Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu"

Transcription

1 Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu Dossier de la rédaction France Bleu Pays d Auvergne sur le thème "la lutte contre la douleur" Présenté par Dominique MANENT 16 septembre ère partie "Docteur, j ai mal". Cette phrase n est jamais banale car il n y pas une mais des douleurs. Les plus simples à gérer sont les douleurs aiguës. Exemple, les suites d une opération, d un accident de la route ou l extraction d une dent. * Claude DUBRE, responsable du Centre de Pharmacologie Clinique de Clermont Ferrand: "La douleur aiguë, c est quelque chose que l on peut qualifier de physiologique, de normale, et quand elle apparaît, on a les moyens aujourd hui de la corriger très efficacement avec les médicaments dont on dispose. Il faut que le corps médical sache bien utiliser les médicaments pour atténuer voir supprimer complètement cette douleur que l on peut voir apparaître à la suite d un traumatisme ou autre." "Plus compliqué, en revanche, les douleurs chroniques installées depuis plus de six mois et qui résistent aux médicaments. Elles peuvent être prises en charge au Centre de La Douleur du CHU qui prend le temps d écouter le patient et d évaluer sa douleur." * Docteur Pascale PICARD, responsable du centre:

2 "C est du temps que l on prend pour évaluer la douleur, mais c est pas seulement évaluer l intensité de cette douleur mais c est aussi évaluer comment cette douleur retenti sur leur vie familiale, sociale, psychologique, personnelle et cela est très important d évaluer la douleur dans ces domaines là. On s aperçoit que très souvent ces patient, à force d avoir mal, ont perdu leur emploi, sont désocialisés, et ont tous un retentissement psychologique de leur douleur soit sous la forme d une anxiété, soit sous la forme d un syndrome dépressif. Et il va falloir aussi s occuper de ces retentissements." "Le Centre de La Douleur examine les traitements suivis par les malades. Il les réajuste au besoin, modifie les posologies et puis surtout, il propose un accompagnement corporel et spychocorporel". * Docteur Pascale PICARD: "Redonner et essayer de redonner du bien-être à ce corps qui ne connaît que la douleur et cela passe par toutes les techniques de relaxation, ou de physiothérapies, kinésithérapies qui se font dans la douceur en tout les cas pour celles que l on propose au centre de la douleur et quand il y a besoin une prise ne charge plus psychologique, une psychothérapie de soutien et puis de plus en plus un abord social. On a une assistante sociale qui travaille qu centre de la douleur, et qui participe pour beaucoup à l évaluation des ces patients pour les aider à se réinscrire dans un projet soit professionnel, soit social." "Lutter contre la douleur, une tache très délicate, on le voit. Le médecin doit aussi tenir compte du psychisme et de l environnement social de son patient." 2ème partie: interview du Professeur Claude DUBRE "Bonjour, Professeur Claude DUBRE. Vous êtes responsable du Centre de Pharmacologie Clinique de Clermont Ferrand. Vous venez nous parler de lutte contre la douleur puisque la Fondation Recherche Médicale organise cet aprèsmidi à Clermont- Ferrand un grand débat public entre chercheurs et grand public. Alors la douleur, évidement tout le monde connaît un jour ou l autre et tout le monde a le droit de voir sa douleur prise en compte."

