CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT"

Transcription

1 CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT La Fédération Française des Télécoms remercie la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles pour la présente consultation portant sur l avenir de la plate-forme TNT. Les opérateurs membres de la FFTélécoms exerçant une activité de distribution voire d édition de services audiovisuels sont en effet intéressés au premier chef par le développement de l offre audiovisuelle française et de sa consommation. En tant qu acteurs de la chaîne de valeur audiovisuelle, les opérateurs membres de la Fédération sont tout particulièrement attentifs à l évolution cohérente et harmonieuse de l offre audiovisuelle. Celle-ci doit en effet viser à développer les ressources du marché des contenus audiovisuels (la télévision, gratuite ou payante, SMAD) en s appuyant sur les nouvelles sources de création de valeur qu autorisent l innovation et l émergence de nouveaux usages du public. Les opérateurs participent activement à cette création de valeur dans l audiovisuel en distribuant des offres linéaires et non-linéaires ainsi qu en qualité d éditeur (VàD ou TV). Par ce biais, ils participent directement (droits, redevances) et indirectement (Cosip, taxe pour l audiovisuel public, taxe VàD) au financement des œuvres et des chaînes mais aussi à leur valorisation (marketing, promotion ) sur une grande diversité de plateformes (IPTV, mobile, satellite). De plus, les réseaux qu ils déploient grâce à des investissements importants leur permettent de proposer une offre complémentaire à celle de la TNT en termes de couverture et d usages. Enfin, ils jouent un rôle central dans l innovation audiovisuelle en promouvant de nouveaux usages (mobilité, développement du «On Demand»), de nouveaux standards et de nouvelles normes. La plate-forme TNT, élément de l équilibre économique global de l audiovisuel Les distributeurs membres de la Fédération sont directement concernés par l avenir de la plateforme TNT, première plateforme de distribution de télévision gratuite en France et qui constitue le mode principal d accès à la télévision pour 61% des foyers français fin Ceci d autant plus que l essor de l IPTV, première plate-forme de distribution d offre TV payante et reçue par 31% des foyers français fin 2012, a été concomitant à celui de la TNT. En effet les réseaux numériques ont destin lié : d une part l élargissement de l offre payante a suscité un engouement du public pour l offre élargie des distributeurs et d autre part les réseaux IPTV ont permis d accélérer la transition numérique du marché français grâce à une proposition de valeur innovante et attractive pour le public.

2 Evolution de la réception de télévision par les foyers français (en %) Source : observatoire de la réception de la TV numérique Au-delà de la question du nombre ou du format des services disponibles sur la TNT, la Fédération souhaite souligner l importance de l équilibre économique de l offre audiovisuelle dans son ensemble et des impacts réels de ces évolutions sur la diversité de l offre. Le caractère gratuit (pour le public) et universel de la TNT constitue sa principale force mais lui impose également des limites qu'il convient de prendre en considération. Notamment, l élargissement récent de l offre TNT avec 6 chaînes HD ne s est pas traduit par l augmentation escomptée des ressources publicitaires de la télévision. Ceci est susceptible de remettre en cause à long terme, d une part, la pérennité de certaines chaînes TNT et, d autre part, la situation économique des chaînes thématiques payantes, diffusées en TNT ou dans l univers Câble-Satellite-IPTV. Les évolutions de la plateforme TNT sont donc loin d intéresser les seuls éditeurs TNT et doivent prendre en considération, dans leur planification, les impacts potentiels sur l ensemble des acteurs de la chaîne de valeur audiovisuelle. L adhésion du public, élément clé de toute évolution de la TNT Il est essentiel que l évolution de la plate-forme TNT, du fait de son poids dans le paysage et de ses caractéristiques principales (offre gratuite, universelle), s appuie sur une forte adhésion de la part du public. Or, un basculement technologique de la plate-forme TNT trop rapide ou mal préparé pourrait induire de nombreux coûts cachés. Ainsi, l extinction analogique a notamment mis en exergue la problématique de migration de l ensemble du parc de récepteurs lors de tels sauts technologiques. En effet, celle-ci a pu être facilitée par la promesse que constituait l accès à une vingtaine de nouvelles chaînes dans une qualité supérieure, les futures évolutions technologiques de la plateforme TNT ne pourront probablement pas s appuyer sur des sauts qualitatifs et quantitatifs équivalent, compte tenu des contraintes économiques du marché de la publicité TV notamment. Si le calendrier adopté devait se baser sur de multiples migrations (MPEG4, DVB-T2, HEVC), il serait nécessaire de proposer autant de sauts qualitatifs ou quantitatifs pour inciter le public à se rééquiper, alors que de telles migrations constituent un coût important pour les ménages (achat de

3 décodeurs ou d écrans TV). Il est essentiel, pour préserver les intérêts du public le plus large en termes d accès à une offre audiovisuelle riche et diversifiée, que la plateforme TNT évolue en respectant la promesse d universalité, de simplicité et de prix abordable qui la caractérise. En tout état de cause, il est ainsi préférable qu un maximum de changements technologiques majeurs pouvant être anticipés sur la plateforme TNT soient réalisés simultanément, en une seule fois, afin de susciter un maximum d adhésion de la part du public. La Fédération souligne à l occasion que les opérateurs français jouent un rôle majeur dans l introduction et le test des futurs standards de marché tels que HEVC 1, tout comme ils l ont fait par le passé avec l IPTV. La complémentarité des réseaux, une question plus vaste que la couverture Il existe une véritable complémentarité entre les diverses plateformes de diffusion et de distribution de la télévision. Cette complémentarité trouve son origine dans la couverture des différentes plates-formes comme dans leurs capacités techniques intrinsèques (qualité, interactivité, mobilité, etc.) et la diversité des modèles économiques qu elles autorisent (gratuit, payant sur abonnement, payant à l acte ). Les opérateurs télécoms tirent parti de la complémentarité des couvertures, par exemple en proposant des offres multiservices hybrides 2 ou en incluant systématiquement des décodeurs TNT dans leurs box. De fait, il existe aussi une complémentarité entre IPTV et TNT, non seulement du point de vue des zones géographiques couvertes mais aussi de celui des caractéristiques sociodémographiques et d usages audiovisuels des populations concernées. Les réseaux bidirectionnels permettent aussi d enrichir l expérience audiovisuelle. Les français commentent et interagissent avec de leurs émissions favorites de plus en plus fréquemment, en utilisant d autres écrans en parallèle de la télévision : - En 2012, l utilisation hebdomadaire d un autre écran en parallèle de la TV concernait 60% des français 3-35% des français utilisent un 2 e écran en parallèle de la TV tous les jours ou presque 4-87% des usagers multiécrans hebdomadaire utilisent un ordinateur, 65% un mobile et 29% une tablette 5-37% de ces usages parallèles ont un lien avec le flux TV regardé 6-2 millions de français ont émis 55 millions de tweets autour des programmes de télévision sur la saison A côté de ces usages se développent également des consommations de plus en plus personnalisées des contenus audiovisuels : millions de programmes «bonus» ont été visionnés sur les services de rattrapage 1 Voir : et bouygues-telecom-h-265-hevc-pour-fin k-courant-2014.htm 2 Exemple des offres TV + internet utilisant la réception par satellite pour la partie TV dans le cas de foyers non éligibles à l IPTV 3 Source : «Observatoire des écrans connectés», SFR-GroupM, décembre Source : ibid. 5 Source : ibid. 6 Source : ibid. 7 Source : NPA Conseil-Mesagraph, juillet 2013

4 des éditeurs en ,3 millions de français ont consommé une vidéo sur mobile en 2012, en progression de 110% sur un an 9-63% de la consommation de TV de rattrapage est réalisée par une personne seule, une proportion qui atteint 74% pour les vidéos en ligne contre 48% pour la TV linéaire 10. Les éditeurs répondent à ces évolutions des usages en proposant des expériences enrichies de la télévision («social TV», contenus additionnels à la demande ) qui leur permet de créer de la valeur en enrichissant et approfondissant leur offre de programme mais aussi de capter des publics plus jeunes et se doter d une image innovante. Or ces éditeurs dans leur ensemble sont confrontés à des évolutions de marché, constantes et rapides dans leur exécution. Ils doivent notamment faire face à la concurrence d acteurs internet qui leur disputent leurs sources de revenus. Les éditeurs audiovisuels français doivent donc être en mesure d adapter à très court terme leur offre et leur proposition de valeur. Dans ce contexte, les plateformes numériques telles que l IPTV sont en mesure de leur apporter une réponse adaptée, leur permettant d évoluer dans un environnement maîtrisé, tant du point de vue concurrentiel que de la qualité des services. Parmi les exemples de cette coopération entre acteurs nationaux, les opérateurs de la Fédération ont engagé des travaux en concertation avec les éditeurs TV afin de proposer une offre de services de télévision interactive et enrichie (STIE). Celle-ci, initiée par les opérateurs de la FFTélécoms, s inscrit dans la promesse initiale de simplicité et de liberté à la base du standard HbbTV en allant plus loin grâce à l ajout des caractéristiques des réseaux opérateurs (responsabilité au regard de la protection des publics sensibles, interopérabilité, sécurité, monétisation, qualité ). Le projet STIE vise notamment à proposer des éléments d interactivité et de synchronisation sur le «2 nd écran» en mobilisant les capacités technologiques des box opérateurs. La démarche STIE engagée fin 2012 a reçu l assentiment des principaux groupes audiovisuels français et fera l objet de spécifications fonctionnelles partagées à l automne Les opérateurs sont ainsi de véritables partenaires des éditeurs audiovisuels dans l adaptation de leur offre aux nouvelles attentes du public. Par comparaison, du fait des enjeux majeurs qui lui sont attachés et de son universalité, l enrichissement indispensable de la plate-forme TNT nécessite d être planifié et orchestré précisément. Ceci implique une évolution lente de l offre TNT, mais aussi une modification des rôles des parties prenantes (éditeurs, constructeurs) qui doivent assurer l interopérabilité réelle des solutions, leur maintenance dans la durée (obsolescence), la gestion client, etc. or cette évolution des métiers pose question. Une démarche concertée autour d une vision partagée est nécessaire à la bonne articulation entre les plate-formes hertziennes et les réseaux interactifs, afin de faire jouer à plein leur complémentarité tout comme la complémentarité des métiers des différents acteurs de la chaîne de valeur. L interactivité sur la TNT, une offre qui peine à trouver son modèle Les services interactifs constituent un exemple particulier de la complémentarité des réseaux et des modèles économiques. 8 Source : «Baromètre TVR», GfK-NPA Conseil- Régies 9 Source : Comscore, «France Digital Future in Focus 2013», mars Source : «L'influence du contexte dans l'expérience du spectateur», Harris Interactive pour SNPTV, avril 2013,

5 En ce qui concerne les offres à la demande, l exemple récent du distributeur SelecTV souligne la difficulté à proposer des services payants compte tenu du degré de maturité du marché et du public tout autant que des éléments de l équation économique. En particulier, la nécessité, dans le cas d une diffusion broadcast de programmes à la demande, d équiper les foyers en terminaux à disque dur pour stocker ces programmes temporairement constitue une contrainte forte et un frein au développement à grande échelle. Par comparaison, le marché de la VàD payante affiche un dynamisme certain sur l univers IPTV, avec une multiplication par 3,7 en valeur entre 2008 et , les équipements étant fournis par l opérateur-distributeur dans le cadre de son offre d accès à la télévision. De la même manière, les consommations de TV de rattrapage sont en augmentation constante sur les réseaux opérateurs (IPTV et mobile). La 4K, un modèle économique incertain à ce stade L exemple de la 3D- arrêt des projets de la BBC en juillet 2013 après 2 ans de tests, arrêt de Canal+3D- souligne la difficulté à appréhender correctement les attentes du public face aux innovations audiovisuelles. Or, dans le cas d une plate-forme par nature universelle et abordable comme la TNT, une méconnaissance de ces attentes peut avoir un effet désastreux. L Ultra HD (4K) pose les mêmes questions que l introduction de la 3D, à savoir : la ressource disponible d une part et le modèle économique d autre part. Concernant la ressource disponible, la 4K sera fortement consommatrice de spectre et devra cohabiter avec les chaînes HD existantes ou à venir. La capacité du spectre alloué à l audiovisuel actuellement à accommoder une offre HD conséquente et une offre 4K quantitativement attractive doit être démontrée au préalable. Quand bien même une telle cohabitation serait réalisable, elle laisserait peu de spectre disponible pour de futures nouvelles expérimentations de services et tendrait à rigidifier le marché audiovisuel. Du point de vue économique, la diffusion en 4K va constituer une source de coûts supplémentaires pour les éditeurs qui devront trouver un moyen de les équilibrer. L évolution récente du marché publicitaire français permet de douter de la capacité des éditeurs à trouver des ressources publicitaires supplémentaires. Pour autant, le modèle de la TNT payante ne semble pas non plus un levier suffisamment puissant pour assurer l équilibre économique de tels services, les français s étant montrés peu réceptifs à la TV payante en TNT ainsi que le montre l historique récent. A contrario, les réseaux IPTV, satellite et câble sont des moteurs puissants du développement de l offre payante, du fait notamment des actions de promotion menées par les distributeurs autour d offres innovantes et valorisables. 11 Source : CNC; le marché de la VàD sur TV est passé de 46,7M en 2008 à 173 M en 2012

Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015

Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015 Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015 Contact presse : Franca Vissière franca.vissiere@anfr.fr 06 09 48 79 43 Le Gouvernement a décidé de transférer

Plus en détail

Groupement «Télévision Numérique pour Tous»

Groupement «Télévision Numérique pour Tous» Groupement «Télévision Numérique pour Tous» c/o France Télévisions 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris cedex 15 tel : +33 (0)1 56 22 10 80 fax +33 (0)1 56 22 10 81 Paris, le 24 septembre 2007 Consultation

Plus en détail

Contribution HD Forum au HLG spectre de la Commission Européenne

Contribution HD Forum au HLG spectre de la Commission Européenne Le HD forum Contribution HD Forum au HLG spectre de la Commission Européenne L'association HD Forum mobilise depuis 2004 une quarantaine de membres regroupant tous les acteurs professionnels de la chaîne

Plus en détail

LE 5 AVRIL 2016, LA TNT PASSE à LA HAUTE DÉFINITION

LE 5 AVRIL 2016, LA TNT PASSE à LA HAUTE DÉFINITION LE 5 AVRIL 2016, LA TNT PASSE à LA HAUTE DÉFINITION Quelles conséquences pour les téléspectateurs? Que faut-il faire pour être prêt le 5 avril? La TNT HD arrive dans tous les foyers : aidons nos concitoyens

Plus en détail

Groupement d Intérêt Public France Télé Numérique

Groupement d Intérêt Public France Télé Numérique Groupement d Intérêt Public France Télé Numérique Arrivée de la télévision tout numérique en Polynésie française Contact Laurence Zaksas-Lalande Laurence.zaksas-lalande@tousaunumerique.fr Délégué régional

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au Réponse de la Fédération française des télécoms à la consultation publique sur le projet de décret relatif aux services de média audiovisuel à la demande La loi du 30 septembre 1986 modifiée par la loi

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Introduction. Chapitre 1. 1.1. Nouveaux enjeux et objectifs

Introduction. Chapitre 1. 1.1. Nouveaux enjeux et objectifs Chapitre 1 Introduction 1.1. Nouveaux enjeux et objectifs L évolution des télécommunications répond principalement à une double attente : la convergence des réseaux (fixe/mobile et voix/données) et l intégration

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2014 Réalisé par 1 Édito L observatoire de l équipement audiovisuel des foyers présente les résultats de la troisième vague d étude relative

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française Le français une langue d aujourd hui et de demain Politique intégrée de promotion de la langue française Le français, une langue internationale 5 e langue la plus parlée avec 220 millions de locuteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 28.03.2014

DOSSIER DE PRESSE 28.03.2014 DOSSIER DE PRESSE 28.03.2014 Lancement de maradio.be Le contexte La migration numérique de la radio a démarré doucement chez nous il y a déjà plusieurs années, avec la mise en ligne progressive (en streaming)

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

3 décembre 2010 Projet initié par:

3 décembre 2010 Projet initié par: Profil de l industrie Secteur de l animation au Québec 3 décembre 21 Projet initié par: Contributeurs majeurs: Partenaires : L analyse du secteur de l animation au Québec se structure autour de 3 facteurs

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Direction générale des médias et des industries culturelles MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE Direction générale des entreprises Consultation

Plus en détail

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec DANS LA PROPOSITION D APPROVISIONNEMENTS-MONTRÉAL DE MODIFIER LE MODÈLE ACTUEL D APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS MÉDICAUX ET CHIRURGICAUX

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Bretagne

La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Bretagne La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Bretagne 8 Juin 2010 Informations pratiques Dans la nuit du 7 au 8 juin, à partir de minuit, tous les émetteurs diffusant la télévision

Plus en détail

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Mesure n 1 : permettre au consommateur de déverrouiller son téléphone portable au bout de 3

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

L Ile-de France passe bientôt au numérique, et ça commence par le 24 novembre 2010! Suis-je concerné(é)? Que dois-je faire?

L Ile-de France passe bientôt au numérique, et ça commence par le 24 novembre 2010! Suis-je concerné(é)? Que dois-je faire? L Ile-de France passe bientôt au numérique, et ça commence par le 24 novembre 2010! Suis-je concerné(é)? Que dois-je faire? tous au numérique! Qu est-ce que le passage à la télé tout numérique? C est le

Plus en détail

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir Reconnu pour la qualité de sa formation, le Collège de Maisonneuve accueille près de 7 000 étudiants, jeunes et adultes inscrits à la formation créditée, et plus de 2 000 personnes y suivent des activités

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Pays de la Loire

La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Pays de la Loire La boîte à outils pour le passage à la télévision tout numérique en Pays de la Loire 18 mai 2010 Informations pratiques Dans la nuit du 17 au 18 mai, à partir de minuit, tous les émetteurs diffusant la

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse)

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse) Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage (Synthèse) pour la direction du Tourisme Juillet 2008 1 0 Synthèse (tiré à part) Cette étude vise à permettre à la direction du Tourisme

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise 10 octobre 2014 INTRODUCTION Le Gouvernement du Québec s apprête à revoir la fiscalité québécoise

Plus en détail

au 0970 818 818 www.recevoirlatnt.fr

au 0970 818 818 www.recevoirlatnt.fr Le 23 septembre prochain, 6 nouvelles chaînes de la TNT arrivent dans votre commune! Pour savoir comment continuer à recevoir toutes les chaînes de télévision après cette date, l ANFR vous informe : par

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique?

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Le 8 février 2012, la consommation électrique de pointe de la France a atteint un niveau record de 102

Plus en détail

Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM)

Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM) Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM) Présenté au Ministre des Finances du gouvernement du Canada et au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Dans le

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC 2. Propositions élaborées par le CNC afin d alimenter la réflexion des acteurs concernés par le réaménagement

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

En cause l ASBL Beho FM, dont le siège social est établi Route de Saint-Vith, 93/1 à 6672 Gouvy ;

En cause l ASBL Beho FM, dont le siège social est établi Route de Saint-Vith, 93/1 à 6672 Gouvy ; Collège d autorisation et de contrôle Décision du 26 janvier 2012 (Dossier d instruction n 38-11) En cause l ASBL Beho FM, dont le siège social est établi Route de Saint-Vith, 93/1 à 6672 Gouvy ; Vu le

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 SOMMAIRE Introduction p. 3 1. Présentation de la solution p. 4 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 2.1 Découverte de l application consommateur p. 6 2.2 Découverte de la cinématique de

Plus en détail

Introduction 01/07/2005 1

Introduction 01/07/2005 1 Résultats de l enquête sectorielle de la Commission sur la diffusion de contenus sportifs sur le réseau 3G --------------------------------------------- Observations de Groupe Canal + Introduction Le Groupe

Plus en détail

Notice relative à l appel à candidatures du 6 novembre 2007 pour des services de télévision mobile personnelle

Notice relative à l appel à candidatures du 6 novembre 2007 pour des services de télévision mobile personnelle Notice relative à l appel à candidatures du 6 novembre 2007 pour des services de télévision mobile personnelle La présente notice expose les caractéristiques de l appel à candidatures du Conseil supérieur

Plus en détail

APRES NETFLIX. Sensibilité des obligations de production de la télévision à la pénétration de la SVOD. Arthur Kanengieser

