Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports"

Transcription

1 Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports I. L Objet du document... 2 II. Les finalités du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports... 2 III. Les objectifs de la loi IV. Les étapes clés de la rédaction du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports 3 1. Le lancement La concertation L état des lieux Les dérogations Les préconisations La finalisation du schéma directeur Le suivi du schéma directeur La communication La procédure de dépôt de plainte

2 I. L Objet du document Sensible à la complexité de la rédaction et de la mise en œuvre du Schéma directeur d Accessibilité des Transports, Navocap souhaite apporter une assistance aux autorités organisatrices dans leur démarche. Pour ce faire nous avons édité ce document à vocation de guide pratique. Celui-ci fait ressortir les points essentiels de la rédaction et de la mise en œuvre du Schéma directeur d Accessibilité des Transports. II. Les finalités du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées» oblige les Autorités Organisatrices de Transport (AOT) à établir un Schéma Directeur d Accessibilité des services de transport. Ce schéma présente tout d abord le diagnostic de l accessibilité du réseau et met en évidence les éléments du service de transport non accessibles puis fixe la programmation de la mise en accessibilité des services de transport et définit les modalités de l accessibilité des différents types de transport met en place une procédure de dépôt de plainte en matière d obstacle à la libre circulation des personnes à mobilité réduite. Ce schéma directeur doit être élaboré au plus tard trois ans après la loi, soit avant le 12 février L autorité organisatrice doit obligatoirement élaborer le schéma directeur en concertation avec la commission d accessibilité et les associations représentatives de personnes handicapées. 2

3 III. Les objectifs de la loi. Dans un délai de dix ans à compter de la date de publication de la présente loi, les services de transports collectifs devront être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite, soit au plus tard le 12 février Volonté de traiter l intégralité de la chaîne de déplacement. La conception et les équipements du matériel roulant doivent permettre à toutes les personnes en situation de handicap de se déplacer. La notion de handicap est élargie aux personnes à mobilité réduite (malentendant, malvoyant, troubles psychiques) ou souffrant d un handicap même temporaire (lourd bagage, femmes enceintes etc.) Obligation de résultat pour tous les services de transport publics En cas d impossibilité technique avérée de mise en accessibilité de réseaux existants, des moyens de transport de substitution adaptés aux besoins des personnes à mobilité réduite doivent être mis à leur disposition. Ils sont organisés et financés par l autorité organisatrice de transport normalement compétente dans un délai de trois ans, soit avant le 12 février IV. Les étapes clés de la rédaction du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports 1. Le lancement L accessibilité concerne l ensemble de la chaîne de déplacement (véhicules, organisation du voyage, accès aux arrêts, arrêts, points intermodaux) Comment lancer et piloter un SDA? Organiser une réunion de présentation des obligations. L AOT peut faire appel à un cabinet d assistance à maitrise d ouvrage. Nommer un comité de pilotage du schéma d accessibilité interne à l AOT. Organiser la concertation obligatoire entre le comité de pilotage et les usagers et les associations de personnes handicapées. 2. La concertation Obligation de créer une commission d accessibilité pour organiser la concertation avec toutes les AO du territoire, les usagers, les associations et les opérateurs de transports. Dédier l un des sous groupes aux transports publics. S assurer de la cohérence avec les plans de déplacements urbains 3

4 3. L état des lieux Cela concerne la chaîne du déplacement, les gares et les emplacements d arrêts de véhicules de transport collectif, le matériel roulant. Dresser un état des lieux de l ensemble des services concernés. Faire un relevé complet des infrastructures, des locaux, des équipements avec les éléments qui permettent d en apprécier l accessibilité. L accessibilité des véhicules est analysée au regard du décret du 9 février 2006 et de l arrêté du 3 mai Dresser un état des lieux de la tarification et de l offre spécifiques aux personnes handicapées. Faire ressortir les opportunités pour asseoir ses choix, par exemple un programme de renouvellement de matériels, d équipements. Evaluer les besoins en segmentant la population par catégorie et faire ressortir les attentes de chaque public. 4. Les dérogations Rappel de la loi du 11 février 2005 En cas d impossibilité technique avérée de mise en accessibilité de réseaux existants, des moyens de transport adaptés aux besoins des personnes handicapées ou à mobilité réduite doivent être mis à leur disposition. Ils sont organisés et financés par l autorité organisatrice de transport normalement compétente dans un délai de trois ans. Le coût du transport de substitution pour les usagers handicapés ne doit pas être supérieur au coût du transport public existant. Les dérogations sont liées à la réalité des installations, aux cas d impossibilité techniques et à la disproportion entre les moyens et les résultats. Les cas de dérogation sont décrits précisément dans l état des lieux. Elles concernent essentiellement les déficiences motrices et n entrainent pas de dérogation pour les autres déficiences. L impossibilité technique n est jamais définitive. Aucune impossibilité technique ne peut être validée concernant tout nouveau matériel roulant et les services de communication en ligne (site web) Les dérogations sont très encadrées et doivent être validées par le préfet et ses services. 4

5 5. Les préconisations Ce sont les solutions de nature technique ou organisationnelle qui permettent de supprimer un obstacle à l inaccessibilité d un élément de service de transport (ERP, point d arrêt ou véhicule). Le niveau de détail doit permettre de définir sa faisabilité et de l évaluer financièrement, sans préciser le dossier d exécution. Les préconisations définissent les différents scénarii de mise en accessibilité pour mettre en œuvre le service au cours des exercices avant On peut par exemple procéder par ligne ou par territoire. Il est recommandé de dresser un inventaire exhaustif des préconisations en incluant les dérogations et les compensations. 6. La finalisation du schéma directeur. C est l AOT, qui sur proposition du Comité de pilotage du SDA et après concertation avec la commission communale ou intercommunale d accessibilité qui choisi le scénario de mise en accessibilité du service de transport retenu dans le cadre du SDA. Le scénario est choisi à l issu d une délibération du conseil exécutif de l AOT et soumis à la commission communale ou intercommunale à l accessibilité. Il constitue un des volets du schéma des transports, Il vaut diagnostic pour l application de l article R du code de la construction et de l habitation, Il constate les impossibilités techniques avérées et définit les services de substitution à mettre en place, Il définit les modalités de la mise en accessibilité des services de transport collectif, Il établit la programmation des investissements à réaliser et des mesures d organisation à mettre en œuvre, Il prévoit les conditions de sa mise à jour et de son évolution Les préconisations relatives aux équipements (information, billettique, etc.) doivent détailler les spécifications et les prescriptions concernant chaque action et définir les responsables de leur mise en œuvre. Elles doivent également intégrer les actions nécessaires à la maintenance et à l entretien des biens concernés. 5

6 7. Le suivi du schéma directeur. Selon la directive du 13 avril 2006, le SDA doit être élaboré avant le 12 février Les services de substitution doivent être mis en place dans un délai de 3 ans à partir de l obtention de la dérogation. Tout matériel roulant acquis lors d un renouvellement de matériel ou à l occasion de l extension des réseaux de transports publics réguliers et à la demande doit être accessible aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Le comité de pilotage du SDA a pour vocation de piloter la construction et l exécution du SDA. La commission communale ou intercommunale d accessibilité dresse un bilan annuel d accessibilité. La connaissance statistique, l évaluation de la performance et de la satisfaction vont permettre de dresser un bilan du dispositif, d en diagnostiquer les faiblesses et d y apporter les corrections et les adaptations nécessaires, de le faire évoluer en conséquence. 8. La communication L article 47 de la loi du 11 février 2005 prévoit la mise en accessibilité des services de communication publique relevant de l État, des collectivités territoriales et des établissements publics en dépendant, pour les personnes handicapées. Dans la pratique, les services d information en lignes (site internet) relatifs aux services de transport doivent être rendus accessibles dans le cas d évolutions et d améliorations importantes sur le site. Il est possible de créer en ligne une rubrique consacrée à l accessibilité du service de transport pour les personnes handicapées. Il convient d associer la direction de la communication de l AOT à l élaboration du SDA. Elle pourra ainsi informer les usagers sur l avancement du SDA et préconisations. sur la mise en œuvre des 9. La procédure de dépôt de plainte La loi de février exige que la procédure de plainte soit mise en place au plus tard le 12 février Cela permet de rassurer les usagers sur la volonté de l AOT de respecter la réglementation. IL est recommandé d ouvrir un registre dépôt de plainte dans les points de vente, dans les points d information et sur le site en ligne. Il est conseillé de suivre l évolution des plaintes déposées à l aide d indicateurs préalablement définis. 6

Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées

Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées Accessibilité de la voirie et des services de transport aux personnes handicapées Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Plus en détail

LA LOI HANDICAP LE DISPOSITIF MIS EN PLACE

LA LOI HANDICAP LE DISPOSITIF MIS EN PLACE LA LOI HANDICAP La loi 2005,102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, fixe le principe d'une accessibilité généralisée,

Plus en détail

LES 4 PILIERS DE LA LOI

LES 4 PILIERS DE LA LOI ACCESSIBILITE QUESTIONS / REPONSES Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées La loi a pour ambition de changer le regard

Plus en détail

L accessibilité pour les personnes en situation de handicap aux spectacles

L accessibilité pour les personnes en situation de handicap aux spectacles ENJEUX et OBJECTIFS de la loi 2005-102 du 11 février 2005 «Egalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées L accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Plus en détail

Dérogations Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque

Dérogations Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque Direction Départementale des Territoires s Texte sur la 1ère diapo à mettre à jour dans le masque SOMMAIRE 3 s à l'accessibilité du cadre bâti s à l'accessibilité de la voirie et aux espaces publics s

Plus en détail

La planification des déplacements: oùen sommes nous?

La planification des déplacements: oùen sommes nous? C:\Users\l.ristori-marin\Documen... logo allongé cmjn.jpg La planification des déplacements: oùen sommes nous? La déclinaison de la loi accessibilité dans les PDU 1 Fondements législatifs En France: 5

Plus en détail

Lorient le 11 octobre 2012

Lorient le 11 octobre 2012 ENJEUX et OBJECTIFS de la loi 2005-102 du 11 février 2005 «Egalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées Lorient le 11 octobre 2012 Présentation DDTM du Morbihan

Plus en détail

DOSSIER DES PARTICIPANTS

DOSSIER DES PARTICIPANTS Le 10 novembre 2010 14h00 Lycée agricole "Le valentin" DOSSIER DES PARTICIPANTS Les journées territoriales de l'accessibilité L'accessibilité La concertation privilégiée Le rôle de la DDT en matière d'accessibilité

Plus en détail

L accessibilité de la chaîne du déplacement

L accessibilité de la chaîne du déplacement L accessibilité de la chaîne du déplacement Comment progresser? Maryvonne Dejeammes 1 Quatre idées force de la loi du 12 février 2005 Prise en compte de tous les handicaps La chaîne du déplacement La concertation

Plus en détail

Guide de l achat public

Guide de l achat public Guide de l achat public Accessibilité des personnes handicapées Rôle du maître d ouvrage et réalisation d un diagnostic Groupe de travail Accessibilité GEM-Ascenseurs Juillet 2009 OBJET DU PRÉSENT GUIDE

Plus en détail

Voirie et espaces publics

Voirie et espaces publics PREFET DE L'ALLIER 51, Boulevard Saint-Exupéry CS 30110-03403 YZEURE Cedex Site internet : http://www.allier.gouv.fr Téléphone 04 70 48 79 79 Télécopie 04 70 48 79 01 horaires d ouverture : 8h30-12h00

Plus en détail

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés Intervention 25 novembre 2014 Annie LE HOUEROU Proposition de loi visant à faciliter le stationnement des personnes en situation de handicap titulaires de la carte de stationnement Madame la Présidente

Plus en détail

L ACCESSIBILITE ET CONCERTATION AU CŒUR DU RESEAU DE BUS VIVACITE

L ACCESSIBILITE ET CONCERTATION AU CŒUR DU RESEAU DE BUS VIVACITE Service Transports et Déplacements L ACCESSIBILITE ET CONCERTATION AU CŒUR DU RESEAU DE BUS VIVACITE Communauté d agglomération de l auxerrois 1 Un objectif affirmé L objectif de la offrir un réseau accessible

Plus en détail

REUNION DE LA COMMISSION INTERCOMMUNALE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES (CIAPH) EN DATE DU 13 NOVEMBRE 2009 *** ORDRE DU JOUR ***

REUNION DE LA COMMISSION INTERCOMMUNALE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES (CIAPH) EN DATE DU 13 NOVEMBRE 2009 *** ORDRE DU JOUR *** REUNION DE LA COMMISSION INTERCOMMUNALE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES (CIAPH) EN DATE DU 13 NOVEMBRE 2009 *** ORDRE DU JOUR *** 1/Un point juridique sur la CIAPH. 2/Questions éventuelles sur

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Accessibilité des ERP existants : le diagnostic. Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité»

Accessibilité des ERP existants : le diagnostic. Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité» Accessibilité des ERP existants : le diagnostic Michel JANODY CETE de Lyon / DVT / Pôle de compétence «accessibilité» I- Une loi pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées La loi n

Plus en détail

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi Les obligations issues de la loi du 11 février 2005 L accessibilité L emploi La loi Handicap L obligation d accessibilité 2 Qui est concerné? 1 Européen sur 10 est en situation de Handicap 1 Européen sur

Plus en détail

Valérie Létard, Secrétaire d Etat à la Solidarité DOSSIER DE PRESSE

Valérie Létard, Secrétaire d Etat à la Solidarité DOSSIER DE PRESSE Valérie Létard, Secrétaire d Etat à la Solidarité DOSSIER DE PRESSE Le gouvernement remet un rapport au Parlement sur la mise en œuvre de la politique du handicap, 4 ans après le vote de la loi du 11 février

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION

ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION ACCESSIBILITÉ INTERVENTION D ESTELLE ROUQUET CHEF DU SERVICE SÉCURITÉ RISQUES ÉNERGIE CONSTRUCTION Direction Départementale des Territoires de la Lozère, 04 avenue de la gare BP132, 48005 Mende cedex Tel

Plus en détail

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE MAIRIE DE BEAUFORT À l attention de Monsieur LE MAIRE RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES EGLISE DATE : 05 DECEMBRE 2012 INDICE 02 PAGE : 2/13 MANDATAIRE : CABINET JEAN-MICHEL SIMON 7&9 chemin

Plus en détail

Avis du Défenseur des droits n 13-01. Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ;

Avis du Défenseur des droits n 13-01. Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Avis du Défenseur des droits n 13-01 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Plus en détail

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Restitution des diagnostics Le 10 septembre 2015 www.a2ch.fr A2CH Bureau d études en accessibilité handicapés du cadre bâti et de la voirie

Plus en détail

Atelier technique participatif du jeudi 13 novembre 2014 à Nantes «Planification stratégique de la mise en accessibilité de la chaîne du déplacement»

Atelier technique participatif du jeudi 13 novembre 2014 à Nantes «Planification stratégique de la mise en accessibilité de la chaîne du déplacement» Réseau national des correspondants accessibilité des villes inclusives Atelier technique participatif du jeudi 13 novembre 2014 à Nantes «Planification stratégique de la mise en accessibilité de la chaîne

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITÉ DES SERVICES FERROVIAIRES NATIONAUX

SCHÉMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITÉ DES SERVICES FERROVIAIRES NATIONAUX SCHÉMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITÉ DES SERVICES FERROVIAIRES NATIONAUX 1 SOMMAIRE I. LA POLITIQUE ACCESSIBILITÉ DE LA SNCF...4 II. I - LA STRATEGIE DE LA SNCF... 4 II - UN NOUVEAU DEFI POUR TOUTE LA SOCIETE

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE ET LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS 1 PREAMBULE Le Ministère de la Justice et la Caisse des Dépôts et consignations, investie de missions d

Plus en détail

RESULTATS DU BAROMETRE

RESULTATS DU BAROMETRE La loi du février 200 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées institue des échéances précises pour l accessibilité de la chaine de déplacement.

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Juillet 2015 FICHE N 1 - LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Juillet 2015 FICHE N 1 - LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Juillet 2015 FICHE N 1 - LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE LA LOI DU 11 FEVRIER 2005 Loi pour l égalité des droits

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Réglementation en matière Cliquez pour modifier les styles du texte d accessibilité du masque du cadre bâti, des espaces Deuxième publics niveau et de

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 16h30 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Ordre du jour 1. 1er bilan suite à la mise en œuvre des nouveaux horaires cadencés depuis le 9 décembre

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés.

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Haute-Normandie 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Schéma Directeur d Accessibilité des transports de Nîmes Métropole

Schéma Directeur d Accessibilité des transports de Nîmes Métropole Schéma Directeur d Accessibilité des transports de Nîmes Métropole Schéma Directeur d Accessibilité Version 4 Décembre 2010 Mars 2011 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 LEXIQUE... 9 I. DEMARCHE... 11 1 Les principaux

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque

Gestion d une bibliothèque Gestion d une bibliothèque Faire fonctionner une bibliothèque ou un centre de documentation, c est mettre en œuvre des moyens humaines, matériels et financiers afin d atteindre les objectifs fixés. Le

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

OBLIGATIONS EN MATIERE D ACCESSIBILITE ET DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Version mise à jour au 18 Mars 2014

OBLIGATIONS EN MATIERE D ACCESSIBILITE ET DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Version mise à jour au 18 Mars 2014 47 Rue de Clichy - 75311 Paris cedex 09 Téléphone : 01 48 74 90 92 Télécopie : 01 42 81 09 18 Service administratif et juridique service.administratif.juridique@eglise-protestante-unie.fr Paris le 18 mars

Plus en détail

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous PROCEDURE HERAULT TOURISME Mars 2012 Maison du Tourisme, av. des Moulins, 34184 Montpellier Cedex

Plus en détail

Atelier 2 Mise en accessibilité des commerces. Commerce et Territoires 1 er octobre 2013

Atelier 2 Mise en accessibilité des commerces. Commerce et Territoires 1 er octobre 2013 Atelier 2 Mise en accessibilité des commerces Commerce et Territoires 1 er octobre 2013 Intervenants Robert COSSOUL, responsable de la cellule Sécurité et Accessibilité - DDT du Rhône Clémentine TROCCON,

Plus en détail

Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées Direction départementale de l Equipement de l Allier Accessibilité des espaces publics et bâtiments aux personnes handicapées Réunion technique d échange Préfecture de l Allier jeudi 7 Février 2008 Personnes

Plus en détail

MAIRIE DE CLOS-FONTAINE

MAIRIE DE CLOS-FONTAINE MAIRIE DE CLOS-FONTAINE - 1 - COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DELIBERATIONS DU 11 OCTOBRE 2012 Le jeudi 11 octobre deux mil douze, à dix-neuf heures, les membres du Conseil municipal de

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable»

Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable» Conseil de Développement du Douaisis COMMISSION 1 «Environnement, Transports et Développement Durable» AVIS DU CONSEIL DE DEVELOPPEMENT RELATIF A LA QUESTION DE L ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Présenté par

Plus en détail

Fiche thématique. Le principe d'accessibilité des bâtiments et locaux aux personnes handicapées

Fiche thématique. Le principe d'accessibilité des bâtiments et locaux aux personnes handicapées Fiche thématique Accessibilité des ERP (établissements recevant du public) aux personnes handicapées Le principe d'accessibilité des bâtiments et locaux aux personnes handicapées La loi n 2005-102 du 11

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE LA BAIE DE SAINT BRIEUC ---------- Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau (en application des articles R 212 30 à R 212-42 du Code de l

Plus en détail

PLAN D ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 2014-2015

PLAN D ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 2014-2015 PLAN D ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 2014-2015 Février 2014 1 2 INTRODUCTION : Le Cornouaille-Quimper se sent, depuis plusieurs années, préoccupé par les questions d impact

Plus en détail

DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005

DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005 DDTM de la MANCHE Loi du 11 février 2005 Information 2011 commerçants artisans Enjeux quantitatifs, enjeux de société L enquête HID (Handicap Invalidité Dépendance) du ministère de la Santé pour 2004 Réalisée

Plus en détail

MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS

MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS MESURE ET AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE DES BATIMENTS Journée thématique "Sport et Handicap" Andiiss Jeudi 04 juin 2009 ACCESMETRIE Accèsmétrie www.accesmetrie.fr Société exclusivement dédid diée e au

Plus en détail

Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP)

Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP) Agenda d Accessibilité Programmé (AD AP) RAPPORT TECHNIQUE POUR UN PATRIMOINE (ERP/IOP) COMMUNE DE CONGENIES La Bourse 30111 CONGENIES N d affaire Rapport version Date du rapport 000767301500021 1 03/06/2015

Plus en détail

Ajustements normatifs

Ajustements normatifs PREFET DE TARN-ET-GARONNE Direction départementale des territoires de Tarn-et-Garonne Ajustements normatifs Des textes d'application nouveaux ou à venir Les décrets Décret n 2014-1312 du 31 octobre 2014

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE

PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE PRÉFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA GIRONDE Recueil des Actes Administratifs Le texte intégral, les annexes ou tableaux non inclus des actes insérés dans le présent recueil peuvent être

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DIAGNOSTIC D ACCESSIBILITE AU PERSONNES HANDICAPEES ERP/PAVE DCE 3. C.C.T.P. commun CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 18 pages Date et heure limites de réception des plis LE MARDI 7 FEVRIER 2012

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

Commission Communale pour l'accessibilité aux Personnes Handicapées (CCAPH)

Commission Communale pour l'accessibilité aux Personnes Handicapées (CCAPH) Rapport annuel de la CCAPH Ville d Angers Commission Communale pour l'accessibilité aux Personnes Handicapées (CCAPH) Rapport annuel n 6 Année 2013 SOMMAIRE 1 Données générales... 1 1.1 Cadre réglementaire...

Plus en détail

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée.

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée. SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Responsable : Nicolas MERILLE Conseillère technique : Stéphanie BAUNEZ Secrétaire : Martine GABRILLARGUES Fax : 01.40.78.69.56 Destinataire : Madame Mélanie HERLAUT SAVS

Plus en détail

DDTM du Morbihan. L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI. Le dispositif réglementaire

DDTM du Morbihan. L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI. Le dispositif réglementaire DDTM du Morbihan L ACCESSIBILITÉ du CADRE BÂTI Le dispositif réglementaire Un enjeu de société - Près de 12 millions de personnes (20 % de la population) souffrent d'un handicap, dont 6 millions déclarent

Plus en détail

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC CONVENTION DE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC Délégation de service public pour l exploitation du réseau de transport urbain de la civis ile de la Réunion SECTION I : AUTORITÉ DÉLÉGANTE ET ADRESSE I.1) NOM

Plus en détail

Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012

Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012 Communauté de communes D Erdre et Gesvres Accessibilité aux ERP Jeudi 29 mars 2012 Département Commerce et Tourisme Chapitre 1 > Titre SOMMAIRE du chapitre. Préambule 1 Définition d un ERP et ses obligations

Plus en détail

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL Réunion d information du 20 mars 2015 Tourisme Creuse Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Mme Muriel BERTHAULT - Mme Martine VACHER Plan Les enjeux de l

Plus en détail

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHÉ Dans le cadre du comité de pilotage accessibilité mis en œuvre par la ville de Cherbourg-Octeville et de l

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

La ville comme on l aime, plus juste

La ville comme on l aime, plus juste Handicap ensemble avec nos différences nous = vous La ville comme on l aime, plus juste La Ville de Lyon porte les valeurs de l égalité, incarnées entre autres par l obtention en 2011 du Label Diversité

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

1er janvier 2015. Le principes de la loi du 11 février 2005

1er janvier 2015. Le principes de la loi du 11 février 2005 ACCESSIBILITÉ CHRD Le principes de la loi du 11 février 2005 La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous». Les entreprises commerciales et artisanales qui reçoivent du public

Plus en détail

L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées

L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées Date: 13 Novembre 2014 Olivier FROMENTIN Responsable d Opérations *L Agenda d Accesibilité Programmée Sommaire Le contexte

Plus en détail

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Réunion d information La réglementation accessibilité La notion d accessibilité L accessibilité dans les

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4 mars 2014

Plus en détail

Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015

Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015 Accessibilité des Etablissements Recevant du Public en 2015 4 mars 2015 Informations - accessibilité ERP Ad AP 1 Loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances Un objectif : pouvoir être indépendants

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Le manager territorial, un acteur-clé de la santésécurité

Le manager territorial, un acteur-clé de la santésécurité Le manager territorial, un acteur-clé de la santésécurité au travail Centre de gestion de la Petite Couronne d Ile-de-France 6 octobre 2015 Christophe LEMOINE Directeur adjoint chargé de la formation Les

Plus en détail

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r www.villedugosier.fr Mot du maire La ville du Gosier connue pour son dynamisme économique et touristique a vu sa notoriété renforcée par l obtention du label «ville nautique». Fort de cette avancée, nous

Plus en détail

Exploitation des rapports de CAPH

Exploitation des rapports de CAPH Exploitation des rapports de CAPH Journée d échanges 20 juin 2011 Géraldine Bodard Sylvie Mathon Sandira Saniel photo: cete de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ DE LA VOIRIE

ACCESSIBILITÉ DE LA VOIRIE Certu ACCESSIBILITÉ DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS Éléments pour l élaboration d un diagnostic dans les petites communes Mai 2006 Centre d Études sur les réseaux, les transports, l urbanisme et les

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.2. RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant un soutien financier pour la création d un cabinet collectif de médecins en Ville du Locle (du 10 août 2011) Madame la Présidente, Mesdames,

Plus en détail

Création d un service de médecine professionnelle et préventive

Création d un service de médecine professionnelle et préventive Création d un service de médecine professionnelle et préventive Lettre de mission du médecin coordonnateur La présente lettre de mission définit le cadre d exercice des missions qui seront confiées au

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans oser le demander ORIGINE ACCESSIBILITE HANDICAP LOI DE FEVRIER 2005

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans oser le demander ORIGINE ACCESSIBILITE HANDICAP LOI DE FEVRIER 2005 ACCESSIBILITE HANDICAP Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans oser le demander C N S D 1 ORIGINE Loi de 1975 pour les paralysés Décret de 1980 sur l habitat Décret de 1994 sur les lieux de travail

Plus en détail

ACTUALITE ACCESSIBILITE

ACTUALITE ACCESSIBILITE BULLETIN N 5 MAI 2012 ACTUALITE ACCESSIBILITE EVENEMENTS-REUNIONS Recueil des belles pratiques et bons usages - résultats p 2 Lancement du centre de ressources de l'accessibilité p 3 MISE EN OEUVRE DES

Plus en détail

Demande d autorisation de construire, d aménager. Non 1/4 N 13824*03. N de l autorisation

Demande d autorisation de construire, d aménager. Non 1/4 N 13824*03. N de l autorisation MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager Non 1/4 N 13824*03 Cadre 4 du code de la construction et de l habitation Cadre 6 informations nécessaires à l instruction

Plus en détail

Les systèmes d assurance qualité de la validation des compétences en Wallonie-Bruxelles. Projet SiQuCAE Charleroi 4/4/2012 Jean-Pierre Balfroid

Les systèmes d assurance qualité de la validation des compétences en Wallonie-Bruxelles. Projet SiQuCAE Charleroi 4/4/2012 Jean-Pierre Balfroid Les systèmes d assurance qualité de la validation des compétences en Wallonie-Bruxelles Projet SiQuCAE Charleroi 4/4/2012 Jean-Pierre Balfroid 1 Systèmes de Gouvernance 2 Uniformité et coopération Dispositif

Plus en détail

Inauguration de la Maison du V LiM

Inauguration de la Maison du V LiM Dossier de presse 28 août 2015 Inauguration de la Maison du V LiM Service de location de vélos accessible à tous Contact presse - Hélène VALLEIX Communauté d Agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

Pôle santé et sécurité au travail

Pôle santé et sécurité au travail Pôle santé et sécurité au travail Principales obligations des collectivités en matière d accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées ou à mobilité réduite (06/2010) CENTRE DEPARTEMENTAL DE

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation 1 INTITULE Unité : EDF SA ERDF Sous-unité d affectation : Famille professionnelle : Médico-social Métier : Infirmier

Plus en détail

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE FAMILLE PLUS, label national, pour l accueil des familles et des enfants dans les communes touristiques françaises JUILLET 2008 1/13 Cahier des charges

Plus en détail

PROJET PRÉSENTÉ POUR APPROBATION AU CONSEIL RÉGIONAL. Île-de-France D ÎLE-DE-FRANCE SÉANCE DU 19 ET 20 JUIN 2014

PROJET PRÉSENTÉ POUR APPROBATION AU CONSEIL RÉGIONAL. Île-de-France D ÎLE-DE-FRANCE SÉANCE DU 19 ET 20 JUIN 2014 PROJET PRÉSENTÉ POUR APPROBATION AU CONSEIL RÉGIONAL D ÎLE-DE-FRANCE SÉANCE DU 19 ET 20 JUIN 2014 Île-de-France Annexe accessibilité au Plan de déplacements urbains Annexe accessibilité - Projet présenté

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY

Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY Diagnostic des conditions d Accessibilité des bâtiments de la ville d AURAY Restitution de la Mission Auray, le 10 mars 2010 Sommaire Rappel des Obligations réglementaires -La Loi du 11 février 2005 -Le

Plus en détail

COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE

COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES RAPPORT D ACTIVITES DE LA COMMISSION INTERCOMMUNALE ANNÉE 2009 1 C OMMUNAUTE DE C OMMUNES DE D OUVE ET D IVETTE Z.A. du

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Constitution des dossiers d accessibilité Ad AP des ERP et IOP du territoire de la communauté de communes des Portes de l Ile de France MAITRE D OUVRAGE

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. d'application?

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. d'application? Cliquez pour modifier le style du titre du masque Outils pour numériques, data du et SIG Cliquez modifier open les styles texte du masque L'accessibilité aux personnes Deuxième niveau à mobilité réduite,

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

Mise en conformité des Établissements Recevant du Public. Quoi de neuf en accessibilité? Service Construction Habitat Ville

Mise en conformité des Établissements Recevant du Public. Quoi de neuf en accessibilité? Service Construction Habitat Ville Mise en conformité des Établissements Recevant du Public Quoi de neuf en accessibilité? Service Construction Habitat Ville Direction départementale des territoires de Maine-et-Loire r L ACCESSIBILITÉ DE

Plus en détail