3 "Je crois en effet que c est une des grandes évolutions des ces dernières années sous l impulsion de Bernard Kouchner, en particulier il y a quelques années, avec une prise de conscience du corps médical très forte et des attitudes de la prise en charge de la douleur qui ont fondamentalement changé notamment pour ce qui concerne les douleurs aiguës, c'est-à-dire les douleurs que l on ressent après un traumatisme, après une intervention chirurgicale, qui sont globalement beaucoup mieux soulagées peut-être que tout n est pas parfait mais je crois que l amélioration est quand même très sensible pour les patients." "Pour les douleurs aiguës, il y a une prise en charge qui est relativement simple, pour les douleurs chroniques, en revanche, c est beaucoup plus compliqué." "Pour les douleurs aiguës, je ne dirais pas que c est simple, on peut maîtriser les choses et on ne devrait plus souffrir. Dans la situation des douleurs chroniques, le problème est plus difficile, parce que là on touche un petit peu aux limites des ressources thérapeutiques dont on dispose aujourd hui, et de temps en temps, malheureusement on se trouve encore en échec total ou partiel, au moins avec les médicaments ce qui ne veut pas dire que l on est dépourvu là aussi de moyens thérapeutiques, parce que derrière les médicament, il y a des modalités de prise en charge autres, psychologie, C est un point qui s est beaucoup développé ces dernières années et qui apportent, je crois, des améliorations aux patients notamment ceux qui sont en échec avec les médicaments." "Est-ce que la recherche travaille justement sur ces douleurs chroniques?" "Actuellement, pour les équipes qui se sont spécialisées dans la recherche sur la douleur, et je rappelle qu à Clermont-Ferrand c est de ce point de vue là un centre important puisqu il y a 2 équipes de l INSERM à Clermont-Ferrand qui sont spécialisées dans la douleur, et c est vraiment le challenge, le défi le plus important. C est sur cela que l on travaille, sur la compréhension des mécanismes complexes qui sont en jeu dans ces douleurs chroniques et en comprenant ces mécanismes, on espère bien sur trouver des médicaments spécifiques. Ce qui ne veut pas dire qu il n y en a pas actuellement, on dispose d un certain nombre de médicaments, pas des médicaments anti-douleurs classiques. On est allé chercher des médicaments dont on a découvert l efficacité dans ce champ là de la douleur

4 qui viennent par exemple du domaine du traitement de l épilepsie ou de la dépression. Cela peut paraître un petit peu curieux, mais ces médicaments s avèrent efficaces utilisées à des doses différentes mais pas fondamentalement différentes." "Alors quand on parle de douleur, on pense aussi à la morphine. Aujourd hui, on l utilise plus à l hôpital pour des interventions." "Je crois qu on l utilise beaucoup plus et la France avait un retard tout à fait considérable par exemple par rapport aux pays du Nord ou aux pays anglosaxons. Il y a une tradition latine un peu de retrait par rapport à l utilisation de la morphine et là aussi les choses ont fondamentalement évoluées. Mais c était le corps médical, tout le personnel des oins qui étaient assez réticents à cela et puis c était les patients aussi. Il faut dire encore aujourd hui que pour certains patients, par exemple en période post-opératoire, quand on leur propose de la morphine, ce qui leur permet d avoir une période post-opératoire beaucoup plus confortable, il y en a encore qui refusent." "C est une question de mentalité. On a peur de la dépendance?" "Voilà. Je crois qu il y a le mot "morphine" déjà qui est pas très porteur comme on dirait commercialement et il y a le fait que c est beaucoup rattaché aux soins palliatifs de fin de vie, de cancers, etc. alors que maintenant on a des indications de la morphine dans bien d autres domaines et puis comme vous le disiez, il y a la crainte de devenir dépendant. Or, toutes les études qui ont été faites, ont toutes confirmées que lorsque la morphine est utilisée sur des périodes courtes et même sur des périodes une petit peu longues, dans un contexte douleur, pour soulager la douleur, la dépendance est quasiment inexistante. Donc, je crois qu il ne faut pas avoir cet arrière pensé." "Merci, Professeur DUBRE. Vous acceptez de rester avec nous pour répondre aux question des auditeurs."

5 3ème partie: Questions des auditeurs au Professeur DUBRE (extrait) * Edith: "Je voudrais poser des questions par rapport à la fibromyalgie. Je suis FM et je voudrais savoir si il y a des nouveaux traitements pour la FM." "D abord, on aborde un problème complexe. La FM dans le domaine des douleurs est souvent particulièrement compliquée à prendre en charge. Il faut reconnaître que par rapport à cette pathologie, aujourd hui il y a encore beaucoup d interrogations sur les mécanismes mêmes qui sont à l origine de ces douleurs chroniques. Et ces interrogations que l on a sur le plan des connaissances évidement constitue un handicap pour trouver de nouvelles thérapeutiques. Alors cela dit, la prise en charge dans les centres de la douleur est en progrès, notamment en associant bien sur des thérapeutiques médicamenteuses qui ne sont pas toujours une panacée et puis bien sur une prise en charge psychologique, sociale des ces patients ou de ces patientes puisqu il y a plus de patientes que de patients. Il est très important d avoir un accompagnement par rapport aux activités professionnelles, etc.". "On peut dire, Professeur DUBRE, qu il n y a pas de médicament magique pour soigner la FM?" "Aujourd hui, très clairement, il n y a pas de médicament magique. On progresse néanmoins sur un certain nombre d hypothèses de travail et c est en confirmant ces hypothèses que l on pourra peut-être déboucher sur des traitements médicamenteux plus efficaces que ceux que l on dispose aujourd hui. Cela dit, on ne peut pas dire que au moment où nous parlons qu il y est une des hypothèses qui se dégage très franchement. Il y a encore beaucoup de travail pour les chercheurs pour cette pathologie." * Françoise: "Je fais de la névralgie faciale depuis un an maintenant. Je suis en période chronique. J ai toujours des douleurs plus ou moins importantes." "La névralgie faciale peut effectivement être une douleur effroyable, des fois

6 difficile à traiter mais pas toujours. Ce qu il faut, c est consulté aussi des spécialistes de la douleur ou de neurologie au CHU qui ont l habitude de prendre en charge ce type de douleur. J imagine que vous avez des décharges assez brutales, et j espère que vous êtes suivie par une équipe spécialisée qui peut prendre cela en charge. On a de bons résultats notamment avec des médicaments que nous évoquions un peu plus tôt dans la matinée, type médicament antiépileptique qui donnent parfois des résultats très spectaculaires. Il faudrait ne pas hésiter à passer à ce type de traitement et vous faire suivre par une équipe spécialisée compte tenu de la sévérité de ces douleurs." * Marie-Thérèse: "Je voudrais poser une question sur les colites spasmodiques quand elles sont chroniques. Est-ce que vous pouvez m orienter car je ne m en sors pas?" "Au travers des questions que nous avons ce matin, c est vrai, il se dégage en fait tous les domaines un peu difficiles de prise en charge de la douleur. Tout ce qui est colopathies, c est quelque chose qui est quelque fois rebelle aux traitements. C est tout à fait clair. De plus en plus on considère que ce problème de colopathies si vous voulez n est pas un problème du tube digestif lui-même mais du système nerveux qui fait fonctionner ce tube digestif. Donc on a tendance un peu à prendre en charge et là je vous parle de quelque chose qui est tout à fait à la pointe des connaissances. Cela a encore été évoqué au congrès européen de la douleur, il y a une dizaine de jours. On considère que c est pratiquement comme des douleurs dites de neuropathies, c'est-à-dire des douleurs qui concernent les nerfs en périphérique; on a des douleurs de ce type aux niveaux des bras, des membres. On a actuellement de nouveaux abords de soulagement de ces colopathies par des traitements anti-douleurs qui étaient réservés à la prise en charge jusqu à présent pour d autres types de douleurs comme je vous l ai dit des douleurs neuropathies. Donc là encore si c est vraiment quelque chose d invalidant, parce que à la différence des douleurs que nous évoquions tout à l heure, la douleur des colopathies bien qu invalidante est quand même bien moins aiguë que dans d autres maladies mais si c est vraiment invalidant il faut aller consulter une équipe spécialisé dans les services de gastrologie." "Professeur DUBRE, merci. On rappelle cette conférence qui a lieu cet après-midi à l Ecole Supérieur de Commerce à Clermont-Ferrand de 17h30 à 19h30. Elle sera animée par le Docteur Paul PIONCHON, Le Professeur Alain ECHALLIER, et le Docteur Pascale PICARD. C est vraiment l occasion de poser ses questions en direct."

Traiter le mal à la racine

Traiter le mal à la racine DOULEUR CHRONIQUE Traiter le mal à la racine Nous sommes tous confrontés un jour à la douleur. Pour beaucoup, elle disparaît heureusement aussi vite qu elle survient. Mais pour certains, elle devient une

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX Ph.TETARD ( CH Saint Camille) M.T. GATT ( CHU Avicenne) PTETARD 2009 1 1 - LÉGISLATIONPROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière est fondé sur le décret

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar.

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Page 1 sur 8 Etude réalisée en collaboration avec le service Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Effectuée en 2013-2014 OBJECTIF : mesurer l efficacité l effet thérapeutique de l Eau thermale de

Plus en détail

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients Stimulation médullaire et douleur neuropathique Brochure d information destinée aux patients La douleur neuropathique et ses conséquences Cette brochure vous a été remise par votre médecin : Les différents

Plus en détail

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche.

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. Fondation de recherche médicale reconnue d utilité publique Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. www.digestscience.com «Dans cette maladie, les symptômes et les traitements sont pénibles.

Plus en détail

Responsable : Pr. Faten Ben Abdallah Ben Amor. Faculté de Médecine Dentaire Université de Monastir www.um.rnu.tn

Responsable : Pr. Faten Ben Abdallah Ben Amor. Faculté de Médecine Dentaire Université de Monastir www.um.rnu.tn Laboratoire de recherche : SANTÉ ORALE ET RÉHABILITATION BUCCO-FACIALE مخبر بحث في صح ة الفم و تأهيل الوجه و الفكين Responsable : Pr. Faten Ben Abdallah Ben Amor Faculté de Médecine Dentaire Université

Plus en détail

L HYPNOSE et l Analgésie

L HYPNOSE et l Analgésie L HYPNOSE et l Analgésie IFSI- 2013 Dr Jean-Marc BENHAIEM Responsable D. U. d Hypnose Médicale - Paris VI, Pitié-Salpêtrière Centres d'evaluation et de Traitement de la Douleur Hôpital Ambroise Paré (92

Plus en détail

> Ce dossier est également disponible sur le site web de la Fondation Recherche Médicale www.frm.org

> Ce dossier est également disponible sur le site web de la Fondation Recherche Médicale www.frm.org Combattre la douleur sur tous les fronts SOMMAIRE La France face à la douleur : bilan et perspectives p. 2 Quels moyens médicaux face à la douleur?.. p. 3 Vers une approche globale de la douleur chronique

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

Information aux patients La morphine

Information aux patients La morphine Information aux patients La morphine Des réponses à vos questions La morphine, un antidouleur couramment utilisé, vous a été prescrite. Cette brochure vous informe sur son emploi, ses effets bénéfiques,

Plus en détail

Douleur et gestion de la douleur. Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au

Douleur et gestion de la douleur. Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au Douleur et gestion de la douleur Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au French - Pain Management Department of Health and Ageing Financé par le gouvernement

Plus en détail

La psychologie médicale. sa place en médecine et dans l enseignement médical

La psychologie médicale. sa place en médecine et dans l enseignement médical La psychologie médicale sa place en médecine et dans l enseignement médical La psychologie médicale! Tout médecin qui soigne perçoit que des liens particuliers se nouent entre les patients et lui.! Ces

Plus en détail

La douleur chronique : témoignage de patiente

La douleur chronique : témoignage de patiente La douleur chronique : témoignage de patiente A lire sur place Jocelyne PADERI Jocelyne PADERI La complexité de la douleur chronique 14èmes rencontres du Réseau Régional Douleur en Basse Normandie CAEN

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier.

Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier. Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier. La douleur est un phénomène complexe et subjectif Définition: «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Problèmes très fréquents en gériatrie Fréquence des pathologies aboutissant à des pbes de prise alimentaire:

Plus en détail

Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes

Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes Dr Estelle Charpy, médecin coordonnateur MDPH Dr Valérie Chipier, médecin du travail, Réseau Rhône-Alpes SEP Mlle Annabelle Bouammari, psychologue

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

Un événement organisé par :

Un événement organisé par : Le samedi 13 mars 2010 Place Antonin Poncet Lyon (2 ème ) Un événement organisé par : 1 Contexte général 2 Nos objectifs 3 L événement 4 Les thématiques 2010 5 Les organisateurs 6 Les associations contactées

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN ANNÉE UNIVERSITAIRE 2013-2014. Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN

DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN ANNÉE UNIVERSITAIRE 2013-2014. Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN L absence de justificatif peut entrainer la non-validation du TD. Au-delà

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Les clés de la maladie de Verneuil

Les clés de la maladie de Verneuil Adresses utiles pour plus d informations : Association Française pour la Recherche sur l Hidrosadénite (AFRH) 772 avenue du Professeur Louis Ravas 34080 Montpellier http://www.afrh.fr - http://ados.afrh.fr

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Classification des douleurs

Classification des douleurs Classification des douleurs Docteur C. MINELLO Unité d évaluation et de traitement de la douleur Centre G. F. Leclerc - Dijon Définition de la douleur Selon le dictionnaire, la douleur est définie comme

Plus en détail

Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN

Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN 01.10.08 Mme Grenier De Monner Soins infirmiers I Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN I)Rappel sur la définition du soin II)Les dimensions du soin A)Généralités B)Les différentes

Plus en détail

La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter

La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter Dr Patrick GINIES, Anesthésiste, Centre d'évaluation et de traitement de la douleur CHU MONTPELLIER Patient partenaire et soignant partenaire Le rôle

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

PFRS 5 juin 2015 Caen. La complexité de la douleur chronique

PFRS 5 juin 2015 Caen. La complexité de la douleur chronique 1 PFRS 5 juin 2015 Caen La complexité de la douleur chronique Atteinte d une dysplasie de hanches bilatérale, diagnostiquée tardivement à l âge de 25 ans, je connais la douleur (bassin, hanches, jambes)

Plus en détail

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents».

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les implants Problèmes liés aux dents manquantes : Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les dents qui sont manquantes

Plus en détail

Depuis plus de 10 ans, la lutte contre la douleur est devenue une priorité de santé publique. Elle est d ailleurs inscrite comme un droit fondamental

Depuis plus de 10 ans, la lutte contre la douleur est devenue une priorité de santé publique. Elle est d ailleurs inscrite comme un droit fondamental Depuis plus de 10 ans, la lutte contre la douleur est devenue une priorité de santé publique. Elle est d ailleurs inscrite comme un droit fondamental de la personne, elle est devenue inacceptable et sa

Plus en détail

LA PROTHESE TOTALE DE GENOU

LA PROTHESE TOTALE DE GENOU LA PROTHESE TOTALE DE GENOU Introduction : La destruction du cartilage est fréquente au niveau du genou qui est une articulation très sollicitée et soumise à tout le poids du corps. La conséquence de cette

Plus en détail

Vaincre le mal de dos, la sciatique

Vaincre le mal de dos, la sciatique L ES LIVRES QUI SOIGNENT Docteur Patrick M. GEORGES Vaincre le mal de dos, la sciatique Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-7081-3593-7 Notice explicative Comment utiliser ce livre pour aller mieux? Votre santé

Plus en détail

4. DIFFÉRENTS TYPES DE DOULEUR

4. DIFFÉRENTS TYPES DE DOULEUR 4. Il n y a pas une, mais des douleurs. On peut classer les douleurs selon: Le mécanisme physiopathologique (excès de nociception, neurophatique, psychogène). La durée d évolution (aiguë, chronique). Le

Plus en détail

Appendix 1 (as supplied by authors):

Appendix 1 (as supplied by authors): Appendix 1 (as supplied by authors): Questionnaire used to study cannabinoid prescription for the management of chronic noncancer pain among physicians in the Abitibi-Témiscamingue region of Quebec Appendix

Plus en détail

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy ATELIER 5 Du dépistage en milieu scolaire à l accès aux soins SYNTHÈSE Du dépistage en milieu scolaire

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Face au cancer et à la maladie grave, partager, s entraider, s embellir. Mécénat. Soutenir une association d accompagnement de malades

Face au cancer et à la maladie grave, partager, s entraider, s embellir. Mécénat. Soutenir une association d accompagnement de malades Les Enchanteuses Face au cancer et à la maladie grave, partager, s entraider, s embellir Mécénat Soutenir une association d accompagnement de malades Michèle Dupuy, Présidente de l association Les Enchanteuses

Plus en détail

CENTRE DU CHU de BREST (Responsable : Dr QUINIO) CONSULTATIONS du CH CLERMONT TONNERRE (Responsable : Dr BINARD-DOSNER)

CENTRE DU CHU de BREST (Responsable : Dr QUINIO) CONSULTATIONS du CH CLERMONT TONNERRE (Responsable : Dr BINARD-DOSNER) DEMANDE DE RENDEZVOUS POUR EVALUATION ET TRAITEMENT DE DOULEURS CHRONIQUES Numéro unique : 02 98 34 76 89 Fax 02 98 34 23 37 Mail : consultations.anti.douleur@chubrest.fr CENTRE DU CHU de BREST (Responsable

Plus en détail

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique MASTER Education thérapeutique du patient Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Education et santé publique Organisation : Faculté de Médecine Cohabilitation : EHESP de Rennes, Université Blaise

Plus en détail

A healthy decision LA DOULEUR

A healthy decision LA DOULEUR A healthy decision Mieux vivre avec LA DOULEUR Tout à propos de la douleur, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Parlez-en avec votre médecin ou pharmacien. Contenu Qu est-ce que la douleur

Plus en détail

Quand l École va au domicile

Quand l École va au domicile Enfants malades ou accidentés Quand l École va au domicile Enfants malades ou accidentés Quand l École va au domicile Un essai d élucidation des problématiques sociale, familiale et scolaire autour de

Plus en détail

Dix conseils pour bien choisir son thérapeute

Dix conseils pour bien choisir son thérapeute Dix conseils pour bien choisir son thérapeute Plus de la moitié des patients pensent que les médecines alternatives et complémentaires pourraient les aider en complément des traitements classiques. D autres,

Plus en détail

Vaincre le mal de dos, la sciatique

Vaincre le mal de dos, la sciatique L ES LIVRES QUI SOIGNENT Docteur Patrick M. GEORGES Vaincre le mal de dos, la sciatique Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-7081-3593-7 Table des matières Avant-propos................................. 7 Notice

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Théorie Comportementale Cognitive Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Elsa Lambrescak DCEM3, nov 2010 Antoine, 12 ans Est amené par sa maman au cabinet médical pour : Des difficultés d endormissement

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès.

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Qu il s agisse de trouver ou de garder un emploi ou encore d optimiser votre évolution professionnelle, il apparaît que le succès est lié

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTÉ DE LETTRES ET SCIENCES SOCIALES DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE

UNIVERSITÉ DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTÉ DE LETTRES ET SCIENCES SOCIALES DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE UNIVERSITÉ DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTÉ DE LETTRES ET SCIENCES SOCIALES DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE MASTER 2 de PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PATHOLOGIQUE Option déviances, traumas et exclusions France MARCHAND-CADALEN

Plus en détail

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? TEMPS Douleur paroxystique? INTENSITE LOCALISATION TYPE Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Topographie de la ou des

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Placebo Effet Placebo. Pr Claire Le Jeunne Hôtel Dieu- Médecine Interne et Thérapeutique Faculté de Médecine Paris Descartes

Placebo Effet Placebo. Pr Claire Le Jeunne Hôtel Dieu- Médecine Interne et Thérapeutique Faculté de Médecine Paris Descartes Placebo Effet Placebo Pr Claire Le Jeunne Hôtel Dieu- Médecine Interne et Thérapeutique Faculté de Médecine Paris Descartes Plan Définitions Placebo dans les essais thérapeutiques Effet placebo Médicaments

Plus en détail

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Management de la qualité et Gestion des risques dans la Santé Vendredi 29 Mai 2009 à Strasbourg SCP Drs OLLU et

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 Hôpital Cochin - Service Médecine Interne du Pr Le Jeunne 27, rue du Faubourg Saint Jacques - 75014 PARIS

Plus en détail

20 ans de soins palliatifs en Midi-Pyrénées Et maintenant?

20 ans de soins palliatifs en Midi-Pyrénées Et maintenant? Congrès national Vendredi 24 mars 2016 Hôtel Mercure Boulevard Lascrosses, 8 Esplanade Compans Caffarelli - 31000 TOULOUSE Sous la Présidence du Docteur : Claire CHAUFFOUR-ADER Partenaires Congrès Toulouse

Plus en détail

Ma fibromyalgie. Jean-Michel Gillot 25 mai 2013

Ma fibromyalgie. Jean-Michel Gillot 25 mai 2013 Ma fibromyalgie Jean-Michel Gillot 25 mai 2013 Définition Maladie douloureuse, invalidante, chronique, non curable, évoluant par poussées Dont le bilan (biologique, radiologique ) est normal Qui peut être

Plus en détail

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie 1.Un peu d'histoire 2.La Médecine thermale 3.La Recherche thermale et les évaluations de l'efficacité d'une cure 4.Les nouvelles formes de prise

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE DE LOURDES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES : 6 millions de CS par an 1,4 milliards d euros de coûts directs et 5-10 fois plus de coûts indirects Coût de la prise en charge de

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires

Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires Dr. Marino Delmi Clinique des Grangettes / Genève Suisse Médecin associé consultant Clinique Universitaire d Orthop d Orthopédie

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE Comité opérationnel Réunion du 2 mars 2012 Etablissements hospitaliers du Bessin - BAYEUX Présents : Melle BISSON Cécile : IDE Référente CH BAYEUX Dr CAUCHIN

Plus en détail

Agir Mobiliser Echanger

Agir Mobiliser Echanger Agir Mobiliser Echanger Pour mieux vivre avec la maladie chronique Sommaire Les maladies chroniques : un défi sociétal Roche et sa Fondation Bilan des actions de la Fondation Roche n Agir n Mobiliser n

Plus en détail

Enquête sur le don de moelle osseuse

Enquête sur le don de moelle osseuse Enquête sur le don de moelle osseuse Réalisée auprès des étudiants de première année à l Université de Poitiers en septembre 2012 En France, pour que leur vie continue, 2 400 malades ont besoin d un don

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur D. BERTIN*, J. MIRBEY**, C.NAMBOT*, S.SERRI* * Clinique St Vincent BESANCON ** Clinique Ste Marthe DIJON APDCA Association Pour le Développement de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013

DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013 DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013 Organisé en partenariat avec http://salon-du-dos.msa.fr Sommaire Communiqué de presse 3 Fiche technique 4 Interview des organisateurs 5 Présentation du Salon du dos

Plus en détail

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante Un pied de nez à la fasciite Q et R plantaire François Vézina, résident IV, et Éric Anctil, MD, FRCSC Présenté par l Université de Sherbrooke dans le cadre de la réunion de l Association d orthopédie du

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH)

PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH) PROGRAMMES DE SANTE SCLEROSE EN PLAQUES (NEU+RH) à Lamalou-les-Bains (Hérault) Que soigne-t-on à Lamalou-les-Bains. Les eaux de Lamalou-les-Bains constituent un véritable petit bassin hydrologique. Leur

Plus en détail

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie!

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie! http://prodige.hug-ge.ch/ Définition : Syndrome lombo-vertébral +/- irradiation dans le(s) membre(s) inférieur(s) Persistant depuis «un certain temps» ou récurrent Dr Stéphane Genevay Consultation du rachis

Plus en détail

Soins dentaires pour les personnes autistes

Soins dentaires pour les personnes autistes Soins dentaires pour les personnes autistes Les conseils du Magazine Déclic http://www.magazine-declic.com/images/stories/actus/01-09/conseils-hygiene-dentaireautisme.pdf Région Alsace Réseau Handident

Plus en détail

LE PRIX. Ce Prix a été crée en partenariat entre L Oréal Luxe et le CODES, association pionnière et experte de la socio-esthétique en France.

LE PRIX. Ce Prix a été crée en partenariat entre L Oréal Luxe et le CODES, association pionnière et experte de la socio-esthétique en France. LE PRIX Depuis 2009, le Prix «Première Chance en faveur de la socioesthétique» récompense, chaque année, 5 associations ou structures médico-sociales, en finançant un poste de socio-esthéticien(ne) pendant

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

Dossier thématique de la. Fondation de l'avenir. Chirurgie du futur SOMMAIRE

Dossier thématique de la. Fondation de l'avenir. Chirurgie du futur SOMMAIRE Dossier thématique de la Fondation de l'avenir Chirurgie du futur SOMMAIRE I L évolution de la chirurgie A La vidéochirurgie : une chirurgie mini-invasive 1 En quoi consiste la vidéochirurgie 2 - Les bénéfices

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES SANTÉ BUCCO-DENTAIRE DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Dr Benoît PERRIER Chirurgien dentiste (Saint Jean de Boiseau) Secrétaire Général de l UFSBD 1 L UFSBD en quelques mots Une Association loi 1901 Née

Plus en détail

Une approche médicale naturelle

Une approche médicale naturelle Publications des chiropraticiens suisses: La chiropratique - une approche médicale naturelle La chiropratique et la hernie discale La chiropratique et la sciatique La chiropratique et le mal de tête La

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PREMIERE ANNEE MODULE 1 A - Santé publique * - Les outils - Les institutions sanitaires et sociales - Les pratiques - Les grands problèmes de santé

Plus en détail

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP)

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Information destinée aux soignants Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Présentation de l'equipe Mobile A «La médecine et les soins palliatifs comprennent tous les traitements médicaux, les

Plus en détail

SOIREE INTERVISION Rencontre entre professionnels de la santé hypnopraticiens PROGRAMME 2015 Objectifs : Perfectionnement des pratiques fondé sur le partage de cas cliniques, les échanges d expériences,

Plus en détail

AU-DELÁ DES MAUX IL-Y-A PEUT-ÊTRE

AU-DELÁ DES MAUX IL-Y-A PEUT-ÊTRE Informations à l intention des patients souffrant de lombosciatique AU-DELÁ DES MAUX IL-Y-A PEUT-ÊTRE Pour toute information complémentaire, consultez le site www.douleurnonidentifiee.com Vous êtes peut-être

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

RESUME DES INTERVENTIONS JUAP SEPTEMBRE 2009

RESUME DES INTERVENTIONS JUAP SEPTEMBRE 2009 RESUME DES INTERVENTIONS JUAP SEPTEMBRE 2009 1 Actualités des traitements psychotropes chez le sujet âgé (page 1) 2 - Stimulation magnétique transcrânienne répétée : une technique d avenir de traitement

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail