Koudia Al Baïda - Maroc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Koudia Al Baïda - Maroc"

Transcription

1 Koudia Al Baïda - Maroc Une ferme éolienne d une puissance de 50 mégawatts Fiche n 9 Le groupe EDF s engage pour le développement durable Chaque semaine, avant le deuxième sommet de la terre qui se tiendra à Johannesburg du 26 août au 4 septembre, le groupe EDF présente des engagements concrets pour le développement durable. Deuxième sommet pour la terre 26 août 4 septembre 2002 Johannesburg 4 semaines Contact presse : tél. : 33 (0) Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 1

2 Avec une production annuelle de près de 200 millions de kilowattheures correspondant à environ 2% de la consommation électrique marocaine, soit l équivalent de la consommation de plus de habitants, le parc éolien de Koudia al Baïda est le premier au Maroc, l un des plus grand du monde arabe et africain et le plus important projet éolien auquel EDF a participé. La ferme éolienne de Koudia al Baïda L'éolien en site bien venté constitue aujourd'hui une solution très intéressante : elle ne nécessite pas de combustible fossile et son coût de fonctionnement est faible. C'est même l une des moins coûteuses parmi les énergies renouvelables quand le potentiel éolien local est suffisant, ce qui est le cas du site de Koudia al Baïda. La qualité exceptionnelle du potentiel éolien du détroit où s'engouffrent les vents puissants et réguliers et en particulier le Chergui dans le sens est-ouest de la Méditerranée vers l Atlantique, justifient la valorisation de cette ressource naturelle exceptionnelle. Les vents ont une vitesse comprise entre 7 et 15 m/s durant plus de la moitié de l année. La direction des vents est relativement stable: 56 % des vents sont de secteur Est et Sud Est et 40 % de secteur Ouest. Ces conditions permettent une production à pleine puissance de 4000 heures par an. Préserver l environnement Le parc éolien de Koudia al Baïda permettra en moyenne d éviter chaque année le rejet dans l atmosphère de tonnes de gaz carbonique. Ce chiffre a été calculé par rapport à la moyenne des rejets du parc de production marocain et pour- les 19 années d exploitation du site par la Compagnie Eolienne du Détroit. L énergie éolienne permet de produire de l électricité sans avoir à brûler de combustibles fossiles (charbon, fuel, gaz naturel etc.). Son développement est une des solutions pour lutter contre l effet de serre. Une étude d impact a été réalisée en préalable à la construction du parc éolien de Koudia al Baïda. Elle prend en compte les effets du parc éolien sur le milieu physique, le paysage, les riverains et leurs activités, sur l avifaune et les oiseaux migrateurs en particulier qui sont nombreux dans cette région du nord de l Afrique proche du détroit de Gibraltar. Afin de ménager des passages pour la migration des oiseaux, les turbines sont rassemblées en trois groupes distincts séparés les uns des autres par des espaces de plusieurs centaines de mètres. Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 2

3 Une évaluation de l impact de la ferme éolienne sur l avifaune migratrice a été réalisée, après sa mise en service, par le Groupe d Ornithologie du Maroc pendant la migration post nuptiale, de fin août à fin octobre Durant cette période, 9000 grands voiliers et 1300 passereaux ont été observés par vent d ouest (par vent d est, la migration se fait dans la région de Tanger). Les grands voiliers réagissent à la présence des éoliennes soit en les contournant par l ouest, soit en utilisant les trouées ménagées entre les éoliennes, soit en prenant de l altitude, tandis que les passereaux utilisent les trouées. Seuls deux oiseaux migrateurs ont péri après collision avec les pales d une éolienne. Caractéristiques techniques du parc éolien de Koudia al Baïda Situation géographique : 20 km au nord de Tétouan, 30 km à l'est de Tanger Nombre d'éoliennes : 84 réparties le long d'une crête de 8 km de long à une altitude comprise entre 370 et 560 m Puissance : 600 kw chacune Puissance totale installée : 50,4 mégawatts Poids d'une éolienne : 26 tonnes Hauteur des tours : 45 mètres Hélice tripale : diamètre 42 ou 44 mètres Poids d'une pale : 8,5 tonnes d acier et de fibres de verre Génie civil : SOGEA et EMT (Entreprise Marocaine de Terrassement) Pylônes : Elecam et DLM (Delattre Levivier Maroc) Electricité : Alstom Entreprise et Alcatel Maroc Aérogénérateurs : constructeur danois Vestas Durée du chantier : de mars 1999 à juillet Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 3

4 La Compagnie Eolienne du Détroit : une création ad hoc Le financement et l exploitation de Koudia al Baïda sont assurés par une société de droit marocain créée en 1998 à cet effet. Le capital de la Compagnie Eolienne du Detroit (CED) est réparti de la façon suivante : EDF (49%), Paribas Affaires Industrielles (35,5%), Jean Michel Germa, le promoteur du projet éolien et président de la société (15,5%). Le contrat signé entre la Compagnie Eolienne du Détroit (CED) et l Office National d Electricité marocain (ONE) est de type BOOT (Build Own Operate Transfer) : la CED conçoit, construit et exploite le site éolien pendant une durée de 19 ans avant de céder l ensemble des installations à l ONE. Durant cette période d exploitation de 19 ans, l ONE achète l intégralité de l électricité produite. La mise en service industrielle des installations a été effectuée le 30 août Les perspectives Le Maroc dispose d un potentiel éolien important avec des côtes bien ventées. Après le parc éolien à Koudia Al Baïda, l ONE envisage de développer de nouveaux sites de production sur la côte nord et sud du pays. Deux nouvelles fermes éoliennes devraient être implantées près de la région de Tanger et une autre près de Tarfaya, au sud du pays. Ces deux installations représenteront une puissance totale de 200 MW. Ces projets seront conduits dans le cadre d un contrat BOOT. En juin 2002, les entreprises Oismine et Union Fenosa ont été retenues par l ONE pour les négociations finales concernant le site de Tanger. Cinq autres sites de puissance inférieure devraient être également implantés sur la côte sud du Maroc, entre Essaouira et Dakhla. L ensemble représentera une puissance comprise entre 2,8 et 3,5 MW. Outre ces sites de grande taille, l ONE a participé avec la FONDEM 1 (Fondation Énergie pour le Monde) et la Province d Essaouira à l électrification du village de pécheurs de Moulay Bouzerktoune. Une centaine de personnes ont maintenant accès à l électricité grâce à l installation d une éolienne de 15 kilowatts par la société française Vergnet. 1 La FONDEM, dont EDF est un des membres fondateurs, est une ONG spécialisée dans des projets d électrification à partir d énergies renouvelables et localisés dans des pays en développement. Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 4

5 Le recours à l énergie solaire est également fréquent pour permettre le développement de projets d électrification rurale décentralisée. L exemple de la société Temasol : un consortium mené par Total Energie, aux côtés de ses actionnaires, TotalFinaElf avec sa filiale Total Maroc, et Electricité de France (EDF), a été retenu en mai 2002 pour l électrification de foyers au Maroc. Ce programme d électrification solaire, d un montant estimé à 13 millions d euros, s inscrit dans le cadre général du Programme d Electrification Rurale Globale du Maroc (PERG), mené par l ONE. Il concerne des régions rurales éloignées du réseau de distribution électrique et à l habitat dispersé, situées au sud-est de Rabat et de Casablanca. Chaque foyer sera équipé d un système comprenant un panneau solaire et une batterie, ce qui permettra d alimenter l éclairage et d autres équipements domestiques. La mise en place de ces systèmes doit se dérouler sur 4 ans à compter du deuxième semestre Afin de mettre en œuvre ce programme, de maintenir la fiabilité des systèmes, de garantir la qualité du service et d assurer la collecte des redevances payées par les utilisateurs pendant 10 ans, les trois partenaires créent une société marocaine «Total EDF Maroc Solaire» (TEMASOL). Total Energie, TotalFinaElf et EDF associent leurs compétences pour mener à bien ce projet tout à la fois innovant sur un plan économique et social, et respectueux de l environnement. Ce programme d électrification solaire s inscrit pleinement dans la démarche de développement durable des trois partenaires. EDF au Maroc La délégation d'edf au Maroc C'est en 1997, qu'a été créée la délégation générale d'edf à Casablanca, capitale économique du pays et siège de l ONE. Lydec : premier investissement d'edf au Maroc Depuis le 1 er août 1997, la société Lydec (Lyonnaise des Eaux de Casablanca dont EDF possède 18% du capital), a pris en charge pour trente ans la distribution de l électricité, de l eau et l assainissement pour la communauté urbaine de Casablanca, grande métropole de plus de quatre millions d habitants en très forte croissance urbaine. Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 5