APRES NETFLIX. Sensibilité des obligations de production de la télévision à la pénétration de la SVOD. Arthur Kanengieser APRES NETFLIX Sensibilité des obligations de production de la télévision à la pénétration de la SVOD Résumé de l étude Arthur Kanengieser Sous la direction d Olivier Bomsel 1 er septembre 2014 Chaire ParisTech

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Les Services Mobiles NFC et les territoires

Les Services Mobiles NFC et les territoires Les Services Mobiles NFC et les territoires Atelier «Services Mobiles Territoriaux» 29 Avril 2010 Vaison La Romaine C Tournier-Lasserve - Resp. TIC et Services Mobiles Une nouvelle étape pour le développement

Plus en détail

For info about the proprietary technology used in comscore products, refer to http://comscore.com/about_comscore/patents

For info about the proprietary technology used in comscore products, refer to http://comscore.com/about_comscore/patents For info about the proprietary technology used in comscore products, refer to http://comscore.com/about_comscore/patents Introduction Le rapport Digital Future in Focus 2015 France vous présente les données

Plus en détail

Quels besoins pour les futurs réseaux mobiles?

Quels besoins pour les futurs réseaux mobiles? TABLE RONDE N 3 Quels besoins pour les futurs réseaux mobiles? FRATEL MARRAKECH 30 septembre / 1 er Octobre 2014 État des lieux du mobile au Maroc Le rôle du mobile a été essentiel au développement du

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION. Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez

DOSSIER D INFORMATION. Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez DOSSIER D INFORMATION Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez Avril 2014 LES ACTEURS LE CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

PREMIER MINISTRE MINISTERE DE LA CULTURE DE LA COMMUNICATION. Direction du développement des médias

PREMIER MINISTRE MINISTERE DE LA CULTURE DE LA COMMUNICATION. Direction du développement des médias PREMIER MINISTRE MINISTERE DE LA CULTURE DE LA COMMUNICATION Direction du développement des médias MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises Consultation

Plus en détail

DOSSIER L AVENIR DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ. Avril 2007. Revue de l OFCE 101

DOSSIER L AVENIR DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ. Avril 2007. Revue de l OFCE 101 DOSSIER L AVENIR DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ Avril 2007 L AVENIR DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ Introduction La libéralisation en cours dans le secteur de l énergie en Europe soulève deux questions qui sont

Plus en détail

SYNTHESE DE LA CONSULTATION RELATIVE A L'AVENIR DE LA TELEVISION NUMERIQUE TERRESTRE

SYNTHESE DE LA CONSULTATION RELATIVE A L'AVENIR DE LA TELEVISION NUMERIQUE TERRESTRE DIRECTION GÉNÉRALE DES MÉDIAS ET DES INDUSTRIES CULTURELLES JUILLET 2013 SYNTHESE DE LA CONSULTATION RELATIVE A L'AVENIR DE LA TELEVISION NUMERIQUE TERRESTRE Cette fiche présente une synthèse de la consultation

Plus en détail

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Préambule SICAE-OISE, dont le siège est situé à Compiègne, est fournisseur historique d électricité auprès

Plus en détail

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Première série de consultations ministérielles informelles en vue de préparer la COP21 Paris, les 20 et 21 juillet 2015 Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Paris, le 31 juillet 2015 Introduction

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t.

Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t. DECISION ANRT/DG/N 08/11 DU 1 er DECEMBRE 2011 RELATIVE A LA REVISION DE L ENCADREMENT PLURIANNUEL DES TARIFS DE TERMINAISON DU TRAFIC D INTERCONNEXION DANS LES RESEAUX FIXES ET MOBILES DES OPERATEURS

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

Rhône-Alpes passe au tout numérique, et ça commence par le 22 septembre 2010. Suis-je concerné(e)? Que dois-je faire?

Rhône-Alpes passe au tout numérique, et ça commence par le 22 septembre 2010. Suis-je concerné(e)? Que dois-je faire? Rhône-Alpes passe au tout numérique, et ça commence par le 22 septembre 2010 Suis-je concerné(e)? Que dois-je faire? Qu est-ce que le passage à la télé tout numérique? C est le remplacement du système

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT PROJET CONVENTION DE PARTENARIAT APPEL A PROJET POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE STRUCTURE MULTI SERVICES DEDIEE A LA MOBILITE DURABLE SUR L AGGLOMERATION BORDELAISE Entre : - La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Paris, 23 mars 2016 NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Objet : Réponse au livre vert de la Commission européenne sur les services financiers de détail. Réf. : COM(2015) 630 final P. J. : Réponse des autorités

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Les modèles économiques de la télévision locale hertzienne en France

Les modèles économiques de la télévision locale hertzienne en France Lesmodèleséconomiquesdela télévisionlocalehertzienneenfrance Analysecomparée Étuderéaliséeenfévrier2009,portantsur20chaînesexistanteset14 chaînesencoursdemontage. Auteurs:DidierBailleuxConsultantetTLSP(UniondesTélévisions

Plus en détail

Le déploiement des réseaux hertziens numériques et le passage au tout-numérique. Kit juridique à destination des pays francophones

Le déploiement des réseaux hertziens numériques et le passage au tout-numérique. Kit juridique à destination des pays francophones Le déploiement des réseaux hertziens numériques et le passage au tout-numérique Kit juridique à destination des pays francophones ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE 19-21 Avenue Bosquet, 75008,

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS FINANCES ET COMPTES PUBLICS LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS Une nouvelle étape à engager Rapport public thématique Synthèse Février 2016 g AVERTISSEMENT Cette synthèse est destinée à

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen Solutions de paiement sur facture opérateur Bilan S1 2012 Restitution du benchmark européen Bourse du commerce - 4 octobre 2012 #AFMM @MyAFMM Agenda Benchmark européen des solutions de paiement sur facture

Plus en détail

Joinville, le 4 Février 2008. CSA 39/43 quai A. Citroën 75015 Paris

Joinville, le 4 Février 2008. CSA 39/43 quai A. Citroën 75015 Paris Joinville, le 4 Février 2008 CSA 39/43 quai A. Citroën 75015 Paris Objet : Consultation publique du CSA en vue de l élaboration du schéma national d arrêt de la diffusion numérique et du basculement vers

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217 Nations Unies A/58/217 Assemblée générale Distr. générale 5 août 2003 Français Original: anglais Cinquante-huitième session Point 122 de l ordre du jour provisoire* Budget-programme de l exercice biennal

Plus en détail

OBJET : CONTRIBUTION DE L UNIC 16 JUILLET 2012 CONTRIBUTEURS : Pascal BOVÉRO, Hubert PÉDURAND, Dominique AYMARD.

OBJET : CONTRIBUTION DE L UNIC 16 JUILLET 2012 CONTRIBUTEURS : Pascal BOVÉRO, Hubert PÉDURAND, Dominique AYMARD. OBJET : CONTRIBUTION DE L UNIC 16 JUILLET 2012 CONTRIBUTEURS : Pascal BOVÉRO, Hubert PÉDURAND, Dominique AYMARD. RAPPORT : Kurt Salmon du 28 Juin 2012 MOTIF : Actualisation du schéma directeur du réseau

Plus en détail

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante.

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante. EBU - New Media Forum 2006 22 Juin 2006 Agenda Neuf cegetel en bref Image du marché français du haut débit et de la télévision payante L offre neuf TV Applications & évolutions 2 1 Qui sommes-nous? Un

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION DE VALORISATION ET D AIDE A L ORGANISATION

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Juin 2013 Contact FIEEC : Guillaume ADAM (gadam@fieec.fr) SYNTHESE CONSTAT : La croissance extraordinaire d Internet au cours des

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Plan national de numérotation

Plan national de numérotation Plan national de numérotation Partie 1, numérotation téléphonique avril 1999 1/21 Plan national de numérotation Partie 1, numérotation téléphonique 1. Généralités 3 1.1. Introduction 3 1.2. Objectifs 3

Plus en détail

Synthèse du Projet. Synthèse du projet EGO-PAC - 25 mars 2013 1

Synthèse du Projet. Synthèse du projet EGO-PAC - 25 mars 2013 1 Synthèse du Projet Synthèse du projet EGO-PAC - 25 mars 2013 1 CONTEXTE DU PROJET Le développement du numérique à l école connaît depuis quelques années une réelle effervescence. Grâce aux nombreux plans

Plus en détail

ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT

ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ESPACE RURAL ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Le 10 février 2010 ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT Une feuille de route pour la couverture intégrale

Plus en détail