Stratégies fiscales en direct

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégies fiscales en direct"

Transcription

1 L entreprise manufacturière au Québec : où en sommes-nous? Septembre 2014 Stratégies fiscales en direct L entreprise manufacturière représente un pilier de l économie québécoise. Chaque année, de nouvelles mesures fiscales sont annoncées dans le but d encourager les investissements dans ce secteur. Afin de vous aider à vous y retrouver, voici un sommaire des principales mesures touchant plus spécifiquement les entreprises du domaine manufacturier en vigueur en d imposition Le tableau suivant illustre les taux d imposition des sociétés actuellement en vigueur au fédéral et au Québec : Revenu d entreprise Admissible à la DPE 1 % Autre Québec 8,0 11,9 Fédéral 11,0 15,0 combinés 19,0 26,9 réduit pour les PME manufacturières - Québec Au Québec, les petites et moyennes entreprises (PME) manufacturières 2 bénéficient d une déduction additionnelle à l égard de leur revenu par ailleurs admissible à la DPE. Ainsi, % leur taux d imposition peut atteindre 6 % depuis le 5 juin 2014 et il pourra atteindre 4 % à compter du 1 er avril En effet, une PME dont la proportion des activités de F&T, pour une année d imposition donnée, est de 50 % ou plus peut bénéficier du taux maximal de la déduction additionnelle, soit : 2 % pour une année d imposition se terminant après le 4 juin 2014; 4 % pour une année d imposition se terminant après le 31 mars Par ailleurs, lorsque la proportion des activités de F&T pour une année d imposition donnée se situe entre 50 % et 25 %, le taux de la déduction additionnelle dont peut bénéficier la PME manufacturière, à l égard de cette année d imposition, est réduit de façon linéaire. Déduction pour amortissement Biens utilisés à des fins de fabrication et de transformation Le matériel de F&T acquis avant 2016 est admissible à un taux d amortissement bonifié et les bâtiments neufs acquis pour être utilisés à des fins de F&T sont admissibles à une déduction 1 De façon générale, la déduction pour petites entreprises (DPE) est accordée aux sociétés privées sous contrôle canadien (SPCC) sur les premiers $ de revenu d entreprise. 2 L expression PME manufacturière, pour une année d imposition donnée, désigne une société dont au moins 25 % des activités consistent en des activités de fabrication et de transformation (F&T). Cette proportion est déterminée en fonction de la valeur des éléments d actifs de la société et de ses dépenses de main-d œuvre. 3 Lorsque l année d imposition de la société comprend le 4 juin 2014 ou le 31 mars 2015, le taux de la réduction additionnelle s applique proportionnellement au nombre de jours de cette année d imposition qui suivent le 4 juin 2014 ou qui suivent le 31 mars Les Stratégies fiscales en direct sont publiées par Raymond Chabot Grant Thornton au bénéfice de sa clientèle et de tous les intéressés. Ces publications ne représentent pas une analyse exhaustive du droit fiscal et le lecteur ne devrait prendre aucune décision sans avoir consulté un conseiller professionnel. De plus amples renseignements peuvent être obtenus auprès des professionnels de Raymond Chabot Grant Thornton.

2 supplémentaire. Le tableau suivant résume les taux d amortissement applicables à ces biens : Matériel de F&T Acquis avant 2016 Acquis à compter de 2016 Bâtiments 50 % linéaire 30 % dégressif Bâtiments utilisés à 90 % et plus à des fins de F&T acquis avant le 19 mars % acquis depuis le 19 mars % ajouts et modifications effectués à un tel bâtiment 10 % depuis le 19 mars 2007 Autres bâtiments utilisés à 90 % et plus à des fins non résidentielles acquis avant le 19 mars % acquis depuis le 19 mars % ajouts et modifications effectués à un tel bâtiment depuis le 19 mars 2007 Camions et tracteurs conçus pour le transport de marchandises 6 % Au Québec, un taux de déduction pour amortissement (DPA) bonifié s applique à l égard des véhicules neufs conçus pour le transport de marchandises. De plus, une déduction additionnelle est offerte à l égard d un véhicule alimenté au gaz naturel liquéfié (GNL) 5. Cette déduction additionnelle 6 correspond à 85 % du montant déduit à titre de déduction pour amortissement au taux bonifié dans la mesure où le véhicule respecte les conditions suivantes : Il est acquis après le 30 mars 2010 et avant le 1 er janvier 2016; Il est alimenté au GNL au moment de son acquisition ou dans les douze mois suivant ce moment 7 ; Il est utilisé principalement dans le transport de marchandises par le contribuable 8 au cours d une période de 730 jours consécutifs suivant le début de son utilisation 9. Le tableau qui suit résume les taux de DPA applicables aux véhicules de transport de marchandises : Véhicules conçus pour le transport de marchandises DPA additionnelle Fédéral 40 % s.o. Québec Véhicules neufs alimentés au GNL 10 acquis après le 30 mars 2010 et avant le 1 er janvier 2016 Autres véhicules neufs acquis après le 30 mars 2010, y compris les ajouts 60 % Oui 60 % s.o. Autres véhicules 40 % s.o. Crédits d impôt pour investissements Crédit d impôt à l investissement dans la région de l Atlantique - Fédéral Les entreprises sont admissibles à un crédit d impôt à l investissement de 10 % à l égard de certains bâtiments 11, machines et matériel 12 neufs utilisés dans les provinces de l Atlantique, la péninsule de Gaspé et leurs zones extracôtières principalement dans certains secteurs d activités, incluant : la fabrication ou la transformation de marchandises à vendre ou à louer; l exploitation forestière, agricole ou de pêche; la production et l économie d énergie, incluant la production ou la transformation d énergie électrique ou de vapeur. ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES, GAZIÈRES ET MINIÈRES Depuis 2014, ce crédit est progressivement éliminé à l égard des biens acquis aux fins d activités pétrolières, gazières et minières. Ainsi, le taux du crédit est de 5 % à l égard de tels actifs acquis en 2014 et en 2015 et ne s appliquera plus aux actifs acquis pour de telles activités à compter de Crédit d impôt pour investissement relatif au matériel de fabrication et de transformation - Québec Au Québec, un crédit d impôt pour investissement est disponible à l égard des biens neufs utilisés principalement pour la 4 Le bâtiment ne doit pas avoir été acquis et utilisé avant le 19 mars 2007 par qui que ce soit, sinon le taux d amortissement est de 4 %. Les ajouts ou les modifications apportés à un bâtiment non admissible aux déductions supplémentaires peuvent toutefois y être admissibles si les conditions sont respectées. 5 Sujet à la règle de demi-année pour l année où ces biens deviennent prêts à être mis en service. 6 La déduction additionnelle ne fait pas l objet d une récupération à la suite de l aliénation des biens visés. 7 Le coût des ajouts et des modifications effectués afin de permettre que le véhicule soit alimenté au GNL est admissible à cette déduction additionnelle dans la mesure où le véhicule y est lui-même admissible. 8 Ou une personne avec laquelle il a un lien de dépendance. 9 Sous réserve d une perte ou destruction involontaire. 10 Au moment de son acquisition ou dans les douze mois suivant ce moment. Le cas échéant, le taux bonifié s applique aux ajouts et aux modifications apportés au véhicule dans les douze mois suivant son acquisition afin qu il soit alimenté au GNL. 11 Un bâtiment prescrit comprend un bâtiment ou un silo inclus dans les catégories 1, 3, 6, 8 ou 20 ou construit sur un fond de terre dont le contribuable est propriétaire ou preneur. 12 La définition de machines et matériel prescrits est très large et comprend la plupart des dépenses en capital engagées pour l acquisition de biens se classant dans les catégories 8, 9, 10, 15, 21, 22, 24, 27, 28, 29, 34, 39, 40, 41 et 43 ainsi que le matériel générateur d électricité faisant partie des catégories 1 et 2, les navires faisant partie de la catégorie 7, le matériel de production d énergie propre et matériel de conservation de l énergie décrits aux catégories 43.1 et 43.2 et le matériel de production d électricité décrit aux catégories 17 et Un allégement transitoire est prévu à l égard des conventions, constructions ou travaux de conception et d ingénierie conclus ou réalisés avant le 29 mars Page 2 5

3 fabrication ou la transformation d articles destinés à la vente ou à la location acquis avant le 1 er janvier TAUX DU CRÉDIT Le taux de base du crédit est de 4 % 15. Cependant, une société peut être admissible à un taux majoré déterminé en fonction du lieu où l investissement est réalisé et de son capital versé consolidé 16. Ainsi, une société peut bénéficier d un taux de crédit majoré dans la mesure où son capital versé consolidé de l année précédente n excède pas 250 M$ 17. Lorsque le capital versé de la société est supérieur à 250 M$ sans excéder 500 M$, ces taux majorés sont réduits de façon linéaire jusqu à l atteinte du taux plancher de 4 %. Le tableau suivant résume les règles relatives à la détermination du taux majoré du crédit d impôt pour investissement, selon le lieu où l investissement est réalisé et la date où le bien est acquis 18. majoré du crédit selon le lieu où l investissement est réalisé Zone intermédiaire Biens acquis avant le 5 juin 2014 après le 4 juin 2014 Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mauricie, MRC de La Vallée-de-la-Gatineau et MRC de Pontiac dans l Outaouais, MRC d Antoine- Labelle dans les Laurentides, MRC de Rivière-du-Loup, MRC de Rimouski- Neigette, MRC de Témiscouata, MRC de Kamouraska et MRC Les Basques 25 % % Bas-Saint-Laurent (partie est) MRC de la Matapédia, MRC de Matane et MRC de La Mitis 35 % % Zone éloignée Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, Norddu-Québec, Gaspésie Îles-de-la-Madeleine 40 % 32 % Autres régions 10 % 8 % REMBOURSABILITÉ DU CRÉDIT Le taux de remboursement du crédit d impôt est déterminé en fonction du capital versé consolidé de la société. Ainsi, le crédit d impôt est entièrement remboursable lorsque le capital versé de la société n excède pas 250 M$ alors qu il est partiellement remboursable lorsque ce capital versé se situe entre 250 M$ et 500 M$. La partie du crédit d impôt qui ne peut être remboursée, ni appliquée pour réduire l impôt de la société, peut être reportée prospectivement sur 20 ans et rétrospectivement sur 3 ans. PLAFOND CUMULATIF DE 75 M$ Une société peut bénéficier d un taux bonifié, d une remboursabilité ou de ces deux avantages à l égard d un maximum cumulatif de 75 M$ d investissements admissibles. Incitatifs fiscaux à la formation et à la création d emplois Crédit d impôt pour la création d emplois dans les régions ressources - Québec Le crédit d impôt pour la création d emplois dans les régions ressources, dans la Vallée de l aluminium et en Gaspésie et dans certaines régions maritimes du Québec est un crédit d impôt remboursable applicable aux dépenses engagées avant le 1 er janvier Ce crédit en trois volets porte généralement sur l accroissement de la masse salariale attribuable aux employés admissibles d une société œuvrant dans une région visée et exploitant une entreprise agréée 22. Cet accroissement est déterminé à partir de la masse salariale d une année civile de référence. ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Ce volet du crédit d impôt pour la création d emplois est disponible à l égard de l accroissement de la masse salariale dans certaines activités de F&T exercées par une entreprise reconnue dans les différentes régions ressources visées 23. Le taux du crédit pour ce volet s élève à : 9 % pour l année civile 2014; 8 % pour l année civile Soit des biens compris dans les catégories 29, 43, 50 ou 52. Ce crédit s applique également à l égard des biens utilisés dans la fonte, l affinage et l hydrométallurgie de minerais, autres que le minerai provenant d une mine d or ou d argent, acquis après le 20 mars 2012 et avant le 1 er janvier Pour les biens acquis après le 4 juin 2014 (5 % avant cette date). 16 Les PME manufacturières bénéficiaient d une majoration additionnelle pouvant atteindre 10 %, en sus du taux majoré décrit ciaprès, pour les biens acquis après le 7 octobre 2013 et avant le 5 juin À cette fin, la société devait avoir un capital versé consolidé inférieur à 20 M$ et au moins 50 % de ses activités devaient être des activités de F&T. 17 Incluant le capital versé des sociétés associées. 18 Certaines règles transitoires s appliquent à l égard des biens acquis conformément à une entente conclue avant le 5 juin Le taux majoré pour une société qui bénéficie du crédit pour la création d emplois dans les régions ressources, dans la Vallée de l aluminium ou en Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec est de 20 %. 20 Le taux majoré pour une société qui bénéficie du crédit pour la création d emplois dans les régions ressources, dans la Vallée de l aluminium ou en Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec est de 30 %. 21 Les trois volets de ce crédit constituaient trois crédits distincts qui ont été regroupés en 2010 pour ne former qu un seul crédit. Les sociétés qui étaient admissibles à l un ou l autre de ces crédits à ce moment avaient la possibilité de choisir d appliquer un régime transitoire. 22 Une entreprise agréée est une entreprise à l égard de laquelle un certificat d admissibilité a été délivré par Investissement Québec. 23 Soit les territoires compris dans les régions administratives, municipalités régionales de comté (MRC), agglomération et ville suivantes : Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, Nord-du-Québec, MRC de La Matapédia, MRC de La Matanie, MRC de La Mitis, MRC de Maria-Chapdelaine, MRC du Fjord-du-Saguenay, MRC du Domaine-du-Roy, agglomération de La Tuque, MRC de Mékinac, ville de Shawinigan, MRC de La-Vallée-de-la-Gatineau, MRC de Pontiac et MRC d Antoine-Labelle. Sous l ancien régime applicable avant 2010, ce crédit incluait également la région administrative de la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine. Page 3 5

4 VALLÉE DE L ALUMINIUM Ce volet du crédit est accordé aux entreprises dont les activités consistent, notamment, à fabriquer des produits finis ou semifinis à partir de l aluminium ayant subi une première transformation dans la Vallée de l aluminium, à savoir la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce crédit d impôt est calculé en fonction de l augmentation de la masse salariale admissible, selon les taux suivants : 18 % pour l année civile 2014; 16 % pour l année civile GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC Les entreprises qui exercent une activité admissible dans l une des régions suivantes sont admissibles à ce volet du crédit d impôt pour la création d emplois : Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (G-ÎdM); Bas-Saint-Laurent (BSL); Côte-Nord (C-N). Le tableau suivant résume les activités admissibles selon la région : Secteurs d activités admissibles selon les régions G- ÏdM BSL C-N Activités manufacturières Oui Non Non Biotechnologie marine et mariculture Oui Oui Oui F&T de produits finis ou semi-finis à partir de l ardoise ou de la tourbe Production d énergie éolienne et fabrication d éoliennes Transformation des produits de la mer Oui Oui Oui Oui Non MRC Matane Oui Oui seul. De façon générale, le crédit d impôt est calculé en fonction de l augmentation de la masse salariale admissible, selon les taux suivants : 18 % pour l année civile 2014; 16 % pour l année civile Cependant, pour les secteurs d activités suivants, le crédit est calculé sur la masse salariale totale admissible plutôt que sur son augmentation, selon les taux suivants : du crédit calculé en fonction de la masse salariale totale Transformation des produits de la mer 18 % 16 % Biotechnologie marine et mariculture 36 % 32 % Crédit d impôt pour la formation de la main-d œuvre dans le secteur manufacturier - Québec Un employeur qui exerce une activité au Québec qui se rapporte au secteur manufacturier 24 peut bénéficier d un crédit d impôt remboursable égal à 24 % 25 des dépenses engagées avant le 1 er janvier 2016 à l égard de la formation de ses employés qui exécutent ou supervisent principalement des tâches attribuables à une activité admissible 26. La dépense de formation admissible à ce crédit d impôt correspond au total des montants du coût de la formation à laquelle est inscrit l employé plus le salaire versé à ce dernier durant sa formation sans toutefois excéder le double du coût de la formation 27. Congé de cotisation au FSS - Québec Les PME du secteur des sciences naturelles et appliquées dont la masse salariale s élève à 5 M$ ou moins bénéficient d une réduction de la cotisation au Fonds des services de santé (FSS). Cette réduction sera accordée jusqu en 2020 à l égard de l accroissement de la masse salariale attribuable à l embauche d employés spécialisés. Autres incitatifs fiscaux Déduction pour les frais de transport des PME manufacturières éloignées - Québec Depuis le 4 juin 2014, les PME manufacturières qui poursuivent leurs activités dans des régions éloignées des grands centres urbains du Québec peuvent bénéficier d une déduction additionnelle dans le calcul de leur revenu net à l égard de leurs frais de transport. Le taux de cette déduction peut atteindre 6 % du revenu brut de la société pour une année d imposition. Le montant de cette déduction additionnelle varie en fonction de plusieurs paramètres, soit la région où elle réalise ses activités manufacturières, le niveau de ses activités manufacturières, son revenu brut pour l année d imposition ainsi qu en fonction d un plafond régional et de sa taille. Crédit d impôt relatif à la diversification des marchés des entreprises manufacturières québécoises Les sociétés manufacturières québécoises qui envisagent de commercialiser leurs produits à l extérieur du Québec peuvent bénéficier d un crédit d impôt remboursable égal à 24 % 28 des frais de certification admissibles engagés pour attester de la 24 Les activités se rapportant au secteur manufacturier sont les mêmes que celles regroupées sous les codes 31, 32 et 33 du Système de classification des industries de l Amérique du Nord (codes SCIAN). 25 applicable aux dépenses engagées dans le cadre d un contrat de formation admissible conclu après le 3 juin 2014 (30 % avant cette date). 26 Un employé qui est propriétaire directement ou indirectement d au moins 10 % des actions émises d une catégorie quelconque du capital-actions de la société ou de toute autre société liée à celle-ci n est pas admissible. 27 Pour les employeurs assujettis à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d œuvre (loi sur les compétences), la dépense de formation admissible au crédit d impôt sera égale au moindre des deux montants suivants : La dépense de formation admissible aux fins du crédit d impôt; et L excédent de l ensemble des dépenses de formation engagées par l employeur sur le montant de la dépense requise aux fins de la loi sur les compétences. 28 applicable à une année d imposition débutée après le 4 juin 2014 (30 % avant cette date). Page 4 5

5 conformité du bien à des normes légales applicables à l extérieur du Québec où la société entend le commercialiser 29. Les frais de certification doivent être engagés après le 20 mars 2012 et avant le 1 er janvier 2016, alors que la certification doit, quant à elle, être obtenue avant le 1 er janvier Le montant total cumulatif de ce crédit est limité à $. Conclusion Outre les mesures spécifiques décrites dans le présent document, rappelons que les entreprises œuvrant dans le secteur manufacturier peuvent également être admissibles à divers autres incitatifs fiscaux, en fonction de leurs activités et de leur situation particulière. On peut notamment penser aux crédits d impôt offerts pour la recherche scientifique et le développement expérimental, au crédit d impôt pour le design ainsi qu aux crédits offerts pour l embauche de stagiaires. Enfin, le Québec accorde un congé fiscal à l égard des grands projets d investissement réalisés par une société du secteur de la fabrication. Votre conseiller Raymond Chabot Grant Thornton peut vous aider à déterminer les mesures qui s appliquent à votre entreprise et vous assister dans les démarches nécessaires pour vous permettre d en bénéficier. N hésitez pas à le consulter. Pour toute information additionnelle, visitez notre site rcgt.com. 29 La société doit obtenir une attestation d admissibilité annuelle auprès d Investissement Québec à l effet que 75 % de ses activités sont des activités admissibles, incluant certaines activités regroupées sous l un des codes SCIAN suivants : 321 (Fabrication de produits en bois), 326 (Fabrication de produits en plastique et en caoutchouc), 331 (Première transformation des métaux), 332 (Fabrication de produits métalliques), 333 (Fabrication de machines) 335 (Fabrication de matériel, d appareils et de composantes électriques). Page 5 5

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Le crédit d impôt pour les activités de transformation est prolongé jusqu au 31 décembre pour les régions ressources éloignées

Plus en détail

LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT

LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT 2014 Rédigé par Raymond Chabot Grant Thornton en collaboration avec la Direction de l information stratégique d Investissement Québec This

Plus en détail

LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT

LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT LA FISCALITÉ AU QUÉBEC DES MESURES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT 2014 Rédigé par Raymond Chabot Grant Thornton en collaboration avec la Direction de l information stratégique d Investissement Québec This

Plus en détail

la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement

la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement 2013 La fiscalité au Québec Des mesures favorables à l investissement 2013 Changements annoncés par le gouvernement du Québec les 11 juillet,

Plus en détail

Budget 2015-2016 : la table est mise pour la création de richesse

Budget 2015-2016 : la table est mise pour la création de richesse Budget 2015-2016 : la table est mise pour la création de richesse Bulletin fiscal Budget provincial, 26 mars 2015 Le deuxième budget du ministre des Finances du Québec, Carlos J. Leitão, met la table pour

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Société admissible... 3 Régions admissibles... 3

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

Bulletin fiscal. Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire. Budget provincial, 4 juin 2014

Bulletin fiscal. Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire. Budget provincial, 4 juin 2014 Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire Bulletin fiscal Budget provincial, 4 juin 2014 Dans un contexte où l atteinte de l équilibre budgétaire prime, force est de reconnaître les moyens

Plus en détail

MESURES FISCALES ANNONCÉES À L OCCASION DU POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

MESURES FISCALES ANNONCÉES À L OCCASION DU POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC MESURES FISCALES ANNONCÉES À L OCCASION DU POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Le présent bulletin d information vise à rendre publiques les mesures fiscales annoncées par le ministre

Plus en détail

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Actualité juridique Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Décembre 2014 Fiscalité Le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitão,

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2015-2016 Le 26 mars 2015

Résumé du budget du Québec 2015-2016 Le 26 mars 2015 1 Résumé du budget du Québec 2015-2016 Le 26 mars 2015 Table des matières Introduction Mesures touchant les particuliers Mesures pour favoriser le développement et stimuler l investissement des entreprises

Plus en détail

2007-9 23 novembre 2007

2007-9 23 novembre 2007 Mesures visant à soutenir le secteur manufacturier Le présent bulletin d information a pour but de rendre publiques les modalités d application du nouveau crédit d impôt remboursable pour la formation

Plus en détail

mesures fiscales du budget

mesures fiscales du budget Budget 2014-2015 Juin 2014 Renseignements additionnels sur les mesures fiscales du budget NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne aussi bien les femmes que les hommes. Elle n est utilisée

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2015-21F Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants Le 26 mars 2015 En bref Le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 26 mars 2015, le

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

RÉSUMÉ Budget provincial Mercredi 4 juin 2014

RÉSUMÉ Budget provincial Mercredi 4 juin 2014 RÉSUMÉ Budget provincial Mercredi 4 juin 2014 Montréal, le 5 juin 2014 L Association de planification fiscale et financière (APFF) est heureuse de vous offrir ce résumé des mesures fiscales annoncées dans

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 LE RÉSEAU DES SERVICES DE COMPTABILITÉ ET DE FISCALITÉ DE L'UPA RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 AVIS Prenez note que les mesures fiscales du budget du Québec ne sont pas

Plus en détail

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2014-26F Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants Le 4 juin 2014 En bref Le ministre des Finances, M. Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 4 juin 2014, le budget 2014-2015

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Ministère du Revenu 1 de 6 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation admissible

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015 4 JUIN 2014 FAITS SAILLANTS Réduction du taux d imposition pour les PME manufacturières Crédit d impôt pour les activités des aînés Réduction des incitatifs fiscaux pour les entreprises Harmonisation avec

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM)

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) Afin de favoriser une utilisation optimale des installations aéroportuaires de Mirabel et l implantation d entreprises stratégiques qui contribuent

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

Fort de son mandat majoritaire, le gouvernement peut maintenant mettre en application les mesures annoncées.

Fort de son mandat majoritaire, le gouvernement peut maintenant mettre en application les mesures annoncées. Maintenir le cap Bulletin fiscal Budget fédéral, 6 juin 2011 Le ministre des Finances du Canada, M. James M. Flaherty, a déposé aujourd hui son deuxième budget de l année 2011. Tel que prévu, ce budget

Plus en détail

Impôt des particuliers Québec 2015

Impôt des particuliers Québec 2015 des particuliers Québec 2015 Tableau P1 Québec (2015) Taux Taux marginal imposable Québec Total effectif Québec Total $ $ $ $ 10 000 - - - 0,0 0,0 0,0 0,0 11 000 - - - 0,0 8,4 0,0 8,4 12 000 84-84 0,7

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015 RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015 Le 4 juin 2014 Table des matières Introduction Mesures de relance économique Mesures visant à favoriser la vie active des aînés Mesures pour résorber l impasse budgétaire

Plus en détail

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées Maintenir le cap Bulletin fiscal Budget fédéral, 22 mars 2011 Le ministre des Finances du Canada, M. James M. Flaherty, a prononcé aujourd hui son sixième discours sur le budget, intitulé «Des impôts bas

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

Suivi des recommandations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Suivi des recommandations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Actualité juridique Faits saillants du Budget 2015-2016 du Québec Mars 2015 Fiscalité Le 26 mars 2015, le ministre des Finances du Québec, M. Carlos J. Leitão, a déposé le second budget de son gouvernement

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise Faits saillants Particulier Fractionnement de revenu de retraite entre conjoints Indexation contribution Faits parentale saillants au service ayant de un garde impact Crédit direct d impôt sur LogiRénov

Plus en détail

Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC

Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC Les sociétés autres qu une institution financière qui achètent des biens admissibles ont droit à un crédit non remboursable de taxe sur le capital au Québec

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Définir les activités de RS&DE admissibles... 1 1. Le programme d incitatif fiscal à la recherche scientifique et au

TABLE DES MATIÈRES. I Définir les activités de RS&DE admissibles... 1 1. Le programme d incitatif fiscal à la recherche scientifique et au TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Remerciements... iii v I Définir les activités de RS&DE admissibles... 1 1. Le programme d incitatif fiscal à la recherche scientifique et au développement expérimental...

Plus en détail

Juillet 2008 1. Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime en ville!

Juillet 2008 1. Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime en ville! Régimes d épargne et de retraite collectifs Propos législatifs Bulletin de la Standard Life sur la législation et la gouvernance Juillet 2008 1 Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Revenu Québec 1 de 10 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Société admissible Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour la production d enregistrements sonores TABLE DES MATIÈRES Sociétés admissibles..... 1 Reconnaissance d une maison de disques.. 2 Biens admissibles... 2 Enregistrements

Plus en détail

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur.

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur. SPÉCIALISTE ÉTRANGER Dans le but de favoriser le recrutement de particuliers à l extérieur du Canada qui disposent d une expertise dans certains secteurs d activités spécialisées, la législation fiscale

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Guide de planification fiscale de fin d année 2013

Guide de planification fiscale de fin d année 2013 Guide de planification fiscale de fin d année 2013 Vous désirez réduire vos impôts à payer? Une bonne planification fiscale doit normalement s effectuer tout au long de l année. Toutefois, il est encore

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société admissible... 3 Titre

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2012

Résumé du budget du Québec de 2012 Certification Fiscalité Services-conseils Actuariat Syndics et gestionnaires C est avec plaisir que nous vous transmettons le résumé du budget du Québec de 2012. Bonne lecture, Résumé du budget du Québec

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

Budget provincial 2015

Budget provincial 2015 Budget provincial 2015 Le 26 mars 2015, le gouvernement du Québec a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les membres de l Association

Plus en détail

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Numéro : 300 Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Décembre 2013 Objectif de cette note d orientation... 4 Références légales... 4 Contexte... 5 Historique du calcul hebdomadaire

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015 RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2014-2015 Le 20 février 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures touchant les particuliers Mesures touchant les sociétés Autres mesures Avis aux utilisateurs 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Guide de planification fiscale de fin d année 2015

Guide de planification fiscale de fin d année 2015 Guide de planification fiscale de fin d année 2015 Vous désirez réduire vos impôts à payer? Une bonne planification fiscale doit normalement s effectuer tout au long de l année. Toutefois, il est encore

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des sociétés au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Québec objectif emploi

Québec objectif emploi Québec objectif emploi Vers une économie d avant-garde Réforme de la fiscalité des entreprises Gouvernement du Québec Ministère des Finances Une stratégie de développement économique créatrice d emplois

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Paiements rétroactifs des ajustements liés à l équité salariale à McGill Questions et réponses Février 2014

Paiements rétroactifs des ajustements liés à l équité salariale à McGill Questions et réponses Février 2014 Paiements rétroactifs des ajustements liés à l équité salariale à McGill Questions et réponses Février 2014 Notes aux lecteurs Suite à l accord signé avec la Commission de l équité salariale du gouvernement

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015

RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015 RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015 Le 21 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES Table des matières Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Plus en détail

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques Afin de stimuler davantage le développement de certaines activités liées aux technologies de l information,

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES Révision sept 2015 Loi de l impôt sur le revenu Page 1 de 8 DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES REMARQUE : SI LA PRÉSENTE DEMANDE EST APPROUVÉE, L AUTORISATION

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2008

Résumé du budget du Québec de 2008 Résumé du budget du Québec de 2008 Le 13 mars 2008 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2008 Page INTRODUCTION...1 1 MESURES RELATIVES AUX PARTICULIERS...1 1.1 Simplification et amélioration

Plus en détail

Voici donc, en rafale, les différents sujets traités dans le présent communiqué :

Voici donc, en rafale, les différents sujets traités dans le présent communiqué : Quelques précieuses informations supplémentaires sur certains sujets traités lors du cours Mise à jour en fiscalité-204 suite à la publication de la mise à jour économique du Québec du 2 décembre 204 et

Plus en détail

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS Date d entrée en vigueur: 22 avril 2002 Remplace/amende: s/o Origine: Service des ressources humaines Numéro de référence: HR-37 PORTÉE La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université.

Plus en détail

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Avantages Imposables Avertissement Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des lois et des règlements québécois

Plus en détail

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO)

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ministère du Revenu Imposition des sociétés 33, rue King Ouest CP 620 Oshawa ON L1H 8E9 Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ce formulaire s applique aux années d imposition

Plus en détail

Deux sociétés sont associées si, à un moment quelconque de l'exercice, l'une des sociétés contrôle l'autre directement ou indirectement.

Deux sociétés sont associées si, à un moment quelconque de l'exercice, l'une des sociétés contrôle l'autre directement ou indirectement. Mai 2008 SOCIÉTÉS ASSOCIÉES Les lois fiscales renferment plusieurs dispositions concernant les sociétés associées. Entre autres, la notion de sociétés associées est importante pour le partage de la déduction

Plus en détail

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux?

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? 1 Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? Présenté par France Gagnon, CPA, CA, M.FISC. Le 26 novembre 2014 Agenda Introduction Qu en est il du REÉR? Taux d

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour l édition de livres TABLE DES MATIÈRES Société admissible....... 1 Société exclu... 2 Maison d édition reconnue.. 2 Ouvrages admissibles...... 2 Ouvrages exclus. 3 Auteur

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Séminaire Financement d entreprises des solutions! En collaboration avec le SADC de la MRC de Rivière-du-Loup Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Qui sommes-nous? Mission Investissement Québec est une société

Plus en détail

Équilibrer le budget et protéger l assiette fiscale

Équilibrer le budget et protéger l assiette fiscale Équilibrer le budget et protéger l assiette fiscale L Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) * accorde la note de B+ au gouvernement fédéral puisque son budget vise à équilibrer les finances et

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de l immobilier Janvier 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

Frais de déplacement. de la construction

Frais de déplacement. de la construction Frais de déplacement pour les employés de l industrie de la construction Par : Jean-François Thuot, CGA, MFi M.Fisc. Associé en fiscalité 28 septembre 2011 AVERTISSEMENT 2 La présente conférence traite

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

Les dépenses admissibles du travailleur autonome

Les dépenses admissibles du travailleur autonome Les dépenses admissibles du travailleur autonome Janvier 2015 Avis au lecteur Ce document explique des situations fiscales courantes dans un langage accessible et ne remplace pas les dispositions prévues

Plus en détail

RÉSUMÉ Budget provincial Jeudi 26 mars 2015

RÉSUMÉ Budget provincial Jeudi 26 mars 2015 RÉSUMÉ Budget provincial Jeudi 26 mars 2015 Montréal, le 27 mars 2015 L Association de planification fiscale et financière (APFF) est heureuse de vous offrir ce résumé des mesures fiscales annoncées dans

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 PROGRAMME DE SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES ADAPTÉES 2014-02-17 Table des matières Page 2 sur 16 Table des matières RÉFÉRENCE 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvée le 22 septembre 2001 Entrée en vigueur le 22 septembre 2001 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8

PERSONNEL. Approuvée le 22 septembre 2001 Entrée en vigueur le 22 septembre 2001 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8 PRÉAMBULE Le Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest (CSDCSO) s engage à offrir des conditions de travail justes et équitables afin de garder un personnel

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE octobre 2013 LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE Les entreprises éligibles à ce crédit sont celles qui sont imposées selon un régime de bénéfice réel et qui exercent une activité industrielle, commerciale ou agricole.

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

Fiscalité minière québécoise des sociétés en exploration. Nouveautés conseils et pièges. Francis Vallières Lucie Chouinard.

Fiscalité minière québécoise des sociétés en exploration. Nouveautés conseils et pièges. Francis Vallières Lucie Chouinard. Fiscalité minière québécoise des sociétés en exploration Nouveautés conseils et pièges Francis Vallières Lucie Chouinard Le 8 octobre 2015 Table des matières 1 Crédit ressources (Québec) 2 Crédit de droits

Plus en détail

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS IRIS Institut de recherche et d informations socio-économiques La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Langue d expression Anglais Français Nouvelle police Changement d émetteur Enregistrement N o Police/Régime numéro

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA)

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) ASSOCIATION CANADIENNE DE SÉCURITÉ AGRICOLE (ACSA) Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) LIGNES DIRECTRICES pour la préparation du rapport final du projet

Plus en détail

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations 2010 Ce guide est accessible sur notre site Internet. revenu.gouv.qc.ca En assurant le financement des services publics, Revenu Québec

Plus en détail

Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent

Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent NUMÉRO 2013-09 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL GUIDER LE PROPRIÉTAIRE OU GESTIONNAIRE D ENTREPRISE À PRENDRE UNE DÉCISION CONCERNANT L ACQUISITION D UN VÉHICULE Dans un monde trépidant d aujourd hui, les

Plus en détail