6 Les premières actions réalisées ont porté sur le nettoyage des égouts, (indispensable pour empêcher que se renouvellent des inondations aussi catastrophiques que celles de décembre 1996), l amélioration du management et du service à la clientèle et les ressources humaines. Une solidarité franco-marocaine à l'épreuve de la tempête Dès le 31 décembre 1999, le Maroc a participé au mouvement de solidarité internationale des électriciens venus aider la France touchée par les tempêtes. Depuis Casablanca, 25 monteurs de LYDEC et 22 tonnes de matériel ont été dépêchés au Centre EDF de Gironde. EDF a pu également compter sur le soutien de l'one. Depuis, l ONE et LYDEC ont à nouveau apporté leur concours à EDF pour la mise en sécurité des réseaux : 35 monteurs de l ONE sont venus à Périgueux et 25 monteurs de Lydec ont travaillé à Mont de Marsan. L'énergie éolienne : Une installation éolienne peut se comparer à une installation hydraulique où le vent tiendrait le rôle de l'eau. L hélice à deux ou trois pales de l éolienne est l équivalent de la turbine hydraulique ; hélice ou turbine, mises en rotation par le vent ou l eau, entraînent une sorte de «grosse dynamo» (qu on appelle alternateur dans le cas de l hydraulique et génératrice dans celui de l éolienne) qui, elle, produit du courant. Pour produire ce courant, il faut que le vent ait une vitesse minimum : les éoliennes ne démarrent que si la vitesse du vent est supérieure à 5 m/s environ ; la puissance fournie est alors proportionnelle au cube de la vitesse. La rentabilité des installations éoliennes dépend donc de la qualité du "gisement" de vent disponible, que des études préalables permettent d'évaluer. Inversement, des vitesses excessives mettent en danger les installations et nécessitent des technologies particulières : matériaux à haute résistance pour affronter les brusques variations et les pointes exceptionnelles de la vitesse des vents, systèmes de régulation destinés à empêcher les hélices de s'emballer en cas de vent excessif (hélices à pas variables), éoliennes qu'il est possible de coucher en prévision des cyclones (comme celles qu EDF exploitent à la Désirade). Koudia Al Baïda Maroc : une ferme éolienne d une puissance de 50 Mégawatts 6

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui Animatrice : Mme Stella Anastasakis Transfert Environnement Mathieu Castonguay Martin Vaillancourt Cosmin Vasile Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Bâtiment et rapport à l énergie. Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013

Bâtiment et rapport à l énergie. Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013 Bâtiment et rapport à l énergie Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013 La perception culturelle de l énergie Dans l histoire humaine, la compréhension de l énergie provient de l expérience du froid Les

Plus en détail

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne Le grand quizz de l'énergie I Culture générale et vie quotidienne I Culture générale & Vie quotidienne 1) Combien d'énergie est consommée chaque année dans le monde? A 5 millions de tep (5 Mtep) B 11 millions

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES RENOUVELABLES SIG pour le développement des projets éoliens Département de Développement International Alejandro MAMIAN GIS Project Manager 1 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Lors du sommet mondial de Johannesburg, il y a eu la création de la Coalition de Johannesburg pour les énergies renouvelables, JREC.

Lors du sommet mondial de Johannesburg, il y a eu la création de la Coalition de Johannesburg pour les énergies renouvelables, JREC. La Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le Développement (Sommet de la Terre), organisée à Rio de Janeiro en 1992, a adopté le concept de Développement Durable qui concilie entre le développement

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel Production d électricité Différentes productions mondiales Différentes productions mondiales d origine renouvelable Les centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques L'énergie hydraulique est

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

ACCES A L ENERGIE : LES ACTIONS D EDF

ACCES A L ENERGIE : LES ACTIONS D EDF ACCES A L ENERGIE : LES ACTIONS D EDF Installation de panneaux solaires chez un client en zone rurale projet d électrification à partir d énergies renouvelables dans la province de Gaborone au Botswana

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE C est l énergie tirée du vent au moyen d un

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

Dossier de présentation Hydr Open

Dossier de présentation Hydr Open Dossier de présentation Hydr Open Prix de l Ingénierie du futur 2015 Introduction Le projet consiste à développer une technologie libre de micro-turbine hydraulique pour l électrification rurale et de

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DU MAROC :

ATTRACTIVITÉ DU MAROC : ATTRACTIVITÉ DU MAROC : À LA DÉCOUVERTE DES OCCASIONS D AFFAIRES DANS LES SECTEURS PORTEURS DE CE PAYS Une présentation de : Mohcine Chougrad, spécialiste de l'information d affaires Mai 2015 Qui sommes-nous?

Plus en détail

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES République du Sénégal Un peuple un but une foi POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES février 2012 1 Introduction A l instar des autres pays du monde, le Sénégal s est engagé depuis quelques années dans

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule.

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule. Glossaire Source : http://www.energie-info.fr/glossaire#top http://www.centreinfo-energie.com/ Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation

Plus en détail

L électricité hors-réseau

L électricité hors-réseau L électricité hors-réseau L énergie est là 02 03 Une énergie accessible en zone isolée Notre motivation Environ 1,6 milliard de personnes dans le monde n ont pas accès à l électricité. La majorité vit

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Les énergies renouvelables (éolien, solaire)

Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Une solution d avenir? Ou une arnaque? Et quel coût pour la collectivité? Jacky Ruste Ingénieur INSA Génie Physique Docteur-ingénieur de l université Nancy1

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

solutions sun2live TM

solutions sun2live TM solutions sun2live TM solaire + stockage d énergie par le Groupe meeco Production et stockage d énergie en tout lieu. sun2live est la solution du Groupe meeco en matière de génération d électricité distribuée

Plus en détail

L ÉOLIEN OFFSHORE EN FRANCE. Yohan Pires De Carvalho Alexis Varcin Promotion 2013

L ÉOLIEN OFFSHORE EN FRANCE. Yohan Pires De Carvalho Alexis Varcin Promotion 2013 L ÉOLIEN OFFSHORE EN FRANCE Yohan Pires De Carvalho Alexis Varcin Promotion 2013 INTRODUCTION le futur de l énergie éolienne se joue en mer l exploitation de la ressource éolienne en mer convient particulièrement

Plus en détail

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque OCTOBRE 2014 Dossier de presse Photographie : La centrale photovoltaïque de Curbans Crédits Photo : GDF SUEZ / MOIRENC CAMILLE 2 SOMMAIRE Introduction 3

Plus en détail

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION PRIX PRÉSIDENTIEL BAD 2014 Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION Maroc : Projet de centrale thermo-solaire

Plus en détail

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon.

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Lionel Taccoen Juillet 2011(revu janvier 2012) Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Le 21 juin 2011, l Agence de notation Fitch a mis en doute les objectifs de croissance officiels

Plus en détail

Rapport PwC 2011 Eolien offshore : vers la création d une filière industrielle française?

Rapport PwC 2011 Eolien offshore : vers la création d une filière industrielle française? Rapport PwC 2011 Eolien offshore : vers la création d une filière industrielle française? 13 décembre 2010 Groupe Strategy Table des matières Préambule Page 1 L éolien : un marché porteur 1 2 Quelle place

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Le module de financement de l Initiative d Exportation du Ministère d Economie et Technologie

Plus en détail

LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL... 6 CONSEIL D ADMINISTRATION... 8 COMITE DE DIRECTION...9 CHIFFRES CLES... 10

LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL... 6 CONSEIL D ADMINISTRATION... 8 COMITE DE DIRECTION...9 CHIFFRES CLES... 10 SOMMAIRE LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL........................ 6 CONSEIL D ADMINISTRATION............................ 8 COMITE DE DIRECTION..................................9 CHIFFRES CLES......................................

Plus en détail

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP Royaume du Maroc Ministère de l Aménagement du Territoire, de l Eau et de l Environnement Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération AND MDP Maroc : Organisation, procédures et

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Lettre d informations n 3 du bureau d études Abies

Lettre d informations n 3 du bureau d études Abies Lettre d informations n 3 du bureau d études Abies Renouveau des renouvelables! 2015 sera une année importante pour les énergies renouvelables avec la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Kerela» au Mali Le personnel du CSCOM de Kerela avec le nouveau réfrigérateur solaire Pays : Lieu d intervention

Plus en détail

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers Lafarge Maroc Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers > Le 13 mai 2014 Notre matinée d échanges Résultats de l exercice 2013 Projets d avenir de Lafarge Maroc Construire des villes meilleures

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

L énergie solaire photovoltaïque

L énergie solaire photovoltaïque Nos activités L énergie solaire photovoltaïque www.compagnieduvent.com La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ, pionnière française de l énergie éolienne, s est diversifiée, dès 2007, dans la production

Plus en détail

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ JEUX DU COMMERCE 2008 CAS COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ Éric Déry, CA, MBA Département des Sciences comptables Université du Québec à Trois-Rivières 2007 Toute reproduction, en

Plus en détail

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant :

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant : THEME ENJEUX ENERGETIQUES CH 1 : BESOINS EN ENERGIE 1. NOS DIFFERENTES SOURCES ET FORMES D ENERGIE 1.1. «Différence entre source d énergie et forme d énergie» Le travail de l homme qui veut pouvoir utiliser

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables en Ile-de-France Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables : définition Les nergies renouvelables par opposition aux nergies de stock (fioul, charbon, gaz,

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Carnet de Voyage au Vorarlberg, Juillet 2011 Axe IV : Relier & informer les acteurs locaux Objectif 2 : Encourager l exemplarité Voyage d études au Vorarlberg sur l architecture

Plus en détail

Les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables. Virginie Peeters, février 2010 Une énergie renouvelable est une énergie exploitable par l'homme, de telle manière que ses réserves ne s'épuisent pas. En d'autres termes, sa

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014 1 MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER Du 24 au 28 février 2014 DOSSIER D INSCRIPTION MAROC 2 Chiffres clés Capitale : Rabat Taux de croissance : 3,5 % (2012), 5,1 % (2013) Superficie : 710

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de Dioumanzana» Carte du Mali Pays : Mali Lieu d intervention : Village de Dioumanzana, unité de développement 721, commune

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013

Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013 Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013-1 - Sommaire Présentation; Cadre géographique; Population habitat; Avant le PERG; Le PERG (Configuration institutionnelle, Montage financier, Mode de contractualisation

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique Commentaire (photos de la centrale électrique Schwarze Pumpe au sud de Berlin) Lorsque la centrale électrique Schwarze Pumpe

Plus en détail

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Sommaire I. Présentation de la société CEEG. Spa II. Présentation des Projets EnR réalisés 2/25 I. Présentation de la société

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

L énergie électrique et ses dangers

L énergie électrique et ses dangers Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique L énergie électrique et ses dangers Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe : Première Date

Plus en détail

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 1. Le site de Moulin La Roche à COMMER en Mayenne : une nouvelle technologie dans un moulin réhabilité 2. La turbine VLH : Un concept

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE TOUL-ROSIERES

CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE TOUL-ROSIERES CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE TOUL-ROSIERES L EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE AU CŒUR DE LA LORRAINE DOSSIER DE PRESSE - Novembre 2012 LA CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE TOUL-ROSIERES : l excellence environnementale

Plus en détail

ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?(

ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?( ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?( PRESENTATION DU SCOOTER CHAPITRE 1 : LE CONTEXTE Le premier véhicule électrique, contrairement à ce que l on pourrait

Plus en détail

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 LE CREDIT AGRICOLE, ACTEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 1 ACCOMPAGNER NOS CLIENTS DANS LA

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS Novembre 2012 1 Plan de la présentation 1 Le marché de la croisière 2 Activité croisière dans les ports marocains 3 Perspectives

Plus en détail

L énergie au. Augmentation de la production d énergie de 185 % en 15 ans. Stratégie énergétique et développements récents.

L énergie au. Augmentation de la production d énergie de 185 % en 15 ans. Stratégie énergétique et développements récents. Mars 2013 L énergie au Royaume du Maroc Stratégie énergétique et développements récents Auteurs: Bertrand Andriani, Paul Lignières, Mark Barges, Amine Bennis, Ghalia Mokhtari Sommaire Une législation modernisée

Plus en détail

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque.

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Question n 1 L'homme a besoin d'énergie pour se déplacer, se chauffer, faire fonctionner ses machines,

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

L EXPERT EN TRANSPORT VERTICAL

L EXPERT EN TRANSPORT VERTICAL Dossier de presse - Février 2014 L EXPERT EN TRANSPORT VERTICAL S ÉLÈVE AU MAROC ASCENSEURS PRIVES ASCENSEURS D IMMEUBLES ET DE BUREAUX MONTE-CHARGES ÉLÉVATEURS POUR PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE MONTE-ESCALIERS

Plus en détail