Check-list service sanitaire pour entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Check-list service sanitaire pour entreprises"

Transcription

1 Check-list service sanitaire pour entreprises Formation Matériel Local sanitaire

2 2 LAA : Nom No. Société Adresse Branche Responsable sécurité NPA I Lieu CFST I répartition branche Adresse internet de l entreprise resp. séc. Téléphone (centrale) Téléphone I Natel (resp. séc.) Fax (centrale) Fax (resp. séc.) Nombre de collaborateurs (Total personnes) Sanitaire d entreprise oui non Responsable pour le service sanitaire d entreprise Nom Prénom Adresse NPA I Lieu Téléphone Natel Fax Contrôle d entreprise accompli le (Date) par (Nom I prénom) Accompagné dans l entreprise par (Nom I prénom) Remarques Lieu Date Visa entreprise

3 3 Infirmerie Recommandation ASSE ASS Recommandation Proposition d équipement d un poste sanitaire d entreprise de l Association suisse pour sanitaires d entreprise (ASSE). Situation Facilité d accès, si possible au rez-de-chaussée resp. avec ascenseur accessible civières Libre passage pour service sanitaire, lieu de transbordement protégé d intempéries Accès libre sans seuils ni marches Toilettes, ev. douches à proximité immédiate (porte ouvrant vers l extérieur!) Dispositif de sécurité - portes d accès, portes à enroulement etc. Marquage signalisation Toutes les voies menant au poste sanitaire/infirmerie doivent être uniformément optiquement signalés très visiblement Heures d ouverture affichées sur la porte d entrée Nom du sanitaire d entreprise en service (Pager) et/ou médecin Tableaux de signalistation (téléphone d urgences, défibrillateur, pharmacie, évacuation, sortie de secours) Aménagement du poste sanitaire/infirmerie Surface selon recommandation de la CRS d au moins 18 m 2 Largeur de porte au moins 100 cm Accès au poste sanitaire/infirmerie pour les civières (civière 220 cm) Température ambiante garantie Sols et parois faciles à nettoyer (pas de tapis) Possibilités d aération Pas de vue de l extérieur par portes et fenêtres! Installation Eau courante chaude et froide Evier Chauffage/climatisation Plusieurs prises de courant (au moins 10 Amp. garantis!) Téléphone avec sortie directe et sélection directe Mobilier Pupitre, chaises Fauteuil d examen avec accoudoir et appui-tête Banquette d examen Lampe d examen (mobile) Armoire frigorifique avec congélateur (vessie de glace etc.) Armoire de matériel pour matériel sanitaire Poubelle avec couvercle (Vous obtenez ses articles dans des grand magasins, des magasins sanitaires, chez Novamed etc.)

4 Check Service Sanitaire 4 Infirmerie Recommandation ASSE ASS Matériel général Brosse Dispensateur de savon et de désinfectant Produits de soins des mains Ciseaux et lime à ongles Distributeur pour rouleau de papier et rouleaux de remplacement Sacs en plastique Sacs à poubelle Verre à dent et support auprès du lavabo Gobelets en plastique Cuillières à thé, cuillières à soupe Bassin hygiénique, urinal Haricots (carton) Protèges-table jetables (rouleau) Couvertures, divers coussins Matériel de bureau, fichier de personnel, fichier de patients Toile de sauvetage évent. civière évent. support pour civière évent. civière scoop Cette installation suit les mêmes critères que pour le chapitre Aménagement, mais s adapte au nombre de peronnes, éventuellement un médecin d usine et un sanitaire d entreprise et leur niveau de formation. Pansements Cartouches de pansement div. bandes élastiques Compresses de gaze stériles Compresses de gaze non-stériles Compresses pour blessures (Comprigel) Pansements combinés Pansements vaporisés d alumine (Aluderm) divers pansements rapides divers sparadraps Draps triangulaires et carrés Ouates de pansement Tampons à l alcool Tampons en ouate de cellulose stérile Tampons en ouate de cellulose non-stérile Bâtonnets ouatés stérile Bâtonnets ouatés non-stérile Spatules de bois

5 5 Infirmerie Recommandation ASSE ASS Pansements (suite) Agrafes de pansement Epingles de sûreté Doigtiers Bandeaux pour les yeux, noir Pansements pour les yeux Brassard Ster-Strip Nettoyage et désinfection de plaies (selon taille d entreprise) Désinfection pour plaies, Betadine 60 ml Désinfection incolore pour mains Désinfection incolore pour surfaces Alcool à 70% Gants de différentes tailles, stériles Gants de différentes tailles, non-stériles Attention! Controller les dates d expiration. Appareils et instruments (selon taille d entreprise) Appareil de mesure de la tension Soufflets d insufflation avec divers masques et réservoir d oxygène 1 masque d oxygène pour adults avec tuyau et réservoir Insufflateur à usage unique Bouteille d oxygène Manodetendeur pour boutielle d oxygène Thermomètre Unité d aspiration (électrique ou manuel) Lampe de poche avec batteries de rempalcement Loupe Pincettes anatomiques Pincettes chirugicales Brucelles Scie pour bagues évent. set pour traitement de blessures Ciseau de pansement Ciseau à habits Appareil de mesure de la saturation en oxygène Défibrillateur

