BND rapport annuel 2000 BND BANQUE NATIONALE DE DONNEES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BND rapport annuel 2000 BND BANQUE NATIONALE DE DONNEES"

Transcription

1 BND BANQUE NATIONALE DE DONNEES RAPPORT ANNUEL

2 TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION CONTENU DE LA BND DONNEES GENERALES CONNUES DE LA CDC DONNEES ISSUES DE LA BND RAPPORT ANNUEL AGENTS CNRACL Statistiques annuelles générales Recensement des accidents du travail (tous types d accidents ) Récapitulatif des accidents du travail selon le type(maladies professionnelles comprises) Répartition des accidents selon l'ancienneté des agents(tous types...7 d événements confondus) Répartition des événements avec arrêt de travail par type Récapitulatif de l ensemble des accidents par discipline d équipement - secteur hospitalier Récapitulatif de l ensemble des événements par famille de métiers du personnel territorial Statistiques annuelles hospitalières, par type d accident Statistiques annuelles hospitalières : les accidents de service Recensement des accidents de service Répartition des accidents de service par sexe et par tranche d âge Répartition des accidents de service par tranche horaire Répartition des accidents de service par élément matériel Répartition des accidents de service par siège des lésions Répartition des accidents de service selon la nature des lésions Répartition des accidents de service par groupe de personnel hospitalier Répartition des accidents de service par discipline d équipement Répartition des accidents de service par sous- famille de métiers Statistiques annuelles hospitalières : les accidents de trajet Recensement des accidents de trajet Répartition des accidents de trajet par sexe et tranche d âge Répartition des accidents de trajet selon le moyen de locomotion et la cause de l accident Répartition des accidents de trajet par siège de lésions Répartition des accidents de trajet selon la nature des lésions Statistiques annuelles territoriales, par type d accident Statistiques annuelles territoriales : les accidents de service Recensement des accidents de service Répartition des accidents de service par sexe et par tranche d âge Répartition des accidents de service par tranche horaire Répartition des accidents de service par élément matériel Répartition des accidents de service par siège des lésions Répartition des accidents de service selon la nature des lésions Répartition des accidents de service selon les facteurs potentiels des accidents Répartition des accidents de service par filière Répartition et fréquence des accidents de service par groupe de métiers Statistiques annuelles territoriales : les accidents de trajet Recensement des accidents de trajet Répartition des accidents de trajet par sexe et tranche d âge Répartition des accidents de trajet selon le moyen de locomotion et la cause de l accident Répartition des accidents de trajet par siège de lésions Répartition des accidents de trajet selon la nature des lésions SALARIES DU REGIME GENERAL Statistiques annuelles générales Recensement des accidents du travail (tous types d accidents ) Récapitulatif des accidents du travail selon le type Répartition des accidents de travail selon l'ancienneté des agents Répartition des accidents avec arrêt de travail par année et par type d'accident Récapitulatif de l ensemble des accidents par disciplines d équipement Récapitulatif de l ensemble des accidents par métiers du personnel territorial Statistiques annuelles hospitalières, par type d accident Statistiques annuelles hospitalières : Les accidents de travail Recensement des accidents de travail Répartition des accidents de travail par sexe et par tranche d âge Répartition des accidents de travail par tranche horaire Répartition des accidents de travail par élément matériel Répartition des accidents de travail par siège des lésions Répartition des accidents de travail selon la nature des lésions

3 Répartition des accidents de travail par groupe de personnel hospitalier Répartition des accidents de travail par discipline d équipement Répartition et fréquence des accidents de travail par sous- famille de métiers Statistiques annuelles hospitalières : les accidents de trajet Recensement des accidents de trajet Répartition des accidents de trajet par sexe et tranche d âge Répartition des accidents de trajet selon le moyen de locomotion et la cause de l accident Répartition des accidents de trajet par siège de lésions Répartition des accidents de trajet selon la nature des lésions Statistiques annuelles territoriales par type d accident Statistiques annuelles territoriales : les accidents de travail Recensement des accidents de travail Répartition des accidents de travail par sexe et par tranche d âge Répartition des accidents de travail par tranche horaire Répartition des accidents de travail par élément matériel Répartition des accidents de travail par siège des lésions Répartition des accidents de travail selon la nature des lésions Répartition des accidents de travail selon les facteurs potentiels des accidents Répartition des accidents de travail par filière Répartition des accidents de travail par groupe de métiers Statistiques annuelles territoriales : les accidents de trajet Recensement des accidents de trajet Répartition des accidents de trajet par sexe et tranche d âge Répartition des accidents de trajet selon le moyen de locomotion et la cause de l accident Répartition des accidents de trajet par siège de lésions Répartition des accidents de trajet selon la nature des lésions

4 1 INTRODUCTION La collecte de données statistiques concernant les risques professionnels dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière apparaît aujourd hui comme une nécessité, tant sur le plan national qu au niveau européen. La commission des communautés européennes et son organisme statistique Eurostat souhaitent parvenir à une harmonisation du recueil statistique des maladies professionnelles et des accidents du travail pour mesurer l impact des directives qui ont été adoptées en matière d hygiène et de sécurité. Le ministère des affaires sociales nous a demandé de prêter notre concours à l opération de recueil de données dont la Caisse nationale d assurance maladie des travailleurs salariés est l organisme coordonnateur pour la France. C est pour répondre à cette demande que la Caisse des dépôts s attache à recueillir les informations nécessaires sur les accidents de service et les maladies professionnelles qui, à terme, permettront d analyser les risques non seulement au niveau des établissements mais également au niveau national. Cet objectif est mené en liaison avec la direction des hôpitaux, la direction générale des collectivités locales, la direction de la sécurité civile et la CNAMTS (direction des risques professionnels), ainsi que tous les acteurs concernés qui partagent cette préoccupation d intérêt général. Les données recueillies auprès des employeurs associées à celles générées par la CDC dans son rôle de gestionnaire des pensions et allocations temporaires d invalidité sont regroupées au sein d une banque de données nationale. La vocation de cette base de données est triple : - satisfaire l Union européenne en matière de statistiques, - apporter une aide technique aux collectivités en centralisant les données relatives aux risques professionnels et définir une politique globale en matière de prévention de ces risques. - Mettre à disposition l ensemble des informations selon les vecteurs de diffusion les plus performants : Au-delà du travail statistique, la définition de profils de métiers à risque permettra d initier avec les pouvoirs publics de véritables politiques de prévention basées sur des résultats scientifiques fiables. Ce rapport est le tout premier, et de ce fait ne comporte que les données transmises par les 10 premiers utilisateurs. L objectif est de démontrer le caractère opérationnel de la BND et l intérêt qu elle pourrait représenter grâce à un plus grand nombre d informations transmises. 2 CONTENU DE LA BND DONNEES GENERALES CONNUES DE LA CDC Pour l exercice 1999, le régime de l ATIACL (Allocation temporaire d invalidité des agents des collectivités locales) a concédé 2115 allocations pour un effectif de actifs. Parmi celles-ci, 1713 l ont été pour des accidents de service, 384 l'ont été au titre des accidents de trajet et 284 pour maladie professionnelle. Concernant les rentes d'invalidité, la CNRACL en a concédé 214. La répartition des allocations suivant le contexte est la suivante : 876 ATI concédées dans le secteur hospitalier, pour un effectif de agents, et 1239 ATI pour le secteur territorial pour un effectif de agents. Il est important de noter qu en matière d'accidents, l'atiacl ne rémunère que des taux supérieurs ou égaux à 10%. Le taux d exposition ( c est-à-dire le rapport entre le nombre de nouveaux allocataires et le nombre d actifs correspondant )des personnes en activité au risque accident du travail, est globalement de 0,012%. 4

5 2.1.2 DONNEES ISSUES DE LA BND Les premiers résultats contenus dans ce document concernent une dizaine de collectivités pour une population de près de agents (14000 agents relevant de la fonction publique et 4000 du régime général) du secteur territorial et de plus de agents (8500 agents relevant de la fonction publique et 2500 du régime général) du secteur hospitalier. Les données concernant les maladies professionnelles étant trop peu significatives, elles ne figurent que dans les tableaux généraux. Caractéristiques des tableaux La plupart des tableaux donnent la répartition des accidents avec arrêt, sans arrêt, ayant entraîné une IP (incapacité permanente). 3 tranches de taux d IP ont été définies: - < à 10%, de 10% à de 60%, > ou = à 60% pour les agents CNRACL; - < à 10%, de 10% à 66,66%, de 66,66% à 100% pour les salarié du régime général, - des accidents mortels. La ventilation de ces données se fait selon les critères de choix suivants : - type de collectivité, - sexe et tranche d âge, - métiers, branches administratives, - élément matériel, - Siège et nature de la lésion. Les statistiques financières n apparaissent pas car les données transmises sont partielles et ne reflètent pas l ensembles des collectivités Calculs des indicateurs Les calculs des indicateurs n ont pas été faits. En effet les données nécessaires c est-à-dire les ETP (équivalent temps plein) et heures travaillées n ont pas été transmises par toutes les collectivités. - Remarques sur les critères Les taux d IP : Des valeurs cibles ont été prédéfinies pour la ventilation des données en tranches. Les valeurs de 10%, 60% et 66,66% sont choisies en raison de l incidence en terme de gravité ou de réparation. Taux de 10% : Pour les salariés relevant du régime général de la sécurité sociale, ce taux permet le versement d une rente pour réparation de l incapacité permanente, en lieu et place d une indemnité en capital, attribuée pour un taux inférieur à cette valeur. En revanche, pour les agents relevant du régime de l ATIACL, le taux de 10% est la valeur minimum pour obtenir une allocation au titre de cette même réparation. Taux de 60% Il permet d élever à 50% des émoluments de base, les pensions des agents relevant de la CNRACL, admis à la retraite pour invalidité. Taux de 66,66% Ce taux est caractéristique du régime général : ses effets sont aussi divers que la concession d une pension d invalidité, la mensualisation des rentes d invalidité. De même, il permet la reconnaissance d une maladie présumée d origine professionnelle, non répertoriée aux tableaux des dites maladies. «Accident de service» : Ce terme est utilisé pour les agents de la CNRACL, et correspond au terme «accident de travail» pour les salariés du régime général. L incapacité temporaire totale (ITT) est le nombre de journées de congé accordées aux agents pour un accident du travail ou un accident de trajet. On peut donc remplacer ITT par congé. 5

6 3 RAPPORT ANNUEL 3.1 AGENTS CNRACL STATISTIQUES ANNUELLES GENERALES Recensement des accidents du travail (tous types d accidents ) CONTEXTE AVEC ARRET Nombre % Nombre % Nombre Nombre Hospitalier ,21 % ,56 % 2 0 Territorial ,79 % ,44 % 6 0 TOTAL ,00 % ,00 % Récapitulatif des accidents du travail selon le type(maladies professionnelles comprises) CONTEXTE Hospitalier Territorial TYPE D'EVENEMENT ACCIDENT DE SERVICE ACCIDENT DE TRAJET MALADIE PROFESSIONNELLE Sous total Hospitalier ACCIDENT DE SERVICE ACCIDENT DE TRAJET MALADIE CONTRACTEE EN SERVICE MALADIE PROFESSIONNELLE Sous total Territorial ENSEMBLE TOTAL

7 Répartition des accidents selon l'ancienneté des agents(tous types d événements confondus) CONTEXTE : HOSPITALIER SANS ARRET ANCIENNETE Moins de 5 ans à 10 ans à 15 ans ans et plus TOTAL CONTEXTE : TERRITORIAL ANCIENNETE SANS ARRET Moins de 5 ans à 10 ans à 15 ans ans et plus TOTAL Dans le secteur hospitalier les agents totalisant 15 ans et plus de service ont près de 62 % de l ensemble des accidents et 64 % des accidents avec arrêt de travail. Dans le secteur territorial cette même tranche d ancienneté ne représente que 48% des accidents. 7

8 Répartition des événements avec arrêt de travail par type CONTEXTE HOSPITALIER TYPE D EVENEMENT NOMBRE D ACCIDENT DE SERVICE 254 ACCIDENT DE TRAJET 54 MALADIE PROFESSIONNELLE 0 Le nombre d accidents de service avec arrêt de travail représente 34,55% du total. Le nombre d accidents de trajet avec arrêt représente 79,41 % de la totalité. CONTEXTE TERRITORIAL TYPE D EVENEMENT NOMBRE D ACCIDENT DE SERVICE 234 ACCIDENT DE TRAJET 40 MALADIE PROFESSIONNELLE 3 MALADIE CONTRACTEE EN SERVICE 1 Le nombre d accidents de service avec arrêt de travail représente 37,80% du total. Le nombre d accidents de trajet avec arrêt est de 47,61 % de la totalité. 8

9 Récapitulatif de l ensemble des accidents par discipline d équipement - secteur hospitalier DISCIPLINES D'EQUIPEMENT NOMBRE D SANS ARRET ADMINISTRATION, SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES AVEC ARRET ENTRAINE UN TAUX D'IP < 10% ENTRAINE UN TAUX D'IP DE 10% A 60% ENTRAINE UN TAUX D'IP > A 60% ADMINISTRATION SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES ADMINISTRATION, SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES DISCIPLINES SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES HEBERGEMENT COMPLET POUR PERSONNES AGEES DISCIPLINES SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE SECTION HOPITAL AUTRES DISCIPLINES DE LA SECTION HOPITAL CHIRURGIE MEDECINE OBSTETRIQUE SOINS DE LONGUE DUREE SOINS DE SUITE OU DE READAPTATION SECTION HOPITAL TOTAL GENERAL Près de 63 % des cas d accidents surviennent dans le section hôpital : seuls 29 % de ces accidents entraînent un arrêt. Le deuxième secteur le plus touché est celui des services hôteliers et techniques : 29% du total des accidents et 53 % d entre eux nécessitent un arrêt de travail. 9

10 Récapitulatif de l ensemble des événements par famille de métiers du personnel territorial FAMILLE METIER URBANISME TRAITEMENT DE L'INFORMATION SPORT SOCIAL SANTE PROTECTION LOGISTIQUE INFRASTRUCTURES ET RESEAUX ESPACES VERTS ET PAYSAGES CULTURE BATIMENT ET ARCHITECTURE AUTRE PERSONNEL AGENT POLYVALENT ADMINISTRATION ENSEMBLE TOTAL NOMBRE D % SANS ARRET AVEC ARRET ENTRAINTE UN TAUX D'IP < 10% ENTRAINE UN TAUX D'IP DE 10% A 60% ENTRAINE UN TAUX D'IP > A 60% EVENEMEN TS 2 0,28 % ,14 % ,56 % ,23 % ,83 % ,40 % ,27 % ,14 % ,85 % ,27 % ,13 % ,39 % ,56 % ,92 % % Plus de la moitié des accidents ont lieu dans le secteur de la logistique(51,27 %) et 44% de ces accidents ont nécessité un arrêt de travail. 10

11 3.1.2 STATISTIQUES ANNUELLES HOSPITALIERES, PAR TYPE D ACCIDENT Les accidents de service Les accidents de trajet Statistiques annuelles hospitalières : les accidents de service Recensement des accidents de service NOMBRE D'ACCIDENTS DE SERVICE Nombre d'événements 735 Evénements sans arrêt 481 Evénements avec arrêt 254 Evénements ayant entraîné une IP<10% 2 Evénement ayant entraîné une IP de 10% à - de 60% 0 Evénement ayant entraîné une IP >= 60% 0 Nombre d'événements mortels 0 Sur l ensemble des accidents de service, 34,55% ont donné lieu à un arrêt de travail. Remarque :le nombre d événements ayant entraîné une IP correspond aux seuls accidents de l année 2000 ayant entraîné une IP dans la même année. 11

12 Répartition des accidents de service par sexe et par tranche d âge TRANCHE D AGE FEMME HOMME ENSEMBLE Nombre % / Total Nombre % / Total Nombre % / Ensemble ans 1 0,17 % 5 3,13 % 6 0,82 % ans 44 7,65 % 14 8,75 % 58 7,89 % ans 75 13,04 % 21 13,13 % 96 13,06 % ans 70 12,17 % 19 11,88 % 89 12,11 % ans ,65 % 38 23,75 % ,80 % ans ,70 % 24 15,00 % ,46 % ans 82 14,26 % 27 16,88 % ,83 % ans 23 4,00 % 11 6,88 % 34 4,63 % ans 2 0,35 % 1 0,63 % 3 0,41 % ENSEMBLE ,00 % ,00 % ,00 % Pour la population féminine, les tranches d âge les plus touchées par les accidents sont les ans ( 27%) puis viennent ensuite les ans (21%) Répartition des accidents de service par tranche horaire TRANCHE HORAIRE 0h à 2h 2h à 4h 4h à 6h 6h à 8h 8h à 10h 10h à 12h 12h à 14h 14h à 16h 16h à 18h 18h à 20h 20h à 22h 22h à 24h SANS ARRET ENSEMBLE

13 Répartition des accidents de service par élément matériel ELEMENT MATERIEL NOMBRE % NOMBRE % NOMBRE % NOMBRE APPAREIL DE LEVAGE / MANUTENTION MUE PAR ENERGIE ELECTRIQUE OU PNEUMATIQUE 21 2,83 % 8 3,07 % 0 0,00 % 0 APPAREIL DE LEVAGE / MANUTENTION MUE PAR ENERGIE HUMAINE 8 1,08 % 2 0,77 % 0 0,00 % 0 APPAREILLAGE ET INSTALLATION FRIGORIFIQUES 1 0,13 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 APPAREILS METTANT EN OEUVRE DES PRODUITS DANGEREUX OU PROJECTIONS LIQUIDES 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 APPAREILS A PRESSION 2 0,27 % 2 0,77 % 0 0,00 % 0 APPAREILS DE LEVAGE ET DE MANUTENTION 12 1,62 % 8 3,07 % 0 0,00 % 0 APPAREILS OU USTENSILES METTANT EN OEUVRE DES PRODUITS CHAUDS, FOURS, ETUVES, APPAREILS DE CUISSON 3 0,40 % 2 0,77 % 0 0,00 % 0 AUTRES ELEMENTS MATERIELS 15 2,02 % 4 1,53 % 0 0,00 % 0 CHUTE OU GLISSADE DE PLAIN-PIED 73 9,85 % 26 9,96 % 1 50,00 % 0 CHUTE OU GLISSADE EN DENIVELE OU HAUTEUR (DESCENTE DE BUS, ESCALIER, ESCABEAU, MARCHES) 24 3,24 % 14 5,36 % 0 0,00 % 0 CONTACT / PROJECTION AVEC SANG ; URINE ; PRODUIT BIOLOGIQUE, ETC. SUR PEAU LESEE, MUQUEUSES ET YEUX CONTACT AVEC PRODUITS TOXIQUES, CORROSIFS, IRRITANTS, NOCIFS, CAUSTIQUES, SOUS TOUTES FORMES (Y COMPRIS ANTIMITOTIQUES) 84 11,34 % 1 0,38 % 0 0,00 % ,10 % 4 1,53 % 0 0,00 % 0 CONTACT AVEC UN MALADE AGITE 20 2,70 % 3 1,15 % 0 0,00 % 0 DIVERS 10 1,35 % 5 1,92 % 0 0,00 % 0 EFFORT LIE A LA MANIPULATION DE CHARGES 55 7,42 % 35 13,41 % 0 0,00 % 0 EFFORT LIE A LA MANUTENTION DE MALADES 75 10,12 % 51 19,54 % 0 0,00 % 0 ELEMENT MATERIEL NON PRECISE 1 0,13 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 EMPLACEMENT DE TRAVAIL ET SURFACES DE CIRCULATION (ACCIDENTS, CHUTES AVEC DENIVELLATION ) EMPLACEMENT DE TRAVAIL ET SURFACES DE CIRCULATION (CAS DES ACCIDENTS SURVENUS DE PLAIN-PIED) INCENDIE, EXPLOSION, APPAREIL METTANT EN OEUVRE DES PRODUITS OU ELEMENTS CHAUDS (FOUR, ETUVE, APPAREIL DE CUISSON, CAFETIERE, MICRO-ONDE, ETC.) MACHINES A COUPER ET TRANCHER (AUTRES QUE SCIES), A DEROULER ET DEFIBRER MACHINES A CYLINDRE POUR LAMINER, MELANGER, PLANER, IMPRIMER 10 1,35 % 7 2,68 % 0 0,00 % ,02 % 5 1,92 % 0 0,00 % 0 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 3 0,40 % 3 1,15 % 0 0,00 % 0 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 MACHINES A MEULER,PONCER, POLIR 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 MACHINES A TOURNER, PERCER, ALESER, FRAISER, 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 RABOTER LES METAUX MACHINES DE FILATURE, TISSAGE, CABLERIE, D'APPRET MACHINES PRODUCTRICES ET TRANSFORMATRICES D'ENERGIE MANIPULATION D'OBJETS, D'OUTIL A MAIN / INSTRUMENTS PORTATIFS 2 0,27 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 1 0,13 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 5 0,67 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 13

14 ELEMENT MATERIEL AVEC ARRËT P NOMBRE % NOMBRE % NOMBRE % NOMBRE MANIPULATION D'OUTILS OU D'INSTRUMENTS COUPANTS, PIQUANTS OU TRANCHANTS SOUILLES (SANG, URINE, PRODUIT BIOLOGIQUE, ETC.) ,08 % 5 1,92 % 1 50,00 % 0 MATIERES COMBUSTIBLES EN FLAMME 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 Non précisé 4 0,54 % 2 0,77 % 0 0,00 % 0 OBJET OU MASSE EN MOUVEMENT ACCIDENTEL OU NON OBJETS EN COURS DE MANIPULATION OU DE TRANSPORT MANUEL 46 6,21 % 20 7,66 % 0 0,00 % ,77 % 40 15,33 % 0 0,00 % 0 OBJETS, MASSES, PARTICULES EN MOUVEMENT ACCIDENTEL 12 1,62 % 7 2,68 % 0 0,00 % 0 OUTILS A MAIN 2 0,27 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 OUTILS MECANIQUES TENUS OU GUIDES A LA MAIN (MUS OU ALIMENTES ELECTRONIQUEMENT, PNEUMATIQUES OU A AUTRE COMMANDE MECANIQUE) 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 RAYONNEMENTS IONISANTS OU NON (Y COMPRIS MANIPULATION DE SOURCES RADIOACTIVES SOUS FORME SCELLEE OU NON-SCELLEE) 2 0,27 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 SCIES (EXCEPTE SCIES A MAIN ) 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 TRANSPORT DE MALADES 1 0,13 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 VAPEURS, GAZ ET POUSSIERES DELETERES 2 0,27 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 VEHICULES (A L'EXCLUSION DES CHARIOTS DE MANUTENTION ET DES ENGINS DE TERRASSEMENT ) 2 0,27 % 1 0,38 % 0 0,00 % 0 TOTAL % % 2 100% 0 Tableau représentant les 7 éléments matériels les plus souvent impliqués dans les accidents. ELEMENT MATERIEL NOMBRE MANIPULATION D'OUTILS OU D'INSTRUMENTS COUPANTS, PIQUANTS OU TRANCHANTS SOUILLES (SANG, URINE, PRODUIT BIOLOGIQUE, ETC.) CONTACT / PROJECTION AVEC SANG ; URINE ; PRODUIT BIOLOGIQUE, ETC. SUR PEAU LESEE, MUQUEUSES ET YEUX EFFORT LIE A LA MANUTENTION DE MALADES CHUTE OU GLISSADE DE PLAIN-PIED OBJETS EN COURS DE MANIPULATION OU DE TRANSPORT MANUEL EFFORT LIE A LA MANIPULATION DE CHARGES OBJET OU MASSE EN MOUVEMENT ACCIDENTEL OU NON ,08 % 84 11,34 % 75 10,12 % 73 9,85 % 65 8,77 % 55 7,42 % 46 6,21 % TOTAL ,79% 14

15 Répartition des accidents de service par siège des lésions SIEGE DES LESIONS Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % COLONNE VERTEBRALE Cervicale 19 2,25 % 14 4,53 % 0 0,00 % 0 0,00 % Coccyx 4 0,47 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Dorsale 30 3,55 % 20 6,47 % 0 0,00 % 0 0,00 % Lombaire ,00 % 81 26,21 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total ,27 % ,86 % 0 0,00 % 0 0,00 % MAINS Autre doigt 92 10,87 % 12 3,88 % 1 50,00 % 0 0,00 % Index 65 7,68 % 5 1,62 % 0 0,00 % 0 0,00 % Paume et dos 44 5,20 % 10 3,24 % 0 0,00 % 0 0,00 % Plusieurs doigts 4 0,47 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Pouce 67 7,92 % 11 3,56 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total ,15 % 40 12,94 % 1 50,00 % 0 0,00 % MEMBRES INFERIEURS ( PIEDS EXCEPTES) Cheville, cou de pied 46 5,44 % 27 8,74 % 0 0,00 % 0 0,00 % Cuisse 11 1,30 % 4 1,29 % 0 0,00 % 0 0,00 % Genou 54 6,38 % 23 7,44 % 1 50,00 % 0 0,00 % Hanche 9 1,06 % 3 0,97 % 0 0,00 % 0 0,00 % Jambe 28 3,31 % 13 4,21 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total ,49 % 70 22,65 % 1 50,00 % 0 0,00 % MEMBRES SUPERIEURS Avant-bras 26 3,07 % 7 2,27 % 0 0,00 % 0 0,00 % Bras 15 1,77 % 7 2,27 % 0 0,00 % 0 0,00 % Coude 12 1,42 % 5 1,62 % 0 0,00 % 0 0,00 % Epaule 36 4,26 % 17 5,50 % 0 0,00 % 0 0,00 % Poignet 20 2,36 % 7 2,27 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total ,88 % 43 13,92 % 0 0,00 % 0 0,00 % NON PRECISE Non précisé 3 0,35 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total 3 0,35 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % PIEDS Orteils 12 1,42 % 5 1,62 % 0 0,00 % 0 0,00 % Plante et dessus 15 1,77 % 5 1,62 % 0 0,00 % 0 0,00 % Talon 3 0,35 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total 30 3,55 % 12 3,88 % 0 0,00 % 0 0,00 % TETE (YEUX EXCEPTES) Bouche 6 0,71 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Face (sauf nez et bouche) 13 1,54 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Nez 5 0,59 % 1 0,32 % 0 0,00 % 0 0,00 % Région crânienne 22 2,60 % 5 1,62 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total 46 5,44 % 6 1,94 % 0 0,00 % 0 0,00 % TRONC (COLONNE VERTEBRALE EXCEPTEE) Abdomen 5 0,59 % 3 0,97 % 0 0,00 % 0 0,00 % Bassin 1 0,12 % 1 0,32 % 0 0,00 % 0 0,00 % Organes génitaux 2 0,24 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Région lombaire 7 0,83 % 4 1,29 % 0 0,00 % 0 0,00 % Thorax 9 1,06 % 7 2,27 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total 24 2,84 % 17 5,50 % 0 0,00 % 0 0,00 % YEUX Yeux 51 6,03 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Sous Total 51 6,03 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % TOTAL GENERAL ,00 % ,00 % 2 100,00 % 0 0,00 % : il peut y avoir plusieurs répartitions pour un même événement. Les parties du corps les plus exposées aux blessures sont d abord les mains (plus de 32% ),puis la colonne vertébrale (plus de 19%) 15

16 Répartition des accidents de service selon la nature des lésions NATURE DES LESIONS Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Atteinte ostéo-articulaire et/ou ,76 % ,11 % 0 0,00 % 0 0,00 % musculaire (entorse, douleurs d'effort, etc.) Autre nature de lésion 35 4,14 % 12 3,88 % 0 0,00 % 0 0,00 % Brûlure physique, chimique 19 2,25 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Commotion, perte de connaissance 2 0,24 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Contusion, hématome ,19 % 51 16,50 % 0 0,00 % 0 0,00 % Fracture 12 1,42 % 10 3,24 % 0 0,00 % 0 0,00 % Intoxication par ingestion, par inhalation, par voie percutanée Lésion potentiellement infectieuse due au produit biologique 2 0,24 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % 17 2,01 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Lésions de nature multiple 4 0,47 % 2 0,65 % 0 0,00 % 0 0,00 % Lésions internes 33 3,90 % 15 4,85 % 1 50,00 % 0 0,00 % Morsure 4 0,47 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Piqûre ,19 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Plaie ,29 % 17 5,50 % 1 50,00 % 0 0,00 % Présence de corps étrangers 19 2,25 % 0 0,00 % 0 0,00 % 0 0,00 % Réaction allergique ou inflammatoire 10 1,18 % 3 0,97 % 0 0,00 % 0 0,00 % cutanée ou muqueuse TOTAL % % % 0 0 % : il peut y avoir plusieurs répartitions pour un même événement. Les lésions résultant des accidents sont d abord des lésions articulaires et musculaires(plus de 36%), deuxièmement des piqûres ( plus de 16%) et troisièmement des plaies (plus de 12%). 16

17 Répartition des accidents de service par groupe de personnel hospitalier GROUPE DE PERSONNEL SANS ARRET AVEC ARRET ENTRAINE UN TAUX D'IP < 10% ENTRAINE UN TAUX D'IP DE 10% A 60% ENTRAINE UN TAUX D'IP > A 60% EVENE- MENTS AUTRE PERSONNEL DIRECTION ET ADMINISTRATION MEDICO-TECHNIQUE SERVICES DE SOINS TECHNIQUE TOTAL Les accidents de service ont principalement lieu dans les services de soins (72 %) pour lesquels 27% ont entraîné un arrêt de travail ainsi que dans les services techniques ( 20%) pour lesquels 57 % ont entraîné un arrêt de travail. 17

18 Répartition des accidents de service par discipline d équipement DISCIPLINES D'EQUIPEMENT EVENEME NTS SANS ARRET ADMINISTRATION, SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES AVEC ARRET ENTRAINE UN TAUX D'IP < 10% ENTRAINE UN TAUX D'IP DE 10% A 60% ENTRAINE UN TAUX D'IP > A 60% EVENEME NTS ADMINISTRATION SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES ADMINISTRATION, SERVICES HOTELIERS ET TECHNIQUES DISCIPLINES SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES HEBERGEMENT COMPLET POUR PERSONNES AGEES DISCIPLINES SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE SECTION HOPITAL AUTRES DISCIPLINES DE LA SECTION HOPITAL CHIRURGIE MEDECINE OBSTETRIQUE SOINS DE LONGUE DUREE SOINS DE SUITE OU DE READAPTATION SECTION HOPITAL TOTAL GENERAL Les 3 secteurs les plus touchés par le risque accident sont d abord les services hôteliers et techniques (27 %),puis dans la section hôpital les services de médecine (22%) et enfin de chirurgie (17%). Respectivement pour chacun 53%, 25% et 27% des accidents survenus ont entraîné un arrêt de travail. 18

19 Répartition des accidents de service par sous- famille de métiers SOUS FAMILLE METIER EVENE- MENTS % SANS ARRET AVEC ARRET ENTRAINE UN TAUX D'IP < 10% ENTRAI -NE UN TAUX D'IP DE 10% A 60% ENTRAI- NE UN TAUX D'IP > A 60% EMPLOIS TYPES DES SERVICES ADMINISTRATIFS, GENERAUX ET TECHNIQUES ADMINISTRATION APPROVISIONNEMENT MAGASINS BATIMENT BLANCHISSERIE COMMUNICATION/ ACCUEIL CUISINE, RESTAURATION, DISTRIBUTION ENTRETIEN HYGIENE GENIE TECHNIQUE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE/ ORGANISATION SECURITE CONTROLE D'ACCES 15 8,72 % ,33 % ,86 % ,12 % ,16 % ,51 % ,28 % ,40 % ,58 % ,91 % TRANSPORTS 14 8,14 % SOUS/TOTAL ,40 % EMPLOIS DES SERVICES SOIGNANTS ENCADREMENT SOIGNANT REEDUCATION SECTEUR SOCIAL SERVICE INFIRMIER SERVICE MEDICAL 3 0,54 % ,18 % ,72 % ,29 % ,08 % SERVICE 29 5,20 % MEDICO-TECHNIQUE SOUS/TOTAL ,92 % AUTRES EMPLOIS ENSEMBLE 5 0,68 % TOTAL %

20 Statistiques annuelles hospitalières : les accidents de trajet Recensement des accidents de trajet NOMBRE D'ACCIDENTS DE TRAJET Nombre d'événements 68 Evénements sans arrêt 14 Evénements avec arrêt 54 Evénements ayant entraîné une IP<10% 0 Evénement ayant entraîné une IP de 10% à - de 60% 0 Evénement ayant entraîné une IP >= 60% 0 Nombre d'événements mortels 0 Sur un total de 68 accidents de trajet, 79% d entre eux ont donné lieu à un arrêt de travail. Remarque :le nombre d événements ayant entraîné une IP correspond aux seuls accidents de l année 2000 ayant entraîné une IP dans la même année Répartition des accidents de trajet par sexe et tranche d âge TRANCHE D ÂGE FEMME HOMME ENSEMBLE Nombre % / Total Nombre % / Total Nombre % / Ensemble ans 1 2,00 % 2 11,11 % 3 4,41 % ans 8 16,00 % 3 16,67 % 11 16,18 % ans 5 10,00 % 2 11,11 % 7 10,29 % ans 8 16,00 % 0 0,00 % 8 11,76 % ans 5 10,00 % 3 16,67 % 8 11,76 % ans 12 24,00 % 5 27,78 % 17 25,00 % ans 9 18,00 % 1 5,56 % 10 14,71 % ans 2 4,00 % 2 11,11 % 4 5,88 % ENSEMBLE ,00 % ,00 % ,00 % Les agents féminins totalisent plus de 73% de l ensemble des accidents de trajet. Les femmes entre 45 et 54 ans sont victimes de 42 % des accidents de trajet. 20

Banque Nationale de Données. Rapport statistique Fonction publique territoriale

Banque Nationale de Données. Rapport statistique Fonction publique territoriale Banque Nationale de Données Rapport statistique Fonction publique territoriale 2013 Les Chiffres clés 2013 Flux BND Fonction publique territorial Caisse des dépôts Etablissement de Bordeaux PPGS 2 LES

Plus en détail

Les étapes de la déclaration

Les étapes de la déclaration GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES Les étapes de la déclaration De l accident à la décision d imputabilité 23/09/2014 Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation Introduction Comment

Plus en détail

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 ANALYSE Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 Juillet 2012 ÉDITO Chez les sapeurs-pompiers, l accidentologie est très marquée par les évènements survenus

Plus en détail

DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé

DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé COLLECTIVITÉ Raison sociale :... Ville :... Code postal :... Numéro de SIRET : Budget de gestion : Classification client : Contact dans

Plus en détail

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D Services, commerces et industries de l alimentation [En cours de rédaction]

Plus en détail

ÉDITO SOMMAIRE DES ACCIDENTS TOUJOURS EN AUGMENTATION

ÉDITO SOMMAIRE DES ACCIDENTS TOUJOURS EN AUGMENTATION Septembre 2013 ÉDITO Accident du travail : les indicateurs d absence s aggravent dans les conseils généraux et régionaux Depuis 2006, près de 130 00 agents (1) TOS* et personnels DDE** ont intégré les

Plus en détail

Date de l événement d origine Date de récidive, rechute ou aggravation. Date d expiration. Date de la visite. Membre supérieur Membre inférieur

Date de l événement d origine Date de récidive, rechute ou aggravation. Date d expiration. Date de la visite. Membre supérieur Membre inférieur N o d assurance maladie ATTESTATION MÉDICALE Code RAMQ 09926 Prénom et nom à la naissance Date de naissance Année Mois Jour Sexe Année Mois Date d expiration Init. Nom du médecin N o de permis N o de groupe

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

BAREME D INFIRMITE CRANE ET RACHIS MEMBRES SUPERIEURS DROITE GAUCHE MEMBRES INFERIEURS

BAREME D INFIRMITE CRANE ET RACHIS MEMBRES SUPERIEURS DROITE GAUCHE MEMBRES INFERIEURS BAREME D INFIRMITE L INFIRMITE PERMANENTE TOTALE - Aliénation mentale incurable et totale résultant directement et exclusivement d un accident 100 % - Perte complète de la vision des deux yeux 100 % -

Plus en détail

Risque AT 2012 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque. Industrie de la métallurgie. Etude 2013-253-CTN A novembre 2013

Risque AT 2012 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque. Industrie de la métallurgie. Etude 2013-253-CTN A novembre 2013 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Risque AT 212 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque Industrie de la métallurgie [En cours de rédaction] Version pour validation technique : [Document

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Principaux risques professionnels Risques liés aux manutentions /mobilisation de personnes, lombalgie, TMS Déplacements, mobilisation de personnes

Plus en détail

Les motifs de saisine de la commission de réforme

Les motifs de saisine de la commission de réforme Accueil > CDG71 > Santé au travail > Commission de réforme > Les motifs de saisine de la commission de réforme Les motifs de saisine de la commission de réforme Dernière modification le 22/07/2013 L'accident

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet Ergodistrib Ergonomie des postes de travail 2 e volet 1 Ergodistrib Observation des postes de travail 2 e volet 2 Sollicitations biomécaniques T.M.S. Organisation du travail Quand? et Pourquoi? Nous savons,

Plus en détail

Statistiques PACA Corse

Statistiques PACA Corse MP Maladies Professionnelles Santé & Sécurité au travail Accidents du Travail AT Accidents du Trajet TJ Risques professionnels PACA-Corse Edition août 2013 Santé & Sécurité au travail MP AT TJ Risques

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES Principaux textes concernant les commissions de réforme : Fonction publique de l état : Loi n 84-16 du 11 janvier 1984 Décret n 86-442 du 14 mars 1986

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL www.idf.direccte.gouv.fr LES ACCIDENTS DU TRAVAIL GRAVES ET MORTELS survenus en 2010 en Ile-de-France Les partenaires du PRST 2 (préventeurs, partenaires sociaux et Etat) ont souhaité œuvrer à une meilleure

Plus en détail

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend : Nota : l'anatomopathologie et les rayonnements ionisants ne sont

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend : Nota : l'anatomopathologie et les rayonnements ionisants ne sont Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire et les Services de Santé au Travail de la Loire Atlantique et du Maine et Loire. Il comprend : S M I C HÂTEAUBRIANT les principes de l évaluation

Plus en détail

1- LES CHUTES DE PERSONNES...

1- LES CHUTES DE PERSONNES... 7 1-1- LES CHUTES DE PERSONNES... sont la cause de plusieurs accidents de travail Les chutes n ont pas de cible. Qui n est pas tombé dans un stationnement, en sortant de sa voiture, en se rendant à sa

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

Préparation à la pratique

Préparation à la pratique Debout, Préparation à la pratique Frotter le visage Pour faire circuler l énergie Taper sur tout le corps (2 fs) pour réchauffer le corps pour réveiller le Yang, même l après midi après la sieste pour

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick)

Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick) Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick) Le danger : propriété ou capacité intrinsèque d un équipement, d une substance, d une méthode de travail, de causer

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 L organisation de la sécurité sociale 21. Chapitre 1 L organisation administrative 23

Table des matières. Partie 1 L organisation de la sécurité sociale 21. Chapitre 1 L organisation administrative 23 Introduction La place de sa sécurité sociale dans le système de protection sociale 5 I. La construction du système de protection sociale 5 1. Les influences de Bismarck et de Beveridge 6 2. La structuration

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises Objectif Les maîtres/ses d apprentissage, ainsi que les formateurs/trices

Plus en détail

Questionnaire salarié

Questionnaire salarié Qualité de l'enquêteur : Médecin du travail Infirmière Code postal du siège social de l'entreprise : Le salarié appartient-il à une entreprise de moins de 10 salariés? Attention: cette enquête ne concerne

Plus en détail

Protection Familiale

Protection Familiale 1 Protection Familiale QUELQUES CHIFFRES : 25 millions de foyers de potentiel, dont : * 3,8 millions de contrats en cours, tous réseaux de distribution confondus (14%) 11 millions d accidents de la vie

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné!

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! 0 Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! À votre travail, vous utilisez des peintures, colles, graisses, encres, solvants, désherbants, ce sont des produits chimiques. Ils se présentent

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Objectif Les apprenants soulèvent et portent des charges correctement. Public-cible - Des apprenants

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

> Assurance des Risques statutaires. Manuel de gestion des prestations

> Assurance des Risques statutaires. Manuel de gestion des prestations > Assurance des Risques statutaires Manuel de gestion des prestations >Sommaire > Justificatifs pour règlement.... 3. > Déclaration de sinistres des agents affiliés à la CNRACL... 5 - Décès... 6 - Accident

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

En avoir plein le Dos GUIDE POUR LA PRÉVENTION ET LA GUÉRISON DES BLESSURES AU DOS

En avoir plein le Dos GUIDE POUR LA PRÉVENTION ET LA GUÉRISON DES BLESSURES AU DOS En avoir plein le Dos GUIDE POUR LA PRÉVENTION ET LA GUÉRISON DES BLESSURES AU DOS Pour commander En avoir plein le dos, composez le 957-7233 (si vous êtes à Winnipeg) ou le 1 866 929-7233 (si vous êtes

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne?

Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne? Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne? Page 1 Risques professionnels et SAP? Préambule: les rôles et missions de la Carsat Sud-Est concernant les risques

Plus en détail

Directives sur la façon de répondre à l étude

Directives sur la façon de répondre à l étude Garantie Responsabilité civile - Assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Directives sur la façon de répondre à l étude 1. Veuillez remplir un dossier pour

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Accident de travail et de trajet (droit privé)

Accident de travail et de trajet (droit privé) Accident de travail et de trajet (droit privé) Fondamentaux Est considéré comme accident du travail, quelle qu'en soit la cause, l'accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail à toute personne

Plus en détail

De l huile de massage et une serviette de bain.

De l huile de massage et une serviette de bain. 1 er Séminaire / 29 et 30 Octobre 2011 Introduction théorique du Yin Yang et les 12 méridiens. Le concept viscéral les massages libération LE SACRUM : Les muscles fessiers méridien de Vessie Sacrum postérieur

Plus en détail

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H)

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H) Nom de la table référentiel Nombre de pages Version 1 Régime-statut 1 Grade 33 Métier 13 Horaire 1 Discipline d'équipement (uniquement hospitalier) 5 Elément matériel 7 Nature de lésion 1 Siège de lésion

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

LE POIGNET. Le Titan Tape, ainsi collé n'empêchera pas la mobilité complète de votre coude. Certaines personnes pourront ressentir une

LE POIGNET. Le Titan Tape, ainsi collé n'empêchera pas la mobilité complète de votre coude. Certaines personnes pourront ressentir une NOS CONSEILS D'UTILISATION DU TITAN TAPE Le Titan Tape de Phiten, sous forme de bandes adhésives, est préconisé pour les tensions musculaires et articulaires. Sa fibre est entièrement imprégnée d'aqua

Plus en détail

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 Le document Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 a été préparé

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

Bilan Social 2012 Document édité par la Direction Générale Ressources Humaines - DP.ET Toute reproduction même partielle est interdite Juin 2013

Bilan Social 2012 Document édité par la Direction Générale Ressources Humaines - DP.ET Toute reproduction même partielle est interdite Juin 2013 Bilan Social 2012 Sommaire 1 - EMPLOI 11 - Effectifs Page 1 111 - Effectif total au 31 décembre 1111 - Personnel expatrié Page 2 1112 - Personnel local 1113 - Médecins d'entreprise et du travail 112 -

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

!" # $ #! ## % #! &'

! # $ #! ## % #! &' !"# $#!## %#!&' ! "##$ %& Accidents du travail 8,7% 1,3% Accidents du trajet Maladies professionnelles 90,0% Honoraires 1011 Hospit. 2595 Prescript. 1455 Autres 666 ITP 10246 IPP 21216 AT / MP - Dépenses

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui. 2 e volet

La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui. 2 e volet La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui 2 e volet Patricia BECHU Responsable adjointe Service Social FCD 2 e volet Statistiques Accidents du Travail 2008-2009 ENTREPOTS

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Conditions particulières de l assurance accident Acrobat

Conditions particulières de l assurance accident Acrobat Conditions particulières de l assurance accident Acrobat AB ABGA02-F4 Edition 01.02.2004 Table des matières Art. 1 Art. 2 Art. 3 Art. 4 Art. 5 Art. 6 Art. 7 Art. 8 Art. 9 But de l assurance Evénements

Plus en détail

QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS?

QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS? GUIDE D APPLICATION POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS? En cas de doute, il est

Plus en détail