Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec"

Transcription

1 Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec Introduction Depuis 17 ans, l Association québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants (AQIII) réunit les travailleurs autonomes et d expérience en TIC afin de bénéficier des avantages d un réseau solide tout en préservant la liberté du travail indépendant. Elle regroupe plus de travailleurs indépendants à travers le Québec. L association favorise l obtention de mandats en TI, le réseautage, le partage d information entre informaticiens ainsi que les économies d échelle chez des fournisseurs ciblés. Les travailleurs autonomes en TI sont des consultants de haut niveau, des gens d affaires qui contribuent activement à notre société, et l AQIII est à leur service. Présentation du sondage Par son sondage annuel, l AQIII vise une meilleure compréhension de l industrie du travail autonome et de la consultation en TI et de la dynamique des conditions de travail en constante évolution. Les travailleurs autonomes conduisent leurs affaires professionnelles en tenant compte des réalités du marché. Or, ces réalités conditionnent fortement la façon de faire des affaires, mais en même temps sont très changeantes, particulièrement avec la dernière année difficile qu a connue le milieu de la consultation. Dans ce contexte de constante évolution, la tenue d un sondage annuel apparaît d autant plus pertinente. Ce document présente donc les principaux résultats du sondage réalisé, via Internet, auprès de nos membres entre le 27 mai 2010 au 25 juin personnes, tous des travailleurs autonomes œuvrant dans le domaine des technologies de l information et des communications au Québec, ont répondu à notre sondage annuel Ce taux de participation record représente 27% des membres de l AQIII. Page 1 sur 12

2 PROFESSION DES REPONDANTS Les travailleurs autonomes dans le domaine des technologies de l information et des communications œuvrent souvent de manière isolée et leur profil sont très variés. Divers domaines d affaires sont présents : Administrateur de base de données Administrateur de systèmes Analyste (d'affaires, de processus, en assurance qualité / tests, fonctionnel ou en sécurité) Analyste programmeur Architecte (d'affaires, de contenus, d'entreprise, intégrateur, de réseaux, en sécurité, de systèmes ou technologique) Concepteur technique Conseiller (en exploitation et entretien, en implantation, en infrastructure, en méthodologie ou conseiller stratégique) Directeur développement des affaires Ergonome d'interfaces Formateur / coach Gestion de projet - Chargé de projet / Contrôleur de projet ("PCO") / Coordonnateur de projets / Directeur de programme / Directeur de projet / Gestionnaire de bureau de projet ("PMO") Gestion - Directeur TI Gestionnaire de contenus Infographiste Intégrateur Programmeur / développeur Rédacteur technique Soutien technique Parmi les membres de l AQIII, les profils les présents sont respectivement : chargé de projet, programmeur/développeur, formateur/coach, concepteur technique, analyste fonctionnel, analyste programmeur. Combien avez-vous d années d expérience dans votre principale expertise en TI? Choix de réponse Pourcentage 0-5 ans 6 % 6-10 ans 25 % ans 31 % ans 20 % ans 10 % 26 ans et plus 8 % Les travailleurs autonomes sont des travailleurs expérimentés, sur le marché depuis quelques années. Page 2 sur 12

3 UN MARCHE DU TRAVAIL AUTONOME EN CONSTANTE EVOLUTION Plusieurs questions du sondage visaient à connaître les conditions de travail des travailleurs autonomes des technologies de l information et des communications. Les données recueillies rejoignent d ailleurs le pronostic de l enquête réalisée en 2009 par TECHNOCompétences et l AQIII 1. Quel était la durée de votre dernier contrat? (en nombre de mois) : Les travailleurs autonomes demeurent en moyenne neuf mois en contrat chez un même client. 1 Enquête sur les travailleurs autonomes dans les technologies de l information et des communications : État de la question et pistes d action. Janvier Page 3 sur 12

4 Combien de contrats avez-vous obtenu durant la dernière année? Avec un intermédiaire Avec un client direct Je n ai obtenu aucun contrat cette année. 1 contrat contrats contrats contrats et plus Cela explique que 228 répondants (75 %) aient affirmé avoir réalisé un seul mandat au cours de la dernière année, par rapport à 70 % l'an dernier. Les firmes intermédiaires (firmes de placement et de consultation) sont de plus en plus présentes sur le marché de la sous-traitance, et cela se répercute par le nombre de contractuels qui obtiennent des mandats de manière indirecte. S agissait-il d un contrat Les trois quart des répondants (74%) ont travaillé sur leur mandat à temps plein. Ce chiffre regroupe les mandats obtenus par le biais de firmes de placement ou directement avec les clients. Ainsi, la grande majorité des travailleurs autonomes œuvrent à peu de mandats à la fois, ce qui est selon nous fortement corrélé avec les mandats de plus en plus complexes que l on retrouve sur le marché ainsi que les exigences des clients. Page 4 sur 12

5 Vos contrats durant la dernière année étaient-ils tous situés dans votre région de résidence? Demande pour les consultants en chute Avec la dernière année de récession, la demande pour les services de contractuels en informatique a chuté, de manière plus ou moins importante selon les secteurs d'activités et les régions, avec plus de gens en recherche de mandats et par conséquent une baisse des prix parmi les fournisseurs de services. C est pourquoi l AQIII considère qu il ne faut jamais négliger l'importance du réseautage, même lorsque nous travaillons sur un mandat à temps plein. Il s'agit d'une recherche continuelle. La situation économique a forcément eu un impact sur le nombre de travailleurs autonomes qui ont été forcés de se dénicher des mandats à l'extérieur de leur zone de résidence durant la dernière année, établi à 19 %. C est un répondant sur 5! Page 5 sur 12

6 LA RÉMUNÉRATION DU TRAVAILLEUR AUTONOME EN TIC La rémunération, au-delà des chiffres : Explications importantes Une rémunération par salaire et par taux horaire ne pourrait être comparée. Lorsque vient le temps de fixer sa rémunération, le travailleur autonome en technologies de l information doit tenir compte de différents facteurs, tels que l absence d avantages sociaux et d accès aux programmes gouvernementaux (vacances payées, congés fériés, journées maladies, compte de dépenses, formation, régime de retraite, bonis, assurances, chômage). À noter que toutes les dépenses d exploitation de l entreprise doivent être réduites de ce revenu, tels que les frais de comptable, de services d avocats, de marketing, de cotisation à des associations ou ordres, l équipement informatique, les frais de bureau, de formation, les assurances, les frais d emprunts s il y a lieu, etc. De plus, le travailleur autonome est sans cesse sujet à un risque financier dû à l inter-mandat, ainsi qu aux exigences d affaires reliées à la recherche de contrats, au développement d un réseau de contacts ainsi qu aux tâches administratives et comptables. Finalement, les revenus gagnés reflètent uniquement la portion de temps facturé au client. Les taux horaires diffèrent également selon la nature de la relation contractuelle, c est-à-dire selon que le travailleur autonome obtient son mandat via un client direct ou via une firme intermédiaire (c est-à-dire par l intermédiaire d une firme de consultation ou de placement). Une firme intermédiaire chargera ensuite ellemême un supplément au client final représentant environ 20 à 40% des honoraires du consultant. Tendance des tarifs : Les travailleurs autonomes conduisent leurs affaires en tenant compte de la réalité du marché. Mais le marché est très changeant et conditionne fortement les honoraires des consultants. Avec la dernière année de récession économique, la demande pour les services de contractuels en informatique a chuté, de manière plus ou moins importante selon les secteurs d activités, avec plus de gens en recherche de mandats et par conséquent une baisse des prix parmi les fournisseurs de services. Un certain nombre ont même effectué des mandats en-dehors de leur région de résidence. Il semble bien que la crise se résorbe et que la tendance des tarifs reviendra selon nous tranquillement au même niveau qu auparavant. Page 6 sur 12

7 Quel a été votre taux horaire pour votre dernier contrat? 2 Le taux horaire moyen est de 86$ de l heure, mais ce chiffre variera grandement selon les situations, le consultant et le mandat. Les données de l'étude de 2009 faisaient état d'un taux horaire moyen variant entre 70 et 89 dollars l'heure, ce qui rend toute comparaison difficile entre les deux documents. La rémunération indiquée par les répondants en 2010 varie de 40$ de l heure à 200$ de l heure. Plusieurs facteurs vont influencer le taux horaire dont : la situation du marché, le candidat lui-même, son expertise, son expérience, sa localisation, la nature du mandat, s il obtient le contrat directement du client ou via une firme intermédiaire qui touchera une partie de sa rémunération et finalement la durée du mandat. À noter que le taux horaire moyen se situait entre 70 et 89$ de l heure dans le cadre de notre sondage annuel répondants ont accepté de répondre à cette question. Les autres répondants ont préférer s abstenir ou encore, n ont obtenu aucun mandat durant la dernière année. Page 7 sur 12

8 Voici un aperçu 3 des taux horaires moyens par expertise : Principale expertise Taux horaire moyen (2010) Analyste-programmeur De 60 $ à 69 $ Analyste De 70 $ à 79 $ Intelligence d'affaires De 70 $ à 89 $ Administrateur de système De 80 $ à 89 $ Architecte De 80 $ à 89 $ Entrepôt de données De 80 $ à 89 $ Administrateur de base de données De 80 $ à 99 $ Continuité & Sécurité De 90 $ à 99 $ Gestion de projet De 90 $ à 99 $ Procédures / Implantation De 90 $ à 99 $ Quel est votre chiffre d affaires annuel brut? Le niveau médian du chiffre d affaires des travailleurs autonomes dépasse $ par année. 27% des répondants gagnent un revenu supérieur à $, ce qui en fait de hauts salariés. 3 Seuls les expertises regroupant au minimum une quinzaine de spécialistes ont été retenus pour l élaboration de ce tableau. Page 8 sur 12

9 Indiquez la durée annuelle de vos vacances (en semaines). Durée des vacances Pourcentage des répondants Moins de 2 semaines 10 % 3 semaines 15 % 4 semaines 33 % 5 semaines 17 % 6 semaines 15 % 7 semaines 3 % 8 semaines 5 % 9 semaines et plus 2 % La majorité prend quatre semaines de vacances à leurs frais bien sûr! Page 9 sur 12

10 LES HABITUDES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES Méthodes employées pour la recherche de mandats La recherche de mandats est une priorité pour le travailleur autonome qui en tire sa source de revenu. À ce titre, le réseautage s avère la méthode privilégiée lors de la recherche de mandats, suivent ensuite les services offerts par l AQIII (affichage d offres de mandats, liste mensuelle de membres disponibles, visibilité via le répertoire des membres sur le site Web). Page 10 sur 12

11 LA FORMATION CONTINUE Quel type de formation avez-vous suivi Combien avez-vous dépensé cette année pour durant la dernière année? votre formation? Les cours privés et le e-learning sont les méthodes de formation les plus populaires, quoiqu une majorité de répondants ne suivent aucune formation traditionnelle. Il y a aussi l Internet, grâce auquel les travailleurs autonomes sont en mesure d'acquérir des compétences en lisant de l'information qui ne coûte absolument rien. Les lectures et les recherches sur l Internet ne sont pas comptabilités dans les moyens de formation nommés ci-haut, qui représentent toutefois selon nous le moyen le plus utilisé par les travailleurs autonomes afin de maintenir à jour leurs connaissances. L apprentissage par osmose, via un transfert des connaissances à travers la réalisation de différents mandats, est une valeur ajoutée importante des travailleurs autonomes. De plus, le sondage ne prenait pas en compte l apprentissage effectué individuellement à travers de l expérimentation de nouveaux logiciels et technologies. Une majorité des répondants ont affirmé avoir dépensé moins de 500$ par année dans leur formation continue. Soulignons qu'en période de situation économique précaire, les consultants ont moins de mandats, ce qui signifie qu'ils ont également moins de revenus et donc moins d'argent pour se payer des formations. C'est un cercle vicieux. Mais les travailleurs autonomes ne doivent jamais oublier qu'ils sont également des entrepreneurs qui doivent à la fois gérer leur carrière et leur entreprise. Page 11 sur 12

12 EN CONCLUSION Le pire est passé Après une dure année, nous croyons que le pire est passé pour les consultants des TIC. «La première chose que les entreprises font lorsque l'incertitude économique s'installe est de supprimer les postes de consultants, ce qui accentue l'importance de posséder un bon réseau de contacts.», affirme André Goulet, le président sortant de l AQIII. Selon André Goulet, «2011 sera l'année de la reprise pour les travailleurs autonomes des TIC. Les entreprises ont majoritairement choisi de reporter le lancement de vastes chantiers technologiques depuis la fin 2008 en raison de l'incertitude économique. De gros investissements pourraient être réalisés l'an prochain, ce qui profitera avant tout aux consultants senior', soit ceux qui possèdent de nombreuses années d'expérience.» Les marchés de Montréal et de Québec seront évidemment les principaux moteurs de cette reprise. Page 12 sur 12

Sommaire public. Édition 2014

Sommaire public. Édition 2014 Sommaire public Édition 2014 Enquête TECHNOCompétences de rémunération globale sur les emplois en technologies de l information et des communications (TIC) L ENQUÊTE EN BREF L enquête TECHNOCompétences

Plus en détail

CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT!

CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT! CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT! SOMMAIRE Définition du portage salarial Une activité bordée par la loi Qui est concerné par le portage salarial Les atouts pour

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

Informations. Planification (Plan) Développement (Build) Exploitation (Run) Management de projets (MP) Organisation et gestion d'entreprise

Informations. Planification (Plan) Développement (Build) Exploitation (Run) Management de projets (MP) Organisation et gestion d'entreprise Informations Info Planification (Plan) 1 Développement (Build) 2 Exploitation (Run) 3 Management de projets (MP) 4 Organisation et gestion d'entreprise 5 Totaux par niveau de compétence Σ Info Table des

Plus en détail

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs civils, agronomes et bioingénieurs, sur les avantages, les possibilités offertes par les entreprises en matière de formation et la satisfaction des

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

SOMMAIRE. Définition du portage salarial. Les différents statuts pour devenir indépendant. Présentation du portage salarial. Les services RH Solutions

SOMMAIRE. Définition du portage salarial. Les différents statuts pour devenir indépendant. Présentation du portage salarial. Les services RH Solutions Présentation SOMMAIRE Définition du portage salarial Les différents statuts pour devenir indépendant Présentation du portage salarial Les services RH Solutions A vos questions Permet à toute Le portage

Plus en détail

L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES

L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES 2 SALONS DE L EMPLOI SOUS LE MÊME TOIT 2 000 VISITEURS 60 EXPOSANTS SÉLECTION DES VISITEURS Génie : finissants, diplômés en génie ou ingénieurs TI : finissants ou professionnels en

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

Liste des emplois - Bloc de base

Liste des emplois - Bloc de base Architecture informatique et programmation Programmeur - débutant débutant intermédiaire principal expert/chef d'équipe Architecte informatique - expert Assurance qualité TI Analyste en contrôle de la

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES 2015 GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES table des matières Méthodologie 1 Le secteur des TI au Canada 2 Combler l écart 4 Embauche en 2015 5 Alberta 6 Colombie-Britannique 10 Manitoba 15 Nouveau-Brunswick

Plus en détail

SONDAGE DE 2010 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS

SONDAGE DE 2010 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS SONDAGE DE 21 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS RÉSULTATS DESTINÉS AUX MEMBRES par François Gauthier, trad. a. Ces résultats sont publiés à titre indicatif seulement et n ont nullement pour but de dicter

Plus en détail

www.rh-solutions.com

www.rh-solutions.com www.rh-solutions.com Les Entreprises et Vous Les Entreprises externalisent leurs compétences ; se spécialisent, s adaptent, mutualisent, se transforment, exportent, innovent. Vous souhaitez retrouver une

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION CONCENTRATION FINANCE (COURS) (11), CONCENTRATION GESTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE (5), CONCENTRATION GESTION INTERNATIONALE (COURS) (1), CONCENTRATION

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES (nom de l entreprise) (nom du promoteur) (numéro de téléphone) Révisé en mars 2005 Pourquoi rédiger un plan d affaires? Certains entrepreneurs rédigeront un plan d affaires

Plus en détail

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 Faits saillants MÉTHODOLOGIE 140 professionnels provenant d

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE Evolutions, législations, et tendances actuelles 1 Sommaire I. Historique II. III. Le portage salarial Tendances actuelles et évolutions

Plus en détail

Tableau de bord Processus PA 17 : «Suivre l étudiant diplômé» Enquête d insertion professionnelle sur les étudiants diplômés en 2012

Tableau de bord Processus PA 17 : «Suivre l étudiant diplômé» Enquête d insertion professionnelle sur les étudiants diplômés en 2012 Cette enquête d insertion professionnelle a été réalisée d avril à juin 2013 auprès des étudiants diplômés en 2011 des Masters «Finance et Banque», «Comptabilité, Contrôle, Audit» ou «Distribution et Marketing»

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire.

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire. COMMUNIQUÉ Mercredi 8 octobre 2014 À tous les ex-employés de Mabe Canada Voici un résumé de l assemblée qui s est tenue le 25 septembre dernier. D abord, nous tenons à souligner la forte participation

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION TI

CONDITIONS D ADMISSION TI Numéro 2 QUÉBEC 2 octobre 2015 QUÉBEC LE CARREFOUR DES CARRIÈRES SPÉCIALISÉES EN TI ET EN GÉNIE! CONDITIONS D ADMISSION TI : minimum 2 ans d expérience GÉNIE : diplômé en génie ou ingénieur Tweetez avec

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

Les masters concernés :

Les masters concernés : Les masters concernés : Master Informatique Recherche Master Compétence complémentaire en informatique (CCI) Master Electronique Master Système d Information et Réseaux (SIR) METHODOLOGIE / OBJECTIFS /

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Tableau de bord Processus PA 17 : «Suivre l étudiant diplômé» Enquête d insertion professionnelle sur les étudiants diplômés en 2011

Tableau de bord Processus PA 17 : «Suivre l étudiant diplômé» Enquête d insertion professionnelle sur les étudiants diplômés en 2011 Cette enquête d insertion professionnelle a été réalisée d avril à juin 2012 auprès des étudiants diplômés en 2011 des Masters «Finance et Banque», «Comptabilité, Contrôle, Audit» ou «Distribution et Marketing»

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Associatif, humanitaire, ONG

Associatif, humanitaire, ONG Secteur d'activité Aéronautique Aéronautique Agriculture, agroalimentaire Automobile Automobile Automobile Autres Profession Militaire/Marin d'etat/logistique Comédien Chargée de Communication chef de

Plus en détail

Baromètre des professions 2015. Février 2015

Baromètre des professions 2015. Février 2015 Baromètre des professions 2015 Février 2015 Approche méthodologique 3 Résultats détaillés 5 1. Confiance 6 2. Encouragement à devenir 9 2 Méthodologie Collecte des données La présente étude a été réalisée

Plus en détail

Associatif, humanitaire, ONG

Associatif, humanitaire, ONG Profession Militaire/Marin d'etat/logistique Comédien Chargée de Communication chef de vente piano Décoratrice Chargé de mission Responsable de la communication externe consultante informatique chef de

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

Les bons critères pour choisir votre statut juridique

Les bons critères pour choisir votre statut juridique Les bons critères pour choisir votre statut juridique Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Vaut-il mieux entreprendre en nom propre

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Les Français et le budget de la rentrée Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus

Plus en détail

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM)

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) Afin de favoriser une utilisation optimale des installations aéroportuaires de Mirabel et l implantation d entreprises stratégiques qui contribuent

Plus en détail

Pour une vision globale et efficace dans le domaine des TIC. avril 2015

Pour une vision globale et efficace dans le domaine des TIC. avril 2015 Les consultants indépendants en technologies de l information et des communications (TIC) : des expertises de pointe compétentes, complémentaires et disponibles Pour une vision globale et efficace dans

Plus en détail

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé 4 fois 35 minutes de formation vidéo 40 questions et réponses commentées pour valider vos connaissances Connaître les différents partenaires dont vous devez vous entourer : expert-comptable, banquier et

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION 2013

BULLETIN D ADHESION 2013 BULLETIN D ADHESION 2013 Remplir en lettres capitales PROFIL PERSONNEL INFORMATIONS PERSONNELLES Nom :... Nom de jeune fille :... Prénom :... Date de naissance :... Année d entrée au CELSA 1 :..Année de

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil des répondants 10 Mesures de rémunération 18 Avantages sociaux

Plus en détail

M1805 - Études et développement informatique

M1805 - Études et développement informatique Appellations Analyste cogniticien / cogniticienne informatique Analyste concepteur / conceptrice informatique Concepteur / Conceptrice analyste informatique Concepteur / Conceptrice d'application informatique

Plus en détail

MODELE PLAN D AFFAIRES

MODELE PLAN D AFFAIRES MODELE PLAN D AFFAIRES NOM DE L ENTREPRISE : MUNICIPALITÉ : TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIEUR : COURRIER ELECTRONIQUE : TABLE DES MATIÈRES Module 1 : Projet d entreprise Module 2 : Promoteur(s) & gestion Module

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

L A F O R M A T I O N I N I T I A L E D ' A V O C A T PRESENTATION GENERALE

L A F O R M A T I O N I N I T I A L E D ' A V O C A T PRESENTATION GENERALE Les textes L A F O R M A T I O N I N I T I A L E D ' A V O C A T PRESENTATION GENERALE Loi du 31 décembre 1971 modifiée par la Loi du 11 février 2004, et particulièrement les articles 11 à 13 pour la formation

Plus en détail

Àune époque lointaine, mais dont plusieurs

Àune époque lointaine, mais dont plusieurs Utilisation de l ordinateur au travail Katherine Marshall Àune époque lointaine, mais dont plusieurs se souviennent encore, les machines à écrire, les services de dactylographie, les doubles au carbone,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commerce inter entreprises, commerce de gros et commerce international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Revenueetimpôts. Unedivisionde

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Revenueetimpôts. Unedivisionde L éduca onfinancière Manuelduparticipant Revenueetimpôts Unedivisionde 2 Feuille d activité 2-1 Lire le relevé de paie de Jeanne (questionnaire) 1. Quelle est la période de paie indiquée sur le relevé

Plus en détail

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE Entreprise / Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche 1. INFORMATIQUE 1.1. Conseil A 1.1.1. Métier 1.1.1.1. Consultant

Plus en détail

Étude sur la rémunération des membres du CFA

Étude sur la rémunération des membres du CFA Étude sur la rémunération des membres du CFA 11 juillet 2012 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil d emploi sommaire 10 Mesures de rémunération 15 Avantages sociaux 41

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Canada Millennium Scholarship Foundation Fondation canadienne des bourses d études du millénaire

Canada Millennium Scholarship Foundation Fondation canadienne des bourses d études du millénaire Canada Millennium Scholarship Foundation Fondation canadienne des bourses d études du millénaire 1000 Sherbrooke West / Ouest Bureau 800 Montréal,QC H3A 3R2 Tél: 1 877 786 3999 (Toll Free / Sans frais)

Plus en détail

Sage 50 Intelligence d'entreprise

Sage 50 Intelligence d'entreprise Sage 50 Intelligence d'entreprise Rapports standard Bénéficiez de 18 rapports prêts à utiliser qui reflètent sur-le-champ un aperçu de la situation financière à l'échelle de Offerts dans le cadre familier

Plus en détail

SOCIÉTÉ COMMERCIALE ET ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE

SOCIÉTÉ COMMERCIALE ET ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE ENTREPRENEUR INDIVIDUEL EN ANDORRE Pàgina 1 de 9 I. RÉGIME JURIDIQUE SOCIÉTÉ COMMERCIALE 1. QU EST-CE QUE C EST? Il s agit d une association volontaire de personnes physiques ou morales qui, moyennant

Plus en détail

Déclaration au RQAP de la rémunération reçue en cours de prestations (revenus concurrents)

Déclaration au RQAP de la rémunération reçue en cours de prestations (revenus concurrents) Déclaration au RQAP de la rémunération reçue en cours de prestations (revenus concurrents) Le présent document a comme objectif d expliquer comment une enseignante ou un enseignant à temps plein ou à temps

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION 2011

BULLETIN D ADHESION 2011 BULLETIN D ADHESION 2011 Remplir en lettres capitales PROFIL PERSONNEL INFORMATIONS PERSONNELLES Nom :... Nom de jeune fille :... Prénom :... Date de naissance :... Année d entrée au CELSA 1 : Année de

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

Enquête Rémunération

Enquête Rémunération Enquête Rémunération Décembre 2011 Synthèse des résultats Méthodologie : Cette enquête a été menée auprès de 274 personnes salariées, indépendantes ou responsables d agence issues du métier de la communication.

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-67 SEPTEMBRE 2013 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur L instauration du régime de l auto-entrepreneur en 2009 avait pour objectif d inciter la création d entreprise en proposant une simplification

Plus en détail

REVISION DE LA CCN 51

REVISION DE LA CCN 51 REVISION DE LA CCN 51 Tableau synoptique mentionnant, pour chacun des thèmes faisant l objet des négociations : - un rappel des dispositions actuelles de la CCN 51, - les modifications proposées dans le

Plus en détail

DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %)

DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %) Ensemble du 1 er cycle - Emplois DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions

Plus en détail

Table des matières 1. INTRODUCTION 3 2. QUELQUES DÉFINITIONS 3 3. CRITÈRES DE DÉTERMINATION DU STATUT 4 4. CONSÉQUENCES LIÉES À UN MAUVAIS STATUT 9

Table des matières 1. INTRODUCTION 3 2. QUELQUES DÉFINITIONS 3 3. CRITÈRES DE DÉTERMINATION DU STATUT 4 4. CONSÉQUENCES LIÉES À UN MAUVAIS STATUT 9 Janvier 2003 Table des matières 1. INTRODUCTION 3 2. QUELQUES DÉFINITIONS 3 2.1 EMPLOYÉ OU SALARIÉ 3 2.2 TRAVAILLEUR INDÉPENDANT OU TRAVAILLEUR AUTONOME 4 3. CRITÈRES DE DÉTERMINATION DU STATUT 4 3.1 LE

Plus en détail

Guide de rédaction du plan d affaires

Guide de rédaction du plan d affaires Guide de rédaction du plan d affaires Raison sociale ou nom du projet En date du mois année Raison sociale de l entreprise ou nom du projet page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU PROJET... 2 1.1

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29.

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29. ` COMPTABILITÉ Que vous soyez reconnue à titre de RSG ou que vous offriez des SGMF privés, vous êtes considérée, au sens de la loi, comme étant une travailleuse autonome ou une travailleuse indépendante.

Plus en détail

Lecture du relevé de paie

Lecture du relevé de paie 20 min. Lecture du relevé de paie Objectif : Outils : Format : Aider les participants à lire et à comprendre l information inscrite sur leur relevé de paie. Feuille d activité 2-1, Questionnaire lire un

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. Recrutement de dirigeants d entreprise 1. Comment recruter les leaders 2. La mesure de la performance 3. Les domaines 4. Notre méthodologie 5. Notre expérience 6. Notre garantie 7. Nos honoraires 1. COMMENT

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler Assurances Aspects financiers du statut d associé : les assurances 1. Assurance-invalidité 2. Assurance-vie 3. Assurance responsabilité professionnelle Votre cabinet a peut-être déjà mis en place un programme

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Allié de votre performance!

Allié de votre performance! Allié de votre performance! Bureautique Formation sur mesure en langues dans le monde des affaires Planification et gestion de fin de carrière Santé et sécurité au travail Service à la clientèle et vente

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS :

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : Finance d entreprise et pratique des marchés financiers Stratégie et finance d'entreprise en Europe Gestion financière

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

«Les Français et les inégalités salariales»

«Les Français et les inégalités salariales» «Les Français et les inégalités salariales» CSA pour M6 Avril 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / M6-Capital réalisé par Internet du 26 au 28 mars 2012. Echantillon national représentatif de 1012

Plus en détail