Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale"

Transcription

1 Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale L Albanie a rendu le paiement des taxes et impôts plus facile et moins cher pour les entreprises en amendant un certain nombre de lois, en réduisant les contributions des entreprises à la sécurité sociale et en adoptant un système électronique de déclaration et de paiement. Thème de réforme de la réglementation des affaires : paiement des taxes et impôts Rang dans le classement Doing Business 2011 : 82 L Arménie a facilité le commerce transfrontalier en mettant en place des bureaux d auto-déclaration dans les bureaux et entrepôts de douane, en améliorant les opérations aux postes frontaliers grâce à des investissements dans de nouveaux équipements, et en adoptant un système de gestion des risques. Thème de réforme de la réglementation des affaires : Commerce transfrontalier Rang dans le classement Doing Business 2011 : 48 L Azerbaïdjan a amélioré l accès au crédit en créant une plateforme en ligne permettant aux institutions financières de fournir de l information au registre public d information sur le crédit et d en obtenir auprès de ce dernier. Une révision de son code fiscal a réduit les taux d imposition pour plusieurs taxes et impôts, comme les impôts sur les bénéfices, et a simplifié le processus de paiement des impôts sur le revenu des sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : obtention de prêts (information sur le crédit), paiement des taxes et impôts Rang dans le classement Doing Business 2011 : 54 La Biélorussie a amendé ses réglementations régissant les activités des administrateurs judiciaires et a renforcé la protection des droits des créanciers en matière de faillite. Le pays a amélioré l accès au crédit en facilitant l utilisation de nantissement comme moyen de garantie et en fournissant une exécution extrajudiciaire des contrats du nantissement en cas de défaut. Une baisse de la taxe sur le chiffre d affaires, des contributions des employeurs à la sécurité sociale et de l assiette d impôts fonciers, ainsi que des efforts continus pour encourager l utilisation de systèmes électroniques de déclarations ont rendu plus facile et moins cher le paiement des taxes et impôts par les entreprises. L adoption d un système électronique de déclarations pour les exportations et les importations a permis de faciliter le commerce transfrontalier. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture d une entreprise, obtention de prêts (droits conférés par la loi), paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier Rang dans le classement Doing Business 2011 : 68 La Bosnie-Herzégovine a simplifié ses procédures de contribution sociale, a réduit les taux de contribution des employeurs à la sécurité sociale et a aboli les impôts sur les salaires à la charge de l employeur. Le pays a également réduit les délais d enregistrement de propriété de son registre foncier à Sarajevo. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : paiement des taxes et impôts, transfert de propriétés Rang dans le classement Doing Business 2011 : 110 La Bulgarie a réduit les taux de contribution des employeurs à la sécurité sociale. Le pays a facilité la création en réduisant l obligation de capital social minimum de leva à 2 leva. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : paiement des taxes et impôts, création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 51

2 La Croatie a rendu l octroi de permis de construire plus facile et plus rapide en remplaçant le permis d emplacement et la confirmation de la conception du projet par un seul certificat. Le pays a également facilité la création en permettant aux sociétés à responsabilité limitée de déposer électroniquement leur demande d enregistrement auprès du registre des tribunaux par le biais d un registre notarié public. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : octroi de permis de construire, création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 84 Chypre Rang dans le classement Doing Business 2011 : 37 L Estonie a amendé sa récente loi sur la faillite. Ces amendements ont donné lieu à des améliorations des procédures et à des modifications des exigences à satisfaire pour les administrateurs judiciaires, augmentant ainsi les chances que les entreprises viables survivent à la faillite. Le pays a également amélioré l accès au crédit en amendant son code de procédures d exécution et en permettant l exécution extrajudiciaire des garanties par les créanciers garantis. L Estonie a aussi rendu l octroi de permis de construire plus complexe en augmentant les délais nécessaires à l obtention des critères de conception auprès des municipalités. Enfin, le pays a accru ses taux de contribution à l assurance-chômage et a relevé sa taxe sur la valeur ajoutée standard de 18 % à 20 %. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture, obtention de prêts (droits conférés par la loi), octroi de permis de construire (plus difficile qu auparavant), paiement des taxes et impôts (plus difficile qu auparavant) Rang dans le classement Doing Business 2011 : 17 La Géorgie a amélioré ses procédures de faillite en simplifiant la réglementation des ventes aux enchères. Le pays a également facilité l exécution de contrats en harmonisant ses procédures de ventes aux enchères, en autorisant les agents de recouvrement privés et en modernisant son système de résolution de litiges. De plus, le pays a amélioré l accès au crédit pour les entreprises en mettant sur pied un registre centralisé sur les garanties, avec une base de données électronique accessible en ligne. Enfin, la Géorgie a également renforcé ses mesures de protection des investisseurs en permettant un meilleur accès à l information sur les entreprises pendant un procès. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture, exécution de contrats, obtention de prêts (droits conférés par la loi), protection des investisseurs Rang dans le classement Doing Business 2011 : 12 Le Kazakhstan a facilité l octroi de permis de construire en créant un guichet unique d informations sur les conditions techniques des entreprises de services publics. Le pays a facilité la création en abaissant l obligation de capital social à 100 tenge (0,70 dollar) et en éliminant l obligation de faire notarier les actes constitutifs et les chartes. Le Kazakhstan a permis l accélération de son commerce transfrontalier grâce à des efforts de modernisation des douanes, notamment avec la mise en œuvre du système de gestion des risques et des améliorations à l informatisation des douanes. De plus, le pays a renforcé les mesures de protection des investisseurs en exigeant une plus grande transparence de la part des entreprises dans leurs rapports annuels. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : octroi des permis de construire, création, commerce transfrontalier, protection des investisseurs Rang dans le classement Doing Business 2011 : 59

3 Le Kosovo a rendu la création encore plus difficile en remplaçant le chiffre fiscal précédemment requis par un «nombre fiscal» plus long à obtenir et qui exige une inspection préalable des locaux commerciaux par l administration fiscale. Thème de réforme de la réglementation des affaires : création (plus difficile qu auparavant) Rang dans le classement Doing Business 2011 : 119 La République kirghize a simplifié ses procédures de faillite et mis à jour ses exigences relatives aux administrateurs judiciaires, mais de nouvelles formalités introduites pour prévenir les abus ont rendu la fermeture d une entreprise plus difficile. Le pays a facilité la création en éliminant l obligation de faire notarier les signatures des fondateurs de l entreprise. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture (plus difficile qu auparavant), création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 44 La Lettonie a adopté un mécanisme pour le règlement extrajudiciaire des faillites afin d alléger la pression subie par les tribunaux et a resserré les délais de certaines de ses procédures. Le pays a réduit les délais nécessaires aux exportations et aux importations en adoptant un système électronique de soumission de déclarations de douanes. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture d une entreprise, commerce transfrontalier Rang dans le classement Doing Business 2011 : 24 La Lituanie a adopté des réglementations relatives aux administrateurs judiciaires en cas de faillite qui établissent des règles claires sur la responsabilité en cas de manquements à la loi. Parmi les améliorations apportées, le registre d information sur le crédit recueille et distribue désormais des informations positives sur les emprunteurs. Le pays a également réduit ses impôts sur les entreprises et facilité leur création en resserrant les délais pour compléter leur immatriculation. L adoption d un système électronique pour la soumission de déclarations de douanes, en conformité avec la loi de l Union européenne, a aussi réduit les délais nécessaires à l importation. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture d une entreprise, obtention de prêts (information sur le crédit), paiement des impôts et taxes, création, commerce transfrontalier Rang dans le classement Doing Business 2011 : 23 L ex-république yougoslave de Macédoine a abaissé les coûts de l impôt pour les entreprises en exigeant que l impôt sur le revenu des sociétés ne soit payé que sur les bénéfices distribués. Le pays a facilité la création en améliorant davantage son guichet unique. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : paiement des impôts et taxes, création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 38 La Moldavie a réduit les taux de contribution des employeurs à la sécurité sociale. Thème de réforme de la réglementation des affaires : paiement des taxes et impôts Rang dans le classement Doing Business 2011 : 90 Le Monténégro a amendé sa loi sur l impôt des sociétés en éliminant l obligation de paiement en avance et en abolissant la sûreté immobilière sur la construction. Le pays a éliminé plusieurs procédures relatives à la création en lançant un formulaire unique d enregistrement auprès de l administration fiscale. L administration des douanes du Monténégro a également simplifié le commerce en éliminant l obligation de présenter un reçu de manutention au terminal pour les exportations et les importations.

4 Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : paiement des taxes et impôts, création, commerce transfrontalier Rang dans le classement Doing Business 2011 : 66 La Roumanie a amendé de manière substantielle ses lois sur la faillite pour y inclure, entre autres, une procédure de résolution extrajudiciaire qui a permis de simplifier les procédures de faillite. Le pays a aussi amendé sa réglementation relative à l octroi de permis de construire pour réduire les frais et délais oblgatoires. La Roumanie a aussi modifié sa fiscalité en adoptant un nouvel impôt minimum sur les bénéfices des sociétés, ce qui a fait augmenter les impôts que doivent assumer un bon nombre s. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture, octroi de permis de construire, paiement des taxes et impôts (plus difficile qu auparavant) Rang dans le classement Doing Business 2011 : 56 La Russie a adopté en 2009 une série de mesures législatives pour améliorer le droit des créanciers et le système de faillite du pays. Le pays a aussi facilité l octroi de permis de construire en mettant en place un guichet unique pour toutes les procédures relatives à l utilisation des terres. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : fermeture, octroi de permis de construire Rang dans le classement Doing Business 2011 : 123 La Serbie a adopté une nouvelle loi sur la faillite qui permet les résolutions extrajudiciaires et a simplifié sa procédure de restructuration. Thème de réforme de la réglementation des affaires : fermeture Rang dans le classement Doing Business 2011 : 89 Le Tadjikistan a réduit son taux d imposition sur les sociétés. Le pays a renforcé ses mesures de protection des investisseurs en exigeant une plus grande transparence dans les rapports annuels des entreprises et un meilleur accès à l information des entreprises pour les actionnaires minoritaires. Le Tadjikistan a également facilité la création en mettant en place un guichet unique qui consolide l immatriculation des entreprises auprès des autorités gouvernementales et fiscales. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : paiement des impôts et taxes, protection des investisseurs, création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 139 Turquie Rang dans le classement Doing Business 2011 : 65 L Ukraine a facilité l octroi de permis de construire en mettant en œuvre des réglementations nationales et locales qui ont harmonisé diverses procédures. Le pays a facilité l acquittement du devoir fiscal des entreprises en adoptant un système électronique pour la déclaration de la taxe sur la valeur ajoutée et en améliorant continuellement ce système. Le pays a également facilité la création en réduisant de manière substantielle l obligation d un capital social minimum. Thèmes de réforme de la réglementation des affaires : octroi de permis de construire, paiement des taxes et impôts, création Rang dans le classement Doing Business 2011 : 145 L Ouzbékistan a augmenté les frais de ses procédures relatives à l octroi de permis de construire. Thème de réforme de la réglementation des affaires : octroi de permis de construction (plus difficile qu auparavant) Rang dans le classement Doing Business 2011 : 150

5 Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du rapport Doing Business 2011, veuillez contacter : Nadine Ghannam +1 (202) Yasmin Zand +1 (202) Courriel : Courriel : ### Contacts pour les questions régionales sur Doing Business 2011 : Europe centrale et de l Est et Asie centrale Ilya Sverdlov +7 (495) Nezhdana Bukova +7 (985) Courriel : Courriel : Europe du Sud Slobodan Brkic +381 (11) Kristyn Schrader +1 (202) Courriel : Courriel :

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail

REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN RDC

REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN RDC république démocratique du congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements ANAPI REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE

Plus en détail

Groupe de travail FSESP/ISP

Groupe de travail FSESP/ISP Groupe de travail FSESP/ISP 4-5 mai 2006, Bruxelles Une nouvelle Fédération Notre voix en Europe La Fédération européenne a besoin d une constitution qui reflète nos objectifs et nous donne la structure,

Plus en détail

ANUNŢ IMPORTANT! MASTER «DIDACTIQUE DU FRANÇAIS ET DES LANGUES» 2013-2014

ANUNŢ IMPORTANT! MASTER «DIDACTIQUE DU FRANÇAIS ET DES LANGUES» 2013-2014 ANUNŢ IMPORTANT! Le Bureau Europe centrale et orientale de l'agence universitaire de la Francophonie lance un appel à candidatures pour le Master «Didactique du français et des langues». Le présent appel

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Fiches pratiques. Formalités administratives - Etat civil

Fiches pratiques. Formalités administratives - Etat civil Fiches pratiques Formalités administratives - Etat civil Inscription au registre des Français établis hors de France... 2 Gérer son dossier consulaire personnel sur monconsulat.fr... 3 Déclaration de naissance...

Plus en détail

Faits marquants Doing Business 2014 : Afrique subsaharienne

Faits marquants Doing Business 2014 : Afrique subsaharienne Faits marquants Doing Business 2014 : Afrique subsaharienne Entre le 2 juin 2012 et le 1 er juin 2013, 31 des 47 gouvernements d Afrique subsaharienne ont entrepris au moins une réforme pour améliorer

Plus en détail

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance Avant - Économie congolaise caractérisée par un tissu industriel délabré - Infrastructures socio-économiques de base détruites - Inflation galopante - Monnaie chancelante Après - Ambitieux programme de

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REFORMES DU GOUVERNEMENT DU BENIN VISANT L AMELIORATION DU CLIMAT

Plus en détail

International trade needs international. Brussels Paris Moscow St-Petersburg Boedapest Sofia Prague

International trade needs international. Brussels Paris Moscow St-Petersburg Boedapest Sofia Prague International trade needs international transport ISO 9001 QUALITY 2 0 0 0 Brussels Paris Moscow St-Petersburg Boedapest Sofia Prague Transports vers l Europe de l Est, les pays de la CEI et des Balkans

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1

Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1 Faits marquants Doing Business 2015 : Moyen-Orient et Afrique du Nord Entre le 1 ier Juin 2013 et le 1 ier Juin 2014, onze des 20 économies du Moyen-Orient et Afrique du Nord ont entrepris au moins une

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 Réf.: 25_2014/SEA/120514 COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 +usiness 2015

Plus en détail

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Communiqué de presse Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Bruxelles, le 12 janvier 2011 A partir

Plus en détail

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques Soizic DAULT TC01 soizic.dault@etu.utc.fr L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques & Le Protocole de Madrid relatif à cet Arrangement UTC GE28 Automne 2009 TD1 : Yann

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE SUR LES REFORMES DE L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN CÔTE D IVOIRE, FOCUS DOING BUSINESS 2015

CONFERENCE DE PRESSE SUR LES REFORMES DE L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN CÔTE D IVOIRE, FOCUS DOING BUSINESS 2015 CONFERENCE DE PRESSE SUR LES REFORMES DE L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN CÔTE D IVOIRE, FOCUS DOING BUSINESS 2015 ESSIS ESMEL EMMANUEL DIRECTEUR GÉNÉRAL DU CEPICI 21 MAI 2014 SALLE DE

Plus en détail

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Evaluation de l impact des indicateurs du Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Janvier 205 TABLE DE MATIERES I. Introduction... II. La Méthodologie... 3 III. Analyse Empirique...

Plus en détail

Guide des financements

Guide des financements Guide des financements Decembre 2013 Pourquoi la BERD? De l Europe centrale à l Asie centrale et dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen, la BERD œuvre pour changer la vie et l

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 Réf.: 25_2014/SEA/120514 AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN COTE D IVOIRE NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 Pour une Règlementation SMART de l Environnement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/ENERGY/WP.3/2009/3 17 novembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE L ÉNERGIE DURABLE Groupe de

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS

COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS Réf.: 25_2014/SEA/120514 COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS +usiness 2015 Pour une Règlementation SMART de l Environnement des Affaires

Plus en détail

RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

RECOMMANDATION DE LA COMMISSION 14.3.2014 Journal officiel de l Union européenne L 74/65 RECOMMANDATIONS RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 12 mars 2014 relative à une nouvelle approche en matière de défaillances et d insolvabilité des

Plus en détail

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015 TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015 No. LIBELLE DE LA REFORME DESCRIPTION DE LA REFORME NATURE DU DOCUMENT DATE DE MISE EN VIGUEUR Indicateur 1 : Création

Plus en détail

Intermodalité Europe-Asie : Pertinence et potentiel

Intermodalité Europe-Asie : Pertinence et potentiel REUNION Intermodalité Europe-Asie : Pertinence et potentiel Séminaire CEMT/CEE-ONU à l invitation du Ministère des Transports de l Ukraine sur le Transport Intermodal et la Logistique Le Séminaire et les

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pourquoi une Convention contre le dopage sous l égide du Conseil de l Europe? Pour le Conseil de l Europe, le sport est une force d intégration

Plus en détail

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment.

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Russie Russie Biélorussie Ukraine Moldavie Croatie Roumanie Bosnie-Herzégovine Serbie Monténégro Kosovo Géorgie Albanie Arménie Macédoine Turquie

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

Convention de Lugano révisée Procédure de consultation

Convention de Lugano révisée Procédure de consultation Aux Associations professionnelles Aux Sociétés industrielles et commerciales Aux Equipes patronales vaudoises A divers entreprises A quelques personnalités de l économie et de la politique Paudex, le 30

Plus en détail

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE?

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? Office National de Sécurité Sociale SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? 1. Envoi dans des pays de l Union européenne (UE) Depuis le 1er mai 2010, le Règlement CE n 883/2004 détermine la

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 17 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Organisation mondiale de la Santé Bureau régional pour l Europe

Plus en détail

La gouvernance dans le domaine de la fiscalité en Chine 1

La gouvernance dans le domaine de la fiscalité en Chine 1 La gouvernance dans le domaine de la fiscalité en Chine 1 1. Vue d ensemble Même s il n est pas très ancien, le système fiscal chinois a déjà subi d importantes réformes au cours des 20 dernières années.

Plus en détail

Institut de la Francophonie pour l Administration et la Gestion Bureau Europe centrale et orientale. Présentation de l'ifag. Admission 2015-2016

Institut de la Francophonie pour l Administration et la Gestion Bureau Europe centrale et orientale. Présentation de l'ifag. Admission 2015-2016 Institut de la Francophonie pour l Administration et la Gestion Bureau Europe centrale et orientale Présentation de l'ifag Admission 2015-2016 Institut de la Francophonie pour l'administration et la Gestion

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Feuille de route pour la facilitation de l investissement dans le secteur de l agriculture. Décembre 2013

Feuille de route pour la facilitation de l investissement dans le secteur de l agriculture. Décembre 2013 Feuille de route pour la facilitation de l investissement dans le secteur de l agriculture Décembre 2013 LEGENDE DE LA FEUILLE DE ROUTE Début du processus Point de décision $ Action Document Paiement exigé

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Qu est-ce que l OSCE?

Qu est-ce que l OSCE? Résoudre les différences, renforcer la confiance Qu est-ce que l OSCE? L OSCE, qui compte 57 États participants en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, est la plus grande organisation de sécurité régionale

Plus en détail

La réduction des frais et la mise en place de délais limites ont facilité l obtention des permis de construire. Procédures

La réduction des frais et la mise en place de délais limites ont facilité l obtention des permis de construire. Procédures 26 DOING BUSINESS 2011 Création d entreprise Obtention des permis de construire Transfert de propriété Obtention de prêts Protection des investisseurs Paiement des taxes et impôts Commerce transfrontalier

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Personnes assujetties

Personnes assujetties Directives du Service des contributions sur l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit privé à des personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en

Plus en détail

SECRÉTARIAT DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

SECRÉTARIAT DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 4 juillet 2011 Public Document de travail SECRÉTARIAT DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES RECUEIL DES AVIS DU COMITÉ CONSULTATIF SUR L ARTICLE 13 DE LA CONVENTION-CADRE

Plus en détail

Analyse 2013/16 26 septembre 2013

Analyse 2013/16 26 septembre 2013 Analyse 2013/16 26 septembre 2013 GRAPA : vers une véritable allocation sociale contre la pauvreté des aînés À découvrir dans cette analyse La GRAPA - garantie de revenu aux personnes âgées fut instaurée

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Instructions concernant l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit

Plus en détail

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait SMS Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : SMS depuis la France vers les mobiles Métropolitains Neuf Mobile Par SMS / destinataire Mini Forfait Forfaits et Forfaits TWIN Tarif

Plus en détail

Exposé présenté par Alain Pire, Secrétaire général du Conseil des Bureaux, lors du XVème congrès international organisé par AVUS

Exposé présenté par Alain Pire, Secrétaire général du Conseil des Bureaux, lors du XVème congrès international organisé par AVUS L extension du système de la carte verte Exposé présenté par Alain Pire, Secrétaire général du Conseil des Bureaux, lors du XVème congrès international organisé par AVUS Monsieur le Président, Chers collègues,

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES Réforme globale du Code Général des Impôts Fiche technique thématique Mesures Modalités pratiques Objectif poursuivi 1 Crédit d impôt pour investissement (Impôt

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. La Directive européenne «Services»

FICHE PRATIQUE. La Directive européenne «Services» FICHE PRATIQUE La Directive européenne «Services» Vous êtes un prestataire de service établi en France et vous souhaitez développer votre activité à l échelle européenne? Ce qui change pour vous depuis

Plus en détail

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale. COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 181 PAYS

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale. COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 181 PAYS Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale. COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 181 PAYS 2008 The International Bank for Reconstruction and Development

Plus en détail

Fermeture d entreprise

Fermeture d entreprise Création d entreprise Obtention des permis de construire Transfert de propriété Obtention de prêts Protection des investisseurs Paiement des taxes et impôts Commerce transfrontalier Exécution des contrats

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations T Budget de l Ontario 2014 Ministère des Finances Revu en octobre 2014 Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations Le budget de l Ontario 2014 déposé de nouveau le 14 juillet proposait

Plus en détail

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route Texte original Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR) 0.741.621 Conclu à Genève le 30 septembre 1957 Approuvé par l Assemblée fédérale le 4 décembre

Plus en détail

Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire

Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire (Frédéric Georges, assistant et maître de conférences à l Université de Liège, avocat) 1. La localisation du débiteur 1.1. Les personnes physiques

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Conseil économique et social. Examen des activités récentes de la CEE dans le domaine des transports routiers

Conseil économique et social. Examen des activités récentes de la CEE dans le domaine des transports routiers Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/2014/14 Distr. générale 17 décembre 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Soixante-seizième

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

FIGURE 8.1 Les entrepreneurs de Tunisie utilisent un système électronique pour payer leurs impôts et taxes. 84 heures économisées 37 % 64 %

FIGURE 8.1 Les entrepreneurs de Tunisie utilisent un système électronique pour payer leurs impôts et taxes. 84 heures économisées 37 % 64 % 54 DOING BUSINESS 2011 Création d entreprise Obtention des permis de construire Transfert de propriété Obtention de prêts Protection des investisseurs Paiement des taxes et impôts Commerce transfrontalier

Plus en détail

CABINET D AVOCATS EL- HAKIM

CABINET D AVOCATS EL- HAKIM CABINET D AVOCATS EL- HAKIM Jacques el- Hakim Professeur Agrégé à la faculté de droit B. P. 5788 Avocat Damas - Syrie Pont Victoria, Imm. Mardam Youssef el-hakim Tel. ++963 11 22.23.577 DEA LL.M (London)

Plus en détail

Implantation en Russie et business sur le territoire russe

Implantation en Russie et business sur le territoire russe Implantation en Russie et business sur le territoire russe avantages, aléas, conseils utiles Pourquoi Russie? 142 millions d habitants. La forte croissance de la consommation; 60,4 milliards dollars des

Plus en détail

Le Canada. à la Banque européenne pour. la reconstruction et le développement. Loi sur l Accord portant création de la Banque européenne pour

Le Canada. à la Banque européenne pour. la reconstruction et le développement. Loi sur l Accord portant création de la Banque européenne pour Canada Canada Ministère des Finances Canada Department of Finance Canada Le Canada à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement 2009 Rapport sur les opérations effectuées en vertu

Plus en détail

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 FORMULAIRE CONFIDENTIEL Veuillez répondre au meilleur de votre connaissance. Pour toute question, appelez-nous. Lorsque vous aurez complété, appelez-nous

Plus en détail

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance Le saviez-vous? Les marchés publics représentent en moyenne au moins 15% du PIB d un pays. L Accord de l OMC sur les

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 15 août 2014 Français Original: anglais ECE/CEP/2014/12 Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

(du 19 mars 2013) Valable depuis le 1 er janvier 2013. A. Personnes imposables

(du 19 mars 2013) Valable depuis le 1 er janvier 2013. A. Personnes imposables Notice n 29/460 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des prestations de prévoyance régies par le droit privé et dont les bénéficiaires ne sont ni domiciliés ni en séjour en

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES. Problèmes posés aux petites économies

LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES. Problèmes posés aux petites économies LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES 1. Considérations d ordre général Problèmes posés aux petites économies Examinons tout d abord les effets généraux de la libéralisation des

Plus en détail

2007-9 23 novembre 2007

2007-9 23 novembre 2007 Mesures visant à soutenir le secteur manufacturier Le présent bulletin d information a pour but de rendre publiques les modalités d application du nouveau crédit d impôt remboursable pour la formation

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les commandes reçues par La Très Grande Librairie sur http://www.harmattan.fr/tgl/

Plus en détail

Personnes assujetties. Prestations imposables

Personnes assujetties. Prestations imposables Directives du Service des contributions sur l'impôt à la source dû par les artistes, sportifs et conférenciers qui ne sont ni domiciliés ni en séjour en Suisse Directives du Service des contributions sur

Plus en détail

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 Lieu des épreuves écrites (Pays) : CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 TEST DE SPECIALISATION Relations internationales DUREE : 1 HEURE 8 pages NOM... Prénom(s)... Date de naissance... Nationalité... Statut

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les commandes reçues sur le site http://www.editions-academia.be. ARTICLE

Plus en détail

Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014

Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014 Les Règles Contraignantes d Entreprise francophones (RCEF) Foire aux questions (FAQ) Version pour les entreprises décembre 2014 Résumé Ce document a été rédigé à l attention des entreprises candidates

Plus en détail

Nouveautés législatives russes. CMS, Russie Février 2010

Nouveautés législatives russes. CMS, Russie Février 2010 Nouveautés législatives russes CMS, Russie Février 2010 Nouveautés législatives russes Sommaire Nouveautés dans le domaine juridique Financement Immobilier Commerce Environnement Nouveautés dans le domaine

Plus en détail

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce.

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce. Thème N 4 LES VOIES D EXECUTION VERONE Les voies d exécution sont régies en France par la loi du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d exécution et du décret du 18 décembre 1992. Rares

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale 1 Présentation générale FIGURE 1.1 Quelle est la région la plus accueillante pour les affaires en 2007? Classement sur la facilité de faire des affaires (1 178) MOYENNE RANG OCDE Revenu élevé 22 Europe

Plus en détail

APPRENTISSAGE RENCONTRE INITIATIVES PARTAGE VOLONTARIAT ECHANGE. Action clé n 1 - Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation

APPRENTISSAGE RENCONTRE INITIATIVES PARTAGE VOLONTARIAT ECHANGE. Action clé n 1 - Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation Centre Europe Direct de La Réunion 2014 La réponse à toutes vos questions! Information Jeunesse Europe Emploi - Formation Vie pratique APPRENTISSAGE RENCONTRE INITIATIVES PARTAGE VOLONTARIAT ECHANGE Centre

Plus en détail

ituée près des rives du lac Léman à Genève, le Club de Tennis des Eaux-Vives accueillera, en mai 2015, la première édition d'un Tournoi de tennis professionnel ATP World Tour. RAQUETTES EN FOLIE Jean Philippe

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

DOING BUSINESS 2008 COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 178 PAYS

DOING BUSINESS 2008 COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 178 PAYS DOING BUSINESS 2008 COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS DANS 178 PAYS 2007 Banque internationale pour la reconstruction et le développement / Banque mondiale 1818 H Street NW Washington, D.C. 20433, États-Unis

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE Introduction Avantages comparatifs de l Algérie Encouragement à l investissement Nouvelles règles applicables aux IDE Présentation de l A.N.D.I Créée dans le cadre des réformes de première génération engagées

Plus en détail

Mobilité internationale

Mobilité internationale Mobilité internationale études et stages : aides financières* Service des Affaires Internationales Université de Rennes 1 * Les aides financières présentées sont celles dont le SAI a connaissance àla date

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES)

PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES) PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES) La Direction Générale des Impôts (DGI) est un service central du Ministère chargé de l Economie et des Finances. Elle a pour mission, l élaboration

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE La participation au concours et l utilisation du site Web www.wecanendpoverty.eu constituent un accord avec les termes et conditions suivantes. UN APPEL À LA

Plus en détail

INDEXÉDITORIAL LA LÉGISLATION SUR LES INVESTISSEMENTS LE RÉGIME FISCAL DES ENTREPRISES LIENS UTILES CRÉDITS SOURCES CONTACT

INDEXÉDITORIAL LA LÉGISLATION SUR LES INVESTISSEMENTS LE RÉGIME FISCAL DES ENTREPRISES LIENS UTILES CRÉDITS SOURCES CONTACT Cette fiche générale sur les conditions juridiques et fiscales des investissements en Équateur fait partie d une série de fiches générales et sectorielles visant à faciliter l exportation et l implantation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/AC.21/SC/2007/4 14 février 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE RÉUNION DE HAUT NIVEAU SUR LES TRANSPORTS,

Plus en détail