deux années en raison d un manque d efficacité. A contrario, de véritables innovations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "deux années en raison d un manque d efficacité. A contrario, de véritables innovations"

Transcription

1 68 Bananastock Nutrition : les nouvelles tendances Le marché de la nutrition ne cesse d innover a été marquée par le succès des probiotiques et de la stevia qui devraient continuer à se développer. Quelles sont les grandes tendances pour les prochaines années? Le marché de la nutrition est marqué par l apparition régulière de nouveaux produits ou deux années en raison d un manque d efficacité. A contrario, de véritables innovations L alimentation santé Le célèbre adage d Hippocrate est plus que jamais actuel. ingrédients faisant l objet d un véri- et des nouveaux comportements Longtemps délaissée par la commu- table battage médiatique, porteurs alimentaires font évoluer la nutrition nauté médicale, la nutrition est d espoir notamment dans le créneau de manière irréversible, on parle dans aujourd hui au cœur de la prévention de la minceur et qui bien souvent ce cas de tendances de fond. de nombreuses pathologies comme les Par Robert Sandoz tombent dans l oubli après une ou En voici quelques-unes. maladies cardio-vasculaires, le choles-

2 térol, le surpoids, le diabète, le cancer, l ostéoporose. Et on met de plus en plus l accent sur son importance dans des contextes particuliers, tels que la grossesse, l enfance, l adolescence, la ménopause, le vieillissement et la pratique du sport. L alimentation santé est incarnée par les alicaments, qui sont des aliments enrichis par un nutriment supposé avoir un rôle bénéfique sur la santé. Les alicaments sont souvent des produits lactés enrichis en divers nutriments (calcium, fer, ferments lactiques, omega 3, stérols végétaux). On les trouve aussi dans les céréales enrichies en fibres et en vitamines. Certains alicaments comme les margarines aux omega 3 ou aux stérols végétaux sont devenus des incontournables des rayons alimentaires. Leurs actions bénéfiques sur le système cardio-vasculaire et le cholestérol ont été largement prouvées par de nombreuses études cliniques. En revanche, le yaourt à visée cosmétique Essensis lancé en 2007 par Danone n a jamais connu le succès et a été rapidement retiré du marché. Les alicaments sont largement répandus aux États-Unis et au Japon et lorsqu ils apportent un réel bénéfice santé bien identifié par le consommateur avec un goût équivalent aux autres aliments concurrents, ils rencontrent de plus en plus rapidement des adeptes. Retour à la naturalité On parle d alicaments naturels pour désigner des aliments ou des ingrédients tels que le thé vert (antioxydant), l ail (protecteur cardiovasculaire) ou la myrtille (dont la baie favorise la vision nocturne et le bien-être digestif), dont les vertus santé connues depuis des lustres bénéficient aujourd hui de preuves scientifiques. En se diffusant de plus en plus, l agriculture biologique s est démocratisée et concerne aujourd hui un vaste panel d aliments traditionnels : pain, lait, vin, céréales, fruits et légumes, œufs, viande Depuis peu, les aliments de la mer peuvent aussi bénéficier du précieux label AB. Le consommateur est de plus en plus responsable et s intéresse non seulement à la provenance géographique des aliments, mais aussi aux critères sociaux associés à la culture et à la transformation de l aliment (le commerce équitable). La proximité du lieu de culture est un atout à mettre en évidence, car elle signifie moins de dépense carbone pour acheminer les aliments et elle permet de préserver des emplois et de favoriser le tissu économique local. Réduction des portions Les dépenses énergétiques sont en baisse constante, car on bouge de moins en moins. Les professions sont généralement sédentaires et le secteur tertiaire s est largement développé aux dépens des professions manuelles (agriculteurs, ouvriers). De ce fait, la balance entre les entrées et les sorties est déséquilibrée, entraînant forcément une prise de poids. Il faut donc réduire l apport calorique. Pour répondre à ce problème, une nouvelle tendance est la réduction de la taille des portions. Dans certains secteurs, des portions jugées «raisonnables» ont été définies (200 ml par exemple pour les jus de fruits). La diversification des tailles s effectue souvent dans le sens d une réduction sensible : passage des canettes de 33 à 25 cl, développement des portions individuelles, arrêt des formats «king size» 69 L alimentation santé est incarnée par les alicaments, qui sont des aliments enrichis par un nutriment supposé avoir un rôle bénéfique sur la santé. DR

3 70 Cardamome Curcuma Safran La grande tendance concerne aujourd hui les épices, qui sont généralement reconnues pour leurs propriétés carminatives. Les ingrédients «tendance» Les épices En termes d ingrédients, les huiles essentielles gardent toujours la cote. Mais la grande tendance concerne aujourd hui les épices : elles sont généralement reconnues pour leurs propriétés carminatives. La Cardamome : la graine de cardamome possède un arôme très relevé et est traditionnellement utilisée dans la cuisine indienne. Elle sert aussi à parfumer le thé ou le café. Bien connue pour faciliter la digestion, elle est aussi utilisée comme antiseptique dans les pays asiatiques. Le Curcuma : ingrédient gastronomique très utilisé dans l Océan Indien depuis l Asie du Sud-Est jusqu à l île de la Réunion. Il est aussi réputé pour ses vertus dans les maladies de peau. La médecine ayurvédique l utilise traditionnellement comme anti-inflammatoire. Le Safran : épice tirée de la fleur de crocus, le safran est très utilisé pour ses qualités gastronomiques dans les cuisines européenne, arabe et asiatique. Il est aussi connu pour ses vertus thérapeutiques et des études récentes ont mis en évidence les propriétés anti-tumorales de certains de ses ingrédients. Les algues Leurs facultés à absorber et concentrer les minéraux, vitamines et oligoéléments en font des aliments santé exceptionnels. La richesse en iode et en fibres, la qualité de leurs glucides, lipides et protéines et la biodisponibilité de leurs nutriments font des algues des «super végétaux» au potentiel encore peu exploité. Très utilisées dans la cuisine traditionnelle au Japon où elles représentent 25 % de l alimentation quoti- De l eau sans modération Le sel : comment limiter sa consommation Le Docteur Jean-Michel Cohen Star des media, le médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen a construit sa méthode «Savoir maigrir» sur l écoute de soi et la prise en main de son alimentation : manger mieux, de tout, en préservant le plaisir. Mais aussi comprendre les raisons qui nous poussent à maigrir, autant que celles qui nous amènent à prendre du poids. Très présent dans les émissions de télévision et de radio, il rédige régulièrement des best-sellers et développe son activité sous forme de conseils en ligne à partir d un site Internet. Le régime Dukan Devenue depuis quelques années un des régimes incontournables, cette méthode est construite sur 2 phases : une première phase d attaque basée sur les protéines animales, dont la consommation intensive favorise la perte de poids, et une deuxième phase de consolidation, consistant à réintroduire progressivement d autres aliments (légumes, pain, fruits, féculents ). La perte de poids très rapide de la première phase séduit, mais ce régime doit être utilisé avec précaution, car il peut induire des carences et il est fortement déconseillé aux diabétiques et aux insuffisants rénaux. Le régime Detox Il consiste à pratiquer lors des changements de saison une cure destinée à détoxifier l organisme. Il prône durant cette période de boire beaucoup d eau pour bien éliminer, de limiter les apports caloriques, notamment la consommation de viande rouge en lui préférant le poisson riche en acides gras polyinsaturés, de consommer beaucoup de fruits et de légumes riches en fibres et en antioxydants (l artichaut est particudienne, en Europe nous les consommons soit en additifs, soit sous forme de compléments alimentaires. Ainsi, les astronautes de la Nasa consomment des algues pour prévenir les risques de décalcification lors de leurs séjours dans l espace! Les micro-algues sont invisibles à l œil nu, mais douées de grandes qualités nutritionnelles. La plus connue est la Spiruline à la teneur exceptionnelle en protéines (50 à 70 % du poids sec), largement supérieure à celle du soja (35 %). De plus, elle apporte tous les acides aminés essentiels, contrairement à la plupart des végétaux. Le SIAL 2010 (Salon International de l Alimentation) met en évidence les tendances comportementales des Français vis-à-vis de leur alimentation. Ces tendances s articulent autour des notions de praticité, rapidité, mais aussi naturalité, exotisme et sophistication. Les méthodes, régimes et les leaders d opinion Le Programme National Nutrition Santé Mis en place par le ministère de la Santé et l Institut National pour la Prévention de la Santé, il est destiné à informer les consommateurs sur l impact de la nutrition sur la santé. Sa communication repose sur 9 grands repères : Bouger chaque jour, c est bon pour la santé 5 fruits et légumes sans effort Les féculents, un plaisir à cultiver à chaque repas 3 produits laitiers par jour? Vive la variété! Viande, œufs ou poisson : 1 à 2 fois par jour c est essentiel Matières grasses : savoir choisir sans en abuser Rester gourmand en consommant moins de sucre

4 lièrement recommandé pour son action drainante sur la vésicule biliaire), de ne pas boire d alcool, mais de privilégier la consommation de soupes, de tisanes et de thé riche en flavonoïdes. Des compléments alimentaires à base de plantes drainantes peuvent aussi compléter ce régime. En parallèle, la cure s applique aussi à l hygiène de vie en conseillant la pratique régulière d une activité physique, en privilégiant la relaxation et le sommeil et en supprimant le tabac et les excitants. Là encore, attention aux excès, notamment aux régimes déséquilibrés ou aux méthodes de jeûne prolongé pouvant conduire à des pathologies sérieuses. Les «anti-régimes» A l instar des Docteurs Zermati et Apfeldorfer, des médecins privilégient l approche comportementale dans les problèmes de surpoids. En partant de l observation que la majorité des régimes qui marchent dans un premier temps se soldent par une reprise du poids dans un second temps. Pour eux, les régimes ne tiennent pas assez compte de l individu : - l apport calorique doit tenir compte de la personne et de son besoin énergétique ; - nous sommes inégaux devant la minceur : chaque individu a une physiologie spécifique et il est illusoire de vouloir conserver durablement une taille mannequin chez certains individus naturellement «corpulents», il vaut mieux travailler sur l acceptation de son image. Focus sur les innovations 2010 Les probiotiques Ce sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu ils sont consommés en quantité adéquate, ont un effet bénéfique sur la santé. Les plus connus sont les lactobacilles et les bifidobactéries. Ils ont la faculté d aller coloniser l intestin et d empêcher ainsi la prolifération des bactéries pathogènes. Ils jouent un rôle positif sur le transit, les diarrhées, l immunité et peut-être même sur certains cancers (cancer du côlon). Un chercheur ukrainien, Metchnikoff, a mis en évidence les ferments lactiques contenus dans le yaourt, aliment traditionnel dans le Caucase. Puis il a émis une hypothèse d un lien entre la longévité des populations de cette région et leur forte consommation de yaourts. Le premier alicament était né! Les probiotiques ont été redécouverts ces dernières années et sont proposés dans des aliments enrichis et de plus en plus dans des compléments alimentaires. En période d épidémie de grippe H1N1, leurs revendications sur l immunité ont permis de doper leurs ventes l hiver dernier. La stevia Utilisée originellement en Amérique du Sud comme édulcorant pour son fort pouvoir sucrant (45 fois supérieur à celui du saccharose), elle connaît un grand succès dans des pays industrialisés, notamment au Japon depuis une vingtaine d années. La stevia a enfin été autorisée en Europe en En France, l AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) l'autorise comme édulcorant de table et permet notamment son incorporation dans les produits minceurs (de type substituts de repas). Des prévisions estiment que les extraits de stevia prendront, d'ici environ 5 ans, 25 % du marché mondial des édulcorants. l Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu ils sont consommés en quantité adéquate, ont un effet bénéfique sur la santé. La Stevia 71

5 Nutrition : avant tout la formation Les écoles d esthétique commencent à comprendre l importance de sensibiliser leurs élèves et apprenties au rôle de la nutrition et aux conseils qu elles peuvent donner. 72 Un complément alimentaire ne peut être vendu sans conseil. Encore faut-il que ce conseil soit pertinent et raisonnable L esthéticienne qui mise aujourd hui sur la vente de compléments alimentaires doit forcément maîtriser les notions de base de la nutrition pour valoriser et renforcer son offre de soins sans pour autant se transformer en diététicienne, voire en médecin Il est aujourd hui parfaitement admis que l esthétique ne peut plus ignorer que la peau comme la silhouette doit s entretenir aussi de «l intérieur». Il existe des formations continues destinées aux praticiens de l esthétique. Conçues et animées par des professionnels du secteur, elles permettent d initier les esthéticiennes à la nutrition sur des stages d une à deux journées. Ces formations permettent d aborder les thèmes suivants : Complémentarité entre la cosmétique et la nutrition Présentation des nutriments et de leur rôle sur la santé L alimentation La complémentation nutritionnelle L amincissement Nutrition et bien-être Nutrition et vieillissement Le conseil en institut Illustrées de cas concrets, elles ont pour objectif de renforcer l efficacité des soins et de faciliter le conseil. Les établissements qui ont misé sur ces formations connaissent une forte accélération de leurs ventes de produits de nutrition. Grâce à sa TVA à 5,5 % et au faible encombrement des produits, le rayon des compléments alimentaires est connu pour offrir une des meilleures rentabilités de l institut. Les écoles d esthétique commencent à comprendre l importance de sensibiliser leurs élèves et apprenties au rôle de la nutrition et aux conseils qu elles peuvent donner. Des formations commencent à voir le jour. A L école Giorgifont, les élèves sont sensibilisés par leurs professeurs de biologie. Puis des stages de quelques journées, animés par des médecins et des intervenants extérieurs, leur permettent d'aborder plus sereinement le domaine de la nutrition, sans pour autant outrepasser leur capacité à conseiller. Un partenariat entre l'école et des centres médicaux spécialisés dans le surpoids permet d'associer mesures diététiques et soins esthétiques dans une même démarche pour une meilleure acceptation de soi. D autres écoles esthétiques travaillent sur des nouvelles formations en nutrition. Ce sujet sera traité dans le prochain numéro de Cabines.

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments»

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» 1 «Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» Magali Marchand, Chef de service Diététique RHMS Diététicienne agréée ABD 12.01.2012 - Maison du

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME Vendredi 9 Décembre 2011 Pontaumur La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Emilie CHANSEAUME Lucile AUMOINE Céline

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation La BIO Focus produits allégés Janvier 2010 Nouvelle année = Nouvelle rubrique : Nouveau produit! Manger RUsé a testé pour vous : Qu est-ce que c est? [N.A!] c est le nouveau produit que vous trouvez à

Plus en détail

1 www.agrobiosciences.org

1 www.agrobiosciences.org Intervention. 4èmes Rencontres Alimentation, Agriculture & Société. Déc 2003. «Alimentation et prévention du cancer : quelle vérité?» Par Denis Corpet (1). Directeur de l équipe "Aliment et Cancer" de

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : NUTRITION et SANTE Septembre 2011 Juin 2012 Journée Spéciale pour les Pharmaciens «Conseils Nutritionnels en Officine» Journées de Formation sur Paris «Nutrition de l Adulte»

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics Dossier de presse Avril 2013 Contacts presse Inpes : Vanessa Lemoine tél : 01 49 33 22 42 email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA\Corporate

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE 14 décembre 2007 ORIENTATIONS RELATIVES À LA MISE EN ŒUVRE DU RÈGLEMENT N 1924/2006 CONCERNANT LES ALLÉGATIONS NUTRITIONNELLES ET DE SANTÉ PORTANT SUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine.

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. N oubliez pas : si vous avez des questions, venez les poser sur notre groupe Facebook. Je suis disponible pour

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Charte nutritionnelle

Charte nutritionnelle Charte nutritionnelle NOTRE MISSION : CONSTRUIRE ET PRESERVER LE CAPITAL SANTE L équilibre alimentaire est un enjeu majeur de santé publique. De ce contexte, Nutrisens s engage à maintenir et à renforcer

Plus en détail

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE Pr. Annelise LOBSTEIN, Pharmacognosie UMR-CNRS 7200 - Partie 3 - PLAN (rappels) 1. Définitions législation

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

«Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados

«Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados Dossier de presse 9 mai 2006 «Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados Adultes de demain, les adolescents sont également concernés, à court, moyen ou long terme, par les maladies cardiovasculaires,

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Stratégies d innovation en nutrition santé : Règlementation, Marché et Consommateurs

Stratégies d innovation en nutrition santé : Règlementation, Marché et Consommateurs Stratégies d innovation en nutrition santé : Règlementation, Marché et Consommateurs Jeudi 16 février 2012 Muséum des Sciences Naturelles d Orléans DPMS Bio - Développement, Production, Management et Stratégies

Plus en détail

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.»

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» «Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» Boire peu pour boire longtemps. Marcel Aymé Le vin est dans notre pays synonyme de plaisir (gastronomique) ou de déchéance (alcoolique). Le débat

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE Quelles différences entre «bon» et «mauvais» cholestérol? Quelle est la bonne proportion? D où provient-il? Le rôle de l alimentation

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

FAMILLES ET PREVENTION SANTE

FAMILLES ET PREVENTION SANTE OBSERVATOIRE DES FAMILLES DES DEUX SEVRES FAMILLES ET PREVENTION SANTE ENQUETE 2013 - SYNTHESE Afin de donner les moyens à l Institution Familiale de "produire des données familiales", de les recueillir,

Plus en détail

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché IP/03/1022 Bruxelles, le 16 juillet 2003 Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché Aujourd'hui la

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles Pierre COMBRIS INRA, ALISS (Alimentation et Sciences Sociales) Sommaire 1. Evolution et niveau de la consommation des fruits et légumes

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

L alimentation Bio végétale

L alimentation Bio végétale Naturel & L alimentation Bio végétale Aide et conseil Pour maman& Pour maman& future maman PRATIQUE ET FAMILIAL Chères lectrices, chers lecteurs, Peut être découvrez-vous les produits, ou alors êtes vous

Plus en détail

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats -

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - La Vache qui rit CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - Le Groupe Bel, conscient du rôle à jouer par l industrie agroalimentaire dans la lutte contre les problèmes de santé

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : PEDIATRIE et NUTRITION en libéral ou PMI Janvier Décembre 2014 Formation par Correspondance Nutrition Pédiatrique Dossiers Optionnels Journées de Formation sur Paris Outil

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : Nutrition et Santé Septembre 2014 Décembre 2015 Vous exercez déjà une profession ou souhaitez le faire et vous voulez vous former en Nutrition pour donner des Conseils en Nutrition,

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Apport hydrique et boissons

Apport hydrique et boissons Besoin hydrique de l organisme L eau représente chez l homme adulte 60% de la masse corporelle, 50% chez la femme adulte et jusqu à 80% chez le nouveau-né. Par exemple un homme qui pèse 80 kilos est constitué

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

FONC N T C IONN N E N L E S

FONC N T C IONN N E N L E S BONBONS FONCTIONNELS SOLPIDIS est une entreprise espagnole située en Valence. Elle née avec l objectif d offrir a ses clients des produits innovants et fonctionnels. On est constamment en mouvement pour

Plus en détail

FORMATION CONTINUE Organisme de formation continue enregistré sous le numéro 91 34 07073 34

FORMATION CONTINUE Organisme de formation continue enregistré sous le numéro 91 34 07073 34 FORMATION CONTINUE Organisme de formation continue enregistré sous le numéro 91 34 07073 34 Cycle de formation professionnelle (6 ème édition enrichie et actualisée) MICRONUTRITION NUTRITHERAPIE Comment

Plus en détail

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Bien manger pour mieux vieillir Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Manger «Manger c est l acte social par excellence» «Non seulement nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous avons mangé» (Richard

Plus en détail

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, ET DES AFFAIRES RURALES Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Document aimab Document aimablement

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L EMPLOI DES ALLÉGATIONS RELATIVES À LA NUTRITION ET À LA SANTÉ

DIRECTIVES POUR L EMPLOI DES ALLÉGATIONS RELATIVES À LA NUTRITION ET À LA SANTÉ 1 CAC/GL 23-1997 DIRECTIVES POUR L EMPLOI DES ALLÉGATIONS RELATIVES À LA NUTRITION ET À LA SANTÉ CAC/GL 23-1997 Les allégations relatives à la nutrition devraient être compatibles avec la politique nationale

Plus en détail

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec «Les tendances clés» «TENDANCE» Une tendance qui démontre une véritable opportunité de croissance;

Plus en détail

Les EN SAVOIR. Toutes les réponses à vos questions.

Les EN SAVOIR. Toutes les réponses à vos questions. Les INGRédients santé EN SAVOIR Toutes les réponses à vos questions. Mieux se nourrir, notre objectif commun. Le rôle clé des ingrédients santé EN SAVOIR+ Depuis 2001, date du premier PNNS, Programme national

Plus en détail

Synthèse des principaux résultats

Synthèse des principaux résultats E3A : Enquête auprès des Associations d'aide Alimentaire Constance Bellin, Anne-Gwenhael Dauphin, Katia Castetbon, Nicole Darmon Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (UMR Inserm/Inra/Cnam)

Plus en détail

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Livret pédagogique Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Pourquoi ce livret pédagogique? Cet outil pédagogique a été conçu pour accompagner les enseignants des classes de grande section maternelle

Plus en détail

Pour une meilleure santé

Pour une meilleure santé Pour une meilleure santé LA CONSOMMATION QUOTIDIENNE DE VIANDE APPORTE DES GRAISSES SATURÉES. => AUGMENTATION TAUX DE CHOLESTÉROL ET MALADIES CARDIO-VASCULAIRES. => RISQUE DE SURPOIDS ET D'OBÉSITÉ. LES

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

l Escalier Nutritionnel

l Escalier Nutritionnel La méthode Dukan se dédouble et s'élargit. l Escalier Nutritionnel Dossier de presse La méthode Dukan se dédouble et s élargit. Elle ouvre un deuxième front dans la guerre du poids Face à la tentative

Plus en détail

ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX

ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX ÉDITION 213 Etude de l impact de l étiquetage sur l offre alimentaire Oqali Edition 213 2 ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

Comité Départemental d Éducation pour la Santé Charente-Maritime La Rochelle

Comité Départemental d Éducation pour la Santé Charente-Maritime La Rochelle Photo-Alimentation Outil d intervention en Éducation pour la santé Comité Départemental d Éducation pour la Santé Charente-Maritime La Rochelle Comité Régional d Éducation pour la Santé Poitou-Charentes

Plus en détail

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Bureau 4A : Nutrition & Information sur les denrées alimentaires Novel Food, Adjonction V&M, SBNP Compléments

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION Sophie JAMBARD

INSTITUT DE FORMATION Sophie JAMBARD INSTITUT DE FORMATION Sophie JAMBARD Notre institut privilégie Une formation pédagogique pour que l étudiant s approprie le savoir, le savoir être et le savoir faire grâce à une mise en situation adaptée.

Plus en détail

Bien produire pour bien manger

Bien produire pour bien manger Bien produire pour bien manger Projet co-réalisé par Avec le soutien financier de Bien produire pour bien manger La thématique permet de recréer du lien entre le champ et l assiette en abordant les bases

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Premièrement, beaucoup d enfants se lèvent à la dernière minute le matin et

Plus en détail

Le complément alimentaire Nouvelle Génération

Le complément alimentaire Nouvelle Génération Les THES BIO INSOLITE Mystère d Armel Le complément alimentaire Nouvelle Génération Le secret? Un complément alimentaire sur une feuille de thé L infusion est un m ode de rem ise en form e ancestral. C

Plus en détail

Quel est cholestérol?

Quel est cholestérol? Quel est cholestérol? Le cholestérol est une substance trouvée dans les graisses présentes dans votre corps. Vous avez besoin de cholestérol pour construire et conserver des cellules saines. Cependant,

Plus en détail

Alimentation et santé des aînés

Alimentation et santé des aînés Alimentation et santé des aînés Le Ministry of Health (ministère de la Santé) de la Colombie-Britannique tient à remercier tous ceux, aînés et diététistes, qui ont aidé à définir le contenu de ce guide,

Plus en détail

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie? CLSC Ahuntsic Mini-quiz Questionnaire sur l hypercholestérolémie Statistiques 1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail