CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE"

Transcription

1 CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV CATABOLISME DU GLUCOSE IV CATABOLISME DU GLUCOSE EN AEROBIOSE IV CATABOLISME DU GLUCOSE EN ANAEROBIOSE IV CATABOLISME DES LIPIDES ET DES PROTIDES.

2 CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP. IV 1 QUELQUES DEFINITIONS Anabolisme : réactions endergoniques Catabolisme : réactions exergoniques

3 IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE. IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP. Adénine Ribose Adénosine Phosphate ATP = Adénosine-P~P~P ~ : symbole utilisé pour matérialiser l intérêt énergétique de la liaison.

4 IV 2.2 ROLE DE L ATP L hydrolyse de l ATP en ADP fournit l énergie cellulaire (30 kj) La phosphorilation de l ADP permet la synthèse d ATP et est couplée à une réaction exergonique (catabolisme du glucose par ex)

5 L ATP est utilisé dans tous les processus cellulaires nécessitant de l énergie.

6 Chapitre IV IV 2 L ATP ou adénosine triphosphate. SYNTHESE Structure Adénine ribose phosphate phosphate phosphate ATP = Adénosine-P~P~P ~ : liaison riche en énergie. Rôle : L hydrolyse de l ATP en ADP fournit l énergie cellulaire (30 kj). La phosphorylation de l ADP permet la synthèse d ATP. Le sang distribue les nutriments aux différents organes. Les nutriments sont utilisés pour fournir aux cellules : o de l énergie, c est surtout le cas du glucose qui est catabolisé (dégradé) pour la formation d ATP. Le catabolisme est un ensemble de réactions exergoniques (qui libèrent de l énergie) o de la matière. Les cellules synthétisent des molécules. Ces réactions sont endergoniques (qui consomment de l énergie (ATP) et constituent l anabolisme.

7 MOTS CLES Métabolisme : catabolisme, anabolisme ATP, ADP

8 IV 2.3 SYNTHESE D ATP. IV CATABOLISME DU GLUCOSE Plusieurs étapes sont nécessaires à la dégradation du glucose : Etapes de la dégradation incomplète du glucose en anaérobiose : fermentation Etapes de la dégradation complète du glucose en aérobiose : respiration cellulaire Noms des étapes Localisation cellulaire Nom des étapes Localisation cellulaire Glycolyse Fermentation lactique Cytoplasme Cytoplasme Glycolyse Cycle de Krebs Phosphorylation oxydative Cytoplasme Matrice mitochondriale Membrane interne des mitochondries

9 1 étape du catabolisme du glucose : La glycolyse localisation : cytoplasme NAD = Transporteur de protons et d électrons Réduction : 2 H e - NAD + NADH + H + État oxydé 2 H e - : Oxydation Etat réduit Bilan o 2 mol. d acide pyruvique o 2 mol. d ATP o 2 mol. de transporteurs réduits (NADH + H+) Equation bilan. Glucose + 2 NAD + 2 acide pyruvique + 2 (NADH + H + ) Transporteur oxydé : T + 2 (ADP + Pi) 2 ATP Transporteur réduit : TH, H +

10 La mitochondrie : organite cellulaire indispensable à la respiration cellulaire. Les sphères pédonculées contiennent : o Enzymes = ATP synthétases o La chaîne respiratoire = ensemble de molécule transporteur d électrons. Le transfert d e d une molécule à l autre se fait par une réaction d oxydoréduction. État oxydé État réduit

11 2 étape du catabolisme du glucose : le cycle de Krebs localisation : matrice mitochondriale Acide pyruvique (composé à 3 atomes de carbone) Perd un CO₂ (= décarboxylation) Perd un atome d hydrogène (déshydrogénation) S associe au coenzyme A et forme l acétyl CoA (composé à 2 atomes de carbone) L acétyl CoA entre dans le cycle de Krebs. en se fixant sur un composé à 4 atomes de carbone

12 Cycle de Krebs : - Décarboxylation = perte de CO₂ - Déshydrogénation = libération de H+ et e pris en charge par des transporteurs à l état oxydé NAD+ et FAD+ qui passent à l état réduit : NADH₂ et FADH₂ - Formation de 2 mol d ATP

13 3 étape du catabolisme du glucose : la phosphorylation oxydative localisation : membrane interne des mitochondries La chaîne respiratoire prend en charge les e et les conduit jusqu à l accepteur final = O₂ ½ O₂ + 2 e + 2 H+ H₂O L énergie perdue par l e lors de leur passage dans la chaîne respiratoire est utilisée pour stocker des H+ dans espace intermembranaire, ce qui crée un gradient de H+

14 3 étape du catabolisme du glucose : la phosphorilation oxydative Le transfert de H+ de l espace inter-membranaire vers la matrice mitochondriale se fait par les sphères pédonculées ce qui permet l activation de l ATP synthétase et donc la formation d ATP

15 Bilan du catabolisme en aérobie du glucose : 38 molécules d ATP CO₂ H₂O

16 SYNTHESE Etapes de la dégradation complète du glucose en aérobiose : respiration cellulaire Nom des étapes Glycolyse Glucose (C6) 2 ac. Pyruvique (C3) T+(transporteur oxydé) + 2 H+ + e TH, H+ (transporteur réduit) T = transporteur de protons et d électrons ex : NAD 2 ADP + Pi ATP Cycle de Krebs Ac. Pyruvique(C3) + CoA acétyl CoA (C2) + CO₂ Acétyl CoA entre dans le cycle de Krebs: C2 + C4 C6 ce qui aboutit à la formation :1 ATP, CO₂ et de TH,H+ Phosphorylation oxydative TH, H+ T+ + 2H+ + 2 e (permet de régénérer les T à l état oxydée) O₂ + 4 H+ + 4 e 2 H₂O ATP Localisation cellulaire Cytoplasme Matrice mitochondriale Membrane interne des mitochondries (chaîne respiratoire) Bilan énergétique 2 ATP 36 ATP

17 IV CATABOLISME DU GLUCOSE EN AEROBIOSE MOTS CLES Glycolyse Cycle de Krebs Phosphorilation oxydative

18 CATABOLISME DU GLUCOSE EN ANAÉROBIE = glycolyse + fermentation lactique localisation : cytoplasme Bilan : 2 molécules d ATP + 2 molécules d acide lactique

19 IV CATABOLISME DU GLUCOSE EN ANAEROBIOSE SYNTHESE Etapes de la dégradation incomplète du glucose en anaérobiose : fermentation Noms des étapes Localisation cellulaire Bilan énergétique Glycolyse Glucose (C6) 2 ac. Pyruvique (C3) T+(transporteur oxydé) + 2 H+ + e TH, H+ (transporteur réduit) T = transporteur de protons et d électrons ex : NAD 2 ADP + 2 Pi 2 ATP Fermentation lactique ac. pyruvique(c3) ac. lactique (C3) TH, H+ T+ + 2 H++ 2 e Cytoplasme Cytoplasme 2 ATP

20 MOTS CLES Glycolyse Fermentation lactique

21 Catabolisme des lipides et protides et du glucose

22 Chapitre V : Le tabagisme, une toxicomanie V 1 Epidémiologie V 2 Les 2 formes de tabagisme : actif et passif V 3 Les constituants principaux de la fumée V 4 Conséquences physiologiques du tabagisme; V 4.1 conséquences sur l appareil respiratoire. V 4.2 conséquences sur l appareil cardiovasculaire. V 4.3 conséquences au niveau du système nerveux central. V 5 Préventions

23 V 1 épidémiologie Dans le monde : 1 milliard de fumeurs dont ⅓ en Chine En France : 13,5 millions de fumeurs. Le tabagisme fait environ 165 morts par jour soit par an.

24 V2 Les 2 formes de tabagisme : actif et passif Q 19 : définir le tabagisme actif et indiquer à quels courants de fumée le fumeur est exposé.

25 V 3 Les constituants principaux de la fumée. - monoxyde de carbone se fixe sur l Hb à la place d O₂, formation de la carboxyhémoglobine (facteur d hypoxie) - nicotine atteint en 7 secondes les récepteurs cérébraux, responsable de la dépendance au tabac - goudrons substances cancérigènes - substances irritantes responsables des affections respiratoires

26 V 4.1 CONSEQUENCES SUR L APPAREIL RESPIRATOIRE.

27 V 4.1 CONSEQUENCES SUR L APPAREIL RESPIRATOIRE. 1 manifestations : dyspnée d effort, toux, augmentation de la sensibilité aux infections hivernales, voix éraillée. Plus tard : BPCO (bronchite chronique évoluant en emphysème), cancers des voies aériennes

28 V 4.2 CONSEQUENCES SUR L APPAREIL CARDIOVASCULAIRE. Tabac BPCO insuffisance cardiaque droite Tabac est athérogène arthérosclérose des coronaires Occlusion partielle des coronaires angor ou angine de poitrine = douleurs thoraciques rétrosternales à l effort exprimant la souffrance cardiaque. Occlusion totale des coronaires infarctus du myocarde (responsable d une insuffisance cardiaque gauche à long terme)

29 SYNTHESE Définition : Le tabagisme est une intoxication due à la consommation de tabac. 2 formes : Tabagisme actif : intoxication par inhalation volontaire de la fumée de tabac. Tabagisme passif : intoxication par inhalation involontaire de la fumée de tabac de l entourage. Composition de la fumée de tabac : la fumée est un mélange de plus de 4000 substances présentes à 95% sous forme de particules et à 5% sous forme de gaz. Les 4 plus nocives sont : La nicotine : substance psycho-active responsable de la dépendance tabagique. Le CO, gaz concurrent de O₂ qui entraîne une hypoxie et à l origine de l ischémie du myocarde Les goudrons cancérigènes Les substances irritantes responsables des affections respiratoires. Conséquences du tabagisme sur la santé Le tabagisme actif provoque : des pathologies respiratoires : cancers et BPCO des pathologies cardio-vasculaires : athérosclérose, artérite, infarctus du myocarde. dépendance à la nicotine Le tabagisme passif est responsable d affections de la sphère ORL. Préventions : Primaire : informer pour limiter le nombre de fumeur. Secondaire : dépister précocement pour éviter l apparition des complications, cures de désintoxication Tertiaire : soigner des les signes d appel

30 Chapitre V : Le tabagisme, une toxicomanie MOTS CLES Nicotine Monoxyde de carbone goudron

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

RESPIRATION PLAN : CHAPITRE II : METHODES D EXPLORATION ET PATHOLOGIES DE L APPAREIL RESPIRATOIRE

RESPIRATION PLAN : CHAPITRE II : METHODES D EXPLORATION ET PATHOLOGIES DE L APPAREIL RESPIRATOIRE PLAN : RESPIRATION CHAPITRE I ORGANISATION DE L APPAREIL RESPIRATOIRE CHAPITRE II METHODES D EXPLORATION ET PATHOLOGIES DE L APPAREIL RESPIRATOIRE CHAPITRE III PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE CHAPITRE

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

COURS DE METABOLISME

COURS DE METABOLISME 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 7 (Pr C. ZINSOU) LE CYCLE TRICARBOXYLIQUE (CYCLE DE KREBS OU CYCLE DU CITRATE) 1 - INTRODUCTION 2 - ENTREE DU PYRUVATE DANS LE CYCLE DE L'ACIDE CITRIQUE 3 - DIFFERENTES

Plus en détail

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie.

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. RESPIRATION MITOCHONDRIALE 1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. b) Rappels: L énergie chimique sert

Plus en détail

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. PLAN Définitions et rappels

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Pierre et Marie Curie Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise à

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Paris-VI Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (raisonni@ccr.jussieu.fr) Mise à jour : 25 novembre

Plus en détail

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION Lorsque vous courez, pédalez, nagez, skiez ou tout simplement, lorsque vous montez un escalier, réalisez un certain nombre de tâches ménagères (laver le sol, les vitres.)

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film...

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film... E = M6 Respirer la fumée des autres est-il dangereux? PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2 Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3 Objectifs du film... 3 Vocabulaire

Plus en détail

Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008

Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008 Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008 Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 Chapitre 1: Bioénergétique Parties IV- V - VI IV- La voie aérobie CO 2 + H 2 O VOIE AEROBIE ATP Glucose, Glycogène, acides gras libres,

Plus en détail

Oxydations Cellulaires

Oxydations Cellulaires Université Pierre et Marie Curie Oxydations Cellulaires Objectifs au cours de Biochimie PAES (révision) Biochimie PCEM2 Biochimie métabolique et Régulations C1 2002-2003 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr)

Plus en détail

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 4 Pr C. ZINSOU 1 - INTRODUCTION - DEFINITION PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 2 - FORMATION DE L ATP PAR TRANSFERT D ENERGIE ET DE GROUPEMENT PHOSPHATE D UN PHOSPHODERIVE RICHE

Plus en détail

Métabolism e des glucides

Métabolism e des glucides Métabolism e des glucides PAES ED Biochim ie M.Beaum ont Oct. 2011 m arie.beaum ont@chu-rennes.fr E- La phosphorylat ion du Fruct ose 6 phosphat e en fruct ose 1,6 bis phosphat e est spécifique de la glycolyse

Plus en détail

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France 3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France Etude conduite chez des étudiants dans 3 villes (Montpellier, Bordeaux, Grenoble) Age : 19 à 26 ans Année

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S OBLIGATOIRE + SPÉCIALITÉ 1/9 Corrigé partie I - 8 points : étude d un caryotype Outil de détermination de note pour une question

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

LES MEFAITS DU TABAC

LES MEFAITS DU TABAC PHARMACIE RIVE SUD Centre Commercial Rive Sud 49610 MURS ERIGNE Tél : 02 41 57 76 90 LES MEFAITS DU TABAC Le tabagisme est responsable de 66 000 morts par an en France,c'est à dire l'équivalent d'un boeing

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON MITOCHONDRIES : Généralités DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON PLAN Introduction Structure, dynamique mitochondriale Métabolisme énergétique mitochondrial Génétique Manifestations cliniques et

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 8 Pr C. ZINSOU LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 - INTRODUCTION 2 - ETAPES ENZYMATIQUES 2.1 - TRANSFORMATION DU PYRUVATE EN PHOSPHOENOLPYRUVATE

Plus en détail

Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette!

Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette! Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette! Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3551-1 Partie IV Les questions que l'on se pose Les questions que l on se pose Est-il vrai que les cigarettes légères sont

Plus en détail

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 I. Rappel sur anatomie du système digestif Unité 3 La vie une question d adaptation 2 Unité 3 La vie une question d adaptation 3 Unité 3 La vie une

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement

Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement Madame, Monsieur, Vous avez décidé de diminuer votre consommation de tabac ou d arrêter de fumer. L équipe de l UCSA est là pour vous aider et répondre

Plus en détail

CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4. 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4

CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4. 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4 CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4 1.1. Un delta 18 oxygène des glaces faible est synonyme de glaciation... 4 1.2.

Plus en détail

Peut-on faire du sport sans transpirer?

Peut-on faire du sport sans transpirer? UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LOUVAIN INSTITUT DES SCIENCES DE LA VIE Faculté des sciences Cours de didactique spéciale en sciences naturelles (SC2321) M. De Kesel, P. Hautier, B. Tinant Rapport «Festival Science

Plus en détail

Lactates : «mode d emploi».

Lactates : «mode d emploi». Lactates : «mode d emploi». INFO DOCUMENT : Edité par le Département Sportif et Scientifique de la F.F.S 1 ère version : septembre 2001 - Remise à jour : juillet 2002 Groupe de travail : Nicolas Coulmy,

Plus en détail

LES ACIDES NUCLEIQUES

LES ACIDES NUCLEIQUES LES ACIDES NUCLEIQUES INTRODUCTION Les acides nucléiques sont des macromolécules présentes dans toutes les cellules vivantes et également chez les virus. Ils constituent le support de l'information génétique

Plus en détail

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE THEMES 1 2 et 3 ENTRAINEMENT THEME 1 - LA TERRE DANS L UNIVERS LA VIE L EVOLUTION DE LA VIE ENERGIE ET CELLULE VIVANTE I / FLUX D ENERGIE

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Tabagisme et pratique sportive

Tabagisme et pratique sportive Tabagisme et pratique sportive Colloque sport/prévention/santé 2014 20 novembre 2014 Dr Fabien PEYROU, Médecin Addictologue, Médecin du Sport Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine AMPD CHU

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA Mission Laïque Française Lycée Franco-Libanais Verdun Classe de 5 ème E GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: Pneumonie MME BEYDOUN

Plus en détail

L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone

L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone Qu' est que le Monoxyde de Carbone (CO): Le monoxyde de carbone est un des oxydes du carbone. C'est une molécule composée d'un atome de carbone et d'un atome

Plus en détail

L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre

L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre Juan C. FONTECILLA-CAMPS Institut de Biologie Structurale Laboratoire de Cristallographie et Cristallogenèse de Protéines, CEA, CNRS, Université J.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biochimie Génie biologique SESSION 2012 Épreuve de Biochimie - Biologie Durée : 4 heures Coefficient : 6 L usage

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien.

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien. 1 CHAPITRE II Des protéines actives dans la catalyse : les enzymes 2 L ensemble des caractères observables ou non d un individu constitue son phénotype. Ces caractères sont observables directement sur

Plus en détail

FUMEURS, NON-FUMEURS : TOUT SUR LE TABAC

FUMEURS, NON-FUMEURS : TOUT SUR LE TABAC ! FUMEURS, NON-FUMEURS : TOUT SUR LE TABAC MANGERIEZ-VOUS CELA? La fumée d une cigarette contient plus de 4.000 substances chimiques, dont des centaines sont toxiques ou irritantes et plus de 50 sont cancérigènes.

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

COURS DE METABOLISME BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE )

COURS DE METABOLISME BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE ) 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 12 Pr C. ZINSOU BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE ) 1 - INTRODUCTION 2 - TRANSFERT DU RADICAL ACETYLE DE LA MITOCHONDRIE DANS LE CYTOSOL 3 - BIOSYNTHESE DE L'ACIDE PALMITIQUE

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES SCEANCE 4 BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES LA REPLICATION Nous avons vu lors de la séance précédente de biomol les caractéristiques de l ADN et des différents ARN. Nous allons aujourd hui voir la réplication.

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

Le muscle : une structure plastique, cible de la réhabilitation

Le muscle : une structure plastique, cible de la réhabilitation 1 Le muscle : une structure plastique, cible de la réhabilitation X. Bigard, S. Matecki, J. Mercier Les muscles striés squelettiques sont principalement impliqués dans la fonction de soutien, de maintien

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Cours biologie cellulaire Licence L1

Cours biologie cellulaire Licence L1 Cours biologie cellulaire Licence L1 Les Limites Cellulaires: Membranes, Glycocalyx et Paroi Frontières, échanges, communication, et adhésion Concepts de biologie cellulaire «Le concept est la totalité

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web.

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Chapitre 1 : Respiration et occupation des milieux de vie Problème : En quoi consiste la respiration?

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Autotrophie des organismes végétaux LA PHOTOSYNTHESE

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

COURS DE METABOLISME DEGRADATION DES LIPIDES

COURS DE METABOLISME DEGRADATION DES LIPIDES 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 11 Pr C. ZINSOU DEGRADATION DES LIPIDES 1 - DIGESTION DES LIPIDES ET MOBILISATION DES LIPIDES DE RESERVE 1.1 - DIGESTION DES LIPIDES 1.1.1 - Les enzymes : 1.1.2 - Absorption

Plus en détail

Biologie et physiopathologie humaine

Biologie et physiopathologie humaine Biologie et physiopathologie humaine Session Juin 2011 - Corrigé Un sujet étonnant (une bonne partie du sujet porte sur la partie 5 «Respiration» comme en 2009) mais qui ne présente finalement pas de difficultés

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Métabolisme cardiaque membranaire et énergétique

Métabolisme cardiaque membranaire et énergétique 5 mars 2013 Métabolisme cardiaque membranaire et énergétique A. Grynberg Centre de Recherches en Nutrition Humaine d Ile de France Faculté de Médecine, Université Paris 13 Le cœur est une pompe > 30 Kg

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

La Physiologie de l exercice

La Physiologie de l exercice Physiologie de l exercice B. BARON et Pr. P. PELAYO 1 La Physiologie de l exercice Auteurs Bertrand BARON, Université de la Réunion Pr. Patrick PELAYO, Université Lille 2 1 2 Physiologie de l exercice

Plus en détail

Références : La Force

Références : La Force Références : J.R. Poortmans et N. Boisseau : Biochimie des activités physiques ed. DeBoeck Université 2002 La bible des universitaires en physiologie et en biochimie : intéressant, exhaustif, pointilleux

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

COURS DE BIOCHIMIE : 1 ère partie :

COURS DE BIOCHIMIE : 1 ère partie : 2 ème Diététique Année scolaire 2010 2011 COURS DE BIOCHIMIE : 1 ère partie : INTRODUCTION : BIOENERGETIQUE (VOIR DIAPORAMA DE 108 SLIDES) - Schéma général du catabolisme des nutriments en vue de la production

Plus en détail

Disponible sur www.servier.fr

Disponible sur www.servier.fr Disponible sur www.servier.fr Servier Medical Art est une banque d'images que nous mettons à votre disposition afin de vous aider à illustrer vous-même vos présentations Powerpoint. Servier Medical Art

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 1 FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 2 SOMMAIRE Présentation du corps humain...3 L'appareil digestif...5 L'appareil respiratoire...7 L'appareil cardio-vasculaire...8

Plus en détail

Rencontre régionale Jeunes et Santé Environnement

Rencontre régionale Jeunes et Santé Environnement Rencontre régionale Jeunes et Santé Environnement Denis Zmirou-Navier Faculté de Médecine, Université de Lorraine, Nancy INSERM U1085-IRSET, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique Séquence 1: une introduction

Plus en détail

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT UNE DYSLIPIDEMIE 1 Conduite à tenir devant une dyslipidémie PLAN

Plus en détail

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an DEFINITION APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE Buts : apporter aux organes ce dont ils ont besoin(o2 ) eliminer les déchets(co2.) APPAREIL : Pompe=cœur Tuyaux=artéres/veines PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

Plus en détail

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue La consommation de drogues, qu elles soient licites (alcool, tabac) ou illicites (cannabis, crack, etc.), fait partie des conduites à risques fréquemment

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail

9 LE CAS DES SITUATIONS PARTICULIERES

9 LE CAS DES SITUATIONS PARTICULIERES LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES alimentation variée comprenant des végétaux et des fruits, exercice physique régulier, diminuer les excès de graisse et d'alcool. Il

Plus en détail

PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.)

PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.) PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.) % Production d énergie 70 Glucides Lipides QR 60 50 40 QR 0,90 0,80 0 10 20 30 40 50 60 Temps

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

COURS DE METABOLISME METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC

COURS DE METABOLISME METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 14 Pr C. ZINSOU METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC 1 - ORIGINE ET ASSIMILATION DE L'AZOTE 1.1 - Fixation biologique de l azote 1.2 Fixation non biologique de l azote

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte?

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte? DOSSIER DU MOIS Novembre 2012 La mobilité électrique : Une mobilité verte? Les transports et la pollution Pollution : «Dégradation de l environnement par des substances (naturelles, chimiques ou radioactives),

Plus en détail

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Niveau Niveau Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Récupération = étape essentielle du processus

Plus en détail

Premier élément du tube digestif

Premier élément du tube digestif Premier élément du tube digestif Mastication et insalivation (denture, muqueuses et ATM) - Formation du bol alimentaire - stimule la sécrétion de salive et de suc gastrique - prolonge le contact des aliments

Plus en détail

Les données de l'ibge : "Interface Santé et Environnement" Février 2000

Les données de l'ibge : Interface Santé et Environnement Février 2000 1. MÉTHODOLOGIE : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE ENVIRONNEMENT ET SANTÉ PROPOSITION D UN OUTIL DE CLASSEMENT HIÉRARCHIQUE POUR LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Des interactions de plus en plus nombreuses

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

Intoxications au Monoxyde de Carbone (CO)

Intoxications au Monoxyde de Carbone (CO) Intoxications au Monoxyde de Carbone (CO) K. Elhajjaoui, N. Rhalem, I. Semlali, R. Soulaymani Bencheikh 1. Introduction : L intoxication au monoxyde de carbone (CO) occupe la première place dans les pays

Plus en détail

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson LE MUSCLE Références Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson Physiologie du sport et de l exercice, J.H.Wilmore et D.L.Costill, De Boeck Université Généralités Issu du mésoderme

Plus en détail

Tabac. Le tabac : j arrête, je respire

Tabac. Le tabac : j arrête, je respire Tabac Le tabac : j arrête, je respire La cigarette est souvent associée à un moment de plaisir, de convivialité et d anti-stress ou encore un moyen de s occuper, «d avoir une contenance». En France, on

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

ETUDE COLLECTIVE SUR LE RISQUE CHIMIQUE AU SEIN DES ATELIERS DE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTOMOBILE

ETUDE COLLECTIVE SUR LE RISQUE CHIMIQUE AU SEIN DES ATELIERS DE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTOMOBILE ETUDE COLLECTIVE SUR LE RISQUE CHIMIQUE AU SEIN DES ATELIERS DE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTOMOBILE Groupe Toxicologie Journée Dauphiné-Savoie Mars 2006 PRESENTATION DE L ETUDE CONTRÔLE TECHNIQUE : GENERALITES

Plus en détail

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Introduction Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Informatique: - stocker les données - éditer les données - analyser les données (computational

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail