Objectifs pédagogiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs pédagogiques"

Transcription

1 LE CIRCUIT DU MÉDICAMENT Dr Mathieu Guerriaud Pr Sylvette Huichard

2 Objectifs pédagogiques

3 Objectifs professionnels

4 Un circuit pas comme les autres

5 Les grandes étapes

6 Un circuit de distribution classique Fabricant Distributeur en gros s premières es, peintures Distributeur au détail Consomm

7 Un circuit de distribution classique Ordonnance n du 1 décembre 1986relative àla libertédes prix et de la concurrence.

8 Un circuit de distribution pharmaceutique Laboratoire pharmaceutique Grossiste Répartiteur s premières ce active, excipient Pharmacie D officine Patie

9 Un circuit de distribution pharmaceutique Ordonnance n du 1 décembre 1986relative àla libertédes prix et de la concurrence.

10 Dans le détail Établissements de soins Grossiste Répartiteur PUI Patient oire pharmaceutique Vente directe Pharmacie D officine Patient

11 Un circuit sous haute protection

12 Un circuit sous haute protection Les établissements pharmaceutiques

13 Les établissements pharmaceutiques Etablissement pharmaceutiques Laboratoire pharmaceutique Grossiste Répartiteur Pharmacie D officine Patient Répertoire national

14 Les établissements pharmaceutiques : le fabricant ratoire pharmaceutique

15 Les établissements pharmaceutiques : le fabricant et ses obligations ratoire pharmaceutique

16 Les établissements pharmaceutiques : le fabricant et son pharmacien responsable LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE FABRICANT Site A Site B Site C Article R Site D National Local

17 Le pharmacien responsable et ses missions La fabrication Le transport Le pharmacien responsable partic aux délibérations des organes de gestion, d'administration, de direc ou de surveillance Il participe àl'élaboration du programme de recherches et d'études Il signe les dossiers d AMM L'information La pharmacovigilance Le suivi et le retrait des lots Surveille la contrefaçon

18 Les établissements pharmaceutiques : le grossiste ossiste Répartiteur

19 Les établissements pharmaceutiques : le grossiste et ses obligations ossiste Répartiteur

20 Conclusion Un monopole de fabrication/distribution

21 Un circuit sous haute protection La pharmacie d officine

22 La pharmacie d officine Pharmacie D officine

23 La pharmacie d officine : une équipe Pharmacie D officine

24 Mais que retrouve-ton dans une pharmacie? Réservé aux pharmacies PHARMACIE Médicament Peut se retrouver ailleurs

25 La dispensation du médicament Une activité réservée au pharmacien 1 L'analyse pharmaceutique de l'ordonnance médicale si elle existe ; 2 La préparation éventuelle des doses à administrer ; DISPENSATION Article R CSP 3 La mise à disposition des informations et les conseils nécessaires au bon usage du médicament.

26 Avant toute remise d un médicament

27 Le pharmacien titulaire

28 L officine L

29 Une profession libérale à expression commerciale Un pharmacien ne peut pas confier l exploitation de son officine àun autre pharmacien Ne peut être propriétaire que d une seule officine Propriétéde l officine Exercice personnel Consiste pour le pharmacien à préparer et à délivrer luimême les médicaments ou à surveiller attentivement l exécution de tous les actes pharmaceutiques qu il n accomplit pas lui-même. Diplôme Indépendance Dr en pharmacie Relation de confiance avec le patient Inscrit àla section A de l Ordre L officine, fonds de commerce, ne peut être la propriété d un non diplômé

30 Le pharmacien adjoint

31 Des collaborateurs sous surveillance

32 EVOLUTION DANS UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE ET EUROPÉEN

33 Des restructurations par nécessité économique

34 Vers une nécessaire concentration: fusions, acquisitions

35 Réglementations limitatives

36 Le patient consommateur devient parfois le payeur

37 Des modèles européens différents

38 Un marchéeuropéen et international

39 une harmonisation européenne des statuts Liberté de choix de l Etat Membre Directive 2001/83/CE instituant un code communautaire relatif aux médicaments àusage humain article 71 et 72 (modifiée par la Directive 2004/27/CE du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004)

40 Des circuits de distribution différents HÔPITAL

41 Organisation de l officine en France la vitrine L intérieur Derrière le comptoir

42 Médicaments accessibles au public

43 Le patient fait un choix contrôlé

44 Sur une liste établie par le directeur de l ANSM Devant le comptoir : Derrière le comptoir : Dans les tiroir Médication officinale Médicament conseil Médicaments lis PMF PMO

45 conclusion

46 La France préconise son circuit sécurisé Le vilain petit canard de l Europe Dans l intérêt de la santé publique

47 Quizz

48 omment s appelle le distributeur de médicament 0% A. Le distributeur répartiteur 8% B. Le grossiste distributeur 12% 19% C. Le grossiste répartiteur 62% D. Le distributeur grossiste E. Le livreur répartiteur

49 uel produit ne peut-on pas voir en pharmacie 0% 0% 0% 0% A. Un médicament B. Un complément alimentaire C. Une brosse à dent D. Un produit pour laver le sol E. De l au minérale 100%

50 omment s appelle les médicaments devant le comptoir A. La médication officinale 29% 32% B. Les médicaments conseils C. Les Médicaments PMF 32% 0% D. Les médicaments PMO E. La médication familiale 7%

51 installation des pharmacies 0% 0% 8% 0% A. Est libre B. Est fonction du nombre de médecins C. Est fonction du nombre d habitants 92% D. Est fonction de la surface de la commune E. Est fonction du nombre d IDE à proximité

52 eaders des participants ts Participant Points Participant 5EF8EF 5EF90B 5EF922 5EF9C2 5EFA22

LE CIRCUIT DU MÉDICAMENT. Dr Mathieu Guerriaud Pr Sylvette Huichard

LE CIRCUIT DU MÉDICAMENT. Dr Mathieu Guerriaud Pr Sylvette Huichard LE CIRCUIT DU MÉDICAMENT Dr Mathieu Guerriaud Pr Sylvette Huichard Objectifs pédagogiques Mettre en évidence les aspects réglementaires spécifiques de la distribution du médicament Décrire les opérateurs

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Présentateur: Dr ALLANI HUGUES Directeur Agence centrale UBIPHARM-CI Cadre réglementaire des Bonnes pratiques Notre référentiel

Plus en détail

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS LA PHARMACIE : UNE, DES MÉTIERS TOUS LES MÉTIERS DE LA PHARMACIE SUR WWW.ORDRE.PHARMACIEN.FR Dr Gérard NOËT Pharmacien biologiste médical à Paris Pourquoi choisir «Pharmacie»? La Santé est un secteur d

Plus en détail

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : Quelle mise en œuvre pour les pharmaciens? 2 Sylvère QUILLEROU Membre du

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière Règlement grand-ducal du 1er mars 2002 relatif à la pharmacie hospitalière et au dépôt hospitalier de médicaments. - base juridique: L du 28 août 1998 (Mém. A - 78 du 18 septembre 1998, p. 1564) L du 19

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Présenté par Dr IBRAHIMA DIA

Présenté par Dr IBRAHIMA DIA Atelier sur l assurance de qualité des produits de santé reproductive au Sénégal Dakar, Sénégal, 12, 13, 14 Février 2014 Présenté par Dr IBRAHIMA DIA Organisation: Duopharm sa Pharmacien Responsable -

Plus en détail

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie FORUM NATIONAL DE LA PHARMACIE - 10 janvier 2009 PLAN Introduction I- Les différents

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION NORDPAS-DE-CALAIS ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 A B C D E G H DONNÉES GÉNÉRALES Nombre d inscrits physiques 4 470 (4 445 en 2013, +0,6%) Inscriptions nouvelles

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013. Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS

E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013. Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013 Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS 22/11/2013 www.ulys.net - www.droit-technologie.org - ULYS 2012 1 E-PHARMACIE: QUEL CADRE JURIDIQUE

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006)

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006) «L AVENEMENT DU MEDICAMENT GENERIQUE ET LES EVENTUELLES MESURES D ACCOMPAGNEMENT. QUELLES INCIDENCES POSSIBLES SUR LA VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DE LA PHARMACIE D OFFICINE? Abderrahim Derraji Rédacteur

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

LA E-PHARMACIE ET LE MODÈLE FRANÇAIS

LA E-PHARMACIE ET LE MODÈLE FRANÇAIS LA E-PHARMACIE ET LE MODÈLE FRANÇAIS Intervention «Pharmacie en ligne» 11/01/2012 PHARMADOMICILE EN 2011 : 812 36.054 Pharmacies Ordonnances envoyées 652.389 Messages sécurisés échangés 15.652 87.357 Produits

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

Présentation aux porteurs de projet DMP

Présentation aux porteurs de projet DMP Présentation aux porteurs de projet DMP Contacts projet Jean-Luc Audhoui Alain Delgutte Sylvain IEMFRE 06 61 63 62 47 siemfre@ordre.pharmacien.fr Olivier PORTE 06 62 72 69 82 oporte@ordre.pharmacien.fr

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 14-A-15 du 9 octobre 2014 relatif à un projet de décret concernant l obligation de certification des logiciels d aide à la prescription médicale et des logiciels d aide à la

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE. Cespharm

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE. Cespharm REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE Cespharm Comité d éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française - CESPHARM - Règlement

Plus en détail

MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE. Diplôme d université - 2013/2014 UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES

MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE. Diplôme d université - 2013/2014 UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES Diplôme d université - 2013/2014 MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE jeffersondu13 - Fotolia. UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES OBJECTIFS DE LA FORMATION Permettre

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Catherine Nelken Avocat Associée BMH AVOCATS La délégation de pouvoir Mode d organisation de l entreprise Mode de répartition des

Plus en détail

Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine

Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine Ayant peu d informations sur ce stage de 6 ème année officine, l ANEPF souhaite consulter le plus grand nombre d étudiants de 6 ème année

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015 RÉGION ALSACE PANORAMA ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015 A B C D E G H DONNÉES GÉNÉRALES Nombre d inscrits physiques 1 954 (1 941 en 2013, +0,7%) Inscriptions nouvelles 61 (65 en

Plus en détail

DOCTEUR EN PHARMACIE. Coordonnées. Objectif professionnel. Expériences professionnelles. PHARMACIEN ATTACHE CH HAUTMONT (Depuis Septembre 2009)

DOCTEUR EN PHARMACIE. Coordonnées. Objectif professionnel. Expériences professionnelles. PHARMACIEN ATTACHE CH HAUTMONT (Depuis Septembre 2009) DOCTEUR EN PHARMACIE Laurence DELSART (41 ans) Coordonnées Laurence DELSART 118 CHAUSSE BRUNEHAUT 59530 ENGLEFONTAINE - FRANCE Tél : O614788282 laurence.delsart@hotmail.fr Expériences professionnelles

Plus en détail

Martine DELETRAZ-DELPORTE

Martine DELETRAZ-DELPORTE U6 - Le Droit pharmaceutique Chapitre 3 : Les produits de santé : Les modalités de leur commercialisation Martine DELETRAZ-DELPORTE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Article premier - Les dispositions du présent code s'imposent à tous les pharmaciens inscrits au tableau de l'ordre.

Article premier - Les dispositions du présent code s'imposent à tous les pharmaciens inscrits au tableau de l'ordre. CODE DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUE Décret n 75-835 du 14 novembre 1975 portant code de déontologie pharmaceutique (JORT du 25 novembre 1975, p. 2520 à 2522) Article premier - Les dispositions du présent

Plus en détail

BIENVENUE Conférence du CEGENA-CGP

BIENVENUE Conférence du CEGENA-CGP BIENVENUE Conférence du CEGENA-CGP Intervenants Bruno BOIRIE Expert-comptable Bordeaux Carole PAUTREL-GLEZ Expert-comptable Rennes «des libéraux au service des libéraux!» La force et la proximité d un

Plus en détail

EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO. Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk

EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO. Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk AEDES - 1 Présentation de la CAMEG Conclusions de l étude de faisabilité (année 2000) sur l approvisionnement en MEG des pharmacies

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM PROCEDURE D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM CENTRE D'INFORMATION PHARMACOTHERAPEUTIQUE NOUAKCHOTT SEPTEMBRE 2014 DR. BRAHIM ABAD DPL PLAN INTRODUCTION LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI 2210/2010

Plus en détail

LE DROIT A LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL Fès, le 26 Janvier 2008 LE PHARMACIEN: UN MAILLON DANS LA CHAÎNE DE LA SANTÉ NOTRE PASSE PREHISTOIRE Maladie surnaturelle (punition) Diagnostic: confession

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Supply Chain une activité très réglementée Dossier enregistrement Fabricants de Principes

Plus en détail

Distribution des médic@ments

Distribution des médic@ments 2 ème Conférence Annuelle 1/2 journée, 3 Autorités 13 retours d expérience Distribution des médic@ments La filière pharmaceutique à l épreuve des dernières avancées réglementaires, logistiques et du marketing

Plus en détail

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------------------- Un Peuple-Un But-Une Foi ORDRE DES PHARMACIENS ------------------------- ------------------------------------ CONSEIL NATIONAL

Plus en détail

L O I S. Aouel Chaâbane 1429 3 août 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 44

L O I S. Aouel Chaâbane 1429 3 août 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 44 3 L O I S Loi n 08-13 du 17 Rajab 1429 correspondant au 20 juillet 2008 modifiant et complétant la loi n 85-05 du 16 février 1985 relative à la protection et à la promotion de la santé. Le Président de

Plus en détail

Formation à la chaîne du froid Un nouveau contexte, des nouveaux enjeux Un sujet difficile Pour le professionnel de santé Manque de formation initiale (UFR) Sensibilisation amorcée mais à poursuivre Supports

Plus en détail

Chapitre 15 Se mettre en conformité suite à une inspection en officine

Chapitre 15 Se mettre en conformité suite à une inspection en officine Chapitre 15 Se mettre en conformité suite à une inspection en officine 1- Pourquoi? Je pensais faire de la Qualité à l officine : - J avais mis en place des procédures (Confort au comptoir, gestion des

Plus en détail

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RACHID LAMRINI Président du Nador, le 27 décembre 2014 1 RUPTURES D APPROVISIONNEMENT Reconnues comme un problème mondial par l OMS L ampleur prise ces dernières années en

Plus en détail

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Vincent BOUDY Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Agence générale des équipements & produits de santé -

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L'établissement d'hébergement pour personnes

Plus en détail

HISTOIRE DE COOPER PHARMA

HISTOIRE DE COOPER PHARMA Siège 1933 Siège 2013 Cooper Maroc avec pour vocation initiale la distribution au Maroc de médicaments HISTOIRE DE COOPER PHARMA est devenu fabricant et distributeur de médicaments et a acquis une expertise

Plus en détail

INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux

INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux Le 15 octobre 2014 Circulaire n 14-0312 DIRECTION DES AFFAIRES GENERALES, Index de la table des matières INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux Destinataires prioritaires

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS FORMATION DU MONITEUR Paru dans Le Moniteur des Pharmacies: N 2928 du 07/04/2012 Le Moniteur des Pharmacies - 2012

LES RENDEZ-VOUS FORMATION DU MONITEUR Paru dans Le Moniteur des Pharmacies: N 2928 du 07/04/2012 Le Moniteur des Pharmacies - 2012 Page 1 of 8 LES RENDEZ-VOUS FORMATION DU MONITEUR Paru dans Le Moniteur des Pharmacies: N 2928 du 07/04/2012 Le Moniteur des Pharmacies - 2012 Le Moniteur des Pharmacies Bibliothèque : Cahier I Rubrique

Plus en détail

La vente de médicaments en ligne

La vente de médicaments en ligne Bruxelles 04/12/2015 La vente de médicaments en ligne Camille Bourguignon Avocat au barreau de Paris camille.bourguignon@ulys.net www.ulys.net 1 Ulys, en quelques mots 2 Table des matières QUOI? QUI? COMMENT?

Plus en détail

L ACQUISITION D UNE OFFICINE DE PHARMACIE. L Expert-comptable : un partenaire Å privilçgier

L ACQUISITION D UNE OFFICINE DE PHARMACIE. L Expert-comptable : un partenaire Å privilçgier MEMOIRE PRESENTÄ EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÇME D EXPERTISE-COMPTABLE L ACQUISITION D UNE OFFICINE DE PHARMACIE Session novembre 2007 Sabrina DELASALLE Epouse DELAUNAY SOMMAIRE Page LEXIQUE des abräviations

Plus en détail

UE 6 Initiation à la connaissance du médicament

UE 6 Initiation à la connaissance du médicament UE 6 Initiation à la connaissance du médicament MÉDICAMENT ET MONOPOLE PHARMACEUTIQUE Pr Marine AULOIS-GRIOT Laboratoire de Droit et Économie Pharmaceutiques Unité INSERM 657 INTRODUCTION Monopole : situation

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 SECTION A SECTION B SECTION C SECTION D SECTION E SECTION G SECTION H DONNÉES GÉNÉRALES CHIFFRES CLÉS Nombre d inscrits

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle dermo-cosmétique pharmaceutique

Certificat de Qualification Professionnelle dermo-cosmétique pharmaceutique Certificat de Qualification Professionnelle dermo-cosmétique pharmaceutique Le CQP dermo-cosmétique pharmaceutique a été mis en place par la CPNEFP de la Pharmacie d Officine pour garantir la maîtrise

Plus en détail

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Dr Luc BESANÇON Sommaire 1. Le contexte 2. Les nouveaux champs d activités des pharmaciens 3. Vers de nouveaux métiers

Plus en détail

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO PRESENTATION DU CURRICULUM HARMONISE PAR DR LAOPAN JEAN PARE PRESIDENT DE L ONPBF PRESIDENT DE L IOPA Plan de Présentation Contexte et justification I. CEDEAO

Plus en détail

PORTAIL DP RAPPELS DE LOTS

PORTAIL DP RAPPELS DE LOTS PORTAIL DP RAPPELS DE LOTS Jean-Pierre PACCIONI Liens d intérêt directs GlaxoSmithKline : Pharmacien Responsable - Vice Président Affaires Pharmaceutiques Président Section B de l Ordre des Pharmaciens

Plus en détail

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Introduction SV = substances naturelles ou chimiques susceptibles d entrainer des effets dangereux pour la sante Réglementation très stricte qui dépend de leur

Plus en détail

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06 O2 DISTRIBUTION DE L OXYGENE A USAGE MEDICAL FORMATION Marina GERVAIS Pharmacien Responsable ALAIR & AVD Version PS-01 01/02/06 Oxygène: médicament L Oxygène est un médicament : - il appartient donc AU

Plus en détail

Enjeux et Perspectives

Enjeux et Perspectives Pr Lahouari ABED Dr Lotfi BENBAHMED Dr Amir TOUAFEK Président Vice Président Vice Président CONSEIL NATIONAL DE DEONTOLOGIE MEDICALE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS LOT LES VERGERS VILLA 65

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012

Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012 Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012 Notre mission à Madagascar s inscrit dans le cadre du projet pilote du programme de soutien de l association

Plus en détail

SOMMAIRE. L entreprise. Présentation de notre activité. Zoom sur Pharminfo.fr. Nos missions. Nos compétences. Répondre à vos objectifs

SOMMAIRE. L entreprise. Présentation de notre activité. Zoom sur Pharminfo.fr. Nos missions. Nos compétences. Répondre à vos objectifs group SOMMAIRE L entreprise Présentation de notre activité Zoom sur Pharminfo.fr Nos missions Nos compétences Répondre à vos objectifs Quelques références Nos partenariats Contact 04 06 16 18 19 20 21

Plus en détail

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir Plan du cours La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS Le Dossier Pharmaceutique Les systèmes de chiffrements de l'information Glossaire à retenir I - La carte SESAM VITALE En janvier 2004 déja 21600 officines

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

Académie nationale de Pharmacie

Académie nationale de Pharmacie Académie nationale de Pharmacie «Rôle du Pharmacien Correspondant» RAPPORT de l Académie nationale de Pharmacie Décembre 2009 SOMMAIRE RECOMMANDATIONS...2 INTRODUCTION...3 RAPPORT «Rôle du Pharmacien Correspondant»...4

Plus en détail

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat.

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CAS PRATIQUE : Vous êtes responsable d une boutique de textile mode. Vous devez vous approvisionner en textile

Plus en détail

Dynamique de l industrie pharmaceutique

Dynamique de l industrie pharmaceutique African Workshop on Technology Transfer for Local Manufacturing Capacity on Drugs and Vaccines Cape Town, South Africa. 10 and 11th december 2009 Dynamique de l industrie pharmaceutique l expérience de

Plus en détail

Convention EHPAD-Officine mise à jour 2014

Convention EHPAD-Officine mise à jour 2014 Convention EHPAD-Officine mise à jour 2014 Le management pharmaceutique des traitements médicamenteux Caroline Blochet R espect de la liberté et de la dignité des patients, assurance de la qualité et de

Plus en détail

journée ANTAB 21 octobre 2011

journée ANTAB 21 octobre 2011 Réingénierie du Diplôme d État de Technicien de Laboratoire Médical Françoise DEMOULIN Directrice de l Institut de Formation de Technicien de Laboratoire Médical : IFTLM d Amiens) Cadre règlementaire Cadre

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

«LA FEMME ET SON RÔLE AU SEIN DE LA FAMILLE : LE CONSEIL DU PHARMACIEN»

«LA FEMME ET SON RÔLE AU SEIN DE LA FAMILLE : LE CONSEIL DU PHARMACIEN» Vendredi 02 Octobre 2015 De 14H45 à 15H15 «LA FEMME ET SON RÔLE AU SEIN DE LA FAMILLE : LE CONSEIL DU PHARMACIEN» Dr. Fabienne BLANCHET Membre de l Académie Nationale de Pharmacie, directeur du comité

Plus en détail

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention

Plus en détail

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions CLCV Impasse Jonquet rue du Refuge 34000 Montpellier Tél. : 04 67 60 31 10 fax

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

La pharmacie en ligne, enjeux juridiques! Me Gérard CHEMLA!!

La pharmacie en ligne, enjeux juridiques! Me Gérard CHEMLA!! La pharmacie en ligne, enjeux juridiques Me Gérard CHEMLA Sommaire 1. Les règles posées par l arrêt DocMorris" 2. Sont mise en œuvre en Europe" 3. Mais la France reste sourde à l évolution" 4. Jusqu à

Plus en détail

PROGRAMMES (D.F.A.S.P. 1)

PROGRAMMES (D.F.A.S.P. 1) Université Paris-Sud FACULTÉ DE PHARMACIE DE CHÂTENAY-MALABRY PROGRAMMES 4 ème ANNÉE DE PHARMACIE 2d semestre (D.F.A.S.P. 1) (sous réserve de modifications) 2013-2014 M1S2 UE 52 Santé publique et Politique

Plus en détail

Le risque de contrefaçon dans l activité de recherche

Le risque de contrefaçon dans l activité de recherche Le risque de contrefaçon dans l activité de recherche Le risque d être un contrefacteur pendant une activité de recherche Le risque d avoir un contrefacteur après une activité de recherche I. Le risque

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria TRAÇABILITE Halim RECHAM Président GS1 Le GS1 DataMatrix t au service du Médicament Sommaire Définition du Médicament Le marché Algérien du médicament. La contrefaçon des médicaments et son impact sur

Plus en détail

L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES. Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net

L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES. Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES AFRIMED - TUNISIE Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net 1 Sommaire Introduction Evolution de l industrie pharmaceutique

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR

ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR 1960 Docteur Laghdaf Rhaouti Président du Conseil Régional R de l Ordre l des pharmaciens du Nord - Larache 7 février f 2007 - www.pharmacies.ma 1 Comparaison

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-149 du 26 octobre 2010 relative à la prise de contrôle conjoint de la société TyreDating par la Manufacture Française des Pneumatiques Michelin et Atiro Holding L

Plus en détail

La charte du pharmacien partenaire

La charte du pharmacien partenaire Partenariat Allianz/CNGPO La charte du pharmacien partenaire Fiche d identification du pharmacien Nom : Prénom : Adresse : Tél : E-mail : N ADELI : N R.I.B. (à joindre à la charte) : Conformément à la

Plus en détail

Dr Sabine Kopp Assurance de la qualité et innocuité des médicaments

Dr Sabine Kopp Assurance de la qualité et innocuité des médicaments La globalisation et son incidence sur les autorités réglementaires en matière de garantie de sécurité pour les patients, et le rôle de l'oms. Les difficultés rencontrées et à résoudre Dr Sabine Kopp Assurance

Plus en détail

Session 2 Le dernier kilomètre: presque arrivé! DERNIER KILOMETRE ou Définition : LAST MILE C est le trajet final sous température dirigée d un produit de santé thermosensible jusqu au dernier utilisateur

Plus en détail

Votre pharmacie à portée de main!

Votre pharmacie à portée de main! Votre pharmacie à portée de main! Envoyer la photo de votre ordonnance à votre pharmacien, recevoir des alertes pour le rappel de votre traitement, demander conseil à votre pharmacien... Avec l application

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

Guide de l achat public

Guide de l achat public Guide de l achat public Produits de santé en établissement hospitalier Groupe d étude des marchés Produits de Santé GEM-PS JUILLET 2012 VERSION: 5.1 AVERTISSEMENT Ce guide ne prétend pas répondre à toutes

Plus en détail

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine 1 sur 5 10/11/2013 15:42 NOTICE ANSM - Mis à jour le : 17/06/2011 Dénomination du médicament Encadré HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

Plus en détail

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques 1 BPEC : Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques Dr. Farshid Sadeghipour Pharmacie des HUG Auditoire de Pédiatrie P

Plus en détail

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010 Risques et dispositifs médicaux «Responsabilités encourues» 1 Le circuit du dispositif médical Responsabilité D.M. approche systématique approche du produit implique analyse des missions et responsabilités

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse Suppression de la vignette pharmaceutique au 1 er juillet 2014 Mardi 20 mai DOSSIER DE PRESSE -----------------------------------------------

Plus en détail

Projet de loi relatif à la santé

Projet de loi relatif à la santé Projet de loi relatif à la santé Synthèse des dispositions du projet de loi Le projet de loi de santé déposé le 15 octobre 2014 sur le bureau de l Assemblée nationale comporte 5 titres et 57 articles.

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC MODALITES D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC Séminaire sur la biodisponibilité et la bioéquivalence Direction du Médicament et de la Pharmacie INAS Rabat 9 et 10 décembre 2009 Dr. Abdelhakim Zalim

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

RECHERCHE ET CONTROLE

RECHERCHE ET CONTROLE RECHERCHE ET CONTROLE Intervenant : Sylvie Guyomard Sanofi Aventis Mme Guyomard nous a présenté ses activités ainsi que sa formation. 1- Fonction principale actuelle Mme Guyomard est responsable du laboratoire

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail