Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU"

Transcription

1 Salaire ou dividendes Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU En raison de la hausse des taux d impôt marginaux combinée fédérale et Québec ainsi que des taux applicables aux dividendes ordinaires en 2014 (le taux d impôt maximum sur ceux-ci est passé de % à %), la question suivante est d actualité : Doit-on verser un salaire ou un dividende pour l actionnaire d une société exploitée activement? Pour vous donner une piste, nous reprenons les propos entendus lors d une conférence donnée au Congrès de l APFF 2014 par Monsieur Éric Brassard, CPA CA de chez Brassard Goulet Yargeau. Nous mettrons l accent sur trois scénarios qui ont été illustrés lors la conférence. Il est important de comprendre que ces scénarios dégagent l économie ou le (coût) du versement d un dividende pour obtenir le même montant disponible que le salaire procurerait entre les mains de l actionnaire. Les calculs considèrent une contribution au REER dans le cas du versement d un salaire et la même somme demeure disponible dans la société dans le cas du versement d un dividende. Par conséquent, le montant de l écart favorable représente des liquidités additionnelles dans la société (donc qui sont au-delà de l équivalent des sommes qui seraient cotisées au REER). Le premier tableau résume les écarts entre un salaire et un dividende lorsque la société bénéficie du taux réduit des impôts pour les deux paliers de gouvernement Veuillez noter qu un chiffre positif représente l avantage d un dividende sur le salaire. Les données sont calculées selon une dépense de Frais de services santé (FSS) variant entre 2,70 % et 4,26 %.

2 Petit taux FSS variable Sans AE coût de vie variable (négatif = salaire gagnant) 1 Dans ce tableau, on peut constater que lorsque la société est au taux réduit pour une société privée sous contrôle canadien, le dividende sort gagnant dans tous les scénarios analysés. Le deuxième tableau illustre les écarts entre un salaire et un dividende lorsque la société bénéficie du taux réduit applicable aux activités de fabrication et transformation lors du calcul du taux d imposition au Québec. Taux F & T FSS variable Sans AE coût de vie variable (négatif = salaire gagnant) 2 Dans ce tableau, on constate également que lorsque la société bénéficie du taux pour la fabrication et transformation (17 % en 2014 et 15 % en 2015), le dividende est avantageux en tout temps et la différence sera encore plus grande en Finalement, le troisième tableau illustre l écart entre un salaire et un dividende lorsque la société est imposée au taux général d imposition sur son revenu exploité activement. 1 Tableau tiré de la présentation d Éric Brassard, CPA, CA : La décision Salaire Dividende : une mise à jour lors du Congrès de l APFF Tableau tiré de la présentation d Éric Brassard, CPA, CA : La décision Salaire Dividende : une mise à jour lors du Congrès de l APFF 2014

3 Gros taux FSS variable Sans AE coût de vie variable (négatif = salaire gagnant) 3 Lorsque la société est au taux général d imposition, il est avantageux de verser un salaire dans la plupart des cas. Doit-on s arrêter là? Selon le conférencier, cette analyse mathématique ne représente que la première étape d une analyse qui devrait être plus complète. En effet, l analyse des trois scénarios ne tient pas compte de la valeur actuelle de la cotisation à la RRQ (qui peut varier selon que l âge du cotisant) ainsi que de l écart des sommes après impôt lorsque les montants du REER seront versés comparativement aux sommes versées à l actionnaire sous forme de dividendes à l égard des montants accumulés dans la société de gestion (revenu d un REER vs revenu de dividende). Ainsi, selon le conférencier, lorsque l actionnaire est plus âgé, il semble que le salaire serait préférable au dividende lorsque tout est considéré. Bien entendu, il existe une multitude de scénarios possible aux dires du conférencier qui a dû considérer plus de scénarios afin de tirer certaines lignes directrices. Nous vous invitons à consulter le texte complet de la conférence lorsqu il sera disponible pour une analyse plus complète de la situation. 3 Tableau tiré de la présentation d Éric Brassard, CPA, CA : La décision Salaire Dividende : une mise à jour lors du Congrès de l APFF 2014

4 Mesures fiscales annoncées le 30 octobre 2014 Baisse d impôt pour les familles. Fractionnement des revenus entre conjoints Le gouvernement fédéral a annoncé une nouvelle mesure applicable à compter de l année d imposition 2014 qui permettra à un conjoint de transférer jusqu à $ de revenu imposable à l autre conjoint afin de profiter d une tranche d imposition inférieure. Pour être admissible, le particulier doit : être un résident du Canada à la fin de l année d imposition; avoir un «proche admissible» : époux ou conjoint de fait du particulier qui ne vit pas séparé du particulier à la fin de l année; avoir un enfant de moins de 18 ans à la fin de l année qui réside habituellement avec le particulier ou le proche admissible du particulier; ne pas avoir été détenu pendant plus de 90 jours dans une prison ou un établissement semblable au cours de l année; le particulier et son proche admissible : o doivent produire une déclaration de revenus pour l année; o ne pas avoir fait de choix à l égard du fractionnement de leur revenu de pension avec l autre conjoint; o ne doit pas être un failli Le crédit maximal de $ représentera l écart entre l impôt payable réuni des deux conjoints (après le calcul des crédits d impôt remboursable demandés) et l impôt réuni payable par les deux conjoints si une partie du revenu de l un des conjoints était attribué à l autre (jusqu à concurrence de $). Prestation universelle pour la garde d enfants (PUGE) Le 1 er janvier 2015, la PUGE passera de 100 $ à 160 $ par mois pour chaque enfant de moins de 6 ans. Le 1 er janvier 2015, la PUGE s étendra aux enfants de 6 à 17 ans pour un montant de 60 $ par mois et par enfant. Abolition du crédit d impôt fédéral pour enfant né en 1997 et après pour les années 2015 et suivantes ce qui représente une perte de 338 $ (selon le crédit 2014).. Montant pour la condition physique des enfants Le montant maximum de dépenses pouvant être réclamées pour l obtention d un crédit d impôt pour la condition physique des enfants passera de 500 $ à $ à compter de l année d imposition De plus, ce crédit deviendra un crédit remboursable à compter de l année 2015.

5 Plafond pour le montant des frais de garde admissible À compter de l année d imposition 2015, le montant maximal des frais de garde admissible à la déduction pour frais de garde passera de $ à $ pour les enfants de moins de 7 ans et de $ à $ pour les enfants de 7 ans 16 ans. Pour les enfants admissibles au crédit d impôt pour personnes handicapées, le montant admissible aux frais de garde passera de $ à $. SECTION 2 TPS TVQ Restrictions au CTI/RTI : Précisions quant aux véhicules à moteur L une des questions nous étant le plus fréquemment posées est certainement celle touchant les restrictions aux CTI/RTI pour les voitures de tourisme. Nous désirons donc reprendre ici les différentes définitions et règles applicables en pareille matière et vous faire part de certaines particularités importantes à connaître. Lors de l acquisition d une voiture de tourisme par une personne inscrite aux taxes, laquelle sera utilisée principalement aux fins d affaires de l entreprise pourra faire l objet de CTI/RTI. Toutefois, le montant de CTI/RTI est restreint à la TPS et à la TVQ payée sur les premiers $ de la valeur du véhicule, avant taxes 4. Lorsque l inscrit procède plutôt à la location d une voiture de tourisme, sa réclamation de CTI/RTI devra se limiter au plafond de la valeur de location de 800 $ par mois (avant taxes) ou du calcul suivant 5 : Paiement de la location mensuelle (incluant taxes) x $ 85 % du plus élevé de : prix de détail suggéré du manufacturier (sans taxes) et $ Afin de bien saisir ces concepts, il est important de se référer aux définitions pertinentes. Par «voiture de tourisme», la Loi sur la taxe d accise («LTA») se réfère à la définition retrouvée à la Loi de l impôt sur le revenu («LI») : «Automobile acquise après le 17 juin 1987 à l exclusion d une automobile acquise après cette date conformément à une obligation écrite contractée avant le 18 juin 1987 ou automobile louée par contrat de location conclu, prolongé ou renouvelé après le 17 juin 1987.» 4 Article 201 LTA et 247 LTVQ. Il est cependant important de garder en mémoire les restrictions relatives à ce type de véhicule pour les grandes entreprises en matière de RTI. 5 Article 235 LTA et 456 LTVQ

6 Certains véhicules à moteur sont cependant exclus de la définition d «automobile» retrouvée à l article 248 de la LI, et par conséquent du plafond de $ à l achat et du 800 $ par mois pour la location. Voici les exclusions précisées dans la LI : «248 automobile ( ) d) les véhicules à moteur suivants : (i) les véhicules de type fourgonnette ou camionnette, ou d un type analogue, comptant au maximum trois places assises, y compris celle du conducteur, et qui, au cours de l année d imposition où ils sont acquis ou loués, sont utilisés principalement pour le transport de marchandises ou de matériel en vue de gagner un revenu, (ii) les véhicules de type fourgonnette ou camionnette, ou d un type analogue, dont la totalité ou la presque totalité de l utilisation au cours de l année d imposition où ils sont acquis ou loués est pour le transport de marchandises, de matériel ou de passagers en vue de gagner un revenu,» (nos soulignements) Par conséquent, ces deux types de véhicules ne sont pas assujettis à la restriction aux CTI/RTI imposée pour les voitures de tourisme. Nous désirons tout d abord apporter les précisions suivantes quant aux termes «principalement» et de «la totalité ou la presque totalité» retrouvés à la définition de voiture de tourisme. Pour Revenu Québec, «principalement» signifie à plus de 50 % et la terminologie «la totalité ou la presque totalité» signifie 90 % et plus 6. Une récente vérification effectuée par Revenu Québec a attiré notre attention sur une particularité de ces dispositions. En effet, dans la définition d «automobile» de l article 248 de la LI, l élément important à prendre en considération est la notion de transport de marchandises, de matériel ou de passagers et non pas l utilisation commerciale du véhicule. Par exemple, une camionnette à cabine allongée utilisée à 100 % dans le cadre d activités commerciales pourrait être considérée comme une voiture de tourisme si elle ne sert pas en totalité ou en presque totalité au transport de marchandises, de matériel ou de passagers. Il est important de noter que, pour Revenu Québec, le transport d outils et d équipement habituellement utilisés pour travailler ne constitue pas du transport de marchandises ou de matériel. Comme le mentionne l Honorable juge Sobier dans la cause Myshak 7 : «18 Transport and transportation is not meant in the mere sense of conveying or moving without purpose. There must be something more extensive than mere conveying, carrying or moving incidental to the use of the vehicle in order for it to be said to be transportation. There must be a purpose in moving or conveying goods or equipment in order for it to be said to be transporting them.» (nos soulignements) 6 Idem. Cependant, cette position a été quelque peu nuancée par les tribunaux, notamment dans les arrêts suivants : Ruhl v. R., 1997 CarswellNat 2394 et McKay v. R., 2000 CarswellNat Myshak v. R., 1997 CarswellNat 1275.

7 Par exemple, le transport d outils et d équipements contenus dans une boîte à outils et de papiers relatifs à l entreprise 8 ou de produits pour fournir rapidement ses établissements en cas de besoin (stocks) 9 n a pas été assimilé à du transport de marchandises ou de matériel par la Cour canadienne de l impôt. Pour ce qui est des camionnettes à cabine allongée comportant plus de 3 places assises, lorsqu elles sont modifiées de façon à réduire le nombre de places (en retirant la banquette arrière par exemple) 10, celles-ci sont alors visées par l exclusion prévue à l alinéa 248 «automobile» d) (i) de la LI. Conséquemment, une utilisation de plus de 50 % dans le but de transporter des marchandises, du matériel ou des passagers doit être démontrée dans ce cas, et non pas 90 % ou plus. Finalement, nous désirons porter à votre attention la période pendant laquelle l utilisation en question doit être respectée. L alinéa 248 «automobile» d) (i) et (ii) de la LI édicte que cette utilisation doit être effective «au cours de l année d imposition» où le véhicule est acquis ou loué. Donc, si un inscrit acquiert une camionnette 20 jours avant la fin de son exercice financier, le test doit être effectué dans ces mêmes 20 jours 11, ce qui pourrait parfois conduire à de fâcheux résultats 12. Le texte qui précède confirme la nécessité pour une personne inscrite de détenir un registre de kilométrage approprié et détaillé afin de faire face adéquatement à une vérification fiscale. À la lecture de la jurisprudence consultée, il pourrait même être pertinent d ajouter, à ce registre, une précision concernant le transport de marchandises, de matériel ou de passagers. 1 er janvier 2015 : entrée en vigueur des nouveautés relatives au choix offert aux membres d un groupe de personnes étroitement liées Le budget fédéral 2014 a apporté certaines modifications relativement au choix offert aux membres d un groupe de personnes étroitement liées de considérer sans contrepartie certaines fournitures taxables 13. Ces changements entreront en vigueur à compter du 1 er janvier 2015 et entraîneront plusieurs conséquences importantes pour les membres ayant opté pour ce choix dans le passé et/ou qui désirent s en prévaloir dans le futur. Voici donc un tableau résumé des nouvelles obligations qui incomberont aux membres de tels groupes. 8 Idem Canada inc. v. R., 2003 CarswellNat Amberhill Collection inc. v. R., 2009 CarswellNat Canada inc., op. cit. note Olson c. Sa Majesté la Reine, 2007 CCI Article 156 LTA et 334 LTVQ.

8 Avant le 1 er janvier 2015 Après le 1 er janvier 2015 Le formulaire FP-2025 devait être rempli et conservé dans les registres tant que le choix était en vigueur. Conservation du formulaire dans les registres six ans après la révocation du choix. Production du formulaire de choix FP-2025 afin de considérer certaines fournitures taxables effectuées entre elles sans contrepartie. Le choix qui a été fait antérieurement (avant le 1 er janvier 2015) est réputé de ne pas avoir été produit aux autorités fiscales. Délai de production du choix : Pour les membres dont un choix est en vigueur avant le 1 er janvier 2015, le formulaire FP-2025 devra être rempli et produit auprès de Revenu Québec après le 31 décembre 2014 et avant le 1 er janvier 2016 pour considérer certaines fournitures taxables effectuées entre elles comme effectuées sans contrepartie. Le formulaire devra obligatoirement être produit pour pouvoir se prévaloir de l allégement. Les nouveaux membres qui voudront se prévaloir du choix devront le produire auprès de Revenu Québec au plus tard à la date à laquelle l un des membres du groupe est tenu de produire une déclaration qui comprend la date d entrée en vigueur du choix. Ce choix peut être fait avec un ou plusieurs membres d un groupe lié. Durée : Jusqu au jour où l un des membres cesse d être un membre déterminé du groupe admissible; Jusqu à ce que les membres présentent à Revenu Québec, un avis de révocation du choix. Les autorités fiscales laissent supposer que le choix ne pourra être effectué qu entre deux membres du groupe et non plus par groupe entier, ce qui pourrait exiger la production de nombreux formulaires pour des groupes comprenant plusieurs membres. Cette information ne pourra probablement être confirmée que lorsque Revenu Québec mettra à jour le formulaire FP Durée : Aucune modification apportée.

9 Les modifications proposées au choix de l article 156 LTA énoncent également que les membres ayant effectué un tel choix seront solidairement responsables à l égard des obligations au titre de la TPS/TVH et de la TVQ pouvant découler de fournitures effectuées entre elles le 1 er janvier 2015 ou après. Cette mesure s applique aussi aux membres qui ont agi comme si un choix était en vigueur. Il est finalement important de souligner la modification à l effet qu à compter du 1 er janvier 2015, le choix sera dorénavant offert à un nouveau membre du groupe qui n a pas encore acquis de biens ou effectué de fournitures taxables. Il devra cependant être raisonnable de s attendre que ce nouveau membre exerce exclusivement des activités commerciales et effectue des fournitures taxables tout au long de la période de 12 mois suivant l exercice du choix. Rédaction : Section 1 : M. Claude G. Gauthier, CPA, CA Blain Joyal Charbonneau, S.E.N.C.R.L.. Section 2 : Mme Sylvie Therrien, spécialiste en taxes à la consommation, Amyot Gélinas S.E.N.C.R.L.

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008 Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Comme vous pourrez le constater, il n y a pas beaucoup de nouvelles fiscales en ce début d année. Cependant, nous nous sommes questionnés à savoir s il

Plus en détail

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires SENCRL Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires 12 novembre 2014 Comptables Professionnels agréés et Conseillers en gestion d entreprises Place du Canada, 1010, rue De La Gauchetière

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU 1. Nouvelle règlementation dans le domaine de la restauration Depuis le 1 er septembre 2010, tous les établissements de restauration visés du Québec doivent

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 Afin d atteindre une plus grande harmonisation du régime de

Plus en détail

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier?

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? 1 La relève La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? Valérie Ménard CA, LL.M. fisc. Hardy, Normand & Associés s.e.n.c.r.l. vmenard@hardynormand.com Des collections,

Plus en détail

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 Table des matières xv Table des matières Table des schémas et tableaux...xxv Liste des sigles et acronymes... xxvii Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 1. Le cadre fiscal canadien et

Plus en détail

Communiqué fiscal NOUVELLE OPTION DE REPORTER LA RECEPTION DE LA PENSION DE LA SECURITE DE LA VIEILLESSE ENTRE 65 ET 70 ANS

Communiqué fiscal NOUVELLE OPTION DE REPORTER LA RECEPTION DE LA PENSION DE LA SECURITE DE LA VIEILLESSE ENTRE 65 ET 70 ANS Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU NOUVELLE OPTION DE REPORTER LA RECEPTION DE LA PENSION DE LA SECURITE DE LA VIEILLESSE ENTRE 65 ET 70 ANS À compter du 1 er juillet 2013, le gouvernement

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Lors du dernier communiqué, nous vous avons mentionné que le formulaire LE-630 était en voie de disparition.or, dernièrement, Revenu Québec a confirmé cette

Plus en détail

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant Cet article est le deuxième d une série de quatre visant à examiner les implications fiscales canadiennes et états-uniennes dans le cadre d une affectation temporaire d un employé du Canada aux États-Unis.

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation Revenu Québec 3800, rue de Marly Québec (Québec) G1X 4A5 Page : 1de 7 Loi(s) : Loi sur la taxe de vente du Québec (RLRQ, c. T-0.1), articles 199, 201, 202, 203, 206, 206.1 1,211, 212, 386 et 457.1 Loi

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p.

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p. Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Mars 2015 Préface Les présentes notes explicatives portent sur

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

Frais de déplacement. de la construction

Frais de déplacement. de la construction Frais de déplacement pour les employés de l industrie de la construction Par : Jean-François Thuot, CGA, MFi M.Fisc. Associé en fiscalité 28 septembre 2011 AVERTISSEMENT 2 La présente conférence traite

Plus en détail

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation Luc Godbout 2 Suzie St-Cerny Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député Ministre des Finances

Plus en détail

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Plafond des diverses rentes du RRQ pour 2014, plafonds des dépenses d automobile pour 2014 et taux de change étranger pour 2013 Vous retrouverez dans les prochaines

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-127

BULLETIN FISCAL 2013-127 BULLETIN FISCAL 2013-127 Janvier 2013 RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2013, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

Communiqué fiscal. Il n'est pas nécessaire de produire par voie électronique les déclarations suivantes :

Communiqué fiscal. Il n'est pas nécessaire de produire par voie électronique les déclarations suivantes : Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Au fils des ans, les gouvernements ont mis en place de nombreux incitatifs afin de forcer les contribuables à transmettre leurs déclarations de revenus

Plus en détail

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur.

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur. SPÉCIALISTE ÉTRANGER Dans le but de favoriser le recrutement de particuliers à l extérieur du Canada qui disposent d une expertise dans certains secteurs d activités spécialisées, la législation fiscale

Plus en détail

,Ê N@Mil@WES ET. tslu. ,: ifédé. Wfr}il AUOURD Pi. L@Æø W[J/Æ B EAU DC IN MONAHAN BCNENFANT & ASSOCIÉS INC. www.bmb-cpo.co. Sociélé.

,Ê N@Mil@WES ET. tslu. ,: ifédé. Wfr}il AUOURD Pi. L@Æø W[J/Æ B EAU DC IN MONAHAN BCNENFANT & ASSOCIÉS INC. www.bmb-cpo.co. Sociélé. B EAU DC IN BCNENFANT & ASSOCIÉS INC. Sociélé de complobles professionnels ogréés Wfr}il AUOURD Pi,Ê N@Mil@WES ET tslu L@Æø W[J/Æ,: ifédé NS ó25, montée N/losson, lvoscouche (Auébec) J7K 3Gl 3215, boul.

Plus en détail

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

Impôt des particuliers Québec 2015

Impôt des particuliers Québec 2015 des particuliers Québec 2015 Tableau P1 Québec (2015) Taux Taux marginal imposable Québec Total effectif Québec Total $ $ $ $ 10 000 - - - 0,0 0,0 0,0 0,0 11 000 - - - 0,0 8,4 0,0 8,4 12 000 84-84 0,7

Plus en détail

budget fédéral09 A n a l y s e d u

budget fédéral09 A n a l y s e d u fédéral09 A n a l y s e d u budget Budget fédéral de 2009 Résumé rédigé par Invesco Trimark Chef de file de la préparation opportune d information fiscale approfondie sur un éventail de sujets, Invesco

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité Démystifiez votre comptabilité et fiscalité PRÉSENTÉ AUX MEMBRES DE MON RÉSEAU PLUS Présenté par Diane Fortin 23 septembre 2014 Qui sommes-nous? Cabinet de comptables professionnels agréés (CPA) Fondé

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Fonctionnement du gel successoral

Fonctionnement du gel successoral Planification de la relève Deuxième partie : La génération qui suit par LORI MATHISON Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison sur les aspects fiscaux de la succession

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Lors du budget fédéral du 21 avril 2015, il a été décidé de réduire progressivement

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Clause d indexation sur les bénéfices futurs Un contrat de contient différentes clauses qui peuvent influencer la détermination du prix de et son paiement.

Plus en détail

Faits méconnus sur le RPC/RRQ

Faits méconnus sur le RPC/RRQ Faits méconnus sur le RPC/RRQ STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 8 Pour les Canadiens qui ont atteint ou qui approchent l âge de la retraite, le Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Communiqué fiscal / février 2010

Communiqué fiscal / février 2010 Communiqué fiscal / février 2010 SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Dans le bulletin d octobre dernier, nous avons discuté des registres automobiles. Or, un des membres du Groupe Servicas m a parlé de l Odotrack,

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Déclarations de revenus 2008

Déclarations de revenus 2008 1 Déclarations de revenus 2008 Guide de référence Cueilleurs de bleuets Mars 2009 Table des matières Objectif Fournir des renseignements simplifiés et pratiques Un document de référence plus élaboré est

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent

Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent NUMÉRO 2013-09 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL GUIDER LE PROPRIÉTAIRE OU GESTIONNAIRE D ENTREPRISE À PRENDRE UNE DÉCISION CONCERNANT L ACQUISITION D UN VÉHICULE Dans un monde trépidant d aujourd hui, les

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

Impôt des sociétés et impôt fédéral américain 2014

Impôt des sociétés et impôt fédéral américain 2014 Raymond Chabot Grant Thornton Planiguide fiscal 0-05 TABLEAU S REVENU D ENTREPRISE ADMISSIBLE À LA DPE 0 % % combiné Fédéral,0 Alberta,0,0 Colombie-Britannique,5,5 Île-du-Prince-Édouard,5 5,5 Manitoba

Plus en détail

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Impôts-Express Amélie Ferland, Conseillère aux étudiants internationaux sep-international@polymtl.ca Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Mis à jour : mars 2015 OBJECTIFS DE L ATELIER

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Quoi de neuf pour 2014? Renseignements généraux Prestation pour enfants de la

Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Quoi de neuf pour 2014? Renseignements généraux Prestation pour enfants de la Quoi de neuf pour 2014? Le crédit d impôt pour la rétention des diplômés a été éliminé. Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Un nouveau crédit d impôt non remboursable, le crédit d impôt

Plus en détail

Bulletin d'information

Bulletin d'information Bulletin d'information 101 Gouvernement du Québec D liini8~re des Finances 96-1 Le 26 janvier 1996 Sujet: MAINTIEN DU REMBOURSEMENT DE LA TAXE DE VENTE DU QUÉBEC (TVQ) PAYÉE PAR LES ENTREPRISES SUR LE

Plus en détail

Les pensions alimentaires pour enfants

Les pensions alimentaires pour enfants Les pensions alimentaires pour enfants IMPORTANT Tous les renseignements juridiques contenus dans cette présentation sont offerts à titre d information générale seulement. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution de la vérification par TERRY G. BARNETT Une entreprise et son conseiller professionnel peuvent avoir une incidence considérable sur le déroulement

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2003 Volume 1 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATEURS : Alain

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Avantages Imposables Avertissement Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des lois et des règlements québécois

Plus en détail

DÉJEUNER- CONFÉRENCE FISCALITÉ 24 SEPTEMBRE

DÉJEUNER- CONFÉRENCE FISCALITÉ 24 SEPTEMBRE DÉJEUNER- CONFÉRENCE FISCALITÉ 24 SEPTEMBRE DOCUMENT EXPLICATIF Par : Service de fiscalité 1. DÉDUCTIBILITÉ DES FRAIS DE REPRÉSENTATION 1.1 RÈGLE GÉNÉRALE Les frais de représentation se définissent comme

Plus en détail

Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité

Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité ISSD-059-12-10 Vous pouvez obtenir cette publication en communiquant avec : Services des publications Ressources humaines

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

BONNE FOI : LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 233 1. CONTEXTE LÉGISLATIF... 233

BONNE FOI : LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 233 1. CONTEXTE LÉGISLATIF... 233 CHRONIQUE TPS/TVQ 231 BONNE FOI : CRÉDITS ET REMBOURSEMENTS DE TAXE SUR INTRANTS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 233 1. CONTEXTE LÉGISLATIF... 233 2.

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

Chronique. Planification financière. La vraie nature du REÉR. Éric Brassard

Chronique. Planification financière. La vraie nature du REÉR. Éric Brassard hronique Planification financière Chronique La vraie nature du REÉR Le régime enregistré d épargne-retraite («REÉR») est un type de véhicule de placement particulier qui, le plus souvent, fait l objet

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Échéancier fiscal personnel 2016

Échéancier fiscal personnel 2016 BMO Nesbitt Burns Échéancier fiscal personnel 2016 La plupart des Canadiens savent que le 30 avril est la date limite de production des déclarations de revenus. D autres échéances importantes doivent toutefois

Plus en détail