L organisation des secours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L organisation des secours"

Transcription

1 Formation ACMO membres de CSHS L organisation des secours Adrien VINATIER, Ingénieur hygiène sécurité Inserm

2 Sources : L organisation des secours, Jean-François Bernadac, ingénieur hygiène et sécurité OCA Le CoH&S / ACMO et l Organisation des Secours, Thomas Becquerel, Ingénieur hygiène sécurité Université de Lille 2

3 Plan Introduction et bases réglementaires Schéma simplifié de l organisation des secours Conduites à tenir en cas d accident, blessures, malaises Conduites à tenir incendie (voir risque incendie également) Conduites spécifiques (ex acide fluorhydrique, laser, renversement produits chimiques,.) Matériels de secours Rôle de l ACMO et membres de CSHS Conclusion

4 1/ Introduction

5 1/ Introduction a : Code du travail (1/3) Article R du code du travail : «Les lieux de travail sont équipés d'un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible.» Article R du code du travail, «Le matériel de premiers secours fait l'objet d'une signalisation par panneaux.»

6 1/ Introduction a : code du travail (2/3) Article R du code du travail, «Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d'urgence dans : 1 Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ; 2 Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux. Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.» R «En l absence d infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d assurer une présence permanente, l employeur prend après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d urgence extérieurs à l entreprise sont adaptées à la nature des risques.»

7 1/ Introduction a : Code du travail (2/2) R du Code du Travail : «La formation à la sécurité a pour objet d'instruire le travailleur des précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité et, le cas échéant, celle des autres personnes travaillant dans l'établissement. Elle porte sur : 1 Les conditions de circulation dans l'entreprise ; 2 Les conditions d'exécution du travail ; 3 La conduite à tenir en cas d'accident ou de sinistre.» Organisation des secours = matériels d urgence + personnels spécifiquement formés + formations des agents sur les conduites à tenir

8 1/ Introduction b : notions de responsabilité Le chef d établissement est responsable de l organisation des secours dans son établissement En cas d accident, tout retard ou défaut d organisation pourrait être fatal pour la ou les victimes pourrait entrainer une sanction pénale

9 1/ Introduction c : information et formation Organisation des secours doit porter sur l information et la formation transmise aux agents (notamment aux nouveaux) : Connaissance du règlement intérieur de l unité notamment en matière de travail en horaires décalés Connaissance de l unité et de son fonctionnement (SST, ACMO, service interne de sécurité au site hébergeur, matériels de secours et issues, ) Formation générale à la prévention (initiation à la prévention, journée d information au sein de l unité avec visite de la structure et explications des consignes d urgences générales et des conduites à tenir) Formation au poste de travail et explications des consignes d urgences spécifiques Permet aux personnels formés d avoir la réaction adaptée à la situation d urgence et de donner l alerte

10 2/ organisation générale des premiers secours

11 2/ Organisation générale des premiers secours a : protéger, alerter, secourir PROTEGER/ SE PROTEGER Éloigner les personnels de la source de danger (donner le signal d évacuation par exemple) Se protéger soi-même (objets coupants, électricité, fumées) et protéger la victime ALERTER Alerter les personnels formées aux situation d urgence (secours internes : SST, 1ère intervention ) Savoir donner l alerte vers l extérieur (pompiers, SAMU) SECOURIR Premiers secours SST Première intervention (incendie : extincteurs, RIA )

12 2/ Organisation générale des premiers secours b : les bonnes questions à se poser. Dans quels cas faire appel aux secours? Incendie, accident avec victime, colis suspect, fuite de gaz.. Qui contacter? Numéros d urgences Qui fait quoi? Quelles informations transmettre? Conduites à tenir et consignes d urgence Quels sont les dispositifs à prévoir? Matériels de premiers secours

13 2/ Organisation générale des premiers secours c : numéros d urgence Externes: SAMU : 15 Les POMPIERS : 18 Police : 17 Le Centre anti-poison: SOS mains Service des maladies infectieuses Internes : Service de sécurité incendie du site hébergeur / Poste de garde infirmerie Le médecin de prévention Les responsables à contacter (ACMO, Directeurs, SST, délégué régional, président d université, ingénieur hygiène et sécurité, responsable patrimoine, membres de CSHS.) Affichés dans les locaux normalement accessibles aux salariés : adresse et numéro d appel Attention aux indicatifs de sortie!

14 2/ Organisation générale des premiers secours d : Contenu des consignes Une consignes doit être concise, claire, facilement identifiable (pictogrammes et couleurs) et judicieusement placée, elle doit contenir Les numéros d appel Qui appeler en fonction de la situation Les informations à transmettre Le cas échéant, les mesures conservatoires à prendre (coupure alimentation gaz, électrique.) La conduite à tenir face à une situation donnée

15 2/ Organisation générale des premiers secours d : exemple de consignes générales (1/2) A afficher près des téléphones ou portes des étages

16 2/ Organisation générale des premiers secours d : exemple de consignes générales (2/2)

17 2/ Organisation générale des premiers secours e : le premier témoin, acteur essentiel Le premier témoin d un incident/accident/début d incendie est essentiel et primordial : Il déclenche l alerte et la mise en place de la chaine de secours Il met en œuvre les conduites à tenir en cas d incident Il participe indirectement au secours (aider le SST, aller chercher le matériel de secours.) Importance des formations du personnel au risque incendie et à la manipulation des extincteurs Sensibiliser les agents au secourisme (PSC1, initiation au défibrillateur) Formation des nouveaux entrants pour cibler tout le monde Affichage des consignes

18 2/ Organisation générale des premiers secours f : Travail isolé / Horaires décalés Le travail isolé est un facteur aggravant dans la mise en place des secours en cas d accident, il faut donc : Strictement l encadrer et le limiter au strict minimum et nécessaire Mettre en place des consignes précises (autorisation du directeur ou du chef d équipe avec mesures compensatoires si travaux dangereux, par exemple obligation de deux personnes, registre, signalement au poste de garde ) DATI pour situation en travail isolé du fait du travail

19 3/ Conduite en cas d urgence médicale

20 3/ Conduites à tenir en cas d urgence médicale a : Le premier témoin : PROTEGER Tout salarié témoin d un accident pour protéger sa propre sécurité, celle de la victime et celles des autres doit être capable de réaliser un examen rapide de la situation à la recherche des risques persistants et prise rapide des mesures nécessaires : électrique : couper le courant, risque d écrasement machine : stopper la machine incendie : utilisation moyens d extinction, asphyxie : intervention avec ARI si nécessaire, ne pas prendre l initiative seul Il faut donc :connaître le fonctionnement des expérimentations et des machines situées à proximité de son poste de travail L emplacement des interrupteurs (coupures d énergie et fluides.) Les moyens d extinctions et leur localisation.

21 3/ Conduite à tenir en cas d urgence médicale b : Le premier témoin : ALERTER Il va devoir alerter ou faire alerter afin de : Provoquer l arrivée de secours adaptés sur les lieux de l accident Appeler le SST le plus proche afin de mettre en place les premiers secours en attendant les secours externes, sans remuer ni déplacer la victime, et se mettre à sa disposition Donner les renseignements utiles : Origine de l accident Lieu exact de l accident Nature de l accident Nombre et état apparent des victimes (pouls, respiration.) Circonstances de l accident Risques particuliers (chimique, électrique ) Il suit ensuite les consignes des SST pour l accueil des secours sur les lieux de l accident notamment ou l apport sur place de matériels de secours.

22 3/ Conduites à tenir en cas d urgence médicale c : Le SST et les premiers secours Leur rôle est primordial dans le cas d un accident avec victime. Leur formation et recyclage est réglementaire, Leur mission est de : donner les premiers soins en attente de l intervention des secours Maintenir en vie Empêcher l aggravation de l état de la victime Faciliter rétablissement de la victime Quelques règles simples : Agir rapidement et dans le calme Analyser la situation Observer attentivement l accidenté Ne pas déplacer les victimes Ne pas se prendre pour un médecin Rassurer l accidenté

23 3/ Conduites à tenir en cas d urgence médicale d : Exemple d une consigne d urgence médicale

24 3/ Conduites à tenir en cas d urgence médicale e : Déclenchement des secours externes INRS : Organisation des secours dans l entreprise

25 4/ Consignes incendie

26 4/ Consignes en cas d incendie a : protéger et première intervention Protéger/ déclenchement alarme : Déclencher l évacuation de la zone concernée et déclencher l alarme par un déclencheur manuel Mettre en sécurité sans vous mettre en danger, une personne éventuellement incommodée par les fumées Appel du PC sécurité si le site en dispose, ils sont capables d utiliser les moyens d interventions ou des équipiers de première intervention Attaque du feu avec extincteur disponible le plus proche et adapté au feu si le feu est maîtrisable Si le feu n est pas maîtrisable suivre les consignes d évacuation et appeler les secours extérieurs Importance de connaître spécificité du site, d être formé à la manipulation des extincteurs et aux techniques d évacuation (école du feu), importance d avoir un système de détection adapté et d alerte (détecteurs automatique et alarme sonore)

27 4/ Consignes en cas d incendie b : Cas de la détection automatique Alarme: dispositif sonore indiquant l évacuation du bâtiment La détection automatique est reliée à une centrale incendie Gestion des préalarmes : personne formée (vérifier la présence du sinistre pendant la temporisation) Suivant l ampleur intervenir avec les équipiers de premières interventions et/ou donner l alarme et alerte

28 4/ Consignes en cas d incendie c : Message d alerte au secours extérieurs Alerte les secours extérieurs : nom du laboratoire et adresse précise Motif de l alerte (origine de l incendie si connu) Localisation précise (bâtiment/étage) Victimes éventuelles Accueil des secours : par un agent de l unité à leur arrivée sur le site (selon le site à l accueil du site hébergeur) Organisation à mettre en place pour une transmission des informations techniques et organisationnelles (Compte rendu de l évacuation, consignes sur les risques principaux et les coupures d urgence, localisation précise de l incendie)

29 4/ Consignes en cas d incendie d : Consignes d évacuation suite au signal l alarme Prévoir exercices tous les 6 mois : Évacuation occupants Qualité de l audition de l alarme Fonctionnement issues et voies de dégagements Gestion humaine : compte rendu évacuation, connaissance de la procédure d alerte.

30 4/ Consignes en cas d incendie e : exemple de plan d évacuation et de déclencheur manuel Consignes incendie : Indication des guides file serre file Du point de rassemblement Du numéro du PC sécurité du site Des consignes en cas de détection incendie Des consignes d évacuation Bouton déclenchement alarme

31 4/ Consignes en cas d incendie f : équipiers de première et seconde intervention Equipiers de première intervention : Déclencher l alerte Combattre le feu Mettre en place les premiers secours (dans l idéal tout le personnel de l unité de recherche) Equipiers de seconde intervention : Personnels restreints formés à l intervention rapide et avec des moyens plus conséquents Important d en disposer si le risque incendie est très important : manipulation de gaz (obligatoires dans certains E.R.P et I.G.H)

32 4/ Consignes en cas d incendie g : chargés d évacuation Mission : assurer l évacuation de la zone qui leur est affectée Diriger les personnes vers les sorties les plus proches et les issues praticables Vérifier que toute la zone sous sa responsabilité est évacuée Rendre compte au point de rassemblement responsable de l évacuation du bon déroulement ou des difficultés rencontrées Prévoir au moins 2 personnes par zone C est un point essentiel de l organisation en cas d incendie.

33 5/ Conduites à tenir spécifiques

34 6/ Conduites à tenir a : consignes d urgence générale accident avec produit biologique et sang Conduite générale consignes d urgence laver avec de l eau savonneuse, rincer à l eau, désinfecter en cas de projections oculaires : rincer à l eau, ne pas retirer les lentilles et consulter un ophtalmologiste consulter le médecin, le service d urgence, informer le médecin de prévention consulter le médecin référent dans les 2 heures en cas de risques VIH et/ou hépatites effectuer une déclaration d accident consigner l incident dans le registre hygiène et sécurité

35 6/ Conduites à tenir C : consignes d urgence a : consignes d urgence générale accident avec produit biologique et sang (2/3)

36 6/ Conduites à tenir a : consignes d urgence générale accident avec produit biologique et sang (3/3)

37 6/ Conduites à tenir b : consignes d urgence générale accident avec produit chimique Conduite générale consignes d urgence laver avec de l eau courante ou douche de sécurité ou rince œil en cas de projection dans l œil (œil positionné vers le bas) en cas de projections oculaires : rincer à l eau, ne pas retirer les lentilles et consulter un ophtalmologiste Ne pas neutraliser, ne pas utiliser de collyre ou solutions oculaires Enlever les vêtements s ils n adhérent pas à la peau Si risque avec inhalation de gaz : aérer la pièce en vous protégeant (masque à cartouche ou isolant) Consulter le médecin, le service d urgence et avertir le médecin de prévention effectuer une déclaration d accident consigner l incident dans le registre hygiène et sécurité Pour certains produits chimiques : consignes spécifiques

38 6/ Conduites à tenir b : consignes d urgence générale accident avec produit chimique (2/3)

39 6/ Conduites à tenir b : consignes d urgence générale accident avec produit chimique (3/3)

40 6/ Conduites à tenir c : Quelques consignes spécifiques Conduites spécifiques zone radioactivité (procédure de décontamination de la pièce, contamination du manipulateur, incendie ) Conduites spécifique laboratoire de confinement biologique (procédure de décontamination des surfaces, de la pièce, mise en sécurité des manipulation, sortie de la zone, incendie.) Conduites spécifiques à certains produits chimiques (ex : acide fluorhydrique, acide osmique, BET, phénol) Conduites spécifiques zone laser.. Ces consignes doivent être intégrées aux fiches de postes de ces postes de travail aux risques spécifiques et doivent faire partie de la formation au poste de travail des utilisateurs

41 6/ Matériel de secours

42 6/ Matériels de secours a : généralités sur le matériel de secours La liste du matériels de secours nécessaire est établie en fonction des risques (voir médecin de prévention, ingénieur hygiène sécurité) L ensemble du matériel est regroupé dans un endroit précis, bien signalé et aisément accessible aux secouristes

43 6/ Matériels de secours b : trousse à pharmacie Trousse à pharmacie : Contenu validé par le médecin de prévention Une personne (SST..) est chargée de veiller à son approvisionnement et à ce que le contenu soit valide (date de péremption notamment)

44 6/ Matériels de secours c : extincteurs Classe de feu Type de feu Combustibles associés Agent extincteur le plus efficace Feu de Solides Papier, bois, carton, tissu, végétaux Eau + Additif Feu de Liquides ou de Solides Liquéfiables Essence, fioul, gazole, acétone, white-spirit Eau + Additif et Poudre Feu de Gaz Gaz de ville, butane, propane, hydrogène CO 2 Feu Spéciaux Feu d origine électrique Armoires électriques, ordinateurs CO 2 Classe de feu et type d extincteurs

45 6/ Matériels de secours d :Chaise d évacuation Chaise d évacuation pour personnes à mobilité réduite : Facilité pour descendre les escaliers qui sont la seule voie d évacuation lors d un incendie

46 6/ Matériels de secours e : matériel de secours standard Couverture anti-feu : Permet de lutter contre les feu sur vêtement ou encore étouffer un début d incendie Douche de sécurité, de préférence des portatives : Permet de lutter également contre brûlures chimiques Sont contrôlés régulièrement en même temps que les extincteurs Rince-oeil : Rincement de l œil en cas de projection dans l œil de produits ou particules

47 6/ Matériels de secours f: défibrillateur Personnels initiés à son utilisation SST formé lors de leur formation Judicieusement disposé sur les lieux de travail

48 6/ Matériels de secours g : masque à cartouche filtrante et kit d absorption Masque à cartouche filtrante large spectre : attention à la saturation (à jeter après toute utilisation en cas d incident) A utiliser en cas de renversement accidentel de produits chimiques courants type acide, base, solvant : Produit absorbant : type en poudre ou feuille absorbante Pelle de ramassage si l absorbant est en poudre Gants : type nitrile ou néoprène épais Masque complet anti-gaz à filtres ABEK et P Seau de récupération des déchets Cartouche type ABEK et P Le personnel doit être formé à son utilisation

49 6/ Matériels de secours h : ARI Appareil respiratoire isolant : Permet une évolution dans une atmosphère non respirable (utilisation de gaz toxiques ou asphyxiants) Le personnel doit être formé et habilité pour son utilisation

50 6/ Rôle de l ACMO

51 6/ Le rôle de l ACMO a : Rôle de l ACMO Coordonner la mise en place d une organisation des secours si elle n est pas existante (plan d intervention zones spécifiques, SST, formation extincteurs Veiller au renseignement du registre hygiène et sécurité en cas d incident Veiller à l affichage des numéros d urgences près des téléphones Veiller à ce que les matériels soient disponibles et contrôlés (détection incendie, moyens d extinction et de secours, alarmes éventuelles) Veiller à l existence de consignes et être consulté lors de leur rédaction (par exemple pour celles aux postes de travail) Participation lors d organisation d exercices avec les services de secours interne ou externe Veiller à la praticabilité des dégagements de secours Associer les personnes ressources (PCR, spécialiste risque chimique ou biologique, médecin de prévention, ingénieur hygiène et sécurité) pour les consignes spécifiques

52 Conclusion

53 Conclusion Exemple d une situation mal gérée Un après midi 17h30 17 h 30 : fin d une manipulation avec du β-mercaptoéthanol. Rangement du récipient dans le réfrigérateur et le récipient glisse des mains de l opérateur. Résultat : environ 50 ml répandu au sol Imaginez la suite si cet événement se produisait dans votre laboratoire.

54 Points essentiels : Connaissance de la conduite à tenir générale en cas de renversement accidentel d un produit chimique : utilisation d un kit d urgence Connaissance de la dangerosité du produit et FDS à jour disponible Transmission de l information au poste de sécurité de l hébergeur (quelles informations transmettre notamment? Quel mot d ordre : situation maîtrisée, besoin de secours extérieurs?) Bilan de cet incident : docs\incident chimique2011.pdf : - Intervention de la cellule d intervention chimique des pompiers - Évacuation complète de la tour Pasteur (environ 400 personnes) Bilan positif : bon fonctionnement de la chaine de secours

55 Conclusion Les consignes doivent être remises à jour chaque fois que nécessaire (numéros de téléphone, noms des personnes ) Intégrer ces aspects lors de l accueil des nouveaux dans l unité Faire des piqûres de rappel. Tester le dispositif régulièrement (exercice d évacuation, exercice avec les services de secours). Inciter les personnels à suivre une formation de lutte contre l incendie, de SST, PSC, défibrillateur Rédiger les consignes spécifiques pour les personnels d accueil et/ou technique : liens avec secours externes Consignes de sécurité générale affichées et spécifique au poste de travail

56 Conclusion Une bonne organisation des Secours n est valable que si le dispositif est connu de tous les usagers et s il est testé quand tout va bien!!! Les premières secondes d intervention sont souvent capitales : une intervention rapide peut sauver une vie

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

La gestion des déchets chimiques

La gestion des déchets chimiques Table ronde en Prévention et Sécurité Décembre 2014 La gestion des déchets chimiques Adrien VINATIER INSERM PACA et Corse Conseiller de Prévention 04 91 82 70 07 / adrien.vinatier@inserm.fr Violaine BOUIN

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

URGENCE Recommandations en cas d urgence

URGENCE Recommandations en cas d urgence URGENCE Recommandations en cas d urgence EC 5609 144 Accident Malaise déterminer l ampleur et la gravité combien de personnes sont impliquées AGIR PREMIERS SECOURS Identifier les dangers pour soi-même

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité»

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité» Procédure maîtrise de PR/HSE 1. Objet & finalité Cette procédure décrit les principales activités liées au domaine d hygiène et sécurité sur l INPT. Sa finalité est de renforcer l organisation des activités

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Campus Moulins. Pr Bernard BOSSU. 1, place Déliot BP 629 59024 Lille Cédex 03 20 90 74 00

Campus Moulins. Pr Bernard BOSSU. 1, place Déliot BP 629 59024 Lille Cédex 03 20 90 74 00 Campus Moulins Pr Bernard BOSSU 1, place Déliot BP 629 59024 Lille Cédex 03 20 90 74 00 1 SOMMAIRE 1. ORGANIGRAMME DU SERVICE / UNITE...3 2. LES ACTEURS DE LA PREVENTION ET DE LA SECURITE...4 3. RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 Organisme de formation aux premiers secours, incendie et prévention des risques professionnels. Enregistré sous le numéro 11 75 47989 75 auprès du préfet de région

Plus en détail

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages)

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Si la substance déversée est connue et le volume de déversement est d un litre et moins, suivre la procédure suivante 1) Alerter les personnes dans le

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

SPÉCIALISTE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Audit / Conseil. Expertise. Formation. Equipement. Maintenance. www.stoporisk.

SPÉCIALISTE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Audit / Conseil. Expertise. Formation. Equipement. Maintenance. www.stoporisk. SPÉCIALISTE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Audit / Conseil Expertise Formation Equipement Maintenance STOPORISK 65 Avenue de Colmar 92500 Rueil Malmaison STOPORISK est l agence CP 92 du réseau

Plus en détail

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOM DE LA COLLECTIVITE : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R123-51 du Code de la Construction et de l Habitation Dans les établissements soumis aux

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des risques professionnels Inventaire des risques Etablissement : Faculté de médecine Unité de travail : UMR 1092 INSERM laboratoire de microbiologie Année : 2013 Locaux Dangers ou facteurs

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Les codes H / mentions de danger selon le système GHS européen en français (les codes P se trouvent à partir de la page 5)

Les codes H / mentions de danger selon le système GHS européen en français (les codes P se trouvent à partir de la page 5) REACH Compliance Sàrl Route des Chevallets 7 CH-1658 Rossinière Suisse Conseils d'entreprises en Sécurité chimique et Protection au travail Tél. 026 924 32 10 Fax 026 924 32 11 info@reach-compliance.ch

Plus en détail

! 2. - (CE) 1272/2008 [CLP/GHS]

! 2. - (CE) 1272/2008 [CLP/GHS] ! 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial Fabricant / fournisseur Service des renseignements Renseignements en cas d'urgence

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIÉTÉ / L'ENTREPRISE 1. 1. Identificateur de produit: 1. 1. 1. N CE: Non applicable. 1. 2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon directive67/548/cee et/ou 1999/45/CE et règlement(ce) 1272/2008 Etiquetage CLP REACH CEE 758/2013

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon directive67/548/cee et/ou 1999/45/CE et règlement(ce) 1272/2008 Etiquetage CLP REACH CEE 758/2013 Page 1 sur 9 BASE NICOTINE (80/20) POUR CIGARETTE ELECTRONIQUE NICOTINE : 6 mg/ml 1. Identification de la substance / du mélange et De la société /entreprise 1.1. Identificateur de produit Identification

Plus en détail

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014)

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Section première.- Champ d application et définitions Article 1 er.- Le présent arrêté s applique

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT DESCRIPTION DU PRODUIT Le spray de nettoyage est un produit d hygiène et d entretien qui facilite le nettoyage des aides auditives et embouts. Le spray de nettoyage se présente

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Huile Essentielle LITSEA CUBEBA Code article : 6633MP

Huile Essentielle LITSEA CUBEBA Code article : 6633MP Page : 1 /5 01. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Libellé Produit : Huile Essentielle de Litsea Cubeba Application(s) et/ou usage(s) normaux : Responsable de mise sur le marché : Adresse : Téléphone

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Suivant norme NF ISO 11014-1

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Suivant norme NF ISO 11014-1 Réf. Doc. FA 1070 Page : 1/6 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE FICHE DE DONNEES DE SECURITE Nom du produit : INSECTICE POUR INSECTES RAMPANTS Code du produit : A 890 Conditionnement : Carton

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

FRESCOLITHE SUPERFRESO PEINTURE ACRYLIQUE

FRESCOLITHE SUPERFRESO PEINTURE ACRYLIQUE Page 1 de 9 Date d émission: 28/06/2012 SECTION 1: Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise 1.1 Identification du produit Nom du produit FRESCOLITHE SUPERFRESCO PEINTURE

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SureSelect Strand-Specific RNA Library Prep Kit Box 1-ILM-96 Samples, Part Number 5500-0117 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/ l entreprise

Plus en détail

Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004

Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004 Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004 Présentation du site Rénovation d un site industriel de la Manufacture des Tabacs

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES

ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES - 297 - Annexe 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES La présente annexe dresse la liste des conseils de prudence les plus fréquemment

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

age e sur l exploitation

age e sur l exploitation -I - Du choix des produits phytosanitaires à leur stockage Fiche I - 5 Le stockag age e sur l exploitation ÉLÉMENTS DE RÉGLEMENTATION ne nécessite pas de déclaration en préfecture, à condition de respecter

Plus en détail

Premiers secours. Article 36

Premiers secours. Article 36 Commentaire de l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail Art. 36 Article 36 Premiers secours 1 Les moyens nécessaires pour les premiers secours seront disponibles en permanence, compte tenu des dangers

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE Pensez à vérifier la date de validité des cartouches filtrantes NF EN 511 (froid) Les équipements de protection individuelle contre

Plus en détail

RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité 4 pages dont cet en tête FICHE DE DONNEES DE SECURITE DE L'ANTI-MOISISSURES 1 L D ate d impression : 11:52 revue le 26/09/03 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification

Plus en détail

CONSIGNES ET REGLES GENERALES DE SECURITE

CONSIGNES ET REGLES GENERALES DE SECURITE Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques UMR 7162 CONSIGNES ET REGLES GENERALES DE SECURITE mise à jour : janvier 2015 Sommaire : 1 CONSIGNES EN CAS D EVACUATION, D INCENDIE OU D ACCIDENT 2 2 REGLES

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation :

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation : La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. I - Prévention des Incendies. La Réglementation : Sous - Section 1 : Dispositions générales. Article R 232-12 : Les dispositions de la présente

Plus en détail

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné!

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! 0 Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! À votre travail, vous utilisez des peintures, colles, graisses, encres, solvants, désherbants, ce sont des produits chimiques. Ils se présentent

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail 1- ENTREPRISE D ACCUEIL (E.A.) Entreprise : Adresse postale : GCS Cité Sanitaire Georges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak BP 414 44606 SAINT-NAZAIRE CEDEX : 02 72 27 86 40 Fax : 02 72 27 86 41 Référent

Plus en détail

Elaboration conforme à l arrêté du 5 janvier 1993 modifié transposant la directive 91/155/CEE et au règlement REACH

Elaboration conforme à l arrêté du 5 janvier 1993 modifié transposant la directive 91/155/CEE et au règlement REACH Elaboration conforme à l arrêté du 5 janvier 1993 modifié transposant la directive 91/155/CEE et au règlement REACH 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Identification du produit : Utilisation

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conformément aux règlements REACH 1907/2006/CE et CLP 1272/2008/CE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conformément aux règlements REACH 1907/2006/CE et CLP 1272/2008/CE 1- IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIETE / DE L ENTREPRISE 1.1- Identificateur de produit Désignation : CHLORHEXIDINE DIGLUCONATE 20% (solution aqueuse à 20% m/m) Nom chimique usuel

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie Comportement en cas d incendie Prévention incendie Au feu, que faire? Un incendie peut éclater n importe où et n importe quand. Il est donc important de rapidement localiser et mémoriser les emplacements

Plus en détail

Innu Science Nu-Fuzion

Innu Science Nu-Fuzion 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial Innu Science Nu-Fuzion 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Classification et étiquetage des produits chimiques

Classification et étiquetage des produits chimiques Classification et étiquetage des produits chimiques 2013 PREAMBULE Le danger inhérent à un produit chimique doit être identifié et porté à la connaissance de toute personne susceptible d être en contact

Plus en détail

HYGIENE ET SECURITE MECANIQUE

HYGIENE ET SECURITE MECANIQUE 2S IBC PRAP CPS id D.U Gestes et postures 3j Equipier de Première Intervention Formation Evacuation HYGIENE ET SECURITE Animateur Référent Sécurité CHSCT 5j 3j 5j EPI Guide et serre file INCENDIE SECOURISME

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

ColorWright Phosphate Buffer Solution, ph 7,2

ColorWright Phosphate Buffer Solution, ph 7,2 Fiche de données de sécurité (FDS) Conformément aux règlements (CE) 1907/2006 (REACH) et 1272/2008 (CLP) et SGH 1. Identification de la substance 1.1 Identificateur du produit Nom commercial : 1.2 Utilisations

Plus en détail

Hygiène, sécurité, qualité

Hygiène, sécurité, qualité Hygiène, sécurité, qualité 119 ELABORER UN DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS *Identifier les principes d évaluation des risques professionnels et en décrire le contexte réglementaire

Plus en détail

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur.

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur. Registres de sécurité Existe en français et en bilingue Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur Indiquent sur quelles classes de feux chaque extincteur est efficace. A afficher à hauteur

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TRANSOIL 140 Page 1/6 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Non concerné 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

Les produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires Les produits phytosanitaires La plupart des collectivités utilisent des herbicides pour le désherbage de la voirie et des espaces verts, dans un objectif esthétique et d entretien des infrastructures.

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

KIT COMPONENTS ScanGel Monoclonal RH/K phenotypes, 48 Card 86498 Article number Description Quantity Symbols

KIT COMPONENTS ScanGel Monoclonal RH/K phenotypes, 48 Card 86498 Article number Description Quantity Symbols 19.09.2012 KIT COMPONENTS Product name: ScanGel Monoclonal RH/K phenotypes, 48 Card Product code: 86498 Article number Description Quantity Symbols 8025E ScanGel Monoclonal RH/K phenotypes Card 48 - Page

Plus en détail

Nom commercial du produit : Hey Combiwash Date d'exécution : 17.07.2013 Version (Révision) : 2.0.0 (1.0.0) Date d édition : 18.11.

Nom commercial du produit : Hey Combiwash Date d'exécution : 17.07.2013 Version (Révision) : 2.0.0 (1.0.0) Date d édition : 18.11. 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit Hey Combiwash Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

L étiquetage des produits dangereux

L étiquetage des produits dangereux 1/5 Qu est qu un produit dangereux? > C est un produit susceptible de provoquer des intoxications, lésions, brûlures, incendies, explosions et même parfois la mort. Votre santé est en danger si un produit

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Nom de product Acide phosphorique 59% Article no. Substance/préperation substance L utilisation de la substance ajustement du ph

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

RECOMMANDATION R437 COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS

RECOMMANDATION R437 COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS prévention texte tête n 15 taille 16 Environnement RECOMMANDATION R437 COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS La Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés a élaboré une nouvelle

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT

LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT 1 BREF HISTORIQUE En mai 2003 la société ARTEPRINT rachète la société IBC,

Plus en détail