BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE"

Transcription

1 SESSION 2012 BREVET DE TECHNICIEN, SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N du ) est autorisée (pas obligatoire). La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront dans l'appréciation des copies. IMPORTANT Ce sujet comporte 8 pages. Les documents réponses, page 7 et 8, sont à remettre avec la copie

2 Usine géothermique de Bouillante L'usine géothermique de Bouillante est la seule centr; le géothermique française à haute énergie capable de produire de l'électricité à partir de la vapeur provenant du sol. Elle est située en Guadeloupe, sur la côte ouest de l'île de Basse-Terre, non loin du volcan de la Soufrière. L'ensemble fournit une puissance de 15 MW qui permet de couvrir 10 % des besoins en électricité de la Guadeloupe.,, 500 rn 1000 rn,, Inftltration \ \,, eau de mer Forage 1 ' lnfiltmtlon ; ; eau de pluie Réchauffement de l'eau au contact des ~ roches chaudes fracturées (250 C) Figure 1: modèle simplifié du champ géothermique de Bouillante En sortie du forage, on obtient de l'eau sous forme d'un mélange liquide-vapeur proche de 250 oc à un débit de 150 tonnes par heure. Après élimination de la phase liquide dans un séparateur, la vapeur est dirigée vers une turbine qui entraîne un alternateur comme indiqué sur la figure 3 page 6. Après son passage dans la turbine, la vapeur est conduite dans un condenseur pour y être refroidie par de l'eau de mer. Les différentes parties du sujet proposent une étude très simplifiée de la plus ancienne unité 'Bouillante 1' de la centrale. N.B : Aucune compréhension du fonctionnement de la centrale n'est exigée pour répondre aux questions qui suivent et les quatre parties A, B, C et D sont complètement indépendantes. BTS Maintenance Industrielle SUJET Session 2012 CODE: 12NC-MIE3SC Page 1/8

3 A. Étude thermodynamique de la turbine et du condenseur Dans la turbine, la vapeur subit une détente adiabatîque. La variation d'énergie interne d'un kilogramme de vapeur d'eau dans la turbine est estimée à L1Ut =- 454 kj.kg- 1. Le débit massique de la vapeur dans la turbine est de 42 tonnes par heure. Le travail récupéré pendant cette transformation sert à entraîner un alternateur qui produit l'énergie électrique. 1. Puissance de la turbine 1. Détermination du travail échangé dans la turbine 1.1. Que signifie le terme adiabatique? 1.2. Énoncer le premier principe de la thermodynamique En déduire le travail Wr échangé par 1 kg de vapeur pendant sa détente dans la turbine en kj.kg En négligeant les pertes dans la turbine, calculer la puissance mécanique Pc fournie par la turbine. Donnée: La puissance P dépend du débit massique de vapeur d'eau qm et du travail W produit par la turbine par unité de masse selon la relation : P = qrn. [W[ ; Pétant exprimé en watts (W); qm en kg.s- 1 et W en J.kg- 1 II. Débit massique d'eau de mer nécessaire pour condenser la vapeur issue de la turbine Pour simplifier, le condenseur est assimilé à un simple échangeur thermique (figure 2 ci-dessous). L'eau de mer, prélevée à la température e 1 = 28 C par la station de pompage, doit permettre d'évacuer, chaque heure, la chaleur Q 1 = 1, J due à la condensation de la vapeur d'eau provenant de la turbine. Afin de ne pas perturber l'environnement, son débit doit être suffisant pour que la température de l'eau rejetée reste inférieure à e 2 max = 43 C. Vapeur provenant de la turbine CONDENSEUR Eau de mer et=28 C (station de pompage) Figure 2 Eau provenant de la condensation de la vapeur ~...-_-t-,._-- Eau de mer e2 $ e2 max= 43 C La chaleur massique de l'eau est supposée constante et égale à Ceau = 4185 J.kg' 1.K' 1 l. Transfert d'énergie Soit une masse M d'eau dont la température varie d'une valeur initiale e 1 à une valeur finale e Selon les valeurs relatives de e 1 et e 2, caractériser le transfert d'énergie de l'eau à 1' extérieur. BTS Maintenance Industrielle SUJET Session 2012 CODE: 12NC-MIE3SC Page 2/8

4 1.2. Rappeler l'expression littérale de la relation entre les grandeurs physiques concernées et montrer qu'elle confirme l'analyse qualitative du 1.1. '" 2. Déduire de la relation précédente Meau, la masse d'eau de mer minimale nécessaire, en kg, pour évacuer la quantité de chaleur Q 1 provenant de la vapeur d'eau rejetée par la turbine pendant une durée d'une heure. Pour faire le calcul, la température de l'eau de mer rejetée 82 est supposée égale à 82max. B. Production d'électricité N.B: Cette partie aborde des notions générales sur les machines synchrones triphasées et sur les systèmes triphasés équilibrés. Aucune connaissance spécifique sur l'alternateur n'est exigée. L'alternateur est une machine synchrone triphasée qui permet de convertir l'énergie mécanique produite par la turbine en énergie électrique. Puissance absorbée Pa c:==) puissance mécanique fournie par la turbine AL TER~ A TEUR Puissance utile Pu puissance électrique fournie à la charge pertes L'alternateur triphasé de la première tranche de la centrale de Bouillante est entraîné par la turbine par l'intermédiaire d'un réducteur de vitesse. La turbine tourne à 7900 tr.min- 1 alors que l'alternateur a une fréquence de rotation de 1500 tr.min- 1 Cette fréquence de rotation est maintenue constante grâce à une régulation du débit vapeur dans la turbine. Caractéristiques de l'alternateur: Puissance apparente nominale Tension nominale efficace entre phases (constante) Fréquence nominale Fréquence de rotation d'entraînement (constante) Couplage des enroulements Résistance entre phases Sn= 5770 kva u = v f =50 Hz n = 1500 tr.min- 1 en étoile R= 0,50.Q 1. Couplage de l'alternateur Des barres de connexion permettent de modifier le couplage des enroulements reliés à la plaque à bornes. Indiquer sur la figure 4 du document réponse 1 page 7 la position des barres de connexion qui correspondent au couplage étoile. BTS Maintenance Industrielle SUJET Session CODE: 12NC-MIE3SC Page 3/8

5 II. Calcul de la puissance électrique produite 1. Indiquer le nombre de pôles de la machine synchrone. Préciser s'il s'agit d'une machine bipolaire, tétrapolaire ou hexapolaire. 2. À partir des caractéristiques de l'alternateur, calculer la valeur efficace In de l'intensité du courant nominal en ligne débité par l'alternateur. 3. On suppose dans la suite que le facteur de puissance de la charge électrique de l'alternateur est cos cp= 0,90 et que l'intensité du courant en ligne délivré par l'alternateur est 1 = 222 A. 3.1 Calculer la puissance électrique Pu fournie à la charge. 3.2 En admettant que le rendement global de l'alternateur est de 98 %, en déduire la puissance mécanique Pa et le moment du couple Ta reçus par l'alternateur. 4. On souhaite que la fréquence f des courants délivrés soit comprise entre 49,8 Hz et 50,2 Hz. Déterminer la plage de la fréquence de rotation de l'alternateur, exprimée en tr.min- 1, correspondante. C. Etude de la variation de vitesse du moteur asynchrone entraînant la turbine à sa vitesse de virage. Lorsque la turbine est arrêtée, un «dispositif de virage» assure la rotation à vitesse réduite de son arbre pour éviter sa déformation. Le dispositif de virage est constitué d'un moteur asynchrone alimenté par un onduleur à U/f constant. Ce moteur entraîne la turbine par l'intermédiaire d'un réducteur de vitesse. Ce dernier a un rapport de réduction r = On suppose que la charge du moteur oppose un couple résistant constant de moment Tr = 325 N.m. 1. Rappeler l' intérêt d'un onduleur à U/f constant. 2. Déterminer à l'aide de la figure 5 du document réponse 1, page 7, la fréquence de rotation à vide ns du moteur asynchrone lorsqu'il est alimenté à la fréquence de 50 Hz. 3. Tracer sur la figure 5 page 7, la caractéristique du couple résistant T r 4. Déterminer graphiquement la fréquence de rotation n 1 du moteur en tr.min- 1 lorsqu'il est alimenté à la fréquence de 50 Hz et qu'il entraîne sa charge. En déduire la fréquence de rotation n' 1 de la turbine en tr.min Calculer le glissement g exprimé en pourcentage lorsque le moteur est alimenté sous f 1 =50 Hz. 6. La fréquence délivrée par l'onduleur est maintenant réglée à la valeur f 2 =30Hz. Déterminer les nouvelles fréquences de rotation du moteur et de la turbine notées respectivement n 2 et n' 2. D. Étude de la station de pompage d'eau de mer Après passage dans la turbine, la vapeur est envoyée dans le condenseur où elle est condensée par contact avec l'eau de mer comme indiqué sur la figure 3 page 6. BTS Maintenance Industrielle SUJET Session 2012 CODE: 12NC-MIE3SC Page 4/8

6 La station de pompage fournit l'eau de mer nécessaire au refroidissement de ce condenseur avec un débit volumique Q, = 1960 m 3.h- 1. Le diamètre de la conduite de la station de pompage est constant et égal à d = 450 mm. L'aspiration de l'eau de mer par la pompe centrifuge se tàit par une ouverture, au point A sur la ftgure 3 page 6, située à 2 m sous la surface de l'eau. L'arrivée de l'eau de mer, au point B, dans le condenseur se situe à une altitude de 22 m par rapport au niveau de la mer. La masse volumique de l'eau de mer vaut pçau = 1020 kg.m- 3. I. Calcul de la vitesse de l'eau dans la canalisation l. Déterminer la valeur de la sections de la conduite en m Calcul de la vitesse d'écoulement de l'eau 2.1. Rappeler la relation entre le débit volumique Qv, la vitesse du fluide v et la section S de la canalisation en précisant les unités Calculer la vitesse v de l'eau en m.s- 1 dans la canalisation de la station de pompage. II. Calcul de la puissance utile mécanique de la pompe En utilisant l'équation de Bernoulli, calculer la puissance utile Pu que doit fournir la pompe. Données: E. d B 11 1 o quat10n e emou 1: lp (vë -va)+pg(z 8 -z"")+(p 8 -pa)= Q: -Pc 0 P -l Pertes de charges: Pc= 6,5.10 Pa. On prendra: va= 0 m.s- 1 ; Vs= 3,42 m.s- 1 ; PA= 1, Pa; P 8 = Pa; g = 9,8lm.s 2 et Pèau = 1020 kg.m- 3. III. Protection contre la corrosion Un procédé de protection contre la corrosion des canalisations en acier immergées dans l'eau de mer consiste à les relier à des anodes «sacrificielles» en zinc comme indiqué sur la figure 6 du document réponse 2 de la page 8. L'ensemble (canalisation+ bloc de zinc+ conducteur+ eau de mer) constitue une pile dont les couples oxydoréducteurs mis enjeu sont les couples Fe 2 -/Fe et Zn 2 -/Zn et dont l'électrol:yie est l'eau de mer. Le pouvoir réducteur de quelques métaux est rappelé ci-dessous : Al Zn Fe Cu Du plus réducteur au moins réducteur 1. Indiquer par une flèche sur la figure 6 du document réponse 2 page 8 le sens de circulation des électrons dans le conducteur de liaison. 2. Sachant que le zinc (Zn) ne peut donner que des ions Zn 2 -, écrire la demi-équation correspondante et donner la nature de cette réaction. 3. Pourrait-on remplacer le zinc par du cuivre pour réaliser cette protection contre la corrosion? Justifier la réponse. BTS Maintenance Industrielle SUJET Session 2012 CODE: 12NC-MIE3SC Page 5/8

7 Document 1 figure 3 : Schéma simplifié de Bouillante 1 Séparateur vapeur.. vapeur Condenseur Station pompage eau de rn vapeur eau eau ~ a a o oo a 0 a a o mer Puit géothermique : mélange eau-vapeur 250 C (1 000 rn de profondeur) BTS Maintenance Industrielle Epreuve U32 Sciences Physiques CODE: 12NC-MIE3SC SUJET Durée: 2 heures Session 2012 Coefficient : 2 Page 6/8

8 Document réponse 1 à rendre avec lli. ~opie figure 4: 1~ Phase 1 Phase 2 Phase 3 CHARGE ÉLECTRIQUE DE L' ALTERl"'JA TEUR Stator Figure 5: n (tr.min- 1 ) BTS Maintenance Industrielle Epreuve U32 Sciences Physiques CODE: 12NC-MIE3SC SUJET Durée : 2 heures Session Coefficient : 2 Page 7/8

9 Document réponse 2 à rendre avec c9pie figure 6 : Eau de mer Anode sacrificielle enzmc Canalisation en acier (fer) station de pompage Conducteur de liaison isolé BTS Maintenance Industrielle Epreuve U32 Sciences Physiques CODE: 12NC-MIE3SC SUJET Durée: 2 heures Session 2012 Coefficient : 2 Page 8/8

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur:

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur: EXERCICE N 1 Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor sont en

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W MOTEUR ASYNCHRONE 1) Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique 9PYCEAGl SESSION 2009 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE STI Génie Civil STI Génie Énergétique Temps alloué: 2 heures Coefficient: 5 La calculatrice (conforme à la circulaire

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 ÉPREUVE E4.1 LE PONT DE COULÉE 65T DES FONDERIES DE SAINT GOBAIN P.A.M Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation Questionnement

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE ( Leçon 6 ) LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Les moteurs asynchrones triphasés représentent plus de 80 % du parc moteur électrique. Ils sont utilisés pour transformer l énergie

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION LYCEE HANNIBAL DE L'ARIANA Devoir de contrôle N 3 2013 SECTION EPREUVE TECHNIQUE :4 ème Sciences TECHNIQUE DUREE : 4 heures Kaâouana Ismail

Plus en détail

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N.

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N. Ω s Principe - Définitions Pulsation du stator Synchronisme Rotor : Cage d écureuil Ω Pulsation du Rotor Ω < Ω s N B S g g = Glissement Ωs Ω N s = Ω N s s N Stator : Inducteur Ω = Ω s Rem Si plus de variation

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

Physique-appliquée U-32

Physique-appliquée U-32 CE3P Session 2004 BEVET de TECHNICIEN SUPÉIEU CONTÔLE INDUSTIEL et ÉGULTION UTOMTIQUE SCIENCES PHYSIQUES Physique-appliquée U-32 Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 = = = = = = = = = = = = = = vant de composer,

Plus en détail

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT Une entreprise est spécialisée dans le traitement de surface par trempage de pièces métalliques de tailles diverses. Un pont roulant permet de faire progresser

Plus en détail

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone I.Principe Le stator est formé de 3 bobines dont les axes font entre eux un angle de. Il est alimenté par un réseau triphasé équilibré, qui crée dans l entrefer un ( radial

Plus en détail

LES MOTEURS ELECTRIQUES

LES MOTEURS ELECTRIQUES L objectif de ce cours est de comprendre le fonctionnement des moteurs électriques. Nous verrons les notions de puissance, de pertes et de rendement. Nous étudierons de manière simplifié comment ces moteurs

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009 Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficient : 5 L'emploi de toutes les

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

Les machines thermiques

Les machines thermiques Les machines thermiques II. Les machines thermiques Une machine thermique permet une conversion d'énergie. Pour fonctionner en régime permanent, elles effectuent des cycles. Très souvent, un fluide est

Plus en détail

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR ÉUE 'UN CONVOYEUR Le problème comporte 3 parties indépendantes. Le convoyeur est entraîné par un moteur asynchrone triphasé à cage et son réducteur de vitesse dont on veut pouvoir régler facilement la

Plus en détail

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques.

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques. 6. ANNEXE B : Corrigé du sujet de l admissibilité A- FROID a) Cycle frigorifique Conditions nominales de fonctionnement : Conditions nominales de fonctionnement des groupes frigorifiques voir conditions

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H

MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H Concepteur de solutions et de services pour ETUDE D UNE la recherche et le développement UNE POMPE CENTRIFUGE MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H BP46 Route d Heyrieux 69360 St Symphorien

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 06 heures SESSION 2014 ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE Le sujet est composé de trois problèmes (A, B, et C) pouvant être traités de façon indépendante. Il comporte

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

ANNEXE : Pompes centrifuges

ANNEXE : Pompes centrifuges ANNEXE : Pompes centrifuges 1. Introduction 1.1. Machines hydrauliques On distingue deux grandes familles de pompes (voir Figure 1): les pompes centrifuges où le mouvement du fluide est générée par la

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS Session 2014 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

La production et le transport de l électricité

La production et le transport de l électricité Comment produire simplement une tension alternative? Connecter les deux bornes d une bobine à un oscilloscope À l aide d un moteur, faire tourner un aimant devant la bobine (doc ) Observer sur l oscillogramme

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2009 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction

Plus en détail

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Séminaire sur les entraînements électriques Yverdon-les-Bains, le 12 novembre 2015 Christophe BESSON 1 Les

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Cette épreuve comporte : Le sujet «tronc commun», composé par tous les candidats

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail

SOIGNER LA PRESENTATION ET INTERPRETER CHAQUE RELEVE

SOIGNER LA PRESENTATION ET INTERPRETER CHAQUE RELEVE TP N 5 LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TET GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Fichier: Tp VV MAS-1 10-11 Variateur de vitesse MAS S.T.I. Salle des systèmes Pré-requis : Utilisation

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

La course du piston est donc 10 4 soit 6 cm. 3 ) lorsque la position du point M est telle que α = 60. : a) calculer OH ; Session

La course du piston est donc 10 4 soit 6 cm. 3 ) lorsque la position du point M est telle que α = 60. : a) calculer OH ; Session MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1. Trigonométrie : (BEP : 4 points / CAP : 6 points) Dans cet exercice nous étudierons le déplacement d un piston actionné par une roue. La roue a un mouvement circulaire

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 2016 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 SCIENCES PHYSIQUES U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

D'où vient l'énergie électrique?

D'où vient l'énergie électrique? PAGE 1 / 9 SOUS / Objectif Reconnaître le type de centrale électrique. Énoncer le principe de fonctionnement des centrales électriques. Savoir technologique visé : S1-1 PRODUCTION : Diverses sources de

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

Epreuve de Physique B - Thermodynamique. Durée 2 h. L usage de calculatrices est interdit.

Epreuve de Physique B - Thermodynamique. Durée 2 h. L usage de calculatrices est interdit. 135 Epreuve de Physique B - Thermodynamique Durée 2 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier G. Pinson - Physique Appliquée Machine asynchrone - C34 / 1 C34 - Machine Asynchrone (MAS) Moteur asynchrone Transmissions mécaniques asynchrones (transmissions de couple) : P m s bain d huile ailettes

Plus en détail

Etude d une pompe centrifuge monocellulaire

Etude d une pompe centrifuge monocellulaire Etude d une pompe centrifuge monocellulaire Séminaire à mi-parcours du 8 au 1 février 21 Lise CEBALLOS, Paul GUILLARD, Jean-Baptiste LEPRETRE Introduction Une pompe centrifuge monocellulaire est une turbomachine,

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC)

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC) Objectifs Lahrouni, A. hap 4 Thermo 2 FSSM hapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PA) La connaissance du principe de fonctionnement des machines frigorifiques à compression et l application des

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU DESIGN ET DES ARTS APPLIQUES SESSION 2013 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Environnement Nucléaire E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire U4.1 : Pré-étude et modélisation SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MOTEURS A COMBUSTION INTERNE ETUDE DES MOTEURS - U 52 - Etude & Analyse des moteurs Session 2002 Durée : 3 heures Coefficient : 3 PRESENTATION Ce dossier est composé : De

Plus en détail

Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique

Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique Examen de 3 e année Diplôme d Elève Officier de 1 ère classe de la Marine Marchande Année 1992 à 2010 Examen de 3 e année Diplôme d Elève Officier

Plus en détail

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015 IUT de Saint Denis Module THERM3 CORRECTION G.I.M. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 015 1 Chambre froide : 1. Les pressions d'évaporation et de condensation sont données par la table

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

S2I. Production électrique et régulation du réseau français

S2I. Production électrique et régulation du réseau français PSI 4 heures Calculatrices autorisées 0 SI Production électrique et régulation du réseau français I Organisation du réseau électrique européen I.A Introduction Depuis la première ligne électrique construite

Plus en détail

U22 - SCIENCES PHYSIQUES

U22 - SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MOTEURS À COMBUSTION INTERNE SESSION 2014 U22 - SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures - Coefficient : 2 SUJET Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il soit complet.

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures ***

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures *** SESSION 003 PCP1006 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures L'utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants Une feuille de papier millimétré devra

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale B EXAMEN DE FIN DE FORMATION T S SESSION: MAI 2012 E Epreuve de : Electrotechnique L T Durée : 4 heures Directives aux candidats : L'usage de la calculatrice est autorisé. Aucun document n est autorisé.

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Direction Technique Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Identification : ERDF-PRO-RES_1E Version : V3 Nombre de pages : 11 Version Date d'application

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw)

ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw) ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw) 1) - Mise en évidence de l amélioration du rendement par récupération de chaleur L objectif est de montrer l intérêt d un module de cogénération pour produire

Plus en détail

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo!

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Dans la plupart des centrales électriques, c'est en faisant tourner le rotor d'un alternateur à l'aide d'une énergie mécanique qu'on produit de l'électricité,

Plus en détail

C4. La pompe à chaleur

C4. La pompe à chaleur C4. La pompe à chaleur I. BUT DE LA MANIPULATION Se familiariser avec le fonctionnement d'une pompe à chaleur et en déterminer le coefficient de performance sous différentes conditions d'utilisation. II.

Plus en détail

1. LE MOTEUR THERMIQUE

1. LE MOTEUR THERMIQUE 1. LE MOTEUR THERMIQUE 1.1 Définition Les moteurs thermiques transforment de la chaleur en travail mécanique destiné à équilibrer le travail résistant d un véhicule qui se déplace. Les machines thermiques

Plus en détail

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif».

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Partie B: Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Chapitre 1 : Chapitre 2 : périodique. Chapitre 3 : Chapitre 4 : La production d'électricité. Tension continue et tension alternative

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

10 Cycles frigorifiques

10 Cycles frigorifiques 14 mars 2003 Introduction 277 10 10.1 Introduction Dans la section 9.1, on a considéré des machines thermiques constituées de quatre processus distincts, mettant en œuvre soit des dispositifs à circulation

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa MOTEUR ASYNCHRONE Richard MATHIEU BTS IAA I. DEFINITION Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr La machine asynchrone est la machine électrique la plus utilisée dans le domaine des puissances supérieures

Plus en détail

RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE. Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier

RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE. Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier Un système frigorifique se définit toujours par rapport à ces températures de fonctionnement. La

Plus en détail

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Généralités o Pour les condenseurs à eau de moyenne et grosse puissance on est amené à prévoir des dispositifs spéciaux permettant

Plus en détail

11 mars 2003 228. 9 Cycles moteurs

11 mars 2003 228. 9 Cycles moteurs 11 mars 2003 228 9 Certains générateurs de puissance comme la centrale thermique à vapeur opèrent effectivement selon un cycle, c.-à-d. que le fluide actif retourne à son état initial après avoir subi

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010 ACIER Dr. Adamah MESSAN École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) Les aciers 1. Propriétés 2. Traitement des aciers 3. Produits et utilisations LES ACIERS 1. Propriétés 1.1 Propriétés physique *Massevolumique:

Plus en détail

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques S3 PMCP 2015/2016 D de thermodynamique n 5 Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques 1 Cycle avec une seule source de chaleur. Soit un système pouvant, pendant un

Plus en détail

IV. PHÉNOMÉNES DE CORROSION

IV. PHÉNOMÉNES DE CORROSION IV. PHÉNOMÉNES DE CORROSION 1. Nature de la corrosion a. Définition La corrosion d'un métal est l'oxydation de cet élément à l'état d'ion métallique : il s'agit donc d'une réaction d'oxydo - réduction.

Plus en détail

Thermodynamique des gaz parfaits

Thermodynamique des gaz parfaits Chapitre 24 Sciences Physiques - BTS Thermodynamique des gaz parfaits 1 Le modèle du gaz parfait 1.1 Définition On appelle gaz parfait un ensemble de molécules sans interaction entre elles en dehors des

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS. - Session 2009 - Épreuve E 1. Scientifique et Technique

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS. - Session 2009 - Épreuve E 1. Scientifique et Technique BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS - Session 2009 - *** Épreuve E 1 Scientifique et Technique Sous-Épreuve E12 - Unité U 12 - Mathématiques et Sciences Physiques Coefficient

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

BEP des métiers de l Electrotechnique Epreuve EP1. USINE D INCINERATION de LONS LE SAUNIER DOSSIER SUJET

BEP des métiers de l Electrotechnique Epreuve EP1. USINE D INCINERATION de LONS LE SAUNIER DOSSIER SUJET BEP des métiers de l Electrotechnique Epreuve EP1 USINE D INCINERATION de LONS LE SAUNIER DOSSIER SUJET PILOTAGE NATIONAL Session de remplacement 2009 Facultatif : Code BEP DES MÉTIERS DE L ÉLECTROTECHNIQUE

Plus en détail

D'où vient l'électricité de la maison?

D'où vient l'électricité de la maison? D'où vient l'électricité de la maison? Recherche documentaire sur Internet. >Objectifs: Utiliser Internet pour mener une recherche documentaire (textes et images). Sélectionner les éléments d'une recherche

Plus en détail

Baccalauréat STL B Epreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles - Guyane. 11/06/2015 www.udppc.asso.

Baccalauréat STL B Epreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles - Guyane. 11/06/2015 www.udppc.asso. Baccalauréat STL B Epreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles - Guyane 11/06/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer un message à : pa_besancon[at]udppc.asso.fr

Plus en détail