bas les BACtéries! MC À bas le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "bas les BACtéries! MC À bas le"

Transcription

1 À À bas les BA À bas les BACtéries! MC À b À bas les BACtéries! MC À bas les BACt À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtér PROGRAMME PROGRAMME ÉDUCATIF ÉDUCATIF Information sur la salubrité des aliments pour les élèves de la 4 e à la 7 e année s BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le bas les BACtéries! MC À bas le Ctéries! MC À bas le as le MC

2 Remerciements Qu'est-ce que la campagne À bas les BACtéries! MC? La campagne À bas les BACtéries! MC est une campagne de sensibilisation qui vise à donner aux consommateurs les connaissances dont ils ont besoin pour protéger les membres de leur famille et se protéger eux-mêmes contre les maladies d'origine alimentaire. BAC! MC, la mascotte de la campagne, aide à illustrer les quatre étapes simples à suivre pour assurer la salubrité des aliments qu'on manipule et prépare....souvent les surfaces de travail et lavez-vous les mains....à la température appropriée....rapidement les aliments périssables....les aliments pour éviter la contamination croisée. Ce programme est rendu possible par le Partenariat canadien pour la salubrité des aliments. Le Partenariat remercie le Partnership for Food Safety Education des États-Unis pour sa vidéo Your Game Plan for Food Safety et son guide de l'enseignant qui ont servi de prototypes pour la création de ces documents canadiens. Le Guide de l'enseignant de la campagne À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments ainsi que les activités des élèves ont été adaptés pour les écoles canadiennes par Nicole Thibault (rédactrice principale) et Bob Morrow (directeur du projet), de l'organisme L'Éducation agro-alimentaire de l'ontario. Carleton Productions a produit la vidéo. Lynn Chudleigh a conçu l'affiche. Santé Canada a assuré la traduction. Nous remercions les nombreuses personnes et organisations qui ont consacré du temps et des compétences spécialisées à la création de ces documents. Les membres du Comité comprennent les personnes suivantes : Justine Callahan Isabelle Dufresne Cheryl Jitta Jim McCorry Christine Moses Joelle Perreault Lynn Richards Klaus Seeger Nadine Stumpf Lynn Wilcott Chris Yost Santé Canada Santé Canada Agence canadienne d'inspection des aliments Ministère de l'agriculture et des Pêches de la Nouvelle-Écosse Agriculture et Agroalimentaire Canada Institut national de la nutrition Ministère de la Santé et des Service sociaux du Yukon Fondation de la santé environnementale du Canada et Service de santé publique et des mesures d'urgence, Service de santé du comté d'oxford Bureau de santé de l'est de l'ontario Ministère de la Santé de la Colombie-Britannique Agriculture et Agroalimentaire Canada Il est permis de reproduire ce document pour l'utiliser en classe. Le Guide de l'enseignant et les activités des élèves sont aussi disponibles en format PDF sur le site Web du Partenariat, à l'adresse : La campagne À bas les BACtéries! MC offre aussi de nombreux documents de sensibilisation pour aider les consommateurs, les éducateurs, l'industrie et les autres personnes intéressées à prévenir ou à réduire les maladies d'origine alimentaire. La plupart de ces documents sont disponibles gratuitement auprès du Partenariat. Le matériel de sensibilisation des consommateurs À bas les BACtéries! MC comprend un site Web, des trousses d'action à l'intention des collectivités et des détaillants, un Programme éducatif de la maternelle à la troisième année (5 à 9 ans), des brochures du Partenariat et la brochure Prenez soin, un présentoir portatif, la mascotte BAC! MC, des signets, des fiches d'information, des autocollants, des pages à colorier, des casse-tête et des thermomètres pour réfrigérateur. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec le Partenariat : par téléphone, au (613) , ou par l'internet, à l'adresse 1

3 MC Programme éducatif sur la salubrité des aliments destiné aux élèves de la 4 e à la 7 e année Une maladie d'origine alimentaire, c'est sérieux! Les maladies d'origine alimentaire font de plus en plus les manchettes. Les statistiques les plus récentes de Santé Canada indiquent qu'on enregistre chaque année au Canada quelque deux millions de cas de maladies d'origine alimentaire, qui coûtent aux services de santé, à l'industrie et à la société environ un milliard de dollars par année. Tout comme les personnes âgées, les enfants sont parmi les personnes les plus vulnérables aux maladies d'origine alimentaire. Donner des cours sur la salubrité des aliments, c'est important... La bonne nouvelle, c'est qu'il y a beaucoup de choses que les enfants et les membres de leur famille peuvent faire pour s'assurer de manger sans danger - à la maison, à l'école, même au restaurant. Il suffit de quelques connaissances de base sur la façon correcte de manipuler les aliments, sur les habitudes de propreté et sur l'importance de la température dans le contrôle et l'élimination des bactéries. Comme enseignant, vous avez un rôle important à jouer en aidant à «propager la bonne parole... et non les bactéries!»... et c'est facile! Conçue spécialement pour les classes de la 4 e à la 7 e année comme la vôtre, la campagne À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments vous aidera à enseigner la salubrité des aliments de façon simple pour vous et captivante pour vos élèves. Fondé sur l'apprentissage par les questions, le programme incite les enfants à découvrir les principes scientifiques qui sous-tendent la salubrité des aliments pendant qu'ils font des expériences... qu'ils enquêtent... et qu'ils explorent. La vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments sert à présenter la salubrité des aliments à vos élèves, qui suivent un groupe de leurs pairs en train de préparer une fête pour l'anniversaire de naissance d'un ami. L'affiche À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments présente les quatre messages clés du programme. Elle peut servir à annoncer l'arrivée du programme et être affichée en classe ou dans un endroit stratégique de l'école, par exemple sur un babillard. Ce Guide de l'enseignant de la campagne À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments vous offre une série d'activités à réaliser pour présenter les messages clés à vos élèves. Les activités pratiques et interactives encouragent les élèves à utiliser des techniques d'observation et à discuter de leurs constatations avec leurs camarades de classe. On encourage les élèves à faire part de leurs nouvelles connaissances aux membres de leur famille, aux élèves d'autres classes, voire même à leur collectivité locale. Les annexes contiennent tout le matériel reproductible nécessaire qui s'adresse aux élèves. Nous vous invitons à combattre les BACtéries! MC en direct. Marquez d'un signet ce site Web informatif dont l'adresse est MC 2

4 MC Table des matières Qu'est-ce que la campagne À bas les BACtéries! MC? Introduction au programme À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments Activité 1 - Vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments - activité basée sur la projection de la vidéo...4 Activité 2 - Sondage sur la salubrité des aliments - activité à réaliser à la maison...6 Initiation à la science de la salubrité des aliments...11 Activité 3 - Solutions savonneuses - Message clé : Nettoyez...12 Activité 4 - Séparez en toute sécurité - Message clé : Séparez...16 Activité 5 - De bonnes galettes - Message clé : Cuisez...20 Activité 6 - Explosion du ballon de levure - Message clé : Réfrigérez...24 Évaluation du savoir acquis Activité 7 - L'affaire de la maladie d'origine alimentaire - Enquête des élèves...28 Activité 8 - Projet d'affiches À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments...31 Activité 9 - Propagez la bonne parole et non les bactéries! - Activités pour la maison, pour l'école et dans la collectivité...35 Annexes Annexe 1 - Transcription de la vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments..37 Annexe 2 - Piège à BAC! MC des étudiants...38 Annexe 3 - Thermomètres pour aliments...40 Annexe 4 - Liens avec le programme d'études...41 Le Partenariat canadien pour la salubrité des aliments...42 Ressources Imprimés, sites Web, organisations Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

5 ACTIVITÉ 1 Vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments Activité basée sur la projection de la vidéo Les élèves pourront : Présentation aux élèves du terme «bactérie» et des quatre messages clés portant sur la salubrité des aliments. identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; définir les principaux points d'un sujet en visionnant une création médiatique et les communiquer. Renseignements de base pour l'enseignant Téléviseur / Magnétoscope Vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments Papier quadrillé et marqueurs Au Canada, la salubrité des aliments est assurée par le partenariat entre divers intervenants comme les agriculteurs, les fabricants, les distributeurs, les détaillants, les services de santé publique et les agences alimentaires des municipalités et des provinces, Santé Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et l'agence canadienne d'inspection des aliments. Ce n'est toutefois pas tout. Chacun d'entre nous a aussi un rôle à jouer dans la salubrité des aliments. Voilà pourquoi, lorsque nous rapportons des produits d'épicerie à la maison, il est crucial de suivre les méthodes correctes de manipulation, d'entreposage, de préparation et de nettoyage. La première partie de la vidéo montre des élèves en train de préparer une fête d'anniversaire. Ils passent par toutes les étapes : des achats à l'épicerie jusqu'à l'entreposage, la manipulation et la préparation des aliments. À la fin de la première partie, les élèves s'assoient pour faire la fête! La deuxième partie passe en revue certains passages de la vidéo pour mettre en évidence des problèmes qui peuvent se poser dans le processus de préparation des aliments. Microbiologiste alimentaire à Santé Canada, Hélène Couture explique brièvement les problèmes et insiste sur les procédures à suivre pour assurer la salubrité des aliments. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Notes : On recommande de projeter la vidéo deux fois pour permettre aux élèves de «voir» tous les messages qui y sont présentés. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Vous trouverez la transcription de la vidéo à l'annexe 1. Les enseignants devraient visionner la vidéo à l'avance afin de repérer la fin de la première partie, qui constitue un moment idéal pour une «pause» permettant de discuter de ce qui a été présenté. 4

6 Avant la projection Présentez aux élèves une toile de mots dont le centre s'intitule : bactérie. Les élèves peuvent réfléchir sur ce qu'ils savent des bactéries et noter tout ce qui leur passe par la tête. Ensemble, regroupez ces idées par catégories. Par exemple, les bonnes bactéries et les bactéries dangereuses peuvent constituer deux groupes. Ou encore, on peut classer les bactéries suivant d'autres critères : bactéries liées aux aliments, bactéries liées à la maladie, bactéries des laboratoires de recherche, etc. La vidéo présente les façons correctes de manipuler et d'entreposer les aliments pour éviter les maladies causées par la présence de bactéries dangereuses. On devrait informer les élèves que la vidéo présente quatre «messages» clés. Projection Les élèves devraient chercher les quatre messages clés sur la salubrité des aliments qui seront présentés dans la vidéo. Ils devront regarder comment les élèves préparent les aliments dans la vidéo et repérer tout problème lié à la salubrité des aliments. Après la projection Répartis en petits groupes, les élèves divisent la feuille de papier en quatre parties égales en y traçant une croix. Ils identifient chaque section en fonction des quatre messages clés : Nettoyez, Séparez, Réfrigérez et Cuisez. Les élèves discutent de ce qu'ils ont vu dans la vidéo et notent des exemples d'activités qui ont trait à chacun des quatre messages clés. En discutant entre eux, ils cernent tous les sujets de préoccupation liés à la manipulation, à l'entreposage et à la préparation des aliments en fonction des quatre messages clés et les notent dans chaque section de leur tableau. Les erreurs possibles comprennent notamment : ne pas se laver les mains avant de manipuler les aliments, ne pas laver la surface de travail avant de trancher les aliments, manger des fruits provenant directement de l'emballage du magasin sans les laver, laisser la viande dégoutter sur les fruits au réfrigérateur, utiliser le même torchon pour essuyer les jus de viande et essuyer ensuite une assiette, servir et manger des aliments qui sont restés des heures sur un comptoir, utiliser la même assiette pour de la volaille crue et de la volaille cuite, ou manger de la viande qui n'a pas été cuite à la bonne température. N'importe laquelle de ces erreurs - ou toute combinaison de celles-ci - peut être une cause de maladie. Deuxième projection et activité après la projection Les élèves écoutent et prennent note des points mis en évidence par la spécialiste de la salubrité des aliments. De plus, ils discutent d'autres aspects dont la spécialiste n'a pas fait mention. Passez en revue les quatre messages clés : Nettoyez, Séparez, Réfrigérez et Cuisez. Discutez des moyens que l'on prend pour assurer la salubrité des aliments avant l'achat et de l'importance pour les consommateurs de faire leur part après l'achat. Affichez les tableaux des élèves dans le couloir en dehors de la salle de classe. Évaluation - suggestions Les élèves peuvent consigner dans un journal leurs réflexions sur ce qu'ils ont appris à propos des quatre messages clés en visionnant la vidéo et en remplissant le tableau. Revoyez les tableaux sur la salubrité des aliments pour déterminer le niveau de compréhension des membres de chaque groupe. Activités de prolongement Faites une recherche sur la salubrité des aliments et sur les quatre messages clés en visitant le site Web à l'adresse Les élèves peuvent interviewer un médecin, un nutritionniste en santé publique, un technicien d'un laboratoire d'analyse alimentaire, une infirmière ou un superviseur de cafétéria pour recueillir leurs recommandations concernant la manipulation des aliments. Pour obtenir des détails plus précis, vous pouvez aussi vous entretenir avec l'inspecteur de la santé publique et le médecin-hygiéniste de votre localité. 5

7 ACTIVITÉ 2 Sondage sur la salubrité des aliments Activité à réaliser à la maison Les élèves remplissent un questionnaire sur la salubrité des aliments avec les membres de leur famille. Les conclusions tirées des questionnaires serviront à des activités de prolongement en classe. On reprendra le sondage vers la fin du module. Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; compiler des données d'analyse afin de consigner et de présenter des résultats; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité de l'approvisionnement alimentaire; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; agir de façon responsable, seuls et en groupe. Renseignements de base pour l'enseignant Questionnaire sur la salubrité des aliments - un exemplaire pour chaque élève de la classe C'est à la maison que la plupart des gens acquièrent un grand nombre des habitudes qu'ils garderont toute leur vie. Les enseignants peuvent aussi donner des conseils sur la préparation des aliments à la maison, car c'est là que nous prenons la plupart de nos repas. Nous avons appris beaucoup de choses sur la salubrité des aliments au cours des dix dernières années et il arrive parfois que les adultes à la maison ne connaissent pas les risques potentiels qui découlent de ce qu'ils font. Voilà pourquoi il est tellement important d'enseigner les méthodes favorisant la salubrité des aliments tôt dans la vie de nos élèves, qui peuvent ensuite communiquer cette information aux membres de leur famille, à la maison. L'un des aspects délicats des maladies d'origine alimentaire, c'est qu'elles peuvent se manifester de façon différente chez des personnes différentes et varier selon le type de bactérie. Parfois, elles se manifestent rapidement; parfois, les gens ne se rendent pas compte que leurs symptômes sont causés par une maladie d'origine alimentaire parce que ces symptômes n'apparaissent qu'après quelques jours. Le questionnaire sur la salubrité des aliments offre une façon divertissante d'aborder la question avec les membres de sa famille et de stimuler la discussion et les échanges sur les façons correctes de manipuler, d'entreposer et de préparer les aliments. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Distribuez à chaque élève une copie du Questionnaire sur la salubrité des aliments. Lisez les questions avec eux. Discutez des personnes les mieux placées pour répondre au questionnaire (p. ex., celles qui préparent régulièrement les aliments à la maison). Encouragez les élèves à inclure un grand-parent ou une autre personne âgée afin de mettre en évidence toute 6

8 différence dans les habitudes de préparation des aliments entre les générations. Encouragez les élèves à discuter de leurs résultats avec les membres de leur famille. Illustrez la durée d'une période de 20 secondes pendant que vous discutez des questions 1 et 2. Le fait de répéter une chanson bien connue aide les élèves à évaluer la durée de la période pendant laquelle il faut se laver les mains. Donnez aux élèves un délai pour remplir le questionnaire. Lorsque les questionnaires reviennent, les élèves comparent leurs résultats en petits groupes. Ils peuvent en tirer des généralisations en fonction de l'âge des répondants et produire des tableaux, des graphiques ou d'autres éléments visuels pour comparer leurs résultats. Ils peuvent ensuite présenter ces éléments visuels à la classe. Évaluation - suggestions Les élèves consigneront leurs réflexions en se fondant sur leurs propres résultats, ainsi que sur les comparaisons faites en classe. Activités de prolongement Les élèves créent un tableau de pointage sur le lavage des mains dans la famille. Créez un tableau en laissant de l'espace pour la date, le nom de chaque membre de la famille et un endroit où inscrire quand la personne en question s'est lavé les mains. Les élèves affichent le tableau dans la cuisine et la salle de bains chez eux, près de l'évier, et encouragent les membres de leur famille à le remplir pendant une semaine. Tableau de pointage sur le lavage des mains dans la famille Date : Nom : Heure à laquelle on se lave les mains : 7

9 Questionnaire sur la salubrité des aliments Posez les questions suivantes à au moins trois membres de votre famille (essayez d'inclure un parent, un grandparent ou une personne âgée et un frère ou une sœur). Ecrivez leur nom dans le tableau des résultats du sondage Peut-on dire que, régulièrement, vous vous lavez les mains à l'eau chaude savonneuse pendant 20 secondes avant de préparer des aliments? vous vous lavez les mains à l'eau chaude savonneuse pendant 20 secondes avant de manger? vous nettoyez les comptoirs avant de préparer des aliments? vous rincez les fruits et les légumes à l'eau courante froide avant de les préparer? vous rincez les fruits et les légumes à l'eau courante froide avant de les manger? Peut-on dire que, régulièrement, vous nettoyez et désinfectez les planches à découper utilisées pour préparer de la viande, du poisson et de la volaille crus avant de les utiliser pour d'autres aliments? vous gardez la viande, le poisson et la volaille crus bien enveloppés et séparés au réfrigérateur afin que le jus n'en dégoutte pas sur d'autres aliments? vous mettez la viande, le poisson ou la volaille cuits dans une autre assiette que celle qui contient les jus de la viande crue? 9 Est-ce que vous faites tourner ou agitez les aliments au four à micro-ondes pour éviter les «points froids»? portez les sauces, les soupes et les jus de viande à ébullition lorsque vous les réchauffez? vous assurez que les œufs sont cuits jusqu'à ce que le jaune soit dur? évitez de manger de la pâte à biscuit ou à gâteau qui contient des œufs crus? utilisez un thermomètre pour aliments lorsque vous faites cuire de la viande, de la volaille ou du poisson? Est-ce que vous ajoutez un cryosac aux repas emballés ou aux aliments destinés à un pique-nique? réfrigérez les restes sur-le-champ? faites dégeler les aliments au réfrigérateur, à l'eau froide ou au four à micro-ondes? 8 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

10 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS DU SONDAGE Réponses affirmatives Total Réponses négatives Nom : Nom : Nom : Nom : Nom : Enquête Vérification de propreté À quelle fréquence lave-t-on les torchons ou les éponges de cuisine? Les comptoirs et les surfaces de travail sont-ils lavés à l'eau chaude savonneuse après chaque repas préparé? Oui Non Examen du réfrigérateur Combien de contenants d'aliments y a-t-il dans votre réfrigérateur et de quel type sont-ils? Type Nombre Ils contiennent... Contenants profonds Contenants peu profonds Aliments non recouverts Votre famille possède-t-elle et utilise-t-elle un thermomètre pour aliments? Nombre de planches à découper Combien de planches à découper y a-t-il dans la cuisine? De quel matériau sont-elles faites? (plastique, bois, etc.) : Oui Non Signature de l'élève : Signature d'un parent/tuteur : 9 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

11 Réflexions Les élèves consignent leurs réflexions en se fondant sur leurs propres résultats, ainsi que sur les comparaisons faites en classe. La personne de ma famille qui a obtenu les meilleurs résultats au questionnaire est Je pense que la principale raison en est que... J'ai constaté avec étonnement que... Ce que j'ai appris le plus porte sur... Les principaux changements que je dois faire sont... Dans ma classe, nous avons constaté que les jeunes ont tendance à... Dans ma classe, nous avons constaté que les personnes âgées ont tendance à Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

12 Initiation à la science de la salubrité des aliments Transformez votre salle de classe en «laboratoire scientifique sur la salubrité des aliments» avec ces quatre expériences interactives. Des groupes d'élèves peuvent réaliser des expériences différentes et rendre compte de leurs résultats au reste de la classe; ou chaque groupe peut réaliser à tour de rôle les quatre expériences. Dans plusieurs expériences, on utilise des produits alimentaires à des fins de démonstration. Rappelez aux élèves que ces produits ne doivent PAS être mangés et encouragez-les à composter les restes, quand cela est possible. Dans cette activité, l'accent est mis sur la réalisation des expériences. Les élèves auront l'occasion de faire preuve de leurs compétences et de leurs connaissances dans le cadre d'expériences scientifiques. Les liens avec le programme d'études présentés ci-dessous sont de nature générale. Des liens spécifiques sont présentés pour chaque expérience, qui se fondent sur le contenu de l'expérience. Les élèves pourront : faire preuve de compétences appropriées en recherche scientifique lorsqu'ils cherchent des réponses à des questions; concevoir une expérience scientifique (y compris appareils, fournitures, facteurs de sécurité et bonne marche à suivre); reconnaître l'importance des observations et des mesures; définir les variables pertinentes d'une expérience; établir une prévision et la tester; énoncer correctement une hypothèse; tirer des conclusions raisonnables d'expériences en se fondant sur les données; comparer des façons de régler des problèmes et de trouver des explications; interpréter des résultats de recherche en utilisant les bonnes méthodes. Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Techniques de recherche et de conception Notre groupe... Communication du savoir Notre groupe... a eu besoin d'aide pour respecter la marche à suivre des expériences a eu de la difficulté à utiliser les fournitures correctement et de façon sécuritaire a manqué certaines des observations à consigner a utilisé une terminologie qui n'était pas claire ou correcte dans les dossiers n'a pas tiré de conclusions ni de réponses qui s'appuient sur nos résultats n'a pas répondu à certaines questions a suivi la marche à suivre avec un peu d'aide a parfois utilisé les fournitures correctement et de façon sécuritaire a consigné la plupart des observations a parfois utilisé la bonne terminologie dans les dossiers a tiré certaines conclusions que nos résultats appuient a produit des réponses à certaines questions, et établi certaines des répercussions de nos résultats a suivi toutes les étapes de la marche à suivre a en général utilisé les fournitures correctement et de façon sécuritaire a consigné des observations complètes a habituellement utilisé la bonne terminologie dans les dossiers a tiré des conclusions que nos résultats appuient la plupart du temps a produit des réponses claires et a inclus quelques répercussions de nos résultats a suivi fidèlement chaque étape de la marche à suivre a toujours utilisé les fournitures correctement et de façon sécuritaire a consigné des observations détaillées et claires a toujours utilisé la bonne terminologie dans les dossiers a tiré des conclusions que nos résultats appuient clairement a fourni des réponses précises et a inclus les répercussions de nos résultats Aptitudes sociales du groupe ont eu besoin d'aide régulièrement pour formuler des idées et des suggestions ont eu besoin d'aide régulièrement pour poursuivre et terminer l'activité ont eu besoin d'aide pour formuler des idées et des suggestions afin d'aider le groupe ont parfois fait leur juste part du travail et offert d'aider au besoin ont contribué certaines idées et suggestions qui ont aidé le groupe ont contribué des idées et des suggestions utiles qui ont aidé le groupe Les membres de notre groupe... ont habituellement fait leur juste part du travail et offert d'aider au besoin ont toujours fait leur juste part du travail et offert d'aider au besoin ont eu besoin d'aide régulièrement pour partager les fournitures et s'exprimer de façon maîtrisée ont eu besoin d'aide pour partager les fournitures et s'exprimer de façon maîtrisée ont partagé les fournitures et se sont exprimés de façon maîtrisée ont toujours partagé les fournitures et se sont exprimés de façon maîtrisée. 11

13 ACTIVITÉ 3 Solutions savonneuses - Message clé : NETTOYEZ Les élèves apprennent en mettant en commun les résultats d'expériences, en évaluant les répercussions de leurs observations et en tirant des conclusions sur la salubrité des aliments. Cette expérience interactive porte avant tout sur le message clé NETTOYEZ. Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; identifier les micro-organismes, leur rôle dans l'altération des aliments et d'autres effets; connaître les habitats naturels et les habitats artificiels des micro-organismes; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; identifier les facteurs qui favorisent ou inhibent la croissance des microorganismes (dans le domaine alimentaire); comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments; agir de façon responsable, seuls et en groupe; collaborer pour exécuter des activités de nature scientifique et diffuser des idées, des procédures et des résultats. Renseignements de base pour l'enseignant Huile à friture; cannelle en poudre; accès à un évier pour se laver les mains; cuillères à mesurer (5 ml et 15 ml); savon; serviettes de papier. L'huile sur les mains des élèves imite les huiles naturelles de la peau auxquelles les bactéries peuvent adhérer. Le savon et la friction sont nécessaires pour éliminer les huiles et les bactéries, représentées par la cannelle. Il est plus agréable de se laver les mains à l'eau chaude lorsque c'est pour une période prolongée. Le lavage au savon avec friction vigoureuse des mains pendant 20 secondes est la façon la plus efficace d'éliminer les bactéries. Il faut rappeler aux élèves la méthode utilisée plus tôt pour mesurer une période de 20 secondes en chantant une chanson connue, ou encore vous pouvez utiliser un chronomètre. Les bactéries peuvent se propager dans toute la cuisine et envahir les planches à découper, les ustensiles, les éponges et les comptoirs. Voici comment combattre les BACtéries! Lavez les ustensiles et les surfaces de travail, et lavez-vous aussi les mains, à l'eau chaude savonneuse avant et après la préparation des aliments, et surtout après avoir préparé de la viande, de la volaille, des œufs ou des produits de la mer crus, afin de bien vous protéger contre les bactéries. Utilisez ensuite une solution d'eau de javel (5 ml d'eau de javel pour l'entretien ménager dans 750 ml d'eau) sur les ustensiles et les surfaces, rincez à l'eau chaude et séchez à l'aide d'un torchon propre. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments NOTE : SOYEZ PRUDENTS LORSQUE VOUS UTILISEZ DE L'EAU CHAUDE! Soyez prudents lorsque vous utilisez la solution d'eau de javel. Vous préférerez peut-être préparer la solution d'avance. Mettez une étiquette sur le contenant de la solution. 12

14 Changez les planches à découper en bois dont la surface est abîmée, ou faites-en refaire la surface. Utilisez des planches à découper en plastique ou faites d'un autre matériau non poreux, car elles sont plus faciles à nettoyer. Lavez les planches à l'eau chaude savonneuse, puis désinfectez-les à l'aide d'une solution d'eau de javel (5 ml d'eau de javel pour l'entretien ménager dans 750 ml d'eau), rincez à l'eau chaude et séchez à l'aide d'un torchon propre. Envisagez d'utiliser des serviettes en papier pour nettoyer les surfaces de la cuisine. Si vous utilisez des torchons, il faut les laver souvent à la machine à laver, au cycle chaud. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Évaluation - suggestions Les élèves appliquent le processus scientifique à leur expérience en rédigeant un rapport de laboratoire dans leur journal scientifique, d après le plan suivant : Problème Hypothèse Fournitures Marche à suivre Observations Conclusion Questions à étudier plus à fond Activités de prolongement Les élèves travailleront en groupes de cinq, chacun d'eux ayant un rôle précis à jouer. L'un d'eux consignera les observations et les résultats de l'expérience; un autre rassemblera les fournitures et fera fonction de chronométreur, alors que trois élèves qui se seront portés volontaires effectueront l'expérience. Encouragez les élèves à énoncer des hypothèses et à prédire les résultats. Ils suivront les étapes décrites dans la marche à suivre de l'expérience, utiliseront des techniques d'observation et consigneront leurs constatations. Les trois volontaires se frottent les mains avec 15 ml d'huile à friture jusqu'à ce que leurs mains en soient entièrement recouvertes. Ils saupoudrent ensuite 5 ml de cannelle sur leurs mains et se frottent les mains, jusqu'à ce que la cannelle soit répartie également. La cannelle représente les bactéries. Les élèves se lavent les mains en les frottant vigoureusement pendant 20 secondes et notent les résultats. Il arrive parfois qu'il n'y ait plus de savon pour les élèves dans les toilettes de l'école. Les élèves réfléchissent aux causes du problème et envisagent des solutions pour le corriger. Fabriquez des affiches «Lavez-vous les mains» à poser près de l'évier de la cuisine, de celui de la salle de bains ou du réfrigérateur à la maison afin d'encourager tous les membres de la famille à prendre de bonnes habitudes. Utilisez l'internet pour effectuer une recherche sur la disponibilité du savon et de l'eau propre dans la société mondiale. Comment des personnes de régions différentes du monde se comportent-elles face à la salubrité des aliments? Quels effets a la disponibilité de savon, d'eau et de moyens de réfrigération? Qu'en est-il des régions frappées par des catastrophes naturelles, comme des tremblements de terre ou des ouragans? Quelles stratégies faudrait-il adopter dans ces régions? Il serait utile de prévoir une période de mise en commun des résultats de l'expérience, car elle aiderait les élèves à revoir leurs observations et à confirmer ce qu'ils ont appris. 13

15 Solutions savonneuses - Message clé : Question : Quelle est la façon la plus efficace d'éliminer les bactéries de vos mains? Hypothèse de notre groupe : Matériel nécessaire Huile à friture, cannelle, accès à un évier pour se laver les mains, cuillères à mesurer - 5 ml et 15 ml, savon, serviettes de papier. Marche à suivre : Les trois étudiants se frottent les mains avec 15 ml d'huile à friture jusqu'à ce que leurs mains en soient entièrement recouvertes. Ils saupoudrent ensuite 5 ml de cannelle sur leurs mains et se frottent les mains jusqu'à ce que la cannelle soit répartie également. La cannelle, c'est comme les bactéries : il y en a partout! Les élèves se lavent les mains en les frottant vigoureusement pendant 20 secondes. Élève 1 : se lave les mains à l'eau froide sans savon. Élève 2 : se lave les mains à l'eau chaude sans savon. Élève 3 : se lave les mains à l'eau chaude et au savon. La façon de se laver les mains qui a éliminé le plus de «bactéries» était la suivante : La façon qui en a éliminé le moins était la suivante : Illustrez de quoi avaient l'air les mains des élèves 1, 2 et 3 après le lavage : #1 #2 #3 14 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

16 Je peux éliminer les bactéries présentes sur mes mains en : Si j'utilise seulement de l'eau froide sans savon pour me laver, voici ce qui pourrait se produire : Pourquoi l'eau chaude aide-t-elle? Pourquoi le savon aide-t-il? Pourquoi la friction aide-t-elle? MC Assurez-vous qu'il y a du savon pour se laver les mains à tous les éviers à la maison et à l'école. Il faut encourager les membres de votre famille à se laver les mains au savon et à l'eau chaude pendant 20 secondes. 15 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

17 ACTIVITÉ 4 Séparez en toute sécurité - Message Clé : Les élèves apprennent en mettant en commun les résultats d'expériences, en évaluant les répercussions de leurs observations et en tirant des conclusions sur la salubrité des aliments. Cette expérience interactive porte avant tout sur le message clé SÉPAREZ. Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; comprendre les phénomènes à l'origine de la survie d'un organisme; identifier les micro-organismes, leur rôle dans l'altération des aliments et d'autres effets; connaître les habitats naturels et les habitats artificiels des micro-organismes; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; identifier les facteurs qui favorisent ou inhibent la croissance des microorganismes (dans le domaine alimentaire); reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité des aliments; appliquer les concepts de salubrité des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation de produits alimentaires; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments. Renseignements de base pour l'enseignant Deux éponges propres, découpées en forme de cuisses de poulet; peinture d'artisanat à l'eau, rouge ou d'une autre couleur vive; pinceau; planche à découper; concombre; assiette propre de couleur pâle; couteau dentelé. Cette expérience permet de montrer à quel point la contamination croisée peut se faire facilement au moment de l'entreposage et de la préparation des aliments. On utilise des éponges et de la peinture pour montrer comment les bactéries peuvent se propager de la viande, du poisson ou de la volaille crus aux aliments cuits ou aux légumes. Il faut rappeler aux élèves que les bactéries présentes sur une planche à découper peuvent se propager aussi à d'autres aliments - comme un bagel. L'expression «contamination croisée» est l'expression scientifique qui décrit comment les bactéries peuvent se propager d'un produit alimentaire à un autre. C'est particulièrement vrai lorsqu'on manipule de la viande, de la volaille et des produits de la mer crus, et c'est pourquoi il faut garder ces aliments et leurs jus loin de tout aliment prêt à manger. À noter que le poulet pourrait être contaminé par d'autres agents pathogènes que la salmonelle. On utilise la salmonelle à titre d'exemple pour cette expérience. Voici comment combattre les BACtéries! Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Séparez la viande, la volaille et les produits de la mer crus des autres aliments dans votre chariot d'épicerie et au réfrigérateur. Il faut utiliser, si possible, une planche à découper différente pour la viande crue. Vous pouvez choisir une planche à découper de couleur différente afin que chaque membre de la famille sache qu'il faut s'en servir pour la viande crue seulement. 16

18 Il faut toujours vous laver les mains à l'eau chaude savonneuse avant et après la préparation des aliments. Après tout contact avec de la viande, de la volaille ou des produits de la mer crus, les planches à découper et les ustensiles doivent être lavés à l'eau chaude savonneuse. Ensuite, désinfectez avec une solution d'eau de javel diluée (5 ml d'eau de javel pour l entretien ménager dans 750 ml d'eau) pour éliminer les bactéries qui peuvent s'accumuler. Rincez-les ensuite à l'eau chaude avant de les sècher. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Les élèves peuvent travailler en petits groupes de trois à cinq. Il faut encourager les élèves à énoncer des hypothèses et à prédire les résultats. Ils suivront les étapes décrites dans la marche à suivre de l'expérience, utiliseront des techniques d'observation et consigneront leurs constatations. Humectez les deux éponges avec de l'eau. Mettez de côté une éponge qui représente le «poulet cuit». L'autre éponge représente le «poulet cru». Peignez les deux côtés de l'éponge qui représente le «poulet cru» avec la peinture rouge. Utilisez juste assez de peinture pour recouvrir la surface des deux côtés. Imaginez que cette peinture est le jus du poulet qui a pu être contaminé par la salmonelle. Placez l'éponge peinte sur la planche à découper et tranchez-la en deux avec le couteau. Mettez l'éponge peinte dans l'assiette sans laver la planche à découper. Coupez ensuite une tranche de concombre cru sur la même planche à découper. Placez maintenant l'éponge propre («poulet cuit») dans l'assiette où se trouve l'éponge «poulet cru». Évaluation - suggestions Les élèves rédigent un bref exposé dans lequel ils insistent sur les raisons pour lesquelles il est important de séparer les aliments. Ils peuvent suivre ce format : Paragraphe 1 - énoncé de la question Paragraphe 2 - motif 1 et détails à l'appui Paragraphe 3 - motif 2 et détails à l'appui Paragraphe 4 - motif 3 et détails à l'appui Paragraphe 5 - conclusion Activités de prolongement Les élèves récupèrent l'information tirée du Questionnaire sur la salubrité des aliments et formulent une critique sur les planches à découper. Quel était le nombre moyen de planches à découper par ménage et de quel matériau étaient-elles faites le plus souvent? En vue de ces résultats et de cette expérience, quelles mesures à prendre les élèves recommanderaient-ils aux membres de leur famille? Au microscope, les bactéries peuvent ressembler à des œuvres d'art tout en couleur! Les élèves peuvent trouver, dans une encyclopédie ou ailleurs, des reproductions de bactéries vues au microscope. Ils peuvent tracer leurs propres illustrations de bactéries comme s'ils les regardaient au microscope et utiliser des crayons à colorier ou d'autres moyens pour donner de la texture à leur œuvre d'art. Ils peuvent identifier leurs illustrations en utilisant le nom scientifique! (À quoi ressemble la salmonelle en réalité?) Il serait utile de prévoir une période de mise en commun des résultats de l'expérience, car elle aiderait les élèves à revoir leurs observations et à confirmer ce qu'ils ont appris. 17

19 Séparez en toute sécurité - Message Clé : Question: Peut-il être dangereux d'utiliser les mêmes instruments pour préparer de la viande crue et d'autres aliments? Hypothèse de notre groupe : Matériel nécessaire Deux éponges propres découpées en forme de cuisses de poulet; peinture d'artisanat à l'eau rouge ou d'une autre couleur vive; pinceau; planche à découper; concombre; assiette propre de couleur pâle; couteau dentelé. Marche à suivre : À noter : Utilisez le couteau avec prudence. 1. Humectez les deux éponges avec de l'eau. Mettez de côté une éponge qui représente le «poulet cuit». 2. L'autre éponge représente le «poulet cru». Peignez les deux côtés de l'éponge avec de la peinture rouge. Utilisez juste assez de peinture pour recouvrir la surface des deux côtés. Imaginez que cette peinture est le jus du poulet qui a pu être contaminé par la salmonelle. 3. Placez l'éponge peinte sur la planche à découper et tranchez-la en deux avec le couteau. Mettez l'éponge peinte dans l'assiette sans laver la planche à découper. 4. Coupez ensuite une tranche de concombre cru sur la même planche à découper. 5. Placez maintenant l'éponge propre («poulet cuit») dans l'assiette où se trouve l'éponge «poulet cru». Nos observations portant sur la peinture rouge, qui représente la salmonelle : Nos observations portant sur les tranches de concombre : Nos observations portant sur l'éponge «poulet cuit» : Tracez le schéma du transfert de la peinture «Salmonella» entre les produits : 18 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

20 Que pourrait-il se passer si l'on plaçait du poulet cuit dans la même assiette où se trouvait le poulet cru? Que pourrait-il se passer si quelqu'un mangeait ce concombre cru? Que pourrait-il se passer si nous touchions à autre chose sans nous laver les mains ou si nous utilisions de nouveau le couteau? Comment nous débarrasser des bactéries qui se trouvent sur une planche à découper? un couteau? nos mains? une assiette? Que faudrait-il faire pour éliminer les bactéries qui se trouvent sur le poulet? MC Rappelez aux membres de votre famille... Il ne faut jamais mettre de viande, de poisson ou de volaille cuits dans la même assiette (non lavée) qui a servi pour la viande, le poisson ou la volaille crus. Il faut laver soigneusement les planches à découper après chaque utilisation, au lave-vaisselle ou à l'eau chaude et au savon. Ceci est particulièrement important lorsqu'on utilise la planche à découper qui a servi à préparer de la viande, du poisson ou de la volaille crus pour découper des légumes qui seront mangés crus. 19 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

21 ACTIVITÉ 5 De bonnes galettes - Message clé : Les élèves apprennent en mettant en commun les résultats d'expériences, en évaluant les répercussions de leurs observations et en tirant des conclusions sur la salubrité des aliments. Cette expérience interactive porte avant tout sur le message clé CUISEZ. 125 g de viande de boeuf hachée fraîche et maigre; thermomètre pour aliments calibré; Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le mode de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; identifier les micro-organismes, leur rôle dans l'altération des aliments et d'autres effets; connaître les habitats naturels et les habitats artificiels des micro-organismes; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; analyser les effets bénéfiques et nocifs des micro-organismes sur d'autres organismes; identifier les facteurs qui favorisent ou inhibent la croissance des microorganismes (dans le domaine alimentaire); reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité des aliments; appliquer les concepts de la manipulation salubre des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation des produits alimentaires; identifier des façons de manipuler et de transformer les aliments, les problèmes qu'elles posent et les avantages qu'elles offrent; établir un lien entre les connaissances scientifiques, la technologie et la salubrité de l'approvisionnement alimentaire; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments; agir de façon responsable, seuls et en groupe; collaborer pour exécuter des activités de nature scientifique et diffuser des idées, des procédures et des résultats. minifour doté d'un grilloir et d'un plateau à griller (ou poêle électrique); mitaine pour le four; spatule. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Renseignements de base pour l'enseignant Pour que la viande de boeuf hachée puisse être consommée sans danger, Santé Canada recommande de la faire cuire jusqu'à ce que sa température interne atteigne au minimum 71 C. Communiquez avec les autorités sanitaires de votre localité pour de plus amples renseignements. Une cuisson adéquate est la seule façon de s'assurer que l'on a détruit toutes les bactéries dangeureuses que pourrait contenir la viande. Après cuisson, la viande de boeuf hachée ne devrait plus être rosée; cependant, il ne faut pas se fier uniquement à la couleur de la viande. On doit s'assurer qu'elle est cuite à une température suffisamment élevée pour que les bactéries dangeureuses, comme E. coli 0157:H7, soient détruites. Les spécialistes de la salubrité des aliments reconnaissent que les aliments sont cuits de façon adéquate lorsqu'on les fait chauffer suffisamment longtemps à une température suffisamment élevée pour tuer les bactéries dangeureuses qui causent des maladies d'origine alimentaire. Veuillez vous reporter à l'annexe 3 - Thermomètres pour aliments, où vous trouverez plus de renseignements sur la bonne façon d utiliser un thermomètre pour aliments et où vous trouverez aussi le tableau de la Zone de danger. 20

22 À noter : Soyez prudent lorsque vous utilisez vos appareils ménagers, de l'eau chaude, de l'eau de javel ou un thermomètre pour aliments. Suivez et lisez les instructions du fabricant pour savoir utiliser et nettoyer correctement votre thermomètre pour aliments. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Les élèves peuvent travailler en groupes de trois à cinq. Il faut encourager les élèves à énoncer des hypothèses et à prédire les résultats. Ils suivront les étapes décrites dans la marche à suivre de l'expérience, utiliseront des techniques d'observation et consigneront leurs constatations. Les élèves préparent une galette de viande de boeuf hachée ronde et épaisse (2-3 cm). Ils mesurent et consignent la température de la galette à 1 cm du bord. Prenez la température de la viande en introduisant le thermomètre pour aliments au centre de la galette, en l'inclinant. Les étudiants devraient se laver les mains et laver le thermomètre pour aliments à l'eau chaude savonneuse. Mettez la galette sur le plateau à griller du minifour. Placez le plateau dans le minifour et réglez le cadran à griller. Lorsque la viande semble cuite d'un côté, retournez-la pour faire brunir l'autre côté. Lorsque le deuxième côté semble cuit, retirez la galette du minifour. Prenez la température de la galette de la façon décrite ci-dessus. Consignez la température lue dans le tableau. ATTENTION : Il ne faut pas que le thermomètre touche la surface de cuisson. Il faut agir rapidement afin d'éviter que la galette ne refroidisse! Si la température lue n'atteint pas 71 C, placez de nouveau la galette dans le minifour et prenez ensuite la température de la viande aux deux ou trois minutes, jusqu'à ce qu'elle atteigne 71 C au centre. Consignez chaque fois vos lectures de température dans le tableau. Tranchez la galette et observez-en l'intérieur. Lavez-vous les mains et lavez tous les ustensiles qui ont touché la viande crue. Utilisez une solution d'eau de javel diluée (5 ml d'eau de javel pour l'entretien ménager dans 750 ml d'eau) afin de désinfecter les ustensiles, les planches à découper et les comptoirs. Il serait utile de prévoir une période de mise en commun des résultats de l'expérience, car elle aiderait les élèves à revoir leurs observations et à confirmer ce qu'ils ont appris. Évaluation - suggestions Les élèves consignent dans un journal leurs réflexions sur ce qu'ils ont appris au cours de cette expérience et sur ce qu'ils feront à l'avenir. Activités de prolongement Les élèves apprennent à bien utiliser un thermomètre pour aliments et effectuent une recherche sur les différents types de thermomètres disponibles. Ils effectuent une recherche sur les températures de cuisson sécuritaires pour les œufs, la viande, la volaille et le poisson. Les élèves effectuent une recherche pour déterminer la maladie d'origine alimentaire que peut causer la viande hachée ou le poulet qu'on ne fait pas cuire à la bonne température et pour trouver dans des reportages des exemples de gens qui ont été victimes de cette maladie après avoir mangé de la viande hachée ou du poulet mal cuits. Les élèves communiquent avec des préposés à la manipulation des aliments pour les interroger sur leurs méthodes de désinfection des planches à découper. 21

23 De bonnes galettes - C'est chaud! - Message clé : Question: Comment savoir quand une galette de viande de boeuf hachée est cuite à une température sécuritaire? Notre hypothèse : Matériel nécessaire 125 g de viande de boeuf hachée fraîche et maigre; thermomètre pour aliments; minifour doté d'un grilloir et d'un plateau (ou poêle électrique); mitaine pour le four; spatule. Marche à suivre : 1. Préparez une galette de viande de boeuf hachée ronde et épaisse (2-3 cm). Lavez-vous les mains et lavez tous les ustensiles qui ont touché la viande crue. 2. Prenez la température de la galette (à 1 cm du bord) en introduisant le thermomètre pour aliments au centre de la galette, en l'inclinant. Consignez votre réponse dans le tableau. Lavez ensuite soigneusement le thermomètre à l'eau chaude savonneuse. 3. Placez la galette sur le plateau à griller du minifour. Mettez le plateau dans le minifour et réglez le cadran à griller. 4. Lorsque la viande semble cuite d'un côté, demandez à l'enseignant de la retourner pour faire brunir l'autre côté. Lorsque le deuxième côté semble cuit, retirez la galette du minifour. Prenez la température de la galette de la façon décrite ci-dessus. ATTENTION : il ne faut pas que le thermomètre touche la surface de cuisson. Il faut agir rapidement afin d'éviter que la galette ne refroidisse! Consignez la température lue dans le tableau et notez l'apparence de la galette. 5. Si la température lue n'atteint pas 71 C, placez de nouveau la galette dans le minifour et prenez ensuite la température de la viande aux deux ou trois minutes, jusqu'à ce qu'elle atteigne 71 C au centre. Consignez chaque fois vos lectures de température dans le tableau. 6. Tranchez la galette et observez-en l'intérieur. 7. Lavez-vous les mains et lavez tous les ustensiles qui ont touché la viande crue. Utilisez une solution d'eau de javel diluée (5 ml d'eau de javel pour l'entretien ménager dans 750 ml d'eau) afin de désinfecter les ustensiles, les planches à découper et les comptoirs. Consignez vos observations. 22 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

24 Tableau des lectures de température de la galette de viande de boeuf hachée Crue Test 1 (semblait cuite à l extérieur) Test 2 (temps) Test 3 (temps) Bien cuite (peut être consommée sans danger) 1 cm du bord 71 C Centre de la galette 71 C Différence Observation sur l apparence de la viande hachée Premier test - avant le début de la cuisson Dernier test - lorsque la viande pouvait être mangée sans danger l intérieur de la galette avait l air de : l extérieur de la galette avait l air de : l intérieur de la galette avait l air de : l extérieur de la galette avait l air de : La meilleure façon de déterminer si la viande de boeuf hachée est bien cuite et si on peut la manger sans danger, c'est de : Il est important de laver le thermomètre chaque fois qu'on l'utilise parce que : À quelle température peut-on manger de la viande de boeuf hachée sans danger? Si l'on ne fait pas cuire la viande de boeuf hachée à 71 C, voici ce qui pourrait se produire : La couleur de la viande indique-t-elle si elle est assez cuite pour qu'on puisse la manger sans danger? MC Rappelez aux membres de votre famille... Il faut se laver les mains après avoir manipulé de la viande, de la volaille ou des produits de la mer crus. Assurez-vous que votre famille a un thermomètre pour aliments et qu elle l utilise régulièrement! Montrez à vos proches comment l'utiliser avec prudence pour prendre la température de produits en train de cuire. Le thermomètre ne doit jamais toucher la surface de cuisson! Rappelez-leur qu'il faut laver les thermomètres à l'eau chaude savonneuse chaque fois qu'on les utilise et les désinfecter ensuite. Pour obtenir plus de détails, lisez les instructions du fabricant. 23 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

25 ACTIVITÉ 6 Explosion du ballon de levure - Message clé : Les élèves apprennent en mettant en commun les résultats d'expériences, en évaluant les répercussions de leurs observations et en tirant des conclusions sur la salubrité des aliments. Cette expérience interactive porte avant tout sur le message clé RÉFRIGÉREZ. Deux ballons; trois béchers de 500 ml, deux flacons de 250 ml ou deux petites bouteilles en verre ou en plastique transparent à petite embouchure; eau à la température de la pièce (21 C); eau chaude (environ 43 C à 49 C); eau glacée (à moins de 4 C); thermomètre pour aliments (pour mesurer la température de l'eau); 50 ml de sucre; une enveloppe de levure déshydratée. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; comprendre les phénomènes à l'origine de la survie d'un organisme; identifier les micro-organismes, leur rôle dans l'altération des aliments et d'autres effets; connaître les habitats naturels et les habitats artificiels des micro-organismes; analyser les effets bénéfiques et nocifs des micro-organismes sur d'autres organismes; identifier les facteurs qui favorisent ou inhibent la croissance des micro-organismes (dans le domaine alimentaire); appliquer les concepts de la manipulation salubre des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation de produits alimentaires; identifier l'utilisation de micro-organismes dans des produits alimentaires (p. ex., levure, cultures bactériennes); identifier des façons de manipuler et de transformer les aliments, les problèmes qu'elles posent et les avantages qu'elles offrent; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; agir de façon responsable, seuls et en groupe; collaborer pour exécuter des activités de nature scientifique et diffuser des idées, des procédures et des résultats. Renseignements de base pour l'enseignant La levure est un bon micro-organisme qui peut nous montrer comment les bactéries se multiplient. On s'en sert parce que ses caractéristiques de croissance ressemblent à celles des bactéries. La solution de levure placée dans le bain d'eau froide simule ce qui arrive aux bactéries lorsqu'elles sont réfrigérées. Les bactéries se reproduisent beaucoup plus lentement au réfrigérateur. La solution de levure placée dans le bain d'eau chaude simule ce qui arrive aux bactéries lorsqu'on les laisse dans un endroit chaud. Cette levure se reproduit très bien dans la zone de danger (voir Annexe 3). La zone de danger s'étend de 4 C à 60 C. Lorsqu'elle se reproduit, la levure produit des bulles et libère des gaz qui font gonfler le ballon. Les bactéries se développent tout aussi bien en présence d'une certaine quantité de sucre et c'est pourquoi la solution de sucre accélère la croissance. Profitez de l'occasion pour parler des «bonnes bactéries» à vos élèves. Signalez que si l'on ajoute trop de sucre, l'activité de l'eau diminue, ce qui inhibe la croissance des micro-organismes. Expliquez le terme «périssable» pour décrire les aliments sur lesquels les bactéries peuvent se reproduire s'ils ne sont pas bien entreposés (comme les produits laitiers ou les légumes). L'eau refroidit plus rapidement dans un contenant peu profond que dans un contenant profond ou un gros contenant. Il est important de réfrigérer les restes dans des contenants peu profonds pour qu'ils refroidissent le plus rapidement possible. 24

26 Lorsqu'on laisse des aliments dans la zone de danger - de 4 C à 60 C - les bactéries se reproduisent beaucoup plus rapidement. Il faut réfrigérer les aliments rapidement parce que le froid empêche les bactéries dangereuses de croître et de se multiplier. Réglez donc la température de votre réfrigérateur à moins de 4 C et celle du congélateur à -18 C. Vérifiez à l'occasion ces températures au moyen d'un thermomètre d'appareil ménager. Voici comment combattre les BACtéries! : Réfrigérez ou congelez les aliments périssables, les aliments préparés et les restes dans les deux heures après leur préparation, ou plus rapidement. Il ne faut jamais faire décongeler les aliments à la température de la pièce. Faites décongeler les aliments au réfrigérateur, sous l'eau courante froide ou au four à micro-ondes. Faites mariner les aliments au réfrigérateur. Répartissez les grandes quantités de restes dans de petits contenants peu profonds pour qu'ils refroidissent rapidement au réfrigérateur. N'entassez pas trop d'aliments dans le réfrigérateur : l'air froid doit pouvoir y circuler. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Les élèves peuvent travailler en groupes de trois à cinq. Il faut encourager les élèves à énoncer des hypothèses et à prédire les résultats. Ils suivront les étapes décrites dans la marche à suivre de l'expérience, utiliseront des techniques d'observation et consigneront leurs constatations. Remplissez le bécher à mélanger (#1) de 500 ml d'eau à la température de la pièce. (La pièce est à environ 21 C; utilisez votre thermomètre pour mesurer la température de l'eau.) Ensuite, les élèves vont faire dissoudre le sucre dans l'eau à la température de la pièce. Ajoutez la levure à la solution de sucre et d'eau et remuez doucement pour dissoudre. Chargez les élèves de verser la moitié de la solution dans chaque flacon (ou faites-le vous-même). Agrandissez avec prudence l'embouchure des ballons pour en coiffer les flacons et placez un flacon dans chacun des deux autres béchers. Versez de l'eau chaude (environ 43 C à 49 C) dans le bécher #2 - juste assez pour couvrir le mélange de levure contenu dans le flacon. Ajoutez de l'eau glacée (à moins de 4 C) dans le bécher #3. Là encore, il faut en ajouter juste assez pour couvrir le mélange de levure dans le flacon. Les étudiants vont observer la différence entre les deux ballons. Il serait utile de prévoir une période de mise en commun des résultats de l'expérience, car elle aiderait les élèves à revoir leurs observations et à confirmer ce qu'ils ont appris. Évaluation - suggestions Les élèves évaluent pourquoi il est important d'éviter la croissance bactérienne dans les aliments et dressent une liste des meilleures pratiques à afficher sur le réfrigérateur. Ils présentent aux membres de leur famille des recommandations sur les questions suivantes : comment entreposer les restes au réfrigérateur; comment emballer un repas pour un pique-nique de façon à garantir la salubrité des aliments; comment faire décongeler les aliments. Activités de prolongement Les bactéries ne sont pas toutes dangereuses! Les élèves font une recherche sur les bonnes bactéries et apportent trois types d'aliments ou des photographies d'aliments contenant de bonnes bactéries (yogourt ou fromage cheddar, par exemple). Demandez aux enfants d'effectuer une recherche sur la raison d'être des bonnes bactéries dans les aliments. Encouragez-les à utiliser toutes sortes de ressources : Internet, bibliothèque, inspecteur de la santé publique, infirmière, etc. Les élèves extraient de l'information du Questionnaire sur la salubrité des aliments - Examen du réfrigérateur. Comment garde-t-on les restes chez eux? Ils discutent des types de contenants qu'on y utilise pour garder les restes au réfrigérateur. La forme d'un contenant a-t-elle un effet sur la vitesse de refroidissement de son contenu? Les élèves emballent le matin deux dîners contenant des produits alimentaires froids (comme de la salade de nouilles, un sandwich au fromage ou du yogourt). Ils utilisent un cryosac dans l un des sacs. Ils prennent la température de chaque aliment à intervalles d'une heure pour voir si des aliments se trouvent dans la «zone de danger». Ils produisent un graphique à barres de la température des aliments pour montrer la différence entre les deux dîners, en traçant la courbe des températures prises à chaque intervalle. Les élèves peuvent alors expliquer ce que signifient ces renseignements! 25

27 Explosion du ballon de levure - Message clé : Question: Le refroidissement des aliments peut-il aider à enrayer la croissance des bactéries? Hypothèse de notre groupe : Matériel nécessaire Deux ballons, trois béchers de 500 ml, deux flacons de 250 ml ou deux petites bouteilles en verre ou en plastique transparent à petite embouchure; thermomètre deux pour mesurer la température de l'eau; eau à la température de la pièce (21 C); 50 ml de sucre; une enveloppe de levure déshydratée; eau chaude (environ 43 C à 49 C); eau glacée (à moins de 4 C). Préparation : Gonflez les deux ballons pour les étirer et dégonflez-les ensuite. Fixez aux béchers les étiquettes suivantes : #1 - bécher à mélanger; #2 - bain d'eau chaude; #3 - bain d'eau glacée. Marche à suivre : 1. Remplissez le bécher à mélanger (#1) de 500 ml d'eau à la température de la pièce. (La pièce est à environ 21 C; utilisez votre thermomètre pour mesurer la température de l'eau.) 2. Faites dissoudre le sucre dans l'eau à la température de la pièce. Ajoutez la levure à la solution de sucre et d'eau et remuez doucement pour dissoudre. 3. Versez la moitié de la solution dans chaque flacon. Agrandissez avec prudence l'embouchure des ballons pour en coiffer les flacons et placez un flacon dans chacun des deux autres béchers. 4. Versez de l'eau chaude (environ 43 C à 49 C) dans le bécher #2 - juste assez pour couvrir le mélange de levure contenu dans le flacon. 5. Ajoutez de l'eau glacée (à moins de 4 C) dans le bécher #3. Là encore, il faut en ajouter juste assez pour couvrir le mélange de levure dans le flacon. 26 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

28 Observations: Consignez vos observations dans le tableau ci-dessous : Levure contenue dans le bain d eau chaude Levure contenue dans le bain d eau glacée Après 5 minutes Après 30 minutes Après une heure Quel effet la température du bain d eau glacée a-t-elle eu sur la levure? En quoi les réactions de la levure ressemblent-elles à celles des bactéries? Si la levure contenue dans le bain d eau chaude était dangereuse au lieu d être inoffensive, que pourrait-on dire au sujet de l'effet de l'environnement chaud? Si la levure dans le bain d'eau glacée était une bactérie dangereuse au lieu d'une bonne levure, que pourrait-on dire au sujet de l'effet de l'environnement froid? Que se passerait-il si l'on déposait un échantillon de la solution levure/sucre au réfrigérateur? MC Rappelez aux membres de votre famille... Réfrigérez ou congelez les denrées périssables, les aliments préparés et les restes dans les deux heures après leur préparation, ou plus rapidement. Il ne faut jamais laisser les aliments décongeler à la température de la pièce. Il faut les faire décongeler au réfrigérateur, sous l'eau courante froide ou au four à micro-ondes. N'entassez pas trop d'aliments dans le réfrigérateur : l'air froid doit pouvoir y circuler. 27 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

29 ACTIVITÉ 7 L'affaire de la maladie d'origine alimentaire - Enquête des élèves Les élèves appliquent leurs connaissances de la salubrité des aliments au scénario d'un piquenique «réel». Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; être conscients de l'omniprésence des micro-organismes; analyser les effets bénéfiques et nocifs des micro-organismes sur d'autres organismes; identifier les difficultés pratiques que pose la gestion de l'approvisionnement alimentaire; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité des aliments; appliquer les concepts de la manipulation salubre des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation de produits alimentaires; identifier des façons de manipuler et de transformer les aliments, les problèmes qu'elles posent et les avantages qu'elles offrent; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments. Renseignements de base pour l'enseignant Pour chaque élève, une copie de la page de lecture de l'élève, L'affaire de la maladie d'origine alimentaire : Péril au pique-nique, et une copie de la formule de réponse de l'élève, Péril au pique-nique - AFFAIRE À RÉSOUDRE. Mobilisez vos élèves pour qu'ils fassent partie de l'équipe de détection des maladies d'origine alimentaire dans cette enquête fondée sur la recherche de renseignements! Cette activité constitue un excellent exercice d'évaluation et permet aux élèves d'assimiler ce qu'ils ont appris au sujet de chacun des quatre messages clés pendant qu'ils enquêtent sur les «lieux du crime» où aurait pu éclater une maladie d'origine alimentaire. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Photocopiez et distribuez à chaque élève une copie de la page de lecture de l'élève, L'affaire de la maladie d'origine alimentaire : Péril au pique-nique, et de la formule de réponse de l'élève, Péril au pique-nique - AFFAIRE À RÉSOUDRE. Les élèves lisent et remplissent la formule de réponse individuellement ou avec un partenaire. Après avoir recueilli toutes les formules, il serait avantageux de prévoir une période de discussion, car elle aidera les élèves à revoir ce qu'ils ont compris et à confirmer ce qu'ils ont appris. Évaluation - suggestions L'enseignant recueille les formules de réponse remplies par les élèves pour évaluer la compréhension des quatres messages clés. Les élèves peuvent modifier le scénario du pique-nique et créer «Le piquenique parfait», en prévoyant les méthodes correctes de manipulation, d'entreposage et de préparation des aliments. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Activités de prolongement Les élèves créent et présentent des sketches de l'incident. Le groupe 1 présente les «erreurs», on arrête la représentation ou on «rembobine» et le groupe 2 présente l'approche correcte. Il faut encourager les élèves à intégrer un dialogue entre les personnages et à créer leurs propres costumes et accessoires. 28

30 L'affaire de la maladie d'origine alimentaire : Péril au pique-nique Page de lecture de l'élève Appel à tous les détectives! L'Équipe de détection a appris qu'un cas de maladie d'origine alimentaire est peut-être en cours! En tant que détectives, vous devez enquêter sur les faits et tirer vos conclusions d'experts. Vous êtes maintenant des spécialistes de la salubrité des aliments. Vous pouvez donc combattre les BACtéries! pour la salubrité des aliments! Samuel reçoit un appel de ses amis qui lui demandent de venir les rencontrer au parc, au bout de la rue, pour jouer au baseball. Ils lui demandent d'apporter à manger pour un piquenique, ce qui leur permettra de jouer toute la journée. L'une des copines de Samuel, Micheline, amène son grand frère pour les aider à utiliser le barbecue. Les amis sont impatients de se rendre au parc tôt pour pouvoir commencer à jouer avant qu'il ne fasse trop chaud! En franchissant la porte au pas de course, Samuel jette son gant de baseball et sa balle dans le sac et attrape son bâton à la volée. Lorsqu il arrive au parc, plusieurs de ses amis y sont déjà. Le frère aîné de Micheline, Stéphane, prépare un barbecue pour faire cuire des galettes de boeuf. Par un beau samedi matin du début de l'été... Lorsque l'heure du lunch arrive, les amis de Samuel vont se laver à la salle de bains pendant que Samuel déballe les aliments pour le pique-nique. Les galettes de viande de boeuf hachée dégouttent de l'extérieur, mais le milieu est encore congelé et elles sont collées ensemble! Samuel les place dans une assiette en carton et utilise le couteau et la fourchette qu'il a apportés pour les séparer. Lorsqu'elles sont presque séparées, il finit le travail avec ses doigts et laisse ensuite les galettes dans l'assiette pour les faire décongeler un peu plus avant de les faire griller. 2 Samuel fouille dans le réfrigérateur et y trouve de la salade de pommes de terre que sa mère a préparée au cours de la semaine. Il y trouve aussi des viandes froides, des restes de dinde, du fromage, une tomate, une pomme et des raisins dans un tiroir. Il emballe la viande et le fromage dans de la pellicule en plastique et dépose le tout dans un grand sac en papier avec des assiettes en carton, du pain, les fruits et la tomate, ainsi qu'un couteau et une fourchette. Tout juste avant de partir, il jette un coup d'œil au congélateur et y trouve trois galettes de viande de boeuf hachée emballées dans du plastique - il les met aussi dans son sac. 4 Samuel et ses amis occupent la dernière table de pique-nique - en plein soleil! Samuel prend son gant et sa balle de baseball et laisse son sac de nourriture sur la table. Il se dit que la viande de boeuf hachée sera assez décongelée pour qu'on puisse la faire cuire à l'heure du lunch! 6 Samuel met ensuite le fromage et la tomate dans l'assiette et les tranche pour les utiliser sur les galettes. Ainsi, tout sera prêt pour garnir les galettes de boeuf! 29 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

31 7 8 À leur retour, les autres enfants balayent la surface de la table de pique-nique avec leurs mains et ils y déposent le pain pour préparer deux ou trois sandwichs avec les viandes froides, le fromage et la dinde. Le frère de Micheline commence à faire griller les galettes de boeuf. Lorsque la viande est brune à l'extérieur, Samuel et ses amis y ajoutent du fromage. Stéphane déclare qu'il veut les faire cuire un peu plus, mais les jeunes insistent en affirmant qu'ils aiment leur viande saignante. Péril au pique-nique - AFFAIRE À RÉSOUDRE Formule de réponse de l'élève 1. Quelles erreurs Samuel a-t-il faites... À la maison? Au parc avant de commencer à jouer? Pendant qu'il préparait les aliments? 9 Pendant que ses amis et lui mangeaient? 2. Quelles questions avez-vous à poser à Samuel et à ses amis? Sur ce qu'ils ont fait? Sur les aliments qu'ils mangeaient? 3. Faut-il attacher de l'importance... (et expliquez pourquoi) Après avoir récupéré la fourchette que Samuel a utilisée pour séparer les galettes congelées, les garçons se servent de salade de pommes de terre. Ils utilisent le couteau pour trancher la pomme qu'ils avaient laissée sur la table de pique-nique et ils la partagent entre eux avec les raisins, eux aussi laissés au soleil sur la table de pique-nique. À la durée de la partie de baseball entre Samuel et ses amis? Au fait que Samuel n'est pas allé se laver les mains à la salle de bains comme ses amis? Au fait qu'ils ont choisi une table au soleil? Au fait que les galettes dégouttaient de l'extérieur mais qu'elles étaient encore congelées à l'intérieur? Au fait que les amis ont mangé leur viande saignante? 4. Que pourrait-il arriver à Samuel et à ses amis? 30 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

32 ACTIVITÉ 8 Projet d'affiches À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments Les élèves critiqueront une affiche sur la salubrité des aliments et créeront leurs propre version pour communiquer des messages spécifiques sur la salubrité des aliments tirés des quatre domaines clés. Les élèves pourront : interpréter les constatations tirées de leur enquête en utilisant les bonnes méthodes; identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation salubre des aliments; reconnaître le besoin de normes de salubrité afin d'éviter la propagation des maladies par les aliments; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité des aliments; appliquer les concepts de la manipulation salubre des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation de produits alimentaires; identifier des façons de manipuler et de transformer les aliments, les problèmes qu'elles posent et les avantages qu'elles offrent; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments; créer une affiche médiatique simple en utilisant les techniques de base pour faire passer un message par écrit; agir de façon responsable, seuls et en groupe. Une copie de l'affiche À bas les BACtéries! MC Une copie par élève de l affiche en format noir et blanc Fournitures d'artiste : panneaux d'affichage, marqueurs, peinture, colle, etc. Programmes informatiques de dessin et de peinture, accès à un laboratoire d'informatique (facultatif) Renseignements de base pour l'enseignant Beaucoup de campagnes d'information utilisent toutes sortes de produits médiatiques pour informer leur auditoire. Les affiches sont un moyen efficace de persuader les gens ou de leur apprendre de nouvelles choses importantes. Pour être efficace, une affiche doit faire passer un message clair et avoir un attrait visuel marqué pour capter l'attention d'un vaste auditoire. Il faut énoncer le message en quelques mots faciles à mémoriser. Des slogans accrocheurs comme «Propagez la bonne parole... et non les bactéries!», «Je vais te laver, BACtérie», «Prenez soin! Utilisez un cryosac!» peuvent vraiment aider à mettre en évidence le message qu'on veut faire passer. Les élèves critiqueront l'affiche À bas les BACtéries! MC distribuée avec cette trousse en évaluant l'efficacité des photographies, des illustrations, des légendes, des logos et de la mascotte. Ainsi sensibilisés, les élèves concevront ensuite leurs propres affiches sur la salubrité des aliments pour les afficher à des endroits stratégiques à l'école et dans la collectivité afin de faire passer le mot sur la salubrité des aliments. Des suggestions de sujets d'affiche pour chacun des quatre messages clés sont présentées à la fin de cette activité. On peut les distribuer aux élèves ou les faire tirer. Il faudrait aussi donner aux élèves la possibilité de produire leur propre concept original. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Stratégies d'enseignement et d'apprentissage Les élèves étudient l'affiche À bas les BACtéries! MC et la représentation des quatre principaux messages d'action sur la salubrité des aliments. Ils peuvent discuter de l'attrait global de l'affiche et de chacun des éléments constituants 31

33 comme les éléments graphiques, la légende et la présentation. Les élèves créent ensuite leurs propres affiches sur la salubrité des aliments en présentant une mesure spécifique à prendre pour assurer la salubrité des aliments. Les élèves peuvent utiliser toutes sortes de fournitures d'artiste ou produire à l'ordinateur les éléments graphiques et les titres au moyen d'un programme de dessin ou de peinture. Les élèves peuvent aussi avoir accès au site Web pour télécharger et imprimer la mascotte BAC! MC. Les lignes directives suivantes aideront les élèves à créer leur propre affiche sur la salubrité des aliments : choisissez un sujet et recueillez des données; réfléchissez à la meilleure façon d'illustrer votre idée; préparez la disposition de l'affiche en traçant une ébauche sur une feuille de papier; montrez votre travail à un(e) ami(e) pour obtenir des commentaires ou des idées nouvelles; tracez une copie de votre plan sur un panneau d'affichage - utilisez tout l'espace, inscrivez votre titre en grosses lettres; vérifiez l'orthographe et vos données; coloriez et terminez votre affiche. Les affiches peuvent servir dans le cadre d'une campagne sur la salubrité des aliments lancée dans toute l'école. On peut les poser dans les couloirs ou près de la cafétéria. On peut aussi poser des affiches NETTOYEZ sur les portes des toilettes ou sur les murs à proximité des lavabos. Les affiches peuvent aussi servir dans le contexte d activités communautaires. Évaluation - suggestions On encourage les enseignants à communiquer cette rubrique aux élèves avant qu'ils ne commencent à créer leurs affiches. Activités de prolongement Les élèves posent la copie de l'affiche À bas les BACtéries! MC sur le réfrigérateur à la maison. Affiche sur la salubrité des aliments - Rubrique Les élèves peuvent créer des aimants pour réfrigérateur sur la salubrité des aliments en se basant sur les quatres messages clés. Ils peuvent placer ces aimants sur le réfrigérateur à la maison afin de mettre de l'emphase sur la sécurité alimentaire. Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Présentation visuelle éléments visuels peu nombreux ou inexistants utilise quelques éléments visuels utilise des éléments visuels bien planifiés et bien choisis utilisation efficace et créative d'éléments visuels dans l'ensemble, l'affiche n'a pas d'attrait visuel lien faible ou nul entre le texte et les éléments visuels dans l'ensemble, l'affiche offre un attrait visuel limité lien simple entre le texte et les éléments visuels dans l'ensemble, l'affiche a un certain attrait visuel éléments visuels bien reliés au texte dans l'ensemble, l'affiche est très attrayante sur le plan visuel lien innovateur entre le texte et les éléments visuels Clarté et compréhension du concept le message n'est pas clair message qui manque quelque peu de structure message simple et clair présentation originale d'un message clair pas de légendes ni de slogans utilisation limitée de légendes et de slogans légendes et slogans clairs et bien organisés légendes et slogans très clairs et efficaces 32

34 Affiches sur la salubrité des aliments produites par les élèves - Suggestions...souvent les surfaces de travail et lavez-vous les mains. Lavez-vous les mains et lavez les ustensiles et les surfaces de travail à l'eau chaude savonneuse avant et après la préparation des aliments, et particulièrement après avoir préparé de la viande, de la volaille, des œufs ou des produits de la mer crus, afin de bien vous protéger contre les bactéries. Ensuite, utilisez une solution d'eau de javel diluée (5 ml d'eau de javel pour l'entretien ménager dans 750 ml d'eau) afin de désinfecter les ustensiles et les comptoirs. Rincez-les à l'eau chaude et essuyez-les avec un torchon propre. N'oubliez pas de vous laver les mains après avoir utilisé la salle de bains, changé des couches ou touché à des animaux domestiques. Utilisez des planches à découper de plastique ou faites d'un matériel non-poreux. Il faut laver ces planches au lave-vaisselle ou les laver à l'eau chaude savonneuse et les désinfecter après les avoir utilisées, tel qu'indiqué ci-dessus. Envisagez d'utiliser des serviettes en papier pour nettoyer les surfaces de la cuisine. Si vous utilisez des torchons, il faut les laver souvent à la machine à laver, au cycle chaud....les aliments pour éviter la contamination croisée. Séparez la viande, la volaille et les produits de la mer crus des autres aliments dans votre chariot d'épicerie et au réfrigérateur. Utilisez, si possible, une planche à découper différente pour la viande crue. Il faut toujours vous laver les mains et laver les planches à découper, la vaisselle et les ustensiles à l'eau chaude savonneuse après tout contact avec de la viande, de la volaille et des produits de la mer crus, et les désinfecter ensuite, tel qu'indiqué dans le carreau NETTOYEZ. Il ne faut jamais placer d'aliments dans une assiette qui contenait auparavant de la viande, de la volaille ou des produits de la mer crus....à la température appropriée....rapidement les aliments périssables. Utilisez un thermomètre propre qui mesure la température interne des aliments afin de vous assurer que la viande, la volaille, les plats en cocotte et les autres aliments sont cuits à la température appropriée. Faites cuire le bœuf haché jusqu'à ce que la température interne atteigne au moins 71 C, car les bactéries peuvent s'y être propagées au cours de la transformation. Si vous n'avez pas de thermomètre pour aliments, ne mangez pas de bœuf haché qui est encore rose à l'intérieur. Réfrigérez ou congelez les aliments périssables, les aliments préparés et les restes dans les deux heures après leur préparation, ou plus rapidement. Ne laissez jamais décongeler les aliments à la température de la pièce. Faites décongeler les aliments au réfrigérateur, sous l'eau courante froide ou au four à micro-ondes. Faites mariner les aliments au réfrigérateur. Répartissez les grandes quantités de restes dans de petits contenants peu profonds pour qu'ils refroidissent rapidement au réfrigérateur. N'entassez pas trop d'aliments dans le réfrigérateur. L'air froid doit pouvoir y circuler pour maintenir la salubrité des aliments. Réglez la température du réfrigérateur à au plus 4 C et celle du congélateur à -18 C. Vérifiez à l'occasion ces températures en utilisant un thermomètre d'appareil ménager. 33 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

35 C les mains aliments périssables croisée appropriée MC MC Formule de réponse de l'élève - Projet d'affiches pour la salubrité des aliments Examinez attentivement l'affiche sur la salubrité des aliments. Notez les éléments visuels, les titres, les légendes, la présentation, et le choix de couleurs. Quelle contribution chaque photo ou illustration apporte-t-elle à l'ensemble? L'affiche serait-elle aussi attrayante sans ces éléments visuels? Pourquoi ou pourquoi pas? Quelles autres illustrations ou photos auriez-vous aimé y voir? Pourquoi? Aimez-vous le choix des titres et des légendes? Qu'est-ce que vous remarquez au sujet de la présentation de l'affiche et des couleurs utilisées? _ MC MC À bas les BACtér À bas les BACtéries! MC À ba À bas les BACtéries! MC À bas les BACt À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! M À À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BA À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! s s BACté! MC s BACté s! MC s BACté s! MC s BACté s! MC s BACt es! MC s BACt es! MC s BAC es! MC s BAC ies! MC s BAC ries! MC s BAC ries! MC s BA ries! MC s BA éries! MC s BA éries! MC s BA téries! MC s B! MC s B BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les B is! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les ies! MC À bas les BACtéries! MC À bas les bas les BACtéries! MC À bas le Ctéries! MC À bas le À bas le NETTOYEZ souvent les surfaces de travail et lavez-vous RÉFRIGÉREZ rapidement les SÉPAREZ les aliments pour éviter la contamination CUISEZ MC à la température Veuillez coter l'efficacité globale de l'affiche pour ce qui est d'attirer l'attention et de faire passer le message : Échelle d'évaluation Médiocre Très bon 34 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

36 ACTIVITÉ 9 Propagez la bonne parole et non les bactéries Activités pour la maison, pour l'école et dans la collectivité Les élèves choisiront trois activités afin d'intégrer ce qu'ils ont appris sur la salubrité des aliments - une à la maison, une à l'école, une dans la collectivité. Les élèves pourront : identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation sécuritaire des aliments; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation salubre des aliments; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; agir de façon responsable, seuls et en groupe; communiquer de l'information sur la question en utilisant la terminologie appropriée, et en exprimant des idées et des opinions de façon concise et claire à toutes sortes d'auditoires. Renseignements de base pour l'enseignant Copie du Questionnaire sur la salubrité des aliments Copie du jeu Piège à BAC! MC Les enfants aiment montrer ce qu'ils savent aux amis et à la famille et «enseigner» aux élèves plus jeunes qu'eux. Pour récapituler le programme sur la salubrité des aliments À bas les BACtéries! MC, les élèves choisiront une activité à réaliser avec des élèves plus jeunes à l'école, une activité à réaliser à la maison avec les membres de leur famille et une autre à réaliser dans la collectivité locale. Stratégies d'enseignement et d'apprentissage On encourage les élèves à choisir parmi les activités suivantes ou à concevoir leurs propres activités pour mettre en commun ce qu'ils comprennent de la salubrité des aliments. À la maison : Partage avec les membres de la famille Questionnaire sur la salubrité des aliments Les élèves apporteront de nouveau le questionnaire sur la salubrité des aliments pour répéter l'exercice avec les membres de leur famille afin de procéder à une évaluation de suivi. Ils pourront comparer les résultats de ce deuxième questionnaire à ceux du premier. Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments Hier et aujourd'hui Les élèves discutent avec leurs parents et leurs grand-parents des méthodes d'entreposage des aliments à leur époque et les comparent à celles qui sont utilisées aujourd'hui. Les élèves peuvent effectuer une recherche sur les méthodes de salubrité des aliments qui avaient cours il y a longtemps, comme le séchage et la salaison pour les longs voyages en mer; ils peuvent aussi se renseigner sur la première fois qu'on a utilisé un thermomètre pour déterminer les températures sécuritaires de cuisson, l'invention de la pasteurisation et l'irradiation. 35

37 À l'école : Échanges avec d'autres classes et d'autres niveaux Proclamer le Mois de la salubrité des aliments! Les élèves rédigent des textes amusants pour les annonces du matin afin de faire passer des messages de base sur la salubrité des aliments, y compris le «conseil de la journée» : ils peuvent, par exemple, rappeler à tous les élèves de se laver les mains avant de manger, les encourager à essuyer leur pupitre avant de manger, passer en revue les contenants utilisés pour leur repas, etc. Certaines modifications des pratiques en classe et à l'école devront peut-être être abordées avec les enseignants, les administrateurs et le concierge. Les élèves peuvent composer une chanson rap ou autre en se fondant sur les messages de base de la salubrité des aliments et la présenter au cours d'une réunion de l'école. Ils peuvent dresser la liste de tous les termes qui leur viennent à l'esprit pour chaque message clé, ainsi que des mots qui riment. Ils peuvent créer un couplet par message clé et les présenter en s'accompagnant de percussions ou d'une section rythmique. Les élèves peuvent créer une pièce ou présenter le sketch Péril au pique-nique. On peut poser dans tous les couloirs de l'école les affiches sur la salubrité des aliments préparées par les élèves. Les classes pourraient circuler dans les couloirs et les élèves pourraient expliquer l'importance de leurs conseils sur la salubrité des aliments. À bas les BACtéries! MC Les petits amis de la salubrité des aliments Les élèves rédigent une brève aventure du point de vue des bactéries - en présentant les efforts qu'elles font pour survivre et se reproduire! Encouragez-les à inclure plusieurs erreurs liées à la salubrité des aliments qui aident les bactéries à se reproduire et plusieurs bonnes habitudes en la matière qui les en empêchent! Les élèves illustrent leur texte en y ajoutant leur propre portrait de BAC! MC et présentent ensuite leur histoire aux élèves d'une autre classe. Dans la collectivité : Pour faire passer le message à l'extérieur de l'école Salubrité dans les restaurants Les élèves dressent une liste des restaurants locaux où ils vont manger. Ils composent ensemble une lettre pour aviser le restaurant que la classe étudie la salubrité des aliments et veut en apprendre davantage à ce sujet. Joignez-y une copie de l'affiche sur la salubrité des aliments. Invitez le gérant d'un restaurant local à rendre visite à la classe et à parler davantage des règles sur la salubrité des aliments que suivent les restaurants. Les élèves préparent leurs questions d'avance et y donnent suite en interviewant des gérants de restaurants. Ils présentent à la classe un compte rendu des réponses obtenues. Visite au supermarché Organisez une visite de classe à un supermarché local en communiquant avec le directeur du magasin. Demandez-lui si l'on vend des thermomètres pour aliments et quels types sont disponibles. Les élèves posent au directeur des questions sur la procédure que le magasin doit suivre pour assurer la salubrité des aliments. Les élèves demandent à afficher dans le magasin leurs affiches sur la salubrité des aliments et à installer un kiosque d'information un samedi matin pour échanger avec les clients. Aider les personnes âgées ou confinées à la maison Comme aide-mémoire sur la salubrité des aliments, les élèves préparent des signets ou de petits aimants de réfrigérateur pour la popote roulante et d'autres programmes d'alimentation destinés aux personnes âgées qui ont des besoins spéciaux. Les élèves préparent un exposé sur la salubrité des aliments en utilisant leurs affiches pour présenter les quatre messages clés à une résidence locale de personnes âgées (où les personnes âgées préparent elles-mêmes leurs repas). Évaluation - suggestions Évaluez le Piège à BAC! MC de chaque élève afin de l'utiliser comme point de contrôle des connaissances croissantes des élèves sur la salubrité des aliments. Les élèves notent leurs réflexions personnelles sur ce qu'ils ont appris pendant tout le programme sur la salubrité des aliments À bas les BACtéries! MC. 36

38 Annexe 1 - Transcription de la vidéo À bas les BACtéries! MC Pour la salubrité des aliments Scène un : Ouverture Qu est-ce que c est? C est BAC! MC, la mascotte du programme À bas les BACtéries! MC Lorsque la vidéo sera terminée, vous saurez abattre les BACtéries! MC Scène deux : Messages clés Ce que vous allez voir pourrait vous étonner. Il y a de méchantes bactéries qui rôdent partout. Attention aux BACtéries! MC et surveillez les trucs qui vous aideront à les combattre! Continuons donc. Je vous présente François Brittany Jérémie Michelle et Celess. Ils préparent une fête. Il y a beaucoup à faire! Nous allons nous concentrer sur la partie la plus importante d'une fête après les cadeaux, bien entendu soit les ALIMENTS. Nos amis vont nous faire connaître toutes les étapes, à commencer par le magasinage. Lorsque nous serons de retour dans la cuisine, vous en saurez davantage au sujet des quatre étapes clés de la salubrité des aliments Nettoyez Séparez Réfrigérez et Cuisez. NETTOYEZ souvent les surfaces de travail et lavez-vous les mains. SÉPAREZ les aliments pour éviter la contamination croisée. RÉFRIGÉREZ rapidement les aliments périssables. CUISEZ à la température appropriée. Allons maintenant magasiner! Scène trois : Magasinage Regardez. Il est recommandé de commencer par les marchandises sèches comme les craquelins, les aliments en conserve et les pâtes alimentaires. Les boîtes de soupe et les emballages de pâtes alimentaires sont propres et empilés soigneusement sur les tablettes. Faites attention à la façon dont l'épicier place les fruits et les légumes. Vous voyez comment la viande et le fromage sont bien emballés? Comment on garde le lait froid au réfrigérateur? Ramassez les produits réfrigérés et congelés comme la viande fraîche, le fromage et la crème glacée en dernier lieu. Là encore, on regroupe la viande crue dans un seul sac et on dépose les légumes dans un autre. Ces enfants savent faire la lutte aux bactéries en gardant la viande fraîche séparée des légumes, du fromage et du pain. À la caisse, regardez comment on emballe les aliments dans des sacs. Vous pouvez faire de même, vous aussi! Scène quatre : Préparation d'aliments Nettoyez Séparez Réfrigérez et Cuisez. Comme tout le monde est revenu de l'épicerie, le plaisir commence par le rangement des emplettes. Les bactéries aiment la chaleur : il faut donc leur faire la lutte en rangeant les emplettes le plus rapidement possible. C'est aussi une bonne idée de séparer la viande fraîche des autres aliments. Ensuite, tout le monde se lave les mains. Il faut toujours avoir les mains propres, surtout avant de commencer à préparer les aliments, après avoir manipulé de la viande crue et avant de commencer à manger. Il faut vous laver les mains à l'eau chaude avec du savon pendant 20 secondes. Essuyez-vous les mains avec des serviettes en papier ou une serviette propre. Il est important de se laver les mains et de laver les surfaces souvent! Wow! Cette cuisine est déjà propre (étoiles qui scintillent) : la maman et le papa de François ont nettoyé pendant que tout le monde se trouvait à l'épicerie. Les comptoirs, les planches à découper et les éviers sont d'une propreté étincelante. Nos amis sont donc prêts à y aller! Tout le monde a un rôle à jouer pendant la fête. Pendant que Celess et Jérémie mettent la table, Michelle et Brittany coupent les légumes. Ensuite, François et Brittany préparent les hamburgers de boeuf. Vous remarquerez qu'ils préparent les légumes séparément des hamburgers pour éviter la contamination croisée. Même si tous ont faim, il est important d'attendre que les hamburgers de boeuf soient bien cuits. Le meilleur moyen de s'assurer qu'ils le sont, c'est d'utiliser un thermomètre pour aliments. Santé Canada recommende de cuire le boeuf haché à une température interne d'au moins 71 C. Mmmmm, que ça sent bon!! Une dernière étape avant d'entamer la fête. Il faut s'assurer que les hamburgers de boeuf soient présentés sur une assiette propre. Nous venons tout juste de couvrir les quatre étapes clés de la lutte contre les BACtéries! MC : NETTOYEZ souvent les surfaces de travail et lavez-vous les SÉPAREZ mains. les aliments pour éviter la contamination croisée. RÉFRIGÉREZ rapidement les aliments périssables. CUISEZ à la température appropriée. MOMENT IDÉAL POUR PRENDRE UNE PAUSE ET RÉCAPITULER LES QUATRES MESSAGES CLÉS DE LA VIDÉO. Scène cinq : JEU QUESTIONNAIRE Une fête d'anniversaire doit être pleine de surprises. Jouons donc à un JEU QUESTIONNAIRE! Je vais poser la question et vous avez cinq secondes pour y réfléchir. Un experte vous donnera ensuite la bonne réponse. Vous êtes prêts? NETTOYEZ Comment peut-on se débarrasser des bactéries sur nos mains et sur nos planches à découper? SÉPAREZ Comment peut-on prévenir que le jus de nos viandes crues dégoutte sur nos légumes? RÉFRIGÉREZ Quelle est la meilleure façon de conserver nos aliments périssables, tels que le lait ou la viande? CUISEZ Comment tuons-nous les bactéries de nos viandes crues? Hélène explique les bonnes réponses en ce qui a trait à la salubrité des aliments. Comment vous en êtes-vous tirés? Il faut beaucoup de bon sens, une bonne préparation et une grande collaboration entre les amis. C'est facile!! Nettoyez, séparez, réfrigérez et cuisez! Scène six : Fermeture Et voilà vous pouvez abattre les BACtéries! MC pour la salubrité des aliments! Pour de plus amples renseignements sur la salubrité des aliments, visitez le site Web à l'adresse 37 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

39 Annexe 2 - Jeu Piège à BAC! MC des étudiants Mode d emploi pour les élèves Faites un choix parmi les questions et réponses qui suivent sur la salubrité des aliments et inscrivez-les dans les triangles Q et R de votre Piège à BAC! MC. Il vous en faut deux par message clé - Nettoyez, Séparez, Cuisez et Réfrigérez. Vous pouvez aussi inventer et rédiger vos propres questions et réponses en vous inspirant de ce que vous avez appris pendant le programme. Comment plier : 1. Découpez en suivant le pointillé. 2. Déposez le Piège à BAC! MC à l'envers. Repliez deux coins ensemble pour former un triangle. Faites un pli et dépliez. Pliez maintenant les deux autres coins ensemble. Faites un pli et dépliez. 3. Repliez chaque coin vers le point central. 4. Retournez le papier plié et repliez chaque coin vers le centre. 5. Pliez le carré en deux. Dépliez-le et repliez-le en deux de l'autre côté. 6. Utilisez vos deux mains, placez vos pouces et vos index sous les rabats. 38 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

40 Questions et réponses sur la salubrité des aliments Nettoyez Q Q Tout est bien lavé! Qu'est-ce qu'on obtient lorsqu'on met ensemble dix doigts, de l'eau chaude et du savon? Séparez Q Q Cuisez Q Q Toc, toc. Qui est là? Les Bac. Les Bac qui? Gardez vos distances! Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route? Qu'est-ce qu'on obtient lorsqu'on croise une tomate et de la viande crue? Toc, toc. Qui est là? La tempé. La tempé qui? À quoi pensez-vous si je dis «chauffer», «rotation» et «temps»? Réfrigérez Q Q C'est chaud! Soyez vigilant! Pourquoi le lait préfère-t-il le réfrigérateur? Quelle est la différence entre un cryosac et un caissier de banque désorienté? R R R R R R R R Des mains propres! Les bactéries qu'il faut éliminer des comptoirs! Nettoyez les surfaces de travail avant de préparer des aliments! Pour s'éloigner des légumes sur la planche à découper. Il ne voulait pas les contaminer! De la contamination croisée! Beurk! - À éviter! La température! Faites cuire vos hamburgers de boeuf à une température interne d'au moins 71 C. À des aliments cuits comme il se doit au four à micro-ondes! Parce qu'il s'y garde au frais! Le premier garde les aliments en sécurité dans la boîte à lunch et l'autre garde la boîte à lunch dans le coffre de sûreté! Après avoir fini de rédiger vos questions et réponses sur la salubrité des aliments, suivez les instructions suivantes pour fabriquer votre Piège à BAC! MC : Jeu Piège à BAC! MC Formule de réponse de l élève Règle du jeu : Il faut deux joueurs. Demandez à l'autre joueur de choisir l'un des carrés imprimés - par exemple, «Chaleur». Ouvrez et fermez le Piège à BAC! MC en alternant pour chaque lettre du mot. C H A L E U R (sept fois). Posez la question qui se rapproche le plus de l'expression choisie et laissez l'autre joueur répondre. Relevez le rabat pour trouver la réponse. Passez maintenant le Piège à BAC! MC à l'autre joueur. C'est à votre tour de répondre. Alternez les questions et les réponses jusqu'à ce que vous ayez répondu à toutes les questions... Tout le monde y gagne en s'initiant à la SALUBRITÉ DES ALIMENTS. Amusez-vous en luttant contre les BACtéries! MC 39 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

41 Annexe 3 - Thermomètre pour aliments Pourquoi utiliser un thermomètre pour aliments? Afin de prévenir les toxi-infections alimentaires... l'utilisation d'un thermomètre pour aliments est la seule méthode qui nous assure qu'un aliment est cuit à la température appropriée; les aliments sont bien cuits lorsque vous les faites chauffer pendant un certain temps à une température assez élevée pour détruire les bactéries dangereuses qui peuvent causer des toxi-infections alimentaires; la couleur d'un aliment n'est pas un indicateur sur lequel on peut se fier pour s'assurer qu'il est cuit de façon adéquate; par exemple, une galette de boeuf peut devenir brune à l'intérieur avant d être cuite à une température appropriée. Si le thermomètre pour aliments enregistre une température interne d'au moins 71 C, la galette de boeuf peut être mangée sans danger. Températures pour assurer la salubrité des aliments Afin de maintenir les aliments à une température appropriée... utilisez un thermomètre pour aliments afin de vérifier que les aliments sont maintenus à une température appropriée avant d être servis; gardez les aliments chauds à la bonne température : à au moins 60 C; gardez les aliments froids à la bonne température : à moins de 4 C; ne gardez pas les aliments dans la zone de danger : entre 4 C et 60 C. Assurez-vous que les aliments soient assez cuits... l'utilisation d'un thermomètre pour aliments nous évite de deviner, de façon subjective, quand les aliments sont cuits. En utilisant un thermomètre pour aliments, on s'assure que l'aliment est cuit à une température appropriée. Quels sont les différents modèles de thermomètres pour aliments? Il existe plusieurs modèles de thermomètres pour aliments : thermomètre de rôtissoire à cadran, thermomètre à lecture numérique, à cadran, à lecture instantanée, fourchette à sonde, et thermomètre à indicateur de température jetable (utilisation unique). Les différents modèles de thermomètres ne s'utilisent pas de la même façon alors n'oubliez pas de lire les directives du fabricant. Pour obtenir des illustrations de thermomètres pour aliments, visitez le site Web à l'addresse Veuillez noter que ce site Web est américain et, par conséquent, l information n y est présentée qu'en anglais. De plus, il est possible que certaines informations ne soit pas pertinentes pour le Canada. Source: Municipalité Régionale de Halton, Département de la Santé 40 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

42 Annexe 4 - Liens avec le programme d'études Méthodes scientifiques démontrer des techniques appropriées de recherche scientifique lorsqu'on cherche des réponses à des questions; concevoir une expérience scientifique (y compris appareils, fournitures, facteurs liés à la sécurité et étapes appropriées); reconnaître l'importance des observations et des mesures; identifier les variables pertinentes d'une expérience; établir une prévision et la tester; formuler correctement une hypothèse; tirer des conclusions raisonnables d'expériences en se fondant sur les données; comparer des façons de régler des problèmes et de trouver des explications; interpréter les résultats de recherche en utilisant les méthodes adéquates. Aliments et micro-organismes identifier les facteurs qui ont un effet sur la santé et expliquer le lien entre les habitudes personnelles, le style de vie choisi et la santé humaine; définir les enjeux liés à la manipulation sécuritaire des aliments; comprendre les phénomènes à l'origine de la survie d'un organisme; identifier les micro-organismes, leur rôle dans l'altération des aliments et d'autres effets; connaître les habitats naturels et les habitats artificiels des micro-organismes; être conscient de l'omniprésence des microorganismes; analyser les effets bénéfiques et nocifs des microorganismes sur d'autres organismes; décrire les divers mécanismes de défense du corps humain contre les micro-organismes nuisibles; identifier les facteurs qui favorisent ou inhibent la croissance des micro-organismes (dans le domaine alimentaire); identifier et décrire les maladies qui peuvent être causées par un manque de propreté ou une mauvaise manipulation des aliments; identifier les difficultés pratiques que pose la gestion de l'approvisionnement alimentaire; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments; regrouper les aliments en fonction de leur vulnérabilité aux micro-organismes; définir le rôle de la personne lorsqu'il s'agit d'assurer la salubrité des aliments; appliquer les concepts de la manipulation sécuritaire des aliments à la sélection, à la préparation et à la manipulation de produits alimentaires; identifier l'utilisation de micro-organismes dans la production d'aliments (p. ex., levure, cultures bactériennes); identifier des façons de manipuler et de transformer les aliments, les problèmes qu'elles posent et les avantages qu'elles offrent; évaluer les normes législatives qui régissent les aliments, ainsi que les systèmes d'inspection et de surveillance. Application des connaissances scientifiques établir un lien entre les connaissances scientifiques, la technologie et le maintien de la salubrité des aliments; reconnaître les divers points de vue dont il peut être nécessaire de tenir compte dans les décisions relatives à l'établissement et à l'application de normes sur la salubrité des aliments; comprendre qu'il faut prendre des décisions individuelles et collectives pour la manipulation sécuritaire des aliments; reconnaître le besoin de normes de salubrité pour éviter la propagation des maladies par les aliments. Techniques d'apprentissage en collaboration agir de façon responsable, seul et en groupe; collaborer pour réaliser des activités de nature scientifique et diffuser des idées, des procédures et des résultats. 41 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

43 Le Partenariat canadien pour la salubrité des aliments En décembre 1997, des organisations sectorielles, de consommateurs, du secteur public et des milieux de la santé et de l'environnement se sont unies pour faire front commun dans la lutte contre les maladies d'origine alimentaire. Le Partenariat a pour mandat de contribuer à réduire les toxi-infections alimentaires au Canada en faisant mieux connaître les méthodes de manipulation hygiénique des aliments par la coordination et la prestation de programmes d'éducation sur la salubrité des aliments visant les consommateurs. En novembre 1998, la coalition qui regroupe plus de 60 membres a lancé la campagne À bas les BACtéries! MC afin de sensibiliser les consommateurs à ce qu'ils peuvent faire pour se protéger contre les maladies d'origine alimentaire microbienne, plus précisément par l'utilisation de méthodes sécuritaires de manipulation des aliments. La coalition est coprésidée par des représentants du gouvernement et de l'industrie et dirigée par un conseil d'administration, un comité exécutif, un directeur de projet et un secrétariat, qui bénificient de la contribution de nombreux comités de travail. Malgré que le système d'approvisionnement en aliments du Canada soit l'un des plus sûrs au monde, la lutte contre les maladies d'origine alimentaire pose un défi d'envergure. Santé Canada estime que le Canada enregistre environ deux millions de cas de maladies d'origine alimentaire par année, qui coûtent plus d'un milliard de dollars par année aux services de santé, à l'industrie et à la société. Tout le monde a un rôle à jouer dans le système de salubrité des aliments du Canada - des agriculteurs qui produisent les aliments jusqu'aux consommateurs qui les préparent pour leur famille, en passant par les transformateurs de l'industrie et les inspecteurs du gouvernement. Membres du Partenariat en date du 31 mars 2001 : Partenaires de niveau I Agriculture et Agroalimentaire Canada* Centre d information sur le boeuf* Conseil canadien de la distribution alimentaire* Office canadien de commercialisation des oeufs* Agence canadienne d inspection des aliments* Conseil des viandes du Canada* Conseil canadien des transformateurs d oeufs et de volailles* Association canadienne de la distribution de fruits et légumes* Les Producteurs de poulet du Canada* Santé Canada* Partenaires de niveau II Ministère de la Santé de la Colombie-Britannique Porc Canada* Office canadien de commercialisation du dindon* Les Producteurs laitiers du Canada* Partenaires de niveau III Fédération canadienne des épiciers indépendants* Institut canadien des inspecteurs en hygiène publique/association de supervision des inspecteurs de santé publique de l Ontario Association canadienne scientifique de la viande Capital Health Authority (Alberta) Institut canadien pour la protection des cultures* Fondation de la santé environnementale du Canada* Association canadienne des transformateurs de volailles* Fondation canadienne du rein* Institut national de la nutrition Ministère de la Santé et des Services communautaires de Terre-Neuve et du Labrador Producteurs et transformateurs de viande indépendants de l Ontario Ministère de la Santé de l Ontario Province du Manitoba Association des savonniers du Canada Conseil de santé de Vancouver/Richmond* Partenaires de niveau IV Ministère de l Agriculture, de l Alimentation et des Affaires rurales de l Alberta - ligne d information sur la salubrité des aliments Santé environnementale de l Alberta Association des manufacturiers de produits alimentaires du Québec Association des inspecteurs superviseurs de santé publique de l Ontario Bureau de santé de Boundary (Colombie-Britannique) Fédération canadienne de l agriculture* Association canadienne d économie familiale * 42 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

44 Conseil canadien du porc Association des consommateurs du Canada* Bureau de santé de l Est ontarien Services d hygiène du milieu - Bureau de santé de la région de Queen s (Î.-P.-É.) FarmFolk/CityFolk Society Comité fédéral-provincial-territorial sur la salubrité des aliments* Centre de technologie alimentaire de Guelph Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Conseil national de l industrie laitière du Canada Santé publique du Nouveau-Brunswick Service régional de santé de Northern Lights (Alberta) Ministère de l Agriculture de la Nouvelle-Écosse Ministère de la santé des Territoires du Nord-Ouest Réseau des agricultrices de l Ontario Ministère de l Agriculture, de l Alimentation et des Affaires rurales de l Ontario* Programme de promotion de la santé dans le secteur de la restauration de l Ontario Association pour la santé publique de l Ontario Service de santé de Palliser (Alberta) Service de santé de la région de Peace River (Alberta) Municipalité régionale de Halton Service de santé communautaire de la municipalité régionale de Waterloo Ministère de la Santé de la Saskatchewan Bureau de santé de Wellington-Dufferin-Guelph (Ontario) Ministère de la Santé et des Services sociaux du Yukon Prime Restaurants Group Inc. Service de santé de la région de Peel South Fraser Health Region (admin. régionale de la santé de South Fraser) *membre fondateur Ressources Imprimés La salubrité des aliments peut être amusante! EAAO Sites Web Le Partenariat canadien pour la salubrité des aliments causeoffoodborn.shtml Les aliments et vous, de l'agence canadienne d'inspection des aliments /fftocf/shtml U.S. Partnership for Food Safety Education U.S. Food and Drug Administration Cellules bactériennes Site du gouvernement américain sur la salubrité des aliments Microbiologie générale U.S. Food Safety and Inspection Service Membre international affilié United States Partnership for Food Safety Education 43 Gracieuseté du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments

45 Fiche d'évaluation du projet À bas les BACtéries! MC En remplissant ce formulaire et en nous l'envoyant à l'adresse donnée, vous aiderez le Partenariat à fournir aux consommateurs les connaissances dont ils ont besoin pour protéger les membres de leur famille et se protéger eux-mêmes contre les maladies d'origine alimentaire. 1. Dans l'ensemble, avez-vous trouvé utile le projet À bas les BACtéries! pour les élèves de la 4 e à la 7 e année? OUI NON 2. Estimez-vous que le projet À bas les BACtéries!, notamment la vidéo et le matériel didactique, ont aidé vos élèves : 2.1 à comprendre les quatre messages clés sur la salubrité des aliments? OUI NON 2.2 à comprendre les principes scientifiques rattachés à la salubrité des aliments? OUI NON 2.3 à consolider et à appliquer leurs compétences langagières et artistiques? OUI NON 3. Quelle a été l'utilité de chacun des éléments suivants de la trousse du projet (1 = pas très utile... 4 = très utile) 3.1 Le Guide de l'enseignant (dans l'ensemble) Les renseignements de base pour l'enseignant donnés à chaque activité Les directives pour les activités (stratégies d'enseignement et d'apprentissage) Les suggestions pour l'évaluation Le matériel reproductible pour les étudiants Le volet vidéo du projet Le volet affiche du projet La présentation (feuilles volantes, dans un sac de plastique) Les élèves ont-ils aimé les activités du projet? OUI NON 5. Le projet a-t-il eu un impact au-delà de la salle de classe (p.ex., dans le reste de l'école, dans les familles des étudiants, dans la collectivité) OUI NON 6. Comment avez-vous entendu parler du projet À bas les BACtéries!? 7. Quelles modifications pourraient être apportées aux futures versions du projet afin de rendre ce dernier plus utile? 8. Veuillez donner vos commentaires sur ce projet à l'intention des membres du Partenariat; ces commentaires aideront à l'évaluation du projet et à la planification de futurs projets portant sur la salubrité des aliments. Veuillez renvoyer ce formulaire... par télécopieur, au (613) par la poste, à l'adresse suivante : Partenariat canadien pour la salubrité des aliments À l'attention de : Formulaire d'évaluation, 4 e à la 7 e année 75, rue Albert, bureau 1101 Ottawa (Ontario) K1P 5E7 MC

46 À À bas les BA À bas les BACtéries! MC À b À bas les BACtéries! MC À bas les BACt À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtér s BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le! MC À bas les BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le BACtéries! MC À bas les BACtéries! MC À bas le bas les BACtéries! MC À bas le Ctéries! MC À bas le as le MC

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

La salubrité des aliments, c est important

La salubrité des aliments, c est important La salubrité des aliments, c est important Prendre soin de ses proches est une tâche très importante. De plus, en prendre soin signifie d assurer leur sécurité. Dans le cadre de ce cours, vous vous familiariserez

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger Procédure d intervention Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger TABLE DES MATIÈRES POURQUOI VÉRIFIER LA PRÉSENCE DE LISTERIA MONOCYTOGENES DANS LES ALIMENTS PRÊTS À MANGER...

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE Détergents en poudre POUR LAVE-VAISSELLE POUR LA LESSIVE Code Colabor : 4289 4291 13394 18 kg Ce détergent en poudre à mousse contrôlée pour lave-vaisselle est recommandé pour les lave-vaisselle automatiques

Plus en détail

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 Canada 8^1 Agriculture Canada Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 AUG ftïiï? ] 3 I999 1*1 m y f/jfwjêkw Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture

Plus en détail

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi La machine à soupe Soup Express Mode d emploi Pièces fournies: 1: couvercle 2: lame 3: recipient 4: connecteur 5: socle 6: bouton 7: minuteur Mise en marche: Retirez la machine à soupe et accessoires de

Plus en détail

de permis de restauration et de vente

de permis de restauration et de vente Guide Demande de permis de restauration et de vente aide-mémoire Guide - Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis au

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE CHAPITRE 1 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CHAPITRE 2 GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER CHAPITRE 3 CONTEXTE 3-1-Caractéristiques de l'activité restauration

Plus en détail

L'ABC de la salubrité des aliments

L'ABC de la salubrité des aliments L'ABC de la salubrité des aliments TROUSSE DE SALUBRITÉ DES ALIMENTS POUR RESTAURATEURS Trousse de vérification de la salubrité des aliments Veuillez photocopier les pages que vous jugez nécessaires. Cette

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Guide du consommateur

Guide du consommateur Guide du consommateur de l épicerie à la maison Guide du consommateur de l épicerie à la maison TABLE DES MATIÈRES RÉDACTION ET COORDINATION Direction générale de la santé animale et de l inspection des

Plus en détail

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA)

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA) Le système HACCP Ce cours se base sur la présentation de Stéphane Vanoirbeck sur le Guide des Bonnes Pratiques d Hygiène (GBPH) et le Manuel de l Agence Canadienne d Inspection des Aliments sur le Programme

Plus en détail

ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS ALIMENTAIRES

ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS ALIMENTAIRES ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS ALIMENTAIRES Un programme d entretien durable conçu spécialement pour les employés, les clients

Plus en détail

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS LA CONTAMINATION DES ALIMENTS RÉSUMÉ L activité de départ engage les élèves dans une réflexion sur le problème de la contamination des aliments. Une expérience, conçue et réalisée par eux, leur permet

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale Table des matières Manipuler des aliments : une responsabilité importante.................. 3 L inspection

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : NANOMATÉRIAUX NATURELS

FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : NANOMATÉRIAUX NATURELS FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : Nom de l'élève : Date :.. NANOMATÉRIAUX NATURELS OBJECTIF : - Découvrir l'existence des nanomatériaux naturels. - Procéder à une légère interaction

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX Marché public pour la restauration scolaire (du 01/09/2015 au dernier jour précédent la rentrée scolaire 2016, renouvelable une fois) Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

Guide de l animateur pour travailler avec les enfants de la maternelle à la 3 e année (de 5 à 9 ans)

Guide de l animateur pour travailler avec les enfants de la maternelle à la 3 e année (de 5 à 9 ans) PROGRAMME D'APPRENTISSAGE D'APPRENTISSAGE Guide de l animateur pour travailler avec les enfants de la maternelle à la 3 e année (de 5 à 9 ans) Bienvenue Compagnon de la chasse aux bactéries Voici le guide

Plus en détail

À l'intention des parents

À l'intention des parents Septembre 2011 À l'intention des parents Information sur les examens en vue de l'obtention du diplôme Votre fils ou votre fille passera bientôt des examens en vue de l'obtention du diplôme? Voici de l'information

Plus en détail

Traduction Claire Mouhot

Traduction Claire Mouhot L'ENSEIGNEMENT DES MATHEMATIQUES AUX ELEVES AYANT DES TROUBLES DE L'APPRENTISSAGE OU DES DIFFICULTES EN MATHEMATIQUES INTRODUCTION Un Guide pour les Maîtres Madhavi Jayanthi Russell Gersten Scott Baker

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION CAFETIERE ELECTRIQUE 1.25L REF CM4229 230V - 800W - 50Hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation du ticket

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé... Normes de performance de la Colombie-Britannique Document d accompagnement Mathématiques de la 1 re à la 8 e année Exemples de tâches et corrigés 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Plus en détail

Guide de l inspecteur de la santé publique sur l inspection des locaux destinés aux aliments

Guide de l inspecteur de la santé publique sur l inspection des locaux destinés aux aliments Guide de l inspecteur de la santé publique sur l inspection des locaux destinés aux aliments Nouveau-Brunswick Ministère de la santé Révisé février 2015 TABLE DES MATIÈRES Section Page 1.0 ALIMENT 4 1.1

Plus en détail

Les punaises de lit : mythe et réalité

Les punaises de lit : mythe et réalité Les punaises de lit : mythe et réalité Mythe : Les punaises de lit sont trop petites pour être vues à l'œil nu. RÉALITÉ : Bien qu'étant difficiles à trouver parce qu'elles savent bien se cacher, les punaises

Plus en détail

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES:

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: DOSSIER NOUGATINE LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: La qualité des nougatines, est variable en fonction de la quantité d'amandes par rapport aux matières édulcorantes(saccharose, glucose, fondant,

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX La Communauté d établissements Hôpital local Le Neubourg EHPAD: Harcourt Brionne Pont-Authou Syndicat Inter-Hospitalier

Plus en détail

Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année

Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année Comment faisons nous pour alimenter la curiosité naturelle des élèves, l'émerveillement pour de nouvelles découvertes ou un grand respect pour

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ?

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? N QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? :: Découpe les mots en bas de la feuille. :: Choisis mots pour dire ce que tu penses de chaque illustration et colle-les dessus. TACHÉ NETTOYÉ BRILLANT PROPRE SALE GRAS BOUEUX

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi DIRECCTE Aquitaine PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER!

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER! DESSINE-MOI UN VER! Thème : Vers de terre / anatomie Objectif pédagogique : formuler des questions et hypothèses et y répondre à l'aide de la méthode scientifique Matière : Sciences et technologies Cycle

Plus en détail

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses CONSERVER LE PRÉSENT GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN. Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses? Au DES QUESTIONS? Prière de nous téléphoner SANS FRAIS! Aux É.-U. : 1 800 231-9786 Canada : 1 800 465-6070

Plus en détail

Lutter contre les chutes

Lutter contre les chutes Lutter contre les chutes Réduire le risque des chutes à domicile et à l'extérieur Enjeu Personne n'est à l'abri des chutes, mais le risque augmente avec l'âge. Voici quelques mesures simples que vous pouvez

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Ils ne sont pas dangereux bien qu'ils soient dérangeants. À CONSERVER Saviez-vous que les poux de

Plus en détail

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé L'installation de votre propre plan de travail vous donne l'opportunité de vous exprimer et d'économiser de l'argent. Pour

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel

Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Département sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Département sécurité

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION

MANUEL D'UTILISATION CAFETIERE MANUEL D'UTILISATION Modèle : KF12 Merci de lire attentivement ce document avant la première utilisation de l'appareil CONSIGNES DE SECURITE Lors de l'utilisation d'appareils électriques, des

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation 1 / 8 Découvrir le code 1 5P-6P Fiche de présentation Titre de l'activité Sous-titre Degré(s) concerné(s) Durée estimée Résumé Contexte d'utilisation de la calculatrice Contenus et compétences mathématiques

Plus en détail

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain 10èmes Journées de l A.H.P. A.Vandeputte C. Pourrier RECEPTION DES CHARIOTS Contrôle des températures : Entre la remise en température et

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Soupe aux lentilles Virginia Freynet

Soupe aux lentilles Virginia Freynet Soupe aux lentilles Virginia Freynet Donne 6 portions_ 1 os de jambon ou un jambon fumé 6 tasses d'eau 1.5 tasse de lentilles sèches, lavées 1 gros oignon coupé en dés 2 bâtons de céleri avec feuilles,

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1 Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Elève de 3ème Collège 35740 PACE Restaurant scolaire du Haut Chemin p.1 Sommaire Introduction L entreprise Fiche d identité Situation géographique Activité principe

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM Le Comité international pour la documentation (CIDOC) a travaillé plusieurs années au sein de l'icom pour arrêter les données

Plus en détail

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440 Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage

Plus en détail

PASSES DE VOLS ACHETÉES AU CANADA ACHAT FOIRE AUX QUESTIONS À L'INTENTION DES AGENTS DE VOYAGES

PASSES DE VOLS ACHETÉES AU CANADA ACHAT FOIRE AUX QUESTIONS À L'INTENTION DES AGENTS DE VOYAGES PASSES DE VOLS ACHETÉES AU CANADA FOIRE AUX QUESTIONS À L'INTENTION DES AGENTS DE VOYAGES ACHAT Comment achète-t-on une Passe de vols? Toutes les Passes de vols doivent être achetées à aircanada.com/agents,

Plus en détail

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 Cours n 2 Restaurant CASSINI PLAN DU VAR Murielle MARTIN Menu Croustillant de galette, jambon et oignon doux, et champignons de Paris Pavé de Loup juste poêlé, galette de

Plus en détail

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 O I MG510 a b c o n d O I m l e k i j f g h p q r s t Français Avant de lire, dépliez la première page pour voir les illustrations

Plus en détail

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Naturel, savoreux et sain! Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Le gusto vous aide à faire un choix sain, rapide et facile!grâce à une pré-cuisson

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE La restauration scolaire est un service public confié à un délégataire. Différentes catégories de personnels interviennent sur le temps de repas. Bien que relevant de statuts

Plus en détail

6. Nom de la personne à contacter : Titre : 7. Site Web : 9. Nombre d'années en affaires : Sous la direction actuelle :

6. Nom de la personne à contacter : Titre : 7. Site Web : 9. Nombre d'années en affaires : Sous la direction actuelle : PROPOSITION POUR ASSURANCE RESPONSABILITÉ LIÉE AUX LIEUX (pour les stades, les centres de conférence, les multiplexes et tout autre site de divertissement) Renseignements généraux : 1. Nom du proposant

Plus en détail