Brochures d'information

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brochures d'information"

Transcription

1 Brochures d'information Affichette "Votre plancher, c'est le plafond du voisin" [Bruits de voisinage] Affichette destinée à être apposée dans les cages d'escaliers afin de sensibiliser les habitants aux comportements de bon voisinage. Format A4. Télécharger la version au format PDF de l'affichette (3,6 Mo) La charte de bon voisinage [Bruits de voisinage] Fascicule couleur proposant 20 conseils pratiques sur l'art de vivre en bon voisinage. Conçu pour être apposé dans les cages d'escalier des immeubles collectifs. Télécharger la version au format PDF de l'affichette (2 Mo) Dépliant Encore plus fort? 1 / 24

2 [Prévention des risques auditifs] Dépliant de sensibilisation aux dangers pour l audition de la pratique d'activités bruyantes telles que l'écoute de musiques amplifiées. Télécharger la version au format PDF du dépliant (268 Ko) Le bruit [Sensibilisation à l'environnement sonore] Brochure de 16 pages d'information et de sensibilisation proposant un recueil de notions vulgarisées sur la thématique de l'environnement sonore : physique du son, physiologie de l'audition, mécanismes d'atteinte du système auditif, solutions, acteurs... Télécharger la version au format PDF de la brochure (16,8 Mo) 2 / 24

3 Fiches conseils Réunissant sous une forme simple et concise l'essentiel des informations proposées dans la section TOUT SUR LES BRUITS, DROITS ET DEMARCHES, ces fiches pratiques reprennent principalement les démarches permettant de faire valoir ses droits en cas de conflit lié aux bruits de voisinage, ainsi que des solutions de bon sens. Cette collection de fiches couvre les cas de figure les plus couramment rencontrés : - Bruits de comportement Les enfants du voisin du dessus adorent les lancers de billes sur le carrelage, votre voisin de palier est un peu dur d'oreille mais il est néanmoins grand amateur de télévision? Retrouvez dans cette fiche les démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence adaptés aux bruits dépassant les inconvénients normaux de voisinage. Télécharger la fiche (format pdf - 44 Ko) - Bruit des animaux Animaux de compagnie et de basse-cour sont à l'origine d'un grand nombre de plaintes. Retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence adaptés aux bruits d'animaux représentant une gêne pour le voisinage. Télécharger la fiche (format pdf - 79 Ko) - Instruments de musique 3 / 24

4 La pratique excessive d'instruments de musique, dès lors qu'elle constitue un trouble anormal de voisinage, est répressible au titre des articles du code de la santé publique relatifs aux bruits de voisinage. Retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence adaptés au cas des bruits liés à la pratique des d'instruments de musique. Télécharger la fiche (format pdf - 80 Ko) - Pas, chocs, changement de revêtement de sol La famille du dessus a tout du troupeau d'éléphants? Vos voisins ont changé de revêtement de sol et l'atténuation aux bruits de pas de leur plancher s'en trouve réduite à sa plus simple expression? Retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence adaptés à ce type de situation. Télécharger la fiche (format pdf - 44 Ko) - Bricolage et jardinage Si le son des tondeuses le soir au fond des jardins a fini par vous lasser, si vous préférez être réveillé par le chant des oiseaux plutôt que par la perceuse du premier étage, retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence qui vous aideront à résoudre ce type de situation. Télécharger la fiche (format pdf - 44 Ko) 4 / 24

5 - Magasins et artisans Retrouvez ici l'essentiel des informations à connaître en cas d'activités bruyantes occasionnant une gêne pour le voisinage. Conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires, exemples de jurisprudence vous guideront dans la recherche de solutions. Télécharger la fiche (format pdf - 79 Ko) - Etablissements recevant du public Que faut-il savoir sur les établissements recevant du public, leurs droits et leurs obligations, quel texte régit les nuisances sonores dues à des établissements diffusant de la musique, etc.? Retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les exemples de jurisprudence qui vous aideront à trouver une solution adaptée à ce type de situation. Télécharger la fiche (format pdf - 80 Ko) - Electroménager Certains appareils ménagers sont relativement bruyants et leur utilisation dans certaines conditions devient pénible pour le voisinage et même parfois pour l'utilisateur. Retrouvez dans cette fiche les conseils pratiques, démarches amiables, administratives et judiciaires et les 5 / 24

6 exemples de jurisprudence qui vous aideront à trouver une solution adaptée à ce type de situation. Télécharger la fiche (format pdf - 79 Ko) - Procédures Comment porter plainte devant le tribunal pénal, comment agir devant le tribunal civil, les tribunaux d'instance, le tribunal administratif, le recours en réparation, etc. Télécharger la fiche (format pdf - 66 Ko) Guides Sont rassemblés dans cette rubrique les brochures, guides et fascicules consacrés aux différents aspects de la gestion de l'environnement sonore. Certains de ces ouvrages participent d'un effort de concision et de synthèse, d'autres au contraire se distinguent par leur exhaustivité. Grandir avec les sons, un guide pour offrir aux enfants un environnement sonore de qualité 6 / 24

7 [Sensibilisation et éducation à l'environnement sonore] Aider les adultes à offrir aux enfants un environnement sonore propice à leur développement. Telle est la vocation du guide pratique publié par le CIDB en 2014 à destination des parents et des professionnels de la petite enfance. Valérie Rozec et Elsa Erimée - CIDB - 28 pages Septembre 2014 Télécharger la version au format PDF du guide (1,2 Mo) Bruit et santé : guide de synthèse des connaissances actuelles de l impact du bruit sur la santé [Effets du bruit sur la santé] Ce document de 24 pages réalisé en 2013 par le CIDB devrait permettre à ceux qui interviennent notamment dans les domaines sanitaire et social de mieux apprécier les effets des nuisances sonores sur l homme. Télécharger la version au format PDF du guide (4,2 Mo) 7 / 24

8 Bruits de voisinage : guide du maire [Bruits de voisinage] Brochure de 20 pages qui rassemble l'essentiel des informations pratiques à connaître pour mener une politique équilibrée de gestion des nuisances sonores de voisinage. Associations et particuliers tireront également profit des informations consignées dans ce guide. Brochure réalisée par le CIDB et le ministère de la Santé. Télécharger la version au format PDF du guide (1,8 Mo) Confort sonore des logements existants [Qualité acoustique des constructions] Guide sur l'isolation acoustique dans l'habitat ancien. Destiné au grand public, cet ouvrage passe en revue les principes correctifs d'amélioration de l'acoustique d'un appartement ou d'une maison individuelle. 32 pages août 2010 ISBN : Brochure réalisée par le CIDB avec le soutien du Conseil national du bruit. 8 / 24

9 Télécharger la version au format PDF du guide (2,1 Mo) Bien utiliser la salle des fêtes [Lieux musicaux] Le pôle de compétence bruit du Tarn, en partenariat avec l'association des Maires, a réalisé un guide ayant vocation à mettre à disposition des élus un ensemble d'informations (réglementation, conseils pratiques, prévention en milieu festif) utiles à une meilleure gestion des salles des fêtes. Pour les particuliers intéressés ou concernés par cette problématique de la gestion sonore des salles des fêtes municipales, la lecture de cet ouvrage est également recommandée.44 pages - Décembre 2005 Télécharger la version au format PDF du guide (2 Mo) Guide pour les particuliers : Réaliser son mur antibruit [Bruit des transports terrestres] 9 / 24

10 L'Association professionnelle des réalisateurs d'écrans acoustiques (APREA), avec le soutien financier du ministère chargé de l'ecologie, a réalisé un guide destiné aux particuliers souhaitant édifier un mur antibruit par leurs propres moyens - 37 pages - Février 2009 Télécharger la version au format PDF du guide (1 Mo) Pompes à chaleur & environnement acoustique [Bruit des équipements] La commission acoustique de l'association française pour les pompes à chaleur (AFPAC) a réalisé une fiche technique consacrée à l'environnement acoustique des pompes à chaleur sur air extérieur. Les installateurs y trouveront les quelques règles de base à connaître pour, dans la plupart des cas, installer ce type d'appareils sans risquer d'induire un problème de bruits de voisinage. De l'implantation de la pompe à chaleur au calcul de son niveau sonore, cette fiche réunit des conseils simples et pratiques pour intégrer au mieux ce genre d'équipements dans son environnement. Ce guide s'adresse principalement aux professionnels, mais également aux particuliers en quête d'information. Pompes à Chaleur & Environnement Acoustique - Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Fiche technique n 1 - AFPAC 8 pages - Juillet 2011 Pompes à Chaleur & Environnement Acoustique - Les bonnes pratiques d installation Fiche technique n 2 AFPAC - 12 pages - Février / 24

11 Chartes locales d'usage de la rue : guide méthodologique d'élaboration [Bruit des activités artisanales, commerciales et de loisirs] La Ville de Paris a réalisé un guide méthodologique d'élaboration de chartes des usages de la rue, destinées à aider les uns et les autres commerçants, usagers et habitants à s'engager dans de bonnes pratiques de partage de l'espace public à Paris, de jour comme de nuit. Chartes locales d'usage de la rue : guide méthodologique d'élaboration - 66 pages - Mars Le guide est disponible dans les mairies d'arrondissement, ou sur simple demande au Bureau des temps. Il peut également être téléchargé sur le site de la Ville de Paris : (form at pdf 2,4 Mo) Qualité acoustique des établissements d accueil d enfants de moins de 6 ans [Acoustique des constructions] 11 / 24

12 Le Conseil national du bruit a publié un guide destiné aux concepteurs de crèches, jardins d'enfants et haltes-garderies, visant à les aider à mieux prendre en compte l environnement sonore dans ces établissements. Des recommandations sont formulées. Les guides du CNB - n 5 - Juin pages Télécharger la version au format PDF du guide (4,7 Mo) Pour une implantation et une gestion avisées des aires de sports de plein air en milieu habité [Bruit des activités artisanales, commerciales et de loisirs] Le Conseil national du bruit a créé un groupe de travail dédié à la gestion sonore des aires de sports de plein air en milieu habité. Ces travaux se sont concrétisés par la finalisation d un rapport. Des propositions sont formulées. Les guides du CNB - n 2-15 décembre pages Télécharger la version au format PDF du guide (format pdf 1,6 Mo) 12 / 24

13 Fiches Juribruit Maître Christophe Sanson, avocat au Barreau des Hauts-de-Seine, publie sur le site du CIDB une édition entièrement actualisée de l ouvrage : «JURIBRUIT» Lutte contre les bruits de voisinage, 15 fiches pratiques de jurisprudence commentée, dont l unique édition par le ministère de l Aménagement du Territoire et de l Environnement (préface de Yves Cochet), remontait à l année Juribruit édition Fiche B1 - Bruits de comportements [Bruits de comportements] Sont abordés dans cette fiche : le champ d'application des dispositions concernant la lutte contre les bruits de comportements (I) ; les conditions de réunion des éléments constitutifs de l'infraction en la matière (II) ; les sanctions pénales correspondantes (III). Télécharger la fiche (format pdf Ko) Juribruit édition Fiche B2 - Bruits des activités [Bruits des activités] Sont abordés dans cette fiche : le champ d'application des dispositions concernant la lutte contre les bruits des activités (I) ; les conditions de réunion des éléments constitutifs de l'infraction en la matière (II) ; les modalités de recherche et de constatation des infractions (III) ; 13 / 24

14 les sanctions correspondantes (IV). Télécharger la fiche (format pdf Ko) Juribruit édition Fiche D5 - Bruits des chantiers [Bruits des chantiers] Sont abordés dans cette fiche : le champ d'application des dispositions concernant la lutte contre les bruits des chantiers (I) ; les conditions de réunion des éléments constitutifs de l'infraction en la matière (II) ; les modalités de recherche et de constatation des infractions (III) ; les sanctions correspondantes (IV). Télécharger la fiche (format pdf Ko) Juribruit édition Fiche B3 - Tapage nocturne [Tapage nocturne] 14 / 24

15 La présente fiche s'attache dans un premier temps à identifier les éléments constitutifs de l infraction de tapage nocturne. La seconde partie décrit comment est prouvée l infraction, les peines encourues, et quelles peuvent être les personnes poursuivies. Télécharger la fiche (format pdf Ko) Le bruit des livraisons à travers la jurisprudence civile : troubles de voisinage et engagement de responsabilité [Activités bruyantes : livraisons] Que dit le juge civil saisi par des riverains des troubles de voisinages occasionnés par des livraisons, de jour comme de nuit? Quelles sont, parmi les livraisons qui franchissent le prétoire, celles qui constituent, aux oreilles du juge, des troubles anormaux de voisinage selon la terminologie consacrée? Dans ce cas, quelle cause exonératoire les responsables des livraisons peuvent-ils faire valoir pour atténuer, voire faire disparaître leur responsabilité? Quelles sont, au contraire, les nuisances sonores générées par des livraisons que le juge qualifie de troubles normaux de voisinage? C est à ces questions que cette contribution de Christophe Sanson, avocat au barreau des Hauts-de-Seine, propose de répondre sur la base d une analyse d une trentaine d arrêts de la Cour de cassation ou de Cours d appel rendus au cours des vingt dernières années dont une dizaine spécifiques au bruit des livraisons. Télécharger la fiche (format pdf) 15 / 24

16 Juribruit édition Fiche D3 - Bruits d'impact [Bruits de voisinage : bruits d'impact] Fiche consacrée à la problématique des bruits d'impact : Quelle est la réglementation à respecter par les constructeurs? Quelles sont recours contre un défaut d'isolation acoustique? Comment le désordre est-il réparé? Dans le cas de la modification d'un revêtement de sol détériorant l'isolation acoustique, quelques sont les conditions d'infraction aux clauses générales du règlement de copropriété, les condtiions de constitution d'un trouble anormal de voisinage. Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche D7 - Lieux musicaux [Lieux musicaux] Fiche consacrée à la problématique des lieux diffusant de la musique amplifiée à titre habituel : Qu'entend-on par lieux musicaux? Quelles sont les dispositions applicables? Dans quels cas la jurisprudence considère-t-elle que l installation d un limiteur ne répond pas aux exigences réglementaires? Comment les juges perçoivent-ils la notion de diffusion à titre habituel? Télécharger la fiche (format pdf) 16 / 24

17 Juribruit édition Fiche C2 - Désordres acoustiques immobiliers [Désordres acoustiques immobiliers] La règlementation impose aux constructeurs de logements neufs le respect d exigences minimales en termes d isolation acoustique. D éventuels défauts d'isolation acoustique sont susceptibles d entraîner la responsabilité des constructeurs, les divers intervenants dans l'acte de construire, mais également, pour une part moindre, les occupants d'un appartement. Quels sont les fondements de la responsabilité des constructeurs? Quelles sont les conditions de mise en jeu de la responsabilité des intervenants? Dans quel contexte les juges retiennent-ils la responsabilité des occupants? Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche A1 - Pouvoirs de police du maire [Le maire et le bruit] Pour prévenir, diminuer ou faire cesser les nuisances sonores provoquées par des tiers, les autorités administratives ont à leur disposition un arsenal de textes divers et variés. Principal acteur de la lutte contre les bruits de voisinage au niveau local, le maire dispose pour ce faire d'un pouvoir de police générale et de plusieurs pouvoirs de police spéciale. Cette fiche passe en revue la jurisprudence relative à l'exercice de ces pouvoirs. 17 / 24

18 Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche C3 - Principe de l'antériorité [Bruits de voisinage : activités] [Infrastructures] Le Code de la construction et de l habitation prévoit la possibilité de modifier les conditions de responsabilité dans les cas d antériorité d une activité bruyante sur l installation des victimes de cette activité. Toutefois, ce droit reconnu au premier occupant d un lieu n est pas absolu : d une part, le champ d application de cet article vient limiter le droit pour un exploitant d invoquer ce principe, d autre part, certaines conditions doivent être remplies pour que l auteur du trouble puisse invoquer utilement l antériorité de son activité. Une fois l antériorité de l activité reconnue, les juges en tirent les conséquences au regard de l indemnisation de la victime. Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche D4 - Equipements collectifs des constructions [Bruits de voisinage] [Qualité acoustique des constructions] Tout immeuble collectif a, par nature, des équipements collectifs destinés à assurer le confort des occupants (ascenseur, chauffage, surpresseur, colonnes d'évacuation des eaux usées, etc.). Ces équipements sont susceptibles de provoquer des bruits qui doivent rester supportables pour tous les copropriétaires, même pour ceux dont l appartement est situé à proximité de ces équipements. Quelle réglementation est applicable aux bruits provoqués par les équipements collectifs? Quels sont les fondements de la responsabilité des constructeurs et des vendeurs? Quelles sont les personnes responsables : installateurs, architectes, bureau d étude? Dans quel cas retient-on la responsabilité contractuelle du promoteur-vendeur? Quel est le fondement de la responsabilité du syndicat des copropriétaires? Quelles sont les sanctions pouvant être prononcées à l encontre du syndicat? Dans quelles situations le bailleur peut-il être tenu responsable de troubles de voisinage dus à des bruits d'équipements? Autant de questions auxquelles répond cette fiche juridique, en se basant sur l'analyse de la jurisprudence la plus récente. Télécharger la fiche (format pdf) 18 / 24

19 Juribruit édition Fiche D2 - Bruit des animaux [Bruits de voisinage] Les bruits des animaux constituent certainement l une des sources les plus fréquentes de contentieux relatif aux bruits de voisinage. Quels sont les éléments pris en considération par le juge civil pour apprécier l'inconvénient anormal de voisinage? Comment sont constatés les troubles? Quelles sont les sanctions civiles? Quelles sont les sanctions pénales réprimant les bruits d'animaux? Toutes ces questions sont abordées en détail, à la lumière de jurisprudences récentes. Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche C1 - Responsabilité de la puissance publique [Bruits de voisinage : bruits des activités] Le contentieux lié aux bruits de voisinage peut concerner dans certains cas des dommages causés par les personnes publiques (État, Collectivités territoriales, Établissements publics). Sur quelle(s) base(s) les juridictions administratives (Tribunaux administratifs, Cours administratives d'appel et Conseil d'état) retiennent-elles la responsabilité des collectivités publiques? Notamment, à quoi correspondent les notions : de responsabilité pour dommages de travaux publics? de responsabilité pour faute? De responsabilité sans faute? De dommage non accidentel? De dommage anormal et spécial? De responsabilité pour carence dans l'exercice d'un pouvoir de police? Autant de questions abordées dans cette fiche, à grand renfort d'exemples de jurisprudence. Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche D1 - Instruments de musique [Bruits de voisinage] [bruits des activités] 19 / 24

20 Les nuisances sonores occasionnées lors de la pratique de la musique, lorsque le trouble est considéré comme anormal par la jurisprudence, ouvrent droit à réparation au profit de la victime devant le juge civil. Par ailleurs, ces bruits peuvent également faire l objet de sanctions pénales. Quels sont les bruits les plus fréquemment sanctionnés? Quels sont les éléments pris en considération par les juges civils pour apprécier l'anormalité du trouble? Quelle distinction les juges font-ils quand il s'agit d'une pratique professionnelle? Quelles sont les influences respectives des circonstances de lieu et de la qualité des victimes sur l appréciation de l anormalité du trouble? La bonne volonté des musiciens désirant réduire le trouble est-elle prise en compte par les juges? Quels sont les fondements de la responsabilité civile? Comment le préjudice est-il réparé? Quelles sont les sanctions pénales réprimant les bruits des instruments de musique? Toutes ces questions sont abordées dans cette fiche largement agrémentée d'exemples de jurisprudence. Télécharger la fiche (format pdf) Juribruit édition Fiche D6 - Installations non classées [Bruits de voisinage] [bruits des activités] Les bruits des activités non classées (pour la protection de l'environnement) entrent réglementairement dans la catégorie des bruits provenant d'une activité professionnelle ou de loisir. Après les avoir définis, cette fiche étudie les règles de droit et la jurisprudence relatives à leur prévention, à leur répression et à la responsabilité qu'ils engendrent. Télécharger la fiche (format pdf) Fiches de jurisprudence commentée De la difficulté de prouver les troubles anormaux de voisinage [Bruits de voisinage] Les bruits de la vie quotidienne et ceux des animaux de compagnie en particulier sont inhérents 20 / 24

21 à la vie en habitat collectif. Ils doivent par conséquent être tolérés par les voisins à condition de ne pas excéder certaines limites fixées notamment par le juge civil. Dans le cas inverse, ils sont, même en l absence de faute, qualifiés de «troubles anormaux de voisinage» et les personnes jugées responsables de ces troubles sont condamnées par les tribunaux civils (Juridiction de Proximité, Tribunal d Instance, Tribunal de Grande Instance) non seulement à les faire cesser mais à indemniser leurs victimes. Encore convient-il pour les demandeurs en justice de rapporter la preuve des troubles anormaux de voisinage qu ils allèguent et là n est pas la moindre des difficultés. Télécharger la fiche n 1 (format PDF) Un voisin bruyant peut faire baisser le prix d une vente immobilière [Bruits de voisinage] La décision semble a priori étonnante. Cette solution n est pourtant pas isolée. Elle s inscrit dans un mouvement plus vaste de la législation, de la réglementation et de la jurisprudence tendant à multiplier les obligations d information pesant sur le vendeur (diagnostic sur la présence du plomb, de termites, information sur les risques naturels ou technologiques) à l égard de l acheteur d un bien immobilier. A noter que cette décision a fait l objet de deux articles de presse : «Il avait caché que la voisine était insupportable, le vendeur d appartement a été condamné» (Le Progrès, 29 janvier 2016) et «L appartement avait un vice caché : la voisine», article de Rafaële Rivais publié sur le Blog SOS conso du journal Le Monde (12 février 2016). Télécharger la fiche n 2 (format PDF) 21 / 24

22 Un propriétaire, même après avoir déménagé, peut demander qu il soit mis fin à des troubles anormaux de voisinage [Bruits de voisinage] La présente fiche traite du cas d'un propriétaire ne résidant pas sur son fonds mais ayant pu demander qu il soit mis fin aux troubles anormaux de voisinage provenant d un fonds voisin. La décision n a cependant pas de quoi surprendre a priori s agissant du rappel d une jurisprudence constante selon laquelle un propriétaire, même s'il ne réside pas sur son fonds, est recevable à demander qu'il soit mis fin aux troubles de voisinage provenant d'un fonds voisin à condition de justifier d un préjudice. Elle n en est pas moins intéressante dans la mesure où, en l espèce, les propriétaires ne semblaient pas pouvoir justifier d un préjudice actuel.cet arrêt de la Cour de cassation a été repris par un communiqué de l Agence France Presse et commenté dans un article de la LADEPECHE.fr du 28 mars 2016 : «Le bruit de voisinage, plus ou moins tolérable». Rafaële Rivais, journaliste au Monde, l a également analysé dans son blog SOS conso (Un voisin peut-il se plaindre du bruit fait en son absence?, 1er avril 2016,) Télécharger la fiche n 3 (format PDF) Pour la Cour de cassation, les bruits émanant des clients d'un restaurant constituent des bruits de comportement verbalisables sans constat acoustique [Bruits de voisinage] Les bruits de la vie quotidienne et ceux des animaux de compagnie en particulier sont inhérents 22 / 24

23 à la vie en habitat collectif. Ils doivent par conséquent être tolérés par les voisins à condition de ne pas excéder certaines limites fixées notamment par le juge civil. Dans le cas inverse, ils sont, même en l absence de faute, qualifiés de «troubles anormaux de voisinage» et les personnes jugées responsables de ces troubles sont condamnées par les tribunaux civils (Juridiction de Proximité, Tribunal d Instance, Tribunal de Grande Instance) non seulement à les faire cesser mais à indemniser leurs victimes. Encore convient-il pour les demandeurs en justice de rapporter la preuve des troubles anormaux de voisinage qu ils allèguent et là n est pas la moindre des difficultés. Télécharger la fiche n 4 (format PDF) Revêtement de sol changé et isolement acoustique dégradé : responsabilité engagée [Logement mal isolé] Depuis quelques années, la tendance est au remplacement de la moquette par un sol dur (parquet ou carrelage) réputé plus hygiénique et surtout plus esthétique. Mais ce changement de revêtement de sol ne va pas sans difficultés en termes de bruit. Réalisé sans les conseils d un spécialiste, il peut entraîner une dégradation de l isolement acoustique initial à l origine de nuisances sonores pour les voisins du dessous. Comment alors mettre fin aux désordres acoustiques immobiliers ainsi générés et obtenir réparation des préjudices subis? Les deux décisions rendues par le Tribunal de Grande Instance de Paris, qui font l objet d une analyse commune dans la présente fiche, abordent les risques juridiques encourus par les propriétaires et les locataires dans l hypothèse d un changement de revêtement de sol diminuant les performances de l isolement acoustique initial de l appartement du dessous. Tribunal de Grande Instance de Paris (8ème chambre, 3ème section), jugements du 25 janvier 2012 (n RG : 09/05905) et du 23 octobre 2015 (n RG : 14/00783) (inédits). Télécharger la fiche n 5 (format PDF) 23 / 24

24 Nuisances sonores générées par un bar musical : quelles solutions juridiques pour la copropriété? [Bruits de voisinage] L exploitation d un bar de nuit peut générer des nuisances sonores d autant plus importantes pour le voisinage qu un tel établissement constitue fréquemment aujourd hui un «lieu musical», c est-à-dire, au sens de l article R du Code de l environnement, un local «recevant du public et diffusant à titre habituel de la musique amplifiée». Les nuisances sont liées alors aussi bien à la diffusion de musique amplifiée à forte intensité dans un local mal insonorisé qu au comportement désinvolte des clients. La situation apparaît d autant plus délicate que le lieu musical prend place au sein d une copropriété. La décision commentée ci-dessous illustre les voies de droit offertes à un syndicat de copropriétaires pour faire cesser ces désagréments. Cour d appel de Paris, 9 avril 2014, Syndicat des copropriétaires du 25 rue de France c/ SAS CORSO et SCI MAGMA (n ) Télécharger la fiche n 6 (format PDF) 24 / 24

I. - Présentation des affaires

I. - Présentation des affaires Les commentaires de décisions de justice du CIDB. Fiche n 5 : Revêtement de sol changé = isolement acoustique dégradé = responsabilité engagée. 22 avril 2016. Décisions n 5 : Tribunal de Grande Instance

Plus en détail

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite Arrêté n 07-1679 du 22 mai 2007 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA CHARENTE-MARITIME relatif à la lutte contre le bruit Santé-Environnement Le Préfet de la Charente-Maritime

Plus en détail

L'officier du ministère public près la juridiction de proximité de Fréjus s était pourvu en cassation.

L'officier du ministère public près la juridiction de proximité de Fréjus s était pourvu en cassation. éclats de voix émanant d un restaurant ne constituent pas des bruits d'activité mais des bruits de comportement. Avril 2016. Maître Christophe Sanson, Avocat au Barreau des Hauts-de-Seine. Les commentaires

Plus en détail

LES BRUITS DE VOISINAGE

LES BRUITS DE VOISINAGE Pôle de compétence «bruit» LES BRUITS DE VOISINAGE GUIDE A L USAGE DES MAIRES Juillet 2005 1 AVANT PROPOS Les nuisances sonores prennent une part de plus en plus importante dans les préoccupations des

Plus en détail

édition 2012 Démocratie participative et locale ruit que faire? Ville de Rouen

édition 2012 Démocratie participative et locale ruit que faire? Ville de Rouen édition 2012 Démocratie participative et locale ruit que faire? Ville de Rouen ruit V ous avez entre les mains la deuxième édition du guide du bruit. Il est en effet paru nécessaire de procéder à l actualisation

Plus en détail

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés Double Mixte - Adaptation : Vu par - Illustration : M.-M. Bougard - Direction de la communication Ville de Nantes (2013) Bruits de voisinage Service hygiène, manifestations et sécurité civile Ville de

Plus en détail

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009 LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN Rapport du groupe de travail - septembre 2009 n 1 SOMMAIRE Contexte 4 Rappel de la saisine Méthode d'élaboration

Plus en détail

ARRÊTÉ DU DÉPUTÉ-MAIRE DE LA VILLE D'AGEN LUTTE contre les NUISANCES SONORES et les BRUITS de VOISINAGE sur la COMMUNE d'agen

ARRÊTÉ DU DÉPUTÉ-MAIRE DE LA VILLE D'AGEN LUTTE contre les NUISANCES SONORES et les BRUITS de VOISINAGE sur la COMMUNE d'agen Direction Administration Générale Police Municipale ARRÊTÉ DU DÉPUTÉ-MAIRE DE LA VILLE D'AGEN LUTTE contre les NUISANCES SONORES et les BRUITS de VOISINAGE sur la COMMUNE d'agen Réf. : V-10 // JLB/FSA

Plus en détail

Monsieur Bernard CHARRIN 34 rue du Docteur Blanche 75016 PARIS. Monsieur Denis KABLA 161 Avenue Victor Hugo 75016 PARIS

Monsieur Bernard CHARRIN 34 rue du Docteur Blanche 75016 PARIS. Monsieur Denis KABLA 161 Avenue Victor Hugo 75016 PARIS TRIBUNAL D E GRANDE INSTANCE DE PARIS 8ème chambre 3ème section N RG : 14/00783 N MINUTE: g Assignation du : 09 Janvier 2014 JUGEMENT rendu le 23 Octobre 2015 DEMANDEUR Monsieur Bernard CHARRIN 34 rue

Plus en détail

TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry. Rapp. D. Duval-Arnould. Séance du 14 mars 2016

TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry. Rapp. D. Duval-Arnould. Séance du 14 mars 2016 1 TC Aff 4044 Centre hospitalier de Chambéry Rapp. D. Duval-Arnould Séance du 14 mars 2016 La question que vous a renvoyée le Conseil d Etat porte sur l ordre de juridiction compétent pour connaître du

Plus en détail

Comme chacun sait, la vie en copropriété immobilière n'est pas un long fleuve tranquille, et les sources de tension y sont nombreuses.

Comme chacun sait, la vie en copropriété immobilière n'est pas un long fleuve tranquille, et les sources de tension y sont nombreuses. Le droit de la copropriété, constitue assurément une des branches principales du droit immobilier, puisque la FRANCE compte environ 6 millions de copropriétaires, répartis sur environ 60.000 copropriétés

Plus en détail

Je fais suite aux différents échanges que nous avons eus dans le cadre de votre saisine, relative à un litige vous opposant au distributeur A.

Je fais suite aux différents échanges que nous avons eus dans le cadre de votre saisine, relative à un litige vous opposant au distributeur A. Paris, le 3 octobre 2012 Dossier suivi par : XXXXX Tél. : 01.44.94.66.XX Courriel : recommandations@energie-mediateur.fr N de saisine : S2010-XXXX N de recommandation : 2012-1470 Objet : Recommandation

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Renaud TURC

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Renaud TURC Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Renaud TURC LA COPROPRIÉTÉ Éditions d Organisation, 1998, 2000, 2002 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002 ISBN : 2-7081-2793-4 Le règlement

Plus en détail

Les exigences réglementaires

Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires Le cadre réglementaire La situation en France La réglementation acoustique impose des obligations de résultats : (valeurs à obtenir) C est aux constructeurs de prévoir les

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

La publicité des enquêtes publiques par affichage

La publicité des enquêtes publiques par affichage Pour une meilleure enquête publique La publicité des enquêtes publiques par affichage Edmond Chaussebourg, coordonnateur des secteurs techniques L affichage constitue l une des obligations réglementaires

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30. Décision n 2010-77 QPC du 10 décembre 2010. Mme Barta Z.

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30. Décision n 2010-77 QPC du 10 décembre 2010. Mme Barta Z. Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-77 QPC du 10 décembre 2010 Mme Barta Z. La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel, le 5 octobre 2010, une question prioritaire

Plus en détail

SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX

SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX MAIRIE DE CLAIROIX 1 rue du Général de Gaulle 60280 Clairoix 03.44.83.29.11 info@clairoix.fr SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX RÈGLES D UTILISATION ET DE LOCATION DES LOCAUX Ce règlement a été approuvé par

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 AVRIL N 722 LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

La vérification de l application des règles de construction

La vérification de l application des règles de construction RENCONTRE avec les professionnels de la construction Chambéry 28 novembre 2012 Contrôle du respect des Règles de Construction La vérification de l application des règles de construction Les règles de construction

Plus en détail

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation Titre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet : Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion

Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion 1. Les faits Il est éventuellement envisagé d installer un magasin d occasion pour appareils électroniques dans

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012. Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne

Commentaire. Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012. Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne Commentaire Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012 Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne (Validation législative de permis de construire) La Conseil d État a renvoyé au Conseil constitutionnel

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

Intercalaire PROTECTION JURIDIQUE

Intercalaire PROTECTION JURIDIQUE Intercalaire PROTECTION JURIDIQUE Conditions générales complémentaires DEFINITIONS Accident Un événement soudain, involontaire et imprévisible dans le chef du preneur d assurance ou de l assuré. Sinistre

Plus en détail

Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique

Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Galop d essai (avril 2011) : Droit civil, Licence 1 équipe 1 Madame le Professeur Vatinet Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE Décret n 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, modifiant le décret du 18/04/05. En application de la loi Bruit de 1992, le code

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Dispositions pour la réduction des nuisances en centre-ville Depuis près de 25

Plus en détail

CHANTIERS VERTS I. NUISANCES ET IMPACTS DES CHANTIERS. I.1. Les nuisances ressenties par les riverains

CHANTIERS VERTS I. NUISANCES ET IMPACTS DES CHANTIERS. I.1. Les nuisances ressenties par les riverains CHANTIERS VERTS Les chantiers verts sont des chantiers de construction ou de réhabilitation réalisés de manière à ce que les impacts sur l'environnement et les nuisances perçues par les usagers et les

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012. M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage)

Commentaire. Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012. M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage) Commentaire Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012 M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 13 avril 2012 par la première chambre civile

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE

PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE Recueil des Actes Administratifs Le texte intégral, les annexes ou tableaux non inclus des actes insérés dans le présent recueil peuvent être

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

Contrôle du respect Règles Construction

Contrôle du respect Règles Construction SÉCURITÉ, ÉCONOMIES D ÉNERGIE, SANTÉ, CONFORT, ACCESSIBILITÉ le des de Contrôle du respect Règles Construction UN OUTIL AU SERVICE DE LA QUALITÉ DES BÂTIMENTS AVRIL 2009 MINISTÈRE DU LOGEMENT Le CRC, pour

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB CONFORT ACOUSTIQUE CST - janvier 2005 1/10 INTRODUCTION La notion de "confort acoustique", comme celle de "qualité d ambiance sonore" d un lieu, peut être appréhendée en ayant recours à deux dimensions

Plus en détail

Le Ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales. Monsieur le Préfet de Police, Mesdames et Messieurs les Préfets

Le Ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales. Monsieur le Préfet de Police, Mesdames et Messieurs les Préfets DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES Affaire suivie par : le 4 avril 2005 Bureau de la protection et de la prévention sociales : Emmanuel Bouyer / 01 49 27 31 35 Bureau des libertés

Plus en détail

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres PRÉFET DU GARD Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Environnement et Forêt Unité Intégration de l Environnement Classement sonore des infrastructures de transports terrestres Le

Plus en détail

FICHE D.1 : INSTRUMENTS DE MUSIQUE

FICHE D.1 : INSTRUMENTS DE MUSIQUE FICHE D.1 : INSTRUMENTS DE MUSIQUE Le bruit des instruments de musique constitue une source importante du contentieux des troubles anormaux de voisinage. En effet, l habitude montre que l activité artistique

Plus en détail

La Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ) représentée par Madame Edith ARNOULT-BRILL, Secrétaire Générale 27 rue Pajol 75018 PARIS ;

La Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ) représentée par Madame Edith ARNOULT-BRILL, Secrétaire Générale 27 rue Pajol 75018 PARIS ; CONVENTION De mise à disposition de la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse de l immeuble «Maison Monjauze» et ses dépendances sis 56 avenue Maréchal Bugeaud Entre les soussignés La commune de Brive

Plus en détail

La rupture brutale de relations commerciales établies. Introduction

La rupture brutale de relations commerciales établies. Introduction La rupture brutale de relations commerciales établies Introduction Le contexte Le cadre de l ordonnance de 1986 L apport de la loi GALLAND du 1 juillet 1996 et sa révision en mai 2001 Dans le Livre IV

Plus en détail

La commune et le commerce non sédentaire

La commune et le commerce non sédentaire La commune et le commerce non sédentaire Le commerce non sédentaire comprend notamment le commerce ambulant, les ventes au déballage ainsi que les halles et marchés. L installation de ces activités sur

Plus en détail

BAUX COMMERCIAUX. Adoption de l'ilat. e-bulletin Droit immobilier, n 10, juillet 2011

BAUX COMMERCIAUX. Adoption de l'ilat. e-bulletin Droit immobilier, n 10, juillet 2011 e-bulletin Droit immobilier, n 10, juillet 2011 BAUX COMMERCIAUX Adoption de l'ilat La loi du 17 mai 2011 publiée au Journal officiel du 18 mai 2011 crée l'indice des loyers des activités tertiaires (ILAT),

Plus en détail

Administration communale de Bourscheid L-9140 Bourscheid Tél. 99 03 57-1 - Fax 90 80 50

Administration communale de Bourscheid L-9140 Bourscheid Tél. 99 03 57-1 - Fax 90 80 50 Administration communale de Bourscheid L-9140 Bourscheid Tél. 99 03 57-1 - Fax 90 80 50 EXTRAIT DU REGISTRE AUX DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAL DE BOURSCHEID Séance publique du 13 mars 2009 Date de l'annonce

Plus en détail

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur

Plus en détail

Permis de construire : comment le promoteur peut-il lutter contre les recours abusifs des tiers?

Permis de construire : comment le promoteur peut-il lutter contre les recours abusifs des tiers? Permis de construire : comment le promoteur peut-il lutter contre les recours abusifs des tiers? dimanche 27 novembre 2011, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 27 novembre 2011). En

Plus en détail

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 27 mai 2008 POUR QUE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS REMPLISSENT LEUR MISSION, L UFC-QUE CHOISIR PROPOSE ET AGIT Bien que l obligation légale de diagnostic

Plus en détail

Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention

Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention Intervention du 2 juin 2009 Vincent CARON, Avocat associé cabinet FIDAL Les nouveaux contours de la responsabilité de l employeur dans Le domaine de la prévention Directeur du pôle Santé et sécurité au

Plus en détail

Décision n 2010-60 QPC 12 novembre 2010. M. Pierre B.

Décision n 2010-60 QPC 12 novembre 2010. M. Pierre B. Les Nouveaux cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-60 QPC 12 novembre 2010 M. Pierre B. Le Conseil constitutionnel a été saisi le 15 septembre 2010 par la Cour de cassation d une

Plus en détail

Les limites de la liberté d'expression (diffamations, injures) dans les rapports de copropriété

Les limites de la liberté d'expression (diffamations, injures) dans les rapports de copropriété Les limites de la liberté d'expression (diffamations, injures) dans les rapports de copropriété Article juridique publié le 28/08/2015, vu 1931 fois, Auteur : Maître Valéry Montourcy Qui n a jamais connu

Plus en détail

L ENTREPRISE GENERALE:

L ENTREPRISE GENERALE: L ENTREPRISE GENERALE: LA SOLUTION POUR TOUTE CONSTRUCTION FABA FEGC Fédération des Entrepreneurs Généraux de la Construction asbl Rue du Lombard 42 - B-1000 Bruxelles TEL: 02 511 65 95 FAX: 02 514 18

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze. N 24 / 15. du 26.3.2015. Numéro 3420 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze. Composition: Georges SANTER, président

Plus en détail

ASSIGNATION DEVANT LE TRIBUNAL D'INSTANCE DE.

ASSIGNATION DEVANT LE TRIBUNAL D'INSTANCE DE. ASSIGNATION DEVANT LE TRIBUNAL D'INSTANCE DE. L'an deux mille quatre Et le VINGT SEPT JUILLET A LA REQUETE DE: Monsieur HA, né le.., à DIJON, agent de distribution de l'eau, de nationalité française, demeurant

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête)

Commentaire. Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête) Commentaire Décision n 2011-156 QPC du 22 juillet 2011 M. Stéphane P. (Dépaysement de l enquête) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 30 mai 2011 par la Cour de cassation (chambre criminelle, arrêt

Plus en détail

N 1763 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1763 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1763 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 juillet 2004. PROPOSITION DE LOI visant à garantir l accès à la

Plus en détail

Tribunal des conflits. Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif. Rapporteur : Y. Maunand. Séance du 16 novembre 2015

Tribunal des conflits. Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif. Rapporteur : Y. Maunand. Séance du 16 novembre 2015 1 Tribunal des conflits Affaire 4036 M. et Mme B. Conflit positif Rapporteur : Y. Maunand Séance du 16 novembre 2015 Le conflit positif dont vous êtes saisi va vous conduire à vous prononcer à la fois

Plus en détail

Le contentieux. des dommages de construction

Le contentieux. des dommages de construction Le contentieux des dommages de construction Avocat spécialisé en droit de l immobilier, diplômé en droit de la construction et de l urbanisme, Jean-Louis Sablon a exercé l essentiel de son activité dans

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif

CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif Service De l Eau rue Jean Giono 58 640 Varennes-Vauzelles Tél. 03.86.71.81.20 Fax. 03.86.36.63.50 E-mail sde@cg58.f SOMMAIRE 1 Le cadre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Décret n o 2013-1296 du 27 décembre 2013 portant extension et adaptation à Mayotte du code de la construction

Plus en détail

LES DROITS DE LA DEFENSE LORS DE L AUDITION «LIBRE» Sabrina Goldman Avocat au Barreau de Paris

LES DROITS DE LA DEFENSE LORS DE L AUDITION «LIBRE» Sabrina Goldman Avocat au Barreau de Paris LES DROITS DE LA DEFENSE LORS DE L AUDITION «LIBRE» Sabrina Goldman Avocat au Barreau de Paris La réforme de la garde-à-vue du 14 juin 2011 1, adoptée à la suite de plusieurs décisions du Conseil constitutionnel,

Plus en détail

CONGES POUR VENTE PAR LOTS AUX LOCATAIRES DANS LES ENSEMBLES IMMOBILIERS D'HABITATION

CONGES POUR VENTE PAR LOTS AUX LOCATAIRES DANS LES ENSEMBLES IMMOBILIERS D'HABITATION CONGES POUR VENTE PAR LOTS AUX LOCATAIRES DANS LES ENSEMBLES IMMOBILIERS D'HABITATION L accord porte sur les points suivants : 1. Procédure d'information des locataires et des associations 1.1. Préalablement

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Numéro du rôle : 2912. Arrêt n 167/2004 du 28 octobre 2004 A R R E T

Numéro du rôle : 2912. Arrêt n 167/2004 du 28 octobre 2004 A R R E T Numéro du rôle : 2912 Arrêt n 167/2004 du 28 octobre 2004 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l'article 87, 2, de la loi du 25 juin 1992 sur le contrat d'assurance terrestre, posée

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La problématique vue par des acousticiens Intervenants :, Chargée d études acoustiques, CETE Nord Picardie, Inspecteur, ARS Nord Pas-de-Calais En partenariat avec: PLAN 1 - définitions + quelques notions

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 octobre 2012 N de pourvoi: 11-23521 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Blondel, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE BRUIT. R.R.V.M., c. B-3 Codification administrative

RÈGLEMENT SUR LE BRUIT. R.R.V.M., c. B-3 Codification administrative RÈGLEMENT SUR LE BRUIT R.R.V.M., c. B-3 Codification administrative Cette version du Règlement sur le bruit, applicable sur le territoire de l arrondissement du Plateau-Mont-Royal, est une codification

Plus en détail

Le contentieux de Ruyter

Le contentieux de Ruyter RAPPORT (extrait) de Mme Eva SAS Octobre 2015 Députée Le contentieux de Ruyter a. L origine de l affaire...1 b. La solution de l arrêt du 26 février 2015...2 c. Les conséquences budgétaires...4 LES PRÉLÈVEMENTS

Plus en détail

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque Spécimen de questionnaire d examen C120 : Les rudiments de l appréciation du risque IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen,

Plus en détail

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême).

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême). Isabelle Chaumont Avocate Au Barreau de Lyon Lettre d actualité Mars 2008 DROIT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE DROIT DE LA CONSOMMATION DROIT BANCAIRE RECOUVREMENT DE CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES PROCEDURES

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Préambule L essence même de la profession

Plus en détail

La protection juridictionnelle des libertés fondamentales : proposition de financement

La protection juridictionnelle des libertés fondamentales : proposition de financement La protection juridictionnelle des libertés fondamentales : proposition de financement Par Frédéric Forgues, Avocat au Barreau de Paris INTRODUCTION Les libertés fondamentales s entendent de l'ensemble

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

CONFÉRENCE PRÉPARÉE POUR L AMCQ ET LE RCAESICQ

CONFÉRENCE PRÉPARÉE POUR L AMCQ ET LE RCAESICQ NOVEMBRE 2008 CONFÉRENCE PRÉPARÉE POUR L AMCQ ET LE RCAESICQ Par: Maître Paul Gouin de l étude Gouin & Associés 407, boul. Saint-Laurent, bureau 200 Montréal (Québec) H2Y 2Y5 Téléphone: 514-848-0707 Télécopieur:

Plus en détail

CONTRIBUTION DES JUGES A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

CONTRIBUTION DES JUGES A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS CONTRIBUTION DES JUGES A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Il est d usage de considérer que la dialectique accord-loi a été tout à la fois à l origine de la création et le moteur du développement

Plus en détail

LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances. Section 3 : Aménagements et infrastructures de transports terrestres

LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances. Section 3 : Aménagements et infrastructures de transports terrestres CODE DE L ENVIRONNEMENT PARTIE REGLEMENTAIRE LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances TITRE VII : Prévention des nuisances sonores Chapitre Ier : Lutte contre le bruit Section

Plus en détail

Avis sur une politique québécoise de lutte au bruit environnemental : pour des environnements sonores sains

Avis sur une politique québécoise de lutte au bruit environnemental : pour des environnements sonores sains Avis sur une politique québécoise de lutte au bruit environnemental : pour des environnements sonores sains MESSAGES CLÉS ET SOMMAIRE Novembre 2015 Richard Martin, Pierre Deshaies, Maurice Poulin Cet avis

Plus en détail

La lettre de la S.C.B.

La lettre de la S.C.B. Octobre 2015 Nume ro 5 Les conséquences des décrets «Magendie» sur la responsabilité civile professionnelle des avocats Introduction La lettre de la S.C.B. Les décrets Magendie, depuis leur entrée en vigueur

Plus en détail

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE Décret n 2012-783 du 30 mai 2012, Contenant les clauses et conditions moyennant lesquelles les biens et immeubles ci-après désignés seront vendus sur licitation, au plus

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

I. L intérêt à agir des parties au contrat initial, un intérêt à agir difficilement contestable

I. L intérêt à agir des parties au contrat initial, un intérêt à agir difficilement contestable L A LETTRE PROCEDURE ADMINISTRATIVE & PREEMPTION L Intérêt à agir contre une décision de préemption Par un arrêt récent (CE, 1 er juillet 2009, n 319238, Association «La fourmi vouvrillonne»), les sages

Plus en détail

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE Evoquer le rôle du juge dans une matière transfrontalière suppose que soit préalablement abordée la double question de la compétence

Plus en détail

Éléments de contexte

Éléments de contexte Éléments de contexte Attente naturelle d un bâti sûr, économe, sain, confortable et accessible Le bruit est la 1ère cause de plaintes de voisinage en France Grenelle de l'environnement Engagement du Gouvernement

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire)

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Commentaire Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011 Banque Populaire Côte d Azur (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 23 septembre 2011 par le

Plus en détail

TAMARUN SEM Station Balnéaire 1/6

TAMARUN SEM Station Balnéaire 1/6 Groupe de travail Environnement Réunion du 6 avril 2011 Préambule - Introduction par Mme DUPUY directrice de TAMARUN SEM Station Balnéaire : La réunion de ce jour est consacrée à la gestion du bruit et

Plus en détail

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées 1 sur 5 N o 4 5 septembre 2007 Rôle et pouvoirs des municipalités concernant l installation de fosses septiques À la suite d'investigations ayant porté sur certains systèmes d'assainissement des eaux usées

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013. M. Christophe D.

Commentaire. Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013. M. Christophe D. Commentaire Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013 M. Christophe D. (Prorogation de compétence de la cour d assises des mineurs en cas de connexité ou d indivisibilité) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL»

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» 1 ER FORUM DE MEDIATION BEYROUTH 26, 27 ET 28 JUIN 2008 «LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» Silvestre TANDEAU

Plus en détail

LA CAMPAGNE ELECTORALE

LA CAMPAGNE ELECTORALE LA CAMPAGNE ELECTORALE Aux termes de l article 47 de la Loi n 2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin, «la campagne électorale est l ensemble des opérations de propagande

Plus en détail

7) le fait qu il doit s agir d une consommation irrégulière, de manière intentionnelle ;

7) le fait qu il doit s agir d une consommation irrégulière, de manière intentionnelle ; PRIX ET TARIFS 1. Recommandation : tarif pour consommation sans contrat en Région Bruxelles-Capitale DESCRIPTION La SPRL M. conteste les tarifs que le gestionnaire de réseau de distribution SIBELGA applique

Plus en détail

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets Travaux Publics Enjeux des plans de gestion de déchets Nos propositions Instaurer un audit préalable des chantiers de Travaux publics et l obligation d un état des lieux environnemental La profession des

Plus en détail

BNC - Base d'imposition - Dépenses - Frais divers de gestion, dons et subventions

BNC - Base d'imposition - Dépenses - Frais divers de gestion, dons et subventions BOI-BNC-BASE-40-60-60-20140221 Permalien du document http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/4628-pgp.html?identifiant=boi-bnc-base-40-60-60-2014 BNC - Base d'imposition - Dépenses - Frais divers de gestion,

Plus en détail

Des oreilles à votre écoute. Le bruit, si on en parlait? Moins on fait de bruit, mieux on s entend.

Des oreilles à votre écoute. Le bruit, si on en parlait? Moins on fait de bruit, mieux on s entend. Des oreilles à votre écoute Hôtel de ville 13, boulevard du Maréchal Foch 92500 Rueil-Malmaison Cedex Tél. 01 47 32 65 65 Service Environnement Tél. 01 47 10 01 20 - Fax. 01 47 10 01 29 Environnement@mairie-rueilmalmaison.fr

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA Conditions Générales de Vente Les conditions générales de vente régissant les rapports entre les agences de voyages et leur clientèle, ont été fixées par le décret

Plus en détail

Garanties au 1er janvier 2016, valeur de l'indice : 932,7. Article - I : Incendie et risques annexes

Garanties au 1er janvier 2016, valeur de l'indice : 932,7. Article - I : Incendie et risques annexes Page 1 Les limites contractuelles d'indemnité et franchises stipulées ci-dessous évoluent en fonction de l'indice de la Fédération Française du Bâtiment. Elles sont applicables pour chaque garantie et

Plus en détail

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON,

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON, Sections réunies DOSSIER CB N 2015-66-014 SCI PLEIN SUD c/ Commune de SAINT FELIU D AMONT N codique : 066010 173 Département des Pyrénées-Orientales Article L. 1612-15 du code général des collectivités

Plus en détail

Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat

Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat Art. 1 er : Objet du règlement CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES L objet du présent règlement est de

Plus en détail

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI Roger Cadiergues MémoCad ma05.a PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI SOMMAIRE MA02.1. Les exigences de base MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe

Plus en détail

Le mémento du référé précontractuel

Le mémento du référé précontractuel Aldo Sevino Le mémento du référé précontractuel Procédure, moyens et jurisprudence Éditions Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12260-2 ANNEXE 1 MODÈLES D ACTES 1 Exemple de demande de renseignements à la collectivité

Plus en détail

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris Direction du Logement et de l Habitat Sous-Direction de la Politique du Logement Service d administration d immeubles Bureau de la gestion locative, des ventes et transferts aux bailleurs sociaux 2014

Plus en détail