CONDITIONS D'ATTRIBUTION DES CERTIFICATS COFREND. SELON pren 4179 P3 (Edition Février 2003) DANS LE SECTEUR AEROSPATIAL CCA PP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONDITIONS D'ATTRIBUTION DES CERTIFICATS COFREND. SELON pren 4179 P3 (Edition Février 2003) DANS LE SECTEUR AEROSPATIAL CCA PP 94 001"

Transcription

1 COMITE SECTORIEL AEROSPATIAL DE CERTIFICATION - Agents de Contrôle Non Destructif Approuvé par la CONFEDERATION FRANCAISE DES ESSAIS NON DESTRUCTIFS - COFREND : Bd du Général de Gaulle GARCHES Tél. : Télécopie : web site : REVISION 04 Décembre 2003 CONDITIONS D'ATTRIBUTION DES CERTIFICATS COFREND SELON pren 4179 P3 (Edition Février 2003) DANS LE SECTEUR AEROSPATIAL CCA PP GROUPEMENT DES INDUSTRIES FRANCAISES AERONAUTIQUES ET SPATIALES GIFAS Siège social : 4, rue Galilée, PARIS CEDEX 16

2 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 2/34 TABLEAU D'EVOLUTION 0. AVERTISSEMENT 1. GENERALITES 1.1. Objet 1.2. Domaine d'application 1.3. Méthodes de contrôle non destructif 1.4. Niveaux de qualification 1.5. Niveaux de certification SOMMAIRE 2. DOCUMENTS DE REFERENCES 3. DEFINITIONS 4. EXIGENCES GENERALES 4.1. Procédure interne d'application Niveaux de qualification Activités et responsabilités du personnel Programme de formation Conduite des examens Dossiers et documents administratifs 4.2. Personnel 4.3. Méthodes 4.4. Conformité 4.5. Responsabilités 5. EXIGENCES POUR LA QUALIFICATION 5.1. Niveaux de qualification Apprenti Niveau Niveau Niveau Instructeur Auditeur

3 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 3/34 6. FORMATION ET EXPERIENCE 6.1. Formation Responsabilités respectives du et de l'employeur Centre de formation extérieur Moyens de formation Hygiène et sécurité 6.2. Exigences minimales de formation Formation de recyclage 6.3. Expérience professionnelle Expérience antérieure Equivalence d expérience 7. EXAMENS 7.1. Objet et contenu Aptitude médicale Acuité visuelle Autres limitations Général Spécifique Pratique Niveau Niveau Niveau Organisation des examens Notation Niveaux 1 & Niveau Réexamen Confirmation des résultats 8. CERTIFICATION 8.1. Généralités 8.2. Administration Dossier Document de certification Etablissement des cartes Cas de retrait des cartes Changement d'employeur Changement d'employeur sans changement de secteur d'application Usage frauduleux de la certification Archivage 8.3. Perte de certification Suspension Invalidation

4 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 4/ Rétablissement de certifications 8.5. Re-certification des niveaux 1 et Re-certification des niveaux Administration de la re-certification 9. AGENTS DE CONTROLE SANS EMPLOI 9.1. Agent non certifié chez le dernier employeur 9.2. Agent ayant une certification en cours de validité au moment où il quitte son dernier employeur 10. FRAIS DE CERTIFICATION ANNEXE A : Système de re-certification par crédit de points selon 8.6.a ANNEXE B : Système de re-certification par crédit de points selon 8.6.b

5 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 5/34 Tableau d'évolution DESTINATAIRES : CAD [ ] RAQ [X] CDC [X ] COMITES SECTORIELS [ ] CENTRES D'EXAMEN [X] AUTRES [X] Sociétés utilisant le Rév. Libellé de l'évolution Rédacteur Visa Vérificateur Visa Approbateur Visa Date d'approbation Date d'application 00 Edition initiale G. MANGENET G. HILAIRE P. SERMADIRAS 21/02/95 01/07/95 01 Page de garde : Mention de l'édition du Pr EN4179 Paragraphe 0 : Mention des écarts par rapport au Pr EN4179 Tableau 2 : Modifications des durées de formation : Nouvelle rédaction de la note 3 G. MANGENET G. HILAIRE P. SERMADIRAS 04/05/95 01/07/95 02 Création des paragraphes 3.5 et 6.1 Modifications : Paragraphe 1.3 Documents de référence Tableau 2 note 3 Tableau 4 Paragraphe Conduite examen pratique Paragraphe Examen de base (partie B) Paragraphe Radioprotection Paragraphe Notation examen de base Paragraphe Dossier individuel Paragraphe Etablissement des cartes Paragraphe Changement secteur d'application Paragraphe 5. Re-certification niveau 3 Paragraphe 6.2, 6.3 Changement de numérotation J. BERNARDI G. HILAIRE P. SERMADIRAS 19/02/96 01/02/96 03 Remplacement dans tous les paragraphes concernés de Pr EN4179 par EN4179 Paragraphe 1.2 : Adjonction de la langue officielle Paragraphe 1.4 : Définitions procédure CND, instruction CND, validation Paragraphe 1.6 : Niveau x de compétence des agents Paragraphes 2.1 à 3.3 : Condition d admissibilité à l examen de qualification et examens de qualification Paragraphe : Changement d employeur ou de secteur d activité Paragraphe 5 : Re-certification 04 Refonte du document pour prise en compte de la pren 4179 P3 J. BERNARDI G. DION P. SERMADIRAS 01/08/01 01/03/01 J BERNARDI G. DION M. POUDRAI 05/12/03 01/01/04

6 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 6/34 0 AVERTISSEMENT Ce document est établi selon les prescriptions des normes identiques, européenne pren 4179 P3 et américaine NAS 410 Rev. 2 relatives à la certification des agents de contrôle non destructif opérant pour l'industrie Aéronautique et Spatiale. Agissant en tant que : - Comité National Aérospatial des CND (National Aerospace NDT Board - NANDTB), indépendant de tout employeur, tel qu'il est défini dans les normes pren 4179 P3 et NAS 410 Rev. 2, - Organe opérationnel autorisé par la COnfédération FRançaise pour les Essais Non Destructifs (COFREND), selon CDC PG le COmité Sectoriel Aérospatial de Certification () agit conformément à ce document pour la France et, par extension, pour des agents de contrôle non destructif appartenant à des Sociétés étrangères liées par des contrats spécifiques aux constructeurs, réparateurs et utilisateurs français de matériels aéronautiques et spatiaux. L'organisation et le fonctionnement du COmité Sectoriel Aérospatial de Certification (), sont décrits dans la procédure CCA PP , répondent aux critères définis dans le manuel d'assurance qualité de la COnfédération FRançaise pour les Essais Non Destructifs (COFREND), et sont ainsi conformes à la norme EN Par rapport aux normes pren 4179 P3 et NAS 410 Rev. 2, cette procédure ne traite pas des notions suivantes : - niveau 3 «responsable» selon pren 4179 P3 paragraphe 3.24 (notion ne s appliquant pas dans le cas d un NANDTB), - niveau 1 "limité", niveau défini dans les normes ci-dessus mais non géré par le. Ceci n'exclue pas la possibilité pour un employeur de faire appel à un Niveau 3 de sa société, ou extérieur, en s'adressant ou non au, pour qualifier des agents de niveau 1 limité de sa société. Cette possibilité, si elle est retenue par l'employeur, sera indiquée dans sa procédure interne d'application en référençant la pren 4179 P3.

7 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 7/34 1. GENERALITES 1.1. Objet Cette procédure établit les exigences minimales, selon pren 4179 P3, de qualification et de certification du personnel impliqué dans le contrôle non destructif (CND). Ces exigences sont relatives à la formation, à l expérience et aux examens pour le personnel qui exécute du CND dans les industries aérospatiales de fabrication de matériel neuf, de prestations, d entretien et de réparation. 1.2 Domaine d'application Cette procédure s applique aux personnels qui utilisent des méthodes de CND pour contrôler et/ou accepter des matériaux, des produits, des composants, des assemblages ou des sous-ensembles. Elle s applique également aux personnes directement responsables de l adéquation technique des méthodes CND employées, et aux personnes qui exécutent les audits techniques externes de CND. Cette procédure n est pas prévue pour s appliquer aux individus qui n ont que l autorité administrative sur le personnel identifié ci-dessus, ni également aux personnels de recherche qui développent une technologie qui ne sera utilisée qu'après approbation d un niveau Mise en œuvre Les agents n ont pas besoin de re-certification suivant les exigences de cette procédure jusqu à l expiration de leur certification actuelle, ou prolongée à 5 ans pour ceux dont l'employeur avait limité la validité à 3 ans. 1.3 Méthodes de contrôle non destructif Cette procédure contient des exigences détaillées de formation, d expérience et d examen applicables aux méthodes communes CND suivantes : Courants de Foucault Magnétoscopie Ressuage Radiologie X Ultrasons Etanchéité Interférométrie Thermographie ET MT PT RT UT LT ST IT Autres méthodes En cas de besoin justifié auprès de la COFREND, le peut mettre en oeuvre une méthode de contrôle non destructif non répertoriée dans la présente procédure. Le doit alors : - Modifier en conséquence ses procédures pour y faire apparaître la nouvelle méthode de contrôle. - Créer et valider les banques de questions des examens général et spécifique pour les Niveaux 1, 2, et 3 - Créer et valider les sujets d'examen pratique et les corrigés, - Etablir les grilles de correction, - Rédiger les programmes de formation, - Prononcer un nouvel agrément des Centres d'examen concernés par les modifications. - Nommer des experts chargés de la mise en route des nouvelles qualifications. Le nombre de ces nominations doit être limité au strict nécessaire. Ces personnes, mandatées par le, sont choisies pour :

8 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 8/34. Leurs connaissances générales des méthodes de contrôle non destructif et du domaine d'application.. Leur expérience industrielle dans la méthode proposée.. Leur aptitude à la conduite et à la notation des examens. - Nommer des examinateurs. La durée du mandat des examinateurs nommés est limitée à 5 ans. 1.4 Niveaux de qualification Les niveaux de qualification établis par cette procédure sont : Apprenti Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Instructeur Auditeur 1.5 Niveaux de certification Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 2 DOCUMENTS DE REFERENCES pren 4179 Edition P3 (Février 2003) - Série Aérospatiale-Qualification et agrément du personnel pour les Contrôles Non destructifs. NF EN Critères généraux concernant les organismes de certification procédant à la certification du personnel. CAD MQ Manuel d Assurance de la Qualité de la certification COFREND. CDC PG Conditions d attribution des certificats COFREND dans le secteur aérospatial. CDC PG Evaluation Agrément et surveillance des centres d'examens. CCA PP Procédure d organisation et de fonctionnement du Comité Sectoriel Aérospatial de Certification. (). CCA PP Procédure d agrément et de surveillance du fonctionnement des centres d examen de certification. 3 DEFINITIONS 3.1 AGENCE EXTERIEURE : Un organisme indépendant qui fournit des services CND suivant les exigences de cette procédure. Les consultants et les travailleurs indépendants sont inclus dans cette définition.

9 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 9/ AUDITEUR : Un individu qui s'assure que les installations et les procédures générales de CND sont conformes aux exigences techniques de CND. 3.3 CENTRE D'EXAMEN : centre agréé par le, où se déroulent les examens de qualification. 3.4 CENTRE DE FORMATION EXTERIEUR : Organisme offrant des prestations de formation pour différentes sociétés. 3.5 CERTIFICATION : Attestation écrite établie par le et signée par l'employeur déclarant qu'une personne satisfait aux exigences de la présente procédure. 3.6 DOCUMENTÉ : Sous forme écrite ou électronique. 3.7 DOMAINE D'ACTIVITE : Domaine, parmi la liste suivante, dans lequel s'exerce l'activité du personnel concerné par la qualification ou la certification : - Elaboration (fonderie, sidérurgie, ) - Transformation (forge, laminage, ) - Fabrication (usinage, mise en forme, assemblages, soudage, traitement thermique, traitement de surface, revêtements, composite,... ) - Maintenance 3.8 DONNEUR D'ORDRE : Organisme qui a la responsabilité globale de la conception, la réalisation et la livraison d un système, composant ou produit. 3.9 ECHANTILLONS D ESSAI : Pièces présentant des discontinuités ou défauts connus, utilisées lors de l examen pratique pour démontrer l aptitude du candidat à utiliser une méthode particulière ECRIT : Conservé sur support électronique ou papier EMPLOYEUR : Organisme pour lequel le candidat travaille de façon régulière : gouvernement, Donneur d'ordre, sous-traitant, fournisseur ou agence extérieure employant des agents qui exécutent des CND ÉVALUATION : Analyse faisant suite à l interprétation des indications constatées pendant un CND, pour déterminer si elles répondent aux critères d acceptations spécifiés ou pour renseigner sur la qualité du produit EXAMEN : Essai formel, contrôlé, documenté, mené par le suivant cette procédure, pour vérifier les connaissances du candidat dans la méthode CND applicable EXAMEN «A LIVRES FERMES» : Examen administré sans accès à des documents de référence sauf ceux qui sont fournis par le centre d'examen EXAMEN GENERAL : Examen écrit concernant les principes de base et la théorie de la méthode de CND applicable EXAMEN PRATIQUE : Examen utilisé pour démontrer l aptitude d un individu à la conduite de la méthode CND qui sera mise en œuvre chez l employeur. Il n'est pas nécessaire que les questions et les réponses soient écrites, mais une check-list doit être utilisée et les observations et résultats doivent être documentés.

10 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 10/ EXAMEN SPECIFIQUE : Examen écrit pour évaluer la compréhension par un individu des procédures de mise en oeuvre, des codes, des normes, de la technologie des produits, des techniques de contrôle, du matériel et des spécifications concernant une méthode donnée telle qu'elle est utilisée dans l'industrie aérospatiale EXPÉRIENCE : Exécution ou observation effective de tâches menées dans l environnement du travail et entraînant l acquisition de connaissance et d habileté. Ceci ne comprend pas la formation en salle de cours ou en laboratoire, mais celle réalisée sur le poste de travail INSTRUCTEUR : Individu qualifié et désigné conformément à cette procédure, assurant la formation du personnel CND FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL : Formation dans l environnement du travail, pour apprendre le réglage de l appareillage, la mise en œuvre du matériel, l'application de la technique de contrôle, la reconnaissance des indications, leur interprétation et leur évaluation, sous une direction technique appropriée FORMATION FORMELLE : Programme d'activités organisé et documenté, conçu pour donner la connaissance et l'habileté nécessaires pour être qualifié suivant cette procédure. Cette formation peut se composer d un mélange de cours en salle et de travaux pratiques dans un centre de formation INDICATION : Réponse apparente suite à la mise en œuvre d une inspection CND, qui exige une interprétation INSTRUCTION ECRITE : Procédure précisant la technique CND et les paramètres utilisés pour le contrôle d un composant spécifique, un groupe de pièces (par exemple : «pièce extrudée en aluminium») ou assemblage INSTRUMENT A LECTURE DIRECTE : Instruments à lecture directe ne nécessitant aucun réglage spécifique tels que portes, retard, gain ou phase pour obtenir les mesures. Les valeurs recherchées sont affichées par mode numérique ou analogique INTERPRETATION : Opération consistant à déterminer si une indication est pertinente ou fallacieuse. Les indications pertinentes doivent faire l'objet d'une évaluation METHODE : Une discipline de contrôle non destructif (par exemple, la radiographie) dans laquelle existent différentes techniques (voir 3.32) ORGANISATION CND RESPONSABLE : L organisation du Donneur d'ordre ou de l employeur reconnue comme étant responsable d administrer la qualification et la certification du personnel CND PROCÉDURE : Instruction écrite, générale ou détaillée, pour exécuter un processus donné PROCEDURE INTERNE D'APPLICATION : Procédure de l'employeur qui décrit les règles de gestion de la qualification et de la certification du personnel CND QUALIFICATION : Compétence, formation, connaissance, expérience et acuité visuelle exigées du personnel pour exécuter correctement les fonctions correspondant à un niveau particulier.

11 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 11/ SOUS-TRAITANT : Organisme responsable devant le Donneur d'ordre de la fabrication ou de la maintenance des produits aérospatiaux. Pour cette procédure, ceci inclut les fournisseurs TECHNIQUE : Catégorie dans une méthode. La liste des techniques est donnée dans la table I ciaprès : TABLEAU I Méthodes Techniques Courants de Foucault Magnétoscopie Ressuage Radiologie X Ultrasons Etanchéité Interférométrie Thermographie Mesures (épaisseur, conductivité, tri matière, ) Détection de défaut (HF, BF, ) Banc fixe Banc Mobile Ressuage Radiographie Radioscopie (tous détecteurs sauf support film argentique) Détection de défaut par immersion Détection de défaut par contact Mesures (épaisseur, grandeurs physiques, ) Gaz traceur Variation de pression Interférométrie Thermographie 4. EXIGENCES GÉNÉRALES 4.1. Procédure interne d'application "L organisation CND responsable" doit rédiger et tenir à jour une procédure interne d'application pour la qualification et la certification de son personnel CND. La procédure en vigueur doit être envoyée au. La procédure interne d'application doit être en conformité avec les exigences de la présente procédure. La présente procédure peut être mise en référence entièrement ou partiellement pour répondre à cette exigence, à condition que les sous-paragraphes de 4.1 soient remplis. La procédure interne d'application et les procédures du applicables doivent être disponibles pour revue par les clients et les organismes de réglementation de l'entreprise Niveaux de qualification La procédure interne d'application doit inclure l identification des niveaux de qualification utilisés par l employeur.

12 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 12/ Activités et responsabilités du personnel La procédure interne d'application doit inclure : - l'identification des méthodes et des techniques utilisées dans la société (selon 3.32) - les domaines d'activité (selon 3.7) - les responsabilités du personnel conformément aux différents niveaux de qualification (cf. 5.1) Programme de formation La procédure interne d'application doit donner la référence du ou des centres de formation utilisé(s) agréé(s) par le. Si l employeur n'utilise pas les services des centres de formation agréés mais réalise la formation dans un autre centre ou en interne, celle ci est sous sa responsabilité. Sa conformité avec les programmes de formation disponibles au doit être vérifiée par un niveau 3 dans la méthode, désigné par l'employeur Conduite des examens La procédure doit indiquer quelles sont les méthodes et techniques dont l administration des examens est confiée au Dossiers et documents administratifs La procédure interne d'application doit comprendre une description des éléments enregistrés pour chaque personne certifiée (cf ) ainsi que l identification des personnes responsables de l administration et de la mise à jour du programme de certification de l employeur Personnel Le personnel qui utilise des méthodes de CND pour contrôler et/ou accepter des matériaux, produits, composants, sous-assemblages ou assemblages doit être certifié selon les exigences de cette procédure. Le personnel responsable du choix technique des méthodes CND doit aussi être certifié. Les apprentis, les auditeurs de CND et les instructeurs doivent être qualifiés selon cette procédure. Les contrôles spécialisés utilisant des appareils à lecture directe n exigent pas une qualification ou une certification selon cette procédure. 4.3 Méthodes Pour les méthodes courantes énumérées dans le paragraphe 1.3, les exigences pour la formation, l expérience et l examen sont détaillées dans les chapitres 6 et 7 de cette procédure. Les techniques spécifiques de chaque méthode sont énumérées dans le tableau Conformité Les Donneurs d'ordre sont responsables de la conformité de la pratique de leurs fournisseurs et soustraitants aux normes pren4179 P3 ou NAS 410. L employeur est seul responsable de la certification de ses employés et ne peut pas certifier pour un autre employeur. Un individu ne peut pas se qualifier luimême. 4.5 Responsabilités L employeur est responsable de la certification ; il délègue au la conduite des opérations dévolue au NANDTB par la norme pren4179 P3. Le tient à la disposition des centres de formation les programmes à appliquer. Les procédures générales, les questions d examen et les sujets d examen pratique N3 sont établis par le ou la COFREND (cf et 7.1.3), les sujets d examen

13 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 13/34 pratique N1 et N2 sont définis par les centres d examen agréés conformément à cette procédure et approuvés par le. 5. EXIGENCES POUR LA QUALIFICATION 5.1. Niveaux de qualification Apprenti L'apprenti est une personne qui suit un programme de formation dans une méthode CND et qui n est pas encore certifié. Les apprentis : doivent acquérir de l'expérience sous la conduite d'agents de niveau 2 ou 3 dans la même méthode ou, après approbation par un niveau 3 dans la méthode, désigné par l'employeur, sous la conduite d'un agent niveau 1 ou d'un instructeur. ne doivent pas prendre de décisions d'acceptation ou de rejet. ne doivent pas exécuter des contrôles sans supervision. ne doivent pas exécuter, sans supervision, toute autre fonction CND Niveau 1 Un agent Niveau 1 doit : recevoir les conseils ou la supervision d'agents de niveau 2 ou 3 dans cette méthode quand nécessaire. être capable de comprendre et de mettre en application les instructions écrites dans la technique/méthode pour laquelle il est certifié. avoir les compétences et la connaissance pour exécuter toute préparation nécessaire des pièces avant ou après le contrôle selon des instructions écrites approuvées par un niveau 3 dans la méthode. avoir les compétences et la connaissance pour traiter les pièces et exécuter le réglage des équipements selon des instructions écrites approuvées par un niveau 3 dans la méthode. avoir les compétences pour exécuter les interprétations et les évaluations d un produit spécifique ou type de produit pour acceptation ou rejet, dans la technique/méthode pour laquelle il est certifié et en suivant une instruction écrite approuvée par un niveau 3 dans la méthode Niveau 2 Un agent Niveau 2 doit : connaître complètement le domaine d'application et les limites de la technique/méthode dans laquelle il est certifié. connaître les codes, les normes et les autres documents contractuels applicables dans la méthode utilisés chez l employeur. avoir les compétences et la connaissance pour régler l équipement, exécuter les essais, interpréter, et évaluer pour acceptation ou refus, et documenter. être capable de fournir les conseils nécessaires et/ou la supervision aux apprentis et aux agents niveau 1 dans la technique/méthode dans laquelle il est certifié. posséder les connaissances de base concernant les technologies de fabrication et de contrôle des produits. être capable de rédiger une instruction écrite à partir d'une procédure générale approuvée. En final cette instruction devra être approuvée par un niveau 3 dans la méthode.

14 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 14/ Niveau 3 Un agent Niveau 3 doit : avoir les compétences et la connaissance pour interpréter les codes, les normes et autres documents contractuels qui cadrent la méthode comme utilisée par l employeur. être capable d assumer la responsabilité technique des installations et du personnel de CND. être capable de choisir la méthode et la technique pour une inspection spécifique. être capable de préparer et vérifier l adéquation des procédures dans la méthode dans laquelle il est certifié. approuver les procédures CND et instructions de travail CND, les procédures associées aux CND (par exemple une instruction qui énumère les procédures d'attaque chimique à employer pour la préparation avant le contrôle par ressuage d'un alliage donné) après vérification de leur adéquation technique, dans la méthode dans laquelle il est certifié. avoir une connaissance générale d autre(s) méthode(s) de CND, des technologies des produits qui sont utilisées par l employeur et des défauts associés. être capable d'informer le Bureau d'etudes des limites des méthodes et techniques, des géométries de pièces les mieux adaptées à un contrôle industriel efficace. être capable de fournir ou administrer la formation, les examens (selon les exigences de l'alinéa suivant) et la certification du personnel pour la méthode dans laquelle il est certifié. exécuter des CND pour acceptation de pièces seulement si la compétence à exécuter ces taches est démontrée (cf b et 8.6b). conduire les examens de niveaux 1 et 2 seulement si la compétence à exécuter des CND pour acceptation de pièces est démontrée (cf b et 8.6b). quand requis par la procédure interne d'application, être capable d'auditer les agences extérieures pour s assurer que les exigences de la procédure interne d'application sont satisfaites Instructeur Les instructeurs doivent avoir les compétences et la connaissance pour planifier, organiser et animer des cours théoriques, des travaux pratiques, et la formation au poste de travail selon les recommandations minimales des programmes de cours de la COFREND et du. Les instructeurs doivent être désignés par les centres de formation internes ou externes à l employeur ou par un niveau 3 dans la méthode, désigné par l'employeur, pour la formation au poste de travail Auditeur Le personnel qui exécute les audits, surveillances ou évaluations techniques des fournisseurs extérieurs ou sous-traitants dans le domaine des CND doit avoir le niveau d'étude, la formation, les compétences et la connaissance suffisants pour comprendre les procédés et procédures utilisés dans l application des méthodes de CND. L individu doit connaître les codes, normes et autres documents contractuels applicables qui cadrent les méthodes concernées. 6. FORMATION ET EXPERIENCE 6.1. Formation Les candidats à une certification de Niveau 1 ou Niveau 2 doivent avoir suivi une formation organisée suffisante pour acquérir les principes et la pratique des méthodes de contrôle et techniques concernées, et une connaissance des défauts recherchés. La formation doit être dispensée suivant les recommandations minimales des programmes de cours de la COFREND et du. Au minimum, la formation doit couvrir la théorie de base, les principes d essai, les produits, le réglage et l'utilisation des équipements, la

15 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 15/34 sécurité, les procédures opératoires, les techniques applicables, les normes et spécifications générales, telles que EN, ASTM,, l interprétation et évaluation des indications. La formation (cf. 3.21) générale, spécifique et pratique doit être toujours complétée par une formation pratique (cf ) documentée au poste de travail chez l employeur Responsabilités respectives du et de l employeur La COFREND et le définissent les programmes de formation dispensés par les centres de formation. Si un employeur juge que la formation dispensée n est pas suffisante pour ses propres besoins, il doit la compléter ou la faire compléter avant d accorder la certification. Pour ceci l employeur doit désigner un ou plusieurs Niveaux 3, interne(s) ou externe(s) à l'entreprise, ayant une connaissance approfondie des matériaux, composants, technologies des produits, méthodes et techniques utilisés par l employeur Centre de formation extérieur Les centres de formation doivent fournir au la liste nominative des intervenants, leur qualification et éventuellement les certifications qu'ils détiennent. Cette liste est tenue à la disposition de l'organisation CND responsable des employeurs qui peuvent, à leur demande, la communiquer à leurs Donneurs d'ordres, leurs auditeurs et aux Autorités de tutelles. Les centres de formation doivent-être agréés par le, sauf dans le cas ou l'employeur définit lui même des compléments de formation (cf ) Moyens de formation Les infrastructures et salles de cours doivent permettre une formation à l'abri des dérangements et doivent être suffisamment bien équipées en outils pédagogiques, illustrations, échantillons, etc. pour assurer que les exigences des cours de formation sont satisfaites en tous points. Des supports du cours écrits doivent être fournis aux candidats en formation. En outre, un nombre suffisant d échantillons représentatifs contenant des défauts naturels ou artificiels doit être disponible pour couvrir les différents domaines d'activité définis en 3.7. Les échantillons de la formation pratique ne doivent pas être utilisés pour les examens. Les centres de formation tiennent la liste des équipements utilisés pour les travaux pratiques à la disposition des employeurs. Ceux-ci doivent compléter la formation s ils jugent que les équipements ne sont pas suffisamment comparables à ceux utilisés par les candidats Hygiène et sécurité Toute la réglementation relative aux substances dangereuses, à la prévention des accidents et aux procédures de sécurité de travail doit être strictement respectée. Les exigences de formation concernant l'hygiène et sécurité doivent être déterminées suivant la législation et les normes françaises. Au minimum, tous les candidats qui postulent à une qualification en radiographie doivent avoir reçu une formation sur les risques et les exigences de sécurité associés aux rayonnements ionisants et être familiarisés avec la réglementation et les lois applicables Exigences minimales de formation Toute formation CND doit être documentée. Le nombre d heures minimum de formation pour les agents de niveau 1 et 2 est donné dans le tableau II pour les méthodes CND indiquées. Si une méthode est rajoutée, le tableau II sera complété en spécifiant des nombres d'heures basés sur les exigences d'une méthode de complexité similaire. Il n y a pas d'exigences de formation pour accéder au Niveau 3.

16 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 16/34 TABLEAU II : NOMBRE D HEURES DE FORMATION FORMELLE - NIVEAU 1 ET 2 Niveau 2 Méthode Niveau 1 (certifié niveau 1) Niveau 2 Accès direct (sans certification niveau I) PT MT ET RT UT IT ST LT Formation de recyclage Pour le personnel non certifié dans les 12 mois après leur formation, un cours de recyclage doit être dispensé. Au minimum, le cours de recyclage doit porter sur les produits, le réglage et l'utilisation des équipements, les procédures opératoires spécifiques, les techniques applicables, l interprétation et l évaluation des résultats CND, la sécurité, les normes et les spécifications applicables. Le niveau de développement de chaque sujet sera déterminé par un agent niveau 3 dans la méthode, interne ou externe à l'entreprise, autorisé par l'employeur ou son Donneur d'ordre. Le nombre d'heures de recyclage devra être à 25% de l'exigence minimale du tableau II Expérience professionnelle Les candidats à la certification de niveau 1, 2 ou 3 doivent avoir assez d expérience pratique pour assurer qu ils sont capables d exécuter les tâches correspondant au niveau de la certification postulée. Les exigences d expérience minimum pour les niveaux 1 et 2 sont indiquées dans le tableau III, alors que les exigences pour le niveau 3 sont dans le tableau IV Expérience antérieure L expérience, documentée, acquise par un candidat chez un employeur précédent peut être acceptée par l employeur actuel si cette expérience est approuvée par un niveau 3 dans la méthode, interne ou externe à l'entreprise, autorisé par l'employeur ou son Donneur d'ordre Equivalence d expérience Pour le personnel certifié selon d autres programmes de qualification, l équivalence d'expérience précédente selon les exigences des tableaux III ou IV doit-être déterminée et documentée par le ou un agent niveau 3 certifié dans la méthode, interne ou externe à l'entreprise, autorisé par l'employeur ou son Donneur d'ordre.

17 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 17/34 TABLEAU III : EXIGENCES MINIMALES D EXPERIENCE POUR NIVEAUX 1 & 2 Nota : Méthode Le temps d expérience en heures Niveau 1 (Expérience en tant qu'apprenti) Niveau 2 (expérience d'agent niveau 1 certifié) Niveau 2 Accès direct (sans certification niveau I) PT MT ET RT UT IT LT ST L expérience dans plusieurs méthodes peut être acquise simultanément. L expérience dans la méthode doit être au moins la moitié de ce temps quand le reste du temps est consacré à des activités dans d'autres méthodes CND. TABLEAU IV : EXIGENCES MINIMALES D EXPERIENCE POUR NIVEAU 3 Institut ou université Baccalauréat, niveau Bac ou inférieur DUT ou BTS Licence, Diplôme d'ingénieur, Maîtrise, DEA ou DEST, Doctorat. Expérience niveau 2 ou équivalent 4 ans 2 ans 1 an 7. EXAMENS Le dossier de candidature est établi, conformément à la CCA PP par le postulant et visé par son employeur, il doit parvenir au dans les délais prévus, avant la date de la session d'examen. Il doit être joint en particulier les éléments suivants : - procédure d'application interne de l'employeur ou sa référence si déjà en possession du, - certificat médical datant de moins d'un an, - engagement déontologique. La langue officielle est le français. Toutefois, les candidats étrangers ont la possibilité de passer l'examen en langue anglaise. L'utilisation d'une autre langue est soumise à l'acceptation du Objet et contenu Les examens de contrôle pour vérifier l acuité visuelle et les qualifications techniques du personnel candidat doivent consister en un examen de la vue, un examen général, un examen spécifique et un examen pratique pour chaque méthode dans laquelle le candidat doit-être certifié. Les questions posées à l examen général sont disponibles auprès de la COFREND. Les questions utilisées pour l examen spécifique et la check-list utilisée pour l examen pratique seront disponibles au pour revue par

18 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 18/34 les clients de l employeur sur demande écrite. Les sujets seront à la disposition du candidat seulement lors de l examen Aptitude médicale Acuité visuelle L examen de la vue doit fournir, pour chaque niveau, la preuve que le candidat bénéficie d une vision rapprochée et d une perception des couleurs qui satisfont aux exigences du Tableau V. La vérification de la vision rapprochée doit être faite annuellement et la vérification de la perception des couleurs doit être faite avant chaque certification ou re-certification. La vérification doit être faite par des médecins du travail ou par des ophtalmologues désignés par l'employeur. Toute limitation dans la perception des couleurs doit être évaluée par un agent niveau 3 dans la méthode, en accord avec la médecine du travail ou l'ophtalmologue, avant certification et le résultat de l'évaluation doit être consigné par écrit. L'organisation de cet examen, relatif aux années intermédiaires entre certification et re-certification, est sous la responsabilité de l'employeur. Le certificat le plus récent est à inclure dans le dossier de certification en possession de l'employeur. En cas de modification d'aptitude médicale d'un agent certifié, notifiée par un certificat médical imposant une correction de la vue, l'employeur a la responsabilité de : - réaliser la mise à jour du document de certification et de la carte de l'intéressé, en ajoutant une croix dans la case "Avec". Si les deux cases "Avec" et Sans" sont cochées, c'est la condition "Avec" qui prime. - informer le en lui adressant une copie du certificat médical, de la carte et du document de certification modifiés. TABLEAU V: EXIGENCES DE LA VUE EXIGENCES DE L EXAMEN Vision rapprochée Perception des couleurs Jaeger No. 1, Parinaud n 1.5 ou équivalent, à une distance d au moins 30 cm pour au moins un oeil, avec ou sans correction. Le personnel doit être capable de distinguer et de différencier les couleurs utilisées dans le procédé concerné Autres limitations Des conditions d'inaptitude supplémentaires peuvent être envisagées lors de la rédaction de la procédure d'application interne de la société adhérente, en particulier pour satisfaire aux conditions de la législation en vigueur (exemple : rayonnements ionisants) Général L examen général pour tous les niveaux doit-être un examen à livres fermés, sans calculatrice programmable, qui consiste en des questions couvrant pour la méthode concernée l'ensemble des connaissances correspondant au niveau concerné. Il sera accordé 2 minutes par question au candidat. Niveau 1 ou 2 : 40 questions établies par la COFREND doivent-être utilisées pour l examen général. Niveau 3 : l examen général doit comporter 95 questions réparties suivant le tableau VI :

19 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 19/34 TABLEAU VI Connaissances technologiques relatives aux matériaux, produits et procédés utilisés dans l'industrie aérospatiale Connaissances du système de qualification et de certification (CCA PP et ) Connaissances générales de niveau 3 de la méthode principale postulée. Connaissances générales de niveau 2 pour 2 autres méthodes, parmi celles citées au 1.3, utilisées par l'employeur. 25 questions établies par le 10 questions établies par le 30 questions établies par la COFREND 30 questions (2 x 15) établies par la COFREND Les candidats possédant une certification Niveau 3 en cours de validité EN 473 ou ISO 9712 délivrée par la COFREND ou un organisme reconnu équivalent par la COFREND peuvent faire valoir les notes qu'ils ont obtenues dans l'examen de base (B) et dans l'examen général (C1) afin de ne passer que les parties "Connaissances technologiques relatives aux matériaux, produits et procédés utilisés dans l'industrie aérospatiale" (A1) et "Procédure de certification" (A2). Les examens A1, A2, B et C1 sont décrits dans les normes ISO 9712 et EN Spécifique L examen spécifique pour tous les niveaux doit-être un examen "à livres fermés" et doit couvrir les exigences et l utilisation des spécifications, des normes, des équipements, des modes opératoires. Il porte sur toutes les techniques de la méthode postulée comme défini au 3.31 et tous les domaines d'activité du 3.6 qui sont compatibles avec la méthode. 30 questions, correspondant au niveau de qualification requis et rédigées par le, seront utilisées pour l examen spécifique niveaux 1, 2 et 3 sauf en étanchéité (LT) où le nombre de questions est de 40. Des documents, tels que spécifications, tableaux, formules, etc. peuvent être fournis. Il sera accordé 2 minutes par question au candidat Pratique L examen pratique doit consister en la démonstration par le candidat de ses compétences à exécuter des tâches qui sont typiques de celles qu'il effectue dans le cadre de ses fonctions (domaine d'activité et niveau de qualification). L'examen porte sur toutes les techniques dans la méthode postulée, à moins que l'employeur ne demande explicitement de renoncer à une ou plusieurs de ces techniques. Des check-lists couvrant les thèmes détaillés dans les sous-paragraphes ci-dessous doivent être développés par les centres d'examen pour assurer une couverture adéquate et aider le déroulement et la notation de l examen Niveau 1 Le candidat doit démontrer sa compétence à utiliser les instructions écrites : il doit vérifier le bon fonctionnement de l'appareillage et de ses accessoires, procéder au contrôle d'au moins un échantillon pour chaque technique dans laquelle le candidat postule à la certification.

20 Norme pren 4179 P3 (Edition Février 2003) page : 20/34 Deux échantillons d essai au minimum doivent être traités, contrôlés, interprétés et évalués dans la méthode postulée. Les résultats doivent-être documentés par le candidat. Un seul échantillon aboutissant à une sanction "acceptable" peut être donné au candidat. Les sujets d'examen sont classés par domaines d'activité. Au minimum une pièce doit être représentative du domaine dans lequel le candidat exerce majoritairement son activité. La check-list utilisée par le centre d'examen agréé portera sur la compétence dans : - l utilisation et le réglage de l équipement et de ses accessoires, - le respect scrupuleux de l'instruction écrite, - l interprétation et l'évaluation des indications, - la documentation des résultats. La durée de l'examen pratique est définie par le Centre Agréé Niveau 2 Le candidat doit démontrer sa compétence en inspectant au minimum un échantillon d essai pour chaque technique dans laquelle le candidat postule à la certification. Deux échantillons d essai au minimum doivent être traités, contrôlés, interprétés et évalués dans la méthode postulée. Les résultats doivent être documentés par le candidat. Un seul échantillon aboutissant à une sanction "acceptable" peut être donné au candidat. Les sujets d'examen sont classés par domaines d'activité. Au minimum une pièce doit être représentative du domaine dans lequel le candidat exerce majoritairement son activité. Le candidat rédigera, à partir d'une procédure générale, une instruction de travail utilisable par un niveau 1 pour la pièce de son domaine d'activité principal donnée à l'examen. La check-list utilisée par le centre d'examen agréé portera sur la compétence dans : - l utilisation et le réglage de l équipement et de ses accessoires, - le respect scrupuleux des procédures, - la pertinence de l interprétation et de l'évaluation des indications, - la documentation des résultats, - La rédaction précise et complète des instructions écrites. La durée de l'examen pratique est définie par le Centre Agréé Niveau 3 a) Le candidat doit démontrer sa compétence en préparant une procédure CND selon les exigences des employeurs de l'industrie aéronautique et spatiale. Il doit justifier ses choix (moyens, méthodes, techniques, etc...) et établir la gamme de contrôle à l'usage d'un agent de niveau 1 dans la méthode postulée. La check-list doit porter sur la pertinence technique et industrielle de la procédure préparée par le candidat. Les résultats de l examen pratique doivent être documentés. La durée accordée pour l'épreuve pratique est de 5 heures. b) Quand les fonctions d un candidat comprennent le contrôle ou l évaluation de produits ou incluent la conduite des examens niveau 1 ou 2, et quand le candidat n'est pas détenteur d'une certification N2 en cours de validité au moment de la réception du dossier de candidature "complet", l aptitude à exécuter de telles tâches doit être démontrée en passant l'examen pratique N2 conformément aux

Droit d'usage de la certification Cofrend Code de déontologie

Droit d'usage de la certification Cofrend Code de déontologie Page 1/8 Droit d'usage de la certification Cofrend Code de déontologie DESTINATAIRES : o CAD CDC DCC RAQ COMITÉS SECTORIELS CENTRES D EXAMEN o AUTRES :... Rév. 00 01 02 03 Libellé de l évolution Ancienne

Plus en détail

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE CERTIFICATION NIVEAU 1 OU NIVEAU 2

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE CERTIFICATION NIVEAU 1 OU NIVEAU 2 DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE CERTIFICATION NIVEAU 1 OU NIVEAU 2 DEMANDE DE RENOUVELLEMENT (pages 1 à 9 à adresser par mail au Centre d Examen Agréé) 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX 2 ATTESTATIONS D ACTIVITES

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

Conditions d'attribution des Certifications COFREND selon Norme ISO 9712

Conditions d'attribution des Certifications COFREND selon Norme ISO 9712 Page 1/39 Conditions d'attribution des Certifications COFREND selon Norme ISO 9712 DESTINATAIRES : CAD CDC COMITÉS SECTORIELS CENTRES D EXAMEN DCO (Directeur Cofrend) RCQ (Responsable Certification et

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

DEMANDE DE CANDIDATURE A L'EXAMEN DE QUALIFICATION N1 ou N2

DEMANDE DE CANDIDATURE A L'EXAMEN DE QUALIFICATION N1 ou N2 DEMANDE DE CANDIDATURE A L'EXAMEN DE QUALIFICATION N1 ou N2 DEMANDE DE CANDIDATURE (pages 1 à 6 à adresser par mail au Centre d Examen Agréé) 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX 2 - NIVEAU SCOLAIRE 3 - EXPERIENCE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification ou à la recertification démontre qu elle

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES AUTO/IND/PLOMB DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation

Plus en détail

NIVEAU : 1-2 1 ETAT CIVIL

NIVEAU : 1-2 1 ETAT CIVIL METHODES END (*) CFM PP 02 004 R09 RENOUVELLEMENT DE CERTIFICATION NIVEAU 1 ou NIVEAU 2 Ce dossier doit être adressé impérativement au plus tard 1 mois avant la fin de validité de la certification dans

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC BELAC 3-01 Rev 4 2011 PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE

CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE 63 CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE NIVEAU 1 Stage MT1 (N 401) NIVEAU 2 Accès direct + Stage MT TP (404P) (recommandé) + 1 mois minimum d'expérience

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification CREP démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES

CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES GUIDE D INSCRIPTION EXAMEN PROFESSIONNEL CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES DU MINISTERE DE L INTERIEUR au titre de l année 2016 SG/DRH/SDRF/BRPP/IT 10.08.2015 SOMMAIRE INSCRIPTION

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/5 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

CENTRES DE FORMATION REGLES ET AGREMENT

CENTRES DE FORMATION REGLES ET AGREMENT BUREAU DU CFPC CENTRES DE FORMATION REGLES ET AGREMENT BC/PR/18 000 Page : 1/7 Révision : Page SOMMAIRE 5 5 7 7 7 1. Objet.. Domaine d application.. Documents de référence.. Définition. 5. Engagement des

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION TM PEFC/10-1-1 Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION Document validé en Assemblée Générale de PEFC-France le

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Règlement de délivrance du diplôme d ingénieur En formation continue hors temps de travail Vu la loi du 10 juillet 1934 relative au titre d ingénieur diplômé,

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes

Plus en détail

Conditions d'attribution des certificats COFREND selon la norme EN ISO 9712, des agents d essais non destructifs pour la méthode Radiographie

Conditions d'attribution des certificats COFREND selon la norme EN ISO 9712, des agents d essais non destructifs pour la méthode Radiographie Page 1/16 Conditions d'attribution des certificats 9712, des agents d essais non DESTINATAIRES : CDC RCQ COMITÉS SECTORIELS CENTRES D EXAMEN AUTRES :... Rév. Libellé de l évolution Vérificateur Nom visa

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection

Plus en détail

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN Table des matières I. GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN V. DEROULEMENT DE L EXAMEN VI.

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES SOLLICITATION DE COMMENTAIRES En vertu de l article 194 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2), l Autorité publie le projet de Règlement sur la formation continue

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire.

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire. Le présent document est une traduction du guide 8.4, dont l original en anglais est disponible sur le site Internet de WELMEC (www.welmec.org). Pour tout problème d interprétation, il est nécessaire de

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Fourniture et acheminement de gaz naturel et de services associés Date et heure limites de réception des offres : 13 avril 2015 à 12 heures REGLEMENT

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Règles de certification de la marque

Règles de certification de la marque N d identification : NF102 N de révision : 10 Date d approbation : 15/06/2012 Date d édition : 29/08/2012 Règles de certification de la marque Validation des méthodes alternatives d analyse Application

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL SESSION 2015 Comment s inscrire : mode d emploi

BREVET PROFESSIONNEL SESSION 2015 Comment s inscrire : mode d emploi RECTORAT Direction des Supports et des Moyens Division des examens et concours DEC 2 BREVET PROFESSIONNEL SESSION 2015 Comment s inscrire : mode d emploi Candidats en établissements publics, privés, GRETA,

Plus en détail

MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES

MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES BELAC 3-06 Rev 4-2012 MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01 POUR LA MISE EN PLACE D'UNE POLITIQUE DE SECURITE DU SYSTEME D'INFORMATION DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE (BCT)

Plus en détail

NOTICE POUR LE DOSSIER D INSCRIPTION AUX EPREUVES DE SELECTION DE LA FORMATION CONDUISANT AU DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER

NOTICE POUR LE DOSSIER D INSCRIPTION AUX EPREUVES DE SELECTION DE LA FORMATION CONDUISANT AU DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER HOPITAL BELLEVUE Boulevard Pasteur - Pavillon 54 42055 SAINT ETIENNE Cedex 2 Tél. : 04.77.12.78.83 Fax : 04.77.12.04.81 Email : ifa42@chu-st-etienne.fr NOTICE POUR LE DOSSIER D INSCRIPTION AUX EPREUVES

Plus en détail

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau ;

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau ; Projet de règlement grand-ducal relatif à la formation initiale obligatoire, à la formation continue obligatoire et au contrôle de l assurance de la qualité des examinateurs chargés de la réception des

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT

REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT Année Universitaire 2015-2016 REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT Approuvé par le Conseil de Faculté du 03 septembre 2015 I - DISPOSITIONS GENERALES I.1. Inscription en Master

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE BRUYERES-LE-CHATEL - Services des Marchés Publics 2 rue des Vignes 91680 BRUYERES-LE-CHATEL ASSURANCE «DOMMAGE OUVRAGE» ET GARANTIE DECENNALE

Plus en détail

UFR d économie et gestion Année universitaire 2014-2015. Règlement du Contrôle des Connaissances Licence. Préambule

UFR d économie et gestion Année universitaire 2014-2015. Règlement du Contrôle des Connaissances Licence. Préambule UFR d économie et gestion Année universitaire 2014-2015 Règlement du Contrôle des Connaissances Licence Préambule Ce règlement concerne l ensemble des parcours de Licence de Droit, Economie et Gestion,

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLEMENT INTERIEUR Document GEN REF 02 Révision 04- juin 2012 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET... 3 ARTICLE 2 MEMBRES DE L ASSOCIATION... 3 ARTICLE 3 - ASSEMBLEE GENERALE... 3 ARTICLE 4 - ADMINISTRATEURS...

Plus en détail

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre.

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Madame, Monsieur, Nous avons bien reçu votre candidature à la

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLES GENERALES POUR LA GESTION DES EVALUATEURS ET EXPERTS GEN EVAL REF 01 Révision 03 SOMMAIRE 1 OBJET DU DOCUMENT... 3 2 REFERENCES ET DEFINITIONS... 3 3 DOMAINE D APPLICATION... 5 4 MODALITES D APPLICATION...

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS NOTICE DE RENSEIGNEMENTS ADJOINT TECHNIQUE SESSION 2016 MINISTERE DE LA JUSTICE SESSION 2016 Direction de l'administration Pénitentiaire 1 SOMMAIRE I - RECRUTEMENT... p. 4 1.1- CONDITIONS D INSCRIPTION

Plus en détail

CONCOURS DE MONITEUR EDUCATEUR TERRITORIAL

CONCOURS DE MONITEUR EDUCATEUR TERRITORIAL 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 71 11 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE SOCIALE CONCOURS DE MONITEUR EDUCATEUR TERRITORIAL I - Catégorie et composition...

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

Certified Internal Auditor DIRECTIVES POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

Certified Internal Auditor DIRECTIVES POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Ce document définit les exigences de la Formation Professionnelle Permanente (FPP) pour les Auditeurs Internes Certifiés (CIAs). Il donne également aux CIAs les modalités de déclaration qu'ils doivent

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

SERVICE ADMISSION 2014-2015 RÈGLEMENT. Lorraine Modifié le 14 Novembre 2014

SERVICE ADMISSION 2014-2015 RÈGLEMENT. Lorraine Modifié le 14 Novembre 2014 SERVICE ADMISSION 2014-2015 RÈGLEMENT Agréé par la D.R.J.S.C.S. de Lorraine Modifié le 14 Novembre 2014 Dispositif d admission de professionnalisation. ASS, EJE, ES, CESF, ETS, ME, TISF, AMP, AVS. Ce règlement

Plus en détail

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème Édition, ont été publiées en 2008. Les Interprétations Validées suivantes

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

Master MIAGE spécialité Système d Information et Informatique décisionnelle (Bac+5) en formation à distance. Admission - Inscription

Master MIAGE spécialité Système d Information et Informatique décisionnelle (Bac+5) en formation à distance. Admission - Inscription UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 SERVICE COMMUN DE LA FORMATION CONTINUE (SCFC) Domaine du Haut-Carré 43 rue Pierre Noailles 33405 TALENCE CEDEX formation.continue@u-bordeaux1.fr www.u-bordeaux1.fr/formation-continue

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:98331-2014:text:fr:html Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331 Appel de manifestations d'intérêt

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

Deux étapes constituent la procédure de validation des acquis de l expérience. Chaque étape se traduit par l examen d un dossier :

Deux étapes constituent la procédure de validation des acquis de l expérience. Chaque étape se traduit par l examen d un dossier : Procédure d obtention du titre de niveau I «Expert en protection des entreprises et en intelligence économique» par la validation des acquis de l expérience (VAE) Deux étapes constituent la procédure de

Plus en détail

Guidance pour le développement du rapport de crédit

Guidance pour le développement du rapport de crédit Direction générale Transport Aérien Direction Licences Licences de vol et immatriculations CCN Rue du Progrès 80, Bte 5 local 1030 Bruxelles Tél. 02 277 43 11 - Fax 02 277 42 59 Votre contact Laurent Vandescuren

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage COMMUNE DE LESPARRE-MEDOC Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1 Date de publication : 13 novembre 2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉCISIONS DE M. LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE DE FRANCE DR n 2014-16 du 7 novembre 2014 Règlement des concours d adjoint de direction Section

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS COMMISSION D ÉQUIVALENCE POUR L ACCÈS AUX CONCOURS DES ADMINISTRATIONS PARISIENNES 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.paris.fr drh.ceacap@paris.fr Nom : Prénom : Catégorie envisagée (1 ère et/ou

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/6 PROCESSUS DE CONTRÔLE Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique 1. LES ETAPES DU CONTROLE 2. LEXIQUE 3. MODE DE TRAITEMENT DES ECARTS Page: 2/6 1/ LES ETAPES DU CONTRÔLE 1 - DEMANDE

Plus en détail

Contrôle des connaissances. Licence professionnelle Notariat

Contrôle des connaissances. Licence professionnelle Notariat Contrôle des connaissances Licence professionnelle Notariat Approuvé par : - Le Conseil de Gestion de l Ecole de Droit du 9 juin 204 - Le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire de l Université d

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

SESSION 2016 1 - LA REGLEMENTATION LIEE AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL OU AUX EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :

SESSION 2016 1 - LA REGLEMENTATION LIEE AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL OU AUX EXPERIENCES PROFESSIONNELLES : Note à l'attention des candidats Baccalauréat professionnel Esthétique Cosmétique Parfumerie SESSION 2016 Cette note d information rappelle les règles essentielles des conditions d accès au diplôme et

Plus en détail

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Page : 1/6 MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Information importante à l attention des pilotes qui bénéficient jusqu au 4 mars 2011 de la compétence linguistique

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D OBTENTION PAR EQUIVALENCE DU CERTIFICAT D APTITUDE A L HYPERBARIE (1) Secrétariat Certification Hyperbare

DOSSIER DE DEMANDE D OBTENTION PAR EQUIVALENCE DU CERTIFICAT D APTITUDE A L HYPERBARIE (1) Secrétariat Certification Hyperbare DOSSIER DE DEMANDE D OBTENTION PAR EQUIVALENCE DU CERTIFICAT D APTITUDE A L HYPERBARIE (1) Contact : Nathalie Hypert : nhypert@inpp.org Nota (1) - Dossier à adresser, suivant le cas, à la Direction Régionale

Plus en détail

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013!

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! Règlement sur la formation continue Principales obligations Gestion de vos Mesures de contrôle

Plus en détail

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE GUIDE D AUDIT - LABOROUTE Tableau de validation du document Rédigé par Approuvé par Géré par Nom Eric BLANC Thierry KRETZ Fonction Responsable qualité Président du Comité Opérationnel Eric BLANC Responsable

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 4. RÈGLES GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT...4 4.1. GÉNÉRALITÉS...4 4.2. RÉPARTITION DES RÔLES...4 4.3. IMPARTIALITÉ...4 5. POLITIQUE D AGRÉMENT...5

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E MINISTERE DES TRANSPORTS TERRESTRES ---------- Direction des Transports Terrestres Piha toro a Utara a na te Fenua ---------- N TAHITI 002493 Angle rue Marc Blond de

Plus en détail

pour le cursus MASTER de l'université Paul Sabatier

pour le cursus MASTER de l'université Paul Sabatier 1 Règles générales d admission, de progression et de validation pour le cursus MASTER de l'université Paul Sabatier Le cursus Master est structuré en quatre semestres sous la forme de parcours pédagogiques

Plus en détail