Le permis d urbanisme en Wallonie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le permis d urbanisme en Wallonie"

Transcription

1 Le permis d urbanisme en Wallonie Table des matières: 1. INTRODUCTION QU EST-CE QUE LE PERMIS D URBANISME? QUAND FAUT-IL UN PERMIS D URBANISME? QUI DOIT DEMANDER CE PERMIS? QUAND LE PERMIS DOIT-IL ÊTRE DEMANDÉ? COMMENT OBTENIR LE PERMIS D URBANISME?... 3 Qu est-ce qu est le certificat d urbanisme?... 3 Qui est ce fonctionnaire délégué? Y A-T-IL DES DÉLAIS ENCADRANT LE PERMIS D URBANISME? Y A-T-IL DES TRAVAUX DISPENSÉS DE PERMIS D URBANISME? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS PARTICULIÈRES À RESPECTER? QUELLES SONT LES SANCTIONS PRÉVUES EN CAS D INFRACTION URBANISTIQUE? CONCLUSION

2 1. Introduction En Wallonie, il existe certains actes et travaux qui nécessitent l'obtention d'un permis d'urbanisme. Les textes légaux régissant cette matière se trouvent, actuellement, dans le Code Wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine et de l'énergie (CWATUPE), car ceux-ci ont un impact non-négligeable sur l'aménagement du territoire. Dans ce document, vous trouverez des éléments permettant de mieux comprendre le cadre régissant la demande de ce type de permis. 2. Qu est-ce que le permis d urbanisme? Le permis d urbanisme est une autorisation délivrée par une autorité administrative préalablement au commencement des travaux. Il ôte à l égard d un fond, l interdiction légale d y effectuer certains actes et travaux. Référence légale: CWATUPE ( 3. Quand faut-il un permis d urbanisme? Les actes nécessitant un permis d urbanisme se trouvent à l article 84 du CWATUPE. Parmi ceux-ci on peut retrouver : La construction installations fixes (incorporée au sol), le placement d enseignes ou de dispositifs publicitaires, la demolition, la reconstruction, la transformation de constructions existantes à partir du moment où l on porte atteinte aux structures portantes de la construction, la création d un nouveau logement dans un logement existant, la modification de la destination de tout ou partie d un bien au regard de l espace environnant et de la fonction principale du bien, la modification sensible du relief du sol, certains actes relatifs aux arbres (abattage d arbre isolé, boisement, déboisement, ), l utilisation habituelle d un terrain pour le dépôt d un ou plusieurs véhicules usagés, de mitrailles, de matériaux ou de déchets ou le placement d une ou plusieurs installations mobiles (caravanes, roulottes, ), les travaux de restauration à un bien immobilier inscrit sur la liste de sauvegarde ou classé, à l exception des travaux qui ne modifient ni l aspect extérieur ou intérieur du bien, ni ses matériaux, ni les caractéristiques ayant justifié les mesures de protection, et qui sont soumis à une déclaration préalable selon les modalités arrêtées par le gouvernement. 2

3 Il est, par ailleurs, à noter qu il existe des cas où l on va aller au-delà des exigences de cet article. Il faut donc être également attentif aux règlementations communales et régionales. Remarque: si le projet nécessite à la fois un permis d'urbanisme et un permis d'environnement, alors il faut solliciter un permis unique qui permet une simplification administrative. 4. Qui doit demander ce permis? Il sera généralement demandé par le maître d ouvrage lui-même, mais il peut être demandé par l architecte ou l entrepreneur. 5. Quand le permis doit-il être demandé? Le permis est une autorisation préalable. Il doit donc être impérativement obtenu avant que les travaux ne commencent. 6. Comment obtenir le permis d urbanisme? Avant toute chose, le demandeur doit s assurer auprès de l administration communale si son projet est soumis ou non à permis, et demander un certificat d urbanisme en cas de réponse positive. Qu est-ce qu est le certificat d urbanisme? Le certificat d urbanisme est un document préalable au permis d urbanisme. Ce document va offrir des renseignements sur les actes qui, théoriquement, pourraient être effectués sur le terrain en question. Attention, celui-ci garde un aspect tout à fait indicatif, le permis d urbanisme pourrait donc être refusé par après pour l une ou l autre raison. Il faudra, dans un deuxième temps, constituer un dossier qui sera déposé à la commune. Dans les 15 jours du dépôt de la demande, l administration accuse réception du dossier et notifie le caractère complet ou non de celui-ci (avec un relevé des pièces manquantes en cas de dossier incomplet). Le permis est en principe délivré par le collège communal, mais il existe un avis préalable donné par le fonctionnaire délégué. Qui est ce fonctionnaire délégué? Le fonctionnaire délégué est compétent pour rendre des avis, et parfois des décisions (lorsque les travaux sont d'utilités publiques) en ce qui concerne les diverses formes de permis. Il a un pouvoir de contrôle du respect des normes. Le fonctionnaire est étroitement lié à la région wallonne et rends des avis sur les demandes de permis qui sont introduites auprès du collège communal. Cet avis est motivé et doit être en principe, suivi par le collège. S'il s'écarte du commentaire du fonctionnaire, le collège doit motiver sa décision. Si le projet ne figure pas dans la liste des actes et travaux dispensés du permis d urbanisme, le demandeur doit introduire une demande (sur un formulaire spécifique disponible sur le site accompagné d'un dossier complet, auprès de l administration compétente (contre récépissé ou accusé de réception). Le CWATUPE détermine la composition du dossier selon l objet de la demande, mais l administration 3

4 peut imposer le dépôt de pièces supplémentaires. 7. Y a-t-il des délais encadrant le permis d urbanisme? Quand on obtient l autorisation de construire, a priori, on peut démarrer les travaux. Le législateur a néanmoins imposé des délais pour commencer ceux-ci. Les travaux doivent débuter de manière significative dans les deux ans de l obtention du permis. Un deuxième délai est également prévu: les travaux doivent entièrement être exécutés dans un délai de 5 ans. On autorise néanmoins le demandeur à demander une prorogation de ces délais. La demande doit être faite au plus tard 30 jours avant l'expiration de ce délai. Cette période de prolongation est limitée à une période d'un an. Lorsque le permis est délivré, celui-ci n'aura pas de durée de validité contrairement à d'autres types de permis. 8. Y a-t-il des travaux dispensés de permis d urbanisme? Le CWATUPE énumère une série d actes et travaux de minime importance qui sont, soit dispensés de permis, soit soumis à une déclaration urbanistique préalable, soit dispensés de l avis du fonctionnaire délégué ou encore dispensés du concours d un architecte. ( 9. Quelles sont les obligations particulières à respecter? Avant le début des travaux, le demandeur doit afficher sur le terrain, à front de voirie, un avis indiquant qu un permis autorisant les travaux a bien été octroyé. Cet avis doit être maintenu pendant toute la durée du chantier. La commune doit procéder à la vérification des implantations avant l exécution des travaux. Le demandeur doit communiquer au collège la date du début des travaux 8 jours à l avance, par lettre recommandée. Attention! Avant d entreprendre les travaux, l entrepreneur doit s assurer qu un permis d urbanisme (s il est nécessaire) a bien été octroyé et que les démarches utiles ont été effectuées par le demandeur. À la fin du chantier, le demandeur envoie au collège communal une déclaration certifiant la fin des travaux 4

5 10. Quelles sont les sanctions prévues en cas d infraction urbanistique? Les sanctions sont importantes en cas d infractions urbanistiques. L infraction doit être constatée par procès-verbal, notifié au Procureur du Roi, celui-ci prendra ensuite une décision: Le procureur décide d'engager des poursuites pénales Celles-ci se feront devant le tribunal correctionnel. Le fonctionnaire délégué ou le collège communal pourra, par ailleurs, demander des mesures de réparation (remise en état des lieux, travaux d'aménagements, ) Le procureur n'engage aucune poursuite Une amende transactionnelle préalable à l'introduction d'un nouveau permis doit impérativement être payée. (Attention, le versement du montant de la transaction n'équivaut pas à permis, il faudra introduire une nouvelle demande de permis) Le fonctionnaire délégué va alors apprécier le caractère régularisable ou non de l'infraction. La situation va être appréciée selon sa capacité à prétendre au permis d'urbanisme. Régularisation possible Régularisation nonaccordée Un mode de réparation sera demandé devant les tribunaux civils. L entreprise qui effectue les travaux en infraction de la règlementation sera tenue responsable avec le demandeur. 11. Conclusion En résumé, il est impératif que l entrepreneur s assure que le permis d urbanisme (ainsi que toutes les autres autorisations administratives requises) soient octroyées, définitivement et conformément à la règlementation, au demandeur pour qu il puisse entamer les travaux qu il est chargé d exécuter, sous peine de voir sa responsabilité engagée. 5

Actualités en droit de l urbanisme

Actualités en droit de l urbanisme Actualités en droit de l urbanisme Michel DELNOY, avocat associé et professeur invité ULg Anne WILIQUET, avocat Jean-Baptiste LEVAUX, avocat et assistant ULg I. QUELQUES NOUVEAUTES RECENTES Performance

Plus en détail

La Fédération Inter-Environnement Wallonie vous informe

La Fédération Inter-Environnement Wallonie vous informe La Fédération Inter-Environnement Wallonie vous informe Le déroulement d une enquête publique De nombreux citoyens ont déjà aperçu, au bord de la route, de grands panneaux avec des affiches jaunes collées

Plus en détail

La réforme du CoBAT. Partie Urbanisme. Stéphanie Hanssens

La réforme du CoBAT. Partie Urbanisme. Stéphanie Hanssens La réforme du CoBAT Partie Urbanisme Stéphanie Hanssens Soumission expresse à PU de la modification du nombre de logements (article 98, 1 er, nouveau 12 ) La liste des actes et travaux soumis à permis

Plus en détail

Demande de permis d'urbanisme

Demande de permis d'urbanisme Demande de permis d'urbanisme Dans quel cas dois-je introduire une demande de permis d urbanisme? 1. pour construire, utiliser un terrain pour le placement d'une ou plusieurs installations fixes, en ce

Plus en détail

Infractions en matière d urbanisme

Infractions en matière d urbanisme Agents habilités à dresser procès-verbal : service de police agents de la DNF (en zone non urbanisable) service de contrôle de la DGO4 (Arlon) agents techniques communaux (désignés par le Gouverneur) Remarque

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1

Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1 COMPOSITIONS DE DOSSIER Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1 I. Actes et travaux concernés Placer une ou plusieurs enseignes, ou un ou plusieurs

Plus en détail

SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION

SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION AVIS A.1170 SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION RELATIFS AUX IMPLANTATIONS COMMERCIALES ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 10 FÉVRIER 2014 PBx/PhC/FDe/CRi 2014/A.1170 PRÉAMBULE Afin d organiser

Plus en détail

Certificat d'urbanisme Quelques explications

Certificat d'urbanisme Quelques explications Certificat d'urbanisme Le certificat d'urbanisme est un acte administratif qui indique l'état des règles d'urbanisme applicables pour un terrain donné : constructibilité et obligations attachés à ce terrain.

Plus en détail

Formulaire de Demande de Prime pour l installation d un chauffe-eau eau solaire

Formulaire de Demande de Prime pour l installation d un chauffe-eau eau solaire Formulaire de Demande de Prime pour l installation d un chauffe-eau eau solaire SOLTHERM est le plan d'action général de développement du marché solaire thermique en Wallonie. Son objectif est de développer

Plus en détail

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES REGLEMENT RELATIF A LA LOCATION DE LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE WATERLOO 1 TABLE DES MATIERES : 1. LES CONDITIONS D ADMISSION AUX LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS

Plus en détail

CODE WALLON DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DE L URBANISME, DU PATRIMOINE ET DE L ENERGIE (CWATUPE)

CODE WALLON DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DE L URBANISME, DU PATRIMOINE ET DE L ENERGIE (CWATUPE) SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Direction générale opérationnelle - Aménagement du Territoire, Logement, Patrimoine et Énergie CODE WALLON DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DE L URBANISME, DU PATRIMOINE ET DE

Plus en détail

Quelles constructions ne nécessitent pas de permis de construire?

Quelles constructions ne nécessitent pas de permis de construire? Quelles constructions ne nécessitent pas de permis de construire? De nombreuses extensions ou constructions n exigent pas de demande de permis de construire. Toutes les constructions extérieures et intérieures

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE 56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE SERVICE PUBLIC DE WALLONIE [C 2014/27210] 15 MAI 2014. Arrêté du Gouvernement wallon portant exécution du décret du 28 novembre 2013 relatif à la performance

Plus en détail

FICHE DE RÉACTION LOCALE 3 PROTECTION ARBRES DES HAIES ET DES

FICHE DE RÉACTION LOCALE 3 PROTECTION ARBRES DES HAIES ET DES FICHE DE RÉACTION LOCALE 3 PROTECTION DES ARBRES ET DES HAIES 1 PROTECTION DES ARBRES ET DES HAIES VOUS CONSTATEZ : l abattage d un arbre ; la taille «exagérée» d une haie ; la destruction d une haie ou

Plus en détail

Guide de procédures relatives à l urbanisme et à l habitat destiné aux gestionnaires locaux

Guide de procédures relatives à l urbanisme et à l habitat destiné aux gestionnaires locaux 1 CONSTATATION ET REPRESSION DES INFRACTIONS SOMMAIRE I. Cadrage II. Dispositif prévu par la loi n 12-90 III. Dispositif prévu par la loi n 25-90 IV. Dispositif prévu par le dahir de 1960 V. Dispositions

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : RÉSERVÉ À L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT RÉFÉRENCE DU DOSSIER :

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME

GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME VOTRE PROJET EN QUELQUES QUESTIONS 1. VOTRE PROJET EST-IL REALISABLE 2. QUELS TRAVAUX DECLARER 3. COMMENT DECLARER VOTRE PROJET 4. QUAND COMMENCER LES TRAVAUX 5. QUE FAIRE

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

Encadrement juridique de l hébergement insolite

Encadrement juridique de l hébergement insolite 1 Encadrement juridique de l hébergement insolite (yourtes, tipis, roulottes, cabanes.) Francis VARENNES - Juriste-Fiscaliste - 2014 2 Plan 1 ère partie. Quelles règles d implantation de l hébergement

Plus en détail

Modalités à accomplir par un entrepreneur de construction belge qui se rend en France : illustration en rénovation de patrimoine

Modalités à accomplir par un entrepreneur de construction belge qui se rend en France : illustration en rénovation de patrimoine Modalités à accomplir par un entrepreneur de construction belge qui se rend en France : illustration en rénovation de patrimoine 1) Le secteur de la construction au service du patrimoine wallon 1) Le secteur

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Ordre national des architectes et des urbanistes du bénin

Ordre national des architectes et des urbanistes du bénin Ordre national des architectes et des urbanistes du bénin BATIR SUR DU ROC EMISSION TELEVISEE SUR CANAL 3 BéNIN EMISSION N 5 THEME : DROIT D UTILISATION DU SOL : AUTORISATION DE LOTIR, permis de construire

Plus en détail

LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION

LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION COMMENT OBTENIR DE LA REGION UNE PRIME A LA RENOVATION ET / OU A LA REAFFECTATION EN LOGEMENT? Ce qu il faut savoir avant d introduire une demande Le Ministre octroie,

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Direction générale opérationnelle de lêagriculture, des Ressources naturelles et de lêenvironnement

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Direction générale opérationnelle de lêagriculture, des Ressources naturelles et de lêenvironnement SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Direction générale opérationnelle de lêagriculture, des Ressources naturelles et de lêenvironnement DECRET DU 11 MARS 1999 RELATIF AU PERMIS D ENVIRONNEMENT CALCUL DES DELAIS

Plus en détail

L'Aministration communale de Tubize recrute

L'Aministration communale de Tubize recrute L'Aministration communale de Tubize recrute UN CHEF DE BUREAU ADMINISTRATIF (H/F) DE NIVEAU A, À TEMPS PLEIN ET À DURÉE INDÉTERMINÉE, SOUS CONTRAT DE REMPLACEMENT AU SERVICE URBANISME-ENVIRONNEMENT-LOGEMENT

Plus en détail

Numéro du rôle : 6057. Arrêt n 147/2015 du 22 octobre 2015 A R R E T

Numéro du rôle : 6057. Arrêt n 147/2015 du 22 octobre 2015 A R R E T Numéro du rôle : 6057 Arrêt n 147/2015 du 22 octobre 2015 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives à l article 237/36 du Code wallon de l Aménagement du Territoire, de l Urbanisme, du

Plus en détail

Approche PEB (RBC/RW)

Approche PEB (RBC/RW) «Gestion durable de l énergie dans les bâtiments» Approche PEB (RBC/RW) Gestion d un projet PEB: procédures et formulaires Véronique FELDHEIM, Stéphanie NOURRICIER UMONS Bruxelles, 29/11/2010 Formation

Plus en détail

GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES

GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES DÉROGATIONS MODALITÉS ET CONDITIONS DÉCISIONS SUR LA COMPATIBILITÉ DES USAGES USAGES TEMPORAIRES Demandes présentées

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet Accueil L utilisation parcimonieuse du sol et des espaces, ainsi que la qualité visuelle de notre environnement de vie sont des éléments essentiels contribuant à l épanouissement de chacun. La Wallonie

Plus en détail

Législ. Les fiches pratiques destinées aux acteurs de terrain. Description de la problématique

Législ. Les fiches pratiques destinées aux acteurs de terrain. Description de la problématique Législ Les fiches pratiques destinées aux acteurs de terrain Action Avec le soutien de la Destruction d arbres et de haies. M. Pontegnie Description de la problématique On assiste depuis plusieurs décennies

Plus en détail

N 10 2015 20 OCTOBRE EXAMENS PROVINCIAUX

N 10 2015 20 OCTOBRE EXAMENS PROVINCIAUX N 10 2015 20 OCTOBRE Service des examens provinciaux EXAMENS PROVINCIAUX Objet : Constitution, sur examen d aptitudes, d une réserve de recrutement d Architecte Chef de Bureau Technique A1 Service Technique

Plus en détail

Dans quel cas dois-je introduire une demande de permis d urbanisme?

Dans quel cas dois-je introduire une demande de permis d urbanisme? Demande de permis d'urbanisme Dans quel cas dois-je introduire une demande de permis d urbanisme? pour toute construction, démolition, rénovation et transformation impliquant des travaux touchant à la

Plus en détail

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention La loi n 2008-582 du 20 juin 2008 impose à tout propriétaire ou détenteur d un chien de 1 ère ou de 2 ème catégorie l obtention d un permis de détention

Plus en détail

1 er mai 2010 : Entrée en vigueur du décret PEB. 1 er juin 2010 : Certificat énergétique pour la vente de maison

1 er mai 2010 : Entrée en vigueur du décret PEB. 1 er juin 2010 : Certificat énergétique pour la vente de maison er mai 200 : Entrée en vigueur du décret PEB er juin 200 : Certificat énergétique pour la vente de maison MARIANNE DUQUESNE CONSEILLER MRW - Dircom - Jean-Louis Carpentier-806 Le décret sur la performance

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement non collectif (SPANC) de Nantes Métropole

Règlement du service public d assainissement non collectif (SPANC) de Nantes Métropole Règlement du service public d assainissement non collectif (SPANC) de Nantes Métropole DIRECTION GÉNÉRALE DES SERVICES URBAINS DIRECTION DE L ASSAINISSEMENT Règlement du service public d assainissement

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Séminaire du 8 octobre 2008 L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Stephan Plettinck Chef du Département autorisations PEB IBGE/

Plus en détail

Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi

Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi Administration communale de Flémalle MAISON DE L ENERGIE ET DU LOGEMENT Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES Article 1 On entend par : Demandeur

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT. Codification administrative

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT. Codification administrative PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT Codification administrative Programme d aide financière - Dispositifs anti-refoulement RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME Qu est-ce que le programme

Plus en détail

Prime à la rénovation des façades

Prime à la rénovation des façades PROVINCE DE HAINAUT EXERCICE 2010 Arrondissement de Charleroi VILLE DE FLEURUS Château de la Paix Chemin de Mons, 61 Prime à la rénovation des façades - REGLEMENTATION Echevinat de l'urbanisme et de l'environnement

Plus en détail

La Maison de l Urbanisme Liège-Huy-Waremme

La Maison de l Urbanisme Liège-Huy-Waremme La Maison de l Urbanisme Liège-Huy-Waremme Décret du 24 mai 2007 relatif aux infractions et aux sanctions urbanistiques Robert MEUREAU, 1 er Echevin en charge de l Urbanisme et de l Aménagement du Territoire

Plus en détail

Conformément à l article 41 de la Loi sur l aménagement du territoire, L.R.O. 1990, CHAPITRE P. 13 (modifiée)

Conformément à l article 41 de la Loi sur l aménagement du territoire, L.R.O. 1990, CHAPITRE P. 13 (modifiée) N o de la demande : N o du reçu : N o du rapport : DEMANDE POUR LA RÉGLEMENTATION DU PLAN D IMPLANTATION Conformément à l article 41 de la Loi sur l aménagement du territoire, L.R.O. 1990, CHAPITRE P.

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 46-10 RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA PROTECTION DES BOIS DE LA M.R.C. DE LA VALLÉE-DU-RICHELIEU

RÈGLEMENT NUMÉRO 46-10 RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA PROTECTION DES BOIS DE LA M.R.C. DE LA VALLÉE-DU-RICHELIEU PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA VALLÉE-DU-RICHELIEU RÈGLEMENT NUMÉRO 46-10 RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA PROTECTION DES BOIS DE LA M.R.C. DE LA VALLÉE-DU-RICHELIEU CHAPITRE

Plus en détail

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés Restauration - Intervenants Lancer un projet de restauration d un monument classé : principaux intervenants Pour tous les monuments classés Le Ministre Le Ministre du Patrimoine définit et oriente la politique

Plus en détail

Règlement d attribution de logements communaux

Règlement d attribution de logements communaux Régie foncière de la Commune d Evere Page 1 de 7 Règlement d attribution de logements communaux Approuvé par le Conseil Communal d Evere en séance du 25. 04. 2013. Article 1 : Objet Le présent règlement

Plus en détail

FAQ. Suppression volontaire du code 207. Fedasil, Service Préparation de la Politique d'accueil >> août 2011. Thèmes:

FAQ. Suppression volontaire du code 207. Fedasil, Service Préparation de la Politique d'accueil >> août 2011. Thèmes: FAQ Suppression volontaire du code 207 Fedasil, Service Préparation de la Politique d'accueil >> août 2011 Thèmes: Conditions qui entre en ligne de compte? La demande Traitement de la demande Départ de

Plus en détail

Primes à la construction

Primes à la construction Primes à la construction INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété La prime à la construction est une aide financière, qui peut être obtenue auprès de la Région wallonne,

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

La présentation et la sélection des candidatures et des offres.

La présentation et la sélection des candidatures et des offres. La présentation et la sélection des candidatures et des offres. Les points essentiels à retenir : - Le principe est l ouverture de la consultation à tout candidat, dans la mesure où il présente les garanties

Plus en détail

Dossier Web Délivrance des permis et réglementation PEB

Dossier Web Délivrance des permis et réglementation PEB Dossier Web Délivrance des permis et réglementation PEB Définitions Pour mémoire, en Région wallonne, les exigences en matière de performance énergétique s appliquent pour les actes et travaux qui se rapportent

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France Demande de Permis de démolir N 13405*02 1/3 Vous pouvez utiliser ce formulaire si : Vous démolissez totalement ou partiellement un bâtiment protégé ou situé dans un secteur où a été institué le permis

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme L Assemblée nationale a adopté en sa séance du 25 juillet 1995 Le Président de la République Vu la décision n 19-HCC/D.3 du 18 août 1995,

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Journée e d échange technique (mise en place des SPANC) Alain Lafforgue Le Service Public d'assainissement Non Collectif (SPANC) Le cadre réglementaire... Loi sur l Eau du

Plus en détail

Prime pour le logement conventionné

Prime pour le logement conventionné Un toit décent pour chaque wallon, c est la priorité de votre Région. Or la Wallonie manque de logements locatifs. La Région wallonne a donc conçu la prime pour la création de logements conventionnés.

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

Aide à l emploi de la base de données PEB à l attention des agents communaux

Aide à l emploi de la base de données PEB à l attention des agents communaux PROCEDURES Mai 2015 1 26 Aide à l emploi de la base de données à l attention des agents communaux (mai 2015) Performance Energétique des Bâtiments PROCEDURES Mai 2015 2 26 SOMMAIRE 1. Introduction 4 2.

Plus en détail

Le plan communal d aménagement

Le plan communal d aménagement Le plan communal d aménagement Définition, objectifs et modalités d élaboration Urbanisme et développement territorial 2012-2013 Plan communal d aménagement - 1 Structure de l exposé DEFINITION ET CONTENU

Plus en détail

Schéma de Structure Communal

Schéma de Structure Communal Schéma de Structure Communal Définition et objectifs Le SSC est un document d orientation, de gestion et de programmation du développement de l ensemble du territoire communal. Territoire concerné Il concerne

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

Le permis de construire et les autres formalités

Le permis de construire et les autres formalités Cahier technique N 5 www.nancy.fr Autres cahiers disponibles : N 1 - Les enseignes dans la Ville N 2 - Les menuiseries et les vitrines dans la Ville N 3 - Le ravalement des façades dans la Ville N 4 -

Plus en détail

Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat

Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de Noblat Art. 1 er : Objet du règlement CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES L objet du présent règlement est de

Plus en détail

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme Présentation La réforme des autorisations d urbanisme 26 janvier 2007 1 UNE REFORME : - issue de l ordonnance du 8 décembre 2005 - applicable aux demandes d autorisation déposées après le 1er octobre 2007

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI

RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI Mai 2005 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...2 CHAPITRE I...4 DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES ET

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 13 Février 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme

Plus en détail

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. COMITÉ PERMANENT DES MINES ET DE L ENVIRONNEMENT... 1 3. LE PROCESSUS D APPROBATION...

Plus en détail

Procédure et implications pour les

Procédure et implications pour les AVCB - 26 novembre 2008 - Bruxelles Procédure et implications pour les services d Urbanisme d et Environnement Albert Goffart Directeur et Fonctionnaire DéléguD gué de l Administration l de l Aménagement

Plus en détail

Fiche U11 : PROCES VERBAUX

Fiche U11 : PROCES VERBAUX Guide de l'utilisateur Fiche U11 : PROCES VERBAUX Après vous être reporté à la Fiche U1.Prise en main rapide pour lancer votre logiciel, vous pouvez dès à présent enregistrer un nouveau dossier Procès-verbal.

Plus en détail

DROIT PUBLIC IMMOBILIER

DROIT PUBLIC IMMOBILIER P R E C I S I O N S U R L A D E F I N I T I O N D E L O T I S S E M E N T A P R O P O S D E L A R R E T R E N D U P A R L E C O N S E I L D E T A T L E 2 0 F E V R I E R 2 0 1 3, R E Q. N 3 4 5 7 2 8,

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 759 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 55 29 avril 2008 S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS Loi du

Plus en détail

Déclaration à la police

Déclaration à la police Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction. C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : quels sont mes droits? Que dois-je faire pour

Plus en détail

Les Ad AP Agenda d Accessibilité Programmée Dispositions réglementaires

Les Ad AP Agenda d Accessibilité Programmée Dispositions réglementaires Agenda d Accessibilité Programmée Dispositions réglementaires Définition de l Agenda d accessibilité Programmée L'échéance du 1er janvier 2015 pour la mise en accessibilité des ERP existants ne pouvant

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l application : Probité et des antécédents judiciaires Personne responsable de la direction des Services des ressources humaines Adoption

Plus en détail

COMMENT OBTENIR LA PRIME A LA REHABILITATION EN FAVEUR DES LOCATAIRES

COMMENT OBTENIR LA PRIME A LA REHABILITATION EN FAVEUR DES LOCATAIRES 1 MINISTERE DE LA REGION WALLONNE DIVISION DU LOGEMENT Rue des Brigades d Irlande, 1 5100 JAMBES 081/33.22.19 de 9 h 00 à 12 h 30 COMMENT OBTENIR LA PRIME A LA REHABILITATION EN FAVEUR DES LOCATAIRES Notice

Plus en détail

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre Article 1 er Champ d application Règlement d attribution 2015 Le présent règlement s'applique à tous les logements mis en location par l Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre, «LE RELAIS» au

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

REGLEMENT DU SERVICE ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Chapitre I : Dispositions générales Article 1 er : Objet du règlement L objet du présent règlement est de déterminer les relations entre les usagers du

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

TEXTE ADOPTE n o 218 «Petite loi» ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1998-1999 10 décembre 1998 PROPOSITION DE LOI tendant à renforcer le contrôle

Plus en détail

Prime(s) communale(s) «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi

Prime(s) communale(s) «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi Administration communale de Flémalle Prime(s) communale(s) «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES Article 1 On entend par : Demandeur : Toute personne physique qui

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel Commentaire Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014 Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel (Saisine d office du tribunal pour l ouverture de la procédure de liquidation judiciaire) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

LE PERMIS D ENVIRONNEMENT EN WALLONIE :

LE PERMIS D ENVIRONNEMENT EN WALLONIE : FICHE DE RÉACTION LOCALE 1 LE PERMIS D ENVIRONNEMENT EN WALLONIE : RÉUNIONS D INFORMATION PRÉALABLE, ENQUÊTES PUBLIQUES ET INFRACTIONS 1 LE PERMIS D ENVIRONNEMENT EN WALLONIE VOUS CONSTATEZ EN WALLONIE

Plus en détail

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 27 mai 2008 POUR QUE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS REMPLISSENT LEUR MISSION, L UFC-QUE CHOISIR PROPOSE ET AGIT Bien que l obligation légale de diagnostic

Plus en détail

Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley

Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley RÈGLEMENT SUR LES PERMIS RELATIFS AU CONTRÔLE DE L ÉROSION LORS DU REMANIEMENT DES SOLS SUR LES SITES DE CONSTRUCTION Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley OCTOBRE 2003 RÈGLEMENT

Plus en détail

AVIS CWEDD/13/AV.652 11/06/2013

AVIS CWEDD/13/AV.652 11/06/2013 AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.652 Avant-projet de décret transposant la Directive 2010/31/UE du Parlement européen et du Conseil sur la performance énergétique des bâtiments 1. DONNEES INTRODUCTIVES Demandeur

Plus en détail

Jurisprudence récente en matière d application des conventions internationales

Jurisprudence récente en matière d application des conventions internationales Jurisprudence récente en matière d application des conventions internationales Introduction Nous avons relevé trois domaines dans lesquels la jurisprudence s est affirmée récemment : - La charge de la

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA Commentaire Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014 Société Beverage and Restauration Organisation SA (Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d

Plus en détail

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées 1 sur 5 N o 4 5 septembre 2007 Rôle et pouvoirs des municipalités concernant l installation de fosses septiques À la suite d'investigations ayant porté sur certains systèmes d'assainissement des eaux usées

Plus en détail

A) Engagement du soumissionnaire. B) Agréation «Travaux publics»

A) Engagement du soumissionnaire. B) Agréation «Travaux publics» Engagement du soumissionnaire, agréation «Travaux publics», règles applicables à la sous-traitance, travailleurs indépendants, conditions de traitement des travailleurs, connaissance de la langue, modalités

Plus en détail

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1003418 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET 764 (2007-2008) N 1 764 (2007-2008) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 16 avril 2008 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant les articles 35 et 111 du Code wallon de l aménagement du territoire, de l urbanisme,

Plus en détail

Les acteurs & la réglementation

Les acteurs & la réglementation Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Les acteurs & la réglementation Liège, 29 avril 2010 Frédéric DOZOT Attaché Juriste Département de l Énergie et du Bâtiment durable Sommaire

Plus en détail