La réglementation thermique 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réglementation thermique 2012"

Transcription

1 DOSSIER 2014 La réglementation thermique 2012 Une réglementation pour préserver notre avenir DÉFINITION La RT 2012 est la réglementation thermique applicable aux bâtiments construits en France depuis le 1 er janvier Elle fixe des objectifs ambitieux en termes de diminution des consommations d énergie et d efficacité énergétique des bâtiments. maison ossature bois - architecte Guillaume Belien Construction neuve Les bâtiments concernés et les dates d application La RT 2012 est applicable aux nouveaux bâtiments et nouvelles parties de bâtiments existants dont le permis de construire est déposé à partir du : 28 octobre 2011 pour les bâtiments neufs tertiaires (bureaux, enseignement, accueil de la petite enfance), les bâtiments publics ; 1 er mars 2012 pour les bâtiments d habitation en zone ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) ; 1 er janvier 2013 pour les autres bâtiments à usage d habitation (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, cités universitaires, foyers de jeunes travailleurs). La RT 2012 s applique également aux surélévations ou aux additions de bâtiments existants (soumis à permis de construire). Toutefois, si la surélévation ou l addition a une surface inférieure à 150m 2 et à 30% de la surface des locaux existants, elle est uniquement soumise aux exigences définies à l article R du Code de la Construction et de l Habitation (RT bâtiments existants «élément par élément», voir p.6). Bâtiments en attente de texte d application Hôtels, restaurants, commerces et locaux commerciaux, établissements sportifs, bâtiments de santé. Bâtiments exclus de l application de la RT 2012 Constructions provisoires prévues pour une durée d utilisation égale ou inférieure à 2 ans, bâtiments dont la température d utilisation est inférieure à 12 C, bâtiments d élevage et agricole, bâtiments servant de lieux de culte, bâtiments soumis à des règles particulières de température et d hygrothermie, bâtiments ouverts sur l extérieur, bâtiments chauffés ou refroidis pour des besoins industriels, bâtiments situés dans les DOM.

2 Les objectifs de la RT 2012 Pour être conforme à la RT 2012, il faut remplir à la fois des exigences de résultats et de moyens afin de : Réduire et limiter la consommation d énergie primaire* du bâtiment ; Optimiser la conception du bâti, indépendamment des systèmes énergétiques mis en oeuvre ; Limiter les surchauffes dans le bâtiment en période estivale. Le respect de la réglementation thermique est une obligation administrative qui, en cas de non conformité, fera l objet de poursuites et d amendes. La RT 2012 vise à encadrer les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments en fixant un seuil de consommation maximum à ne pas dépasser. L objectif affiché est de voir naître des constructions présentant une consommation maximale d énergie primaire* inférieure à 50 kwh/m 2.an contre 150 kwh/m 2.an avec la RT Les exigences de résultats Trois indicateurs doivent être respectés : le Bbio, la Cep et la Tic. Bbio Bbio max, Besoin bioclimatique L efficacité énergétique du bâtiment est définie par un coefficient sans unité, le Bbio. Il tient compte de la qualité de la conception du bâtiment et valorise la démarche bioclimatique (orientation, compacité, organisation des pièces, mitoyenneté,... indépendamment des systèmes de chauffage) pour limiter les besoins en énergie du bâtiment. Il oriente dès le départ le concepteur vers les produits qui optimiseront le plus possible les performances énergétiques du futur édifice. Le calcul du Bbio fait intervenir de très nombreux facteurs comme les déperditions surfaciques par les parois et les baies, l isolation et l inertie thermique, les apports solaires passifs, les apports internes, le scénario d occupation, l étanchéité à l air, l éclairage naturel, etc. Enfin, il est modulé selon le type de bâtiment, la localisation géographique des projets, leur altitude et la surface moyenne des logements. Cep Cep max, Consommation d énergie primaire* Ce coefficient définit la consommation maximale du bâtiment en énergie primaire* en prenant en compte 5 usages : chauffage, ECS (eau chaude sanitaire), refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateur, circulateur, pompe). Cep max = 50 kwh/m 2.an, modulé pour chaque projet en fonction de la localisation géographique, de l altitude, du type de bâtiment et de la surface des logements. Cette exigence impose le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement. Tic Tic ref, Température intérieure conventionnelle Étiquette énergie Valeurs et références de l étiquette énergie exprimées en kwh ep /m 2.an La Tic caractérise le confort d été afin d éviter les surchauffes dans un bâtiment sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. Cette mesure impose que la température maximale atteinte dans les locaux, durant une période de 5 jours consécutifs, soit inférieure à un seuil. Elle est calculée à partir de données météo et d éléments du bâti (inertie, isolation, protection solaire, etc.). * Énergie primaire et énergie finale : - L énergie finale est l énergie mesurée chez l utilisateur (kwh d électricité, litres de fioul, etc.) ; - L énergie primaire correspond à l addition de l énergie finale et des pertes de distribution, des consommations des producteurs et transformateurs d énergie. Pour convertir une énergie finale en énergie primaire, on applique un coefficient de conversion conventionnel : 2,58 pour l électricité, 1 pour les autres énergies. 2

3 Bbio et Cep pour l Allier Cep max Exemples de Bbio et de Cep appliqués à l Allier Pour une maison individuelle de 120 m 2, énergie gaz, fioul ou électricité, selon l altitude : 03 H1c Allier : Zone climatique H1c source : ministère du développement durable Altitude < 400 m Bbio max = 72 Cep max = 60 kwh/m 2.an (énergie bois : 75 kwh/m 2.an) m < altitude < 800 m Bbio max = 84 Cep max = 70 kwh/m 2.an (énergie bois : 85 kwh/m 2.an) 3. Altitude 801 m et plus Bbio max = 96 Cep max = 80 kwh/m 2.an (énergie bois : 95 kwh/m 2.an) Les exigences de moyens Le traitement de l étanchéité à l air du bâtiment Une fois la construction achevée, cette mesure doit être réalisée par un opérateur autorisé par le Ministère en charge de la construction, conformément à la norme NF EN Il est recommandé d effectuer un ou plusieurs tests intermédiaires, notamment une fois le bâtiment hors d eau et hors d air, pour pouvoir corriger les éventuels défauts de mise en oeuvre le plus tôt possible. En adoptant une démarche qualité de l étanchéité à l air du bâtiment En maison individuelle, si le maître d ouvrage a mis en oeuvre une démarche qualité agréée par l administration, il doit réaliser le «test à la porte soufflante» sur un échantillon représentatif de ses constructions, en plus des vérifications qu il doit réaliser lors des différentes étapes de la construction. Dans le cas contraire, il est tenu de réaliser ce test pour chacune des maisons construites. En logement collectif, le «test à la porte soufflante» est obligatoire jusqu en 2015, le temps que le maître d ouvrage prépare une démarche qualité agréée par l administration. Sa mise en oeuvre lui permet de réaliser le test sur un échantillon représentatif de ses logements. Le traitement des ponts thermiques test à la porte soufflante Les ponts thermiques doivent être maîtrisés. Valeurs maximales : 0,28 W/m 2.K pour les ponts thermiques surfaciques ; 0,6 W/m.K pour les linéiques (flux de chaleur passant au travers d un mètre linéaire pour une différence de 1 C entre les deux ambiances. Il est plus facile d atteindre ces valeurs avec une isolation par l extérieur ou répartie (par exemple : murs isolants des maisons en bois) qu avec une maçonnerie doublée par l intérieur. Isolation par l intérieur engendre des ponts thermiques Isolation par l extérieur supprime les ponts thermiques Le test de perméabilité à l air est obligatoire en logements individuels et collectifs neufs. FROID FROID La perméabilité est justifiée soit : Par mesure Le «test à la porte soufflante» permet de mesurer l étanchéité à l air et l indice Q4 Pa_surf. Sous une pression différentielle de 4 Pascals, la valeur obtenue doit être inférieure à 0,6 m 3 /h.m 2 de parois froides pour une maison individuelle ou accolée et inférieure à 1 m 3 /h.m 2 de parois froides pour des logements collectifs. extérieur intérieur plancher extérieur intérieur plancher 3

4 La surface de baie vitrée En logement, elle doit être au minimum de 1/6 de la surface habitable pour favoriser l éclairement naturel et, en hiver, les apports thermiques solaires. Corollaire de cette mesure, des protections solaires efficaces doivent être prévues afin d éviter les surchauffes estivales. L utilisation d énergies renouvelables En maison individuelle, recours obligatoire à une source d énergie renouvelable ou à une solution alternative. Soit production d eau chaude sanitaire (ECS) avec des capteurs solaires thermiques certifiés, minimum 2 m 2 de capteurs ; Soit raccordement à un réseau de chaleur utilisant 50% d énergie renouvelable ou une énergie de récupération ; Soit production d ECS thermodynamique avec un coefficient de performance COP > 2 (selon le référencement de la norme d essai EN ) ; Soit production de chauffage et / ou d ECS assuré par une chaudière à micro-génération. À noter que la production locale d énergie (par exemple : électricité photovoltaïque) est prise en compte dans le calcul de la Cep, à concurrence de 12 kwh ep /m 2.an quelle que soit la puissance de l installation. Les contrôles et les sanctions Au dépôt du permis de construire (PC) Obligation de produire une attestation de prise en compte de la RT Il s agit d une étude thermique standard (réalisée par un bureau d études thermiques avec un logiciel accrédité) donnant le Bbio. De plus, pour les bâtiments de surface hors-oeuvres nette (SHON) > m 2, le maître d ouvrage doit également fournir avant le dépôt du PC, une étude de faisabilité technique et économique des diverses solutions d approvisionnement en énergie de la construction (depuis le 1er janvier 2008, article L du CCH, Code de la Construction et de l Habitation introduit par la loi du 13 juillet 2005). Cette mesure est destinée à favoriser les recours aux énergies renouvelables et aux systèmes les plus performants. Le maître d ouvrage a la liberté de choisir la ou les sources d énergie de la construction, guidé par les conclusions de cette étude qui visent notamment à raisonner selon des indicateurs énergétiques, environnementaux et économiques. À l achèvement des travaux Obligation du maître d ouvrage de fournir à l autorité qui a délivré le PC, une attestation de conformité à la RT Cette attestation doit être établie par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme ayant certifié la performance énergétique du bâtiment dans le cadre de la délivrance d un label ou un architecte. Ce document (récapitulatif standardisé de l étude thermique) doit être laissé à disposition pendant 5 ans après l achèvement des travaux. Cette attestation : Reprend l étude thermique mise à jour ainsi que les résultats du test d étanchéité à l air obligatoire ; Démontre les caractéristiques et la mise en oeuvre convenable des matériaux liés à l enveloppe ; Le bon usage du bâtiment Mise en place de la mesure des consommations d énergie du bâtiment par usage et par énergie. Information de l occupant à minima mensuellement (compteurs situés dans le volume habitable). En logement, comptage des consommations par logement et par type d usage ; En tertiaire, comptage par usage et par tranche de surface. 4 panneaux solaires thermiques et larges baies vitrées orientées au sud - Saint Menoux Mentionne toutes les caractéristiques du bâti prises en compte pour l étude thermique ; Mentionne tous les indicateurs importants : Cep, Tic et Bbio. Justification Le maître d ouvrage peut justifier les valeurs des produits mis en oeuvre : Soit par le marquage CE qui comprend les caractéristiques thermiques ; Soit par les normes françaises NF ou avis techniques ou normes nationales équivalentes. Sanctions Le non respect de la RT est soumis à : Une amende de uros pour les personnes physiques. La peine est portée à uros pour les personnes morales (article L du CCH) ; L obligation de mettre en conformité le bâtiment ou de le démolir.

5 Bâtiment existant Les bâtiments concernés et les dates d application Comme son nom l indique, la RT existant est applicable aux bâtiments résidentiels et tertiaires existants. Elle impose au maître d ouvrage une amélioration significative des caractéristiques thermiques et de la performance énergétique d un bâtiment à l occasion de travaux de rénovation thermique et énergétique. La «RT existant élément par élément» est applicable depuis le 31 octobre 2007 aux bâtiments existants résidentiels et non-résidentiels de moins de 1000m 2. La «RT existant globale» s applique depuis le 31 mars 2008 aux bâtiments résidentiels et tertiaires respectant simultanément les trois conditions suivantes : Leur Surface Hors Œuvre Nette (SHON) est supérieure à 1000 m² ; La date d achèvement du bâtiment est postérieure au 1er janvier 1948 ; Et le coût des travaux de rénovation thermique décidés par le maître d ouvrage est supérieur à 25% de la valeur hors foncier du bâtiment, soit les grosses rénovations. Le décret du 13 avril 2012 complète ce dispositif. Depuis le 1er janvier 2013, il est obligatoire d établir un document attestant de la bonne prise en compte de la RT existant lorsque le projet est soumis à une autorisation de construire (déclaration préalable et permis de construire). Cette attestation doit être établie à l achèvement des travaux par : Un contrôleur technique ; Ou un diagnostiqueur DPE (diagnostic de performance énergétique : pour les maisons individuelles uniquement) ; Ou un organisme certificateur ; Ou un architecte. Bâtiments exclus de l application de la RT existant Constructions provisoires prévues pour une durée d utilisation égale ou inférieure à 2 ans ; Bâtiments dont la température d utilisation est inférieure à 12 C ; Bâtiments d élevage et agricole, bâtiments servant de lieux de culte ; Bâtiments soumis à des règles particulières de température et d hygrothermie ; Bâtiments ouverts sur l extérieur ; Bâtiments chauffés ou refroidis pour des besoins industriels ; Bâtiments situés dans les DOM. source : 5

6 La RT Existant «élément par élément» L arrêté du 3 mai 2007 définit une performance minimale à respecter à l occasion des travaux de rénovation pour chaque élément remplacé ou installé. Ventilation mécanique Parois opaques Eau chaude sanitaire Parois vitrées Refroidissement Éclairage Chauffage Énergies renouvelables (bois) Lorsqu un maître d ouvrage décide de remplacer/installer un élément d isolation, un équipement de chauffage, de production d eau chaude, de refroidissement, de ventilation ou un équipement d éclairage (ce dernier poste ne concerne que les bâtiments tertiaires), il doit installer des produits de performance supérieure aux caractéristiques minimales mentionnées dans l arrêté du 3 mai Les exigences ont pour ambition de cibler les techniques performantes tout en tenant compte des contraintes de l occupant, ce qui permettra, en intervenant sur suffisamment d éléments, d améliorer significativement la performance énergétique du bâtiment dans son ensemble. Par exemple Si des fenêtres sont remplacées, les nouvelles fenêtres doivent, sauf cas particulier précisé dans le texte, présenter une performance minimale qui correspond à un double vitrage à isolation renforcée ; source : poêle à granulés de bois La RT Existant «globale» L arrêté du 13 juin 2008 impose un objectif de performance globale après travaux et oblige le maître d ouvrage à effectuer une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie, avant de soumettre une demande de permis de construire ou, si les travaux ne sont pas soumis à ce permis, préalablement à l acceptation des devis ou à la passation des marchés relatifs à ces travaux. Compte tenu de l importance des travaux entrepris, les principes retenus dans la réglementation sont proches de ceux de la RT 2005 applicable aux constructions neuves. 1. L évaluation de l état initial du bâtiment La consommation d énergie initiale du bâtiment est estimée par calcul. Celui-ci permet d évaluer la performance initiale du bâtiment, d orienter les choix de rénovation et d estimer l économie d énergie réalisée grâce aux travaux par rapport à la situation antérieure. 2. L économie d énergie Après les travaux, la consommation globale d énergie du bâtiment pour les postes de chauffage, d eau chaude sanitaire, de refroidissement, les auxiliaires, ainsi que l éclairage doit être inférieure à la consommation de référence de ce bâtiment (consommation du bâtiment rénové pour des performances imposées des ouvrages et des équipements qui le composent). En complément de cette exigence : Pour les logements, la consommation d énergie du bâtiment rénové pour le chauffage, le refroidissement et l eau chaude sanitaire doit être inférieure à une valeur limite qui dépend du type de chauffage et du climat. Cette consommation maximale est située entre 80 et 165 kwh/m².an selon les cas (moyenne actuelle du parc environ 240 kwh/m².an) ; Pour les bâtiments non résidentiels, les travaux doivent conduire à un gain de 30 % sur la consommation d énergie par rapport à l état antérieur. 3. Le confort d été Afin de limiter l inconfort des occupants et l utilisation de la climatisation, le bâtiment rénové doit assurer un confort d été acceptable, dans la mesure de ce qui est possible compte tenu du bâti existant. La température intérieure conventionnelle atteinte en été doit donc être inférieure à une température de référence. fenêtre à double vitrage Si les combles perdus d une maison ou d un immeuble sont isolés, une résistance thermique minimale R de 4,5 W/m² est exigée, c est à dire environ 15 à 20 cm d isolant thermique selon le type de matériau. 4. Les «garde-fous» Des performances minimales sont requises pour une série de composants (isolation, ventilation, système de chauffage,...), lorsque ceux-ci sont modifiés par les travaux de rénovation. 6

7 Évolution des RT La prochaine étape sera la RT 2020, appelée aussi RT BÉPOS pour «Bâtiment à Énergie POSitive». Ultime étape, car en plus d être passifs, les bâtiments produiront de l énergie, d où le bilan positif. Les principes du «BEPOS» La conception d'un bâtiment à énergie positive reprend les grands principes de la maison passive, en y ajoutant des éléments de productions d'énergie : Isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité ; Suppression des ponts thermiques et isolation répartie ou par l'extérieur ; Excellente étanchéité à l air ; Forte limitation des déperditions thermiques par renouvellement d'air via une ventilation double flux avec récupération de chaleur sur air vicié ; Captation passive et optimale de l énergie solaire ; 0 RT2000 RT2005 RT2012 RT2020 BEPOS Évolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs exprimée en kwh ep /m 2.an Qu est ce qu un «BEPOS»? Un bâtiment à énergie positive «BEPOS» est un bâtiment qui produit plus d énergie (électricité, chaleur) qu il n en consomme pour son fonctionnement. Il s agit généralement d un bâtiment à très basse consommation d énergie, voire passif, très performant et équipé en moyens de production d énergie pour répondre à ses besoins. Les toits, murs, voire les fenêtres ou d autres éléments (verrières de véranda ou balcons, murs d enceinte, toiture de garage ou appentis, fondations, etc.) peuvent être mis à profit pour accumuler et restituer de la chaleur ou produire de l électricité. Le caractère excédentaire en énergie («positif») est permis par des principes constructifs et bioclimatiques, mais aussi par le comportement des usagers (gestion efficiente des usages, des consommations de l électroménager et de l informatique, de la mobilité, etc.). La quantité d énergie produite sur le toit, les murs, les ombrières,... doit au moins compenser la somme des consommations énergétiques moyennes annuelles dans la maison. Protections solaires et dispositifs de rafraîchissement passifs ; Limitation des consommations d énergie des appareils ménagers ; Équipement en moyens de captage ou production d'énergie (capteurs solaires thermiques, capteurs photovoltaïques, aérogénérateur, pompe à chaleur sur nappe, sondes géothermiques verticales, etc. ; Récupération et utilisation optimales des eaux pluviales ; Épuration naturelle par bassins plantés. L'énergie excédentaire peut être fournie aux bâtiments voisins ou injectée sur des réseaux électriques ou de chaleur, privés ou publics. Étiquette énergie maison bioclimatique - arch. Lerner, Menis & Noailhat 7

8 DOSSIER 2014 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Textes réglementaires RT 2012 Décret n et arrêté du 26 octobre 2010 ; Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments (rectificatif) ; Décret n du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions ; Arrêté du 11 octobre 2011 ; Décret n du 27 janvier RT existant Arrêté du 03 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants. Cet arrêté définit les exigences de la «RT élément par élément», en application de l article R du Code de la construction et de l habitation ; Arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font l objet de travaux de rénovation importants. Cet arrêté définit les exigences réglementaires applicables et le niveau de performance à atteindre pour la «RT globale», en application des articles R et R du Code de la Construction et de l Habitation. En savoir + Bibliographie (disponible au CAUE03) «RT 2012 et RT Existant - Réglementation thermique et efficacité énergétique», D. Molle et P-M. Patry, éditions Eyrolles ; «L essentiel de la RT Obligations et mise en oeuvre de la réglementation thermique», P. Leblond, éditions Le Moniteur ; «Une maison bioclimatique», dossier CAUE03, 4 pages, disponible au CAUE ou sur notre site internet. Liens utiles Site officiel de la réglementation thermique : Association Effinergie : maison individuelle - Imholz architectes & associés Espace Info Énergie de l Allier (EIE03) Permanences MONTLUÇON tous les mardis et sur rendez-vous les autres jours à : Maison de l Habitat - 4 Quai Turgot Montuçon MOULINS le dernier vendredi de chaque mois sur rendezvous au : 27 rue de Villars Moulins VICHY les jeudis et vendredis sur rendez-vous à : Atrium - Maison de l Habitat - 37 Avenue de Gramont Vichy Tél Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de l Allier (CAUE) Association à caractère public chargée de promouvoir la qualité de l architecture, de l urbanisme et de l environnement. Architectes et paysagistes apportent des conseils gratuits et indépendants aux particuliers et aux collectivités locales, sur leurs projets de construction, d aménagement, d urbanisme, d exploitation agricole, de gîte..., sans faire de maîtrise d oeuvre. Ils se déplacent gratuitement sur rendez-vous. 14, cours Jean-Jaurès Moulins Tél Fax : Rédaction : Hervé Bocquet / CAUE03 Réalisation : (Moulins) 10/2014

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT 20 janv. 2011 Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Ministère de l'ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Rafael PEDREGAL représentant de la société NRJ Diags situé à : Numéro Voie Cité

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 AVRIL N 722 LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations Synthèse des orientations Sommaire Introduction Quelques définitions Les principes généraux Les exigences de moyens Les modalités d application La pathologie émergente Conclusion Sommaire Introduction

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet >

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet > Objet > RÄglementation thermique 2012 : aspects pratiques La präsente circulaire aborde tous les aspects pratiques de la räglementation thermique 2012 Å l occasion d un projet de construction neuve (ou

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

FICHES REGLEMENTAIRES

FICHES REGLEMENTAIRES Conseil & Etudes CODE : FR7 FICHES REGLEMENTAIRES RT 2012 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. Thème associé

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS)

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Les économies d énergie dans le bâtiment sont aujourd hui une priorité : comme nous l avons vu, les secteurs résidentiel et tertiaire représentent 44% de la consommation

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti.

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti. Principes de la RT2012 Une généralisation dans le neuf des bâtiments basse consommation diviser au moins par 2 les consommations par rapport à la RT 2005 Une exigence sur l efficacité globale du bâti portant

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Sentagnes représentant de la société Sentagnes situé à : Numéro 9 Voie route

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE

ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE Sommaire ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE 1. Partie I - Construction - Performance énergétique... 5 1.1 Généralités... 5 1.2 Réglementation et Textes officiels... 5 1.2.1 Décret n 2010-1269 du 26

Plus en détail

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous.

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous. Bienvenue à toutes et tous. Programme de la session RT2012 : - Historique de la réglementation. - Pourquoi cette RT2012. - Qu est-ce que l énergie primaire? - A qui s applique cette RT2012 et à quelle

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la réalisation de l étude de faisabilité pour les bâtiments de plus de 1000 m 2 et de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France

Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France COTITA IDF 8 novembre 2011 Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les évolutions de la Réglementation Thermique 2012 Qu est-ce que la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)?

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES VILLE DE MAISONS-LAFFITTE REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES La loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement

Plus en détail

représentant de la société situé à : Cadastre : SECTION 21 parcelle 249 - lotissement MUENCHHOF 2ieme tranche

représentant de la société situé à : Cadastre : SECTION 21 parcelle 249 - lotissement MUENCHHOF 2ieme tranche RAPPORT Formulaire d attestation de la réalisation de l étude de faisabilité pour les bâtiments de plus de 1000 m 2 et de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

Présentation synthétique de la RT2012

Présentation synthétique de la RT2012 RT 2012 ThermiConseil France Présentation 2 Vidéo explicative http://thermiconseil.fr/822/la_rt_2012/vid%c3%a9o_rt2012.html 3 RT2012 : Evolution réglementaire et performance 4 RT2012 : Evolution réglementaire

Plus en détail

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire I LES 4 ÉTAPES POUR OBTENIR LA RT 2012 1 Connaître sa zone 2 Profiter au maximum de l énergie gratuite (Biomax) Un des points pris en compte est le BIOmax.

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la réalisation de l étude de faisabilité pour les bâtiments de plus de 1000 m 2 et de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis

Plus en détail

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage IGNES (les Industries du Génie Numérique, Energétique et Sécuritaire) rassemble 60 entreprises industrielles

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

LA REGLEMENTATION «VERANDA»

LA REGLEMENTATION «VERANDA» LA REGLEMENTATION «VERANDA» Il est impossible de construire une véranda sans déposer une autorisation préalable en mairie. Depuis le 1/1/2012, décret 2011-1771, les communes sont soumises à un document

Plus en détail