"' 0 o0 û.f fi? 4 /anact#stocsch

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""' 0 o0 û.f fi? 4 /anact#stocsch"

Transcription

1 MINISTERE DES TBANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE DE CÔTE D'IVOIRE Abidjan, Ie 'l 9 A0ui 2011, Décision "' 0 o0 û.f fi? 4 /anact#stocsch Portant Guide relatif au programme national de sécurité des oistes ( RACI 6111 r. TE DIRECTEUR GENERAT Vu Vu Vu la Convention relative à l'aviation civile internationale signée à Chicago le 7 décembre 1944 j l'ordonnance n" du 23 janvier 2008 portant Code de l'aviation Civile ; le Décret n'2oo8-277 du 03 octobre 2008 portant organisation et fonctionnement de l'adminisation Autonome de l'aviation Civile dénommée Autorité Nationale de l'aviation Civile en abrégé ANAC; le Décret n" du 24 avril 2013 portant nomination du Directeur Général de l'autorité Nationale de l'aviation Civile (ANAC); Vu le Décret n" du 12 mars 2014 portant réglementation de la sécurité aérienne; la Décision n' /anac/dajr/dcsc du 21 Décembre 2012 portant règlement relatif à la conception et à l'exploitation technique des aérodromes en Côte d'lvoire ( RACI 6001)); Vu Vu Sur la Décision n" /anac/dcsc/sdcnasa/dair du 21 Décembre 2012 portant Règlement Aéronautique de Côte d'lvoire relatif à la certification des aérodromes ( RACI 6003 r; la Décision n' /anac/dcsc/dajr du 18 Décembre 2014 portant institution du programme nôtional de sécurité des pistes ( NRSP D ( RACI 6008 D; proposition de la Direction du Conôle de la Sécurité et de la Certification, et après avis de la Direction des Affaires Juridiques et de la Réglementation; : OBGANE DE REGLEMENTATION DE CONTBOLE DE SUBETE ET DE SECUFITE DU TBANSPORÎ AEBIEN EN COTE D1VOIRE 07 BP 148 ABIOJAN O? - Té1. : (225) Fdr 1225) E-mall: /

2 DECIDE Article le': Obiet La présente décision approuve le présent Guide relatif au programme national de sécurité des pistes (NRSP- National Runways Safety Program) et fournit des éléments indicatifs pour la mise en æuvre dudit programme. Article 2: Champ d'application La présente décision s'applique à tout aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique en Côte d'lvoire. Le Guide est annexé à la présente décision et en fait partie intégrante. Article 3: Enée en vigueur La présente décision qui abroge les dispositions antérieures conaires, ene en vigueur à compter de la date de signature et est applicable à partir du të ianvier 2015, SILUE D:01 Gulde Elrdt.u proar.dmé non.l dè récurité det pl3t6 { RÀcr 6u1,. Ampliatlon: - DCSC _ DAIR - AERIA ASECI{A SOOGXAM _ TOUT AUTRE E(PLOITAI\IT I/AERODROME

3 MINISTERE DTS TRANSPORTS *.* AUTORITE NATIONALE DE T'AVIATION CIVII-E DE côte D'rvorRE Réf.iRÂCl6111 GUIDE RELATIF AU PROGRAMME NATIONAL DE SECURITE DES PISTES ( RACI 6LLl>> Appmuvé pa. le Di.ect ur Général et publié sous son âutorité P. miè. édition - luill t 2 0 t4 Âdminisù-âtion de l?viaaior civile de tôte d'lvoire

4 Gulde rcl.dtaù prcgram {adonal.1. ré.ati.é d.. phr6 Nâdomle d. l'avlatio ^utoné clvlle de côt d lvolre (RAcr6111, VALIOATION Noms et prénoms Fonction Visa/date Chefservice sécurité des Aérodromes BOA ANCAMAN Rédaction N'ZEBO Oi N'ZébO Sylvain Chef Service de la Navigation Aérienne [scna) Responsable certi fi cati o n CDT KAMOHAN k:rt: - I vériûcation KOFFI Bi Nékalo joseph ComitéAudit Sécùrité OACI Le Président 'kfry., Validation opérationnelle ALI"AAMANI Jean Directeur des Affaires Juridiques et de la Réglementation IDAIR) 9rs l.l ry Approbation Sinaly SILUE Directeur Général (DG) A^

5 t.f Âutorlé Nâdon.l. d l'avlâdo Clvll. de Côt. d'lvoir. Gutd. Él.df.! prûtenm. EdoFl d. saorité da plsta (RAC 6111, IISTE DES PAGES EFFECTIVES Êdftion I or/07/ o7/a7/2014 I o7lo7l ouotl2o\4 1 o7lo7l otlo7l2or4 1 o7/o?/ /47/2014 I 07/07 / /07/2074 I ouo 2or4 0 ouol2074 I ot/0712or4 0 ouo1l /07/ /07/2014 I 0uo7/20L4 0 or/01/ ouo7t2or4 0 ouo1l I olto1t2or4 0 ollo7/ I o1/o7/ /07/2074 I ol/o7hor4 0 0r/01/ ouo1t2o14 0 ouol otlo7 120t4 0 01/07/ !t07/ uo7 / o\io7/2or4 0 ouo1/ I ouo1t2o14 0 ouot2o\4 10 I olto7 t ouot/2074 a t07 t /07/2074 a7-2 1 ot/ o1/o a1-3 1 ouo / o1/o a Lto1 t /07/2074 a / o7/o7/2074 a2-3 1 ouo 2or4 0 o7lo7l2o14 I or/07/ la1l2014 a2-5 1 ollo otlo7l20l4 a2-6 1 o7lo1l2o74 0 ouolj ouotl2o!4 0 ouotl2o!4 a3-1 I olat/ alto7t20t4 a3-2 I or/ot/ oltat/24t4 I or/o7/ ovo7t20t4 1 olo7l2o14 0 o1to7t20l alla1 / / !la7l ot/o A3-7 I ollo7l2o14 0 orlo7l2014 a3{ I ovo1/201,4 0 ouo 2or ollo1l2ar4 0 o7/o a aua1l2al4 0 or/07/20!4 I o! ouo1l2ot4 I o1lo1l2o14 0 ouo1/2o\4 I a!07/ \/07/20!4 1 oltatt20t4 0 or/ I o!1o7t20l4 0 orlo42or4 a5,2 I olio7t2o14 0 or/o7/2074 ÀÀ

6 cûde reladfa! prcgraéh. Erjonal d. dês pl.tes Âltorré.don l. d. tàvl.don Ctvil.d.Gôt dlk I. I RAC 6111, a5-3 t 07/07/ ot/o7/2074 a5{ I o71o7120].4 0 ouot/ ,5 1 or/07/2or4 0 ouo1l2o74 a /07/ /o7/2074 I 01/07/ /o7 /2074 I ot/07/ or/ I or/o 2or4 0 ouo1t2ot4 46,3 1 or/o1/ ovo1t olt07/ or/01/20!4 1 or/o7l2ar4 0 o o7120t4 48,1 I oyoll2o14 0 o1to7t20r4 a8-2 I or/07/ ouott2o!4 aa-3 1 avo1l2ar4 0 ol/07/zo!4 1 ol/ olto1tz0l4 a&5 I otlo7l2o14 0 ouo7t2ol4 aa6 1 orlo7/ ot lotl2ot4 aa-1 7 a!07/ uo1/2074 a8-8 1 o1ta7t20l4 0 auot/20t4 a8 I oilo1l2o14 0 ouo 2ot4 aa-10 I ollo7l2or4 0 ouoll2o!4 A8 11 I olt07t20t4 0 or/07/2014 ÂA

7 lltoré.doù..d.l^vl.ùûn Ovfi. d. Côa. d lvolf culd rc.éftù pro3nbn. mdond d. sécùlé dès plst s INSCRIPTIOI{ DEs AMEI{DEMENTS ET RECNNCâTIFS AMENOÊMENTS ADpllcable le lnsarlt le pat RECTIFICATIFS Appllaâble le lnsc.it le oa. lrldlddd.r.s æd.e.re et É.dn dé lv ÀÀ

8 l* Cùd. FLdt.! Drcgrlu. udor.l.i. -raû, ù. Ër-. Md 6111t TABIEAU DEs AMEI{DEMENTS w Dtt - rdoûot{anprffi - Effi.ny/tl,,t,ûr -,'!'dd!bt leæ Edrtlon Ené êô vlsuror : dâte dê 93natuÊ applkable l 1"jânvl r 2015 Lùlo.Lr5.ûbrùL A'r

9 r.l._ ù.tio!.l dc I /tv :do ^ltorllé ctvllc d côt d'lvolr. Gùld. FLdf.! phgrâm. d. Lùlé d.r Dl.t6 ÏABI.EAU DES RECTIFICATIFS nc.lll Éadf obl4

10 tal'ell T- Culd. FLdf.u prca md. n.dodd de séd.lté d s plcts ÂIto.lL N.do L d. l Clvll. d. Oôû. d lvolrc ^vl.dot ABREVIATIONS ET SIGLES AIP ANAC ARIA ATC ATCP ATIS ATM NOTAM PANS PCCP Rrsc RST RTF RVR RWY SARP 5GS ssr UHF VHF Publication d'information aéronautique Autorité nationale de l'aviation civile Evaluation des incursions sur piste aux aérodromes Service de la circulation aérienne Fournisseur de service de la circulation aérienne Service automatique d'information de région terminale 6estlon du afic aérien Avis aux aviateurs Procédures pour les services de nàvigation aérienne Permis de conduire côté piste (Permis spécial d'aéroport) Logicielde calcul de la gravité des incursions sur piste Equipe de sécurité de piste Radiotéléphonie Portée visuelle de piste Piste Normes et pratiques recommandées Système de gestion de la sécurité Radar secondaire de surveillance Ula-haute fréquence Très-haute fréquence vii

11 I.r r.tr Âùtoit4 ùartôlal d. Àvta.tôb Clvll.d.Côt d lv.lr. Cuide rehdf.ù earmn n.donal d..édrlté d. Dl$6. Rtc 6rrr I USTE DES DOCUMENTS DE REFEREI{CE oacl 5 tuic s de la cculâtion âé,iennê luillet2001 oacl Fxploitation techniqu des aéronefs oacl Ooc9870 oacl oacl Proédurês des s rvices de la naviftion àérienne - Gestion du af ic âérien (PANS-aTlvl) Manuel sur la prév ition des 2047 RAC 3001 RAC 5005 Mânuel de cedification et de surueillànce continue de5 eneorises de ansdort aérien Règlêment aérona0tique de côte d'lvoi elatit aux ærvices de la RAC 6001 RAC 6003 Règlement aéronaùtique de Côte d'lvoire re atif à l' xploitatiôn technloue des aérodromes RèBlement relatif à la certificataon n'19s2/anac/0g/8qs/dajr/dcsc RAC 6007 relative à lâ mise en place des systèmes de Gestion de la SécLrrlté (SGSI paf le5 pr stataires de services d'aviation civile Règlement relatif à la mise en place du Système de Gestion de lâ sécurlté {SGS) pêr les xploitants l0jurllet 2013 Juin 2014 RÂCt 6106 cuide,elatif à la mise en place du système de Gestion de lâ sécurité (sgsl par les exploitànts UrL d.s dm.ng de réfémnc. A-ft

12 ê.r- I.r National de îvlâdon ^ùtorlté Clr'lle decôttd'lvolr Guidé r.l.ùf.! prtarâmmc n.don.l (R^C 6111D ÂA

13 l* Autoité N.tiob.l d. l'avlation Gûft ELdf.u prog?m. Edoml prst.

14 lr tt! Aùtorlt! N.tiomle d. I'Avlâdon Clvll.d.côt d lrcbe ûdd. ELdf.ù pmgt:m. Edoùd d. sédrlté d s plité (ÂÀCl6111r 1. OBJ T ET APPUCASIIM Le présent Gulde fournit des éléments indicatifs pour la mise du programme national de sécurité des pistes (NRSP- National Runways Safety Program) pour tout aérodrome ivoirien ouvert à la circulation aérienne publique (CAP). 2. OBÆCN;S OU PROGNAMME DE SECURITE DES PISTES Le programme national de sécurité des pistes vise à ; - éliminer les risques d'incursion sur piste ; - minimiser ceux qui persistent; - réduire les défaillances actives et atténuer la gravité de leurs conséquences, afin d'améliorer la sécurité des pistes en intégrant les systèmes de Sestion de la sécurité (SGS) de tous les organismes y participant. Cette intégration est réalisée par l'identitication des dangers et la gestion des risques relatifs à la sécurité des pistes de manière collaborâtive et multidisciplinaire, et par la communication des questions de sécurité au personnel opérationnel. Ainsi, ce programme aite expressément la question de la prévention des incursions dans le contexte de la sécurité de l'exploitation aérienne, de la gestion du âfic aérien, des mouvements des véhicules sur les aires de manæuvre et de la Sestion des aérodromes. 3. DEFINMONS Aux fins du présent règlement, on entend par : Iroager. Condition, objet ou activité qui a le potentiel de causer des blessures, des dommages à l'équipement ou aux sudures, une perte de matériel, ou une réduction de la capacité à exécuter les fonctions assignées. A^

15 cùide rcldf a{ pm8 4De ûnonâl dc aécurlté dês plrbr Autorlté NâdonâlÈ d l Âvlâtion Clvil decôted'lvol. ( RACI6111, Êquipe (locole) de sécurité des pistes. Équipe composée de représentants de I'exploitant d'âérodrome, des fournisseurs de services de la circulation aérienne, des eneprises de ansport aérien ou des exploitants d'aéronefs, des associations de oilotes et de conôleurs de la circulation aérienne et de tout aue groupe participant directement à des opérâtions de surface à un aérodrome, qui conseille les cadres compétents sur les risques d'incursion sur piste et qui recommande des satégies pour les atténuer. tncufsion sû piste ou rrcurgion. Toute situation se produisant sur un âérodrome, qui correspond à la présence inopportune d'un aéronef, d'un véhicule, d'un animal ou d'une personne dans l'aire protégée d'une surface destinée à I'atterrissage et au décollage d'aéronefs. tncident. Événement, aue qu'un accident, lié à l'utilisation d'un aéronef, qui compromet ou pourrait compromete la sécurité de l'exploitation. Point choud. Endroit sur l'aire de mouvement d'un aérodrome oil il y a déjà eu des collisions ou des incursions sur piste, ou qui présente un risque à ce sujet, et où les pilotes et les condudeurs doivent exercer une plus grande vigilance. Poste de pilotoge stérile. Toute période pendant laquelle l'équipage de conduite ne devrait pas êe dérangé, sauf pour des raisons critiques pour la sécurité de I'exDloitation de l'aéronef. Probqbilîté. Possibilité qu'un évènement ou condition de danger puisse se présenter. Sisque. Evaluation des conséquences d'un dânger, exprimée en termes de probabilité et sévérité anticipées, prenant comme référence la situation la plus défavorable envisageable. Sécr/rité. Situation dans laquelle les risques de lésions corporelles ou domma8es matériels sont limités à un niveau acceptable et maintenus à ce niveau ou sous ce niveau par un processus continu d'identification des dangers et de gestion des risques.

16 4...- al' l' vùttor ^oùodéldord.d. civiledecôt dlelr. Guld rêl.tlf.u prû3râbne n.don.l de sé.urlté des pist! il^d6111' sévé.ité, Conséquence possible d'un événement ou condition de dang r, en tenant compte de la situation envisageable la plus défavorable.

17 lr!.ï" N.riotul. d. l Âvhrim ^ltorité ClvlL d. CôÈ d lvol. Gùide rcl.df.u prognlmc milon.l de séd.lé d.r pist s. n^cl6rrr, 4. COMITE DE SECURITE DE PISTES 4.1 Création du Comité ll est créé un Comité national de sécurité de pistes (NRsc) afin de permete l'échange de renseignements et de promouvoir les bonnes pratiques en matière de sécurité des pistes sur le plan national dans le but d'améliorer la sécurité des pistes et de réduire avant tout les risques d'incursion. 4.2 ComDosition du Comité Le Comité de sécurité de pistes est présidé par le Directeur Général de l'autorité Nationale de l'aviation Civile (ANAc) et est composé des représentants des suctures suivantes: - Les exploitônts d'aérodrome; - Les fournisseurs de services de la circulation aérienne ; - Les pompiers d'aérodrome ; - Les exploitants aériens ; - les eneprises d'assistance en escale ; - les forces aériennes ; - la gendarmerie et la police aéroportuaire ; - les associations de pilotes, de conôleurs de la circulation aérienne et des éleconiciens de la sécurité aérienne; - toute aue sucture impliquée dans les opérations de surface. Les membres du Comité se réunissent au moins ois fois par année. Chaque membre du comité a pour rôle de rechercher des problèmes liés à la sécurité des pistes, les recommandations et les commentaires de son entité et de les présenter au Comité. 4.3 Rôles du Comité Le comité est chargé : - d'accompagner et soutenir les aéroports ivoiriens ouverts à la CAP dans la création des équipes de sécurité de pistes;

18 Ir r.if" Âùt rié N.Ëon.lê dc I Avi.tion Civlle d Côt d'lvoire Gutd. Él.df.ù proa fu. Edon.l d. rédrlé des pirt6 ( RÀCl6111, - d'étudier spécifiquement les dangers identifiés au niveau national relatifs à la <é.rrriré.lo< ni(to( - de promouvoir les bonnes pratiques, partager l'information et améliorer la sensibilisation de l'indusie à la sécurité des pistes par la formation ; - d'agir en tant que point focal de coordination dans le domaine de la sécurité des pistes pour l'indusie i - d'identifier et étudier les technologies disponibles atin de réduire les risques d'incursion sur piste ; - d'examiner les procédures actuelles d'exploitation d'aérodrome, de conôle de la circulation aérienne (ATc) et des exploitants d'aéronefs et si nécessaire faire des recommandations sur ces procédures afin de réduire le risque d'lncursions ; - d'élaborer des recommandations relatives aux éléments indicatifs de l'indusae sur les questions opérationnelles en relation avec l'aérodrome, I'ATC et les avions afin de réduire le risque d'incursions; - de promouvoir le processus de notification d'incidents d'incursion sur piste; - d'assurer I'analyse approfondie des données pour identifier et examiner les domaines spécifiques de préoccupation. 5. EQUIPES DE SECURNE DE PISTES 5.1 Créâtion des équipes de séaurité de pistes L'exploitant d'aérodrome est tenu de mete en place au sein de chacun de ses aérodromes, une équipe de sécurité de pistes ou RSI (Runwoy Sofety Teom). Un exemple de termes de référence {ToR) d'une équipe de sécurité de piste se ouve à l'annexe 1.

19 ta tl' t& Âùtùlé.doEl.d.l Civile d. Côte dlvoirc ^vi.tion cuids.elâdf aù programne natlonal d!é.urlédesplsès r* Cl6111) 5.2 Rôles du RST Le rôle premier d'une équipe de sécurité des pistes est d'établir un plan d'action pour assurer la sécurité des pistes, de conseiller comme il convient les Sestionnaires sur les risques d'incursion et de recommander des satégies pour les éliminer et atténuer ceux qui persistent. Ces satégies sont établies en fonction d'événements locaux ou combinées à des renseignements recueillis ailleurs. L'équipe de sécurité des pistes vise à améliorer la sécurité des pistes : a) en établissant le nombre, le type et, si disponible, la Sravité des incursions pâssées ; b) en étudiant les rapports d'enquête pour établir l'emplacement des points chauds ou des secteurs critiques locaux à un aérodrome; c) en produisant et en disibuânt des cartes des points chauds locaux conformément aux spécifications des textes réslementaires en la matière i d) en availlant avec cohésion pour mieux comprendre les difficultés que rencone le personnel affecté à d'aues fonctions et en recommandant des améliorations; e) en veillant à l'application des recommandations définies en annexe 1au présent guide ; en mettant en évidence tout améliorations; secteur local critique et en suggérant des g) en procédant à une campagne de sensibilisation à la sécurité des pistes qui insiste sur les difficultés locales; h) en réévaluant régulièrement l'aérodrome pour veiller à ce qu'il soit pleinement conforme à la réglementation en vi8ueur.

20 I T,E.' Autôrlté N,rionale d. l'âvlàdon Ctvtl d c6è d'lvolre cuid r l.dfau proaramn nadonal d sécudié des pisret { Rlcl6rr1, 5.3 Constitution de l'équipe L'equipe de sécurité de prstes est composée des représentants : - de l'exploitant d'aérodrome, - des fournisseurs de services de la circulation aérienne, - des pompiers d'aérodrome, - des eneprises de ansport aérien ou des exploitants d'aéronefs, - des âssociations de pilotes, de conôleurs de la circulation aérienne et des éleconiciens en sécurité de la circulâtion aérienne et, - de tout aue groupe qui participe directement aux opérations de surface sur l'aérodrome. l-'équipe peut inclure, sur invitation, l'autorité compétente de l'aviation Civile ainsi que des experts de différents domaines tels que les météorologues, les ornithologues, etc. 5.4 Réunions du RST Le RST se réunit une fois tous les deux (02) mois. Des réunions exaordinaires peuvent êe tenues sur l'initiative d'un de ses membres. fexploitant d'aérodrome est le coordonnateur du RST. ll organise à ce tie les réunions du RST et établit un programme à long terme afin de permete une préparation adéquate par les membres. fordre du jour de ces réunions doit au minimum inclure I - une actualisation des recommandations précédentes ; - les nouveaux dangers identifiés et les conséquences qui leur sont associées i - l'évaluation des risques ; - Ies propositions des mesures de conôle et/ou d'atténuation pour gérer le nsque; - le suivi de l'efficacité des mesures de conôle et/ou d'âtténuation mises en place. 5.5 Formation Une campagne locale de sensibilisation à la prévention des incursions sur piste doit êe lâncée à chaque aérodrome à l'intention des conôleur5, des pilotes, des conducteurs et de tout aue personnel qui pârticipe aux opérations de surface.

21 l+ Autorlté N.tlonale de llviation cùtde Èlâdf.u prôgrâme nâdôn.l do séorlté d s pistes ( RÀC 6111, Cette campagne se.a actualisée de temps à aue pour maintenir leur intérêt et Dour bénéficier à I'exoloitation. tes pilotes, conôleurs et conducteurs devront suivre une formation et une familiarisation communes pour leur faire mieux comprendre les rôles et les diffr'cultés du oersonnel oui availle dans d'aues zones de I'aérodrome. si possible, tous les intéressés devraient se rendre sur l'aire de manceuvre pour se familiariser avec les panneaux de guidage, les marques et le plan de I'aérodrome. 6. POINTSCHAUDS Les points chauds doivent êe matérialisés localement sur les cartes d'aérodrome produites, et leur exactitude doit êe vérifiée régulièrement. Quand cela est nécessaire, elles doivent êe révisées, diffusées localement et êe reproduites dans la publication d'information aéronautique (AlP). Lorsque les pojnts chauds ont été identifiés, il faut appliquer des satégies visant à éliminer les risques et, quand ce n'est pas immédiatement possible, il faut s'efforcer de les gérer et de les atténuer. Ces satégies peuvent inclure, sans s'y limiter : â) des càmpagnes de sensibilisâtion ; b) l'implantation d'aides visuelles supplémentaires (panneaux de guidage, marques et balisage lumineux) ; c) la modification des itinéraires de circulation à la surface; d) la consuction de nouvelles voies de circulâtion ; e) l'élimination des angles morts de la tour de conôle.

22 Ir r"f" Àutorlté N.donal d llvl.don Clvlle de Côte d'tvole Cuid r l.ttf.u DroAramn Mdonal d récurlié des pr$es r RACI61r1) 7. PLAN D'ACTIONS DE SECURITE DES PISTES L'équipe de sécurité de pistes de chaque aérodrome doit dresser un plan contenant des mesures visant à âtténuer les insuffisances de la sécurité des pistes. Ces mesures devraient êe propres à l'aérodrome et liées à une préoccupation, une question ou un problème concernant la sécurité des pistes à cet aérodrome. Elles pourraient consister à recommander de modifier les caractéristiques physiques ou les installations et services de l'aérodrome. les procédures de conôle de la circulation aérienne, les conditions concernant l'âccès à I'aérodrome, la sensibilisation des pilotes et des conducteurs et la production de cartes des points chauds. Ce plan d'action doit définir clairemeôt les responsâbilités pour les tâches assocrées aux mesures à prendre. Chaque mesure devrâit êe prise par la personne ou I'organisation désignée chargée de s'acquitter des diverses tâches pertinentes. Plus d'une seule personne ou d'une organisation peut êe concernée par la mesure à prendre, mais seule une personne ou une organisation devrait en prendre la direction et êe responsâble de l'achèvement de toutes les tâches qui lui sont associées. tes avaux concernant une tâche donnée devrâient êe achevés dans un délâi raisonnable. 8. COMPTE RENDU DINCIDENT ET COILECTÊ DE DONNEES Le formulaire de notification initiale d'une incursion sur piste (voir Annexe 2) doit êe utilisé pour consigner les données qui décrivent l'événement et pour étâblir sa gravité. Le formulaire d'identification des causes d'une incursion sur piste {voir Annexe 3) doit êe utilisé pour établir pourquoi et comment l'événement s'est produit et il doit êe remplidès l'achèvement de l'enquête circonstanciée le concernant. La gravité de l'incident doit êe évaluée dès que possible âprès la notification en tenant dûment compte des rensei8nements requis aux formulaires en annexe. Les conséquences finales de I'incursion peuvent êe réévaluées à l'issue de l'enquête.

23 ûdrl ÉLtlt.ù Dtoeroû. Dtdd.r.rkltlé116plrt. ^uioilé [.6o 1. d. l ^vldm ar^cl6111r Lâ classification de la gravité des incursions doit êe réalisée conformément au système décrit au Tableau en annexe 4; cette annexe présente également les éléments qui déterminent la gravité des incursions, ainsi que des exemples de classification de cette gravité. 10

24 Ir I Autoritélaùon.led l' vierion Civile decôèd'lvô. Gutdc ft lâdtâu lrôgrâhh. nâdon.l de séo.iùé des Disa6 i RACI6111, ann xe 1. TERMES DE REFERENCE o'une ÉeutpE DE sécurrré DE prsres Pour faciliter lâ prise de décislon, les organismes participant au RST devraient accepter la mise en place de règles régissant I'action de leurs représentants. Quand ces règles sont formellement écrites et acceptées, elles sont alors appelées "termes de référence" (ToR). ces règles devraient inclu.e : â) tes objectifs, le champ d'action et la fréquence prévue pour les réunions du RsT, b) Les critères de sélection des membres, c) Les rôles et les responsabilités de chaque membre du RsT, d) Les processus de gestion et de partage des données de sécurité, des rapports de sécurité et des informations de sécurité ene les organismes participants, e) Le processus et l'accord formel régissant la protection des sources d'information partagées au sein du RST (protection cone l'utilisation inappropriée et cone la divulgation), f) Les processus adoptés pour les délibérâtions, les prises de décision et la résolution des conflits, a) Les exigences pour la documentation et les comptes rendus. Sucture organisationnelle du RST L'organigramme nécessâire pour le fonctionnement du RST dépendra du nombre des membres participânt et des impératifs locaux. Dans tous les cas, il faut désigner clairement "oui" est resoonsable des tâches de direction et d'adminisation. Ces tâches peuvent êe affectées à un ou plusieurs membres de l'équipe (par exemple un président et un rapporteur). Le Président du RST Le président est le coordonnateur et le porte-parole de l'équipe. Les rôles et responsabilités du président peuvent aussi comprendre des âspects adminisatifs et organisationnels divers en fonction de lâ sucture de l'équipe. a) Prccessus de nominotion Annexe 1 Têmes de référ nc. d un éqùiped séd.lté A1-1

25 -lr IY N.don.l. de llvatio ^utoné ctvile de côè d lvo. cùrd. r.lâdf.u proarùr. Édoml de séddré d6 pist6 ( [^c 6irr, L'équipe doit nommer une (ou des) personne(s) pour assurer la direction et les tâches adminisatives, Une base rotative incluanttous les membres du RST pourraat êe retenue pour l'élection et le rôle du président. b) Plonificotion des réunions Le président programme les dates et les lieux des réunions du RST- ll ou elle rassemble les données des membres de l'équipe quelques semaines avant la réunion et disibue l'ordre du jour à tous les membres une semaine avant la date de la réunion. c) Animotion des Éunions te Drésident s'assure que les réunions se déroulent de manière collaborative et en confo.mité avec les processus des termes de référence. ll ou elle s'applique a améliorer le programme en inoduisant régulièrement des "activités d'amélioration continue", d) Bibliothèque de sécurité Le président s'assure que les actions de l'équipe sont bien documentées conservées dans la bibliothèque du RST. el Coordinotion ovec les setvices exterûes Le président assure le contact avec les services externes et s'assure que toutes les âctivités du RST sont correctement communiquées aux organismes/services âppropriés. Rôle des membres du RST al Planificotion des éunions : les membres du RST doivent soumete les items à discuter durant la prochaine réunion le plus tôt possible, mais pas plus tard que la date demandée par le orésident. Ânncxe 1 T m6 de référ nc. d um éqùipc d séortté de pirb A1-2 AÀ

26 L;- r" Autôr,té Nrdônâle d l'âvlâdôn Clvll d. Côte d'lvoire cùid reladfau progranm mtional desécurué des prsres ( RÂCI6111, Châque membre appelé à faire une présentation durant la réunion devrait préparer des éléments de briefing et inviter éventuellement des experts en la matière pour permete aux aues participants de bien comprendre le problème sujet de Ia discussion. Les membres doivent faire un tour de l'aéroport pour se familiariser avec la situation actuelle et identifier les dangers potentiels de sécurité. un tour de nuit de l'aéroport devrait êe envisagé pour identifier les dangers particulièrement liés âux opérations de nuit. b) Potticipotion à lo ftunion : Les membres du RST devraient partager ouvertement les informations et s'efforcer d'aboutir à des consensus pendant les prises de décision. lls s'efforceront d'améliorer constâmment le programme en s'engageant dans des "activités d'amélioration continue". cj conibution à lo bibliothèque de sécutité : Les membres du RST devraient fournir à la bibliothèque de sécurité des données et des analyses de sécurité, des rapports et des informations issues du Système de Gestion de la Sécurité des organismes participant au RST, dont ils relèvent. d) coordinotion avec les orgonismes pofticipont : Les membres du RST communiqueront les résultats et les décisions du RST à leurs organismes respectifs et devront s'assurer que les recommandations sont adressées aux organismes concernés. Rôle du Jégulateur L'autorité de l'aviation civile peut paniciper à des réunions du RSÎ, âfin d'informer les participants sur Ies aspects réslementaires, participer au processus de pârtage d'information, mieux s'informer sur les dangers et les risques associés aux opérations locales et assurer le rôle d'interface avec les aues services Ânnd. t.t.m* deréféenæ dun. équipe de séorlté d.plsb At-3

27 lr t.f N.dorr. d. lâvhriù ^oto.tté Ovlt d. côi. d'tvolr. Cùide relatlf.ù prcgrâmn nâdonal de séo.tté d s pist6. R^fl6111. gouvernementaux en parlant au nom du RST le cas échéant. Processus d'amélioration continue Tous les membres de l'équipe rechercheront constamment dans le programme du RST les parties nécessitant une amélioration et/ou les parties oùr les standards fixés par les ToR n'ont pas été atteints. Le président programmera en plus les activités suvan!e5: aj Audits internes Au moins une fois tous les six mois, l'équipe consacrera du temps durant une réunion ordinaire pour discuter chaque item de la "Liste de vérifications de l'équipe de Sécurité de pistes" en appendice. Les réponses seront consisnées et conservées comme éléments de la bibliothèque de sécurité pendânt au moins deux ans. b)audits externes Au moins une fois par an, la documentation du RST sera vérifiée par I'autorité de l'aviation civile qui dépêchera son représentant pour assister à au moins une réunion du RST en tant qu'observateur, Les résultats de cette opération seront consignés et conservés comme éléments de la bibliothèque de sécurité pendant au moins deux ans ^mqe 1, I.m6 d. éféruàc. d ùn. éqùtdc d. éorlté de p!fi. A1-4

28 tî N.dodL d. Àvladot ^ltôrlté clvlleùcôt d1wû. Gûde rcl.df.u pro3r.mnc mdoml d. sacurlt! des pl*e. r MCl6tlr ' ANNEXE 2. FORMUI.AIRE DÊ NOTIFICAÎION INITIAI.Ë O'UNE INCURSION SUR PISTE Date/heu.e {UTC) d l'incùrsion (année/moir/jourlhe!relminute) Notificôtion n: but E Nuit E L Incursion notifiée par : Dat /heure/li u de l'établèremênt c lndicâteur OACI de l'aércdrome D {freinâse) E. Avion, véhicole ou pêrsonnê impliqués (les météorologiques Température ('Celsiut Rens isnements complémentâirês : ^rh. 2. FomuldE dr.odtado!!lt.l d m lrdblo {r rèe a2-l AA

29 ^ùtorlta I.doù..d.I^vt Éd G d.l. r.ldf.! Dr.gù. Mr'û.. MancÊuvre d'évitement -Avlon I Non Ll oui E Cocher selon qu'il conviênt annulation de l'êutorisâtion D collage interrompu cabrage prématud câbragê rêtârdé Approche interrompue MancÊuvre d'évitement - Avion 2 Non E oui E Cocher selon qu'il convient Annulation de l'autorisation DécollaS Interrompu câbr4e prématuré cab6ge rêtârdé Àpproche interromplie - D tl tl E D n Distànce jusqu'au seuil : Distânce jusqu'auseuil : Ârn.x. 2, lornulalre d. nodôédon t.ldile d'ùne tndelon tur pkt A2-2 AR

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE COLLISION AVEC UN VÉHICULE AIR FRANCE BOEING 747-200 F-BPVV AÉROPORT INTERNATIONAL DE MONTRÉAL / MIRABEL (QUÉBEC) 15 OCTOBRE 1995 RAPPORT NUMÉRO A95Q0206 Le

Plus en détail

MPA II : MODALITES DE CIRCULATION DES VEHICULES COTE PISTE

MPA II : MODALITES DE CIRCULATION DES VEHICULES COTE PISTE MINISTERE DE L ECOLOGIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, ET DE L ENERGIE Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile nord-est

Plus en détail

IR CA 010 1 er Devoir v.1

IR CA 010 1 er Devoir v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 (Annexe 1 : licences du personnel) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION 1 Le passage d'un régime de vol aux instruments

Plus en détail

l utilisation opérationnelle des drones en Europe

l utilisation opérationnelle des drones en Europe Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle des drones en Europe easa.europa.eu/drones septembre 2015 Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE «RACI 3010»

BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE «RACI 3010» MINISTERE DES TRANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE CÔTE D IVOIRE Ref. : RACI 3010 BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE Approuvé par le Directeur

Plus en détail

INFO SECURITE DGAC N 2011/2

INFO SECURITE DGAC N 2011/2 Opérateurs concernés : Sujet : Objectif : Prestataires de services de navigation aérienne Exploitants d aéronefs en transport public, en aviation générale et en aviation de loisir Vent arrière au sol et

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication N 1735 Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation concernant l accident de l avion Piper

Plus en détail

Sur le rapport du ministre des postes et télécommunications des travaux publics et des transports ;

Sur le rapport du ministre des postes et télécommunications des travaux publics et des transports ; Décret n 65-159 du 1 er juin 1965 fixant les conditions de création, de mise en service, d'exploitation et de contrôle des aérodromes civils. (Page 605) Rectificatif Le Président de la République, Président

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) Différences entre le règlement européen et la réglementation française Choix nationaux de mise en œuvre Le présent document, à visée pédagogique, liste

Plus en détail

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN Organisation de l Aviation Civile Internationale, Bureau Afrique Occidentale et Centrale ------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN 1 Historique 1.1 Dans

Plus en détail

Circulaire. La présente circulaire entre en vigueur à compter du 1er juillet 2009.

Circulaire. La présente circulaire entre en vigueur à compter du 1er juillet 2009. Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et des Transports المملكة المغربية وزارة التجهيز والنقل N 946 DGAC/BEA رقم م ع ط م/م ت ح الرباط في Rabat, le : 18 MAI 2009 Circulaire relative à la liste des

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015 AGENCE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EN AFRIQUE ET A MADAGASCAR Phone : +(221) 33.869.23.32 +(221) 33.869.23.46 Fax : +(221) 33.820.06.00 AFTN : GOOOYNYX E-mail : dakarbni@asecna.org Web :

Plus en détail

LETTRE D ACCORD ATS/MET DE LA REPRESENTATION DE L ASECNA AUPRES DE MADAGASCAR. (Note présentée par la Représentation de l ASECNA auprès de Madagascar)

LETTRE D ACCORD ATS/MET DE LA REPRESENTATION DE L ASECNA AUPRES DE MADAGASCAR. (Note présentée par la Représentation de l ASECNA auprès de Madagascar) ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE BUREAU AFRIQUE OCCIDENTALE ET CENTRALE (WACAF) Séminaire Régional de l OACI sur la Coordination ATS/MET/Pilotes (Yaoundé, Cameroon, 23 25 August 2010) ATS/MET/Pilot/2010

Plus en détail

2003R2042 FR 05.03.2010 004.001 1

2003R2042 FR 05.03.2010 004.001 1 2003R2042 FR 05.03.2010 004.001 1 Ce document constitue un outil de documentation et n engage pas la responsabilité des institutions B RÈGLEMENT (CE) N o 2042/2003 DE LA COMMISSION du 20 novembre 2003

Plus en détail

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication N A005 Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation concernant l incident (Airprox) entre

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE Bureau de la sécurité des transports du Canada Transportation Safety Board of Canada RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE DU DHC-8-300 C-GABP EXPLOITÉ PAR AIR CANADA JAZZ À L

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03. Prise de décision du pilote

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03. Prise de décision du pilote RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03 Contexte Prise de décision du pilote L Airbus A340-313 d Air France immatriculé F-GLZQ, de numéro de série 0289, quitte

Plus en détail

MINIMA OPERATIONNEL. E-SMS Afrijet Business Service

MINIMA OPERATIONNEL. E-SMS Afrijet Business Service MINIMA OPERATIONNEL A. référence réglementaire Reference RAG OPS 1, Sous partie E plus RAG OPS 1 sous partie D. B. Generalité Minimums applicables en préparation des vols Miniums applicables en vol C.

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-DEF-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* RAPPEL DE DÉFINITIONS CHEA A-DEF-2 CHEA A-DEF-3 RAPPEL DE DÉFINITIONS DEFINITIONS Aérodrome terrestre

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT

CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT DÉCLARATION DE PRINCIPES CONCERNANT L'ERGONOMIE ET LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION EMBARQUÉS Introduction

Plus en détail

Modèle de Manuel de. Système de Management de la Sécurité, et SMS/SGS

Modèle de Manuel de. Système de Management de la Sécurité, et SMS/SGS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l'aviation civile Direction aéroports et navigation

Plus en détail

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Le but de cette phase est l intégration de l élève dans le milieu aéronautique et lui permettre d'acquérir les connaissances nécessaires à son premier vol.

Plus en détail

ORGANISMES DU CONTROLE AERIEN

ORGANISMES DU CONTROLE AERIEN ORGANISMES DU CONTROLE AERIEN A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 0. INTRODUCTION : Après vous être connecté, vous

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

CERTIFICATION DES AEROPORTS OACI / ISO

CERTIFICATION DES AEROPORTS OACI / ISO CERTIFICATION DES AEROPORTS OACI / ISO Le 242 Juin 2008 Journée e de l'électronicien lectronicien de la sécurits curité aérienne 1 CONTENU I- Certification OACI des aérodromes Références réglementaires

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE MISE EN OEUVRE DES SYSTEMES DE AERIEN PUBLIC ET LES ORGANISMES DE MAINTENANCE PREAMBULE

GUIDE PRATIQUE DE MISE EN OEUVRE DES SYSTEMES DE AERIEN PUBLIC ET LES ORGANISMES DE MAINTENANCE PREAMBULE Page : 3 / 111 PREAMBULE Le présent guide se compose de cinq parties : La partie I fournit des éléments pratiques en vue de la rédaction d un manuel de gestion de la sécurité La partie II présente une

Plus en détail

relatif au Code international de gestion du cyanure

relatif au Code international de gestion du cyanure INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE Guide pour la vérification des renouvellements de certification relatif au Code international de gestion du cyanure www.cyanidecode.org Janvier 2011 Le Code

Plus en détail

Bureau Enquêtes-Accidents

Bureau Enquêtes-Accidents Bureau Enquêtes-Accidents RAPPORT relatif à l'accident survenu le 27 octobre 1997 à Strasbourg-La Robertsau (67) au Robin DR 400-120 immatriculé F-BUPB F-PB971027 AVERTISSEMENT Ce rapport exprime les conclusions

Plus en détail

s- l)? I. INTRODUCTION II. MODELE DE PROCEDURE GUIDETEcHNteUE tf 0 0 0 4 2 /GCAA/DG/DSAJSAE du {l 6 I)Ec 2ol3

s- l)? I. INTRODUCTION II. MODELE DE PROCEDURE GUIDETEcHNteUE tf 0 0 0 4 2 /GCAA/DG/DSAJSAE du {l 6 I)Ec 2ol3 REPUBLIQUE DIJ CAMEROUN Paix - Travail - Patrie AUIOBIIT AEN liliuiique REPUBLIC OF CAMEROON Peace - work - tialherland GAilff 00lr Grurt AllllTl0ll [UIII RITY GUIDETEcHNteUE tf 0 0 0 4 2 s- l)? /GCAA/DG/DSAJSAE

Plus en détail

LE MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE

LE MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE ARRETE DU MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE N 1027-00 du 16 Joumada II 1422 (05 Septembre 2001) Relatif aux conditions d agrément et de surveillance continue des organismes de maintenance

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D Page : 1/7 Note : Le contenu des différents chapitres de la partie D doit être traité par des responsables de l exploitation et non du TRTO. Les éléments qui concernent les personnels navigants doivent

Plus en détail

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE JUIN 1999 Exigences minimales relatives à la protection des

Plus en détail

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR)

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Systèmes & Logiciels pour les NTIC dans le Transport Transports & Sûreté de Fonctionnement

Plus en détail

LE MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE A R R E T E

LE MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE A R R E T E ARRETE DU MINISTRE DU TRANSPORT ET DE LA MARINE MARCHANDE N 1397-02 du 26 joummada II 1423 (4 septembre 2002) FIXANT LES CONDITIONS D EXPLOITATION QUE DOIVENT OBSERVER LES MEMBRES D EQUIPAGE DE CONDUITE,

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale

Organisation de l aviation civile internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale AOP SG/11 - WP/9.1 Organisation de l aviation civile internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale Onzième réunion du Sous-groupe de planification opérationnelle d aérodromes (AOP SG/11) (Dakar,

Plus en détail

Les chartes du conseil d administration et de ses comités (Régie d entreprise)

Les chartes du conseil d administration et de ses comités (Régie d entreprise) Les chartes du conseil d administration et de ses comités (Régie d entreprise) 3.1 Charte du conseil d'administration AVIS IMPORTANT Le chapitre 1 intitulé Rêve, mission, vision et valeurs, des Textes

Plus en détail

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Plan d urgence d aérodromes Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Généralités Cadre réglementaire Plan d urgence d aérodrome Facteurs clés de succès Sommaire Planification des mesures

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE A L APTITUDE AU VOL DES AERONEFS OU ELEMENTS D AERONEFS AINSI QUE LA GESTION DU MAINTIEN DE LA NAVIGABILITE CHAMP D APPLICATION Le présent document fixe les règles et les procédures techniques

Plus en détail

Formulaire de déclaration du risque Assurance Responsabilité Civile Exploitant et/ou Gestionnaire d'aérodrome

Formulaire de déclaration du risque Assurance Responsabilité Civile Exploitant et/ou Gestionnaire d'aérodrome Assurances DECOTTIGNIES 22 rue du Général Leclerc 02600 VILLERS COTTERETS Tél : 03 23 55 10 22 Fax : 03 51 08 11 45 Email : assurances.decottignies@gmail.com Site web : http://www.assurance-decottignies.fr/

Plus en détail

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Page: LPE 1 de 1 Révision: 01 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page N d Édition Date d Édition N de révision Date de révision LPE 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 ER 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 LA 1 01 Dec

Plus en détail

LABRADOR AIR SAFARI (1984) inc. Chapitre 1

LABRADOR AIR SAFARI (1984) inc. Chapitre 1 CHAPITRE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIFICAT D'EXPLOITANT AÉRIEN Page 1-2 1.2 INSTRUCTIONS a) Le certificat d'exploitant aérien ainsi que les consignes fournies à l'exploitant concernant ses services d'exploitation

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A05C0109 AMERRISSAGE DUR ET CAPOTAGE

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A05C0109 AMERRISSAGE DUR ET CAPOTAGE RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A05C0109 AMERRISSAGE DUR ET CAPOTAGE DU STINSON 108-1 C-FEXL À L HYDROBASE DE BURNTWOOD RIVER À THOMPSON (MANITOBA) LE 18 JUIN 2005 Le Bureau de la sécurité des transports

Plus en détail

Les remarques environnementales vous donnent des conseils en matière de comportement écoresponsable.

Les remarques environnementales vous donnent des conseils en matière de comportement écoresponsable. Téléchargement d'une nouvelle version de logiciel sur le module de gestion moteur 912 is (ECU) pour le moteur ROTAX type 912 i (série) Système ATA : 76-00-00, gestion moteur. OBLIGATOIRE Symboles employés

Plus en détail

plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre

plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Lapointe Conseiller en gestion Publié par la Direction

Plus en détail

APPENDICE A MODULE N B0-101 : AMÉLIORATIONS DE L'ACAS

APPENDICE A MODULE N B0-101 : AMÉLIORATIONS DE L'ACAS Appendice A APPENDICE A MODULE N B0-101 : AMÉLIORATIONS DE L'ACAS Résumé Principale incidence sur la performance conformément au Doc 9854 Environnement d'exploitation/phases de vol Considérations relatives

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A10W0038 PERTE D ESPACEMENT

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A10W0038 PERTE D ESPACEMENT RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A10W0038 PERTE D ESPACEMENT NAV CANADA CENTRE DE CONTRÔLE RÉGIONAL D EDMONTON / TOUR DE YELLOWKNIFE YELLOWKNIFE (TERRITOIRES DU NORD-OUEST) LE 1 ER MARS 2010 Le Bureau de

Plus en détail

Exploitation technique des aéronefs

Exploitation technique des aéronefs Normes et pratiques recommandées internationales Extraits de l'annexe 6, Partie I concernant la gestion des risques lies à la fatigue Annexe 6 à la Convention relative à l aviation civile internationale

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05. Considérations entourant les distances d atterrissage

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05. Considérations entourant les distances d atterrissage RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05 Contexte Considérations entourant les distances d atterrissage L Airbus A340-313 d Air France immatriculé F-GLZQ, de

Plus en détail

MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE

MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE GROUPE DE TRAVAIL SUR LA FORMATION EN GESTION DES RESSOURCES DE L ÉQUIPAGE (GT CRM) HISTORIQUE Plus de 70 %

Plus en détail

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES Ce document s adresse aux nouveaux arrivants dans le domaine de l affrètement et aux affréteurs occasionnels. Il a pour but de leur fournir

Plus en détail

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux NBOG BPG 1 2010-1 Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux 1 introduction Traduction non officielle du document en anglais publié

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

CONVENTION D'UTILISATION FAS

CONVENTION D'UTILISATION FAS CONVENTION D'UTILISATION Objectif du document : Une convention d'utilisation est un contrat spécifique à un service qui stipule les conditions liées à l'utilisation d'un service spécifique de Fedict. Il

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

Arrête. Article 3 - La consistance des épreuves des examens est précisée dans l annexe jointe au présent arrêté.

Arrête. Article 3 - La consistance des épreuves des examens est précisée dans l annexe jointe au présent arrêté. Arrêté du Ministre de l Equipement et du Transport n 93-02 du 22 janvier 2002 fixant les programmes et les épreuves des examens pour l obtention de la licence et des qualifications de contrôleur de la

Plus en détail

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. FONCTIONNEMENT DES RADAR : Les radars de contrôles aériens sont des instruments de télédétection utilisés

Plus en détail

Guide tarifaire aéronautique

Guide tarifaire aéronautique Guide tarifaire aéronautique + 6 Tonnes 2015 1 S O M M A I R E A - RENSEIGNEMENTS GENERAUX page I - Aéroport de Dinard : les contacts 4 II - Conditions générales de réglement 5 B - REDEVANCES AERONAUTIQUES

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS

REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS Gestion de la configuration Mis à jour en mars 2008 Table des matières 1- Synthèse...3 2- Principes généraux relatifs à la gestion de configuration...5 2.1. Quelques

Plus en détail

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Le règlement (UE) n 181/2011 (ci-après le «règlement») est entré en vigueur le 1 er mars 2013. Il prévoit un socle de droits pour les

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

Fiche conseil n 17. 1. Ce qu exigent les référentiels. 2. Introduction et points particuliers. Revue de direction Environnement et/ou SST

Fiche conseil n 17. 1. Ce qu exigent les référentiels. 2. Introduction et points particuliers. Revue de direction Environnement et/ou SST Fiche conseil n 17 REVUE DE DIRECTION 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.6 : Revue de direction EMAS Annexe I.-A.6 : Revue de direction SST OHSAS 18001 4.6 : Revue de direction

Plus en détail

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DE LA REFORME DE L'ETAT ET DE LA SIMPLIFICATION

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 BIS DU 27 FEVRIER 2008 ----------------------- Vu la loi du 5 décembre

Plus en détail

Ré!. PRQ42001 QUALITE PROCEDURE. Index 02. Page 1/10. AGENCE NATIONALE DE L'AvIATION PROCEDURE MAÎTRISE DES DOCUMENTS

Ré!. PRQ42001 QUALITE PROCEDURE. Index 02. Page 1/10. AGENCE NATIONALE DE L'AvIATION PROCEDURE MAÎTRISE DES DOCUMENTS PROCEDURE QUALITE Index 02 Page 1/10 AGENCE NATIONALE DE L'AvIATION CIVILE PROCEDURE MAITRISE DES DOCUMENTS PROCEDURE QUALITE Date mai 2014 Page 2/10 1. OBJET La présente procédure définit les règles pour

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE

BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE MINISTERE DES TRANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE CÔTE D IVOIRE Réf. : BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE Edition

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Outils etwinning : mode d'emploi

Outils etwinning : mode d'emploi Outils etwinning : mode d'emploi Inscription à etwinning 1ère étape : Données sur l'utilisateur 2ème étape : Préférences de jumelage 3ème étape : Données sur l'école 4ème étape : Profil de l'école Outil

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012;

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012; 1/10 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 59/2012 du 18 juillet 2012 Objet: demande d'autorisation émanant du Fonds Commun de Garantie Automobile pour accéder au Registre national et

Plus en détail

RAPPORT DU MET/SG POUR LA PREPARATION DU PLAN D ACTION AFI DE MISE EN ŒUVRE DE LA NAVIGATION AERIENNE DANS LE DOMAINE DE LA METEOROLOGIE

RAPPORT DU MET/SG POUR LA PREPARATION DU PLAN D ACTION AFI DE MISE EN ŒUVRE DE LA NAVIGATION AERIENNE DANS LE DOMAINE DE LA METEOROLOGIE RAPPORT DU MET/SG POUR LA PREPARATION DU PLAN D ACTION AFI DE MISE EN ŒUVRE DE LA NAVIGATION AERIENNE DANS LE DOMAINE DE LA METEOROLOGIE 1. Introduction 1.1 Le Conseil de l OACI a approuvé la quatrième

Plus en détail

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Cette politique regroupe et remplace la Politique du CCPA

Plus en détail

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Aéroport de Sion Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Edition No. 1.0 09.09.2015 Table des matières 1. Introduction... 2 1.1. Définitions...

Plus en détail

4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF

4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF Page : 4.6 1 de 3 4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF 4.6.1.1 APPLICABILITÉ Le présent chapitre prescrit les règlements régissant la maintenance et l inspection de tout aéronef possédant un certificat

Plus en détail

Avion British Aerospace Avro RJ85 (BAe 146) immatriculé EI-RJW Date et heure Jeudi 17 juin 2010 vers 17 h 30 (1) Exploitant

Avion British Aerospace Avro RJ85 (BAe 146) immatriculé EI-RJW Date et heure Jeudi 17 juin 2010 vers 17 h 30 (1) Exploitant www.bea.aero RAPPORT INCIDENT Déroutement, remise de gaz en courte finale en situation de bas niveau de carburant (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps

Plus en détail

COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW

COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW! AVIONS EQUIPES D UN TRAIN CLASSIQUE Etienne GUIGNARD 1 I Train classique et train tricycle Centre de gravité Centre de gravité Force centrifuge Force centrifuge embardée

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Version en date du 22/04/2014 RCS Chartres 807 381 157 Code APE 6202B Page 1 sur 6 Les présentes sont conclues entre : - La société BeTech Solution, société de droit français,

Plus en détail

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux visant les voitures de tourisme formule abrégée (les «lignes directrices abrégées») Propositions de modifications aux taux d'assurance-automobile et aux systèmes de classement des risques A. RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts.

L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts. L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts. L'objectif de l'auditeur est de comprendre les méthodes et les systèmes employés au sein de l'organisation, ainsi

Plus en détail

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui EXPLOITANT : REFERENTIEL : PLATEFORME : Loi N 2013/010 du 24/07/2013 ; Arrêté N 1545/MINT ; Arrêté N 1538/MINT Annexe 14 volume 1 de l OACI, section 9.2 ; Doc 9137 partie 1, PANS AGA. VERIFIE PAR : PERIODE

Plus en détail

Chapitre I : Création et attributions

Chapitre I : Création et attributions LIVRE VIII AUTORITÉ NATIONALE DE L AVIATION CIVILE TITRE I CREATION, ATTRIBUTIONS ET ORGANISATION Chapitre I : Création et attributions Article 350 Il est créé une Administration autonome de l aviation

Plus en détail

CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS

CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS Cour Pénale Internationale International Criminal Court Instruction administrative ICC/AI/2007/004 Date : 19/06/2007 CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS Le Greffier, aux fins d'établir des groupes d'accès

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA MARINE MARCHANDE DE MER EGEE Direction Nationale des Transports Maritimes

MINISTÈRE DE LA MARINE MARCHANDE DE MER EGEE Direction Nationale des Transports Maritimes MINISTÈRE DE LA MARINE MARCHANDE DE MER EGEE Direction Nationale des Transports Maritimes UNION DES CONSOMMATEURS HELLÉNIQUE Centre d'information pour les passagers Cher passager, Vous voyagez par bateau

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CLIENT 2013. Tarifs

GUIDE PRATIQUE DU CLIENT 2013. Tarifs GUIDE PRATIQUE DU CLIENT 2013 Tarifs Applicables à partir du 1 er Janvier 2013 SOMMAIRE 1 INFORMATIONS ET CONDITIONS GENERALES... 3 1.1 A QUI VOUS ADRESSER?... 3 1.2 CONDITIONS DE REGLEMENT... 4 1.2.1

Plus en détail

Note relative aux conditions de délivrance et de renouvellement de la licence de station d aéronef pour les ULM

Note relative aux conditions de délivrance et de renouvellement de la licence de station d aéronef pour les ULM Note relative aux conditions de délivrance et de renouvellement de la licence de station d aéronef pour les ULM Edition Date Commentaire Edition 1 20 mars 2007 Création du document. Cette note abroge et

Plus en détail

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Version 1 06.03.2013 Introduction La liberté d'expression et la

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Déroulement du vol. Collision avec le relief d'un aéronef Metro III de Perimeter Aviation à Sanikiluaq (Nunavut), le 22 décembre 2012

Déroulement du vol. Collision avec le relief d'un aéronef Metro III de Perimeter Aviation à Sanikiluaq (Nunavut), le 22 décembre 2012 Rapport d enquête aéronautique A12Q0216 Résumé Collision avec le relief d'un aéronef Metro III de Perimeter Aviation à Sanikiluaq (Nunavut), le 22 décembre 2012 Déroulement du vol Le vol 993 de Perimeter

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail