Médecine préventive CdG 44. La trousse à pharmacie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médecine préventive CdG 44. La trousse à pharmacie"

Transcription

1 Médecine préventive CdG 44 La trousse à pharmacie

2 Cette trousse est destinée aux agents de la collectivité Différents modèles peuvent être proposés : - Trousse simple ou coffre à poignée - Armoire murale indéformable, résistante aux chocs et étanche à la poussière Le renouvellement des différents éléments, après usage ou à date de péremption, doit être assuré de façon rigoureuse avec vérifi cation périodique datée sous la responsabilité du chef de service (cf document «Trousse à pharmacie et matériel de 1 er secours»). Elle ne contient aucun médicament administrable par voie orale pour les raisons suivantes : - certaines molécules d usage courant (Aspirine, Paracétamol, ) peuvent être à l origine d effets secondaires tels qu allergie ou saignement, et/ou interagir avec d autres médicaments. Ces effets secondaires sont imprévisibles et le rapport bénéfi ce/risque trop important. - l administration de tels traitements sur les lieux du travail ne doit pas constituer une fausse réassurance qui ferait omettre la nécessité d un avis médical. Elle ne contient pas : - De bande auto adhésive susceptible de faire «garrot» - D antiseptique avec colorant ou de pommade antibiotique - De coton. Il est important de préciser que les 1 ers soins ne dispensent pas d une consultation médicale ultérieure. Ce document est diffusé à titre d information. Pour plus de précisions, mettez vous en contact avec le médecin de prévention de votre collectivité.

3 Produits premiers soins Gants en vinyle à usage unique à mettre avant tous soins Paire de ciseaux à bouts ronds Pince à écharde en inox à bouts pointus Poche à glace ou Cryogel (ou spray refroidissant) Compresses en non tissé 20x20 en conditionnement individuel Sérum physiologique en unidoses de 5 ml ou spray Antiseptiques incolores : chlorexidine acqueuse en unidoses de 5 ml, fl acon pulvérisateur (Biseptine ) ou lingettes imprégnées Bandes tissées extensibles de différentes largeurs (type Nylex ) Filets tubulaires à maille élastique de différentes tailles (type Marque Verte Absotub ) Pansements sous conditionnement individuel (assortiment), spécial industrie alimentaire en restauration scolaire Sparadrap microporeux hypoallergénique en dévidoir ou rouleau (type Micropore ) Dosettes de Dacryosérum Émulsion pour application cutanée en cas de brûlure (type Biafi ne ) Sacs poubelles jetables pour mettre le matériel souillé Matériel premiers secours Gants en vinyle à usage unique Solution hydro alcoolique pour la désinfection des mains Couverture isothermique de survie (un blessé grave doit toujours être réchauffé) Écran de protection faciale pour «bouche à bouche» Coussin hémostatique Pansement compressif type américain pour les saignements importants Sachets plastiques en rouleaux (type congélation)

4 Matériel de protection contre l environnement À mettre à disposition en cas d exposition solaire prolongée et/ou intense Lunettes Casquettes Crème de protection solaire À proximité SERVICE DES URGENCES 24 h/24 h : 15 Coordonnées des personnes à prévenir Fiches des conduites à tenir : Soins, transport d un malade ou d un blessé Dans tous les cas Secourir sans courir de risque (ou en faire courir) : porter des gants, se laver les mains Vérifi er la date de la dernière injection contre le Tétanos Faire une déclaration d accident du travail en précisant le nom des témoins (modèle téléchargeable sur le site internet du CdG44) En cas d accident grave ou de malaise, appeler le 15, le 112 d un portable ou le 18 Donner vos nom et numéro de téléphone Donner l adresse Décrire l état de la victime Ne pas raccrocher le premier et rester joignable au numéro transmis Le médecin régulateur, qui sera en communication avec vous, jugera de la gravité de l état de la victime d après les réponses aux questions qu il vous aura posées. Il décidera de la mise en œuvre des secours appropriés et vous l indiquera (SMUR, VSAB, ambulance, médecin généraliste, simple conseil).

5 Consignes Transport Ni l employeur, ni les collègues de travail, ni les secouristes n ont à se charger du transport d un malade ou d un blessé, ni à l accompagner quelque soit la destination. Suivre les consignes du médecin régulateur du Centre 15. En présence d un malaise ou d un blessé Allonger le blessé ou le mettre en position latérale de sécurité Ne pas donner de médicament par voie orale En cas de chute, fracture ou choc : - Immobiliser le membre traumatisé - S il existe un risque de lésion de la colonne vertébrale : ne pas bouger la victime Brûlures cutanées Laisser sous l eau courante froide pendant 15 minutes Désinfecter, couvrir d une épaisse couche d émulsion (Biafi ne), puis recouvrir de compresses stériles. Consulter un médecin. Coups Appliquer de la glace ou Cryogel Exposition au sang (accident d ) Nettoyage immédiat de la plaie à l eau courante et au savon puis rinçage Trempage au moins 5 minutes dans une solution antiseptique En cas de projection sur les yeux ou les muqueuses : rinçage immédiat, abondant à l eau au moins 5 minutes. Consulter un médecin. Section de doigt ou membre Faire un pansement compressif Surélever le membre et rassurer la victime, (pas de garrot sur le moignon) Envelopper la partie amputée dans des compresses ou un linge propre La placer dans un sac plastique puis le fermer Poser le tout dans un bac à glaçon sans l enfouir ou mettre au réfrigérateur Appeler le 15 Yeux (projection de produit chimique) Lavage abondant à l eau pendant 10 à 15 minutes en maintenant les paupières ouvertes Adresser rapidement aux Urgences Ophtalmologiques de l hôpital Plaie hémorragique Gants obligatoires Nettoyer avec un antiseptique compresse ou pansement

6

7

8 Trousse(s) à pharmacie de la collectivité Trousse n Emplacement CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIRE-ATLANTIQUE 10 boulevard de la loire - B.P Nantes cedex 2 téléphone : télécopie : Site internet : cdg44.fr

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

TARIF des MULTIRISQUES

TARIF des MULTIRISQUES MULTIRISQUES 1 Personne : FAR 2000 PP 15,00 MIN 3060 TP 11,00 2 Personnes : FAR 2070 PP 18,00 TRO 2070 TP 18,00 2/4 Personnes : FAR 2010 PP 16,00 FAR 1010 AP 36,00 FAS 3050 TP 15,00 4/6 Personnes : FAR

Plus en détail

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez «Bobologie» L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez La santé de l enfant relève de la responsabilité de ses parents. Or, certains problèmes peuvent

Plus en détail

Secours d urgence en petites entreprises. Docteur Nathalie Rey-Dumazet

Secours d urgence en petites entreprises. Docteur Nathalie Rey-Dumazet Secours d urgence en petites entreprises 1 Docteur Nathalie Rey-Dumazet TOUS CHEF D ENTREPRISE EST RESPONSABLE DE L ORGANISATION DES SECOURS DANS SON ETABLISSEMENT EN CAS D ACCIDENT, TOUT RETARD OU DEFAUT

Plus en détail

TROUSSE DE PREMIERS SECOURS - CONTENU

TROUSSE DE PREMIERS SECOURS - CONTENU TROUSSE DE PREMIERS SECOURS - CONTENU 5 morceaux de sucre 1 paire de ciseaux à bouts ronds 10 compresses de gaz stériles 40 x 40 1 produit désinfectant type Biseptine 10 à 20 pansements adhésifs prédécoupés

Plus en détail

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Minimum à savoir (enseignant) Définition : La plaie est une lésion

Plus en détail

Assistants maternels :

Assistants maternels : Assistants maternels : Pour avoir les bons réflexes, connaître les bons gestes avec l enfant que vous accueillez. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Préambule L enfant a de la fièvre L enfant vient

Plus en détail

SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS

SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS ACTE MEDICAL ET ACTE NON MEDICAL Sur un CVL ou CLSH seul un médecin peut pratiquer l acte médical. Si une personne ne possédant pas la qualité de médecin

