VOIR & SAVOIR édité par l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR de Côte-d Or

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOIR & SAVOIR édité par l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR de Côte-d Or"

Transcription

1 VOIR & SAVOIR édité par l Union Fédérale des Consommateurs QUE CHOISIR de Côte-d Or LE MOT DU PRESIDENT Je terminais le mot du mois de décembre 2012 en nous souhaitant à tous le meilleur pour la nouvelle année. Je ne suis pas superstitieux mais je crains d avoir fait preuve de trop d optimisme! En effet sans parler des nouvelles économiques et des sacrifices que nous allons devoir supporter les uns et les autres, force est de constater qu une fois de plus le consommateur se retrouve en première ligne des victimes de scandales à répétition Je veux parler bien sûr des tromperies sur la qualité substantielle de produits entrant dans la composition de plats surgelés vendus par des enseignes pourtant en général fort appréciées pour la qualité de leurs produits De nouvelles affaires sont devenues tellement courantes que leur annonce ne suscite plus de surprise et risque de démobiliser le consommateur, à son détriment mais aussi à celui des producteurs de viandes scrupuleux tant sur la nourriture des animaux que sur les conditions d élevage et d abattage, en fait sur les seuls qui respectent au travers, de la législation sur la traçabilité, le «droit de savoir» des acheteurs Mais comme à tout mal doit correspondre un bien, n est ce pas le moment pour nous de revoir nos modes de consommation alimentaire et de revenir à une cuisine plus traditionnelle du «fait à la maison» à base de produits dont on connait de manière certaine l origine? Je veux parler des produits locaux dont la traçabilité est assurée. Ne faisons nous pas nous même notre tort en nous laissant aller à la «mal bouffe» du quotidien et en laissant place à d autres préoccupations qu une alimentation saine et équilibrée? Ne créons nous pas l offre par l expression de nos nouveaux modes de vie? Si nous sommes responsables que dire de tous ces intermédiaires qui de l Est à l Ouest ne se focalisent que sur le coût des produits, tout au long de la chaine de commande comme de distribution, quitte à tromper le consommateur sous toutes formes : étiquetage déficient ou faux, ré-emballage de produits périmés avec les conséquences sanitaires que l on connaît, surcoût par rapport au produit (la viande de cheval étant moitié prix de celle du bœuf), etc. En conclusion, nous consommateurs éclairés membres d une association de défense de l intérêt collectif, soyons vigilants, rigoureux et exigeants pour que les promesses faites sur la traçabilité ne restent pas lettre morte une fois les évènements passés comme c est souvent le cas. Sachez que l UFC Que Choisir n hésitera pas à se porter en justice dès que l ensemble des responsables de ces malversations seront parfaitement identifiés ce qui risque de prendre du temps quand on connaît la faiblesse des effectifs que l Etat consacre à l ensemble de ces contrôles sans parler du niveau européen! Nous pourrons faire un point plus complet lors de notre Assemblée Générale à laquelle vous serez conviés le 4 mai après midi prochain... Pierre GUILLE. SOMMAIRE Vie associative P. 2 L Association en action Enquête de prix dans les grandes surfaces Affaires amiables réussies Démarchage téléphonique Photo bébé à la maternité Remises et réductions AHF 37 (amélioration de l Habitat Français) La FREDON Bourgogne Enquête P Aux marches du palais P. 6 Appels à témoignages P. 6 La parole aux associations P. 7 Nous vous représentons P. 8-9 La politique de l eau (suite) Infos utiles P Vous devez louer ou libérer un logement Surconsommation d eau : nouvelle gestion Comment résilier son abonnement de téléphone portable N Mars 2013 Revue trimestrielle Prix du numéro : 1,80 Commission Paritaire 0908 G ISSN

2 Vie associative E n ce début d année réunions et commissions se sont succédées mettant en place l organisation 2013 de notre association. Ce fut tout d abord la réunion du mardi après midi 8 janvier consacrée à l information de l ensemble des bénévoles et notamment à la présentation de «l offre globale» envisagée par la Fédération et qui à l avenir pourrait être proposée aux abonnés et aux adhérents. La traditionnelle galette des rois clôturait l après-midi. La commission «communication» tenue le mardi 22 janvier avec à l ordre du jour le bilan des actions conduites en 2012 et l élaboration du plan 2013 dans lequel on retrouve les actions reconduites d une année sur l autre (conférences de presse, interviews, bulletin Voir et Savoir ), le point fort étant la création du site internet de l association et sa mise en place. Le mardi 29 janvier les bénévoles «accueil» étaient invités à se réunir pour échanger leurs pratiques et définir un fonctionnement commun afin d améliorer les conditions de réception des adhérents et futurs adhérents. Suivirent les commissions «environnement» et «litiges» qui ont eu lieu respectivement les 7 et 8 février et qui visaient à perfectionner notre représentation au sein des différents organismes et de permettre une meilleure coordination dans le traitement des litiges. Ces rencontres ont permis de faire émerger des pistes de travail qui seront exposées dans le rapport d orientations ASSEMBLEE GENERALE de L ASSOCIATION LOCALE UFC Que Choisir de COTE-D OR SAMEDI 4 MAI 15 h Retenez déjà cette date qui vous sera confirmée en temps voulu notamment par internet pour celles et ceux qui voudront bien nous faire connaître leur adresse mail. UFC Que Choisir de Côte-d Or Tél : Mèl : Adresse Postale : UFC Que Choisir de Côte-d Or - 2, rue des Corroyeurs - Boîte N Dijon Cedex Membres du Bureau : Président : Pierre Guille Trésorière : Marie-Claire Fournier Secrétaire : Odette Mairey Membres du Conseil d Administration : Alain Bazot - Jean Cambillard - Gérard Clémencin - Richard Courtot - Michèle Criard - Marie-Claire Fournier - Pierre Guille - Jacques Lhéritier - Pierre Libanori - Odette Mairey - Michel Moreau - Jean-Marc Narboni. Service Administratif : Sophie Darmigny. Directeur de publication : Pierre Guille. Imprimeur : ICO , rue des Corroyeurs Dijon - Tél. : Chers adhérents, pour recevoir régulièrement votre bulletin n oubliez pas de nous transmettre toute modification concernant vos coordonnées postales 2 Voir et Savoir n Mars 2013

3 Enquête Enquête prix dans les grandes surfaces du 22 septembre au 6 octobre 2012 L e dispositif de l enquête visait tout particulièrement à relever les prix d un panier de 77 produits de marques nationales ou de marques distributeur. Le choix des produits est élaboré afin de disposer d un panier représentatif des dépenses des ménages français en grandes surfaces : épicerie sucrée, épicerie salée, boissons, laitages, fruits et légumes, viandes, poissons, entretien domestique, produits de soins. PROTOCOLE Entre le 22 septembre et le 6 octobre 2012 les enquêteursbénévoles de l UFC Que Choisir ont visité un échantillon de près de 2000 supermarchés et hypermarchés. Après avoir procédé aux relevés de prix d un échantillon de près d une centaine de produits les enquêteurs ont évalué globalement la lisibilité des étiquettes de prix. En outre ils ont relevé les dates limites de consommation de produits différents choisis aléatoirement par magasin. LES ECARTS DE PRIX PAR ENSEIGNE Au niveau national le classement antérieur est reconduit, Leclerc en tête suivi par Hyper U et Carrefour qui se hisse sur le podium. On notera ci-après le tarif moyen du panier de 77 produits selon les enseignes : Composition du panier de produits dont les prix ont été relevés : - 61 % marques nationales, - 33 % marques distributeur - 18 % rayon épicerie - 25 % rayon frais libre service - 20 % rayon viande poisson - 16 % rayon boissons - 20 % rayon non alimentaire Enseignes Tarif moyen du panier LECLERC 203 HYPER U 208 CARREFOUR 209 INTERMARCHE 209 AUCHAN 211 SUPER U 213 SIMPLY 218 CARREFOUR MARKET 218 MATCH 222 CORA 223 GEANT CASINO 227 MONOPRIX 238 CASINO 241 Où acheter sans se «ruiner» Hors hard discount notre panier, toutes enseignes confondues, revient en moyenne à 215. Il est à 203 chez Leclerc. Le groupe ravit la première place à Hyper U (208 ), qui le devançait de quelques centimes en Pas de changement en revanche en bas de classement, les supermarchés Casino restent derniers avec un panier à 241 juste devant les Monoprix à 238. Carrefour, de son côté, redevient compétitif (209 ) en moyenne. Parmi les 100 magasins les moins chers de notre enquête on trouve 79 Leclerc. Voir et Savoir n Mars

4 Enquête (suite) LES PRIX DES «DRIVES» Conjointement à l enquête des bénévoles de l UFC Que Choisir : la fédération a procédé à une vérification des prix sur les services Drive proposés par ces mêmes magasins. Ainsi, sur un échantillon de produits identiques dont les prix ont été relevés à 2 semaines d intervalle dans un magasin et sur son site Drive, il a pu être dressé le constat suivant : Dans 57 % des cas les prix n avaient pas évolué au centime près, Dans 24 % des cas les prix avaient évolué de moins de 5 %, Dans 19 % des cas l écart des prix étaient supé-rieur à 10 % (et jusqu à + 20 %), Avec un écart moyen de + 0,28 %. Evolution (en %) plus des prix par enseignes : Enseignes Tarif moyen du panier LECLERC 0.2 HYPER U 0.7 CARREFOUR 0.4 INTERMARCHE 0.1 AUCHAN 1.3 SUPER U 0.7 SIMPLY 1.5 CARREFOUR MARKET 1.4 MATCH 0.9 CORA 3.1 GEANT CASINO 1.9 MONOPRIX Moins de 1.7 CASINO 1.9 Comparateur des prix sur mobile : promesses non tenues Economiser sur les produits du quotidien, comparer d un clic les prix dans les grandes surfaces des alentours, telles sont les promesses de deux applications : Quiestlemoinscher et Prixing sont accessibles sur leurs sites Internet respectifs. Mais le mieux serait de télécharger l application mobile sur iphone ou sur un smartphone. Il suffit de scanner le code-barres d un article pour découvrir en quelques secondes dans quelle enseigne il est au prix le plus bas. Un intérêt limité en raison des données recueillies qui sont assez maigres. Quiestlemoinscher, par exemple, relève les prix dans moins de 900 supermarchés (soit une petite partie de quelque grandes surfaces françaises). Prixing fait un peu mieux. Les drives sur lesquels il s appuie sont encore peu nombreux. En outre les articles disponibles ne sont pas tous recensés. Si Prixing vise très large il a fait le choix de ne s occuper que des marques nationales. Quiestlemoinscher, de son côté, compare les différentes gammes de prix, mais sur un panel restreint qui comprend moins de 2000 références. En revanche ni l un ni l autre ne relève le prix du kilo de pommes en vrac ou du jambon à la coupe Au final ne comptez pas sur ces applications pour savoir dans quelle grande surface de votre ville les produits que vous avez l habitude d acheter sont les moins chers. Vous risquez d être déçus. Des bénévoles mal accueillis Un mot sur des difficultés rencontrées par les bénévoles (sur le plan national) pendant ces relevés. La jurisprudence (et notamment un arrêt de la Cour de cassation d octobre 2010) pose explicitement que chacun, et notamment «les associations de consommateurs» a le droit de noter des prix en magasin, sans fournir de justification ni avoir à donner les motifs de son action. Cela n a pas empêché les responsables de plusieurs supermarchés de faire obstruction. Sur la Côte-d Or nous n avons rencontré aucune difficulté et onze enseignes ont pu être enquêtées ; vous trouverez les résultats ci-après : Source QC Michèle CRIARD 4 Voir et Savoir n Mars 2013

5 Enquête (suite) RÉSULTATS DE LA CÔTE-D OR HHH Très bon marché HH Bon marché H Modéré n Cher n n Très cher Prix du panier Marques Marques Rayon Rayon frais Rayon Rayon Rayon Que Choisir Nationales de distributeur épicerie libre-service Viande, poisson Boissons Non-alimentaire Moyenne nationale : 215 AL 211 BEAUNE CARREFOUR C.C. Saint-Jacques H H H H H H H H H H H H CENTRE E. LECLERC ZAC des Maladières H H H H H H H H H H H H H H INTERMARCHÉ SUPER 37, route de Seurre H H H H H H H H H H H H CHENOVE SUPER U ZAC des Grands Crus n n n n n n n n n n n DIJON CARREFOUR C.C. Toison d Or H H H H H H H H H H H H INTERMARCHÉ SUPER 11, bd de l Université n H H H H H H H H n n n MONOPRIX C.C. Dauphine n n n n n n n n n n n n n FONTAINE-LES-DIJON INTERMARCHÉ SUPER 2, rue du Fgb St-Nicolas H H H H H H H H H H H H H H H H PERRIGNY-LES-DIJON CORA ZAC les Vignes Blanches H n n n H H H n QUETIGNY CARREFOUR CC Carrefour Gd Quetigny H H H H H H H H H HH H H H TALANT SUPER U CC du Point du Jour H H H H H H H H n n H H H Merci à nos bénévoles de Côte-d Or - Extrait d un courrier de la fédération : «cette enquête représente une masse de travail colossale pour vos équipes et je tiens à vous faire part de mes plus vives félicitations pour la qualité du travail produit. Cette année encore, c est plus de 1800 magasins qui ont été visités pour le plus grand bonheur de nos lecteurs pour lesquels l'enquête prix de QC marque un des grands RV de l année». Grégory CARET. Voir et Savoir n Mars

6 Aux Marches du palais Affaires amiables réussies Nous avons évoqué jusqu alors des affaires pénales jugées tant par les tribunaux correctionnels et de police, que par la Cour d'appel. Mais, ainsi que vous le savez, nous traitons également de nombreux dossiers de consommation, et ce en matière civile ; nous tentons de les solutionner à l'amiable pour le compte de nos adhérents, afin de leur éviter le coût et les lenteurs d'une procédure. A titre d'exemple, nous avons mené à bonne fin des problèmes alors que des adhérents faisaient l'objet de poursuites d'huissiers dijonnais : M me A.J. de ST-APOLLINAIRE était redevable d'une certaine somme à l'égard de la STE-FINAREF pour un prêt contracté auprès de cet organisme. A la suite d'un problème bancaire, alors qu'un acompte important avait déjà été réglé, notre adhérente s'est vue signifier une saisie-attribution entre les mains d'une banque, puis une saisie immobilière avec assistance de témoins et d'un serrurier, générant ainsi des frais de proportion avec le solde restant dû. Or, M me A.J. se trouvait à son domicile au moment de la visite de l'huissier, ce qui ne justifiait en aucune façon une saisie immobilière ; au surplus la signification d'une mainlevée de saisie vente ne se justifiait en aucune façon. Après être intervenue auprès de l'huissier instrumentaire, l'u.f.c. a obtenu une réduction substantielle desdits frais, soit une somme d'environ 300 euros, qui a été remboursée à M me A. J. Une autre affaire intéressait une adhérente, M me C. MM. de FONTAINEles-DIJON, à laquelle une SCP d'huissiers réclamait le règlement d'une facture qui aurait été due à un professionnel M. G. Ce dernier sollicitait notamment au niveau du mode de règlement, l'envoi de plusieurs chèques antidatés. Pratique parfaitement illégale. Une mise en demeure avant poursuites avait d'ailleurs été délivrée par l'huissier et il s'est avéré qu'ensuite de la production de différents documents, que la demande globale de M.G. n'était pas fondée. Mais dans le cadre d'un dossier antérieur notre adhérente était créancière de M. G., de telle sorte qu'après maints échanges de correspondances, nous avons pu obtenir qu'une compensation soit arrêtée au mieux des intérêts de notre adhérente. Ce dossier dont nous avions été saisis en février 2012 n'a été clôturé qu'en décembre 2012 sans qu'aucune action en justice n ait été lancée. S il vous arrive de recevoir une réclamation émanant d un huissier, dans la mesure où vous nous consultez rapidement et que votre réclamation est justifiée, nous pouvons solliciter des justificatifs des sommes demandées, nous intervenons auprès de l'huissier, et pouvons même exiger l intervention du Président de la Chambre des Huissiers (arrêté taxation) ; ainsi, et dans les intérêts de nos adhérents, nous nous assurons donc du bien fondé de la réclamation et de l'exigibilité des sommes sollicitées. Janine VANOLI Appels à témoins TEMOIGNAGES DÉMARCHAGE TÉLÉPHONIQUE Vous êtes sollicité par téléphone : - vous avez subi un démarchage excessif (techniques de vente insistantes, agressives voire menaçantes). - Vous avez formulé un "oui vocal" (accord verbal enregistré). - Vous avez communiqué à l'interlocuteur les références de votre RJB (relevé d'identité bancaire}. PHOTOS DE BÉBÉ À LA MATERNITÉ Un photographe est venu immortaliser l'événement à la maternité. Objectif : vous faire accepter une future visite à domicile pour vous présenter les clichés (dont un est offert). REMISES ET RÉDUCTIONS Vous avez effectué une commande sur des sites internet connus et vous avez accepté la proposition de cash-back émanant du site REMISES ET RÉDUCTIONS. AHF 37 (Amélioration de l'habitat Français) Vous avez reçu la visite d' un commercial de cette société spécialisée dans le traitement des charpentes et dans les travaux d'isolation. Que vous en soyez satisfait ou mécontent, votre témoignage intéresse le Réseau anti-arnaques. Écrire à : Réseau anti-arnaques - BP Les Herbiers cedex (courriel: 6 Voir et Savoir n Mars 2013

7 La parole est aux associations La FREDON Bourgogne, qui sommes-nous? La FREDON Bourgogne est un organisme technique qui assure d une part des missions de surveillance biologique du territoire (missions déléguées de service public) pour l organisation de la lutte contre les ennemis des cultures. D autre part, elle réalise des actions techniques comme : expérimentation, sensibilisation, formation et conseil dans une optique de réduction de l utilisation des produits phytosanitaires (ou pesticides) et de préservation de l'environnement. Elle est structurée en 3 pôles : Grande culture qui s adresse aux agriculteurs, Viticulture qui cible les viticulteurs, Environnement qui s adresse aux particuliers, aux collectivités et aux professionnels du paysage. Ce dernier pôle est à l origine de la mise en place de la Charte «jardiner en préservant sa santé et l environnement» qui a pour objectif de diminuer les consommations de pesticides dans les jardins amateurs. Contact : FREDON Bourgogne, 21, rue Jean-Baptiste Gambut BEAUNE - Tél Consultez le Bulletin de Santé du Végétal. Lutter contre la pollution par les pesticides et préserver la santé des particuliers : La charte «jardiner en préservant sa santé et l environnement» Les jardiniers amateurs représentent une part non négligeable dans la consommation de produits phytosanitaires en France. En effet, ils utilisent entre 5 et 8 % du tonnage total de produits phytosanitaires achetés. La réglementation concernant l utilisation et la gestion des pesticides est largement diffusée auprès des agriculteurs, des collectivités et des services déconcentrés de l Etat. Elle l est beaucoup moins auprès des jardiniers amateurs qui présentent une méconnaissance réelle des bonnes pratiques à tenir ainsi que des risques liés à l usage de ces produits. Ces utilisations par les particuliers, associées à celles des professionnels, ont par ailleurs un impact notable sur la qualité de l eau. Face à ce constat, la Fredon Bourgogne, avec le soutien de la Région Bourgogne, des Agences de l eau Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée-Corse, a souhaité réunir et mobiliser les jardineries de la région pour agir ensemble et renforcer le conseil auprès des particuliers via la mise en place d une charte régionale «jardiner en préservant sa santé et l environnement». Impliquer et mobiliser les jardineries pour toucher les jardiniers amateurs Diminuer durablement la consommation de produits phytosanitaires de jardin en orientant les consommateurs vers des solutions sans pesticide est l objectif de la charte «Jardiner en préservant sa santé et l environnement». Lancée le 3 décembre 2012, elle permettra au sein des enseignes signataires : - d informer et de sensibiliser les jardiniers amateurs aux risques Voir et Savoir n Mars

8 La parole est aux associations (suite) liés à l utilisation des produits phytosanitaires pour leur santé - d informer et de sensibiliser les jardiniers amateurs sur les techniques alternatives à mettre en place dans leurs jardins. Pour cette année de lancement, cette charte rassemble 25 jardineries réparties sur deux territoires pilotes : les secteurs de «Dijon-Chalon-sur-Saône» et de «Auxerre-Sens». Dès 2014, l action sera étendue à l ensemble des magasins de la région qui vendent des articles dédiés à l entretien du jardin et proposent du conseil (excluant donc, pour l heure, les grandes surfaces alimentaires). En Côte-d Or les magasins signataires sont : les Gamm Vert de Beaune, Chatillonsur-Seine, Quetigny, Nuits-Saint- Georges, Marcilly-sur-Tille, Semuren-Auxois et Seurre, la SONOFEP à Saulon-la-Rue, Villaverde à Asnières-les-Dijon, Leroy-Merlin à Quetigny et les magasins Botanic de Quetigny et Dijon. A partir du mois de mars vous pourrez découvrir dans les surfaces de ventes signataires, des supports de communication promus par la charte (affiches, fiches techniques, panonceaux, stop rayon...) ainsi que des conseils de la part des vendeurs permettant de guider les clients vers des alternatives au traitement chimique. Les partenaires publics et associatifs ne sont pas exclus du dispositif. Ils ont été invités à participer à ce projet commun, durable et évolutif. Ainsi, ils s engagent à promouvoir les solutions sans pesticides, la charte et les magasins signataires. Pour plus d informations sur la charte «Jardiner en préservant sa santé et l environnement» et connaitre l ensemble des jardineries et partenaires signataires, vous pouvez consulter le site de la FREDON Bourgogne : Projet réalisé avec le concours technique et financier de : Nous vous représentons La politique de l'eau (seconde partie) 2012 était une année décisionnelle dans les 3 bassins de Bourgogne : Rhône-Méditerranée (cf. V&S décembre 2012), Seine-Normandie et Loire- Bretagne. Chacun a adopté, après avis conforme de son Comité de bassin (CB), son 10 ème programme définissant les actions prioritaires qui recevront des aides et les montants des redevances dues par les différents usagers de l'eau. Chaque foyer doit s acquitter de la redevance de pollution domestique et de la redevance pour modernisation des réseaux de collecte s ils sont raccordés ou raccordables à l égout, ainsi que de la redevance pour prélèvement sur la ressource «eau potable». Suite à plusieurs rapports publics sur l application du principe pollueurpayeur, le ministère de l écologie a demandé aux agences de l eau d amorcer un rééquilibrage de cet outil de fiscalité environnementale entre différentes catégories d usagers de l eau au bénéfice des consommateurs domestiques. Qu'en est-il réellement? Bassin Seine-Normandie (sous-bassin «Seine-Amont» en Côte-d'Or, Nièvre et Yonne). Avis conforme sur les dépenses d'intervention de l'agence de l'eau (10 ème programme) et sur les redevances pour les années 2013 à 2018 (CBSN du 18/10/2012). Le budget consacré aux travaux financés par les aides est retenu à hauteur de 6,4 milliards d'euros pour soutenir 7 défis (Diminuer les pollutions ponctuelles des milieux par les polluants classiques - Diminuer les pollutions 8 Voir et Savoir n Mars 2013

9 Nous vous représentons (suite) diffuses hors pesticides des milieux aquatiques - Réduire les pollutions des milieux par les substances dangereuses - Réduire les pollutions microbiologiques des milieux - Protéger les captages d eau pour l alimentation en eau potable - Protéger et restaurer les milieux aquatiques et humides - Gestion de la rareté de la ressource en eau - Limiter et prévenir le risque inondation). Il affiche une priorité au programme de mesures du SDAGE et à ses outils de déclinaison : plans territoriaux d'actions prioritaires (PTAP) à l'échelle des sous-bassins (dont Seineamont), contrats globaux. On soulignera quelques lignes en hausse par rapport au programme précédent : la lutte contre les pollutions diffuses agricoles (210 M, +53%), la protection de la ressource (89 M, + 81 %), la restauration et la gestion des milieux aquatiques (297 M, + 32 %), même si leur budget global demeure modeste (11 % des autorisations de programme). Les redevances seront stabilisées au niveau du montant collecté en 2012, soit au total 4,38 milliards d'euros. Pour le consommateur il y aura une baisse de ses redevances en zone de base (la Côte-d'Or), notamment de celle relative à la «pollution domestique» (passant de 0,24 cent. par m 3 en 2013 à 0,22 en 2018) et une stabilité de celle «pour modernisation des réseaux de collecte» (0,30 en 2013 et 2018). Pour le prélèvement sur la ressource AEP, la redevance domestique s'étagera entre 34 et 38 euros pour m 3 d'eaux superficielles et 62 pour m 3 d'eaux souterraines. Au total, les usagers domestiques paieront près de 4 milliards d'euros de redevances sur le bassin SN (91 % du total, en raison du poids de l'agglomération parisienne) alors que les usagers économiques industriels et agricoles en paieront beaucoup moins (respectivement 6,7 et 2 % du total). Le rééquilibrage annoncé en faveur des usagers domestiques demeure bien faiblement mis en œuvre et nous devons déplorer, une nouvelle fois, que le principe pollueur-payeur reste une utopie. Pour en savoir plus : Consultez le détail du dossier présenté par l'agence de l'eau sur le site _partage/institutionnel/10_eme_ programme/10eme_programme_officiel.pdf Dossier de presse sur les aides et redevances h t t p : / / w w w. e a u - s e i n e - normandie. fr/ fileadmin/ mediatheque/presse/communique_de_pres se/dossier_presse_10eme_progr. pdf Bassin Loire-Bretagne (sous-bassin «Arroux» en C-O, bassin du fleuve Loire en Nièvre et S&L). Avis conforme sur les dépenses d'intervention de l'agence de l'eau (10 ème programme) et sur les redevances pour les années 2013 à 2018 (CBLB du 4/10/2012). De 2013 à 2018, le 10 ème programme de l agence de l eau va mobiliser 2,45 milliards d euros pour soutenir les investissements et les programmes d actions nécessaires à la reconquête et la préservation de la qualité des eaux et des milieux aquatiques du bassin Loire- Bretagne. Plus incitatif sur les deux enjeux prioritaires, la lutte contre les pollutions diffuses et la restauration des milieux aquatiques, les montants d'aides prévus sur ces deux priorités doublent par rapport au programme précédent. Selon l'agence, le 10 ème programme amorce un rééquilibrage entre les différents contributeurs : augmentation progressive des redevances des acteurs économiques. Mais là aussi force est de constater que la part des consommateurs domestiques ne subit qu'une très légère réduction, en passant de 81,4 % à 79,7 % du total. La part de l agriculture passe de 6,4 à 6,8 %, celle de l industrie de 11,6 à 12,6 %. En terme de taux, les redevances dues par l'usager «domestique» seront stables hors zone de répartition des eaux (ZRE) (donc en Bourgogne) : pollution domestique à 0,24 euro/m 3, modernisation des réseaux de collecte à 0,19 euro/m 3, prélèvement sur la ressource en eau baissant légèrement de 35,5 à 33 euros pour 1000 m 3 sur la période. La contribution pour l'irrigation subira une hausse, passant de 10,6 à 14,2 euros pour 1000 m 3. Pour en savoir plus : Consultez le détail du dossier délibéré par l'agence de l'eau sur le site h t t p : / / w w w. e a u - l o i r e - bretagne.fr/agence_de_leau/conseil_ dadministration/deliberations/delib_ CA_20_09_12.pdf RAPPEL : Participez à la consultation sur «l'avenir de l'eau et des milieux aquatiques» de votre bassin avant le 30 avril 2013, sur les sites d'agence qui ont été publiés dans le bulletin Voir et Savoir de décembre Gérard CLEMENCIN Voir et Savoir n Mars

10 Infos utiles INFOS UTILES Vous devez louer ou liberer un logement, quelques conseils utiles : Si vous devez vous installer dans un nouveau logement : - ne prenez pas possession des lieux avant d avoir signé un bail avec le propriétaire ou l agence de location. - n acceptez que l on vous remette les clefs qu après avoir fait un état des lieux d entrée. - l état des lieux est un document contradictoire qui doit être signé par le bailleur et vous-même. Un exemplaire doit obligatoirement vous être remis au moment de la signature. Ne repartez jamais sans votre exemplaire, car ce document sera très important au moment où vous quitterez le logement, pour être comparé avec l état des lieux de sortie. Certains bailleurs vous promettent de vous l envoyer ultérieurement, n acceptez jamais, car vous risquez d avoir les pires difficultés à le récupérer par la suite. Si votre bailleur n a pas jugé utile d établir un état des lieux et que vous avez quand même pris possession du logement, sachez qu en l absence d état des lieux, les tribunaux considèrent que vous êtes censé avoir pris le logement en «très bon état». Si, lors de l état des lieux, vous n avez pas pu vous rendre compte du mauvais fonctionnement d un appareil (chaudière par exemple) ou de fuites, dès que vous vous en apercevrez signalez le problème au bailleur toujours par lettre recommandée avec AR. Si vous souhaitez quitter votre logement : - vous devez respecter le délai de préavis de 3 mois (sauf cas exceptionnels prévus par la loi où la durée est réduite à un mois, renseignez vous auprès d une permanence de l UFC Que Choisir). Sachez que le délai ne court qu à partir de la date de réception de votre lettre recommandée avec AR et non pas à partir de la date d expédition. - vous devez vous acquitter du loyer et des charges jusqu à la fin du préavis. Toutefois si vous rendez les clefs avant la fin du préavis et que votre logement est loué à nouveau pendant ce délai, vous n aurez à payer le loyer que jusqu à l entrée effective du nouveau locataire dans le logement. - ne rendez jamais les clefs avant d avoir fait l état des lieux de sortie. Si votre bailleur ne juge pas utile d en faire un, sachez que les tribunaux considèrent que vous êtes censé avoir restitué le logement en «très bon état». - l état des lieux est habituellement établi par le bailleur (propriétaire ou agence) et le locataire. Mais le bailleur peut souhaiter faire intervenir un huissier. Dans ce cas les honoraires de l'huissier seront entièrement à sa charge, sauf si vous avez vous aussi souhaité l intervention d un huissier et donné votre accord par écrit, les honoraires seront alors partagés entre le bailleur et vous. Une agence ne peut vous facturer des frais d état des lieux (sauf stipulation contraire dans le bail car cette tâche est incluse dans la rémunération que lui verse le propriétaire pour son mandat de gestion. - le dépôt de garantie (appelé à tort «caution») doit vous être restitué par le bailleur dans un délai de 2 mois après la fin du bail. Tout retard entraînera le versement d intérêts au taux légal. Si vous êtes dans une copropriété et que les arrêtés de charges n ont pas encore été adoptés par l assemblée générale, le bailleur pourra retenir une partie du dépôt de garantie jusqu à la régularisation. Le dépôt de garantie vous sera restitué déduction faite du montant des réparations si vous avez occasionné des dégradations dans le logement. En aucun cas vous ne devez arrêter le paiement de votre loyer et des charges les derniers mois du bail, sous prétexte que le montant du dépôt de garantie correspond à leur montant, car vous seriez en tort. En effet le bail est un contrat, vous devez donc respecter vos obligations contractuelles jusqu à leur terme, le remboursement du dépôt de garantie devant se traiter à part. Vous risqueriez de vous exposer à une procédure d injonction de payer et à des intérêts de retard. - si vous avez occasionné des dégradations dans le logement, qui seront déduites du dépôt de garantie, vous pouvez, à titre de justificatif, exiger de votre bailleur la fourniture d un devis établi par un professionnel, mais en aucun cas vous ne pouvez exiger une facture, car la somme que vous lui devez est une indemnisation pour le préjudice que vous lui avez occasionné, il n est pas tenu d utiliser ensuite cette somme pour faire les réparations si tel est son bon plaisir et s il trouve un nouveau locataire qui accepte de prendre le logement en l état. - enfin si vous avez un litige avec votre bailleur à propos du bail, du loyer, des charges ou du dépôt de garantie, outre l intervention de l UFC Que Choisir qui pourra vous défendre, vous pourrez, si nécessaire, saisir la Commission Départementale de Conciliation, qui statuera rapidement, mais qui ne peut donner que des avis et non pas imposer des décisions. Et en cas de non conciliation vous pourrez porter l affaire devant le Juge de Proximité. Jean-Marc NARBONI 10 Voir et Savoir n Mars 2013

11 Infos utiles (suite) INFOS UTILES INFOS UTILES Surconsommation d eau : la nouvelle gestion Le décret du 24 septembre 2012 concernant la facturation des fuites d eau sur la canalisations situées après compteur est paru au J.O. du 26 septembre Il entrera en vigueur pleinement le 1 er juillet 2013 mais il s applique en partie dès à présent. Ce décret prévoit l obligation dès que le service de l eau constate une augmentation anormale de la consommation d informer l usager et au plus tard avec la facture. Ainsi prévenu, l usager a un mois pour localiser la fuite et la réparer. Avec l attestation de réparation de l entreprise de plomberie, le montant de la facture est plafonné, il ne peut excéder le double de la consommation habituelle et ledit volume de surconsommation n entrera pas dans le calcul de la redevance assainissement. Si aucune fuite n est décelée, l abonné peut exiger une vérification gratuite de son compteur. EXCLUSIONS : les fuites des appareils dits à «effet d eau» (chasse d eau, cumulus, lave-linge ) ne sont pas prises en compte. Le dispositif entre en vigueur le 1 er juillet 2013, mais on peut déjà demander le plafonnement d une facture basée sur un relevé de compteur qui montre une surconsommation. Désormais la note de surconsommation sera limitée. Source : UFC Que Choisir de la Charente Pourquoi s'embêter à porter des packs d'eau si l'eau du robinet est potable chez-vous. Pour le savoir testez-la sans bouger de la maison. Plus nécessaire d'aller en mairie lire le panneau concernant sa qualité. Trouvez votre commune et vous aurez le résultat Comment résilier son abonnement de téléphone portable Vous avez terminé votre période d engagement? Une lettre recommandée avec AR, un délai de préavis de 10 jours maximum cela suffit. Vous pouvez même garder votre numéro, le nouvel opérateur s occupera de tout. Vous êtes engagé pour 1 an? A moins d invoquer (preuve à l appui) un motif légitime (licenciement, déménagement à l étranger, surendettement), vous n avez pas d autre choix que de régler l intégralité des mensualités restantes jusqu à la date de fin d engagement. Soyez vigilant, car, dans tous les cas, le fournisseur peut, en plus, vous imposer des frais de résiliation. Vous vous êtes engagés pour 24 mois? Vous pouvez invoquer la loi Chatel, mais seulement après le 13 ème mois. Attention, cette liberté à un coût : vous devrez vous acquitter du quart des sommes restant à payer jusqu au terme initial du contrat. Par exemple, s il vous reste 5 mois de forfait à 60 euros, il vous en coutera 75 euros. Source : Avantage avril 2012 Une idée reçue : votre nouvel opérateur est sensé s occuper de toutes les démarches. UFC QUE CHOISIR vous conseille d adresser un courrier à votre ancien opérateur pour garder une trace écrite. Voir et Savoir n Mars

12 DIJON - 2, rue des Corroyeurs - Boite N Dijon Cedex - Tél Accueil secrétariat : du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et samedi de 10 h à 13 h. Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 14 h à 17 h et le vendredi de 14 h à 16 h 30. Permanences litiges : Elles sont tenues selon les domaines de 9 h à 12 h du mardi au vendredi matin inclus, le samedi de 10 h à 13 h, le lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Les mardi, mercredi et jeudi de 14 h à 17 h. LUNDI matin : Assurances. LUNDI après-midi : Divers sauf domaines spécialisés + accès internet et téléphonie + construction et aménagements immobiliers. MARDI matin : Internet + Divers + Assurances. MERCREDI matin : Constructions et aménagements immobiliers. MERCREDI après- midi : Banques - Crédits - Placements - Internet + Téléphonie + Énergies. JEUDI après-midi : Téléphonie + Internet + Logement - Copropriété + Professions juridiques + Banques + Impôts. NOS PERMANENCES* HARD DISCOUNT VENDREDI matin : Divers - Automobile + Internet. SAMEDI : Divers - Professions juridiques. ANTI-ARNAQUE AUXONNE (attention : 1 er et 3 ème lundi) Permanence litiges : le lundi de 16 h à 19 h, au bâtiment des Halles, salle n 2. BEAUNE Permanence litiges : le samedi de 9 h à 12 h, Espace Bretonnière - 1, rue des Vignes derrière les Vérottes. MONTBARD - Centre Social Romain Rolland Permanences litiges : les 2 premiers mercredis du mois de 9 h à 12 h. VENAREY-LES-LAUMES - La Maison des Sociétés Permanences litiges : le 3 ème mercredi du mois de 9 h à 12 h. SEMUR-EN-AUXOIS : Espace socio-culturel avenue du mail. Permanences litiges : le 4 ème mercredi du mois de 9 h à 12 h. Les dossiers relatifs à des problèmes de santé ou d environnement sont suivis par courrier et si nécessaire sur rendez-vous. * Les horaires étant à certaines périodes susceptibles de modifications n hésitez pas à téléphoner avant de vous déplacer. A Pensez à renouveler votre adhésion. Vérifiez la date limite de validation sur l étiquette. VOIR & SAVOIR UFC - QUE CHOISIR de Côte-d Or 2, rue des Corroyeurs - Boîte N DIJON cedex P Dispensé du timbrage Distribué par la Poste Déposé le BULLETIN D ADHÉSION 2, rue des Corroyeurs - Boîte N DIJON Cedex Je souhaite : adhérer - ré-adhérer ADHESION (cotisation annuelle avec abonnement à Voir et Savoir ) :... 33,00 RÉ-ADHESION (cotisation annuelle avec abonnement à Voir et Savoir ) :... 29,00 COTISATION ANNUELLE DE SOUTIEN (avec abonnement à Voir et Savoir ) au delà de... 33,00 ABONNEMENT VOIR ET SAVOIR (1 an 4 numéros)... 6,00 ADHÉSION (simple sans abonnement)... 27,00 RÉ-ADHÉSION (simple sans abonnement)... 23,00 En cas de litige frais de participation... 6,00 Nom... Prénom... Profession... Tél.... Adresse Pour tout don (hors cotisation), nous vous enverrons un reçu fiscal correspondant au montant de la donation pour être joint à votre déclaration annuelle de revenus (art. 87 de la loi du ). Ce reçu ouvre droit, pour les particuliers, à une réduction d impôt de 66 % du montant du don dans la limite de 20 % du revenu imposable. Voir Voir et et Savoir n n Décembre - Mars

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge?

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge? Votre facture d eau Votre facture se décompose en deux parties : Une part fixe dit abonnement d un montant de 12.52 comprenant les frais de gestion du service Une part variable prenant en compte la consommation

Plus en détail

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité Rozérieulles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONSEIL D ADMINISTRATION COMITÉ DE BASSIN Mardi 13 octobre 2015 Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer?

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer? Impôts 2014 Où se renseigner? Comment réclamer? La direction générale des Finances publiques est un service du ministère des Finances et des comptes publics. Au plan local, les services des impôts des

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire?

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire? Acteurs du logement Conseil Général de la Creuse Pôle Jeunesse et Solidarités 13 Rue Joseph Ducouret BP 59 23011 GUERET Cedex 05 44 30 25 40 ADIL : Agence Départementale d Information sur le Logement 28

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

GUIDE DU LOCATAIRE. 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10

GUIDE DU LOCATAIRE. 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10 GUIDE DU LOCATAIRE 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10 Madame, Mademoiselle, Monsieur, chers clients, Vous êtes désormais locataire d un bien immobilier

Plus en détail

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Sommaire 1 ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Utilité de l état des lieux / Page 2 Etablissement de l état des lieux / Page 2 Forme de l état des lieux / Page 3 Coût de

Plus en détail

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23 Gestionet 53, rue Fondaudège 33 000 BORDEAU Tél : 05 56 52 75 23 GESTIONET & VOUS Quelle est la répartition des tâches entre Gestionet et le Propriétaire? 1 ) A l occasion du changement de locataire Lors

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA GESTION LOCATIVE ADAPTÉE ENTRE LE DÉPARTEMENT DES DEUX-SÈVRES ET L ASSOCIATION «UN TOIT EN GATINE» 2013-2015

CONVENTION RELATIVE À LA GESTION LOCATIVE ADAPTÉE ENTRE LE DÉPARTEMENT DES DEUX-SÈVRES ET L ASSOCIATION «UN TOIT EN GATINE» 2013-2015 Annexe 1 PROJET CONVENTION RELATIVE À LA GESTION LOCATIVE ADAPTÉE ENTRE LE DÉPARTEMENT DES DEUX-SÈVRES ET L ASSOCIATION «UN TOIT EN GATINE» 2013-2015 ENTRE Le Département des Deux-Sèvres, représenté par

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

Règlement de gestion des prestations du Centre Communal d Action Sociale

Règlement de gestion des prestations du Centre Communal d Action Sociale Règlement de gestion des prestations du Centre Communal d Action Sociale I- DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement a pour objet de fixer les modalités d inscription, de facturation et

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Le présent contrat de location saisonnière est conclu entre : M. (ci-après dénommé le Propriétaire ) demeurant : et M. (ci-après, dénommé le Locataire ) demeurant : Article

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

... NOM du représentant légal :... Prénom du représentant :... Adresse :... Code postal :... Commune :... :... Téléphone portable professionnel :...

... NOM du représentant légal :... Prénom du représentant :... Adresse :... Code postal :... Commune :... :... Téléphone portable professionnel :... 13595*01 mise à jour : le 01/04/2013 DEMANDE DE SUBVENTION ELABORATION OU ANIMATION LIÉES AU DOCOB D UN SITE NATURA 2000 (DISPOSITIF N 323 A DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cette demande

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR MAISON DES ASSOCIATIONS 5 bis, rue de la Forêt 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR 1 SOMMAIRE 1 OBJET DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 2 ACCES A LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 3 - CONDITIONS

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence

Avis d'appel public à la concurrence Ville d E C K B O L S H E I M Avis d'appel public à la concurrence 1. Identification de la collectivité qui passe le marché Ville d Eckbolsheim 9 rue du Général Leclerc BP 21 - Eckbolsheim 67 038 Strasbourg

Plus en détail

Une fois complet, votre dossier est à adresser à :

Une fois complet, votre dossier est à adresser à : Dossier DECLARATION DE SINISTRE Kit Bailleur Individuel Ce dossier contient : L imprimé de déclaration de sinistre «loyers impayés» L imprimé de déclaration de sinistre «détériorations immobilières» Le

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE.

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. Quand on est jeune, on n a pas les mêmes envies que les autres. On ne voit pas les choses de la même façon. On a plein de projets en tête. On veut gérer son

Plus en détail

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle»

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle» Contrat tripartite Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant Action «Propriété Industrielle» Entre les soussignés : d une part, Le pôle de compétitivité Medicen Paris Region, constitué sous la forme

Plus en détail

ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2015

ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2015 ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2015 Nom de l association : Objet de la demande Fonctionnement de l'association Investissement Projet spécifique Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous

Plus en détail

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE : DOSSIER ACCEPTE selon SAA le :

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE : DOSSIER ACCEPTE selon SAA le : LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION REGIE LERY 165 Bd de La Croix Rousse 69004 LYON Gestion Locative Syndic Tél. 04.72.10.61.90 regielery@lery-immobilier.fr LERY TRANSACTIONS 4 rue Villeneuve

Plus en détail

Il arrive que des situations courantes L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE. Pour favoriser l accès au droit et à la justice

Il arrive que des situations courantes L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE. Pour favoriser l accès au droit et à la justice L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE Pour favoriser l accès au droit et à la justice Pour favoriser l accès au droit et à la justice Il arrive que des situations courantes de votre vie quotidienne provoquent

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail

2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes. Année 2016

2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes. Année 2016 2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes Année 2016 Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Auvergne-Rhône-Alpes Siège social 16B, rue Aimé

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

zone 1 zone 2 zone 3 zoe 4 zone 5 zon 6 Abo mensuel 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 0,0498 0,0504 0,0511 0,0518 0,0524 0,0532

zone 1 zone 2 zone 3 zoe 4 zone 5 zon 6 Abo mensuel 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 15,40 0,0498 0,0504 0,0511 0,0518 0,0524 0,0532 DIRECT ENERGIE Direct Energie SA Capital : 9 786 660 - - immatriculée au RCS de Paris sous le n 448 570 057 - SIRET : 448 572 057 00058- Siège : 2 bis rue Louis Armand 75015 Paris Fiche Descriptive de

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Partie 1. Gestion courante de la fonction d accueil / 40 points

Appréciation du correcteur. Partie 1. Gestion courante de la fonction d accueil / 40 points DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

A COMPLETER PAR LE LOCATAIRE

A COMPLETER PAR LE LOCATAIRE A COMPLETER PAR LE LOCATAIRE NOM Nom de jeune fille Prénom Date de naissance Lieu de naissance Nationalité Adresse actuelle N téléphone domicile N téléphone professionnel N téléphone portable Adresse @mail

Plus en détail

FUITES D EAU APRES COMPTEUR ET CONSOMMATION ANORMALE

FUITES D EAU APRES COMPTEUR ET CONSOMMATION ANORMALE FUITES D EAU APRES COMPTEUR ET CONSOMMATION ANORMALE Tout au long des 850 000 km de canalisations du réseau français d alimentation en eau potable, un quart de l eau mise en distribution serait perdu à

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION. Association Agence Solidarité Logement 65, rue Ordener - 75018 Paris DATE : AGENCE (Vitrine) INDÉPENDANT (Domicile) Adhérent SNPI

BULLETIN D ADHÉSION. Association Agence Solidarité Logement 65, rue Ordener - 75018 Paris DATE : AGENCE (Vitrine) INDÉPENDANT (Domicile) Adhérent SNPI NA BULLETIN D ADHÉSION Adhérent SNPI 2013 DATE : Association Agence Solidarité Logement 65, rue Ordener - 75018 Paris AGENCE (Vitrine) INDÉPENDANT (Domicile) Nom Nom de la société (si agence) Adresse Tél.

Plus en détail

Le contrat de prêt immobilier

Le contrat de prêt immobilier Le contrat de prêt immobilier samedi 8 septembre 2007, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2007). LE CONTRAT DE PRET IMMOBILIER I. Les documents à fournir pour une demande

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES L association : Sollicite une subvention de Au titre : (cocher la case correspondant à votre situation) de l aide aux déplacements

Plus en détail

Pour une première demande :

Pour une première demande : Cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement Fonctionnement ¹ Projet ² NOM DE L ASSOCIATION :. Documents à fournir : Pour une première demande : Les statuts régulièrement

Plus en détail

ASSAINISSEMENT. Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais

ASSAINISSEMENT. Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais ASSAINISSEMENT du Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais De l eau potable à l assainissement POUR TOUT SAVOIR SUR LES SERVICES DU PAYS VOIRONNAIS Quoi de plus naturel que d ouvrir son robinet

Plus en détail

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à Offre «Mutation» «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à 3 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. En cas de mutation,

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention ASSOCIATION Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Veuillez cochez la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

Demande dʼintervention sociale

Demande dʼintervention sociale Demande dʼintervention sociale DOCUMENT CONFIDENTIEL DEMANDEUR Nom :... Prénoms :... Nom de jeune fille :... Date de naissance : Adresse :... Code postal : Ville :... Tél. domicile : Portable : Courriel

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE AGENCE RECEPTIVE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE AGENCE RECEPTIVE OFFICE DE TOURISME EPERNAY PAYS DE CHAMPAGNE Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France IM051120002 Le nom et l adresse de notre assureur responsabilité

Plus en détail

CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX

CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX NOM / PRENOM du salarié(e) :. MAGASIN :... *** DOSSIER A RETOURNER A L ADRESSE SUIVANTE : CARREFOUR HYPERMARCHES

Plus en détail

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel POUR NOUS REJOINDRE c est simple. Toute personne intéressée à titre personnel, familial (pour soi ou pour

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative au caractère discriminatoire des mentions faisant référence aux absences pour raisons de santé sur les bulletins

Plus en détail

Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention

Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

Conditions générales de vente - individuel

Conditions générales de vente - individuel Conditions générales de vente - individuel Article 1 : Information préalable au contrat. Le présent document constitue l information préalable à l engagement du client. Des modifications peuvent toutefois

Plus en détail

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2 Les offres d électricité et de gaz naturel les fiches d information pour les consommateurs d énergies de la Loire Bien acheter son énergie 2 bien choisir son contrat Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Journée mondiale des droits des consommateurs sous le thème: «fixons nos droits en matière de téléphonie» - 15 mars 2014- Cyber Parc de Sidi Abdellah

Journée mondiale des droits des consommateurs sous le thème: «fixons nos droits en matière de téléphonie» - 15 mars 2014- Cyber Parc de Sidi Abdellah Journée mondiale des droits des consommateurs sous le thème: «fixons nos droits en matière de téléphonie» - 15 mars 2014- Cyber Parc de Sidi Abdellah Journée organisée par le Ministère du Commerce le Ministère

Plus en détail

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier Quels sont mes interlocuteurs? L agent immobilier La profession est réglementée. Elle nécessite

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées»

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» ENTRE La Région Midi-Pyrénées, Collectivité Territoriale, régie par le Code Général des collectivités territoriales, ayant

Plus en détail

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi CONVENTION ENTRE: Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi ; ci-après dénommé : «L avocat» ; ET: Madame/Monsieur.., ci-après dénommé : «Le client» ; ARTICLE 1 : DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION HORS CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE ANNEE 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION HORS CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE ANNEE 2015 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION HORS CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE ANNEE 2015 NOM DE L ASSOCIATION : THEME : Social Jeunesse Animation socioculturelle Autres (précisez) A RETOURNER A : DIRECTION

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 1, place François MITTERRAND 90100 DELLE Tel : 03.84.36.66.66 Fax : 03.84.36.66.67 Date de remise : avant le 2 mars 2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION : Dossier reçu le : N de dossier : DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Ce dossier est préparé pour aider votre association à formuler une demande de subvention auprès de la ville de Saint Rémy L honoré. Il vous appartient de le compléter et

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES D OCCASION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES D OCCASION CONDITIONS GENERALES DE VENTE A DISTANCE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES D OCCASION CES CONDITIONS DOIVENT ÊTRE LUES INTEGRALEMENT ET RETOURNEES SIGNEES ET PARAPHEES A CHAQUE PAGE. PREAMBULE

Plus en détail

Nom de l association... ... APE... Attention : Retrait des dossiers à compter du 02/11/2015 Et dépôt avant le 01/12/2015 délai de rigueur

Nom de l association... ... APE... Attention : Retrait des dossiers à compter du 02/11/2015 Et dépôt avant le 01/12/2015 délai de rigueur t Nom de l association.... Sigle Numéro SIRET Si existant (14 chiffres)....... APE... Si existant MAIRIE DE CARCASSONNE Dossier Demande de subvention 2016 Dossier à renvoyer à : Service des FINANCES Division

Plus en détail

Règlement intérieur de l association Graines de Fermiers

Règlement intérieur de l association Graines de Fermiers Règlement intérieur de l association Graines de Fermiers Ce règlement intérieur complète et précise les statuts de l association Graines de Fermiers. Il s applique obligatoirement à l'ensemble des membres

Plus en détail

ACTIVITE DU MEDIATEUR Compte-rendu annuel 2013. Michelle de Mourgues Date: Mars 2014 PUBLIC

ACTIVITE DU MEDIATEUR Compte-rendu annuel 2013. Michelle de Mourgues Date: Mars 2014 PUBLIC ACTIVITE DU MEDIATEUR Compte-rendu annuel 2013 Michelle de Mourgues Date: Mars 2014 PUBLIC Michelle de Mourgues Médiateur auprès de HSBC France nommée le 14 décembre 2002 Professeur émérite des Universités

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Maison de la consommation et de l environnement

Plus en détail

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire BIEN ACHETER SON ÉNERGIE 2 LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL BIEN CHOISIR SON CONTRAT Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Avenant au Règlement du jeu. «Tentez de gagner la création de votre site internet vitrine ou marchand»

Avenant au Règlement du jeu. «Tentez de gagner la création de votre site internet vitrine ou marchand» Avenant au Règlement du jeu La BANQUE DE SAVOIE, Société Anonyme au capital de six millions huit cent cinquante-deux mille cinq cent vingt-huit euros (6.852.528 euros), dont le Siège Social se situe 6,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com ENTRE LES SOUSSIGNES, CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com Monsieur et/ou Madame [ ], né(e) le à, demeurant [ ], à [ ]; Numéro de téléphone fixe: Numéro de téléphone portable: Email: ;

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 CCAS DE BESANCON 9 rue Picasso BP 2039 25050 Besançon Cedex Tél. : 03 81 41 21 21 Fax : 03 81 52 92 56 Référent Administration Générale Tél : 03 81 41 21 21 - poste

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION. Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne. Volet coopération européenne

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION. Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne. Volet coopération européenne DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne Volet coopération européenne Dénomination de la structure : Titre du projet : Date

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ Le Président du Conseil régional des Pays de la Loire le code général des collectivités territoriales et notamment les articles L 4211-1 et

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros Année 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT Nom de l association : Montant demandé : Euros 1 ère demande Renouvellement Cadre réservé à la mairie Dossier reçu le : Dossier complet

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Commune d Ornex République Française Département de l Ain DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Service scolaire / périscolaire / extrascolaire Valable pour l année scolaire 2015/2016 1 Informations destinées à

Plus en détail

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00*

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00* Châtenay-Malabry, le 6 juillet 2012 Mademoiselle, Monsieur, Vous figurez sur la liste des candidats admis à l Ecole Centrale des Arts et Manufactures à la rentrée prochaine. L accueil à la Résidence des

Plus en détail

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT :

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : 1. Un prêteur peut-il décider librement de proposer ou non des contrats de prêt avec bonification d intérêt aux consommateurs et donc de s engager volontairement

Plus en détail

Statut de l Association Cenabumix

Statut de l Association Cenabumix Statut de l Association Cenabumix Lange Sébastien 4 décembre 2005 Table des matières 1 ARTICLE 1 : Constitution et dénomination 2 2 ARTICLE 2 : Buts 2 3 ARTICLE 3 : Siège social 2 4 ARTICLE 4 : Durée de

Plus en détail

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT :

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT : 1 Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. ENTRE ET - LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE Domicilié à l Hôtel du Département 77010 MELUN

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR Délibération du Conseil Régional n CR77-14 du 21 novembre 2014 Avant de remplir cette demande, lire attentivement la notice d information. Transmettre

Plus en détail

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr Parlons-en... Guide BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ www.energie2007.fr Édito L énergie est un bien de première nécessité. Le 1 er juillet 2007 : les marchés de l électricité et du gaz naturel s

Plus en détail

Une organisation performante est la première clé de votre réussite.

Une organisation performante est la première clé de votre réussite. PACK COMPTABILITE 10 jours de collectif Vous êtes créateur d entreprise, ou vous voulez tout simplement gagner du temps et diminuer vos frais de comptabilité actuels? Une organisation performante est la

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES Article 1 : Objet Le Conseil Général des Yvelines a élaboré un programme de développement des Nouvelles Technologies de I'Information et de la Communication (NTIC) sur

Plus en détail

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 Avis aux élèves et à leurs parents MAI 2014 Vendredi 23 mai 2014 : - Fin des activités parascolaires. Vendredi 30 mai 2014 : - Clôture des points de la 3 ème

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine

Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine Le gouvernement a entériné, dans la loi de finances pour 2011, une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée

Plus en détail

Libre choix du réparateur en assurance automobile

Libre choix du réparateur en assurance automobile Mise à jour du 05/01/2015 Libre choix du réparateur en assurance automobile Que dit la Loi? La Loi impose aux Assureurs de mentionner la faculté pour l assuré, en cas de dommage garanti par le contrat,

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE MAJ 05/10/2014 Application et opposabilité des conditions générales de vente : Le fait de passer commande implique l'adhésion entière et sans réserve à ces conditions générales

Plus en détail

LES DROITS ET DEVOIRS DU JEUNE CONSOMMATEUR

LES DROITS ET DEVOIRS DU JEUNE CONSOMMATEUR LES DROITS ET DEVOIRS DU JEUNE CONSOMMATEUR S'INSTALLER P.3 ACHETER P.6 SE DÉPLACER P.9 GÉRER P.12 COMMUNIQUER P.14 VOYAGER P.16 RÉGLER UN LITIGE P.18 POUR ALLER PLUS LOIN... P.19 Quatre murs, un toit...

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h Direction de la CITOYeNNETÉ Affaires Générales PASSEPORT BIOMÉTRIQUE Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h Pour déposer vos demandes de passeport, vous serez accueillis

Plus en détail