La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet"

Transcription

1 La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet Accident du travail ou de trajet : la santé du salarié peut, du fait ou à l occasion de son travail, se trouver altérée. Il bénéficie alors d une protection et d une indemnisation particulière. Il doit informer son employeur dans les 24 heures de l accident de travail ou de trajet (sauf impossibilité absolue, force majeure ou motif légitime). Ce dernier doit ensuite faire une déclaration, sous 48 heures, à la Caisse primaire d assurance maladie et délivrer à la victime une feuille d accident qui lui permet d être dispensée de l avance de ses frais médicaux (dans la limite toutefois des tarifs de la Sécurité sociale). Cette déclaration obligatoire peut être faite, par l employeur ou son mandataire (experts-comptables, centres de gestion., etc.), directement sur Internet. Toute fausse déclaration portée sur la déclaration d accident du travail ou tout non-respect par les employeurs des obligations relatives à ladite déclaration ou à la remise de la feuille d accident à la victime expose les employeurs au versement d une pénalité financière. Qu est-ce qu un accident du travail? Selon l article L du Code la sécurité sociale : «Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs d entreprise». Plusieurs éléments sont donc à prendre en considération : l accident doit avoir pour cause un incident précis, identifiable et soudain, le travailleur doit présenter une lésion corporelle, il doit exister un lien d autorité ou de subordination au moment de l accident, et enfin, l accident doit survenir au temps et au lieu de travail. Ainsi, il s agit d un accident survenu, par le fait ou à l occasion du travail, à un salarié ou à une personne travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs. La législation relative aux accidents du travail est étendue à certains bénéficiaires tels les élèves des établissements techniques, les demandeurs d emploi participant à des actions de formation, d aide à la recherche d emploi, les personnes en stage de formation professionnelle continue Plusieurs critères doivent être réunis pour autoriser la qualification d accident du travail : le caractère soudain de l événement (éblouissement, coupure, chute ) ou l apparition soudaine d une lésion (douleur lombaire à l occasion d une manutention), critères qui distinguent l accident de la maladie, laquelle apparaît de façon lente et progressive ; l existence d une lésion corporelle, quelle que soit son importance. Ce critère est apprécié largement ; a même été retenue l apparition de troubles psychiques à la suite d un entretien d évaluation ; le caractère professionnel, c est-à-dire la survenance de l accident par le fait ou à l occasion du travail. La victime doit être placée sous la subordination juridique d un employeur (critère qui exclut par exemple le candidat à une offre d emploi) et l accident survient soit au cours de la réalisation de son travail soit à l occasion de celui-ci (accident lors d un déplacement ou d une mission effectuée pour le compte de

2 l employeur, blessures à la suite d une rixe survenue en dehors du temps et du lieu de travail mais pour des motifs liés à l activité professionnelle). L accident d un représentant du personnel dans l exercice de son mandat constitue un accident du travail. En revanche, ne sont pas considérés comme tels les accidents qui se produisent pendant la suspension du contrat de travail (grève, congés, mise à pied) ou lorsque le salarié s est soustrait à l autorité de l employeur (pour accomplir un travail personnel par exemple). Définition de l'accident de trajet Selon l article L du Code la sécurité sociale : «Est également considéré comme accident du travail, lorsque la victime ou ses ayants droit apportent la preuve que l'ensemble des conditions ci-après sont remplies ou lorsque l'enquête permet à la caisse de disposer sur ce point de présomptions suffisantes, l'accident survenu à un travailleur mentionné par le présent livre, pendant le trajet d'aller et de retour, entre : 1 ) la résidence principale, une résidence secondaire présentant un caractère de stabilité ou tout autre lieu où le travailleur se rend de façon habituelle pour des motifs d'ordre familial et le lieu du travail. Ce trajet peut ne pas être le plus direct lorsque le détour effectué est rendu nécessaire dans le cadre d'un covoiturage régulier ; 2 ) le lieu du travail et le restaurant, la cantine ou, d'une manière plus générale, le lieu où le travailleur prend habituellement ses repas, et dans la mesure où le parcours n'a pas été interrompu ou détourné pour un motif dicté par l'intérêt personnel et étranger aux nécessités essentielles de la vie courante ou indépendant de l'emploi». Ici, les éléments à prendre en considération sont les points de départ et d arrivée du trajet ainsi que le parcours du travailleur. Ainsi, le salarié, pendant le trajet d aller et retour à son lieu de travail ou de restauration, peut être victime d un accident corporel. Sous conditions, cet accident sera déclaré et indemnisé par la Sécurité sociale dans les mêmes conditions que l accident du travail. Est un accident de trajet le dommage survenu : pendant le trajet normal d'aller et retour de la résidence habituelle (principale ou secondaire qui présente un caractère de stabilité) du salarié à son lieu de travail ; pendant le trajet normal du lieu de travail au lieu de restauration (cantine, restaurant d'entreprise ou un lieu de restauration extérieur). Le parcours ne doit être ni interrompu, ni détourné. Attention : le parcours normal n'est pas forcément le plus direct. Il s'agit du parcours emprunté pendant les horaires habituels du salarié et selon les nécessités de l'emploi.

3 - La résidence La résidence du salarié doit présenter un caractère de stabilité familiale, peu importe que cette résidence soit principale ou secondaire. L'accident de trajet est reconnu par la Sécurité sociale dès lors que le travailleur a quitté effectivement son domicile. - Le lieu de travail Le lieu de travail est entendu largement (bureau, atelier, chantier par exemple), de même que le lieu où le salarié prend habituellement ses repas (restaurant, cantine). L'accident de trajet est admis dès lors que le salarié quitte la sphère d'autorité de son employeur ; à défaut on évoquera un accident du travail si les conditions sont remplies. - Détournement ou interruption du trajet Le salarié ne doit pas avoir interrompu ou modifié son trajet pour des convenances personnelles, étrangères aux nécessités de son emploi et aux nécessités de la vie courante. Sont ainsi exclus des cas d'accident de trajet : une promenade après le travail ou un rendezvous chez le coiffeur. En revanche, si le détour ou l'interruption du trajet est motivé par les nécessités de la vie courante, l'itinéraire demeure protégé (achats alimentaires, soins médicaux). L indemnisation de l'accident de trajet La déclaration de l'accident de trajet se fait selon les mêmes modalités que la déclaration d'accident du travail. La Sécurité sociale indemnise en effet l'accident de travail et l'accident de trajet dans les mêmes conditions. Ainsi, dans les vingt-quatre heures, la victime doit informer son employeur de l'accident et lui préciser le lieu, les circonstances et, le cas échéant, l'identité du ou des témoins (sauf impossibilité absolue, force majeure ou motif légitime). L'employeur délivre alors une feuille d'accident du travail au salarié (imprimé S 6201) afin que ce dernier bénéficie de la gratuité des soins dans la limite des tarifs conventionnels. La salarié doit faire établir par un médecin un certificat médical (imprimé S 3110). L'employeur a quarante-huit heures, hors dimanches et jours fériés, pour déclarer l'accident par lettre recommandée avec accusé de réception à la caisse d'assurance maladie (imprimé S 6200). En cas d'arrêt de travail, il doit aussi joindre une attestation de salaire (imprimé S 6202). Ces imprimés sont téléchargeables sur le site ou sur le site (pour les abonnés à ce service). Remarque : l'employeur peut formuler des réserves quant au caractère professionnel de l'accident. Pour toute information complémentaire, contacter la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) et consulter le site :

4 Différence entre accident du travail et accident de trajet La présomption d'imputabilité qui existe pour l'accident du travail n'existe pas pour l'accident de trajet. C'est toujours à la victime d'apporter la preuve qu'il s'agit d'un accident de trajet. Il est donc primordial d'avoir des témoins. Accident du travail Accident du trajet Formalités - Information de l employeur par la victime dans les 24 heures, sauf impossibilité absolue, force majeure ou motif légitime - Déclaration de l accident par l employeur à la CPAM (1) dans les 48 heures de la prise de connaissance de l accident - Information de l employeur par la victime dans les 24 heures, sauf impossibilité absolue, force majeure ou motif légitime - Déclaration de l accident par l employeur à la CPAM (1) dans les 48 heures de la prise de connaissance de l accident Indemnisation - Indemnités journalières de la sécurité sociale en cas d arrêt de travail et complément versé par l employeur, sans délai de carence (voir «l indemnisation légale des absences pour maladie ou accident») - Prise en charge à 100 % des frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques - Rente ou indemnité en capital en cas d incapacité permanente totale ou partielle - Rente aux ayants droit de la victime décédée - Indemnités journalières de la sécurité sociale en cas d arrêt de travail et complément versé par l employeur, après délai de carence (voir «l indemnisation légale des absences pour maladie ou accident») - Prise en charge à 100 % des frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques - Rente ou indemnité en capital en cas d incapacité permanente totale ou partielle - Rente aux ayants droit de la victime décédée Protection du salarié - Licenciement interdit pendant l arrêt de travail sauf faute grave ou impossibilité de maintenir le contrat de travail pour un motif non lié à l accident - En cas d inaptitude constatée par le médecin du travail à l issue de l arrêt de travail, obligation est faite à l employeur de reclasser l intéressé. En cas d impossibilité, versement d une indemnité de licenciement majorée - Absence de protection spécifique mais, conformément au droit commun, interdiction de licencier ou de sanctionner l intéressé pour un motif lié à son état de santé (1) Caisse primaire d assurance maladie dont relève la victime.

5 Accident de trajet : la faute de l employeur peut-elle être retenue? L employeur est tenu à une obligation de sécurité envers ses salariés. En cas d accident du travail, il peut être retenu à son égard une faute d une gravité exceptionnelle, dite faute inexcusable. Cette faute entraîne une majoration de l indemnisation du salarié victime. Toutefois les accidents de trajets ne sont pas concernés. En effet, selon un arrêt de la Cour de cassation du 8 juillet 2010 (n : la qualification d'accident de trajet exclut d'office l'existence d'une faute inexcusable de l'employeur), la faute inexcusable ne peut pas être retenue dans l hypothèse d un accident de trajet. Dans cette affaire, un salarié travaillant de nuit est convoqué par son employeur sur son lieu de travail à 14 heures. Il ne bénéficie donc pas du temps de repos obligatoire (11 heures) entre ces deux périodes de travail. Il conduit dans des conditions de fatigue dangereuses. Il est victime d un accident de la circulation, reconnu accident de trajet. Il saisit la justice pour faire reconnaitre la faute inexcusable de son employeur. L obligation de sécurité de l employeur ne s applique qu aux temps et lieu de travail. En effet, l employeur ne peut pas prendre les mesures nécessaires pour préserver son salarié d un danger dont il n a pas conscience, quand ce dernier est placé dans une situation où il n est pas soumis à son autorité. C est le cas lorsqu il est sur la route pour aller au travail. Par conséquent, la victime d un accident de trajet ne peut invoquer à l encontre de son employeur l existence d une faute inexcusable. Et, il ne peut prétendre à aucune indemnisation complémentaire sur ce fondement. État des lieux Contrairement au risque mission, il n y a pas dans le Code du travail d obligation pour la prévention du risque trajet. Néanmoins, les employeurs ont intérêt à engager avec les partenaires sociaux une action dans ce domaine. Sujet consensuel, la prévention du risque trajet peut être un moyen de favoriser le dialogue social dans l entreprise. L absence d obligation légale d inscrire le risque trajet dans le Document unique d évaluation des risques peut être un handicap. Il existe cependant pour l employeur un risque de coresponsabilité pénale, si aucune mesure de prévention n a été prise pour éviter un risque flagrant d accident de trajet en lien avec le travail. Deux caractéristiques du risque trajet sont essentielles : - D une part, l employeur n a pas d obligation de prendre en charge la prévention de ce risque. - D autre part, la fréquence des accidents de trajets est importante : deux fois plus que «accidents en mission» La caractéristique essentielle concernant le statut de l accident de trajet pour le régime général, est l absence de lien de subordination juridique entre l employeur et le salarié lors d un trajet domicile travail.

6 - Cela signifie qu il n y a pas de responsabilité pénale du chef d entreprise au sens du code du travail. - Cela signifie également qu il n y a pas d obligation d inscrire le risque d accident de trajet domicile travail dans le document unique. Pour autant, la responsabilité civile du chef d entreprise est la même que pour un accident de travail. La Sécurité sociale considère d ailleurs un accident de trajet comme un accident du travail (article L du code de la Sécurité sociale). Dans ces conditions, l accident de trajet est difficile à comprendre. En effet, il se situe sur l espace public et engage le domicile privé du salarié. Il fait l objet d une jurisprudence beaucoup plus abondante que l accident de travail.

ETAPE QUAND? QUI? OBSERVATIONS Information de l accident

ETAPE QUAND? QUI? OBSERVATIONS Information de l accident EFINITIONS Qu est-ce qu un accident de travail? Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, survenu par le fait ou à l occasion du travail. En application de la jurisprudence,

Plus en détail

Accident du travail. Qu est-ce qu un accident de mission?

Accident du travail. Qu est-ce qu un accident de mission? Qu est ce qu un accident du travail? L article L. 411-1 du Code de la Sécurité sociale qualifie d accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail

Plus en détail

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle Pole juridique CGT Groupe Casino Par Antoine FERREIRA Le salarié victime d un accident du travail (autre qu un accident de trajet)

Plus en détail

Qu est ce qu un accident du travail? Qu est-ce qu un accident de trajet? Qu est-ce qu un accident de mission?

Qu est ce qu un accident du travail? Qu est-ce qu un accident de trajet? Qu est-ce qu un accident de mission? Fiche 1 Qu est ce qu un accident du travail? L article L. 411-1 du Code de la Sécurité sociale qualifie d accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion

Plus en détail

Maladie professionnelle

Maladie professionnelle Fiche 37 Qu est ce qu une maladie professionnelle? Une maladie est «professionnelle» si elle est la conséquence directe de l exposition d un travailleur à un risque physique, chimique, biologique, ou résulte

Plus en détail

obligation de sécurité de résultat de l'employeur

obligation de sécurité de résultat de l'employeur obligation de sécurité de résultat de l'employeur Obligation de sécurité de résultat et sentiment d insécurité. Cass.soc, 6 octobre 2010, n 08-45.609 La Cour de cassation considère que le «sentiment d

Plus en détail

La maladie du salarié du cabinet dentaire

La maladie du salarié du cabinet dentaire La maladie du salarié du cabinet dentaire Pendant la maladie du salarié, le contrat de travail est simplement suspendu. Le salarié malade reste néanmoins tenu certaines obligations l égard de l employeur.

Plus en détail

Maladie professionnelle, accident de travail et accident de trajet

Maladie professionnelle, accident de travail et accident de trajet Maladie professionnelle, accident de travail et accident de trajet Principe La maladie et l accident sont des évènements qui suspendent le contrat de travail. Le contrat se poursuit, le salarié étant dispensé

Plus en détail

Objectif 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles - définitions (Evaluations)

Objectif 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles - définitions (Evaluations) Objectif 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles - définitions (Evaluations) Date de création du document 2010-2011 QROC QUESTION 1/15 : Le risque "accident du travail" (AT) est défini

Plus en détail

Accident du Travail, Accident de Trajet, Mode d emploi

Accident du Travail, Accident de Trajet, Mode d emploi Accident du Travail, Accident de Trajet, Mode d emploi Grenoble Février 2016 1 Sommaire Introduction... 3 Définitions... 4 Définition de l'accident du travail... 4 Définition de l'accident de trajet...

Plus en détail

Etat des lieux des risques routiers professionnels dans la région et en France

Etat des lieux des risques routiers professionnels dans la région et en France Etat des lieux des risques routiers professionnels dans la région et en France Luc DREUIL Ingénieur Conseil Régional Adjoint Carsat Alsace Moselle Sinistralité routière en France Sinistralité routière

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNÉE SCOLAIRE 2015 / 2016 SPECIMEN

CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNÉE SCOLAIRE 2015 / 2016 SPECIMEN 1 La présente convention règle les rapports entre : LE LYCÉE DES MÉTIERS LE PARACLET 35 avenue des Glénan - 29108 QUIMPER cedex Téléphone : 02 98 55 54 38 Fax : 02 98 55 07 62 Mèl : paraclet29.admin@wanadoo.fr

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Vous êtes victime d un accident de trajet

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Vous êtes victime d un accident de trajet Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Vous êtes victime d un accident de trajet Mise à jour février 2017 Si vous êtes victime d un accident en vous rendant ou revenant de votre lieu de travail,

Plus en détail

Partie n 03 - Les obligations de l employeur face à l Administration

Partie n 03 - Les obligations de l employeur face à l Administration Organisation de votre ouvrage... Guide de première connexion... Accédez à votre publication sur www.editions-tissot.fr : mode d emploi... Recherchez un modèle sur www.editions-tissot.fr... Liste des abréviations...

Plus en détail

Le télétravail LE TELETRAVAIL

Le télétravail LE TELETRAVAIL LE TELETRAVAIL 1. Quelle est la définition du télétravail? 2. Quelle est la portée de l ANI du 19 juillet 2005 sur le télétravail pour les adhérents de la FEHAP? 3. Faut-il un accord collectif pour mettre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l encadrement des périodes

Plus en détail

Diplôme des Métiers de l Art

Diplôme des Métiers de l Art STAGE EN ENTREPRISE CONVENTION DE STAGE Diplôme des Métiers de l Art Régie Lumière Régie Son Lycée Claude DAUNOT 10, bd Clemenceau C.S. 35234 54052 NANCY CEDEX La présente convention a pour objet de définir

Plus en détail

Vous êtes victime d un accident du travail

Vous êtes victime d un accident du travail Vous êtes victime d un accident du travail Mise à jour novembre 2012 Si vous êtes victime d un accident sur votre lieu de travail, vous devez le déclarer à votre employeur dans les 24 heures. Qu est-ce

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE Cabinet GOMIS GARRIGUES Données de cadrage : 2 types d assurances envisagées par le code du sport Assurance de responsabilité civile art. L. 321-1 C. sport (ex. art. 37 L. 1984)

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle

5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle 5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle - Réf. Internet : SB.3B5 A. Durée de la suspension - Réf. Internet : SB.3B5A Le contrat de travail d un salarié victime d un accident de travail,

Plus en détail

ABÉCÉDAIRE JURIDIQUE CFTC 2015. Les droits du salarié

ABÉCÉDAIRE JURIDIQUE CFTC 2015. Les droits du salarié ABÉCÉDAIRE JURIDIQUE CFTC 2015 Les droits du salarié Rédaction : Marie-Laure BARBE Clémence CHUMIATCHER Elise GUILLAUME Audrey IACINO Jean-Christophe KETELS Lorenzo LANTERI Philippe LE FLOCH Anne PARTOUCHE

Plus en détail

Accident ou agression dans le cadre du travail : règles et démarches

Accident ou agression dans le cadre du travail : règles et démarches Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

SEANCE D INFORMATION DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE DECLARATION D ACCIDENT DE TRAVAIL

SEANCE D INFORMATION DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE DECLARATION D ACCIDENT DE TRAVAIL SEANCE D INFORMATION DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE DECLARATION D ACCIDENT DE TRAVAIL Présentation du Pôle Télé Services Employeurs La Déclaration Sociale Nominative L Accident de Travail Définitions &

Plus en détail

LA FAUTE INEXCUSABLE DE L EMPLOYEUR : UN ENJEU FINANCIER TROP SOUVENT NÉGLIGÉ

LA FAUTE INEXCUSABLE DE L EMPLOYEUR : UN ENJEU FINANCIER TROP SOUVENT NÉGLIGÉ LA FAUTE INEXCUSABLE DE L EMPLOYEUR : UN ENJEU FINANCIER TROP SOUVENT NÉGLIGÉ PRÉAMBULE : QUI SOMMES NOUS? Un groupe de travail dans le domaine de l'amiante. De nombreux professionnels sont confrontés

Plus en détail

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 STAGES Année universitaire 2015-2016 CONVENTION DE STAGE DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 ENTRE D UNE PART : L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARCHITECTURE DE MONTPELLIER REPRÉSENTÉE

Plus en détail

ATELIER DEBAT ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES. Intervenants :

ATELIER DEBAT ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES. Intervenants : ATELIER DEBAT ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES Déclaration Reconnaissance - Indemnisation Intervenants : Chef de Section Assurance Maladie & Accidents du travail de la CPS Aline LY Médecin

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

CONVENTION DE STAGE MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS CONVENTION DE STAGE MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS Vu le code de l'éducation, notamment ses articles L. 611-2 et L. 611-3, Vu le code de la sécurité sociale, notamment ses articles

Plus en détail

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat,

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat, Consultation Projet Loi du 8 RPT octobre II 00 Avant-projet de loi sur le traitement du personnel de la scolarité obligatoire (y c. école enfantine) et de l enseignement secondaire du deuxième degré général

Plus en détail

DECISION DE PRISE EN CHARGE PAR LA CPAM

DECISION DE PRISE EN CHARGE PAR LA CPAM DECISION DE PRISE EN CHARGE PAR LA CPAM Opposabilité à l employeur 4ème B chambre sociale, 30 septembre 2015, RG 13/02349 Dès lors qu il existe une continuité de symptômes et de soins entre la lésion initiale

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT MUNICIPAL 2015/2016 COMMUNE DE GUIGNEN

REGLEMENT DU RESTAURANT MUNICIPAL 2015/2016 COMMUNE DE GUIGNEN REGLEMENT DU RESTAURANT MUNICIPAL 2015/2016 COMMUNE DE GUIGNEN Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire. C est un lieu qui n a pas pour seule vocation de «nourrir» les enfants. C est également

Plus en détail

BÂTIMENT/MÉTALLURGIE : Serrurerie et constructions métalliques

BÂTIMENT/MÉTALLURGIE : Serrurerie et constructions métalliques Page 1 of 20 BÂTIMENT/MÉTALLURGIE : Serrurerie et constructions métalliques CCT genevoise TABLE DES MATIÈRES Convention collective de travail pour les métiers de la serrurerie, constructions métalliques

Plus en détail

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet INFORMATION POUR LES SALARIÉS J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet... Aujourd hui, parce que j ai eu un accident sur

Plus en détail

CONVENTION DE PFMP. L élève: Prénom :...

CONVENTION DE PFMP. L élève: Prénom :... CONVENTION DE PFMP Entre l'entreprise (ou l'organisme) ci-dessous désigné(e) : Nom de l'entreprise (ou de l'organisme) d'accueil : Adresse : Adresse du lieu de stage : Domaine d'activités de l'entreprise

Plus en détail

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail?

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? Fiche 36 Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? L arrêt maladie est un arrêt de travail prescrit par un médecin en raison de la maladie ou de l accident du

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières 1. Bases légales et réglementaires 2. L utilisation du transport public 2.1 Généralités 2.2

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014 NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES Date d effet : 01/01/2014 Cette notice d information résume, conformément à l article 932-6 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

circulaire du 21 décembre 2006 relative aux accidents du travail des salariés de droit privé

circulaire du 21 décembre 2006 relative aux accidents du travail des salariés de droit privé 95 année service téléphone document 2007 drhrs-dds 01 55 44 27 15 RH 11 permanent circulaire du 21 décembre 2006 relative aux accidents du travail des salariés de droit privé Référence : décret n 2006-111

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

L obligation de sécurité de l employeur et la faute inexcusable : définition, législation, jurisprudences, procédure au TASS

L obligation de sécurité de l employeur et la faute inexcusable : définition, législation, jurisprudences, procédure au TASS L obligation de sécurité de l employeur et la faute inexcusable : définition, législation, jurisprudences, procédure au TASS L obligation de sécurité de résultat oblige l employeur de prendre toutes les

Plus en détail

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus.

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : (APA) Texte de référence : Règlement Départemental d Aide Sociale du Val de

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE

CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE des Etudiants de BTS Stage obligatoire et évalué Entre l entreprise ci-dessous désignée : NOM de l entreprise (ou l organisme) d accueil : «entreprise»

Plus en détail

La RSE! RSE et santé au travail! La RSE M2 AEI D. Glaymann. «La santé est l état complet de bien-être physique, mental et social.

La RSE! RSE et santé au travail! La RSE M2 AEI D. Glaymann. «La santé est l état complet de bien-être physique, mental et social. La RSE! RSE et santé au travail! Master 2 AEI D. Glaymann, UPEC «La santé est l état complet de bien-être physique, mental et social.» La santé ne se limite pas à l absence de maladie ou d infirmité. Elle

Plus en détail

Inaptitude au poste de travail

Inaptitude au poste de travail Qu est ce que l inaptitude au poste de travail? Le médecin du travail est le seul compétent pour se prononcer sur l aptitude de tout salarié à occuper un emploi. L inaptitude peut être physique ou psychique,

Plus en détail

LES TMS: aspects juridiques de la de la prévention et de la réparation

LES TMS: aspects juridiques de la de la prévention et de la réparation LES TMS: aspects juridiques de la de la prévention et de la réparation Le poids grandissant des TMS 49 341 Maladies professionnelles reconnues en 2009 Dont 40 908 MP au titre des TMS Absence de définition

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR CHAMP D APPLICATION PREVENTION ET SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR CHAMP D APPLICATION PREVENTION ET SECURITE REGLEMENT INTERIEUR CHAMP D APPLICATION Conformément à la loi, le présent règlement intérieur précise certaines dispositions relatives à l'hygiène et la sécurité et fixe les règles de discipline en rappelant

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS EN FRANCE (*) STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS A L ETRANGER (*) STAGE NON OBLIGATOIRE (ACCOMPLI A L INITIATIVE DE L

Plus en détail

Suivi individuel des salariés Visites médicales

Suivi individuel des salariés Visites médicales Définition Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail Décret n 2012-137 du 30 janvier 2012 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE EN FRANCE Vu la loi n 2006-396 du 31 mars 2006 pour l égalit é des chances Vu le décret n 2009-885 du 21 juillet 2009 relatif aux modalités d accueil des étudiants de l enseignement

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers SE FORMER AUX METIERS DE L'AIDE A DOMICILE n de l offre de formation 2015 4969 0948 Nom de

Plus en détail

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature AVANTAGES EN NATURE Evaluation forfaitaire pour 2016 Nourriture Titres restaurant Evaluation minimale : 9,40 par jour ou 4,70 par repas Exonération

Plus en détail

Les accidents du travail (AT) entre 2005 et 2010

Les accidents du travail (AT) entre 2005 et 2010 Les accidents du travail (AT) entre 2005 et 2010 Guadeloupe et Dom (hors Mayotte) Sese/Dieccte Guadeloupe 1 Les accidents du travail en 2010 Année 2010 Nombre Taux de fréquence (*) Indice de gravité (**)

Plus en détail

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique L employeur doit favoriser le reclassement des salariés lors de licenciement économique Lorsqu une entreprise met en place un plan de licenciement

Plus en détail

ACTIONS DE FORMATION Christophe COMBAUDON-Docteur en sciences de gestion Intervenant chercheur en management MAJ 2016

ACTIONS DE FORMATION Christophe COMBAUDON-Docteur en sciences de gestion Intervenant chercheur en management MAJ 2016 ACTIONS DE FORMATION Christophe COMBAUDON-Docteur en sciences de gestion Intervenant chercheur en management MAJ 2016 Ce module élaboré par Christophe COMBAUDON est protégé par la loi du 1 er juillet 1992

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

Jurisprudence. Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute

Jurisprudence. Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute Jurisprudence Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute CE, 23 décembre 2014, n 364616 Le déplacement du lieu de travail proposé à un salarié protégé constitue-t-il

Plus en détail

SOMMAIRE TITRE I - GÉNÉRALITÉS CHAPITRE 3.2 PERSONNELS D ÉDUCATION CHAPITRE 3.3 DOCUMENTALISTES. 2 SYNADIC - janvier 2011

SOMMAIRE TITRE I - GÉNÉRALITÉS CHAPITRE 3.2 PERSONNELS D ÉDUCATION CHAPITRE 3.3 DOCUMENTALISTES. 2 SYNADIC - janvier 2011 1 SYNADIC - janvier 2011 SOMMAIRE TITRE I - GÉNÉRALITÉS Art. 1.01 Champ d'application Art. 1.02 Droit syndical - Institutions représentatives et droit d'expression des salariés Art. 1.03 Caractère propre

Plus en détail

NOUVELLES MODALITES D AMENAGEMENT ET DE REPARTITION DU TEMPS DE TRAVAIL

NOUVELLES MODALITES D AMENAGEMENT ET DE REPARTITION DU TEMPS DE TRAVAIL NOUVELLES MODALITES D AMENAGEMENT ET DE REPARTITION DU TEMPS DE TRAVAIL La loi portant réforme de la démocratie sociale et du temps de travail a profondément modifié les dispositions sur la répartition

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu du contrat de travail

La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu du contrat de travail Vers une obligation de sécurité de résultat «atténuée»? Michel LEDOUX & Associés Avocats La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu

Plus en détail

Comment faire face aux absences injustifiées d un salarié?

Comment faire face aux absences injustifiées d un salarié? Extrait gratuit de Gestion du personnel simplifiée : fiche pratique La discipline dans l entreprise Comment faire face aux absences injustifiées d un salarié? L absence est considérée comme injustifiée

Plus en détail

J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet

J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet Sous certaines conditions, l Assurance Maladie me permet de bénéficier : de la prise en charge à 100 %* des soins liés à mon accident sans avance

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : La prise en charge des accidents du travail et des maladies professionnelles dans le régime général

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : La prise en charge des accidents du travail et des maladies professionnelles dans le régime général Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles Mise à jour Janvier 2010 NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : La prise en charge des accidents du travail et des

Plus en détail

LE STRESS AU TRAVAIL

LE STRESS AU TRAVAIL LE STRESS AU TRAVAIL Jurisprudence relative à la prise en charge en accident du travail des conséquences du stress au travail SOMMAIRE Reconnaissance du stress au titre des accidents du travail Définition

Plus en détail

Paris le, ICOGES Rue Copernic - Changé CS 90 714 53 007 LAVAL Cedex

Paris le, ICOGES Rue Copernic - Changé CS 90 714 53 007 LAVAL Cedex Paris le, Objet : Convention de Stage Longue Durée De Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joints trois exemplaires de la convention de stage longue durée (planning de la formation annexé) concernant

Plus en détail

Repos de sécurité. Propositions ISNAR-IMG

Repos de sécurité. Propositions ISNAR-IMG Propositions ISNAR-IMG Validées en Conseil d Administration à Lyon - Juin 2009 État de lieux national du non respect du repos de sécurité mis à jour au 10 janvier 2010 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2.

Plus en détail

C est un accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail, quelle qu'en soit la cause et qui entraine l apparition soudaine d une lésion.

C est un accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail, quelle qu'en soit la cause et qui entraine l apparition soudaine d une lésion. 1/ Les principes Définition de l accident de travail : C est un accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail, quelle qu'en soit la cause et qui entraine l apparition soudaine d une lésion. Pour

Plus en détail

REUNION D INFORMATION DES DELEGUES DU PERSONNEL

REUNION D INFORMATION DES DELEGUES DU PERSONNEL REUNION D INFORMATION DES DELEGUES DU PERSONNEL Unité territoriale de l Ain 1 A - LES REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 2 1 - Les représentants désignés 3 Le délégué syndical articles L.2143-1 et suivants - R.2143-1

Plus en détail

Convention de stage entre

Convention de stage entre Convention de stage entre Nota : pour faciliter la lecture du document, les mots "stagiaire", "enseignant référent", "tuteur de stage", "représentant légal", et "étudiant" sont utilisés au masculin. 1

Plus en détail

Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole additionnel,

Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole additionnel, Paris, le 26 mars 2012 Décision du Défenseur des droits n LCD-2012-52 Le Défenseur des droits, Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole

Plus en détail

AGENCE D URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DE LA GUYANE REGLEMENT INTERIEUR

AGENCE D URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DE LA GUYANE REGLEMENT INTERIEUR AGENCE D URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DE LA GUYANE REGLEMENT INTERIEUR Adopté en assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2011 Présenté en réunion d agence et remis aux 9 salariés, en date du 7

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Quels renseignements sont requis dans le cas d une demande de règlement invalidité? Liste de contrôle : Déclaration

Plus en détail

Le risque routier professionnel

Le risque routier professionnel Le risque routier professionnel Manuel HEITZ inspecteur du travail DIRECCTE Franche-Comté / Pôle Travail PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ la sécurité routière & le progrès automobile > séminaire interrégional

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

Fiche info Service carrières

Fiche info Service carrières Fiche info Service carrières Stagiaire de l enseignement Thème : Recrutement novembre 15 Textes de référence : Loi n 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, Loi

Plus en détail

DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales

DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales Septembre 2008 BC 14-01 MESURES RELATIVES A L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES DANS LE CADRE DU SCHEMA DIRECTEUR IMMOBILIER D ILE DE FRANCE La

Plus en détail

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Harcèlement moral et licenciement discriminatoire en lien avec l état de santé Etat de santé Emploi - Emploi privé - Mi-temps thérapeutique Rétrogradation Harcèlement

Plus en détail

ITEM N 109. Accidents du Travail et Maladies Professionnelles

ITEM N 109. Accidents du Travail et Maladies Professionnelles ITEM N 109 Accidents du Travail et Maladies Professionnelles 1 PLAN Accidents de travail Maladies Professionnelles Procédures de déclaration Réparations des AT/MP Conséquences de la reconnaissance AT/MP

Plus en détail

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...13 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

Contrats Collectifs Santé

Contrats Collectifs Santé DISPOSITIONS GENERALES Contrats Collectifs Santé SQUADRA 36 rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris S.A.S. au capital de 53 293 RCS Paris B 499 776 730 - Orias 08044501 www.orias.fr Garanties Financière et

Plus en détail

Prise d acte et résiliation judiciaire

Prise d acte et résiliation judiciaire Prise d acte et résiliation judiciaire Ces deux modes de rupture peuvent être déclenchés par le salarié lorsque le comportement fautif de l employeur rend impossible le maintien du contrat de travail.

Plus en détail

Congé individuel de formation

Congé individuel de formation Congé individuel de formation Qu'est-ce que le congé individuel de formation? C'est un droit d'absence, accordé sous certaines conditions, permettant au salarié de suivre l'action de formation de son choix

Plus en détail

Convention collective nationale de travail des industries de la sérigraphie et des procédés d'impression numérique connexes du 23 mars 1971

Convention collective nationale de travail des industries de la sérigraphie et des procédés d'impression numérique connexes du 23 mars 1971 Convention collective nationale de travail des industries de la sérigraphie et des procédés d'impression numérique connexes du 23 mars 1971 IDCC : - N de brochure : Sommaire Première partie Deuxième partie

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

SERVICE DU PERSONNEL

SERVICE DU PERSONNEL SERVICE DU PERSONNEL TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DU PERSONNEL # les délais proposés n incluent pas l année en cours # en gras : les documents à éliminer par

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

Projet No 49/2009-1 18 mai 2009. Convention de stage de pratique professionnelle pour professions éducatives et sociales

Projet No 49/2009-1 18 mai 2009. Convention de stage de pratique professionnelle pour professions éducatives et sociales Projet No 49/2009-1 18 mai 2009 Convention de stage de pratique professionnelle pour professions éducatives et sociales Texte du projet Projet de règlement grand-ducal déterminant le contenu de la convention

Plus en détail

Contrat de travail temporaire I DROITS LEGISLATIFS

Contrat de travail temporaire I DROITS LEGISLATIFS Contrat de temporaire I DROITS LEGISLATIFS CONTRAT DE MISSION (Article L124-4 du code du ) nouveau code à partir de l'article L.1251-1 Au cour des 48 heures qui suivent le début de mission, un contrat

Plus en détail

// 2010 STATISTIQUES PACA-CORSE & REPERES. Accidents du Travail Maladies Professionnelles Accidents du Trajet. Sécurité & Santé au Travail

// 2010 STATISTIQUES PACA-CORSE & REPERES. Accidents du Travail Maladies Professionnelles Accidents du Trajet. Sécurité & Santé au Travail STATISTIQUES PACA-CORSE // 2010 > > >CHIFFRES & REPERES Accidents du Travail Maladies Professionnelles Accidents du Trajet Sécurité & > > > Santé au Travail Risques professionnels PACA-Corse // AVANT-PROPOS

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

INDEMNITE TEMPORAIRE D INAPTITUDED (I.T.I)

INDEMNITE TEMPORAIRE D INAPTITUDED (I.T.I) INDEMNITE TEMPORAIRE D INAPTITUDED (I.T.I) INDEMNITE TEMPORAIRE D INAPTITUDED Suite au prononcé d inaptitude par le Médecin du Travail à l issue de deux examens espacés de 2 semaines, l employeur dispose

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION BRH 2000 RH 3 chap.5 5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION La reprise d'indemnisation consiste à attribuer le reliquat des allocations de chômage afférentes à une précédente période d'indemnisation

Plus en détail

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil»,

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil», CONVENTION DE STAGE En application du décret n 2009-885 du 21 juillet 2010 Entre Le Conservatoire national des arts et métiers représenté par Monsieur Christian FORESTIER, administrateur général, 292,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 17 DECEMBRE 2010 BP 2011 COMMISSION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA SECURITE CIVILE Direction Générale

Plus en détail

LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES. Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse.

LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES. Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse. LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES Par Olivier Gady Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse. Les dispositions du Code du Travail sont claires, sans équivoque et visent

Plus en détail