Plus en détail

CLUBS 46 SACS SOIGNEURS TROUSSE PREMIER SECOURS ECO TROUSSE PREMIER SECOURS

CLUBS 46 SACS SOIGNEURS TROUSSE PREMIER SECOURS ECO TROUSSE PREMIER SECOURS 46 SACS TROUSSE PREMIER SECOURS ECO 6 bandes adhésives 19 x 72 mm, 4 tampons d alcool, 1 paire de gants, 1 écharpe triangulaire 96 x 96 x 135 cm, 2 compresses stériles 10 x 10 cm, 1 bande élastique 4 m

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Règlementation pour l organisation de séjours spécifiques par le mouvement sportif

Règlementation pour l organisation de séjours spécifiques par le mouvement sportif Règlementation pour l organisation de séjours spécifiques par le mouvement sportif Les séjours sportifs SOMMAIRE I. Les préalables à la déclaration... 3 A. Les conditions de déclaration... 3 B. Les obligations

Plus en détail

KEEZAM PRÉPARER ET UTILISER LA TROUSSE DE SECOURS - OU PHARMACIE - D UN SÉJOUR DE VACANCES. Fiche Animateurs

KEEZAM PRÉPARER ET UTILISER LA TROUSSE DE SECOURS - OU PHARMACIE - D UN SÉJOUR DE VACANCES. Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 PRÉPARER ET UTILISER LA TROUSSE DE SECOURS - OU PHARMACIE - D UN SÉJOUR DE VACANCES. Cette

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Ville d Antibes Juan-Les-Pins Direction Petite Enfance Etablissements et service d accueil des jeunes enfants SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Mise à jour Janvier 2012 Direction Petite Enfance

Plus en détail

ommaire Bonnes raisons de choisir nos produits Vous aussi, faites confiance au

ommaire Bonnes raisons de choisir nos produits Vous aussi, faites confiance au nte e v e d e u G o l a Cat atériel édical f i t r po Tarifs TTC Le partenaire médical des clubs sportifs 9, route de Mirepoix 09100 PAMIERS 7, avenue Louis Siret 09120 VARILHES 05 61 67 05 05 ommaire

Plus en détail

check-list matériel sanitaire pour entreprises

check-list matériel sanitaire pour entreprises check-list matériel sanitaire pour entreprises pour entreprises 2 aménagement local sanitaire Matériaux divers Brosse à main Distributeur de savon et de désinfectant Crème pour les mains Ciseaux et lime

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES. (Références du B.O. n 1 du ) PREAMBULE

ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES. (Références du B.O. n 1 du ) PREAMBULE H - 81 ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES (Références du B.O. n 1 du 06.01.2000) PREAMBULE L organisation des soins et des urgences, définie en début d année, inscrite au règlement

Plus en détail

APREVAT. Le secteur de la construction est le premier touché par cette accidentologie,

APREVAT. Le secteur de la construction est le premier touché par cette accidentologie, Si de nombreux progrès ont été constatés ces dernières années, la France à dénombré en 2007 : 700 000 accidents du travail, dont 46000 incapacités permanentes et 600 décès. Le secteur de la construction

Plus en détail

R-aid Sac à d os de secours multi-usage

R-aid Sac à d os de secours multi-usage Réalisé en Cordura 1000 D Epaulières rembourrées en Plastizote non-absorbant, réglables Les épaulières peuvent se ranger à l intérieur d un compartiment dédié pour utiliser les sacs même comme une valise

Plus en détail

RECOMMANDATIONS CONCERNANT LES PHARMACIES DANS LES FOYERS

RECOMMANDATIONS CONCERNANT LES PHARMACIES DANS LES FOYERS RECOMMANDATIONS CONCERNANT LES PHARMACIES DANS LES FOYERS I L ARMOIRE A PHARMACIE : Doit se trouver dans un local fermant à clef, équipé d un point d eau et d une poubelle avec couvercle. Doit être non

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant Edition du 17.04.2015 Conduite à tenir en cas de chute page 2 Conduite à tenir en cas d inhalation d un corps étranger page 3 Conduite à tenir en cas de crise d asthme page 4 Conduite à tenir en cas de

Plus en détail

Comment sauver un chien en cas d'urgence

Comment sauver un chien en cas d'urgence Comment sauver un chien en cas d'urgence 1 Conseils de base S i le chien est victime d un accident ou d une maladie soudaine, nous devrons d abord conserver notre calme. Les numéros de téléphone du vétérinaire

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/14

Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/14 Un médicament n est jamais totalement inoffensif, il peut avoir des effets secondaires imprévisibles! Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/14 MISE A DISPOSITION

Plus en détail

Situation de l école

Situation de l école Situation de l école Situation géographique : L école se situe sur la commune de.. Elle se situe.(indiquer les dangers) Les risques majeurs déclarés restent. ( cf. DDRM document préfecture risques majeurs

Plus en détail

Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000

Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000 Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000 IA 49 Promotion de la Santé en Faveur des Elèves B. Drevet G. Rollet Secrétariat tel : 02.41.74.35.55 fax : 02.41.74.35.79 10/02/05 1 Il appartient aux directeurs

Plus en détail

Plan du cours. Objectifs 11/03/2016

Plan du cours. Objectifs 11/03/2016 La Trousse d Urgence basique Pour gérer les incidents Plan d évacuation d urgence Dr ZOUARI Abdelaziz Urgentiste Consultant - Formateur Plan du cours Objectifs La trousse d urgence basique L organigramme

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Premiers secours Nom de l entreprise Service ou unité Adresse N o de téléphone Ambulance Police Service d incendie Appels d urgence 911 (Si le service

Plus en détail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail Ce livret d'information est destiné aux personnes travaillant ou nouvellement embauchées dans une cuverie ou une cave. Il vous informe risque par risque sur les principaux conseils de prévention à suivre

Plus en détail

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LES CONSEILS PRÉVENTION du VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LA MAIN UNE ANATOMIE COMPLEXE ET FRAGILE 15 muscles Couverture des os et ligaments

Plus en détail

Plan particulier de mise en sécurité

Plan particulier de mise en sécurité Circonscription: Commune:.. Ecole: Adresse:. Téléphone: Plan particulier de mise en sécurité Risques Majeurs concernés :. Directeur (trice) :. Document Jean Pierre Mariani - CPC ACMO sécurité novembre

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE -

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Rédaction : S. Planchin, formateur PSC1 Conseils : S. Hoffmann Relecture : S. Causse, M. Puill Introduction Objectif général : L objectif

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU Voici un guide des premiers soins, au service des pratiquants d aïkibudo Les contacts page 2 Partie 1 : DETRESSES VITALES A. Perte de connaissance page 3 B. Arrêt

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Préparer la randonnée

Préparer la randonnée Pour que la randonnée dans le parc national soit un véritable plaisir, une bonne préparation est nécessaire : étudier son itinéraire, consulter des cartes, faire appel aux personnes compétentes, bien faire

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Lycée Sidoine Apollinaire, Clermont-Ferrand Virginie MONNEY et Isabelle JUVEN, Infirmières Gaël BOSQUET et Clément BOUQUET, élèves Réalisation du Document : Gaël

Plus en détail

HYGIENE B. MOERMAN 1

HYGIENE B. MOERMAN 1 HYGIENE B. MOERMAN 1 HYGIENE Hygiène Pour prévenir des infections au cours des soins, le respect d'une hygiène irréprochable est nécessaire (but : éviter l'intrusion de micro-organismes pathogènes). Une

Plus en détail

L HYGIÈNE ET LA SANTÉ DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES

L HYGIÈNE ET LA SANTÉ DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES L HYGIÈNE ET LA SANTÉ DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES Référence: «L hygiène et la santé dans les écoles primaires» Cette brochure actualise la plaquette sur l hygiène à l école qui a été éditée en 1992. Elle

Plus en détail

Catalogue Cederroth Premiers Secours

Catalogue Cederroth Premiers Secours Catalogue Cederroth Premiers Secours Stations 4 Douche oculaire 12 Vos collaborateurs sont-ils prêts à intervenir en cas d accident? Notre souhait est que les Premiers Secours soient à la portée de tous.

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

PREMIERS SOINS UN THERMOMETRE

PREMIERS SOINS UN THERMOMETRE PREMIERS SOINS UN THERMOMETRE PLAIES : antiseptiques :Chlorhexidine acqueuse : 10 dosettes /- Biseptine spray :1 flacon 1 solution hydroalcoolique 1 boîte de 10 compresses stériles pansements : 1 rouleau

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Change d une couche lavable

Change d une couche lavable Change d une couche lavable (à destination des professionnelles de l EAJE) Organisation Attention, les couches lavables nécessitent des changes fréquents, ne pas dépasser 2 h : noter l'heure de change

Plus en détail

Secourisme (30 réponses)

Secourisme (30 réponses) Secourisme (30 réponses) 1. LA FORMATION DE BASE AU SECOURISME S APPELLE? AFPS (l Attestation de Formation aux Premiers Secours, remplacée le 1er août 2007par le PSC1) PSC1 (Prévention et secours civiques

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Guide des transports. sanitaires. terrestres

Guide des transports. sanitaires. terrestres Guide des transports sanitaires terrestres 1 Sommaire Présentation du métier d ambulancier... Pages 3 et 4 Règles et mesures d hygiène générales... Pages 5 à 7 Rappel sommaire de la réglementation... Page

Plus en détail

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence I N DUSTRIE - BTP - COLLEC T I V I TÉS - BURE AUX - SERV I C ES - SANTÉ - LO I S I R S - SPORTS catalogue 2011/2012 Trousses de secours Soins des

Plus en détail

PROTOCOLE DE SANTE 2015/2016 - Structures multi-accueil et halte-garderies itinérantes

PROTOCOLE DE SANTE 2015/2016 - Structures multi-accueil et halte-garderies itinérantes PROTOCOLE DE SANTE 2015/2016 - Structures multi-accueil et halte-garderies itinérantes SOMMAIRE Définition du rôle du médecin référent p.3 Rôle de la directrice p.4 Conduites à tenir en cas de maladies

Plus en détail

Le Règlement modifiant le Règlement sur les services de garde éducatifs à l enfance

Le Règlement modifiant le Règlement sur les services de garde éducatifs à l enfance Le Règlement modifiant le Règlement sur les services de garde éducatifs à l enfance Complément annexes et protocoles Avril 2014 Contenu de la trousse de premiers soins (annexe I) Quelques précisions apportées

Plus en détail

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route :

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route : Consignes générales Electrocution Avant toute intervention, couper immédiatement le courant, soit à la prise, soit au disjoncteur. Pour le courant industriel ou les câbles à haute-tension, rester à une

Plus en détail

ACQUISITION MATERIEL ET PRODUITS D ENTRETIEN POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE DU COLLEGE TAMPON 12EME

ACQUISITION MATERIEL ET PRODUITS D ENTRETIEN POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE DU COLLEGE TAMPON 12EME ACQUISITION MATERIEL ET PRODUITS D ENTRETIEN POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE DU COLLEGE TAMPON 12EME LOT 1 : MATERIELS D ENTRETIEN Chariot de ménage Balai faubert complet Frange Poubelle à pédale Raclette

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS catalogue 2011/2012 Trousses de secours Soins des yeux Sécurité et

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement Certains travaux vous exposent à des agents infectieux qui peuvent avoir des conséquences sur votre santé : bactéries,

Plus en détail

2. Sécurité au travail Premiers soins/trousse, armoire

2. Sécurité au travail Premiers soins/trousse, armoire GENERAL CATALOGUE 00/. Sécurité au travail Boite de premiers soins Oslo Boite en acier recouverte de peinture blanche. Boite et couvercle à bords arrondis, avec poignées et fermetures solides. Conforme

Plus en détail

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 Les atteintes liées aux circonstances 1. En cas de morsure de serpent, quelle est la conduite à tenir avant de demander un avis médical? a) Aspirer le venin

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

Notice explicative du PPMS

Notice explicative du PPMS Notice explicative du PPMS ÉCOLE : document à conserver à l école (ne pas envoyer) Référence : BO hors-série n 3 du 30 mai 2002, circulaire n 2002-119 du 29-5-2002 Cette notice a été élaborée à partir

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION Annexe 5 QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION 1) PLAIE mettre des gants désinfecter avec de la biseptine après lavage au savon de Marseille pour arrêter le saignement : mettre 2 ou 3 compresses sur la plaie

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE MISE EN SERVICE DE VEHICULE DE TRANSPORTS SANITAIRES (Hors SMUR)

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE MISE EN SERVICE DE VEHICULE DE TRANSPORTS SANITAIRES (Hors SMUR) DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE MISE EN SERVICE DE VEHICULE DE TRANSPORTS SANITAIRES (Hors SMUR) ARS Bretagne Mise à jour janvier 2016 (Hors SMUR) 1 REFERENCES TEXTUELLES Article L. 6122-1 du CSP

Plus en détail

Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola

Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola LISTE DE CONTRÔLE Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola Mars 2015 Prefecture/ district Emplacement Nom de l établissement Dirigé par

Plus en détail

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 De 15 H 15 À 16

Plus en détail

Programme et Méthodes Formation des S.S.T

Programme et Méthodes Formation des S.S.T OBJECTIF PEDAGOGIQUE Sécurité - Environnem ent - Form ation Programme et Méthodes Formation des S.S.T Face à une situation d accident, le Sauveteur Secouriste du Travail doit être capable de : - Rechercher

Plus en détail

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES Conformément au B.O. n 1 du 6 janvier 2000, ce texte définit l organisation des soins et des urgences au sein de l établissement. LORSQUE L INFIRMIERE EST PRESENTE :

Plus en détail

Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38

Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38 Date : Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38 Horaires d ouverture : Du lundi au vendredi : 8h30-20h Le samedi : 9h 20h Bon de commande

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS

LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS 1 ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS, DES COMITES REGIONAUX DE LIGUE ET DES COMITES DEPARTEMENTAUX ------------------------------ LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS Document DTN Aide en ligne :antenne_clubs@ffsg.org

Plus en détail

Conseils de puériculture

Conseils de puériculture Conseils de puériculture Service de gynécologie obstétrique, médecine fœtale et de la reproduction Hôpital mère-enfant - CHU de Nantes 3 e étage - 38 bd Jean Monnet - 44093 Nantes cedex 1 Ce livret a été

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Réunion des directeurs d'école

Réunion des directeurs d'école Réunion des directeurs d'école 1 Prise en charge des situations d'urgence La pharmacie à l'école Le comité départemental d'éducation à la santé et à la citoyenneté. (CDESC) Prise en charge des situations

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

SPÉCIAL TROUSSES DE SECOURS

SPÉCIAL TROUSSES DE SECOURS TS3 Automne/Hiver 202 SPÉCIAL TROUSSES DE SECOURS Tél. : 03 28 64 75 45 Fax : 03 28 60 52 89 www.securimed.fr Véhicule 2 Éthylotests conformes Triangle Gilet de signalisation 2865 8 ht Réf. 9587S 2625

Plus en détail

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Gestes et soins d urgence

Gestes et soins d urgence Gestes et soins d urgence Équipe pédagogique du Centre d Enseignement des Soins d Urgence de l Allier Version n 1.4 INDEX - 1 Protection - 2 Alerte - 3 Obstruction - 4 Hémorragie - 5 Inconscience - 6 Arrêt

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

CATALOGUE 2015. www.sapy-secours.com

CATALOGUE 2015. www.sapy-secours.com CATALOGUE 2015 www.sapy-secours.com Qui alerter en cas d urgence? Centres Anti poisons Région Haute Normandie, Nord, Pas de Calais, Picardie : Centre de Lille : 08 00 59 59 59 Bretagne, Basse Normandie,

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2010 CORRIGE EPREUVE E1 A1 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Coefficient : 2 Repère de l épreuve

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS DIVISION AUTONOME DE MEDECINE PREVENTIVE HOSPITALIERE MEDECINE DU PERSONNEL Directive Titre: MESURES DE SECURITE POUR L ADMINISTRATION DE SUBSTANCES CYTOTOXIQUES

Plus en détail