 CNRS, Montpellier Christelle Bedes (Remplaçante d Armelle De Bohan) Introduction Futur appel sur l énergie pour

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Coexpan France Ł FICHE INDUSTRIE. Anciens noms

Coexpan France Ł FICHE INDUSTRIE. Anciens noms Coexpan France Emballage plastique et flexible d'aliments, en particulier emballage primaire de yaourts (leader dans ce secteur) : production de feuilles utilisées pour les contenants préformés ; couvercles,

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

Vieillissement Cutané & Antioxydants 2011

Vieillissement Cutané & Antioxydants 2011 Formation Continue Vieillissement Cutané, Stress Oxydant & Antioxydants Jeudi 17 Novembre 2011, Paris Cette journée s inscrit dans le cadre de la Formation continue organisée par la SFA et vous permettra

Plus en détail

LES BIOCARBURANTS NON CONVENTIONNELS :

LES BIOCARBURANTS NON CONVENTIONNELS : Contact: Mertens Lara lara.mertens@uclouvain.be Tel: 010 47 38 18 LES BIOCARBURANTS NON CONVENTIONNELS : QUELLES OPPORTUNITES POUR LA BELGIQUE EN 2020? http://www.algosophette.com www.infos-industrielles.com/dossiers/1947.asp

Plus en détail

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs FISH GEEK La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs dans une perspective de développement durable et une approche d écoconception Seul Pôle de Compétitivité

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION 2013

BULLETIN D ADHESION 2013 BULLETIN D ADHESION 2013 Remplir en lettres capitales PROFIL PERSONNEL INFORMATIONS PERSONNELLES Nom :... Nom de jeune fille :... Prénom :... Date de naissance :... Année d entrée au CELSA 1 :..Année de

Plus en détail

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques Appellations (Métiers courants) Dessinateur / Dessinatrice en construction mécanique Dessinateur / Dessinatrice en construction métallique Dessinateur / Dessinatrice en installations industrielles Définition

Plus en détail

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE L ARRIVÉE DU PRINTEMPS ET DE L AUTOMNE EST SOUVENT SYNONYME DE «GRAND MÉNAGE» OU DE «NETTOYAGE DES BERGES». LA FONTE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS NOTE COMMUNE N 24/2007 R E S U M E. Aménagement des taux de la taxe sur la valeur ajoutée

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS NOTE COMMUNE N 24/2007 R E S U M E. Aménagement des taux de la taxe sur la valeur ajoutée BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/05/18 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/35 NOTE COMMUNE N 24/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS GUIDE DE CHOIX FACTEURS DE RÉUSSITE GUIDE MATIÈRES AUTO ÉVALUATION DD-GUID-012 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication responsable

Plus en détail

La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France

La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France Communiqué de presse Novembre 2013 La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France Le congrès-exposition européen des produits biosourcés, PLANT BASED SUMMIT, se tient

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Blandine Antoine Élodie Renaud LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Sommaire Préface... 11 Introduction... 15 I. LA PRODUCTION D ÉNERGIE Introduction à la production d énergie... 31 Thème 1 Énergies Fossiles...

Plus en détail

Etude sur le secteur et les filières de production des matériaux et produits bio-sourcés utilisés dans la construction (à l'exception du bois)

Etude sur le secteur et les filières de production des matériaux et produits bio-sourcés utilisés dans la construction (à l'exception du bois) Etude sur le secteur et les filières de production des matériaux et produits bio-sourcés utilisés dans la construction (à l'exception du bois) Etude réalisée par Nomadéis pour le compte du Ministère de

Plus en détail

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012)

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012) en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine en collaboration avec Date : 17/12/2012 Référence : Nombres de pages : 35 OR12ET01 Rédaction Rafaël BUNALES Responsable de l ORECCA Approbation

Plus en détail