Jean Bigot Directeur adjoint

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean Bigot Directeur adjoint"

Transcription

1 RGDA 2013 R E V U E G É N É R A L E D U DROIT DES ASSURANCES N 2 Directeur Jean Bigot Directeur adjoint Jérôme Kullmann Secrétaire de Rédaction Richard Ghueldre

2 Sommaire Doctrine 259 Faut-il réformer le régime de responsabilité des constructeurs pour l adapter à la nouvelle réglementation thermique applicable aux bâtiments?, par Pascal Dessuet. 287 Maintien de la garantie décès des salariés : la recherche d un fait générateur est-elle nécessaire?, par Xavier Pignaud. Jurisprudence 1. Assurances en général 299 Déclaration du risque. Fausse déclaration intentionnelle. Moyen de preuve. Conducteur habituel. Aveu du souscripteur. Analyse nécessaire de l aveu. Analyse non menée. Article 455 du Code de procédure civile. Cassation. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 25 octobre 2012, pourvoi n o Exclusion. Caractère formel et limité. Exclusion des dommages résultant de l insuffisance soit d une réparation soit d une modification indispensable, notamment à la suite d une précédente manifestation d un dommage. Absence de toute définition précise des «réparations» ou «modifications indispensables» incombant à l assuré, «notamment à la suite d une précédente manifestation d un dommage». Exclusion ni formelle ni limitée. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o

3 250 Sommaire 305 Exclusion. Preuve de l existence de l exclusion. Production de la police par l assureur. Production de conditions générales dont il n est pas prouvé qu il s agisse d un extrait des conditions générales au contrat souscrit. Preuve de l exclusion (non). Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 25 octobre 2012, pourvoi n o Indemnité d assurance. Plafond. Indemnités versées supérieures au plafond. Renonciation de l assureur à se prévaloir du plafond pour d autres sinistres? Versements effectués dans le cadre de transactions. Assureur s étant prévalu du plafond. Renonciation (non). Cour de cassation (Ch. com.), 13 novembre 2012, pourvoi n o Prescription. 1) Impossibilité absolue d agir. Trouble mental. Action de la victime contre l assureur du responsable. Suspension de la prescription. Critères. Handicap sur le plan neuro-psychologique et psychologique. Baisse d efficience intellectuelle. Impossibilité de prendre des initiatives. 2) Impossibilité d agir. Impossibilité matérielle d agir en justice. Action de la victime contre l assureur du responsable. Départ de la prescription de l action en indemnisation (non). Victime non avisée de l audience pénale contre le responsable. Victime ne disposant pas de renseignements suffisants pour assigner l auteur de l accident. 1) Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 14 novembre 2012, pourvoi n o ) Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 22 novembre 2012, pourvoi n o Prescription. Interruption. Assignation en référé-expertise. Départ du nouveau délai biennal. Rapport déposé plus de deux années après. Assignation au fond délivrée par l assuré. Prescription acquise (oui). Point de départ du délai. Article L du Code des assurances. Prestations incapacités. Arrêt de travail. Assurance invalidité. Notification de la pension d invalidité. Connaissance, par l assuré, de son état avant le dépôt du rapport de l expert. Prise du cours de la prescription biennale (oui). Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 22 novembre 2012, pourvoi n o Sinistre. Preuve. Filature organisée par l assureur pour contrôler et surveiller les conditions de vie de la victime d un accident. Constats d huissier. Atteintes portées à la vie privée. Voie publique ou lieux ouverts au public, sans provocation à s y rendre. Atteintes non disproportionnées au regard de la nécessaire et légitime préservation des droits de l assureur et des intérêts de la collectivité des assurés. Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 31 octobre 2012, pourvoi n o Assurance automobile 332 Loi du 5 juillet Implication. Article 1 er de la loi. Conducteur victime de dommages par projection d un liquide corrosif sur le capot de sa voiture. Implication de son véhicule dans l accident (non). Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o

4 Sommaire Offre d indemnité. Responsabilité contestée par l assureur. Dispense de faire une offre (non). Validité des offres nulles. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 25 octobre 2012, pourvoi n o Vol du véhicule. Exclusion des dommages subis par les auteurs, coauteurs et complices du vol. Participation de la passagère à la réalisation du vol (oui). Exclusion opposable à ses proches (oui). Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 17 janvier 2013, pourvoi n o Assurance construction Attestation d assurance de responsabilité. Obligation d information et de conseil de l assureur. Responsabilité délictuelle de l assureur à l égard du maître d ouvrage et/ou de l assureur dommages ouvrage subrogé. 1) Cour de cassation (3 e Ch. civ.), 5 décembre 2012, pourvoi n o , 2) Cour de cassation (3 e Ch. civ.), 24 octobre 2012, pourvoi n o , 3) Cour de cassation (3 e Ch. civ.), 24 octobre 2012, pourvoi n o Assurance RC fabricant. Assurance de responsabilité décennale. Cour de cassation (3 e Ch. civ.), 21 novembre 2012, pourvoi n o Assurance dommages ouvrage. Cour de cassation (3 e Ch. civ.), 24 octobre 2012, pourvois n o et n o Assurances de personnes Assurance de groupe. Modification. Article L du Code des assurances. Question prioritaire de constitutionnalité. Atteinte au principe de liberté contractuelle (non). Question non sérieuse. Non-lieu à renvoi devant le Conseil constitutionnel. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o Assurance maladie. Incapacité temporaire de travail. Définition contractuelle. Impossibilité pour l assuré d exercer une quelconque activité professionnelle. Clause abusive car excluant presque toujours la garantie et accordant un avantage excessif à l assureur. Article L , al. 1 er, du Code de la consommation. Domaine d appréciation du caractère abusif des clauses. Définition de l objet principal du contrat (non). Adéquation du prix ou de la rémunération au bien vendu ou au service offert (non). Condition d exclusion de ces clauses : rédaction claire et compréhensible. Clause litigieuse rédigée de façon claire et compréhensible. Caractère abusif (non). Interprétation de la clause. Article L du Code de la consommation. En cas de doute, interprétation en faveur du consommateur ou du non-professionnel. Clause litigieuse rédigée de façon claire et compréhensible. Absence de doute. Interprétation (non). Adéquation des risques couverts à la situation personnelle de l assuré. Devoir de l assureur d éclairer l assuré. Responsabilité pour manquement à ce devoir (oui). Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o

5 252 Sommaire 370 Assurance de groupe employeur. Clause abusive. Garantie conventionnelle régie par le Code du travail et le Code de la Sécurité sociale. Risque d invalidité. Clause prévoyant la cessation des prestations en cas d attribution de la pension vieillesse de la sécurité sociale au titre de l inaptitude au travail. Clause abusive? Code de la consommation inapplicable. Cour de cassation (Ch. soc.), 21 novembre 2012, pourvoi n o Assurance sur la vie. Bénéficiaire. Révocation. Testament révoquant «toute disposition antérieure». Volonté de révoquer. Volonté certaine et non équivoque (non). Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 7 novembre 2012, pourvoi n o Assurance sur la vie. Communauté conjugale. Récompense. Article L du Code des assurances. Article 1437 du Code civil. Clause bénéficiaire : «son conjoint à défaut ses enfants». Prédécès du conjoint. Primes payées en deniers communs. Deniers ayant servi à acquitter une charge contractée dans l intérêt personnel du souscripteur. Recherche nécessaire. Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 19 décembre 2012, pourvoi n o Assurance sur la vie. Rapport à succession. Primes manifestement exagérées. Rapport des primes (oui). Rapport du capital (non). Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 19 décembre 2012, pourvoi n o Assurance sur la vie. 1 o Renonciation. Article L Remise de la note d information valant conditions générales. Reconnaissance, par l adhérent, de la remise. Cour d appel : reconnaissance de la réception d une note d information portant sur les dispositions essentielles du contrat, sur les conditions d exercice de la faculté de renonciation et sur le sort de la garantie décès en cas de renonciation, laquelle est liée au sort du capital investi. Renonciation exercée par l adhérent. Renonciation tardive. Adhérent débouté de sa demande. Cassation : note d information, document distinct des conditions générales et particulières du contrat, dont il résume les dispositions essentielles. 2 o Article L du Code des assurances. Responsabilité de la banque. Remise d un document : dispositions générales valant note d information. Document contenant les mentions requises par ce texte, distinct des conditions générales et particulières du contrat d assurances. Respect par la banque de son obligation d information (oui). Crédit in fine. Responsabilité de la banque. Client informé des risques de fluctuation des cours et des aléas inhérents à tout investissement en valeurs mobilières. Adaptation du montage proposé au client (oui). 1) Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o ) Cour de cassation (Ch. com.), 27 novembre 2012, pourvoi n o Assurance sur la vie. Souscripteur. Liquidation judiciaire. Rachat. Paiement au souscripteur. Caractère libératoire (oui). Cour de cassation (Ch. com.), 11 décembre 2012, pourvoi n o

6 Sommaire Assurances de responsabilité civile 396 Assurance de responsabilité médicale. 1) Action directe (RC). Victime contaminée lors d une transfusion sanguine. ONIAM seul tenu à indemnisation. Action directe de la victime contre l assureur du centre de transfusion (non). 2) ONIAM (RC). Recours contre l assureur de responsabilité de l EFS. ONIAM substitué à l EFS. Absence de condamnation de l EFS. Garantie de l assureur non ouverte. 1) Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 31 octobre 2012, pourvoi n o ) Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 28 novembre 2012, pourvois n o et n o Risque garanti. Activités de démarcharge bancaire. Responsabilité de l assuré engagée à l occasion d une opération de conseil et d assistance en matière de gestion de patrimoine. Activité non garantie. Cour de cassation (Ch. com.), 23 octobre 2012, pourvoi n o Assurances des risques divers 406 Assurance de protection juridique. Appréciation par l assureur de l opportunité d engager l action en justice souhaitée par l assuré. Droit de l assureur (oui). Désaccord avec l assuré. Procédure d arbitrage prévue par le contrat. Mise en œuvre de la garantie dépendant de la seule volonté de l assureur (non). Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o Assurance tous risques chantiers. Droit à l indemnité d assurance. Condition. Exécution des travaux de réparation (non). Conseil d État, 11 janvier 2013, pourvoi n o Émeutes. Exclusion légale. Article L du Code des assurances. Absence de clause contraire dans le contrat d assurance. Dommages causés par une personne dont l assuré est civilement responsable. Article L du Code des assurances. Application de l exclusion légale (oui). Présence d une clause contraire dans le contrat d assurance. Application de l exclusion légale (non). Plafond de garantie. Plafond écarté par la cour d appel en raison de l ampleur des dommages. Dénaturation de la clause relative au plafond. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 22 novembre 2012, pourvois n o et n o Assurance transport 423 Assurance de responsabilité du propriétaire du navire. Bénéfice de la limitation légale de responsabilité. Condition. Articles L et L du Code des transports. Article L du Code des assurances. Créances en relation directe avec l exploitation du navire. Constitution du Fonds de limitation. Faute intentionnelle ou inexcusable. Cour de cassation (Ch. com.), 11 décembre 2012, pourvoi n o

7 254 Sommaire 430 Assurance de responsabilité du propriétaire du navire. Assureur. Bénéfice de la limitation légale de responsabilité. Domaine. Bateaux de plaisance (oui). Condition. Articles L et L du Code des transports. Article L du Code des assurances. Constitution du Fonds de limitation par le propriétaire du navire. Cour de cassation (Ch. com.), 11 décembre 2012, pourvoi n o Intermédiaires d assurance 435 Agent général. Résiliation massive de contrats. Statut IARD article 16. Application (oui). Indemnité compensatrice. Évaluation. Cour de cassation (Ch. civ.), 28 novembre 2012, pourvoi n o Procédure 440 Correspondances. Courriels entre conseil de l assuré et conseil de l assureur. Absence de mention «officielle». Couverture par le secret professionnel (oui). Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 13 décembre 2012, pourvoi n o Expertise. Expertise ordonnée dans une instance. Prise en considération dans une autre instance. Conditions : versement régulier aux débats et soumission à la discussion contradictoire des parties. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 22 novembre 2012, pourvois n o et n o Intervention de l assureur au procès pénal. Instance pénale. Assureur ayant soulevé la nullité du contrat pour fausse déclaration intentionnelle. Jugement correctionnel de condamnation de l assureur à indemniser la victime. Action postérieure de l assureur en nullité du contrat d assurance pour fausse déclaration intentionnelle. Autorité de la chose jugée liée au jugement rendu par le tribunal correctionnel. Irrecevabilité de l action en nullité. Cour de cassation (2 e Ch. civ.), 6 décembre 2012, pourvoi n o Jugement étranger. Exequatur en France. Motivation de la décision étrangère. Motivation défaillante. Motivation complétée par les décisions postérieures à la saisine du juge de l exequatur. Impossibilité. Principe de la personnalité des peines et de la personnalité juridique distincte des personnes physiques et des personnes morales. Condamnations disproportionnées. Défaut de réponse à conclusions. Cour de cassation (1 re Ch. civ.), 7 novembre 2012, pourvoi n o

8 Sommaire Saisie et confiscation en matière pénale. Somme confiscable. Produit direct d infraction. Exception des biens susceptibles de restitution à la victime. Article du Code pénal. Articles et du Code de procédure pénale. Saisie spéciale d une créance figurant sur un contrat d assurance sur la vie. Garantie de l exécution de la peine de confiscation. Article , alinéa 2, du Code de procédure pénale. Effets de la saisie dans l attente du jugement sur le fond. Suspension des facultés de rachat, de renonciation et de nantissement de ce contrat ; interdiction de toute acceptation postérieure du bénéfice dudit contrat, l assureur ne pouvant plus consentir d avance au contractant (oui). Saisie des soldes de contrats d assurance sur la vie (non). Cour de cassation (Ch. crim.), 30 octobre 2012, pourvoi n o Documents Législation française 471 Devoir de conseil en assurance vie. Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie. Autorité de Contôle Prudentiel (ACP) Banque de France, 2013-R-01 du 8 janvier Garanties inconditionnelles de la COFACE. Arrêté du 28 février 2013 portant extension du bénéfice des garanties inconditionnelles de la COFACE aux organismes d assurance. JORF n o 0060 du 12 mars 2013.

9

Directeur Jean Bigot. Directeur adjoint Jérôme Kullmann. Secrétaire de Rédaction Richard Ghueldre

Directeur Jean Bigot. Directeur adjoint Jérôme Kullmann. Secrétaire de Rédaction Richard Ghueldre RGDA 2011 R E V U E G É N É R A L E D U DROIT DES ASSURANCES N 2 Directeur Jean Bigot Directeur adjoint Jérôme Kullmann Secrétaire de Rédaction Richard Ghueldre Sommaire Doctrine 363 Le nouveau droit français

Plus en détail

Jean Bigot Directeur adjoint

Jean Bigot Directeur adjoint RGDA 2013 R E V U E G É N É R A L E D U DROIT DES ASSURANCES N 3 Directeur Jean Bigot Directeur adjoint Jérôme Kullmann Secrétaire de Rédaction Richard Ghueldre Sommaire Doctrine 501 Contentieux en matière

Plus en détail

293 Les contrats à bonus de fidélité : état des lieux d un contrat controversé, par Sylvie Aubry-Quentin et Marc Thomas-Marotel.

293 Les contrats à bonus de fidélité : état des lieux d un contrat controversé, par Sylvie Aubry-Quentin et Marc Thomas-Marotel. Sommaire Doctrine 277 Le droit de rachat et l acceptation du bénéficiaire : la découverte simultanée de deux droits positifs, celui du passé et celui du futur, par Jérôme Kullmann. 293 Les contrats à bonus

Plus en détail

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION POUR VOTRE ASSOCIATION 1 VOTRE CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Objet du contrat Dans la limite des garanties ci- après énoncées, l'assureur se substitue à l'assuré pour indemniser la victime,

Plus en détail

Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy

Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy sommaire Chronique de jurisprudence Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy LÉGISLATION 1. Législation

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président. SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, SCP Odent et Poulet, avocat(s)

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président. SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, SCP Odent et Poulet, avocat(s) Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 24 septembre 2014 N de pourvoi: 13-21339 ECLI:FR:CCASS:2014:C101057 Non publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de

Plus en détail

Tarifaire indicatif des honoraires

Tarifaire indicatif des honoraires Tarifaire indicatif des honoraires Tarifs applicables au 01/01/2015 (mise à jour) MARC TELLO-SOLER Avocat 20 rue du 14 juillet 31100 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire NOTICE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. (Pages 1563 à 1792.)

TABLE DES MATIÈRES. (Pages 1563 à 1792.) TABLE DES MATIÈRES (Pages 1563 à 1792.) Abus de confiance. Éléments constitutifs. Mise en demeure. I, 1734 Abus de confiance. Nature. Moment de la réalisation. I, 1734 Accident du travail. Réparation.

Plus en détail

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE AMRAE 28 JUIN 2013 COMMENT VOYEZ VOUS L EXPERTISE «RC»? COMMENT VOYEZ VOUS

Plus en détail

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS»

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS» CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS» SOMMAIRE Article 1 Quelles sont les personnes assurées? Article 2 En quelle qualité êtes-vous assuré? Article 3 Quelles sont les matières

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE NOVALIS PREVOYANCE Institution de prévoyance Régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile... 19. Engagements pris au nom d une société en formation... 21

Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile... 19. Engagements pris au nom d une société en formation... 21 Table des matières Avant-propos... 7 Préface... 9 Liste des abréviations... 11 Introduction générale... 15 1. Sociétés concernées... 15 2. Dérogations au principe de la responsabilité limitée... 16 3.

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R.

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R. Commentaire Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015 Consorts R. (Procédure de restitution, au cours de l information judiciaire, des objets placés sous main de justice) La Cour de cassation a renvoyé

Plus en détail

Base Jurisprudence Janvier 2015

Base Jurisprudence Janvier 2015 Base Jurisprudence Janvier 2015 150 nouveaux arrêts publiés sur www.artemis.ma Juridiction Date Mots clé et chemin dans la table des matières 01/03/2013 01/03/2013 Mots clé : Bail commercial résiliation

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi dite Hamon relative à la Consommation Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi n 2014-344 du 17 mars 2014 parue au JO n 65 du 18 mars 2014 Mardi 10 juin 2014 1 Loi «Hamon» : les nouvelles

Plus en détail

Conformité de la constitution de partie civile du Président de la République aux règles du procès équitable

Conformité de la constitution de partie civile du Président de la République aux règles du procès équitable G ardienne de l unité du droit et de son exacte application par les juges, la Cour de cassation participe, à travers sa jurisprudence, aux évolutions de notre société. Avec plus de 29 900 dossiers jugés,

Plus en détail

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques SÛRETE, SECURITE : Quelques précisions sémantiques SÛRETÉ SÉCURITÉ La signification attribuée aux termes «sûreté» et «sécurité» varie selon les métiers et les cultures professionnelles. Par exemple : La

Plus en détail

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême).

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême). Isabelle Chaumont Avocate Au Barreau de Lyon Lettre d actualité Mars 2008 DROIT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE DROIT DE LA CONSOMMATION DROIT BANCAIRE RECOUVREMENT DE CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES PROCEDURES

Plus en détail

Tribunal des conflits. Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif. Rapporteur : Y. Maunand. Séance du 16 novembre 2015

Tribunal des conflits. Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif. Rapporteur : Y. Maunand. Séance du 16 novembre 2015 1 Tribunal des conflits Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif Rapporteur : Y. Maunand Séance du 16 novembre 2015 Le conflit positif dont vous êtes saisi va vous conduire à vous prononcer à la fois

Plus en détail

PARTIE II : LE RISQUE DANS L ENTREPRISE

PARTIE II : LE RISQUE DANS L ENTREPRISE PARTIE II : LE RISQUE DANS L ENTREPRISE Analyse de la situation : les risques liés à l amiante CHAPITRE 1 : LA RECONNAISSANCE DU RISQUE PAR LE DROIT Définition du risque : le risque est un évènement dont

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 Assurance des praticiens Un praticien peut être amené à répondre de ses actes (ou omissions) à un triple niveau selon l objectif

Plus en détail

ASSURANCES DE RESPONSABILITE

ASSURANCES DE RESPONSABILITE ASSURANCES DE RESPONSABILITE Assurance RC produits Garantie dans le temps - Régime antérieur à la loi de 2003 - Clause réclamation - Validité (non) - Contrat d assurance applicable - Contrat en vigueur

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE Le Pontet le 30 01 2014 1 Distinction entre la Responsabilité Civile et Pénale RESPONSABILITE PENALE C est l obligation légale pour

Plus en détail

1. Principes généraux concernant la transaction

1. Principes généraux concernant la transaction ACCORDS TRANSACTIONNELS Fondements : Article 2044 CV : «La transaction est le contrat par lequel les parties terminent une contestation née ou préviennent une contestation à naître. Circulaire du 1 er

Plus en détail

Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat.

Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Cette offre a été négociée par le cabinet de courtage Stema-Foujols pour les agents de joueur

Plus en détail

Vu le décret n 2005-215 du 4 mars 2005 relatif à la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité ;

Vu le décret n 2005-215 du 4 mars 2005 relatif à la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité ; Délibération n 2010-53 du 1 er mars 2010 Refus d assurance âge recommandation Un assureur refuse de couvrir le risque chômage au-delà de 55 ans. Interrogé par la haute autorité, il explique que cette situation

Plus en détail

LES CONJOINTS DE FAIT AU QUÉBEC par Me Murielle Drapeau

LES CONJOINTS DE FAIT AU QUÉBEC par Me Murielle Drapeau LES CONJOINTS DE FAIT AU QUÉBEC par Me Murielle Drapeau AVANT-PROPOS INTRODUCTION CHAPITRE 1 LA NOTION DE CONJOINT DE FAIT AU QUÉBEC 1.1 La notion de conjoint de fait en vertu du Code civil du Québec 1.2

Plus en détail

Êtes-vous bien assuré?

Êtes-vous bien assuré? guide pratique guide pratique des assurances Êtes-vous bien assuré? Isabelle SCREVE Marie ZAGHEDEN L édition professionnelle L éditeur veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles ne pourraient

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE 1 LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE VENTE D IMMEUBLES A RENOVER ANALYSE DES RISQUES ET BESOINS DE GARANTIES ET ASSURANCES 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile - Paris 17 ème 2 LE MARCHE DE LA RENOVATION

Plus en détail

LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE

LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE LE PERMIS DE CONDUIRE ET LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE LA VERIFICATION DE LA DETENTION DU PERMIS DE CONDUIRE Lors de l embauche 1. L employeur peut-il demander au candidat s il détient le permis

Plus en détail

Responsabilité des associations et de leurs membres

Responsabilité des associations et de leurs membres Responsabilité des associations et de leurs membres Introduction Dirigeants et éducateurs sportifs : une responsabilité allégée Diminution de la responsabilité pénale Prise en charge de la réparation par

Plus en détail

Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER. CFDP Assurances. Délégation d Orléans

Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER. CFDP Assurances. Délégation d Orléans Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER CFDP Assurances Délégation d Orléans SOMMAIRE Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. Article 5. Article 6. QUELQUES DÉFINITIONS LES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES Introduction - Objectifs poursuivis par la loi du 26 juillet 2005 entrée en vigueur le 1 er janvier 2006 : Renforcement de la prévention (mandat ad hoc, conciliation), Anticipation

Plus en détail

Chapitre 1. Les aliments : Obligation d entretien, de formation et d éducation des enfants

Chapitre 1. Les aliments : Obligation d entretien, de formation et d éducation des enfants Chroniques notariales vol. 57 Table des matières Chapitre 1. Les aliments : Obligation d entretien, de formation et d éducation des enfants....................................... 19 Section 1. Contenu

Plus en détail

L assurance construction

L assurance construction GUIDE PRATIQUE DROIT & CONSTRUCTION L assurance construction Mieux comprendre le système de l assurance construction François-Xavier AJACCIO SOMMAIRE 7 CHAPITRE 1 : L obligation d assurance : présentation

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 5. Chapitre I Introduction 7. Chapitre II Conditions d application de l article 29bis 15

Table des matières. Avant-propos 5. Chapitre I Introduction 7. Chapitre II Conditions d application de l article 29bis 15 Avant-propos 5 Chapitre I Introduction 7 Section 1. Évolution internationale de l indemnisation des accidents de circulation 7 Section 2. Historique de la réglementation en Belgique 8 Section 3. Nature

Plus en détail

TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry. Rapp. D. Duval-Arnould. Séance du 14 mars 2016

TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry. Rapp. D. Duval-Arnould. Séance du 14 mars 2016 1 TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry Rapp. D. Duval-Arnould Séance du 14 mars 2016 La question que vous a renvoyée le Conseil d Etat porte sur l ordre de juridiction compétent pour connaître du

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE Quelles sont les étapes obligées qu un justiciable doit franchir pour pouvoir contraindre un débiteur au paiement de sa dette? Si chaque État européen doit veiller à ce que tout justiciable bénéficie du

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain. Edition 2014

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain. Edition 2014 Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Edition 2014 Sommaire 1. DESCRIPTIF DU CONTRAT... 4 1.1 NUMERO DE POLICE... 4 1.2 PRENEUR D'ASSURANCE...

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 23 février 2012 N de pourvoi: 11-10202 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Loriferne (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton,

Plus en détail

Protection Juridique Santé Pour sa Santé, pouvoir compter sur les conseils de Professionnels du Droit, c est important!

Protection Juridique Santé Pour sa Santé, pouvoir compter sur les conseils de Professionnels du Droit, c est important! SANTÉ Notice d information contractuelle Protection Juridique Santé Pour sa Santé, pouvoir compter sur les conseils de Professionnels du Droit, c est important! Le présent document constitue la notice

Plus en détail

Précis des assurances terrestres, 4 e édition

Précis des assurances terrestres, 4 e édition Précis des assurances terrestres, 4 e édition Didier Lluelles Table des matières On peut se procurer le présent ouvrage à: Les Éditions Thémis Faculté de droit, Université de Montréal C.P. 6128, Succ.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 15 septembre 2011 N de pourvoi: 10-21269 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Defrenois

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique...

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique... 24350_V_Karim.book Page xiii Wednesday, November 30, 2011 8:32 AM TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE HUITIÈME Du contrat d entreprise ou de service..... 1 SECTION I De la nature et de l étendue du contrat..........

Plus en détail

I Dispositions générales

I Dispositions générales PRÉAMBULE La présente notice d information constitue un résumé du contrat d assurance de groupe Multirisques Professionnel des Personnels et Assimilés de l Enseignement Public et Laïque souscrit par l

Plus en détail

SOMMAIRE L opération d assurance Les parties au contrat La conclusion du contrat La vie du contrat Le risque assuré Le règlement du sinistre

SOMMAIRE L opération d assurance Les parties au contrat La conclusion du contrat La vie du contrat Le risque assuré Le règlement du sinistre SOMMAIRE L opération d assurance Fiche 1 La technique d assurance... 4 Fiche 2 Classification des assurances... 6 Fiche 3 La réglementation du contrat d assurance... 8 Fiche 4 Caractères du contrat d assurance...

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509 CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 FISCOVER 2/8 CONDITIONS GÉNÉRALES PROTECTION JURIDIQUE SOMMAIRE ARTICLE 1. QUELQUES DÉFINITIONS... 3 ARTICLE 2. LE BÉNÉFICIAIRE... 4 ARTICLE 3. L

Plus en détail

13 Assurance vie : divergence, vous avez dit «divergence»?, par Luc Mayaux.

13 Assurance vie : divergence, vous avez dit «divergence»?, par Luc Mayaux. Sommaire Doctrine 13 Assurance vie : divergence, vous avez dit «divergence»?, par Luc Mayaux. 25 Les facultés de rétractation en droit de la consommation et en droit des assurances : continuité en droit

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE VIE PRIVEE QUELLES SONT LES PRESTATIONS?

PROTECTION JURIDIQUE VIE PRIVEE QUELLES SONT LES PRESTATIONS? PROTECTION JURIDIQUE VIE PRIVEE QUELLES SONT LES PRESTATIONS? Nous : 1) informerons l assuré sur l étendue de ses droits et la manière de défendre; 2) garantirons son libre choix de l expert dans une procédure

Plus en détail

Index analytique de la Loi sur les valeurs mobilières (L1), de la Loi sur l Autorité des marchés financiers

Index analytique de la Loi sur les valeurs mobilières (L1), de la Loi sur l Autorité des marchés financiers Index analytique de la Loi sur les valeurs mobilières, de la Loi sur l Autorité des marchés financiers, de la Loi sur les instruments dérivés, du Règlement sur les valeurs mobilières (R1) et du Règlement

Plus en détail

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié?

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? Important! Certaines indemnités peuvent être augmentées par la convention collective ou le contrat de travail. Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? L indemnité légale de

Plus en détail

Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs

Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs Article juridique publié le 30/06/2015, vu 973 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La Cour de cassation réaffirme constamment que le préjudice, pour

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaires.

Plus en détail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail I MAJ.11-2015 SOMMAIRE A - CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL Critères d existence du contrat Présomption légale de non salariat Contrats voisins du contrat de travail compatibilité

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Responsabilité civile et assurances du «conducteur» d un véhicule à conduite déléguée.

Responsabilité civile et assurances du «conducteur» d un véhicule à conduite déléguée. Responsabilité civile et assurances du «conducteur» d un véhicule à conduite déléguée. Par Iolande Vingiano Docteur en droit, AMU, LDPSC EA 4690 Chargée d études juridiques au sein de VEDECOM Chargée d

Plus en détail

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE 1.9 DÉFINITION Procédure destinée à mettre fin à l activité de l entreprise ou à réaliser le patrimoine du débiteur par une cession globale ou séparée de ses droits et de ses biens. JURIDICTION COMPÉTENTE

Plus en détail

Alexandrine PANTZ. Avocat à la Cour. 9 Allée Paul Feuga 31000 TOULOUSE Tél : 09.72.35.28.20 Fax : 05.61.24.91.48 apantz.avocat@gmail.

Alexandrine PANTZ. Avocat à la Cour. 9 Allée Paul Feuga 31000 TOULOUSE Tél : 09.72.35.28.20 Fax : 05.61.24.91.48 apantz.avocat@gmail. Alexandrine PANTZ Avocat à la Cour Propriété intellectuelle & Internet Propriété immobilière Conseil et contentieux 9 Allée Paul Feuga 31000 TOULOUSE Tél : 09.72.35.28.20 Fax : 05.61.24.91.48 apantz.avocat@gmail.com

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/07/2014 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-19130 ECLI:FR:CCASS:2014:C100860 Publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction

Plus en détail

Séminaire du 21 janvier 2010 Fédération des Promoteurs Constructeurs Atelier de formation «Assurance» animé par Pascal Dessuet

Séminaire du 21 janvier 2010 Fédération des Promoteurs Constructeurs Atelier de formation «Assurance» animé par Pascal Dessuet Séminaire du 21 janvier 2010 Fédération des Promoteurs Constructeurs Atelier de formation «Assurance» animé par Pascal Dessuet Bilan d une année de jurisprudence en matière de Responsabilité et d Assurance

Plus en détail

Droit de la construction

Droit de la construction Leçon 1 : Les contrats de droit commun Section 1 : Le contrat de l entrepreneur 1 : Formalisme et preuve A Absence d écrit obligatoire B La forme du contrat 1. Absence de conditions de forme 2. Absence

Plus en détail

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4 Livret de l indemnisation Infractions Conditions d indemnisation 1 Délai de saisine 2 Faits générateurs 3 des dommages Lieu de l infraction 4 Faute de la victime 5 Nature et gravité 6 du préjudice Procédure

Plus en détail

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin République du Cameroun /p.48/ /p.49/ Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin Loi N 90-36 du 10 août 1990 Loi N 90-36 du 10 août 1990 Relative à l exercice et à l organisation

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V.

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V. Commentaire Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014 M. Marc V. (Saisine d office du tribunal pour la résolution d un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux. 7 mars 2006 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux. 7 mars 2006 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux 7 mars 2006 Cour administrative d appel de Bordeaux N 02BX02124 Inédit au recueil Lebon 3EME CHAMBRE (FORMATION A 3) M. MADEC,

Plus en détail

Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention

Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention Intervention du 2 juin 2009 Vincent CARON, Avocat associé cabinet FIDAL Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention Directeur du pôle Santé et sécurité au

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA Commentaire Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014 Société Beverage and Restauration Organisation SA (Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d

Plus en détail

Tribunal de Grande Instance de Paris, Jugement du 4 février 2003

Tribunal de Grande Instance de Paris, Jugement du 4 février 2003 Tribunal de Grande Instance de Paris, Jugement du 4 février 2003 Association Familles de France / Sa Père-Noël.fr, Sa Voyage Père-Noël.fr contrat - commerce électronique - vente en ligne - clause abusive

Plus en détail

Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES

Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES 1 Action en justice C est la possibilité de réclamer en justice le respect ou la reconnaissance d un droit. Désigne également

Plus en détail

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent L assurance du particulier 5 e édition Matière à apprendre pour l examen d agent 1 Chapitre 2 Principes de base L assurance 1.1. 21 Définition L assureur

Plus en détail

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES Appel (matière civile et commerciale) 1 Litige indivisible Notion Application au cas de plusieurs personnes actionnées en réparation d un préjudice

Plus en détail

& " 5 &! " %6 $ # #4/$+!

&  5 &!  %6 $ # #4/$+! " # "$% &' ( ) *+&, +, % 9$9/:;22< -($ %$ &'$( + $') +. " #$% & ' ()'( *& +,-$./01'()'' (2(3 / * * & $ # #4/$+/ &*&" & " " & " 5& & & " 5 & " %6 $ # #4/$+ & " * %6 $ * " & * * 5*78 "#$%&''()*#$ +,&+)$("+

Plus en détail

RÈGLEMENT. Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances

RÈGLEMENT. Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances RÈGLEMENT Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances ARTICLE 1 : ORGANISATEUR Touring Assurances, dont le siège est situé à 1000 Bruxelles, Avenue du Port 86C boîte 117, organise un

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1 TABLE DES MATIÈRES chapitre huitième Du contrat d entreprise ou de service... 1 section I De la nature et de l étendue du contrat... 1 Article 2098... 1 1. Définition et caractéristiques du contrat d entreprise

Plus en détail

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9 Table des matières Préambule............................ 7 Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire................ 9 Devoir de secours entre époux (art. 213)........................ 10 1. Frais funéraires

Plus en détail

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES.

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES. ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES présentation PRESENTATION GENERALE Ordonnance n 2014-326 en date du

Plus en détail

Objet: Mécanismes particuliers ayant pour but ou pour effet de favoriser la fraude fiscale dans le chef de tiers

Objet: Mécanismes particuliers ayant pour but ou pour effet de favoriser la fraude fiscale dans le chef de tiers Contrats d'assurance vie à primes flexibles - taux garanti, Provisions complémentaires d'assurances vie, Bases techniques de la tarification des contrats d'assurance vie Bruxelles, le 30 novembre 2001

Plus en détail

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois INTRODUCTION Le projet de loi visant la création d une Charte fédérale

Plus en détail

Partiel (Janvier 2013) : Droit du travail, Licence 3 Monsieur le Professeur Olivier Cas pratique

Partiel (Janvier 2013) : Droit du travail, Licence 3 Monsieur le Professeur Olivier Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Partiel (Janvier 2013) : Droit du travail, Licence 3 Monsieur le Professeur Olivier Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. (Pages 2085 à 2384.) de percevoir. Notification de la décision. Délai d appel. Conditions. 2105

TABLE DES MATIÈRES. (Pages 2085 à 2384.) de percevoir. Notification de la décision. Délai d appel. Conditions. 2105 TABLE DES MATIÈRES (Pages 2085 à 2384.) Abus de droit. Notion. Convention. Contrat de location d un engin agricole. 2278 Action civile. Matière répressive. Victime mineure d âge. Représentation en justice.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE - (N 1891) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 34 N o 414 (2ème Rect) Rédiger ainsi cet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1. L émission... 19 2. L importation... 20 3. La détention en vue d émission... 20 LARCIER

TABLE DES MATIÈRES. 1. L émission... 19 2. L importation... 20 3. La détention en vue d émission... 20 LARCIER TABLE DES MATIÈRES PAGES CHAPITRE I. Le faux-monnayage... 7 Julien MOINIL INTRODUCTION... 15 SECTION 1. LA FAUSSE MONNAIE MÉTALLIQUE... 16 1. Éléments matériels de l infraction... 16 I. L objet de l infraction

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Odent et Poulet, SCP Roger et Sevaux, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Odent et Poulet, SCP Roger et Sevaux, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 14 juin 2012 N de pourvoi: 11-13347 11-15642 Publié au bulletin Cassation partielle M. Loriferne (président), président SCP Nicolaý, de Lanouvelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

SCP Didier et Pinet, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Marc Lévis, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE

SCP Didier et Pinet, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Marc Lévis, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 18 juin 2014 N de pourvoi: 12-27959 ECLI:FR:CCASS:2014:C100724 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) -----------------------------------

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) ----------------------------------- 01/07/2006-mandataire MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) ----------------------------------- Entre le Bureau central français des sociétés d assurances

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête)

Commentaire. Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête) Commentaire Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 30 mai 2011 par la Cour de cassation (chambre criminelle, arrêt

Plus en détail

Propos liminaires Un manuel de droit international de l investissement : pourquoi, comment?... 5

Propos liminaires Un manuel de droit international de l investissement : pourquoi, comment?... 5 Propos liminaires Un manuel de droit international de l investissement : pourquoi, comment?... 5 1. Pourquoi ce manuel?... 5 2. Présentation de la structure du présent manuel... 7 Chapitre préliminaire.

Plus en détail

Vu le décret n 2005-215 du 4 mars 2005 relatif à la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité ;

Vu le décret n 2005-215 du 4 mars 2005 relatif à la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité ; Délibération n 2010-196 du 27 septembre 2010 Refus d assurance âge recommandation Un assureur refuse de couvrir le risque chômage au-delà de 55 ans. Interrogé par la haute autorité, il explique que cette

Plus en détail

La notion d accident de la circulation :

La notion d accident de la circulation : Fédération française des sociétés d assurances Accidents corporels de la circulation : Accident de la circulation : L indemnisation des dommages corporels. Piéton, cycliste, motard, passager d un véhicule

Plus en détail

SCP Ghestin, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Odent et Poulet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Ghestin, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Odent et Poulet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 30/10/2012 Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 4 octobre 2012 N de pourvoi: 11-25324 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Ghestin, SCP Nicolaý,

Plus en détail

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Conditions générales d assurance (CGA) Edition 0. 00 Introduction La désignation KPT/ CPT sous-entend toujours la KPT/ CPT Caisse-maladie. I. Dispositions

Plus en détail

Immobilier Détériorations Immobilières Annexe à la police Loyers Impayés Réservée aux professionnels de l immobilier Obligatoirement conditionnée à la souscription de la garantie Loyers Impayés COMPAGNIE

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152 Paris, le Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152 Le Défenseur des droits, Vu la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-058

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-058 Paris, le 18 mars 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-058 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Période d essai. Période d essai. Définition

Période d essai. Période d essai. Définition La société Gedimat Farel est condamnée aux dépens, c est-à-dire au paiement des frais liés à l instance (frais d huissier ; indemnités de témoins éventuellement avancées ; rémunérations des experts désignés,

Plus en détail

Sur le premier moyen :

Sur le premier moyen : Assurance sur la vie Procédure fiscale - Contrôle des déclarations de succession - Procédure de répression des abus de droit Cass. com., 26 octobre 2010, N de pourvoi: 09-70927, Non publié au bulletin

Plus en détail

Commission des clauses abusives

Commission des clauses abusives Commission des clauses abusives Recommandation n 16-01 de la Commission des clauses abusives relative aux contrats de déménagement, garde-meubles et stockage en libre-service 0 La Commission des clauses

Plus en détail