6 6 Infirmerie Recommandation ASSE ASS Accessoires de perfusion, injection et intubation (selon taille d entreprise) Garrot tubularie Solution de persufion de lactate de Ringer Venflon Safelon Canules Seringes Set d intubation Médicaments (selon taille d entreprise) Pharmacie fermant à clé Remise de médicaments seulement après entente avec le médecin responsable. Attelles et transport (selon taille d entreprise) Assortiment d attelles (p.ex. Sam Splint, attelles à dépression) Echarpe (brassard) pour le bras Civière Civière scoop, matelas à dépression Toile de sauvetage Civière Spineboard Chaise roulante, béquilles Minerves pour adults et enfants (à usage unique recommandé) Vorsorgen Augennotfälle (entsprechend der Betriebsgrösse) Douche oculaire Falcon lave-œil de remplacement Blépharostat Boucle pour corps étrangers Information Divers de ses articles sont disponibles auprès du shop de l Alliance suisse des samaritains.

7 7 Taille de l entreprise I nombre de collaborateurs Recommandation SECO, mai 2014 Nombre de collaborateurs par site Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Nombre de personnes Nombre de personnes Nombre de personnes Personnel diplômé Nombre de personnes et plus Personnel diplômé (Nombre de personnes) Dernière formation continue accomplie Niveau 1 (Nombre de personnes) Cours de sauveteur I BLS-AED Dernière formation continue accomplie BLS (6 heures) Sauvetage dans la rue (10 heures) Système de cours CRS Sauvetage dans différentes situations avec BLS, Cours : 15 heures Attestation plus récente que 5 ans Attention! Un remplacement doit être assuré! Les microentreprises et les petites entreprises peuvent constituer des regroupements pour les premiers secours (p. ex. entre entreprises pratiquant des activités diverses dans le même bâtiment ou entre entreprises limitrophes). Entreprises avec des dangers particuliers selon directive no 6508 de la CFST.

8 8 Taille d entreprise I nombre de collaborateurs (suite) Recommandation SECO, mai 2014 Niveau 2 (Nombre de personnes) Premiers secours élargi I cours de samaritains plus module poste sanitaire (2 jours) Dernière formation continue accomplie Système de cours Attestation plus récente que 5 ans Premiers secours et prise en charge, 18 heures Cours : 3 jours plus AED (4 heures) Niveau 3 Sanitaire d entreprise (6 jours) (Nombre de personnes) Dernière formation continue accomplie Système de cours Premiers secours et premières mesures pour tâches spéciales Cours : 6 jours Certifcat de formation continue annuelle attention! Un remplacement doit être assuré! Taille d entreprise I nombre de coffres de premiers secours etc. Nombre de collaborateurs par site Micro- entreprises Coffres de premiers secours 1 1 plusieurs Appareil AED au moins 1 Local premiers secours au moins 1

9 9 Cours standard Système de cours Le système de cours sert comme base pour la formation de secouristes profanes en Suisse. Offre spéciales supplémentaires possibles: Offre de formations pour certification: Réalisation du système de cours à l ASS autres propositions possibles Cours refresh ASS Niveau 3 autres telles: armée, protection civile, pompiers, police connaissances autres telles: spécifiques armée, protection pour les sauvetages civile, pompiers, dans les alpes police et sur les pistes service au poste Premiers secours et premières mesures pour mandats spécifiques 6 jours Cours sanitaire d entreprise ASS I + II Niveau 2 Niveau 1 spécifique pompiers police approfondissement des connaissances par ex. pour la famille, les loisirs, au lieu de travail, hobby Brevet SSS II Brevent SSS I AED - SRC 4 heures *BLS - SRC 4 à 6 heures Permiers secours et prise en charge 18 h Elément 2, premiers secours et prise en charge 5 h Elément 1, premiers secours au quotidien h Cours de sauveteur dans les situations différentes et *BLS = 15 heures Cours de secourisme routier 10 h Cours samaritains + modul poste sanitaire ou Cours préliminaires pour sanitaire d entreprise Cours de sauveteurs et cours *BLS et réanimation Approuvé: - par la SMEDREC, 16 janvier 2003 *BLS (Basic Life Support) = CPR Cours aux entreprises Cours de sauveteurs, y compris cours de base BLS (Niveau 1) Cette formation doit permettre à chacun de porter des premiers secours (premières mesures générales en situation d urgence, y compris BLS-AED). Le sauvetage doit pouvoir être accompli au poste de travail, pendant les loisirs et le sport, dans le ménage, à l armée et en matière d aide en cas de catastrophe. Chacun doit pouvoir être capable d accomplir les gestes judicieux au bon moment dans les situations les plus diverses (en cas d accidents ou de maladies aiguës telles qu infarctus du myocarde, détresse respiratoire etc.) et d employer judicieusement le temps jusqu au moment de l arrivée des secours professionnels. Ces cours tiennent lieu en collaboration avec les associations cantonales de l ASS.) Objectifs Le/la participant/e est à même de procéder au premier examen du patient. Il/elle connaît la chaîne de survie et la déclenche (alarme correcte). Il/elle applique correctement les mesures du schéma BLS-AED, accomplit correctement la BLS chez l adulte et la posture latéral. Conditions Aucune Groupe-cible Entreprises actives au niveau national sur plusieurs sites Niveau 2 premiers secours et prise en charge Désirez-vous élargir vos connaissances en matière de premiers secours? Ètes-vous intéressé par une formation du Niveau 3, mais vous en disposez toutefois pas encore des connaissances de base nécessaires? Avec notre formation, vous pouvez acquérir les connaissances de base en matière de premierss secours et de mesures préventives. Objectifs Vous recevez des connaissances étendues en premiers secours en cas de traumatismes physiques dus à un accident, ainsi lors de maladies aiguës. Vous pouvez, sur la base de votre formation, évaluer la situation et organiser les moyens personnels et matériels nécessaires. Cette formation est très utile aussi bien au travail que dans le ménage, ainsi que dans les loisirs. Conditions d admission Attestation de sauveteur (pas plus ancienne que 5 ans) Attestation Réanimation (BLS-AED) valide Groupe-cible Sanitaires d entreprises bénévoles ou professionnels futurs collaborateurs/trices du service de sauvetage Sanitaires des sapeurs-pompiers, patrouilleurs de pistes, maître-nageurs, sauveteurs alpins Durée 2 jours Durée 2 jours

10 10 Cours standard Niveau 3 Premiers secours et premières mesures pour mandats spécifiques Désirez-vous élargir vos connaissances en matière de premiers secours? Voulez-vous apporter des premiers secours de haute qualité dans votre entreprise? Voulez-vous pouvoir apporter votre aide aux sauveteurs professionnels? Avec notre formation vous pouvez acquérir des connaissances élargies en matière de premiers secours afin d assumer des fonctions spéciales dans votre profession et dans les loisirs. Cela est le niveau le plus élevé de la formation de non-professionnels dans le domaine du sauvetage. Objectifs Vous pouvez acquérir des connaissances élargies en matière de premiers secours. En cas d accident ou de maladie, vous pouvez introduire les mesures optimales compte tenu de l évaluation différenciée de la situation et des moyens disponibles. Vous constituez le trait d union avec les secours professionels et pouvez assister le personnel diplômé ou le médecin dans l accomplissement des interventions extra-cliniques. Conditions d admission pour la partie I Accomplissement du niveau 2 (pas plus ancien que 5 ans) Attestations BLS-AED valides Conditions d admission pour la partie II Accomplissement de la partie I Premiers secours pour des tâches spécifiques ou Cours de sanitaires d entreprise partie I ou cours d aide de transport partie I Attestations BLS-AED valides Groupe cible Sanitaires d entreprises bénévoles ou professionnels futurs collaborateurs/trices du service de sauvetage Sanitaires des sapeurs-pompiers, patrouilleurs de pistes, maîtres-nageurs, sauveteurs alpines Samaritains/es, moniteurs/rices de cours/section ASS Durée 6 jours sans interruption ou répartis en deux blocs de 3 jours Contenus de la formation Concept d alarme/infirmerie/matériel de sauvetage Pouls/mesure de la pression sanguine Urgences cardiaques/troubles respiratoires Accidents de chimie et d électricité Traumatologie (tête/dos/extrémités) Autoprotection/hygiène/infections Diabète mellitus/mesure du taux de sucre sanguin Fractures/luxations/connaissances des pansements Hémostase/soins des blessures/urgences thermiques Gynécologie/urgences chez les enfants Assistance à l intubation et lors de perfusions Maladies neurologiques Psychologie/stress Formation Défibrillation Automatique Externe Cours réanmation (BLS-AED) (selon SRC) Si la circulation sanguine s arrête brusquement, il faut aussi rapidement que possible la remettre en fonctionnement. Des études récentes l ont révélé: en cas d arrêt du système cardio-vasculaire avec fibrillation ventriculaire, plus vite on procède à une défibrillation, plus élevées sont les chances de survie pour le patient. Objectifs Vous appliquez correctement le schéma BLS-AED et connaissez l algorithme. Vous exécutez correctement la Réanimation cario-respiratoire et faites un usage correct de l appareil DAE. Grâce à ce cours, vous pouvez acquérir des connaissances de base élargies en matière de réanimation Conditions Aucune Groupe-cible Sanitaires d entreprises bénévoles ou professionnels futurs collaborateurs/trices du service de sauvetage Sanitaires des sapeurs-pompiers, patrouilleurs de pistes, maîtres-nageurs, saveteurs alpines Samaritains/es, moniteurs/rices de cours/section ASS Recommandation Le SRC recommande de suivre les cours de recyclage en l espace de deux ans. Durée 6 heures Cours de recyclage ASS Formation continue ASS (Niveau 2 et 3) Dans le cadre de cours d un jour, nos cours de recyclage vous donnent la possibilité de rafraîchir la matière apprise au moyen d exercices pratiques et de l utilisation des moyens auxiliaires divers. Grâce à une formation continue, vous restez toujours au courant des dernières acquisitions et pouvez acquérir de la sûreté dans les cas d urgence. Conformément aux normes de cours du système de cours, on suivra des formations continues régulières (au moins un jour par année) afin d assurer la validité de l attestation. Objectifs Rafraîchir les capacités Acquérir la sécurité pour les cas d urgence Condition Avoir accompli le Niveau 2 ou Niveau 3 Groupe-cible futurs collaborateurs/trices du service de sauvetage Sanitaires d entreprises bénévoles ou professionnels Samaritains/es, moniteurs/rices de cours/section ASS Sanitaires des sampeurs-pompiers, patrouilleurs de pistes, maîtres-nageurs, sauveteurs alpines Durée Thémes Pour des informations détailles le service Formations spécialisées est à votre entiere disposition.

11 App de premiers secours 11 Êtes-vous formé en premiers secours? Téléchargez maintenant l app de premiers secours gratuite! Conseils de prévention et checklists Instructions de premiers secours pas à pas Fonction appel de détresse intégrée Vidéos et animations Quiz interactif et bien plus encore Disponible sur App Store et Google Play. Cours premiers secours Cours de sauveteur et esauveteur Un savoir précieux en cas d urgence au millieu de la circulation routière et au quotidien. Cours de sauveteur - Refresher et erefresher premiers secours Rafraîchissement les connaissances de premiers secours. Cours Réanimation (BLS-AED) et eréanimation Apprendre à agir correctement lors d un arrêt cardiaque. Maîtriser la technique qui sauve la vie. Urgence che les enfants Un cours pour les parents, grandsparents et tous ceux qui sont souvent en contacte avec des enfants. Cours de samaritain Connaissances de base consernant les maladies courantes. Urgences dans le sport Premiers secours lors d accidents et de maladies durant l exercice d un sport. Soins à domicile en cas de risque de contagion Apprendre comment soigner les proches et amis à la maison. Cours OACP Premiers secours sur la route Cours pour les chauffeurs professionnels Formations spécialisées Le savoir comment faire en cas d urgence au poste de travail. Service des ventes Auprès du eshop de l Alliance suisse des samaritains vous trouvez les sparadraps, des défibrillateurs et beaucoup plus. i

12 12 Renseignements Renseignements et conseils Pour tous renseignements concernant la formation des sanitaires d entreprise ASS et pour les conseils sur l aménagement de l infirmerie, consulter spécialisées ou Alliance suisse des samaritains Martin-Disteli-Strasse Olten Téléphone Fax Organisation de sauvetage de la CRS Version août 2014

Premiers secours. Article 36

Premiers secours. Article 36 Commentaire de l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail Art. 36 Article 36 Premiers secours 1 Les moyens nécessaires pour les premiers secours seront disponibles en permanence, compte tenu des dangers

Plus en détail

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte Niveau 1 pour la formation de non-professionnels dans le domaine du sauvetage (Cours de sauveteur dans les situations différées et BLS 1 selon les normes SRC 2 ) 1. But général La formation de niveau 1

Plus en détail

Service Privé d ambulances 2010

Service Privé d ambulances 2010 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Service Privé d ambulances Codification NAA : 85.16 Codification ONS : 85.17 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS

Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS Équipements de sécurité et de premiers soins d urgence INDUSTRIE - BTP - COLLECTIVITÉS - BUREAUX - SERVICES - SANTÉ - LOISIRS - SPORTS catalogue 2011/2012 Trousses de secours Soins des yeux Sécurité et

Plus en détail

Tableau de correspondance

Tableau de correspondance TYPES ET CATEGORIES DE VEHICULES types de transport : - aide médicale urgente - sur prescription médicale ("non urgente") 3 catégories de véhicules A Ambulance de secours et de soins d urgence (ASSU) C

Plus en détail

Critères de classification hôtelière suisse

Critères de classification hôtelière suisse 1 1. Aspect extérieur du bâtiment Accès, parking, jardin, façade, fenêtres, balcons Signalisation / accès à partir des principaux axes routiers 2. Secteur de l entrée Largeur, paillassons, ambiance (éclairage,

Plus en détail

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise 10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise Premiers secours dans les entreprises «Obligations et solutions» par les Docteurs Roch Ogier et Frédéric Lador Êtesvous bien préparé? Saviezvous

Plus en détail

JORF n 0060 du 12 mars 2009. Texte n 18

JORF n 0060 du 12 mars 2009. Texte n 18 Le 16 mars 2009 JORF n 0060 du 12 mars 2009 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 10 février 2009 fixant les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectés aux transports sanitaires

Plus en détail

Gestion des urgences

Gestion des urgences Gestion des urgences - Semi-automatique - Primedic HeartSave PAD Défibrillateur semi-automatique Un arrêt cardiaque ne peut être évité, mais les conséquences, si! Avec le Primedic HeartSave PAD, vous possédez

Plus en détail

Fribourg, le 16 novembre 2011. Plan d engagement cantonal pandémie. Concept S1 Vaccination

Fribourg, le 16 novembre 2011. Plan d engagement cantonal pandémie. Concept S1 Vaccination Kantonales Führungsorgan KFO Protection de la population Bevölkerungsschutz Fribourg, le 16 novembre 2011 Table des matières A. Introduction - historique... 3 A.1. But du document... 3 A.2. Bases légales

Plus en détail

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES 1 ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES A. NETTOYAGE COURANT Il est effectué: en dernier lieu, Idéalement ½ heure minimum après la réfection du lit. en

Plus en détail

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne Êtes-vous prêt? Êtes-vous prêt? Nous avons tous vécu l expérience d une panne de courant. Bien que la plupart d entre elles ne durent pas longtemps, chaque famille doit dresser un plan d urgence, au cas

Plus en détail

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien Un cd-rom est inclus dans ce mode d emploi. Voir aussi notre site (peut être copié)

Plus en détail

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes 1. ENTRETIEN À L OUVERTURE D UNE SALLE D OPÉRATION NON UTILISÉE AU DELÀ DE 24 H Nettoyer les surfaces (table d opération, table d instruments, éclairage opératoire, appareil d anesthésie), avec un chiffon

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

Examen visual de la propreté

Examen visual de la propreté L'évaluation visuelle n'est qu'une des diverses méthodes servant à l'évaluation de l'efficacité du nettoyage. L'évaluation visuelle s'applique surtout à la surveillance des méthodes de nettoyage selon

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille SOMMAIRE I. L arrêt cardiaque extra-hospitalier. II. L arrêt cardiaque intra-hospitalier.

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

1 - PERSONNEL ET RATIO

1 - PERSONNEL ET RATIO l objet d une inspection par le ministère de la Famille et des. Il s agit d un aide-mémoire utile pour l amélioration continue de la 1 - PERSONNEL ET RATIO Ratio éducatrice/enfants de 1 pour 5 pour les

Plus en détail

Équipements de secours.

Équipements de secours. Information produit Équipements de secours. Défibrillateurs et oxygène médical pour chaque besoin. 2 Équipements de secours Table des matières PanGas Healthcare 4 Powerheart G DAE Powerheart G Équipement

Plus en détail

D I A B ÈTE D I A B E T E S

D I A B ÈTE D I A B E T E S D I A B ÈTE D I A B E T E S Diabète 1 de 10 06/2011 DIABÈTE Essais & Diagnostic Appareils de mesure de la glycémie 3 Bande de test 4 Solution de contrôle 5 Stylo autopiqueur 5 Lancette stérile à usage

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE)

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) IMPORTANT Lisez attentivement et intégralement le présent manuel d utilisation avant d utiliser l appareil pour la première fois. Les informations

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE APPEL D OFFRE POUR UN MARCHE DE NETTOYAGE Pouvoir adjudicateur Monsieur Bernard VALERO, ambassadeur de

Plus en détail

Premiers secours au travail

Premiers secours au travail Bien-être Premiers secours au travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale SERVICE PUBLIC FEDERAL EMPLOI,TRAVAIL ET CONCERTATION SOCIALE L administration centrale du SPF Emploi, Travail et Concertation

Plus en détail

L'oxygène. Rappel. plus d informations au : 02 54 21 97 39 ou par mail à : gaz-medicaux@spengler.fr

L'oxygène. Rappel. plus d informations au : 02 54 21 97 39 ou par mail à : gaz-medicaux@spengler.fr L'oxygène Spengler, fabricant français de matériel médical et établissement pharmaceutique distributeur en gros de gaz à usage médical, propose des ensembles de premiers secours conformes à la législation

Plus en détail

MATÉRIEL MÉDICAL ORTHOPÉDIE SANTÉ BIEN-ÊTRE CONFORT

MATÉRIEL MÉDICAL ORTHOPÉDIE SANTÉ BIEN-ÊTRE CONFORT MATÉRIEL MÉDICAL ORTHOPÉDIE SANTÉ BIEN-ÊTRE CONFORT Le meilleur pour votre santé à domicile RETROUVEZ VOTRE MAGASIN : 265 route de La Ciotat - 13400 Aubagne Confort et bien-être RÉÉDUCATION ET DÉTENTE

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

SERVICES GÉNÉRAUX ARMOIRES À PHARMACIE COFFRES DE SÉCURITÉ COFFRES DE DÉPÔTS DESTRUCTEURS D INSECTES ARMOIRES À CLEFS BOÎTIER POUR DÉFIBRILLATEUR

SERVICES GÉNÉRAUX ARMOIRES À PHARMACIE COFFRES DE SÉCURITÉ COFFRES DE DÉPÔTS DESTRUCTEURS D INSECTES ARMOIRES À CLEFS BOÎTIER POUR DÉFIBRILLATEUR SERVICES GÉNÉRAUX ARMOIRES À PHARMACIE COFFRES DE SÉCURITÉ COFFRES DE DÉPÔTS DESTRUCTEURS D INSECTES ARMOIRES À CLEFS BOÎTIER POUR DÉFIBRILLATEUR 89 90 9 9 93 94 88 CLINIX PORTE CLINIX PORTES réf R649

Plus en détail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail GUIDE PRATIQUE Guide des bonnes pratiques pour les restaurateurs Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail Restaurateurs Quelles Restaurateurs sont vos obligations? Quelles sont

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL

RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL NOVEMBRE 2012 33 RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL sur le postulat Philippe Ducommun et consorts concernant la défibrillation rapide et mise en place d'un réseau de premiers répondants Rappel

Plus en détail

GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION "GRAND MÉNAGE"

GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION GRAND MÉNAGE GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION "GRAND MÉNAGE" ORGANISATION DU TRAVAIL ET REVALORISATION DES PRATIQUES ANNEXE 19 CONSIGNE D'UTILISATION DE LA GRILLE L opération vise à dégager du temps afin de

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

ANNEXE 1 DU CCTP - DETAIL DES PRESTATIONS Appel d'offres ouvert n 2015-01 Nettoyage des locaux et des vitreries des bâtiments communaux

ANNEXE 1 DU CCTP - DETAIL DES PRESTATIONS Appel d'offres ouvert n 2015-01 Nettoyage des locaux et des vitreries des bâtiments communaux COMMUNE DE DRUMETTAZ CLARAFOND 102 Route du Chef Lieu 73420 DRUMETTAZ-CLARAFOND légende : =PERIODE SCOLAIRE = HORS PERIODE SCOLAIRE ANNEXE 1 DU CCTP - DETAIL DES PRESTATIONS Appel d'offres ouvert n 2015-01

Plus en détail

SÉCURITÉ, HYGIÈNE & CONFORT

SÉCURITÉ, HYGIÈNE & CONFORT SÉCURITÉ, HYGIÈNE & CONFORT ARMOIRES À CLÉS PORTE-CLÉS & CADENAS CAISSES & CASIERS À MONNAIE DÉTECTEURS DE FAUX BILLETS RAMASSE-MONNAIE SUPPORTS EXTINCTEURS CENDRIERS MURAUX PHARMACIE ESCABEAU ALU & REPOS-PIEDS

Plus en détail

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée

Plus en détail

RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS

RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS NOTE D'INFORMATION TECHNIQUE N.I.T.N 330 2008 RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS VEHICULE DE SECOURS ET D ASSISTANCE AUX VICTIMES Note d'information technique

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Les principales

Plus en détail

Assurance de soins de longue durée

Assurance de soins de longue durée Assurance de soins de longue durée Feuille de renseignements à l intention du conseiller ne pas remettre au demandeur Ce que vous devez faire avant de remettre un formulaire de demande de règlement au

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

Un choc pour une vie!

Un choc pour une vie! www.cardiouest.fr Un choc pour une vie! Spécialiste Défibrillateurs Formations 1ers Secours 6, rue Eugène Quessot 35000 RENNES Tél : 02 30 96 19 53 Mail : info@cardiouest.fr CardiAid est conçu pour rendre

Plus en détail

Plateaux de bureau, bureaux

Plateaux de bureau, bureaux LOT 1 Siège central de Fedasil Plateaux de bureau, bureaux SOLS 2x par an Dépoussiérer tous les sols à l aide d un balai muni de voiles imprégnés Enlever les taches éventuelles sur les sols Aspirer à fond

Plus en détail

1 Organiser et gérer. son poste de travail

1 Organiser et gérer. son poste de travail 1 Organiser et gérer son poste de travail r é f é r e n t i e l Modes de contamination (contamination initiale) Hygiène du personnel Prévention des risques professionnels Situation Dès son arrivée dans

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 1 Etat des lieux Prévalence MRSA en 2007-2008 = 12% Formation en

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

CATALOGUE. Oxygénothérapie Débitmètres - Aspiration

CATALOGUE. Oxygénothérapie Débitmètres - Aspiration CATALOGUE Oxygénothérapie Débitmètres - Aspiration REF. DESIGNATION 3 LT/MIN SANS Y30A-3L DESCRIPTIFS : Boîtier à agencement vertical + 4 Roulettes Filtres Accessibles Débitmètre Réglable Variateur de

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31 Code : PR-DSI-000-31 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par : Diane Benoit Présentée et adoptée au comité de direction le : 16 janvier 2013 Entrée en vigueur le :

Plus en détail

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE Directives pour: Economes Cuistots Personnel auxiliaire cuisine Personnel auxiliaire d'entretien par Luk Wullaert Federaal Agentschap voor de Veiligheid van de Voedselketen

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale

CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale CCTP Annexe I - Page 1 sur 18 CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale 1 Salle Polyvalente Périodes d ouverture : ouvert 48 semaines fermé de mi

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

Trucs et Astuces Long voyage. Document préparé par Lucie Lelièvre

Trucs et Astuces Long voyage. Document préparé par Lucie Lelièvre Trucs et Astuces Long voyage Document préparé par Lucie Lelièvre TRUCS ET ASTUCES 1. S habiller en pelures d oignon afin de réduire au minimum la quantité de vêtements à transporter. 2. Trousse de documents

Plus en détail

Défibrillateur Cardiaque Automatisé

Défibrillateur Cardiaque Automatisé Défibrillateur Cardiaque Automatisé Décret n 2007-705 du 4 mai 2007 : autorise toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur pour sauver des vies. Def-i Accessible au grand public, ce

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

les secouristes! Perspectives pour

les secouristes! Perspectives pour Perspectives pour les secouristes! Ce système mobile d informations permet aux secouristes d extraire les victimes rapidement et en toute sécurité des voitures accidentées! Ce logiciel permet la formulation

Plus en détail

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Assuré et rassuré. Dangers gravitationnels Directives pour votre sécurité Dans le cadre du traitement de dommages naturels, l AIB

Plus en détail

BATIMENT DE RECEPTION SALLE

BATIMENT DE RECEPTION SALLE BATIMENT DE RECEPTION SALLE 1 1 lot de 29 tables pieds en métal et plateaux stratifiés, 20 chaises pliantes en bois, 30 chaises diverses, le tout très vétuste 2 1 meuble hauteur d'appui en inox avec 2

Plus en détail

ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives)

ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives) ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives) TOUS LES JOURS Accueil : Hall d entrée et dégagements vers self : - Carrelage à balayer, lavage machine - Vider poubelles, changer

Plus en détail

Mannequin Ambu Airway Man + Mannequin Ambu SAM Mannequin Ambu Baby 6 Mannequin Ambu Junior Kyle 6

Mannequin Ambu Airway Man + Mannequin Ambu SAM Mannequin Ambu Baby 6 Mannequin Ambu Junior Kyle 6 Catalogue d entraînement NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU Sommaire GAMME URGENCES Tableau récapitulatif des mannequins Ambu Système hygiénique breveté Ambu Peau de visage Ambu et - compatible avec l utilisation

Plus en détail

Etat des lieux de l'héliotrope d'orliénas

Etat des lieux de l'héliotrope d'orliénas Coursive accueil clé n C Responsable : - Date 1 : - Date 2 : 11 11 1 1 Cendrier 1 1 Coursive Espace scénique 3 3 Accueil 2 2 Tapis parapluie 2 Panneaux info Héliotrope 4 4 Billetterie Vestaire 1 1 saloon

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE?

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? Attention! Ne frottez pas la plaie, tamponnez-la le plus possible. Le frottement est douloureux et peut aussi endommager encore plus les tissus. N utilisez jamais un tampon d

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

1. Portes automatiques, descriptif asservissements feux des portes automatiques

1. Portes automatiques, descriptif asservissements feux des portes automatiques 1. Portes automatiques, descriptif asservissements feux des portes automatiques Pour les portes coulissantes automatiques qui doivent également servir de portes d évacuation et de fermeture coupe-feu,

Plus en détail

Fauteuil dentaire monté vers le haut, Modèle CARE-22

Fauteuil dentaire monté vers le haut, Modèle CARE-22 Fauteuil dentaire monté vers le haut, Modèle CARE-22 Fauteuil dentaire monté vers le haut, Modèle CARE-22 Réf. SOC-RYS-301017 Caractéristique : Système d exploitation à main monté vers le haut, design

Plus en détail

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE 185 Allée la Prazine 74120 Praz sur Arly INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE WC Visiteur : 1 Placard bas. 1 Poubelle. 1 Balai + porte balai. 1 Porte papier WC.1 Porte serviette + 2 essuie main. Entrée : Placard

Plus en détail

Nos politiques CATALOGUE DES AIDES COMPENSATOIRES. Programme d aides techniques en appareillage Clientèle des adultes et des aînés

Nos politiques CATALOGUE DES AIDES COMPENSATOIRES. Programme d aides techniques en appareillage Clientèle des adultes et des aînés Nos politiques CATALOGUE DES AIDES COMPENSATOIRES Programme d aides techniques en appareillage Clientèle des adultes et des aînés Notre clientèle : Le Programme d aides techniques en appareillage fournit

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Conditions de réservation et Tarifs

Conditions de réservation et Tarifs LE DOMAINE DE LA FERME DE GRISIEN DESCRIPTION DES LIEUX Conditions de réservation et Tarifs Avec la réservation de la salle (le week-end) sont automatiquement compris dans la location : l office, le vestiaire,

Plus en détail

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ 2015-2016 AXSOL importe et distribue des solutions alternatives d accessibilité et de sécurité et intervient auprès des commerces, collectivités,

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

CATALOGUE 2015. www.sapy-secours.com

CATALOGUE 2015. www.sapy-secours.com CATALOGUE 2015 www.sapy-secours.com Qui alerter en cas d urgence? Centres Anti poisons Région Haute Normandie, Nord, Pas de Calais, Picardie : Centre de Lille : 08 00 59 59 59 Bretagne, Basse Normandie,

Plus en détail

EBOLA - épidémie 2014 - Transport en ambulance d'un cas suspect

EBOLA - épidémie 2014 - Transport en ambulance d'un cas suspect Virus Ebola Transmission : de personne à personne lors de contact avec liquides biologiques du malade (sang, excréments, vomissures, urine, salive, sperme). Incubation : de quatre à dix jours, au max 21

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS ANNEE 1 - NETTOYAGE COURANT VIDAGE ET ESSUYAGE HUMIDE DES CORBEILLES ESSUYAGE DES BUREAU ET TABLES ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS DANS PC SECURITE DANS SAS ACCES A COUR ESSUYAGE

Plus en détail

Centre SSR - EHPAD La Chimotaie B.P. 10014 85613 CUGAND Montaigu Cedex

Centre SSR - EHPAD La Chimotaie B.P. 10014 85613 CUGAND Montaigu Cedex Centre SSR - EHPAD 85613 CUGAND Montaigu Cedex SSR (orientation en rééducationréadaptation) SSR (orientation en cancérologie et soins palliatifs) SSR polyvalents Secrét. Médical : 02.51.45.68.23 Secrét.

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation. Le secourisme facile

Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation. Le secourisme facile LIFEPAK CR Plus DEfibrillateur Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation Le secourisme facile L arrêt cardiaque brutal frappe sans prévenir. LA MORT SUBITE Frappe sans prévenir.

Plus en détail

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Dans le cadre des exigences de qualité posées, l on aimerait savoir dans quelle mesure le nettoyage et la désinfection des ambulances suffisent

Plus en détail

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ AXSOL importe et distribue des solutions alternatives d accessibilité et de sécurité et intervient auprès des commerces, collectivités,

Plus en détail

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.*

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* *Application de l arrêté du 21 mars 2007, de l arrêté du 1er août 2006 et de

Plus en détail

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e)

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) Préambule Ce document est un outil pour vous permettre de réfléchir aux dangers éventuels de votre environnement professionnel.

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail