EDA Chief Executive. Claude-France Arnould

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDA Chief Executive. Claude-France Arnould"

Transcription

1 EDA Chief Executive Claude-France Arnould Theme: «Les possibilités de coopération entre la Suisse et l Agence européenne de défense (AED)» Berne, Je suis très heureuse d être de retour en Suisse et particulièrement satisfaite de venir ici pour la première fois en tant que directrice de l AED La signature en 2012 d un cadre de coopération entre la Suisse et l AED a ouvert la voie à de nombreuses opportunités de collaboration Quel est le rôle de l Agence? La mission première de l AED est d assister les Etats-membres dans l amélioration de leurs capacités militaires à travers une coopération accrue Concrètement, cela signifie: o Mener et développer des projets en coopération o Soutenir les travaux de recherche & technologie o Soutenir et développer la base industrielle et technologique de défense européenne (BITDE) Ces différents efforts couvrent tout le spectre des capacités militaires : terrestre, maritime, aérien, spatial, cyber

2 Comment travaille l Agence? Pour mieux répondre aux besoins et priorités de nos Etats-membres, nous appliquons une approche «à la carte» Chaque pays est libre de rejoindre un projet de l AED quand il le souhaite Un projet peut être lancé avec seulement deux pays ; certains projets rassemblent tous nos Etats membres Je pense que cette approche est particulièrement adaptée à la démarche suisse l accord signé avec l AED prévoit justement que la Suisse puisse rejoindre les projets qui présentent un intérêt pour ses forces armées Cette approche permet la mise en place d une coopération pragmatique et respectueuse de l approche helvétique en matière de défense, de relation vis-à-vis de l UE et d autonomie stratégique Que fait l AED avec la Suisse? L AED et la Suisse ont signé un «Cadre de coopération» (Framework for Cooperation) en 2012 Cet accord permet à la Suisse de participer aux projets et programmes de l AED La Suisse peut participer à ces initiatives quand elle le souhaite Le potentiel existe, mais jusqu à présent la Suisse ne s est que très peu impliquée dans les activités de l AED Pourtant, les opportunités de coopération sont nombreuses et immédiates, notamment dans le domaine aérien

3 Le Ciel Unique Européen, les drones ou l entraînement des personnels navigants sont autant de pistes à explorer pour l amélioration des capacités militaires helvétiques par la coopération 1/ Ciel Unique Européen Dans le cadre du projet de Ciel Unique Européen, le programme SESAR vise à moderniser et harmoniser les systèmes de gestion du trafic aérien. La mise en œuvre de SESAR va avoir d importantes implications financières, opérationnelles et techniques sur la communauté défense, qu il s agisse des activités gouvernementales ou de l industrie. L AED s est vue confier un rôle important concernant les intérêts dans le cadre de la communauté de défense : o Identifier les risques financiers et opérationnels liés à la mise en œuvre de SESAR o Coordonner les vues des différents acteurs «défense» pendant la phase de la mise en œuvre de SESAR, et faciliter l émergence de projets militaires qui pourraient bénéficier d un financement européen Ce rôle a vocation à être renforcé avec la refonte du cadre réglementaire du Ciel Unique qui pourrait avoir d importantes conséquences pour les forces armées Ce défi a été clairement identifié par une déclaration des chefs d états-majors des armées de l air européennes début septembre, ici en Suisse (EURAC Conférence)

4 SESAR est une excellente occasion d approfondir la coopération entre la Suisse et l AED, en mettant les autorités helvétiques en contact avec un réseau de plus de 40 autorités et organisations nationales qui entretiennent des liens directs ou indirects avec l Agence sur ce sujet, dans SESAR JU et la Commission Européenne Par ailleurs et puisque l industrie suisse est ici représentée aujourd hui il faut garder à l esprit que le programme SESAR aura des conséquences significatives sur l industrie aéronautique 2/ Drones L intérêt opérationnel des drones n est plus à démontrer, que ce soit pour les missions militaires ou pour le secteur civil L AED a un rôle majeur à jouer dans ce domaine, notamment en ce qui concerne la certification des drones et leur insertion dans l espace aérien européen Certification Afin de permettre une insertion efficace et à moindre coût des drones dans l espace aérien normal «non-ségrégué» de l UE, l AED travaille sur différentes aspects : o Le développement de normes européennes pour la certification et la navigabilité des drones o La mise en place de synergies avec les autorités civiles de certification (EASA) avec lesquelles nous devons travailler en bonne intelligence ; L AED a un arrangement avec l EASA signé dans 2013 o La préparation de l avenir pour garantir la navigabilité des futurs systèmes de drones

5 Nous étudions également l harmonisation des critères de formation et d entraînement Insertion dans le trafic aérien L AED s emploie à clarifier le cadre réglementaire existant pour permettre l insertion des drones militaires dans l espace aérien européen, en lien naturel avec le programme SESAR Pour ce faire, l Agence a mis en place différents projets de recherche pour trouver des solutions techniques dans différents domaines : o Technologies du non-collision (sense & avoid) o Décollage et atterrissage automatiques o Performance et robustesse des liaisons satellitaires En rejoignant le projet de l AED consacré à l insertion dans le trafic aérien, la Suisse pourrait bénéficier d un point de vue européen global sur les différentes initiatives en cours et les technologies associées Par ailleurs, l AED continue de promouvoir les synergies naturelles existant entre les domaines civils et militaires en ce qui concerne les drones, notamment du fait du caractère «dual» des technologies mises en œuvre 3/ Navigabilité des aéronefs militaires L AED a un rôle important à jouer pour harmoniser les standards de navigabilité existants au niveau européen Ce sujet reste en grande partie une prérogative nationale, contrairement à la navigabilité des aéronefs civils qui est déjà inscrite dans un cadre européen

6 L Agence a mis en place un forum à cet effet, baptisé MAWA (Military AirWorthiness Authorities Forum), pour travailler sur cette problématique Des résultats concrets ont été obtenus avec le développement de normes communes pour la navigabilité (EMAR) La Suisse pourrait prendre part à ce forum La coopération dans le domaine de la navigabilité des avions militaires peut générer des économies considérables en évitant la duplication d efforts et en abaissant les coûts de production Ceci aura aussi d importantes implications pour l industrie aéronautique 4/ Entraînement des équipages d hélicoptères Les opérations militaires actuelles sont pour la plupart menées en coopération : il est donc vital que les équipages puissent s entraîner ensemble avant d être déployés sur un théâtre d opérations L entraînement des équipages d hélicoptères illustre parfaitement la manière dont l Agence peut aider ses Etats Membres à améliorer une capacité cruciale pour les opérations modernes A ce jour, sept exercices ont été organisés par l AED; 174 hélicoptères, 329 équipages et militaires ont pris part à ces exercices Ces exercices ont un impact majeur sur l interopérabilité des équipages et des matériels et permettent aux Etats Membres d améliorer significativement leurs capacités militaires La Suisse n a pas encore pris part à ces exercices mais l accord signé avec l Agence lui permet de le faire à tout moment

7 Conclusions Je ne vous ai donné qu un bref aperçu des domaines dans lesquels la Suisse pourrait gagner à s investir. Mais nous travaillons sur bien d autres sujets encore, pour lesquels la Suisse dispose de solides compétences et d un vrai savoir-faire L énergie, la cyberdéfense, la lutte contre les explosifs improvisés, la protection NRBC ou la qualification des munitions n en sont que quelques exemples L expertise ainsi que l approche pragmatique de la Suisse constituer une valeur ajoutée aux projets de l AED En retour, la Suisse peut voir l Agence comme une vraie plateforme de coopération, un multiplicateur de forces avec des solutions innovantes et économiques Une participation accrue à l Agence pourrait également offrir une fenêtre d opportunité pour la BITD suisse L Agence est un instrument flexible par nature ; elle permet à la Suisse de rejoindre les projets qui l intéressent, au moment où elle le souhaite Nous sommes prêts, si vous le souhaiter, de soutenir la Suisse à l avenir, de mieux définir ensemble les domaines dans lesquels vous pourriez vous investir Merci pour votre attention

VERSION NON DÉFINITIVE

VERSION NON DÉFINITIVE Revue de 2012 le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa Allocution de Mark Laroche Président et chef de la direction VERSION NON DÉFINITIVE Mesdames et Messieurs, bonjour. C est pour moi un immense plaisir

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013 (French only) Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis soutenue par le Conseil de l Europe Tunis, 8 janvier 2013 Intervention de Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire

Plus en détail

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1.

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1. Le 7 octobre 2014 L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1 Cher collègue, Le 22 septembre 2014, la population du Nouveau-Brunswick nous a confié

Plus en détail

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre.

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Nous sommes honorés de la tenue de cette rencontre présidée par M. le Premier Ministre et qui dénote l importance

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

Stratégie 2013 2016. Vision. Valeurs. But. Indépendance: nous travaillons de façon impartiale et objective, sans idées préconçues.

Stratégie 2013 2016. Vision. Valeurs. But. Indépendance: nous travaillons de façon impartiale et objective, sans idées préconçues. Stratégie 2013 2016 Stratégie 2013 2016 Vision Les athlètes peuvent pratiquer leur sport dans un environnement sans dopage. But La fondation Antidoping Suisse apporte une contribution décisive à la lutte

Plus en détail

Certification des systèmes Vinçotte

Certification des systèmes Vinçotte Certification des systèmes Vinçotte Pouvez-vous démontrer au monde votre valeur? La certification fait votre réputation. YOUR REPUTATION IS MINE. Une certification par Vinçotte vous permet d évaluer vos

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Faits saillants Étant donné que, d après les prévisions, la croissance du trafic aérien doublera au cours des 15 prochaines années, il faut s occuper proactivement

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE

DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE Document préparé par le maire des Îles-de-la-Madeleine, M. Jonathan Lapierre Septembre 2015 LES DOSSIERS PRIORITAIRES 1. Soutien à la desserte

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle Jumelage Développement du Secteur Privé Dialogue Social Chambres & Associations Professionnelles Mobilité Innovation Développement Qualification Conseil Impact Echanges commerciaux Nucleus Développement

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint?

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint? ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS (AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE LES UNS DES AUTRES ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES I. Présentation de l action La Région Aquitaine et l entreprise Thales ont conjointement lancé, en juillet 2010, le cluster Aetos (aigle en grec) «Services

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général CONFERENCE MENAREC 5 Intervention du Secrétaire Général Messieurs les Ministres, Messieurs les secrétaires généraux et directeurs, Mesdames et Messieurs, Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Rejoignez un master au service de vos entreprises

Rejoignez un master au service de vos entreprises TAXE D APPRENTISSAGE 2015 Rejoignez un master au service de vos entreprises Le Master IMT de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est une formation professionnelle basée à la fois sur une solide maîtrise

Plus en détail

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Réunion d information sur le projet de «politique climat» de la Nouvelle- Calédonie et sur la COP 21 Auditorium

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

SERVICE DE LA TECHNIQUE STRATEGIE ET PROGRAMME DE TRAVAIL

SERVICE DE LA TECHNIQUE STRATEGIE ET PROGRAMME DE TRAVAIL ORGANISATION INTERGOUVERNEMENTALE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX FERROVIAIRES ZWISCHENSTAATLICHE ORGANISATION FÜR DEN INTERNATIONALEN EISENBAHNVERKEHR INTERGOVERNMENTAL ORGANISATION FOR INTERNATIONAL

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION LOGIENT EST UNE ENTREPRISE DE GÉNIE LOGICIEL AXÉE SUR L INNOVATION. Depuis plus de 15 ans, Logient vous accompagne et réalise vos projets de développement

Plus en détail

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Club HLM International, je tiens tout d abord à vous remercier pour

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR Norme établie pour l application de l article 216-1 du règlement général de l Autorité des marchés financiers AMAFI

Plus en détail

Propositions de Social Economy Europe pour la Présidence Luxembourgeoise en matière d Economie Sociale

Propositions de Social Economy Europe pour la Présidence Luxembourgeoise en matière d Economie Sociale Propositions de Social Economy Europe pour la Présidence Luxembourgeoise en matière d Economie Sociale Social Economy Europe: Social Economy Europe est l organisation représentative de l économie sociale

Plus en détail

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir?

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? Prise de position CEPI, le Conseil Européen des Professions Immobilières Contact Référence Janet K. Griffiths - janet.griffiths@cepi.eu

Plus en détail

SenseAcademy. WeTechCare

SenseAcademy. WeTechCare SenseAcademy WeTechCare Du 8 janvier au 3 mars 2016 A Grenoble Apprenez à innover et créez la solution qui va révolutionner l inclusion numérique! Au programme : ateliers pratiques, rencontres inspirantes

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!!

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! «Construire une société plus juste et solidaire par le sport» Trouver des solutions au décrochage éducatif des jeunes Permettre à tous les

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

Partageons. nos. talents

Partageons. nos. talents Partageons nos talents 1 La Sauvegarde du Nord Le mot de... Louis Gallois Depuis 1957, la Sauvegarde du Nord accueille et accompagne des enfants, des adolescents, des jeunes en difficultés psychiques,

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1 Les activités d'apprentissage et de développement de l OMD Doter les personnels des Membres d une plus grande autonomie pour pérenniser leurs efforts de réforme Copyright 2014 Organisation mondiale des

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie

I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie I. Allocution d ouverture de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie ALLOCUTION DE ROGER DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01 Manuel d utilisation des vidéos Conclips statut 08.04.2015, révision 01 Table des matières : 1. Introduction 3 1.1. Concernant le nom 3 1.2. Le projet 3 1.3. Avantages 4 1.4. Éléments innovant 5 2. Pédagogie

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU DROIT DES ASSOCIATIONS. Présenté au ministère des Finances

MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU DROIT DES ASSOCIATIONS. Présenté au ministère des Finances MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU DROIT DES ASSOCIATIONS Présenté au ministère des Finances Mars 2009 PRÉAMBULE L automne dernier, le ministère des Finances déposait un document de consultation sur l adoption

Plus en détail

Présidence française du Conseil de l Union européenne

Présidence française du Conseil de l Union européenne Présidence française du Conseil de l Union européenne Réunion informelle des ministres européens en charge de l enseignement et de la formation professionnels (EFP) et des ministres de l enseignement supérieur

Plus en détail

Le point sur la méthode SCRUM

Le point sur la méthode SCRUM Le point sur la méthode SCRUM Inspirée du privé et de la gestion des projets informatiques, la méthode SCRUM est devenue de nos jours de plus en plus adoptée dans les équipes de développement. Cette méthode

Plus en détail

Quand numérique rime avec transport public

Quand numérique rime avec transport public Quand numérique rime avec transport public LÉLIA DE MATHAREL LES SECRETS DES NOUVEAUX GÉANTS DU NUMÉRIQUE, NUMÉRIQUE, TRANSPORT PUBLIÉ LE 26 OCTOBRE 2015 À 09H40 Stéphane Schultz est fondateur de 15marches,

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse 1/38 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

DISCOURS DU PRÉSIDENT

DISCOURS DU PRÉSIDENT République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi DISCOURS DU PRÉSIDENT ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L OCCASION DU 34 ÈME SOMMET DU COMITE D'ORIENTATION DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DU

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Compte-rendu. Paris 15 octobre 2013. Les Ateliers Perspectives et Solutions de BSR. L avenir du reporting RSE : Reporting intégré et matérialité

Compte-rendu. Paris 15 octobre 2013. Les Ateliers Perspectives et Solutions de BSR. L avenir du reporting RSE : Reporting intégré et matérialité Compte-rendu L avenir du reporting RSE : Reporting intégré et matérialité Paris 15 octobre 2013 A propos de BSR Leader mondial de la responsabilité sociale, sociétale et environnementale des entreprises

Plus en détail

LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE. Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier

LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE. Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier PROFITEZ DE NOS COMPÉTENCES DE RECRUTEMENT NOUS METTONS EN RELA- TION LES ENTREPRISES ET LEURS COLLABORATEURS

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Université d été de la e Santé 4 juillet 2013 Technopôle Castres Mazamet Intervention du Pr Louis Lareng Directeur de l Institut Européen

Plus en détail

Sommaire. Chantal Baudron : présentation. Organisation du cabinet. Nos clients, nos missions. Nos références. Procédures de recrutement.

Sommaire. Chantal Baudron : présentation. Organisation du cabinet. Nos clients, nos missions. Nos références. Procédures de recrutement. Sommaire Chantal Baudron : présentation Organisation du cabinet Nos clients, nos missions Nos références Procédures de recrutement Méthodologie Planning Notre philosophie Notre valeur ajoutée Honoraires

Plus en détail

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS SOMMAIRE 03 ÉCLAIRER. RÉVÉLER. INSPIRER. 05 SERVICES AUX PARTICULIERS 07 GESTION DE CARRIÈRE 08 STRATÉGIE DE RECHERCHE

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Premier ministre. Monsieur le Préfet de région, Cyrille Schott, directeur de l INHESJ

Premier ministre. Monsieur le Préfet de région, Cyrille Schott, directeur de l INHESJ Premier ministre 26 e Session nationale «Sécurité et Justice» 18 e Session nationale «Protection des entreprises et Intelligence économique» 2 e Session nationale «Management stratégique de la crise» Journées

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique

pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique Invitation de l industrie pharmaceutique à l adresse du nouveau gouvernement fédéral : pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique Le secteur des entreprises pharmaceutiques

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-neuvième réunion Point 3.4 de l ordre du jour provisoire EBPBAC19/4 27 décembre 2013 Rapport annuel sur les technologies de

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Cette fiche est consacrée au «Document Unique». Le Document Unique d évaluation des risques professionnels est : le premier outil de gestion des

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Vivo Energy: Propulsez votre carrière au niveau supérieur

Vivo Energy: Propulsez votre carrière au niveau supérieur Vivo Energy: Propulsez votre carrière au niveau supérieur Shell Licensee Marque déposée de Shell utilisée sous licence. Un univers d énergie Vivo Energy est la nouvelle société derrière la marque Shell

Plus en détail

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015 Point 4 de l ordre du jour PROPOSITION CONCERNANT L AVENIR DU FORUM DE

Plus en détail

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Commission européenne Cette publication est disponible dans toutes les langues officielles de l Union européenne (UE). Ni la Commission européenne

Plus en détail

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au travail: impact potentiel sur le secteur maritime 1 Évaluation Stratégie 2002-2006 : La Stratégie 2002-2006 a relancé les politiques de

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE Françoise Réfabert 27 Avenue Duquesne 75007 Paris Paris, le 3 mars 2016 A l attention de M. Vincent Lagalaye, Président du Conseil

Plus en détail

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services l assistant au cœur de l entreprise niveau d implication des assistants

Plus en détail

Festo Authorized and Certified Training Centre

Festo Authorized and Certified Training Centre Festo Authorized and Certified Training Centre Imaginez...... vous souhaitez étendre le rôle de votre institution, pour répondre à la demande de l industrie. Vous pouvez proposer des stages ou séminaires

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail