CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I"

Transcription

1 CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse participe depuis juin 2003 à la coordination des aides financières avec le Conseil général et la CAF de l Ain. Il délivre des aides financières sous forme de secours aux foyers habitant sur la commune dans différents domaines : règlement de charges courantes mais aussi des dépenses liées à un projet de vie de la personne tel qu achat ménager- mobilier, frais de transport, frais de santé Dans le cadre de la coordination des aides financières, le public aidé en priorité par le CCAS sont les personnes seules et les couples sans enfant, du fait de la prise en charge des familles avec enfant par le Conseil Général et la CAF. Certaines demandes d aides financières concernent des foyers ayant une capacité de remboursement mais n ayant pas les capacités financières pour un prêt bancaire. De plus les prêts sociaux existants ne répondent pas à tous les types de publics. Article 2 Conformément aux compétences des centres communaux d action sociale qui doivent animer «une action générale de prévention et de développement social dans la commune ( ) le CCAS peut intervenir sous forme de prestations remboursables ( )» selon l article L du Code de l action sociale et des familles. Le CCAS de Bourg en Bresse propose à ses usagers une aide supplémentaire sous la forme d un prêt équipement mobilier ménager. Article 3 Le prêt équipement mobilier ménager est ouvert aux foyers habitant Bourg en Bresse depuis plus de 3 mois, autonome financièrement, rencontrant des difficultés pour l accès au crédit bancaire. Les personnes bénéficiant d une mesure de protection devront avoir l avis ou l accord de leur référent pour faire cette demande et les personnes ayant un dossier de surendettement ou ayant eu un effacement des dettes sur les 8 dernières années, l avis de la commission de surendettement de la Banque de France. Le CCAS intervient une fois que tous les autres dispositifs ont été sollicités. DI CCAS Conditions générales prêt équipement mobilier ménager KT

2 OBJECTIFS Article 4 Les objectifs du prêt équipement mobilier ménager sont les suivants : - Donner accès à l emprunt aux personnes qui en sont exclues ; - Rendre chaque bénéficiaire autonome en lui permettant de redevenir un acteur économique comme tout citoyen CHAPITRE II Article 5 OBJET DU PRET Le prêt équipement mobilier ménager peut être contracté afin de financer l achat de : - Literie - Rangement - Table - Chaises - Canapé et /ou fauteuil - Bureau - Appareils de cuisson - Aspirateur - Machine à coudre - Machine à laver - Sèche-linge - Lave vaisselle - Réfrigérateur - Congélateur - Table et fer à repasser - Téléviseur - Ordinateur Les achats doivent être effectués auprès d un professionnel (magasins ou associations) sur Bourg en Bresse ou alentours : ils peuvent être neufs ou d occasion. MONTANT ET DUREE DU PRET Article 6 Le montant maximum est de 650 sur une durée de remboursement maximum de 24 mois (soit à titre d exemple environ 27 de remboursement mensuel sur 24 mois). DI CCAS Conditions générales prêt équipement mobilier ménager KT

3 CRITERES DE RESSOURCES Article 7 Les critères de recevabilité du CCAS tiennent compte des ressources et de l ensemble des charges du foyer afin de déterminer un reste à vivre (ensemble des ressources du foyer ensemble des charges). Ce dernier détermine la capacité de remboursement mensuel et le montant maximal du prêt. En outre l aptitude du bénéficiaire à assurer la gestion de son budget et le motif de la demande restent des critères déterminants. La décision d attribution du prêt appartient à la Commission Permanente du CCAS. Article 8 INSTRUCTION DE LA DEMANDE Le demandeur est reçu par un instructeur du CCAS. Les pièces justificatives nécessaires sont les suivantes : - Ressources, charges et autre prêt dont le demandeur est déjà bénéficiaire (voir liste des pièces à fournir remise par les instructeurs) - Justificatif de résidence sur Bourg en Bresse datant de plus de 3 mois - Devis concernant la demande de prêt - RIB - Photocopie de la carte d identité ou livret de famille - Relevés de compte des 3 derniers mois Une copie de l ensemble des pièces sera conservée dans le dossier (à l exception des charges). Article 9 L instructeur remplit l imprimé unique (coordination des aides financières) en fonction des éléments fournis par le demandeur. Ce dossier permettra notamment d étudier le budget de la personne, et ainsi de calculer le Reste à Vivre et la capacité de remboursement. L instructeur vérifie la capacité du demandeur à rembourser le prêt. L ensemble des prêts dont bénéficie le demandeur, y compris celui faisant l objet de la demande, ne doit pas dépasser 33% du montant des ressources en vertu de la loi Neiertz relative au surendettement. Par ailleurs, il a été fixé 1 reste à vivre minimum et maximum. Si le reste à vivre est inférieur au minimum, le demandeur est réorienté vers un travailleur social (référent). Si le reste à vivre est supérieur au montant fixé, l instructeur informe le demandeur de l impossibilité de faire la demande de prêt. Dans les deux cas, l instructeur remet au demandeur une note d information sur l impossibilité de faire une demande de prêt. La personne reçoit par la suite un courrier de refus motivé de la Commission Permanente du CCAS, signé par la Vice-présidente, dans lequel sont précisées les modalités de recours. DI CCAS Conditions générales prêt équipement mobilier ménager KT

4 Si le demandeur remplit les critères, l imprimé de simulation de prêt est complété avec le demandeur sur lequel une simulation de remboursement est faite. Le demandeur paraphe chaque page du dossier unique, des copies des justificatifs et signe la dernière page du dossier unique ainsi que la simulation de prêt. Lorsque le dossier de demande de prêt est constitué, la décision d attribution est prise par la Commission Permanente du CCAS, au vu des éléments et du projet présentés anonymement. L instructeur remet à la personne un accusé de réception l informant du délai de réponse. En cas de refus, le CCAS motive sa décision et oriente éventuellement le demandeur vers d autres dispositifs. CHAPITRE III Article 10 PAIEMENT ET REMBOURSEMENT DU PRET Suite à l accord des membres de la Commission Permanente du CCAS pour l octroi d un prêt, le bénéficiaire reçoit une offre préalable valant contrat de prêt fixant les modalités de remboursement (durée, montant des échéances, mode de paiement) ainsi qu une demande et autorisation de prélèvement. Il devra les signer et les retourner au CCAS, accompagné de la procuration. A réception de ce document, le CCAS effectuera, sur facture, le paiement du prêt au profit du professionnel où la dépense est effectuée. Le CCAS se réserve le droit de réduire le montant du prêt en fonction du montant de la facture. Un avenant à l offre valant contrat de prêt sera alors rédigé. La date de début du remboursement du prêt est fixée dans l offre préalable et contrat de prêt. Article 11 Le bénéficiaire s engage à informer le CCAS en cas de difficultés de paiement afin qu une solution puisse être envisagée. Article 12 L emprunteur s engage à avertir le CCAS et la Trésorerie Principale Municipale, au moins un mois à l avance de tout changement de compte bancaire ou postal sur lesquels sont effectués les prélèvements en fournissant une nouvelle autorisation de prélèvement signée comportant les références du nouveau compte. Article 13 Le CCAS accorde le prêt à l emprunteur compte tenu des renseignements que ce dernier lui a communiqués. L emprunteur s engage à avertir le CCAS immédiatement et spontanément de toute modification ou omission de renseignements le concernant. DI CCAS Conditions générales prêt équipement mobilier ménager KT

5 Article 14 Toute fraude ou falsification des pièces demandées entraînera la radiation du bénéficiaire et le remboursement immédiat de la somme restant due, de même que tout non-respect de l article 13. Article 15 La Trésorerie Principale Municipale s accorde le droit dès la première échéance impayée, de procéder à toutes poursuites contentieuses prévues, tout en respectant le reste à vivre minimum prévu par la loi. Elle s engage à informer le CCAS dès le premier incident de paiement. Elle s accorde également le droit, après consultation du CCAS, d exiger la totalité des sommes restant dues après 3 échéances impayées. Article 16 Le demandeur peut à son initiative, rembourser par anticipation sans indemnité son prêt en informant au préalable le CCAS. ROLE DU CCAS Article 17 Le CCAS s engage à analyser toute demande d un emprunteur répondant aux critères dans le présent règlement, en assurant une égalité de traitement Article 18 L instructeur du CCAS peut émettre un avis auprès du demandeur s il estime que celui-ci n a pas les possibilités autre que financières à rembourser le prêt demandé. Cependant il ne peut pas refuser d instruire la demande, la décision finale étant prise par la Commission Permanente. Il sensibilise le demandeur à la consommation électrique des appareils électroménagers (remise de document d information ) Article 19 Le CCAS se met à disposition du demandeur en cas de difficultés notamment en cas d incidents de paiement afin de l aider au mieux. Article 20 Les agents du CCAS respecteront la confidentialité des éléments portés à leur connaissance, et à ne pas divulguer l identité des personnes bénéficiant d un prêt équipement mobilier ménager. DI CCAS Conditions générales prêt équipement mobilier ménager KT

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT POUR FRAIS LIES À L ADOPTION A L ETRANGER

DEMANDE DE PRÊT POUR FRAIS LIES À L ADOPTION A L ETRANGER ESSS05488 MSA Auvergne DEMANDE DE PRÊT POUR FRAIS LIES À L ADOPTION A L ETRANGER DEMANDEUR Nom :... Prénom :... Nom de naissance :... Date de naissance :... N MSA :...... Adresse actuelle :... Téléphone

Plus en détail

%#) ))# /-,$-%/00.,&.!&%-1 #7! "E#!

%#) ))# /-,$-%/00.,&.!&%-1 #7! E#! %#) +#"'. B, "C"%,- ))#,$-$-.$$%&/ /-,$-%/00.,&.!&%-1 9"

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E4/130 ASSEMBLEE DE CORSE 4 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Se porter caution : Un risque à mesurer

Se porter caution : Un risque à mesurer Se porter caution : Un risque à mesurer À quoi vous engagez-vous? Il n est pas rare d être sollicité par un ami, un parent, un enfant pour se porter caution lors de l achat d un bien, de la souscription

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE DOSSIER DE CANDIDATURE Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Adresse : Téléphone : Date et lieu de naissance : / / Situation familiale Célibataire : Marié : En couple : Enfant(s),

Plus en détail

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :...

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... Date de réception du dossier :... Vous souhaitez emprunter?

Plus en détail

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 1 Thèmes Avant la loi Après la loi Plafonnement des frais d incidents et

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX

GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX Document réalisé par le service social en faveur des élèves DSDEN 25 - le 10 janvier 2013 sommaire TEXTES DE REFERENCES & PRINCIPES..page 4 1. APPLICATION...page 4

Plus en détail

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON,

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON, Formation plénière DOSSIER Préfet du Gard c/ Commune de Junas CP N 030031 136 Département du Gard Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE 2015 2 SOMMAIRE Titre 1 : Les Aides individuelles aux familles 3 1.

Plus en détail

Ville de La Celle Saint-Cloud

Ville de La Celle Saint-Cloud Ville de La Celle Saint-Cloud Règlement des restaurants scolaires et des activités périscolaires 1 La ville de La Celle Saint-Cloud met en place la restauration scolaire et des accueils périscolaires pour

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS PREAMBULE Les conditions de vie des apprentis en région PACA constituent

Plus en détail

Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule

Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule Demande de prêt Numéro de Sécurité sociale à compléter impérativement Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule Vous allez faire une

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 3 novembre 2014 Type : DM2 2014 Service : DSSD Thème : ACTIONS SOCIALES Commission : Act. Sociales : Personnes Agées/Handicapées - Enfance Famille/Insertion Logement

Plus en détail

2005/6003 - RÉVISION DES TARIFS DE LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON (DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES) Le Conseil Municipal,

2005/6003 - RÉVISION DES TARIFS DE LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON (DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES) Le Conseil Municipal, MF/MB SEANCE DU 12 DÉCEMBRE 2005 2005/6003 - RÉVISION DES TARIFS DE LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON (DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 23 novembre 2005

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet)

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA POUR LA CRETION/REPRISE D'ENTREPRISE (NACRE) 7 CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Charte de la Médiation de l eau

Charte de la Médiation de l eau Charte de la Médiation de l eau 1 La Médiation de l eau a pour objectif de favoriser le règlement amiable des litiges entre les consommateurs et leur service d eau ou d assainissement en leur proposant

Plus en détail

LA REFORME DE LA DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL en PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Système d enregistrement de la demande / Charte du dossier unique

LA REFORME DE LA DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL en PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Système d enregistrement de la demande / Charte du dossier unique La présente Charte, élaborée en partenariat dans le cadre d un groupe de travail régional associant des services de l Etat, Action Logement, des bailleurs sociaux et des EPCI, sera soumise à la validation

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES MARCHE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF DE MICRO-CREDIT PERSONNEL LOT n CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MARCHE D APPEL A CONCURRENCE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE en application

Plus en détail

DOSSIER BOURSES JEUNES

DOSSIER BOURSES JEUNES DOSSIER BOURSES JEUNES Présentation : Les Bourses Jeunes ne sont pas une nouvelle forme d aide sociale allouée à la famille. Elles ne répondent pas à la même logique. Le but est d aider un jeune à réaliser

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT

REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT MUTUALITE DES AGENTS TERRITORIAUX ET MEMBRES EXTERIEURS 63, boulevard de Strasbourg 75010 PARIS Tel : 01 45 23 01 90 Fax : 01 45 23 25 84 REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT - Approbation

Plus en détail

signature du demandeur ou de son représentant légal

signature du demandeur ou de son représentant légal DEMANDE D ATTRIBUTION : Paris Logement Familles Ce formulaire est à retourner complété, daté et signé, dans une section d arrondissement du Centre d'action Sociale de la Ville de Paris. Nom de naissance

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS DE LA SEPTIEME EDITION DES «TROPHEES DE L ENVIRONNEMENT»

REGLEMENT DU CONCOURS DE LA SEPTIEME EDITION DES «TROPHEES DE L ENVIRONNEMENT» REGLEMENT DU CONCOURS DE LA SEPTIEME EDITION DES «TROPHEES DE L ENVIRONNEMENT» Avant propos : En janvier 2010, la ville de Nice a lancé le premier concours intitulé «Les Trophées de l Environnement», afin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

«Route du Rhum destination Guadeloupe» Dossier de candidature

«Route du Rhum destination Guadeloupe» Dossier de candidature de la région Guadeloupe dans le cadre de l organisation de la «Route du Rhum destination Guadeloupe» Edition Dossier de candidature Le dossier de candidature est à envoyer par courrier au plus tard le

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT A LA MOBILITE A retourner à l IGeSA Direction des prêts et des actions sociales Caserne Saint Joseph BP 190 20293 BASTIA CEDEX

DEMANDE DE PRÊT A LA MOBILITE A retourner à l IGeSA Direction des prêts et des actions sociales Caserne Saint Joseph BP 190 20293 BASTIA CEDEX Ministère de la défense SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DU MINISTERE DE LA DEFENSE Service de l accompagnement professionnel et des pensions Sous-direction de

Plus en détail

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 proposé par la Fédération Française d Airsoft version 1.0 du 14 décembre 2015 Licence

Plus en détail

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013 1 Une commission de l action sociale est constituée. Elle est composée du président, du secrétaire général et du trésorier général. En cas d absence de l un de ses membres, le vice-président ou le trésorier-adjoint

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2013 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE en 2013 Accédants à la propriété

Plus en détail

Règlement intérieur de la Médiathèque Municipale Croq Pages

Règlement intérieur de la Médiathèque Municipale Croq Pages Règlement intérieur de la Médiathèque Municipale Croq Pages Préambule La Médiathèque Municipale Croq Pages (dénommée simplement Médiathèque dans la suite de ce règlement) est un service public, culturel

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2012. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2012. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2012 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX ETUDE en 2012 ACCEDANTS A LA PROPRIETE EN DIFFICULTE

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau des prestations familiales

Plus en détail

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés Le ministre de l'économie, des finances et de l industrie, la ministre de l écologie

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 La loi n 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs dispose que «toute personne majeure

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan pluriannuel d investissement pour la création de crèche Janvier 2014 1/9 2/9 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

Aide aux séjours d enfants en centre de vacances avec hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE

Aide aux séjours d enfants en centre de vacances avec hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE Aide aux séjours d enfants en centre de vacances avec hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE Séjour en centre de vacances avec hébergement (- de 13 ans) 7,29 par jour (taux

Plus en détail

Prêt au logement Prêt jeune ménage Prêt à l installation 2013

Prêt au logement Prêt jeune ménage Prêt à l installation 2013 notice d information Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 contact@crpcen.fr Prêt au logement Prêt jeune ménage Prêt à l installation

Plus en détail

Vu la Loi n 918 du 27 décembre 1971 sur les établi ssements publics, et les textes pris en son application ;

Vu la Loi n 918 du 27 décembre 1971 sur les établi ssements publics, et les textes pris en son application ; DELIBERATION N 2011-107 DU 28 NOVEMBRE 2011 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL

COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL Préambule : La Commune de PRINQUIAU organise un service de restauration destiné aux élèves des classes maternelles et élémentaires

Plus en détail

Ministère de la défense Imprimé n 640/13 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION Circulaire n 230682/DEF/SGA/DRH-MD du 23 décembre 2015

Ministère de la défense Imprimé n 640/13 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION Circulaire n 230682/DEF/SGA/DRH-MD du 23 décembre 2015 Ministère de la défense Imprimé n 640/13 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION Circulaire n 230682/DEF/SGA/DRH-MD du 23 décembre 2015 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DU MINISTERE DE LA DEFENSE Format

Plus en détail

La Mutuelle. Le prêt ordinaire. Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire

La Mutuelle. Le prêt ordinaire. Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire Le prêt ordinaire Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire La Mutuelle Association Mutuelle des Fonctionnaires Internationaux de l Office des Nations Unies et Agences Spécialisées L Association Mutuelle

Plus en détail

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE L accueil familial D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE SOMMAIRE > Qu est-ce que l accueil familial?... 3 > Qui peut être accueilli?... 3 > Qui peut devenir accueillant familial?... 5 > Comment devenir accueillant

Plus en détail

Bourses paramédicales et sociales

Bourses paramédicales et sociales Bourses paramédicales et sociales Afin d'encourager les formations paramédicales, de sage-femme et à caractère social, la région offre des aides individuelles aux étudiants de ces domaines. Il s'agit d'une

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire La Commission s est réunie, en formation disciplinaire, le 11 avril 2014 à 11h30 au siège de la Fédération française d athlétisme (FFA) 33 Avenue

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES

POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES adoptée par l assemblée générale du 15 janvier 2003 1. Préambule; 2. But de la politique; 3. Admissibilité; 4. Types de dossiers; 5. Aide financière; 6.

Plus en détail

DEMANDE DE PRET D ETUDES

DEMANDE DE PRET D ETUDES PROVINCE DE LUXEMBOURG ANNEE 2010-2011 1ére Inspection Générale DEPARTEMENT DES AFFAIRES SOCIALES ET HOSPITALIERES DIVISION DES AFFAIRES SOCIALES Services des Prêts et des Primes DEMANDE DE PRET D ETUDES

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

Conseil de la formation du Centre

Conseil de la formation du Centre Conseil de la formation du Centre CONVENTION DE SUBROGATION DE PAIEMENT Entre les soussignés : D une part, Le Conseil de la Formation de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Centre représenté

Plus en détail

Particuliers & Immobilier

Particuliers & Immobilier Particuliers & Immobilier Consignations Les particuliers et les consignations en matière immobilière L a Caisse des Dépôts est une institution financière publique, en charge de missions d intérêt général

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION à déposer ou à retourner à l adresse suivante Maison des Associations 79 ter, rue de Paris - 93800 Epinay-sur-Seine Tel : 01 49 98 13 84 pour le 20 février 2015 au plus

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers.

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers. REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DIRECTION DE L ARTISANAT PARIS, LE 13 JAN. 1989 Sous-Direction de la Réglementation 24, rue de l Université et de l Orientation des Structures

Plus en détail

Contrat Municipal Etudiant Règlement

Contrat Municipal Etudiant Règlement Contrat Municipal Etudiant Règlement CONTRAT MUNICIPAL ÉTUDIANT La Ville de Valence s implique depuis plus de vingt ans dans le développement universitaire. Elle est aujourd hui, avec ses 6 200 étudiants,

Plus en détail

REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES

REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES Projets Jeunes Afin de vous aider à réaliser vos aspirations et à concrétiser vos projets, la Ville d Oloron Sainte Marie vous accompagne avec le dispositif «Bourse Projet

Plus en détail

Règlement concernant l obtention des prêts

Règlement concernant l obtention des prêts COMITE D ENTREPRISE De la CARSAT et du Service Médical AUVERGNE ------------------------------------ 5, Rue Entre les deux villes ----------------------------------- Adresse postale : CE CARSAT AUVERGNE

Plus en détail

Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AIDE A LA SCOLARITE» Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Département du Var DELEGATION GENERALE A LA SOLIDARITE ET A LA VIE SOCIALE Juin 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...3 I. ADMINISTRATION DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets!

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Une idée de projet culturel, solidaire, artistique, humanitaire, environnemental En France ou à l Etranger? Tu as entre 11 et 30

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Paris, le 14 juin 2013 Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 et son Préambule ; Vu la loi organique n 2011-333

Plus en détail

BOURSE PROJET JEUNES

BOURSE PROJET JEUNES BOURSE PROJET JEUNES Dossier de candidature VILLE DE MORDELLES 29, avenue du Maréchal LECLERC B.P.8 35310 MORDELLES Tel : 02.99.85.13.85 Fax : 02 99 85 13 70 Email : mairie@ville-mordelles.fr REGLEMENT

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT COMPLEMENTAIRE A LA CONSTRUCTION DEMANDE DE PRÊT POUR L'ACCESSION A LA PROPRIETE

DEMANDE DE PRÊT COMPLEMENTAIRE A LA CONSTRUCTION DEMANDE DE PRÊT POUR L'ACCESSION A LA PROPRIETE ESSS05488 MSA Auvergne DEMANDE DE PRÊT COMPLEMENTAIRE A LA CONSTRUCTION DEMANDE DE PRÊT POUR L'ACCESSION A LA PROPRIETE DEMANDEUR Nom :... Prénom :... Nom de naissance :... Date de naissance :... N MSA

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS Direction de la Prévention et de l Action Sociale Janvier 2010 REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS Préambule : La création du fonds d'aide généraliste

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011 022 Le surendettement Les Mini-Guides Bancaires Nouvelle édition Août 2011 4 6 8 12 14 16 18 22 26 28 Sommaire Le surendettement Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la procédure? Comment

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT POUR LA RENOVATION OU L'ADAPTATION DE L'HABITAT

DEMANDE DE PRÊT POUR LA RENOVATION OU L'ADAPTATION DE L'HABITAT ESSS05488 MSA Auvergne DEMANDE DE PRÊT POUR LA RENOVATION OU L'ADAPTATION DE L'HABITAT DEMANDEUR Nom :... Prénom :... Nom de naissance :... Date de naissance :... N MSA :...... Adresse actuelle :... Téléphone

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Règlement d attribution des subventions communales aux associations

Règlement d attribution des subventions communales aux associations Règlement d attribution des subventions communales aux associations MANDAT 2014/2020 1 Le Conseil Municipal, conscient de la richesse que représente le milieu associatif, a mis en place une politique en

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 748 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 29 août 2012 PROPOSITION DE LOI relative à un meilleur encadrement du crédit à la consommation et au traitement du

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES ***

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** DEFINITION D UNE POLITIQUE DE RECOUVREMENT 1 Entre la Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change LES EFFETS DE COMMERCE Définition L effet de commerce est un titre négociable qui constate l existence d une créance au profit du propriétaire (le porteur). Le chèque, le billet à ordre, le warrant et

Plus en détail

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE :

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE : CHARTE DE LA MEDIATION auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE CLIENTELE DES PARTICULIERS Mai 2016 La charte de la médiation du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE est rédigée conformément à la législation

Plus en détail

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2 Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

COMMISSION D ACTION SOCIALE (1)

COMMISSION D ACTION SOCIALE (1) COMMISSION D ACTION SOCIALE (1) Missions et attributions, composition et rôle, Conditions d examen des dossiers, organisation et fonctionnement Document approuvé par le conseil d administration en date

Plus en détail

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr CA F E RU I S 2013-2015 ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS www.cramif.fr RENSEIGNEMENTS Marie-Odile MARTIN-SANCHEZ Responsable de formation 01 44 65 79 93 - marie-odile.martin-sanchez@cramif.cnamts.fr

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

AVANCE LOCA-PASS (1) Document à utiliser en cas de commercialisation à distance

AVANCE LOCA-PASS (1) Document à utiliser en cas de commercialisation à distance Annexe 4 (1) UESL- Août 2010 AVANCE LOCA-PASS (1) Document à utiliser en cas de commercialisation à distance OFFRE PREALABLE DE CREDIT (Articles L 311-1 et suivants du Code de la Consommation) Financement

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé Lettre remise en main propre contre émargement à chaque salarié ou envoyée par recommandé avec demande d avis de réception Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 21 OCTOBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/06.568 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation par apprentissage

Plus en détail

Municipal. E Tudiant. Dossier 2015-2016

Municipal. E Tudiant. Dossier 2015-2016 Contrat Municipal E Tudiant CMET Dossier 2015-2016 REGLEMENT La commune d Etoile sur Rhône s implique pour la 1ère année dans le soutien de ses étudiants. Avec la création du contrat municipal étudiant

Plus en détail

AIDE JURIDICTIONNELLE

AIDE JURIDICTIONNELLE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE CAYENNE COUR D APPEL DE CAYENNE AIDE JURIDICTIONNELLE FICHES JURIDIQUES Qu est-ce que l aide juridictionnelle? L'aide juridictionnelle permet aux personnes, ayant de faibles

Plus en détail

Qu est-ce que la commission de surendettement?

Qu est-ce que la commission de surendettement? Qu est-ce que la commission de surendettement? 24 FEVRIER 2015 Qu est-ce que le surendettement? o Une personne est en situation de surendettement si elle ne parvient plus : - à rembourser ses mensualités

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L ESS Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection

Plus en détail

Le présent règlement est applicable à compter du 15 juin 2015 et à partir de l année de formation 2015-2016.

Le présent règlement est applicable à compter du 15 juin 2015 et à partir de l année de formation 2015-2016. REGLEMENT SPECIFIQUE TRANSPORT HEBERGEMENT RESTAURATION DES APPRENTIS ET PRE APPRENTIS - Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, - Vu le Règlement Financier en vigueur, - Vu la délibération

Plus en détail

L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S

L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail