Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite."

Transcription

1 Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite. Un patron du CAC 40 gagne, en moyenne, 400 fois le smic. Si on imposait les plus-values des actionnaires, on pourrait financer la retraite pour tous avec un nombre d années de cotisation de 37,5 annuités. Des réformes, pourquoi? REPARTITION Ceux qui travaillent payent les pensions de ceux qui sont à la retraite : c est un système solidaire par répartition. En 2010, on aura 7 retraités pour 10 actifs, ce qui posera un problème de financement. Des réformes, comment? - augmenter les cotisations? - baisser les pensions? - diminuer le nombre des retraités, en reculant l âge effectif de départ en retraite?

2 Balladur et Fillon ont refusé de toucher aux cotisations, (c est-à-dire à la répartition des richesses produites entre capital et travail). Ils s en sont pris au montant des pensions et au nombre des retraités. Loi Balladur (1993) : LA RUPTURE La loi Balladur programme sur 10 ans un allongement progressif de la durée de cotisations pour les salariés du secteur privé. La durée de cotisation passe de 37,5 annuités à 40 annuités. 1. les pensions du secteur public sont épargnées : - le salaire de référence reste celui des 6 derniers mois (le meilleur) ; - le taux de remplacement reste fixé à 75% - la durée de carrière requise pour une pension complète reste fixée à 37,5 ans, - les pensions évoluent comme les salaires du secteur public. 2. Les pensions du secteur privé débutent un recul progressif On calcule la pension sur les 25 meilleures années au lieu des 10 dernières. Cette mesure a pout effet de baisser le montant de la pension perçue. La loi Fillon (2003) aggrave la loi Balladur La loi Fillon affiche 3 objectifs : 1. Appliquer les mêmes règles au public et au privé 2. Allonger le nombre d années de cotisations en fonction de l allongement de la durée de vie 3. Amener le montant moyen des pensions à 66% du salaire de référence, pour le public comme pour le privé. - La loi Fillon prévoit une durée de cotisation de 40 annuités pour le public comme pour le privé. Elle prévoit 41 annuités de cotisations en Un jeune qui s insère dans le monde du travail à 25 ans, devra cotiser jusqu à 66 ans pour atteindre ses 41 annuités. - Ceux qui ne pourront cotiser 41 annuités, verront leur pension amputer d une décote.de 1,25% par trimestre manquant à partir de La vie professionnelle des salariés, et notamment des femmes, est souvent entrecoupée de période de chômage. - La plupart des salariés qui partiront à la retraite, n auront pas cotisé le nombre d années requis. - Les lois Balladur et Fillon incitent massivement les futurs retraités à recourir à une solution individuelle, l épargne retraite.

3 - Il y aura ceux qui pourront épargner et ceux qui ne le pourront pas. Avec le risque pour les épargnants, comme ce fut le cas pour les salariés d Enron, aux USA, de voir leurs droits à pension s évanouir à la suite de malversations financières. En effet, la capitalisation transfère le risque sur le salarié. - Les lois Balladur et Fillon ajoutent donc un nouvel élément aux processus qui creusent les inégalités. - En creusant les inégalités, en appauvrissant les retraités, en favorisant les solutions individuelles les lois Balladur et Fillon contribuent à défaire le contrat social et la solidarité des générations. 2 Mesures compensatoires qui n en sont pas Le rachat des années d études est prévu. Mais, il est si coûteux que c en est dissuasif. 4 La loi Fillon n est pas financée On comptait récupérer des fonds sur les allocations familiales et sur l assurance chômage. Mais la France fait plus de bébés que prévu, et le chômage est loin d être éradiqué. 5. Le secteur public : future victime de la loi Fillon Pour l instant le salaire de référence demeure celui des 6 derniers mois. Si le salaire de référence était calculé sur les 25 meilleures années, la pension baisserait de 15%. - Régimes par points. Les retraites complémentaires (et la RAFP (retraite additionnelle de la fonction publique récemment créée) fonctionnent par points. Les cotisations versées apportent des points. Le montant de la future pension «complémentaire» dépendra du nombre de points acquis et de la valeur du point au moment de la liquidation de la pension. - On ne sait donc pas à l avance combien on touchera. C est un régime à «cotisations définies» et à «prestations non définies». Autrement dit, on sait ce qu on peut paie mais on ne sait pas ce qu on percevra. Le conseil d administration de la caisse peut faire baisser la valeur du point à tout moment pour équilibrer les recettes et dépenses. C est dire que c est un régime à gros risques. 6. La CGT solidaire - La retraite est un droit humain fondamental qui justifie le développement de mécanismes de redistribution. Tout doit être fait pour que la période de la retraite qui s allonge progressivement, ne soit pas à nouveau vécue comme un risque avec ses corollaires : inégalités, exclusions, pauvreté, qui feraient ainsi leur réapparition.

4 - La protection sociale ne peut être réservée aux seuls salariés ayant un emploi stable. Le syndicat défend les salariés qui ont acquis des droits, mais doit aussi prendre en compte la situation des millions de personnes qui ont été exclues, partiellement ou totalement, durablement ou temporairement du marché du travail et qui se trouvent renvoyées vers les systèmes d assistance. Il doit solidariser les jeunes qui connaissent des parcours professionnels heurtés, et les générations qui peuvent se prévaloir de carrières longues et complètes. - L idée de «report» ou de «salaire différé», analyse la retraite comme un élément du cycle de vie. La retraite prolonge le versement de la rémunération d activité. Le salarié a implicitement accepté une moindre rémunération immédiate de son travail en contrepartie de sa future retraite garantie par son employeur. C est la logique sur laquelle s appuient les régimes spéciaux de fonctionnaires et d agents publics. - La retraite doit demeurer une notion collective propre à la répartition, différente de la logique patrimoniale. 7. La CGT revendique Maintien de la répartition ; Réindexation des retraites sur les salaires via l évolution de la masse salariale. Abrogation des mesures Balladur de 1993 et de Fillon de Droit de partir à la retraite à 60 ans avec un taux de remplacement de 75% pour 37,5 annuités de cotisations. Prise en compte des périodes d inactivité, de temps partiel, de précarité. Prise en compte des périodes consacrées à l éducation des enfants Validation gratuite du temps de formation. Prise en compte de la pénibilité du travail : à la Mairie de Paris un égoutier meurt, en moyenne, 5 ans plus tôt qu un éboueur. Extension de la pension de réversion aux Pacsés ou concubins. 8 La CGT propose - Nous avons besoin de construire la retraite comme un «vrai salaire socialisé» dans un système institutionnel à nouveau stabilisé et prévisible. Une fois précisée la nature du système, si l on ne veut pas une stratégie du chacun pour soi, il faut mettre la garantie d un taux de remplacement au cœur du nouveau pacte intergénérationnel. Bien qu il s agisse d un indicateur instantané, il donne une mesure de la capacité d un régime à protéger ses affiliés d une chute de leur niveau de vie au moment du départ à la retraite. Il constituerait les bases d une gestion convergente et solidaire des différents régimes de retraite qui elle même pourrait se matérialiser institutionnellement dans une sorte de «maison commune de la retraite». C'est-à-dire une institution de «sécurité sociale» à part entière qui n effacerait pas l identité de chaque régime mais organiserait leurs solidarités autour d un certain nombre de principes communs. Cette institution nouvelle, fonctionnant sur la base d une représentation des assurés, garantirait la viabilité de notre système de retraite et gèrerait les règles de la

5 compensation entre régimes ainsi que la future politique de décaissement du Fonds de Réserve des Retraites. - Outre la garantie d un taux de remplacement, il s agirait d assurer la mise en œuvre d un certain nombre de principes communs : - une définition précise de la notion de «carrière complète» qui permette à un salarié d acquérir l ensemble des droits nécessaires avec un âge commun d ouverture des droits (60 ans) et la prise en compte des pénibilités au travail ; - une période de référence pour le salaire retenu pour le calcul des droits à la retraite dans les régimes de base, prenant en compte les meilleures années de salaires ou les dernières rémunérations pour le secteur public et la fonction publique. Si on allonge la durée de référence on baisse le niveau moyen du salaire pris en compte ; - une indexation de la base de référence sur le salaire moyen au moment de la liquidation. Il faut en effet actualiser la référence. Si l indexation se fait sur l évolution des salaires, le résultat sera favorable. Ce sera l inverse si l indexation s opère sur les prix ; - et conjointement, une indexation des pensions liquidées sur les salaires nets de cotisations pour la retraite. Pendant la durée de retraite la pension est désormais indexée sur les prix, ce qui garantit le pouvoir d achat mais entérine un décrochage par rapport à l évolution des salaires qui est généralement supérieure. Comment financer? - Le PIB va doubler d ici Il faudra transférer environ 6,5 points de PIB vers les retraites, c est-à-dire une hausse de 15 points des cotisations en 40 ans, soit 0,375 point par an, ce qui correspond à un quart des gains de productivité. N estce pas à la portée d un pays riche comme la France? - Depuis vingt-cinq ans, le rapport capital/travail s est considérablement détérioré : dix points de PIB sont passés directement de la poche des salariés aux actionnaires. Quand le pouvoir d achat des travailleurs stagne, les entreprises du CAC 40 affichent des profits record. Quant à l imposition du travail, elle était de 43,3% en 2001 contre 39,1% pour le capital. - L augmentation du nombre de retraités implique de leur consacrer une part plus grande des richesses créées dans notre pays. - Remise en cause des exonérations de cotisations sociales patronales et taxation des revenus financiers des entreprises Cela suppose de : 1. Rééquilibrer le rapport travail/capital au profit du travail 2. De faire contribuer tous les revenus non salariaux 3. De réformer l'assiette des cotisations en prenant en compte, par exemple, la valeur ajoutée des entreprises.

6 Se syndiquer à la CGT : c est un geste de liberté, c est choisir d intervenir efficacement pour faire entendre sa voix, c est aussi un droit statutaire et constitutionnel, c est un acte d espoir et de solidarité. Je souhaite : Prendre contact Me syndiquer Participer à une formation d accueil Nom Prénom Service. Tél..... Adresse Personnelle. Ce tract a été élaboré par les syndiqués. Il est distribué grâce aux cotisations syndicales

Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org

Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org SALARIES DU PRIVE Aujourd hui Réforme Fillon Commentaires DUREE DE COTISATION 40 années de cotisations

Plus en détail

Propositions et revendications

Propositions et revendications Propositions et revendications Débattons Parlons d équité ou de justice sociale 2 Parlons d équité L âge d entrée dans la vie active recule Allongement des études ou de la formation Les débuts de la vie

Plus en détail

RETRAITES : ETAT DES LIEUX

RETRAITES : ETAT DES LIEUX RETRAITES : ETAT DES LIEUX IMPACT DES REFORMES LIBERALES LES ALTERNATIVES POUR DES RETRAITES SOLIDAIRES 1 Les retraites par répartition Principe : Une partie de la richesse produite par les travailleurs

Plus en détail

CAMPAGNE RETRAITE 2004

CAMPAGNE RETRAITE 2004 CAMPAGNE RETRAITE 2004 «La CGT toujours avec vous» sur le dossier revendicatif de la Retraite Nouveau logo pour marquer une nouvelle étape de notre campagne Retraite commencée il y a 3 ans Toujours avec

Plus en détail

PRÉPARONS NOTRE RETRAITE

PRÉPARONS NOTRE RETRAITE S O L L L A I C I T E B D E G A L I T E R R T I E T E Trimestriel numéro 14 Juin 2008 Prix : 0,15 DISPENSE DE TIMBRAGE GUERET CTC PRESSE URGENTE DISTRIBUÉE PAR LA POSTE DÉPOSÉ LE 30/06/08 Sommaire Page

Plus en détail

Retraites. Quelle réforme voulons-nous?

Retraites. Quelle réforme voulons-nous? Retraites Quelle réforme voulons-nous? Les retraites, comment ça marche? Deux principes: Obligation: tout le monde cotise pour bénéficier d une retraite de base Répartition: les cotisations des actifs

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE RESOLUTION N 3

NOTE TECHNIQUE RESOLUTION N 3 NOTE TECHNIQUE RESOLUTION N 3 Suite à l examen des amendements par les Conseils nationaux d octobre et de novembre, 8 sujets de débats ont été dégagés sur la résolution n 3 1 er débat (paragraphe 1.16)

Plus en détail

Réforme des retraites Faites les bons choix Décembre 2010 Objectifs de l interventionl 1 Bâtir une stratégie retraite cohérente 2 La réforme des retraites Les sommes en jeu, Le déficit annoncés Analyse

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 Sans revenir sur les enjeux de la réforme territoriale déjà évoqués par un certain nombre

Plus en détail

Retraites Argumentaire n 1

Retraites Argumentaire n 1 du Travail FORCE OUVRIERE Confédération Générale Retraites Argumentaire n 1 Sommaire Systèmes actuels Code des pensions civiles et militaires Régime général Ce que l on nous propose Retraite par points

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

La Réforme des retraites 2013

La Réforme des retraites 2013 Validée le 16/01/2014 par le Conseil Constitutionnel (52 articles) Forum ACS Bull du 03 avril 2014 Sommaire Le contexte Les nouvelles dispositions Les mesures de simplification Les mesures de pilotage

Plus en détail

La protection sociale dans la tourmente : les retraites

La protection sociale dans la tourmente : les retraites La protection sociale dans la tourmente : les retraites Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr Ce diaporama complète celui qui est à : http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/sante/diapo-financement.pdf

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Revendications de congrès CFDT

Revendications de congrès CFDT PARIS - UPSM Jeudi 17 Octobre 2013 Revendications de congrès CFDT «Refondation de la répartition» congrès de Lille, «Réforme globale des retraites» congrès de Nantes, ou «Harmonisation et consolidation

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org Protection sociale des salariés et non salariés www.creassur.org La Retraite dans l Entreprise Robert Jeanneret Responsable Prévoyance Gras Savoye S.A. L environnement de la retraite Constat L évolution

Plus en détail

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Dossier de presse 6 juin 2014 Une poursuite de la réduction du déficit

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Table des matières Préambule........................................................ 7 Présentation......................................................

Plus en détail

SIX ARGUMENTS CONTRE L ALLONGEMENT DE LA DUREE DE COTISATION

SIX ARGUMENTS CONTRE L ALLONGEMENT DE LA DUREE DE COTISATION SIX ARGUMENTS CONTRE L ALLONGEMENT DE LA DUREE DE COTISATION La durée de cotisation requise pour avoir une retraite à taux plein est passée de 37,5 ans pour les générations nées avant 1934 à 41,5 ans pour

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante?

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Introduction : Les chômeurs se sont les personnes qui n ont pas d emploi et qui en recherchent un. Nous avons vu que

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013 RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS Analyse et recommandations 18 avril 2013 Un rapport de concertation, de réflexion et d audace 7 experts 18 mois de travail 22 groupes

Plus en détail

CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE?

CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE? CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE? Analyse du sujet Type de sujet Dissertation Question de synthèse Contexte historique Contexte géographique Consigne Cœur

Plus en détail

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS 36 Ave Charles de Gaulle 92200-NEUILLY SUR SEINE tel 01 47 45 08 13 Courriel : maretraite@sauvant.org - www.sauvant.org 1 QUI SONT LES AFFILIÉ(E)S

Plus en détail

Notre système légal de pensions est confronté

Notre système légal de pensions est confronté [PENSIONS] Pensions: QUELLES SOLUTIONS? Le système légal de nos pensions pose assurément problème... Est-il encore viable à long terme? Quel constat tire-t-on actuellement? Quelles sont les solutions envisageables?

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.15 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 Banque de France 1.

Plus en détail

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire?

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire? DOCUMENT 1 : Le système de français : Le système de par répartition Ce système de est fondé sur l existence d une solidarité intergénérationnelle. A chaque période, les pensions de reçues par les retraités

Plus en détail

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes 23 OCTOBRE 2011 FICHE THEMATIQUE: ASSURANCE VIEILLESSE ET SURVIVANTS avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes Le nombre croissant de retraités va placer l AVS face à un défi de taille

Plus en détail

Guide pratique. Retraite 83. pour les salariés de la Sacem. Contrat de retraite à cotisations définies. à lire et à conserver

Guide pratique. Retraite 83. pour les salariés de la Sacem. Contrat de retraite à cotisations définies. à lire et à conserver Guide pratique pour les salariés de la Sacem Contrat de retraite à cotisations définies Retraite 83 à lire et à conserver Présentation du contrat à cotisations définies - Retraite 83 Vous êtes salarié

Plus en détail

Retraites Argumentaire n 1

Retraites Argumentaire n 1 Confédération Générale du Travail FORCE OUVRIERE SECTION DES LANDES Maison des syndicats 97 Place de la Caserne Bosquet BP 217 40004 Mt de Marsan cedex Tél. 05 58 46 23 23 / 06 71 62 83 10 Fax. 05 58 06

Plus en détail

Retraites par points ou comptes notionnels. De quoi s agit-il?

Retraites par points ou comptes notionnels. De quoi s agit-il? Dossiers & Documents N 05, novembre 2009 Retraites par points ou comptes notionnels. De quoi s agit-il? L année 2010 sera aussi une année «retraites». L UNSA s en saisit et, dans le cadre de l UNSA, la

Plus en détail

Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales

Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales Michel Didier et Michel Martinez 1. Les dépenses de Sécurité sociale à caractère universel (maladie, famille)

Plus en détail

Résolution protection sociale Adoptée par le 4 ième congrès fédéral SUD Protection Sociale 23 et 24 mai 2012

Résolution protection sociale Adoptée par le 4 ième congrès fédéral SUD Protection Sociale 23 et 24 mai 2012 Résolution protection sociale Adoptée par le 4 ième congrès fédéral SUD Protection Sociale 23 et 24 mai 2012 De par son champ de syndicalisation, notre fédération est au cœur de la Protection sociale.

Plus en détail

Les effets de la neutralisation de l Assurance Vieillesse des Parents au Foyer sur les montants de pensions du Régime Général

Les effets de la neutralisation de l Assurance Vieillesse des Parents au Foyer sur les montants de pensions du Régime Général CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 février 2008 à 9 h 30 «Evaluation du montant des droits familiaux» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les effets de la neutralisation

Plus en détail

Projet de loi de réforme des retraites Les avancées au Sénat

Projet de loi de réforme des retraites Les avancées au Sénat Projet de loi de réforme des retraites Les avancées au Sénat Le projet de loi de réforme des retraites a été adopté par le Parlement le 27 octobre 2010, après examen par l Assemblée Nationale, le Sénat

Plus en détail

Pensions: idées pour une réforme réussie

Pensions: idées pour une réforme réussie Pensions: idées pour une réforme réussie Jean Hindriks Les constats Un système sous haute tension Notre système de pension subit une triple pression : démographique, sociale et budgétaire. Entre 1967 et

Plus en détail

Le projet de loi article par article

Le projet de loi article par article Le projet de loi article par article L article 1er prévoit la mise en place d un Comité de pilotage des organismes de retraite. Sa mission est de s assurer de la pérennité financière des régimes, de l

Plus en détail

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Présenté conjointement par le Réseau FADOQ et la Fédération des Associations de Retraités du Québec (FARQ) devant la Commission de l économie et du

Plus en détail

LES ENJEUX. Dossier spécial retraites (2) SYNDICAT NATIONAL

LES ENJEUX. Dossier spécial retraites (2) SYNDICAT NATIONAL FO SYNDICAT NATIONAL DES MAGISTRATS Dossier spécial retraites (2) LES ENJEUX Eric Woerth, ministre du budget, a engagé, le 12 avril 2010, la concertation sur la réforme des retraites. Après avoir reçu

Plus en détail

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Hongrie Hongrie : le système de retraite en 212 Le système de retraite hongrois est un système par répartition obligatoire, uniforme, à prestations définies, composé d une pension publique liée aux revenus

Plus en détail

Pour la CGT, la bataille continue pour obtenir des négociations permettant d assurer une retraite solidaire par répartition, décente.

Pour la CGT, la bataille continue pour obtenir des négociations permettant d assurer une retraite solidaire par répartition, décente. Attaque du droit des femmes La réforme des retraites supprime définitivement, et de façon brutale, le départ anticipé «parent de 3 enfants et 15 ans de services» pour les fonctionnaires. Page 1 : EDITO

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

DE LA RÉFORME FILLON-BALLADUR ET POUR L OUVERTURE DE NOUVELLES NÉGOCIATIONS FICHE 1 - MINIMUM DE PENSION : UNE OPERATION GROSSIERE DE DESINFORMATION

DE LA RÉFORME FILLON-BALLADUR ET POUR L OUVERTURE DE NOUVELLES NÉGOCIATIONS FICHE 1 - MINIMUM DE PENSION : UNE OPERATION GROSSIERE DE DESINFORMATION 12 ARGUMENTS POUR LE REJET DE LA RÉFORME FILLON-BALLADUR ET POUR L OUVERTURE DE NOUVELLES NÉGOCIATIONS 30 MAI 2003 INTRODUCTION : EN APPUI A LA MOBILISATION FICHE 1 - MINIMUM DE PENSION : UNE OPERATION

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Et si je préparais...... ma retraite?

Et si je préparais...... ma retraite? Et si je préparais...... ma retraite? l enseignant supplément n 191 décembre 2015 Demain, ma retraite Adhérent, vous pouvez bénéficier d une aide spécifique et d une estimation de votre pension (p.8).

Plus en détail

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014 RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet Atelier AG du 10.07.2014 Direction opérations commerciales- FG- 18.04.2014 PRESENTATION GROUPE Direction opérations

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés SUR LA PROTECTION SOCIALE

ÉDITO. Regards croisés SUR LA PROTECTION SOCIALE Regards croisés SUR LA PROTECTION SOCIALE N 42-15 décembre 2013 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Face à la bronca suscitée par certaines mesures, notamment celles

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

La poursuite des réformes à la Banque de France

La poursuite des réformes à la Banque de France LA POURSUITE DES RÉFORMES A LA BANQUE DE FRANCE 191 La poursuite des réformes à la Banque de France Dans le rapport public annuel pour 2007, la Cour avait examiné les suites données à son rapport public

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans.

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans. Pour atteindre 43 ans en 2035 : augmentation des cotisations sociales création d un compte personnel de prévention de la pénibilité corrections de certaines injustices concernant notamment la situation

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Les partenaires sociaux ont abouti dans la nuit du 21 au 22 mars à un accord national interprofessionnel relatif

Plus en détail

La Retraite des Médecins Hospitaliers

La Retraite des Médecins Hospitaliers La Retraite des Médecins Hospitaliers régime obligatoire (niveau 1) = régime général de la Sécurité sociale régime obligatoire (niveau 2) = retraite complémentaire IRCANTEC régime optionnel «surcomplémentaire»

Plus en détail

PROJET DE LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES BILAN DE L EXAMEN PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

PROJET DE LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES BILAN DE L EXAMEN PAR L ASSEMBLEE NATIONALE 17 septembre 2010 PROJET DE LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES BILAN DE L EXAMEN PAR L ASSEMBLEE NATIONALE L Assemblée nationale a achevé l examen des articles du projet de loi portant réforme des retraites

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 POSITION DE LA CES Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 1. Le 16 février 2012 la Commission a publié son Livre Blanc sur

Plus en détail

L assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) CNAV, Direction de la prospective et de la coordination des études DPCE 2007-015 1 er mars 2007

L assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) CNAV, Direction de la prospective et de la coordination des études DPCE 2007-015 1 er mars 2007 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 mars 2007 à 9 h 30 «Eléments de constat sur les droits conjugaux et familiaux en France et à l étranger, analyse juridique du principe d égalité

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Renforcer l UNSA Retraités. Retraités. Spécial Congrès UNSA Retraités

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Renforcer l UNSA Retraités. Retraités. Spécial Congrès UNSA Retraités UNSA RETRAITÉS INFOS Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA N 35 - Mars 2015 Renforcer l UNSA Les 2 et 3 février derniers une centaine de militants de l UNSA-, représentants l ensemble du

Plus en détail

SOCIAL QUIZ «MAItrISeZ vous votre protection SOCIALe?»

SOCIAL QUIZ «MAItrISeZ vous votre protection SOCIALe?» SOCIAL QUIZ «Maitrisez vous votre protection sociale?» 2 3 APPLICATION TABLETTE À DESTINATION DES EXPERTS-COMPTABLES AG2R LA MONDIALE lance l application Social Quiz pour tablette «Maitrisez-vous votre

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers Janvier 2015 Numéro 8 INOV COURTAGE 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers 360 COURTAGE ont le plaisir de vous adresser le 8ème numéro d Après une année

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Août 2008 (Rédigé le 29 août 2008) Bonjour à toutes et à tous. La loi 2002-2 a prévu que tous les établissements sociaux

Plus en détail

COMPRENDRE LA RETRAITE POUR MIEUX LA PILOTER

COMPRENDRE LA RETRAITE POUR MIEUX LA PILOTER COMPRENDRE LA RETRAITE POUR MIEUX LA PILOTER TOME 1 Mis à jour en décembre 2013 Document à caractère publicitaire POURQUOI UN GUIDE SUR LA RETRAITE? SOMMAIRE Aujourd hui, vous vous posez de nombreuses

Plus en détail

«Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)»

«Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)» Initiative populaire fédérale «Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)» Argumentaire L impôt sur la succession freine la concentration

Plus en détail

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC Retraite Instaurer un bouclier retraite Permettre le cumul emploi et retraite de réversion Valider les droits à retraite, les années d études et les stages des jeunes générations 46 Pacte social de la

Plus en détail

Lettre de l n 237 RÉFORME DES RETRAITES : TOUT MISER SUR L ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE COTISATION? Observations et diagnostics économiques

Lettre de l n 237 RÉFORME DES RETRAITES : TOUT MISER SUR L ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE COTISATION? Observations et diagnostics économiques Lettre de l n 237 Observations et diagnostics économiques Vendredi 23 mai 2003 RÉFORME DES RETRAITES : TOUT MISER SUR L ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE COTISATION? Gérard CORNILLEAU et Henri STERDYNIAK L évolution

Plus en détail

14.088 e Prévoyance vieillesse 2020. Réforme. La réforme après les décisions de la CSSS-E. 1 Résumé des décisions de la CSSS-E

14.088 e Prévoyance vieillesse 2020. Réforme. La réforme après les décisions de la CSSS-E. 1 Résumé des décisions de la CSSS-E 14.088 e Prévoyance vieillesse 2020. Réforme La réforme après les décisions de la CSSS-E 1 Résumé des décisions de la CSSS-E La CSSS-E soutient le concept du Conseil fédéral relatif à une réforme globale

Plus en détail

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Fiche pratique ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Boite à outils - Juridique Cette note a pour objet de présenter le contrat à durée indéterminée intérimaire. Pour rappel, l article 4 de

Plus en détail

Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013

Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013 Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013 1 Une politique salariale désastreuse : La baisse du point d'indice Le traitement des agents

Plus en détail

Une réforme juste : rendre le système plus juste pour ceux qui en ont besoin

Une réforme juste : rendre le système plus juste pour ceux qui en ont besoin Une réforme structurante et durable : assurer les retraites des générations futures Une réforme équilibrée : garantir des efforts partagés par tous Une réforme juste : rendre le système plus juste pour

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 -> Loi de financement Sécurité sociale 2013, Loi de finances 2013, 3ème Loi de finances rectificative 2012 Réunion CCI de Grenoble, Le 17 janvier 2017 ELARGISSEMENT DE

Plus en détail

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Final Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Conseil des normes actuarielles Janvier 2011 Révisé en octobre 2011 Document 211001

Plus en détail

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)?

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Colloque du Conseil du Patronat du Québec sur l état des régimes de retraite 12 juin 2012 Michel St-Germain Mercer Les grands

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes.

Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes. Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes. Le 21 mars 1804, Napoléon Ier instaure le Code civil dont l'article 1781 édicte qu'en cas de litige sur le salaire, la parole

Plus en détail

Les éclairages de l UD CFDT du Rhône sécurisation des parcours professionnels Les VERTS PS UDF UMP FN

Les éclairages de l UD CFDT du Rhône sécurisation des parcours professionnels Les VERTS PS UDF UMP FN objectif emploi pleine activité 5% de chômage en 2012 avec durée divisée par 2 principe de pour une conversion par l investissement et relance base écologique de pouvoir d achat l économie et une un nouveau

Plus en détail

UN RECUL IMPORTANT UD CGT AIN 2011 1

UN RECUL IMPORTANT UD CGT AIN 2011 1 UN RECUL IMPORTANT UD CGT AIN 2011 1 Allongement de la durée de cotisation des fonctionnaires de 37 ans ½ à 40 ans puis 41 ans Mise en place de la décote en 2006 : amputation de la pension pour chaque

Plus en détail

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017.

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017. Les nouveaux taux de conversion s appliquent à compter de janvier 2017. Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquemment posées et vous découvrirez les conséquences des modifications sur les prestations

Plus en détail

Sommaire L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? L externalisation de

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC)

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) 1 / 12 s et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) Mots-clés Prestation de sortie / réponse Une prestation de sortie figure sur l attestation de prestations. Cette prestation

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 La retraite du régime général 164 trimestres requis pour une retraite au taux plein en

Plus en détail

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES CAISSE D ASSURANCE VIEILLESSE DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 Afin

Plus en détail