LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION"

Transcription

1 LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter ce risque. 1. Le risque glissade La présence d huile au sol peut provoquer des glissades. La mise en place de rétention limite ce risque. 2. Le risque mécanique Le risque que l'on appelle mécanique (ou parfois physique) peut prendre différentes formes au sein même de l'entreprise. Dans une définition très générale on peut dire qu'il s'agit d'un contact matériel, mettant en œuvre une force, une énergie et une pression, susceptible d'entraîner une blessure à l'homme. La force qui peut être à l'origine de la blessure peut provenir d'une énergie électrique, hydraulique, pneumatique, élastique, thermique, humaine ou tout simplement gravitationnelle. Le contact matériel lui, peut prendre trois formes distinctes : le choc, le cisaillement ou plus dangereux, l'écrasement. Mais on peut dégager de cela des grands principes, proches des principes généraux de prévention : Tout d'abord, il faut dire que plus l'action de prévention se situe en amont (expression des besoins, cahier des charges), plus elle est performante et rentable. Ensuite il faut considérer les machines comme faisant partie intégrante du poste de travail, impliquant des tâches humaines, une analyse méthodologique préalable à l'utilisation et surtout proposant des solutions techniques raisonnables. Une démarche pragmatique s'appuyant sur trois étapes est nécessaire pour la bonne compréhension du risque : 1) Mise en évidence des situations dangereuses 2) Appréciation des risques 3) Stratégie pour les choix de prévention 3. Le risque électrique Dans le code du travail, le décret fondamental concernant le risque électrique est le décret du 14 novembre En plus de ce décret, le recueil des prescriptions de sécurité UTE C , approuvé par l'arrêté ministériel du 17 janvier 1989 complète les prescriptions de sécurité auxquelles les employeurs doivent se conformer lors des travaux d'ordre électrique effectués dans les établissements soumis au code du travail.

2 Tout employé qui intervient sur une installation électrique doit avoir une habilitation pour ces travaux. L'habilitation est un document réalisé et délivré par le chef d'entreprise qui reconnaît au salarié sa compétence pour effectuer les travaux. Le chef d'entreprise peut délivrer l'habilitation après que son employé ait suivi un stage de formation dans un organisme spécialisé qui va s'engager à lui donner toutes les compétences requises. A l'issu de ce stage l'organisateur va délivrer une attestation qui pourra servir de justificatif de compétence pour le chef d'entreprise. 4. Le risque incendie L'incendie est le sinistre le plus connu de tous et sans doute celui pour lequel il existe le plus grand nombre de moyens de prévention. Dans le milieu industriel, les causes de sinistres se répartissent de la manière suivante: - Criminel : 40% - Electrique : 25% - Défaillance technique : 14% - Travaux à feu nu : 7% - Chauffage : 5% - Négligence humaine : 9% Le chef d'entreprise doit à la fois préserver la sécurité de son personnel mais aussi celle de son entreprise en utilisant tous les moyens de prévention dont il dispose (article R du code du travail). Dans cette optique un registre incendie doit être tenu dans l'entreprise. Ce document qui doit être mis à jour régulièrement et mis à la disposition de l'inspection du travail comporte toutes les informations relatives à l'organisation à mettre en œuvre en cas d'incendie (équipiers de première intervention, appel des secours, plan d'évacuation ) ainsi que les dates des exercices et essais périodiques (évacuation et extincteurs) qui doivent être réalisés tous les 6 mois. Le chef d'entreprise peut également y ajouter toute observation sur le déroulement de ces derniers. Pour compléter ce document, en cas d'intervention d'entreprise extérieure ou de travaux exceptionnels, un permis de feu doit être rédigé de façon à veiller à ce que la création de points chauds ne puisse engendrer de risques supplémentaires. Ce document aussi doit être tenu à la disposition de l'inspection du travail. En plus de cela, si dans l'établissement peuvent se trouver occupées ou réunies habituellement plus de 50 personnes, le chef d'entreprise doit mettre en place un système d'alarme sonore et des consignes d'évacuation (art R et sq.). Dégagements En fonction du nombre de personnes potentiellement présentes au sein de l'établissement, les constructions doivent permettre une évacuation d'urgence avec des largeurs minimales pour les issues de secours. Les portes utilisées pour l'évacuation de plus de 50 personnes doivent pouvoir s'ouvrir par une manipulation simple (pas de portes coulissantes, à tambour ou

3 s'ouvrant vers le haut), dans le sens de la sortie. Tous les escaliers doivent être munis de rampes ou de main courante et doivent se prolonger jusqu'au niveau d'évacuation vers l'extérieur. Moyens de prévention et de lutte contre l'incendie La responsabilité du chef d'entreprise est encore engagée à ce niveau et il doit veiller à la présence et au bon fonctionnement des équipements de lutte contre l'incendie (vérifications périodiques des installations). Ces obligations figurent dans l'article R du code du travail qui dispose : "Les chefs d'établissement doivent prendre les mesures nécessaires pour que tout commencement d'incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l'intérêt du sauvetage du personnel. Le premier secours est assuré par des extincteurs en nombre suffisant et maintenus en bon état de fonctionnement. Il y a au moins 1 extincteur portatif à eau pulvérisée de 6 litres minimum pour 200 mètres carrés de plancher, avec un minimum d'un appareil par niveau. Lorsque les locaux présentent des risques d'incendie particuliers, notamment des risques électriques, ils doivent être dotés d'extincteurs dont le nombre et le type sont appropriés aux risques. Les établissement sont équipés, si cela est jugé nécessaire, de robinets d'incendies armés, de colonnes sèches, de colonnes humides, d'installations fixes d'extinction automatique d'incendie ou d'installations de détection automatiques d'incendie. Tous les dispositifs non automatiques doivent être d'accès et de manipulation faciles. Dans tous les cas où la nécessité l'impose, une quantité de sable ou de terre meuble proportionnées à l'importance de l'établissement, à la disposition des locaux et à la nature des travaux exécutés, est conservée à proximité des emplacements de travail, avec un moyen de projection, pour servir à éteindre un commencement d'incendie. Toutes ces installations doivent faire l'objet d'une signalisation durable, apposée aux endroits appropriés." Pour conclure, on peut préciser que toutes les actions concernant la prévention du risque incendie peuvent être conseillées par les sapeurs pompiers qui ont une compétence en ce domaine. De plus si la législation impose certaines règles, il faut veiller à son contrat d'assurance qui peut exiger des implantations supplémentaires. 5. Le risque chimique Contrairement à ce que l'on peut croire, l'emploi de produits dangereux ne se limite pas aux grands complexes de l'industrie chimique. Les produits chimiques sont d'usage courant et tous les secteurs d'activités les utilisent quotidiennement. C'est donc l'ensemble des travailleurs qui doit se sentir concerné par ce problème et se montrer attentif par rapport au risque chimique. Sociétés de nettoyage, garages, imprimeries, bureaux ou ateliers, laboratoires ou commerces, toutes les entreprises, de la plus importante à la plus modeste, doivent le prendre en considération. Même s'ils paraissent familiers, employés sans précaution, ils peuvent causer des accidents ou déclencher des maladies professionnelles. De nombreux accidents du travail se produisent lors de l'utilisation de produits chimiques, et un quart des maladies professionnelles leur sont imputables.

4 Les causes en sont le plus souvent : - L'ignorance des classes de produit, des propriétés dangereuses de ces produits et des conséquences d'une mauvaise utilisation - - L'ignorance des moyens de protection à mettre en œuvre et de la conduite à tenir en cas d'accident. Pour plus de renseignements, cf. fiche 04 : la gestion des produits dangereux 6. Le risque lié à l intervention d entreprises extérieures Toute entreprise est amenée à sous-traiter des travaux au sein même de son établissement (travaux de plomberie, maintenance ). L'intervention, même très ponctuelle, d'une entreprise extérieure engage la responsabilité du chef d'établissement au niveau de la sécurité des personnes qui travailleront sur son site. Entreprise extérieure et entreprise utilisatrice Par "entreprise extérieure", on entend : "toute entreprise, juridiquement indépendante de l'entreprise utilisatrice amenée à faire travailler son personnel (travaux ou prestation de services) ponctuellement ou en permanence dans les locaux de l'entreprise utilisatrice qu'il y ait ou non une relation contractuelle entre l'entreprise utilisatrice et cette entreprise. Cette entreprise peut être une entreprise intervenante ou sous-traitante". L'entreprise utilisatrice est quant-à-elle une entreprise " d'accueil " qui utilise les services d'entreprises extérieures. Préparation d'une intervention extérieure Avant toute intervention le chef de l'entreprise extérieure (EE) doit fournir : - La date d'arrivée des employés extérieurs et la durée prévisible de l'intervention - Le nombre prévisible de salariés affectés aux travaux - Le nom et la qualification de l'agent chargé de diriger l'intervention par l'entreprise extérieure - Le nom des sous-traitants et l'identification des travaux sous-traités - La description des travaux à effectuer - La description des modes opératoires, des matériels utilisés De son côté le chef de l'entreprise utilisatrice (EU) doit : - Déterminer le secteur d'intervention des EE - Matérialiser des zones de danger pour les EE de ce secteur - Indiquer les voies de circulation du personnel et des engins des EE - Indiquer les voies d'accès du personnel extérieur aux sanitaires, vestiaires, locaux de restauration - Communiquer les consignes de sécurité de l'eu applicables à l'opération (travail et déplacement) Les deux entreprises doivent organiser une réunion commune à laquelle vont participer les membres intervenant dans les travaux de l'ee et de l'eu, ainsi que les

5 CHSCT des deux entreprises et s'il y en a, les entreprises sous-traitantes. Il doivent inspecter ensemble les lieux de travail, les installations et le matériel mis à la disposition de l'ee. Le but de cette inspection est l'analyse des risques liés à l'interférence entre activités, matériels et installations, et un échange d'informations nécessaires à la prévention. De plus, l'ee et l'eu doivent élaborer un plan de prévention dans les deux cas suivants : - Si l'opération représente un nombre d'heures total de travail prévisible supérieur ou égal à 400 heures sur une période égale au plus à 12 mois - Si l'opération implique des travaux figurant sur la liste des travaux dangereux (liste de l'arrêté du 19/03/93) et ce quelque soit le nombre d'heures. Le but de ce plan de prévention est la définition de mesures de prévention à prendre par chaque entreprise afin de prévenir les risques d'interférences.

Section 1 : Champ d'application

Section 1 : Champ d'application Version de septembre 2012 vérifiez les éventuelles modifications sur le site de Legifrance Code du travail Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE II : DISPOSITIONS

Plus en détail

OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION

OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION SECURITE INCENDIE (code du travail) Art. L 231-3-1 "... il appartient au chef d'établissement de mettre en place une organisation de la sécurité de son établissement. Il

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE Sont reproduits ci-après : - le sommaire de l ouvrage - un extrait de la partie 8 relative à l enregistrement des exercices d évacuation - un bon de commande ÉDITIONS BOUCHARD-MATHIEUX

Plus en détail

CHANTIERS PLAN DE PREVENTION

CHANTIERS PLAN DE PREVENTION CHANTIERS 1 JOURNEE GAMMAGRAPHIE 7 AVRIL 2011 JOURNEE GAMMAGRAPHIE 7 AVRIL 2011 CADRE JURIDIQUE GENERAL Deux réglementations distinctes en fonction du cadre d intervention Opérations de bâtiment ou de

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES Le titulaire du CAP Agent de prévention et de sécurité exerce ses fonctions soit dans une entreprise pourvue de son propre service de sécurité, soit auprès d'une

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 Installations électriques Code du Travail Articles R4215-1 à R4215-3 Décret n 82-167 du 16 février 1982 relatif aux mesures particulières destinées

Plus en détail

Mémo employeur Formations obligatoires des salariés

Mémo employeur Formations obligatoires des salariés Dossier Thématique Mémo employeur Formations obligatoires des salariés EXECUTION DU TRAVAIL FORMATION A LA SECURITE RELATIVE AUX CONDITIONS D EXECUTION DU TRAVAIL Article R4141-13 Article R4141-14 Article

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 septembre 1991 ITM-CL71 Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles ------------------------------ Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Arrêtons: Art. 2. Définitions.

Arrêtons: Art. 2. Définitions. Etablissements classés - Garages/parkings de 5 à 20 places Règlement grand-ducal du 26 juillet 1999 fixant les prescriptions générales pour les garages et parkings couverts pouvant recevoir entre 5 et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION RESTAURANT D ENTREPRISE

PLAN DE PREVENTION RESTAURANT D ENTREPRISE Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association PLAN DE PREVENTION RESTAURANT D ENTREPRISE Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES Document unique d'évaluation des risques professionnels Règlement intérieur de la commission hygiène et sécurité Procès verbaux des commissions

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

Registre de sécurité incendie

Registre de sécurité incendie A 2 Registre de sécurité incendie Code du Travail art.r 4227-1 et s et R 4227-39 Il est obligatoire conformément à l article R 123-51 du C.C.H. Il doit relater tous les évènements ayant un rapport direct

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise Registre unique du personnel Un registre du personnel doit être tenu dans les établissements industriels, agricoles et commerciaux, les offices publics et ministériels, les professions libérales, les sociétés

Plus en détail

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE - 2 A - REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE Code du Travail art. R 4227-1 et s et R 4227-39 Il est obligatoire conformément à l article R 123-51 du C.C.H. Il doit relater tous les événements ayant un rapport

Plus en détail

L organisation des exercices d évacuation d incendie

L organisation des exercices d évacuation d incendie L organisation des exercices d évacuation d incendie Afin de limiter les risques lors d un sinistre, il est nécessaire de mettre en place des consignes à suivre en cas d incendie au sein des différents

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

DTR HABILITATIONS ELECTRIQUES

DTR HABILITATIONS ELECTRIQUES DTR HABILITATIONS ELECTRIQUES Concernant la sécurité électrique, seuls les articles R4215-1 à R4215-3 traitent du sujet de l électricité, et renvoient au décret du 14 novembre 1988. Voici deux articles

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

Ce document a été réalisé avec le concours de :

Ce document a été réalisé avec le concours de : L évaluation des risques professionnels Guide d élaboration du document unique Ce document a été réalisé avec le concours de : La Mutualité Sociale Agricole Le Service de l Inspection du Travail et de

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil L'article R 123-14 du Code de la Construction et de l'habitation stipule que: " les établissements, dans lesquels

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade - 31100 TOULOUSE

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION SECRETARIAT GENERAL SAINT-DENIS, le 07 avril 2009 Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales et du Cadre de Vie Bureau de l Environnement et de l Urbanisme A

Plus en détail

TITRE 7 - CAMPS DE JEUNES ET MAISONS DE VACANCES

TITRE 7 - CAMPS DE JEUNES ET MAISONS DE VACANCES TITRE 7 - CAMPS DE JEUNES ET MAISONS DE VACANCES CHAPITRE l er - CAMPS DE JEUNES Article 164: DÉFINITIONS 164.1. Camp de jeunes : le séjour d'au moins deux jours sur le territoire de la commune, à l'intérieur

Plus en détail

RAPPORT INITIAL CONST. LOCAL TECHNIQUE 200M² COMMUNE DE PRASVILLE 8 RUE DE LA MAIRIE 28150 PRASVILLE 28 PRASVILLE

RAPPORT INITIAL CONST. LOCAL TECHNIQUE 200M² COMMUNE DE PRASVILLE 8 RUE DE LA MAIRIE 28150 PRASVILLE 28 PRASVILLE COMMUNE DE PRASVILLE 8 RUE DE LA MAIRIE 28150 PRASVILLE RAPPORT INITIAL CONST. LOCAL TECHNIQUE 200M² 28 PRASVILLE N DE CLIENT : 1609840286001 N DE CONVENTION : CHRONO : 1 VOTRE INTERLOCUTEUR APAVE : Frédéric

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Cabinet Georges BERLET 1 MOYENS DE PREVENTION ET DE LUTTE R 4227 28 et 29 CONTRE L INCENDIE L

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés.

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. L'Ordonnance sur les travaux de construction révisée est en vigueur à partir du 1 er janvier 2006. Elle regroupe en un même endroit les principales

Plus en détail

Nouveau Code du travail

Nouveau Code du travail Nouveau Code du travail Sommaire de la partie «Santé et sécurité au travail» Entré en vigueur au 1 er mai 2008 Partie législative nouvelle - Partie règlementaire nouvelle (Livres et titres) QUATRIÈME PARTIE

Plus en détail

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités 2 3 ENTREPRISES EXTÉRIEURES 4 prévention des risques et responsabilités 1 A QUOI SERT LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES? Le Guide des Bonnes Pratiques est une aide à destination des responsables des Entreprises

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Formation initiale Assistants de Prévention 2014-2015. 28 janvier 2015 1

Formation initiale Assistants de Prévention 2014-2015. 28 janvier 2015 1 Formation initiale Assistants de Prévention 2014-2015 28 janvier 2015 1 1ère partie (Cocher la bonne réponse OUI ou NON) 1 - Un salarié qui ne porte pas les équipements de protection est responsable en

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

Directive relative aux services d'intervention des sapeurspompiers

Directive relative aux services d'intervention des sapeurspompiers Date: 06.01.2015 Date: 06.01.2015 Date: 07.01.2015 Page 1 / 7 L'Etablissement cantonal d'assurance et de prévention (ECAP) - Vu la loi du 27 juin 2012 sur la prévention et la défense contre les incendies

Plus en détail

Annexe 13 Respect des prescriptions règlementaires pour la rubrique n 2710-2

Annexe 13 Respect des prescriptions règlementaires pour la rubrique n 2710-2 Dossier Installation Classée Déchetterie de Gourdon Annexe 13 Respect des prescriptions règlementaires pour la rubrique n 2710-2 SYDED du Lot ZA Les Matalines 46 150 Catus Version C 55 Respect des prescriptions

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460 Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460. Congrès Bitume Québec 22 Mars 2013 Présenté par Éric Deschênes ing. 1 Statistiques Répartition annuelle des

Plus en détail

Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des travailleurs

Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des travailleurs Dossier Thématique Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des leurs Chacun a un rôle à jouer pour préserver la santé et la sécurité des

Plus en détail

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Plan de prévention Pratique des gestionnaires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 ARRETS D'URGENCE EMERGENCY STOPS

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 ARRETS D'URGENCE EMERGENCY STOPS CERN INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 Edms 335742 TIS IS 5 Rev Publié par : TIS/GS Date de Publication : avril 2001 Original : Français ARRETS D'URGENCE

Plus en détail

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Dr Hervé LECLET Publié dans : Labelix, lettre d information trimestrielle n 8 juillet 2009 Le critère 2.2.10 de la référence

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

ECOLE DU STATIONNEMENT

ECOLE DU STATIONNEMENT ECOLE DU STATIONNEMENT PRESENTATION DETAILLEE DES MODULES DU PARCOURS AGENT D'EXPLOITATION Module 1 2.5 jours ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL PARKINGS Découverte de l'entreprise et de l'environnement professionnel

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Octobre 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 QUE FAUT IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 En cas d urgence

Plus en détail

CATALOGUE SAVOIE PLAN INCENDIE. 1 - Présentation. 2 - Normes et Réglementation. 3 - Nos produits et Services. 4 - Etude Gratuite

CATALOGUE SAVOIE PLAN INCENDIE. 1 - Présentation. 2 - Normes et Réglementation. 3 - Nos produits et Services. 4 - Etude Gratuite SAVOIE PLAN INCENDIE 141 allée de la Bévière 73200 MERCURY (Albertville) France Mobile : (+33) 06.70.32.63.60 Tel/Fax : (+33) 04.79.38.45.15 e-mail : savoie-plan-incendie@orange.fr internet : www.savoie-plan-incendie.com

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

La prévention dans le bâtiment et le génie civil

La prévention dans le bâtiment et le génie civil GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 7 octobre 1996 ITM-CL 97.2 La prévention dans le bâtiment et le génie civil Conception, Construction, Exploitation Le présent document comporte 7 pages Sommaire

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE LA MANUTENTION PORTUAIRE

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE LA MANUTENTION PORTUAIRE CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE LA MANUTENTION PORTUAIRE ENTRE LA CAISSE NATIONALE DE L'ASSURANCE MALADIE DES TRAVAILLEURS SALARIES

Plus en détail

La sécurité et l'accueil du public

La sécurité et l'accueil du public Guide technique : Organisateur > Sécurité et accueil du public > Sécurité et accueil du public La sécurité et l'accueil du public L'accueil de spectateurs, à titre onéreux ou gracieux, engage la responsabilité

Plus en détail

Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3

Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3 Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3 Le document unique 4 Le référent sécurité 4 La pénibilité 5 Formation au poste de travail 5 CHSCT 6 Equipements de protection individuelle

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE Service Prévention - 10/01/00 Modifié le 28/02/2013 AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE A- A la charge du Chef de

Plus en détail

PRINCIPAUX RÈGLEMENTS

PRINCIPAUX RÈGLEMENTS FICHE TECHNIQUE #39 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL PRINCIPAUX RÈGLEMENTS Plusieurs règlements viennent préciser les modalités d application des lois régissant la santé et

Plus en détail

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires L employeur est tenu d afficher sur le lieu de travail un certain nombre de documents informatifs. ces obligations concourent au même objectif,

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

La sécurité incendie dans les petits hôtels

La sécurité incendie dans les petits hôtels La sécurité incendie dans les petits hôtels Collection Entreprises Tourisme et CHR, Janvier 2014 Janvier 2014 Sommaire Introduction 3 Mise en sécurité des petits hôtels existants au 4 août 2006 4 Mesures

Plus en détail

Sécurité Incendie Secourisme

Sécurité Incendie Secourisme Formations Sécurité Incendie Secourisme tel 01-60-26-34-15 fax 01-64-27-76-37 In Situ Formation 18 allée Apollon 77410 Gressy Centre de Formation Déclaration n 11770400477 Sommaire 1. Qui sommes-nous?

Plus en détail

La Gestion de Chantier. Le Contexte de Formation et de Certification

La Gestion de Chantier. Le Contexte de Formation et de Certification La Gestion de Chantier Le Contexte de Formation et de Certification METHODE de construction d une situation d évaluation certificative Référentiel des activités professionnelles Unité Activités et tâches

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Groupe du produit: Hinterfüll 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

Direction du travail

Direction du travail Direction du travail ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à la co-activité des entreprises extérieures et des entreprises utilisatrices Intervenants: Ingénieur Conseil Régional de la CRAMIF la

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE LA SECURITE INCENDIE Prévention et Réglementation Béatrice Kissien-Schmit Inspectrice du travail Formatrice INTEFP Mai 2013 Formation des membres du CHSCT 1 PLAN PREVENTION Objectifs Mesures de prévention

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE.

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE. Page : 1/13 En magenta, exemple de texte remplis par la Firme Extérieure. En Bleu, texte de sensibilisation à destination du rédacteur de l'analyse de risque. Très important. PLAN PARTICULIER DE SECURITE

Plus en détail

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation :

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation : La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. I - Prévention des Incendies. La Réglementation : Sous - Section 1 : Dispositions générales. Article R 232-12 : Les dispositions de la présente

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

PréForm Pour, Orienter, Former et Secourir Damien PICHERIT La Ville Briand 35190 Saint-Thual Tél : 06.61.86.23.89 preform@orange.

PréForm Pour, Orienter, Former et Secourir Damien PICHERIT La Ville Briand 35190 Saint-Thual Tél : 06.61.86.23.89 preform@orange. 2014-2015 Sauveteur secouriste du travail (SST) Formateur SST Incendie (EPI Evacuation) PRAP - Gestes et Postures CHSCT Sauvetage... PréForm Pour, Orienter, Former et Secourir Damien PICHERIT La Ville

Plus en détail

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots.

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots. du contrôle périodique, de l entretien et de l éventuelle fourniture ou remplacement d extincteurs et autres prestations de sécurité incendie Date diffusion : novembre 2010 du contrôle périodique, de l

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 20/12/94 Origine : DRP MME et MM. les Directeurs des Caisses Régionales d'assurance Maladie MM.

Plus en détail

Règlement de l'esplanade de la Bibliothèque nationale de France

Règlement de l'esplanade de la Bibliothèque nationale de France Règlement de l'esplanade de la Bibliothèque nationale de France Le Président de la Bibliothèque nationale de France, Vu les articles 322-2 à 322-4 du Nouveau Code Pénal, Vu le décret 94-3 du 3 janvier

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C 18-510 qui est le document de référence

Plus en détail

Document unique de sécurité

Document unique de sécurité Association des Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association Document unique de sécurité Avertissement : ce document est un exemple de document unique de sécurité, établi pour un besoin

Plus en détail