RICHEBOURG. Construction d'un complexe scolaire. rue du bas chemin RAPPORT INITIAL DE CONTROLE TECHNIQUE. Phase PRO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RICHEBOURG. Construction d'un complexe scolaire. rue du bas chemin RAPPORT INITIAL DE CONTROLE TECHNIQUE. Phase PRO"

Transcription

1 Construction d'un complexe scolaire rue du bas chemin RAPPORT INITIAL DE CONTROLE TECHNIQUE Phase PRO Agence de SAINT-NICOLAS-LES-ARRAS : 48 rue de la forge au fer SAINT-NICOLAS-LES-ARRAS TEL. : FAX : e.mail : S iè ge s o c ia l : 7 7 B o ule va r d G a mb e t t a R O U B AIX - T E L : FAX : e. ma il : c o nt a c t. c c nt e c. fr S.A.S. AU CAPITAL DE NAF 7112 B RCS ROUBAIX-TOURCOING - SIRET TVA FR

2 RAPPORT INITIAL DE CONTROLE TECHNIQUE PHASE PRO OPERATION : Construction d'un complexe scolaire Rue du bas chemin N PREVENTEC : L12/01/0006-CCI MAITRE D OUVRAGE : VILLE DE ASSISTANT 2L ingénierie Place du Général de Gaulle Rue Flemming BETHUNE MAITRE D ŒUVRE : AGENCE MAES PROFIL EGIS 2 place Genevières LILLE MISSION : L+Ps+Sei+Hand ORGANISME AGREE : PREVENTEC Accréditation n / Solidité : L, LE, LP, AV / Sécurité : S (SEI, SH, STI) (portée consultable sur VERIFICATEURS : F. MACHELART C. DOBROSSY S. BEZEAU CE DOCUMENT COMPORTE 235 PAGES. Fait à SAINT-NICOLAS-LES-ARRAS, le 30 octobre 2012 F. MACHELART Page 2

3 P L A N D E S I T U A T I O N Page 3

4 DOCUMENTS EXAMINES PIECES ECRITES ETUDE DE L MODIFIEE Reçu le 30/10/12 CCTP De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Chapitre 1.1. Gros œuvre / charpente bois Chapitre 1.2. Couverture / étanchéité Chapitre 1.3. Bardage Chapitre 1.4 Menuiseries extérieures aluminium - serrurerie Chapitre 1.5 Menuiseries intérieures bois + tableau de repérage Chapitre 1.6 Cloisons doublage Chapitre 1.7 Plafonds suspendus Chapitre 1.8 Electricité courants forts et faibles Chapitre 1.9 Plomberie sanitaire Chapitre 1.10 Chauffage / ventilation De septembre 2012 Reçu le 08/10/12 Chapitre 1.11 Revêtements de sols durs et faïences Chapitre 1.12 Revêtement de sols souples Chapitre 1.13 Peinture revêtements muraux Lot n 2 VRD +Annexe au CCTP (précisions techniques sur les prestations) + DPGF Lot n 3 Espaces verts + estimation Notice environnementale De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 Annexe STD Simulation Thermique Dynamique De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 Annexe FLJ Facteur lumière de jour De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 Electricité note de calculs d éclairage De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 Annexe Acoustique De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Réglementation thermique 2005 : restaurant Du 20/09/12 Reçue le 03/10/12 Réglementation thermique 2012 : groupe scolaire Du 20/09/12 Reçue le 03/10/12 Page 4

5 Notice de sécurité De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 Notice n 08 SSI De septembre 2012 Reçue le 03/10/12 PIECES GRAPHIQUES Plan de masse groupe scolaire De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan de toiture école De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan de toiture demi-pension De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan école De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan demi-pension De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Coupes longitudinales école De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Coupes transversales école De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Coupes demi-pension De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Façades école De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Façades demi-pension De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Carnet de détails De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 01 Groupe scolaire fondations De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 02 Demi-pension fondations De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 03 Groupe scolaire plancher haut RDC De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 04 Demi-pension plancher haut RDC De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 05 Groupe scolaire plan de charpente De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n STR 06 Demi-pension plan de charpente De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Plan n EL 01 ind. 01 Electricité schémas de principe Du 31/05/12 Reçu le 03/10/12 Plan n EL 02 ind. 01 Electricité plan de principe groupe scolaire Du 27/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n EL 03 ind. 01 Electricité plan de principe restaurant scolaire Du 27/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 01-A Plan de principe CVC RDC groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 02-A Plan de principe CVC RDC demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 01-B Plan de principe CVC implantation plancher chauffant - RDC groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 02-B Plan de principe CVC implantation plafond rayonnant - RDC demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 03 Plan de principe CVC terrasse groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n CVC 04 Plan de principe CVC terrasse demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Page 5

6 Plan n SCH 01 Carnet de schémas de principe - CVC plomberie Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 01 Plan de principe plomberie évacuations EU/EV sous dallage groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 02 Plan de principe plomberie évacuations EU/EV sous dallage demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 03 Plan de principe plomberie RDC groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 04 Plan de principe plomberie RDC demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 05 Plan de principe plomberie terrasse groupe scolaire Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n PLB 06 Plan de principe plomberie terrasse demi-pension Du 20/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n 004 ind. 01 Plan de travaux : assainissement Du 28/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n 005 ind. 01 Plan de travaux : réseaux divers et éclairage Du 28/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n 007 ind. 01 Plan de signalisation Du 28/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n 007 ind. 01 Plan de structure des aménagements VRD Du 28/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan n 008 ind. 01 Plan des épures de giration Du 28/09/12 Reçu le 03/10/12 Plan ind. 1 Plan paysager De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Cahier de détail paysager De septembre 2012 Reçu le 03/10/12 Page 6

7 LISTE DES ABREVIATIONS UTILISEES DANS LE PRESENT RAPPORT 1 - NATURE DES AVIS F = FAVORABLE D = DEFAVORABLE S = SUSPENSIF = SANS OBJET PM = POUR MEMOIRE HM = HORS MISSION (prestation relative à un article non concerné par la mission confiée ou les travaux) 2 - ABREVIATIONS DIVERSES SF = STABLE AU FEU PF = PARE-FLAMME CF = COUPE-FEU FP = FERME-PORTE FA = FERMETURE AUTOMATIQUE Page 7

8 PREAMBULE CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE DES MATERIAUX D une manière générale, tous les ouvrages seront exécutés conformément aux normes, DTU, Règles Professionnelles et Règles de l Art. Les produits non traditionnels devront bénéficier d un Avis Technique à caractère favorable, d un cahier des charges approuvé par un organisme de contrôle ou faire l objet d une procédure d ATEX (appréciation technique d expérimentation). Tous les documents d exécution nous seront transmis pour avis avant mise en oeuvre. Tous les matériaux mis en oeuvre devront bénéficier d un procès-verbal d essai de résistance au feu ou de réaction au feu en cours de validité qui nous sera également transmis avant mise en oeuvre. Les temps de séchage des supports et les conditions de mise en œuvre des matériaux seront conformes aux D.T.U., avis techniques ou règles professionnelles en vigueur. Les plannings de la Maîtrise d œuvre devront donc tenir compte de ces temps spécifiques. VERIFICATIONS TECHNIQUES Les termes de notre contrat nous chargent de l examen des conditions dans lesquelles s effectuent les vérifications Techniques auxquelles sont tenus pour leurs propres prestations les constructeurs visés à l article du Code Civil. A cet effet et en ce qui concerne les entreprises, il convient d insérer le texte suivant dans le dossier de consultation des entreprises : «les entreprises devront préciser les dispositions prises pour assurer leur autocontrôle interne : identification du responsable des vérifications techniques, procédures de vérifications de la validité des documents techniques établis, procédures de diffusion des documents d exécution approuvés et de retrait des documents périmés, nature et fréquence des vérifications techniques concernant l exécution (fiches d identification et/ou bons de livraisons, fiches de contrôle d exécution, procès-verbaux d essais à la charge des entreprises, etc...» Page 8

9 INSTALLATION ET MATERIEL DE CHANTIER La société PREVENTEC n étant pas investie d une mission spécifique d hygiène et de sécurité pour cette opération, les avis mentionnés dans la suite de ce rapport ne concernent pas les installations, matériels et dispositifs de sécurité de chantier. Les entreprises sont donc tenues de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des personnels et des tiers, tant en amont au stade conception que lors des différentes phases d exécution (phases provisoires et arrêts de chantier). PERMIS DE CONSTRUIRE L arrêté du permis de construire doit nous être transmis de manière à pouvoir intégrer dans nos rapports les prescriptions particulières qui pourraient être formulées par les divers organismes chargés de son instruction (sécurité incendie, accessibilité des personnes handicapées, présence de cavités souterraines...). La notice de sécurité établie par le Maître d Oeuvre nous a été communiquée. En l absence d indication portée à notre connaissance concernant la date de dépôt du permis de construire, le présent rapport est établi sur la base des documents en vigueur à la date de rédaction du présent document. RECEPTION DES TRAVAUX Afin de permettre la transmission du rapport final de contrôle technique avant la réception des travaux, tel que défini dans la norme NFP , il est indispensable que le Maître d Ouvrage informe Préventec par courrier, un mois à l avance, de la date fixée pour cette réception. Page 9

10 LIDITE DES OUVRAGES (mission L) SECURITE EN CAS DE SEISME (mission PS) LOTS EXAMINES Démolitions Carrelage Faïence HM Terrassements - VRD X Plafonds suspendus HM Gros-œuvre X Peinture HM Charpente métallique Plomberie sanitaire HM Charpente bois X Chauffage Ventilation Climatisation HM Bardage X Fluides médicaux HM Couverture X Transport pneumatique Etanchéité X Paillasses Menuiseries extérieures X Portes automatiques HM Plâtrerie - Isolation HM Volets roulants HM Menuiseries intérieures HM Electricité SP Serrurerie X Ascenseurs SP Revêtements de sols souples HM Equipements de cuisine SP Légende : X : examiné dans le présent chapitre : sans objet SP : voir rapport sécurité des personnes HM : hors mission EA : en attente d éléments Nota : les avis formulés dans le présent chapitre n excluent pas la présence d observations sur les mêmes ouvrages dans d autres chapitres du rapport Page 10

11 LOT 1.1 GROS OEUVRE - CHARPENTE BOIS Règles sismiques Gros œuvre S Suivant la classe III d importance indiquée par le maitre d œuvre, les nouvelles règles sismiques (EC8) s appliquent aux bâtiments (zone de sismicité 2). L étude de sol mentionne la classe de sol C du point de vue des règles sismiques applicables ; à indiquer au CCTP. Fondations superficielle avec taux de travail de 1.5 bars, rigidifiées par libage en béton armé (p 25 cctp Pro) S L étude de sol modifiée reçue 30/10/12 mentionne désormais la profondeur d ancrage des fondations, à savoir 1.2 m par rapport au niveau du terrain naturel au moment des sondages géotechniques ; à indiquer dans le descriptif des travaux Cette solution superficielle sans renforcement n est possible que pour des «charges appliquées faibles» cf. étude de sol et tassements compatibles avec l ouvrage ; à justifier par l entreprise. Soubassements S Voir ci avant pour les fondations Un bassin aquatique est prévu dans un patio du restaurant ; protection spécifique des matériaux contre l humidité en élévation et contre les infiltrations d eau au sol à prévoir. Joint de dilatation S Détailler la largeur et nature des joints de dilatation (+ incidence sismique). Dalle basse en béton armé ou plancher hourdis F Elévation en agglomérés de 15 et 20 cm + enduit + isolation extérieure et F Page 11

12 briques de parement de 11 cm Poutres, poteaux, voiles béton armé F Dalle haute de cuisine en béton armé S Pente (DTU toiture) à prévoir pour les toitures terrasses. Le lot 1.2 prévoit des supports en béton de 3% de pente ; à prévoir au lot gros œuvre également Charpente Ossature bois porteuse : Basting sur bande d arase et OSB S Prévoir un matériau traité classe 4 en partie inférieure des murs. Contreventement S Contreventement à détailler au CCTP ; non visualisé dans les plans de charpente Charpente lamellée collée, y compris poutre au vent + pannes bois F Page 12

13 LOT 1.2 ETANCHEITE - COUVERTURE Support bac acier ou dalle béton 3% de pente F Voir cependant le lot gros œuvre. Etanchéité multi couche sous avis technique F Isolant laine de roche F Socle central sous les équipements S Dans le cas où les équipements ne sont pas déplaçables facilement ; prévoir cf. DTU une ossature dissociée dans la toiture Toiture végétalisée sopranature sous avis technique, avec bande stérile S Charges conséquentes des toitures végétalisées à prendre en compte : le poids propre du complexe humide + majoration pour tenir compte de l accumulation possible d eau en cas de gel, (supérieure à la neige ) Toiture type kalzip S Pente minimum à indiquer Descentes d eaux pluviales F Le dossier d exécution nous sera transmis Page 13

14 LOT 1.3 BARDAGES Bardage zinc et inox avec isolant rigide laine de roche, ventilé sous avis technique F Isolation thermique par l extérieure avec enduit F Devra être sous avis technique LOT 1.4 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM SERRURERIE Châssis aluminium et murs rideaux Technal Soleal sous avis technique ; A*3 E*4 V*A2 F Voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et accessibilité aux handicapés dans la suite de ce rapport Vitrages stadip protect SP F Page 14

15 LOT 1.5 MENUISERIES INTERIEURES BOIS HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et l accessibilité handicapés dans la suite de ce rapport LOT 1.6 CLOINS DOUBLAGES HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et l accessibilité handicapés dans la suite de ce rapport LOT 1.7 PLAFONDS SUSPENDUS HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et l accessibilité handicapés dans la suite de ce rapport LOT 1.8 ELECTRICITE COURANTS FORTS COURANTS FAIBLES HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et l accessibilité handicapés dans la suite de ce rapport LOT 1.9 PLOMBERIE SANITAIRE HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) voir cependant nos avis relatifs à la sécurité et l accessibilité handicapés dans la suite de ce rapport Page 15

16 LOT 1.10 CHAUFFAGE VENTILATION PLANCHER CHAUFFANT EAU CHAUDE Textes réglementaire S Textes réglementaire à modifier, il s agit désormais du DTU (et non 65-8) Nature des canalisations F Tube PER. L avis technique sera à nous transmettre pour analyse. Dalle support - Age du support S La pose d une sous-couche isolante ne peut intervenir qu après un délai définie au DTU 26.2/52.1 (NF P ), 5.1 selon le type de support Isolant : - Bande d isolation périphérique S Bande d isolation périphérique à définir précisément : épaisseur, localisation ; doit être unique sur la hauteur du complexe : isolant, chape + carrelage - Résistance thermique S La résistance thermique de l isolant devra nous transmise ; elle devra être supérieure à 1,7 m²k/w ; à mentionner au CCTP - Compressibilité de l isolant PM Le certificat ACERMI des isolants, nous sera transmis Couche d enrobage : - (Absence de description au CCTP) - Matériaux d enrobage S Nous préciser la nature des différents composants (béton, plastifiant, granulats, eau de gâchage, ) de la dalle d enrobage. Page 16

17 - Armatures ou système limitant la fissuration S Préciser les dispositions prévues pour éviter la fissuration Préciser la maille et la masse minimale supportée par l armature Avis technique à nous transmettre pour analyse (dans le cas d autre système qu armatures) Revêtement de sol : - Résistance thermique S Nous transmettre la résistance thermique des revêtements de sol. Celle-ci ne devra pas dépasser 0.15 m²k/w ; à mentionner au cctp - Revêtements de sol scellés S Le mortier de scellement ne doit pas servir de couche d enrobage des canalisations de plancher chauffant ; à indiquer au cctp Dispositions générales concernant les équipements de chauffage : - Dispositif de limitation de température S Le circuit doit comporter un dispositif limitant la température du fluide à 50 C. Ce dispositif peut être intégré à la régulation. - Dispositif de sécurité (65 C maxi) F Prévu limité à 55 C au CCTP - Equipement des boucles F - Remplissage et purge F - Température de surface de sol S Nous transmettre la note de calcul de dimensionnement du plancher chauffant justifiant que la température de surface du sol ne dépasse en aucun point 28 C. (à préciser au CCTP) Mise en œuvre du plancher chauffant : Page 17

18 - Plan d exécution PM Le plan de réalisation du plancher chauffant, nous sera transmis avant exécution - Zone de garde PM Les tubes chauffant devront être placés à au moins : - 50mm des structures verticales mm des conduits de fumée et des foyers à feu ouvert, trémies ouvertes ou maçonnées, cages d ascenseur. - Fixation des tubes PM Nous transmettre la documentation du fabricant justifiant l écartement maximal entre les fixations. - Voisinage avec d autres canalisations PM Aucune canalisation ou gaine autre que les tubes du plancher chauffant ne doit être incluse dans une dalle d enrobage, ni dans l isolant. Mise en eau et épreuve : - Nature du fluide d épreuve S L essai d étanchéité doit être réalisé sous pression d eau (DTU65.14 P1, 6.3.6) ; à indiquer au cctp - Pression et durée d épreuve S La pression d essai doit être de 2 fois la pression de service, avec un minimum de 6 bars. Elle doit être maintenue pendant 2 heures au minimum. La pression d essai doit être maintenue pendant le coulage de la dalle. Mise en œuvre de la couche d enrobage - Température extérieure lors du coulage PM La température de la pièce ne devra pas être inférieure à 5 C. PM Ensuite elle doit être maintenue à une température d au moins 5 C pendant un minimum de 3 jours Page 18

19 - Joint de fractionnement S Nous transmettre le plan de repérage des joints de fractionnement. Les surfaces entre joint ne doivent pas dépasser 40m² avec un maximum de 8 mètres pour la plus grande longueur. Si des joints de fractionnement sont réalisés dans des dalles chauffantes, la profondeur de sciage ne doit pas dépasser le tiers de l épaisseur de la dalle. Les joints de fractionnement doivent être placés au niveau des passages de portes et au minimum tous les 8 mètres dans les couloirs. Un joint de fractionnement est nécessaire dans les angles saillants des pièces en L. - Joint de dilatation PM L entreprise transmettra le plan de repérage des joints de dilatation, qui devront respecter ceux de la structure de l ouvrage. Première mise en chauffe : - méthodologie S L entreprise transmettra la méthodologie de première mise en température, avant travaux. Page 19

20 LOT 1.11 REVETEMENTS DE LS DURS ET FAIENCES Sols durs scellés : sur chape ciment :grés céramu4 P4 E3 C2 épaisseur 10,5 mm, coefficient antiglisse R9 F Les matériaux devront être compatibles avec les contraintes du plancher chauffant ; joints à prévoir en conséquence R13 groupe B en cuisine F Faïences HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) LOT 1.12 REVETEMENTS DE LS UPLES HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) LOT 1.13 PEINTURE REVETEMENTS MURAUX HM Pas d avis à émettre dans le cadre de notre mission de solidité des ouvrages (mission L) Page 20

21 LOT 2 VRD Noues de stockage et d infiltration des eaux S Les bâtiments étant surélevés par rapport au terrain naturel actuel : l entreprise prévoira toute disposition pour éviter que les noues n induisent des décompressions de sol, affaissement, tassement, déplacement néfastes pour les fondations de structure des bâtiments ; coordination entre les différents lots à prévoir. Voiries cf. données de l étude de sol (CCTP p 27/76) F Voir cependant nos avis relatif à l accessibilité aux handicapés en fin de rapport LOT 3 ESPACES VERTS : passerelle D En page 24, une passerelle de 8 m de longueur par 3 m de largeur est mentionnée ; prestations à détailler : structure, fondations, garde corps, matériaux Page 21

22 SECURITE DES PERNNES (Mission SEI) ELEMENTS EXAMINES DANS LE CADRE DE LA MISSION «SEI» Protection contre les risques d incendie et de panique X Installations électriques (courants forts) X Installations de chauffage, ventilation, conditionnement d air X Installations de réfrigération Installations de désenfumage X Installations de gaz combustibles et d hydrocarbures liquéfiés X Conduits de fumée Ascenseurs, monte-charges, escaliers mécaniques, trottoirs roulants Portes et portails automatiques Appareils et installations sous pression de vapeur ou de gaz Installations de fluides médicaux Dispositions de construction concernant la protection contre les rayonnements ionisants Garde-corps et fenêtres basses Issues des quais de chargement Ouvrants en élévation, toiture et parois transparentes Sécurité des baignades Légende : X : examiné dans le présent chapitre : sans objet EA : en attente d éléments Page 22

23 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ SECURITE CONTRE L INCENDIE ET LES RISQUES DE PANIQUE Nota : les avis formulés dans le présent chapitre n excluent pas la présence d observations sur les mêmes ouvrages dans d autres chapitres du rapport Page 23

24 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ GENERALITES Page 24

25 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ REGLEMENTATION APPLICABLE L établissement est un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.). A ce titre, il est assujetti au Code de la Construction et de l Habitation, articles R à R , relatifs à la protection contre les risques d incendie dans les E.R.P. et ses Arrêtés d application : Arrêté du 25 Juin 1980 modifié : Dispositions générales. Arrêté du 04 Juin 1982 modifié : Dispositions particulières applicables aux établissements scolaires et colonies de vacances (type R). Arrêté du 21 Juin 1982 modifié : Dispositions particulières applicables aux restaurants et débits de boissons (type N). Arrêté du 12 Décembre 1984 modifié : Dispositions particulières applicables aux salles à usage d'audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usages multiples (type L). 2. CARACTERISTIQUES DE L ETABLISSEMENT La notice de sécurité incendie du restaurant indique un effectif de personnes au titre du public pouvant permettre un classement en 4 ième catégorie (227 personnes), mais propose un classement en 3 ième catégorie pour prendre en compte les besoins de l activité scolaire ; nous supposons que ces locaux pourront servir en type L avec l effectif total de 330 au titre des élèves. Nous sommes en attente de réception du permis de construire concluant sur le classement : 3 ou 4 ième catégorie? Avis des autorités (prescriptions de sécurité) dans la cadre du permis de construire à nous transmettre dès réception. CLASSEMENT CATEGORIE : 3ème TYPE : L, N, R pour les 2 ERP cf. notice incendie 11 classes de 30 élèves EFFECTIF : PUBLIC = 330 PERNNEL = 15 Pour le groupe scolaire ORIGINE DU CLASSEMENT : AVIS CDS Page 25

26 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ EVALUATION PREVENTEC INDICATION EXPLOITANT notice du maitre d œuvre CONCEPTION CLOINNEMENT TRADITIONNEL COMPARTIMENTAGE DESSERTE VOIE ENGINS VOIE ECHELLES 8 m VOIE ECHELLES 12 m ESPACE LIBRE FACADES ACCESSIBLES BAIES OUVRANTES BAIES ACCESSIBLES TIERS NON CONTIGUS SUPERPOSES VIS-A-VIS COMMUNICATION AVEC TIERS STRUCTURE SIMPLE REZ-DE-CHAUSSEE REZ + ETAGES AVEC PLANCHER HAUT < 8 m REZ + ETAGES AVEC PLANCHER US-L HAUT > 8 m LOCAUX A RISQUE PARTICULIER MOYEN IMPORTANT ESCALIERS PROTEGES ENCLOINNEMENT AIR LIBRE NON PROTEGES DESENFUMAGE LOCAUX NATUREL MECANIQUE CIRCULATIONS NATUREL MECANIQUE ESCALIERS NATUREL MISE EN SURPRESSION ATRIUMS NATUREL MECANIQUE CHAUFFAGE GAZ NATUREL PROPANE OU BUTANE FUEL STOCKAGE DE COMBUSTIBLE CHAUFFERIE US STATION APPAREILS INDEPENDANTS PRODUCTION ECS INDEPENDANTE Page 26

27 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ VENTILATION VENTILATION DE CONFORT CLAPETS V.M.C FONCTIONNEMENT PERMANENT DISPOSITIFS D OBTURATION APPAREILS INDEPENDANTS ELECTRICITE ALIMENTATION NORMALE HT+TRANSFORMATEUR HT/BT BT URCES AUTONOMES G.E. SECURITE G.E. REMPLACEMENT BATTERIES ONDULEUR ALIMENTATION DE SECURITE TGS ECLAIRAGE DE SECURITE BLOCS AUTONOMES BALISAGE BLOCS AUTONOMES AMBIANCE BLOCS AUTONOMES HABITATION URCE CENTRALE ASCENSEURS HYDRAULIQUE ELECTRIQUE LOCAL MACHINERIE GRANDE CUISINE OUVERTE FERMEE DESENFUMAGE NATUREL MECANIQUE MOYENS DE SECOURS EXTINCTION Appareils mobiles RIA Colonnes sèches Colonnes humides Déversoir Eléments irrigués Sprinklage BOUCHES OU POTEAUX PRIVES PUBLICS SERVICE DE SECURITE INCENDIE EQUIPEMENT D ALARME TYPE 1 TYPE 2 GROUPE SCOLAIRE TYPE 3 RESTAURANT TYPE 4 SSI CATEGORIE A CATEGORIE B CATEGORIE C CATEGORIE D CATEGORIE E Page 27

28 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ ALERTE TELEPHONE URBAIN LIGNE DIRECTE ATRIUM AIR LIBRE COUVERT OUVERT COUVERT FERME PETIT ATRIUM 3. NATURE ET ETENDUE DES VERIFICATIONS EFFECTUEES Le présent rapport porte sur : - les travaux de construction d un groupe scolaire et d un restaurant scolaire en simple rez de chaussée. 4. IDENTIFICATION DES MATERIELS DE MESURE OU D ESSAI UTILISES Néant, dans cette phase de vérification. 5. LISTE DES DOCUMENTS EXAMINES Voir liste en début du présent Rapport d Initial de Contrôle Technique. Page 28

29 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ EXAMEN DES DEGAGEMENTS NIVEAU LOCAL EFFECTIF Public+personnel DEGAGEMENTS REGLEMENTAIRES DEGAGEMENTS PREVUS AVIS OBSERVATIONS Issues Unités de passage Issues Unités de passage Rez de chaussée Classe unitaire 30+2 < acc 2 2 F Rdc Autres Salles < F dito Groupe scolaire complet < F «Restaurant scolaire complet F : Favorable D : Défavorable acc : Sortie accessoire en type mais 345 en type R cf. notice < F Pas d utilisation prévue en type L Page 29

30 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ DISPOSITIONS APPLICABLES A TOUS LES E.R.P. Section I Classement des établissements GN 1 Classement des Etablissements 1 Par type, selon la nature de l exploitation - Type R, N et L. 2a 1 er groupe : établissements de 1 ère et 4 ème catégories PM 2 ème groupe : établissements de 5 ème catégorie 2b Effectif déterminé selon dispositions particulières à chaque type Effectif du public sur la base de soit 330 personnes PM 11 CLASSES DE 30 Autres personnes ne disposant pas de dégagements indépendants PM (non pris en compte pour le classement en 5 ème catégorie) : soit 15 personnes Si modification de l effectif par rapport au permis de construire, PM l exploitant en informe le Maire. 3 Etablissement = ERP PM 4 Local réservé au sommeil : si occupation la nuit R Effectif > 1500 personnes : 1 ère catégorie de 701 à 1500 personnes : 2 ème catégorie de 301 à 700 personnes : 3 ème catégorie PM Page 30

31 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ < 300 personnes : 4 ème catégorie, sauf si 5 ème catégorie selon limites du type d exploitation PM GN 2 Groupements d établissements 2 ERP isolés cf. notice du maitre d œuvre ; à confirmer par le permis de construire à nous transmettre GN 3 Bâtiments isolés entre eux Classement en établissements indépendants des bâtiments répondant aux conditions d isolement PM Voir articles CO6 à CO10 ci-après. Section II Adaptation des règles de sécurité et cas particuliers d application du règlement GN 4 Procédures d application des règles de sécurité PM 1 Dispositions exceptionnelles (R123-13) ne peuvent diminuer le niveau sécurité Dispositions exceptionnelles : mentionnées sur permis de construire ou autorisation de travaux 2 Etablissements spécifiques : mesures adaptées sur avis de la CdS GN 5 Etablissements avec locaux de types différents Chaque local justiciable des mesures des types particuliers PM GN 6 Utilisations exceptionnelles des locaux HM Page 31

32 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ Demande d autorisation 15 jours à l avance au moins 2 Demande précisant les caractéristiques de la manifestation 3 Autorisation possible pour plusieurs manifestations GN 7 Etablissements situés dans un IGH GN 8 Principes fondamentaux de conception et d exploitation concernant les difficultés d évacuation ARTICLE APPLICABLE POUR LES PC DEPOSE LE OU APRES LE 23/01/10 Personnes pouvant se déplacer : Principe 1. Evacuation à l extérieur du bâtiment F Incapacité d évacuer une partie du public ou rapidement et respect du R123-4 : Principes 1. En fonction de la nature d exploitation et du personnel 2. Formaliser les solutions retenues à chaque niveau selon R en fonction des types de handicap. 3. Créer des espaces d attente sécurisés 4. Créer des cheminements allant aux sorties ou aux espaces d attente 5. Alarme perceptible en fonction du lieu et des handicaps. 6. Mémoire en exploitation des solutions retenues et adoptées par la Commission. PM PM S PM ERP en simple Rez De Chaussée Les diffuseurs lumineux d alarme incendie doivent être visibles dans les sanitaires handicapés ; à modifier : ils sont prévus dans l espace commun sanitaire mais pas dans le WC actuellement. Page 32

33 Maq Articles CO-AM Version 18.2 ( )-MaJ Procédures et consignes adaptées aux handicaps PM GN 9 Aménagement d un établissement nouveau dans des bâtiments existants GN 10 Application aux établissements existants Section III Contrôle des établissements GN 11 Notification des décisions PM GN 12 Justification des classements de comportement au feu des matériaux et éléments de construction PM A fournir lors : des visites de CdS des vérifications techniques Section IV - Travaux GN 13 Travaux dangereux A exclure en présence du public HM Section V Normalisation GN 14 Conformité aux normes PM Page 33

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Version 2015-1 Sommaire Préambule Page 3 Renseignements principaux Page 4 Renseignements nécessaires à la bonne compréhension du

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D un projet de construction d un ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Soumis : Aux dispositions générales des articles R 123-1 à R 123-55 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012 Le 9 novembre 2012 ARRETE Arrêté du 5 août 1992 pris pour l application des articles R. 235-4-8 et R. 235-4-15 du code du travail et fixant des dispositions pour la prévention des incendies et le désenfumage

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Section 1 - Construction, dégagements, gaines

Section 1 - Construction, dégagements, gaines Page 1 sur 7 Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public LIVRE III : Dispositions applicables aux établissements de la cinquième catégorie CHAPITRE II Règles techniques

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales Table des matières 1 p. 1 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Index Abréviations Lexique 2.1 Table des matières 2.2 Index 2.3 Abréviations 2.4 Lexique 3 Adresses utiles et renseignements pratiques 3.1 Table des matières

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Conduits-gaines horizontaux Stucal

Conduits-gaines horizontaux Stucal E01 Conduits-gaines de ventilation et de désenfumage Conduits-gaines horizontaux Stucal Généralités et principes de fonctionnement On appelle conduit un volume fermé servant au passage d un fluide déterminé

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Les établissements recevant du public (ERP) sont définis aux articles R. 123-1 et suivants du Code de la construction

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad nr10.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE nr10.1. Les établissements recevant du public nr10.2. Les établissements généraux nr10.3. Les établissements spécifiques

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

LA PROTECTION INCENDIE

LA PROTECTION INCENDIE Roger Cadiergues MémoCad ma35.a LA PROTECTION INCENDIE SOMMAIRE ma35.1. La protection incendie ma35.2. Les composants de la protection incendie ma35.3. L organisation du compartimentage ma35.4. Les concepts

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 1 / 1 LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION...1 8.1 - GENERALITES TCE...3 8.2 - DOCUMENTS

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Éléments préfabriqués en béton

Éléments préfabriqués en béton Structures et gros œuvre Éléments préfabriqués en béton B.1 1/5 Domaine d application Cette fiche traite de toute partie préfabriquée en béton en usine ou foraine sur chantier qui nécessite une étude technique

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE Foyer communal Maitre d Ouvrage Mairie de Selommes Bureau d études Adresse BSE 10 Rue Henry Dunant 45140 INGRE Tel 02.38.70.87.00 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie N O T I C E D E S E C U R I T E Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie L article R 123-14 du Code de la Construction et de l Habitation stipule que : «les établissements, dans lesquels

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL

MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL 1 MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL PRINCIPES DE BASE Assistance Technique : 06........ 2 INTRODUCTION Environ 90 000 incendies en France par an. Le feu naît si 3 éléments sont réunis : le combustible,

Plus en détail

3/9 Section 9 Dégagements

3/9 Section 9 Dégagements DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ERP DU 1 ER GROUPE ERP Extrait gratuit n 3 chap. 3/9 et 3/9.1 p. 1 GN 3/9 Section 9 Dégagements 3/9.1 Sous-section 1 Dispositions générales Toute la réglementation Art. CO

Plus en détail

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Fiche technique 2011 / 01 Nouvelles dispositions prévues par le règlement de sécurité pour l évacuation des personnes en situation

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

Lot N : Date : NOVEMBRE 2013. Exécution des travaux suivant prescriptions du CCTP, DTU et règles de l'art 3.1 INSTALLATION DE CHANTIER

Lot N : Date : NOVEMBRE 2013. Exécution des travaux suivant prescriptions du CCTP, DTU et règles de l'art 3.1 INSTALLATION DE CHANTIER N CCTP Désignation des ouvrages U Q P.U. Sommes Exécution des travaux suivant prescriptions du CCTP, DTU et règles de l'art 3.1 INSTALLATION DE CHANTIER ( Prestation à la charge du Lot n 02 - Gros œuvre

Plus en détail

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes principe Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de propagation du feu, en facilitant

Plus en détail

Relevé des Avis de la réunion du 8 mars 2012 de la sous-commission permanente de la Commission Centrale de Sécurité ****************

Relevé des Avis de la réunion du 8 mars 2012 de la sous-commission permanente de la Commission Centrale de Sécurité **************** DIRECTION GENERALE DE LA SECURITE CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS Sous-direction des services d incendie et des acteurs du secours Bureau de la Réglementation Incendie

Plus en détail

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN Lot n 04 Plâtrerie, Isolation, Faïences MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Agence de Blois (Siège social) Agence de Romorantin

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 3 sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant du Public du 2 ème groupe

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET 1. Contexte : La Mairie de Voise souhaite procéder à l aménagement

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 «Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires» Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : 1 Vérifications et contrôles réglementaires : Les vérifications techniques peuvent être dictées par : 1. 2. 3. 4. 5. 6.. 7. C

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie)

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie) Service Départemental d'incendie et de Secours du FINISTERE - Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue FOCH 29200 BREST 02.98.34.56.30 Fax 02.98.34.55.79 Courriel Prevention.BREST@sdis29.fr Bureau

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 PRINCIPAUX POINTS DE LA PROCEDURE 1) Calcul du coefficient «Bbiomax» (besoin bioclimatique) et mise en place des solutions techniques 2)

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

COPROPRIETE. 119 rue FERETRA 31400 TOULOUSE

COPROPRIETE. 119 rue FERETRA 31400 TOULOUSE Bureau Alpes Contrôles Campus II - 3, avenue de l'europe - Bât A 31400 TOULOUSE Tél: 05.61.73.25.56 - Fax: 05.61.52.10.67 toulouse@alpes-controles.fr AFFAIRE : 310-T-33120309P-CVC COMPTE RENDU : n 1 :

Plus en détail

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O.

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. CHAPITRE IV : Établissements du Type O : Hôtels et pensions de famille. Généralités (O 1 à 2) : Etablissements assujettis - Calcul de l'effectif Construction

Plus en détail

Saint Amand. Résidence Barbusse 190 Logements Collectifs Présentation du 11 octobre aux résidents -----

Saint Amand. Résidence Barbusse 190 Logements Collectifs Présentation du 11 octobre aux résidents ----- Saint Amand Résidence Barbusse 190 Logements Collectifs Présentation du 11 octobre aux résidents ----- 1 SA 05 SA 07 2 3 4 5 Nb: Une sous station permettrait de pouvoir mieux réguler le bâtiment B. La

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

Protection incendie. Principes réglementaires. 01 Réglementation R01 003. Réaction au feu. Classements francais et européen

Protection incendie. Principes réglementaires. 01 Réglementation R01 003. Réaction au feu. Classements francais et européen 01 Réglementation R01 003 Protection incendie Principes réglementaires Le comportement au feu en cas d incendie est apprécié d après deux critères : la réaction au feu et la résistance au feu. Réaction

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 14 AVRIL 2009 a été transmis aux conseillers municipaux le 25 mai 2009, publié et affiché

Plus en détail

L amiante c est où? 2

L amiante c est où? 2 L amiante c est où? 2 1. Toiture et étanchéité L amiante c est où? 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers techniques 6.

Plus en détail

Constructions à ossature bois et plaques Placo

Constructions à ossature bois et plaques Placo 0 Constructions à ossature H0 00 Constructions à ossature bois et plaques Placo Juin 0 Description Les plaques de plâtre Placo, standard ou techniques, sont un complément naturel aux constructions à ossature

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail