Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec"

Transcription

1 Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec Introduction Depuis 17 ans, l Association québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants (AQIII) réunit les travailleurs autonomes et d expérience en TIC afin de bénéficier des avantages d un réseau solide tout en préservant la liberté du travail indépendant. Elle regroupe plus de travailleurs indépendants à travers le Québec. L association favorise l obtention de mandats en TI, le réseautage, le partage d information entre informaticiens ainsi que les économies d échelle chez des fournisseurs ciblés. Les travailleurs autonomes en TI sont des consultants de haut niveau, des gens d affaires qui contribuent activement à notre société, et l AQIII est à leur service. Présentation du sondage Par son sondage annuel, l AQIII vise une meilleure compréhension de l industrie du travail autonome et de la consultation en TI et de la dynamique des conditions de travail en constante évolution. Les travailleurs autonomes conduisent leurs affaires professionnelles en tenant compte des réalités du marché. Or, ces réalités conditionnent fortement la façon de faire des affaires, mais en même temps sont très changeantes, particulièrement avec la dernière année difficile qu a connue le milieu de la consultation. Dans ce contexte de constante évolution, la tenue d un sondage annuel apparaît d autant plus pertinente. Ce document présente donc les principaux résultats du sondage réalisé, via Internet, auprès de nos membres entre le 27 mai 2010 au 25 juin personnes, tous des travailleurs autonomes œuvrant dans le domaine des technologies de l information et des communications au Québec, ont répondu à notre sondage annuel Ce taux de participation record représente 27% des membres de l AQIII. Page 1 sur 12

2 PROFESSION DES REPONDANTS Les travailleurs autonomes dans le domaine des technologies de l information et des communications œuvrent souvent de manière isolée et leur profil sont très variés. Divers domaines d affaires sont présents : Administrateur de base de données Administrateur de systèmes Analyste (d'affaires, de processus, en assurance qualité / tests, fonctionnel ou en sécurité) Analyste programmeur Architecte (d'affaires, de contenus, d'entreprise, intégrateur, de réseaux, en sécurité, de systèmes ou technologique) Concepteur technique Conseiller (en exploitation et entretien, en implantation, en infrastructure, en méthodologie ou conseiller stratégique) Directeur développement des affaires Ergonome d'interfaces Formateur / coach Gestion de projet - Chargé de projet / Contrôleur de projet ("PCO") / Coordonnateur de projets / Directeur de programme / Directeur de projet / Gestionnaire de bureau de projet ("PMO") Gestion - Directeur TI Gestionnaire de contenus Infographiste Intégrateur Programmeur / développeur Rédacteur technique Soutien technique Parmi les membres de l AQIII, les profils les présents sont respectivement : chargé de projet, programmeur/développeur, formateur/coach, concepteur technique, analyste fonctionnel, analyste programmeur. Combien avez-vous d années d expérience dans votre principale expertise en TI? Choix de réponse Pourcentage 0-5 ans 6 % 6-10 ans 25 % ans 31 % ans 20 % ans 10 % 26 ans et plus 8 % Les travailleurs autonomes sont des travailleurs expérimentés, sur le marché depuis quelques années. Page 2 sur 12

3 UN MARCHE DU TRAVAIL AUTONOME EN CONSTANTE EVOLUTION Plusieurs questions du sondage visaient à connaître les conditions de travail des travailleurs autonomes des technologies de l information et des communications. Les données recueillies rejoignent d ailleurs le pronostic de l enquête réalisée en 2009 par TECHNOCompétences et l AQIII 1. Quel était la durée de votre dernier contrat? (en nombre de mois) : Les travailleurs autonomes demeurent en moyenne neuf mois en contrat chez un même client. 1 Enquête sur les travailleurs autonomes dans les technologies de l information et des communications : État de la question et pistes d action. Janvier Page 3 sur 12

4 Combien de contrats avez-vous obtenu durant la dernière année? Avec un intermédiaire Avec un client direct Je n ai obtenu aucun contrat cette année. 1 contrat contrats contrats contrats et plus Cela explique que 228 répondants (75 %) aient affirmé avoir réalisé un seul mandat au cours de la dernière année, par rapport à 70 % l'an dernier. Les firmes intermédiaires (firmes de placement et de consultation) sont de plus en plus présentes sur le marché de la sous-traitance, et cela se répercute par le nombre de contractuels qui obtiennent des mandats de manière indirecte. S agissait-il d un contrat Les trois quart des répondants (74%) ont travaillé sur leur mandat à temps plein. Ce chiffre regroupe les mandats obtenus par le biais de firmes de placement ou directement avec les clients. Ainsi, la grande majorité des travailleurs autonomes œuvrent à peu de mandats à la fois, ce qui est selon nous fortement corrélé avec les mandats de plus en plus complexes que l on retrouve sur le marché ainsi que les exigences des clients. Page 4 sur 12

5 Vos contrats durant la dernière année étaient-ils tous situés dans votre région de résidence? Demande pour les consultants en chute Avec la dernière année de récession, la demande pour les services de contractuels en informatique a chuté, de manière plus ou moins importante selon les secteurs d'activités et les régions, avec plus de gens en recherche de mandats et par conséquent une baisse des prix parmi les fournisseurs de services. C est pourquoi l AQIII considère qu il ne faut jamais négliger l'importance du réseautage, même lorsque nous travaillons sur un mandat à temps plein. Il s'agit d'une recherche continuelle. La situation économique a forcément eu un impact sur le nombre de travailleurs autonomes qui ont été forcés de se dénicher des mandats à l'extérieur de leur zone de résidence durant la dernière année, établi à 19 %. C est un répondant sur 5! Page 5 sur 12

6 LA RÉMUNÉRATION DU TRAVAILLEUR AUTONOME EN TIC La rémunération, au-delà des chiffres : Explications importantes Une rémunération par salaire et par taux horaire ne pourrait être comparée. Lorsque vient le temps de fixer sa rémunération, le travailleur autonome en technologies de l information doit tenir compte de différents facteurs, tels que l absence d avantages sociaux et d accès aux programmes gouvernementaux (vacances payées, congés fériés, journées maladies, compte de dépenses, formation, régime de retraite, bonis, assurances, chômage). À noter que toutes les dépenses d exploitation de l entreprise doivent être réduites de ce revenu, tels que les frais de comptable, de services d avocats, de marketing, de cotisation à des associations ou ordres, l équipement informatique, les frais de bureau, de formation, les assurances, les frais d emprunts s il y a lieu, etc. De plus, le travailleur autonome est sans cesse sujet à un risque financier dû à l inter-mandat, ainsi qu aux exigences d affaires reliées à la recherche de contrats, au développement d un réseau de contacts ainsi qu aux tâches administratives et comptables. Finalement, les revenus gagnés reflètent uniquement la portion de temps facturé au client. Les taux horaires diffèrent également selon la nature de la relation contractuelle, c est-à-dire selon que le travailleur autonome obtient son mandat via un client direct ou via une firme intermédiaire (c est-à-dire par l intermédiaire d une firme de consultation ou de placement). Une firme intermédiaire chargera ensuite ellemême un supplément au client final représentant environ 20 à 40% des honoraires du consultant. Tendance des tarifs : Les travailleurs autonomes conduisent leurs affaires en tenant compte de la réalité du marché. Mais le marché est très changeant et conditionne fortement les honoraires des consultants. Avec la dernière année de récession économique, la demande pour les services de contractuels en informatique a chuté, de manière plus ou moins importante selon les secteurs d activités, avec plus de gens en recherche de mandats et par conséquent une baisse des prix parmi les fournisseurs de services. Un certain nombre ont même effectué des mandats en-dehors de leur région de résidence. Il semble bien que la crise se résorbe et que la tendance des tarifs reviendra selon nous tranquillement au même niveau qu auparavant. Page 6 sur 12

7 Quel a été votre taux horaire pour votre dernier contrat? 2 Le taux horaire moyen est de 86$ de l heure, mais ce chiffre variera grandement selon les situations, le consultant et le mandat. Les données de l'étude de 2009 faisaient état d'un taux horaire moyen variant entre 70 et 89 dollars l'heure, ce qui rend toute comparaison difficile entre les deux documents. La rémunération indiquée par les répondants en 2010 varie de 40$ de l heure à 200$ de l heure. Plusieurs facteurs vont influencer le taux horaire dont : la situation du marché, le candidat lui-même, son expertise, son expérience, sa localisation, la nature du mandat, s il obtient le contrat directement du client ou via une firme intermédiaire qui touchera une partie de sa rémunération et finalement la durée du mandat. À noter que le taux horaire moyen se situait entre 70 et 89$ de l heure dans le cadre de notre sondage annuel répondants ont accepté de répondre à cette question. Les autres répondants ont préférer s abstenir ou encore, n ont obtenu aucun mandat durant la dernière année. Page 7 sur 12

8 Voici un aperçu 3 des taux horaires moyens par expertise : Principale expertise Taux horaire moyen (2010) Analyste-programmeur De 60 $ à 69 $ Analyste De 70 $ à 79 $ Intelligence d'affaires De 70 $ à 89 $ Administrateur de système De 80 $ à 89 $ Architecte De 80 $ à 89 $ Entrepôt de données De 80 $ à 89 $ Administrateur de base de données De 80 $ à 99 $ Continuité & Sécurité De 90 $ à 99 $ Gestion de projet De 90 $ à 99 $ Procédures / Implantation De 90 $ à 99 $ Quel est votre chiffre d affaires annuel brut? Le niveau médian du chiffre d affaires des travailleurs autonomes dépasse $ par année. 27% des répondants gagnent un revenu supérieur à $, ce qui en fait de hauts salariés. 3 Seuls les expertises regroupant au minimum une quinzaine de spécialistes ont été retenus pour l élaboration de ce tableau. Page 8 sur 12

9 Indiquez la durée annuelle de vos vacances (en semaines). Durée des vacances Pourcentage des répondants Moins de 2 semaines 10 % 3 semaines 15 % 4 semaines 33 % 5 semaines 17 % 6 semaines 15 % 7 semaines 3 % 8 semaines 5 % 9 semaines et plus 2 % La majorité prend quatre semaines de vacances à leurs frais bien sûr! Page 9 sur 12

10 LES HABITUDES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES Méthodes employées pour la recherche de mandats La recherche de mandats est une priorité pour le travailleur autonome qui en tire sa source de revenu. À ce titre, le réseautage s avère la méthode privilégiée lors de la recherche de mandats, suivent ensuite les services offerts par l AQIII (affichage d offres de mandats, liste mensuelle de membres disponibles, visibilité via le répertoire des membres sur le site Web). Page 10 sur 12

11 LA FORMATION CONTINUE Quel type de formation avez-vous suivi Combien avez-vous dépensé cette année pour durant la dernière année? votre formation? Les cours privés et le e-learning sont les méthodes de formation les plus populaires, quoiqu une majorité de répondants ne suivent aucune formation traditionnelle. Il y a aussi l Internet, grâce auquel les travailleurs autonomes sont en mesure d'acquérir des compétences en lisant de l'information qui ne coûte absolument rien. Les lectures et les recherches sur l Internet ne sont pas comptabilités dans les moyens de formation nommés ci-haut, qui représentent toutefois selon nous le moyen le plus utilisé par les travailleurs autonomes afin de maintenir à jour leurs connaissances. L apprentissage par osmose, via un transfert des connaissances à travers la réalisation de différents mandats, est une valeur ajoutée importante des travailleurs autonomes. De plus, le sondage ne prenait pas en compte l apprentissage effectué individuellement à travers de l expérimentation de nouveaux logiciels et technologies. Une majorité des répondants ont affirmé avoir dépensé moins de 500$ par année dans leur formation continue. Soulignons qu'en période de situation économique précaire, les consultants ont moins de mandats, ce qui signifie qu'ils ont également moins de revenus et donc moins d'argent pour se payer des formations. C'est un cercle vicieux. Mais les travailleurs autonomes ne doivent jamais oublier qu'ils sont également des entrepreneurs qui doivent à la fois gérer leur carrière et leur entreprise. Page 11 sur 12

12 EN CONCLUSION Le pire est passé Après une dure année, nous croyons que le pire est passé pour les consultants des TIC. «La première chose que les entreprises font lorsque l'incertitude économique s'installe est de supprimer les postes de consultants, ce qui accentue l'importance de posséder un bon réseau de contacts.», affirme André Goulet, le président sortant de l AQIII. Selon André Goulet, «2011 sera l'année de la reprise pour les travailleurs autonomes des TIC. Les entreprises ont majoritairement choisi de reporter le lancement de vastes chantiers technologiques depuis la fin 2008 en raison de l'incertitude économique. De gros investissements pourraient être réalisés l'an prochain, ce qui profitera avant tout aux consultants senior', soit ceux qui possèdent de nombreuses années d'expérience.» Les marchés de Montréal et de Québec seront évidemment les principaux moteurs de cette reprise. Page 12 sur 12

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS Notre entreprise DUFOUR LEBLANC COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS L entreprise forme un cabinet spécialisé en comptabilité

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB Introduction Le présent document a pour but d aider les entreprises qui désirent procéder à un appel d offres, sur invitation, pour la réalisation d un site web.

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Sommaire public. Édition 2014

Sommaire public. Édition 2014 Sommaire public Édition 2014 Enquête TECHNOCompétences de rémunération globale sur les emplois en technologies de l information et des communications (TIC) L ENQUÊTE EN BREF L enquête TECHNOCompétences

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009 Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone Janvier 2009 1 Objectifs de l examen L'examen des pratiques de gestion vise les objectifs suivants : aider les gestionnaires

Plus en détail

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8 COMITÉ SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DE L INDUSTRIE ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RAPPORT DE LA CONSULTATION STRATÉGIQUE NOVEMBRE 2013 TABLE DES MATIÈRES Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

Projet DELTA. A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5. Airlines-Manager.com

Projet DELTA. A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5. Airlines-Manager.com Projet DELTA A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5 Airlines-Manager.com INTRODUCTION Comme vous avez pu le remarquer, l amélioration concernant la recherche & Développement n est pas sortie tel qu annoncée,

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE Martin Brookes Économiste senior, Goldman Sachs Je vais diviser ma présentation en

Plus en détail

Indicateurs de gestion 2014

Indicateurs de gestion 2014 Indicateurs de gestion 04 Nom : Granby Code géographique : 4707 Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE MOT DE L'ORGANISME MUNICIPAL SOMMAIRE DES 4 SÉCURITÉ PUBLIQUE Sécurité

Plus en détail

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession Formulaire Méd.A 2016 FORMULAIRE DE DEMANDE aux fins de l obtention du titre de MÉDIATEUR AGRÉÉ Veuillez prendre note des éléments suivants : Vous devez être membre en règle auprès d une section régionale

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

Gagner de l argent Acétates

Gagner de l argent Acétates Deuxième leçon Gagner de l argent Acétates Le processus de planification de carrière Que vous soyez à la recherche de votre premier emploi ou songiez à changer d orientation, il faut prendre diverses mesures

Plus en détail

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services l assistant au cœur de l entreprise niveau d implication des assistants

Plus en détail

R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires

R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires A R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires 1) Nous aimerions avoir des explications sur vos affirmations en

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Appel à projets / candidature - Opportunités Digitales. 1. Bienvenue

Appel à projets / candidature - Opportunités Digitales. 1. Bienvenue 1. Bienvenue * 1. Si votre projet numérique est sélectionné par le jury, les deux organisations partenaires s engagent à mandater des représentants afin de présenter le projet dans le cadre d Opportunités

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS

LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS La lecture de rapports financiers LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS 1 Bonjour! Bienvenue à l atelier : «La lecture de rapports financiers» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS CHAPITRE 20 - CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Les points de référence de performance 4 étapes pour transformer les enquêtes

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu Approvisionnement en bitume prémélangé Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure Approvisionnement en bitume prémélangé Contenu Pourquoi nous avons choisi ce projet...... 293 Contexte

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

États financiers prospectifs. Exercice se terminant le 31 mars 2013

États financiers prospectifs. Exercice se terminant le 31 mars 2013 États financiers prospectifs Exercice se terminant le 31 mars 2013 DÉCLARATION DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION La responsabilité de la compilation, du contenu et de la présentation de l information financière

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes et crédits d impôt 2014 Ordre du jour Introduction Financement des activités de développement > Crédits d impôt RS&DE > Crédits d impôt pour titres multimédia > Crédits

Plus en détail

INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238

INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238 INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238 ANNEXE AU GUIDE DU STAGIAIRE (Documents relatifs à la demande de stage et journal de bord) 4423-03 ISBN : 2-89493-223-5 OBJECTIFS

Plus en détail

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Les 5 C du crédit Comprendre l admissibilité au crédit À B2B Banque, nous savons que vous vous efforcez d offrir à vos clients les bonnes

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

Quel sera le montant de ma retraite?

Quel sera le montant de ma retraite? Salariés I MARS 2016 I Quel sera le montant de ma retraite? B Le montant de ma retraite B Le taux plein B Améliorer ma retraite Quel sera le montant de ma retraite? Vous êtes ou avez été salarié du secteur

Plus en détail

Votre avis nous intéresse.

Votre avis nous intéresse. HORODATEURS, Votre avis nous intéresse. La municipalité de Lacanau a mis en place un nouveau schéma de stationnement au cours de l été 2015. Reposant principalement sur des emplacements de parkings de

Plus en détail

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME Exploiter une entreprise consiste à exercer une activité en vue de réaliser un bénéfice. Ceci inclut l exploitation d un commerce ou d une entreprise de fabrication

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE Mise en garde À jour au 21 janvier 2013, cette foire aux questions a été préparée uniquement à des fins d information. Son contenu est toutefois sujet à modification d ici l implantation du régime le 1

Plus en détail

cadémie des adjointes

cadémie des adjointes Devenir adjointe virtuelle GUIDE RESSOURCE Les Standards Vos standards Les standards sont la fondation même de votre entreprise. Ce sont les principes sur lesquels se bâtira votre entreprise. En complétant

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

Il me reste beaucoup de temps pour penser à la retraite, non?

Il me reste beaucoup de temps pour penser à la retraite, non? Ordre du jour La retraite, pourquoi s'inquiéter maintenant? Types de régime de retraite Crise des pensions au Canada et solutions Chasseurs de mythes Campagne actuelle sur les pensions Ce que vous pouvez

Plus en détail

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE DOSSIER DE PRESSE PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE SOMMAIRE I. Dispositifs en faveur de l investissement des ménages : Description des dispositifs o Le Prêt d Accès à la Propriété

Plus en détail

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux)

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) Sondage réalisé par le Programme québécois Pairs Aidants Réseau Nathalie Lagueux, travailleuse

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES TABLE DES MATIÈRES ÉTAPES POUR EFFECTUER UNE ÉTUDE DE MARCHÉ... 3 1) COLLECTE DE DONNÉES PRIMAIRES :...3 2) CONSULTEZ INTERNET :...3 3) ENTREZ EN CONTACT AVEC DES PERSONNES-CLÉS

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels Introduction et contexte :

Plus en détail

Les sources et méthodes de recherche d information

Les sources et méthodes de recherche d information Les sources et méthodes de recherche d information DOCUMENTS ÉCRITS Recherche documentaire Différents répertoires permettent d au moins identifier les entreprises existantes. Dépendamment de ces répertoires,

Plus en détail

Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France. Édition 2014

Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France. Édition 2014 Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France Édition 2014 A propos *designers interactifs*, 1er réseau professionnel des métiers du design numérique Organisation professionnelle

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2016 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES POINTS SAILLANTS

Plus en détail

Enquête unifiée auprès des entreprises Énoncé de la qualité des données Industrie de la construction Année de référence 1999

Enquête unifiée auprès des entreprises Énoncé de la qualité des données Industrie de la construction Année de référence 1999 Enquête unifiée auprès des entreprises Énoncé de la qualité des données Industrie de la construction Année de référence 1999 1. Concepts Les résultats de l'enquête de 1999 sur l'industrie de la construction

Plus en détail

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires Prix Innovation 2015 Congrès des milieux documentaires Quand je veux où je veux est la nouvelle image de marque conçue pour mettre en valeur le haut niveau de qualité des bibliothèques membres du Réseau

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse.

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse. Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes du projet 65 Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes projet Réussir votre projet e-learning A. Introduction Nous allons aborder dans ce chapitre la partie purement méthodologie

Plus en détail

LA CRISE DU CHAMBON ET L EMPLOI : Résultats

LA CRISE DU CHAMBON ET L EMPLOI : Résultats LA CRISE DU CHAMBON ET L EMPLOI : Résultats Quelle est la situation des employeurs et des employés suite à la fermeture du tunnel? Les pertes d'emploi, les non embauchés, les temps partiels, les dégradations

Plus en détail

LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER

LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER Les salariés de la restauration rapide sont exposés à des risques spécifiques : les chutes de plain pied, les mauvaises postures,

Plus en détail

29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er. Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais

29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er. Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais 29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais Ordres de mission, Self Booking Tools (SBT), achats de voyages,

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

ANTICIPEZ Préparez la reprise!

ANTICIPEZ Préparez la reprise! DOSSIER ANTICIPEZ Préparez la reprise! Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat se mobilise pour faire face à la crise et préparer la reprise! Faire face à la crise Préparer la reprise Depuis novembre

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Rédaction du plan d affaires Projet commercial

Rédaction du plan d affaires Projet commercial Rédaction du plan d affaires Projet commercial Nom de l entreprise ou du projet Avis aux lecteurs Les informations continues dans ce document demeurent l entière responsabilité du promoteur du projet d

Plus en détail

FIP Corse Croissance n 3

FIP Corse Croissance n 3 la marque d OTC Asset Management FIP Corse Croissance n 3 Fonds d investissement de proximité dédié à soutenir le tissu entrepreneurial local corse 38 % de réduction d impôt sur le revenu en contrepartie

Plus en détail

Examen externe du Conseil d examen des taux des entreprises de services

Examen externe du Conseil d examen des taux des entreprises de services GOUVERNEMENT DU NUNAVUT Demande d expression d intérêt Examen externe du Conseil d examen des taux des entreprises de services Le Conseil d examen des taux des entreprises de services, un organisme de

Plus en détail

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite»

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Récemment, les équipes de la division de consultation en régimes d avantages sociaux et de retraite de Cowan ont présenté

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 PSA Peugeot Citroën et

Plus en détail

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture.

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. 2015 L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. MÉTHODOLOGIE Sondage en ligne 1 978 Canadiens,18-70 ans Dates Du 10 au 21 avril 2015

Plus en détail

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 PRB 05-40F ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 Jean Dupuis Division de l économie Le 8 juin 2005 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE

Plus en détail

GUIDE ETAPE PAR ETAPE POUR LA CONCEPTION D UN CABINET DENTAIRE

GUIDE ETAPE PAR ETAPE POUR LA CONCEPTION D UN CABINET DENTAIRE GUIDE ETAPE PAR ETAPE POUR LA CONCEPTION D UN CABINET DENTAIRE BUSINESS PLAN DR D.E.S F.S F.S.C S.H.T Quel est le cahier des charges pour votre projet? Quelle est votre philosophie pour la pratique de

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES Dans le but d aider le plus grand nombre d élèves tout en répondant objectivement à leurs besoins réels afin que leur année scolaire ne soit pas compromise, une politique

Plus en détail

Comment emprunter dans de bonnes conditions?

Comment emprunter dans de bonnes conditions? Analyser une offre Comment emprunter dans de bonnes conditions? Référence Internet 2166.046 Saisissez la Référence Internet 2166.046 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC Jacques Roy, Ph.D. et Pierre Filiatrault, Ph.D. 1/8

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

par CABiNET le 19 avril 2013

par CABiNET le 19 avril 2013 Présentation à Services partagés Canada (SPC) Table ronde sur l'infrastructure de la technologie de l information Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement par CABiNET

Plus en détail

LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE.

LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE. LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE. Le Registre national a établi une nouvelle liste simplifiée des codes profession afin d'améliorer la fiabilité et la pertinence de l'information

Plus en détail

Les cadres ingénieurs du secteur privé

Les cadres ingénieurs du secteur privé Les cadres ingénieurs du secteur privé Colloque ingénieurs FO-Cadres Paris, le 17 juin 2014 Pierre LAMBLIN Directeur du Département Études & Recherche 1 Modifiez pied de page dans > Affichage > Masque

Plus en détail